Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 78 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Mar 1 Nov 2011 03:09 
7 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2009
Messages: 281
Localisation: Omniprésent
Je ne sais pas si c'est mieux d'en parler dans le topic "Comics zone", mais je double post ici pour diffuser une interview d'Urban comics sur un des sites qu'il à choisis pour parler de sa politique d'édition concernant DC : Urban comics : les réponses . Je trouve l'idée des thèmes chronologique (DC Archive, DC Classiques, DC Renaissance et de l'autre coté DC Signatures pour les auteurs) bien pensé -le relaunch étant comme vous l'aurez compris dans le 3ème. Mettre en place toute cette structure afin de guider le lecteur c'est vraiment ce qu'il manquait et ça le directeur éditorial la bien compris. Reste plus qu'à savoir si ça va marcher mais sur le papier j'en suis satisfait :luffy langue: .

Edit : Hum, j'avais oublié qu'il y avait le topic "BD et Animés : news et infos diverses" et qui plus est que cette nouvelle à déjà été posté dedans ^^. Mon post est un peu inutile donc...

_________________
Image

Un comics qui revisite la fiction, la magie et l'histoire de son propre médium ? Venez découvrir Promethea !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Sam 5 Nov 2011 19:27 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
AVANT-PROPOS

L'univers des Green Lanterns s'étant particulièrement développé et complexifié ces cinq dernières années, sous la direction de deux scénaristes, Geoff Johns et Peter J. Tomasi, je me propose avant d'attaquer la review des titres en question, un récapitulatif des différents événements importants s'y étant déroulé et uune mise en avant des personnages clés y ayant joué un grand rôle. En quoi est-ce important ? Tout simplement car l'univers des Green Lanterns est incontestablement ce qui a porté l'ensemble des publications DC durant ces cinq ans, et ayant passionné les foules sans jamais faiblir. L'importance de ce qui fut construit durant cette période fut telle qu'il apparaîssait impensable de rebooté cette saga en y modifiant le moindre élément. Nous nous retrouvons donc avec au total quatre numéros #1 pensés pour le relaunch reprenant là où les personnages avaient été laissés. Bonne initiative pour les anciens lecteurs ravis de poursuivre leur lecture comme si de rien n'était, il en va en revanche différemment pour d'éventuels nouveaux lecteurs curieux de s'aventurer dans une telle épopée cosmique.
Sur ce,

Green Lantern
Les Green Lantern sont tout simplement une sorte de police intergalactique. A l'origine d'une telle force, les Gardiens, les entités intelligentes les plus anciennes de l'univers, de petits êtres bleus arrogants et dépourvus d'émotion ayant la main mise sur l'une des plus grandes puissances qui soit, la lumière verte. Si leur première tentative de pacifier l'univers s'avèra être un cuisant échec, en créant une armée d'androïdes, les Manhunters, s'étant rebellés et ayant annihilé le secteur 666 de l'univers et toutes ses formes de vie, leur seconde fut un réel succès. Forgeant des anneaux de pouvoirs capables d'utiliser l'énergie verte répondant à la volonté et l'imagination de son porteur, ces artefacts parcourèrent d'eux-même l'ensemble de l'univers à la recherche d'élus dont la force de la Volonté aura été reconnue. Les Gardiens ayant compartimenté l'univers en 3600 secteurs et ayant forgés 3600 anneaux, nous nous retrouverons donc avec une redoutable organisation comprenant un Lantern par secteur chargé de faire régner l'ordre et la justice. Un nombre qui fut plus tard doublé, pour une police galactique de 7200 Lanterns, deux représentants du corps par secteur.
Mais intéressons nous à l'un de ces secteurs en particulier, le 2814 où une certaine planète Terre jouera un grand rôle dans le devenir du Green Lantern Corps.

La naissance de Parallax
Hal Jordan, pilote intrépide et sans peur, sera le premier être humain à recevoir l'un des anneaux, hérité d'un alien mourrant et considéré comme le plus grand des Green Lantern, Abin Sur. Après bien des aventures et avoir été reconnu comme étant le plus valeureux de ces membres, un terrible événement frappa le cours de son histoire dans les années 90, décennie particulièrement sombre et mortelle pour les plus grands héros DC. En effet, alors qu'il se trouvait absent, sa ville Coast City (comme peut l'être Metropolis pour Superman ou Gotham pour Batman) sera complètement anéantie, faisant des millions de morts. Complètement bouleversé par la situation, s'ensuivra un longue descente vers les enfers et la folie pour Hal, se frayant un chemin jusqu'à OA, quartier général des Green Lanterns, dans la violence et dans le but de s'emparer de la totalité de la puissance de la force verte. Ce à quoi il parviendra, exterminant au passage les Gardiens et l'ensemble des Green Lanters... Prenant l'identité de Parallax et devenant l'une des plus grandes menaces pour l'univers, ce n'est que quelques temps plus tard que lui-même tombera dans une dernière tentative de rédemption et entraînant avec lui l'extinction des Green Lanterns. Enfin pas tout à fait puisque juste avant de mourir, les Gardiens sous la responsabilité de l'un d'eux, Ganthet, parviendront à forger un ultime anneau pour un ultime Lantern, celui qui s'avèrera être l'enfant prodige du Corps et qui parviendra bien des années plus tard à ressussiter l'ensemble du Corps, Kyle Rayner.

Green Lantern Rebirth
2005. Arrivée du scénariste, Geoff Johns, sur la série Green Lantern. Un scénariste qui, en ramenant Hal Jordan et cet univers d'outre-tombe, bouleversera des décennies de continuité en l'enrichissant en l'espace de cinq ans de manière significative. Avec des saga acclamées par la critique et le public comme "Green Lantern Rebirth", "Sinestro Corps War", "Blackest Night" ou "Brightest Day", nous entrons là dans une toute nouvelle vision du super héros.

Les différents Corps
L'un des aspects les plus importants et novateurs qu'amena Geoff Johns fut très certainement cet approfondissement autour de la mythologie de la lumière verte. Pour ce faire, il eut une idée peut-être un peu ridicule dite comme ça, mais ô combien efficace une fois le résultat devant nos yeux. Cette idée fut de décomposer le spectre lumineux pour donner lieu à sept pouvoirs, sept lumières et sept corps bien distincts les uns des autres. Chacune de ces lumières tirant son pouvoir d'une émotion et d'une entité cosmique surpuissante.

Green Lantern Corps - vert - volonté

Sinestro Corps - jaune - peur
Corps particulièrement belliqueux et monstrueux créé par l'ennemi juré des Green Lanterns, Sinestro. Ils restent les plus visibles au côté des GL et sont en perpétuel conflit.

Red Lanterns - rouge - rage
Corps formé très récemment (comme les autres d'ailleurs) sous la volonté d'Atrocitus. Seul rescapé du secteur 666 qui fut rasé par les Manhunters des Gardiens il y a des siècles de cela, il voue une haine inimaginable à leur encontre, sa seule raison de vivre se trouvant dans son désir de vengeance. Répondant à chaque être de l'univers à subir de profondes injustices, chacun des membres des Red Lanterns est lui aussi une victime de la cruauté des autres. Leur pouvoir se matérialisant sous forme de sang qu'ils crachent et pouvant tout brûler, notamment les lumières des membres du Green Lantern Corps et du Sinestro Corps, ils sont aussi capables d'un don prophétique. Mis à part de très rares exceptions, chaque Red Lantern est totalement dépourvu de raison, ne répondant qu'à la rage qui les submerge.

Blue Lanterns - bleu - espoir
Les Blue Lanterns sont dirigés et ont été formés par deux anciens Gardiens s'étant ouverts aux émotions, Ganthet et Sayd. Les Blue Lanterns sont censés représentés la lumière la plus puissante du spectre émotionnel, bien que leurs pouvoirs ne soient pas accès sur le combat. Ils sont en revanche capable, au contact d'un Green Lantern, de surboosté leur puissance et d'annuler les effets néfastes des anneaux rouges et orange sur leur porteur. Ils se comptent en revanche en nombre très restreint, quatre membre à ce jour ayant été choisis, dû au fait que la recherche d'un nouveau porteur ne se fasse pas automatiquement, comme pour les autres corps, mais de manière à ce que chaque Blue Lantern choisisse de lui-même qui sera digne et suffisament méritant pour porter l'anneau.

Star Sapphires - violet - amour
Sortes de guerrières et anciennes ennemies de hal Jordan, capables de cristaliser leur lumière. Ce corps est créé par les Zamarones, le pendant féminin des Gardiens de l'univers.


Agent Orange - orange - avarice
Ce n'est pas un corps à proprement parler, puisque constitué d'un seul et unique membre, Larfleeze, pouvoir de l'avarice oblige et volonté de conserver ce pouvoir uniquement pour soi. Les pouvoirs de la lumière orange sont assez particuliers puisque permettant de donner forme à ses constructions lumineuses de manière assez spéciale. En tuant une personne, l'Agent Orange s'octroie alors son identité en recréant sa victime sous forme lumineuse (et constituant ainsi à terme une espèce de corps un peu hors-norme). L'anneau orange possède en revanche un effet très néfaste, altérant la personnalité de son hôte et le soumettant à une forme de faim insatiable et de désir.

Indigo Tribe - indigo - compassion
Corps le plus mystérieux et difficile à cerner à ce jour. S'ils sont encore à définir, nous savons d'eux qu'ils représentent une sorte de Lanterns nomades capables au contact d'autres lumières de copier leurs pouvoirs. Il semblerait aussi que chaque membre du corps ait été un ancien criminel parasité par un anneau indigo et désormais à la personnalité alternée répondant à la force de compassion de leurs anneaux. Mais bien des mystères demeurent...

Les personnages

Image
Hal Jordan
Premier Green Lantern et son plus grand représentant. Représente un problème difficilement gérable pour les Gardiens de par son attitude rebelle envers leur autorité.

Image
Guy Gardner
Représentant un peu le rôle de berserker des Green Lantern, il est le deuxième humain à avoir pu obtenir l'anneau, considéré à la base comme le remplaçant de Jordan. Connu pour son franc parler et son côté rentre dedans, les derniers événements notables à son encontre l'amenèrent à être souillé par la lumière rouge des Red Lanterns et à être partagé entre deux corps. Il semble à l'aube du relaunch totalement purgé de cette rage.

Image
John Stewart
Lantern au passé semé de tragédies, notamment l'erreur d'arrogance qu'il ne se pardonna jamais et qui causa la destruction d'une planète et de tous ses habitants. Ancien marines et architecte à l'esprit rigide, il est l'un des rares héros à évoluer à visage découvert, sans masque.

Image
Kyle Rayner
Dernier membre des Green Lantern à avoir reçu un anneau après l'extinction du corps des mains de Hal Jordan/Parallax, l'enfant prodige fut celui qui finit par redonner vie à ce pan entier de l'univers en devenant l'hôte de Ion, l'entité spectrale rattachée au corps. Aujourd'hui membre illustre et favori des Gardiens.

Image
Ganthet
L'un des gardiens de l'univers s'étant le premier tourné vers les émotions, il est l'un des meilleurs alliés des Lantern humains face au reste des Gardiens. Après avoir abandonné son rôle pour fonder le Blue Lantern Corps, il reviendra du côté de la lumière verte mais non pas en tant que Gardien, mais comme simple Green Lantern.

Image
Kilowog
Membre emblématique du Green Lantern Corps et instructeur formateur représentant le cauchemard des nouvelles recrues. Un puissant allié de nos Lanterns humains qui, las de voir ses disciples tombés au combat les uns à la suite des autres, décida de quitter son rôle formateur pour n'être plus qu'un simple soldat parmi les autres.
Image
Salaak
Le grand tacticien du Corps et servant de relais entre les Gardiens et les membres du corps. Assez proche des Gardiens dans ses raisonnements ne laissant que peu de place aux émotions, il finira par devenir l'un des alliés de poids de nos quatre Lanterns humains et à leur opposition face aux décisions souvent injustes des petits êtres bleus.

Image
Soranik Natu
Lantern spécialisée dans les soins médicaux et dernière petite amie en date du Lantern Kyle Rayner. Sora possède une particularité faisant son intérêt, elle est la fille du Lantern renégat, Sinestro.

Image
Arisia
Green Lantern originaire de la planète de Graxos IV et ancienne amante de Hal Jordan. Elle se distingue de par sa filiation, héritière d'une longue lignée de Lantern l'ayant précédé, et de par ses pouvoirs naturels lui permettant de régénérer son corps. Dernièrement très proche du très puissant Lantern Sodam Yat, la disparition de ce dernier aura de grands effets sur son état d'esprit.

Image
Sodom Yat
Puissant Green Lantern de la planète Daxam. Une comparaison peut être faite entre son peuple et les kryptoniens dans leur acquisition de super puissance en présence de la lumière d'un soleil. Dernier hôte de l'entité cosmique émotionnelle de la volonté, Ion, il se servit de cette toute puissance pour se sceller et changer la couleur de son soleil et conférer à son peuple la force de vaincre les assauts de l'impitoyable Mongul. Recouvrant sa liberté il y a peu en se faisant voler l'entité par un mystérieux personnage, sa localisation actuelle reste inconnue.

Image
Boodika
Représentante la plus visible des Alpha Lanterns, dernière arme créée par les Gardiens et visant à fusionner la batterie d'un Lantern à son corps pour en faire des sortes de cyber-Lanterns surpuissants et capables d'absorber l'énergie des membres "classiques" du corps.

Image
Mogo
Aussi improbable que cela puisse paraître, Mogo est une planète... et un Green Lantern ! Le plus ancien et important des Green Lantern d'ailleurs puisque il est celui qui guide les anneaux vers leur nouveaux porteurs après le décès des précédents. Durant War of the Green Lanterns, les derniers épisodes des séries Green Lantern d'avant le relaunch, Mogo...
Spoiler: Montrer
... fut corrompu par l'influence de Krona et Parallax, comme l'ensemble des Green Lantern, et représentant une terrible menace, John Stewart n'eut d'autres choix que de tuer le membre le plus légendaire du Corps.


Image
Sinestro
Ancien illustre Green Lantern et mentor de Hal Jordan, partageant avec ce dernier sa rebellion face aux décisions des Gardiens. Sinestro devint par la suite l'ennemi numéro un du Corps en s'emparant de l'autorité de sa planète natale, Korugar, pour y faire régner l'ordre d'une main de fer. Se forgeant par la suite un anneau de pouvoir jaune, il finira par se bâtir une véritable armée tirant sa puissance de leur capacité à faire naître la peur chez leur cible.

Image
Arkillo
Membre du Sinestro Corps. Redoutable ennemi et second de Sinestro, il s'avère être une sorte de personnage analogue à celui de Killowog.

Image
Lyssa Drak
Gardienne du Book of Black, un ancien grimoire de prophéties bien sombres dissimulé aux yeux de tous et dans lequel elle se retrouvera prisonnière à l'issue de Sinestro Corps War.

Image
Saint Walker
Leader des quelques Blue Lanterns qui demeurent. Il est le plus à même de porter les valeurs de foi et d'espoir de par son passé tragique où il prit le rôle de Messie d'un peuple fuyant la mort naturelle de sa planète et voyant ses amis et sa famille mourir les uns après les autres sous sa guidance, sans jamais perdre cet espoir.

Image
Atrocitus
L'incarnation de la rage et fondateur des Red Lanterns. Il voue une haine particulièrement vivace envers les Gardiens et leur bras armé, les Green Lanterns, mais aussi envers Sinestro et son corps. Il lutte contre l'injustice en répondant aux plaintes des victimes de criminels de manière très violente. Il possède aussi un puissant don divinatoire lui permettant de voir dans le passé et le futur.

Image
Bleez
Représente en quelque sorte la seconde d'Atrocitus. Magnifique princesse ailée kidnappée et séquestrée par les forces de Sinestro durant Sinestro Corps War, c'est à cette occasion qu'elle acquis son anneau de pouvoir rouge et sa rage insatiable. Elle est la seule du corps à semble-t-il regagner un tant soit peu de conscience d'elle-même avec le temps, ce qui n'est pas sans attiser de plus belle les flammes de sa haine.

Image
Dex-Staar
Animal de compagnie d'Atrocitus ^^ et membre des Red Lanterns. Lui aussi aura eu la malchance de connaître un passé violent et dramatique avant d'obtenir ses pouvoirs.

Image
Carol Ferris
Amie et amour d'enfance de Hal Jordan, ces deux-là se tournant autour et partageant une relation complexe depuis des années. Récemment élue comme étant la seule digne de devenir la Reine des Star Sapphire, elle en est aujourd'hui sa plus digne représentante.

Image
Fatality
Star Sapphire réclamant vengeance et tueuse de Green Lantern, suite à la destruction accidentelle de sa planète par le Lantern John Stewart. L'une des guerrières les plus redoutables de la galaxie.

Image
Larfleeze
Un personnage des plus improbable et unique détenteur du pouvoir de la lumière orange. Ayant vécu reclus durant des siècles, seul et se cachant au fin fond de l'univers de peur de se faire dérober ses précieux trésors, il est à la fois un être d'une puissance effrayante faisant de lui un ennemi coriace ou un allié de poids. Larfleeze n'agit que dans son intérêt en raison de sa profonde dépendance à la lumière orange, le parasitant entièrement et le noyant dans des obsessions et des désirs n'étant à la base pas dans sa nature. Possédant un passé des plus tragique en raison de l'influence néfaste que revêt son pouvoir sur l'esprit de son porteur, il reste aussi un personnage très drôle et attachant pour les mêmes raisons l'amenant vers des situations des plus loufoques. J'aime à le comparer à un Deadpool ou un Gollum.

Image
Indigo-1
Leader du indigo Tribe, le dernier des sept corps apparu et tirant sa puissance de la compassion. On ne sait rien sur cette femme mis à part que l'idée de réunir les lumières de chaque corps pour vaincre la lumière noire de Blackest Night viendra d'elle. Elle semble aussi en savoir beaucoup sur les intrigues de l'univers se jouant dans l'ombre et sur Abin Sur, le Green Lantern décédé dont Hal Jordan hérita de son anneau.

Image
Black Hand
Ennemi de Green Lantern et avatar de la mort, premier Black Lantern durant Blackest Night et l'un de ses grands chefs aux côtés de Nekron et Scar. Vaincu, il fut capturé par la tribu Indigo qui en fit l'un de ses membres en modifiant sa personnalité (conséquence de ceux qui portent l'anneau indigo). On ne sait pas ce qu'il devint après cela.

Image
Scar
Gardien renégat rendu fou suite à une blessure qui lui fut infligé durant la saga Sinestro Corps War, il orchestra par la suite un vaste plan visant à éteindre toute forme de vie dans l'univers, en utilisant une prophétie apocalyptique que les Gardiens tentèrent de dissimuler à tous et cachant une terrible puissance, la lumière noire et ses cadavériques Black Lanterns. S'ensuivront les terribles événements durant Blackest Night, où les morts revinrent à la vie, et où les sept corps de lumière durent tirer un trait sur leurs querelles pour pouvoir faire front commun au côté de tous les super héros DC. Une guerre de lumière fracassante !

Les entités du spectre émotionnel

Juste pour les yeux !

Spoiler: Montrer
Image

Ion - Volonté

Spoiler: Montrer
Image

Parallax - Peur

Spoiler: Montrer
Image

The Butcher - Rage

Spoiler: Montrer
Image

Adara - Espoir

Spoiler: Montrer
Image

Predator - Amour

Spoiler: Montrer
Image

Ophidian - Avarice

Spoiler: Montrer
Image

Proselyte - Compassion

Image

Je pense avoir à peu près bien résumé ce qui constitue les histoires recouvrant cet univers et nécessaire à une bonne compréhension d'un relaunch sur ces titres très certainement difficilement abordables. Mais, encore une fois, ô combien passionnant.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Dim 6 Nov 2011 13:17 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image


L'élément constituant le pillier de l'univers DC ces dernières années, avec une volonté de faire naître une nouvelle Trinité de héros à la place d'un Superman/Batman/Wonder Woman, qui aurait mis en avant un trio composé de Batman/Green Lantern/Flash. Un univers extrêmement riche, vaste et coloré où règnent batailles spatiales, phénomènes cosmiques extraordinaires et autres entités extraterrestres très diversifiées. Place à la Guerre des Lumières.

Image


Spoiler: Montrer
Image
Green Lantern #1
Ce premier numéro de Green Lantern, toujours signé Geoff Johns nous amène directement là où nous nous étions arrêté, c'est à dire la perte de l'anneau de Hal Jordan, se retrouvant désormais sur Terre et sans aucun pouvoir, au profit de Sinestro revêtant bien malgré lui une nouvelle fois le costume de ce qui fit autrefois sa fierté. Introduction choc. Sinestro, ennemi juré des Green Lantern étant abandonné par la lumière jaune qu'il façonna au profit de la lumière verte qu'il abandonna de lui-même des années auparavant. Se retrouvant dans une position des plus délicate rejeté à la fois des Green Lanterns et des membres de son corps, il ne lui restera plus qu'une solution pour tenter de retrouver son ancien statut : se rapprocher une nouvelle fois d'un Jordan démuni et perdu pour tenter de partager son pouvoir avec lui et le rendre à nouveau digne de l'anneau. L'ancien élève et son mentor réunis pour le meilleur et pour le pire...
Cet épisode introductif ne fait là que donner la base de ce qui sera. On a du mal à distinguer l'objectif de Johns qui tout comme l'autre comics passant sous sa plume, Justice League #1, laisse sur sa faim tant il reste calme et pauvre pour un emblématique numéro #1 se devant d'être marquant et accrocheur d'entrée de jeu. Un manque d'envergure qui fait défaut à la série, surtout de la part d'un Johns nous ayant habitué à des histoires bien plus fracassantes. C'est loin d'être inintéressant, au contraire. Le développement du nouveau statut des deux ennemis jurés ne laisse augurer que du bon pour la suite, mais pour un numéro #1, mes attentes d'un récit haut en couleurs et spectaculaire n'ont pas su être comblées. Après une demi-décennie de saga passionnantes et excellentes, le fait de se retrouver face à un numéro "juste" bien laisse un goût assez amer. Même si je ne doute pas que Johns dans les épisodes à venir sache mettre un sacré bazar dans ses planches comme il sait si bien le faire...

Image
Green Lantern Corps #1
Guy Gardner et John Stewart sont deux Green Lantern faisant parti des rares super-héros terriens à avoir pris la décision de combattre le crime sans masque et sans identité secrète. Noble de leur part, cela a en revanche de profondes conséquences les empêchant de vivre en tant que simple être humain. Nous constaterons quelles peuvent être les conséquences d'une telle décision à travers quelques pages nous présentant ces deux personnages nous laissant sur une réponse simple, la vie civile des héros n'a que bien peu de poids en comparaison de leur autre identité. N'ayant d'autres choix que de se retrancher toujours plus loin derrière leur masque, ce sera alors prétexte pour le lecteur de partir vers une nouvelle aventure intersidérale. Cool.
L'intrigue de ce premier arc nous fait part de deux affaires meurtrières semblant liées l'une à l'autre. Dans le secteur spatial 3599, alors qu'ils escortaient un prisonnier jusque sur OA pour qu'il puisse y être jugé, les deux Green Lantern responsables de ce secteur seront mystérieusement assassinés par une présence invisible sans qu'ils n'aient le temps de riposter. Autre cas étrange, lorsque sur la planète océan Nerrd, toujours du même secteur, un phénomène étrange absorbera toute l'eau de ce monde, causant un génocide d'ampleur planétaire... Guy Gardner et John Stewart, accompagné d'une troupe d'élite de Lantern, partiront mener l'enquête sur une terre désormais désertique où s'amoncelle des montagnes de cadavres, les cadavres des deux Lantern assassinés laissés sur place tels des trophées...
Un très bon premier numéro signé l'un des deux maîtres de l'univers des Green Lantern, Tomasi, qui réintroduit bien ses personnages tout en nous proposant une introduction très efficace nous faisant directement entrer dans le vif du sujet. J'aime beaucoup ce Green Lantern Corps qui ces cinq dernières années n'avait pas à rougir face à la qualité de la série principale, allant même très souvent jusqu'à la surpasser, et qui nous le prouve une fois de plus avec ce relaunch ! Même si ça fait assez bizarre de ne pas retrouver certains persos comme Kyle ou Sora.

Image
Green Lantern : New Guardians #1
Le titre Green Lantern de ce relaunch mettant en scène Kyle Rayner, Lantern prodige et chouchou des Gardiens. Pour moi qui est découvert Green Lantern à travers le personnage de Kyle et non Hal Jordan (même constat pour le Flash avec Wally et Barry), le personnage reste l'un de mes favoris de l'univers DC et c'est aujourd'hui un réel plaisir de lui voir accorder une série mettant en avant celui qui aura tenu à lui seul les rênes d'une franchise pendant dix ans.
Ce premier numéro prend le temps de poser les bases en nous contant les origines du héros, jeune artiste un peu rêveur et sans un sou, et la façon dont il reçut les derniers vestiges d'un pouvoir ayant protégé l'univers des millénaires durant des mains d'un Ganthet plaçant ses derniers espoirs en ce jeune homme, partageant un état de symbiose parfaite entre lui et l'anneau comme nul autre Lantern n'était parvenu à atteindre avant lui.
De retour dans le présent, nous parcourrons l'espace tout en assistant à un phénomène des plus étrange, où lors de situationscritiques un membre de chaque corps se verra abandonné par son anneau, tous prenant la direction d'un nouveau et même porteur, Kyle Rayner. Le Green Lantern Rayner qui se retrouvera abasourdi d'être entouré de six anneaux de lumière pour une raison inconnue. Et lorsque les seconds de chaque corps viendront réclamer l'artefact qu'ils pensent avoir été volé, la situation s'apprête à devenir bien compliqué. Excellent et très intriguant, j'adore ce numéro, ce déluge de couleurs, cette très belle couverture sur fond blanc, ... Vite, vite, vite, la suite !!!

Image
Red Lanterns#1
J'ai beaucoup hésité avant de me prendre cette série. J'adore Atrocitus mais de là à le voir porter un mensuel sur ses seules épaules... Au final, agréablement surpris, content de voir que l'on y trouve des échos à certains événements très récents, et très curieux de voir vers quoi tout cela nous conduit.
Atrocitus, donc, premier Red Lantern et fondateur du Corps, ayant voué une haine infinie envers les Gardiens de l'univers responsables de l'annihilation de sa galaxie voit aujourd'hui sa rage atténuée en raison de l'obtention de l'objet de sa quête de vengeance. Ne sachant plus vers quoi se tourner désormais et la force de sa rage étant amoindrie, cela aura pour effet de provoquer chez les autres Red Lanterns, complètement dévorés et soumis à cette énergie bestiale, une envie naturelle de commencer à montrer les crocs face à leur vieux maître. Notamment Bleez, second d'Atrocitus, particulièrement agressive à son encontre. Ysmault, le monde infernal des Red Lantern est sur le point de connaître la révolte. Parallèlement à cela, nous suivrons l'histoire de deux frères bien différents sur Terre, dont l'agression et la mort violente de leur grand-père éveillera une profonde rage en l'un d'eux. Est-ce là les prémices de l'arrivée d'un Red Lantern terrien ?
Il ne se passe pas énormément de choses dans ce premier numéro, principalement dû au fait de la place prise pour nous retracer de manière succincte les origines d'Atrocitus et les derniers événements le concernant. Je n'ai aucune idée de jusqu'à quel point le scénario d'un tel comics pourra prendre de l'importance. Sympathique dans tous les cas.

Image

A suivre du côté du pan le plus audacieux, du plus ambitieux et du plus sombre du nouvel univers DC.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Dim 6 Nov 2011 13:48 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6953
Localisation: dans la lune
Présentation géniale! Précise et passionnante! Faudrait mettre le posts de présentation en lien direct dans le premier post du sujet tant il est bien fichu et important!

Sinon, j'ai très envie de suivre ces développements autour des Green Lanterns. Ce que Johns a su insuffler dans la saga depuis quelques années est impressionnant, et l'architecture des couleurs est en effet très ambitieux. Je discutais hier du relaunch hier justement et les 4 titres sont très tentants (ce qui fait craindre encore plus la publication bimestriellle à venir en France...)

Sinon, j'ai lu les premiers numéros de Swamp Thing et d'Animal Mans, et effectivement, c'est très prometteur dans les deux cas!!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Ven 11 Nov 2011 19:36 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image


Avant-dernière branche du relaunch à être abordée et très certainement ma préférée tant les différents comics y figurant m'ayant bien souvent captivé. Entre le combo de choc Animal Man/Swamp Thing qui reste mon coup de coeur absolu de ce nouveau départ, la très difficilement abordable mais étrangement captivante Justice League Dark, l'atypique grosse surprise que fut Resurrection Man ou d'autres titres très à l'écart de la nouvelle continuité mais bien défouloirs et prenantes telles que Demon Knights et Frankenstein, nous avons ici droit à un sacré cocktail digne d'intérêt. La suite, et vite !

Image


Image
Justice League Dark #1
Pour commencer cette nouvelle série, malgré l'effet relaunch dont le but est de repartir sur des bases neuves et d'attirer de nouveaux lecteurs, vaut mieux déjà avoir quelques bagages dans cet univers là pour ne pas avoir à être largué très vite. Car si le scénario dans le fond n'est pas si inabordable que ça (une menace mystique apparaît et là où les plus puissants super héros peinent, une nouvelle équipe doit être créée pour répondre aux attaques d'ordres magiques ou démoniaques), là où la difficulté se fait ressentir sera dans les personnages principaux utilisés, personnages très secondaires et très complexes !
Pour répondre à un pétage de plomb d'un vilain classique, l'Enchanteresse, qui se débarrassera très facilement de poids lourds tels que Superman et Wonder Woman, un groupe lié aux forces occultes sera donc amené à se rencontrer et à unir leur force. Dans ce groupe, l'incompréhensible Shade The Changing Man et sa M-Vest, un habit bizarre ayant un effet sur la réalité (et qu'on ne me demande pas d'expliquer ses origines et ses pouvoirs, je n'ai plus d'aspirines), la grande magicienne Zatanna, qui bien qu'ayant perdu ses bas résilles légendaires conserve son sex-appeal ravageur, Madame Xanadu l'immortelle capable de lire futur et passé au travers de ses cartes de tarots, le spectre rédempteur Deadman, et le détective irrévérencieux du paranormal et exorciste toujours enclin à envoyer chier son prochain, aussi grand et balèze soit-il, John Constantine.
Une équipe improbable et ultra badass qui rien que pour ce ton mélangeant folie, illusion et horreur s'avère vraiment très sympa. Encore faut-il avoir certaines bases pour ne pas être totalement paumé. J'étais très curieux de voir ce que ce comic pouvait donner, au final très bonne surprise. On reste dans une présentation très globale des persos qui composeront l'équipe très bientôt, et à la différence de Justice League #1 qui est vraiment très lent dans sa partie introductive nous amenant les héros au compte-goutte (ce qui est très frustrant à l'issue du numéro), ce Justice League Dark nous donne une bonne vision d'ensemble en offrant à chacun de ses membres une entrée en scène efficace et accrocheuse. Même s'ils ne sont pas encore tous rencontré et évoluent pour l'instant tous chacun de leur côté, j'ai vraiment hâte de voir la suite, justement pour découvrir dans quelles circonstances cette rencontre se déroulera et surtout me faire une idée des futures aventures qui les attendent.
Le meilleur titre Justice League pour moi.

Image
Swamp Thing #1
Reprenant une certaine continuité plus ou moins revisitée précédant l'effet relaunch, la créature végétale qu'est Swamp Thing à la base, naquit lorsque le biologiste Alec Holland fut tué dans l'explosion de son laboratoire, bâti en milieu marécageux pour l'aider dans ses recherches. Son cadavre baignant dans le marais, un phénomène étrange se produisit, les forces de la Nature investissant le corps pour donner naissance au monstre qui incarnerait l'avatar du monde végétal.
Puis vint le passage d'un des plus grands noms du paysage de la BD américaine sur le titre, Alan Moore, qui parvint à refaçonner le personnage et à le porter vers les sommets. Le point de départ de l'idée qu'il se faisait de Swamp Thing est simple. Abandonner la base même confondant les identités du Swamp Thing et d'Alec Holland pour faire de la créature un être symbolisant la Nature totalement indépendant et n'ayant rien d'humain, bien que possédant les souvenirs de son hôte humain. Selon Moore, Alec Holland n'est pas Swamp Thing et est mort le jour de sa naissance.
Nous sommes en 2011. La préparation au relaunch DC laisse des traces et des indices derrière elle. De quelle manière ? En ramenant certains personnages d'éditeurs indépendants disparus (mais rattachés à DC) dans leur propre univers. Alec Holland, et non pas Swamp Thing, est ressuscité par une force cosmique supérieure représentant toutes vies dans l'univers pour en faire son avatar.
Début du relaunch. Alec Holland est un homme perdu. Perdu et déboussolé par cette résurrection et ses souvenirs étranges le hantant et n'étant pas les siens lui faisant prendre conscience des actions du Swamp Thing l'ayant remplacé à sa mort. S'étant isolé du monde, le docteur Holland gardera néanmoins un lien avec The Green, la "force" gouvernant le monde végétal (assimilable à The Red et le monde animal, à voir dans Animal Man #1). Alors que le personnage est en pleine reconstruction de lui-même, un présage de menace viendra frapper plusieurs endroits du globe, les morts soudaines de certaines populations animales. Phénomène n'inaugurant rien de bon. C'est alors qu'un être se présentera à lui, un Swamp Thing antérieur à celui qu'il incarnait, lui expliquant les causes des incidents, sa véritable nature et relation avec The Green et lui offrant un choix déterminant quant à son avenir et celui du monde.
Ce n'est plus un secret maintenant, ce comic est vraiment génial et illustré à la perfection par un grand artiste de ce milieu, Yanick Paquette. Et puis bon, Scott Snyder au scénario quoi...

Image
Animal Man #1
Buddy Baker est Animal Man. Super héros de seconde zone ayant récemment pris du recul avec son activité masquée dans le but de se consacrer plus en profondeur à ses autres activités, mari et père de famille, défenseur des droits de la cause animale, acteur, ... Les pouvoirs d'Animal Man, bien qu'il ne les utilise que très rarement ces derniers temps et uniquement en cas d'extrême nécessité, lui confèrent le don de mimer les capacités physiques de n'importe quel animal qui se trouvera en son contact. Voler tel un aigle, acquérir la vitesse d'un guépard, la puissance d'un éléphant, les sens d'un loup, l'agilité d'un singe, ... C'est lors d'une intervention sur une prise d'otage qu'il s'apercevra d'un phénomène étrange lors de l'utilisation de ses pouvoirs, une perte de sang importante de ses yeux, oreilles, narines. Sans pour autant, après examen, qu'aucune blessure interne n'ait été signalée...
Premier élément intriguant qui viendra s'imposer dans une histoire familiale très banale.
Le second élément qui tranchera vraiment avec cette ambiance calme et posée des premières pages sera amené par un rêve étrange du héros. Un cauchemar de violence et d'horreur où il verra sa femme et son fils disparaître dans d'étranges circonstances et où sa très jeune fille, Maxine, accusée par son frère de l'origine de ce chaos, le mènera vers une rivière de sang pour se dissimuler de mystérieuses créatures monstrueuses, The Hunters Three et The Red.
Retour à la réalité.
Et troisième et dernier choc lorsqu'en pleine nuit, toute la famille Baker se réveillera et constatera avec effroi d'une situation des plus sordides en la personne de Maxine, manifestant un pouvoir des plus malsains. Rêve prophétique ?
Comme je l'ai déjà dit, Animal Man est juste excellent. Le meilleur de ce relaunch à mon sens, l'histoire rejoignant apparemment celle de Swamp Thing (en opposant The Red à The Green, ou le monde animal au monde végétal). Un conte sombre et dérangeant mêlant à la perfection univers super héroïque et horrifique. La qualité des dessins est aussi au rendez-vous, alternant des passages à la fois clairs et ternes dans les passages de vie courante, à un trait plus déformé et tortueux dans les moments plus horrifiques.
Très, très bon.

Image
Demon Knights #1
Quelque peu particulier, Demon Knights nous propose de suivre les aventures d'une équipe n'évoluant pas dans le monde actuel des super-héros, mais à une époque médiévale, âge des rois, du fer et du sang. Les premières pages nous font remonter le temps jusqu'à l'instant de la chute de Camelot et du roi Arthur face aux assauts de sa soeur et son fils, Morgane et Mordred (réels vilains DC dans l'univers classique), et de l'emprisonnement par Merlin du redoutable démon Etrigan dans le corps d'un chevalier, celui que l'on nommera bientôt, Jason Blood.
On est dans du pur heroïc-fantasy, pas le genre que j'affectionne le plus d'ordinaire, quatre siècles après les événements du prologue montrant la chute de Camelot, avec cette espèce de horde de mercenaires au service d'une Reine et d'un Roi machiavéliques et adeptes de magie noire, horde pillant et massacrant chaque petit village sur son passage et qui trouvera finalement sur sa route sept guerriers que le destin se chargera de se faire rencontrer. Parmi cette équipe bien badass, Etrigan, donc, le puissant démon, sa compagne la mystique et immortelle Madame Xanadu qu'il serait bien trop complexe de résumer, Vandal Savage le brillant tacticien tout aussi immortel et super vilain ayant sévi de la préhistoire jusqu'aux temps modernes, Shining Knight personnage que je connais très mal et ayant combattu lors de la chute de Camelot, Al Jabr un inventeur inconnu au bataillon venant d'orient, et une amazone assez belliqueuse tout aussi inconnue, Exoristos. A ce groupe de six guerriers bien destroy viendra se rajouter un dernier personnage difficilement identifiable dans cet épisode.
Une entrée en matière ultra efficace qui donne le ton ! J'aime beaucoup et il me tarde de voir cette équipe improbable en action !

Image
Frankenstein Agent of S.H.A.D.E #1
Une série un poil compliquée mais très plaisante et fun à suivre. Frankenstein est un monstre âgé de plusieurs décennies (façon Hellboy) agissant en tant qu'agent secret pour le compte d'une organisation un brin obscure, le SHADE (comprenant un certain Ray Palmer pour les connaisseurs). Une série de monstre assez bourrin visant à réunir un groupe de créatures créé des mains d'un scientifique excentrique et, mis à part Frankenstein, réunissant pour la première fois des volontaires humains devenus des choses s'apparentant à un vampire, un loup-garou, une créature amphibien et une momie. Un premier numéro de pure action nous révélant les personnages efficacement dans une situation qui les emmènera à pénétrer une ville infestée de monstres dans le but de porter secours à la tout aussi horrible fiancée de Frankenstein.
Sympa, mais très loin d'être indispensable et à l'écart du reste du DCverse.

Image
Resurrection Man #1
Un comics dont je n'avais jamais eu connaissance jusqu'ici, sur un personnage pour lequel j'eus une énorme surprise qu'il avait été écrit par deux de mes scénaristes favoris de ces derniers années, le tandem de choc, Dan Abnett et Andy Lanning. Je ne connaissais absolument rien du personnage ou de son univers or quelle facilité de rentrer dans cette histoire et de prendre beaucoup de plaisir à la lecture.
La scène d'ouverture donne sur une morgue. Dans cette morgue, un macchabée. Un macchabée qui reviendra à la vie dès la première page. C'est l'histoire d'un homme assez poisseux qui n'arrête pas de mourir de toutes les façons possibles et inimaginables, comme le crash d'un avion. Mais c'est aussi l'histoire de ce même homme qui ressuscitera après chacune de ces morts. et comme si ce n'était pas suffisant, chaque résurrection le dotant d'un super-pouvoir différent à chaque fois, qu'il ne connaît pas et devra découvrir et apprendre à utiliser, ainsi qu'une sorte de mission ou d'une destination gravée dans son inconscient qu'il se sentira contraint de mener à terme à chaque fois. Le personnage ne sait pas grand chose sur lui-même. le lecteur est tout aussi dans le flou que lui, cela constituant un élément d'intrigue très intéressant et un renouvellement certain de chaque situation grâce à la modification de ses pouvoirs qui ne seront jamais les mêmes d'un épisode à l'autre.
L'on apprendra en revanche une chose au sujet de cet homme, l'intérêt et la rareté que revêt son âme que semble se disputer le Ciel et l'Enfer. Un bien beau programme en perspective avec une chasse à l'homme où les chasseurs semblent être des anges à l'aspect assez monstrueux et mécaniques et des démons qui se font pour l'instant assez discret.
Excellente lecture pour ma part, même si pour l'instant l'humour si présent dans les histoires d'Abnett et Lanning ne se fait pas forcément remarquer (le côté bien bordélique semble de rigueur lui), et que le personnage principal ne dispose pas encore d'une caractérisation suffisamment poussée pour pouvoir appréhender sa personnalité et son mode de fonctionnement.
Très intrigué de voir ce qui suivra et très content de voir les deux scénaristes sur ce relaunch, bien que sur une série de moindre envergure.

Image
I, Vampire #1
Pour l'instant, je ne sais pas trop quoi penser de ce titre qui nage entre horreur et romance. C'est l'histoire de deux vampires dans le monde d'aujourd'hui où les héros et les vilains font la loi, l'un désireux d'emmener son espèce vers une forme de paix avec les Hommes, l'autre embrassant complètement sa nature de prédateur maléfique et conduisant sa race vers une guerre ouverte contre l'humanité. C'est l'histoire de ce premier vampire pourchassant et exécutant les siens et de la dernière nuit qu'il passera avec ce second vampire, sa compagne et son amour de toujours, chacun tentant en vain d'amener l'autre vers la voie qu'il s'est fixé, le tout se concluant par l'ouverture sanglante et macabre des hostilités entre deux vieux amants.
Comme je l'ai dit, certains points sont loin d'être inintéressants, contrairement à beaucoup d'autres avis que j'ai pu lire, cette histoire d'amour est notamment plutôt bien écrite je trouve, tout comme les transformations monstrueuses et autres pouvoirs de vampires assez bien mis en scène. Après, ça reste une série qui est loin de faire l'unanimité et n'ayant pas grand chose à voir avec le reste de l'univers DC. A la différence du reste des titres en décalage de l'univers (Voodoo, Demon Knights, Stormwatch, Men of War, ...) qui tentent quand même de se rattacher et d'être en cohérence avec ce monde, I, Vampire peine à faire de même, ses tentatives paraissant assez ridicules, même pour moi.
J'attends tout de même de voir la suite.

Image

A suivre, ben c'qui reste quoi ! vous suivez pas ou quoi ?!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Dim 13 Nov 2011 12:59 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image


La dernière partie du relaunch concernant la branche Young Justice. Bien que cette catégorie soit là pour mettre en avant les titres ayant pour héros des adolescents ou de jeunes adultes, il ne faut néanmoins pas croire que ce pan là soit plus destiné à un public plus jeune, bien au contraire, certains titres figurant parmi les plus complexes et les plus élitistes de chez DC. Ce qui est notamment le cas pour la Légion, groupe de héros reconnus pour la difficulté que le comics représente quant à l'intégration de nouveaux lecteurs. Difficile aussi de savoir si ce pan là trouvera public ou non. Certaines choses étant intéressantes, d'autres pas vraiment, alors que d'autres s'adressant à une catégorie de lecteurs très particulière. Sur ce, concluons les critiques de ces 52 comics DC.

Image


Image
Teen Titans #1
Initialement équipe de jeunes héros, premiers équipiers adolescents des plus grands héros de la Terre (Robin pour Batman, par exemple), nous sommes depuis quelques années déjà passés à une toute nouvelle génération, les premiers ayant appris à voler de leurs propres ailes, étant déjà passée par de très lourdes épreuves. Ce relaunch des Teen Titans fait peau neuve en faisant se rencontrer ses membres pour la première fois et en revisitant certaines de leurs origines. C'est ainsi que nous retrouverons les quatre membres clés de l'équipe.
Red Robin, Tim Drake, troisième Robin et équipier de Batman, brillant tacticien et digne héritier des techniques d'investigation du plus grand détective au monde, s'étant fixé pour objectif de réunir les jeunes héros éparpillés à travers le monde et faisant souvent un usage incontrôlé de leurs pouvoirs. Wonder Girl, Cassandra Sandsmark, redoutable et fougueuse combattante aux origines incertaines et semblant lier à l'héritage de Wonder Woman, des Amazones et des divinités grecques. Bart Allen, l'ado le plus rapide au monde venu du futur, et imposant son image de super-héros devant les caméras en usant de manière totalement irresponsable et dangereuse de ses pouvoirs. Et Superboy, le mystérieux clone kryptonien créé par les hommes dans le but de les servir, notamment dans la chasse aux jeunes héros. Si pour l'instant nos jeunes héros en herbe restent chacun de leur côté, attendant que Red Robin ne les trouve et les recrute, une organisation secrète N.O.W.H.E.R.E., ayant créé et retenant le Superboy, semble elle commencer à bouger dans l'ombre, traquant ces brebis égarées dans un but encore incertain.
Pour moi qui adore les Titans, surtout cette version là (Geoff Johns étant passé sur la série il y a quelques années réalisant le meilleur run que j'ai pu lire venant de l'homme - et certains savent ici qu'il en a pourtant écrit de très bons !), je ne peux qu'une nouvelle fois qu'adhérer à ce nouveau départ, même si je remarque ici et là, quelques trucs qui me dérangent. Le dessin, le fait de revisiter une nouvelle fois les origines donnant une légère molesse au rythme de ce premier numéro, ... J'aime néanmoins beaucoup, encore une fois surtout grâce aux personnages mis en avant dont je suis ultra fan, en espérant de tout mon être voir apparaître dans l'équipe ne serait-ce que Miss Martian, Ravager et surtout Speedy (Mia Dearden), le cielo priant chaque jour qui se fait pour voir ce personnage au passé très lourd réintégrer l'équipe... J'aimerai bien revoir Red Devil aussi...
Parmi les trucs sympas du numéro, le fait d'avoir un aperçu des futurs cibles de Red Robin, où l'on distingue notamment Miss Martian, Raven, Static Shock et où j'ai même cru apercevoir sans en être sûr un Beast Boy et Tracy 13. Beaucoup aimé aussi le fait qu'on trouve là un vrai parallèle avec une autre série, Superboy, les deux intrigues étant très liées l'une à l'autre. Ainsi que la couverture nous dévoilant trois futurs membres dont l'identité m'échappe totalement (peut-être Natasha Irons dans le costume mécanique ?) mais plutôt très cool dans leur design.
Bref, j'attends beaucoup de ce comic et vu la quantité de jeunes super-héros qu'il y a à mettre en scène, il y a vraiment de quoi faire si les scénaristes parviennent à bien les prendre en main.

Image
Blue Beetle #1
Le prologue nous emmène dans une lointaine galaxie, il y a des siècles de cela, où une redoutable force d'invasion, les Blue Beetles, semaient chaos et destruction dans l'univers. Les Blue Beetles étant des appareils robotiques ayant besoin d'un hôte organique à parasiter pour pouvoir déployer toute sa puissance technologique au service de la Ruche, un incident surviendra où l'une de ces machines sera endommagée avant de s'écraser sur Terre.
Des siècles plus tard, alors qu'une mystérieuse riche femme mènera des recherches pour mettre la main sur l'artefact, ce dernier finira par tomber et être réveiller entre les mains d'un adolescent des plus banal, Jaime Reyes.
Pas grand chose de plus à en dire. Le personnage m'avait plutôt bien plu depuis son apparition récente dans l'univers DC, notamment lors de ses prestations durant Teen Titans et Generation Lost d'avant le relaunch. Quelques éléments d'intrigue sont intéressants. Les Blue Beetles ayant autrefois semé le chaos existent-ils toujours des siècles plus tard ? Si non, que leur est-il arrivé ? Qui est la femme cherchant le scarabée et dans quel but ? L'artefact aura-t-il des effets néfastes sur la conscience de son hôte ? En gros un numéro introductif posant certaines bases sans toutefois briller et attirer plus que ça l'attention. A voir ce qu'il en sera par la suite.

Image
Hawk and Dove #1
Tout comme Blue Beetle, acheté surtout pour certains événements m'ayant beaucoup plu durant certains événements d'avant relaunch, notamment Blackest Night et Brightest Day où je suis tombé amoureux du personnage de Dove, tenant un rôle inattendu et assez important. Hawk et Dove sont les incarnations sur Terre de forces majeures ayant gouverné l'histoire de l'humanité, les avatars de la guerre et de la paix. Ce premier numéro nous plongera directement dans l'action en nous servant un génie du crime et son armée de monstres, prétexte à mettre en scène une relation complexe entre deux héros que tout oppose. Entre le caractère belliqueux et impatient de Hawk et la calme et réfléchie Dove, les choses semblent un peu compliquées, dû à Hawk ne comprenant pas et n'ayant pas confiance en sa partenaire qui reste une énigme pour lui, et regrettant l'époque où il partagea sa lutte contre le crime aux côtés de son frère, le précédent et regretté Dove.
Comme Blue Beetle, ni bon, ni mauvais, je reste assez indifférent à l'ensemble, en attendant d'en voir plus pour pouvoir mieux jauger le comic. Reste le cliff que je n'ai pas compris mais qui aura su attiser ma curiosité, ainsi que le fait de garder la récente situation amoureuse entre Dove et Deadman datant de quelques mois avant le relaunch.

Image
Static Shock #1
Pas lu, bien que je le voulais au départ. Ce sera les des dessins qui m'auront fait reculer.
Et les critiques n'étant pas des plus élogieuses...

Image
Legion of Super-Heroes #1
Pour terminer avec la présentation des 52, passons à un pan de l'univers DC m'ayant souvent intéressé, sans jamais que je n'ose m'y aventurer sauf cas exceptionnels (crossover et event sur des séries que je lisais), en raison d'une complexité affolante et très prise de tête me rendant ces titres inabordables. Je veux parler de la Légion, un groupe de super-héros comprenant énormément de membres issus de nombreuses planètes, agissant dans le futur du XXXIe siècle et ayant été inspiré par les actes et l'héritage de Superman qui perdura des siècles durant. Ce relaunch est donc le moment idéal pour me lancer.
Legion of Super-Heroes #1, j'ai lu, j'ai pas aimé ! Ou pour être tout à fait exact, je n'ai strictement rien compris ! Alors qu'un petit détachement de cinq Légionnaires débarquent et s'infiltrent sur une planète pour une raison qui m'échappe, le reste du groupe font autre chose, quelque part qui reste pour moi tout aussi vague. Voilà de quoi résumer ce premier numéro. Et encore, heureusement que certains personnages me sont plus ou moins familiers, à l'instar de Brainiac-5, Phantom Girl, Chameleon Boy, Mon-El, Ultra Boy, Element Lad ou Star Boy (qui a donc quitté les rangs de la JSA pour revenir dans le futur), alors que d'autres me sont totalement inconnus, Dragonwing, Glorith, Harmonia, Colossal Boy ou Comet Queen. Ca fait donc beaucoup de personnages à prendre en compte, et, nouveaux lecteurs, fuyez ce titre comme la peste. De quoi se dégoûter du comics pour quelqu'un qui découvre.
Néanmoins, et bizarrement, bien que je n'ai rien capté à ce qui m'était raconté, d'autant plus que l'histoire semble reprendre et être en direct lien avec des éléments d'avant relaunch (boîte d'aspirines, es-tu là ?), je reste très désireux, personnalité sadomasochiste oblige, de voir la suite et de tenter de comprendre ces nombreux héros et ce qui leur est destiné dans ce nouvel univers. Car ce titre dispose d'une ambiance qui si je parviens à m'y intégrer à tout pour me plaire. De nombreux personnages et des relations complexes les liant les uns aux autres, des épopées cosmiques au coeur même des intrigues, des peuples et autres technologies et menaces aliens et cosmiques à découvrir, ...
Un titre qui va me demander bien du courage et de l'obstination pour pouvoir suivre et qui, je l'espère, saura me faire regretter de ne pas m'être mis à la Legion plus tôt.
Un truc important avec ce titre : il nous est dit que désormais, suite au Flashpoint Effect, tout voyage temporel est désormais impossible.

Image
Legion Lost #1
Seconde série sur la Légion, un peu plus particulière cette fois. Legion Lost nous fait entrer directement dans le feu de l'action lorsque sept Légionnaires débarqueront à notre époque, à la poursuite d'un vilain en quête de vengeance contre la Terre dénommé Alastor, désireux de lâcher sur l'humanité un agent pathogène inconnu et apparemment très dangereux. Ces sept Légionnaires fraîchement débarqués dans le présent partiront alors pour une mission express afin de capturer l'origine de la menace dans les plus brefs délais pour empêcher que leur présence ne crée des désordres dans le continuum temporel. Or, après la réussite de leur objectif, au moment d'escorter le prisonnier vers le futur, un incident surviendra (l'annulation des voyages temporels suite au Flashpoint Effect évoqué dans Legion of Super-Heroes #1 ???) , empêchant le voyage d'avoir lieu. L'introduction se concluant par cinq Légionnaires perdus et coincés à notre époque, deux autres ayant disparus sans laisser de traces durant l'incident où il nous est suggéré qu'ils sont morts (?), un vilain lui aussi manquant à l'appel et un agent pathogène libéré dans la nature... L'histoire peut commencer.
J'ai beaucoup aimé et même si, tout comme l'autre titre Legion, j'ai beaucoup de mal à situer les personnages que je ne connais que trop peu, je les trouve déjà bien plus abordables et marquants, très certainement dû à leur nombre plus restreint. J'attends avec impatience de voir ce qu'il adviendra par la suite, en tout cas un premier numéro très réussi et accrocheur pour ma part, disposant d'un rythme très soutenu et entraînant ainsi que d'une intrigue et d'un cliff donnant envie d'aller voir le prochain numéro.

Image

A suivre le grand bilan de DC Comics : The New 52.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Lun 28 Nov 2011 11:47 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
DC Comics : The New 52
Le Bilan


I - Avis global

Pour ma part, une réussite qui me réjouit et qui annonce de bien belles choses pour la suite. Si l'on passe outre quelques éléments dérangeants. A savoir le rajeunissement global des personnages, de Superman à Jim Gordon, ou le manque de clarté de la part de l'éditeur dans ce qu'il y a à retenir de l'avant relaunch.
Je me retrouve donc à la fin de mes lectures de ces 52 numéro 1 avec un assez bon à priori. Pas de grosses surprises non plus. Les séries les plus attendues ne décevant nullement (Action Comics, Batman, Batwoman, Swamp Thing, Green Lantern, Justice League Dark, ...), mis à part peut-être quelques rares titres n'atteignant pas le niveau que j'en attendais, notamment Justice League et Justice League International. Les séries dont on pouvait s'interroger quant à leur présence s'avérant bien peu intéressantes conformément à nos doutes, à l'instar des Captain Atom, Fury of Firestorm et autres Mister Terrific. Quelques très bonnes surprises néanmoins. Avec des comics qui me faisaient douter quant à leur acquisition ou qui m'excitaient tout en craignant pour la qualité que les auteurs sauraient y mettre. Ainsi, je me retrouve avec certaines de mes meilleures lectures dans ce lot, pour ne pas les citer, Animal Man, Red Hood and the Outlaws, Aquaman, Wonder Woman, Legion Lost, ...

D'ailleurs en parlant de mes meilleures lecture, voici une liste des dix titres m'ayant le plus marqué et que je conseille fortement !

ImageImage
Swamp Thing
Animal Man
Deux séries semblant indissociables l'une de l'autre, ou en tout cas très proches. Un mélange d'ambiance super héroïque classique à quelque chose de plus horrifique et gore, le tout jouant fortement la carte écologique. Si je ne devais retenir qu'une chose de ces New 52, ce serait très certainement ces deux bijoux à n'en point douter !

Image
Action Comics
J'aime beaucoup cette vision jeune et changée de Superman. tout comme son Lex Luthor qui annonce directement la couleur avec un niveau de folie déjà assez élevé ! Les dessins de Morales sont très agréables à l'oeil et, le défaut que je reprocherais au titre, le fait qu'il ne reste pas plus longtemps sur la série.

Image
Batman
Voyons voir... Capullo aux dessins ? Snyder au scénario ? Snyder ? L'homme parvenant à donner vie à une ambiance, à un passé et à un lieu pour en faire des personnages à part entière de son histoire ? La quasi totalité de l'univers de Batman qui entre en scène en l'espace d'à peine vingt pages ? Bien que je préférais le tandem Jock/Snyder sur Detective Comics juste avant le relaunch, cette histoire reste excellente et pour moi la meilleure de l'univers de la chauve-souris (et en plus, ça a l'air de reprendre des éléments du passé de Gotham mis en place dans l'excellent Gates of Gotham, toujours de Snyder)

Image
Green Lantern : New Guardians
Le personnage principal de ce comics étant l'un de mes préférés de l'univers DC, je suis ravi qu'un titre des New 52 rende hommage à l'homme ayant porté le costume de manière si brillante aux yeux des gens de ma génération.

Image
Batwoman
Pas de grandes surprises et dans la continuité de Elégie pour une Ombre. Des compositions de pages excellentes, une colorisation sublime, un récit macabre et surnaturel très prenant. Batwoman est clairement l'une des séries à ne pas manquer.

Image
All-Star Western
La série Jonah Hex connaissait un très bon succès avant le relaunch, l'occasion ici pour moi de me lancer dans un titre que je ne connaissais pasmais qui me faisait tout de même beaucoup envie. Un bien bon voyage s'annonce dans l'ouest sauvage et cet aperçu papier des fameux "Mystères de l'Ouest". Une bien belle incursion de Jonah Hex dans le passé du DCverse.

Image
Wonder Woman
N'ayant jamais été fan des histoires concernant la belle amazone qui arrivait plus à m'ennuyer qu'autre chose, ce fut un pari en me lançant dans le relaunch du personnage. Essai réussi. J'aime beaucoup ce mélange genre horrifique et cette ambiance mythologique très présente. un vrai plaisir que de suivre cette Wonder Woman.

Image
Aquaman
J'attendais beaucoup de l'écriture de Geoff Johns sur le personnage sous exploité d'Aquaman tant le scénariste parvient à nous prouver à chaque fois son talent pour donner vie dans des runs incontournables à des personnages souvent de second plan (Hawkman, Stargirl, Teen Titans, ...). Je n'ai pas été déçu, loin de là. Un contraste très sympa entre une grosse dose d'humour et d'ironie et le ton grave et sérieux qui enveloppe le récit et le protagoniste principal.

Image
Red Hood and the Outlaws
Le comics le plus cool des New 52. Très coloré, très fun et bien bourrin. On y comprends mais c'est génial (et fait exprès !).Et puis bon, Starfire dessinée comme ça...

ImageImage
Superboy
Teen Titans
Le duo de comics teenage semblant être liées l'une à l'autre, tout du moins sur un premier arc. Deux séries qui n'auront pas vraiment eu de mal à me convaincre tant mon adoration pour les personnages mis en scène reste grande.

Image
Justice League Dark
Ma série Justice League favorite. Ca reste assez mystérieux et un poil difficile à suivre mais on y retrouve une ambiance très sympa et une équipe mystique qui en jette !


Et mention spéciale à des Supergirl, Detective Comics, Birds of Prey, Batman and Robin, Superman, Stormwatch, Legion Lost, The Flash, Justice League, Green Lantern, Demon Knights, Resurrection Man ou bien encore Justice League International ! Ca en fait des trucs à lire, n'est-ce point ? ^^

II - La suite du relaunch : Mini-séries et ongoing à venir

Et parce que passer septembre 2011, le nombre de série ne cessera d'évoluer, certaines annulées suite à de futures mauvaises ventes, d'autres prenant le pas sur ces dernières, et de nombreuses mini-séries venant se greffer au tout, voici un récapitulatif de ce que nous savons à paraître dans les mois à venir. Pour ce qui d'un résumé de ces histoires ou d'une critique, vu que je ne les ai pas encore lu ou qu'elles ne sont tout simplement pas encore sorties, cela attendra une date correspondant à la sortie des premiers TPB. En tout cas, pour celles que je suivrai (Huntress, The Shade, Batman Inc, The Ray et le Batman Beyond.
En ce qui concerne le DC Universe #6 que je présente ici, je n'en étais pas sûr, mais maintenant que c'est confirmé, je peux dire que cette série sera en fait une succession d'histoires présentant les aventures de héros ne pouvant à l'heure actuelle porter une série par eux-mêmes. Le premier arc nous proposera de suivre le héros rédempteur Deadman (DC Universe presents #1 à #5) alors que le second s'attardera sur un groupe très secondaire, The Challengers of the Unknown. Peut-être verrons-nous passer dans cette série des héros comme Dr Fate, Phantom Stranger, Adam Strange, Plastic Man ou Atom ? Ce serait cool...

Octobre 2011 :
ImageImageImageImageImage
Huntress #1 - mini série en six parties
Penguin : Pain and Prejudice #1 - mini série en six parties
My Greatest Adventure #1 - mini série en six parties
Legion : Secret Origin - mini série en six parties
The Shade #1 - mini série en douze parties

Novembre 2011 :
Image
T.H.U.N.D.E.R. Agents #1 - mini série en six parties

Décembre 2011 :
ImageImage
Batman Incorporated : Leviathan Strikes - one shot
The Ray #1 mini série en quatre parties

Février 2011 :
ImageImage
Batman Beyond Unlimited série longue
DC Universe Presents #6 série longue

III - Premier aperçu des publications de recueils DC en 2012

Mai 2012
Justice League vol.1 - HC
- Justice League #1 à #6 - 24,99
Wonder Woman vol.1 - HC
- Wonder Woman #1 à #6 - 22,99
Batman vol.1 - HC
- Batman #1 à #7 - 24,99
Green Lantern vol.1 : Sinestro Rebirth - HC
- Green Lantern #1 à #7 - 24,99
Animal Man vol.1 - TP
- Animal Man #1 à #6 - 14,99
Justice League International vol.1 - TP
- Justice League international #1 à #6 - 14,99
Catwoman vol.1 - TP
- Catwoman #1 à #6 - 14,99
Stormwatch vol.1 - TP
- Stormwatch #1 à #7 - 14,99
Green Arrow vol.1 - TP
- Green Arrow #1 à #6 - 14,99

Juin 2012
Batman : Detective Comics vol.1 - HC
- Detective Comics #1 à #7 - 24,99
Batwoman vol.1 : Hydrology - HC
- Batwoman #1 à #5 - 22,99
Red Lanterns vol.1 - TP
- Red Lanterns #1 à #7 - 14,99
Mister Terrific vol.1 - TP
- Mister Terrific #1 à #6 - 14,99
Frankenstein, Agent of S.H.A.D.E. vol.1 - TP
- Frankenstein, Agent of S.H.A.D.E. #1 à #6 - 14,99
Static Shock vol.1 - TP
- Static Shock #1 à #6 - 14,99
Legion of Super-Heroes vol.1 - TP
- Legion of Super-Heroes #1 à #7 - 14,99

Juillet 2012
Batman and Robin vol.1 - HC
- Batman and Robin #1 à #6 - 22,99
Batgirl vol.1 - HC
- Batgirl #1 à #6 - 22,99
Suicide Squad vol.1 - TP
- Suicide Squad #1 à #7 - 14,99
Demon Knights vol.1 - TP
- Demon Knights #1 à #7 - 14,99
Batwing vol.1 - TP
- Batwing #1 à #6 - 14,99
Men of War vol.1 - TP
- Men of War #1 à #6 - 16,99
Grifter vol.1 - TP
- Grifter #1 à #6 - 14,99

Août 2012
Action Comics vol.1 - HC
- Action Comics #1 à #8 - 24,99
Batman : The Dark Knight vol.1 - HC
- Batman : The Dark Knight #1 à #6 - 22,99
Superboy vol.1 - TP
- Superboy #1 à #6 - 14,99
Deathstroke vol.1 - TP
- Deathstroke #1 à #8 - 16,99
O.M.A.C. vol.1 - TP
- O.M.A.C. #1 à #6 - 14,99
Hawk and Dove vol.1 - TP
- Hawk and Dove #1 à #7 - 14,99
Swamp Thing vol.1 - TP
- Swamp Thing #1 à #8 - 16,99
Resurrection Man vol.1 - TP
- Resurrection Man #1 à #7 - 14,99

Septembre 2012
Aquaman vol.1 - HC
- Aquaman #1 à #6 - 22,99
Green Lantern Corps vol.1 - HC
- Green Lantern Corps #1 à #6 - 22,99
Teen Titans vol.1 - TP
- Teen Titans #1 à #7 - 14,99
Birds of Prey vol.1 - TP
- Birds of Prey #1 à #7 - 14,99
The Fury of Firestorm : The Nuclear Men vol.1 - TP
- The Fury of Firestorm #1 à #6 - 14,99
Legion Lost vol.1 - TP
- Legion Lost #1 à #6 - 14,99
VOODOO vol.1 - TP
- VOODOO #1 à #6 - 14,99

Octobre 2012
Green Lantern : New Guardians vol.1 - HC
- Green Lantern : New Guardians #1 à #7 - 22,99
I, Vampire vol.1 - TP
- I, Vampire #1 à #6 - 14,99
Justice League Dark vol.1 : In The Dark - TP
- Justice League Dark #1 à #7 - 14,99
Nightwing vol.1 - TP
- Nightwing #1 à #7 - 14,99
Supergirl vol.1 : Last Daughter of Krypton - TP
- Supergirl #1 à #7 - 14,99
The Savage Hawkman vol.1 - TP
- The Savage Hawkman #1 à #6 - 14,99
All-Star Western vol.1 - TP
- All-Star Western #1 à #6 - 16,99

Novembre 2012
The Flash vol.1 - HC
- The Flash #1 à #7 - 22,99
Superman vol.1 - HC
- Superman #1 à #6 - 22,99
Red Hood and the Outlaws vol.1 - TP
- Red Hood and the Outlaws #1 à #7 - 14,99
Blue Beetle vol.1 - TP
- Blue Beetle #1 à #7 - 14,99
Blackhawks vol.1 - TP
- Blackhawks #1 à #7 - 14,99
Captain Atom vol.1 - TP
- Captain Atom #1 à #7 - 14,99
DC Universe Presents vol.1 - TP
- DC Universe Presents #1 à #8 - 16,99

IV - Chiffres de ventes des New 52 en septembre 2011

En sachant, avant de commencer, que le premier titre, Justice League #1, étant sorti la dernière semaine et s'étant vendu cette semaine là à 171.344 exemplaires, soit 80.000 exemplaires de plus que le dernier numéro de Fear Itself, l'event alors du moment du côté de la concurrence, Marvel (Spider-Man, Captain America, Iron Man, X-Men, ...).

1 - Batman #1 - 188.420 ex.
2 - Action Comics #1 - 182.748 ex.
3 - Green Lantern #1 - 141.682 ex.
4 - The Flash #1 - 129.260 ex.
5 - Superman #1 - 118.376 ex.
6 - Detective Comics #1 - 103.392 ex.
7 - Batman : The Dark Knight #1 - 98.389 ex.
8 - Fear Itself #6 (Marvel) - 93.032 ex.
9 - Ultimate Comics Spider-Man #1 (Marvel) - 87.237 ex.
10 - Batman and Robin #1 - 85.242 ex.
11 - Green lantern : New Guardians #1 - 84.033 ex.
12 - Batgirl #1 - 81.489 ex.
13 - Wonder Woman #1 - 76.214 ex.
14 - Green Lantern Corps #1 - 74.769 ex.
15 - Teen Titans #1 - 73.675 ex.
16 - Aquaman #1 - 72.272 ex.
17 - Batwoman #1 - 72.228 ex.
18 - Amazing Spider-Man #669 (Marvel) - 71.944 ex.
19 - Red lanterns #1 - 66.546 ex.
20 - Justice League Dark #1 - 62.856 ex.
21 - Nightwing #1 - 62.717 ex.
22 - Ultimate X-Men #1 (Marvel) - 62.080 ex.
23 - Avengers #17 (Marvel) - 61.492 ex.
24 - Justice League International #1 - 61.079 ex.
25 - Uncanny X-Men #543 (Marvel) - 58.326 ex.
26 - New avengers #16 (Marvel) - 57.959 ex.
27 - Amazing Spider-Man #670 (Marvel) - 57.599 ex.
28 - Green Arrow #1 - 55.512 ex.
29 - Swamp Thing #1 - 54.757 ex.
30 - Captain America #3 (Marvel) - 54.413

Voir autant de titres DC prendre le pas sur des ventes d'ordinaires partagées avec Marvel est assez incroyable. Du jamais vu. Autre très bonne constatation, le fait de voir autant de titres franchir le cap des 100.000 exemplaires vendus, quelque chose devenu très difficile ces dernières années, hors contexte d'un quelconque event ou crossover.

V - Le mot de la fin

Voilà ce qui conclut la présentation de ce topic et de ce "nouvel" univers (plus fatiguant à faire que ce que j'avais prévu...).
:Chapeau de paille goute:
Très content d'avoir pu être présent pour cet événement dans le monde du comics, d'autant plus que cela semble être une franche réussite et que beaucoup de coeurs ressortent de mes lectures.
En ce qui concerne la suite de ce topic, j'y reviendrai donner mon avis sur l'avancée des séries par bloc d'épisodes, en gros je profiterai des mois de sortie des TPB pour remettre ces titres en avant. Cela pourra faire aussi office de lieu où venir noter et commenter les dernières news concernant cet univers.
Je pense aussi éditer mes messages pour annoter à côté de chaque comics le chiffre de vente du premier numéro et sa place dans le top des ventes de septembre 2011. Et, si j'en ai le courage (...), continuer de présenter l'univers de la même manière que ce que j'ai pu faire pour l'avant-propos de Green Lantern en essayant d'amener un petit commentaire court sur les nombreux personnages qui apparaîtront au fur et à mesure de l'avancée du relaunch.

_________________
Image


Dernière édition par cielo le Sam 9 Juin 2012 22:28, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Lun 28 Nov 2011 12:38 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
cielo a écrit:
Stormwatch vol.1 - TP
- Stormwatch #1 à #7 - 14,99


Yeah!
Ca sort direct en TPB!

Excellent topic en tout cas cielo, même en étant pas lecteur de DC, j'ai pris plaisir à lire tes reviews, explications, etc, c'est dire la qualité. :Zoro nargueur:
En tout cas, si ce relaunch me laisse toujours plus ou moins indifférent, tu as quand même réussi à me donner l'envie de relire du Batman, enfin plutôt du Robin en la personne de cette petite raclure géniale de Damian que j'avais adorer pour le peu que j'en ai lu, c'est à dire ce qu'il y avait dans le Batman #700.

Du coup, j'ai quelques petites questions.

Encore bravo en tout cas pour cette présentation globale vraiment exhaustive! :Hipopotame jouet:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Lun 5 Déc 2011 13:45 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
Deu$ a écrit:
Et je te maudis parce que ton topic DC Nu52 et me documentaire sur Grant Morrison m'ont attiré vers DC et m'ont donné envie de relire du DC!


J'ai donc craqué.
Alors je me suis lu vite fait (très vite fait ça se sent) les premiers numéros des séries qui me bottaient.

Image
Action Comics #1
Très sympa!
J'ai jamais été fan de Superman, mais j'ai bien aimer. Ca doit sûrement être dû au fait de le voir plus jeune, plus bourrin et donc moins parfait, lisse et et poseur défenseur ultime de l'univers. C'est la vision que j'ai toujours eu de lui en tout cas.
Là, ça me rappelle du Spider-Man, le mec qui galère à gérer ses deux vies, qui doit toujours être au taquet, avec des problèmes qui s'enchaînent et s'arrêtent pas.
Bref, c'est cool!

Image
Stormwatch #1
Les retrouvailles avec la petite bande de The Authority.
Et de très bonnes retrouvailles. J'ai beaucoup aimer le fait que grâce au fait que les personnages soient maintenant unis sous la bannière DC, ils puissent croiser les autres personnages comme Superman par exemple (ouch, Superman vs. Apollo, ça a dû être quelque-chose; flash-back s'il vous plaît messieurs!). Ca reste un peu vague pour le moment, mais la suite avec le duo Midnighter/Apollo se formant ne laisse présager que du bon.

Image
Aquaman #1
Aquaman, un des nombreux personnages de DC que je n'ai jamais apprécié.
Très bonne suprise que ce premier numéro donc!
Comme le disait cielo, c'est assez drôle et cette espèce de "reconstruction" du personnage est vraiment une bonne chose pour le moment. En tout cas, il vient de bien remonter dans mon estime, enfin il a en plutôt gagné du coup et comme un Grand Homme a un jour dit: "Ca va barder pour la poiscaille!"

Image
Batman #1
Très cool, j'ai beaucoup aimer.
On tape dans le dur direct avec un raid à Arkham, puis du Bruce Wayne dans toute sa splendeur et un cliffhanger de fin bien intriguant, bref, du très bon Batman!

Image
Batman and Robin #1
Comme prévu, le duo père/fils fait des étincelles!
C'est cool, me reste plus qu'à prendre mon temps pour lire Batman Incorporated et le précédent Batman and Robin (au moins le run de Morrison, c'est le seul sorti pour le moment de toutes anières; j'ai le deuxième HC, j'attends de recevoir le premier comme ça j'enchaîne les trois).

Image
Batwoman #1
Je vais me choper Elegy cette après-midi s'il est disponible et c'est avec grand plaisir que j'ai découvert un "aperçu" de ce qui m'attend.
C'est vachement beau, intriguant et intéressant.
J'adhère.

Image
Justice League Dark #1
Des trois titres Justice League, c'est celui qui m'intéressaient le plus.
Ca a l'air chelou, mais carrément sympa. A surveiller.

Image
Swamp Thing #1
Encore une série bien strange, mais qui a l'air assez sympathique aussi.
Pas autant emballé que cielo, mais ça viendra peut-être; en tout cas c'est super beau, Yannick Paquette quoi.

Au final, j'ai beaucoup aimer ce que j'ai lu de ce Nu52.
C'est bien sympa de découvrir et redécouvrir ces personnages.
Les sorties en HC et TPB me semblent tellement loin...é__è

Merci cielo!
Ordure qui veut me ruiner.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Lun 5 Déc 2011 20:09 
7 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Fév 2009
Messages: 281
Localisation: Omniprésent
Deu$ a écrit:
Image
Stormwatch #1
Les retrouvailles avec la petite bande de The Authority.
Et de très bonnes retrouvailles. J'ai beaucoup aimer le fait que grâce au fait que les personnages soient maintenant unis sous la bannière DC, ils puissent croiser les autres personnages comme Superman par exemple (ouch, Superman vs. Apollo, ça a dû être quelque-chose; flash-back s'il vous plaît messieurs!). Ca reste un peu vague pour le moment, mais la suite avec le duo Midnighter/Apollo se formant ne laisse présager que du bon.


J'aimerai juste rebondir sur l'altercation qu'on vois dans ce numéro entre Superman et Apollo : il me semble que ça ne s'est pas réellement passer (si j'ai bien compris), mais qu'un fan d'Apollo aurait photoshopé une image d'un combat fictif avec Superman. Néanmoins c'est sûr que ça met l'eau à la bouche ^^. Autrement j'avais bien aimé ce volume, mais juste un petite détail qui me chiffonnais c'est le nouveau costume de Midnighter auquel je préférai largement l'ancien :Luffy n'y crois pas: .

_________________
Image

Un comics qui revisite la fiction, la magie et l'histoire de son propre médium ? Venez découvrir Promethea !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Mar 6 Déc 2011 16:51 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
The legendary soldier a écrit:
il me semble que ça ne s'est pas réellement passer (si j'ai bien compris), mais qu'un fan d'Apollo aurait photoshopé une image d'un combat fictif avec Superman.


Oui, oui, c'est ça en fait.
Au temps pour moi, mais j'ai lu vraiment très vite fait comme j'ai dit. :)

Image
Batwing #1

Je voulais pas lire cette série parce-que je comprenais pas (et je comprends toujours pas) pourquoi seul le Batman Africain a droit à sa propre série, pourquoi pas les autres? Pourquoi pas une série Batman Incorporated les mettant tous en scène? (Y'aura bien Batman Incorporated : Leviathan Strikes, mais cielo tu mets one-shot, j'ai vu sur le forum Superpouvoir que c'était en douze numéros; qui croire?! haha)
Bon, je suis raciste aussi. Ca doit jouer.
Et puis après j'ai vu Ben Oliver au dessin. Ok, j'ai sauté dessus direct. Et j'ai pas été déçu. C'est super beau forcément et ça a l'air très sympa à première vue. Et puis si le mec à sa propre série, c'est que y'a de l'idée et des trucs derrière, donc une série de plus au compteur de ce NuDC!

EDIT:

C'est ce que tu dis en fait: oversized one-shot, puis reprise de la série. J'ai encore lu trop vite. <__<'


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Mar 6 Déc 2011 17:02 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Pour Leviathan Strikes, peut être que je me plante, ce que je doute être le cas (tout simplement parce que ce numéro est présent dans les sollicitations de décembre 2011 et non dans les suivantes, janvier et février 2012). En fait, je ne sais pas quelle info tu as vu sur Superpouvoirs mais ce one shot est un gros épisode préparatoire à ce qui suivra, la suite et fin du run Morrison sur Batman (Incorporated) qui elle devrait être en 12 épisodes et avec une vague annonce de sortie courant printemps/été 2012 (normalement).

En tout cas, surpris de voir tous ces titres à ton compteur et surtout content que tu aies pu apprécier.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Lun 19 Déc 2011 14:23 
.

Inscription: 10 Oct 2005
Messages: 4725
Je suis en plein dans la lecture du run de Grant Morrison, alors forcément, j'ai envie de lire de la Bat-Family! *__*

Image
Detective Comics #1

Très sympa.
Forcément, avec le Joker, ça ne peut être que cool.
Ca fait quand même très bizarre de voir Gordon sans les cheveux blancs (et roux! é__è).
Bien hâte de voir vers quoi on va avec tout ça en tout cas!
Y'avait pas un Joker Hulk dans ce NuDC? J'ai dû l'imaginer et le mélanger avec le nouveau Harvey Dent, mais il me semble en avoir aperçu un dans des previews d'il y a quelques mois.

Image
Nightwing #1

Je suis un peu tombé amoureux (Oh no, not like that man, I mean, no homo!) de Dick, le "gentil" Batman et vu que ça fait longtemps que Nightwing est un personnage que j'ai envie de découvrir (depuis un ancien avatar d'ange bleu en fait), j'en profite!
Encore une fois, j'ai vraiment survoler, mais ce que j'en ai vu m'a bien plu; c'est super beau, y'a un chouette cliff et on replonge légèrement dans le passé de Dick, ce qui me ramène un peu à la belle époque de Batman Forever et Batman & Robin! Haha

Je suis définitivement redevenu fan de Batman, comme à l'époque du premier Batman par Bruce Timm en fait. :Sanji amoureu:

Mine de rien, ça commence à faire pas mal de séries, je sais pas si je pourrais tout suivre au final. :s

Deu$ a écrit:
ce relaunch me laisse toujours plus ou moins indifférent


Cher Deu$ du 5 Décembre, tu as de la chance que je ne possède pas une machine à remonter le temps.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Jeu 22 Déc 2011 21:47 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Les sollicitations (planning des comics à venir trois mois à l'avance pour précommander chez chaque éditeur) de Mars étant tombées, quelques modifications concernant la publication des premiers TP/HC VO :

Mars 2012 :

Justice League vol.1 : Origin - HC
Batman vol.1 : The Court of Owls - HC
Green Lantern vol.1 : Sinestro Rebirth - HC
Wonder Woman vol.1 : Blood - HC

Par ailleurs, une nouvelle série débarque le même mois, avec Night Force #1, s'inscrivant dans la ligne Dark des titres du New 52. Et vu le succès de cette ligne, pas vraiment étonnant de la voir un peu s'étoffer. Je ne connais absolument pas cette série et ses origines, mais ça m'a l'air assez intéressant (Marv Wolfman au scénario, Mandrake au dessin). Une mini série en six et une couverture plutôt pas mal.
Spoiler: Montrer
Image


Pour finir, quelques unes des couvertures que je trouve les plus sympa. Je donne pas les titres et je laisse les plus curieux présager de qui est qui dans tout ça (pas bien difficile).

Spoiler: Montrer
ImageImageImage
ImageImageImage
ImageImageImage



Citation:
Y'avait pas un Joker Hulk dans ce NuDC? J'ai dû l'imaginer et le mélanger avec le nouveau Harvey Dent, mais il me semble en avoir aperçu un dans des previews d'il y a quelques mois.

Pas sûr de moi mais il me semble aussi avoir vu truc du genre sur une preview de Batman : The Dark Knight.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: DC Comics - The New 52
MessagePosté: Ven 23 Déc 2011 21:02 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1992
Après avoir lu la superbe présentation de Cielo sur ce relanch je me suis osé à aller acheter certains premiers numéro de la licence de batman. C'est donc en tant que parfait néophyte (ou presque) que je vais commenter mes premières lectures.



ImageImage
Batman #1 et 2

Tout simplement magnifique. Les dessin sont agréables à regarder, les personnages ainsi que la situation sont bien amenées et présentées. En tout cas en tant que quasi-néophyte j'ai tout compris. Ce fut vraiment un véritable plaisir de lire ces deux premiers numéros et cela d'autant plus quand il y a une bonne intrigue. Je suis curieux et impatient de connaître la suite qui a l'air de promettre que du bon.



Image
Detective Comics #1

J'ai un peu moins aimé que la série précédente, sans doute parce que je suis resté sur ma fin. Néanmoins la scène de début avec le Joker est sublime sans parler de son humour qui pour une fois m'a fait marrer. Au passage ça m'a fait drôle de voir le Joker avec un chapeau, je l'ai tellement vu tête nue que je n'arrivais même pas à concevoir qu'il puisse porter un chapeau. J'attends quand même la suite pour voir ce que ça va donner.



Un gros merci à Cielo pour m'avoir donné envie de lire les DC sans qui je n'aurai même pas su qu'il y avait un relaunch/reboot (je ne sais pas comment appeler ça). Je pense aller voir d'autres titres de la licence Batman et puis pourquoi pas voir du côté de All-Star Westerns qui a l'air pas mal et Suicide Squad de la même branche pour avoir pour une fois des méchants en tant que persos principaux, d'autant plus que le dessin a l'air pas mal. Quand au reste (les mastodontes du secteur et les inconnus) je m'en occuperai plus tard.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 78 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com