Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3]

Quel est votre personnage préféré ?
Loki 75%  75%  [ 3 ]
Naru 25%  25%  [ 1 ]
Pai Mei 0%  0%  [ 0 ]
Marlysa 0%  0%  [ 0 ]
Laszlo 0%  0%  [ 0 ]
Kaljir 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 11:25 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
De bons chapitres!
Alors tu nous sort une intrigue en lâchant des personnages a droite a gauche! La troupe du cirque Zalvadi, Oliver, Jeff, le Commandeur... Tiens, en parlant du commandeur, j'ai bien aimé le fait que Naru soit son successeur mais refuse de le devenir. Mais comment y ont fait pour la reconnaître? Le papa a transmis une photo a ses gardes? :Luffy hilare: En attendant, Marlysa est toujours aussi... délicate! Pauvre Pai Mei^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 12:29 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Jan 2011
Messages: 411
Localisation: dans la 4G entreprise en train d 'écrire ma fic
excellent chapitre (et dire que je me suis couché à une heure mais que je l'avais pas lu :(

alorsz bien évidement le sujet c'est le commandeur, je parle de naru, son père est mort? (puisqu'il lui demande de prendre sa place, ou il veule juste qu'il prennent sa place sur east blue vu que lui n'y est pas)

le fait qu'ils soient un excellent sabreur me fait croire que son père est le second de garp (comme ça à l'instint) je me rapelle plus, ta fic elle se passse quand? (parce que, si elle ne se passe pas à l'époque de luffy, ma théorie tombe à l'eau)

d'ailleur le fait que naru soit le commandeur explique le combat contre le sniper (chut c'est un secret)

je termine par la gentillesse extrême de marlyssa, qui a eu l'amabilité de formé quatre trou en plus, au bon endroit pour éviter d'être constipé^^

vive la suite

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 12:51 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Merci alors, oui l'ex Commandeur est toujours vivant, et oui ça se passe à l'époque de Luffy, environ quatre mois arpès les évènements de Marineford.
Mais non, ce n'est pas le second de Garp.

Sinon Porito, pour l'instant je place la trame, y va y avoir deux hsitoires à part entières dans cet arc, et elles vont pas arrêtées de s'entremêler, pour essayer de créer une folle poursuite, sans répit. :Luffy hilare:

P.S : pour en revenir au père de Naru, petit indice, regarder l'attaque de Naru contre le sniper.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 13:48 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
Alors c'est bien une onde de choc tranchante qui change de direction... tu a bien dis qu'il était colonel, non? Je ne vois que T-Bone, c'est le seul a avoir fait une telle attaque (mais je doute que ce soit lui!). Aprés, j'aurais pensé a Momonga. Mais faut déja savoir si le pére de Naru on le connaît, non? Parce que sinon je vois pas comment ont pourraient deviner :Zoro cri du sabre:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 20:49 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voilou les choux ! Bon finalement pas de double chapitre, mais un petit bonus quand même. La réponse dans ce chapitre. Bonne lecture et Enjoy !

Chapitre 19 : Rencontre avec son destin !



Il était bientôt midi quand l’équipage des deux amis de Baterilla arriva aux portes de la ville. Fildur les attendait déjà, alerté par les sentinelles des tours de guet. Il semblait nerveux, et une marque rouge lui restait sur la joue, souvenir de l’altercation d’hier. Il les salua de la main, un léger tremblement de peur était d’ailleurs visible, se racla la gorge et les interpella.

« - Commandeur, vous êtes revenu ?
- Nan espèce de tarte, je suis sa grande tante Fistule. Conduisez-moi au roi, j’ai à lui entretenir de certaines choses. »

Le capitaine de la garde fut assez surpris des propos du jeune homme mais s’exécuta néanmoins, les conduisant à travers les maisons, dans les rues pavés, jusqu’au magnifique donjon, au cœur de la cité. L’édifice en granit sombre était très imposant, il surmontait la ville entière, elle-même déjà installée sur une faible colline. Passant sur le pont levis en bois et pénétrant dans la plus haute tour, Naru et ses amis furent introduits au roi, dans la grande salle. Le vieil homme qualifié de roi, siégeait sur son superbe trône en chêne. A la vue du jeune blond, son visage s’illumina.

« - Tu es exactement comme ton père t’avait décrit.
- Je n’en doute pas.
- Ahaha, tu le connais, toujours à vanter les mérites des autres. Il est assez incroyable que tu ne lui ressemble pas, tu as tout pris de ta mère. Heureusement que nous avions cette photo. »

Le roi sortit un petit cadre, avec en son centre, le visage de Naru, souriant.

« - Bien évidemment, vous êtes mes invités, ce soir nous festoierons.
- J’accepte votre invitation à une condition majesté, ou plutôt deux.
- Ah, qu’elles sont-elles ?
- Tout d’abord laisser en paix la troupe de cirque.
- Ouais y sont super sympa les gars.
- Mais je vais t’apprendre à parler à un roi toi, Eclair !
- Ahahaha, quel groupe vous faites. Mais tu me parler de deux conditions, non ?
- En effet, ma deuxième condition comme j’allais vous le dire, avant que je sois interrompu, est que ce soit la troupe qui fasse le spectacle ce soir. »

Un murmure parcourut les serviteurs présents. Mais le roi se contenta de gausser comme jusqu’à présent.

« - Tu es bien impertinent, ton père en personne, très bien, accordé.
- Ne me comparez pas à lui.
- Comme tu voudras, vous n’avez qu’à aller vous installer dans les chambres, les domestiques s’occuperont du reste.
- Merci votre Majesté, nous allons vous laisser, une course en ville. »

Loki voulut intervenir mais se pied fut broyé dans l’instant.

« - Comme vous voudrez. Voulez vous qu’un détachement vous accompagne.
- Non ça ne sera pas la peine.
- A ce soir alors, et n’oubliez pas de… »

A ce moment-là, un garde arriva précipitamment, rouge de son effort et haletant. Sans même se présenter il alerta le roi

« - Sire, un navire de la Marine à accoster, à son bord le Capitaine Kaljir D Stampeed. Il arrive avec un bataillon de soldats.
- Eh, c’est notre copain.
- Vite, on se casse.
- Trop tard. »

Le bataillon venait de franchir la grande porte de la salle, au devant, le capitaine du quartier général, affiché un sourire narquois et heureux. Il s’avança et s’exprima de manière à être entendu de tous.

« - Enfin vous voilà. Ce ne fut pas une mince affaire de vous retrouvez. Col D Loki, héritier des Kitetsu et Naru T Bone, fils du colonel du QG, Pai Mei, combattant de l’ile du Karaté et Crystal Marlysa, la révolutionnaire de Saint-Urea. Vous êtes accusé de trouble de l’ordre publique, atteinte à agents de la Marine en fonction et surtout de piraterie. »

La déclamation du marine jeta un froid dans l’assistance, surtout chez le roi qui n’en revenait pas. Sans attendre il invectiva ses hommes.

« - Saisissez-les ! »

Le groupe de marines se dispersa dans la salle, encerclant le groupe. Tous dégainèrent leurs armes, le roi était parti, emmené par ses conseillers.

« - Bon bah, on fonce dans le tas…
- Ne croyez pas que je vous laissez partir comme ci de rien n’était, je vous poursuis depuis l’ile du Ka raté.
- Quel honneur, bon allez salut.
- Réfléchissez donc, vous êtes le fils d’un brillant officier, rejoignez nos rangs et vos crimes vous seront pardonnés.
- Et mes compagnons ?
- Je ferai tous mon possible pour eux, surtout que je sais la vérité pour Slash.
- Intéressant Capitaine, très intéressant mais voyez vous, mes rêves ne sont pas compatibles avec le devoir d’un marine ! »

Rompant la formation, Naru dégaina son sabre et envoya une onde virevoltante dans les trouffions qui volèrent en tout sens. Préférant ne pas affronter ici un officier du QG de la marine, connaissant leurs capacités, le blond héla ses compagnons.

« - Suivez-moi ! »

Connaissant assez bien le château grâce aux histoires de sa mère, Naru ouvrit un passage secret dans un des murs du château et s’y engouffra, avec à sa suite Loki et compagnie. Dévalant un escalier en pierre froide, ils aboutirent dans un couloir humide et relativement bas.

« - Retournons au cirque, ils n’iront pas nous chercher là-bas. »

Pendant ce temps, dans la salle du château, le Capitaine faisait soigner ses blessés.

« - Décidément, ils sont plein de ressources, la chasse promet d’être intéressante. Sergent, ramenez tout le monde, récupérez aussi tout les soldats de la base, ratissez moi cette ville. »

Kaljir s’en alla en ville, une petite promenade l’aidant surement à mieux réfléchir à la situation.


Chapitre bonus ; mini-aventure n°1 : Le désir de Laszlo !


Peu après le départ de Loki et son équipage, sur l’ile de Saint Urea.

Les travaux de reconstruction avait commencé, Laszlo était d’ailleurs un des principaux artisans de cette œuvre. Le jeune châtain de vingt ans, au mètre quatre vingt-dix et aux muscles saillants, maniait les outils comme peu. Il fut d’ailleurs nommé responsable des travaux pour le secteur d’Ylasi. Deux jours après le départ de ses amis, un navire de la marine accosta. A son bord, un officier du QG. Questionnant sur la situation, il fut présenté à Laszlo.

« - On m’a dit que vous dirigiez les travaux ?
- En effet, que puis-je pour vous ?
- Je me présente, Vice Amiral Momonga, on m’a envoyé régler le problème de Stankovic mais il semble être maitrisé.
- Ouep, vous avez deux jours de retard.
- Vous pourriez m’entretenir de cela, vous avez l’air informé, rejoignez moi à mon navire, au port.
- Entendu. »

Le soir, ayant fini les travaux pour la journée, le jeune pêcheur gagna le port. Ne pouvant manquer le splendide bateau, il y entra. Momonga le reçut, chaleureusement, et l’invita à parler. Laszlo lui raconta alors la folle aventure, l’arrivée de Loki, l’assaut sur la ville, le sauvetage de Marlysa et enfin la victoire sur Stankovic.

« - Ah oui, j’ai entendu parler de ce jeune loup. »

Son récit terminé et éreinté de sa journée, Laszlo prit congé. Arrivant dans l’embrasure de la porte, il s’arrêta et toujours de dos au Vice Amiral, lui parla.

« - Vous savez, je détestais Stankovic, mais au fond j’ai toujours aimé de justice. Et puis, vous m’avez l’air d’un type bien vous.
- Vous avez était plus rapide que ce que je pensais.
- C'est-à-dire ?
- On m’a aussi parlé de votre rôle, vous n’êtes pas un tendre et les braves hommes ne nagent derrière chaque vague. J’avais déjà fait poser une lettre chez vous. »

Laszlo sourit, il allait enfin pouvoir défendre son rêve, celle d’une justice équitable et intemporelle.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mer 2 Mar 2011 18:24 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voilà le chapitre vingt, ça se fête ! Merci à mes fidèles lecteurs jusqu'à présents enjoy la suite.

Chapitre 20 : Se tenir les coudes ! L’hospitalité saltimbanque !



Débouchant d’un tunnel de souterrains, la bande de pirates émergea à une centaine de mètres du château. Naru, connaissant assez bien la région, ou du moins mieux que ses amis, il les guida dans la direction du cirque Zavaldi. Avançant prestement tout en se faisant le plus discret possible, le groupe se servait de la lisière de la forêt luxuriante.

« - On arrive bientôt, dépêchez-vous ! »

Ces paroles n’étaient pas nécessaire mais le jeune blond se sentait obligé de bien maintenir son groupe, de dures épreuves les attendaient. Enfin, après quelques minutes, ils arrivèrent en vue de l’immonde chapiteau. Entrant furtivement, ils furent accueillis par Achille.

« - Ah vous voilà ! He, tout le monde ! Ils sont là ! »

A cette annonce une pluie de confettis fut lancée, et des crachats de feu envahirent le ciel. Suivie par une immense clamer et des cris de joie, même Marceau souriait et applaudissez. L’accueil chaleureux surpris les pirates.

« - Que nous vaut cet honneur ?
- Déjà pour cette belle raclée infligée et ensuite, un messager est venu nous voir. Le roi nous autorise à séjourner autant que nous le voulons. Et tout ça, c’est grâce à vous.
- Bah, on vous devez bien ça, vous nous avez pas égorgez, héhé. »

La plaisanterie fit rire l’assistance de bon cœur. L’ambiance était à la fête et on invita les pirates à festoyer, ce que Loki s’empressa d’accepter. Le repas était délicieux et les plats ne manquaient pas. Assis près d’Achille, Naru entra en discussion avec lui.

« - Nous ne pourrons rester longtemps, nous avons un agent de la marine à nos trousses. Nous dormirons ici si cela ne vous dérange pas.
- Pas le moins du monde.
- Encore merci. Demain nous prendrons nos provisions puis nous partirons pour Grandline. »

A l’évocation de ce nom, le maitre du cirque Zavaldi frissonna.

« - Vous êtes bien inconscient jeunes gens.
- C’est notre rêve et rien ne pourra nous en empêcher. Nous découvrirons le One Piece.
- Groa Groa Groa, sacré gamin, ça me manque tous ça, cette jeunesse. Mais dites-moi, quel ets le nom de votre équipage ?
- Nous ne l’avons pas encore choisi, d’ailleurs le sujet n’a pas était abordé. Sinon, ça s’arrange pour Jeff ?
- Ah la la, non, il suit toujours Oliver comme son ombre.
- On pourra essayer de régler le problème si vous voulez.
- Vous êtes gentils mais je doute que vous puissiez y arriver. »

Profitant d’un des rares moments où sa bouche n’était pas remplie, Loki entra dans la conversation, de toute façon, il n’avait plus d’assiette à sa portée.

« - On aime bien aider les gens vous savez, et puis j’ai envie de me battre de nouveau contre lui.
- C’est vrai qu’il est un formidable adversaire, Marceau l’a d’ailleurs affronté.
- Ouep, d’ailleurs il est coriace le morpion.
- Ouais, les desserts arrivent. »

Le repas se termina comme il avait commencé, dans la joie et la bonne humeur, Pai Mei jouant au bras de fer avec les lutteurs du cirque, Marlysa jonglant avec les acrobates, Marceau et Loki dans un concours de plat avalé, toujours non fini, et Naru et Achille en plein débat.
L’heure vint malheureusement de se reposer, la troupe avait une représentation le lendemain. Nos quatre pirates se saluèrent puis partirent vers leur roulotte respective. Sur le chemin de son lit, le rouquin fut attiré par des bruits sec et forts. Se rapprochant des sons, il déboucha sur une petite place entre les roulottes, au milieu, un des membres de la troupe s’entrainait au lancer de couteau. Son visage était caché par un foulard et le reste de son corps par une épaisse cape marron. Loki d’abord silencieux ne put réprimer un cri de stupeur en voyant du sang couler de la main du lanceur.

« - Qui est là ?
- Ce n’est que moi, héhé, mais tu devrais peut-être aller te reposer, tes mains saignent.
- Cela ne te regarde pas. »

Et l’inconnu s’enfuit au travers des roulottes, emportant ses couteaux. Loki, trop ballonné par son repas et fatigué par sa journée ne chercha pas à le rattraper. Il s’en retourna à la roulotte qu’on lui avait désignée et s’écroula de sommeil sur son matelas, ses dernières pensées pour la mystérieuse personne.
Le lendemain matin, le pirate aux cheveux flamboyants fut réveillé par la cacophonie des artistes se préparant. Sortant péniblement de son lit, il se dirigea vers l’endroit où ils avaient mangé la veille. Trouvant à la table ses compagnons, il déjeuna avec eux.

« - Venez, allons voir Achille.
- On te suit. »

Le colosse ne fut pas dur à trouver, son rire caractéristique le remarquant à une bonne centaine de mètres à la ronde et sa taille le distinguant au milieu des artistes.

« - Bonjour bonjour !
- Ah vous voilà.
- Nous allons vous laisser, on va essayer de trouver Oliver et Jeff.
- Bon courage à vous.
- Puis-je vous demander quelque chose ?
- Je t’en pris Loki. »

Laissant ses compagnons prendre de l’avance, Loki s’entretenu quelque minutes avec Achille. Satisfait de la réponse, il courut pour rattraper ses amis.

« - On peut savoir ce que tu lui voulais ?
- Pas tout de suite, allez ! On se dépêche, on a du boulot aujourd’hui.
- Pas plus que d’habitude.
- Oh toi fais pas ton rabat-joie. »

Le chemin se poursuivit, sous les rires de Marlysa et Naru admirant la bagarre de Pai Mei et du roux. Ils arrivèrent bientôt aux portes de la ville. Evitant une patrouille de marine, ils gagnèrent les faubourgs du port par des ruelles et des chemins détournés. Ne sachant où trouver les jeunes garçons, ils demandèrent au patron d’une gargote d’on l’enseigne, illustrant un rat, était parfaitement adaptée à l’odeur. Le tenancier leur indiqua un vieil entrepôt de l’autre côté du port. Ils n’eurent aucun mal à le trouver, la description du tavernier aidant. Pénétrant par une ouverture, le petit groupe entra dans le bâtiment délabré. Un silence pesant régné, quand soudain :

« - Yahaaa ! »

Une bande de gamin descendit du toit au moyen de câbles, les encerclant complètement. Ils étaient une trentaine, tous plus jeunes les uns que les autres, mais, semblait-il, prêt à se battre.

« - On cherche votre chef, Oliver. »

Naru n’eut aucune réponse.

« - Ils ont pas l’air décidé à nous répondre.
- Bah on va les faire parler.
- Ouep, enfin de l’action !
- Toi tu te calmes, c’est que des gamins, si t’en tues un, tu vas tâter de mon rouleau. »

Les pirates se mirent en position, prêts à en découdre. Ce qui ne semblait pas être le cas de la majorité des gamins, certains tremblant, devant les deux sabreurs, la folle au couteau et au rouleau à pâtisserie et au baraqué, dont l’attitude insouciante mais confiante perturbait. Soudain, un gamin ne tenant plus chargea. Pai Mei s’en occupa rapidement, le désarmant de son bâton d’un coup dans le poignet puis l’éjectant d’un revers du pied dans l’estomac.

« - J’avais dit doucement.
- Bah j’y suis allé doucement.
- Là, il a pas tort. »

La cuisinière vira au rouge, mais avant qu’elle n’ait pu assommer son compagnon, un rire fourbe se fit entendre.

« - Ahahaha, laisser tomber mes p’tits droogies, Oliver m’a parlé d’eux, ils sont trop coriaces pour vous. »

Un géant au visage de gamin venait d’apparaitre, il tenait une canne à la main, au pommeau brillant.

« - Oliver n’est pas là, mais je m’occuperai de vous à sa place.
- Celui-là il est pour moi. »

Pai Mei resserra les bandages autour de ses paumes et se mit en garde, prêt à affronter le colosse.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mar 8 Mar 2011 00:22 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voilà le 21eme chapitre, comment ça je suis en retard ? A peine... Encore sorry, bonne lecture pour un chapitre 90% baston. Sinon j'avais pas vu ce changement de place, petite frayeur en croyant à une suppression massive de fic par les modos, mais non xD

Chapitre 21 : Erreurs de jeunesse ! Pai Mei VS Bratos !


L’ambiance était tendue, Pai Mei faisait face au colosse, géant de trois mètres au teint chétif, prêt à combattre. Les gamins avaient fait un cercle autour des deux adversaires et commencer à les scander. Galvaniser par les encouragements, le colosse chargea. Brandissant sa canne, il effectua un mouvement vertical. Pai Mei esquiva facilement et heureusement pour lui, le sol, où quelques instants plutôt se trouvait Pai Mei, était totalement éclaté.

« - Brutal mais lent, héhé.
- Vas-y Bratos, éclate-le ! »

L’intéressé émit un grognement d’affirmation. Se redressant, il retira sa canne plantée dans le sol, s’étira un coup puis lança sa canne vers Pai Mei. Le projectile passa largement à droite, Pai Mei d’abord surpris, comprit quand il vu Bastos se rapprochait à grande vitesse. S’ensuivit un long échange de coup, de parades et d’esquive. Mettant fin à l’escarmouche, Bratos poussa le jeune pirate des deux mains, puis fit un bond en arrière.

« - C’est tout ce que t’as ? »

Bratos sourit alors, son stratagème avait marché, comme toujours. Pai Mei arqua un sourcil quand un violent coup l’atteignit à l’arrière du crane. Tombant à genou, le jeune combattant se tenait la tête à deux mains, un léger flot pourpre glissait le long de sa nuque.

« - Vous tombez tous dans le panneau, tous à penser que je suis trop lent. »

Il éclata de rire et récupéra sa canne d’une main. Il s’avança en la faisant tournoyer d’une main, arrivait devant son adversaire, il lui asséna un violent coup de pied dans l’estomac, l’envoyant retomber sept mètres plus loin, forçant le cercle à reculer.

« - Et voilà, vite fait bien fait. Oliver sera content. A votre tour maintenant. »

La clameur des gosses grandie encore, excité par la victoire de leur champion. Mais elle s’arrêta aussi vite qu’elle avait commencée.

« - C’est pas fini. »

Pai Mei s’était relevé, crachant un peu de sang, il essuya sa bouche avec ses bandages. Se remettant en garde, il fixa le colosse au sourire arrogant. Ayant déjà réfléchit à sa stratégie, si on peut parler de stratégie dans un tel combat de bourrin, il s’élança. Parcourant la distance le séparant de son ennemi en quelques bonds, Pai Mei fit un coup de pied circulaire à hauteur de cou. Bratos bloqua l’attaque de sa main valide et, de l’autre, fit un mouvement circulaire avec sa canne. Prenant appui sur la canne d’une main, Pai Mei envoya son genou dans les dents de Bratos, qui recula, légèrement sonné.

« - Sale enfoiré, oumpf ! »

C’était maintenant le natif de l’Ile du Karaté qui souriait. Ne laissant aucun répit, il continua de charger son adversaire. L’assaillant de coup de pieds, de coudes, de genou et de pieds, Pai Mei ne laissait aucun répit. Mais les efforts s’avéraient vains, en effet, le colosse ne s’embler pas souffrir plus que ça. Employant les grands moyens, Pai Mei se concentra, inspira profondément puis lança son attaque.

« - Voie numéro une, attaque de paume ! Tetsu no Hira ! »

L’attaque fit rapidement effet, Bratos se mit à tressaillir, il était sur le point de perdre conscience. Soudain, au bord de l’évanouissement, sa nature brutale reprit le dessus. D’un geste vif, il enserra la taille de Pai Mei et commença à le broyer. Les vertèbres du jeune combattant se mirent à craquer et il poussa un hurlement de douleur, satisfait, Bratos lui colla un pain dans l’estomac, pour le faire reculer. Il se rétablit tant bien que mal et du poser un genou à terre pour mieux respirer. Pai Mei se redressa, devant un ennemi qui chargeait. Faisant tournoyer sa canne, il frappa son adversaire dans les côtes puis enchaina d’un puissant direct du droit.

« - Ahahaha, t’es foutu !
- Ou pas, Tekkai ! »

Ne comprenant pas ce qu’il pensait être les dernières paroles de Pai Mei, Bratos frappa de toutes ses forces. Un craquement sec retentit, pourtant Pai Mei n’avait pas bougé. Après un petit instant, une rumeur courut chez les gamins, le craquement venait de la main de Bratos, brisée comme un bout de bois sec.

« - Aaaaaaaaaaaaah !
- Je t’avais prévenu. Voie numéro trois, attaque de pied ! Suzumebachi no Sasu ! »

L’attaque fit rapide, le pied de Pai Mei s’enfonça dans la cage thoracique de Bratos, qui s’écroula, vaincu, la main et le torse brisé, les organes internes secoués, sans compter les innombrables bleus couvrant son corps. Un silence pesant s’installa sur la bande d’Oliver.

« - A qui le tour les mioches ?
- Quand Oliver va revenir vous le payerez.
- Mais ouais c’est ça. »

Naru qui avait regardé attentivement le combat, fixait maintenant l’assistance.

« - Qui est Jeff ?
- …
- Jeff, soit tu sors du rang, soit je laisse mon ami négocier. »

A cette annonce, les gamins frémirent de peur. L’un, un peu plus courageux, prit la parole au nom du groupe.

« - Jeff n’est pas là, heu…
- Alors il est où ?
- Ben heu…
- Dépêche morpion !
- Arrêtez, il avec Oliver, il le suit partout.
- Bien, gentil. »

Naru relâcha le col du gamin puis se mit à réfléchir. Après quelques minutes de réflexion, interrompus par les gémissements des enfants, et quelques regards à ses compagnons, il se tourna vers le récent vainqueur.

« - Renvois les chez leur mère.
- C’est comme si c’était fait. »

Un rapide sourire sadique apparut sur le visage de Pai Mei qui n’eut qu’à faire un pas pour que la bande de gamins se dispersèrent dans une panique totale. Les pirates éclatèrent de rire devant la scène. Le calme retrouvé, ils s’installèrent pour attendre Oliver et, surtout, Jeff. L’attente fut de courte durée.

« - Les gars, je suis rentré. Mais qu’est-ce que… Putain, Bratos ! Bratos ! Merde de merde, qu’est-ce qui t’es arrivé mon vieux ?
- Oliver ?
- Quoi Jeff ?
- Regarde…
- Vous ?! Vous allez morfler. »

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mar 8 Mar 2011 11:41 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
Bof, t'es pas beaucoup au retard ton rythme de parution est assez facile a suivre en fait je trouve^^ Alors pour ce chapitre, un sympathique combat de bourrins entre Pai Mei et Bratos. Notre Karatéka s'en sort pas mal, même si l'autre a quand même réussi a lui démolir le portrait. C'est marrant, les gamins ont maintenant la trouille dés que Pai Mei approche :Vogue Merry: Mais là, ça va faire mal! Oliver et Jeff sont rentrés! Si on s'en tiens a son combat contre Loki, on peut dire que c'est un sacré adversaire. En espérant qu'il y ait une maniére d'éviter un combat inutile en raisonnant le jeune orphelin :Zoro nargueur:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mar 8 Mar 2011 23:17 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Jan 2011
Messages: 411
Localisation: dans la 4G entreprise en train d 'écrire ma fic
désolé de ne pas avoir commentez plus tôt

bon les trois chapitre étaient éxcellents

du 19 où on en apprenait plus sur naru et sa famille ainsi que sur les marines que l'on avait déjà vu auparavant

petit chapitre bonus ou on apprend ce qui se passe pour le futur marine Lazlo qui fait la connaissance du vice amiral momonga

20ième, pas grand chose à dire malheuresement

dernier chapitre: c'est un excellent combat, bien décrit, bien vivant tu te débrouille bien

je finis en disant que je suis pressé de voir les combats suivants (et donc les chapitres suivants)

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 13 Mar 2011 12:40 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Merci les gars ! Voici la suite, avec une petite surprise ! Bonne lecture à tous.

Chapitre 22 : La fureur de la jeunesse ! Les remords de Jeff !



Oliver faisait face au pirate, une rage plus que palpable empourpré son visage. Ses bras le long du corps, il ne bougeait mais tremblait de colère et de dépit.

« - Que faites-vous là ? Comment avez-vous trouvé cet endroit ? Et que me voulez vous ?
- On le chercher lui. Quand on demande gentiment aux gens on trouve presque tout. Cette question te conviendrait mieux, c’est quand même toi qui nous a attaqué. »

Durant sa tirade, Naru avait pointé du doigt Jeff, à qui Loki faisait un grand sourire et un coucou de la main, comme un débile. Ce qui énervait encore plus Oliver. Mais bien plus que tout, c’était le fait d’avoir était découvert, d’avoir eu son lieutenant battu et d’avoir eu son autorité bafouée qui l’exaspérait. Il leva soudain son poing, voulut parler, se retint. Il secoua alors ses manches, en sortant deux tonfas en métal.

« - Ok vous l’aurez voulu.
- Enfin ! Je vais pouvoir me battre pour de vrai. »

Loki dégaina son Kitetsu et se mit en garde face au jeune furieux.

« - Je peux t’aider si tu veux.
- Jeff ?
- Oui ?
- Dégage ! »

Oliver colla une gifle avec son tonfa à Jeff, qui tomba plusieurs mètres plus loin. Le jeune surpris, la joue encore rouge du choc, ne comprenait pas la réaction de celui qu’il considérait comme son mentor. Loki aussi ne comprit ce geste brutal et inutile.

« - Pourquoi tu l’as frappé enfoiré ? Il te suit comme ton ombre, c’est pour une bonne raison.
- Oui, c’est un faible, comme vous.
- Les mecs comme toi me dégoutent. »

Loki serra les dents, lui commençait à s’énerver, mais pas pour les mêmes raisons que son adversaire. Bien que voulant ce combat, c’est Oliver qui chargea le premier. Les échanges étaient violents, vifs et intenses. Presque trop rapide pour l’œil humain normal. Des gerbes d’étincelles permettaient de savoir où les coups se produisaient.

« - Tu te défends bien, sale rouquin.
- Toi pas. »

Loki, remontait plus que jamais, se donna à fond. Enchainant une série de parade, répétée avec Naru, Loki mit à mal le rebelle. Frappant deux fois à gauche puis à droite, balayant le sol de sa jambe pour faucher Oliver, qui esquiva par un saut. Profitant du temps de latence, Loki fit un coup droit, et entailla le bras gauche de son adversaire. Oliver lâcha un cri de rage et fit un salto arrière. Il continua de reculer tout en se défendant. Voulant terminer l’affrontement, Loki sortit le grand jeu.

« - Tiens, la Grande Faucheuse ! »

Une onde de choc bordeaux partit du Kitetsu, se sachant mal parti, Oliver eu recoure à un procéder plus que méprisable. Il agrippa Jeff et s’en servit comme bouclier. Sentant le danger, Loki dévia sa technique qui heurta néanmoins le jeune homme aux côtes.

« - Oliver, pour…Keuf keuf, pourquoi ?
- Je te pensais inutile mais finalement tu auras pu servir à quelque chose.
- Espèce de lâche. »

Sentant que l’avantage lui revenait, Oliver contre-attaqua. Il jeta Jeff blessé sur Loki, qui dut le retenir. Profitant du fait que le roux avait les mains pleines, il lui colla un grand coup de tonfa dans le diaphragme, le faisant tomber un peu plus loin. Il éjecta Jeff de son chemin du pied, Naru et Marlysa le récupèrent alors et le blondin commença à lui confectionner un bandage rudimentaire avec des lambeaux de vêtements. Loki s’était relevé pendant ce temps, il cracha une gerbe de sang et toisa le brun devant lui.

« - Tu es faible, comment déjà ?
- Loki.
- C’est cela, je disais donc, tu es faible. Dans ce monde, les forts ne s’embarrassent pas de la pitié ou d’autres sentiments inutiles. Pitoyable. Ahahaha. »

Alors qu’ils s’apprêtaient à combattre de nouveau, un claquement sec, caractéristique d’une détonation, retentit. Quelque chose frôla Pai Mei, qui se retourna. La Marine se tenait devant l’entrée.

« - Commandant Stampeed ! Nous avons trouvé les pirates, ils sont en compagnies d’un délinquant de l’ile, Oliver Witts. »

Loki voulut se tourner vers son adversaire mais celui-ci avait disparu.

« - L’enfoiré !
- Loki on se casse, on n’est pas de taille face à un Commandant du QG de la Marine.
- Eh le bourrin, tailles nous un chemin.
- C’est comme si c’était fait, mais je m’appelle pas bourrin. »

Loki agrippa Jeff, le mit sur son épaule, et suivit Pai Mei, escorté par son ami de toujours et la cuisinière. Ils échappèrent rapidement à la légère patrouille. Poursuivant à vive allure, ils se dirigèrent vers le chapiteau. D’abord concentrée sur Oliver, un bruit attira l’attention de Loki.

« - Tu pleures ?
- Nan, pas du tout, beuheu.
- T’en fais pas va.
- Je l’ai adoré, il est ce que j’ai toujours voulut être, fort, courageux, confiant.
- Tu peux le devenir si tu veux. »

Jeff s’arrêta de sangloter, dubitatif.

« - Comment ça ?
- Si tu crois en tes rêves, tu peux y arriver.
- Comment tu peux en être sur ?
- Parce qu’on est sur les mers grâce à ça. Je serai le futur seigneur des pirates, et Naru avec moi, Pai Mei sera le meilleur pratiquant d’arts martiaux aux mondes. Marlysa découvrira All Blue. Et toi, tu deviendras un grand guerrier. »

Le sourire de Loki finit de rassurer Jeff qui s’endormit, bercer par le rythme de la course, épuisé des dernières épreuves.


Chapitre Bonus, mini-aventure n°2 : Etre un marine !

Cela faisait maintenant une semaine que Laszlo était au service du Vice-amiral Momonga. L’entrainement était rigoureux et intensif, dès les premiers jours, le mentor de Laszlo l’avait soumis à ce que l’on pourrait qualifier de mise à niveau. Laszlo était soufflé, à part des hommes comme Stankovic, Loki ou Naru, il n’avait jamais rencontré d’hommes aussi forts que ces marines du QG. Ils étaient tous des hommes, des vrais. Momonga l’astreignait à un tournoi chaque soir, où il devait affronter une dizaine de sous-officiers et le Colonel, lieutenant fidèle de Momonga. L’ex-pêcheur de Saint-Urea n’avait pour l’instant perdu tout ses combats, malgré un entrainement acharné. Le soir, après ses nouvelles défaites, sauf une victoire, contre un caporal chef, Momonga vint le voir.

« - Tu te défends bien…
- Vous rigolez, Monsieur ?
- Pas du tout. Si je te fais faire ces tournois, c’est parce que mon propre maitre, m’a fait le même traitement. Ma première victoire, je ne l’ai eu qu’au bout d’un mois.
- Sérieusement, vous Monsieur ?
- Tout à fait, mais je n’ai pas abandonné, je me suis entrainé, encore et encore, jour et nuit. Développe ta technique et tu verras.»

Laszlo hocha la tête, il avait compris le message. Momonga disparut vers sa cabine, laissant le jeune homme. Laszlo se leva et descendit dans la cale, immense, tout comme le cuirassé. Il prit un bâton et une hache en bois et s’entraina le reste de la nuit, sur les mannequins de paille. Regagnant sa couche quatre avant l’heure du lever, il profita de sa maigre nuit. Et il continua ainsi durant des semaines entières, sur le navire, sur les iles où l’équipage faisait escale, jour et nuit. Une nuit, durant sa garde dans la vigie.

« - Sacré Colonel, il y est pas allé de main morte, héhé. Bon y a du progrès quand même, je suis à trois victoires sur dix combats. »

Laszlo se massa la nuque et continua sa veille de garde. Relayer tard dans la nuit, il lâcha ses haltères et alla se coucher. Au matin, une alerte réveilla l’équipage tout entier. Se rassemblant sur le pont, le Vice-amiral leur fit une déclaration.

« - Messieurs, une mission nous attend, un fugitif a été localisé, nous devons le maitriser, il est extrêmement dangereux. A vos postes !
- Chef, oui chef ! »

Les marins se mirent au travail, lançant l’embarcation à vive allure, vers leur destination.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Ven 18 Mar 2011 20:17 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Jan 2011
Messages: 411
Localisation: dans la 4G entreprise en train d 'écrire ma fic
Good job

euh si la totalité est bien, personnellement, moi qui voyait en olivier un futur allié, je suis déçu, mais d'un côté, en tant que méchant, c'est un vrai salaud là.

si non, si on ne compte pas le chapitre Bonus, je trouve que ce chapitre est court, très court

ton chapitre Bonus est assez plaisant, ça fait plaisir de voir le pécheur se donner à fond pour réalisé son rêve

vive la suite

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 20 Mar 2011 22:36 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Merci merci, c'est marrant que tu parles de pêcheur, c'est son futur surnom ;D. En tout cas voici le chapitre 23, plus long que le précédent, bonne lecture à tous et encore une fois, n'hésitez pas à critiquer positivement mais surtout négativement, c'est comme ça qu'on progresse.

Chapitre 23 : Bientôt le départ ! L’étau se resserre !



Loki et son équipage avaient terminé leur course, éreintante, ils étaient arrivés au chapiteau Zavaldi. Achille et Marceau les accueillirent, anxieux mais ravis de revoir Jeff. Loki le réveilla et le déposa sur le sol, où il fut immédiatement questionné par la troupe et en particulier Achille, son père adoptif.

« - Mais qu’est-ce qui t’as pris ? On s’est fait un sang d’encre pour toi. »

Jeff était perdu, et ne savait quoi répondre, trop stressé par les derniers évènements. Heureusement pour lui, Achille lui-même, répondit à sa propre question.

« - Mais ne t’en fais pas, l’important et que tu ailles bien. »

Achille souriait de toutes ses dents au jeune garçon, le rassurant. On permit ensuite à Jeff d’aller se reposer, pendant que Naru et compagnie relatait leur aventure de la journée à la troupe, tous réunis autour d’eux pour l’occasion. Après le récit, un banquet fut organisé ainsi que la traditionnelle fête qui suivait. Les jeunes pirates profitèrent du repos, bien mérité, mais gardant à l’esprit le problème de la Marine. Thème qui fut au cœur du débat entre Achille et Naru.

« - La situation actuelle nous oblige à devoir quitter l’ile très prochainement.
- Je comprends, je comprends. J’aurais une requête à vous demander…
- Je devine de quoi il s’agit. Ne vous en faites pas, Loki l’a déjà adopté.
- Je vous remercie. Sinon, plus de soucis avec le roi ?
- Groa groa, nan nan, pas du tout, grâce à vous. Mais nous allons bientôt repartir, notre vie est sur les routes, où plutôt, sur les mers, groa groa.
- Héhé, en effet. Vous restez sur South Blue ?
- Quelques temps, puis nous irons sur les autres mers. Pour la passion de notre art.
- J’espère vous recroiser un jour. Mais bon, avec cet officier qui nous colle au train, va falloir jouer serré.
- Oui, les officiers de ce calibre sont très puissant, méfiez vous de lui et de la Marine en général.
- Une route parsemée d’embuche nous attend.
- La fin en justifie les moyens. »

Les deux hommes trinquèrent et continuèrent leur discussion, égayée par les musiques de la fête. La fête se poursuivit tard dans la nuit, mais toutes les bonnes choses ont une fin, et les artistes devaient se reposer. Naru et Loki réunirent leurs compagnons et tous ensembles, discutèrent des modalités de départ.

« - Demain nous partons pour Grandline.
- Ouais !!!
- Pour rejoindre le navire, on va devoir retraverser toute la ville, donc y aura les marines.
- Ouais baston.
- Toi ta gueule, Naru a pas fini.
- T’as pas d’ordre à me donner.
- Je suis plus vieille alors tu me dois le respect.
- Oh la vieille peau. »

Un choc suivit la remarque de Loki qui eu le droit à une magnifique bosse.

« - Ouaouaoua.
- Et comme tu peux voir, mon cher Pai Mei, je sais aussi faire très mal. Bon, continue Naru.
- Merci ma chère. Je disais donc, on doit traverser la ville. Va falloir jouer serré et être rapide. Allez, profitez bien de votre nuit. »

Le groupe se dispersa, chacun gagnant sa roulotte désignée à l’avance. Voyant de la lumière dans le bureau d’Achille, Loki y pénétra. Il s’entretenu une bonne demi-heure avec le maitre de cérémonie du cirque et sortit un peu plus tard, l’air satisfait. Tournant à un coin formée par les roulotes, Naru l’attendait adossé à l’une des maisonnettes.

« - Que lui as-tu demandé ?
- Tu le découvriras bien assez tôt.
- Hmmm, tu sembles bien mystérieux tout à coup. Enfin bon, bonne nuit.
- Toi aussi, tu n’es pas couché d’ailleurs.
- Nan, je passe en coup de vent au château. Régler mon affaire, dis aux autres que je vous rejoindrez sur le chemin du navire. Connaissant Pai Mei, je n’aurais qu’à suivre le massacre, héhé.
- En effet. Ahahaha. »

Loki salua son ami et partit se coucher. Totalement décontracté et insouciant quand aux évènements à venir.

Pendant ce temps là, sur le port…

« - Je t’ai dit de me donner ce navire, dépêches.
- Tu rêves morveux.
- Toi tu ne rêveras plus jamais. »

Un violent choc assomma le pécheur, provoqué par une le pommeau d’une canne.

« - On embarque Oliver ?
- Ouais et fissa Bratos, t’as les provisions ?
- Ouep, j’ai du chatouiller les côtes de quelques commerçants mais c’est bon.
- Parfait, pour ma part, j’ai volé le matériel dans les entrepôts, ce qu’il y a dans son bateau devrait suffire à compléter. »

Les deux comparses, plus vils que jamais, montèrent dans la barque, arrangèrent le navire, rangèrent le matériel et les provisions et appareillèrent. Le bateau sortit du port, légèrement éclairé par la lune, en croissant cette nuit là.

« - Je n’ai plus rien à gagner ici, mais je vous le promets sales morpions, nous nous reverrons. »

Au matin, les jeunes gens se réunirent autour de la grande table pour prendre le petit déjeuner. Une fois tous frais et dispos, Loki leur expliqua l’absence de Naru. Ils mirent alors en route, salués par les saltimbanques et autres jongleurs, trapézistes et clowns, y comprit Marceau, au début si récalcitrant à leur venue. Ils avancèrent à leur rythme, préférant garder leur force pour leurs éventuels futurs ennuis.

Au même moment, sur une colline en surplomb…

« - Mon Commandant, les pirates s’en vont, devons nous intervenir ? »

L’escargophone reproduisit le message, et un léger silence attendit la réponse.

« - … Nan, laissez les s’enfoncer plus dans la ville, nous les encerclerons alors, d’un côté le gros de nos forces et de notre artillerie, de l’autre vous et vos hommes.
- A vos ordres, terminé. »

Kaljir reposa le micro du Den-den Mushi. Il allait enfin en finir avec ces maudits pirates, ces fléaux.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com