Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 192 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 9, 10, 11, 12, [13]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Mar 23 Avr 2013 15:55 
45 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mar 2012
Messages: 535
Localisation: Hyrule
Joyeux anniversaire à cette fic ! Et bravo à toi Aryton qui a su faire durer ton histoire pendant un an alors que d'autres auraient abandonné. Il y a un an, quand je lisais ton premier chapitre, j'étais persuadée que comme beaucoup à cette époque tu laisserais ce topic en plan après seulement un chapitre, mais non ! Alors encore une fois félicitation pour cet exploit ! Et je vais te faire un bilan de ta fic en reprenant le schéma de IIC, ok ?^^

LA FORME

L'orthographe

On te l'a souvent dis et tu le sais certainement : c'est là ta plus grande faiblesse en tant que fan ficteur. Autant pour les fautes de grammaire tu t'es nettement amélioré au point que je n'en trouve pratiquement plus autant tu as encore quelques difficultés pour l'orthographe même si depuis environ une dizaine de chapitres tu fais beaucoup moins de fautes de ce type. Alors là aucun truc ni secret n'existe, la seule solution est d'apprendre l'orthographe de chaque mots par coeur et de te relire plusieurs fois, mais heureusement il y a toujours le correcteur de l'ordinateur, mais comme dit plus haut tu en fais de moins en moins et elles n'arrachent pas la rétine comme avant.

La ponctuation

Il t'arrive parfois de mal couper une phrase avec des virgules, par exemple entre un sujet et son adjectif, ce qui peut totalement changer le sens d'une phrase, il faut y faire attention même si en apparence ça a l'air d'un détail.
Spoiler: Montrer
Image


La conjugaison

C'est certainement à ce niveau où tu as fait le plus de progrès comparé au début, à tel point que je n'en trouve pratiquement plus. Il reste encore la faute du é/er à la fin d'un verbe mais en remplaçant ton verbe par un autre du troisième groupe tu verras comment le termine.

Les tournures de phrase

Cela t'arrive parfois de faire une phrase mal construite, ou alors dont les mots ne sont pas à la bonne place ce qui peut nuire à la compréhension de ton texxte, mais tu t'es aussi nettement amélioré sur ce point. Un bon conseil : lis ton texte à haute voix et tu entendra tout de suite si ta phrase est mal faite.

La taille des chapitres

Là aussi on tombe sur un point qui au départ n'allait pas du tout puisque tu faisais des chapitres ridiculement petits d'une vingtaine de lignes environs, alors que depuis le chapitre 10 tu t'investis beaucoup plus, et ça fait plaisir de savoir que tu prends le temps d'écrire une bonne longueur de texte plutôt de le faire à la va-vite.

Les descriptions

Contrairement à IIC cela m'arrange que tes descriptions soient courtes puisque je n'arrive jamais à me rappeller de tous les détails qui peuvent composer un personnage, par contre il est vrai que tu pourrais rallonger les combats qui sont bouclés bien trop rapidement qui d'ailleurs ne sont pas très nombreux, ne contiennent pas beaucoup de rebondissement car en général l'un des adversaires est nettement supérieur à l'autre.

LE FOND

Les personnages

Commençons par les protagonistes. Ajana est un personnage sympa même si son but, la vengeance n'est pas trs original, d'ailleurs je trouve qu'elle ne correspond pas vraiment à cet objectif puisqu'elle n'a pas l'air foncièrement méchante ou torturé par la rancœur. Son pouvoir aussi est intéressant puisque pas commun, réutiliser une légende japonaise peu connue était une bonne idée. Passons à mon personnage préféré : Kobb. J'adore le concept de sa création, et sa relation avec Ajana, il est un peu un père pour elle et je ne m'attendais pas du tout à sa mort. Ensuite Rook, lui aussi je l'aime bien malgré qu'il soit un conn***, il m'intrigue et il est classe. Il y a aussi Ilizyon, d'ailleurs j'ai adoré la révèlation qu'il soient un artyzien, ca veut dire que les artyziens étaient des sarus ? Et dans ce cas Ceros est un artyzien ? Et enfin l'invisible Flaë et cette larve de Darwing. Bon je me moque mais c'est vraiment parce que ces deux là sont pas très exploités comparé aux autres, surtout Darwing. On en sait un peu sur leur passé mais c'est tout.

Ensuite les antagoniste. Xiam est le méchant de départ, mais pour un vice-amiral il est quan même un peu faible, mais j'ai bien aimé son passé, quand n apprend que son coéquipier a tué sa fille. Puis Ein, alors j'ai bien aimé son passé aussi même si j'aurais voulu que les deux parties soient un peu plus développées, mais c'est un vrai psychopathe ce mec, et ses pouvoirs sont très puissants. J'attends un combat contre Ajana. ^^
Et Cero en dernier. Alors lui j'ai pas grand chose a en dire si ce n'est qu'il est mystérieux et a l'air d'être tout-puissant. Il pourrait être le dernier boss de ta fic.

L'univers

Bon vu que tu reprends l'univers de One Piece je ne peux pas trop en parler mais je vais plutôt me prononcer sur les dix désespoirs. Malgré qu'ils resemblent à Barock Works comme l'a dit IIC, j'aime bien leur origine mais je trouve dommage que tu ne développes pas tous les désespoirs et je trouve toujours incohérent le fait que les désespoirs et la marine fassent des réunions alors que EIn&co sont des criminels.

CONCLUSION

Cette fic contient ces bons et ses mauvais cotés, mais je te rassure il y a plus de points positifs que de négatifs, tu a réussi à corriger beaucoup de tes défauts durant cette histoire et bien qu'ils en reste quelques un tu continues à progresser.Et même si elle va bientôt se finir j'espère que tu continueras à écrire des fics. Et j'ai hâte de lire la suite !

P.S : Ton gif est pas mal.^^

_________________
Never give up


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Mar 7 Mai 2013 21:06 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 570
Merci pour tous vos commentaires ! je vais essayer de repondre au long commentaire d'Anissa^^

Citation:
Son pouvoir aussi est intéressant puisque pas commun, réutiliser une légende japonaise


Si je ne me trompe pas, c'est chinois pas japonais^^

Citation:
Bon vu que tu reprends l'univers de One Piece je ne peux pas trop en parler


Tu trouves ? J'essaye surtout de refaire cet univers à ma facon. Par exemple j'ai reorganisé tous ce monde en enlevant les 7 capitaines corsaires etc ... Je fais un detournement pour creer un univers qui me correspond.

Citation:
par contre il est vrai que tu pourrais rallonger les combats qui sont bouclés bien trop rapidement qui d'ailleurs ne sont pas très nombreux, ne contiennent pas beaucoup de rebondissement car en général l'un des adversaires est nettement supérieur à l'autre.


Ahah tu as raison^^ Je suis pas très doué pour les rebondissements et les scenes de combat...Et j'aime pas les histoires ou les personnages sont au même niveau x)

Citation:
alors que depuis le chapitre 10 tu t'investis beaucoup plus, et ça fait plaisir de savoir que tu prends le temps d'écrire une bonne longueur de texte plutôt de le faire à la va-vite


J'essaye de m'accrocher :/ C'est dur de garder des chapitres de bonne longueur à chaque fois. Mais en ce moment je galere vraiment. Pourtant ils ne sont pas si longs que ça, ils ne font que 4 pages sur Microsoft Word.

Citation:
Il reste encore la faute du é/er à la fin d'un verbe


J'ai peut-être fait la faute quelques fois, mais c'est de l'inattention. Ce probleme je ne l'ai plus^^


***


Voila voila^^ pour le reste j'ai repondu par MP ou d'une autre façon^^
Aller c'est parti pour le chapitre 31 !


Chapitre 31 : La base du G-9

Du côté de l’équipage d’Ajana – Quatre heures avant l’exécution de Fény la Lunis -

L’ «Algos I » voguait librement sur la mer capricieuse de la première partie de Grandline. Il ne restait plus que quelques heures avant l’arrivée à la base du G-9. L’équipage pouvait d’ores et déjà apercevoir au loin plusieurs navires de la marine, signe que leur cap était bon. Sur le pont, Ajana et Ilizyon préparaient un plan tandis que Rook jouait de la guitare, ambiançant tout le navire. Darwing quant à lui, évitait tout contactes avec le chasseur de prime qu’il détestait. Flaë était elle aussi à l’écart, préparant avec soins un sac remplit de bandages et de pansements.

Soudain, une violente bourrasque suivit d’un bruit sourd fit trembler le bateau. Se précipitant à l’arrière, Ajana resta stupéfaite. L’un des galions de la marine qu’ils avaient croisé venait d’exploser. Une épaisse fumée noire couvrait en partie un autre navire blanc plus petit. Prenant une longue-vue, Ilizyon s’exclama :

- Pas de doutes. C’est un drapeau de mercenaires…Ils viennent d’attaquer des marines.
- Un des trois pouvoirs qui en attaque un autre… ? S’interrogea Darwing.
- Ca n’a aucun sens…Soupira la doctoresse aux cheveux roses.
- A moins qu’un événement qu’on ne connait pas en soit la cause…Continua Ajana.

Leurs réflexions furent interrompues par la voix lasse du guitariste contrarié. Ses lunettes de soleils étaient remontées sur son front et un béret gris cachait en partie ses tresses brunes.

- Je ne voudrais pas vous importuner mais…Si d’autres bateaux de la marine arrivent, nous allons être accusés. Je n’ai pas envie de finir dans les cellules D’impel Down.
- Rook a raison. A partir de maintenant la sécurité risque d’être accrue dans la zone autour de la base du G-9. Tu proposes quelque chose ? Demanda la capitaine.
- Oui. On échange Darwing contre Fény, il ne fera pas une perte importante. Railla t-il en regardant le charpentier.

Le garçon aux cheveux blonds ignora la provocation à la grande déception de l’attaquant. Ilizyon observa la scène sans dire un mot. A son époque, les Artzyiens étaient tous chaleureux entre frères et sœurs de même race.
Les pirates empruntèrent un des nombreux courants marins non utilisés par les marines. Rallongeant fortement leur temps d’arrivé à destination. La silhouette vague de la base se dessina quelques heures plus tard.



***


Nouveau monde - Île inconnue -
Les rires de Cèro transpercèrent le silence funèbre de la pièce sombre faisant frémir les trois serviteurs autour de lui. Le chef des désespoirs ne pouvait s’empêcher de revoir la déclaration de Dos encore une fois.

- HAHAHA ! Je ne me suis pas trompé ! C’est bien la meilleure équipe que j’ai eu ! Dos à fait sa part du travail. Il ne reste plus qu’Ein et Wirasa maintenant. Tout repose sur eux désormais.
- M…mais Monsieur Dosimy risque d’être tué par un pirate ou un marine à cause de ca. Que comptez-vous faire si cela arrive ? Demanda l’un des trois serviteurs.
- Il a remplit son objectif, créer une émeute mondiale. Qu’il meurt ou qu’il vive, ca n’a plus d’importance !



***


North blue – QG des mercenaires –
Toute la planète était désormais au courant de l’étrange message de guerre du mercenaire Dosimy. Ayant prévu depuis le départ la réaction des pirates et autres marines, il ne fut pas surpris d’entendre des rumeurs d’assassinats qui le visaient. De tous les désespoirs, Dos était le plus intelligent. Le stratège égalait même sont chef Ein au combat rapproché. Il aurait sans nuls doutes mérité la place de premier désespoir autant que le Sarrus.
Dosimy était debout, sur une estrade, dominant de sa hauteur toute son assemblée constituée d’une centaine de personnes. Sa voix puissante d’orateur, amplifiée par les nombreux micros, résonnait dans l’immense salle.

- Frères et sœurs ! Voyez-vous la peur sur le visage de nos adversaires ? Ils sont complètement dépassés par les événements ! Dans moins d’un mois nous aurons le pouvoir !

Des applaudissements s’élevèrent alors des tribunes. Les cris de joie retentirent dans toute la salle. Dos scruta fièrement son public sans apercevoir l’intrus, caché tel un loup parmi les moutons.

- Xiam et Heoso ne sont plus à craindre ! Continua-t-il. Ils seront bientôt nos plus fideles escalv…

Un bruit sourd fit taire le public. Un coup de feu provenant d’un des balcons venait de transpercer les tympans de Dos. Celui-ci s’écroula, terrassé par la balle qui se logea en plein cœur. Le désordre et l’agitation gagna rapidement toute la salle tendit que le sang du mercenaire se rependait sur le sol devenu rouge écarlate.



***


Ajana et Ilizyon regardèrent d’un œil bienveillant l’avancement des préparatifs de l’accostage. Le petit navire fut amarré sur la côte de l’île la plus éloignée de la base du G-9 situé à cinq cent mètres de celle-ci. Aucun soldat ne surveillait ces lieux escarpés en pentes raides.

Les deux meneurs de l’opération séparèrent l’équipage en trois groupes : la capitaine et l’Elfe étaient chargés de battre toute résistance ennemie, Darwing et Rook quant à eux avaient pour rôle de trouver Fény et Flaë devait soigner les blessures. Cependant la doctoresse n’était pas convaincue de l’efficacité du duo entièrement masculin.

De loin l’équipage pouvait entendre les bruits des canons d’un bateau. La curiosité gagna Ilizyon qui monta la pente cachant une partie de la base. La surprise pouvait se lire sur son visage inexpressif. Un galion portant fièrement le drapeau de l’équipage de l’empereur pirate attaquait de front la façade de l’imprenable bâtiment.

- Qu’est ce qui se passe ? Demanda Flaë.
- Une…Une des flottes d’Heoso attaque la base de face…
- Les pirates aussi attaquent les marines ?! Il s’agit de quelle flotte ? S’étonna Rook.
- Je ne sais pas…Il n’y a aucun élément pour différencier les galions des flottes d’Heoso ! SI seulement je pouvais voir la tête du commandant…
- Je peux être utile alors.

Ajana grimpa la pente à la rencontre d’Ilizyon. Usant de ses pouvoirs de Mizaru, la jeune capitaine aux yeux de reptiles scruta le bateau pirate. Sa puissante vision était pigmentée de jaune et de vert et aucun élément à cinq cent mètres ne lui échappé. Un homme sortait du lot. Un homme brun aux cheveux longs, tirés en queue de cheval. Un bouc ornait son menton triangulaire. Ses puissants yeux verts exprimaient sa force de caractère. Son manteau noir claquait au vent. Ajana décrivit rapidement le commandant à l’elfe qui fut soulagé.

- D’après ta description approximative, je pense que c’est le commandant Cyryl, de la troisième flotte d’Heoso. Heureusement ce n’est pas Kardass…
- Qui est Kardass ? Demanda innocemment Darwing.
- Tu es pirate et tu ne sais pas ? Ahah ! Kardass est le commandant de la première flotte de l’empereur pirate. Il constitue avec Sefir, Cyryl et l’autre « le carré d’Heoso ». Répondit le guitariste.

La conversation ne s’éternisa pas. La puissante arme encastrée dans la pierre de la basse visa le galion ennemi, créant une explosion qui projeta les débris à plusieurs mètres. Heureusement, Cyryl s’échappa à temps, avant de disparaitre.

- Le…Le commandant vient de disparaitre ! Il a le fruit de la téléportation ?! S’exclama Ajana.
- Hum…Il a été sauvé par les Eo-Sisters. Les trois femmes ninjas de l’empereur. Informa Rook.
- Alors c’est si influent que ça un maître des trois pouvoirs ?



***


Au même moment -base du G-9-
Depuis la large fenêtre, les deux vice-amiraux mandatés pour protéger la bâtisse, observaient la destruction du galion pirate. La porte à l’autre extrémité de la pièce s’ouvrit soudainement. Un soldat pressé rejoignait rapidement les deux marines.

- M…Maîtres ! Un appel à tous les amiraux vient de nous être communiqué. Il s’emblerait que le chef du mouvement révolutionnaire soit mort lors d’un attentat. Dit-il
- Hum ? Ah oui nous sommes au courant. Pourriez-vous avoir la gentillesse de nettoyer les débris de ce magnifique vaisseau pirate ? Il nous gâche la vue à mon collègue et moi-même. S’exclama Cronoss.

Malgré sont âge avancé, le vice-amiral aux yeux bridés et aux sourcils broussailleux n’avait pas perdu ses aptitudes de gentleman, éternellement munit de sa canne d’orée parsemée de rubis et autres émeraudes. Ses vêtements non-plus n’avaient pas changée avec le temps. Son costume noir était strié de lignes perpendiculaires d’un blanc pur, complété par son irremplaçable manteau d’amiral, décoré d’épaulettes noirs et de décorations en tout genre. Une montre à Grousset brillant de mille feux dépassée de sa poche de veste.

- A…A vos ordres. Nous tenions à vous informer que des pirates ont accostés près des côtes rocheuses.
- Encore ? Cela commence à devenir agaçant. Quelle bannière revendiques-t-ils ? Demanda Cronoss.
- Ils n’ont pas de drapeau…Ils ont été identifiés comme étant l’équipage de la pirate Nelks D Ajana.
- Heyhey ! Nous les attendrons ici ! S’écria l’autre vice-amiral.

Contrairement à son compagnon, Doppelwort n’était pas un vice-amiral âgé ou même respecté, étant plus un sujet de moqueries que d’exemple. Son surnom « Amiral HeyHey » était cependant connu de tous. A l’instar de son coéquipier, l’homme aux cheveux blonds portait un costume. Celui-ci était d’une blancheur sans égal, parsemée d’étoiles noires. Un fier manteau sombre aux épaulettes blanches était posé sur ses épaules carrées. Une écharpe immaculée finissait sa panoplie.

- Ils ne passeront pas la porte ! S’ecria-t-il.
- Leur chemin se finira en enfer. Compléta Cronoss

__________________________________________________________

Image

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Dim 26 Mai 2013 19:21 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 570
Ca fait longtemps, n'est ce pas ?^^
Avec mon oral d'histoire des arts je n'ai pas eu le temps d'écrire...Mais me revoilà ! A la fin du chapitre il y a un bonus qui comporte des éléments de ce chapitre donc lisez le avant de regarder le spoiler !^^

Chapitre 32 : Infiltration dangereuse


Les bruits de ferrailles raisonnèrent à rythme saccadé dans l’étroit couloir menant à la place d’exécution. La vision de Fény était floue et sa marche chancelante. Deux marines empêchaient la jeune femme de tomber. Ses fers aux jambes devenaient de plus en plus lourds. Elle n’était plus qu’une coquille vide, son esprit était ailleurs. Cependant une étrange sensation lui parvint. Le poids des menottes de granite marin retenant ses mains avaient été enlevées. Elle posa sa main contre la pierre humide du couloir de la mort. Sa respiration était désorganisée, si bien que chaque inspiration brulait ses poumons endommagés. Une mèche de ses cheveux secs et abimés lui tomba sur le visage. Elle ne fit rien pour l’enlever.

La lumière du soleil aveugla pour un temps la jeune femme habituée à l’ombre de sa cellule. De longues minutes passèrent avant que Fény ne puisse voir l’endroit de son exécution. Elle croyait entendre des rires et des bruits de canons. Il lui semblait avoir entendue une voix masculine s’exclamant avec joie « Plus qu’une demi-heure avant la mort de cette pirate ». Mais elle n’était pas sure. Elle n’était sure de rien. Etait-elle encore en vie ? Elle ne savait pas. Un violent coup déstabilisa Fény. Elle se laissa tomber à genoux, sans résister.

- Hey hey ! Ta mort servira d’exemple à tous ces maudits pirates et mercenaires ! S’exclama Doppelwort armé d’un microphone.

Soudain, la peau pale et sale de la pirate se recouvra d’écailles lui donnant un teint verdâtre. Un léger grognement s’éleva dans les airs. Le vice-amiral, prit de court, recula d’un pas. Il écrasa son pied contre le dos de Fény qui se retransforma instantanément en femme inoffensive. Furieux, HeyHey cogna l’un des deux marines qui avait été chargés d’amener la pirate.

- Comment peut-elle utiliser son pouvoir alors qu’elle a des menottes en granite marin !? S’énerva-t-il
- Par…Pardon amiral. Je ne comprends rien. Il s’agit bien de granite marin...Balbutia le pauvre matelot.
- Allez me chercher d’autres menottes bande d’incompétent ! Plus vite que ça !

Ils s’exécutèrent sans répondre au mauvais traitement infligeait par leur supérieur. Un rire reconnaissable entre mille troubla le silence. HeyHey se retourna vers l’une des deux grandes colonnes qui se trouvaient de chaque coté de l’échafaud en bois.

- HeyHey, Kurokumo, l’araignée noire…Tu n’as pas d’autres chats à fouettés ?
- Ri ! Ri ! Ri ! Tu es ridicule mon pauvre Doppelwort ! J’imagine que Cronoss est là lui aussi ? Enfin, je n’ai que faire de larves comme vous deux.

Kurokumo était le bras armée de la marine. Un vice-amiral âgé de seulement 16 ans. Son vrai nom restait un mystère. Cependant il revendiquait haut et fort ses liens de sang avec Xiam, l’un des trois pouvoirs mondiaux.

Tout prédestinait le jeune garçon aux cheveux bruns à devenir le prochain amiral à la tête des marines. Malgré son talent, les caprices de Kurokumo était mal vus. Il se refusait de porter l’ensemble bleu et blanc, préférant largement son T-shirt vert et son jean parsemé de trous.

- J’étais juste curieux de voir la rencontre des trois singes de la sagesse. Continua-t-il.
- De quoi tu parles ? S’enquit l’autre vice-amiral.
- Ho, c’est vrai. Tonton garde cette information secrète. Pour faire court, cette femme n’a pas de fruit du démon. Juste un pouvoir surpassant tous les autres. Mais pour le reste, tu devras le découvrir par toi-même.
- Tu comptes nous aider j’espère ?
- Et puis quoi encore !

Le jeune homme sauta de la colonne. Un nuage le réceptionna en douceur. Saluant ironiquement son ainé, il s’envola, disparaissant progressivement derrière un épais brouillard opaque.

- Ce petit est effrayant … Il dépasse déjà le plus puissant d’entre nous…Son fruit nuageux fera de lui l’e meneur de la prochaine génération…Mais il est instable. Où étais-tu quand il avait besoin de ta sagesse, Xiam ? Soupira Doppelwort.


***


Nouveau monde –Galion de la marine-
Le sang coulait abondamment sur le pont. La chaleur des flammes dévorantes le bois craquant devenait de plus en plus insoutenable. La fumée brulait les yeux de Xiam. Sa bouche était sèche. Cependant sa détermination était sans failles. Elle le retenait en vie, faisant bouger ses membres douloureux. Il avait percé la défense du premier désespoir. Tous les deux au même niveau, il n’y avait plus que le temps pour les départager.

Ein tenta en vain de transpercer de ses pics venimeux son adversaire, masqué par la fumée. Un cri strident lui fit perdre l’équilibre. Excédé par cette faiblesse, l’elfe utilisa le couteau qu’il portait toujours sur lui, caché dans sa ceinture, pour sectionner d’un coup sec son oreille gauche.

- Grrr…Si je ne peux pas échapper à ton pouvoir, je n’ai qu’à affaiblir les effets qu’il a sur moi ! Hurla-t-il.
- Tu es complètement fous mon pauvre Ein. Tu viens de signer ton arrêt de mort. Siffla l’amiral.

Venant par la gauche, Xiam projeta une onde de choc en direction du Désespoir, qui se retourna à temps pour recevoir l’attaque qui lui transperça le cœur. Il tomba à terre. Un dernier rictus moqueur déformant sa bouche où un filet de sang commençait à s’écouler.

- ça c’était pour ma fille ordure. L’issu du combat était joué d’avance. Tu ne peux rien contre un amiral de la marine !

Wirasa avait observée le combat. Elle était appuyée, les bras croisés contre le mat coupé en deux. Elle n’avait pas prévue la défaite de son supérieur. Cependant la femme était heureuse de pouvoir combattre le séduisant marine aux cheveux rouges. Elle ne pu s’empêcher d’applaudir.

- Alors comme ça tu as montée dans la hiérarchie ? Tu es la nouvelle Drei non ? L’interpella l’amiral.
- Effectivement. La momie est morte. Il fallait bien quelqu’un de compétent pour le remplacer.
- Ah oui ? Ein vient de mourir devant tes yeux. Et normalement il est sensé être plus fort que toi. Mais ce n’est pas le cas, n’est ce pas ?
- Tu es intelligent Xiam. Bien sur je suis d’un autre niveau que lui. Mais je n’aime pas être mise en avant.
- Et maintenant tu vas faire quoi ?

La femme fit semblant de réfléchir. Se qui eut pour effet d’énerver l’amiral qui attendit la réponse.

- Je me demande ou part le fruit de Ein maintenant qu’il est mort, pas toi ? Après tout, il avait l’un des trois fruits d’Auga, ceux crées pour lutter contre les fruits d’Aryton. Peut-être est-il dans la mer ? Qui sait ? Répondit-elle.
- Je m’en tape de ça. Retourne chez Cèro. Je ne veux plus avoir de contactes avec vous.
- Qu’est ce qui te fait croire que tu as le droit de me donner des ordres ?

Wirasa attrapa Xiam par le cou en une fraction de seconde, malgré la distance qui les séparait de plusieurs mètres. L’amiral essaya de se défaire de l’étreinte, mais la force exercée était trop puissante pour qu’il puisse l’enlever.

- Je ne rigole plus maintenant. Dis-moi où se trouve le fruit doré ! Rugit la femme.
- Je…Je ne te dirais pas !
- TU N’AS PLUS LE CHOIX !

La femme balança le marine au loin. Xiam n’avait plus la force de se relever, à genoux, il ne pouvait qu’admirer son amère défaite. Chaque parcelle de sa peau était recouverte de sang écarlate. Wirasa se tenait debout, devant lui, un revolver à la main.

- Connais-tu le jeu de la roulette d’East Blue ? Demanda-t-elle. J’imagine que oui, c’est l’un des jeux préférés des brigands des montagnes !

La troisième désespoir laissa tomber les munitions de son arme pour n’en garder qu’une dans le chargeur. La roulette d’East Blue n’était pas seulement un jeu de hasard, c’était aussi la plus cruelle des tortures mentales.

- Sur les six balles il n’en reste qu’une dans ce revolver. Je vais faire tourner trois fois. Si tu me dis où se trouve le fruit, j’arrêterai.

Xiam ne répondit pas. Il ferma les yeux. Irritée, la femme fit tourner le Barillet et appuya sur la détente. Aucun bruit n’en sortit.

- Tu as eu de la chance. Plus que deux fois.
- Si…Si tu me tue, tu perdras ta dernière chance de trouver le fruit…Articula Xiam.
- Peut-être. Je dirai à Cèro que tu es mort par accident.

Elle exécuta une deuxième fois l’action. Comme pour la première fois, aucun son ne sortit de l’arme à feu.

- Encore une fois !
- Attend…si je te le dis, tu épargneras les survivants de ce bateau ? Demanda l’homme aux cheveux rouges.
- Oui, à ta guise.
- Bien… L’île de Kessho…Sur Grandline…
- Tu vois quand tu veux ! S’exclama la femme.

Changeant de cible, elle tira à quelques mètres de l’amiral. La balle s’enfonça dans le bois du pont, faisant craquer plusieurs planches.

- Hum…Tu es protégé par les dieux ! Observa Wirasa.
- Pars…Soupira Xiam avant de sombrer dans le sommeil.


***


Base du G-9 –du coté de l’équipe A-
Ajana et Ilizyon étaient à présent à l’intérieur de la base. Ils n’avaient rencontrés aucun soldat surpuissant pour garder l’entrée. Seulement deux matelots peu expérimentés. Les trois groupes s’étaient séparés à ce moment là. Darwing et Rook par la gauche, Fény par la droite. La capitaine et L’elfe avaient prit l’entrée du milieu.

Le seul bruit audible dans l’imposant bâtiment était celui du vent filtrant par les rares fenêtres ouvertes. Il n’y avait pas âme qui vive. Ce qui ne rassura pas pour autant la capitaine aux cheveux blonds. Au cours de sa vie, elle avait appris à se méfier du silence. Ils arrivèrent finalement dans un cul-de-sac.

- Merde il n’y a rien par ici ! Soupira le Sarrus en costard blanc.
- Il va falloir faire demi-tour…

Tic…Tac…

- Tu as entendu ?! S’exclama Ajana.
- Une horloge ?...
- Regarde quelqu’un arrive !

Tic…Tac…

Une ombre provenant du couloir approchait dans leur direction. Le manteau aux épaulettes noires balayait le sol. Sa canne dorée scintillait de mille feux. Dans la main de Cronoss brillait sa montre à gousset qui chassait le silence de son bruit de mécanisme régulier. Le sourire rassurant du gentleman intrigua la capitaine. Il n’avait pas l’air puissant. Certainement âgé de 80 ans, le vieil homme à la barbe de trois jours et aux cheveux blancs n’avait rien d’un vice-amiral.

Tic…Tac…

- Puis-je vous aider à retrouver votre chemin ? Demanda-t-il.
- Ajana ! Fais attention, c’est Cronoss l’horloge Humaine ! Un puissant marine !
- Ho ? Vous me connaissez jeune Elfe ? S’étonna le vieil homme.
- Il est l’origine de la mort d’environs 1000 pirates. Ce type est un monstre.
- Ce n’est pas une chose que l’on dit devant une femme voyons.

Tic…Tac…

Ajana dégaina son arme et tira sur Cronoss. Il se protégea avec sa montre. Au contacte de la balle celle-ci se brisa dans un dernier bruit mécanique. Stupéfaite la capitaine recula contre le mur froid.

- Il…a arrêté la trajectoire de ma balle avec une si petite montre ? S’écria-t-elle.
- Si vous le voulez bien, pouvons-nous combattre sérieusement ?


________________________________________________________________


BONUS

Spoiler: Montrer
    • Dans le chapitre il y a un nouveau personnage comme vous l’avez remarqué. C’est Kurokumo qui veut dire « araignée noire » c’est donc un surnom tel que Akainu, Aokiji, Kizaru etc… Il ne sera pas présent dans cette fanfic. Mais il n’est pas inutile pour autant. Il aura une place majeure plus tard, dans pas si longtemps que ça d’ailleurs !

    • Wirasa parle du jeu de la roulette d’East Blue, un jeu adoré par les brigands des montagnes. Il s’agit d’un jeu existant en vrai, la roulette russe. Je trouvais ça sympa de rajouter des choses mafieux de la vie réelle dans cette histoire^^

    • J’ai fait un dessin pour illustrer ce chapitre, le personnage central est Fény, celle de droite c’est Ajana et celui de gauche c’est Cronoss !

[spoiler]Image
[/spoiler]

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Mer 5 Juin 2013 18:50 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 570
Pas beaucoup de commentaires en ce moment !^^ N'hésitez pas à le faire, et si vous lisez et que vous n'êtes pas inscrits ici, inscrivez vous !^^

Sur ce, voici mon chapitre 33. (il y aura surement un Bonus avant la sortie du chapitre 34 )

Chapitre 33 : Un dragon et un bébé


Base du G-9 –Equipe A-

Ajana et Ilizyon étaient coincés, à la merci de leur adversaire. La jeune capitaine pirate savait qu’elle ne pouvait pas encore battre un vice-amiral de la trempe de Cronoss. Elle doutée même de la force de l’elfe, qu’elle n’avait jamais vu combattre sérieusement.
L’atmosphère était pesante, le vieux marine gardait cependant son étrange sourire. Une goutte de sueur perla sur le visage presque angélique du Sarrus au costard blanc. Soudain, un bruit de cassure troubla le silence. Ilizyon porta la main à sa poche de pantalon. Contre toutes attentes, il en sortit un œuf coloré de la taille d’une main qu’Ajana n’avait jamais eut l’occasion de voir.

- L’aura écrasante qui m’a troublé tout à l’heure à du accélérer le processus d’éclosion. C’est notre jour de chance ! S’exclama l’elfe.
- Tu comptes faire quoi avec un œuf de pâque ? Railla le marine.

Une autre fissure sur l’œuf empêcha l’homme de répondre. On pouvait d’ores et déjà voir un œil à la pupille de reptile à l’intérieur de la coquille. L’œuf tomba à terre, libérant un petit dragon aux écailles multicolores. Regardant les trois protagonistes d’un regard intrigué, il poussa un cri aigu qui fit rire le vice-amiral.

- Hahaha ! C’est quoi ça ? Un lézard multicolore ? Et puis quoi encore ? Un chat entre deux biscuits qui se propulse dans l’espace grâce à un arc-en-ciel ? Se moqua-t-il, prit d’un fou rire.
- Tu peux rigoler, je suis sur que même ce bébé peut venir à bout de tes attaques. C’est une espèce rare, un dragon de Xissom. Sa mère est morte en faisant cet œuf avant que je parte de mon île pour venir ici. Il s’agit donc du dernier de son espèce.

Cronoss se contenta d’essuyer une larme de rire qui commençait à rouler sur sa joue. Plongeant les mains dans ses poches, il lança en direction de la capitaine et de l’elfe une multitude de montres à gousset qu’il cachait dedans.

Par reflexe, le jeune dragon ayant remarqué l’attaque rapide, sauta devant Ilizyon, créant une barrière de flammes jaillissantes de sa bouche, brulant les montres au contact du feu coloré.

- Une…Une flamme multicolore !? S’étonna Ajana.
- Joli coup. Pour une surprise, elle est réussite. Répondit à son tour le marine.
- Ce dragon nous a protégés. Il parait que Cronoss lance sur ses adversaires des montres qu’aucun feu ne peut bruler. Mais apparemment la légende est fausse.
- Mes montres de niveau « 1 » sont effectivement assez faible, mais peut-être que…

En une fraction de seconde une autre déferlante de montres cuivrées s’élança en direction du groupe de pirates. Le petit dragon, recréa une barrière protectrice devant l’elfe et la capitaine. Cependant, cela n’arrêta pas la trajectoire des objets mécaniques qui entaillèrent les bras et les jambes de leurs cibles.

- Arg ! Pourquoi le feu n’a pas fait bruler ces choses ?! S’écria Ajana, qui se tenait le bras de douleur.
- Il a utilisé des montres plus résistantes à la chaleur…Répondît Ilizyon en prenant dans ses bras le dragon blessé au ventre.
Je pensais pouvoir utiliser des objets lambdas avec vous, je vois que vous êtes plus dangereux que prévu…

Le Sarrus ne voyait plus qu’une seule solution pour vaincre cet adversaire. Mais il ne pouvait pas. Il ne pouvait pas courir le risque de combattre et de se faire repérer grâce à son aura puissante. Il regarda le pauvre dragon, soufflant péniblement, son sang bleu tachant la veste blanche de l’elfe. Avait-il le choix ? Pouvait-il laisser mourir ces pirates comme il avait laissé mourir ses frères et sœurs Artzyiens ? Il avait prit une décision. S’avançant vers son adversaire, une aura d’une blancheur sans égale se créa autour de lui.


***


Base du G-9 –Equipe B-

Rook et Darwing couraient dans les nombreux passages de la base. Ils n’avaient rencontrés aucun garde, hormis peut-être quelques marines évanouis et couverts de neige, signe que flaë n’était pas bien loin. Bien entendu, les deux pirates qui ne pouvaient pas s’entendre, avaient essayés, à plusieurs reprises, de partir chacun de leur coté. Mais malgré leurs efforts, ils finissaient toujours par se croiser à l’intersection d’un couloir.

Après une autre dispute, un bruit attira la curiosité du guitariste. Quelqu’un venait dans leur direction. L’individu fredonnait une chanson aux paroles incompréhensibles. Il chancelait. Quand l’étranger fut proche d’eux, le charpentier remarqua la bouteille de saké qu’il tenait dans la main.

- C’est qui ce gars ?
- T…Tahap ?! S’exclama Rook, surprit.
- ♪ Il…Fait Beauw chay nouuus ♪ Oh, salut Cap’taine Rook, hic ! S’exclama joyeusement l’homme ivre.

Tahap était un homme de grande taille aux cheveux longs et gris. Il portait un manteau de marine et une chemise blanche mal repassée tout comme sa cravate noire et son pantalon de la même couleur. Son nez rouge lui venait de son amour immodéré pour l’alcool.

- Tu le connais ? Questionna Darwing.
- O…Oui c’était l’un de mes lieutenants à l’époque ou j’étais pirate. Je croyais qu’il était mort en prison…Répondît le guitariste.
- Hic ! Et ben nan ! La marinnneuh aime bien ma façon de travailler, hic ! Ils m’ont fait colonel, la classe heinn ?
- Et tu fais quoi ici ?
- Tu le répéteras pas hein Cap’taine ? Je suis ici…Pour… te tuer, hic ! ♪

Rook savait de quoi était capable son ancien lieutenant et il se doutait de la haine que celui-ci lui portait depuis qu’il avait abandonné son équipages aux mains des marines. Mais heureusement, il savait comme parer les attaques mortelles de Tahap. Et puis, l’homme aux tresses n’avait peur de personne.


***


Base du G-9 –équipe C-

Flaë n’avait pas eut de mal à se repérer. De l’équipage, c’était la meilleure en orientation. Elle déboucha finalement devant une porte imposante. La curiosité l’emporta. Elle utilisa toute sa force pour pousser le géant de fer. La porte cria de sa voix métallique. Il faisait sombre remarqua la jeune doctoresse. Il n’y avait aucune source de lumière. Quelques toiles d’araignées gangrenaient par endroit la pièce.

La femme aux cheveux roses trébucha sur quelque chose, manquant de tomber. Une fois ses yeux habitués, elle observa l’objet qu’elle avait touché. Il s’agissait en fait d’un berceau de nouveau-né. Une ambiance funeste et oppressante balayait la pièce. Flaë, prise d’une nausée, se dirigea vers la sortie. Cependant une voix au centre de la « chambre » lui fit arrêter son geste.

- Nom : Flaë Dragoon. Age : 17 ans. Famille : Parents nobles. Morts lors de la destruction de son île natale. S’informa la voix d’une femme.
- Q…Qui êtes vous ?!

Un écran venait de s’allumer devant l’étrange inconnue, ce qui permit à la doctoresse de mieux voir son interlocuteur. C’était une femme aux longs cheveux couleurs or. Ses yeux étaient fatigués et d’un bleu terne. Son nez fin et sa bouche maquillée embellissaient son visage à l’air triste. Ses mains étaient munies de longs ongles d’une dizaine de centimètres. Ses vêtements étonnèrent la pirate. Elle portait un manteau de marine sur les épaules et une longue robe en dentelle. Dans ses bras, un bébé dormait.

- Qui je suis ? Je suis la génitrice qui a mit au monde cet enfant. Il s’appelle G-Two, comme la base où il est né. Un beau prénom, n’est ce pas ? Répondit-elle calmement avec un sourire forcé.

Flaë recula, effrayée.

- Si j’étais toi je ne partirai pas…S’exclama la femme, les traits durcis.
- Vous ne pouvez pas me retenir.
- Tu crois ?

Soudain, le carrelage s’illumina. La lourde porte commençait à se refermer sur eux. Laissant la fille aux cheveux roses à la merci de l’inconnue. On pouvait maintenant distinguer tous les éléments de la salle aux murs bleus. Un berceau était disposé derrière Flaë et quelques étagères garnies de livres aux couleurs enfantines se trouvaient au fond de la chambre.

- Vous êtes de la marine ?
-De la marine ? Je suis la génitrice qui a mit au monde cet enfant. Il s’appelle G-Two, comme la base où il est né. Un beau prénom, n’est ce pas ? Répéta machinalement la mère.
- Je suis tombée sur une folle…

La doctoresse souffla sur la femme un air froid pouvant paralyser n’importe quelle personne. Cette attaque surprise étonna la marine qui protégea son enfant de ses bras. Contrairement à ce qu’avait prévue la pirate, le souffle n’eut aucun effet.

- Tu as attaquée G-Two…
- Hein ?
- Tu as attaquée G-Two…
- C’est vous que je visais ! Se défendit la doctoresse.
- TU AS ATTAQUÉE G-TWO !!!

Hors d’elle l’inconnue, tenant son enfant dans son bras gauche et levant sa main droite, attaqua la femme de glace qui esquiva péniblement. L’attaque creusa violemment le sol. Flaë roula sur le coté. Son adversaire continuait à répéter le nom du bébé tel un robot programmé.

- POURQUOI AS-TU ATTAQUÉE MON BÉBÉ !!!?
- Je suis tombée sur une psychopathe ! Comment je m’en sors de ça ? S’alarma la femme aux cheveux roses.

Un des ongles de la femme laboura le dos de Flaë lui arrachant un long cri de douleur. Ses vêtements étaient désormais imbibés de son sang rouge. Heureusement, elle avait pu se transformer en neige juste à temps pour ne pas être décapitée.

- Un logia ?!!
- O…Oui, surprenant ?...

Profitant du moment d’inattention de la mère, la doctoresse créa un sable mouvant. Tombant dans le piège, la femme laissa tomber son bébé qui retomba à coté de Flaë, qui remarqua rapidement l’expression de l’étrange enfant.

- C’…C’est une poupée ?! S’écria-t-elle sous le choc.
- POURQUOI TU AS FAIT TOMBER MON G-TWO !!!? Hurla son adversaire de plus belle.

Les agitations de la marine resserrèrent l’emprise du sable mouvant. Bientôt, la femme disparaissait dans un dernier cri de rage. Reprenant son souffle, Flaë observa l’objet de la folie de son adversaire. La poupée de porcelaine restait sans bouger, paisible.

Elle ressemblait comme deux gouttes d’eau aux poupées que la doctoresse collectionnait dans sa jeunesse. Les pommettes roses et les yeux étrangement ronds de ces jouets l’avaient toujours intriguée.

Perdue dans ses pensées elle ne remarqua pas la porte de fer qui s’était recouverte après la victoire de la pirate. Quelques minutes passèrent avant que la femme ne sorte de la chambre. Au sol, la poupée cligna des yeux.

- Stupide femme. Personne ne…peut…me…Battre…

__________________________________________________

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Jeu 6 Juin 2013 21:26 
45 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Mar 2012
Messages: 535
Localisation: Hyrule
Hey Aryton, ça fait longtemps qu j'ai pas commenté ^^ Je vais parler des deux derniers chapitres

D'abord les fautes :

Spoiler: Montrer
Aryton a écrit:
Les trois groupes s’étaient séparés à ce moment là. Darwing et Rook par la gauche, Fény par la droite.


A la place de Féni tu voulais pas dire Flaë ? Parce que Féni est sur l’échafaud^^

Aryton a écrit:
Elle doutée même de la force de l’elfe, qu’elle n’avait jamais vu combattre sérieusement.


Tu as mis le verbe doutr au participe passé alors que tu l'utilise comme un imparfait, il aurait fallu mettre "doutait"

Aryton a écrit:
Par reflexe, le jeune dragon ayant remarqué l’attaque rapide, sauta devant Ilizyon, créant une barrière de flammes jaillissantes de sa bouche, brulant les montres au contact du feu coloré.


Tu as mal utilisé le participe présent dans cette phrase. On utilise le participe présent pour donner une action puis on écrit sa conséquence avec un verbe conjugué. Tu ne peux pas écrire une proposition sans verbe conjugué. Il aurait été plus juste d'écrire ta phrase comme ceci :

le jeune dragon ayant remarqué l’attaque rapide, sauta devant Ilizyon et créant une barrière de flammes jaillissantes de sa bouche il brula les montres au contact du feu coloré.

Aryton a écrit:
Je pensais pouvoir utiliser des objets lambdas avec vous, je vois que vous êtes plus dangereux que prévu…


Tu as oublié le tiret avant la parole.

Aryton a écrit:
Tu as attaquée G-Two…


Tu as accordé le participe alors qu'avec l'auxilliaire avoir les participes ne s'accordent pas.


Tu maitrises mal les participes passés, tu te trompes souvent de terminaison et tu as aussi fait des erreurs au niveau des accents, je ne sais pas si tu les confonds ou si c'est un oubli. Et il faudrait que tu penses à ajouter des verbe de dialogues et des noms après les paroles de tes personnages car souvent je me demande qui parle et de quelle façon.

Sinon j'ai bien aimé les différents nouveaux personnages apparus dans cet arc, Cronoss est assez original dans sa façon de se battre et j'ai hâte de voir son combat contre Illzyon (pas facile à écrire celui-là ^^) qui va enfin donner le meilleur de lui même. Kurokumo est intriguant, du fait de sa relation avec Xiam et son grade de vice amiral à seulement 16 ans. Tahap est plutôt marrant comme personnage et il pourrait servir à introduire le passé de Rook, mais je me demande comment un ancien pirate a pu devnir colonel. La mère a l'air sacrément barge mais j'aime beaucoup ce genre de personnage donc j'espère que tu vas bien l'exploiter.
Et enfin LA bonne chose de ce chapitre : le dragon ! Il n'est pas là depuis 2 chapitres et je l'aime déjà, j'espère qu'on en verra un peu plus de lui et de ses pouvoirs dans le prochain chapitre parce qu'il est intéressant.

P.S
Aryton a écrit:
Un chat entre deux biscuits qui se propulse dans l’espace grâce à un arc-en-ciel ? Se moqua-t-il, prit d’un fou rire.


Image

_________________
Never give up


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Sam 21 Sep 2013 10:34 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 570
Hoy tout le monde !
Je depoussière un peu ce topic pour vous donner de mes nouvelles car je n'ai pas été tres présent ces derniers temps.
Et ça me permet aussi de remercier tous ceux qui ont votés pour moi lors du concours du cabinet, car je n'ai pas eus l'occasion de le faire :p je ne pensais pas arriver si loin dans cette compétition et c'est vraiment une agréable surprise pour moi. Donc merci à vous :)

En parlant de remerciements, ils y à plusieurs personnes que j'aimerai remercier.
Tout d'abord Liam d'emeraude, un ami cher et surement celui à qui je dois tout. Ensuite Vede qui m'a bien conseillé. Et bien sur je ne serai pas là sans mes fidèles lecteurs et ceux qui n'ont aidés dans cette aventure : Anissa67, yosanur, musicman, le dragon bleu et tant d'autres...

Pendant ces vacances j'ai un peu perdu le goût de l'écriture, J'ai arrêté de poster mes chapitres malgré mes promesses :/ Et malheureusement je ne retrouve pas la flamme mais ça reviendra :)

Mes fic ne sont pas terminées, je vous rassure ! Cependant je pense qu'il y aura un changement important. Si vous avez des questions, des suggestions ou des idées à me partager n'hesitez pas à m'envoyer un MP, je me connecte tous les soirs et ça fait toujours plaisir :)

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Dim 24 Nov 2013 21:29 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 570
Chapitre 34 : Le chant des vagues

Base du G-9 – Équipe A –

Le sol se craquela, les débris se fracassèrent ci et là contre les murs de métal, plus rien n'avait de sens autour de l'aura dégagée par Ilizyon. Les pupilles de l'Elfe étaient devenues livides et effrayantes, on ne pouvait plus distinguer la moindre émotion dans son regard habituellement bienveillant. Il s’avança lentement vers l'amiral Cronoss, Puis, d'un simple mouvement de l'index, l'envoya valdinguer à plusieurs mètres. L'homme aux montres s’écrasa lourdement contre le sol froid de la base. Il essaya de se relever péniblement, avant de se faire violemment happer par les bras puissants de son adversaire qui lui décrocha un violent uppercut. L'amiral chancela quelques secondes avant de s’écrouler, les os de sa mâchoire étaient brisés et son regard vitreux.

Ajana resta pétrifiée devant ce terrible spectacle qui s'offrait devant elle. C’était la première fois qu'elle voyait Ilizyon combattre véritablement. Elle comprenait enfin. Le monde était remplit de monstres tel que cet Elfe mystérieux aux allures de gentleman, elle n'avait pas la force nécessaire pour survivre contre eux.
La capitaine pirate osa un pas en direction des deux adversaires. L'elfe se retourna vivement et la jeune femme cru distinguer dans son regard une pointe de folie qui redevint en une fraction de seconde, le regard chaleureux qu'elle connaissait.

- Voila ! C'est fini, il faut trouver Feny et Flaë rapidement pour soigner tes blessures ! S'exclama joyeusement Ilizyon.
- Mes...Mes blessures ?

Ajana regarda les entailles sur ses bras et ses genoux. Le combat avait tellement absorbé la jeune femme qu'elle en avait oublié ses balafres béantes. Elle remarqua que l'Elfe n'avait quant à lui plus aucun signe de son combat contre Cronoss. On ne pouvait pas en dire autant du petit dragon logé dans ses bras : l'air chaud et vital brûlait ses poumons abîmés à chaque respiration, lui arrachant de faibles gémissements plaintifs et réguliers.

- Il va s'en sortir ? Demanda la femme.
- Peut-être...Je n'en sais rien...Je ne pense pas.

Le reptile multicolore regarda longuement son maître comme si il comprenait toute la gravité de sa situation. Il renifla un peu avant de se laisser sombrer dans un sommeil profond qui se voulait réparateur. Son cœur battait à un rythme de moins en moins rapide...Puis son cœur s’arrêta.

- Il...Il est mort ? Questionna Ajana, ravalant un sanglot.
- Pour ainsi dire...C'est une sorte de réflexe chez les dragons de Xissom. Quand ils sentent que la fin est proche ils préfèrent stopper le battement de leur cœur. Mais ce n'est pas définitif. Ils ont un deuxième cœur de rechange qui s'active quelques heures après l’arrêt du premier. Ça permet aux mères de soigner les blessures de leurs enfants sans entendre les cris de souffrances de leurs progénitures blessés. Sauf que ce petit n'a pas de parents pour le maintenir en vie.
- Il faut vite l’amener à Flaë alors ! S'exclama la capitaine pleine d'espoir.
- Tu penses vraiment qu'elle sait soigner les dragons ? Siffla Ilizyon, à cran.

L'Elfe souleva son chapeau blanc et posa délicatement l'animal légendaire sur sa tête avant de remettre son couvre-chef. Puis il s’avança dans le corridor profond afin d'explorer de nouvelles pièces à la recherche de Feny, laissant derrière lui la capitaine pirate qui avait de plus en plus de mal à le comprendre.


***


Base du G-9 – Équipe C –

Flaë s’arrêta, les mains sur les genoux. Elle était épuisée de son combat contre la femme étrange qui l'avait prise par surprise. Elle essaya plusieurs exercices pour calmer sa respiration, en vain. Elle savait très bien que si un autre ennemi arrivait, ce serait la fin. La doctoresse aux cheveux roses décida de se rendre lentement au fond du couloir qui l’amena dans un couloir sombre qui se resserrait à mesure qu'elle avançait. Les murs semblaient devenir de plus en plus crasseux. Si bien que Flaë cru entendre le bruit du rat se faufiler entre ses jambes afin de s'enfuir dans la direction opposé.

Le passage débouchait sur une grande pièce sale et poussiéreuse dénuée de lumière. Il y avait une multitude d’alvéoles tout autour de la salle rectangulaire. La femme ramassa au sol un bout de ferraille : Il était rouillé et s'effritait entre les doigts délicats de Flaë. Elle remarqua alors un son régulier. Un son qui ressemblait à celui que provoquait un objet en métal sur de la pierre. Il provenait d'une des cavités. La pirate s'approcha, ce qu'elle avait prit pour de simples chambres dans les murs n’étaient autre que des cellules aux barreaux rongés.

Son regard se posa longuement sur l'une des cellules. Un prisonnier assis sur un lit sans matelas cognait un gobelet en acier cabossé contre le mur. Il se balançait d'avant en arrière sans s’arrêter, comme prit de convulsions. Ses pieds boueux étaient nus. Il portait un simple pantalon bleu foncé, troué de toute part et un pull gris qui avait l'air d'avoir plusieurs années. Ses cheveux grisâtres et emmêlés tombaient en cascades sur ses épaules. On ne pouvait pas voir ses yeux. D'ailleurs, en avait-il encore ? Flaë n’était pas si sûre : Le détenu portait, sur ses yeux un bandeau jaunâtres couvert de sang séché. Elle ne savait pas ce que la marine avait fait à cet homme et elle ne préférait pas savoir.

Un dernier détail la frappa : Au pied du prisonnier se trouvait une poupée, identique à G-Two. Ses yeux noirs et brillants semblaient l'observer, la scruter. Il y avait quelque chose de pervers et d'effrayant chez cette marionnette de porcelaine. La pirate était presque sûre qu'il s'agissait du même jouet que celui qu'elle avait observée une vingtaine de minutes auparavant. Elle chassa rapidement cette pensée d'un geste de la tête et continua à scruter la salle. Flaë remarqua alors des traces de pas sur le sol poussiéreux. Il y avait trois empreintes de chaussures différentes et elles étaient fraîches !

Les traces menaient à une petite cavité qui se prolongeait en une autre galerie. Le passage était inaccessible pour un humain normal, mais Flaë n’était pas normale : Elle utilisa son Logia de neige pour se faufiler entre les barreaux qui gardaient l'entrée. Une fois revenue à l’état solide elle longea le mur, redoutant un piège quelconque qui n'arriva pas. La pirate arriva rapidement au fond de la galerie qui n’était pas très profonde. Il y avait une porte différente de celles que Flaë avait vu jusque là. Celle ci semblait plus lourde et résistante. La doctoresse la toucha du bout des doigts et ses doutes s'avérèrent justes : La porte était faite en Granite marin, elle ne pouvait pas l'ouvrir sans se vider complètement de ses forces.

La femme aux cheveux roses tourna un long moment sur elle même, cherchant une solution. Soudain une idée lui vint. Elle enleva rapidement son T-shirt blanc pour l'enrouler autour de sa main. « Si je ne peux pas bloquer l'effet du Granite marin sur moi, je peux au moins l'affaiblir ! » pensa-elle.

Elle fracassa la porte d'un coup de poing puissant. Le soleil l'aveugla rapidement, lui arrachant un cri de surprise. Quand la vision lui revint, Flaë essaya d’identifier les alentours : Elle se trouvait sur un échafaud de bois à quelques mètres seulement de Feny et Doppelwort, le vice-amiral en charge de l’exécution, qui restait abasourdi devant la doctoresse en soutient-gorge apparue si subitement.


***


Base du G-9 – Équipe B –

Tahap tituba et se laissa tomber au sol dans un grognement de mécontentement. Sa bouteille de saké pratiquement vide roula au pied du guitariste qui regarda la scène avec pitié pendant plusieurs minutes. Finalement, son ex lieutenant parvint à s'asseoir dans un grand éclat de rire. Il scruta tour à tour Rook et Darwing plusieurs fois. L'homme ivre avait un sourire idiot sur le visage, ce qui avait pour conséquence de le rendre encore plus ridicule.

- Vous sortez ensemble tous les deux ? S'exclama-t-il finalement en penchant la tête.
- Ôte-toi de notre chemin Tahap. Répondit sèchement son ancien capitaine.
- Heiiiinnn ? Hic ! J'te signale que t'es p'us mon chef donc j'ai pas d'ordres à r'cevoir de toi ! Tu t'souviens tu as vendu ton équipage à la marine. C'tait à cause de cette fille là...Anaé c'est ça ? Hic !
- Et alors ? Tu espères des excuses sale ivrogne ? Jamais ! S’écria Rook, prit d'une colère vive.
- Roooh c'est bon t’énerves pas Capt'aine ! Hic ! Je vais t'chanter une chanson pour te calmer...

Tahap commença à chanter un refrain. Le charpentier remarqua que Rook reculait au fur et à mesure et qu'il était prit de légers spasmes. Cette chanson, l'ex capitaine l'avait tellement récité avec son équipage qu'elle était devenue l'hymne du bateau, le cœur de leur ancienne amitié : Le chant des vagues.


Le soleil est parti, laissant place à la lune
Laissant nos cœurs nourrir la rancune
Laissant nos armes parler pour nous
Nous sommes des pirates, des voyous.

Le soleil est parti, laissant place à la lune
Laissant nos mains prendre les fortunes
Laissant nos voix guider nos envies
Nous sommes des pirates, des bandits.

Le soleil est revenu, chassant la lune
chassant nos vieilles infortunes
chassant nos plus grands malheurs
Nous sommes des pirates, des chanteurs.



Ne pouvant plus supporter ce chant, Rook s’élança en direction de son adversaire dans un grand éclat de rage. Tahap s’évapora à l'instant même où le guitariste frappa. Sidéré, il chercha des yeux son ex lieutenant qui réapparu derrière lui pour lui décrocher un puissant coup sur la tête. D'un grand mouvement du pied l'homme ivre projeta le corps inerte de son ancien capitaine près de Darwing qui ne savait plus quoi faire contre cet adversaire trop fort pour lui.

La seule porte de sortie se trouvait derrière son opposant, il ne pourrait pas partir sans se faire tuer. Le charpentier examina minutieusement l'endroit où il se trouvait, cherchant quelque chose qui pouvait lui servir d'arme. La pièce était remplit d'une multitude de tuyaux qui, selon Darwing, devaient servir à alimenter une chaufferie quelques étages plus bas. Outre ce détail, la salle était désespérément vide au grand malheur du pirate.

- Hic ! Tu ne cherches pas à t'enfuir ? S’étonna Tahap en sortant plusieurs couteaux cachés dans sa bottine.
- Je devrais ? Demanda innocemment le charpentier, une idée folle derrière la tête.

Le pirate prit une grande respiration et s’élança rapidement, sauta par dessus les épaules de l'ivrogne puis retomba sur ses pieds avant de continuer sa course folle en direction de la porte. L'effet de surprise passé, son adversaire lui lança quelques couteaux. Le charpentier évita tant bien que mal. Soudain il changea de cap, il tourna a gauche. Les couteaux volèrent de plus belle et se logeaient dans les tuyaux. L'une des lame s’enfonça dans la chair de Darwing qui étouffa un cri.

- Je suis peu être faible, mais certainement pas un lâche. Je vais combattre jusqu'à la mort si il le faut. S'exclama faiblement le pirate entre les tuyaux.

La vapeur d'eau brûlante sous pression s’échappa des tuyaux endommagés, réduisant fortement la visibilité du marine qui n'arrivait plus à distinguer son adversaire. Il jura avant de s'avancer, bien déterminer à trouver l'effronté qui avait osé le défier.


_______________________________________________________________


Voila fin de ce chapitre 34 qui marque le retour de ma fic ! J’espère qui vous plaira ! :D

Je pense mettre un résumé des chapitres précédents car je suis quand même parti pendant 6 mois et ça ne doit pas être simple de se souvenir de l'aventure après autant de temps !

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Jeu 12 Déc 2013 21:06 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 570
Nouveau chapitre !

Chapitre 35 : Pirates VS marines

Base du G-9 – place de l’exécution

La porte se referma brusquement derrière Flaë qui s’était hâté de retourner à l’intérieur du bâtiment. Elle entendait le bruit des balles qui pleuvaient sur la lourde porte tendis qu'elle s’enfonçait tête baissée à l’intérieur des couloirs. L'amiral HeyHey laissa échapper un juron en voyant la pirate s'enfuir. Il allait s'époumoner, crier toute sa haine envers les pirates et hurler des ordres à ses sous-fifres mais quelque chose de beaucoup plus important capta son attention. Il remarqua que cette femme était d'importance mineure comparé au spectacle qui s'offrait sous ses yeux ébahis.

Un officier hurla quelques chose et les autres marines se dépêchèrent de grimper sur les remparts de la base afin d'observer les bateaux de la flotte d'Heoso s'enfoncer dans la baie. Un coup de canon d'un des galions explosa l'arme encastrée dans le mur qui avait, quelques temps auparavant, détruit le navire du commandant Cyryl. L'explosion projeta les marines. Certains tombèrent, s’écrasant lourdement sur le sol, d'autres restaient à terre les mains sur leurs oreilles bourdonnantes.

- Armez tous les canons et pointez les en direction de ces navires ! Le bateau de Cyryl n’était qu'un leurre ! C'est la guerre à présent ! Vociféra Dopperwort.

Ces mots furent ponctués d'une autre déflagration de la part des pirates. $Ils venaient de détruire l'un des murs qui laissait désormais entrer une multitude d'hommes armés jusqu'aux dents. Le corps à corps était inévitable. Le choc des lames fut terrible. Une myriade d’étincelles fusèrent dans toutes les directions. L'esplanade s’était transformé en un gigantesque champ de batailles où le sang et la barbarie coulaient à flot, les cadavres tombant sur la pierre s’enchaînaient à un rythme fou.

Le vice-amiral Dopperwort sauta de l'échafaud pour se joindre au combat qui se déroulait en dessous. Dans sa descente un violent choc le projeta et le pauvre homme se cogna contre l'un des piliers de bois portant le peloton d’exécution. Ce coup avait été donné par l'un des membres du carré d'Heoso. Devant l'amiral se trouvait l'homme le plus monstrueux au monde, le meilleur épéiste de tous les temps : Kardass à la lame noire, commandant de la première flotte de l'empereur pirate.

- Aïe, tu n'as rien perdu de ta force on dirait ! S'exclama HeyHey en se laissant tomber au sol.
- Nous venons sauver la pirate que vous voulez exécuter. Plus tu attends pour nous la livrer, plus le sang sera versé.

Kardass était un homme aux muscles saillants, aux cheveux bruns coupés courts et au teint tanné. Il portait des bottines noires, un pantalon beige et une chemise en cuir sombre. Sur ses épaules carrés était fièrement déposé un manteau de pirate rouge orné de dorures. Son visage était froid et une grande balafre couvrait son œil droit, souvenir d'un combat titanesque. Dans sa main se trouvait son épée « Le second Kiketsu » baptisée « La lame rêveuse ». Cette épée était l'une des plus convoité au monde aussi bien pour sa rareté que pour sa richesse de détails. Il s'agissait d'une réelle œuvre d'art. Sur le pommeau était gravée l'inscription « Artzyien », le nom du premier peuple ayant vécu sur la planète.

- Tu as beau être le meilleur épéiste au monde, tu n'en reste pas moins un humain sans pouvoir. Alors que moi je suis le vice-amiral Dopperwort détenteur du Zoan mythologique du Cyclope ! Railla l'homme.

Ses yeux se joignirent pour se transformer en un unique œil d'un bleu éclatant, ses muscles doublèrent et sa taille augmenta de plus de dix mètres. Il poussa un hurlement féroce qui apeura quelques marines et pirates. Mais il en fallait plus pour impressionner un commandant de la flotte d'Heoso. Kardass s'exclama d'un ton agacé :

- La première île que j'ai croisé sur mon chemin dans le nouveau monde était l'île de Ciclossia réputée comme étant le lieu de tous les cyclopes. Edana et Tirac, deux de ces cyclopes, ont rejoints l’équipage de l'empereur pirate. je connais le point faible de cette espèce, tu ne peux pas gagner contre moi.

L’épéiste créa, grâce à son épée, un tourbillon d'air qu'il lança en direction de l’œil de Dopperwort. Cette diversion permit au pirate de gagner du temps afin de grimper sur le mollet gauche du géant. Il utilisa sa lame, Enfonçant le fer froid dans la chair pour se créer un appuie. Malheureusement pour lui, l'amiral, qui avait retrouvé ses facultés visuelles, élança sa jambe d'avant en arrière. Kardass ne pouvant plus tenir lâcha prise, il voltigea sur plusieurs mètres avant de s’écraser sur le dos. Le pirate prit le temps de faire un rapide examen de sa situation : Son épée était à porter de main mais il avait sans doute des os brisés.

Le géant s’élança en direction de son adversaire, écrasant, au passage, alliés et ennemis. Il allait écraser son adversaire à l'aide de son poing puissant quand soudain l’évidence le frappa. Le cyclope regarda frénétiquement autour de lui à la recherche du peloton d’exécution : Fény n'y était plus.

- Où est-elle ? Hurla Dopperwort fou de rage.
- Se faire avoir de fois de suite, ça doit être dur à vivre ! Se moqua l’épéiste qui haletait.

Le cyclope se retourna vers le commandant de la première flotte, celui ci en avait profité pour rouler sur le coté et récupérer son épée. La lame s’enfonça rapidement dans l'immense œil du vice-amiral qui se transforma instantanément en homme inoffensif. L'attaque l'avait tué sur le coup.

La scène n'avait pas laissé les marines des alentours indifférents. Ils se précipitent sur Kardass qui ne pouvait plus bouger à cause de la douleur. déchiquetant de leurs lames le corps du malheureux, qui tomba à son tour dans le sommeil éternel.


***


Base G-9 – Équipe B

Les deux adversaires ne parlaient pas, ne bougeaient pas. Ils guettaient une fausse erreur, une maladresse afin de repérer l'opposant caché derrière l’épais brouillard. Le silence était entrecoupé part le sifflement de la vapeur s’échappant des tuyaux endommagés.

Darwing était fortement blessé, son tee-shirt souillé de sang et son pantalon entaillé par les lames aiguisées de Tahap. Le jeune charpentier était brillant, il avait profité de l'opacité de la brume pour grimper à dix mètres du sol, sur l'un des tuyaux qui recouvraient la pièce. Le garçon, qui avait profité de ce moment pour élaborer un plan, remarqua alors qu'il s'agissait de son premier combat contre la « justice ». Bien sûr, il avait déjà combattu, mais jamais ainsi. Darwing avait toujours eu le dessus sur ses adversaires.
Il regarda ses mains : elles étaient entaillées et le sang coulait entre les veinures de sa paume. Cette sensation de la chair au vif, de la coupure profonde d'un couteau, il connaissait ça, il aimait ça. Il repensa à sa première rencontre avec Ajana et Kobb, lorsqu'il n’était encore qu'un gamin turbulent, à la recherche d'une occasion de voler ou de s'amuser parmi les brigands de la « vielle-ville »...

- - -


Ville d'Aqua – Quelques mois plus tôt

Le soleil allait bientôt se coucher, englobant la petite ville portuaire d'une couleur orangée. Les ombres dansaient sur les vieux bâtiments de pierre couverts de fissures, la mer scintillait. Darwing était cependant las de ce spectacle quotidien, préférant passer ses journées à errer dans la « vielle-ville », la partie la plus basse de la ville, constamment plongée dans le noire. Le soleil n’était pas visible à cet endroit, sûrement à cause des immenses bâtiments de la « Nouvelle-ville » qui masquaient la lumière.

Aucun habitant d'Aqua ne voulait avoir affaire avec les meurtriers et autres criminels qui avaient domiciliés dans les ruelles sombres de la « vielle-ville ». Aucun sauf Darwing. Il avait apprit à connaître certaines de ces personnages qu'il osait même appeler ses « amis ». Il savait quels quartiers éviter, des quartiers ou la prostitution et toutes sortes de déliquescences régnaient. Bien entendu, certains soirs, le jeune homme n’échappait pas au racket. Racket qui finissait toujours en bagarres que gagnait facilement le charpentier.

Algos Aldry, le père de Darwing, avait deviné bien assez tôt que son fils passait ses journées dans ce lieu empli de crimes. Le jeune homme rentrait souvent le visage couvert de bleus et les mains maculées de sang.

Ce jour là était le jour qui changea à jamais la vie de Darwing. Le temps était celui du mois de novembre, maussade et triste. Les feuilles étaient tombés des arbres centenaires qui bordaient les chemins de la « Nouvelle-ville » et les habitants ne perdaient pas un instant pour rentrer dans leurs bâtisses. Ce n’était pas le cas du jeune charpentier qui, comme chaque journée de novembre, flânait à la recherche de quelque chose d’intéressant à faire.
Il croisa sur son chemin une des étalages éphémères, qui vendaient fruits et légumes à prix exorbitant. Ces étalages gangrenaient la ville chaque années à cette période. Le jeune charpentier ne comprenait pas vraiment cette coutume locale et il s'en fichait.

Il vola dans la cagette de l’étalage une tomate qu'il porta à ses lèvres : le fruit était salé et infecte. Darwing en avait maintenant le cœur net : Les paysans d'Aqua ne savaient pas faire de la nourriture comestible. Il jeta au loin le fruit écarlate sans se soucier de l'endroit où celui-ci allait atterrir. Après tout qui lui en voudrait ? Il n'y avait pas âme qui vive dans les rues.

Il tourna les talons, cet endroit l'écœurait. Il allait emprunter le chemin pour se rendre à la « vieille-ville » quand soudain un bruit provenant d'une ruelle sur sa droite l’interpella. Il grimpa à l'aide d'une poubelle sur le toit d'une maison afin d'observer l'intriguant spectacle : Une jeune fille blonde accompagnée d'un homme en armure d'acier marchait vers l’intérieur de la ville. Le couché du soleil donnait au visage de la femme un air mystique.

- Comment vais-je faire pour acheter un bateau alors que nous n’avons pas d’argent ? Soupira-t-elle à voix basse.

Elle semblait être sans défense. Darwing s'attarda un moment sur l'armure : Bien qu'un peu délabrée, elle était magnifiquement sculptée. Il pouvait sûrement la vendre à très bon prix dans « la vieille-ville ». Il lui suffisait d’assommer les deux compagnons et de voler la cuirasse, il ne pouvait pas perdre un telle occasion de se faire de l'argent. Si bien qu'il s'exclama à l'intention des deux étrangers :

-Vous cherchez un bateau ? Je peux peut-être vous aider !



***


Base G-9 – Équipe C

Flaë regrettait déjà son entrée fracassante sur le peloton d’exécution qui avait sans doute du étonner tout le petit comité de marines rassemblés. Elle se dépêcha de retourner dans la salle des oubliettes avant de se faire poursuivre. La femme aux cheveux roses resta accroupie prêt d'une cellule, à l’affût du moindre bruit. De longue minutes s’écoulèrent, sans qu'aucun marine n'arrive. La pirate ne mit pas longtemps à comprendre la raison de cet absence : Un bruit sourd suivit d'un tremblement de terre ébranla le bâtiment. Le mur s'effritait laissant tomber des blocs de pierre provenant du plafond sur le sol poussiéreux. Il se passait quelque chose à l’extérieur suffisamment important pour préoccuper les marines.

Flaë rechercha du regard la porte de sortie menant au couloir qui menait à la salle qui abritait la femme étrange. L'angoisse saisie la jeune femme : il n'y avait plus aucune porte de sortie, seulement, à ses pieds, la poupée de porcelaine.


___________________________________________________________________


Note de fin de chapitre : J’espère que ce chapitre à fait plaisir à certains rares fans de Darwing^^ Il faut dire que je n'ai pas mit en avant ce personnage très souvent malgré que sa première apparition date d'il y a 32 chapitres. Je voulais aussi, grâce à ce petit flash-back, montrer un portrait un peu plus sombre de la ville d'Aqua que j'avais fait apparaitre en même temps que le charpentier dans le chapitre 3. Ca permet aussi de faire un parallèle entre le début de ma fic et maintenant. Faut dire que j'ai grandit en 2 ans !

Par la suite je pense faire d'autre flash back sur les différents personnages que je n'ai pas approfondi !

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Ven 13 Déc 2013 20:27 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Aoû 2011
Messages: 116
Localisation: Là !!!
Spoiler: Montrer
Aryton a écrit:
Nouveau chapitre !

Chapitre 35 : Pirates VS marines

Base du G-9 – place de l’exécution

La porte se referma brusquement derrière Flaë qui s’était hâté de retourner à l’intérieur du bâtiment. Elle entendait le bruit des balles qui pleuvaient sur la lourde porte tendis qu'elle s’enfonçait tête baissée à l’intérieur des couloirs. L'amiral HeyHey laissa échapper un juron en voyant la pirate s'enfuir. Il allait s'époumoner, crier toute sa haine envers les pirates et hurler des ordres à ses sous-fifres mais quelque chose de beaucoup plus important capta son attention. Il remarqua que cette femme était d'importance mineure comparé au spectacle qui s'offrait sous ses yeux ébahis.

Un officier hurla quelques chose et les autres marines se dépêchèrent de grimper sur les remparts de la base afin d'observer les bateaux de la flotte d'Heoso s'enfoncer dans la baie. Un coup de canon d'un des galions explosa l'arme encastrée dans le mur qui avait, quelques temps auparavant, détruit le navire du commandant Cyryl. L'explosion projeta les marines. Certains tombèrent, s’écrasant lourdement sur le sol, d'autres restaient à terre les mains sur leurs oreilles bourdonnantes.

- Armez tous les canons et pointez les en direction de ces navires ! Le bateau de Cyryl n’était qu'un leurre ! C'est la guerre à présent ! Vociféra Dopperwort.

Ces mots furent ponctués d'une autre déflagration de la part des pirates. $ < (au passage )Ils venaient de détruire l'un des murs qui laissait désormais entrer une multitude d'hommes armés jusqu'aux dents. Le corps à corps était inévitable. Le choc des lames fut terrible. Une myriade d’étincelles fusèrent dans toutes les directions. L'esplanade s’était transformé en un gigantesque champ de batailles où le sang et la barbarie coulaient à flot, les cadavres tombant sur la pierre s’enchaînaient à un rythme fou.

Le vice-amiral Dopperwort sauta de l'échafaud pour se joindre au combat qui se déroulait en dessous. Dans sa descente un violent choc le projeta et le pauvre homme se cogna contre l'un des piliers de bois portant le peloton d’exécution. Ce coup avait été donné par l'un des membres du carré d'Heoso. Devant l'amiral se trouvait l'homme le plus monstrueux au monde, le meilleur épéiste de tous les temps : Kardass à la lame noire, commandant de la première flotte de l'empereur pirate.

- Aïe, tu n'as rien perdu de ta force on dirait ! S'exclama HeyHey en se laissant tomber au sol.
- Nous venons sauver la pirate que vous voulez exécuter. Plus tu attends pour nous la livrer, plus le sang sera versé.

Kardass était un homme aux muscles saillants, aux cheveux bruns coupés courts et au teint tanné. Il portait des bottines noires, un pantalon beige et une chemise en cuir sombre. Sur ses épaules carrés était fièrement déposé un manteau de pirate rouge orné de dorures. Son visage était froid et une grande balafre couvrait son œil droit, souvenir d'un combat titanesque. Dans sa main se trouvait son épée « Le second Kiketsu » baptisée « La lame rêveuse ». Cette épée était l'une des plus convoité au monde aussi bien pour sa rareté que pour sa richesse de détails. Il s'agissait d'une réelle œuvre d'art. Sur le pommeau était gravée l'inscription « Artzyien », le nom du premier peuple ayant vécu sur la planète.

- Tu as beau être le meilleur épéiste au monde, tu n'en reste pas moins un humain sans pouvoir. Alors que moi je suis le vice-amiral Dopperwort détenteur du Zoan mythologique du Cyclope ! Railla l'homme.

Ses yeux se joignirent pour se transformer en un unique œil d'un bleu éclatant, ses muscles doublèrent et sa taille augmenta de plus de dix mètres. Il poussa un hurlement féroce qui apeura quelques marines et pirates. Mais il en fallait plus pour impressionner un commandant de la flotte d'Heoso. Kardass s'exclama d'un ton agacé :

- La première île que j'ai croisé sur mon chemin dans le nouveau monde était l'île de Ciclossia réputée comme étant le lieu de tous les cyclopes. Edana et Tirac, deux de ces cyclopes, ont rejoints l’équipage de l'empereur pirate. je connais le point faible de cette espèce, tu ne peux pas gagner contre moi.

L’épéiste créa, grâce à son épée, un tourbillon d'air qu'il lança en direction de l’œil de Dopperwort. Cette diversion permit au pirate de gagner du temps afin de grimper sur le mollet gauche du géant. Il utilisa sa lame, Enfonçant le fer froid dans la chair pour se créer un appuie. Malheureusement pour lui, l'amiral, qui avait retrouvé ses facultés visuelles, élança sa jambe d'avant en arrière. Kardass ne pouvant plus tenir lâcha prise, il voltigea sur plusieurs mètres avant de s’écraser sur le dos. Le pirate prit le temps de faire un rapide examen de sa situation : Son épée était à porter de main mais il avait sans doute des os brisés.

Le géant s’élança en direction de son adversaire, écrasant, au passage, alliés et ennemis. Il allait écraser son adversaire à l'aide de son poing puissant quand soudain l’évidence le frappa. Le cyclope regarda frénétiquement autour de lui à la recherche du peloton d’exécution : Fény n'y était plus.

- Où est-elle ? Hurla Dopperwort fou de rage.
- Se faire avoir de fois de suite, ça doit être dur à vivre ! Se moqua l’épéiste qui haletait.

Le cyclope se retourna vers le commandant de la première flotte, celui ci en avait profité pour rouler sur le coté et récupérer son épée. La lame s’enfonça rapidement dans l'immense œil du vice-amiral qui se transforma instantanément en homme inoffensif. L'attaque l'avait tué sur le coup.

La scène n'avait pas laissé les marines des alentours indifférents. Ils se précipitent sur Kardass qui ne pouvait plus bouger à cause de la douleur. déchiquetant de leurs lames le corps du malheureux, qui tomba à son tour dans le sommeil éternel.


***



Salut

Donc brièvement sur le précédent chapitre, il était sympa, mais sans plus peut-être à cause des elfes et du dragons que je ne trouve pas terrible.

Enfin je commente surtout pour ce chapitre tu peux m'expliquer qui est l'amiral HeyHey et le vice-amiral Dopperwort ?Car quand je lis le chapitre j'arrive à la conclusion que c'est le même perso donc je pense que tu tes craquer en écrivant ou alors c'est mal formulé, très mal!!!

Edit : Merci de la rep' c'est les même perso ^^' enfin cela explique pas le changement de grade ^^, enfin même si Oda le fait c'est chelou quand même enfin ...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Jeu 9 Jan 2014 22:55 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2014
Messages: 70
Localisation: Sur mon navire à faire la peau de Barbe Noire ...
Franchement je viens de lire juste quelques chapitres et ... Ouah !!

De l'art mec !! :sanjiamoureux:

Même si je n'en suis qu'a la première page je bave devant ton Histoire !

Elle est si bien racontée qu'elle nous met " dans le bain " !!!

Ps : Il me reste beaucoup de Chapitre à lire ... je les lirais ce W-K !

Bref c'est Magique !

Du grand Art l'ami !

Vivement la suite !!! :baggyvictory:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Mer 5 Fév 2014 23:14 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 570
Image

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Le demon aux 1 million de fruits
MessagePosté: Sam 8 Fév 2014 14:27 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2014
Messages: 70
Localisation: Sur mon navire à faire la peau de Barbe Noire ...
Bonjour.

Donc, ton texte est vraiment très bien construit, une bonne syntaxe, bonne conjugaison, sans parler de l'orthographe ... a part ça, rien à dire sur la construction de celui-ci !!! Bravo ! ^^
Maintenant, passons au dessin, un chef-d'oeuvre, ben ouai, il est vraiment magnifique... je suis jaloux ^^
Bref, les couleurs lui vont bien, même très bien.
Mystère ... mais que va-t'il se passé le Dimanche 23 Février 2014 ... quelle énigme ... dur de chez dur ...
Serais-ce pas un autre Chapitre ^^ ...
Bref, son habit me dis quelques chose, mais bon, ....
Sinon, pourquoi, il n'a qu'un œil ??!!

Bah, @+.

:sunnyc:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 192 messages ]  Aller à la page Précédente  1 ... 9, 10, 11, 12, [13]

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com