Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Ven 20 Mar 2015 00:21 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
Il y a des jours où les circonstances poussent un homme comme les autres aux extrêmes, à la course contre la destinée, et où le chaos ronge les certitudes et les perceptions. En ces temps incertains, il faut pourtant se redresser, et agir en écartant les piquants du regret et en acceptant l'amertume du remord.








Tout ça pour dire que j'ai constaté à mon grand désarroi que non seulement il n'y a pas de sujet sur Steven Universe dans les contrées bleues, mais ça n'en parle carrément pas du tout.



Aux grands maux les grands remèdes.
Vous l'aurez voulu.
Je vais l'écrire, ce topic.
Image









Steven Universe est une série dirigée par Rebecca Sugar, apparemment un grand nom des dessins animés, j'en sais rien, je m'y suis pas particulièrement intéressé, mais Google est votre ami :3 L'histoire tourne autour de Steven Universe, jeune garçon/hybride membre d'un groupe très spécial, les Crystal Gems.
On recense actuellement deux saisons de 25 épisodes chacun, diffusées sur Cartoon Network depuis 2013, et une troisième est en cours de préparation. Le show est sorti récemment de sa deuxième saison, lors du fameux événement surnommé "Stevenbomb" (9/3/2015 - 13/3/2015) par les quelques rescapés encore en état de communiquer.




L'univers de Stéphane Univers


Les Crystal Gems sont un groupe de créatures humanoïdes qui tirent leur pouvoir de mystérieux minéraux, et qu ont pris domicile dans un temple antique situé aux abords de Beach City, qui comme son nom l'indique est une cité avec du sable, de la mer, et des touristes oléotuberculophages.
Le pouvoir de base des Crystal Gems est l'invocation d'une arme personnelle via leur gemme corporelle. Cependant, leurs capacités sont bien plus étendues: résistances accrues à à peu près tout, longévité à faire pâlir d'envie les Japonaises, métamorphose, agilité admirable, utilisation de portails via certains piédestaux, et j'en passe. Leur pouvoir commun le plus puissant, par ailleurs, reste la Gem Fusion, qui transforme deux des Crystal Gems en une nouvelle plus grande, plus chimérique, et plus puissante, mais aussi plus grande.
De par la Terre existent diverses sortes de gemmes “sauvages”, aux pouvoirs variés, dont les intentions sont inconnues mais certainement pas amicales. La mission principale des Crystal Gems est de les neutraliser et les enfermer dans leur temple. Ouais, leur temple c'est un peu le PC d'Annette m'voyez.


Image
Attention: ceci est en réalité plus proche de Dragon Ball Z que de Le bleu est une couleur chaude.
Merci de votre incompréhension.





Personnages principaux:


Image


A l'apparence d'une Black Soul disco à la coupe afro au carré, Garnet est la plus cool et confidente des Crystal Gems. Taciturne en règle générale, quand elle parle, ça fonce toujours droit au but et ça catchphrase à tous vents. Elle est également celle qui a le plus confiance en Steven, et prend souvent sa position pour l'aider à s'intégrer à ses responsabilités de gardien. Pour autant, c'est toujours Garnet qui défendra bec et ongles Steven si celui-ci se trouve en danger.
Cette bête de combat invoque des gants de boxe particulièrement coriaces, à partir des gemmes situées sur ses paumes. Entre autres techniques alternatives, sa plus utilisée est la préscience, qui lui permet de visualiser les futurs possibles.


Image


Chubby girl qu'on pourrait de loin confondre avec un poulpe, Amethyst est la déconneuse de la bande, toujours prête à ajouter son grain de sel même dans les situations les plus sérieuses. Il lui arrive néanmoins de prendre ses responsabilités. Des fois. Juré. Elle s'entend à merveille avec Steven, les deux inventant constamment de nouveaux jeux et défis abracadabrantesques.
La gemme sur sa poitrine lui permet d'invoquer des fouets assez redoutables, et elle-même est capable d'encaisser pas mal de dégâts, ce qui ne l'empêche pas d'être le plus souvent la blessée de la mission à cause de son caractère. Son pouvoir préféré est la métamorphose, qui l'autorise à laisser parler son imagination à un point qu'oh my Lord.


Image


Plus frêle et pâle que ses collègues, mais pas fragile pour autant, Pearl travaille au mieux pour que les missions soient des succès, en ne laissant passer aucun détail et en planifiant autant que possible, et ne supporte pas quand Amethyst va derechef à l'encontre du bon sens. Très protectrice envers Steven, celui-ci ne participerait à aucune mission avec le trio si on l'écoutait. Comme de bien entendu, c'est elle qui lui enseigne tout ce qu'il faut savoir sur le monde.
Pearl est une brettiste confirmée, pouvant invoquer toute une gamme d'épées et de lances via sa gemme frontale. En-dehors des combats, sa capacité de projection d'hologramme l'aide à gérer ses planifications et autres exposés.




Image

Steven Universe est un enfant tout ce qu'il y a de plus normal, mais avec trois mères adoptives, un ukulélé et des superpouvoirs hérités de sa maman. C'est pour remplacer cette dernière, qui est morte en lui donnant naissance, qu'il a rejoint les Crystal Gems en tant qu'apprenti gardien de la Terre. Steven adore jouer, manger, et découvrir avec Garnet, Amethyst et Pearl de nouvelles aventures extraordinaires, quoiqu'effrayantes.
La gemme qui se cache dans son nombril peut générer toutes sortes de protections, telles qu'un bouclier portable ou un champ de force sphérique. Il est par ailleurs censé tirer certains pouvoirs rares via sa mère, pouvoirs que les Crystal Gems souhaitent voir apparaître chez lui le plus vite possible.




Personnages pas moins importants:

Greg Universe
Le papa de Steven, ancienne star de rock (très (très)) locale, désormais propriétaire d'un Lavomatic. Il vit séparé de son fils, car s'est vu écarté de tous ces machins magiques qui brillent bizarre, mais cela ne l'empêche pas de l'aider et le soutenir autant que possible.

Rose Quartz
La défunte mère de Steven, de son vivant la leader des Crystal Gems. Ses pouvoirs sont célèbres parmi les Gems, et même post mortem elle reste une idole. Mais que sait-on vraiment d'elle?

Connie
Meilleure amie de Steven, et source inépuisable d'amourshipping. Come at me MKG.

Sadie et Lars
Propriétaires du magasin Big Donut. La relation de Lars avec Sadie et celle entre Lars et Steven semblent assez compliquées, voire ridiculement tordues.

Famille Fryman
Propriétaires de la baraque à frites Beach Citywalk Fries. Le fils aîné tient un blog conspirationniste, comme si cette ville en avait besoin.

Bill Dewey
Maire bien-aimé et luttant activement pour sa permanente réélection, ce qui me laisse à penser qu'il rempile pour des mandats hebdomadaires.

Onion
Charmant personnage muet et comic relief attachant, le côté enfantin et décalé de la série.

Lion
Un lion. Son nom signifie “lion” en français. Mais que peut-il bien être? ?_?



Image
Et ça, c'était un aperçu du fandom.





Les points forts de la série:

-Des graphismes simples, mais très beaux, très gracieux. Jusqu'à ce que quelqu'un exprime facialement une opinion. A ce moment, ça devient hilarant.
-La grande plupart des épisodes (pour ne pas dire quasiment tous après la première moitié de la saison 1) ont la qualité d'un bon épisode de My Little Pony, ou d'un “convenable” de Gravity Falls. Rappel: les épisodes de MLP:FiM et de GF durent 20 minutes environ. Les épisodes de SU durent 10 minutes et 40 secondes. Du condensé de qualité, voilà ce que c'est.
-Dem feels.
-Non seulement la continuité, mais également le foreshadowing, sont présents dans un peu tous les épisodes, ce qui incite à revoir certains d'entre eux, au péril de ses sentiments. Rappel de rappel: moins de 11 minutes par épisode.
-Je vais paraître lourd à insister sur les moins de 11 minutes, mais Rebecca Sugar semble de mieux en mieux maîtriser ce format au fur et à mesure des épisodes.
-Toute une diversité de chansons naïves (ou pas) et de soundtracks bien rétro.
-Développement de personnage à tous les coins de rue. Bon, pour une ville de cinquante habitants, c'est assez vite fait, mais n'empêche.
-Des révélations sans relâche, comme quoi y'aurait un scénario en fait.
-Dem feels.
-Les morales sont très pertinentes, et touchent souvent des thèmes qu'il est rare de voir abordés dans un dessin animé de jeunesse.
-C'est pas la seule chose qu'on réserverait normalement aux adultes d'ailleurs :sunnyc:
-Plein de références culturelles, plus ou moins subtiles. Les pinailleurs y trouveront leur bonheur.
-DEM FEELS.
-Vous ai-je dit qu'il y avait des batailles? Parce qu'elles claquent leur mère et celle de ta voisine. T'as pas de voisine. Prends la mienne, c'est cadeau mon ami.
-Le G, le B, et la F incarnés, et dans des cailloux. J'admets, j'ai été faible.



Les défauts de la série:

-Il faut s'accrocher un peu aux douze premiers épisodes, qui n'ont que peu de choses vraiment marquantes. Rebecca Sugar a en effet pris le pari de ne révéler les lignes du scénario qu'au compte-gouttes. Alors certes, c'est des gouttes aussi denses que le mercure, mais des gouttes quand même.
-Le choix de ne dévoiler les pouvoirs de chacun que petit à petit donne parfois l'impression de voir lesdits pouvoirs de façon trop convenable et très déséquilibrée. Encore une fois, c'est très intimement lié aux choix de narration de l'auteure.
-Si un jour Rebecca Sugar et Alex Hirsch ont une descendance, la civilisation telle que nous la connaissons sera anéantie à jamais. Ce qui au moins aura le mérite de nous débarrasser des pop-ups.
-La règle 34 a déjà frappé.




Pour conclure, je dirais que Steven Universe, c'est exactement le type d'œuvre qui ne peut que faire un carton: talentueux, original, mais personne ne l'attendait au tournant. Définitivement une série animée qui mérite qu'on s'y attarde, d'ailleurs excusez-moi du tutoiement soudain mais tu vas t'y mettre tout de suite.

Image
Et tu n'en bouges pas avant l'épisode 27.

_________________
Image


Dernière édition par Triplem le Ven 20 Mar 2015 00:56, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Ven 20 Mar 2015 00:40 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
Hop, hop, hop! J'arrive au rapport pour distribuer la bonne parole!

Dans les séries que j'ai pu voir ces dernières années, il y a toujours une scène ou deux qui me font vibrer jusqu'à me tirer quelques gouttes de liquid pride. Pour MLP, ce fut durant la chanson de Celestia lors du final de la saison 3 (au moins une chose que je ne pourrai pas lui enlever à cette saison maudite), pour Adventure Time, ce fut la chanson de Marceline en duo avec le Roi des glaces, il y a peu, ce fut Gravity Falls et cette fameuse scène du "choix à faire" qui m'aura fait extirper ma petite goutte. Pour Steven Universe... comment dire... ça me fait ça à presque chaque épisode cet effet. :'(


Incontestablement, cette série est de celle qu'on a envie de tenir dans ses bras, tel son doudou qu'on refuse de lâcher (Lion *_*) et à l'alchimie vraiment étonnante. C'est bien simple, c'est juste le grand écart improbable et pourtant complètement réussi entre la tendresse mais aussi d'un epicness qui n'a rien à envier à d'autres séries (on me souffle dans l'oreillette qu'un certain Kirby est déjà passé par-là). Le fond y est très juste et les réactions des Gems envers Steven me semblent à chaque fois assez crédibles pour ce genre de cartoon, de vraies petites mamans de substitution (quoique Amethyst semble plus proche de la grande sœur délurée). Et il est vrai que les thèmes abordés sont parfois étonnants allant jusqu'à certaines scènes encore une fois très tendre avec cependant un sous-texte des plus équivoques (bah tiens, l'épisode 30 centré sur Sadie et Lars par exemple absolument pas cul-cul pour un sou).


Mais si je devais ne retenir qu'un point sur cette série, c'est incontestablement la musique. Et si vous avez été bercé avec une console dans votre chambre ou si votre Game Boy était votre plus fidèle compagnon de voyage, vous allez avancer en terrain familier, véritable hommage au *bip-bip* de la période 16 Bits dont le show puise toute son inspiration et son essence. On est ici dans de l'hyper classieux et foutrement mystérieux dont certains thèmes ne sont pas sans me rappeler le divin Paper Mario et la Porte Millénaire. Juste une petite pour la route.



Ne pas... en mettre... plus... GAAAAAAAAAH!





Attention, celle-ci spoile la première fusion de la série.

Spoiler: Montrer


Et pour finir, une fois n'est pas coutume, une chanson qui est encore une fois particulièrement réussie et qui rentre sans difficulté comme étant ma préférée pour l'instant (il y a aussi la chanson du finale de la saison 2, mais celle-ci se regarde et se vit plus qu'elle ne s'écoute).


*Warning*

Il est question d'une autre fusion.

Spoiler: Montrer




Quoiqu'il en soit, la série réalise à mes yeux un quasi sans faute. C'est beau, charnel et classieux.

Juste pour finir, je ne cache pas cependant avoir un petit faible pour Pearl qui me semble être la crystal gem la plus mise en valeur. Passant tour à tour de la maman hyper protectrice et pouvant aller jusqu'à un syndrome à la Twilight Sparkle version "je n'ai pas encore fait ma lettre à ma prof", elle réussit à être d'une droiture et d'une sincérité des plus touchantes lorsqu'il lui arrive de prendre certaines choses au premier degré. Et les derniers épisodes vus laissent sous-entendre des failles et des secrets plus profondément enfouis.

Bref, je n'ai plus qu'une hâte, l'arrivée de la saison 3 qui s'annonce absolument passionnante compte-tenu de ce qu'il vient de se passer. :sanjiamoureux:

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Dim 22 Mar 2015 01:48 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
J'aurais pu poster ceci dans le topic des clins d'oeil ou du bazar, mais comme ce qui va suivre ne provient pas directement d'une oeuvre mais plutôt du tumblr de la créatrice de la série (mais je suis certain que si on ouvrait bien grand les yeux, on trouverait bien une petite référence), je me tourne naturellement vers le topic des fans de Steven Universe. ^^

Donc, en farfouillant de-ci de-là, je suis tombé sur les personnages de la série grimés en pirates que nous connaissons bien. :D

Attention, l'image est plutôt grande.

Spoiler: Montrer
Image

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Sam 11 Avr 2015 00:40 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
GOOD

MORNING

!!!!!!



Le fameux épisode qui a fait frémir tout le fandom avant sa diffusion a finalement était diffusé! Qu'en a t'il été de cette union à priori contre nature?

Histoire de resituer, c'est un peu comme si Steven Universe est à Dragon Ball ce que Uncle Grandpa est à... Bobobo-bo Bo-bobo! Oui, l'écart est plutôt impressionnant et le mélange assez improbable.

Et contre toute attente... c'était franchement hilarant. Bizarre, mais hilarant. Et bien que les deux univers aient peu de choses en commun, le mariage s'est fait le plus naturellement du monde. D'ailleurs, aucune explication valable quant à leur rencontre n'est nécessaire, si ce n'est que dans sa série respective, Uncle Grandpa semble porté assistance aux enfants ayant un problème quelconque (problème de maths, peur du noir, etc...). Dans notre cas, Steven ne parvenant pas à déployer ses pouvoirs avec aisance est une raison toute trouvée pour amener l'étrange bonhomme aux bretelles arc en ciel dans la série. C'est tout con, mais c'est amplement suffisant à justifier son entrée. Ajoutez à ceci que le personnages semble se jouer des réalités physiques et qu'il est parfaitement conscient d'être dans un épisode "non canon" de Steven Universe et vous obtenez une pause récréative des plus plaisantes pour ce qui reste au fond un filler.

L'entrée en scène de Grandpa est culottée, surtout quand on sait que l'arrivée de Rose dans un flashback est particulièrement attendue. Difficile aussi de passer sur le "ship" de Sadie et Lars complètement bousillé suite au "canon" bien réel de UG (punaise, j'adore ce gag X'D) et ces références qui bousillent le quatrième mur et une résolution du problème finalement complètement dans l'esprit de SU.

Mentions spéciales à Pearl dans des états qu'on ne reverra certainement plus de si tôt (avec une tronche qui n'était pas sans me rappeler un certain Candy dans les Zinzins de l'espace) et la petite morale de fin tellement premier degré que ça en devient génialement hilarant. XD

On regrettera peut-être juste la partie dans le vanne d' Uncle Grandpa nettement moins drôle et perdant un peu en rythme mais il fallait bien caser le très sympathique Mr Gus et le trop horripilant Pizza Steve (qui aura tout de même réussi à me faire décrocher un sourire lors de sa rencontre avec les gemmes et en particulier Amethyst).

C'était très chouette et dans le fond, je ne cracherai pas sur un autre crossover de ce type s'il est aussi bien amené que celui-là, surtout que la toute fin ouvre une voie vers le multiverse de Cartoon Network (certes, par l'intermédiaire du personnage de UG, mais c'est tout de même à noter). :D

Alors, Adventure Time ou The Amazing world of Gumball pour la prochaine? *_*

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Jeu 18 Juin 2015 05:28 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
La StevenBomb a repris en ce début de semaine pour notre plus grand bonheur! La Steven-quoi me direz-vous? Rien de moins que cinq jours d'affilés d'épisodes avec son long de révélations, d'approfondissement des personnes, de combats et surtout, surtout, d'instants qui font battre à cent à l'heure un petit organe situé juste derrière la poitrine que l'on pourrait croire froid et à l'épreuve de tout. Si vous êtes sortis vivants de la précédente StevenBomb, ce qui prouve déjà que vous avez suivi Steven Universe (et ça c'est très bien, croyez-moi) et que vous voyez très bien de quoi je veux parler.


Par contre, je vais spoiler comme une brute épaisse, donc à vos risques et périls.

C'est parti!



Reprise de la série après un hiatus qui n'aura peut-être pas été aussi longuet qu'une certaine prod Disney (quoique que, deux prods Disney étaient en hiatus :pafo:), mais qui aura su quand-même se faire remarquer par son absence. Et forcément, quand on perd un peu de vue une série qui nous revient en criant gare avec un tout nouveau générique, on se dit que de sacrés changements ou évolutions ne vont pas tarder à pointer le bout de leur nez. Ça reste une affaire de goût bien sûr, mais je garde ma petite préférence pour le précédent qui à mon sens est autrement plus doux, tendre et maternel. Le précédent avait ce petit air de berceuse sous fond de console 16 bits absolument adorable en plus de coller davantage aux caractères de nos trois gemmes, surtout Garnet à vrai dire. Ce n'est pas que la voir sourire me dérange, bien au contraire, mais pour quelqu'un qui prendrait le train en route, c'est tout de même légèrement décalé dans la mesure où Garnet est plus proche du personnage ne laissant souvent rien transparaitre et qui sait quand il faut lever le ton et agissant toujours avec efficacité. On n'est pas dans la rigueur obsessionnelle d'une Pearl. La musique est aussi plus énergique que la précédente pour ne pas dire plus speed. Ce nouveau pep's n'est pas non plus déplaisant, mais encore une fois, on s'éloigne encore un peu plus du côté très charnel de la première version. Mais ceci-dit, ça reste tout de même une excellente chose, puisqu'on voit une certaine évolution bienvenue. La mise à jour des tenues est une chose, mais voir que notre petit Steven n'est plus aussi figé qu'avant lors de la scène du téléporteur prouve qu'il gagne en assurance au fil de ses aventures et voir les mains de chaque Gemme lui caressant la tête accentue un peu plus ce très fort lien qui les unie tous trois, chose qui est encore une fois appuyée à la fin du générique puisque c'est carrément une photo de famille au quelle on a droit avec nos quatre joyaux. Mais bon, il est vrai que le premier générique a aussi ce but de présenter les personnages dans leur individualité histoire de bien se les approprier, maintenant qu'on a fait un petit bout de chemin avec eux, il est normal d'avoir une belle image de groupe. Mais clairement, le clou de ce nouveau générique, c'est bien sur notre chère Connie qui gagne définitivement du galon pour notre plus grand plaisir. C'est quand-même bien foutu un générique, parce qu'en même pas une minute, on sait qui va prendre de l'importance ou pas et voir vers quoi un personnage va évoluer. Si dans le premier, Connie n'était que le témoin du camion de Greg qui passait, le regard certainement tourné vers la scène de fin du générique, illustrant bien sa très relative absence lors du dernier très gros évènement, maintenant, c'est la fille pleine d'énergie et d'assurance qui court après ce même camion pour rejoindre tout l'équipa... le groupe. Et avec une épée encore plus grande qu'elle, rien que ça! Ce n'est d'ailleurs pas n'importe quelle épée! C'est ZE épée! :enerpeur: Ce détail tout bête, en plus de faire monter en grade Connie de la manière la plus chouette qui soit, laisse planer moult possibilités et sous-entendus quand à la suite des évènements. On notera l'intégration de Greg avec une cool attitude qui fait plaisir à voir et Lion qui fait son Lion, clairement du bon. Encore une fois, il est légitime de préférer l'ancien générique, mais ce nouveau présente de si belles évolutions et tease de si belles choses que je ne lui en veux pas trop d'avoir perdu de sa douceur.


Je crois que je ne le redirai jamais assez, mais Rebecca Sugar est une maîtresse absolue du rythme. En même pas dix minutes d'épisode, on a droit à une évolution fulgurante mais superbement amené d'un personnage, des scènes qui font ressortir cette petite boule d'émotion qui était bien caché au fond de nous, une scène pouvant tout à fait faire office de flash-back, des sous-entendus qui enrichissent encore et encore le background, de nouveaux mystères et un sous-texte qui sonne décidément toujours juste, sans pathos grotesque. Et tout ça en même pas dix minutes, sans aucun temps mort et surtout, sans que toutes ces infos soient lourdes à digérer. Sans rire, cet épisode de Steven Universe était le Mad Max Fury Road de l'animation. Triplem a bien décortiqué le sous-texte de chaque chanson (*petit problème dans le lien, référez-vous au post du 16 juin, juste au dessus*) et j'ajouterai à ceci que ce sont ces dernières qui ont grandement participé au rythme soutenu de l'épisode. Ici, les chansons n'ont pas pour but de transformer le moment en comédie musicale, créant ainsi dans certains shows une petite parenthèse qui aurait tendance à mettre en suspens l'action, dans SU, on n'a tout simplement pas le temps sur 10 min d'épisode et c'est par la dernière de l'épisode qu'on a droit à tout l'entrainement de Connie sur même pas 2 min et 12 secondes. Un entrainement qui parait pour le coup rapide, et pourtant, cette science du rythme savamment dosée fait que la pilule passe de la manière la plus douce possible. Les petites ellipses ont été parfaitement amenées et on a eu le temps de voir que Connie a subi un trait rude entrainement. Et je ne parle même pas des moments où le regard de Pearl est caché par le cadre, laissant ainsi planer le doute sur ses intentions lorsqu'elle entraine Connie. Jugez plutôt (au risque de vous gâchez la surprise, mais bon...):



Luxe suprême de cette chanson d'apprentissage, nous avons droit à un Flash-Back centré sur Rose via l'hologramme de Pearl. Quand on connait son extrême rigueur à faire les choses, je pense qu'on peut prendre cette vision comme étant un véritable moment vécu par les deux gems. Ce qui soulève encore une fois des questions à n'en plus finir comme par exemple l'identité de la gem à la hache de guerre, une gem qui n'est pas sans rappeler Jasper dans son physique mais en version Giant Big Mac avec frites et dessert. Reposant ainsi la question des différentes gems et des possibles "clones" existants. Après tout, on a plus ou moins sous-entendu que plusieurs "Amethyst" aient vu le jour au Kindergarten. Alors, simple trouffion ou personnage important qui va être amené à refaire son apparition? Les paris restent donc grands ouverts et ça ne fait qu'appuyer la présence d'autres Pearl moins "défectueuses". à ce stade, je pense sans trop hésiter que cette chanson fait maintenant partie de mon top 3 musical de cette série... en attendant forcément la prochaine. :p


Et pour finir, la dernière partie de l'épisode qui lui aussi était absolument magique. Car au fond, ce n'est pas l'évolution d'un seul personnage auquel on a eu droit. Car en plus de Connie qui gagne un nouveau statut de guerrière ultra badass (Korra a du mouron à se faire), on affirme sa complémentarité totale avec son meilleur ami qui lui aussi réaffirme sa position de personnage ne voulant plus subir les évènements en participant activement aux combats, quand-bien même il ne possède (du moins à ce jour) aucun pouvoir véritablement offensif. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que Connie va, tôt ou tard (bon, dans peu de temps à n'en pas douter) hériter de l'épée de Rose comme on a pu le voir dans le générique. Une osmose absolument parfaite entre nos deux petits héros qu'ils finissent par agir comme une seule et même personne.

Spoiler: Montrer
La future baston à venir du même calibre que Jail Break s'annonce absolument grandiose. Surtout que Stevonnie a fait preuve de compétences physiques qui sont trèèèèèèèèès loin d'être mauvaises pour ne pas dire excellentes.


Enfin, il serait dommage d'oublier Pearl qui a de nouveau avoué de vive voix le transfert qu'elle a fait de Rose vers Steven. On avait déjà vu ça au début de la première StevenBomb, mais le fait qu'elle appelle Steven par le nom de sa tendre aimée (à ce stade, ce n'est même plus sous-entendu) appuie encore un peu plus sur le trauma de sa disparition. Le tout sonne encore une fois très juste sans tomber dans le grotesque. Alors ok, ça fait une légère redite avec justement le précédent évènement, mais on parle de tout de même de deux personnes qui ont vécu très certainement plus de deux milles ans ensemble ou du moins en relation très étroite. Si on considère un peu maladroitement que Rose a disparu à la naissance de Steven, ça ne fait jamais qu'une douzaine d'années depuis cet évènement, et douze ans pour des êtres dont le temps ne semble pas avoir d'emprise, il me semble normal que la douleur soit encore très vive pour Pearl.


Un épisode d'une beauté et d'une richesse presque infinie, dévoilant une quantité phénoménale d'informations. Et dire que ce n'est que le premier épisode de la StevenBomb. Rebecca, tu es géniale! *_________*


Clairement, et je le dis sans broncher, il y a Steven Universe et tout le reste!

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Dim 21 Juin 2015 23:07 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
Image


Salut les kids! Dans notre contexte animopolitique de bipolarisation Adventure Time/Mon petit Poney, tout le monde sait qu'une Stevenbomb peut éclater à n'importe quel moment.

Image


C'est pourquoi j'ai décidé de mettre en place dans mon jardin un dispositif de survie pour faire face à la prochaine prévue dès le 13 juillet.

Image


Tout ça, c'est du petit bois, pour faire du feu de ma vie sociale; là c'est les Chocapics pour voir les épisodes dès 4 heures en France.

Image


Devant vous, des kilomètres de grillage électrifié, pour qu'on me dérange pas en plein épisode.

Image


J'ai aussi préparé 200 pages Wiki de qualité pour Turbobuse. Il adore relever les références à Pokémon et à Jojo.

Image


Là-bas, c'est la niche d'Argosax, elle est entièrement climatisée. Et s'il mord à l'hameçon des auteurs, il peut compter sur 8 kilomètres de ligne!

Image


Et puis parce que j'adore analyser les scènes à fond, j'ai acheté 8 tonnes de papier petits carreaux, avec des seaux d'encre pour en biffer des pleines plâtrées!

Image


De plus, parce qu'il y aura des secousses émotionnelles, j'ai prévu toute une réserve de verres en pyrex, pour boire mes propres larmes en toute tranquillité!

Image


Par contre, pour les scènes sorties tout droit d'un film de Carpenter, j'ai stocké 35000 canettes d'antidépresseur.

Image


Et puis parce qu'on peut jamais compter à 100% sur son site de streaming, j'en ai mis 12 en favoris! Au cas où l'un d'entre eux me lâcherait!
Bon, j'vous laisse, j'ai rendez-vous avec mon psy!
Ouais, j'suis chiant avec mon psy en c'moment, je veux le voir toutes les demi-heures.
Allez, au boulot bande de feignasses, on sera jamais prêts à temps!


Image






Non mais sérieusement. Comment peuvent-ils nous infliger ça :Ace Oulala:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Mer 8 Juil 2015 03:03 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
Vous ne savez toujours pas ce qu'est une crystal gem? Petit cours de rattrapage via ce Court-Métrage version Chibi absolument adorable.

Par contre, ça spoile quand-même pas mal certains concepts annoncés assez tard dans la série. Rien de fondamentalement grave, mais dans la mesure où c'est une série qui prend vraiment son temps pour se développer, ce serait dommage de ne pas apprécier cette relative lenteur oscillant entre tranches de vie et moments sacrément badass. ^^ Et un peu de "feeling"... enfin... beaucoup à vrai dire...

http://www.beachcitybugle.com/2015/07/c ... -gems.html


C'est vraiment sympa dans la mesure où ce genre de petit résumé pourrait généralement être présenté via un montage d'épisodes et diffusé entre deux coupures pub de la chaîne histoire de combler un peu le temps d'antenne. Et pour ne rien gâcher, il est plein d'humour et prenant même le luxe de teaser/troller sur un autre concept auquel les fans auront forcément pensé à un moment.

Diabolique Rebecca! <3

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Ven 2 Oct 2015 00:31 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
Steven Universe poursuit son petit bonhomme de chemin. Un mois que la série est repartie et qu'elle continue toujours de m'émerveiller entre ses tranches de vie et la montée en puissance constante de son fil rouge.

Aujourd'hui, nous avons droit à une nouvelle classroom gems. Il est vraiment agréable et surprenant de voir à quel point ce genre de petit court parvient autant à résumer des éléments connus tout en introduisant juste ce qu'il faut de teasing et de nouvelles infos croustillantes. Un complément en or au style chibi toujours aussi adorable mais qui spoile autant si on n'est pas à jour.


_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Mar 3 Nov 2015 02:18 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
Juste un mois jour pour jour, une toute nouvelle Classroom Gems sort du four. De quoi gentiment patienter en attendant 2016 et la fin de ce diabolique hiatus. Après Pearl et Amethyst, c'est au tour de Garnet de jouer à la prof sur un sujet forcément indissociable du personnage qui se trouve être... un spoil monstrueux une fois de plus. Pas de petites révélations entre les lignes comme pour les deux précédentes cette fois-ci, mais un final délicieusement subversif. ^^

En attendant une vidéo de meilleure qualité.

Spoiler: Montrer



Quid de nouvelles Classroom Gems maintenant qu'on a fait le tour du trio? Ce ne sont pas les sujets qui manquent dans cette série et je parie mon cookie cat que le prochain sera sur Peri...

Spoiler: Montrer
avec focus sur les fusions forcées ou le cluster. Brrr...

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Sam 19 Déc 2015 02:50 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
Grande nouvelle! Le hiatus de Steven Universe va enfin prendre fin! Le genre d'annonce qui donne envie de tronquer les vancances car la série reprendra le 4 janvier. Et non content de ce retour qui a su se faire désirer, nous aurons droit à une quatrième StevenBomb, soit un épisode par jour du lundi au vendredi.

Le palpitant repare à cent à l'heure avec en supplément les synopsis de chaque épisode qui annoncent du très très lourd. Et quand on voit qu'un résumé complètement anodin comme l'épisode Catch and release, qui pourtant ne payait pas de mine, dissimulait en vérité l'un des tournants de la série en réintégrant un certain personnage plus durablement au sein même de l'équipe, ceux-là ne peuvent que cacher quelque chose de formidable. *____*
Et pour ne rien gâcher, l'extrait d'une toute petite minute du prochain épisode dans le lien qui va suivre continue son excellente lancée sur les informations à propos du Gemworld via Garnet cette fois-ci. De la très grosse révélation en approche sur bien des points.

Vivement la rentrée! :sanjiamoureux:

http://irishfilmcritic.com/calling-all- ... erse-fans/

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Sam 23 Avr 2016 14:26 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2012
Messages: 911
Localisation: In another castle!
Grande nouvelle! Le hiatus de Steven Universe va enfin prendre fin!

...

Quelle étrange impression de redite...


Enfin bref, sortez vos agendas et réservez vos jours. La série va reprendre sur les chapeaux de roues dès le 12 mai prochain durant quatre semaines et pour un total de cinq épisodes. C'est sur un double épisodes d'une durée de trente minutes que débuteront les festivités. Encore trois à quatre semaines d'attente les p'tits loups! On y est presque!

Le teaser de l'évènement pour ceux qui ont le goût du risque:



Des femmes géantes, un voyage au centre de la terre et des pastèques sont au coeur du programme! Vite, la reprise! *______*


source: http://www.ew.com/article/2016/04/22/st ... n-too-deep

_________________
Image
Love Like You - générique complet


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Sam 23 Avr 2016 17:19 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mai 2011
Messages: 208
Localisation: Bourg-en-Vol
Turbobuse a écrit:

Quelle étrange impression de redite...



Tu résumes si bien l'état de la fanbase :D

Il faut également noter que, sauf changement de plan (ce qui est fréquent lorsqu'il est question de Steven Universe), nous avons après ces 4 semaines à bord de la Feel Drill tout un "Summer of Steven" de prévu!
Notre patience semble donc récomponsée avec du all-new GaySpacesRocks de juin jusqu'en août. Get hyped ! :baggyvictory:

_________________
Image

Don't you know Video Killed the Audio Stars ?

Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Mer 27 Avr 2016 21:10 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
Effectivement, pas trop tôt que le hiatus se termine enfin. Avec les trois leaks d'épisodes qu'a laissé échapper Cartoon Network durant cette pause, dont deux dépassant la barre de la minute et révélant des détails cruciaux, on peut difficilement être davantage sur les dents. Et le trailer officiel ne fait qu'augmenter la pression.
Je ne suis pas le premier à le faire remarquer, mais l'exergue sur le "What we really are" de Pearl pourrait aiguiller vers des révélations capitales sur l'origine des Gemmes. Si tôt dans le récit (par rapport aux saisons à venir), c'est assez inattendu. A moins que ce soit sur les Crystal Gems que le projecteur va se braquer?
J'ai même pas peur d'abord.

Pas trop tôt que le hiatus se termine, aussi parce que malgré l'absence de nouveaux épisodes, les services marketings n'ont pas chômé, à croire qu'ils veulent faire vendre le plus possible dis donc. C'est ainsi qu'après de nombreuses figurines, après de nombreux comics (j'apprends peut-être à Turbobuse des choses qu'il devrait pas :x ), nous avons récemment eu droit au pack de tenues Steven Universe dans Little Big Planet. Un choix marketing plutôt singulier, même si ce n'est pas la première fois que SU s'aventure du côté du jeu vidéo. Quant aux choix artistiques, hem...
... subjectif?

Bref, on se revoit pour le prochain épisode, s'il n'est pas annulé d'ici là :sunnyc:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Sam 7 Mai 2016 00:55 
10 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Sep 2006
Messages: 353
Je viens rejoindre le sujet pour appuyer mon soutien à cette magnifique série qui m'a étonnamment surprise.

Je l'ai découverte un peu en pointillé, à force de voir des images en tout genre sur différents réseaux sociaux. J'ai décidé de franchir le pas parce que le personnage de Peridot m'intriguait (et je peux dire que je n'ai pas été deçue). Je m'y suis mise à la fin de la saison 2, c'est pour dire mon retard.

Le rythme est en effet un point fort de la série avec des épisodes courts d'une dizaine de minutes, mais aussi riches à tel point que j'ai du mal à réaliser parfois que je n'ai passé "que" 10 minutes.

La musique et l'ambiance de la série sont une véritable claque. Les nostalgiques de la Game boy vont etre ravis. Mes oreilles ont même parfois entendu des petites références à des themes plus connus (mario, zelda) si ce n'est des scenes entières:

Lorsque Steven rencontre Lapis Lazulis en haut de sa tour aquatique...

...cela m'a fortement rappelé la fin de Zelda Link's awakening... le theme musical, les etoiles, l'espace...

(oui si vous n'avez pas joué à Link's awakening, c'est normal, c'est moi qui suis trop vieille)

Que dire de l'histoire ? Deja qui aurait cru qu'une histoire de gemmes vivants sur une ile paradisiaque en jouant de l'ukulele avec un gamin mi humain mi gemme, et pouvant fusionner entres elles façon DBZ aurait été capable de tenir debout ?
Et bien ca l'est et c'est ce qui fait toute la magie de cette série.
Les personnages sont attachants et l'histoire tient meme en haleine au fur et à mesure que l'univers se devoile autour de l'origine de ces entitées douées de pouvoirs ! L'animation est fluide, on ne se fiche pas de nous. Le design des personnages est simple et efficace. Enfin pour finir, de très beaux choix de couleurs qui en fait une série vraiment très agréable à regarder.

Je pense que son manque de succès en France est du à une mauvaise adaptation (et probablement une mauvaise communication).
Le doublage est dans son ensemble plutot raté, la seule voix qui passe étant seulement celle de Perle à mon humble avis.
Steven est doublé par une fille qui se force la voix (comme pour pas mal de voix de jeunes garçons dans les dessins animés), Garnet semble parler sous sédatifs, Peridot n'a pas sa voix grinceuse si caractéristique et je pense que la voix anormalement douce et claire de Jasper a finit de m'achever. Bref, pour apprécier cette serie, il faut la voir en VOstfr.

_________________
Image
Mob Psycho 100


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Steven Universe, ou le cauchemar de Sheldon Cooper
MessagePosté: Mar 17 Mai 2016 16:27 
85 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Nov 2011
Messages: 742
Localisation: Oh mon dieu, ILS m'ont retrouvé!
Super Watermelon Island et In too Deep visionnés.

Spoiler: Montrer
Bien que ce fussent des épisodes bien rythmés, avec de l'action à revendre et de nouvelles révélations, notamment sur l'extension des pouvoirs de Steven, je ne peux pas m'empêcher de penser que tout s'est accompli un peu rondement. Malachite et le Cluster vaincus dans la même journée, avec à chaque fois une action décisive de Steven, tout ceci grâce à des capacités qu'il découvre sur le tas, ça fait un peu gros. Mais c'est sans doute aussi un moyen de marquer une rupture narrative entre les saisons 1 et 2: Malachite étant apparue à la toute fin de la saison 1, et le Cluster ayant été le sujet principal de la saison 2. Il est temps désormais de passer à autre chose. Reste à savoir quoi; peut-être une présence plus marquée de la Planète-mère, à en croire certains leaks (OUI, ENCORE).
Évidemment, il y a désormais deux nouvelles inconnues dans la balance: Jasper, dans les profondeurs terrestres, et le Cluster, itou. Peu probable que les deux se rencontrent cependant (j'ai fait des études de géologie, je sais d'quoi j'paaaarle), mais il est certain que l'une et l'autre réapparaitront plus tard dans la série.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 24 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com