Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 238 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 16  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: L'Antre du Fanboy
MessagePosté: Ven 25 Sep 2009 19:39 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Image

Entrez, entrez donc
N’ayez pas peur des posters de lycéennes en jupettes. C’est juste que vous n’avez pas assez d’expérience dans l’animation pour apprécier et que vous êtes encore au stade d’admirer les femmes aux serpents (Il n’y aucun mal à ça que je sache !). Attention, pas touche à mes figurines de Haruhi, ou, dehors, je vous coupe la main ayant souiller mes précieux (Pourquoi dehors, tu as peur que le sang salit tes albums de Clannad ?...).
Vous êtes bien installé, vous avez réussi à trouver une chaise ? Non, tant pis, il fallait amener la votre. Bien maintenant qu’on est tous là, on va pouvoir commencer ! (Euh… Oui mais en quoi consiste l’antre du fanboy ?) Hum… Tu ne sais pas encore le but de l’Antre du Fanboy ? (Si je met pas les majuscules, tu me coupes les doigts ? …Merci pour ce regard foudroyant!)
Es tu complètement dépourvu d’une quelconque forme d’intelligence ? Ca fait évidement référence àl’Antre de la Fangril! (Désolé de ne pas être intéresser par ce genre de chose… mais tu réponds toujours pas à la question !). Je vais te le révéler… Le but de l’Antre du Fanboy… (C’est moi, ou il se sent victorieux à l’approche de son annonce ?).

…Est de parler d’anime !

(J’ai crus que la Terre s’arrêtait de tourner… Ou non, je me dis simplement « j’en étais sûr ». Il fallait si attendre avec un tel décors. Pourquoi ne peut-il pas simplement être un membre lambada lisant des mangas bien gentiment en critiquant de temps en temps des animes d’adaptations de mangas merdiques ? Ca nous aurez éviter de lire… ça)



- Eh si tu veux parler d’un anime pourquoi ne pas faire un topic ?!
-Trop ennuyeux à faire ! (J’en étais sûr !)
Et c’est encore moins un topic comme votre « dernières lectures de mangas » qui a pour seul effet de plonger dans l’oublie les topic dédiés au dit manga ! En plus, j’ai l’impression de lire toujours le même sujet de critique. Aucune originalité. Non, le but de l’Antre est bien autre. J’ai fais le tour des autres topics de ce Chantier Naval, rare sont les topic d’animes ayant vraiment de popularités. Je parle même pas de la mentalité des gens d’ici, tous complètement dérangé. (Tu en fais partis) Faut changer ça. C’est pourquoi, j’ai pensé à ça. Un topic regroupant des critiques divers sur les animes, avec bilans par saison (Tu parles bien des saisons « Printemps, automnes, été, hivers » ?), preview avant de faire un topic. Histoire de faire connaître un peu mieux ce monde de l’animation, loin d’être mauvais, en regroupant plus ou moins ce qu’il se fait et d’en parler un maximum possible. (C’est un pot pourri…).
Idiot, carrément pas.
Il sera mis en place un sommaire dans ce message pour aller plus vite, et plus facilement, voir tel critique de tel anime ou tel topic d’un tel anime. J’espère juste qu’on n’atteindra pas la limite de caractères trop rapidement. (Si tu continues de parler pour rien et non, nous présenter tes critiques, on y arrivera en moins d’une heure…)
Vous avez pas compris ? Débrouillez vous, allez voir le blogde la Fangirl.

(Je présume que je dois me dévouer à expliquer plus en détail…
Pour faire simple, on pourrait prendre le phénomène du moment sur la Volonté. La création de nombreux topics sur des films. A l’inverse du 7eme art, les animes non pas une grande popularité, voir une très mauvaise popularité Afin de pas avoir beaucoup de topic sans réponse et tombant dans l’oublie, et étant donné que j’ai, personnellement, envie de parler de tel ou tel anime sans devoir passer par la création de plusieurs topic, j’ai pensé à ça. Là aussi, à l’inverse de « dernières lectures de manga », ce sujet traitera plus souvent des animes pas sortis en France. En aucun cas, ce topic n’est là pour remplacer les topics traitant déjà d’une série (veux justement éviter la problématique de « Dernière …»). Ce topic sert à la fois, pour ceux qui le souhaite, un lieu pour faire une critique d’anime en le jugeant et/ou (dé) conseillant aux autres. Et aussi, grâce au sommaire que je mettrais à jour, un lieu permettant de voir rapidement un avis avant de se lancer dans un achat ou un téléchargement –c’est mal le second cas, rappelons le.
En résumé, ce topic a pour grand but d’essayer de créer une plus grande place aux animes sur ce forum sans pour autant prendre mot pour mot le même principe du topic « Derni… » avec des nouveautés et ajustement qui seront, je l’espère, positive.
Je termine en résumant tout ce charabia en disant que ce sujet sera :
une base de donné sur les animes)


T’as fini ? T’attends quoi ? Pas encore entrain de faire de drôles magouilles ? Faut passer à la suite. (Je fais ce qui est normalement ton travail là.).
Allez ! Envoyez la suite dans 321

Image
(Je ne suis qu'un humain, des erreurs ou oublies dans la liste qui suis, j'en ai surement fait. Donc n'hésitez pas à me les dire par Mp)



0-9/
→ .hack// by Silv, le roi des pinguins

A/

B/
→ Baccano! by Le Gourmet
- Baka no Test to Shoukanjuu by Le Gourmet
- Bakemonogatari by Bullzor
- Batman: The Brave & The Bold by ange bleu
- Black Rock Shooter by Bullzor
- Bleach by Rockstar
- Blue Seed by ange bleu

C/
→ CANAAN by Le Gourmet
- Candy Boy by Le Gourmet
- Casshern Sinsby ange bleu
- Chocola & Vanilla - Sugar Sugar Rune.by cutty flam
- Chrno Crusadeby Dark Sol
- City Hunterby champy
- Clannadby EvOr
- Code Geass Lelouch of the Rebellion by EvOr
- Cowboy Bebopby asunman

D/

E/
→ Ergo Proxy by Lascar
- Elfen Lied by errel
- Eyeshield 21 by Ichigo

F/

G/
→ Gensomaden Saiyuki by Matelot Yuya
-Gintama by Xintoki
- Ghost in the Shell by asunam
- Gosickby Shanji21
- GTOby Van
- Gundam 00by ange bleu
- Gundam AGEby Keisuka_Yuuko
- Gundam SEED by Van
- Gundam SEED Destiny by Van
- GunGrave by Paulee

H/
→ Hajime no Ippo by Ichigo
- Hanamaru Kindergarten by Bullzor
- Heroman by Bullzor
- Highschool of the Dead by Yosuke
- Higurashi no naku koro ni by Le Chasseur
- HunterXHunter by Duke l'eel electric

I/
→ Initial Dby Deu$
- Iron Manby Bullzor
- Inu-yashaby mizukage

K/
→ Kampfer by kisagi
- Kanamemo by Le Gourmet
- Kannagiby Le Gourmet
- Katanagatariby Le Chasseur
- Ken le survivantby atos
- Kenshin: Seisouhenby Sandy
- Keroroby Bullzor
- K-On! by Bullzor

L/

M/

N/
→ Naruto by Acestyle
- Nana by Sandy_le_cuisto
- Neon Genesis Evangelion by ange bleu
- Noir by Van

O/
P/

R/
→ RahXephon by ange bleu
- Ranma 1/2 by luffy team
- Read Or Die the TV by l'autre

S/

T/

U/
→ Umineko no naku koro niby Le Chasseur
- Utenaby ange bleu

V/

W/
→ Whitch Hunter Robin by errel
- Wolf Rain by capitainecrow

X/

Y/


(Hum, que se passe-t-il ? Une nouvelle catégorie vient de voir le jour !)


/

_________________
ImageImage
PyroVision


Dernière édition par Le Gourmet le Jeu 29 Juil 2010 23:30, édité 14 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 25 Sep 2009 19:39 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Image

Hum… Pourquoi elles sont là ?
Bref, elles ont le mérite d’avoir raison sur toute la ligne. Il est tant d’inaugurer ce topic par une première série de critique. En espérant que d’autres personnes suivront le mouvement. En respectant les règles qui suivent (oui, il y a des règles, enfin la plupart sont juste des conseils "amicaux") :

Image
(Idées, conseils ou autres suggestions pour ce topic, n’hésitez pas)


Kannagi

Image

L’INTRIGUE : Un jeune lycéen voit sa vie basculer le jour où la statue qu'il a sculptée se transforme en une ravissante jeune fille. Le bois de sa sculpture provenait en fait d'un arbre sacré habité par une déesse du nom de Nagi, celle-ci était là dans le but de veiller sur le quartier. Jin devra dorénavant héberger Nagi chez lui, mais la jeune fille n'a pas caractère facile.

MON AVIS : Commençons avec du léger et frais. Nagi, ma Déesse de l’arbre sacré. Déjà avoir une déesse annonce du bon en perspective. Toutefois résumer Nagi a son statue divin serait très rabaissant pour ce personnage aux multiples facettes dont le charisme n’est plus à prouver. Comme j’ai dis au début, cette série a ce côté léger caractéristique d’un anime se basant sur des tranches de vies (plus ou moins ordinaires). Tellement tranche de vie, que les réalismes des personnages sont poussés à un haut niveau. C’était franchement plaisant de suivre avec une telle qualité niveau graphisme, et aussi dans le travail des seiyu. Bluffant. C’est ça qui permet de rendre les personnages si attachant alors lorsque le développement suit en même temps, que demande le peuple ?
Bien sûr, il reste toujours ce petit côté de folie si plaisant à voir. Après tout, la banalité n’est pas amusante. L’histoire du statue de Nagi sert comme fils rouge dans l’œuvre, son développement est constant et laisse des parts de mystères pour une éventuelle seconde saison (après tout, le manga continue alors pourquoi pas espérer le retour de Nagi ?). Ce que nous offre principalement cette série de 13 épisodes, c’est du fun.
L’idée qu’un personnage s’incruste chez un autre a toujours fonctionné avec moi. Hormis que ici, j’ai eu l’agréable surprise de ne pas retrouver que les running gags habituels de ce genre de situation –je ne dis pas qu’on n’a pas le droit au classique, mais on rajoute que Nagi ne connaît pas du tout notre monde et . Tout comme, j’ai bien aimé la rivalité que Nagi entretient avec Zange ainsi que le fait que Jin finit par se retrouver au milieu de la confrontation de Zange et Gumi (Nagi est au dessus d’eux, même pas besoin de participer : « vous avez vu comment elle maîtrise le concept ?! »). Le seul défaut que je pourrais donné à cette série serait son changement brusque en fin de saison. On nous a présenté une série marrante, sans grands soucis (le karaoké avec une Nagi chantant de pleins poumons, c’était… divin) et les deux derniers épisodes, on part dans une pseudo-dramatique. J’ai détesté la première partie de celle-ci, je n’étais pas prêt et je m’attendais et ne recherchait surtout pas ça, ici. Je me suis même demander si le studio n’avait pas mal calculer leur coup tellement le virage est rude. Néanmoins, la seconde partie est passée beaucoup plus facilement car même si on reste dans un côté moins joyeux, on y retrouve le petit truc qui rend Kannagi si plaisant à regarder. Alors, j’ai bien aimé ce finale, Nagi a même réussi à me toucher par ces doutes.
Je vais terminer sur la relation que entretient Nagi et Jin. Malgré que la disposition de base, j’ai du mal à penser que une histoire d’amour pourrait se mettre en place, ce qui m’arrange. L’idée d’une telle relation peut être sympa mais trop classique quoi … Ils sont attaché l’un à l’autre cela est sur, mais au point de voir évoluer la situation dans ce sens… Dans ce cas là, Nagi serait beaucoup plus jalouse qu’elle ne l’est maintenant. Donc nous avons le temps ^_^

BREF : Malgré que j’ai eu des petits problèmes pour visionner cet anime, j’ai passé d’agréable moment en la compagnie de Nagi, surtout après avoir regarder beaucoup d’anime plus … sérieux. Nagi n’est peut-être pas au niveau de La Déesse qui occupe mon cœur, mais se défend pas mal grâce à son émerveillement. Et puis, faut dire quand idole, elle se débrouille vachement bien (Quoi, j’ai oublié de parler de cette histoire d’idole ? Tout comme j’ai oublié de dire que l’opening vient de la même personne qui a crée l’opening de Lucky Star et le Hare Hare Yukai de Haruhi ? Mais c’est des évidences ! Non ?)


Kanamemo

Image


L’INTRIGUE : Kana Nakamichi est une collégienne qui a perdu sa grand-mère, la seule famille qui lui restait. Forcée de déménager et de trouver un moyen de subvenir à ses besoins, elle finit par trouver une chambre dans les bureaux d’une société de distribution de journaux.

MON AVIS : Ah ouais… La vraie question n’est pas de savoir mon avis sur Kanamemo mais plus, comment je suis arrivée à regarder cette série. Certes, ce n’était qu’un seul épisode, mais tout de même. Je devais bien m’ennuyer ce jour-là, ça, c’est sûr. Ou bien, cela devait être après avoir regarder Higurashi, faut dire que depuis cette série, je ne vois plus les petites gamines d’animes de la même façon… Tout ça pour dire, qu’après un épisode, j’ai vite arrêté la torture. Il y avait limite Saki qui m’avait un peu intrigué mais sans plus. Bon d’un côte, lorsqu’on passe plus de temps à s’intéresser à ce qui se passe autour qu’a regarder l’épisode, c’est dire à quel point le charme s’est opérer… Et bon, un épisode, c’est peut-être un poil court pour réellement juger la qualité de cette anime… Mouais.

BREF : Je ne conseille à personne de faire la même erreur que moi. Un humour qui n’a pas fonctionné, pourtant je suis un public facile. Le mieux fut un sourire pour une série qui se veut légère, c’est léger… Ah ah. Ca sera vraiment sans moi.


Shagukan no Shana

Image


L’INTRIGUE : Un jeune lycéen, Yuuji, en rentrant chez lui se retrouve dans une étrange sphère. Là ou les autres sont figés, lui, il peut bouger ainsi que voir des monstres dévorant les humains immobiles. Yuuji, pour une raison qui lui est obscur, devient une proie précieuse pour ces monstres. Mais une jeune fille aux cheveux et aux yeux rouges lui vint en aide.
Elle explique à Yuuji, quand réalité, il est déjà mort et qu’il n’est qu’un outil de remplacement.

MON AVIS : J’ai beaucoup aimé cette série, ces deux saisons plus précisément, grâce à la superbe tsundere, Shana. "Urusai !" que j’aime ce mot lorsqu’il sort de sa bouche (j’ai été franchement surpris de l’entendre à nouveau dans Toradora –série qui méritera sa place ici, faites moi confiance). Tout d'abord, j'ai eu un grand coup de coeur pour la seiyu de Shana dont je n'arrive plus à me rappeler de son nom quant au personnage en lui-même... Son évolution m’a bien plu, surtout ses sentiments grandissant pour Yuuji et son affirmation sur son identité. Néanmoins, je fus quelque peu déçu par la tournure de la seconde saison. J’avais la mauvaise impression de revivre les mêmes intrigues que la saison 1. Surtout que le dénouement de la saison 1 perd tout son intérêt. Je vais pas tellement m’attarder sur cette série, étant donné que je vais sûrement créer un topic lorsque la saison 3 arrivera. Disons que ce fut une petite preview, histoire d’ancrer dans les esprits le nom de Shana, la Flame Haze ~_^

BREF : Petite fille, cheveux longs rouge comme ces yeux avec une longue épée et un caractère de tsundere… Ca peut être que bon, et ça l’est. Mais on en reparle plus en détail, bientôt…

CandyBoy

ImageImage


L’INTRIGUE : Yukino et Kanade Sakurai sont deux soeurs qui vivent ensemble et profitent de leur vie de lycéennes. Un jour la petite Sakuya Kamiyama déclare son amour pour Kanade à la soeur de cette dernière et lui demande de l'aider pour conquérir le coeur de Kanade. Cet événement fait réaliser à Yukino ses vrais sentiments pour sa soeur...

MON AVIS : Première fois que je fais face à un Yuri, en plus c’est de l’insecte là. J’avais cru pendant un moment que les hommes avaient disparut de la planète Terre, mais je me suis trompé. Elles sont justes dans une école féminine, enfin je crois… Quant aux liens de sang, il ne se fait pas réellement sentir. Les deux sœurs donnant plus l’impression d’être des copines de chambrées. Bref, c’est tout d’abord l’aspect graphique qui m’avait intéressé, c’est drôlement beau n’empêche, pas comme ces bouses que nous donne TOEI. Après pour ce qui est des personnages et de l’histoire, c’est sympathique. Léger, frais, mignon sans pour autant être révolutionnaire, ni extraordinaire. Ca se regarde avec le sourire aux lèvres, sans remarquer le temps qui passe (le but même du divertissement après tout). Néanmoins, j’ai pas compris un truc. C’est une série internet, mais pourquoi le synopsis parle d’une chose qu’on nous montre presque pas ? D’autant plus que lorsque je tape « Candy Boy op » sur youtube, on me montre un opening ne figurant pas dans l’anime et avec là, la vrai intrigue… Car ce que j’ai vu c’est ce qui se passe après… Comprends pas >_<
Néanmoins, ça ne retire en rien les bons moments que j’ai passé avec Kana et Yuki. Je redoutais tout de même qu’il est trop de Yuri. Au final, j’étais bien surpris. Les deux sœurs jouent sur la carte du discret, très mignon à voir, et Saku fonce dans le tas rendant le Yuri hilarant ! Un bon dosage dans ce domaine dont j’avais le plus de crainte – un peu bête comme raisonnement lorsqu’on regarde du Yuri…
Je regrette quelques plans des fois trop statiques.

BREF : La vie de ces deux sœurs jumelles est sympathique, sans trop pousser dans le Yuri. Ca se regarde avec plaisir. Après de là à renouveler l’expérience dans du Yuri, pas sur. Mais retrouver Kana et Yuki, j’aimerais bien ^_^

Sayonara Zetsubou Sensei

ImageImage


L’INTRIGUE : Itoshiki Nozomu est la personne la plus pessimiste du monde, pour lui, l'espoir n'existe pas et rien ne vaut d'être vécu. Par ironie quand il devient professeur d'une classe, il rencontre son contraire Fuura Kafuka qui est complètement optimiste.

MON AVIS : Etrange… Je vois pas d’autre mot pour décrire cette série. J’étais très surpris dès la première minute mais ça m’a mis directe dans l’ambiance. Faut dire qui ne serait pas surpris, lors d’une belle balade sous des cerisiers en fleurs rencontrer une personne pendue (Ah oui, EnOd, je te conseille spécialement cette série. Un prof suicidaire, ça devrait te plaire –bizarrement il me fait pensé à toi… J’ai dis bizarre comme c’est bizarre). Première réplique de Ito et directe, une envie folle de rire. Voilà, c’est ça, cette série. C’est délire à souhait, mais faut néanmoins aimer le style. L’idée de faire rencontrer deux personnages complètement opposé dans leur vision de vie est très bien mener et maîtrisé. Au point, où Fuura n’est pas pénible qui est souvent le cas des personnages trop… positif. J’ai passé un agréablement moment à visionner le premier épisode. Et je me suis arrêté là. Sais pas pourquoi, j’avais passé un excellent moment devant cet épisode. C’est peut-être le rythme très (trop ?) rapide qui m’a découragé à l’époque. Car les épisodes (ou plutôt l'épisode fut ^^) sont extrêmement riches en informations, souvent des petits détails (comme par exemple des textes du manga –oui, c’est une adaptation d’un manga, encore- qui se glisse entre deux scènes ou sur le tableau de la classe).
Niveau graphisme, c’est du très bon. J’aime bien le style du Studio Shaft (me faisant pensé à XXX Holic –pas possible le tripe de EnOd vient de là !) qui ont réussi à donner une ambiance très particulière à la série. Avec une bande sons collant au poil avec ce style. Je pense que le meilleur moyen d’avoir un aperçu de cet anime est comme toujours son opening et ending.
Oui, on n’a pas la confirmation qu’au studio Shaft il fume bien que du tabac. Malgré tout, ça vous permet de vous rendre compte à quel point cette série est déjantée. A revoir le premier épisode me donne une envie folle de m’attarder plus longtemps sur les aventures du surveillant rose ^_^

BREF : Je retourne me suicider.


_________________
ImageImage
PyroVision


Dernière édition par Le Gourmet le Mer 20 Oct 2010 12:33, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 4 Oct 2009 16:34 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
To Aru Kagaku no Railgun

Image


L’INTRIGUE : L'histoire se déroule dans un monde où les pouvoirs surnaturels sont communs grâce à la science et la magie existe à travers la religion.
"University City" 2,3 millions d'habitants. 80% des étudiants sont actifs dans le "Brain Development Program" et hors de ceux-là seuls 7 sont de niveau 5.
Rencontrez la civile Mikoto et son amie Kuroko, responsables de la paix et l'ordre sur le quartier universitaire, en tant que membres du "Jugement".

MON AVIS : Une des nouvelles séries qui déclarent le début de l’automne, un Spin Off de To Aru Majtsu no Index. Il s’agit une adaptation du manga portant le même nom –il y aussi cette orthographe « no Choudenjibou » (Pourquoi deux orthographes différents, j’en sais rien [une autre adaptation qui peut peut-être faire plaisir à certains ici. Une histoire de lettre, ça vous intéresse ?] ).
L’univers tout d’abord a l’air franchement sympa, surtout ce système de classification pour les habitants et… En faite, cette histoire de système est suffisant pour m’intéresser pour l’épisode suivant, et poursuivre l’intrigue de ce monde futuriste. Quant aux capacités qu’ont certains personnages, j’espère que ça -et la classification,étant assez lié- ne sera pas une excuse pour mettre les niveaux bas comme simple personnage en détresse, d’autant plus qu’un niveau 0 me plait bien ^_^.
Vais vite revenir sur les personnages. Kuroko va être ma bête noire de cet anime, je le sens. Tout d’abord, j’aime pas sa voix, elle a un timbre ayant pour effet de vouloir lui scotcher la figure pour ne plus entendre sa misérable voix et ensuite lui découper doucement sa petite tê…

Image

Excusez moi, je me suis emporté. Autre point qui me fait appréhender ce personnage, et le yuri qu’elle amène. Son amour pour Mikoto est heureusement traité avec humour, il fait plus ou moins mouche (heureusement qu’elle n’est pas atteinte comme Liang Qi de CANAAN, sinon, je me serais poser des questions sur la santé mental des membres du "Jugement" car avec la fille se baladant avec une couronne de fleures…). Alors, je dois dire que même si elle me sort par les yeux, le personnage n’est pas en soi mauvais apportant de l’énergie.

Image
Juste qu’on la préfère loin de nous.

Mikoto, la niveau 5. Étrange qu’une telle puissance de soit pas utiliser pour le bien du système, tout comme les autres niveau 5. Quant au personnage, il n’a pas grand-chose à dire ou redire, on a beaucoup entendu parler qui permet de développer son côté être supérieur, voir mythe. Reste à en savoir un peu plus sur le personnage en lui-même, d’autant plus qu’une fanatique de grenouille doit réserver des bonnes choses, non ?
Pour ce qu’il est du reste. Saten, la niveau 0, celle dont j’attends le plus et qui me plait le plus. Ca va être le repère de ce monde, la seule a être normal, néanmoins, je pense (me dites pas que les niveaux 0 peuvent aussi faire des choses extraordinaires ?). J’aime bien tout le caractère qui sort à cause/grâce à son classement. Et pour finir ce groupe de quatre, Uiharu est pour l’instant la plus effacée et ça continuera sûrement comme ça avant un quelconque moment de gloire…Après tout, elle n’est que la seconde de Kuroko. Mouhaha.

Image
Pile ou face ? Face ? Mauvais choix.

L’animation est très bonne, d’une bonne fluidité notamment dans les combats. Le studio J.C Staff a fait un très bon travail de ce côté pour ce premier épisode en espérant que ça suit dans cette lancée. Ils sont parfois un peu légers avec la musique … Elle a l’air sympa celle où Kuroko combat, tout comme pour Mikoto.

BREF : Je vais sûrement continuer tant qu’il n’y a pas de problème de compréhension car je n’ai pas regardé To Aru Majtsu no Index, et je crois avoir aperçu le héros de cette autre saison. Au pire, je devrais jeter un coup d’œil à no Index ou chercher des infos sur le net.

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 2 Nov 2009 16:10 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
La saison d’automne a commencé avec son lot de nouveaux animes, dommage qu’il soit presque tous inintéressant. Beaucoup trop d’anime passé sur le comique et qui plus est, un comique assez ecchi ou le fan-service est à gerber. Bah, pas spécialement ceux que j’apprécie le plus, d’autant plus qu’ils sont assez moyen dans l’ensemble. Bref pas grand-chose à se mettre sous la dent hormis le retour de Shana en OAV –mince, je pensais qu’il s’agissait de la saison 3. Tout comme les nouvelles adaptations de manga assez connu (Fairy Tail ? Mouais, ça sera sans moi). Après il y aurait bien Darker than BLACK : Ryuusei no Gemini qui m’intéresserait mais pas motivé de rattraper la première saison, chose que j’ai déjà fais pour une autre série…
Mais bon, il y a tout de même du bon, des petites perles. Là déjà mentionner, To Aru Kagaku no Railgun et ce petit ovni…

Seitokai no Ichizon

Image
(Les CD drama n’était-il pas suffisant ?)


L’INTRIGUE :Élus grâce à des votes basés sur la popularité, quatre étudiants forment le cœur du conseil des élèves du lycée Hekiyou. Comme toujours, ce sont quatre mignonnes jeunes filles qui sont choisies à l’unanimité. Cependant, la personne ayant le meilleur résultat au dernier examen est également intégrée au groupe. C’est ainsi que Ken Sugisaki, un passionné de eroge, devient le seul garçon du conseil voyant par ailleurs le reste des membres comme faisant parti de son harem privé.
Bien que censés résoudre les divers problèmes des lycéens, ces derniers passent la plupart du temps à discuter entre eux tout en s’amusant malgré les tentatives désespérées de la présidente pour effectuer des activités en rapport avec leur fonction première.

MON AVIS : Hum… Difficile de ne pas la comparer à Lucky Star, tellement c’est deux séries jouent dans un même registre similaire, les références. Puis bon, le pré-générique nous insiste à peine à cette comparaison et moi, pauvre téléspectateur, j’ai énormément envie de suivre leur plan démoniaque mais non, je m’abaisserais à tel niveau ! D’autant plus que j’ai été assez faible. Il a fallu d’une seule réplique pour approuver cette série et la mettre sur une pied d’estrade (Désolé, je ne peux pas résister à un « Uso Da » + démodé ; après tout, c’est bien cette image qui m’a donné envie de regarder le premier épisode et la voir exploité de cette façon, c’est un pur délice). Toujours dans le pré-générique du 1er épisode - ce fut un démarrage des plus spéciales - j’ai adoré les blagues qui nous ignore complètement. Alors voir, une discussion sur quel titre est-il préférable d’adopter pour la version anime. Ca ne peut qu’être bon. Ah ce foutu quatrième mur, celui des téléspectateurs…

Image
(Haruhi a le droit à ses moments de gloire,
rien de tel pour attirer des fans ! Kékéké)


Parlons rapidement de l’histoire… Euh… C’est qu’elle a sûrement été imaginée en fin de repas, écrit sur une serviette traînant par là … Simple n’est ce pas ? Cette série ne vaudra apparemment pas briller par son histoire, est-elle nécessaire déjà ? La seule intrigue qui pourrait réellement exister serait la fin parfaite du Harem de Ken. Non, pas possible… Tout est basé sur l’humour, des enchaînements de blagues ne se ressemblant pas, même si beaucoup sont basé sur des références à des animes/jeux vidéo/autres, on a le droit (et heureusement) a des blagues plus centré sur la personnalité des personnages. Vu la bonne brochette de personnages, on arrive facilement à sortir un éclat de rire. Souvent, à la fin de l’épisode, on a le droit à un peu de bon sentiment. Peut-être bien l’un des défauts de la série (un autre serait qu’il faut avoir une certaine base otaku, on va dire et encore…), car le virage est pris assez brusquement pour déstabiliser la première fois. D’autant plus qu’on nous sert du condenser d’humour durant près de 20 minutes. Mais au final, ce n’en est pas désagréable.

Image
(Je suis le vent, non la lumière !)


Plus tôt, je parlais des personnages, reviendrais plus en détail sur le pervers car ma galanterie m’oblige à parler de la gente féminine en premier. Kurimu, la présidente du conseil des étudiants, celle se faisant le plus malmené par le reste du groupe notamment Ken à cause de son désir débordant. Chizuru remplit parfaitement son rôle très femme fatal du groupe (c’est ce qu’on doit bien attendre d’un caractère froid, mais là et le défi !...Hum hum), carrément celle dont on se doit le méfier le plus : ennemi … tout comme amie. Les sœurs Shiina, Minatsu n’est clairement pas ma sœur préférée malgré les très bonnes blagues qui découle d’elle ; je préfère d’avantage Mafuyu qui a un style très particulier. La petite blonde, la proie la plus facile (Ken… <<), est vraiment excellent. Ken a peut-être tous les défauts de l’otaku, elle n’est pas en reste dans son genre semi-geek. Mélanger avec son innocence, c’est vraiment sympa =D

J’ai fais le tour des personnages féminin, on peut passer à … ça.

Image
(Désir, je suis rempli de DESIR !)


Ken est génial. Ce pervers voyant le conseil des étudiant comme un harem ne peut qu’être génial. Alors quand celui-ci nous explose en pleine figure sa mentalité perverse d’otaku. Bah, c’est un pur bonheur. A se demander comment un condenser de désir peut tenir dans ce corps et pire, comment la Terre peut accepter autant de désir ! J’espère qu’il trouvera la fin heureuse de son harem, pas sûr qu’il le mérite (<- Ca serait quand même ignorer ces bons côtés de dire ça). Si tous ces personnages restent dans un tel niveau, on n’a pas de soucis à se faire. La série pourrait continuer à bien divertir comme fut K-On! cet été avec une sincérité identique.

Ah oui. C’est le studio DEEN qui s’occupe de l’anime. Ceux qui se sont occupé de Higurashi par exemple … Oui, eux. Ca va encore niveau qualité, je trouve, mais le niveau peut facilement descendre. Pour ça que ça rassure de savoir que la grande partie des blagues sont oraux. Niveau audio, j’ai entendu quelques musiques sympathiques mais rien sortant du lot.

BREF : J’aime. Tout simplement. Cette comédie est réussite et je serais ravi de suivre chaque semaine leurs histoires.


To Aru Majutsu no Index

Image


L’INTRIGUE : L'histoire de la série se passe dans un univers où la magie et les pouvoirs surnaturels existent. Elle se focalise autour d'un lycéen, Touma Kamijyo, qui a le pouvoir d'annuler toutes magies ou pouvoirs. Il va faire la rencontre d'une nonne de l'Église d'Angleterre, Index, qui est poursuivie parce qu'elle a dans son cerveau, une connaissance interdite des 103 000 volumes de magie. Pourchassée par l'organisation de la Kaballe, Index sera aidée de Touma pour survivre et livrer son savoir à l'église. Quand la science et la magie se rencontrent, l'histoire commence...

MON AVIS :
  • PERSONNAGES:
Image
Image

Image

  • EN GENERAL :
Comment se plaindre devant un tel anime ? Franchement, l’animation est impec, rien à redire, beaucoup devrait prendre exemple sur cette série, tellement c’est bô et soigné ! J.C. STAFF a carrément fait du bon boulot, les combats ont un rendu vraiment top (surtout dans les effets de lumière). Musique peut-être trop discret ou pas marquante mais assez immersif si j’en crois les heures passés devant mon écran sans remarquer le temps passé. Ou alors, cela est dû au très bon rythme de la série. D’un côte comment ne pas avoir un si bon rythme avec un univers aussi riche et bien maîtrisé. Ah je le tiens, le défaut qui m’a embêté. Il manque une seconde saison. Et j’espère qu’elle arrivera assez vite parce que l’univers, les personnages, tout est drôlement intéressant. Pour dire, je n’ai pas trouvé des arcs moins bon que d’autres, et j’aurais même du mal à dire quel fut mon préféré (même si j’aurais tendance à dire Misaka… Hum… Laquelle ? ^o^). Comme quoi le filon des Light Novel est toujours aussi bon.
Reviens rapidement sur l’univers, comme je l’avais déjà dis dans mon précédent poste sur No Railgun, l’univers séduit facilement. Que la cité scolaire soit autant avancé et rend jaloux les véritables humains de l’extérieur qui vont jusqu’à aller dans l’occulte. Ce contexte de base peut amener de bonne chose comme l’annonce facilement la fin de la première saison. D’autant plus que les personnages peuvent encore facilement être creuser d’avantage (quand je vois que Accelator, son character-design vient de son pouvoir), rien que la relation Misaka/Touma ravira plus d’un fan de la série. Et surtout la question des 108000 grimoires n’est pas totalement réglée, ça serait sympa d’en savoir plus. J’avais comme un sentiment d’inachevé à la fin du premier arc, certes son dénouement ne prêtait pas à approfondir la recherche (Petit problème de tête).
Enfin, cette série très shonen, avec un supplément de sang plus important, est aussi une bonne tranche de rire et d’émotion. L’histoire de Index est suffisante pour émouvoir un paquet de monde, tout comme celle de Hyouka Kazakiri (même si j’avais un sentiment de déjà vu pour cette dernière).

Image
(On est pas dans EVA pourtant ?!)

  • EN DETAIL :
L’Opening/Ending : OP 1 ; OP 2 ; ED 1 ;ED 2

Vais pas m’attarder, tout d’abord, les ending même pas sur que je les ai regardé et concernant les opening, pas vraiment marquant, mais ils sont très plaisant à voir et à écouter en tout cas. Et puis,Last Order est trop mimi ^__^

Maintenant, je vais aborder beaucoup plus en détail la série, donc je vais spolier méchamment la série ^_^

J’ai particulièrement apprécier la perte de mémoire de Touma ainsi que tout ce qu’il a réussi à en découler. C’est quand même le grand tournant de la série, et il fut très bien réussi. Après, ce fut de nombreuses petites attention qui ont permis de garder la cohérence de l’ensemble, je m’attendais que cela soit plus approfondit à vrai dire mais à moins d’avoir quelqu’un d’autre que le docteur connaissant ce secret, ça semblait difficile, voir impossible dans la configuration de base. Bref, le fait de recommencer la série à partir de l’épisode 7 avec de nouvelles bases seulement pour le héros, j’ai adoré. Ca permet de ressortir encore plus son côté altruiste.
D’autant plus que c’est pour le moins inattendu, je croyais plus qu’on allait avoir affaire à une quête concernant les souvenirs de Index et non ceux de Touma. Le téléspectateur est alors au même point que le héros concernant sa vie, il ne sait rien (car bon, la faible avance de 6 épisode ; ce n’est pas bien long pour qu’il découvre à peu chose près). Et enfin, cette perte de mémoire a pu permettre un arc fan-service, génialissime. Et encore, c’est un doux euphémisme.
« Coucou, grand frère adoré !» ; « Yes, we can ! ».
Mais l’arc a surtout permis de découvrir ce jeune blondinet. Quel menteur, quelle pourriture ! J’adore.
Alors oui, Motoharu Tsuchimikado est génial dans son rôle d’espion de Necessarius ajouté à son côté décontracté, ça fait un sacré mélange. D’autant plus que la surprise est d’autant plus grande, après tout, tout le monde a changé d’apparence. Il aurait très bien pu s’agir de Stiyl par exemple. Et pour finir, on était tellement en plein fan-service que bon, comment penser que derrière tout ça, il y avait cette bombe ?

Image


Parlons un peu des méchants. Il n’y a pas de grand salaud, de connard fini, vous voyez le genre. Certains diront que c’est un défaut sauf qu’il n’est pas désagréable d’avoir dans les gentils et méchants des personnages pas totalement blanc et noir. Mais il est vrai que la tournure qu’a pris Accelerator est assez surprenante mais le traitement a réussi à me convaincre (faut dire comment ne pas aider cette petite fille ><). Néanmoins, il est peut-être un peu tôt pour dire qu’il n’y a pas de grand méchant sans cœur, les chefs des deux organisations qu’on nous a montré sont loin d’être des enfants de cœur.



Je vais terminer tout ça avec une étrange impression durant le dernier arc. C’est fou comme Index m’a fait pensé à Nagato de Haruhi. Franchement, plus puissante qu’elle dans ce monde, je vois pas. D’autant plus quand elle se met à parler rapidement et bizarrement, non, il y a rien à dire on dirait Yuki tout craché. Elle devient même plus froide et moins humaine. Mais bon, il n’y aucun doute à se faire, Yuki la poutre, c’est pas 108000 grimoires qui va lui faire peur. :P

BREF : Un univers extrêmement riche, une animation géniale, des personnages attachants, une histoire intéressante. Mouais, sais pô, ça me parait pas mal tout ça.

_________________
ImageImage
PyroVision


Dernière édition par Le Gourmet le Mer 20 Oct 2010 12:26, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 29 Nov 2009 21:31 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2009
Messages: 100
le gourmet tu pourrais mettre des critiques rapides d'autres animes de cet automne comme 11eyes par exemple,merci de le faire et tous mes respects pour le travail énorme que tu fournis sur ce forum


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Lun 30 Nov 2009 21:03 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
kisagi a écrit:
le gourmet tu pourrais mettre des critiques rapides d'autres animes de cet automne comme 11eyes par exemple,merci de le faire et tous mes respects pour le travail énorme que tu fournis sur ce forum

J'aimerais bien en faire d'autre, il faut juste qu'il y a des animes qui m'intéresse et je dois dire que cette automne ... Pas grand chose. Comme déjà dis dans mon message précédent, le niveau est moyen hormis quelque exception. J'affronte le monde
Donc, je pourrais parler de 11eyes, Sora no Otoshimono, Nyan Koi!, Kampfer, Sasameki Koto, Nogizaka Haruka no Himitsu Purezza, Natsu no Arashi! Akinai-chuu, KIDDY GiRL-AND; ça c'est ce que j'essaye le plus d'éviter dans les animes (et l'aspect de l'animation me prévient bien), le fan-service peut rendre un anime très agréable (oui, la fan-service, c'est pas le mal), hors dans la plupart de ces cas, c'est rempli de ecchi et ça en devient lourd. Ca peut trouver son public, mais pas le genre d'anime que je recherche.
Après libre à d'autre personne de poster des critiques sur ces animes, ne me laissez pas seul dans ce topic. ^__^

Quant aux autres séries (comme par exemple : Kobato, InuYasha - The Final Act, Kimi ni Todoke, The Sacred Blacksmith (oui, je vous montre que je sais surveillé un poil ce qui se passe !), il y en a une paire qui ont l'air sympa (Kobato m'a fort intéresser un moment). Pas eu le temps, mais vous pouvez vous, et donner votre avis par la même occasion (oui, j'essaye de ramener des gens...).

Pour l'instant, je parle des animes qui fut une bonne surprise de cette saison et ils sont rare. Et je suis loin d'être le seul à trouver les animes d'automne assez moyen (faut dire avec ce qu'on a eu avant... Fallait taper fort pour impressionner).

Néanmoins, une nouvelle critique ne va pas tarder à arriver. Darker Than BLACK saison 1/2, car oui, c'est outrageusement excellent ! Et j'en avais déjà parler, et j'ai eu le courage de rattraper mon retard, vu que les fan-sub sont super lent ! o/

_________________
ImageImage
PyroVision


Dernière édition par Le Gourmet le Mer 20 Oct 2010 12:33, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 1 Déc 2009 00:06 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2009
Messages: 100
en avril je me réserve la fiche sur black rock shooter l'animé,qui va faire un buzz au printemps,sinon je vais pas te laisser seul et essayer de faire une critique potable de kampfer aprés t'avoir demandé si on peut mettre un synopsis copier-coller d'un autre site,donc on peut ou pas ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 1 Déc 2009 19:44 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Oublies pour Black Rock Shooter, cette anime ne méritera carrément pas une fiche ici. Un topic serait plus approprié, et je vois déjà une paire de personne prêt à créer le topic et prêt à y répondre. ^_^
Quant au synopsis, je pense pas qu'il y ait de problème... Vu que je le fais déjà pour ma part ^_^

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 6 Déc 2009 11:47 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Nov 2009
Messages: 100
KAMPFER


Image

synopsis:
Senou Natsuru, un jeune garçon étudiant dans un collège normal qui mène une vie quotidienne, se retrouve avec un étrange pouvoir du jour au lendemain.
Ce pouvoir est celui de se transformer en fille, une Kampfer plus précisément, une combattante au pouvoirs surnaturels et aux armes divers et variées et ils devra ainsi combattre d'autres Kampfers pour des raisons encore inconnues

mon avis:
c'est un bon anime un peu ecchi sur les bords,mais qui ravira les fans du genre,on envie un peu tous natsuru qui du jour au lendemain se voit transféré du quartier des garçon à celui des filles(l'école dans laquelle étudie natsuru est divisé en deux,le quartier des filles et celui des garçon)à cause de la présidente du conseil des éléves qui l'a mis de ce coté pour s'amuser un peu,et on peut se dire que natsuru à beaucoup de chance d'avoir autant de fille qui se jette sur lui à la moindre occasion(le chanceux)au final cet anime est bien une fois que l'on met notre cerveau sur le mode off,et qu'on ne se préoccupe pas du scénario.

pour cet premiére critique j'ai voulu faire court,mais j'éspére qu'elle est bien faite à part ça.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 15 Déc 2009 23:15 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3587
Localisation: Académie Honnōji
Ce qui va suivre tout au long de cette rétrospective est tout ce qu'il y a de plus subjectif, vu que celle-ci n'a pas d'autre vocation que de refléter ce que j'ai retenu du domaine durant l'année qui s'achève. Pour faire simple, si ce qui suit vous semble criminel sur bien des points à cause de divers « oublis » ou opinions exprimées, eh bien, on a toujours l'occasion avec de telles dispositions de faire tourner la boutique et ne pas laisser ce pauvre Gourmet « seul » dans son antre. En attendant, je commence à tourner les pages de l'album de cette année 2009.

SI L'ANNÉE 2009 M'ÉTAIT CONTÉE...

Altaïr, Deneb & Véga
Nous avons pu apprendre au cours de cette année que ce triangle d'étoiles avait apparemment sa popularité, notamment en période estivale où elles sont les premières visibles dans le ciel entre juin et septembre dans l'hémisphère nord (merci Wikipédia de me rendre un peu moins bête chaque jour).

Image

On aura le droit de briller en société l'été prochain avec ce genre d'astuce.

Au delà de ces considérations astronomiques, on retrouve surtout ces dernières comme les piliers des paroles de la chanson qui parcourt l'Ending de Bakemonogatari. À retrouver ici et à regarder sans modération pour ses qualités.

Bakemonogatari
Ou le prix de la série dont je pensais écorcher à jamais le nom en la découvrant tellement je trouvais ce dernier très dur à retenir. Ou alors celui de la nouveauté en anime qui m'a le plus marqué en 2009 tout simplement, ça me semblerait mieux pour introduire cette série.

Image

2009, l'année de Araragi et ses drôles de dames ?

Une nouvelle fois, c'est un anime dérivé d'un light novel qui a fait son trou, mais quel trou, le studio SHAFT offrant à une histoire très attrayante dans le domaine du fantastique un écrin graphiquement très atypique, mais terriblement beau en toutes circonstances. Une série qui mérite le détour en attendant la poursuite probable de l'adaptation de son pendant littéraire dans la même veine.

Champs-Élysées

La plus célèbre avenue du monde a marqué mon année dans le domaine grâce à un évènement que je pense impérissable dans mes chers souvenirs : l'avant-première de RoE 1.0 : You're (not) alone le 25 février 2009 au Publicis.

Image

L'antre parisien où attendaient de se réveiller de grosses choses.

Pour l'anecdote, l'expédition pour le Saint Graal s'est organisée dès la matinée où Dybex a annoncé cet avant-première sur le net, c'est à dire... la veille de la sortie du film. Remerciements divers et appuyés à Saito et Leto qui avaient dû endurer bien des choses à l'occasion de cet événement.

Don't say « Lazy » ♫

Que dire d'emblée sur ce titre, si ce n'est que ce dernier est potentiellement celui qui a provoqué le plus gros buzz sur le net lors de apparition durant l'année écoulée ? Si à tout hasard vous ne savez pas de quoi il retourne, voici une séance de rattrapage.

Image

À la recherche du temps perdu, ou du moins God Knows.

Don't say « Lazy », ou l'Ending de K-On !, prouvait une nouvelle fois que KyoAni a dû trouver la formule secrète pour atteindre à coup sûr son cœur de cible et que ces derniers mettent en pratique cette dite-formule pour un résultat optimal. Un Ending qui avait fait donc son effet mais qui a aussi induit tout de suite une question qui a flotté au dessus de la série jusqu'à la fin de sa diffusion : est-ce que les membres de l'After School Tea Time allait réussir à un moment donné à se confronter à armes égales avec la Déesse et délivrer à leur tour un équivalent de son God Knows ? Si on se base sur ce que la première saison de K-On ! nous a appris, on sait maintenant que la réponse est non quand il s'agit d'atteindre le modèle espéré durant son développement, mais qui sait si l'avancée de l'histoire présente dans le support originel ne permettra pas à KyoAni de nous prendre à contre-pied en étalant quelque chose de brillant dans le domaine sans crier gare les années suivantes... Une digression musicale qui n'a peut-être pas lieu d'être car tout simplement cet Ending avait marqué cette année 2009.

Endless Eight

Ça, c'est assurément une notion qui a le don de faire bondir n'importe quelle personne qui s'est frottée à la saison deux de La Mélancolie de Haruhi Suzumiya. Pour ceux qui ne voient pas de quoi il pourrait bien ici s'agir, c'est quelque chose de très simple à expliquer : ce n'est pas une, ni deux, ni trois fois que les spectateurs ont vu le « même » épisode ; mais huit !

Image

Ne t'inquiète pas, tu n'étais pas seule dans ce cas là.

Coup d'éclat artistique de la part de KyoAni ou ineptie totale et irrespectueuse envers les spectateurs, chacun a son avis sur la question et il n'est pas rare que les avis divergent sur cette dernière. Qui sait, c'est peut-être ça la force d'une série qui fait le buzz, savoir faire parler d'elle... Au delà des interrogations sur sa portée, on sait que Endless Eight a réussi son principal objectif ; à savoir faire chauffer à blanc l'amateur en attendant la venue dans les salles obscures nippones de ce qu'il attendait depuis le rideau de fin de la première saison. L'année 2010 nous le confirmera ou pas mais Endless Eight va peut-être passer à la postérité comme la manœuvre publicitaire qui a le mieux marché pour ses concepteurs.

Fatalité

Difficile de passer à côté d'une série qui s'est conclue en ce début d'année 2009 grâce à un final d'une très belle beauté, à savoir Casshern Sins.

Image

Dépressifs, s'abstenir.

L'emploi de ce terme pour faire référence à Casshern Sins est peut-être malvenu vu que la série tendrait, au milieu de toutes ces histoires qui ne collent pas d'office un sourire sur le visage, à offrir un message optimiste. Mais bon, c'est triste, bien triste ce qu'il se trame du côté de l'univers de Casshern à cause de ce qui sanctionne le parcours de nombreux personnages. Cette tristesse se conjugue néanmoins à des moments réellement marquants et d'une beauté à laquelle on ne s'attend généralement pas. Un final très bien mené en 2009 pour une série qui mérite très facilement une attention soutenue.

Giga Drill BREAKER !

C'est spoilant au possible mais bon, comment introduire efficacement Gurren Lagann ici si ce n'est par l'une de ses gimmicks les plus caractéristiques ?

Image

OK, le message est passé.

Gurren Lagann a enfin débarqué dans les rayons des magasins culturels à partir de juin dernier et je n'ai pas regretté une seul fois de m'être pris au jeu de cette série de la GAINAX diffusée pour la première fois en 2007, tout simplement parce qu'au delà du fait que cette dernière joue sur du velours par rapport à mes goûts habituels, la série est très, très, mais alors marquante personnellement avec son lot de personnages ou de scènes qui sont devenus des classiques instantanés dans mon référentiel. Gurren Lagann, c'est juste gigantesque à mes yeux et c'est facilement quelque chose que l'on peut demander au Père Noël histoire de se shooter à grands coups d'étoiles dans les yeux. Allez, une nouvelle couche pour la route car ça me semble toujours aussi planant. ♥

HaruhiISM

Après divers et nombreux coups marketings pour faire monter la pression et l'impatience chez les amateurs, ces derniers ont été récompensés durant cette année 2009 : le 21 mai, la Déesse était de retour pour battre le rappel chez ses fidèles.

Image

Je connais quelqu'un qui souhaitait à nouveau goûter au fruit de la renommée.

On relèvera d'abord pour cette seconde saison son Opening et son Ending, Super Driver essayant tant bien que mal de s'accommoder d'une chanson de Aya Hirano dont on a du mal à comprendre le choix pour une telle situation et Tomare ayant quelque peu ma sympathie même si son contenu fait quelque peu publicité mensongère par rapport à ce que l'on attendait de cette saison. Qu'écrire sinon sur cette saison qui a fait déjà tant d'émules sur le net... Quelle est un bon révélateur de nos attentes vis à vis de cet univers, quitte à se voir « frustrer » pour attendre avec encore plus de ferveur ce qui était initialement attendu pour ce coup ci ? Une saison qui appelle quand même un événement maintenant bien attendu d'ici le printemps 2010 et qui devra sur 2h30 emmener les fidèles au septième ciel.

Investissements

Ici, il s'agira de parler quelque peu de business avec le rachat de l'un des acteurs les plus importants du marché de l'anime en France.

Image

Un rachat inattendu et dont les résultats risquent d'être intéressants à constater.

Ce fut le 28 août que l'on a appris que Kaze, l'un des leaders du marché français, avait été racheté par le groupe nippon Shogakugan – Shueisha. Pour l'instant, les effets de cet investissement ne se sont pas encore fait beaucoup ressentir mais le caractère inédit de l'opération peut tout à fait présager de résultats tout aussi inédits qu'il conviendra de constater le moment venu.

Jackpot

Cette année, il y a de nombreuses personnes qui ont pu se frotter les mains devant les résultats dégagés par leurs productions, ce qui est le cas de K-On! principalement.

Image

Money, money, money. Always sunny in the rich man's world.

K-On!, grâce à ses ventes cumulées de DVD et de Blu-Ray, est devenue la série au Japon qui s'est la mieux vendue de tous les temps lors de sa première semaine de mise en vente (pour le volume 1). En terme de comparaison plus générale, K-On! est ainsi l'anime qui s'est le mieux vendu en Blu-Ray dans le pays, héritant de la seconde place du classement des ventes de ce support depuis son exploitation derrière RoE 1.11 si ce dernier est étendu aux films d'animation. Il n'y a donc pas à s'en faire pour la santé financière de KyoAni, ils ont une énième poule aux œufs d'or sous la main depuis cette année.

K-On !

J'aurais pu parler de « K-Onisation » des productions courantes chez KyoAni pour marquer le coup de la prégnance prise par la série durant cette année écoulée, mais je me contenterai aisément d'un simple focus sur cette dernière qui a fait le buzz et qui a très certainement un avenir doré devant elle en tant que licence juteuse.

Image

Des appels à la consommation à outrance ?

Tiens, une anecdote : est-ce que ça étonne quelqu'un de savoir que le gargouillis étrange de Yui qu'est le Untan (va savoir ce que ça veut dire ça...) est apparemment devenue la citation qui est la plus revenue dans la bouche de la population qui hante Akihabara durant cette année 2009 ? Une telle popularité, ça doit être le signe pour le néophyte d'une série incontournable et bonne pour rester dans le panthéon des âges, mais il ne faut pourtant pas espérer y trouver plus que la série n'offre, à savoir uniquement un très bon divertissement, ce qui est déjà quelque chose de pris. Les personnes allergiques au style slices of life peuvent passer leur chemin, la série ayant rien alors à leur offrir. Pour ceux que le style ne rebute pas et qui sont susceptibles de s'amuser de choses très, très simples ; K-On! peut valoir aisément le détour grâce au souvenir plutôt positif que laisse au final la série. Personnellement, la série reste un très bon souvenir grâce à l'intérêt simple que la série avait su suscité au fil des semaines sans jamais réellement faiblir. Série aidant, j'ai suivi les histoires du groupe à partir de son support originel, et je ne peux pas m'empêcher d'espérer revoir la série en grande forme dans les années à venir grâce à des dispositions taillées pour.

Lunettes

Un accessoire qui est revenu à la mode cet été grâce à un personnage en particulier.

Image

La preuve en image.

J'imagine qu'il faille attendre que le film en question soit disponible de manière convenable pour se pencher sur le cas particulier de Mari mais il n'y a pas à douter que son addiction à la senteur de LCL refera parler d'elle durant l'année à venir si tout se déroule comme le prévoient les ayant droits par chez nous...

Moe Moe Kyun ~ ♥

Pour ceux qui ne verraient pas à quoi cela peut bien faire référence cette formule ayant fait des ravages durant l'année écoulée, voici un extrait de l'épisode n°4 d'une certaine série déjà bien présente dans les articles précédents. À défaut de calculer le taux de MOE ATTITUDE de K-On!, cet article ci sera surtout dédié à celle qui affole le compte en banque de KyoAni grâce aux nombreux produits dérivés à son effigie, à savoir Mio Akiyama.

Image

Allez, on a pas de mal grâce à elle pour coller à l'actualité.

Mio, personnage qui a très facilement attiré la sympathie de la majorité du public dès le premier épisode, grâce notamment à l'Ending centré sur elle (je plaide coupable, ça a bien fonctionné), et qui n'a pas arrêté par la suite d'enfoncer le clou chez ses victimes vu que le personnage est conçu pour grâce à ses diverses gimmicks qui ne s'usaient pas réellement au fil des épisodes, même si leur exploitation ne frôlait pas le stakhanovisme mais broyait littéralement le concept. Le personnage cristallise facilement ce qui peut plaire ou rebuter le spectateur dans la série, ce qui est surprenant car n'étant pas le personnage principal et n'étant donc pas appelé à être tout le temps sur le devant de la scène (quoique, en découvrant la série, on pouvait légitimement se demander au début si KyoAni n'avait pas échangé les statuts avec Yui dans certains épisodes...). Mio, c'est aussi un personnage bankable au possible actuellement, il n'y a pas de mal à parier que les marchands de PVC vont se frotter les mains grâce à elle durant de longues années. Personnellement, je trouve le personnage très sympathique au demeurant, et ce n'est pas étonnant qu'à l'instar d'une bonne partie des spectateurs, elle est devenue mon personnage préféré de cette série.

Nekomimi

C'était une mode de cette année 2009 ?

Image

Repéré.

Image

Sur-repéré.

Image

Et attention...

Image

C'est sûr que ça ne doit pas être pratique à porter tout ça.

De Azu-Nyan à Neko – Hanekawa, on peut se demander si ils ne s'étaient pas passer le message du côté des tendances. Il y a sûrement moyen de placer ici une vanne à base de Whiskas, Félix ou autres mets tout aussi délicats mais je laisse le soin à la personne qui lit ce passage de s'en concevoir une personnelle qui le ravira.


Or massif

On revient un peu du côté du pur business pour évoquer l'unique licence de cette année 2009 qui a été, à la connaissance publique, licenciée en France : Saint Seiya – The Lost Canvas.

Image

Tiens, Aya Hirano traine même là où l'on n'imagine pas.

Le groupe AB risque une nouvelle fois de se faire des fins de mois heureuses grâce à cette licence, populaire sur le marché français mais toujours vendue à des prix assez élevées par rapport à la concurrence. À voir si durant l'année 2010 la série débarque en VF sur les chaines du groupe AB histoire que je puisse y jeter un coup d'œil...

Pedobear

Sans hésitation, je remets mon prix 2009 de cette figure qui hante l'inconscient collectif numérique au Studio SHAFT pour l'épisode n°9 de Bakemonogatari.

Image

Une évidence qui s'inscrit en lettres capitales.

Vu le contenu d'une séquence de l'épisode en question, on tient un maitre-étalon pour faire la comparaison avec les années à venir.

Quinze mille cinq cent trente-deux

15 532, seul, ça ne veut assurément rien dire de bien transcendant. 15 532, associé à Endless Eight, là, ça réveille carrément des traumas ancestraux qui sommeillent chez le spectateur.

Image

Une nouvelle conception de l'immortalité ?

Pour ceux qui ne voient pas à quoi ce chiffre pourrait bien faire référence, vous souvenez vous des huit épisodes de Endless Eight le bien nommé tels qu'ils ont été présentés précédemment ? Eh bien, cette séquence s'est répétée dans le synopsis de manière à atteindre le chiffre que l'on a mis en avant dans cet article... 15 532 fois deux semaines estivales, ça a de quoi faire chauffer la calculette et les esprits. Dans tous les cas imaginables, ce n'est pas avec ce chiffre fatidique de 15 532 que je vais commencer à louer la réactivité d'esprit de Kyon.

Recyclable

J'espère que de nos jours, on arrive aisément à pallier l'empreinte carbone qu'engendrent la conception, la création et la consommation d'un anime, car parfois, certains sont tellement inutiles que cette activité est assurément criminelle envers notre belle planète. Shangri-La fait partie de ces séries là.

Image

Elle, elle a le don au final de rendre aussi sceptique que Claude Allègre devant le réchauffement climatique.

Shangri-La, une série qui promettait monts et merveilles, sauf une série moyenne qui s'achève dans un final apocalyptiquement mauvais. Pensez, une série qui se veut quelque peu écolo sur les bords, qui offrait de découvrir un univers où les intrigues écolo-économiques allaient se tailler la part du lion et un scénario en tiroirs, ça avait de la gueule sur le papier. Mais sur le papier uniquement car bien vite, la série s'est montrée honnête mais moyenne. Les rares épisodes qui me faisaient espérer un intérêt plus poussé étaient ceux qui étaient moins moyens que la moyenne ou qui présentaient les débuts de ramification de ce fameux scénario en tiroirs. Et là est arrivé le drame, si un tel type de scénario peut offrir des séries inouïes quand c'est réussi, le résultat est pire que mauvais si ce dernier est raté. À la vue de ce commentaire, vous pouvez deviner où se situe Shangri-La si vous n'avez pas vu la série... L'énergie est précieuse, économisons là : passez votre chemin.

Shinikami

La principale question qui réside dans cet article est « Quel est le lien entre l'intitulé de ce dernier et la photographie ci-dessous ? ».

Image

C'est un fameux trois mâts, fin comme un oiseau...

Si vous n'avez pas trouvé, que penseriez-vous si on vous disait que ce fameux lien réside dans un personnage féminin que l'on ne présente plus ?

Image

Pour sûr, on ne la présente plus.

Pour sa nouvelle saga cinématographique, Hideaki Anno a décidé de troquer le Soryû (le navire présent sur la photo) pour le Shinikami (encore un bâtiment japonais de la guerre du Pacifique) dans le patronyme de Asuka ; ce qui a bien évidemment fait son effet chez les fans entre partisans et détracteurs. Pour 99,99% de la population mondiale, voire plus, une telle information qui est relevée au crédit de l'année écoulée est juste inutile ; mais ça reste largement moins évident pour le gars derrière ces lignes (ouaip, vive les psycho-drames inutiles étalés aux yeux de tous).

Tsundere

On quitte l'Élue dans l'article plus haut pour un personnage qui s'est cette année réclamée de ce mouvement, Hitagi Senjôgahara. À coup sûr, je suis presque certain qu'il y a de bons souvenirs qui se réveillent à l'évocation de son nom chez ceux qui l'ont déjà rencontré grâce à Bakemonogatari. Pour les autres, on va bien évidemment faire un zoom sur ce personnage qui a bien défrayé la chronique durant cette année.

Image

Le crabe, une espèce protégée après son passage.

Alors, Senjôgahara, comment la définir pour les néophytes de la série... Comme une surprise vraiment inattendue et qui tape fort dans un registre qui se révèle depuis le temps bien casse-gueule ? Senjôgahara est tout juste un personnage avec une écriture démentielle, qui prend continuellement le spectateur à l'exact opposé auquel il s'attendait et qui impose aussi une présente tout aussi éclatante dans sa série. Senjôgahara, un personnage incontournable, pétri de qualités comme ce n'est pas permis et aussi mon personnage fétiche de cette année 2009 parmi les nouveautés diffusées.

Ultraviolets

On ne le dira jamais assez, il est nécessaire de bien se protéger l'été quand on est adepte des longues séances de détente sur les plages.

Image

Ne suivez pas cet exemple.

Même les émissions à la TV vous le rappellent régulièrement comme dans cet exemple illustré par mademoiselle Nakano, ça serait bête de ne pas écouter ces conseils de bon sens.

Vampire

Vu la haute dose de bouquins de Stephanie Meyer que j'ai pu voir trainer au boulot ces derniers mois et les séquences Eau Précieuse qui s'enchainaient chez Yann Barthès en corrélation avec la sortie des films correspondants, j'imagine que la figure du vampire a été ressortie du placard durant cette année. « Ressortie du placard » ? On n'a pas de tels gars assoiffés d'hémoglobine qui n'arrêtent pas de hanter milles et une séries chaque année dans l'univers de l'anime ? Petit zoom rapide sur deux vampires provenant de la même série qui se sont distingués.

Image

Vampire, vampire, c'est vite écrit.

Grâce à Koyomi Araragi, on a pu apprendre que le métier de vampire pouvait être un CDD ; pratique pour bénéficier des avantages sans en avoir les inconvénients. Koyomi n'est donc pas resté très longtemps un vampire, mais il a gagné une capacité de régénération plutôt pratique, ainsi qu'un charme décuplé en théorie sur la gent féminine. Tout ça serait très certainement un plan pépère si il n'y avait pas des obligations morales à la clé.

Image

Toujours se méfier des personnes qui rajeunissent, toujours.

Shinobu, par on ne sait quelle opération, a survécu à l'émancipation de Koyomi par rapport à sa famille transylvanienne d'accueil. OK, il n'y a guère que dans le premier générique où l'on a pu apercevoir qu'elle avait croqué dans le fruit de la jeunesse histoire de continuer un bout de chemin, mais rien ne nous disait clairement par la suite qu'elle était devenue cette petite fille qui squatte les lieux mal famés de Mémé Oshino et qui prend Koyomi pour une briquette de Fruité ambulante quand la dalle se fait beaucoup trop ressentir. Un personnage dont on ne sait assurément pas grand chose mais qui aura certainement l'occasion de faire les beaux jours de la suite de Bakemonogatari grâce à son background.

Waterproof

On aurait pu craindre qu'elle rouille à force de rester à côté d'une piscine durant une bien longue éternité mais non, elle a su finalement résister à cette tentation suicidaire.

Image

I gotta feeling... ♫

Le prix 2009 de l'abnégation devant l'ennui revient sans contestation possible à cette malheureuse Yûki, heureusement qu'elle ne devait pas passer une éternité à regarder Shangri-La, sinon...

X O X O

Sous ce terme barbare se cache un article plutôt succinct qui renvoie à l'épisode, au terme le plus unitaire qui soit, que j'ai le plus apprécié cet année, à savoir l'épisode n°12 de Bakemonogatari.

Image

Allez, je suis sûr qu'on a le droit de lui sortir ceci à cette occasion.

Difficile de vanter les mérites de cet épisode en particulier vu qu'il repose sur des choses dont on ne doit assurément pas être conscient avant de le voir. Mais bon, le résultat est là, qu'est-ce que c'est puissant comme truc quand même... Un épisode qui clôturait de manière exceptionnelle la diffusion à la TV de la première saison (on attend quand même encore deux épisodes pour faire le compte pour cette dernière, j'espère que les gars de chez SHAFT ne l'ont pas oublié pour 2010...).

Yen

Au pluriel et en très grand nombre, c'est ce que l'on peut retrouver sur le compte en banque de la famille de l'un des personnages qui nous a été présenté cette année, Tsumugi Kotobuki. Avoir de telles dispositions permet d'entrevoir les choses plus facilement question dépaysement ou matériel, ce à quoi ses camarades du club de musique lui en sont bien gré.

Image

L'argent ne fait pas le bonheur mais y contribue comme dirait l'adage.

Qu'écrire de plus, si ce n'est que les questions d'argent ne vont pas nous quitter jusqu'à la fin maintenant.

Zero

Au pluriel en très grand nombre, c'est ce que l'on retrouve sur le compte en banque de la GAINAX dans la rubrique Crédits depuis cet été et le raz de marée qu'avait provoqué RoE 2.0 au moment de sa sortie.

Image

De l'argent ! Donnez moi de l'argent !

Pour 120 salles, ce sont près de 3 800 000 €uros qui ont rejoint les caisses de la GAINAX le premier week-end d'exploitation du film. Au final, ce sont plus de 39 000 000 dollars qui ont trouvé refuge chez eux grâce à l'exploitation de ce film.

Image

Allez, on continue de faire marcher la caisse-enregistreuse, et plus vite que ça !

Le succès estival aidant, le studio, pas réputé pour être dépensier voire apparaître comme plutôt radin et mercantile, a généreusement donné à Anno des crédits illimités pour réaliser le troisième opus de la saga. De quoi remplir à nouveau les caisses de la société comme ce n'est pas permis ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 19 Déc 2009 21:17 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Merci à Bullzor de nous avoir offert un beau cadeau de Noël, un original bilan de cette fin d'année que tu nous donnes là. Sans plus attendre, elle a droit à sa place dans le sommaire. Même si tu n'as rien compris sur un point. Endless Eight, on s'en lasse jamais, on en redemande toujours plus. Une série d'épisode qui vous procure une expérience inédite en matière d'animation et qui sera surement jamais égalé =D

Quant à moi, je vais faire simple. Une petite critique d'une série qui a réussi facilement à me convaincre et dont le seconde saison me laisse sous le choc. Sans plus attendre, tombons les masques.

Darker than BLACK : : Kuro no Keiyakusha

Image


L’INTRIGUE : Il y a 10 ans est apparu un champ de force d’origine inconnue autour de Tokyo que l’on nomme "La porte des Enfer". Une semaine après sa création, la police découvre l’existence des contractors et des poupées. Alors que les premiers sont des êtres humains qui possèdent des pouvoirs surnaturels, les poupées sont leur intermédiaire. Contrairement aux contractants ils semblent générer par un programme. Leurs existences devant rester secrètes aux yeux de la population la quatrième section des Affaires Etrangères dont fait partie l'agent Kirihara Misaki veille à ce que chaque personne normale qui entre en contact avec un contractant voie sa mémoire effacée. C’est dans cette logique que la police poursuit une scientifique du nom de Shinoda Chiaki. Cette jeune femme a obtenu un prix pour sa thèse traitant des caractéristiques physiques de la "Porte" et a disparu depuis plusieurs semaines. Sous une fausse identité, cette fugitive fera la rencontre de Lee un étudiant qui la protègera des contractants et de la police. Malgré son allure calme et souriante, celui-ci ne semble faire qu’un avec le mystérieux individu qui tue des contractants, leur vouant une haine plus sombre que le noir.

MON AVIS : Je ne sais pas quoi commencer. Sais vraiment pas par où. Hei… Oui, ça doit être une bonne piste pour commencer comme il se doit cette critique. Mais je devrais peut-être commencer aussi par expliquer ce que représentent un contractant et une poupée. Un contractant n’est pas humain, suite à un événement que vous découvrirait vous-même, ils sont doutés de pouvoirs. Les pouvoirs sont assez classiques pour la plupart, la vraie originalité est le prix à payer pour l’utilisation de ce pouvoir. A chaque utilisation, un contractant devra exécuté une tache (fumer, boire de l’alcool, poser 20 caillots alignés, et j’en passe des meilleurs). Les contractants sont et ne se considèrent pas comme des humains. Ils ne sont que des machines à tuer, des armes. Ils ne peuvent pas avoir de sentiment ou si cela s’en approche, ce n’est que des souvenirs d’avant leur contrat. Quant aux poupées, leur vie a encore moins de valeur que celle d’un contractant. Eux aussi, ce sont que des outils, plus pour l’observation cette fois-ci, mais eux, ils nous sont plus présentés comme des coquilles vides….

Image
(Souriez vous êtes filmer)


Maintenant que vous savez ça, on peut passer à Hei. Hei est le personnage principal dit « La Faucheuse Noire » ou bien, « Le Contractant Maudit ». On nous présente comme étant le personnage le moins humain de tous mais la vérité est tout autre. C’est sûrement celui qui l’est le plus. Bizarre pour un contractant, encore plus bizarre qu’il a une haine assez intense pour les contractants. Hei est vraiment un mystère vivant et suivre son évolution au fil des épisodes est l’intérêt premier de la série. Hei est un personnage tourmenté qu’on adore sa froideur. A vrai dire, tout l’anime repose sur le mystère, un anime qui se veut sombre et l’animation va dans ce sens. C’est beau, fluide avec de très bons effets lumineux. Le studio Bones savent faire leur travail, heureusement pour nous ^_^

Image

Darker than BLACK possède une faiblesse qui peut franchement décourager. La série a préféré laisser de côté l’intrigue principale pendant très longtemps. Une grande partie de l’anime peut être résumé de la façon suivante : une succession de mission. On a l’impression de faire du surplace mais il faut voir l’intérêt de tout cela. Construire son univers, ses personnages et leurs relations. Ainsi au final de la série, je n’ai pas eu de sentiment qu’un personnage soit délaissé pour un autre, on n’a pas toutes nos réponses, c’est tout (à quoi servirait une seconde saison sinon ?). Car toutes ces missions préparent habillement le terrain pour l’intrigue finale, alors, ça a hélas l’effet de ne pas nous garder en suspens. Et les missions ne sont pas tous du même niveau, certains sont beaucoup plus intéressante que d’autre (mission concernant Yin *__*).

Un défaut pour certain, une qualité pour d’autre. Pour ma part, ça ne m’a pas dérangé, et tout ça disparaît dans …

Darker than BLACK : Ryuusei no Gemini

Image


A partir de maintenant, je vais aborder la saison 2 qui est en cours de diffusion alors autant le dire, si vous ne connaissez déjà pas la 1er saison passé votre chemin.

L’INTRIGUE
: En Sibérie, alors qu’ils campent dans les bois, un père et ses deux enfants, deux jumeaux nommés Shion et Suou, se retrouvent exposés à une mystérieuse pluie de météorites. Suite à l’incident, Shion perd un œil et devient un contractant dont la rémunération le prive de l’usage de ses jambes.

Deux ans plus tard, tandis que son frère est séquestré par son père chez lui afin qu’il ne puisse faire de mal à personne, Suou suit une vie paisible en compagnie de ses camarades de classes Nika et Tanya. Malheureusement pour elle, un jour tout son monde bascule dans la violence. En effet, Shion finit enfin de payer sa rétribution envers son pouvoir et différentes organisations comme le MI6 et la CIA décident de le capturer. Cependant, en raison de leur ressemblance, Suou se voit traquer à la place de ce dernier. C’est à ce moment là que sort des ténèbres une ombre du passé. Hanté par ses souvenirs, celui que l’on surnommait la faucheuse noire est bien décidé à éliminer sans pitié tout ceux qui se mettront en travers de son chemin…

MON AVIS : La fin de la saison 1, parlons en. Comme j’avais dis, nous n’avions pas toutes les réponses aux phénomènes assez étranges (la sœur de Hei qui apparaît près de la porte par exemple –ou j’ai raté un truc) et la fin nous montre un éternel recommencement. Enfin recommencement… il y a quelques variantes, l’être humain ne fait pas continuellement les mêmes erreurs. Bref, après une fin pour Yin et Hei assez spéciale, nous retrouvons que ce dernier. Et il a bien changé. Deux ans. Deux ans, nous avons un trou de deux ans à combler. Durant ces deux années, un accident a dû sur produire pour un changement si radical chez Hei. Hey, vous avez compris que ça se déroule deux ans plus tard ? Ce contractant, où on est arrivé à la conclusion qu’il était le personnage le plus humain et devenu bien sombre. Encore plus sombre que dans les débuts de la première saison. On peut y voir un manque d’originalité. C’est peut-être vrai, les deux cas sont similaires. Hei est devenu un contractant pour retrouver sa sœur et donc suivre les consignes du Syndicat. Et ici, Hei quitte le Syndicat, devient plus sombre que jamais pour ? Yin ?! Ca reste dans la logique du personnage et ça me déplait en aucun cas mais la ressemblance est là. Le personnage qui était déjà bien tourmenté et devenu plus que l’ombre de lui-même. Heureusement qu’elle est là…

Image
(J’arrête la bouffe, vive la picole !)

Le grand intérêt de cette saison est Suou. Oh My Haruhi ! J’adore ce personnage, j’adore ce qu’elle apporte. Encore heureux, c’est elle le personnage principal de cette saison (du moins, elle a tout pour l’être). Le grand point fort de Ryuusei no Gemini, c’est que ça va beaucoup plus vite que la saison précédente. Si je devais dire laquelle je préfère, c’est sans la moindre hésitation celle-ci. Pourtant la première est loin d’être mauvaise, mais wow. Comme déjà dis, le changement de Hei est quand même assez radical, de quoi surprendre les connaisseurs mais si en plus, on nous présente une gamine comme Suou et que l’histoire se concentre que sur l’intrigue principal (si c’est pas le cas, je me demande c’est quoi la véritable intrigue !). Ca ne peut que me plaire.
Cette saison est rempli de twist ce qui manquait par moment dans la saison 1, je crois même que je vais avoir une overdose si ça continue. ^_^ (Suou … Jalouse de Yin ?! Quoi ? Il y a plus impressionnant ? Suou qui est morte depuis longtemps ? Pfff… Vous n’y connaissez rien)

Image
(Souriez on vous a dit !)

BREF : Dans l’ensemble cette série est très bonne. Nous avons un univers assez riche dont j’aime bien le traitement du ciel et des étoiles (j’ai oublié de parler de ça ? Bah, vous allez regarder l’anime de toute façon). La saison 1 m’a en aucun cas déçu, m’avait laissé une bonne impression. Mais le début de la saison 2 (10 épisodes quand même) annonce encore plus de rêve. Je suis conquis. Non mais ! Cette saison deux s’annonce comme mon coup de cœur de cet hiver ! ♥ ♥ ♥ ♥ ♥
Fou comme ça se ressent dans les sorties des VOSTFR ^_______^

Image
(J'en ai marre d'attendre Noël pour pouvoir jouer à cette merveille !)

Je vous promet moi aussi une surprise en cette fin d'année.

_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 25 Déc 2009 22:34 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Je vous ai promis un cadeau, le voici. Ce qui va suivre est mon top personnelle en matière d'animation, il ne faut pas s'attendre à de l'objectivité, bien entendu. Libre à vous de suivre le mouvement, j'avoue que ça serait plaisant de voir les différences et point commun entres les tops. Cela pourra permettre aux personnes souhaitant regarder un anime sans pour autant savoir lequel avoir une petite piste (s'il n'a pas vu un anime qui finit souvent dans le top 3 des postants, il ne se posera pas 36 questions ^^). Alors les gens on se motive un peu, et vous nous offrez un joli top ! ^__^

TOP 11 D'ANIME

Image
("Crois en moi, moi qui crois en toi" La réplique du Gar)

Je suis moi-même étonné de retrouver cette série dans ce top.
Pour la bonne raison que elle m’a laissé un coup vraiment amer dans son final assez gigantesque. J’avais même été assez dur dans ma critique sur le topic approprié (une petite pub, j’attends mon cheque maintenant). Pourtant Gurren Lagann est loin d’être mauvais, et il a au moins le mérite de garder toujours le même esprit qui intéresse dans ces débuts. Alors oui, j’adore la surenchère. J’adore vraiment ce côté de la série. Néanmoins, il aurait juste fallu arrêter à la fin de la première saison car la seconde ne tient vraiment pas la comparaison avec son aîné. Au point de devoir recréer - pour animer la flamme chez les téléspectateurs – LA figure emblématique de la série, Kamina, et cela par le biais de Simon… Quel gâchis. Tout comme le traitement général des personnages. Il y n’a que guère Kamina qui a réussi à me plaire dans son développement. Encore heureux, tellement il est mis en avant. Les autres sont un poil délaissé ou prenne un chemin qui m’a déplu et surtout, « une » tombe dans un fan-service dès plus dégueulasse (« coucou, me revoilà. Euh…. Bah c’est tout au revoir… J'ai eu mon moment classe, ça me suffit» À gerber). C'est ça qui m’a le plus attristé. On a de bons personnages avec des caractères franchement agréables à suivre, mais leur développement est géré de façon maladroite.
Autant le dire tout de suite, j’ai vu clairement mieux en terme d’anime et ils ne seront pas dans la suite de ce top. Néanmoins, comme à la base, il n’y avait que 10 place, j’ai voulu quand même rendre hommage à cette série dont j’ai été un poil sévère dans le passé. Parce que j’ai passé un bon moment, voir excellent, tout comme je me suis fais chier royalement. Et je reviendrais toujours à la même conclusion Kamina porte la série et l’emmène jusqu’au cieux. La série aurait pu être d’un niveau génialissime s’il n’avait pas tant d’incohérence…
Bref, Gurren Lagann est une série à regarder. Ca ne fait aucun doute la dessus, sinon on rate du lourd, vraiment du lourd. C’est dynamique à souhait avec un esprit déjanté … Ca marque comme série tout simplement.

Image
("Les rêves sont interdit aux contractants")

Elle doit sa place ici surtout pour sa seconde saison (comment résumer grossièrement son cas). La première saison est d'un bon niveau mais lorsqu'on la compare à la seconde, comme je l'ai déjà dis, il n'y a pas de photo et ça réussirait presque à rendre la première saison moyenne ce qui n'est pas le cas –j'aime me répéter. Darker than BLACK, c'est surtout des personnages bien maîtrisé et développé (personnages qui peuvent nous quitter très rapidement et sans crier gare). La 1ere saison a pris bien son temps pour construire son univers. Ainsi, j'ai adoré la thématique sur le faux ciel et ces étoiles représentant les contractants. Niveau originalité, j'ai été bien séduit par ces fameuses étoiles et leurs prix à payer. C'est matière à débattre ça, seriez vous prêt à obtenir un pouvoir au prix d'un acte qui peut être banal ou extravagant (boire ou se déboîter un doigt ? J'ai déjà choisi moi) ? Franchement, je ne serais dire pour ma part, car le pouvoir, c'est toujours fun et même si, au début, le prix à payer semble ridicule, sur le long terme, c'est une autre histoire.
J'en arrive à la conclusion que la première saison a admirablement posé des bases très solide même si pour cela, l'intrigue principale fut délaissée alors que la 2nd saison exploite (enfin ?) pleinement ces bases. Car cette saison là ne cesse de me surprendre, moi qui pensait m'ennuyer dans les animes hivernales, j'ai eu tors. Nous avons là en bonne franchise qui est exploité habillement pour notre plus grand plaisir. Mais le rythme assez soutenu doit être dû à son nombre plus court d'épisode… 12, c'est affreusement court.
En somme, une animation impeccable au fond musical plaisant pour une histoire intéressante mettant en scène des personnages aux charismes fous (Hei. Yin. Mao. Suou. J'aime !).

Image
("Je briserais cette illusion !")

L'univers est incroyablement riche, si je dois retenir une chose de cette série (saga), c'est bien ça.
Au point de déplorer que cette série manque une seconde saison, car il y a tellement de chose qu'on aimerait connaître d'avantage (Eh… Index… Elle nous fait quoi dans le dernier épisode là ? Elle passe en mode "Yuki" ou quoi ?! O__o). Nous avons eu qu'un immense aperçu durant ces 26 épisodes des deux mondes qui s'affrontent. Les ESPers qui possède un conflit interne à cause de leur qualification, et les humains tombant dans l'occulte, les religieux. Il y en a du beau monde et avoir un petit bon homme, Touma au milieu de ça est génial. D'autant plus que la frontière entre les deux camps n'est pas si clair que ça. J'ai franchement adoré… Non, il y a rien à redire, il manque une saison 2 et elle se fait attendre.
Mais que voulez vous dire de plus ? J'ai été charmé par le travail du studio J.C STAFF. Je trouve néanmoins dommage que la série reste enfermé dans les codes classiques du shonen et n'arrive pas trop à s'y libérer. Malgré ça, il me suffit de repenser à l'arc Misaka pour vouloir me replonger dans l'anime. J'ai adoré cette histoire de clone et avec Accelator qui fut d'un charisme monstrueux dans le rôle de badguy (toujours aussi bon quand il revient avec la toute mimi Last Order !).
C'était une vingtaine d'épisodes franchement sympa, j'espère que ça continuera comme ça. Me fait pas tellement de soucis, l'anime provient d'un roman étant déjà au 18eme tomes…

Image
(Pre ! Pre-Parade)

Sais pas. Sais pas pourquoi.
Peut-être parce que je venais de sortir d'une série d'anime assez sombre et que ce fut un rayon de soleil dans ce paysage bien lugubre. Mais j'ai adoré et c'est pour moi l'un des meilleures séries pour me remonter le morale. L'humour est là (Minorin quoi. Elle est géniale dans son excentricité) avec un petit côté romance loin d'être chiant, drôlement mignon même. L'opening "Pre-parade" est le meilleur moyen de résumer cette série, entraînant/loufoque/complètement débile/marrant/intéressant/déconnectant du monde réel (barrez la mention inutile). Qu'est que je dis moi ?! Non, j'ai pas aimé cette série car ayant peur de tout et de rien (sortez d'anime où il y a des tueries, où des cigales cessent de chanter et on en reparlera). Non, Toradora! est génial sans ça. Frais, pétillant – je vous arrête tout de suite, je ne fais pas les louanges d'une boisson gazeuse-, éclaboussant de joie de vivre –ok, buvez Perrier, eau minéral naturelle gazeuse !
Faut vraiment que je fasse un topic là-dessus (non pas sur Perrier… Quoique). J'ai vu aucun personnage en reste, et je ne parle pas seulement du groupe de cinq lycéen, eux sont excellent (il y aurait à la limite Taiga qui faudrait revoir sa fiche par moment, mais son "rentre-dedans" par moment fait des merveilles… =P). Je parle plus des personnages dits secondaires, Inko, le perroquet, ne peut même pas être considéré comme mascotte de la série car étant complètement moche et prêt à crever sans prévenir (d'un côté mascotte ne veut pas dire beau, ensuite, c'est rare qu'on prévient avant de mourir…). Les camarades de classes jouent parfaitement leur rôle de camarades… Vous avez compris, je vais juste vous épargner les phrases à la con comme la dernière.
Hélas pour moi, je ne peux que la placer 8eme mais la différence entre les deux autres qui suivent est tellement minime que j'ai envie de dire qu'ils sont tous les trois 6eme.

Image
(Don't say « Lazy » ♫)

Je me devais de la mettre dans mon top, après tout, le contraire serait renier tous mes cris de fans durant les quelques mois de diffusions. Néanmoins, je ne pouvais pas la mettre plus loin dans le classement. Car K-On! a beau avoir toute ma sympathie et plus, elle lui manquait une chose pour la rendre spécial. Ce petit quelque chose qui lui aurait permis de se démarquer d'avantage et plus symboliquement de la concurrence (car oui, sortir du studio KyoAni rend presque obligatoirement une œuvre intéressante). KyoAni a un don pour créer des merveilles, c'est le cas ici. Ils ont aimé à plusieurs reprises jouer de nous, et nous surprendre, je n'ai qu'à repenser aux concerts pour me confirmer cette idée. La grande force de K-On! fut le don qu'elle a de nous couper du reste du monde, je prends pour mon cas mais je me doute que ça devait être de même pour tout le monde, j'avais hâte d'être au vendredi pour être dans une petite bulle et cela pendant une vingtaine de minutes.
J'aime K-On!, c'est aussi simple que ça. Et surtout… surtout… Mio <3

Image
(Pas la bonne série ça ! A moins que…)

Voici la troisième série dont j'avais du mal à décider de l'ordre, Lucky Star. Ce fut difficile de départager ces séries jouant dans un registre assez identique, le comique. Mais le comique de Lucky Star est celui qui m'a le plus plu. C'était du bonheur à chaque minute, Konata est géniale dans son rôle d'otaku à tendance geek. C'est la légèreté et l'excentricité de Lucky Star qui m'a surtout plu, il n'y a qu'à regarder l'opening pour se demander si on est pas rentrer dans une autre dimension. Le seul point assez embêtant avec cette série, par moment, elle se perd dans des références très obscures mais franchement, ce n'est rien. Chaque épisode nous garantit de bonnes tranches de rire avec ou sans ces références.
De toute façon, une série faisant les louanges de l'unique Déesse de ce monde ne peut qu'être excellent non ? Pourquoi réfléchir d'avantage Konata est HaruhiIST dans l'âme, et lorsque l'héroïne est HaruhiIST, la série est HaruhiIST que cela déplaise aux détracteurs de Haruhi Suzumiya. Ceci fait partit du plan de KyoAni pour le bon fonctionnement de leur poule aux œufs d'ors (faudrait dévoiler au grand jour, le coup du complot pour la disparition. Faut penser à faire ça un de ces quatre…)
Hum, hum… Reprenons le peu de sérieux que j'avais pour l'instant et passons à la suite.

Image
("Altaïr, Deneb & Véga" Jamais l'astronomie n'a été aussi intéressante)

L'année 2009 nous a amené de très bonnes choses et Bakemonogatari fut l'une d'elles. Malgré mes réticences envers cette série au nom imprononçable dans ces débuts (même si au final, il s'avère que ce n'est pas si difficile que ça), j'ai pris mon temps pour apprécier cette série à sa juste valeur. Et cela par biais de petites séries d'épisodes de temps en temps. J'ai vraiment apprécié cet univers et ces mises en scènes. Tout le monde sera d'accord avec moi, le meilleur moyen de résumer cette série est de regarder l'épisode 12. Dans cet épisode, on retrouve tout ce qu'on aime. Hitagi est au sommet de sa forme et son couple avec Koyomi nous transporte dans un merveilleux voyage sous ce magnifique paysage étoilé. Ah… Ca fait rêver. Comme les autres épisodes. Néanmoins, j'ai trouvé les arcs en dessous du premier. Celui de Hitagi fut vraiment mon préféré.
Le seul point noir de cette série, le manque d'épisode. On attend toujours les autres épisodes, le 14eme se fait monstrueusement attendre…
J'ai l'impression que c'est le problème des animes de 2009, il manque toujours des épisodes.

Image
("Noblesse oblige")

En voilà un autre qui lui manque des épisodes, hâte de voir les OAV. Non mais c'est juste que j'aie envie de comprendre tout le merdier.
Alors que dire de cette série, mon coup cœur 2009 (enfin… Il y aussi…). La série se fut à la fois sérieux et complètement décalé ("Johnny", "Il y a un tas de "Johnny" !"… Savez vous seulement ce qu'est un "Johnny" ? Je vous laisse la surprise). J'ai adoré le principe que Akira, le personnage principal, est perdu la mémoire et qu'il possède un téléphone portable avec 8 milliards de yen. Vous avez bien lu, un téléphone possédant 8 milliards de yen, argent qu'il peut utiliser selon son bon vouloir et pour n'importe quoi (le prix varie, évidemment). Autant le dire tout de suite, Akira a fait de nombreux jaloux et j'en fais parti. Je veux le même téléphone !
Déjà, ultra classe. L'iPhone à côté de ce bijou est complètement dépassé. D'autant plus qu'avec ça…Avec ça… Je pourrais… Faire… Gagner n'importe quel personnage dans le GT ! (EPIC WIN !)
Bref, Higashi no Eden (ou Eden of the East, deux noms différents) tient en halène à chaque épisodes au point que j'attendais avec impatience la sortie du suivant (dites vous qu'en plus, j'ai dû subir des vostfr à un rythme lent ! Mais la passion était là !) mais sait être complètement renversant !
C'était difficile de partager Higashi et Bakemonogatari…

Image
(ISAAKU ??1! – MIRIAAAAAAAAA !!!)

Franchement, vous croyez vraiment que j'ai fais un topic sur cette série pour le plaisir d'écrire ? Assurément que non. Baccano! fut une extraordinaire aventure savant mélanger la rigolade et les affaires de meurtres. Le surnaturel et l'ordinaire. Le calme et le bordel monstrueux. Je ne sais pas comment le roman est écrit (et j'aimerais beaucoup le savoir et l'ayant en français), mais l'anime a sus adapté Baccano! a la perfection. C'est vraiment un chaos dans l'anime mais tellement bien maîtrisé qu'on ne peut que saluer le talent du studio Brains-Base. Ils ont sus intégrer et rendre quelques uns charismatiques en si peu d'épisode. Pourtant sur le papier, c'est loin d'être gagné. La force de Baccano! s'est vraiment le nombreux ahurissant de personnages présent dans les histoires et sa prouesse narrative. 13. 13 malheureux épisodes dans lesquels, le studio doivent réussir à placer tout ce foutoir. Au final, on est largement convaincu.
Baccano! fut une très grande claque. Lorsqu'on regarde ça, on se dit qu'assurément dans les animes nippons, il y a loin d'avoir que de la merde made in TOEI

Image
(Les étoiles … de mers ! Plus fort que toi !)

Clannad. Key+KyoAni =Anime qui poutre toute chose vivant, existant, semi-existant, inexistant ou imaginaire, ainsi que quelques divinités en passant. Il n'y a pas de mots pour décrire cette série, elle vous touche à un point que cela est indescriptible. Clannad fait ressortir ce qu'il y a de plus bons en vous. Ne pas être ému devant les différentes road, c'est ne pas avoir de cœur. Je suis loin d'être un sensible, mais Nagisa a le don pour m'attendrir, et je ne parle même pas de U. qui m'a tué sur place tellement ces… poignants. Mais le côté très fourbe de Clannad est sa gestion de la tristesse, si vous pleurez tout le temps, ce n'est pas drôle et ça ne fera aucun effet. Il faut vous remonter le moral entre temps. J'aime la métaphore qu'à utiliser Le Chasseur pour décrire cette série. "On peut résumer la situation ainsi : Imaginez un ascenseur. Au début de la série, vous êtes au rez-de-chausser. Au fur et à mesure des épisodes, vous montez dans les étages ; ainsi on voit défiler le 10e étage, le 20e, le 30e...
Finalement, on arrive vers l'épisode 8. Notre ascenseur continue de monter, de monter, de monter... A la fin de cet épisode, c'est la chute libre. On croyait que tout était bien, il n'en est rien. Avec ce simple épisode, tout l'émotionnel acquis par le spectateur se retrouve détruit, bouleversé, anéanti. Nous étions au 50e étage. Nous voici au 40e sous-sol."
. Diabolique n'est ce pas ?
Manque de chance pour nous (?), KyoAni a vraiment mis le paquet dans l'animation. Cela nous garantit que les scénarios nous prennent encore plus aux tripes. En parlant des scénarios, même si l'anime ne traite pas la totalité des roads, les personnages sont développé pour les rendre plus qu'attachant (mais cela fait partit du plan pour nous faire pleurer les fourbes !). Aucun, aucun personnage n'est vraiment délaissé. C'est magique.
En somme, Clannad s'est un enfer mais on le préfère au paradis… Sauf si le paradis possède comme Déesse…

Image
("OBEY !")

EVIDENCE !
Haruhi mérite assurément une haute place dans ce classement et j'y reviendrais, mais la véritable raison de cette place, c'est ce que représente l'anime à mes yeux. La Mélancolie de Suzumiya Haruhi est l'anime m'ayant donné envie de regarder tout ce qui est présente dans ce classement et plus encore. J'étais dans une logique assez ridicule mais en aucun cas, rare, les animes c'est le mal. Après avoir subit des animes TOEI, on finit par vraiment croire en cette phrase. Pourtant comme dans tout support, il y a des bonnes productions et des moins bonnes. Haruhi et le studio KyoAni ont réussi à me faire apprécier les animes, à dépasser l'intérêt très limité que j'avais de ce support (regarder des épisodes à la télé sans vraiment se soucier de l'ordre, passer le temps en somme). J'ai tellement pris un malin plaisir à voir la brigade SOS se former que j'ai peux enfin apprécier ce support à sa juste valeur. Les animes, c'est loin d'être le mal.
Haruhi fut le déclique qui m'a permis d'aimer ce support. Je ne sais pas si d'autre série aurait eu le même effet, certaines sûrement mais pas tous. C'est pour ça que je peux affirmer sans honte que La Mélancolie de Suzumiya Haruhi est un anime spécial.
KyoAni l'a très bien compris et cela dès la première diffusion de Haruhi à la télévision. Mettre les épisodes dans le désordre, c'est culotté. Commencer par l'épisode le plus "mal réalisé", au fan-service aveuglant, ça l'est d'autant plus. Rien de tel pour décourager les non-initiés. Et Haruhi continue d'avoir un traitement particulier, on va créer des animes pour faire de la pub à cette série (Lucky Star, c'est quoi d'après vous). Créer un marketing frôlant le trollisme. Mettre le plus grand troll de l'animation, Endless Eight. La Mélancolie de Suzumiya Haruhi est, je le répète, spécial. Elle réinvite le monde de l'animation. Aucune série ne peut oser ce qu'elle fait ou risque de s'en mordre les doigts. Ca ne fait aucun doute pour moi.
Après Astro Boy comme première impact de l'animation nippon.
Après Gundam comme second impact.
Après Neon Genesis Evangelion comme troisième.
J'arrive à la conclusion simple que Suzumiya Haruhi est le 4eme impact de l'animation nippon.
Il doit y avoir de la subjectivité là dedans, ça ne fait aucun doute. Mais pour moi l'évidence est là.
Je ne vais pas m'étaler d'avantage sur les qualités de cette série, elle ne cesse de me surprendre et j'en demande toujours plus. J'ai été comblé avec une première saison alors que le meilleur m'attends. Suzumiya Haruhi est sûrement le personnage que j'aime le plus tout support confondu. Même si Kyon n'est pas loin derrière en compagnie de Yuki.
Maintenant, j'attends plus qu'une chose de cette série. Le film de la disparition pour pouvoir commencer comme il se doit les romans. Il ne faut pas oublier une chose, "une adaptation est toujours inférieure à l'œuvre original". Je ne pense plus que c'est le cas, j'ai pris le même plaisir en lisant la Mélancolie et en la regardant. Fou comme lorsque des gens font bien leur travail, ça peut-être bon. KyoAni sait assurément faire leur travail.

Image
("Advice to strangers, don't trust cute little girls...")

Place assez particulière pour cette dernière. La saga "When They Cry", l'un des meilleurs que j'ai jamais vus. Mais elle ne peut absolument pas avoir sa place dans ce top, car l'animation est franchement décevante. Le studio DEEN… gâche presque l'œuvre. J'ai pas de matière de comparaison pour Higurashi n'ayant jamais testé le visual novel. Il faudrait que je pense à me l'acheter…
Bref, comme j'ai dis, je ne peux pas savoir réellement ce qu'il manque dans l'anime mais on voit clairement qu'il y a des éléments mis sous silence. Frederica est l'un de ces éléments, et c'est dommage. Mais j'ai pu comparer Umineko et franchement, c'est pas ça. Le Visual Novel est 100 fois mieux. Malgré tout, When They Cry s'est aussi une ambiance et cette ambiance est quand même présente dans l'anime. Heureusement. Tout n'est pas à jeter dans l'anime, mais la qualité est trop irrégulière pour vraiment être un bon anime.
Malgré tout, si le support VN vous rebute (même si il y a pas de quoi avoir peur ^o^), je conseillerais quand même de vous jeter sur l'anime car rater cette histoire. C'est du gâchis. On ne peut assurément pas passer à côté d'un monstre pareil. Une place spéciale pour dire ceci ^_^


_______________________________________________________________


Voilà, c'est fini. Plus difficile que je le pensais que faire un top…
J'espère que ça vous a plu et que vous partagerez à votre tour votre top personnel.

Sur ce, PASSION

Image

_________________
ImageImage
PyroVision


Dernière édition par Le Gourmet le Mer 20 Oct 2010 12:32, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 14 Fév 2010 12:33 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3587
Localisation: Académie Honnōji
Le listing des séries du printemps 2010 commence à trainer sur le net.

Image

Hum, pas trop d'attentes nées de cette liste, c'est principalement autour de la seconde saison de K-On! et de l'arrivée de Black Rock Shooter que mon attention va se focaliser. À cela vient s'ajouter le projet de Marvel auprès de Madhouse, je m'attendais à voir débouler quatre OAV de ce côté-là mais c'est apparemment une série en quatre parties qui verra le jour. Si la série débute effectivement avec Iron Man pendant une période similaire à celle de la sortie du second opus au cinéma avec Robert Downey Jr. et Mickey Rourke, ça risque de créer une bonne synergie pour que je m'y intéresse très vite. Reste le projet dont je ne connaissais pas du tout l'existence entre Stan Lee et le studio BONES, j'attendrai d'en lire les premières critiques car ça peut être tout ou rien avec ce grand gourou de la maison des idées et ce type de projet.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 14 Fév 2010 23:22 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Avr 2006
Messages: 1678
Localisation: à l'ouest
Mhhhh.... ya quelques spécimens au style intéressant là :)
(Pas sur d'aimer Iron man... les licences ça fout toujours un doute, wait & see)

Bon sang vu le peu d'anime que je mate en ce moment je vais déjà avoir du rattrapage mais y en a certains sur lesquels je sent que je vais pas perdre de temps lol.

_________________
Winter is COMING


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 16 Fév 2010 16:36 
The Endless Sorcerer
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mai 2007
Messages: 1993
Localisation: Dans une partie d'échec face à Beatrice
Oh, le printemps arrive déjà. Avant de s’arrêter devant les prochaines éclaircis qui feront fondre cette neige tenace (non, sérieusement, il neige encore !), restons quelques minutes dans ce froid pour un petit bilan avant de rentrer dans les détails dans les jours à venir.
Pour ceux ne connaissant pas l’image annonciatrice de l’hiver que nous subissons, voici le cours de rattrapage : Hivers 09/10.
Comme je l’ai déjà dis dans différents topics, je crois, cette nouvelle saison est de loin meilleur à celle que nous avons eu le droit juste avant. En général, on peut largement trouver son compte dans tous ces animes, un genre assez varié. Pour ma part, je me suis essayer à 10 animes cette saison (fou comme lorsqu’on a pris le rythme, ça passe facilement).

Faites places, mes premières impressions de cet hiver 09/10 !
Commençons pour mon grand coup de cœur :

Image
Je ne vais pas répéter ce que je dis à chaque fois sur le topic concerné. C’est bien l’anime que je conseillerais le plus en cette période. Rien que la partie introduction a réussi à me convaincre alors maintenant que les événements commencent à s’entrecroiser, ça donne vraiment une œuvre très intéressante ! Mais tel Baccano!, il faudra attendre la fin pour se rendre vraiment compte de la qualité globale de la série. Lorsque tout, tout nous sera révélé mais on peut déjà remarquer que nous avons un lot de personnage très sympathique. Comme toujours Ryohgo Narita maitrise parfaitement sa gestion des personnages, aucun n’est vraiment délaissé et ont tous leur histoire qui promet vraiment pour certains.

Image
Les vampires sont à la mode depuis Bakemonogatari ? J’en ai bien l’impression, du moins le studio Shaft continue dans une thématique qui lui a réussi la saison précédente. Et je dois dire qu’il ne s’en sort pas trop mal. Assez étrange dans le genre, mais j’aime bien la volonté de la Mina de révélé l’identité des vampires, cela au monde entier est un postulat de base assez plaisant. Le tout saupoudré de conflit politique, chaque camps à son opinion sur l’émergence des vampires et ils ont leurs extrémistes. L’animation est un peu yoyo sur les bords, mais ça, c’est la signature du studio ont va dire… Et je le rappelle –nouvelle déjà dite dans le sujet de Durarara!! Mais mieux vaut le répéter – Dibex s’occupe de cette franchise en avant première sur le net. Une bonne occasion d’essayer.

Image
Alors là, c’est ma déception.
En voyant l’image, je me suis direct dis que ça sera frais et sans prise de tête comme le fut un K-On! ou si on reste dans le même studio, un Kannagi. Hélas, j’arrive à une conclusion qui est à l’identique qu’au troll que j’ai pu voir un peu voir partout. Un troll facile : Sora no Wota est un K-On!’ Bis avec comme thème l’armée ou K-On ! qui part en guerre. A-1 Pictures a voulu surfer sur la grande vague qu’est K-On ! comme d’autre studio mais à l’inverse des autres, eux ce sont raté. Il n’y a pas d’autre mot, je n’attendais pas beaucoup de cette anime et pourtant j’arrive à être déçu. L’humour marche difficilement, il y a un flagrant manque de rythme. Je vais attendre la fin de la série pour mieux juger. On se retrouve sur ton topic, JCC (le pauvre, il est seul et désespéré. Ne savait-il pas que lorsqu’on crée ce genre de sujet, rares sont les réponses ? ^_^). Mais plus les épisodes passent, plus la lassitude me frappe…

Image
A l’inverse de Sora no Woto, le studio Gainax réussi parfaitement son slice of life. J’en suis bluffé. Chaque semaine, je suis surpris. Sans pour autant être révolutionnaire, ça convint parfaitement. Je regrette tout de même un manque d’équilibre dans les épisodes, certaines parties d’épisode sont vraiment d’un autre niveau. Mais les bas sont loin d’être médiocre, ça passe facilement. Le personnage que je retiens surtout c’est la petite Hiiragi a elle-seule un épisode peut atteindre un niveau galactique ! Alors qu’une Anzu a le meilleur rôle possible, être le personnage principal attire facilement la sympathie, Hiiragi s’est vraiment… se démarquer et exploser la concurrence !
En tout cas, on a un convaincu du nom de Bullzor dont les dernières références à EVA doit le propulser jusqu’au paradis !

Image
Petite romance sous fond d’opéra. Hélas, c’est une suite, j’ai donc arrêté après un épisode afin de prendre mon temps pour rattraper les saisons précédentes. Bref, j’aimerais vraiment en apprendre plus sur ces deux amoureux de la musique, un amour mélangé à une petite rivalité. Après tout, Nodame rêve de pouvoir jouer avec l’amour de sa vie, il faut bien qu’elle soit au même niveau que ce dernier. Ah, et puis voir Paris, c’est sympa, non ?

Image
Un anime qui se fera sans moi. Je n’ai même pas eu le courage de regarder un épisode en entier. L’histoire a l’air d’un ennui mortel, je sais pas qu’elle est la raison de la guerre des Qwaser mais ça doit pas être très glorieux. Et puis, j’aime bien le fan-service qui est bien dosé, agréable, marrant mais là… C’est écœurant. Je passe.

Image
Ca, c’est une surprise! La plus grosses surprises que m’a réservée cette saison.
C’est délire à souhait, c’est idiot au possible, c’est déconnectant. Je ne sais pas si je dois le conseiller ou non. Je ne sais pas si je dois être fier ou non. Mais j’adore regarder ça ! Peut-être bien à cause de cette anime que Sora no Wota est si fade. Cette anime aura le droit à une critique plus approfondi le temps venu mais je peux vous promettre qu’il ne faut pas chercher à comprendre. Et le petit truc qui est sympa, c’est que même si l’anime se fut sans prise de tête, un pur divertissement. Il y a un effort dans le postulat de base, l’installation d’une hiérarchie dans les classes et ce système de RPG. D’autant plus que les running gags sont très marrant, je retiens surtout ce « fan-service-trap » des plus marrants ! XD

Image
J’ai essayé un premier épisode, surtout par curiosité. J’avais vu une partie de l’opening par le biais d’un gif, et ça avait suffit pour attiser ma curiosité. Je fus très surpris lourd du premier épisode, et ça doit être bien la seule surprise que m’a donnée cette série. Oui, je ne suis pas allé plus loin. Autant le générique est déliré à souhait, et ça j’adore ! (Preuve en image, c’est bien barré). Autant je ne suis pas rentré dans les délires de la série, exemple : les moments où les têtes sont complètement déformé et sans âme qui vivent sont les moments que j’apprécie le moins. En conclusion, je ne serais dire si c’est mauvais ou bon, ce n’est juste pas mon humour… Ou le fait que ça soit une suite n’aide pas vraiment… Quoique.

Image
Une personne très sage a dit un jour :
• « village perdu
• cigales en guise d'accueil
• mystères
• cultes
• année 58 de l'ère Showa
• possibilité de loli killer
• Dieu? Démon?
• Ookamikakushi... hum ce titre me semble familier, un peu comme... Onikakushi. »
Il m’a juste fallu entendre ces mots pour savoir que j’allais regarder cette anime. Car tout ceci renvoie vers une personne, un Dieu : Ryukishi07. Petit cours de rattrapage pour ceux qui ne savent pas qui est cet homme (je suis gentil aujourd’hui, demain, j’aurais peut-être pu lancer des tomates dans vos faces de paysans ignorants ! Hum hum…). C’est grâce à lui que nous avons le droit à deux visuals novels d’un niveau exceptionnel pour un amateur (amateur que de nom…) : Higurashi no naku koro ni et Umineko no naku koro ni. Savoir que Ryukishi07 est au scénario annonçait du lourd. Et je dois dire … Que je ne suis pas tellement déçu, ravis même. Je ne sais pas combien de temps dur l’anime (pour essayer au maximum de ne pas voir la fin venir –n’essayer pas de comprendre ^_^) et je suis bien dans le brouillard pour l’instant. Comme à son habitude, il y a quelques indices par-ci, par-là. Mais, c’est bien vague pour l’instant comme d’habitude… J’adore *_*
L’intrigue est posé, on craint le pire pour les personnages. Le pire, on craint dans tous ça, on craint que les personnages deviennent des victimes et aussi les coupables. Car ce mode « vampires » frappe d’une drôle de façon. L’amour serait donc interdit, les oranges seraient le vaccin ? Oo

Image
Pour que Le Chasseur bouge son cul pour créer un topic, c’est que ça lui a donné une forte impression, non ? Plus sérieusement, j’ai été surpris par la durée d’un épisode. Le pire, c’est que la surprise n’a pas eu lieu pendant le visionnage mais après, en lisant le dit topic. Je n’avais pas vu les 45 minutes passés, j’avais cru qu’il durait autant de temps que d’habitude. C’est bien le meilleur signe de qualité que j’ai eu, le temps passe sans problème. L’histoire a tout d’être intéressante et l’animation est au poil. J’aime les couleurs car oui, c’est très coloré et c’est tant mieux !

Image
L’hiver selon Le Gourmet


Voilà qui fini mes premières impressions, pour les pubs des topics concernés : vous savez à quelle adresse envoyés le chèque, je vous fais confiance. Passons à la suite. Bizarre, Bullzor, on a pas eu la même image, moi j’ai eu ça comme image (on doit du tout avoir le même dea… informateur ! Le mien a l’air d’avoir plus de gout :P)

Image

Alors oui, ce printemps promet juste des choses extraordinaires. Si on laisse de côte la seconde saison de K-On! (Je comprends KyoAni, ils veulent toujours plus de soussous) et aussi, Black Rock Shoter. Il y a tout de même, l’anime que j’attends le plus cette anime. L’anime qui promet le plus cette année. L’anime qui va exploser toute la concurrence cette année. L’anime qui n’a pas intérêt de me décevoir et qu’il n’y arrivera surement pas. Angel Beats !
C’est simple, c’est fait par KEY (cours de rattrapage « ici »). Le petit truc, c’est qu’il n’y a pas eu d’étape visual novel, l’histoire est écrite pour être un anime, donc il n’y a pas de crainte d’un rush (qui fut le cas de AIR TV). Second point, les personnages sont déjà mort donc pas de panique à être triste d’une disparition !... *Relis sa phrase* Mouais… Vous y croyez vous ? On est d’accord… L’anime sera orienté action. Ceux qui connaissent Clannad savent qui ça va être génial. Un dictionnaire était aussi puissant qu’un tank alors… (J’exagère à peine !).
Je vous laisse avec la bande annonce et je retourne baver pendant ce temps….


_________________
ImageImage
PyroVision


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 238 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4, 5 ... 16  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com