Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Sam 7 Jan 2012 21:34 
95 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 793
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Magnifique chapitre.
Je me doute que c'est TRES long à écrire. Alors il vaux mieux que tu prennes ton temps et nous sortir quelque chose de sublime que de bacler et de nous donner du moyen-moyen.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Sam 21 Jan 2012 03:17 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Merci encore à toi l'Éternel. Voici le vingt-sixième chapitre que vous attendiez avec impatience.

Effrayé, Edward fixa Roger qui fonçait dans sa direction à une vitesse prodigieuse. Voulant achever ce combat au plus vite possible, le capitaine mania son sabre.

-CHARGEUR

En concentrant une très grosse quantité de haki dans sa hallebarde, Newgate écarta ses jambes en deux et plaça son arme à l'arrière de ses épaules, prêt à l'abattre. Lorsque la bête fut seulement à quelques mètres de lui, il s'exécuta.

-EXPLOSION DU PORTAIL D'ÉNERGIE

Alors que le fils de Joseph s'apprêtait à donner un coup surpuissant, Gol doubla sa vitesse et visa le ventre du colosse.

-MESSAGER DE LA MORT

Le sabre du futur seigneur de pirates toucha le pancréas de sa cible. La douleur qui suivit empêcha le frère de Julia de continuer l'attaque et se retrouva, par conséquent, vulnérable et à la merci de son ennemi qui enchaîna ses coups.

-LES HUIT LAMES SACRÉES

Vif comme un chat, le petit-fils d'Omar envoya six coups d'estoc extrêmement précis qui percutèrent respectivement l'estomac, les deux glandes surrénales, le foie, la prostate, les deux reins et la vésicule biliaire. À la seconde suivante, un torrent de sang jaillit de ses cavités abdominales pour souiller le sol. Malgré sa blessure, il resta debout et parvint à essayer de contre-attaquer.

-RUSH

Il expédia un coup de lame verticale très rapide qui trancha le bras gauche de son opposant. Paralysé, le natif du East-Blue ne put qu'observer, sans avoir la puissance de répliquer, une gigantesque main se refermer sur lui.

-AURA SISMIQUE

Le pirate expérimenté forma une zone sismique autour du corps de son vis à vis. Soudain, le compagnon de Rayleigh commença à trembler à un tel point qu'il souffrait horriblement en plus de l'augmentation de la pression artérielle qui pourrait être fatale. Cependant, il ne laissa pas se faire tuer puisqu'il se libéra de l'emprise de ce dernier.

-BOULE D'ÉCLATS

Gol D Roger poussa un cri qui fit propulser du haki si puissant qu'il obligea à l'énorme main à s'ouvrir. En même temps, il envoya une centaine de lames d'air de toutes formes qui semblèrent, à première vue, minuscules, mais vraiment plus coupantes qu'un rasoir. Hélas, notre héros ne put pas éviter l'attaque et les particules lui enlevèrent ses deux oreilles, un oeil, un nez en plus de lacérer sévèrement ses poumons et sa glande thyroïde. Sonné par ce revirement de situation, le descendant de Kull s'effondra sur le sol alors que l'autre pirate semblait aussi très faible et trop pour se relever.

Par contre, le père d'Owen eut une idée : que Roger redevienne comme avant. Pour faire cela, il examina mentalement le corps du jeune homme qui ressemblait à celui d'une créature divine. En effet, lorsqu'il étudiait au couvent San Miguel, Paulo lui avait enseigné l'histoire de Saint Miguel et de son frère Saint Esteban, deux jumeaux nés lors de l'an 800, début du règne de l'empereur du chaos, Jacques Ier et d'une ère marquée par la violence. Après avoir grandi aux côtés de Saint Arthuro, ces deux missionnaires voulaient répandre leur foi religieuse à travers le monde. Lors d'un voyage en South Blue, ils accostèrent sur l'île de Druuyalam où ils rencontrèrent une tribu belliqueuse d'indigènes de peau noire sans oublier un autre peuple plus civilisé vivant dans le bois, les Youré. Ceux-ci étaient particulièrement pieux et avaient érigé au début un immense temple constitué de cinq galeries reliées par des tunnels souterrains; une pour chacune des divinités des éléments de la nature : Zurga, Aquila, Vestia, Gomoloe et Eolon. Autour des autels, Miguel avait découvert le profil des divinités ainsi que leurs créatures. Une déesse lui intéressa puisqu'elle semblait la plus puissante et escortée par le plus grand nombre de demi-dieux : Vestia. En plus d'Echinda, le cyclope Encelade, le chevalier de feu Spyro et son fils Pathoïso, un homme-dragon, dont le père, Orbélion, était le dernier survivant d'une population de dragons qui vivait à travers le monde lors des temps oubliés. Durant son adolescence, Pathoïso avait le physique d'un bel homme séducteur qui s'éprit de la prêtresse du temple de Solonea, Adaïda. Toutefois, cette dernière était amoureuse de Bezeel, merveilleuse créature volante au service de la déesse des ténèbres. Furieux, le fils de Vestia réussit à tuer Bezeel et à agresser Adaïda, ce qui attira la colère de sa grand-mère. Pour châtiment, elle le condamna à vivre dans le royaume souterrain des morts dans un endroit où il était torturé par une harpie sadique, Eryina qui le transforma aussi en homme-liche. Quant à Vestia, elle voulut bien aider son fils, mais ses parents étaient beaucoup plus puissants qu'elle. Il s'ensuivit qu'elle fabriqua une clochette qui ferait appel à son fils au besoin sans que les chefs du royaume des défunts le sachent. Le plus frappant dans cette histoire, c'était que, selon les gravures, Roger et Pathoïso partageaient maintenant le même profil. Malgré ces réflexions pertinentes, Edward se souvint de l'émotion chez son professeur lorsqu'il récitait le destin de ces deux saints. En 823, Estefan, ne reniant jamais sa foi, mourut en martyre dans un chaudron d'eau bouillante préparée par la tribu voisine des Youri. Suite à cette tragédie, Miguel quitta cette île, mais continua à propager sa croyance sur toutes les mers et réussit à convertir le roi Saint Julien Ier, petit-fils de Jacques Ier, à sa foi monothéiste du bolanisme, vénérant le dieu tout-puissant Bolan. Atteint d'une grave maladie qui ressemblait à une leucémie, Miguel retourna à sa terre natale, North Blue, où il fonda un petit couvent, qui portera son nom, à l'aide de son collègue, Saint Lucas. Il y mourut entouré de ses proches amis et de ses disciples en 868. En l005, il fut canonisé par le roi Saint Henri II.

Même s'il avait renié sa foi bolanique, Newgate appréciait toujours cette histoire qui lui permit de réaliser que l'île sur laquelle il venait d'arriver n'était autre que celle de Druyalam. En même temps, une idée lui traversa l'esprit.

-La clochette a pu provoquer la fusion entre Pathoïso et Roger. Si je l'enlève, elle sera annulée.

Tout à coup, Roger, ayant partiellement récupéré de sa douleur, bondit en direction du visage ensanglanté du capitaine des Dragons du soleil.

-LAME D'HERCULE

En mettant toute sa force musculaire, Gol administra un violent coup de sabre qui pourrait casser tous les os environnants de la cible. Le colosse eut suffisamment le temps de l'éviter en tournant sa tête, puis riposta.

-POING SÉISME

Un coup de poing entouré d'une zone sismique toucha la bulle de protection du futur seigneur des pirates qui fut endommagé. Par la suite, le conjoint de Scarlett multiplia les techniques.

-MULTI PAUME SÉISME

Ce fut au tour de sa paume de donner des coups de paume enchaînés qui brisèrent enfin la barrière de haki chez son opposant. Par contre, le fils de Rose ne céda pas et tenta de mettre fin aux ardeurs du futur Barbe Blanche.

-HÉLICE DE LA TORTURE

Celui-ci fit tournoyer son arme, formant alors une lame d'air spirale qui vola vers le descendant de Thosoé. Averti, le frère de Julia prépara la contre-attaque.

-ÉLÉVATION

Il tira des ficelles invisibles qui firent trembler la terre en plus de faire élever une plaque de roche, qui bloqua la spirale, vers le haut et faire descendre une autre. Ne sachant pas où était son adversaire, l'être fusionné baissa sa garde et se retrouva devant une seconde charge de la part de son rival.

-ÂME DU GUERRIER

Celui-ci se concentra pour former une illusion d'énorme lame de lumière, dix fois plus puissante qu'un coup de lame, sur le bout de sa hallebarde japonaise. Une fois avoir terminé de la matérialiser, Edward l'expédia vers son opposant qui voulut, sans succès, résister à l'aide de son arme. Il s'ensuivit que le fils de Phillip reçut le coup en plein fouet. Toutefois, il restait debout même il semblait sur le point de perdre connaissance, ce qui fit exposer le bijou de clochette au descendant de Gilgamesh. Malheureusement, les effets de la perte de sang se firent sentir. En fait, Newgate commença à avoir une vision floue, des nausées ainsi qu'une peau aussi blanche qu'un spectre. Incroyablement faible, le futur Barbe Blanche chancela avant de tomber à genoux. Se maudissant, le pirate hurla.

-CE N'EST PAS VRAI.

Malgré cet imprévu, deux hommes arrivèrent dans la pièce en trombe : c'étaient Jared et Mathias, qui devinèrent immédiatement la situation où s'était mise leur chef qui les aperçut.

-Mes amis, ôtez la clochette de Roger et brisez-la!

Plus vif, Macleod prit l'objet, le tira de toutes ses forces jusqu'à déchirer le mamelon, ce qui fit sortir le bien précieux de son trou, et grossit son poing pour la broyer. Privé de son cadeau récent, le natif d'East Blue se plia en deux et mit ses mains sur sa tête, car il avait l'impression que son cerveau allait éclater et que du feu lui rongeait les viscères. Soudain, son corps redevint comme avant, mais avec un bras absent et des blessures sérieuses, dont les traces resteraient pour le restant de ses jours. Épuisé, Roger sombra dans le coma.

Soudain, Newgate sentit un énorme fardeau se dissiper, car il avait enfin vaincu son ennemi. Peu à peu, ses forces le quittèrent et ses yeux se fermèrent doucement avant que son corps chute brusquement contre le sol. Étonné, le Squax accourut en direction de son capitaine pour mesurer son pouls avec une extrême patience, mais aucun battement ne se fit entendre. Angoissé comme jamais, il fit un massage cardiaque comme Issac lui avait appris. Le résultat fut infructueux. Alors, de grosses larmes coulèrent sur le long de ses joues, et il annonça la nouvelle à son compatriote.

-Le coeur d'Ed a arrêté de battre! Il est mort au bout de son sang.

Assommé, le pirate pervers commença à pleurer à chaudes larmes pendant plusieurs minutes, puis répondit.

-Que deviendrons-nous?

Tourmenté par un mélange de colère, de désespoir et de tristesse, ce dernier donna un violent coup de pied sur l'autel de la défunte Vestia, ce qui le fit mystérieusement bouger et dévoiler un chemin secret, aux grandes dimensions, qui menait à un lieu inconnu en bas. En même temps, une sonnette assourdissante retentit, ce qui amena à une étrangère à surgir de ce chemin. Grande femme dans la fin de la vingtaine, elle avait de longs cheveux bruns assemblés par une tresse serrée qui descendait jusqu'aux reins, des yeux bleus de félin, un visage ovale, et une peau bien bronzée comme elle venait de séjourner dans les tropiques. Ses seins massifs étaient couverts par des cache-mamelons en or et reliés par une chaîne. Outre ces bijoux, un long pagne rouge vin était attaché à une mince ceinture en acier à sa taille. Autour de ses poignets se retrouvaient des bracelets liés à deux fouets spéciaux constitués d'une matière nucléaire qui pouvait électrocuter facilement des cibles humaines.

Méfiant, le frère d'Antero s'approcha de celle-ci.

-Qui es-tu?

Elle répondit en lui offrant un sourire digne d'une tombeuse d'hommes.

-Tu n'as pas à nous craindre. Je m'appelle Tatiana Jackson. Je suis une des meilleures combattantes de l'équipage des cyborgs de l'apocalypse. Nous vivons sur l'île voisine Kachrka où un immense réseau de galeries a été construit pour conquérir par surprise les autres îles en surgissant du sol. Notre haute technologie a été construite par deux génies, qui sont frères, Franz et Tomas Lenievov. Leur cousin Serguei Kukilov est mon capitaine. Franz est ingénieur et son frère, médecin. Revenons à notre sujet principal, nous étions en exploration alors que nous avons aperçu tes amis grièvement blessés. Par conséquent, nous les avons emmenés à Kachrka pour les soigner.

Débordant de gratitude envers cette femme, l'ancien bras-droit d'Edward, à la place de séduire celle-ci, s'agenouilla devant elle comme s'il voulait lui demander le mariage.

-Je ne sais pas comment te remercier. J'aimerais bien transporter mon capitaine, mais il est trop lourd pour moi et mon ami.

Après une bonne expiration, Tatiana siffla dans le but d'appeler quatre hommes, en file indienne, qui se présentèrent dans la pièce. Tous identiques, ils mesuraient chacun trois mètres, jouissaient d'un corps extrêmement musclé et d'une force physique extraordinaire. Leurs cheveux noirs longs, leur peau jaune velue et leurs yeux bridés ressemblaient aux traits des Mongols. Comme unique vêtement, un short en fourrure de loup couvrait leurs cuisses et leur sexe. Impressionnés par leur stature, les deux pirates des Dragons du soleil se sentirent tous petits jusqu'au moment lorsque leur sauveuse recommença à parler.

-Voici Aleskandr, Genghiso, Oleg et Tensingan, des quadruplets de la famille Khanoivov. Transportez le pirate géant, mes beaux!

Sans émettre un son, ceux-ci le levèrent avec aisance et regagnèrent le passage secret. Par la suite, la bienveillante Jackson invita ses deux nouveaux compagnons à les suivre dans un chemin éclairé des globes lumineux suspendus à un fil électrique installé à plafond.

Pendant qu'ils marchaient, Matias, après avoir entendu Jared réciter les mésaventures de son équipage lors de cette journée dramatique, intercepta la beauté fatale pour poser une question.

-Pourquoi avez-nous sauvés?

Avant de répondre, elle versa une larme d'émotion et leva sa tête.

-Je suis la cousine de Beatrix. Ma mère se nommait Vivianne Pearson, la soeur de Katherine, qui a mis Beatrix au monde. J'ai vécu mon enfance à North Blue jusqu'au jour où mon père James a fait faillite dans son entreprise de restaurant gastronomique. Là, son bon ami Gianvoni, qui était à la tête d'un vaste empire de plantations de bananes, lui a embauché à titre de directeur d'ouvriers pour remplacer une autre personne, qui venait de décéder. Donc, il n'a pas eu de choix de déménager avec sa famille à South Blue, et c'est ainsi que les chemins entre moi et ma cousine se sont séparés. En fait, je l'ai reconnue grâce à son visage qui n'a pas beaucoup changé. Elle est devenue si belle...

Une fois arrivés dans un bunker après une dizaine de kilomètres de marche suivie d'un trajet dans un drôle de train qui allait à une vitesse d'enfer où Macleod avait été malade. Dans une pièce qui aboutissait à un escalier en colimaçon, un bel homme dans la trentaine, ressemblant à un prince charmant, les attendait. Couvert d'un majestueux habit de couleur dorée et d'une cape rouge, il avait de longs cheveux noirs en queue de cheval, des yeux verts d'un éclatant vif, un grand corps svelte et des gants blancs aux mains. À côté de sa ceinture se trouvait un fleuret d'escrime en guise d'arme. D'après la cousine de Beatrix, ce dernier se nommait Istvan Bolwanski, un escrimeur natif de South Blue qui a été l'apprenti de Ladislav Krovski, un des sabreurs les plus redoutables de tous les temps qui décédé au combat six ans auparavant. Bolwanski fit ses présentations, puis les invita à suivre ses pas.

-Chers amis, Tomas demande à vous parler à propos de l'état de santé de vos collègues d'équipage.

À la fin de l'escalier se trouvait une salle opératoire, éclairée par des lampes à néon, aux ambiances sinistres puisque la peinture des murs semblait écorchée, et un instrument chirurgical émettait un bruit strident à faire glacer le sang. Sur des chaises étaient assis Issac et deux inconnus au visage voilé par les ténèbres. Le premier, un homme trapu d'âge mûr possédait une longue chevelure grise qui s'arrêtait aux omoplates et était marquée par une calvitie, laissant le front et le centre dénués de cuir chevelu. Une barbichette mince décorait son menton rond et des yeux bruns perçants intimidaient les plus jeunes. Comme vêtement, il arborait une chemise blanche tachée et un pantalon brun crasseux et troué ainsi que de grosses bottes en cuir noir ressemblant à ceux d'un musicien heavy metal. Aussi, il combattait à mains nues comme le témoignent ses bras usés de blessures. Ce profil correspondait à celui de Kukilov, pirate primé à 68 millions de berrys. Beaucoup plus froid que ses homologues, il accueillit les nouveaux arrivants avec un simple hochement de tête. À côté de lui, l'ingénieur Franz réconfortait Abel, visiblement sous le choc et qui avait plusieurs bandages sur ses bras. Pourvu d'un quotient intellectuel très haut, Lenievov était assez mince et petit par rapport à la moyenne. De cheveux blond cendré, courts et plaqués vers l'arrière ornaient son front dégagé qui gardait une balafre subie lors de son enfance, des yeux bleus pâles telle la lune lui donnait un air doux et mélancolique, et une moustache épaisse cachait ses lèvres tendues. Il portait un t-shirt noir moulant et un jean d'un bleu délavé. Quant à son frère, il travaillait sur la table d'opération avec sa tenue de chirurgien de couleur turquoise. Haut de ses deux mètres et demi, Tomas s'apparentait à un squelette quant à la corpulence et ses cheveux en bataille ainsi que son nez crochu effrayaient les petits enfants. Ses yeux bruns, cachés par une paire de lunettes rondes, étaient mesquins et malveillants. On dirait le chirurgien privé de Satan.

En buvant par lampées du café noir, le docteur délaissa temporairement l'opération, au niveau de la moelle cervicale, qu'il effectuait sur sa charmante patiente, Beatrix. Auparavant, il avait examiné Duff avant de lui administrer un antidote extrêmement puissant qui éliminerait le poison en entier et les résidus seraient évacués par l'urine. Visiblement incapable de se détendre, il posa une main tremblante sur la paupière de Jared qu'il ouvrit afin de vérifier l'état de son oeil. Puis, d'autres petites vérifications eurent lieu pour les oreilles, la bouche, le réflexe patellaire, le nez, les testicules, le ventre, etc. À la fin, Macleod, très mal à l'aise, vit le spécialiste retirer ses mains tremblantes et ricaner.

-Tu es en bonne santé, mais tu as l'air blessé sérieusement au dos...

Irritée, Tatiana sépara les deux hommes avant donner une requête avec un ton ferme.

-Tu bois trop de café, Tomas! Mes amis implorent ton aide pour leur capitaine.

Kukilov réfléchit lors d'un petit moment, ce qui l'amena à trancher.

-Pas de problème, j'ai ta cousine à soigner! Voici ses vêtements.

En entendant cela, le pirate pervers sentit le sang circuler à toute vitesse à travers ses veines et son coeur battre la chamade. Il aurait enfin l'occasion de voir son amie nue.

-Je peux t'aider à compléter l'opération, Tomas.

Consternée du fait que quelqu'un profite de sa cousine pour voir ses parties génitales, la colère envahit l'esprit de Jackson qui s'emporta en frappant le front de son nouvel ami.

-Il est hors de question de faire cela, espèce d'obsédé sexuel...

Par la suite, Matias se rangea du côté de sa sauveuse.

-Et pervers par excellence, comme Ed le disait.

Voyant que son frère d'armes avait perdu la juste raison à cause de la passion sexuelle, le Squax se dirigea rapidement vers le frère de Franz pour saisir ses épaules délicates.

-Peux-tu faire revenir notre capitaine à la vie?

Malgré ses talents de chirurgien, Tomas était inapte, comme ses autres collègues de faire revivre un cadavre. Attristé et ne voulant pas dire la vérité de peur de déclencher la colère de certaines personnes, il garda sa bouche close et sa gorge se noua. Par contre, Franz pouvait bien lire les émotions de son frère et décida de répondre d'une façon implicite.

-Je pense que quelqu'un d'entre vous devra lui succéder.


Je prends un énorme risque en faisant mourir Edward, mais on le verra à l'action dans le prochain chapitre.
Et une petite question. Selon vous, qui succédera à Edward?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Sam 21 Jan 2012 13:35 
95 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 793
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Alors là :Chopper allucine: Edwardddddddddddd !!!
Je suis trop :Ussop big gloup: pour répondre à ta question, mais très bon chapitre encore une fois.
Sa manque de commentaire en ce moment.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Ven 10 Fév 2012 03:16 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Désolé pour l'attente et merci à l'Éternel. Voici le vingt-septième chapitre.

Dans un endroit inconnu, Edward Newgate se réveilla doucement et se rendit compte qu'il était à l'intérieur d'une sorte de cercueil noir où il était couché. En même temps, il sentit que ses blessures subies lors de son combat avec Roger s'étaient refermées comme si cette bataille n'avait pas eu lieu. Intrigué, il chercha sa hallebarde et la trouva à côté de son bras gauche, puis ouvrit la portière de sa prison sombre.

Les traits qui se dressaient devant ses yeux étaient bien étranges : l'horizon complètement dissimulé par un brouillard très épais et l'eau sur laquelle le cercueil semblait s'avancer prenait la couleur noire. Seule une chandelle illuminait les ténèbres. Aussi, ses poumons respiraient un air fort humide, voire aux limites du supportable.

Il attendit pendant une éternité jusqu'au moment que la brume se dissipa pour faire place à une plage au sable rouge sang où des poteaux acérés étaient érigés vers l'intérieur des terres, plus précisément au dessus d'une falaise mesurant une vingtaine de mètres. Comme arrière-plan, un ciel orange semblait sur le point d'exploser. À ses côtés, Newgate remarqua d'autres personnes de tous âges assises dans leurs cercueils respectifs. Ces barques étaient reliées à une chaloupe pilotée par un gobelin trapu à la peau verte marquée par la lèpre. Soudain, celui-ci lança un ordre d'une voix caverneuse.

-Descendez, votre quête dans le royaume de Solonea a débuté. Traversez tous les obstacles, et Solonea vous accordera un repos digne des rois.

Les passagers s'exécutèrent silencieusement, mais le fils de Joseph, maintenant sur la terre ferme, voulut avoir un peu de temps à parler avec le conducteur, habillé d'un simple pagne, qui devina ses intentions et lui en fit part.

-Je suis Koron. Ce n'est pas tous les jours que j'ai dû transporter, à l'aide du messager des âmes Thanatos, des personnes aussi lourdes de toi, Edward Newgate.

Encore confus, le pirate voulut des explications.

-Où suis-je? Comment connais-tu mon nom?

Koron caressa sa barbichette, puis répondit.

-Au royaume des morts. Je connais ton identité, car Thanatos a le don de lire dans le passé et les pensées du défunt, et il me parle parfois des identités de certaines âmes qui l'impressionnent. Tes exploits sont incroyables! Tu as même battu Vestia, un fait que Solonea n'en revient pas.

Là, les souvenirs de son tout dernier combat revinrent dans sa tête et il désira savoir davantage sur la déesse qu'il avait assassinée.

-Qu'il est-il arrivé à Vestia?

Perplexe, le gobelin réfléchit avant de donner sa réponse.

-On m'a dit que sa mère l'a condamnée à vivre avec Pathoiso dans la salle de torture. Au fait, fais attention! Il paraît que le gardien du premier niveau, autrefois Cerebrus, a été remplacé par des gens beaucoup plus puissants. En plus de ce niveau, tu en auras à franchir cinq autres, dont je ne détiens aucune information. Si tu ne réussis pas, tu serais emprisonné éternellement dans une dimension parallèle.

Un peu fatigué, le porteur s'apprêta à partir, mais il livra de derniers conseils.

-Tu n'as pas besoin de boire et de manger, mais tu peux ressentir la douleur. Les journées et les nuits se succèdent normalement, sauf que le temps est beaucoup plus court que dans le monde des vivants. Enfin, je dois aller poursuivre mon travail! Heureux de te rencontrer! Adieu.

Il partit, laissant alors le père d'Owen seul sur cette terre stérile où il suait déjà à grosses gouttes. Prenant les choses en main, ce dernier entreprit une longue marche, après avoir facilement escaladé la falaise, dans le désert. Aucune roche et plante n'y donnait un peu de diversité et la température avoisinait les cinquante degrés Celsius.

Une dizaine d'heures plus tard, le bandit défunt aperçut une violente tempête de sable souffler en sa direction. Étant donné l'absence de moyen de protection, il brava la mauvaise température en s'introduisant dans le vortex de sable où la visibilité était presque nulle. En parallèle, plusieurs autres personnes s'y trouvaient et une bonne partie d'entre elles cédèrent le pas avant d'être englouties par des sables mouvants dans d'horribles souffrances. Heureusement, celle-ci se calma graduellement, mais la nuit s'approchait à grands pas et le crépuscule fit apparaître un soleil rouge aveuglant. Devant lui se trouvait un rocher sur lequel se trouvait un autel autrefois réservé à Cerebrus, un horrible chien gros comme un dragon qui dévorait de pauvres âmes. À la place de l'animal, un vieil homme mince à la peau cuivrée et ridée prenait la position assise tout en épiant les moindres gestes des passeurs. Toutefois, l'arme de celui-ci attira l'attention du fils de Joseph qui se crispa : elle était un trident. Bouleversé, Newgate ne s'empêcha pas de crier.

-Ne me dites pas que c'est lui!

En effet, la personne en question l'avait déjà rencontré, il y a des dizaines d'années, et n'était autre que l'ancien amiral désirant fonder les jardins du soleil, Benjiro. Assoiffé de vengeance, l'indigène poussa un rire sardonique à déchirer les tympans, puis sauta vers le sol pour fixer cet enfant devenu adulte.

-Je t'attendais depuis si longtemps, Newgate! Goûte à mon trident! RAYON SOLAIRE

Son arme émana un rayon incandescent, qui pouvait faire fondre la roche, vers le pirate qui l'évita en décalant à sa droite. Puis, le colosse se présenta, à une vitesse folle, à un mètre du vieil homme afin d'attaquer.

-SERPENT SANGLANT

Il frappa le sol pour former une lame d'air qui vola en direction du coeur de l'officier, mais celui-ci se défendit.

-DÔME SOLAIRE

Le trident fut planté dans le sol et un dôme lumineux réduisit la lame à néant.

-SUPERNOVA

Le supérieur de Cathbad relâcha une partie de son énergie, ce qui fit grossir soudainement les limites du dôme. Surpris, Edward fut projeté loin derrière, mais l'arme de Mirandella avait protégé son corps. Contarié, le hors de la loi commença à utiliser ses pouvoirs.

-FISSURE CROISÉE

Ses paumes frappèrent la terre pour donner naissance à une fissure en forme de croix qui se développa sur son opposant. Alarmé, l'ancien amiral bondit dans les airs avant d'atterrir sur le rocher, puis fit le vide autour de lui afin de lancer une attaquer surpuissante.

-TEMPÊTE SOLAIRE

Grâce à son arme, le vieillard matérialisa une centaine de sphères remplies de feu solaire qui furent toutes bombardées en direction de son adversaire qui les encaissa malgré les brûlures. Voyant que le résultat était infructueux, Benjiro tenta une technique extrêmement pénible à maîtriser.

-CANON SOLAIRE

Cette fois-ci, ce fut une boule aux dimensions démentielles devant laquelle le capitaine des Dragons du soleil semblait une fourmi. Même nerveux, ce dernier réussit à dompter son envie de fuir devant ce soleil artificiel, qui s'avançait à toute vitesse vers lui, tout en mettant toute sa force musculaire dans ses bras.

-PULSATION SISMIQUE

D'un seul coup sec, mais très puissant, le descendant de Kull arrêta la trajectoire de la sphère en vue de la briser.

-MULTI-POING SISMIQUE

Il dirigea des coups de poing saccadés sur la paroi brûlante pour fissurer la surface de la boule avant de la casser en mille morceaux. Bien que sidéré, l'autochtone voulut surprendre le colosse.

-COUP DU TRIDENT SOLAIRE

Vif comme un chat, ce dernier se faufila au milieu des éclats dans le but de se rendre jusqu'à l'épaule de son ennemi sur laquelle il transperça la poitrine du fils de Joseph. En dépit de l'absence de protection, le pirate tint bon à cause de sa résistance, puis attrapa son agresseur avec sa grosse main.

-Tu as beau être puissant avec ton trident, mais tu devrais faire attention à tes vieux os! MASSUE SISMIQUE

Il abattit Benjiro sur son rocher d'observation, qui devint un amas de roches, en concentrant une zone sismique au niveau du corps svelte du vieux guerrier. Le choc fut si terrifiant que les os du squelette du haut gradé se brisèrent au point d'être irréparables en plus du fait que ces blessures étaient fatales. Mourant, l'ancien amiral resta couché et somma le vainqueur à l'écouter.

-Tu as surpassé beaucoup de tes rivaux, Newgate, mais tu ne pourras rien contre Solonea.

Ayant le visage bourru et dur comme le roc, le conjoint de Scarlett s'assit en position indienne avant d'interroger le vaincu.

-Dis donc, serais-tu natif de l'île de Druylam ou descends-tu de ses habitants?

Frappée par son intelligence, la Marine ouvrit les yeux dans l'angle le plus grand possible et soupira.

-Je suis le descendant des anciens habitants de cette île. Comment le sais-tu?

Là, le descendant de Thosoé lui récita les choses qu'il avait apprises lors de son combat contre Gol D Roger. De peur d'irriter le géant, le supérieur de Garalt répondit sans aucune hésitation.

-Je vénère bien Hélias, mais celui qui doit fonder les jardins du soleil est son fils illégitime Nova.

Satisfait des explications, Edward prit congé de l'agonisant en poursuivant son chemin vers le dernier niveau.

Toutefois, la reprise de la marche ne dura pas longtemps puisque la nuit tomba et les ténèbres lui empêchaient de voir adéquatement à l'horizon. Au moment qu'il décida de prendre une pause, le défunt aperçut un feu de joie s'allumer seulement à deux mètres de ses pieds. Par la suite, il entendit des chants aigus à faire glacer le sang et des claquements de sabots comme si quelqu'un dansait en effectuant des mouvements exagérés. En effet, derrière lui, une ribambelle de squelettes ambulants dépourvus de chair dansaient joyeusement d'un pas régulier. En léger retrait, un petit groupe des leurs jouaient des instruments ressemblant aux mascaras des hommes préhistoriques. Hypnotisé par cette danse macabre et la musique envoûtante, le petit-fils de Basil sentit ses paupières se fermer doucement et ses membres se détendre avant de tomber dans les bras de Morphée.

L'esprit de notre héros se baladait dans le royaume des songes, où des rêves se jouaient successivement. Actuellement, un d'entre eux ressemblait plutôt à un cauchemar : son corps était revenu à Rosarlino pour y être enterré aux côtés de son grand-père. Lors de ses funérailles, ses amis et les membres de sa famille pleuraient à chaudes larmes, surtout sa mère et le pauvre Owen qui semblait traumatisé ainsi que Jared qui récitait son oraison funèbre. Du côté de la Marine, elle avait appris rapidement son décès et se payait une fête grandiose où l'alcool coulait à flots et les belles femmes charmaient les soldats.

Ce fut alors dans l'effroi et la torpeur que le futur Barbe Blanche se réveilla dans le désert, devenu sombre comme le charbon. Par contre, fort heureusement pour lui, le feu de joie restait allumé, ce qui éclairait faiblement les alentours. Aussi, Newgate remarqua que les températures avaient brutalement chuté et un vent froid lui gelait la peau. Désireux de s'aventurer plus loin, Newgate s'empara d'une branche de bois, arracha une partie de son pantalon qu'il attacha avec celle-ci pour en faire une torche. Le visage pâle de crainte, le descendant d'Enki marcha doucement sans faire de bruit, mais son ventre heurta sur quelqu'un. Étonné, il recula de quelques pas et éclaira le visage de l'inconnu par le feu : cet individu, escorté de trois amis, ressemblait à un squelette ambulant habillé d'une armure rouillée de chevalier. Ce dernier tenait long glaive à la manche incrustée de pierres précieuses et un bouclier rond en bronze. Conduit par un cheval blanc, jadis majestueux, fantôme, il possédait un visage qui effrayait les guerriers les plus aguerris. Nommé Juan Carlos Basta, cet ancien chevalier, né vers 1125 et mort en 1188, servait sous les ordres du chef spirituel bolanique Saint Clément II sur l'île de Batico, à Grand Line. Lorsque son protecteur mourut, une tribu de barbares s'empara de cette île en 1177, et, par conséquent, Basta dut s'exiler en plus de devenir mercenaire. Il fut tué durant un combat lui opposant au calife Salazado. De son temps, il fut considéré un des plus grands combattants de Grand Line. Aux côtés de Juan Carlos se trouvait le premier empereur du royaume de Goa, à East Blue, Yuri Sukai, un homme cruel et mégalomane, qui avait réduit des peuples entiers à l'esclavage et fait bâtir le gigantesque palais du dragon noir où des nobles y résident encore. Né en 1070, il mourut assassiné dans son sommeil par des révolutionnaires en 1152. Véritable samouraï à l'armure rouge, Sukai maîtrisait dans l'art de combattre à deux épées et d'endurer les pires sévices. L'autre squelette était sans doute l'amiral Wilhem Gorman, un officier redoutable, né en 1351, qui effectua l'exploit de battre la triade Huang, composée des trois corsaires, tous des traîtres, Brian Wen, David Moore et Vladmir Ansmov. Vers 1406, il décéda des suites du paludisme après une expédition difficile dans une île tropicale du Nouveau Monde. Représenté par son costume de haut gradé parsemé de médailles, il arborait un revolver et une hallebarde. Le dernier squelette était une personne que le rival de Roger avait autrefois connue en tant qu'adversaire. Lorsque le feu éclaira la barbe verte, le regard diabolique et la cape rouge de l'individu, le père Owen s'emporta et voulut immédiatement attaquer.

-Barbe Verte! Tu vas regretter d'avoir tué mes amis à l'époque! ÂME DU GUERRIER

Celui-ci concentra toute son énergie pour envoyer une lame d'air lumineuse aux dimensions extraordinaires qui balaya tout ce qui se retrouvait sur son passage. Alarmés, Fernando et Yuri travaillèrent en concert pour la repousser. L'ancien empereur de Goa bougea en premier.

-DOUBLE MURAILLE

En gonflant ses muscles à fond, le samouraï asséna un double coup de katana pour mater le phénomène. Pendant son prodigieux effort, son allié fit enflammer son arme avant de riposter.

-TSUNAMI ENFLAMMÉ

En frappant à son tour, Guzo put faire disparaître la manifestation de circulation d'air en plus de former une vague de feu qui s'abattit sur l'ancien amoureux de Cathleen. Face à cet obstacle pétrifiant, le colosse resta tranquille et parvint à le démolir.

-POING SISMIQUE DESTRUCTEUR

En dirigeant un coup de poing vif vers l'élément, l'effet sismique combiné au fluide fit craqueler le feu qui s'éteignit. En dépit de la force de son ennemi, Juan Carlos, grâce à sa monture, décida de s'avancer.

-ÉCLAIR FULGURANT

En un rien de temps, le cheval passa à travers le fils de Clara, et Basta en profita dans le but de porter un coup de glaive qui lui décapiterait le cou. Toutefois, ce fut le pirate qui fut le plus vite.

-PRISE DE LA STATUE

Il lui suffit de situer son arme de façon qu'elle atteigne le flanc de l'équidé et la taille du cavalier, ce qui se produisit. Blessé, le destrier trébucha et le mercenaire tomba sur le sol. Furieux, Wilhem se prépara à lancer une technique très dangereuse.

-LAMES DE FEU D'ARTIFICE

Aussi vif que les autres combattants, l'ancien amiral constitua une pléiade de de petites lames d'air acérées qui volèrent en direction du descendant de Kull. En même temps, Sukai sauta haut dans les air, donnant alors un signal à la Marine.

-SOUCOUPE D'AIR

Sa hallebarde dessina un cercle qui se transforma en une lame d'air sur laquelle les pieds du natif d'East Blue atterrirent. Pour l'étape suivante, Barbe Verte pointa son sabre vers la pluie de lames d'air.

-FEU D'ARTIFICE ENFLAMMÉ

Le feu s'intégra dans celles-ci qui devinrent ardentes au point de faire fondre les organes. Quant au despote, il semblait se concentrer à préparer une attaque d'une brutalité hors de commun.

-LES HUITS BRAS DE SHIVA

En rassemblant une quantité infinie d'énergie spirituelle, il arriva à multiplier le niveau de sa force physique par huit tout en dégageant une illusion de huit bras à la place de quatre bras. Comme position, ses katanas étaient croisés. Newgate savait qu'une seule erreur, dans ces circonstances, pourrait lui coûter la vie. Décidé, il passa à la contre-attaque.

-LAME SISMIQUE EXPANSIVE

En équipe avec le haki, le pouvoir du fruit de démon envahit la lame de son arme, puis le fluide fit tripler la force de son propriétaire avant que ce dernier abattit violemment son arme sur le front ennemi. Petite au départ, l'aura sismique prit de l'ampleur et toucha tous les combattants qui absorbèrent des chocs très douloureux. Pour couronner le tout, cette manifestation d'énergie forma un cratère gigantesque en projetant les roches et le sable très loin.
Une minute plus tard, les belligérants, sonnés, ne s'étaient pas encore relevés, mais Juan Carlos, moins touché, était le premier à essayer de se mettre debout. Ce dernier pesta contre son attaqueur.

-C'est impossible. Nous, les quatre généraux du royaume des morts, avons été engagés par Solonea pour surveiller les confins du désert et la frontière entre les deux premiers niveaux. Cependant, nous allons nous resaisir.

En entendant cela, le pirate oublia sa douleur et se leva afin d'engager le second round.

-Si tu le veux! Amène-toi! VENT DU DIABLE

Il porta un coup horizontal en direction du serviteur de Clément II qui chargea à son tour.

-ÉPÉE MYSTIQUE

En centralisant son énergie dans son glaive qui acquiert une puissance et une résistance monstrueuses, le chevalier sentait renaître de ses cendres.

-CERCLE SACRÉ

Rapidement, il dessina un cercle à l'aide de son arme avant de bloquer efficacement l'attaque de son opposant avec un coup vertical qui fit échapper la hallebarde. Pris de court, Edward dut voir celui-ci prendre l'avantage.

-FOURREAU SACRÉ

Basta envoya un coup d'estoc fulgurant vers le coeur du fils de Clara, mais ce dernier eut le temps d'attraper, malgré les coupures sur ses paumes, solidement la lame de l'épée.

-SÉISME LOCALISÉ DESTRUCTEUR

Ses mains générèrent un tremblement de terre très intense qui fit casser le glaive en mille morceaux. Devant un Juan Carlos Basta stupéfié, le petit-fils de Basil eut le droit de donner le coup de grâce.

-PAUMES SISMIQUES FULGURANTES

Grâce à ses paumes, il asséna un coup étourdissant qui fit trembler la cage thoracique du squelette ambulant jusqu'à elle se rompit. Par conséquent, une âme noire fut délivrée de sa prison squelettique, laissant le mercenaire dans un état d'objet inactif. Terrorisés, Yuri et Wilhem unirent leurs forces.

-UNION DES LAMES

Chacun asséna un coup qui forma une lame d'air très tranchante qui fusionna avec l'autre avant de ressembler à une spirale lumineuse capable de traverser tous les obstacles. Après avoir ramassé sa hallebarde, le futur empereur répliqua.

-SPECTRE MEURTRIER

Rapide comme l'éclair et en actionnant un champ sismique autour de lui, Newgate réussit à décapiter la spirale en raison que le tremblement de terre affaiblissait les lames d'air, puis les deux généraux qui virent leur âme partir. Le petit-fils de Basil n'eut pas le temps de savourer sa victoire, car son vieux rival ripostait déjà.

-SANGSES ENFLAMÉES

Le feu matérialisé par le haki donna corps à une armée de sangsues de feu qui se collèrent sur le dos du colosse qui fut brûlé à 65 %. Oppressé, celui-ci se tourna vers Guzo qui n'avait pas l'air vouloir rire.

-Tu es devenu un vrai monstre! Comment ferai-je mon rapport à mon supérieur?
FOUET ENFLAMMÉ

Un fouet de feu fut créé et destiné à atteindre le visage de son adversaire. Véloce et grâce à son fluide, le descendant de Seth l'attrapa et le tira vers lui, mais Fernando réagit sans perdre de temps.

-SPHÈRE BOUCLIER DE FEU

Son sabre projeta un bouclier enflammé rond en vue de bloquer la trajectoire du mouvement. Toutefois, Edward, devenu beaucoup plus fort depuis le massacre des Fils de la liberté, en fit fi.

-COUDE SISMIQUE

Il plia son coude et une zone sismique enveloppa ce membre. Alors, le père d'Owen arriva à percuter la protection de son ennemi avant de toucher ce dernier, dont ses os se cassèrent avec le choc du tremblement de terre. Vaincu, Barbe Verte lâcha son arme et se soumit au gagnant.

-Fais ce que tu veux, mais sache que mes alliés te traqueront comme des chiens.

Pendant qu'il s'exprimait, un inconnu surgit de nulle par un portail. Mesurant environ deux mètres et ayant un corps bien bâti, il arborait un habit blanc et noir issu du dix-neuvième siècle avec une cape rouge sang. Ses cheveux noirs luisants et plaqués vers l'arrière lui donnaient l'air d'un riche homme, mais sa peau aussi pâle d'un drap et ses crocs confirmaient le fait qu'il était un vampire. Jadis, il régnait, il y a trois cents ans, sur un fief à West Blue sous les ordres du suzerain Jaroslav le Chauve. À la fin de sa vie et dans la cinquantaine, il dut s'enrôler dans l'armée du fils de Jaroslav, Josip sans peur afin de repousser la tribu sauvage des Culaans hors de son territoire. Fait prisonnier par les Culaans, il fut pendu à l'an 1192. Cet être belliqueux ayant une généalogique mystérieuse se nommait le seigneur Roman Ilitch Palov.

Tranquille dans son château, il avait senti les violentes secousses avant de décider d'inspecter le terrain jusqu'il repère son acolyte. Fou de rage en observant que le nouvel arrivé avait éliminé les trois autres généraux, il fixa Fernando avec ses yeux cruels.

-Espèce d'incapable!

Il transperça le sternum de celui-ci avec ses doigts. Il s'ensuivit que Barbe Verte gesticula et poussa un cri rauque qui évacua son âme. Semblant ignorer le vainqueur, il se contenta d'articuler quelques menaces.

-Va au deuxième niveau et les deux géants siamois Kondur et Pataro t'infligeront d'horribles souffrances. Moi, je suis au cinquième niveau.

Sur ce, Roman disparut en franchissant le portail, laissant son nouvel ennemi seul.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Mar 21 Fév 2012 20:43 
95 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 793
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
:luffy langue: Beau combat :luffy langue:
Est ce que Edward serai en Enfer ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Lun 5 Mar 2012 04:02 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Ce n'est pas pour sortir un chapitre, mais pour vous annoncer une plus ou moins mauvaise nouvelle.

De ces temps, je suis très occupé, car je suis rendu dans une période où je dois terminer plusieurs travaux et réviser pour des examens. Donc, j'ai moins de temps pour écrire des chapitres.

Mille excuses aux fans et prière de vous vous armer de patience.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Jeu 29 Mar 2012 15:35 
95 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 793
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Voila qui laisse du temps pour bien relire les chapitres et bonne chance.

_________________
Image


Dernière édition par L'éternel le Ven 17 Aoû 2012 13:01, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Sam 31 Mar 2012 15:30 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Désolé de vous avoir fait tant attendre. La tempête (scolaire) est enfin passée. Le royaume de Solonea ressemble à l'enfer, mais il n'existe pas dans monde onepiecien un paradis et un enfer. Voici le vingt-huitième chapitre.

Encore intrigué par la visite du vampire, Edward Newgate recommença à marcher dans le désert, mais le lever du soleil ne tarda pas, lui aidant alors à observer l'horizon. Un kilomètre plus loin, il aperçut un cours d'eau qui se perdait dans une grotte, située au pied d'une haute chaîne montagneuse, aux dimensions extraordinaires. Ayant assez de marcher sur le sable, celui-ci tenta d'emprunter ce nouveau chemin. Une fois dans les ténèbres de la prison rocheuse et sous les stalactites acérées, l'humidité remplaça l'air sec et des chauves-souris, en bandes, poussaient des cris stridents avant de s'installer sur leur perche naturelle sur laquelle ils se reposeraient jusqu'à la tombée de la nuit. Plus près de la sortie, une végétation y prenait place et ressemblait à celle d'un climat subtropical. En contemplant les immenses fougères, les petits palmiers colorés et les fleurs comme l'oiseau du paradis, le pirate jurait que la forêt devait être magnifique, mais ce fut complètement une autre chose. En fait, l'interminable cime forestière rendait les lieux drôlement sombres avec un ciel pourpre et des troncs cabossés. Pour ajouter à cette ambiance terrifiante, des plantes carnivores ouvraient leurs bouches à répétition en rejetant une substance acide, des serpents rampaient un peu partout et des armées d'insectes volaient bas. Les pieds du défunt s'enfonçaient dans le sol marécageux rempli de vers de terre. À l'horizon, des fantômes souffrants sortaient d'un brouillard dense en riant comme des damnés. Bravant sa peur, le descendant de Kull se fraya un chemin en plein milieu de la végétation sans incident majeur jusqu'à apercevoir que la forêt vierge régressait en forêt secondaire, beaucoup plus clairsemée. En même temps, il tomba sur un sentier en terre battue sur lequel une douzaine d'hommes et de femmes, entièrement nus et visiblement maltraités par des ecchymoses et hématomes encore récents, marchaient péniblement en faisant entrechoquer leurs chaînes au cou. En fait, elles devaient transporter, sous la supervision de deux contre-maîtres qui les flagellait régulièrement pour les faire accélérer, des sortes de briques. Trouvant cela inacceptable, ce dernier décida d'intervenir en bloquant le chemin au groupe. Consternés, les deux surveillants oublièrent leurs prisonniers afin de se concentrer sur l'étranger. Le premier, habillé d'un épais manteau brun en haillons et de, bottes noires lourdes, avait des cheveux roux crasseux, un visage pâle et des yeux avec des cernes dignes d'un zombie et un corps assez mince. Aussi, un poignard reposait dans un fourreau qui pendait sur sa ceinture. Nommé Diego Santoris et né en 1341, cet homme, devenu chasseur de primes dans North Blue à l'âge précoce de quatorze ans, s'était recyclé dans le monde royal de l'île de Mauriaso, à Grand Line, où le peu scrupuleux roi Petra lui payait pour assassiner d'autres monarques qui lui déplaisaient dans sa quête de pouvoir mondial. Auteur d'environ cinq cents meurtres importants, il fut arrêté par la Marine avec Petra. Lors de leur procès, les deux complices furent condamnés à la peine capitale. La veille de son exécution, il se suicida, à 37 ans, en déclenchant une muniterie dans la prison. De son temps, celui-ci était considéré comme un des combattants les plus agiles. Le deuxième, qui était le vice-amiral Lars Christiaan Thorensen, excellait dans les arts martiaux et avait inventé de nombreuses techniques impliquant le combat aux poings américains avec une lame et des petits pics. Homme âgé au corps de culturiste qui portait son costume traditionnel de la Marine, son visage arborait une longue balafre traversant son oeil gauche et sa bouche et ses yeux bleu azur semblaient envoûter les autres. Originaire de Grand Line, il naquit en 1394 pour ensuite connaître une grande carrière au sein de la Marine qui se termina abruptement suite à son congédiement inique par l'amiral en chef Olivera Manuel Franco. Rival de Thorensen depuis des années, Franco n'appréciait pas les épisodes de désobéissance chez ce dernier qui a, en plus, séduit sa petite soeur destinée à marier le roi d'Abalasta Mènes, son grand allié. Déchu, Lars Christiaan prit sa retraite, mais celle-ci ne dura jusqu'un an puisqu'il succomba à une crise cardiaque le jour de son anniversaire en 1465. À l'époque, ses pairs lui considéraient comme un excellent pugiliste capable de surmonter des blessures qui, habituellement, seraient mortelles.
Reprenant ses esprits, Diego regarda le corps imposant du père d'Owen d'une manière dédaigneuse.

-Que fais-tu ici morveux?

D'un ton ferme, Thorensen s'adressa au colosse tout en gonflant ses muscles.

-Sais-tu quel est le châtiment pour s'opposer aux soldats du deuxième niveau? Être dévoré par les géants siamois. MÂCHOIRE

D'un seul trait, le vice-amiral se rua sur son ennemi afin de lui porter un coup de poing visant à casser la mâchoire. Alerte, le pirate réagit à temps.

-SERPENT SANGLANT

Il répliqua en frappant le sol plusieurs fois, ce qui forma des lames d'air qui bloqua la course du natif de Grand Line.

-ABSORPTION

Ayant deux poings américains spécialement dotés de la capacité d'absorber les lames d'air, ce dernier utilisa ces atouts pour lancer une attaque encore plus redoutable sur le fils de Joseph.

-LAMES CROISÉES

Comme s'il donnait deux coups d'épée en diagonale, le boxeur envoya deux lames d'air croisées en direction du torse de son adversaire.

-CORNE REMPART

En mettant toutes ses forces dans les muscles de son bras, Edward tenta, avec succès, de bloquer la croix à l'aide d'un coup vertical en haut. Par la suite, il eut une idée : contre-attaquer.

-POING SISMIQUE

En enveloppant son poing d'une zone sismique active, Newgate dirigea un coup d'une puissance impressionnante vers son opposant qui prépara la défense.

-POING CATALYSEUR

Ce fut un coup de poing expédié, après une concentration minitueuse de forces, toucha celui du descendant de Thosoé, libérant alors une onde de choc gigantesque dans l'environnement. Cependant, Santoris intervint en faveur de son ami.

-MULTIFOURREAU

Rapide et sournois, celui-ci transperça, à maintes reprises, lâchement le dos du futur Barbe Blanche, ce qui lui fit affaiblir face à Lars Christiaan qui eut le dessus devant le défunt capitaine ayant baissé sa garde et échappé sa hallebarde.

-ESCABEAU

Un poing américain allant vers la droite et l'autre, vers la gauche, l'officier réussit à entailler sérieusement le ventre du rival de Roger qui saigna abondamment. N'ayant pas de pitié, Thorensen poursuivit la torture.

-BOMBARDEMENT

Il cribla l'abdomen du pirate de coups saccadés qui blessèrent les muscles abdominaux. De son côté, le tueur professionnel donna le coup de grâce.

-SECTION DE LA MOELLE ÉPINIÈRE

D'une manière infaillible, Diego tenta de sectionner la colonne vertébrale de son adversaire, mais l'effort fut vain.

-ÉCRASEMENT SISMIQUE

En bravant sa souffrance, Newgate attrapa Santoris d'une seule main et le projeta brutalement contre le haut gradé tout en formant une zone sismique qui les fit sonner. Redevenant dominant, le fils de Clara enchaîna deux techniques.

-MÉGAPOING SISMIQUE

En quintuplant sa force physique, le pirate réussit à asséner, vers ses opposants, un coup de poing « sismique » d'une puissance hors de commun qui enleva immédiatement la vie à l’ancien collaborateur de Petra. Toutefois, l'autre combattant, plus résistant, survécut, mais il ressentait trop de douleur pour pouvoir se battre. Encore capable de retraiter, Lars Christiaan cracha du sang, proféra quelques jurons et avertit le vainqueur.

-Tu l'auras voulu! Tu subiras la colère des géants siamois!

Sur ce, il s'enfuit péniblement. Pourtant libre de le pourchasser facilement, le futur empereur préféra de ne pas le suivre afin de ne pas tomber dans un piège. Par conséquent, il tourna la tête vers l'endroit où il avait aperçu les esclaves. Par contre, ils étaient aussi disparus en laissant les matériaux de construction derrière lui sauf une femme, assise sur la boue, qui semblait horrifiée. Curieux, ce dernier se pencha vers elle pour étudier son profil. Très rapidement, il constata que celui-ci, même un peu mal en point, correspondait à la splendide Cathleen, une femme qu'il avait jadis tellement aimée. Sentant replonger dans son passé et rajeunir tout en oubliant tous les épreuves qu'il avait traversées depuis son affront contre Barbe Verte, le conjoint de Scarlett murmura en pleurant d'émotion.

-Ça faisait tellement longtemps, Cath...

Voyant qu'elle restait craintive, le hors de la loi déduisit que celle-ci ne l'avait pas reconnu sûrement à cause de sa grande taille. Surmontant ses émotions, il dévoila son identifié.

-Tu ne me reconnais pas... C'est moi, Edward Newgate.

Sous le choc, la jolie autochtone contempla le visage de son ancien amant, qui n'avait pas vraiment changé au cours du temps, avant de sauter dans les bras d'Edward qui la levèrent. Lorsque leurs visages furent séparés de seulement quelques centimètres, ils s'embrassèrent passionnément pour la première fois depuis des années.

Beaucoup plus loin, un immense chantier de construction était installé où des ouvriers, flagellés par des contre-maîtres peu scrupuleux, travaillaient à mettre des briques jaunes en terre cuite qui semblaient former une future pyramide à étages haute de cinq cents mètres et d'une largeur d'un kilomètre. À côté du site se trouvaient plusieurs autres bâtiments dignes d'un mégalomane : une fondation de sphinx ayant des yeux parsemés de pierres précieuses; un temple soutenu par des colonnes sur laquelle étaient gravés des hiéroglyphes sur la vie d'un roi et une piscine y pouvait accueillir quelques géants; un ensemble de sept obélisques en granit, dont le sommet est proche des nuages; une statue de taille naturelle d'un géant couronné par un couvre-chef cylindrique qui semblait dominer un adversaire en saisissant ses cheveux et en brandissant une épée. Les autres bâtisses, beaucoup moins imposantes, en terre cuite étaient massées près de la végétation et de quelques cours d'eau.

Seul autour ces monuments, Heinrich Hohmein, qui était devenu un des chefs des contremaîtres, avait appris que Kondur et Pataro lui avaient convoqué à un entretien privé. Or, il avait intérêt à obéir le plus tôt possible, car ces siamois ne toléraient pas le retard. Si un de ses hommes les déplaisaient, ceux-ci les dévoraient. Donc, il gagna immédiatement le temple où plusieurs serviteurs géants, chacun habillé d'une tunique, vaquaient à leurs occupations dans la cuisine, la salle de bains, les appartements privés et celle du trône. Sur le couloir accédant à la pièce du trône, il y avait deux rangées de soldats géants se tenant droits en position de défense avec une lance. Habillés d'un casque, d'une armure en acier pour le torse, d'une tunique verte avec un jupon et des sandales, ces derniers constituaient la garde personnelle du temple. Au fond, deux d'entre eux ouvrirent une porte en or pour que l'invité puisse pénétrer dans la pièce royale. Celle était profonde et parsemée de fresques, exposant les exploits de rois, ocres sur des murs gris. Au centre se trouvait un immense trône en marbre sur lequel étaient assis les géants, siamois par deux têtes, mais le reste de leur corps prenait seulement des dimensions un peu plus grandes que la moyenne. Très larges et mesurant quarante-cinq mètres de hauteur, ceux-ci étaient habillés comme les soldats sauf que l'armure était en or et reliée à une majestueuse cape rouge en plus du fait que leurs deux bras dignes d'un culturiste comportaient des tatouages tribaux rouges. De courts cheveux blancs bouclés, des yeux bruns perçants, et un nez costaud ornaient leurs visages joufflus et ridés. Comme enseigne royale, ils portaient chacun une couronne en feuilles de laurier dorées. À côté de son siège, une pile de cadavres humains attendaient à être mangé.

L'histoire de leur peuple remonte à des temps immémoriaux. Les historiens légendaires écrivaient qu'après les dragons, il eut deux types d'êtres vivants à prospérer sur le monde : les hommes et les géants. Assoiffées de pouvoir, ces deux espèces se livrèrent dans une guerre d'une atrocité hors de commun qui dura mille ans après laquelle le chef des géants, Ymir, capitula. Maintenant très peu nombreux, les survivants géants naviguèrent vers des terres inconnues regroupant le Nouveau Monde. Les plus puissants s'installèrent à Erbaf où la paix régna pendant environ mille cinq cents ans. Toutefois, un de leurs descendants, Surt, voulait venger ses ancêtres pour leur défaite humiliante subie jadis. Avec son esprit patriotique, il réussit à regrouper des centaines de ses amis dans une campagne sauvage de conquête des îles voisines où les humains, menés par un groupe de géants pacifiques et leur leader Thyrim, furent exterminés. Après sa victoire, Surt se couronna roi, et pendant son règne long de 465 ans, presque toute la population du Nouveau Monde, hormis Erbaf, fut réduite à néant et une civilisation authentique, qui se modifia avec le temps, fit son apparition (gréco & romano-Égyptienne), comme le confirment les pyramides. La dynastie « surtienne », fondée vers -2200, se perdura pendant environ deux mille cinq cents ans. Son dernier roi, appelé Hrungir II, était en effet ces deux géants siamois. Montant sur le trône après la mort prématurée de son père Idunn III, celui-ci chercha à restaurer, en vain, l'hégémonie de son royaume qui avait davantage de difficultés à gérer les îles conquises et de mettre un groupe d’aristocrates géants désirant usurper le trône avant d'installer une aristocratie. Le vase déborda quand les partisans de l'aristocratie assassinèrent, lors d'une nuit, trois conseillers du roi. Furieux, Hrungir II ouvrit les hostilités, entraînant Erbaf dans une guerre civile qui dévasta le royaume, ne s'en remettant jamais. Quant au monarque, il mourut, à l'âge de deux cent soixante-douze ans, bravement au combat par une lance logée dans son coeur. Une fois séjourné au royaume de Solonea, il gagna la confiance de la majorité des géants défunts pour former une nouvelle cité sur le deuxième niveau.

Heinrich s'inclina respectueusement devant son nouveau roi qui le salua en levant sa main, après avoir frappé légèrement son armure.

-Mon cher Heinrich, j'ai reçu la visite de Roman ce matin.

Sceptique, l'ancien colonel demanda des explications.

-C'est à dire?

Hrungir II tapa sur sa chaise et s'écria tellement fort que le son était aisément perceptible à l'extérieur.

-Un des défunts, récemment arrivé, a tout détruit ce qui se retrouvait sur son passage au premier niveau en tuant le gardien Benjiiro et les cinq généraux squelettes.

En respirant profondément par le nez, l'oncle de Sven tenta une réponse.

-Veux-tu que je le bloque?

S'apprêtant à confirmer cette déduction, un bruit épouvantable intercepta la conversation. À vrai dire, Lars Christiaan venait d'arriver au temple, et commença à parler.

-Désolé de vous intercepter, mais c'est une urgence. L'intrus en question vient de s'infiltrer dans le deuxième niveau. Il vient de tuer Diego!

Surpris, le frère d'Adameus répliqua en posant une question.

-Qui est-il?

Les siamois lui dévoilèrent le nom sans hésitation.

-Roman m'a dit que son nom était Edward Newgate.

Se rappelant de sa défaite contre ce même homme, le sang bouillonna dans les veines de l'épéiste. Il désirait ardemment se venger. Par contre, ce fut le roi qui clôt la discussion en tonnant.

-NE ME DÉCEVEZ PAS!


À la sortie de la forêt, les deux anciens amants discutaient encore et Edward avait raconté toutes ses aventures depuis la dissolution des Fils de la liberté.

-Si je comprends bien, tu es allé sur les Territoires du nord où tu as rencontré ton ancêtre Kull. Puis, tu as mangé un fruit de démon avant que Kull te donne ses propres pouvoirs, résuma Cathleen.

-C'est à peu près cela, confirma Newgate, mais ces pouvoirs sont regroupés dans une sorte d'âme.

Lorsqu'ils aboutirent à l'orée de la forêt, Heinrich et Lars Christiaan, visiblement amoché, attendaient de pied ferme. Consterné de retrouver son ancien ennemi, le fils de Joseph n'arriva pas à émettre un seul son. Assoiffé de vengeance, Thorensen somma à son camarade, même si ce dernier était son supérieur, de rester à l'arrière.

-Heinrich, je m'occupe d'eux en premier!

Quant à la femme, ayant emprunté les habits de Diego et son poignard, elle se plaça à l'avant de son ami pour le défendre.

Pendant ce temps, après avoir prévenu Hrungir II, Roman se rendit au dernier niveau de l'enfer où la chaleur était insupportable en plus des petits ruisseaux de lave. Devant, un immense globe de ténèbres semblait bloquer le chemin. En fait, il était un portail que Palov emprunta. Soudain, les températures baissèrent à un niveau confortable et une odeur nauséabonde de sueur le fit presque vomir son repas. Deux gardes de profil costaud et ressemblant largement à celui d'un loup-garou très malpropre, habillés d'une tunique verte en lambeaux, lui bloquèrent le chemin. Un d'entre eux alluma une torche afin d'examiner le nouvel arrivé. Ses craintes se dissipèrent et son visage, auparavant hostile, devint amical puisque ce vampire n'était pas un intrus, mais un allié. D'une voix crade, la bête, tout en donnant la torche à l'ancien serviteur de Jaroslav, approuva sa présence.

-Nous te laissons entrer dans le domaine privé de Solonea. Prends cette torche!

En guise de remerciement, le natif de West Blue hocha la tête avant de continuer son chemin. Dans son for intérieur, Roman ne craignait ni les loups-garous, ni ses adversaires, ni le gros Hrungir, ni les généraux squelettes qui pouvaient se rebeller, ni Edward Newgate, ni ses adversaires de son vivant, mais bien la déesse des ténèbres et sa petite armée personnelle, en majorité composée de femmes souvent très laides, dénudées et métamorphosées en diverses formes comme en mortes-vivantes, en naga, en goules, en femmes-lézards et en vieillardes. À cela s'ajoutait l'amant de la déesse, l'ancien roi Vartan. Vartan avait vécu bien avant Kull et Hrungir — vers -1200 selon les historiens — et régnait sur un empire et royaume s'étendant sur la presque totalité de la planète grâce à la supériorité technologique, surtout la maîtrise du bois, de son peuple, les Merrians. Aussi, ils furent une des premières nations à édifier des temples religieux adéquatement gérés par les prêtres et les prêtresses, dont deux dédiés à Solonea ainsi que le bâtiment où le fils de Vestia avait tué Belzébuuth. Par contre, ce dernier possédait hélas de nombreux ennemis en raison de sa cruauté envers les peuples conquis et sa dureté envers les nobles merrians. Vers la fin de son règne, des tribus barbares, autrefois ennemis, décidèrent de s'allier, puis réussir à reconquérir les territoires qui leur appartenaient grâce aux nobles insatisfaits de leur roi. En même temps, leurs forgerons découvrirent l'alliage de fer, nettement supérieur à celui du bronze. Puissamment armés jusqu'aux dents et menés par le général suprême Ulrich, ces barbares assiégèrent la capitale de l'empire, Lilotha, tout en éliminant facilement les Merrians restés fidèles à l'empereur. Lilotha abritait une gigantesque tour en bois ressemblant à un cône auquel le sommet était réservé aux rituels reliés à la déification de Solonea. De plus en plus encerclé et voyant sa famille se ranger aux côtés d'Ulrich qui avait décidé d'épouser la femme de celui-ci, la belle Irina, Vartan, refusant de se soumettre à son ennemi, abandonna les combats et se réfugia au sommet. Son garde du corps prépara un bûcher sur l'autel de Solonea en y mettant des branches et du foin avant que le roi se place en plein centre des branchages. Puis, il se fit verser de l'huile. À son signal, le garde alluma une torche et la jeta dans le bûcher. Le feu incinéra très rapidement les deux hommes avant de se propager dans la tour, effrayant alors les vainqueurs et la population locale qui commencèrent à s'enfuir. Cependant, l'incendie, déjà chaotique, toucha les maisons et les magasins en bois, ce qui encercla les envahisseurs qui furent brûlés vivant. Ce feu sacré s'éteignit le lendemain avec la pluie, mais Lilotha était entièrement rasée et aucun humain n'y avait survécu. Ainsi se termina le règne de 23 ans de Vartan. Une fois au royaume des morts, il s'enrôla dans l'armée de Solonea où il se dévoua coeur et âme au bon service de la déesse. Avec le temps, il gravit les échelons et les deux personnes en question se voyaient plus souvent. Un jour, Solonea dévoila ses sentiments à ce dernier, et depuis, ils furent amants.
Après à peine quelques secondes de marche, Palov se retrouva dans une pièce ronde où plusieurs membres de l'armée, qui ne s'entraînaient pas, festoyaient sans cesse. Certains cas se livraient à des orgies de nourritures et de sexe comme des gros porcs : des squelettes richement habillés buvaient avec de vieilles dames très peu habillées, à la peau molle et aux dents en décomposition; des femmes visiblement mutilées par le fouet caressaient et embrassaient le visage de guerriers depétris au corps couvert d'une armure de combat; des loups-garous et des naga saouls faisaient l'amour ou s'entre-tuaient en laissant des mares de sang vert que des lépreux léchaient; des liches dévoraient des morceaux de cadavre humain pour assouvir leur appétit vorace; des morts-vivants momifiés dansaient et chantaient à tue-tête; des cyclopes effectuaient des démonstrations de lutte; et bien d'autres excès.
Homme hautement raffiné qui appréciait les jeunes femmes humaines, Roman plaignait ce désordre dégoûtant et repoussait en vitesse les gorgones qui lui proposaient de coucher avec elles.
Arrivé à la salle du trône divin où le sol était invisible par une sorte de fumée bleue éclairée par des torches émanant un feu blanc, il aperçut de grandes femmes à la peau affreusement pâle, qui possédaient de très longs cheveux de couleur rouge, des yeux jaunes, un col en cuir attaché au cou et des bijoux un peu partout sur le corps. Entièrement nues et mouvant avec grâce, celles ouvrirent un rideau invisible, dévoilant alors le couple Solonea-Vartan. Souveraine du royaume des morts, la déesse, de taille moyenne et au corps un peu joufflu, avait une peau pourpre aussi lisse que celle d'un bébé, des yeux complètement noirs et de cheveux mi-longs de la même couleur. Ses longs ongles faisaient contraste avec ses petites mains et pieds et sa longue langue fourchue ressemblait à celle d'un serpent. Malgré ces aspects du corps un peu laid, celui-ci offrait de courbes très généreuses et des hanches rondes et puissantes. Comme vêtement, elle arborait une robe blanche plus ou moins opaque sans attaches par les deux côtés gauche et droite, qui s'étendait des épaules aux genoux et qu'une corde en assurait l'absence de mouvements involontaires de la robe. En guise de titre de régente, une couronne de pics argentée reposait sur sa tête. En ce moment, elle prenait place sur un trône en pierre, jusqu'à côté de Vartan qui se tenait debout.
De longs cheveux grisonnants descendant aux omoplates décoraient son visage de mort-vivant, avec le deux cinquième recouvert de peau uniquement, des yeux verts injectés de sang, des dents brunes, ses oreilles manquantes et sa langue bleue. Le reste de son profil était toutefois caché par une armure composée de bronze et de cuir, surtout renforcée sur son torse et ses épaules. Semblant boîter, ce dernier s'appuyait sur le pommeau d'une épée en bronze avec une hauteur et une longueur considérable.
Domptant sa peur, Roman se prosterna très bas devant le duo. Après quelques secondes, la mère de Vestia lui ordonna de se relever tout en le sermonnant.

-Relève-toi! Tu es venu dans nos appartements sans nous prévenir.

Ne sachant plus où commencer, le vampire eut beaucoup de difficulté à articuler.

-Ma reine, un des nouveaux morts, nommé Edward Newgate, vient d'anéantir les généraux squelettes et le gardien du désert.

Étonnée de cette invasion et de l'élimination de six des plus puissants combattants, la mère de Vestia invita au natif de West Blue à davantage parler.

-Tiens! Lui, quand nous l'attraperons, il aura droit à un séjour au Tartare au troisième niveau. Au fait, c'est l'heure où je prends habituellement mon bain.

En entendant cette réplique, les courtisanes unirent leurs forces pour transporter une grande baignoire en vitre vers leur maîtresse. Très rapidement, l'ancien serviteur de Jaroslav le chauve se rendit compte qu'elle allait s'installer dans un bain rempli de serpents comme des boas, couleuvres, à sonnettes, cobras, aspics, vipères, mambas, pythons, etc. Quand il était enfant, un serpent venimeux l'avait mordu dans un champ. Empoisonné, il frôla la mort, mais l'apothicaire de son village possédait un antidote efficace contre la morsure des serpents qu'il avait donnée. Depuis, il affiche une peur bleue de ces reptiles sans pattes. À la vue de ceux-ci, il fut aux prises avec des nausées qu’il essaya de contrôler.
De manière galante, Vartan ôta doucement le vêtement de son amante en détachant la corde et en glissant la robe vers le sol. Nue, Solonea embarqua, à l’aide de l’ancien empereur qui lui tenait délicatement sa main, dans le bain tout en prenant des précautions afin d’éviter d’écraser un de ses serpents chéris. Une fois confortable et ayant commencé à caresser les animaux, elle reprit la conversation.

-Qui est Edward Newgate?

Le vampire répondit avec de longues explications.

-Il mesure environ quatre mètres, possède une force musculaire bien supérieure à la nôtre, manie une énorme hallebarde et semble maîtriser le fruit de démon permettant de générer des séismes. Selon Thanatos, qui a le don de lire dans les pensées du mort, Newgate a été un pirate natif de la région de NorthBlue. Il a bien connu et lié à certains défunts emprisonnés dans le Tartare, que nous recherchons encore ou qui combattent sous nos ordres. Descendant de Kull le conquérant, qui est emprisonné…

Impassible, Solonea lui coupa net la parole.

-Je veux savoir plutôt comment ce mastodonte est mort!

Sachant que les prochaines révélations n’allaient pas la plaire, Roman avala sa salive avant de continuer.

-Un jour, son bateau a échoué sur une île de SouthBlue, celle de Druuylam. Avec quelques compagnons, il est allé explorer l’intérieur de son territoire où les Youré vénéraient vos cinq enfants dans des galeries souterraines. Il a croisé les prêtresses de Vestia et un dénommé Gol D Roger. Celles-ci ont donc invoqué la déesse de feu qui, à l’aide de Roger, a essayé de tuer Newgate. Par contre, Edward a rivalisé contre eux, car il est aussi le descendant de Thosoé. Donc, il porte un peu de sang divin de Zurga. Au terme du combat, Vestia a donné ses pouvoirs à Gol qui s’est fusionné temporairement avec Pathoiso. Maintenant mortelle, celle-ci a succombé à ce combat, mais son coéquipier a remporté partiellement le combat. Ayant les organes vitaux transpercés, Newgate est décédé au bout de son sang.

Stupéfiée d’apprendre davantage la bêtise de sa fille, la souveraine semblait sur le point d’exploser de colère et tremblait comme une feuille. Cependant, elle finit par s’emporter.

-Libérez Typhon! Il va régler son compte!

Consternées, les personnes présentes dans la pièce regardèrent la déesse des ténèbres. Même les serpents joyeux arrêtèrent de siffler. Typhon était la bête la plus sanguinaire, la plus puissante et la plus monstrueuse de tous les temps que Hélias avait heureusement réussi à la capturer.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Jeu 26 Avr 2012 21:29 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Voici le vingt-neuvième chapitre. Encore beaucoup de baston à voir. Et cela va continuer pendant encore plusieurs chapitres.

Pendant que Roman parlait avec Solonea, Lars Christiaan engagea un combat avec Cathleen. Choqué, le capitaine voulut avertir.

-Cath, il va te tuer!

S'en moquant éperdument de ces propos, la beauté prépara une tactique, dont elle s'était spécialisée lors de son vivant.

-COURSE DES ILLUSIONS

Elle courut si rapidement, tout en décalant vers sa gauche et d'autres fois, à sa droite, ce qui généra une illusion de son corps qui semblait se retrouver partout sur le champ de vue de l'ancien amiral. Malgré sa confusion, Thorensen tenta tout de même arrêter l'élan de cette dernière.

-POING ESTOC

En dirigeant un coup d'estoc à l'avant, il libéra une quantité impressionnante d'énergie qui déferlait comme un rayon, mais il rata son coup, car son ennemie était derrière lui.

-SOUMISSION BOTTE 4

En s'appuyant sur l'épaule droite du gaillard, elle donna un violent coup de pied sur le creux poplité (jambe) qui fit plier le genou de celui-ci en deux. En position vulnérable, Lars Christiaan pouvait recevoir un coup fatal à n'importe quel moment.

-MORT DE L'ATLAS

Celle-ci essaya de poignarder l'atlas de la colonne vertébrale de son opposant, mais il riposta en attrapant le petit poignet de la belle femme pour la lancer à l'avant.

-POING VOLANT

En même temps, il bondit vers l'indigène pour asséner un coup brutal en direction de la guerrière qui la fit projeter vers le sol. Voyant celle-ci couchée et souffrante, Thorensen profita de la gravité pour donner le coup de grâce.

-ESCABEAU

Il tenta de la découper en deux en bougeant ses poings dans une direction opposée, mais Cathleen tourna à sa gauche afin de le déjouer.

-SOUMISSION BOTTE 2

En appuyant sa main droite sur le coude droit de ce dernier, elle fit bouger brutalement l'avant-bras dans la direction contraire de l'articulation normale, ce qui handicapa le bras de l'ancien officier. Par la suite, elle poursuivit l'attaque.

-STERNUM

Elle voulut transpercer le sternum de son adversaire, mais celui-ci, avec un seul bras disponible, riposta rapidement.

-LAME DU COURAGE

En mettant toutes ses forces sur son bras valide, le contre-maître donna un coup de poing ressemblant plutôt à celle d'un sabre qui déstabilisa la résistance de la femme séduisante.

-POING DRACONIEN

Cette fois-ci, il rassembla une quantité d'énergie inouïe dans son poing américain qu'une aura rouge entourait avant de donner un coup de poing si redoutable qu'au moindre contact, l'énergie libérée tuait la victime sur le coup à cause de l'augmentation soudaine de tension artérielle. Alarmée, l'amante d'Edward, voyant que le dos de son ennemi était courbé, ajusta sa posture dans le but d'éviter le poing et de rouler sur son dos. Une fois l'opération réussie, elle profita du fait que son opposant devait reprendre ses forces après ce pareil coup pour l'achever.

-POIGNARD CRÂNIEN

Elle poignarda la partie occipitale de la tête jusqu'au cervelet, ce qui fit assassiner presque immédiatement Lars Christiaan qui s'effondra brusquement et son âme sortit de sa bouche. Tout en regardant la vainqueure avec méprise, Heinrich sortit sa fameuse épée de son fourreau et la défia.

-Lars Christiaan était sûrement affaibli par son précédent combat contre ton ami, mais moi, je suis en forme. Viens te combattre!

Pendant ce temps, un individu surgit derrière Newgate en marchant doucement. Habillé comme un chevalier, cet homme s'adressa au grand pirate en riant.

-Tant d'années passées! Je te demande pardon Ed!

Étonné, le père d'Owen se tourna vers ce dernier pour l'examiner. Il en fut stupéfié.

-Siegfred...

Affichant un sourire rayonnant, son ami attira toutefois le courroux de l'ancien colonel.

-Toi, après ces années de cavale! Je vais en finir avec toi!

L'ancien bras droit de Christopher dégaina son épée légendaire et se plaça en position d'attaque tout en ordonnant au couple de se sauver.

-Sauvez-vous vers votre gauche. Il y a le palais d'Hrungir! Moi, je le retiens! Heureux de vous avoir retrouvés.

Fou de rage, l'oncle de Sven fonça vers son ennemi en brandissant son arme.

-RUSH

En concentrant une quantité inouïe d'énergie qui fit tripler temporairement sa force, ce dernier tenta de donner un coup diagonal surpuissant de haut en bas. Sachant qu'il n'était pas assez fort pour bloquer ces coups pour le moment, Siegfred recula pour l'éviter avant de passer à l'attaque parce que l'épée de son opposant se retrouva coincée dans la terre.

-MODE ACTIVATION TUEUR DE DRAGONS

En ouvrant son esprit envers la nature et en canalisant ses flux sanguins et nerveux, une puissance provenant de l'éther s'imprégna dans son corps qui fut entouré d'une sorte d'aura pourpre, quadruplant par conséquent sa force. Déterminé, il poursuivit.

-PRISE DU DRAGON SANGLANT

Fort de ses nouveaux atouts, le pirate débuta par un gigantesque coup d'épée qui toucha le ventre. Par la suite, il l'entailla sauvagement avant d'en charger un nouveau qui fit projeter Heinrich vers la pyramide. Malgré ses efforts, il ne réussit pas à arrêter la trajectoire et frappa le monument en plein fouet ainsi qu'un groupe d'esclaves. Le choc fut si important que la fondation éclata en millions de morceaux qui enfouirent le corps de ce dernier.
Du côté de l'ancien membre des Fils de la liberté, il s'apprêta à le rattraper, mais un groupe de cinq gardes l'encerclèrent.

-PRISE DU DRAGON ÉTOURDISSANT

Il tourna sur lui-même tout en plaçant son arme à un angle droit qui repoussa sur-le-champ les gêneurs. Par contre, un contre-maître plutôt costaud et maniant une massue s'imposa en assénant, de toutes ses forces, un coup vertical en direction de la tête de Siegfred. Voyant cet obstacle, le tueur de Fafnir redoubla d'ardeur.

-PRISE DU DRAGON TOUT-PUISSANT

Il bloqua le coup avec son épée, puis mit la force nécessaire afin de briser la résistance de l'ennemi, ce qu'il parvint. Une fois libre, notre héros reprit la course, mais il ne sautait pas assez haut pour atteindre le sommet du débris de briques. Apercevant deux obélisques érigés et en reconstruction, une idée ingénieuse intervena dans son esprit.

-DÉCAPITATION

Il trancha un des monuments qui tomba sur le deuxième comme un domino, ce qui lui permit à gravir la surface étroite de sa cible jusqu'au sommet de l'obélisque intact. Une fois arrivé à destination, le pirate prépara la plus puissante technique qu'il possédait.

-VICTOIRE DU DRAGON SACRÉ

Après avoir sauté, puis formé un cercle avec son épée, celui-ci essaya de diriger, par le biais de son état de tension, un coup surpuissant vers la pyramide en ruines. Soudain, Hohmein sortit de sa léthargie.

-HURRICAINE

Le colosse fit tournoyer son sabre à une vitesse folle qui expédia une lame en spirale vers son adversaire. Elle était si acérée qu'elle brisa la cuirasse jusqu'à lacérer la peau de ce dernier en plus du fait que l'ami de Balor encaissa des briques projetées par cette manifestation de puissance. Quand il atterrit sur le sol, son corps était sérieusement endommagé par des balafres saignantes et un visage défiguré. Sentant son pouls faiblir, il retourna des mèches de sa chevelure à l'arrière pour observer l'homme ayant massacré l'ancien équipage des Fils de la liberté. Lui aussi semblait grièvement blessé avec des fractures multiples un peu partout, mais nul ne savait pourquoi il était encore apte à marcher. Bouillant de colère, il voulut l'achever.

-Je risque de mourir pour de bon, mais tant pis. TSUNAMI SANGLANT DES ESPRITS

Tout en puisant dans son énergie interne, une aura entoura son corps et fit léviter les briques cassées, ce qui créa un vortex. Tout cela avait un prix, car sa tension artérielle explosa et son coeur risquait, après un certain temps, d'arrêter de battre. Ce fluide augmenta énormément sa force musculaire et spirituelle, voire la quintupler. Par la suite, ce dernier un coup vertical. Par conséquent, une immense lame d'air balayant tout sur son passage fut envoyée vers Siegfred. N'ayant plus de choix, le tueur de dragons mit toutes ses forces pour la bloquer difficilement, mais il entendit une voix en son for intérieur qui lui aida.

Tout commença à la chute d'Ourouk après la mort du roi Sango, l'explorateur Ragnakare, un descendant des Cimmériens, voulut échapper aux attaques barbares en compagnie de sa famille, qui comptait sa femme et ses dix enfants, et celles de ses amis. Étant cinquante-cinq personnes, ils embarquèrent sur un bateau qui prit la direction du nord-ouest. La navigation fut très pénible et marquée par de puissantes tempêtes, mais le navire tenait bon. Hélas, les conditions de vie se dégradaient au sein de l'équipage où pas moins de 25 personnes moururent du scorbut et d'autres maladies. Un jour, découragé, Ragnakare sacrifia le seul boeuf restant, ce qui attira l'attention de la déesse Aquila. Émue par les lamentations des Cimmériens, elle leur raconta qu'il existait un archipel encore inconnu, où ils y pourraient vivre, à une distance très éloignée : celui d'Avallon, qui était une résidence cachée des dragons. En effet, partout dans le monde, sauf dans ces îles, les dragons s'étaient tous éteints. Par conséquent, il leur faudrait de l'aide. Généreuse, la soeur de Vestia installa ses deux chevaux marins qui tirèrent le bateau jusqu'à l'archipel. Les survivants s'y établirent et fondèrent une civilisation qui s'est avancée jusqu'à un niveau semblable à celui du Moyen-Âge. Ce nouveau peuple, nommé les Aquiliéns en honneur de la déesse de l'eau, couronna Ragnakare au titre de premier roi. En parallèle, un de ses amis et un modeste marchand, Fenris, se maria avec la soeur du roi, Brunhilda qui engendra une descendance auquelle Siegfred était issue. Le grand-père du pirate des Fils de la liberté s'appelait Manfred et sa sagesse naturelle et sa bravoure lui valut à être nommé conseiller du roi Ludvig IV, cinquante-huitième roi à régner sur Avallon, et maréchal de l'armée royale. Ce fut donc au sein de la cour royale où un des fils du nouveau conseiller, Jorund, naquit. Une fois adolescent, le fils de Manfred était réputé comme combatif et se révélait beaucoup plus puissant que ses pairs, surtout avec son épée. Adulte, il devint maréchal avec son vieux père et épousa une servante du château, Sigrid, malgré la désapprobation du roi. De leurs amours naquirent deux jumeaux, Siegfred et Lambert, et une fille, Brigid. Un jour, Lugvid décida d'effectuer une expédition, avec l'aide de ses maréchaux, contre le dragon Fafnir qui réside dans son antre. Il avait une bonne raison, car cette bête multipliait les attaques contre des paysans aquiliéns innocents. Les trois compagnons pénétrèrent dans sa résidence où ils affrontèrent ce dragon, mais ils furent malheureusement dévorés par ce dernier. Furieux, Fafnir alla saccager le château d'Avallon et apprit aux résidents que leurs bienfaiteurs venaient de perdre face à lui.
Malgré son choc, Sigrid éleva adéquatement ses enfants et épousa le chevalier Ulf, qui devint le beau-père de ceux-ci. Quant au roi, il fut remplacé par son petit-fils Norbert II, un homme bon et sage. Le reste de l'enfance de Siegfred fut généralement heureuse et il fut éduqué par Ulf dans l'art du combat aux armes blanches. Une fois adulte, le futur pirate décida de quitter temporairement sa résidence afin de tenter de venger son père. Alors, il entreprit un long voyage de six mois au milieu des montagnes et des forêts au terme lequel il arriva dans un lac. Ayant chaud, celui-ci décida de se baigner pour se rafraîchir jusqu'au moment qu'il trouva un monticule de sable anormal au fond. Curieux, il enleva le sable, et y trouva un cadavre appartenant à un ancien roi où une magnifique épée en acier trempé reposait entre ses mains. En effet, une légende racontait que le fils de Ragnakare 1er, Harald 1er le pieux avait rendu service à Aquila en édifiant le premier autel en son honneur. Pour le remercier, elle implora à Vulcain, fils né de l'inceste entre la déesse de feu et du dieu de la terre et nommé par Hélias le forgeron des dieux, de fabriquer une épée de puissance divine. Une fois l'ouvrage achevé, le roi put le recevoir et s'en servit jusqu'à son décès. Dans son testament, il ordonnait de jeter son cadavre dans un lac avec sa fameuse arme. Fasciné par cette merveille encore en état impeccable après des centaines d'années, il s'en empara. Beaucoup plus fort, il put rejoindre le dragon meurtrier dans son antre où les deux ennemis se livrèrent un combat pénible. Heureusement, accablé par la vieillesse et les blessures, Fafnir s'effondra et mourut, ce qui fit proclamer le fils de Jorund vainqueur. Cependant, ses ennuis commencèrent lorsqu'il retourna chez lui. Pendant ce temps, le fils de Norbert, le prince Wilfrid, assoiffé de pouvoir, s'empara du trône et fit exécuter toute sa famille ainsi que celle de Siegfred. Craignant ce rival de taille, Wilfrid, devenu Ludvig V, s'allia avec les dragons qui vengèrent Fafnir à leur tour. Incapable d'affronter toute cette horde de dragons, le petit-fils de Manfred capitula et fut emprisonné. Devant être exécuté le lendemain, il réussit à s'échapper de la prison du château avec la complicité de la meilleure amie de Sigrid, Edwina. Un peu plus tard, il prit la mer en embarquant sur un canot contenant à peine quelques vivres. Après une journée de traversée, le nouvel exilé fit une prière à la déesse de l'eau qui le transporta vers l'aire de North Blue où il recommença sa vie.

Cette voix, mélodieuse, provenait de son père.

-Mon fils, il est injuste que ton destin se termine ainsi.

Stupéfié et ému, l'ancien membre des Fils de la liberté répondit.

-Papa, c'est toi? Où es-tu?

Lui aussi, il semblait pleurer d'émotion.

-À ma mort, j'avais défié, en compagnie de ton grand-père et du roi, Hrungir III qui nous a battus. Nos âmes se sont retrouvées dans les limbes où toutes les âmes mortes y résident pour l'éternité. Malgré tout, nous pouvons encore surveiller nos êtres chers. Ton destin est inique puisqu'il déjoue une prédiction. À ta naissance, Ludvig IV a tout de suite senti ta noblesse et ta vigueur et a eu l'impression que tu avais la trempe d'un futur roi. Donc, il a prédit que tu le succéderas ou à un de ses descendants.

Sidéré par cette révélation, Siegfred mit beaucoup d'efforts pour réagir.

-C'est vrai? Maintenant, j'affronte un ancien ennemi.

Pour la première fois depuis longtemps, Jorund éclata de rire.

-Effectivement! Nous allons t'aider!

Soudain, pendant que son corps continuait à combattre, la conscience du pirate fut plongée dans un univers parallèle entouré d'une voûte bleue et rouge avec des étoiles brillantes lévitant dans la matière. Autour de lui émergèrent plusieurs fantômes qu'il connaisait fort bien. Son père, qui lui ressemblait beaucoup sauf qu'il était un peu plus petit et qu'une moustache ornait son visage. À côté se trouvait une femme svelte de grande beauté, sa douce mère Sigrid qui portait une longue robe blanche avec manches et des cheveux blonds ondulés. Derrière le couple, Manfred se tenait bien droit. Homme dans la soixantaine, il avait des cheveux blancs courts, une barbe en fourche et un physique un peu plus imposant que son fils. Comme vêtement, il possédait une tenue de chevalier avec une majestueuse cape en fourrure. Légèrement en retrait, Ulf, très grand et assez mince, était présent aux retrouvailles. Ayant des cheveux roux en queue de cheval, une moustache et une barbe de la même couleur, il arborait un chandail en cuir et un pantalon en fourrure. Un peu plus près, son frère jumeau Lambert et sa soeur Brigid le fixaient avec émerveillement.
Derrière lui, Ludvig IV, semblant toujours, malgré son âge vénérable, énergique avec son regard pétillant, son physique vigoureux et ses très longs cheveux blancs comme la neige. Son fils Norbert II, au même physique du patriarche sauf son crâne partiellement chauve et une épaisse moustache, lui touchait amicalement l'épaule. Un peu plus tard, d'autres individus se pointèrent. Il s'agissait de ses anciens compagnons de piraterie : Christopher Newgate, Balor, Julius, Sven, Rudolph, Jacob, Frederik, Trevor, Drogon, Chuck... Tous étaient là... L'émotion atteignit son sommet que des larmes d'émotion ne cessèrent de couler sur les joues du fils de Jorund, mais personne ne parlait. À un moment précis, ces derniers levèrent leurs armes ou leurs poings pour unifier leurs forces, puis transmettre l'ensemble à leur ami. Par la suite, cet univers se dissipa pour faire place à la réalité. Se sentant beaucoup plus puissant, Siegfred réussit à contre-attaquer.

-CONTRE-ATTAQUE DE L'UNION

Il repoussa, avec toutes ses forces, la lame d'air vers Heinrich qui la reçut en plein fouet. Vaincu, le terrible colonel rejeta son âme avant de s'effondrer. Épuisé, mais soulagé, Siegfred leva son épée légendaire dans l'air pour remercier ses proches décédés.

Quant à Edward, il arriva devant le palais royal où il vit les gardes se préparer à l'attaque, mais une voix retentissante les fit paralyser.

-GARDES! S'IL CHERCHE LA BATAILLE, QU'IL VIENNE ME VOIR!

Très peu de temps après, Hrungir se présenta, armé de ses deux haches, à l'extérieur et face à face devant Newgate qui semblait un gnome comparé à son physique. De son vivant, le fils de Joseph n'avait jamais affronté un géant de ce calibre, ce qui le fit énerver. Alerté, il aboya un ordre à Cathleen.

-Cath, sauve-toi le plus vite possible!

Pour l'intimider, le descendant de Surt lui pénétra du regard et ricana tel un démon.

-Ta chair doit être succulente... DOUBLE HACHE FLÈCHE

En plaçant ses armes de sorte que les lames forment une flèche, le roi asséna un coup vertical vers son adversaire qui l'évita en se décalant à sa droite. Par la suite, Edward lança la contre-attaque.

-VENT DU DIABLE

Il asséna un puissant coup horizontal vers le pied droit du géant pour lui sectionner la cheville, mais il manqua son coup.

-TORNADE DE HACHES

Tout en ayant les dos penchés, les jumeaux siamois se tournèrent sur eux-mêmes avec leurs haches maintenues à un angle droit, ce qui neutralisa brutalement l'attaque de Newgate. Il continua.

-REZ DE MARÉE DE POUSSIÈRE

Soudainement, celui-ci frappa la terre, faisant alors dégager un énorme nuage de poussière qui aveugla le pirate. Cette fois-ci, ce fut le coup de grâce que le descendant de Surt allait effectuer.

-HACHE FAUCHEUSE

Avec seulement une hache tenue près de la cuisse gauche, il fonça vers l'ombre de son ennemi dans l'intention de le décapiter. Du côté du fils de Joseph, il était conscient qu'il n'avait pas le droit à l'erreur et s'appliqua pour s'échapper de cette situation étouffante. Pour cela, il suivit le son résonant des pas du rival.

-ÂME DU GUERRIER + SÉISME

En mettant une quantité d'énergie inouïe dans ses muscles, le frère de Julia envoya un coup de hallebarde surpuissant en plus de faire apparaître une zone sismique autour de sa lame. Avec succès, il réduisit la hache en mille morceaux, mais il fut si sonné qu'il restât étendu sur le sol en essayant de se relever. En colère, Hrungir redoubla de vitesse.

-Ma hache! POING DU CIEL

En levant son bras très haut, le monarque en profita pour expédier un coup de poing de force divine en direction de son opposant. Même couché, le futur Barbe Blanche bloqua difficilement le coup avec son arme, mais encore une autre fois, ses os et ses muscles furent plus sollicités que le niveau optimal et sans risque de danger. De plus, la pression fut si forte sur sa cage thoracique qu'il vomit du sang. En dépit de sa perte de sang, le descendant de Kull riposta efficacement.

-MULTI SERPENT SANGLANT SURPUISSANT

Il envoya une principale lame d'air, divisée par une dizaine plus petites et imprégnée de haki, vers le poing gauche de Hrungrir III. En plus de transpercer ses phalanges et ses métacarpes, la lame traversa l'ulna, le radius, l'humérus et l'acromion vers le haut ainsi que les muscles de l'avant-bras, le biceps, le triceps et le deltoïde, ce qui handicapa le bras gauche entier du géant. La douleur était si atroce que le géant hurla jusqu’à faire trembler la terre et commença à gesticuler son autre bras. Déjà épuisé, le fils de Clara encaissa un autre coup qui le fit presque mettre au tapis, mais il se resaisit en dirigeant une contre-attaque.

-LANCE SISMIQUE

Il entoura sa hallebarde d’une immense zone sismique avant de lancer son arme, tel un javelot, en direction de la clavicule droite du descendant de Surt. Le choc fut si violent qu’il brisa cet os en plus de l’omoplate en particules fines. Sentant sa fin s’en venir, le roi tenta d’achever le combat.

-Tu es fichu! PLONGÉE GÉANTE

Comme le fait un parachutiste, il sauta vers son adversaire dans le but de l’écraser. Malgré dans la situation qu’il venait de se retrouver, Newgate n’abandonna pas.

-EXPLOSION SISMIQUE GRADUELLE

Quand la poitrine velue, couverte par son armure, fut seulement à quelques centimètres de la tête, le futur Barbe Blanche expédia un coup de poing enveloppé d’une zone sismique apparemment faible vers le sternum et le coeur, mais ce fut suffisant pour arrêter la chute. Immédiatement, cette aura gagna de plus en plus de puissance, grugeant graduellement l’énergie du pirate qui risquait de tomber à plat, pour casser, comme une foreuse, l’armure, la cage thoracique jusqu’à faire éclater le coeur et rompre la colonne vertébrale. À la fin, il avait créé un grand trou traversant le corps de son ennemi où il restait debout. Exténué et couvert de sang, de particules d’os, de tissus musculaires, de veines et de salive, il fixa le soleil qui se couchait et l’âme d’Hrungir se diriger vers les limbes, puis perdit connaissance.

Peu après la fin du combat opposant Edward et Hrungrir III, Roman se trouvait au quatrième niveau, mais il était escorté de meilleurs guerriers et guerrières de l'armée de Solonea en plus de trois soldats gobelins qui portaient chacune une clé. Ce niveau était caractérisé par sa température très élevée par une mer de magma et des îlots de roches. Ayant bien aimé régler lui-même le problème avec sa propre solution, Palov déplorait les mesures prises par la déesse.

-Solonea a perdu la raison. D'ici maintenant, Typhon nous tuera tous quand nous le libérerons.

Pour évacuer son anxiété, il observa longtemps les autres individus l'accompagnant. Un grand minotaure rouge n'arrêtait pas de beugler, de jouer avec son fléau et de proférer des jurons, ce qui l'énervait. Ce monstre n'était autre que Zorc. À côté se trouvait un ancien pirate que Newgate avait pourtant bien entendu parler : Lorenzo di Mirandella. Grand, mince et ayant le visage étroit et ridé par la vieillesse, il avait des cheveux blancs bouclés crasseux qui ne poussaient que sur la région arrière du crâne et au centre, des yeux injectés de sang et entourés d'affreux cernes et une bouche déformée abritant des dents noires pourries. Comme vêtement, il arborait un pantalon brun et une chemise blanche en lambeaux. Outre la bête hyperboréenne, la goule Killara Sidous était amoureuse de lui. Très repoussante, sa peau prenait la couleur jaune et était velue, ses cheveux noirs entremêlés décoraient un visage marqué par des yeux entièrement blancs, des dents croches et pointues, une longue langue fourchue et des boutons. Très grasse, elle portait un string noir très mince, des portes-jarretelles, des bas montant jusqu'aux genoux et des talons hauts. Des piercings en spirale étiraient ses mamelons de ses seins pendants. Née en 1113 à West Blue d'une famille très pauvre de vampires, elle gagna sa vie en décidant de travailler dans un bar érotique où elle put se prostituer avant dévorer ses clients pour obtenir tout leur argent. Un jour, le roi de son île, Gallatorix découvrit qu'elle était la coupable du meurtre de plus de mille hommes et la fit arrêter sans difficulté. Traînée à son procès, elle gagna la confiance du monarque en faisant la promesse de l'aider : en plus de surveiller les femmes du harem royal, elle devait se prostituer, puis tuer des officiers du gouvernement qui gênaient fortement son nouveau protecteur. Par contre, lorsque Gallatorix décéda, son fils Vécingorix lui succéda et la répudia. Par conséquent, elle dut s'enfuir, et le frère cadet du ce dernier, Priasix, la pourchassa avant de réussir de l'affronter et la tuer. À sa mort en 1157, elle était considérée comme la plus terrifiante femme de tous les temps. L'autre individu féminin présent dans la cohorte s'appelait Sekhmet. Dans le royaume d'Urea à South Blue, elle naquit en 769 dans une famille noble et riche, dont ses frères aînés pratiquaient les métiers de scribes et de précepteurs auprès la famille royale. Une fois à la fin de son adolescence, son père Ouserkaf la mit au service du temple de Seto, le dieu-serpent, où elle devint rapidement grande prêtresse. En 794, lors des cérémonies annuelles à l'honneur de cette divinité, elle rencontra le nouveau roi, Mykéniros Ier, qui venait de succéder à son vieux père Hamosis II. Amoureux de cette dernière, il la courtisa même si elle devait rester célibataire et vierge alors qu'il allait bientôt se marier avec Malika, fille du roi Soumplima, ancien rival de Hamosis II, en guise d'alliance de deux royaumes. Donc, ils s'unirent dans le plus grand secret et engendrèrent des jumeaux dizygotes, Imhotep et Iynefert, ce qui fut un scandale, mais ce n'était pas le seul. Lorsque le mariage s'approchait à grands pas, le jeune monarque l'annula, provoquant malheureusement la colère de Soumplima qui lui déclara la guerre. Face à cette situation, les deux tourtereaux unirent immédiatement leurs destins et préparèrent leur royaume pour la guerre. Grâce à la puissance de sa femme, qui maîtrisait le haki des rois, les soldats ennemis et leur chef furent anéantis. Par la suite, Mykéniros et Sekmet régnèrent pendant vingt et un ans, marquant le début de l'apogée d'Urea. Toutefois, les prêtres n'avaient pas encore pardonné à leurs dirigeants d'avoir enfreint les bonnes moeurs religieuses lors de leur rencontre, ce qui leur motiva à faire un complot pour assassiner ceux-là. Lors d'un festin, des alliés du clergé envahirent le palais et exterminèrent la majorité des convives, dont le fils d'Hamosis, mais la reine et ses deux enfants réussirent de s'échapper. Afin de reprendre le pouvoir, la fille d'Ouserkaf affronta leur champion avec succès et fit exiler les responsables du meurtre de son mari. Il s'ensuivit qu'elle régna seule à partir de 815 alors qu'Imhotep était l'architecte royal et qu'Iynefert suivit les traces de sa mère en devenant grande prêtresse du temple de Seto. En équipe, ils firent propager le culte de Seto dans presque toutes les îles de South Blue et luttèrent contre le jeune bolanisme. Enfin, elle mourut en 830 à l'âge de soixante et un ans d'une rupture d'un anévrisme. Son petit-fils Amenophis lui succéda. Malgré son âge, elle avait gardé une très grande beauté. Sa peau tannée et lisse, ses cheveux noirs longs en tresse, ses yeux maquillés et marqués par un motif bleu, ses lèvres délicates colorées par des produits cosmétiques rouges, ses courbes généreuses, son corps athlétique et ses mains fines charmaient les hommes de tous âges. Elle portait la coiffe royale du pharaon, des caches-mamelons en or reliées par quelques chaînettes, un string en argent parsemé de pierres précieuses et décorées de fils qui s'entrechoquaient pour faire un bruit de clochette, une cape rouge transparente qui couvrait ses fesses et la partie antérieure de ses jambes, et un autre morceau de tissu, cependant blanc, qui servait comme pagne. Elle fut la première à répondre en brandissant son sceptre.

-Roman. Nous devons obéir à notre déesse!

Découragé, Palov s'emporta.

-Punaise! Dans quoi je me suis embarqué!

Comme contrarié, Zorc lui saisit la tête et lui lança un avertissement.

-Nous sommes plus puissants que toi! Tu devrais te taire et laisser les gobelins nous guider.

Là, le vampire n'osa plus protester alors que les partenaires de Goron (gobelins) s'arrêtèrent devant un important cabestan fiché sur un monticule. L'un d'entre eux lui expliqua la procédure de leurs manoeuvres.

-Nous tournerons ce cabestan qui fera évacuer le magma dans un réservoir situé en dessous. Par la suite, vous verrez que le paysage est montagneux avec de légers dénivelés. Au fond d'une vallée près d'ici se trouve une trappe où se repose Typhon. Celle-ci comporte trois serrures que nous ouvrirons avec des clés. Aussi, dès le magma est complètement disparu, vous devrez immédiatement vous réfugier au troisième niveau. Heureux de vous avoir rencontré.

Sur ce, les vaillantes créatures mirent toutes leurs forces pour tourner le cabestan, que des simples mortels étaient incapables, qui émit un bruit strident à cause de son âge. Peu à peu, des trappes circulaires situées au fond du magma s'ouvrirent pour le faire évacuer. Alors, le groupe vit de hautes collines mesurant environ de 100 à 500 mètres de hauteur semblant émerger devant lui. Comme prévu, les combattants de l'armée quittèrent les lieux en vitesse par l'ancienne reine, qui avait reçu de la part de Solonea, comme certains, le don de matérialiser les portails menant à n'importe quel niveau, même si les vrais se retrouvent à des distances beaucoup plus éloignées.
Une fois partis, les trois gardiens retinrent leur souffle et se dirigèrent vers leur destination où ils aperçurent la même trappe en airain, construite autrefois par Hélias afin d'emprisonner Typhon. Parallèlement à l'acte de peuplement de la taille grâce à Promethus, certains monstres primitifs résidaient dans le monde onepiecien. Parmi ceux-ci, il y avait Cerebrus, Caladrius, Jinn et Typhon. Les trois premiers ont été rapidement capturés par Hélias, mais le dernier lui donnait du fil à retordre. Après un combat mémorable, le dieu l’emprisonna dans une dimension parallèle que la trappe enfermait.
Témoignant d’un calme olympien, un des gobelins, suivi des autres, se pencha vers la serrure.

-Mes frères. Aujourd’hui, nous allons libérer Typhon. Prions que les choses se règlent facilement.

Ils pénétrèrent leurs clés qui ouvrirent doucement la prison. Le plus jeune d’entre eux, plus peureux, avait fermé ses yeux les rouvrit et fut surpris d’entendre aucun son.

-Il n’y se passe rien. Typhon est-il encore vivant?

Les trois amis y jetèrent un coup d’oeil pour observer une sorte d’univers nuageux et balayé par des vents violents. Quelques secondes plus tard, des cercles rouges firent leur apparition, qui étaient en effet des yeux. Par la suite, un rugissement gigantesque brisa les tympans des trois bêtes.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Mer 23 Mai 2012 02:42 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Enfin le trentième chapitre. Pour la saga du royaume des morts, il reste environ 2 chapitres.

Encore sali par le sang du vaincu, Edward Newgate se réveilla, à côté de sa fameuse arme, dans le palais royal en ruines et remarqua que Cathleen, visiblement inquiète, était à son chevet. Soudainement soulagée à la vue de son ami qui reprenait ses esprits, elle commença à lui raconter ce qui s'était passé.

-Ça fait des heures que tu es inconscient! Depuis ce temps, les esclaves et les serviteurs se sont révoltés contre les contre-maîtres et les gardes survivants, et ont remporté leur combat. Aussi, il n'y a pas si longtemps, nous avions entendu un rugissement bestial de nulle part. On devrait aller voir la source du bruit.

Se sentant bien, mais fatigué et affligé de maux musculaires, le fils de Joseph se leva doucement et lui posa une question.

-Où est Siegfred?

Étonnée, cette dernière répondit en prenant son temps.

-J'ai perdu sa trace, mais il nous a laissé une feuille de papyrus sur laquelle il a dévoilé des informations importantes sur le troisième niveau qui abrite une prison nommée le Tartare où des défunts ayant osé défier la déesse et son armée y croupissent en effectuant des tâches sans fin dans des dimensions parallèles auxquelles on y peut accéder par des portails. Il nous propose, pour obtenir des renforts, d'y libérer les prisonniers. Parmi quelques de ceux-ci, il y a Kull le conquérant, le centaure Chiron, Harold Stronghold, Piotr Eriksson, le Dogon Jughurta, Osman Rhino Mehmet, Seth Newgate, Culaan Magna, Adolf Lizard Klaus, Miesko le purifcateur et Hélios Shamash.

Entendant le nom de son illustre ancêtre cimmérien, le pirate sentit le plancher se dérober sous lui : Kull n'était vraiment pas chanceux. Bouillant de colère, ce dernier marcha vers la sortie du palais et s'emporta.

-Nous allons immédiatement au troisième niveau et que ça saute!

Suite à une douzaine d'heures de marche à travers la forêt, le duo se retrouva devant une grotte qu'ils empruntèrent. Contrairement à la précédente, l'air devint sec et froid dans le noir sauf qu'il y avait des crânes humains lumineux éparpillés un peu partout. La traversée sembla interminable en plus qu'ils devaient descendre souvent dans des tunnels abrupts. Un d'entre eux avait le sol si glissant au point qu'il ressemblait à un toboggan sur lequel les deux défunts tombèrent et furent entraînés très loin. Quand la glissade s'acheva, Edward se cogna sa tête et perdit de nouveau connaissance.

À l'entrée de Grandline se retrouvait une petite base de la Marine dévastée par des pirates et les vaincus jeter les armes avant d'être enchaînés. Parmi les vainqueurs qui ramassaient le butin, il y avait Matias, Issac, Beatrix et Peter, et bien d'autres. Tous fixaient un monticule où la tête tranchée du chef de la base était plantée dans un poteau de bois. À côté, un homme récitait un discours enflammé. Richement habillé d'une cape rouge brodée par des tresses d'or et des épaulettes pourvues de pierres précieuses, arborant un long chapeau poupre décoré par une plume d'autruche, portant des bagues en diamant autour de ses dix doigts et des colliers en perles, s'appuyant sur un bâton en métal et fumant le cigare, Jared Macleod déclara sa victoire.

-Nous venons d'entrer sur la route de tous les périls. À partir de cette journée historique, nous instaurerons une domination des Dragons du Soleil sans précédent sur le globe entier. Moi, Jared Macleod, futur empereur et seigneur des pirates, je déclare notre victoire et la guerre au Gouvernement mondial.

Ses hommes crièrent à tue-tête et rugirent comme des lions tout en brandissant leurs poings. Macleod poursuivit.

-Nous sommes devenus plus forts qu'auparavant avec Edward Newgate. Je l'ai enfin surpassé! WHAWHAWHAHAHAHAHAHAHAHAHAHAHA! FESTOYONS!

Après avoir fait ce mauvais rêve, le futur Barbe Blanche se réveilla en torpeur, remarquant alors la neige sur laquelle il était étendu. Encore une fois, Cathleen semblait fort inquiète.

-Rien de cassé...

Sans répondre, il se releva et étudia le paysage enneigé. Des conifères maculés de sang y poussaient à côté des roches et abritaient des âmes perdues sous des nuages violets qui vomissaient des flocons de neige. Plusieurs défunts y circulaient et souffraient à cause du froid sibérien, tellement que certains restaient couchés en train de se lamenter. Bien qu’horrifiés par ce spectacle macabre, les deux pirates continuèrent leur chemin jusqu'à aboutir à un sombre et vaste désert de glace dominé par des pitons. Complètement perdus et gelés par le vent, ils se découragèrent même s'ils continuèrent à marcher. Après un temps interminable, l'indigène s'arrêta et réfléchit.

-S'il n'y a aucun château à proximité. Comment pouvons-nous accéder au prochain niveau? Attends une minute, nous n'avons pas encore mesuré l'épaisseur de la glace. Serait-ce un château enfoui?

Inspirée, elle se tourna vers son ancien amant pour lui donner des ordres.

-J'ai une idée! Creuse dans la glace avec ton arme et ton pouvoir.

Il obéit immédiatement.

-COUP DÉTONANT

En entourant son arme d'une zone sismique, il donna un coup vertical qui fit éclater la glace dans un rayon de vingt mètres. Par la suite, les deux amis chutèrent vers un endroit souterrain que la glace couvrait. Éclairé par la lumière émise en haut, un chemin sinueux en terre battue, juchée de croix, se dirigeait vers un château médiéval semblant abandonné. Satisfaite, Cathleen commença à explorer les lieux avec Edward.

De son côté, Roman, situé au deuxième étage du château et un petit balcon, observait ses deux ennemis avec attention. À l'intérieur, tout était en ruines et le mobilier était en morceaux et enfoui sous la poussière et les briques. Autrefois, quand Kull entra dans le royaume de Solonea, il détruisit tout ce qui se retrouva sur son passage, inclus cette demeure, et pas moins de cinq hauts gradés de l'armée ont dû unir leurs efforts pour le capturer. Amené devant la déesse, elle la condamna à vivre dans une dimension parallèle pour l'éternité.
Palov prit une grande respiration avant de se tourner vers ses compagnons.

-On met en action notre plan. Ils vont être reçus.

Au rez-de-chaussée, la porte principale, haute de dix mètres et composée de diamants, s'ouvrit pour laisser passer les deux pirates. Le hall était vaste et entouré de miroirs cassés et de tapisseries à moitié calcinés. Au centre, une fontaine en ruines et un bassin circulaire devaient être jadis majestueux. Un peu plus loin, trois couloirs menaient à d'autres pièces, mais le duo choisit celui du centre qui mena vers un passage souterrain où une eau nauséabonde circulait. Après avoir franchi ce tronçon, ils aboutirent dans une pièce rectangulaire non couverte par une nappe d'eau. Des portails vert néon étaient placés sur les murs, et une bobine de fil doré reposait sur un petit monticule. La femme la prit tout en donnant des explications.

-Dans son papyrus, Siegfred a mentionné une bobine de fil qui sert à t'aider à voyager dans ces dimensions. La voilà!

Elle le donna au colosse qui répondit.

-Pendant que je serai à la recherche des prisonniers, reste dans cette pièce. Quand je reviendrai, nous chercherons le chemin pour le quatrième niveau.

Il partit, laissant la beauté seule.

De son côté, Newgate se retrouva aspiré dans un vortex de couleurs arc-en-ciel dans lequel il semblait léviter et avancer très rapidement. Lorsqu'il atteignit la sortie, il surgit dans un paysage inconnu où il atterrit sur le sol.
Il y avait d'innombrables collines parsemées d'herbes ou simplement dénudées sous un ciel bleu immaculé. Il ne fallut pas beaucoup de temps pour apercevoir un rocher parfaitement sphérique avec un diamètre de deux mètres et demi qui roulait à travers ces légers dénivelés. De loin, un homme semblait exécuter péniblement cette tâche en poussant des gémissements d'effort. Intrigué, ce dernier s'approcha pour voir de plus près : l'individu n'était qu'autre que Harold. Il observa la boule atteindre un sommet, puis retomber de l'autre côté, avant de l'intercepter. Stupéfié, Stronghold reconnut son ancien capitaine à cause de son visage, malgré la taille.

-C'est toi Ed! Tu es déjà mort.

Les deux frères d'armes se racontèrent leurs vies respectives après le combat contre Caïn. Selon l'ancien mercenaire, il avait tué quelques membres de l'armée divine pour être condamné à rouler un rocher à travers les collines. Le fils de Joseph annonça ses intentions.

-Maintenant, je cherche à atteindre le dernier niveau. Pour cela, j'ai besoin de toi. Je te donne une partie de la fameuse bobine pour aller trouver les autres captifs. Moi, je dois rejoindre mon amie. On ne sait pas si nous sommes seuls dans le château.

Une fois ayant donné une partie du fil, le rival de Roger regagna le portail d'entrée qui attira le fil tendu à proximité et l'aspira à nouveau.

Pendant les retrouvailles entre les deux pirates, l'autochtone, semblant détendue, entendit un cri rauque qui la fit glacer le sang. En effet, Sidous fit son entrée et défia son ennemie.

-Tu pensais que nous serions moins rusés que ça! Te voilà prise au piège. Je vais me faire plaisir! GRIFFE DU TEMPS

Elle fonça vers son opposante pour lui griffer sur le bras. Moins rapide que cette dernière, Cathleen réussit au moins à l'esquiver en écartant le poignet avec sa main, mais l'ongle imprima une petite balafre sur son avant-bras. Soudainement, la partie blessée commença à pourrir à la grande surprise de l'indigène. En éclatant de rire, Kilaara expliqua son pouvoir.

-J'ai autrefois mangé le paramecia permettant à son propriétaire de faire pourrir les choses que je griffe, mords ou sers. MORSURE POURRITURE

Celle-ci sauta en direction du pirate pour lui mordre l'épaule droite, mais cette dernière riposta.

-BOTTE DE SOUMISSION 5

Elle se baissa pour lui donner un violent coup de coude qui brisa le sternum. Par la suite, Cath enchaîna.

-BOTTE DE SOUMISSION 7

Elle profita de la douleur de sa rivale pour lui asséner deux coups sur chaque côté du cou, mais ses poignets furent solidement saisis.

-POURRITURE DES POIGNETS

La guerrière de l'armée divine serra ces membres afin de les faire dépérir. Ce fut cependant un échec.

-BOTTE DE SOUMISSION 3

L'ancienne amante d'Edward tira ces bras vers sa poitrine avant d'expédier un coup de pied sur le ventre de son ennemi qui se plia en deux. Avec le choc, la goule relâcha son emprise et fut projetée quelques mètres plus loin. En feu, la belle femme tenta de donner le coup de grâce en bondissant sur la tueuse en série.

-COUP DE GRÂCE DU POIGNARD

Elle tenta de lui poignarder le coeur, mais Sidous évita la lame, puis emprisonna le corps de son adversaire par ses cuisses. Maintenant, c'était à son tour d'essayer un coup fatal.

-Tu es finie! POURRITURE CÉRÉBRALE

Elle voulut enfoncer un ongle dans le lobe frontal du cerveau. N'ayant pas le droit à l'erreur, la beauté fatale eut à nouveau recours à une technique d'autodéfense.

-BOTTE DE SOUMISSION 1

Avec son index et son majeur droits, elle frappa les yeux de la native de West Blue. Peinant à ouvrir les yeux, cette dernière relâcha son attention, ce qui laissa la porte ouverte à l'autre guerrière.

-LES TROIS LAMES DU SANG

Encore à l'aide de son poignard, l'indigène entailla à une vitesse incroyable les artères cubitales de son adversaire ainsi que sa veine jugulaire. Immédiatement, Sidous comprit, en voyant le sang jaillir, qu'elle était blessée mortellement. Furieuse, elle asséna un violent coup de poing sur la gorge du pirate avant d'exécuter sa technique ultime.

-Nous mourrons ensemble! SARCOPHAGE DE LA DÉCOMPOSITION

Celle-ci serra de toutes ses forces l'amie de Newgate tout en enfonçant ses dents et ses griffes dans la chair. Immédiatement, le corps de l'ancienne membre des Fils de la liberté se métamorphosa et vieillit. La peau devint ridée et flasque, les organes vitaux de moins en moins efficaces avant que des taches de vieillesse et du pus envahissèrent son derme. Par la suite, les tissus adipeux et musculaires mincirent à vue d'oeil, laissant donc un cadavre uniquement constitué d'os et quelques morceaux de chair et d'organes. En même temps, Kilaara, vidée de son sang, expira son âme.

Pendant le combat entre ces deux tigresses, Edward avait emprunté le portail d'entrée alors que Harold s'apprêtait à traverser un autre menant à une deuxième dimension parallèle, mais de ce chemin émergea Lorenzo di Mirandella qui l'invita à se battre. Surpris, Stronghold étudia son opposant et reconnut en lui l'ancien empereur natif de North Blue grâce à sa hallebarde légendaire. D'une manière respectueuse, l'ancien mercenaire dégaina son épée et inclina sa tête pour le saluer.

-C'est dommage que tu aies rejoint Solonea, mais ce me fera un immense honneur de t'affronter! FORCE DU BARBARE

Il inspira, expira, et de suite pendant plusieurs fois pour concentrer sa respiration et son flux sanguin qui permirent de stimuler ses muscles, désormais trois fois plus fort. Du côté de Lorenzo, il passa à l'attaque avec une vitesse folle.

-BALAYAGE

D'un coup horizontal surpuissant, il tenta de le repousser, mais ce fut vain.

-TECHNIQUE DU MERCENAIRE 1

Le gaillard l'esquiva en bougeant son arme qui traça un demi-cercle. Ayant une grande marge de manoeuvre, ce dernier en profita pour enchaîner.

-BROCHETTE BARBARE

Il expédia un coup d'estoc vif, sans succès, en direction du coeur puisque son ennemi riposta sur-le-champ.

-MANDOLINE DE L'ACROBATE

Mirandella se tourna, évitant en même temps le coup, vers la droite du pirate costaud afin d'essayer de lui décapiter net la taille. Encore une fois, le compagnon d'Edward réussit à l'échapper en se baissant, puis en tentant de le faire soumettre.

-TECHNIQUE DU MERCENAIRE 4

Harold envoya un coup d'épée vicieux vers les genoux du soldat de l'armée divine, mais il rata sa chance, car son adversaire sauta avant de revenir à la charge.

-LAME COMÈTE

Celui-ci donna un coup vertical de haut en bas en direction du front de l'ancien mercenaire. Pris de court, notre héros put au moins le bloquer grâce à sa force musculaire, mais il n'arrivait pas à s'en libérer. Il dut passer au deuxième niveau.

-LIBÉRATION D'ÉNERGIE TECHNIQUE DU MERCENAIRE 3

En relâchant une petite partie de sa puissance, ce dernier parvint à donner un coup pour mettre la lame de la hallebarde à l'écart en plus de sonner son propriétaire. Avantagé, Stronghold prépara un coup de grâce.

-CROIX DU BARBARE

Il envoya deux lames d'air formant une croix vers son rival qui le reçut en plein fouet avant de s'évanouir. Un peu fatigué, le vainqueur fixa le perdant comme il était déçu.

-Il a dû ralentir après avoir pris sa retraite.

Alors qu'il était sur le point de quitter allègrement les lieux, le vieux pirate reprit connaissance et l'interrompit.

-Pas si vite! Tu t'es bien moqué de moi, mais je n'ai pas encore montré tout mon potentiel. MODE TENSION

À son tour, il accumula sa force spirituelle et concentra sur sa respiration dans le but d'augmenter ses capacités physiques. La quantité d'énergie libérée fut tellement abondante qu'elle forma un cratère autour de lui. Impassible, le colosse lança une technique redoutable.

-LAME CENTRIFUGEUSE

Harold fit tournoyer son arme qui propulsa une lame d'air en spirale en direction de son opposant qui la cassa en donnant un coup avant de charger.

-BERSEKER

Plus fort que jamais, Mirandella asséna un coup surpuissant, bloqué péniblement, puis lui en bombardant de tous les côtés. Quand Stronghold, à chaque fois qu'il en parait un, des petits ligaments musculaires se brisaient et son coeur supportait difficilement l'effort. Bientôt, son corps devint faible et sa vision, floue. En dépit de ces obstacles, il tenait bon. À un moment, celui-ci décida d'en terminer avec Lorenzo qui s'apprêtait à expédier un coup vertical. L'ancien pirate des Dragons du soleil attrapa solidement la manche de la hallebarde, même si la lame put blesser son épaule gauche en lacérant son trapèze.

-TECHNIQUE DU MERCENAIRE 2

Avec un effort gigantesque, il décapita le cou du bandit hautement primé. Victorieux pour de bon, Harold observa l'âme du vaincu rejoindre les limbes, puis partit rejoindre une autre dimension.

Pendant que son ami avait le dessus sur le propriétaire de son arme, Newgate arriva dans la salle de portails où il vit, à son grand désespoir, le cadavre méconnaissable de Cathleen. Après l'avoir pleuré, il se dirigea en direction du vestibule avant d'emprunter le chemin à gauche qui comportait des traces fraîches. Piqué par la curiosité, il s'avança jusqu'à aboutir à une autre pièce vaste abritant une immense porte, dont la région voisine de chaque poignée était décorée par un relief qui ressemblait à un squelette aux orbites oculaires rouges. Les autres motifs étaient cependant couverts par la moisissure et des toiles d'araignée. À chaque côté se reposait une torche au feu bleu. Prenant son courage à deux mains, il ouvrit l'imposant portail qui l'aspira pour l'emmener à l'intérieur d'une colline du quatrième niveau. Il y sortit par une échelle pour se trouver à son sommet sur lequel il observa un paysage monotone et marqué par d'innombrables collines similaires avec des dépressions profondes. Quelques minutes plus tard, il fit volte-face pour voir une créature dépassant toute son imagination : un énorme torse et de puissantes jambes de dragon; un dos orné de pics comme un ankylosaure; une queue de baleine; sept longs cous et têtes de cobras de couleurs différents, contrastants avec le rouge-vin du reste de son corps, caractérisées par des cornes de mouflon et des yeux rouges. Les têtes avaient respectivement la couleur orange et la maîtrise du feu, la couleur bleu foncée et celle de l'eau, la couleur bleu pâle et celle de la glace, la couleur jaune et celle du tonnerre, la couleur brune et celle de la terre, la couleur violette et celle du poison, et la couleur verte et celle de la végétation. Sa taille était immesurable : la plus haute tête, celle du centre, culminait à environ soixante-quinze mètres. C'était Typhon! Engendré par Astazax, le dieu créateur, il dominait le monde primitif, où les humains et la civilisation étaient absents, jusqu'à l'époque qu'Hélias et Solonea devinrent adultes et suffisamment puissants pour s'emparer du pouvoir. Avec succès, ils soumirent tour à tour chaque monstre primitif et y instaurèrent l'humanité qui, un peu plus tard, battra les géants.
Bien que terrifié à la vue de ce monstre, Edward se prépara à l'attaque.

-Rien ne m'arrêtera!

En guise de réponse, l'ennemi poussa un rugissement à déchirer les tympans.

Pendant ce temps, Roman, Sekmet et Zorc actionnèrent un passage secret pour se retrouver devant la porte du quatrième niveau. Très satisfait, Palov éclata de rire.

-Ce dégénéré vient de se jeter dans la gueule du loup! Nous bloquerons les prisonniers! GYAHAHAHAHAHAHAHA!

Tout de suite après avoir émis ces mots, il sentit des pas sourds dans les alentours avant d'apercevoir les insurgés surgir dans la pièce. Surpris, le vampire commença à trouver cela moins drôle.

-Sidous et Mirandella ont été éliminés et ils sont vraiment nombreux!

Furieux, Kull pointa sa hache vers le trio.

-FAITES VOTRE PRIÈRE, PAR DOURK! SURTOUT TOI ZORC!

Soudain, une lumière intense fit son apparition, ce qui aveugla les sbires de Solonea, permettant alors à plusieurs des évadés à ouvrir la porte du quatrième niveau et de sortir de ce château. Quand elle s'atténua, seuls Harold, Kull et Seth étaient restés dans la pièce. Malgré des années passées dans le Tartare et son âge, Newgate restait un très bel homme grand et toujours en forme : son visage étroit et pâle avec des cheveux longs grisonnants entremêlés; une mince moustache entre son nez aquilin et sa bouche mince son tronc, couvert par une camisole noire serrée, large et bien tracée par ses muscles; ses bras puissants et ornés de tatouages tribaux; ses longues jambes avec un pantalon bleu délavé. De son vivant, il était connu pour son attirance sexuelle envers les belles femmes exotiques, sa vaillance et sa joie de vivre.

Sentant les tripes sortir de son corps, Palov invita celui-ci à le combattre en duel en sortant son fleuret.

-Bats-toi si tu es un homme! ARMÉE DE LAMES

Il expédia de petits coups émanant de lames d'air extrêmement tranchantes en direction du torse du pirate. Immédiatement, celui-ci dégaina son mince sabre pour les parer.

-LAME DIVINE

L'ancêtre d'Edward envoya une nouvelle lame d'air, par le biais d'un coup vertical, qui était beaucoup plus redoutable, mais Roman put la faire dévier avant de riposter.

-CLAVICULE

En un rien de temps, il dirigea un coup d'estoc vers la clavicule de son adversaire reliée au bras droit, qui maniait le sabre. Toujours attentif, le fils d'Harry le repoussa avant d'asséner un violent coup sur l'épaule avec le pommeau, puis enchaîna.

-BOND HYPER VITESSE

Il bondit en direction du visage du natif de West Blue tout en plaçant son sabre à l'horizontale. Malgré sa douleur, son opposant fit un salto arrière pour l'éviter avant de contre-attaquer.

-POITRINE

En tenant le manche par supination, il envoya un coup, semblable à celui d'un fouet, qui atteignit la poitrine de Seth. Il s'acharna.

-LACÉRATION

Le vampire gesticula son fleuret pour érafler le torse de son ennemi en entier. Le descendant de Thosoé encaissa ces coups même s'il mit l'arme de son adversaire à l'écart en la frappant vers le bas. Maintenant en avantage, Seth prépara un coup redoutable.

-FAUCHEUSE

Grâce à ses deux mains, celui-ci tenta de lui décapiter le cou, mais il rata en raison que le seigneur se baissa avant d'expédier un coup de pied qui le déstabilisa.

-LAME STAGITIALE

Tenant le manche en pronation, Roman lui donna un coup allant du sexe au front, puis continua sur d'autres côtés

-ÉTOILE

De divers coups semblables furent portés du long de trois extrémités : des pieds aux mains et des abdominaux obliques. Étourdi, le père de Larry Newgate perdit beaucoup de sang, mais cet état ne fit que lui stimuler.

-MULTILAME GIGANTUGA

Dans une phase de transe, le pirate bombarda le seigneur de coups surpuissants. Les chocs brisaient peu à peu le fleuret de son opposant qui se cassa enfin en deux. Plus puissant que jamais, Seth donna le coup de grâce.

-DEUX LAMES DE LA MORT

Premièrement, il expédia un violent coup diagonal qui toucha le ventre de Palov.
Deuxièmement, Newgate poignarda le coeur de ce dernier. Vaincu, son rival expira son âme.

À côté, Harold avait entamé un combat contre la jolie Sekmet.

-Je vais t'achever! MÉGA MARTEAU MJOLINIR

Selon son fruit de démon, il transforma son épée en gigantesque marteau qu'il abattit en direction de la tête de la femme. Impassible, elle bloqua le coup avec aisance en utilisant son haki et son sceptre. Stupéfié, Stronghold renforça ses muscles, mais en vain.

-Incroyable, comment peux-tu rivaliser avec ma force, femme?

La souveraine répondit.

-Je maîtrise le haki des rois dans tous ses aspects. C'est pourquoi j'ai pu combattre tous mes adversaires. Tu ne peux pas me battre.

Sur ce, elle utilisa un peu sa force musculaire pour faire projeter le colosse vers le mur. Par la suite, elle bondit pour enchaîner.

-NOMBRIL

Celle-ci asséna un coup sur le nombril de son ennemi pour le faire plaquer au sol. Après, elle donna un coup de grâce.

-Avec mon haki, les possibilités sont extraordinaires.

-EXPLOSION CARDIAQUE

Elle expédia un coup dangereux visant à lui faire éclater le coeur, mais le mercenaire eut le dernier mot.

-LASSO

En métamorphosant à nouveau son épée, cette fois-ci en lasso, il attrapa la taille de la native de South Blue pour la tirer vers son corps. Voyant sa rivale déjouée, le pirate en profita de se venger.

-Qui t'a dit que tu ne pouvais pas me battre? POING AMÉRICAIN

Dans un synchronisme très serré, celui-ci utilisa à nouveau son pouvoir pour obtenir un poing américain qu'il envoya en plein sur la cage thoracique de la conjointe de Mykérinos. Ce fut très pénible pour cette dernière qui prit beaucoup de temps afin de se relever. Bouillant de colère, elle revint à la charge.

-ATTAQUE DU FLUIDE

En émanant d'importantes doses de haki, elle tenta, sans succès, de déstabiliser son opposant. Le compagnon d'Edward ria.

-Ça, je peux l'encaisser sans difficulté! JAVELOT HYPERVITESSE

En modelant son arme en un javelot, il prépara une attaque en courant très rapidement à l'avant, puis essaya de transpercer Sekmet. Attentive, elle utilisa son fluide une autre fois pour contrer la vitesse.

-Tu as oublié que le haki n'a pas de capacités limitées. ANTICIPATION

La femme se déplaça à sa droite pour l'éviter tout en ripostant en frappant l'arme à l'aide de son sceptre comme une batte. Avec le choc, le javelot se retourna vers le nez de son propriétaire avant d'être échappé. Apercevant sa blessure à l'épaule subie lors de son combat face à Lorenzo, elle attrapa la lance afin de la planter sur cette plaie. Paralysé par la douleur, Stronghold hurla et tomba à genoux en jurant la lâcheté de celle-ci. En poussant un sourire malveillant, la fille d'Ouserkaf l'acheva.

-Outre mon fluide, mon sceptre détient un pouvoir redoutable. SCEPTRE DU FEU

Elle fit circuler son haki à travers le serpent ornant le bout de son sceptre qui devint aussi chaud que le magma. Une fois l'opération complétée, elle enfonça son arme dans la boîte crânienne de son adversaire. Le magma ravagea graduellement l'os jusqu'à détruire l'encéphale entier. Ce fut donc dans d’horribles souffrances que le natif de North Blue mourut pour de bon. Victorieuse, elle s'approcha de Seth qui n'avait rien vu à cette bataille et se reposait à quatre pattes. Sentant que quelqu'un était à quelques mètres de lui, il fit un effort pour se relever, et aperçut alors la beauté resplendissante de Sekmet. Ébloui et attiré, le pirate oublia son sabre et chercha à aborder cette femme.

-Tu es séduisante, beauté! Je suis Seth, et toi?

Étonnée par ce revirement de situation, la reine répondit en pesant bien ses mots.

-Je m'appelle Sekmet. Tu es vraiment beau. On dirait que tu as du goût!

Comme hypnotisé, il opina.

-Absolument, j'ai des préférences pour les femmes exotiques.

Là, l'occasion de le tuer était inévitable, car le dragueur de femmes avait complètement baissé sa garde en plus du fait que le sceptre était encore brûlant.

-SCEPTRE DU FEU

Comme contre Harold, elle donna le même coup, mais sur le coeur qui fut détruit.

-Heureuse de t'avoir rencontré, attardé mental!

Du côté de Kull, le minotaure lui avait asséné son fléau pour l'expédier à l'extérieur où ils continuèrent un furieux combat. Zorc fit la première attaque.

-Face d'excrément! TSUNAMI DE DÉBRIS

Avec son fléau, il frappa le sol pour envoyer des débris vers son opposant qui eut de la difficulté à observer à l’horizon. En dépit de cet obstacle, le fils de Gilgamesh poursuivit en courant. Lorsque le minotaure comprit que ses efforts ont été vains, il adopta une nouvelle tactique.

-POING DU MINOTAURE

Celui-ci lui dirigea une droite vers l’abdomen, mais son rival riposta en mettant toutes ses énergies.

-POING CIMMÉRIEN

En direction de la main de l’ancien roi de l’hyperborée, le Cimmérien asséna un gigantesque coup de poing pour neutraliser celui qui allait l’atteindre en plein fouet. Le choc fut atroce pour Kull que son nez et sa bouche, avec la pression, se mirent à saigner. Même Zorc fut déstabilisé, ce qui laissa la porte ouverte à son ennemi.

-MULTIPOING CIMMÉRIEN

Maintenant, il expédia environ une cinquantaine de coups de poing brutaux sur le torse de la bête qui les encaissa difficilement. Malgré sa fatigue, l’Ouroukien parvint à donner le coup de grâce.

-MÉGAPOING CIMMÉRIEN

Après avoir poussé un cri rauque, ce dernier libéra sa puissance en un coup de poing dévasteur vers le ventre de son adversaire. Par contre, le serviteur de Solonea lui attrapa le poignet à temps pour le tordre avant de charger.

-ÉCLATE-TÊTE

À l’aide de son arme, la créature envoya un coup tout droit sur le front. Afin de se défendre, le père de Dastan attrapa la chaîne même si les pics le touchèrent durement. Comme un taureau enragé, il fonça en direction de son opposant dans le but de l’achever.

-STRANGULATION CIMMÉRIENNE

Celui-ci enroula la chaîne autour du cou massif de Zorc, puis la serra afin de l’étrangler. Voyant le minotaure respirer avec difficulté, il décida de terminer pour une fois pour toutes.

-COMÈTE CIMMÉRIENNE

Posté jusque derrière la nuque de son rival, le descendant d’Enki tenta de lui asséner un coup de hache vers le lobe occipital. Alerte, le bovidé pencha brusquement son corps à l’avant afin de faire tomber l’ancêtre d’Edward. Se sentant alors beaucoup mieux à cause de l’absence de pression sur son cou, Zorc se vengea.

-SAUT DU MASTODONTE

En dépit de son poids, il sauta haut pour s’abattre sur son opposant couché sur le dos, ce qui cassa plusieurs côtes du côté des deux parties en plus de former un cratère. Exténué et pratiquement plus capable de combattre adéquatement, Zorc se releva et vit son ennemi juré meurtri. Il pensa avoir gagné, mais il eut tort, car ce dernier prit la parole.

-Tu as passé proche de me tuer, mais tu as perdu d’avance. LIBÉRATION DE LA TUYA

En concert avec son haki, le conjoint d’Ianna relâcha son esprit sacré en vagues d’énergie très puissantes qui firent paralyser l’hyperboréen. En même temps, ces pulsions réveillèrent la force intérieure et restante en Kull qui put reprendre ses esprits afin de clore ce combat.

-CROIX CIMMÉRIENNE

En donnant deux coups de hache en croix, il réussit à transpercer le coeur de son adversaire qui s’effondra, sans âme. Toutefois, l’Ouroukien ne savoura pas sa victoire longtemps, car ses forces l’abandonnèrent avant de cracher du sang avec des convulsions, et de perdre connaissance.

Quant à Sekmet, elle découvrit le trou béant foré par ces deux colosses avant de s’y inflitrer. Il s’ensuivit que celle-ci se retrouva à l’extérieur devant les deux corps évanouis. Surprise et croyant que le père de Tiamatan était aussi décédé, elle rebroussa chemin.

-Inutile de s’y attarder! Allons aider Typhon!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Jeu 24 Mai 2012 10:22 
95 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 793
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Joyeux anniversaire du trentième chapitre à ta fanfic Chaosx !!
Vivement les prochains chapitres :luffy langue:

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Ven 25 Mai 2012 02:19 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Merci à l'éternel. Je ne sais pas si vous allez me croire, mais je viens de pondre le chapitre 31. Il est beaucoup plus court, mais le début est tout simplement épique. À la fin, il y a des rélévations importantes. J'ai été très rapide à cause d'un court congé forcé (raisons scolaires).

Le voici mesdames et messieurs.


Pendant que les prisonniers du Tartare s'échappaient des dimensions parallèles, Edward Newgate avait fait la connaissance de Typhon. Ce monstre primitif semblait combattre principalement avec ses têtes, trop hautes pour que notre héros les atteigne par des sauts. Celle qui était bleu pâle commença à attaquer.

-FAISCEAU DE GLACE

Elle cracha un rayon glacé accompagné de boules du même élément visant à l'écraser et à le geler vif. Alerte, le fils de Joseph utilisa ses deux paumes.

-DÔME SISMIQUE PROTECTEUR

En les pointant vers les objets, il modela une zone sismique en petit dôme qui détruisit les particules en millions de morceaux. Par la suite, il fit un bond afin d’éviter une tête (celle du poison) voulant le manger avant d’enchaîner.

-SERPENT SANGLANT

Alors qu’il s’apprêtait à décapiter ce long cou par une lame d’air, il se retrouva piégé par la tête maîtrisant la terre.

-TORNADE DE GLAISE ET DE ROCHES

La création d’Astazax vomit de la terre molle et des roches qui emprisonnèrent le pirate au sein d’un piton avant de poursuivre avec l’eau.

-ARROSAGE

Elle y mit de l’eau pour le rendre boueux, puis solide. Par la suite, celle-ci acheva son oeuvre.

-PRISON DE RACINES

L’animal mythologique invoqua, par le biais de son pouvoir sur la végétation, des racines qui poussèrent autour du monticule pour le comprimer. Satisfait, Typhon décida d’avoir recours à sa queue.

-COUP DE QUEUE

Le membre du corps s’abattit sur cette prison, mais Newgate, toujours vivant, riposta.

-MULTI FISSURE

À l’aide de son pouvoir sismique, ce dernier asséna un coup de poing qui cassa le piton rocheux en des centaines de rocs.

-VENT DU DIABLE

Avec son fluide et d’un coup horizontal, le descendant de Kull les envoya vers celui qui les avait matérialisés. En dépit de sa surprise, la créature malveillante contre-attaqua.

-COUP DE VENT

De puissants battements d’ailes renversèrent la trajectoire auquel suivaient ces pierres.

-ACIDE ENFLAMMÉ

En concert avec son pouvoir de feu et de poison, il cracha de l’acide corrosif qui enroba les éléments en air. Rapide, le père d’Owen les évita habilement en se déplaçant à gauche, puis revint à la charge.

-GLISSEMENT DE TERRAIN

En tirant sur des ficelles crée par une zone sismique, Edward provoqua un glissement de terrain qui fit trébucher le gros Typhon. Paniquée, la tête jaune passa à l’action.

-RAIKIDAMA

Elle ouvrit sa mâchoire pour former un globe d’électricité aux dimensions effroyables qu’elle jeta tout droit vers le frère de Christopher qui mit toutes ses forces pour esquiver.

-EXPLOSION SISMIQUE

Celui-ci dirigea son arme vers la sphère pour donner naissance à une zone sismique qui prit rapidement l’expansion, finissant alors par fragmenter l’obstacle. Ayant l’avantage, le natif de North Blue tenta le coup de grâce.

-Tu es fini! LAME DES SEPT CONSTELLATIONS GUERRIÈRES

Avec un synchronisme prodigieux, il expédia sept lames d’air surpuissantes sur chacune des têtes ennemies. Épuisé, le descendant de Kull observa son opposant reprendre tranquillement ses esprits.

-Tu es très fort, humain! Toutefois, il en faudra bien plus.

Contarié, Newgate eut encore l’énergie pour exécuter une nouvelle technique.

-Si tu veux encore te battre, me voici! POING SISIMQUE

Son corps refusa de l’écouter et resta paralysé à son grand désespoir. En ricanant, Typhon expliqua ce phénomène.

-Lorsque tu es arrivé devant moi, j’ai utilisé mes pouvoirs pour créer des nuages de pluie glacée pour te geler et te rendre inapte à bouger. Adieu!
VORTEX DES SEPT ÉLÉMENTS

Les sept têtes se rapprochèrent pour en former une nouvelle en illusion qui ouvrit sa bouche où émanait de la lumière blanche extrêmement aveuglante. Se disant vaincu et n’ayant plus assez d’énergie, après tous ces combats, Edward ferma ses yeux et attendit son sort.
Au moment que le monstre effectua le coup de grâce, un individu s’imposa entre les deux.

-SOLIDAMA

L’inconnu matérialisa une énorme boule composée d’énergie solaire qui fit fondre la glace qui restreignait les mouvements chez le fils de Clara et neutraliser le rayon blanc. Il était assez grand, svelte et habillé d’une armure de chevalier en or sauf la tête, avec de cheveux bruns longs, un visage tanné et abîmé par des balafres, et des yeux bleus, qui était dévoilée ainsi que les mains dépourvues d’armes. Ce n’était autre que Hélios Shamash. Né à South Blue vers 898 sous le prénom de Farouk, il fut membre du jeune Gouvernement mondial à titre de roi du royaume d’Urea, réputé pour se considérer comme la réincarnation du dieu Hélias en mangeant le logia du soleil. Ayant assez de son orgueil, les cinq étoiles de l’époque décidèrent son congédiement. Déchu de ses titres, Shamash devint un pirate qui connut une glorieuse carrière avant de mourir au combat dans le Nouveau Monde en 952. Très tôt dès son décès, il fut emprisonné dans le Tartare par Solonea, car il se vantait comme supérieur au couple divin.

Reconnaissant envers ce pirate, Farouk le mit à l’écart de la bataille.

-Repose-toi! Nous ne savons pas comment te remercier.

Parallèlement, Chiron, un vieux centaure trapu et musclé au pelage gris, avec un visage usé, des cheveux blancs marqués par une calvitie et une barbe aussi imposante que celle du père Noël, se mêla aux hostilités en tirant une flèche de son arc sur le front de la tête d’illusion.
Il naquit, il y a très longtemps, sur Grand Line de l’union entre Promethus et une de ses créations, une jument apte à se transformer une magnifique femme blonde. Il fut le tuteur de nombreux enfants divins comme Vulcain et Pathoiso qui apprirent à ses côtés la langue, les mathématiques, la philosophie, l’histoire, la géographie et l’art de combattre. Un jour, celui-ci était très vieux et désirait mourir en paix, mais son immortalité l’en empêchait. Alors, Vulcain, Pathoiso, qui était mortel à cause du sang de son père dragon, lui proposa léguer son statut de mortel pour acquérir celui de l’immortalité, ce que son maître accepta. Une fois aux enfers, il vit Vartan séduire sa tante, ce qui lui incita à le dénoncer et essayer de tuer cette crapule, mais cette dernière eut le dernier mot avant d’expédier le centaure en prison.

Souffrant de douleur, Typhon revint à son état normal et agita sa queue comme un fléau. Heureusement, il y avait HaguarD Piotr qui la saisit, puis la tordit pour la handicaper. Il arborait un vieil uniforme de la Marine, avait des cheveux roux frisés descendant aux omoplates, des yeux verts perçants, une moustache courte et épaisse, une peau bronzée et un nez crochu. Né à Erbaf en 1150 et descendant indirect de Hrungir, ce gros géant de 25 mètres avait servi dans la Marine au sein de la prestigieuse base G5 dans le Nouveau Monde au poste de vice-amiral. Avant d’embarquer sur la mer la plus dangereuse, il officiait à Grand Line où les citoyens le connaissaient bien comme protecteur des pauvres, des faibles, des enfants et des femmes contre des pirates et des despotes sans scrupules. Des années plus tard, il veilla à l’apprentissage de son neveu Sauro, futur ami de Robin, et travailla en équipe avec Benjiro, une chose qu’il regrettait amèrement. En 1414, il retourna sur son île natale pour mater un coup d’État, ce qui lui coûtera la vie. Il fut introduit dans le Tartare en raison d’avoir massacré une bonne partie de l’armée de Solonea. De son vivant, celui-ci a été considéré comme une légende en arts martiaux.

-POING DE LA GRANDE OURSE

Avec une patience extrême, Haguar mouva ses deux bras qui tracèrent un cercle avant d’asséner deux coups de paumes aussi puissants qu’une déflagration de haki vers le postérieur de la créature qui tomba. Ce fut ensuite à tour de Miesko à intervenir. Voyant le jour en 1067 sous le nom de famille Kryczki, ce chasseur de primes avait débuté à East Blue où il fit sa loi aux pirates avant de prendre des risques en déménageant sur Grand Line. Réputé comme le meilleur chasseur de primes à son époque, il fut surnommé le purificateur à cause de l’assassinat d’un énorme pourcentage de capitaines pirates naviguant sur cette mer. Plusieurs survivants scellèrent une alliance entre eux pour pourchasser Kryczki qui rendit l’âme face à cette horde, en 1106 sur Wiskey Peak. À l’honneur d’un de leurs grands, les chasseurs de primes s’établirent en grand nombre sur cette île, et leurs descendants sont ceux qui affronteront Chapeau de Paille. Quand il était adolescent, il avait mangé le paramecia doté d’une capacité de faire reculer le temps d’au plus 5 secondes pour réparer une erreur commise, ce qui était surtout utile lors des duels. Solonea le fit purger une peine à perpétuité au Tartare après qu’il eût tué Lucifera, sa seconde et fille illégitime. Petit et vêtu d’un complet noir avec un chapeau melon en suède et une cravate rouge aux motifs excentriques, il avait un visage étroit et pâle, des yeux bruns bridés, dont un décoré d’une lunette, un dentier en argent, des cheveux blonds courts et ondulés soigneusement coiffés, une barbe et une moustache naissantes ainsi qu’une canne-épée à la main. En colère, le monstre primitif voulut le balayer à l’aide de ses ailes. Voyant qu’il avait baissé sa garde, le natif d’East Blue recula le temps pour pouvoir éviter le vent, puis attaquer.

-BOND DE L’ÉCLAIR

À une vitesse incroyable, il bondit pour décapiter les deux ailes de l’ennemi.

-Comme ça, tu ne voleras pas!

Plus près du torse, Adolf et Osman se chicanaient pour savoir qui était le plus fort des deux. Nés en 1383, mais respectivement sur North Blue et West Blue, ils avaient entretenu une rivalité légendaire en tant que capitaines pirates adverses sur Grand Line, les îles célestes et le Nouveau Monde. Pendant des années, ils s’affrontaient une fois par mois : des batailles se terminant par match nul. Lors de leur dernier duel en 1445, le lâche commodore Ludovic avait profité de leur épuisement pour saborder leurs navires, puis exterminer tous leurs équipes inclus eux. Plus tard, ils eurent droit au séjour au Tartare après avoir profané ensemble la tombe de Belzébuth. Ayant le zoan du reptile, Klaus était de taille moyenne et assez maigre avec des cheveux gris mi-rasés, des yeux rouges pétillants, des vêtements noirs extensibles accompagnés et une ceinture imposante en cuir brun. À côté, Mehmet possédait le zoan du rhinocéros. Beaucoup plus costaud et ayant une peau plus velue et foncée avec une barbe noire pointue et des yeux verts, ce dernier arborait un turban bleu, une camisole rouge et un pantalon blanc ample retenu par une ceinture jaune et des boucles d’oreille en diamant.
Le natif de West Blue se transforma en rhinocéros blanc qui chargea de toutes ses forces en direction d’un des cous (tonnerre) qui se brisa avec l’impact. Peu de temps après, celui de North Blue le fit pour ressembler à une drôle de salamandre orange qui dévora, avec un appétit vorace, une partie des deux cous (poison et végétation), désormais mis à l’écart. Sortant de sa léthargie, Culaan Magna, en forme de danois (zoan du chien), continua leur travail contre deux cous (eau et glace).

-TROU MEURTRIER

Grâce à une force prodigieuse de ses griffes, l’animal canin transperça les cibles, neutralisées. Grand roux bien bâti, Culaan avait un visage rond orné de cheveux en afro, une moustache et une barbe mince et d’yeux bleus en plus d’être vêtu du costume traditionnel de la Marine et d’une casquette. Né en 1236 sur Grand Line, il fut, pendant un court temps, amiral avant de démissionner et de devenir un agent à la solde du gouvernement visant à pourchasser les empereurs. Ayant un courage indéfectible, il navigua, en l’an de grâce 1280, en direction de Rough Tell pour arrêter le nouveau seigneur de pirates de l’époque, MonkeyD Axel. Blessé à mort, il fut transporté sur sa terre natale, Jaya, où il rendit l’âme. Tout alla bien dans le royaume jusqu’au moment qu’Axel décéda à son tour. Les deux rivaux voulurent refaire un combat, qui fut mémorable, mais dévastateur pour le palais divin. Cette fois-ci Monkey perdit alors que Magna attira les foudres de Solonea.
Restant seulement sa tête maîtrisant le feu, Typhon voulut riposter sur Shamash.

-PHÉNIX ENFLAMMÉ

Il matérialisa un phénix en feu qui vola vers l’ancien roi, mais l’élément du soleil eut le dessus.

-Typhon, ton feu est chaud, mais mon pouvoir l’est encore plus. CORPS SOLAIRE

Graduellement, son corps se transforma en étoile jaune comme le soleil pour dissoudre l’oiseau.

-RAYON SOLAIRE

En pointant ses paumes tout droit sur le cou, il propulsa un puissant rayon incandescent qui le détruisit. Défait, le fils d’Astazax s’effondra brusquement et s’engouffra dans le trou provoqué dans le glissement de terrain.
Pendant que les insurgés fêtaient leur victoire, Sekmet fit son apparition et remarqua, avec stupéfaction, que le monstre était mort.

-C’est un cauchemar…

Jughurta répondit en souriant.

-Il va bientôt se terminer pour toi, femme.

Cet homme borgne, de peau de couleur chocolat et décoré de tatouages tribaux rouges et blancs, était très grand et ses muscles, bien tracés, avaient une grosseur moyenne. Ses cheveux rasés, son oeil entièrement blanc, son nez mutilé et ses dents noires lui donnaient un air sinistre. Son unique vêtement était une jupe en lin même si ses poignets portaient des bracelets en perles. Il naquit à South Blue sur la même contrée de son opposante, mais beaucoup plus tôt, plus précisément en 94. Fils de fermiers du village de Thèbes, il servit sous les ordres du roi Ménès en tant que général en chef et conseiller. Durant toute sa carrière, il voyageait à travers les îles où les adversaires témoignaient de sa férocité et de son talent dans l’art de manier le bâton. Quand son chef mourut de vieillesse, Djoser le succéda et le démit de ses fonctions au profit d’autres personnes, ce qui motiva au conseiller déchu à diriger une rébellion sanglante dans laquelle il se fit tuer en 163. De plus en plus en colère, l’ancienne prêtresse, bien que fatiguée, passa à l’attaque.

-SCEPTRE DU FEU

Comme elle l’avait fait contre Harold, celle-ci tenta d’enfoncer son arme sur le front du Thébain, mais son ennemi, maîtrisant aussi le haki des rois et très rapide, l’esquiva avec son long bâton avant de contre-attaquer.

-BASSIN

Il asséna un coup de bâton sur le côté droit du bassin de la femme. En dépit de sa douleur, l’épouse de Mykérinos se releva pour utiliser son sceptre encore brûlant.

-MORT DE L’ARME

Elle voulut faire calciner le bâton, mais Jughurta eut le dernier mot.

-EXPLOSION DU FLUIDE

En accumulant du haki dans les muscles de ses bras, ce dernier dirigea un coup surpuissant qui fit valser le bâton symbolique. Ayant l’avantage, le natif de South Blue décida d’achever le court combat.

-GORGE

Il planta son aiguillon sur la gorge de la beauté afin de lui bloquer sa respiration jusqu’à expirer son âme.

Vainqueurs, Edward et ses nouveaux alliés sortirent du quatrième niveau avant d’apercevoir l’entrée de la demeure de la déesse. Après avoir regardé le globe, Chiron se tourna vers Newgate.

-Edward, je sais très bien qu’il est trop risqué d’y entrer. Toutefois, j’ai déjà entendu parler d’un sixième niveau, inhabité à cause de son climat, où les défunts, ayant survécu aux épreuves et évité le Tartare, franchissent dans le but de trouver au septième niveau le château de Vahalla, fondé par Oméga, un fils illégitime d’Hélias.

En acceptant d’affronter ce nouvel obstacle, le petit-fils de Basil demanda par contre des détails supplémentaires.

-Au fait, Chiron, sais-tu où est Hélias?

Là, le centaure eut des sueurs froides et fixa le sol avant de parler avec un ton anxieux.

-Peu avant que je meure, Solonea voulait régner seule et son mari refusait la façon qu’elle régnait. Par conséquent, elle réussit, grâce à une ruse, à le faire emprisonner dans un coffre et le plaça dans une pièce fort bien protégée.

Sur ce, ils empruntèrent un chemin à gauche pour descendre au sixième niveau.

Pendant que les insurgés empruntaient cette voie, Solonea était dans son bain de serpents. Tout se passait dans la bonne humeur jusqu’un loup-garou fit intrusion dans la pièce. Il se prosterna pour annoncer une mauvaise nouvelle.

-Nous venons de voir Newgate et les prisonniers du Tartare. Il s’ensuit qu’un de nos éclaireurs est passé au troisième et au quatrième niveau. Hélas, celui-ci a découvert Typhon et vos envoyés sans vie.

Consternée, la déesse trembla comme une feuille et maudit le monstre primitif alors qu’une courtisane, penaude, revint après avoir fait le ménage.

-Ô Solonea, je viens de découvrir que le coffre d’Hélias est disparu.

C’en était trop pour elle : l’amante de Vartan explosa de colère.

-ILS VONT ME LE PAYER!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Sam 2 Juin 2012 12:35 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Je viens de terminer le trente-deuxième chapitre et je profite de quelques minutes pour le publier.
Voici la fin de l'arc du royaume des morts. Il n'y a pas de combats, mais l'histoire avance beaucoup.

Ce fameux sixième niveau comportait plusieurs tronçons différents qui lui faisait le pire enfer pour les passants. Edward Newgate et ses amis franchirent des embûches de toutes sortes : des déserts brûlants sous des nuages noirs d'où jaillissaient des éclairs; un marécage avec une odeur insupportable; des plaines balayées par de violents ouragans; des collines bombardées par des météorites; des tempêtes de neige et des blizzards épouvantables; des déserts glacés avec un froid intense; des pics acérés en compagnie de gouffre sans fond.
La traversée semblait si longue que le fils de Joseph ainsi que ses compagnons avaient perdu toute notion de temps à cause de l'absence du jour et de la nuit.

Un jour, Culaan aperçut le ciel bleu et une falaise à l'horizon. Ils pensèrent que leur calvaire se terminait de façon imminente. Par conséquent, le groupe décida son escalade, une chose qui fut fructueuse. En effet, un paysage extraordinaire s'y dressait : une courte plaine verdoyante parsemée de fleurs comme les tulipes, les pensées, les lys, les orchidées, les marguerites, les jonquilles, les clématites, des pissenlits, des dahlias, etc. Émerveillé et ému aux larmes, Chiron murmura.

-On appelle ces lieux les plaines de la lumière. Au début, Hélias l'a créée pour accueillir toutes les âmes des défunts, mais Solonea a tout changé pour modeler cet enfer où tous les morts doivent endurer. Inapte à supprimer la merveille-ci, elle dressa le sixième niveau pour rendre son accès extrêmement corsé. Les habitants du Vahalla s'y promènent temps en temps...

Le centaure avait effectivement raison puisque d'autres hommes et femmes, qui ressemblaient tous à de puissants combattants, s'y retrouvaient et voyant les nouveaux arrivés, les félicitèrent pour leurs exploits. Un d'entre eux vit le frère de Christopher et s'approcha de lui.

-Ed, c'est toi?

Ses cheveux noirs entremêlés, sa moustache et sa barbe mal rasés, son corps bien bâti et son sabre lui étaient familiers. Sachant qui il venait de rencontrer, les larmes du futur Barbe Blanche coulèrent abondamment tant qu'il voyageait dans ses souvenirs lointains tout en sentant redevenir un enfant insouciant de la vie. À peine quelques secondes, il tomba à genoux et cria.

-Papaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa!

Avec douceur, Joseph Newgate caressa la joue de son fils cadet, qui avait tellement grandi et était devenu un puissant pirate. Celui-ci sourit.

-J'ai eu vent de tes exploits, Ed. Je suis tellement fier de toi!

Après avoir cessé de sangloter et parlé un peu avec le patriarche, Edward emprunta la sortie de la plaine pour aboutir à un pont en acier. Maintenant, le Vahalla offrait ses splendeurs sous son regard. Sur un rocher lévitant au dessus d'un lac se trouvait un château très haut et construit en bronze. Un pont le reliait aux les plaines et se termine par une porte en arche. Au sommet de la bâtisse, il y avait plusieurs pinacles superposés, dont un décoré par un globe blanc lumineux. Devant le descendant de Kull, un guerrier surgit. Chauve, velu, très musclé et de peau noire, portant un casque avec une corne au centre ainsi qu'un pantalon en laine, il s'appuyait sur une épée imposante. Reconnaissant cet individu, Joseph s'agenouilla avec respect.

-Heimdall, je te demande leur passage. Ils viennent de traverser le sixième niveau.

Auteur d'exploits contre des humains, des géants, des dragons et des animaux, ce gardien, né peu après la fin de Lilotha sur Grand Line, avait été choisi comme protecteur du temple d'Hélias et de ses prêtres sous les ordres d'un descendant indirect de Vartan, Endiku II. Un jour, des bandits, au nombre de 5000, attaquèrent le sanctuaire. Celui-ci mourut valeureusement en défendant, avec succès, ces lieux contre ces adversaires. On pense qu'au moment de décéder, le dieu de la lumière fit jaillir un éclair qui le transporta directement au Vahalla où il fut couronné demi-dieu, aujourd'hui oublié, et gardien de cette demeure divine abritant tous les défunts.
Sans parler, Heimdall prit un cor en or dans lequel il souffla pour faire ouvrir la porte. Intrigué, Jughurta fit une remarque.

-Il n'est pas bavard du tout.

Là, le conjoint de Clara expliqua cet aspect.

-Il y a très longtemps, les armées de Omega et Solonea se sont affrontées au cinquième niveau pour savoir qui allait conquérir le reste du royaume des morts, c'est-à-dire le niveau où nous sommes. Le fils d'Hélias tint bon malgré de pertes cuisantes au sien de ses alliés et réussit à défendre son château. Dans cette bataille, Heimdall s'est fait trancher la langue, ce qui montre pourquoi il est malheureusement muet.

D'un signe de son épée, le natif de Grand Line invita aux nouveaux arrivés à pénétrer dans cette citadelle en bronze, ce qu'ils firent. Autour d'un hall particulièrement centré par un chandelier en diamant brillant de mille feux et un tapis rouge à côté d'une collection d'armes accrochée au mur, des bruits émanant des paroles et des rires des guerriers et guerrières qui festoyaient dans les pièces voisines donnaient l'ambiance d'un drôle de paradis pendant que des gobelins se préparaient à accueillir les invités. Ces employés les conduisèrent vers une des pièces principales, mieux connues sous le nom du banquet éternel des héros.
Très vaste et entourée de tapisseries pourpres placées en verticale, cette salle abritait une très longue table de banquet qui offrait de la nourriture délicieuse à l'abondance aux défunts. On y retrouvait du taureau braisé, du sanglier farci, de la ratatouille, de la pieuvre rôtie, du fromage fondant, des pains de toutes sortes, de la cervoise et de l'hydromel coulant à flots, du requin, de la salade de pommes de terre, etc. Derrière ce meuble, un petit escalier en demi-cercle aboutissait à un monticule sur lequel deux trônes, deux chaises brillantes en chêne massif avec des lignes soigneusement tracées, reposaient. En effet, Omega et son épouse Astarté y prenaient place devant un portique en argent avec de fines arcades. Femme splendide, svelte, à la peau tannée et assez grande, Astarté avait un visage étroit affichant des cheveux bruns délicatement tressés et touchant le sol, des yeux bleus doux, un nez fin, deux lèvres minces et colorées par un rouge à lèvres d'un mauve bien dosé et des oreilles d'elfe au lobe percé par des boucles d'oreille minuscules. Comme vêtement, elle arborait une robe blanche de soie chatoyante des épaules aux chevilles en plus d'une ceinture en cuir à la taille. De son vivant, elle fut grande prêtresse du tout premier temple d'Hélias à Grand Line sous le règne d'un des ancêtres de Vartan, Abel II. Selon les historiens, cette époque remontait vers -1800. À l'âge de 28 ans, le prince héritier, qui fut couronné plus tard sous le nom d'Abel III, tomba amoureux d'elle. Pendant des lunes, il la poursuivit, mais sans succès. Un jour, Astarté, épuisée, demanda aux dieux de la recueillir, ce qu'ils effectuèrent. Après être devenue la meilleure amie d'Oméga, elle l'épousa et devint demi-déesse.
Sa tendre moitié lui tenait la main. Homme de taille moyenne au corps bien bâti, à la peau pâle et peu velue, il présentait de longs cheveux, plaqués vers l'arrière et décorés par une couronne en jade, aussi noirs que l'espace, des yeux rouges énigmatiques et une face ovale. Comme tenue, il ne portait qu'une jupe de couleur rouge alors que sa main épaisse tenait un sceptre, dont le sommet était orné de deux ailes d'ange.
Les deux amoureux surveillaient la brochette de héros et d'héroïnes qui faisaient la fête. Ceux-ci avaient marqué l'histoire ancienne et récente en adhérant à toutes sortes de statuts : empereurs, corsaires, pirates du Nouveau Monde, gardiens aguerris, chasseurs de primes, rois apportant la prospérité, mercenaire au courage indéfectible, explorateurs, etc. Il y avait le roi Jouko, le grand-père de Matias; William Macleod, le père de Jared ; le navigateur Ulyss Ploycrès; GolD Omar, l'aïeul de Roger; la prêtresse sauvage Magda; le géant Surt; le long bras et mercenaire Youri Samosov; la gardienne Mayuri, ancêtre indirecte de Beatrix; et bien d'autres illustres individus.

Après s'être frappé le torse, Oméga se leva pour saluer ses invités et prit la parole.

-Bienvenue à vous. Vous semblez avoir une requête à me demander. Dites-le de grâce.

Au bord des larmes, Edward se prosterna et répondit.

-Je veux revenir au monde des vivants.

Stupéfié, le dieu refusa la demande.

-Tu es en train de rêver. La porte de sortie se retrouve au cinquième niveau. Pour y accéder, nous devrions affronter Solonea. Sans mon père, nous sommes incapables de la battre et ses soldats.

Newgate posa alors des questions.

-Pourquoi ne voulez-vous pas affronter cette vipère? Avez-vous réellement le courage? Je vous pensais des guerriers et des guerrières remplis de bravoure. Moi, Edward Newgate, je n'ai peur de rien.

De plus en plus irrité, le mari d'Astarté persista sur sa décision.

-Tu n'étais pas encore né à l'époque. Nous avions affronté la déesse des ténèbres, et nous avons fini par perdre, mais nous avons eu beaucoup de chance puisque nous avions gardé notre château et la propriété de notre niveau ainsi qu'un niveau de vie enviable comme tu l'observes.

Découragé, Chiron pensa qu'il était temps d'intervenir en s'approchant.

-Je ne te reconnais plus, mon frère. Tu penses seulement au luxe.

En voyant le centaure, il explosa de colère.

-TOI! On est tous bien comme cela, je n'ai pas envie de perdre beaucoup d'effectifs et mon paradis! Tu ne viens pas te mêler de ça! Veux-tu retourner dans le Tartare?

Là, le capitaine des Dragons du soleil fondit en larmes, ce qui attira davantage l'attention de l'entourage.

-Écoutez! Je suis mort d'une façon stupide et j'ai laissé derrière moi, un fils, une femme, ma mère, ma soeur et mes compagnons d'équipage. Dernièrement, j'ai rêvé qu'à la vue de ma tombe, ce jeune garçon, Owen, pleurait à chaudes larmes. Il y a beaucoup de cas qui ont connu ce même sort comme mon père. Je l'ai perdu très jeune par la faute de quelques fous.

À ce moment, les défunts furent silencieux et semblèrent afficher des remords alors que le descendant de Kull continua à parler.

-Et que pensez-vous de vos amis et les membres de votre famille qui connaîtront, une fois décédés, le même calvaire que nous à notre arrivée au royaume des morts? Plusieurs d'entre nous aimeraient, j'en suis sûr, de revoir au moins une fois nos proches. Que nous soyons alliés ou ennemis, unissons-nous nous forces pour renverser cet enfer et assurer un avenir meilleur! Ce ne sera pas dans la fuite et les plaisirs que nous réparerons toutes ces lacunes.

Touchés, tous les héros, même les nouveaux arrivés, levèrent leur poings et leurs armes pour l'appuyer. Ému, Oméga ne savait pas quoi dire, mais il fut étonné d'apercevoir Heimdall se présenter dans la pièce, une chose exceptionnelle pour annoncer une attaque. Peu après, le gardien s'agenouilla en s'appuyant sur le pommeau de son épée. Derrière lui, un étranger marchait et souffla quelques mots avec un ton mélodieux.

-Écoute ses sages paroles, Omega.

Ce dernier fit son apparition avec un autre homme. Très mince et élancé, celui-ci avait un visage étroit et pâle accompagné de longs cheveux blanc neige aussi fins que la soie, d’yeux jaunes pétillants, d'une bouche en forme de léger sourire et d'un minuscule nez. Sur son corps osseux, un manteau de fourrure dorée lui couvrait.
Il regarda une dernière fois la personne, tenant un petit coffre, qui l'avait escorté avant de léviter doucement et de se rapprocher du couple divin, qui se prosterna. Sentant une nouvelle énergie envahir son corps, Hélias prit la parole et soigna son débit.

-Le luxe et l'abandon aux plaisirs ne sont pas toujours une bonne chose. C'est vrai que sans moi, vous étiez moins puissants. Maintenant, je suis là pour vous soutenir.

Le dieu de la lumière se tourna vers le fils de Joseph afin de l'apaiser.

-Solonea a dépassé les bornes. En effet, elle ne veut pas seulement dominer le royaume des morts, mais le monde entier en instaurant les ténèbres. Resterons-nous au château pour laisser leur faire ces atrocités? Dites ce que votre coeur dit.

Il fit une pause, puis poursuivit.

-Bien que le retour à la vie ne s'est jamais passé auparavant, il préférable que je fasse des exceptions pour gâcher le plan de Solonea. Beaucoup d'entre nous laisseront la vie, mais ces sacrifices seront pour nos descendants.

Convaincu et marqué par la sagesse de ces phrases, Oméga se leva, donna une tape amicale sur le dos de son père et annonça son verdict.

-Il est temps que nous, héros du passé, réveillions. Formons ensemble une armée et portons le coup final à Solonea.

Se sentant rajeuni, il serra la main d'Edward et le désigna.

-Pour notre ami Edward Newgate!

D'un seul coup, des cris enthousiastes se propagèrent à travers la salle.

Dans le camp de la déesse des ténèbres, l'ambiance était anormale et solennelle. Tous les soldats de l'armée divine s'étaient placés dans l'entrée de la pièce du trône et certains jouaient des pièces musicales douces dans un orchestre macabre : orgue, violons, tambours, mascaras, harpe, cor, triangle, flûte en bois et luth. Vartan, qui portait les mêmes habits habituels sauf une cape bleue rembourrée de fourrure grise, était accompagné d'un ennemi qu'Edward connaissait bien : Cathbad. Bientôt, son amante, encore plus belle avec une petite robe transparente en noir et en blanc, fit son entrée en compagnie de ses courtisanes et ses serpents joyeux.
Ébloui par sa beauté, l'ancien empereur s'approcha alors qu'un naga, vêtu comme un moine encapuchonné et miséreux, se situait au centre, jusqu'à côté des deux chaises de trône. Lorsque les deux amoureux se firent face, la mère de Vestia commença à parler.

-Notre puissance est en danger puisque Hélias a été libéré et que des éclaireurs ont rapporté la colère des héros du Vahalla qui se rapprochent du cinquième niveau. Plusieurs d'entre vous ont été jadis des illustres combattants ou des rois exceptionnels, comme toi mon beau Vartan. Tu m'as servi, depuis ton décès sur mon temple, avec une détermination incroyable que je n'ai jamais vue. Nous nous sommes devenus inséparables. Afin d'assurer notre avenir et de notre royaume, j'annonce l'union de nos forces et de nos destinées entre moi, déesse des ténèbres, et toi, en tant que chef d'armée. Nous en sortirons plus forts et nous écraserons les guerriers du Vahalla et conquerrons le monde des vivants où notre règne sera éternel.

Sur ces mots, le prêtre, sortit un poignard en silex, incisa la paume des mains droites des nouveaux mariés avant de les faire toucher pour faire signifier l’alliance de leurs sangs en guise de mariage. Maître de cette cérémonie, l’homme-serpent, qui s’appelait Rorik, poursuivit ce que sa maîtresse avait débuté.

-Nous avons besoin d’un roi puissant comme Vartan. Ton épée en bronze est désuète, mais Vulcain t’en a forgé une nouvelle, la plus puissante de tous les temps, pour ton pouvoir.

Le dieu forgeron, enchaîné et fouetté sans cesse, arriva sur les lieux. Pourvu d’un corps joufflu de mastodonte, mais d’une jambe boiteuse de naissance, il ressemblait à un gobelin de peau orange, cependant très sale et parsemée de blessures, et décorée d’écailles de lézard à certains endroits. Une tuque rouge couvrait son crâne chauve, une langue de serpent pendait devant son menton où il y avait une barbichette brune et des yeux blancs globuleux témoignaient de sa souffrance. Un unique pagne lui servait comme vêtement.
Après avoir jeté un regard haineux sur l’esclave, Rorik se saisit de la jeune épée. Absolument magnifique, elle comportait une longue lame finement acérée d’un acier éclatant avec un motif d’un serpent rouge sur l’arrête centrale, ainsi qu’une fusée incrustée de saphirs formant des carreaux, une garde courbée vers la pointe et un pommeau rond constitué de diamant. Le clerc la donna à l’époux de Solonea qui prit place sur le trône tout en appuyant son arme sur le plancher. Par la suite, une des courtisanes intervint en brandissant un coussin rouge sur lequel reposait un diadème royal. Ayant une morphologie assez simple, cet objet en or était une couronne circulaire et plusieurs pointes chacune ornée d’une pierre précieuse particulière. Parmi celles-ci, on y retrouvait l’améthyste, le diamant, l’émeraude, l’opale, le rubis, le saphir et la topaze.
Témoignant d’un calme olympien, l’homme-serpent se situa derrière la chaise pour le couronnement.

-Il est temps de notre réveil, héros d’antan. Ce sera un vrai et un dur qui vous gouvernera. Avec les pouvoirs qui me sont conférés, je te proclame, Vartan de Lilotha, roi des rois.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Lun 4 Juin 2012 00:29 
30 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 26 Aoû 2011
Messages: 460
Je ne connaissais pas l'existence de cette fic. Ayant un peu de temps aujourd'hui, j'ai lu plusieurs chapitres.

Les idées scenaristiques sont tres intéressantes, et tu parviens bien a retranscrire les caractéristiques des manga dans un récit littéraire, que ce soit combat, humour ou progression. Tu as clairement un talent naturel pour les histoires.

Tu y mêle également des éléments qui s'apparentent a la Fantasy, voir a la mythologie. Concept original et qui révèle une certaine culture dans ces domaines.

Barbe Blanche est vraiment un personnage exceptionnel, et le fan-boy que je suis te remerci grandement d'avoir l'idée d'ecrire sa jeunesse.

Par contre, je me demande quand est ce qu'il va rencontrer les compagnons qu'on lui connait :)

Bonne chance pour la suite :Vogue Merry:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 24 Juin 2012 14:20 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1328
Localisation: Dans tes rêves.
Désolé de ne pas avoir répondu plus tôt. Je te remercie grandement pour tes commentaires, Croco D Île! Oui, j'ai utilisé la mythologie et l'histoire pour les lieux et les personnages, surtout les dieux présents (certains ont un nom de mon cru par contre). Pour répondre à ta question.
Au fait, j'ai maintenant commencé comme Oda à m'inspirer des personnages historiques pour les noms. Si vous voulez connaître un peu mes inspirations, n'hésitez pas à poster des
Les pirates comme Marco, Joz, Ace, Vista, Satch, Curriel, Teach et Brenheim n'apparaîtront malheureusement pas dans la fic. J'avais prévu écrire une suite où Barbe Blanche embarquait pour le Nouveau Monde où apparaissent ces personnes, mais j'ai laissé tomber à cause que ma fic occupe un temps énorme et que mon horaire s'avère assez occupé.

Toutefois, je vais persévérer pour écrire la présente fic jusqu'au bout où nous sommes désormais dans le dernier arc (le dixième). Je vous préviens qu'il y a pas mal de nudité et de mentions tout simplement relations et orgies sexuelles, mais celles-ci ne sont jamais montrés d'une façon explicite. Je pense que ce sera correct, mais je préfère vous prévenir.

Mesdames et messieurs, je vous présente le trente-troisième chapitre.


Sept ans avaient passé dans le monde des vivants depuis le décès d'Edward Newgate. Son équipage, les Dragons du soleil eurent désigné un nouveau capitaine, Jared Macleod qui, peu de temps avant la mort de son vieil ami, avait regagné la confiance des autres même s'il restait un pervers.
Aussi, quelques nouveaux pirates avaient rejoint l'équipage, notamment Tatiana qui était la seule survivante du massacre de la base où travaillait Kukilov commandé par la Marine. En effet, le fils de William ne cherchait pas de gros effectifs, mais des personnes de qualité. Seul Beatrix, Issac, Matias, le nouveau bras droit du chef, et Peter continuaient l'aventure. Parmi les autres recrues, il y avait Kenshin, Daniella, Megan, Iskender et Chandu.
Après la tragédie sur la fameuse île de Vestia et les funérailles de Newgate, Jared avait pris le chemin, avec succès, de Grand Line. Pendant des années, ils instaurèrent la terreur, balayant tous leurs ennemis de leur passage et amenant à la Marine à prendre ce groupe de pirates au sérieux.
Dans les journées qui s'approchaient, ils devaient débarquer bientôt sur Byzian, une des plus riches îles du monde et voisines de l'archipel Sababondy où un certain Luffy affronta Kizaru.

Ce fait pourrait sembler bien banal pour le reste des gens s'ils n'osent pas défier les Dragons du soleil, mais pour le Gouvernement, c'était inverse, car il ne voulait pas attendre d'être dans le Nouveau Monde pour les arrêter. Ses responsables sonnèrent l'alarme et convoquèrent les plus hauts gradés de la Marine dans une réunion au terme laquelle les cinq étoiles eurent choisi l'amiral Archibald Bonaparto pour conduire à une des plus grandes expéditions et missions de tous les temps, surtout avec le nombre important de coéquipiers de ce dernier. Le total d'effectifs était impressionnant : un commando du cipher pol 9; deux capitaines corsaires; le « roi » des chasseurs de primes; quatre vice-amiraux; une armée comptant au moins cent mille soldats commandés par un commodore.
Peu après le déjeuner au quartier général, on retrouvait cet Archibald assis dans une salle de réunion ordinaire juxtaposée à un balcon. Au centre de ladite pièce peinturée en blanc, une pléiade d'avis de recherche, des tasses de café, des feuilles et des stylos reposaient sur une table rectangulaire en cerisier alors que des petites chaises, construits dans les mêmes matériaux accueillaient les quatre vice-amiraux en question : Victor-Emmanuel Mussoni; Riourik Illtch Dekinine ; Hermaan Bismark ; George Phillip Montgomery. Assez frêle et peu grand, l'amiral était un bel homme avec son visage et sa peau aussi jeunes qu'un enfant, ses yeux brun mystique, ses cheveux noirs soigneusement coupés et peignés, son habit, sans cravate ou boucle, bleu marine lustré, ses épaulettes dorées et ses gants blancs. Comme arme, un fleuret reposait dans un fourreau en cuivre. Il était facilement reconnaissable par son long couvre-chef brun étroit, dont les extrémités se situaient à l'avant et à l'arrière de la tête. Âgé de 36 ans et né à North Blue, ce dernier avait entamé très jeune une carrière brillante et se démarquait par son talent en escrime. En même temps de ses exploits contre de dangereux pirates et avoir blessé à mort un empereur, il gravit assez rapidement les grades avant d'être nommé amiral trois ans auparavant.
D'un geste vif, Bonaparto se tourna vers Montgomery, le plus malin des invités.

-George, je sais bien que tu as été responsable de ce document pendant quelques semaines et qu'il devait être secret, mais la situation requiert des exceptions, car le Gouvernement a vu salir sa réputation.

Natif de West Blue et environ quinze ans plus vieux que son supérieur, George Philip, aussi petit, mais très trapu, avait des cheveux roux courts et bouclés, une épaisse moustache pointue, des yeux bleus bridés et un nez aquilin. D'une manière unique, il arborait un vêtement noir moulant d'une combinaison de plongeur et un habit beige semblable à celui d'un explorateur en safari. Aucune arme ne l'accompagnait, mais il était doté du logia du tigre. Surnommé le renard du désert à cause de son esprit rusé et son don en stratégie pour remporter des guerres dans des terres hostiles, il fut d'abord détective, puis membre, ensuite chef d'une escouade spéciale employé par le haut gouvernement avant d'accepter enfin la promotion de vice-amiral en raison du décès de plusieurs d'entre eux dans un laps de temps court.
De façon concise et claire, celui-ci présenta ses travaux.

-Trois semaines et quatre jours auparavant, un noble, Saint Othon, sa femme numéro un et leurs quatre fils d'âge adulte, qui étaient en visite officielle sur l'île de Socroto, furent retrouvés assassinés sur les quais. Après plusieurs enquêtes, leur autopsie et témoignages, il y eut des preuves irréfutables que Jared Macleod et ses compagnons étaient les meurtriers, mais pour une raison inconnue. Cependant, ces actes sont pour nous une déclaration de guerre et pareil envers les nobles.

L'ayant écouté attentivement, Dekinine posa sa grosse bouteille de bière et s'apprêta à parler. Mieux connu sous le nom du baron sanglant, il était issu d'une famille royale de Bartigo à Grand Line où le monarque fut renversé par des partisans de la classe ouvrière qui instaurèrent une révolution pour une dictature prolétaire et l'abolition de la monarchie. En compagnie de plusieurs généraux restés fidèles au roi, Riourik marcha contre ses nouveaux ennemis, mais son armée fut catastrophiquement mise en déroute avec un nombre inquiétant de morts. Battus, les survivants durent s'exiler. Plus tard, un certain Dragon prit le contrôle de l'île et en faire sa base. Dans le cas du vice-amiral, le Gouvernement lui tailla un poste favorable et ce ne fut pas difficile de monter à son grade actuel vu sa puissance. Pourvu d'une grande taille, d'une peau tannée velue, des yeux rouges sinistres, d'un crâne entièrement rasé décoré par un ruban multicolore, d'une moustache et une barbe blondes volumineuses, et de muscles bien développés, il s'habillait d'une chemise mince, et ouverte, aux motifs floraux ainsi qu'un pantalon kaki usé. Deux autres détails : il était, avec ses vingt-huit ans, plus jeune parmi eux et se combattait avec une faucheuse.
Il ne s'empêcha pas de dire ce qu'il pensait.

-Pourquoi voulez-vous former une armée aussi nombreuse? Je regarde le recensement de ses membres, et il y a beaucoup de hauts gradés au-dessus du rang de colonel, dont certains dotés d'une image très reluisante. Les pirates vont finir par s'épuiser!

Mussoni intervint en frappant la table avec sa paume gauche.

-Erreur!

Malgré son âge de 66 ans et ses blessures apparentes au corps et au visage, Victor-Emmanuel gardait la forme. Ayant des cheveux gris mi-longs marqués par la calvitie, un oeil crevé couvert par un cache-oeil, un autre qui avait été remplacé par un nouveau de couleur orange, une barbiche pointue en dessous du menton, des bras en métal de cyborg avec des branchements compliqués et deux trous servant à éjecter des lasers incandescents et de grosses jambes avec les pieds chaussés par des bottes servant à se propulser dans les airs. Pour le haut et le bas, celui-ci arborait une combinaison métallique, comprenant des pics acérés aux épaules et une cape rouge, avec des teintes de cobalt. De loin, il ressemblait à un justicier géant comme Superman. Né à South Blue, ce vice-amiral était reconnu pour sa témérité et ses tendances à massacrer des équipages complets avec un sang-froid remarquable. Alors au poste de sous-amiral, il se fit blesser grièvement dans une campagne difficile contre une alliance de pirates. Le corps en charpie, il se fit opérer par Luis Vegapunk, le grand-père d'Albert Vegapunk qui, à son tour, conçut les cyborgs et les copies de Barthomolew Kuma. Ce docteur profita de cette occasion pour essayer une technologie révolutionnaire, ce que sa progéniture sera apte à surpasser. Surnommé l'homme de fer, Mussoni expliqua son refus.

-N'oublie pas que cet équipage a été formé par Edward Newgate. En fait, il a rendu ses compagnons très puissants et déterminé à poursuivre le rêve que tous les pirates nourrissent : le One Piece. Macleod est considéré beaucoup plus sournois, plus cruel et plus hypocrite que son ancien capitaine qui inspirait davantage le respect. Cela n'a pas empêché ces pirates de voir leurs primes monter en flèche. Je vous les rappelle : Jared Macleod pour 280 millions ; Tatiana Jackson pour 279 millions; Matias dit Hercule pour 222 millions; Beatrix Pearson pour 215 millions; Issac Abel pour 208 millions; Peter Duff pour 194 millions; Kenshin Yamato pour 140 millions ; Daniella Mead pour 135 millions; Megan Lafayette pour 130 millions, Iskender Zedong pour 116 millions; Chandu Zedong pour 105 millions. Si on combine ces sommes astronomiques, on arrive à environ un peu plus de deux milliards de berrys, ce qui leur fait l'équipage le plus dangereux sur Grand Line.

Il fit une pause avant de pointer le baron sanglant du doigt et de continuer sur un ton ferme.

-Comme le dit notre amiral, il faut mettre toutes nos chances. Déjà, pour éviter une pénurie de soldats, il a fallu en trouver parmi nos alliés.

Soudain, Hermaan sortit de sa torpeur en craquant ses doigts et en arrêtant d'engloutir une quantité folle de malbouffe comme des ailes de poulet panées, des patates frites, des hot-dogs, des croustilles, des bonbons, des tablettes de chocolat, de la boisson gazeuse, du maïs soufflé, des viennoiseries, etc. Géant et travelo natif d'Erbaf, Bismark vivait depuis environ trois cent quarante ans et servait fidèlement à la Marine malgré son orientation sexuelle particulière. Étant un des vice-amiraux responsables de la base de G5, il avait travaillé très longtemps avec Piotr bien qu'une certaine rivalité se faisait sentir entre les deux. Pourvu d'une coupe afro, assez massive, blanche, d'une moustache et d'une barbe crasseuse, d'une obésité morbide avec des seins et un ventre pendants bien qu'il pouvait encore marcher, de bras courts et puissants, ainsi qu'un corps très velu, il s'habillait, sauf qu'il tenait son manteau d'officier, comme ferait une vedette pornographique : des talons hauts de couleur rouge, des longs bas en soie, des portes-jarretelles, un tanga, une brassière noire en dentelle, des boucles d'oreille, des lunettes de secrétaire sensuelle, des lèvres colorées en rouges, des joues bien saupoudrées de blanc et des cils soigneusement passés au mascara.
Après avoir éructé, il donna son point de vue.

-Ce serait mieux de choisir les plus puissants d'entre nous pour affronter les Dragons du Soleil.

Archibald, qui approuvait les raisonnements des deux hauts gradés, mit un terme à la réunion en se dirigeant vers le balcon.

-Inutile d'y insister plus! Tout le monde y participera même les vice-amiraux et moi.

Une fois à l'extérieur, il avait en bas de lui une armée innombrable de soldats de tous grades postés avec leurs armes. À l'aide d'un micro branché avec des hauts parleurs émanant un bruit grave, Bonaparto attendit que les officiers l'écoutent pour donner ses ordres.

-Soldats, vos supérieurs et moi venons de fixer un plan pour arrêter les Dragons du Soleil. Ce sera une mission très difficile et de haute importance, car sur Byzian, le sultan a rejoint le clan des pirates en plus du fait que ceux-ci y pullulent. Ceux qui n'ont pas peur de mourir embarquent et les autres, libres à vous de rester ici! Vous battrez dans vos divisions respectives dans lesquelles vos chefs appliqueront les stratégies.


Quatre jours plus tard le matin, Jared arrivait à destination. Son nouveau bateau, surnommé la nef du Soleil, beaucoup plus grand que l'ancien, était un navire appartenant jadis à la Marine avant d'être volé et rénové par le capitaine en personne, Peter et Megan, qui possédaient des compétences de charpentier. Pourvu de trois voiles noires, dont une décorée par une peinture d'un crâne humain et une croix gammée inverse entourée par un magnifique soleil rouge, d'une proue de dragon chinois brun sculptée avec amour par Chand et de trois étages en dessous du pont (une pour les salles de bain, la salle de jeux et les chambres; au milieu étaient postés cinquante canons et les munitions; en bas, il y avait les stocks de nourriture, d'eau et d'alcool) qui comportait deux autres pièces fermées (cuisine-salle à manger; chambre du capitaine). Sur le revêtement arrière, il restait toujours du granit marin sauf que les pirates avaient enlevé le logo de la Marine et enduit d'une magnifique peinture marron. De loin, cela ressemblait à une caravelle moderne.
Le pirate pervers, qui était le même homme que jadis sauf que son ventre avait un peu grossi à cause de l'alcool et la nourriture supplémentaires régulièrement absorbés, avait passé une nuit presque blanche à cause de la nervosité et sa volonté de terminer un tome d'une série de romans contenant des genres littéraires variés.

En effet, cinq ans auparavant, Macleod désirait de publier des romans érotiques pour faire connaître sa passion. Cette série fut considérée comme un coup de coeur dans les librairies du monde entier. Son public raffolait de ses aventures sexuelles personnelles, ses poèmes érotiques, ses dessins de femmes nues, ses récits fictifs pornographiques, ses fantasmes (surtout avoir une femme haute-gradée de la Marine comme maîtresse) et ses dissertations sur sa philosophie de vie caractérisée par son hédonisme. Depuis le début de sa carrière d'écrivain, le fils de William était devenu incroyablement célèbre et commençait à jouer le rôle d'un prophète de sexe que plusieurs femmes courtisaient et faisaient des avances afin d'obtenir leur bénédiction. La semaine passée, le sultan de Byzian et sa femme, tous deux lecteurs de cette série, lui avaient écrit pour exprimer leur intérêt de le rencontrer, ce que notre héros accepta avec joie.
Outre ces livres, il introduisit, en se souvenant de l'épisode de combat contre Cain, des orgies sexuelles suite à des festins sur le navire dans lesquelles presque tous les membres participaient ainsi que d'autres pirates avec qui ils avaient noué des liens d'amitié. Dans certaines de ces fêtes de luxe, plusieurs habitants et même des chefs d'État avec leurs conjointes les rejoignaient au septième ciel.
Envers les quatre individus de sexe féminin, Jared exigea qu'elles portent des tenues s'apparentant à une sorte de lingerie fine et coquine. Seulement Pearson y résistait.
Bien que les journées se passaient dans les combats ou dans le plaisir et que tout le monde avait oublié le défunt Edward Newgate, beaucoup plus mature et organisé que ce dernier, deux des compagnons n'oubliaient pas leur ancien capitaine et perdaient confiance envers leur actuel, trop emballé par l'écriture et ses victoires. C'étaient Beatrix et Matias qui développèrent entre eux une sorte de complicité et une relation amicale se transformant de plus en plus en un amour fou.

Très fier de lui, il ferma son cahier d'écriture avant de prendre son agenda qui affichait tous ses rendez-vous, réservés par sa secrétaire Megan à l'aide d'un escargophone privé, de prophète de sexe à venir dans la semaine. Fatigué, il s'en alla se coucher sur son hamac sur lequel il s'abandonna rapidement dans les bras de Morphée.

Vers neuf heures du matin, la lumière envahit soudainement dans la chambre et une femme réveilla assez brutalement Jared en lui secouant le bras.

-Déjà le matin! Laissez-moi dormir!

La belle Tatiana, maintenant habillée d'une combinaison en cuir rouge impeccable, ayant une unique fermeture éclair comme ouverture, qui comportait un corset serré mettant en valeur sa poitrine imposante dénudée à moitié et un string, répondit avec un ton ferme.

-Nous sommes arrivés sur Byzian. Tu as vraiment mal choisi comme moment d'écrire ton roman, Jared.

Après avoir fait un effort titanesque pour se lever, Macleod prépara une tasse de café dans laquelle il versa un mélange explosif de cognac, du gin, de rhum et de whisky pour le réveiller en buvant d'un seul trait. Se sentant plus énergique, le capitaine sortit du lieu afin de retrouver ses compagnons. Le premier qu'il vit était Megan qui ressemblait en fait une secrétaire séduisante de peau blanche : grande, gracieuse et mince; cheveux noirs teintés de rouge en queue de cheval; lunettes rectangulaires; jupon bleu accompagné de bas en nylon noir et de talons hauts; chemise blanche entre-ouverte montrant une brassière violette presque transparente en dentelle qui exposait un très beau décolleté. Âgée de 25 ans et née à North Blue dans une famille de pirates bien qu'élevée par son vieux grand-père qui lui avait appris à combattre avec ses jambes, elle idolâtrait Beatrix et était devenue la favorite du pirate pervers malgré leur différence d'âge considérable.
Elle aborda son supérieur.

-Jared, le sultan Haround al Rachid vient de confirmer le rendez-vous et nous sommes presque prêts à débarquer.

Ils poursuivirent leur chemin jusqu'à découvrir Peter, complètement ivre et tenant une bouteille de porto, assis à côté d'un mur et en compagnie de huit magnifiques femmes nues de toutes races qui le caressaient langoureusement. Intéressé, l'ancien bras droit questionna Lafayette qui répondit spontanément.

-Ce sont les bonnes faiseuses du quai qui faisaient jadis partie du harem de Faycal, le fils d'Haround al Rachid. Le sultan les loge, les nourrit et les habille encore pourvu qu'elles abordent les nouveaux arrivants pour obtenir des revenus supplémentaires.

Souriant, le fils de William s'approcha de ces beautés fatales.

-Charmantes. Je pense que je vais bien m'entendre avec Faycal. Ah, tenez! Ma carte de travail.

Le trio aboutit à l'escalier de sortie du bateau où Issac, n'ayant pratiquement pas changé d'un poil, l'attendait de pied ferme avec Daniella, Iskender et Chandu. Étant une femme au corps gracieux et bronzé, Mead avait des cheveux roux attachés en un chignon, des yeux bleus intrigants, un visage étroit, des seins de grosseur moyenne, des membres musclés et puissants ainsi qu'une longue cicatrice verticale sur le dos où était attaché un ensemble d'ailes circulaires en métal comme protection. Seul un pagne bleu assez court, retenu par une minuscule ceinture en cuir et un anneau en bronze lié à des portes-jarretelles du même matériau allant jusqu'à de longues bottes noires, servait de vêtement. Née à Grand Line trente-deux ans auparavant, mais ayant passé son enfance à North Blue, celle-ci ne parlait jamais de son passé et vantait son talent de combat à longues distances avec un paramecia permettant de matérialiser des dards.
La belle, qui veillait aux réserves d'argent appartenant aux Dragons du Soleil, semblait contrariée pour certaines raisons.

-Peter vient de dépenser, pour payer ces femmes, environ 10 % de notre butin.

Si Edward avait été encore le capitaine, il serait devenu furieux, mais ce fut une autre chose avec son frère d'armes.

-Ne t'inquiète pas, le sultan va bien me payer après le rendez-vous. J'ai hâte de rencontrer son épouse!

Après avoir discuté avec Abel du programme de la journée, il se tourna vers les deux autres individus au début de la trentaine, debout et les bras croisés. Ayant vu le jour à East Blue et devenus orphelins très jeunes qui ont du grandir en se battant contre des gens aux moeurs douteuses, les deux Zedong étaient des frères jumeaux ayant pratiquement le même portrait à part quelques différences. Trapus et dotés d'un corps très bien bâti surtout leur torse large et velu, ceux-ci possédaient le profil d'un Hispanique croisé avec un Chinois : la peau légèrement tannée, les yeux verts bridés, les cheveux mi-longs noirs sauf le derrière où la chevelure descendait un peu plus et une moustache fine de la même couleur. Un pantalon rouge usé, terminant par une ceinture brune, allait jusqu'aux côtes et des souliers pointus s'apparentant davantage à des pantoufles constituaient leur habit. Très polyvalents et forts aux combats excepté une préférence pour la boxe, ces frères pouvaient se montrer impitoyables envers leurs adversaires et un bon duo dans lequel chaque membre est complémentaire à l'autre. Quant aux divergences, Chandu préférait le poisson et arborait une quadruple balafre à la joue alors qu'Iskender avait jeté son dévolu à la viande et présentait plusieurs dents en or.
Les deux intimes s'agenouillèrent et firent un serment à leur capitaine.

-On t'escortera au palais sans problème.

Étonné, Macleod les dévisagea jusqu'au moment que son médecin lui expliqua ces paroles.

-N'oublie pas que tu es très recherché et seul, tu es davantage vulnérable. Daniella ira aussi avec toi. Quant au reste de l'équipage, nous ferons les courses et chercherons les services d'un charpentier spécialisé pour permettre de faire traverser notre navire à travers Grand Line. Si tu n'es pas encore revenu, nous irons manger dans un bon restaurant.

Au moment de partir, Jared aperçut Kenshin tirer solidement les oreilles de Beatrix et de Matias.

-Vous êtes en retard!

Pourvu d'une charpente digne d'un culturiste et d'une taille supérieure d'environ un mètre à celle de ses amis, Yamato, véritable adepte du style goth, avait les cheveux en mohawk teints en vert électrique avec un visage rond et des yeux bruns maquillés de poudre blanche exceptée ses paupières et les cercles oculaires colorés en noir. Comme vêtements, il possédait une paire de jeans au bleu délavé décoré par des chaînes métalliques et une camisole serrée rouge vin très sombre. Il ne faut pas aussi oublier ses bottes lourdes et émanant des cliquetis sourds, ses bijoux en anneau sur ses lèvres, son nez aplati et ses oreilles décollées. Vieux de vingt-neuf ans, ce dernier était né à West Blue où il vécut une enfance pénible auprès son père alcoolique et très tôt veuf, il avait fugué à la fin de l'adolescence pour former son propre équipage qui fut massacré quelques années plus tard. Découragé, celui-ci devint un nouveau chasseur de primes à North Blue jusqu'il retourne à sa ancienne vocation après sa rencontre avec les Dragons du soleil.
Observant Pearson et son amant se plaindre, le capitaine appela son timonier, qui se battait grâce à une grande barre de fer, au calme.

-Pas la peine de leur tirer d'oreille, Kenshin. Par contre, je te donne la mission de surveiller Peter. Moi, je dois partir. Je suis un peu en retard.

Sur ce, le pirate primé à 280 millions débarqua de son bateau en compagnie des membres désignés et plongea au plus profond des rues de l'île estivale qui s'étendait sur quelques milliers de kilomètres carrés. Vieille d'environ six mille ans et bâtie par des géants survivants, sous l'égide du premier roi Héraclius et la reine Irène, avant d'être chassés par les humains, la ville était préparée selon un plan bien organisé quand on voyait les chemins, construits en dalles de marbre blanc, tracés en damier qui se prolongeait vers le nord. Jusqu’à cette limite, il n'y avait que des maisons à deux étages et en terre cuite richement décorés par des tapisseries de toutes couleurs et des vignes à raisin, abritant une ambiance enjouée avec les rires des enfants et les discussions entre adultes. À côté de ces ruelles, de fiers arbres à fruits, comme les abricotiers, amandiers, avocatiers, bananiers, cacaotiers, caramboliers, citronniers, cocotiers, dattiers, figuiers, goyaviers, grenadiers, kumquats, letchis, mangoustaniers, manguiers, mûriers, noisetiers, oliviers, orangers, pamplemoussiers, papayers, pistachiers, poiriers, pommiers, pruniers et tamariniers, servaient comme refuge à des singes dorés de petite taille. Quand le quatuor traversa la zone d'habitation, il aboutit au pied d'une acropole haut d'au moins cinq cents mètres où les vendeurs et les industriels travaillaient dans leurs kiosques et magasins, véritables entreprises familiales. En mettant une bonne partie de leurs forces, les amis prirent un escalier gravé dans la roche au terme lequel un panorama magnifique, environ cinquante mètres plus bas, s'offrait à leurs yeux aveuglés par le soleil : des soldats effectuaient, au son des tambours et des trompettes, leurs exercices quotidiens sur une gigantesque cour aménagée sur des ruines à peine visibles; une colline dominait du côté gauche et abritait les tombeaux des anciens chefs d'État; une mosquée resplendissante, construite jadis par un sultan mégalomane, culminant à deux cents mètres caractérisée par sa base carrée, ses murs en brique de terre cuite teinte d'or, sa porte en airain gravé dans des paroles de l'hymne local et ses hauts pinacles conique aux sommets, son principal dôme bleu contrastant vivement avec les demi-dômes rouges autour de la circonférence.
Macleod reprenait son souffle alors qu'un des soldats de peau noire, habillé d'un turban large de couleur orange à l'avant lequel une plume d'autruche était collée, d'une camisole noire et d'un pantalon blanc immaculé. D'un geste vif, l'étranger rapprocha sa lance de son épaule pour lui autoriser le passage.

-Tu dois être Jared Macleod. Le sultan t'attend. Prends ce chemin souterrain, car la cour est occupée.

Effectivement une petite caverne, éclairée grâce à la lampe à huile, située à droite était ouverte au public. Le groupe l'emprunta en descendant de nouveaux escaliers pendant cinq minutes avant de monter à nouveau tout en remarquant que les murs semblaient bien plus espacés et que sept portails, tour à tour représentés par les sept couleurs de l'arc-en-ciel, s'ouvrirent. Suite à ce chemin, ils arrivèrent dans la salle du trône, la plus vaste de l'édifice et naturellement éclairées par d'innombrables minuscules ouvertures circulaires, car son plafond était la superficie inférieure des dômes, peints par une fresque des exploits historiques par les héros de Byzian et soutenus par de solides piliers en marbre. Les murs étaient décorés par des torches et les portraits, dessinés, peints ou gravés, des anciens souverains de l'île, au nombre de 178 individus dans 15 dynasties différentes. Adossé au mur derrière, le trône était une chaise en bronze à un long dossier sculpté en forme de nuage sur lequel s'insérait un globe de rubis. Debouts en plein milieu de la pièce sur le tapis pourpre, Haround al-Rachid et ses deux conseillers les attendaient avec un sourire éclatant. Âgé de soixante-neuf ans, le chef avait un corps, de peau très foncée, trapu et assez gras couvert par une tunique, avec une robe et de longues manches, ample de couleur blanche avec des lignes argentées. Un fez d'un rouge-sang éclatant cachait ses cheveux gris et partiellement rasés. Ses yeux bruns enflammés, ses sourcils noirs épais en broussaille, sa barbe fourchue et son nez crochu lui donnaient un air sinistre et sévère. Quatorzième monarque de la dynastie haroudienne, fondée par Haround al-Mohammed, il avait succédé, il y a environ trente-cinq ans, à son père Haround al-Soliman, et il était connu pour ses subventions aux pirates en échange de services.
Devant le sultan, Jared se prosterna très bas tout en adressant le rituel des salutations.

-Majesté, c'est un honneur de vous rencontrer en personne.

Après quelques secondes, Rachid fit congédier ses conseillers et les autres pirates pour être seul avec son invité et de lui parler.

-As-tu fait un beau voyage, Jared? Viens, je vais te montrer une autre pièce où on pourra parler de tes romans.

Ils allèrent à droite avant d'observer une cour intérieure aménagée sous une toile verte en lin : un important bassin circulaire abritant des poissons exotiques coexistant avec des nénuphars en abondance; des oiseaux, tels les aras, les paons, les perroquets et les toucans, volaient paisiblement; des palmiers un peu partout comme abris; un fauteuil épais en velours bleu accompagné d'une table en bois de cerisier; deux canapés, typiques de la Grèce antique, rembourés de coussins oranges et placés côte à côté au milieu lequel on trouvait un guéridon en marbre noir. Sur le canapé droit, une très belle femme, approximativement à l'aube de la vingtaine, se redressa pour s'apprêter à souhaiter la bienvenue au natif de North Blue. Au grand corps svelte aux courbes divines, elle avait des cheveux noirs soigneusement ondulés descendant aux omoplates, un visage ovale bien mis en valeur avec des yeux verts de félin, un nez délicat, des dents d'un blanc éclatant, de la poudre rose sur ses pommettes vives, du rouge à lèvres de teint fuchsia et des cils colorés de rouge. Comme vêtement, elle arborait une robe beige bien moulante à bretelles et de hauts talons. Ébloui par cette splendeur, Macleod déposa un doux baiser sur la main de la beauté fatale et posa une question à son hôte.

-Qui est cette délicieuse créature?

Haround répondit en souriant.

-Voici ma troisième femme Hadara. Nous voyons que tu es un véritable gentilhomme!

Après avoir un peu parlé, ils s'installèrent sur les meubles et commencèrent à manger collations sur les tables : figues séchées, noix sucrées, viande fumée, saucisses marinées, raisins, jus aux fruits, fromage, biscuits, pain aux olives, tablettes de chocolat, yoghourt au miel, etc.
Une fois rassasié, le sultan amorça la conversation tant attendue.

-Jared, nous sommes de fervents lecteurs de votre magnifique oeuvre. Certains de ses passages nous excitent comme jamais. Je t'en mentionne plusieurs d'entre eux : ode aux seins; comment bien faire l'amour à une femme; hommage au phallus; aventures torrides avec la soeur de mon ancien capitaine; anatomie d'une relation sexuelle; documentaire sur de délicieuses reines; liste de fantasmes; croquis du sexe féminin de ma secrétaire mis en valeur; initiations érotiques fictives par des personnes vierges; comment organiser et bien gérer une orgie; conseils aux jeunes hommes à aborder une femme mûre; philosophie du sexe; dissertation sur la bisexualité; idées d'aménagement pour une maison de prostitution; comment remédier à ses problèmes érectiles sans médicaments; portrait du septième ciel.

Impressionné, l'écrivain remercia ce couple de l'avoir suivi dans son écriture et en remarquant ses livres en leur possession, il en fit une dédicace avant de répliquer en essayant d'expliquer les étapes de son métier de prophète de sexe.

-Mon but est de vous amener à améliorer votre vie sexuelle et votre bonheur. D'abord, je rencontre individuellement chaque membre pour écouter les désirs, les satisfactions et les insatisfactions de chacun avant de voir quels ateliers effectuer. Puis, je vous réunis pour trouver un plan d'action commun. Enfin, je vous donne ma bénédiction. Cela durera le reste de la journée, mais je ne suis pas pressé. On commence par Hadara.

Rachid décida de se retirer.

-Si tu insistes. Je suis un peu fatigué, et je pense que j'irai faire une sieste. À tantôt!

Une fois le souverain parti, les deux personnes restantes se rapprochèrent pour favoriser la communication, une chose qu'ils firent en se tutoyant. Hadara entama à faire la description de ses problèmes, mais rapidement, elle fut charmée par son interlocuteur et voulut davantage faire sa connaissance, ce qui fit plaisir au capitaine des Dragons du soleil.

-Ah, j'ai fait beaucoup de choses dans ma vie! J'étais autrefois un pirate solitaire avant d'être jeté en prison où j'ai rencontré Edward Newgate. Nous nous sommes évadés ensemble et il a formé les Dragons du soleil.
J'ai été son second pendant longtemps.

Il se perdit dans des détails jusque quand la femme l'interrompit pour revenir au sujet principal de leur conversation.

-Voici mon insatisfaction sexuelle : je rêve de faire l'amour avec un autre homme que mon époux et j'ai l'impression de ne pas avoir de talent comme partenaire sexuelle, mais je ne sais pas comment le lui dire.

Sentant une flamme d'excitation monter en lui, Jared bredouilla.

-J'ai trouvé le bon atelier! Permets-moi!

Ce dernier lui glissa doucement les bretelles de la robe hors des épaules. Le tissu tomba sur le marbre pour dévoiler des seins magnifiquement pointus, un ventre ferme et bien tracé d'une danseuse envoûtante ainsi qu'un autre vêtement qui surprit Macleod d'une manière négative. C'était......... une ceinture de chasteté verrouillée par un cadenas en diamant. Mal à l'aise, Hadara baissa les yeux.

-Je suis désolée, mais le vizir oblige les épouses et les concubines à en porter une chacune.

En ce moment, Faycal, qui venait de terminer la pratique militaire et voulait s'entretenir avec son père, fit irruption dans la pièce. Il ressemblait beaucoup à Rachid sauf qu'il était beaucoup plus mince, musclé, velu et habillé comme un soldat ordinaire de Byzian avec un turban noir étroit et haut. Avant son règne, le sultan apprit qu'il était stérile, ce qui le contraignit à adopter un jeune garçon. Son choix se tourna, à la grande surprise de tous, vers un enfant orphelin et pauvre qui était allé mendier près de la mosquée. Son père adoptif et sa mère adoptive Anatasia, issue d'une famille étrangère d'aristocrates, devinrent pour lui deux idoles et il fut nommé, dès l'âge adulte, général de l'armée de Byzian. Cependant, Anatasia mourut assez jeune des suites d'un cancer des ovaires. Peu de temps après, lui et Deborah, la meilleure amie de sa nièce adoptive, unirent leurs destinées devant le sultan qui leur donna la bénédiction. Durant ce mariage heureux, il eut deux fils. L'aîné, Marek, maintenant âgé de 24 ans, était un des principaux candidats à la succession royale et combattait vaillamment à titre de second vice-général alors que le cadet trois ans plus jeune, Omar, menait une vie de débauche en côtoyant l'alcool, les boîtes de nuit, les concubines et la nourriture. À la huitième année de l'union, Deborah devait mettre au monde une petite fille, Constance, mais l'accouchement fut très pénible et lui coûta la vie. Malgré tous les soins intensifs, le bébé décéda quelques jours plus tard. Abattu, Faycal se tourna vers un harem spécial et sombra dans une sorte de dépression duquel il s'en sortit assez bien. Âgé de seulement 46 ans, il semblait en apparence plus vieux, mais sa sagesse, son courage et son intelligence étaient impressionnants en plus de montrer un talent inné dans l'escrime.
Très gêné et consterné en voyant sa belle-mère presque nue, le général regarda l'invité avec des yeux ronds.

-Tu es fou?

Impassible, le pirate répondit.

-Je pensais que tu aimais bien les belles femmes. Au fait, tu as un harem, n'est-ce pas.

De plus en plus nerveux, Faycal crut que sa dernière heure était sonnée, mais il fit son effort pour expliquer.

-Disons que mon fils Omar utilise beaucoup plus ces concubines. Si le vizir nous voit, il nous fera tuer.

Soudain, le capitaine des Dragons du soleil grossit sa main droite qui broya le cadenas jusqu'à le casser. Après que la ceinture de chasteté fut tombée brutalement, Macleod invita sa cliente à l'amener vers ses appartements personnels, puis murmura au rejeton de Rachid.

-Je me moque de ce type. Ce serait bien que tu nous rejoignes. Ce serait un bon atelier pour elle de faire l'amour avec plusieurs hommes.

Ils partirent, bientôt suivis par un Faycal plus ou moins hésitant. Tout de suite avant d'aboutir dans la chambre de la femme, plusieurs des membres de la famille royale (comme Marek; Omar; Nadir, le frère de Rachid; Mehmet, le beau-frère de Faycal; les deux conseillers du souverain; l'assistant du vizir; etc.) ainsi que leurs conjointes, les quinze concubines du harem et une dizaine d'eunuques efféminés les aperçurent et furent tentés de les rejoindre, ce qu'ils firent. Plus content que jamais, l'organisateur de cette orgie cassa tour à rôle les cadenas de chaque ceinture de chasteté appartenant aux femmes.

Pendant ce temps, les autres pirates des Dragons du soleil achetaient leurs provisions et discutaient amicalement avec les résidents. De nulle part surgit tout à coup un individu qui courait à une vitesse incroyable et qui s'empara un sac de nourriture qu'Abel tenait. Contarié et étonné, Issac avertit ses amis.

-Je le rattrape, soyez prudents! JAMBES SUPERSONIQUES

Comme une fusée, il décolla et traversa la ville et l'acropole à la vitesse du son. Une fois devant la mosquée, l'inconnu escalada avec le mur avant d'arriver sur le dôme principal avec une habileté extraordinaire. Issac l'imita de son mieux. Le point de vue était plus que magnifique : une plage de sable fin et d'eau turquoise; à l'arrière se trouvait une forêt subtropicale.
Sur la surface bleue du dôme, deux étrangers situés à l'avant d'un piano d' orchestre l'attendaient. Trapu et de peau cuivrée, un d'entre eux possédait quatre bras bien musclés, un torse nu, un visage carré et usé par les blessures, des yeux blancs injectés de sang, une coupe afro grisonnante, une barbe mal rasée et un pantalon bleu de mendiant. Son complice, de grande taille, n'était pas reconnaissable à cause d'un « bauta » qu'il arborait : un chapeau tricorne pourpre, un masque doré, une robe soigneusement brodés descendant du cou aux pieds et des gants blancs en dentelle tenant une majestueuse rose rouge. Ce dernier remarqua le médecin pirate.

-Tiens tiens, ce n'est pas Issac Abel? Où est Macleod?

Méfiant, l'expert en arts martiaux posa une question.

-Qui êtes-vous?

L'homme masqué lui jeta un regard si hideux qu'il semblait être celui du diable en personne.

-Les justices des ténèbres.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com