Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 117 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5, 6, 7, 8  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 30 Déc 2009 01:21 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Déc 2006
Messages: 1931
Localisation: Vers la Tour Sombre.
Sur un coup de folie j'ai décidé d'aller pour la première fois revoir un film au cinéma. Je craignais l'ennui et la lassitude mais Avatar même la deuxième fois reste une petite perle rare.

Première surprise la salle, puisque pour la première fois j'allais dans un grand cinéma d'ailleurs il faut signaler que les salles ne désemplissent visiblement pas puisqu'hier je n'avais pas pu assister à une séance faute de place.
La salle du Gaumont de l'Opera était vraiment géante (comparé à ce que j'ai vu avant) mais encore une fois il y avait ce problème d'écran qui ne prenait pas toute la place et provoquais donc une cassure du premier plan lors de la 3D.

Le vrai bon point de ce revisionnage est qu'après avoir lu les nombreux interviews, making of et autre analyses (celles d'ange bleu ne cesseront jamais de m'étonner) on peut encore plus apprécier tout les petits détails incrustés dans le merveilleux univers de Pandora. Je me suis tout particulièrement au cas de Selfridge qui représente à mon sens le mieux la nature humaine.

Avide de pouvoir et des ressources des Na'vi il est pourtant très jeune comparé par exemple au Colonel Miles. Tel un enfant il veux ce qu'il ne peut avoir.
Lorsque Jack lui demande un peu de temps pour aller convaincre les Na'vi, Parker fait preuve de bon sens et lui accorde une poignée de minutes. On le voit aussi pris de doute dans son bureau lorsqu'il observe le minerai, des remords ?

En tout cas la courte évolution de personnage est très intéressante à suivre puisqu'à mon sens c'est celui qui paraît le plus humain là où les autres persos ont un côté assez caricatural.
En tout cas la fable est toujours aussi belle, l'alternance calme/action est beaucoup mieux géré dans la première partie du film, dans la seconde on a un gros coup de mou puis de l'action à profusion. D'ailleurs j'étais un peu gêné durant les nombreuses scène violents car j'étais venu en famille et pour les jeunes enfants les affrontements finaux sont quand même assez hard.

Elles permettent néanmoins de trancher avec l'émerveillement provoquer durant les premiers pas sur Pandora. Là on revient à de la guerre pure et dure dans toute son atrocité, qui nous prouve que l'être humain est une grosse enflure mine de rien. Et à ceux qui disent que la morale de ce film est nian nian j'ai envie de dire que c'est un peu la réalité et que l'Histoire nous a prouvé que l'Homme était capable de tout.

Voilà sinon rien à rajouter sur ce qui a déjà été dit si ce n'est : allez voir le film en 3D !!!

_________________
Image
A court terme j'écris cette phrase, à moyen terme vous la lirez, à long terme, nous serons tous morts.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 30 Déc 2009 11:23 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Juil 2008
Messages: 1187
Localisation: Eskimo Lands
"Historien ramenant sa fraise ?!?!" Présent !

Citation:
D'ailleurs j'étais un peu gêné durant les nombreuses scène violents car j'étais venu en famille et pour les jeunes enfants les affrontements finaux sont quand même assez hard.

Elles permettent néanmoins de trancher avec l'émerveillement provoquer durant les premiers pas sur Pandora. Là on revient à de la guerre pure et dure dans toute son atrocité, qui nous prouve que l'être humain est une grosse enflure mine de rien. Et à ceux qui disent que la morale de ce film est nian nian j'ai envie de dire que c'est un peu la réalité et que l'Histoire nous a prouvé que l'Homme était capable de tout.


Bah en fait... si, cette partie de la morale est carrément "nian nian", parce que dans le film, c'est les indiens qui gagnent ! Je rappelle tout de même que dans notre version, la vraie, ils se sont fait massacrer, exproprier leurs terres et mis dans des réserves inhumaines, avec à peine de quoi survivre et encore maintenant, ils sont une minorité invisible dont presque tout le monde se fout ! Donc non, Non et NON, ce n'est pas la réalité. Revoit l'histoire de Pocahontas, c'est largement plus glauque que ça. J'avoue que ce fut "moins pire" au Canada où les Iroquois et les Hurons étaient déjà pas des francs déconneurs et qu'ils ont réussis un temps à tirer leur épingle du jeu (d'ailleurs ils ont pas eu besoin d'un marine pour faire une alliance de tribus, eux !), mais au final, le destin des "Natives", c'est nettement moins rose, pardon, bleu que dans ce film somme toute très tranquilou'.

De plus, la bataille finale est tout de même un nawak' intégral et risible du début jusque la fin, même si elle envoie une dose non négligeable de délicieux dakka et que Cameron a réussit à placer le fantastique "Newton is such a B*tch" avec les flèches-perce-cockpit.

Et puis faut rajouter tout de même que l'Amérique, les colons fantasmaient pas franchement dessus une fois sur place, c'était pas Pandora à c'te époque et effectivement, la version qu'on a là, c'est vanilla'nd candy ! A cet égard, Malick avait très bien réussit son coup dans une approche bien plus réaliste.

Donc pour moi faut arrêter, Avatar est cul-cul la praline, nian nian, premier degré dans son histoire et c'est pas forcément un mal, c'est un gros conte, c'est juste fantasmé... C'est la version désirée moralement et imaginé, d'un évènement fondateur peu reluisant de l'histoire américaine. Bah ouais, "Plus triste la vie", mais l'Amérique s'est fondé dans le sang, de manière implacable et à la fin, c'est les natifs qui n'avaient rien demandé qui se sont tout pris dans la gueule... et l'héroïsme, la moral, l'éthique n'y ont rien fait.

Aparté maintenant, il est vrai que la destruction de l'arbre, dans un moment "Shock and Awe" terrifiant, est assez traumatisante et fait preuve que les Nord-Américains ont toujours pas encaissé le 11 Septembre... C'est pour moi une des scènes les plus puissantes du film parce qu'elle renvoie à un ridicule sentiment d'abandon, le gaz, le feu, la mort par les airs, les cendres, c'est un sentiment d'impuissance impressionnant qui envahit et pour une fois, je suis extrêmement bien rentré dans le truc.

_________________
Image
« Si durant l'intégralité d'une rotation terrestre, l'utilisation d'un fusil d'assaut modèle kalashnikov n'a pas été jugé nécessaire, alors on peut dire que, d'une manière platonicienne, cette journée était ''bonne'' ».


Dernière édition par SneV le Mer 30 Déc 2009 21:14, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 30 Déc 2009 20:14 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
La suite! (SPOILER ALERT)



Chapitre 5 : Archétype et Syncrétisme
« Je dois faire des prélèvements »
En tant qu’Archétype, Pandora et les Na’vis sont des images primordiales et générales dont peuvent découler des faisceaux de figures différentes mais partageant une même universalité mythologique (définie par ce récit qu’est le film Avatar).
Ainsi l’historien y verra en premier lieu une métaphore Historique, et en particulier celle de l’Amérique et des Etats-Unis, l’anthropologue verra pour sa part une ode à un mode de vie en symbiose avec la nature, l’amateur de Pulp Culture une confrontation entre Science-fiction et Fantaisie (le combat final contre le Colonel Quaritch !), le gamer une métaphore No Life (Jake adoptant à un moment un comportement d’accro au virtuel), le Shinto un conte animiste et le sociologue y verra l’incarnation de deux grands thèmes et enjeux de notre époque : Nature et Virtuel, avec Pandora qui tient tout autant du Jardin d’Eden que d’Internet (avec son réseau de connexion et son système de téléchargement de souvenirs).
Toutes ces interprétations sont évidemment valides car elles découlent de la Nature Archétypale d’Avatar. Par exemple la figure de Pocahontas est là, James Cameron explique même l’avoir utilisé sciemment pour construire son récit mythologique, mais réduire Avatar à "Pocahontas" est comme réduire une forêt à un arbre. Un arbre peut cacher une forêt mais vu la dimension de la forêt de Pandora, il parait difficile de ne pas se rendre compte de son étendu et de sa variété. En effet la nature d’Avatar relève avant tout du syncrétisme, c'est-à-dire du mélange d’influences, ce qui découle de sa démarche de Mythe Universel.
Cet aspect du rapport entre vision partielle et vision totale est incarné par le personnage du Docteur Grace Augustine. Servant de guide premier à Jake elle se retrouve finalement dépassée par le niveau de compréhension et de connaissance de Pandora de ce dernier. En effet contrairement à Jake, Grace ne s’immerge pas totalement dans Pandora et se restreint à une vision microscopique et distante de Pandora. A l’image de son arrivée à l’Arbre des Ames où son premier réflexe est de procéder à des prélèvements (approche partielle et fragmentaire) au lieu de Regarder l’Arbre en son entier. Elle rationnalise et se focalise sur une approche partielle et fragmentaire au lieu de s’abandonner à ses sens pour rejoindre Pandora, alors que s’immerger en elle est la clé de sa sagesse et de la compréhension de son essence. Nous pouvons d’ailleurs nous interroger sur l’échec de son transfert "spirituel" vers son Avatar : est-ce simplement dû à sa blessure ou bien Grace n’était également pas "prête" à faire corps avec Pandora ?
Pour embrasser la totalité de Pandora, Jake et le spectateur doivent dépasser une à une les différentes visions limitées qu’ils en ont. Ils devront laisser ces ombres derrière eux pour finalement aller au-delà de la dernière ombre. Une métaphore qui fait tout aussi bien référence au mythe platonicien de la Caverne qu’au nom Na’vi de l’ultime "Dragon" que Jake devra maîtriser pour unir les forces de Pandora : Toruk, la Dernière Ombre.
Avatar recouvre ainsi mille visages pour un Héros et un Voyage.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Dernière édition par ange bleu le Jeu 14 Jan 2010 09:25, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 31 Déc 2009 14:03 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
Voici le chapitre final de mon texte. Comme pour les autres, attention aux SPOILS!!!!



Chapitre 6 : Une Odyssée Cinématographique
« J'ai conçu ce projet pour emmener les gens sur une autre planète »
Avatar est en premier lieu une expérience sensorielle d'immersion dans un monde repoussant les limites visuelles connues du cinéma. S'agissant d'une expérience cinématographique, James Cameron a développé son projet en utilisant tous les moyens dont dispose le cinéma pour cela.
Outre l'exploration comme jamais vu du Cinéma Virtuel et de la Performance Capture pour créer ce monde, James Cameron a opté pour le format IMAX, pour sa résolution d'image exceptionnelle et pour le gigantisme de son cadre dans le but que le spectateur ne puisse pas sortir des "bords" de ce monde. Il a ensuite, avec précision, creusé sa profondeur de champ et modelé son relief avec cette technique qui est la 3D Relief. Enfin, il a dû réduire de trente minutes le premier montage du film en raison de la limite de durée du format IMAX (2h42).
Des contraintes fortes pour un résultat qui cherche à transporter sensoriellement le spectateur sur une autre planète comme jamais vu. Ainsi Avatar ne peut être vu dans sa totalité, tel que le film a été créé et pensé, que par le biais d'une projection IMAX 3D. Toute autre version est par nature une version "dégradée" d’Avatar, et donc une expérience "dégradée" de Pandora. Une démarche finalement qui va contre la tendance actuelle du formatage des médiums et contre la règle implicite qu'un film doit pouvoir être vu même sur un téléphone portable. Au contraire de tout cela, Avatar est conçu pour la salle de cinéma et cela dans toute la puissance que lui fournissent ses attributs.
Une démarche qui n'est pas sans rappeler celle de Stanley Kubrick avec 2001: A Space Odyssey que le Maître avait conçu également comme une expérience sensorielle repoussant les limites visuelles connues. Pour Stanley Kubrick il s'agissait de créer une expérience visuelle et sonore unique. Pour ce projet les enjeux et les contraintes techniques cinématographiques furent aussi repoussés dans leur limite et Stanley Kubrick opta lui aussi pour un format particulier et hors norme, le Super Panavision 70 : pellicule 70 mm (comme l'IMAX => cadre gigantesque pour écran géant) avec gestion des pistes de son d'une précision incroyable. 2001: A Space Odyssey fut ainsi conçu pour une salle de cinéma géante et toute autre version est par nature une version "dégradée" du film.
Deux projets qui sont donc très proches dans leur démarche cinématographique, ce qui n'est sans doute pas un hasard. En effet c'est à la vision de 2001, alors qu'il avait quatorze ans, que James Cameron eut la révélation de sa vocation. Il vit le film une dizaine de fois et il y a clairement dans Avatar cette impression latente que James Cameron fait son 2001, avec son univers et ses obsessions personnelles.
On peut aussi noter que dans ces deux films le corps est l’un des vecteurs narratifs principaux. Dans 2001 l’une des structures narratives est le cheminement à travers la mise en scène de quatre corps distincts : singe, humain, machine, et embryon astral. Dans Avatar, la mise en scène du cheminement du héros est traitée elle aussi à travers un changement de corps qui aboutit au renoncement final de son corps d’Humain pour un corps Na’vi. Cet enjeu et ce choix du Corps sont mis en évidence lors de la scène où le Colonel Quaritch promet à Jake de lui rendre l’usage de ses jambes s’il suit sa voie. Ainsi nous voyons dans cette scène un humain "diminué", coincé dans une chaise roulante et devant utiliser une plate-forme élévatrice pour être au même niveau qu’un autre humain "augmenté" par un corps mécanique gigantesque, symbole de la puissance et de la connaissance Humaine. Pour le colonel, il ne fait aucun doute qu’il est dans la voie logique et naturelle du monde, pourtant ce ne sera pas celle que choisira Jake après avoir expérimenté Pandora. Et cette lutte idéologique du Corps trouvera son expression la plus violente lors de leur combat final.
Avatar utilise donc le corps comme vecteur narratif et s’inscrit ainsi bien sur le fond que sur la forme dans l’art narratif du cinéma qui est dans son essence l’art du corps en mouvement. Art que James Cameron a mis en œuvre à travers un monde de rêve.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Dernière édition par ange bleu le Jeu 14 Jan 2010 09:25, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 1 Jan 2010 04:44 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Aoû 2009
Messages: 83
Localisation: Quelque part dans l'univers...
J'ai vu ce film en 3D et je fais parti de ceux qui n'ont pas eu la même impression: être dans le film. C'est à quelques passages (plutôt rare) que je ressentais la 3D. Peut-être que mes lunettes était sales?!

J'ai trouvé le film fort sympathique mais pas une référence non plus.
Le scénario est bon et simplet, j'aime bien avoir une histoire simple et efficace.
Les personnages sont à mon goût un peu trop caricaturés. Seul Grace est convaincante.
Les musiques sont géniales et les Décors sont sublimes.
J'ai beaucoup aimé découvrir la planète (je sais plus son nom) en même temps que Jake, cette mise en scéne était bien réalisé.

Ca reste tout de même un bon moment mais ce genre de film, c'est à regarder sur grand écran: Homecinéma avec basses.Un peu comme pour les 3 seigneurs des anneaux.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 00:16 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
Avatar Point

Donc le film vient d'atteindre 1 milliard de recette mondiale en 17 jours, ce qui le hisse à la quatrième place des plus importantes recettes de tous les temps.
Pour détail, la situation actuelle est la suivante :
1. Titanic (1997) - 1 842 879 955 $
2. Le Seigneur des Anneaux : Le Retour du Roi (2003) - 1 119 110 941 $
3. Pirates des Caraïbes : Le Secret du Coffre Maudit (2006) - 1 066 179 725 $
4. Avatar (2009) - 1 022 400 000 $
5. The Dark Knight (2008) - 1 001 921 825 $


Théoriquement le film ne devrait pas avoir de mal à prendre au minimum la seconde place. Maintenant la question est de savoir si JC va réussir à réitérer le phénomène "Titanic", c'est à dire des foules entières allant voir Avatar 3/4 fois ?

En vrac : il a déjà été remarqué que le film fait se déplacer au cinéma des gens qui y vont (très) rarement. Sur les forums ciné, FaceBook et Cie, le film déchaîne les passions, avec les Pro et les Anti qui s'affrontent avec vigueur. Sur Allociné, j'ai vu des gens mettre 0 au film en expliquant fièrement qu'ils ne l'avaient pas vu. Cela ressemble un peu au phénomène "Titanic" pour ceux qui l'ont connu où une partie des gens refusaient d'aller voir le film par principe, à cause du phénomène de masse. Concernant la 3D et la France, deux tiers des entrées se font sous ce format.

Dans tous les cas, le film marche et plait. Prochain Point avec les résultats de la troisième semaine France - et j'espère que la fin des vacances va marquer une accalmie car la dernière fois que j'ai voulu allé le revoir, plus de place et cela pour toutes les séances T_T

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 07:27 
325 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Avr 2006
Messages: 1794
Localisation: à l'ouest
ange bleu a écrit:
Cela ressemble un peu au phénomène "Titanic" pour ceux qui l'ont connu où une partie des gens refusaient d'aller voir le film par principe, à cause du phénomène de masse. Concernant la 3D et la France, deux tiers des entrées se font sous ce format.

Je fait partie des gens qui n'ont pas été le voir le titanic. Mais je n'ai aucunement été troller bêtement dessus car je suis juste pas un habitué des salles obscures (hormis ma chambre où j'ai "nolifé" dans ma jeunesse).
Je sais plus si c'était la fleme seulement de me bouger de chez moi ou aussi l'addition à cela du phénomène + l'overdose médiatique et "people" qui s'en suivi mais à ce jour j'ai toujours pas pu le voir comme bien d'autres œuvres pourtant très bien. Mais pour ce cas là, de l'avoir pas vu et en même temps avoir été soulé en continu par les médisa a dû m'en éloigner

EDIT :
ange bleu a écrit:
Sur Allociné, j'ai vu des gens mettre 0 au film en expliquant fièrement qu'ils ne l'avaient pas vu.


Nan mais ça c'est le trolling classique , je les remercie d'exister sinon ce serait pas drôle (au moins je connais une raison de + pour laquelle j'ai aimé ce film ^^)

_________________
Winter is COMING


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 10:43 
25 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Mai 2008
Messages: 446
En même temps je peu comprendre qu'il y ait une certaine saturation du matraquage médiatique a propos de se film sérieux la première semaine de sa sorti s'était aberrant ont ne pouvait pas y échapper que se soit a la tv dans le métro ou sur le web, en même temps vu le budget pharaonique fallait bien qu'ils rentabilise mais quand même^^. Sinon niveau box office le film s'en sort plus que bien avec plus de 5 millions de spectateurs, mais je me demandais si le film concurrencerait mission cléopatre ou autre en dépassant les 10 millions d'entrée.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 15:35 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2364
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
ange a écrit:
Théoriquement le film ne devrait pas avoir de mal à prendre au minimum la seconde place. Maintenant la question est de savoir si JC va réussir à réitérer le phénomène "Titanic", c'est à dire des foules entières allant voir Avatar 3/4 fois ?
Effectivement, c'est la réflexion que je me suis faite aussi. Je pense que ce ne sera pas trop difficile pour le film d'aller à la seconde place, mais de là à aller le voir 3/4 fois (comme pour Titanic) ... oO
Remarque, je vais y retourner une seconde fois, alors *___*

ange a écrit:
Sur les forums ciné, FaceBook et Cie, le film déchaîne les passions, avec les Pro et les Anti qui s'affrontent avec vigueur.
J'ai des amis qui ne veulent pas y aller, parce que cela fait trop SF ... o______O

ange a écrit:
Sur Allociné, j'ai vu des gens mettre 0 au film en expliquant fièrement qu'ils ne l'avaient pas vu.
Quel est l'intérêt de s'exprimer et donc, de voter, si on ne l'a pas vu ??
Si on ne l'a pas vu, autant rien mettre ... Théorie de l'absurde (ref à Camus ^^)

ange a écrit:
Concernant la 3D et la France, deux tiers des entrées se font sous ce format.
Cela rebute aussi effectivement les gens de devoir le voir (obligatoirement) en 3D, surtout que dans certaines grandes villes, les lunettes ne sont pas données (Panam : compter 3€ !!!)

En espérant qu'il y ait aussi une accalmie comme tu dis, on verra bien ^__~

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 17:17 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3596
Localisation: Académie Honnōji
Je fais l'écho de quelque chose qui m'a plutôt amusé ce matin à la lecture du Parisien. Dans un article concernant le succès planétaire de Avatar s'est glissée une information que je n'avais pas encore lu, même sur les sites spécialisés que je consulte. On y apprend ainsi que le DVD sortirait le 16 avril mais on y relate aussi un commentaire de James Cameron sur les scènes qui y seront rajoutées. Le site américain Reelzchannel aurait recueilli des propos du réalisateur où ce dernier aurait choisi un angle de promotion plutôt inattendu pour ce contenu, à savoir les ébats entre Jake et Neytiri. À propos de la scène de leur union, Cameron aurait eu ce commentaire « Vous la retrouverez dans l'édition DVD si vous voulez savoir comment ils font l'amour ». Comme quoi, moi qui pensait que ces scènes additionnelles tourneraient plus sur des personnages secondaires en particulier, je ne pensais pas forcément à de telles coupes au montage. ^_^;

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 4 Jan 2010 21:54 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Oct 2006
Messages: 1340
Bullzor a écrit:
Je fais l'écho de quelque chose qui m'a plutôt amusé ce matin à la lecture du Parisien. Dans un article concernant le succès planétaire de Avatar s'est glissée une information que je n'avais pas encore lu, même sur les sites spécialisés que je consulte. On y apprend ainsi que le DVD sortirait le 16 avril mais on y relate aussi un commentaire de James Cameron sur les scènes qui y seront rajoutées. Le site américain Reelzchannel aurait recueilli des propos du réalisateur où ce dernier aurait choisi un angle de promotion plutôt inattendu pour ce contenu, à savoir les ébats entre Jake et Neytiri. À propos de la scène de leur union, Cameron aurait eu ce commentaire « Vous la retrouverez dans l'édition DVD si vous voulez savoir comment ils font l'amour ». Comme quoi, moi qui pensait que ces scènes additionnelles tourneraient plus sur des personnages secondaires en particulier, je ne pensais pas forcément à de telles coupes au montage. ^_^;

Mais c'est trop bien !
Sérieux, rien que pour ça, j'ai carrément envie de m'acheter ce DVD ! Ce détail prouve que James Cameron est un fou furieux et qu'il a vraiment pensé à tout ! Faut absolument que je voie ça !

Concernant les gens qui, par principe, n'ont pas voulu aller voir AVATAR, d'un côté, je peux quand même les comprendre. Ceux avec qui j'ai parlé du film savent mon point de vue sur le sujet (que du bien, c'est dit) mais n'empêche que le phénomène de mode est bel et bien présent. Et bon, désolé de dire ça de manière si crue mais je pense que, quelque part, pas mal de gens doivent défendre le film par esprit d'imitation et d'autres, tout aussi nombreux, doivent le descendre par esprit d'opposition. Au-delà du simple fait de ne pas vouloir aller le voir au cinéma par principe, j'estime que ce n'est pas vraiment le climat idéal pour apprécier (dans le bon ou le mauvais sens) un film. En ça, je comprends largement.

Mais bon, un film aussi attendu qu'AVATAR ne peut forcément que diviser. En soi, ce n'est pas réellement une surprise. Après, plus grand succès de l'histoire du cinéma ou pas, en ce qui me concerne, ça reste anecdotique. C'est bon pour les statistiques ça ! Et en plus, ça fait sautiller les cancans. La seule chose pertinente à retenir, c'est la qualité propre du métrage. Et dieu merci, c'est de la bonne (testée et approuvée) !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 5 Jan 2010 13:52 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 646
el-d-brokeur a écrit:
ange a écrit:
Sur Allociné, j'ai vu des gens mettre 0 au film en expliquant fièrement qu'ils ne l'avaient pas vu.
Quel est l'intérêt de s'exprimer et donc, de voter, si on ne l'a pas vu ??
Si on ne l'a pas vu, autant rien mettre ... Théorie de l'absurde (ref à Camus ^^)


Boarf , on peut faire ça par principe , de toute façon c'est un phénomène qui existe partout ... Par exemple : pourquoi des tas et des tas de gens expriment leur haine contre Naruto ? En général ces gens n'ont jamais lu un tome de Naruto , ils font ça juste parce que Naruto c'est à la mode et que les phénomènes de mode ça à le don d'énerver le monde .

En bref c'est normal .

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: vat
MessagePosté: Mer 6 Jan 2010 21:11 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Oct 2005
Messages: 468
Localisation: Dans un théâtre de rêves...
Shiroite a écrit:
el-d-brokeur a écrit:
ange a écrit:
Sur Allociné, j'ai vu des gens mettre 0 au film en expliquant fièrement qu'ils ne l'avaient pas vu.
Quel est l'intérêt de s'exprimer et donc, de voter, si on ne l'a pas vu ??
Si on ne l'a pas vu, autant rien mettre ... Théorie de l'absurde (ref à Camus ^^)


Boarf , on peut faire ça par principe , de toute façon c'est un phénomène qui existe partout ... Par exemple : pourquoi des tas et des tas de gens expriment leur haine contre Naruto ? En général ces gens n'ont jamais lu un tome de Naruto , ils font ça juste parce que Naruto c'est à la mode et que les phénomènes de mode ça à le don d'énerver le monde .

En bref c'est normal .


On peut aussi avoir lu Naruto (en partie) et avoir vu Avatar (en entier bien que j'ai failli sortir de la salle en plein milieu tant je me faisais chier...) et n'aimer ni l'un ni l'autre, parce que ce qui me plaît dans une oeuvre c'est l'histoire, c'est d'être de temps en temps un brin désarçonné par ce qu'il se passe devant mes yeux, et dans les deux cas rien aucune surprise. Le niveau du scénario d'Avatar est au niveau de celui de Terminator 4 en plus niais. En fait, c'est assez magique de se dire que le trailer sortit y'a 6 mois couvre l'ensemble de l'intrigue mis à part le dénouement et qu'en recollant les bouts, on savait tout (le topic slashdot consacré était pas mal à ce sujet).

On peut juste remercier Cameron de nous fournir un sujet à troll inépuisable durant les pauses au boulot.

Bref Avatar c'est beau, mais c'est vide.

_________________
An Anonymous Coward


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 7 Jan 2010 03:01 
65 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Juil 2008
Messages: 646
Quand je parles d'un groupe de gens ça veut pas forcement dire que t'es visé en même temps .
Et si ton seul but dans un film est le scénario , alors je te conseille de lire des livres , ça me parait plus logique , et c'est cool aussi les scenarios niais .

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Jeu 7 Jan 2010 10:07 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
Bah même pas. Il y a des livres qui sont devenus des chefs d’œuvres avec des histoires « simples ».

Par exemple « Moby Dick » : une histoire simple et prévisible, des personnages simples et taillés en un seul bloc mais quel récit incroyable ! Le dénouement est rapide et ne joue pas la carte du mystère ou de la surprise mais la force de « Moby Dick » repose sur le traitement de son sujet, et quel traitement, à la limite de la démence.
Le roman débute comme un récit d’aventure classique mais vire peu à peu sur un seul et unique sujet : la Baleine. La Baleine, la Baleine et la Baleine. Il n’est question de rien d’autre dans ce roman en dehors de la Baleine qui est traitée de façon quasi absolue sur le fond et sur la forme. La Baleine devenant la métaphore ultime de l’univers et du sens de la vie, l’alpha et l’omega de toute chose.
Cela peut être très chiant si le lecteur n’entre pas dans le « trip », mais si on se laisse entrainer par le récit, alors petit à petit on ne pense plus et on ne vit plus que « Baleine ». On finit par partager l’obsession, la fascination et la peur des personnages pour cet être mythique qu’est la Baleine.
Si « Moby Dick » a marqué la littérature ce n’est sûrement pas pour le déroulement de son histoire mais pour son traitement monumental, engendrant un Monstre et un Mythe.


EnOd : je pense que la réaction du public à une œuvre est un élément participant à sa compréhension. L’Art pour l’Art est une chose, mais l’Art face au public permet d’explorer d’autres aspects et motifs de l’œuvre.



Avatar Point

Résultat France : au bout de 3 semaines d’exploitation, Avatar atteint les 7.8 millions de spectateurs. Va-t-il passer la barre symbolique des 10 millions ? Sachant que depuis 2000 aucun film américain n’a dépassé les 10 millions d’entrées en France - même ces mastodontes que sont Le Seigneur des Anneaux, Harry Potter ou encore Pirates des Caraïbes n’ont pas réussi à dépasser cette barre.
Pour être précis seuls quatre films ont dépassé les 10 millions d’entrées en France depuis 2000 : « Bienvenue chez les Ch'tis », « Astérix & Obélix : Mission Cléopâtre », « Les Bronzés 3 » et « Taxi 2 ».
Donc curieux de voir la suite.

Sinon pour les fans, si vous désirez apprendre le Na’vi, le professeur Paul Frommer qui a créé la langue pour les besoins du film, compte continuer de la développer :

Http://www.learnnavi.org
http://www.learnnavi.org/downloads/

A noter que sur le site est disponible un petit PDF en Français pour les anglophobes.
Sympa !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 117 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5, 6, 7, 8  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com