Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante

Quel est votre personnage préféré ?
Loki 75%  75%  [ 3 ]
Naru 25%  25%  [ 1 ]
Pai Mei 0%  0%  [ 0 ]
Marlysa 0%  0%  [ 0 ]
Laszlo 0%  0%  [ 0 ]
Kaljir 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 4
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Sam 25 Déc 2010 14:36 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Banzaiii ! Joyeux noël à tous ! et voilou le onzième chapitre déso pour le retard, mais je pensais avoir le temps de le poster mercredi et puis ben non :Chapeau de paille goute: sur ce bonne lecture à tous, n'hésitez toujours pas à poster un commentaire, une idée pour améliorer etc....

Chapitre 11 : Le choix de Lebrun ! Nous ne l’abandonnerons pas !




Les cinq hommes regardèrent le révolutionnaire fraichement arrivée, leur cerveau toujours bloqué sur le dernier son entendu.

« - Au rapport mon Commandant !
- …… Par…Parlez soldat.
- Et bien, comme je viens de vous l’annoncer, Marlysa a été enlevé, nous finissions de jeter la Marine hors de la ville quand le lieutenant s’est effondré, je n’ai pas vu de sang, elle donc du être assommée, et juste après ça, deux boulets de canons sont tombés sur la position, j’ai perdu trois hommes, deux autres furent blessés. Quand la fumée s’est dissipée, elle avait disparu, avec les derniers marines, ils se sont tous repliés sur Ylasi. Nous avons soixante-seize hommes tués ou disparus, et vingt-sept autres blessés, ils ont d’hors et déjà était évacué vers la base. »

L’homme s’arrêta pour reprendre son souffle mais Lebrun ne lui en laissant pas le temps.

« - Continuez ! Qu’en est-il de la Marine ?
- Hum… Nous avons comptés que sur les dix subdivisions de la 11eme division, sept étaient venues. Cinq ont été quasi-annihilé et les deux autres sont dans un état peu enviables. Environ 90% de leurs hommes sont sur le carreau, le reste à certainement du se replier. »

Le commandant des révolutionnaires renvoya le soldat d’un vague geste de la main. Il s’agit sur un bout de mur effondré et mis la tête dans ses mains. Il faisait face à l’un des plus grands dilemmes de sa vie. Naru s’approcha et plia ses genoux pour être à hauteur de Lebrun. Tous les regards convergèrent vers les deux hommes.

« - On comprend ce que vous ressentez. Vous savez…
- En route pour Ylasi ! »

Les quatre jeunes hommes fixèrent le commandant avec stupéfaction, Naru ne sachant pas quoi dire, Loki s’avança et colla un pain au révolutionnaire en chef.

« - Mais mais mais…
- Mais mais mais, ta gueule. Ordure, comment oses-tu l’abandonner. Naru, Pai Mei on va au QG de ces enfoirés. Laszlo tu viens avec nous si tu veux. »

Le pirate roux se retourna et partit, suivit par ses trois compagnons, laissant le commandant les quatre fers en l’air, une violente douleur dans la mâchoire. Les quatre garçons se dirigèrent résolument vers les portes de la ville, tous impatients de délivrer la jeune cuisinière.

« - On va leur montrer !
- Ouais ! »

Loki serrait les dents si fort qu’il commençait à en avoir mal. Soudain, il accéléra, encore, encore et encore jusqu’à courir à toute allure à travers la plaine les séparant du QG des forces du Gouvernement Mondial. Alors qu’ils n’étaient qu’à un demi-kilomètre de la base, une sonnerie se fit entendre. Le Den-den Mushi émettait son pulupulup caractéristique. Le groupe s’arrêta contre un petit bosquet d’arbustes.

« - Qui a-t-il ?
- Écoutez-moi, soyez raisonnables.
- J’n’écoute pas les traitres.
- Mais bon sang !!! Je vous dis que c’est nécessaire, on doit les pourchasser jusqu’à Ylasi, ils ont leurs deux subdivisions blessés là-bas plus celle de garde, si on les élimine, on contrôlera quasiment toutes l’ile. Ils n’auront plus que deux petites subdivisions dans leur QG, mais nous avons besoin de vous, nous n’y arriverons pas seul.
- Et nous, nous ne voulons pas que Marlysa se fassent exécuter, vous vous débrouillerez sans nous, nous on va massacre le Colonel Stankinanopotich ou je sais plus quoi et par la même occasi… »

Loki ne put finir ça phrase, l’escargophone venait d’être éclaté par un projectile.

« - On nous tire dessus, ça vient de ce foutu QG, on fonce, courez en zigzag. »

Par on ne sait quel miracle, les quatre garçons parcourir la distance sans être touchés, au milieu des explosions de boulets de canons et des balles. Loki s’élança le premier, bientôt rejoint par Naru, les deux amis dégainèrent leur sabre et tranchèrent la porte en bois. Les quatre garçons rentrèrent en force, éjectant la dizaine de Marine présent. Loki assomma un des derniers soldats présents puis se tourna vers ses compères.

« - Je vais me faire cet enfoiré de Colonel, Laszlo et Naru défonçait les deux subdivisions, Pai Mei va chercher Marlysa.
- Bien compris.
- Ok, ça marche.
- A toute à l’heure. »

Le jeune pêcheur, toujours armé de sa hache et de son harpon, accompagné du blondin partir vers une aile du bâtiment, définit par Naru comme les baraquements, Pai Mei quant à lui, descendit dans les profondeurs de la base, espérant y trouver les cellules. Loki quant à lui, ne sachant où chercher, sortit dans la cour intérieure et hurla jusqu’à ce qu’un petit groupe de marines sortent, les trouffions se firent vite balayer. Un homme de belle carrure, les cheveux châtains coupés au carré, s’avança alors.

« - Alors, c’est ça la terreur qui a balayé mes hommes, un vulgaire rouquin. Me faites pas rire.
- Où est Marlysa ? Salaud !
- Mouhahahaha. »

Le Colonel se balançait d’avant en arrière, rigolant à gorge déployée.
Pendant ce temps, Pai Mei était descendu trois mètres sous terre, il a avait juste. Devant lui se dressait une allée de barreaux. Au fond, il vit une forme recroquevillée.

« - Marlysa ?
- Attention ! C’est un piège ! »

Le jeune combattant se retourna et se mit en garde mais son adversaire se téléporta dans son dos et l’envoya contre le mur d’un coup de pied. Pai Mei se releva péniblement, heureusement aucun organe vital n’avait souffert, se questionnant sur la mystérieuse téléportation de son adversaire. Il fixa son adversaire, puis se remit en garde, prêt à en découdre.
Au même moment, Laszlo et le natif de Baterilla ravagé les rangs ennemis, un bon tiers des soldats de la base était déjà au tapis. Soudain, une balle pénétra le bras de Naru, le garçon à la chevelure étincelante plia un genou puis roula sur le côté, l’homme qui l’avait touché n’était pas dans la pièce, tous les marines se battaient au sabre. Il regarda vers une vitre et vit un trou dans la fenêtre, parfaitement aligné avec l’une des tours de la Base.

« - Suis moi, on va aller débusquer ce foutu sniper !
- Fonce, il continue de tirer. »

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Sam 25 Déc 2010 22:08 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
Yataaaaa, bon ben deux chapitres géniaux avec de l'action x) Lebrun a fait le bon choix selon moi, il a agit en vrai chef d'armée! Bon, alors les duels se mettent en place: Loki VS le Colonel, Pai mei VS un marine (fruit de la téléportation? Soru????) et Laszlo et Naru VS un sniper! Hâte de voir la suite!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 26 Déc 2010 17:23 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voila l'habituel du dimanche, le douzième chap déjà :Ussop vantard: . Dedans les réponses à tes interrogations Porito, bonne lecture à tous, la suite est déjà prête mais ça attendra mercredi.

Chapitre 12 : Dépassons-les pour elle ! Je sauverai mon compagnon !



Naru et Pai Mei fonçait à travers les couloirs, assommant, démembrant et tranchant les soldats de la Marine qui osait se dresser sur leur chemin. Ils arrivèrent au bas de la tour du sniper, envoyant valser les deux gardes présents. Ils avaient déjà décimé une subdivision entière et la deuxième était déjà bien entamée. Laszlo resta en bas pour garder la tour, faisant virevolter sa hache et son harpon, Naru, quant à lui, monta les marches quatre à quatre et arriva bientôt en haut, dans une immense pièce, qui faisait toute la surface de la tour.

« - Alors, où te caches-tu ?
- Pas loin. »

Une détonation retentit, sourde, puissante. Naru sentit quelque chose traverser sa cuisse, il s’agenouilla et regarda sa blessure, heureusement l’artère n’était pas touchée.

« - Tu vises mal, sale planqué !
- Non, je souhaite seulement m’amuser un peu, héhé. »

Naru se mit à courir dans la direction de la balle, ignorant la douleur qui lui traversait la cuisse droite et l’épaule gauche. La pièce était assez sombre, mal éclairée par de minuscules fenêtres salles, le tireur de la Marine se cachait dans les parties d’ombre. Naru venait de traverser la pièce mais se retrouva face à un mur.

« - Ce n’est pas aussi simple que ça tu sais, je suis un expert dans l’art de l’assassinat.
- On va voir ça. »

Une autre détonation retentit, heureusement un pic de douleur fit s’agenouiller le jeune blond, un souffle d’air déplaça ses vêtements, juste au dessus de l’épaule, là où se trouvait son rein un instant plus tôt. Naru se releva et se mit à courir le long de la pièce, mais il savait que sa vision ne lui permettrait pas de le localiser.

« - Pourrais-je au moins savoir à qui j’ai l’honneur ?
- Comme tu vas mourir, pourquoi pas. Je suis le Capitaine Flamenko, chef du corps des tireurs d’élite de la 11eme division. Tu n’as aucune chance de m’attraper, mais qu’est ce que ? »

Le Capitaine n’en croyait pas ses yeux, le jeune pirate qui lui faisait face fermait les yeux. En effet, Naru savait qu’il ne pourrait compter que sur son ouïe pour repérer son adversaire.

« - Tu parles trop Flamenko, danse moi ça !
- Quel jeu de mot navrant, digne d’un condamné qui vient de loupé son dernier coup, comment ? »

Sous les yeux du tireur d’élite, la trajectoire de l’onde choc virevolta plusieurs fois, changeant de direction, et transperça l’homme en plein dans l’estomac. Il s’effondra alors, Naru, essoufflé, s’avança et le jaugea.

« - On comprend pourquoi t’es un planqué tarlouse.
- Cette technique, je…je la connais, c’est le…
- Chut. »

Naru lui planta son sabre dans le cœur, et le retira aussi sec, laissant le cadavre, il descendit rejoindre Laszlo, transi de douleur. Il allait devoir laisser le pêcheur se débrouiller seul.
Pendant ce temps, au sous-sol, Pai Mei faisait face à un coriace adversaire. Son adversaire utilisait de curieuses techniques, apparaissant et disparaissant aussi vite que l’éclair.
« Quelles sont ces techniques ? Je ne les ai jamais vues.
- Ceci, saleté de pirate, est le Rokushiki. Des techniques qui donnent la force de cent hommes à un seul. Quant je les aurais toutes maitrisées, je serais surement promu Colonel.
- C’est intéressant, je suis moi-même pratiquant des arts-martiaux. Je dois apprendre cette technique.
- Tu n’en auras pas le temps, puisque tu vas mourir. Soru ! Shigan !

Le Marine se téléporta dans le dos de Pai Mei et lui transperça l’épaule.

« - Salaud, je ne céderai pas si facilement. Voie numéro une, attaque de paume ! Tetsu no Hira !
- Vite, Tekkai ! »

La paume du jeune pirate rencontré une véritable masse de fer. Mais Pai Mei ne s’inquiéta pas, il sourit et recula d’un salto. Le Marine ne comprenait pas puis d’un coup, la violence se fit sentir, non pas sur sa peau, mais bien en lui. Il s’agenouilla et cracha un peu de sang.

« - Pas mal, quel est cette technique ?
- Elle est l’une des nombreuses enseignés dans la Dōbutsu no Gekido, la fureur des animaux, cette technique est quand à elle l’une des techniques de l’ours. Quant à toi, sont-ce là les seuls techniques du Rokushiki ? Il devrait y en avoir trois de plus.
- Trois que je ne maitrise pas malheureusement, pour l’instant. Fini la parlote, Tekkai Rin ! »

L’apprenti du Rokushiki, s’élança, telle une funeste roue dure comme l’acier. Pai Mei attendit jusqu’au dernier moment puis sauta de côté, son adversaire s’écrasa contre une cellule et aplatit les barreaux. Il releva et recommença son attaque. Pai Mei réfléchissait dur, comment pouvait-il vaincre cette défense suprême. Soudain, trop concentrer, il fut percuter, le choc le fit rouler sur plusieurs et il heurta la grille d’une cellule.

« - Quelle puissante technique, mais je ne me laisserais pas vaincre. »

Le jeune disciple de l’ile du Karaté se concentra et attendit l’attaque. Le Marine sourit tout en roulant, ce type devait être fou de rester planté là, ou juste résigné. Mais Pai Mei lui réservait une surprise.

« - Tek…kai ! »

L’adversaire du pirate n’eu pas le temps de s’arrêtait, les deux blocs s’heurtèrent avec violence, et un nuage de poussière se rependit. L’issue du combat était incertaine tant que le nuage de poussière persistait.
Au même instant, dans la cour, Loki et Stankovic se faisaient face. Le Colonel continua de rigoler tout en regardant son adversaire, d’un coup, il dégaina son sabre et chargea.
Un peu en dessous, le nuage de poussière s’était dissipé. Pai Mei savait que grâce à sa vitesse, son adversaire aurait l’avantage, il se prépara, à peine le choc passé, il devrait enchainer une technique.

« - Tu es fini, voie numéro deux, attaque de paume ! Shiro Hebi no Kiba ! »

Les deux doigts de Pai Mei foncèrent sur la gorge de son adversaire amplifiés par s a volonté, les « crocs » transpercèrent la tendre chair.

« - Humm, comment as-tu maitrisé ces techniques si vite ?
- Il y a les destinés à réussirent et les autres…
- Prends ceci. »

L’homme vaincu tendit un parchemin et une clef, puis s’effondra, le sang coulant de son cou.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Jeu 30 Déc 2010 19:54 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Désolé pour le retard, mais j'avais pas d'internet là où j'étais. :Chapeau de paille goute: bref voici le chapitre 13, le dénouement de la bataille générale, bonne lecture à tous.

Chapitre 13 : Le terrible pouvoir de Stankovic ! Courage Loki !



Loki et Stankovic se faisaient face, ils venaient de croiser le fer pour quelques instants mais sans grands résultats. Loki inspecta les alentours, plus aucun bruit ne se faisait entendre. Le Colonel remarqua la chose.

« - On dirait qu’il ne reste plus que toi est moi, mouhahaha !
- Je crois que tu as oublié mes compagnons, comme si de pathétiques marines pouvaient les battre.
- Tu vas voir, petit effronté ! »

Le marine s’élança, brandit son épée, et détendit son bras d’un ample mouvement. Le pirate para aisément, et profita d’une ouverture dans la garde de son ennemi. Un truc clochait, c’était trop évident, surtout avec un adversaire comme celui là. Loki fonça tout de même, frappa mais rebondit son sabre rebondit sur les côtes du Marine. Le choc repoussa Loki, qui perdit l’équilibre, profitant de ce court laps de temps, Stankovic abattit sa lame, une vilaine palie entaillée maintenant le torse de Loki, heureusement elle était peu profonde.

« - Un… un fruit du démon ?
- Mouhahaha oui, j’ai mangé le Shīrudo Shīrudo no Mi, je suis un homme bouclier ! Tu as eu tort de t’attaquer à moi, moi le tueur de pirates, l’armure impénétrable, mouhahaha. Et maintenant meurt, Shīrudo impact ! »

Toujours sonné par la précédente attaque qu’il avait reçue, le rouquin ne put éviter l’attaque. Une violente onde de choc jaune le percuta à une vitesse impressionnante, puis tout se brouilla pour Loki, il se sentit soulevé, en réalité il venait d’être éjecté à plusieurs mètres, et retombé avec fracas, sa vision se troubla. Au loin, un rire guttural parvint à ses oreilles.

« - Mouhahaha lamentable petit roquet. Hein, oh déjà debout… »

Le corps de Loki s’était relevé, les bras flasques, la tête baissée, les genoux légèrement pliés mais son esprit avait laissé place à un autre homme. En fait le terme homme ne correspondait pas vraiment, démon était plus approprié. Il s’étira et releva la tête vers son adversaire.

« - Merci de m’avoir libéré, après tant d’années, nan de décennies. Me voilà libre !
- Qui es-tu ?
- Je suis ton pire cauchemar, yahahaha ! »

Le démon fonça sur Stankovic, trop vite pour le pauvre Colonel, son flanc fut lacéré. Se sachant trop lent, il attendit le prochain coup et laissa la lame pénétra son bras.

« - Cela ne suffira pas, gniark, Shīrudo étau ! »

Les deux lourds bras du marine envoyèrent une énorme onde choc, s’entrechoquant à l’endroit où se trouvait le crâne de Loki.

« - Nan… salaud, le choc, tu as réveillé son esprit. »

Loki émergea, une violente douleur dans la tête. Il se trouvait face à Stankovic, qui avait le flanc et le bras droit transpercé.

« - Mais qu’est ce qui c’est passé ?
- Comment ? Tu ne te souviens pas ?
- Bah nan…
- Tu étais comme possédé.
- Oh, ça doit être l’esprit du sabre. »

Loki regarda son sabre et sourit, il devrait faire plus attention la prochaine fois. Soudain, on l’interpella.

« - Courage Loki ! Massacre-le !
- Les gars vous êtes venus ! Génial, où est Marlysa ?
- Je suis là, merci ! »

Loki acquiesça d’un mouvement de tête, puis se tourna vers son adversaire.

« - Tu t’es trompé je crois, héhé. »

Sans laisser son adversaire répliquer Loki s’élança vers son adversaire. S’ensuivit une série de coup d’épées, d’un coup, Loki désarma son adversaire, celui lança alors un double Shīrudo Impact dans le ventre de Loki, qui encaissa. S’étant laissé faire il se remit vite et enfonça son épée dans le cœur de son adversaire.

« - Bah tu rigoles plus on dirait, tapette.
- Kof, salopard… argh. »

Loki se tourna vers ses amis, fit un pas puis s’effondra lamentablement sur le sol terreux. Une panique se répandit parmi la petite troupe, Pai Mei, Marlysa, Naru sur les épaules de Laszlo, qui courut à bride abattu vers le roux allongé.

« - Oh mon Dieu !!
- Loki ! Loki ! Ne meurs pas !
- Le con…
- Vous en faites pas. »

Tous les regards se tournèrent vers Naru, interrogateurs.

« - Comment ça on doit pas s’en faire ?
- Je connais Loki depuis longtemps, il se laisserait pas mourir comme ça, là, il dort comme d’hab’.
- Tu déconnes ? »

La réponse vint de Loki qui émit un bruyant ronflement. La troupe éclata de rire pendant que Naru descendait péniblement pour aller frapper son ami. L’intéressé se réveilla.

« - On mange quand ? »

Une seconde bosse émergea sur son crane en même temps que de nouveaux rires.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mer 5 Jan 2011 17:19 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
Excuse moi de ne pas avoir commenter plus tôt, j'étais occupé^^ Le fait que le démon qui est dans l'épée de Loki peut prendre le contrôle de son corps quand il est affaiblis me fait penser a Bleach: Le Holow d'Ichigo prenait sa place par moment et était vraiment plus fort qu'ichigo. C'est un peu le même principe que le démon de l'épée^^ Certains moments du combat sont trés flous! Stankovic créer-t-il un bouclier sur lui, ou peut-il créer des sortes d'ondes de choc-boucliers? Parce vu comment t'en parle on dirait plus qu'il lance des boucliers jaunes a distance :Chapeau de paille goute: Ce serait bien aussi comme pouvoir, t'inquiéte^^ Les scénes d'humour sont sympas, ça me fait penser a certains gags qui ont été vu et revu mais bon, ça fait toujours du bien de les relire! :luffy langue: Allez, en attente de la suite :crocodil cigare:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mer 5 Jan 2011 21:55 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Il peut faire les deux ^^

Pour le démon, tu verras par la suite.

Par contre pas de chapitre avant quelques jours sorry, pas par manque d'inspiration, j'ai plutôt trop d'idées, mais je sais pas comment les agencées, et surtout, je suis un petit peu puni :Ace Oulala: donc pas trop le temps pour écrire sorry.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 13 Fév 2011 16:07 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et nous voilà reparti pour un chapitre 14 qui clôt cet arc, un petit peu court mais je préfère vous fait une superbe ouverture d'arc :Ussop vantard: . Et oui me revoilà mais bon je ne m'attarde pas trop, des tas de chapitres à écrire. Bonne lecture les dudes.

Chapitre 14 : Une nouvelle liberté à construire ! Fêtons la victoire.



La Marine était vaincue, les combats terminés, la paix semblait revenir. Les hommes de Lebrun n’avaient pas eu à terrasser les marines d’Ylasi, ceux-ci en apprenant la défection de leur chef s’était rendu sans se battre. Il semblait que pour la plupart, le règne de Stankovic les dérangeait fortement, il maintenait son commandement par la peur et une discipline de fer, punissant le moindre écart de conduite par une balle dans la tête. Les soldats du roi était venu chercher Loki et son équipe un peu après leur victoire, le roi leur offrant gîte et soin. Le trajet fut cour sur les superbes montures des guerriers.

« - Capitaine ?
- Oui, qui y a-t-il ?
- Qu’est-ce qui va se passer ?
- Comment cela ?
- Et bien, après cette délivrance, si je puis dire, qu’allez vous faire ?
- Je ne sais pas… le roi vous le dira surement. »

Ce fut le seul échange durant le trajet, le reste se passa sans encombre. Le groupe arriva au château, il siégeait en plein centre de Syali, la capitale du royaume. La ville n’était pas très luxurieuse, ni luxuriante, sans doute en raison des guerres incessantes. La forteresse, vaste ilot d’une gloire passée au milieu de la misère, n’était plus que l’ombre d’elle-même, la raison de la non-implication du roi semblait évidente. Son royaume ne tenait plus qu’à un fil, peut-être cet air de paix prochaine aiderait.
Le capitaine et une petite escorte amena les pirates vers la salle de banquet. Une montagne de victuailles en tout genre y était entassée, prête à être dévorée. Ce qui n’échappa pas d’ailleurs à Loki.

« - Whouaou, je me régaler.
- Cesse de baver ! Stupide macaque !
- Aie ! »

Naru venait d’asséner un superbe coup de poing sur le crane de son ami, pour essayer, une fois de plus, de lui apprendre les bonnes manières. Leur bagarre, rapidement transformée en a un chat, qui semait le désarroi parmi les gens présents fut interrompu par le rire fort et gutturale du roi.

« - Ah que la fougue de la jeunesse est belle.
- Votre Majesté ! Voici les jeunes gens qui nous ont débarrassés de Stankovic.
- Formidable, formidable… Prenez donc place, je suppose qu’après pareil exploit vous devez être épuisé.
- Bha c’était normal, et puis assez facile, héhé. »

Le roi sourit à la naïveté de Loki, si seulement il savait ce que le règne despotique du colonel avait représenté pour Saint Urea. Mais heureusement cela avait pris fin. La fête se prolongea longtemps dans la nuit. Profitant d’un moment de répit, Naru s’approcha de Marlysa.

« - Alors, je suppose que Loki t’as demandé de rejoindre l’équipage.
- Oui…
- Que vas-tu lui dire ?
- C’est évident non. »

Marlysa sourit à Naru et celui-ci lui rendit son sourire. Puis ils se levèrent, Naru pour aller parler avec le roi et le capitaine et Marlysa pour parler recette avec le cuisinier en chef.
Pendant ce temps, à table Laszlo et Loki dévorait leurs plats, ou plutôt tout ce qui était à leur portée, transformant ce moment de détente en concours du plu gros mangeurs. Observant la scène, Pai Mei fixait le jeune pêcheur, profitant d’un moment de répit dans sa déglutition, il le questionna sur son avenir.

« - Dis-moi, quels sont tes projets ?
- Je pense rejoindre la Marine, pour défendre de vraies valeurs et évider que de telles choses se reproduisent.
- C’est intéressant. Je crois que Loki à gagner.
- Oui, c’est vraiment un boyau humain, héhé.
- Ouais héhé, allez, à la tienne. »

Frappant leur choppe l’une contre l’autre, ils continuèrent de rire tout en regardant Loki enfiler les plats, au grand damne des serveurs. Les clameurs de la fête résonnèrent jusque tard dans la nuit.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 13 Fév 2011 21:23 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voici le début de ce troisième arc, bien plus long que les précédents, bonne lecture à tous, et merci de votre fidélité.

Arc 3 : Dernière étape avant Grandline, Saint Bliss ! Un beau cirque en perspective.
Chapitre 15 : En route pour la dernière ile ! Qui est donc ce mystérieux inconnu ?


Le vent frais, ampli de l’odeur saline, balayait la mer et la superbe caravelle de l’équipe de Loki. Il avait quitté Saint Urea, le royaume désolé qui à présent se reconstruisait, avant le lever du soleil, aux premières lueurs de l’aube, encore bien fatigué de leur fête de la veille. Désormais quatre dans l’équipage, après l’arrivée de Marlysa comme cuisinière, la petite troupe s’embarquait pour de nouvelles aventures. L’équipe laissait le bateau voguer, siestant dans des hamacs. Marlysa tenta un bout de conversation, ayant moins forcé dans l’excès la veille, elle était en bien meilleur forme que ses compagnons.

« - C’est quoi la prochaine étape ?
- J’chais pas.
- La flemme de regarder.
- Zzz zzzz…
- Ok… merci les mecs… »

Les trois garçons n’avaient même pas sourcillé, restant impeccablement prélassés dans l’emmêlement de cordes les retenant. A contrecœur, la jeune femme se leva et se dirigea vers la cabine de pilotage, envoyant son regard dans tout les coins de la pièce, elle trouva rapidement la carte, près de la boussole. Se penchant, elle compara la position de Saint Urea, et l’endroit qu’indiquer la boussole. Il se dirigeait en plein vers, Saint Bliss ! La majestueuse cité de South Blue, cité florissante, avec tous les navires qui faisait leur dernière escale avant Grandline, tel Loguetown pour East Blue. Marlysa se retourna et sortit de la pièce, pour réveiller cette bande de feignasse, mais d’abord elle se dirigea vers la cuisine. Elle en ressortit avec un plateau où quatre cocktails était disposés.

« - Allez debout, ça vous apprendra à faire la fête sans pouvoir assumer.
- Pas envie.
- Chut.
- Zzzz zzz…
- Vous l’aurez voulu. »

Posant les quatre cocktails sur une table fixée au plancher, elle frappa le plateau en métal, provocant un furieux vacarme.

« - Rha t’es lourde.
- Ouais c’est bon on se lève.
- Zzz zzzz… »

Les deux amis de Baterilla avez bien voulut se lever, quant au jeune pratiquant des arts martiaux, son sommeil de plomb lui évita de se réveiller.

« - Oula, j’aimerais pas être à sa place.
- Ouais y va morfler.
- Tu crois qu’elle est partit chercher quoi ?
- Son couteau de boucher ?
- Oh la vache, t’imagines elle va le transformer en sashimi.
- Heureux de l’avoir connu.
- La même… Je prends son cocktail. »
Au même instant, Marlysa revint de la cuisine, équipée d’un bon gros rouleau à pâtisserie en chêne massif, magnifique œuvre récupéré chez un marchand de passage dans son ile.

« - Mange ça paresseux, Eclair ! »

Un magnifique et sec Toc se fit entendre, suivit d’un grand hurlement, suivi d’un autre choc sec. En effet, se réveillant d’un bond, Pai Mei avait heurté une barre en bois.

« - Mais pourquoi t’as fait ça ? T’es malade ? Sale psychopathe va.
- Va plutôt boire un des cocktails que j’ai préparé, ça te remontera.
- Sale pét…
- Pardon ?
- Nan nan, rien.
- J’aime mieux ça. Loki n’essaye même pas de boire son cocktail, ou sinon tu gouteras aussi à mon rouleau. »

Loki reposa aussitôt le verre, le laissant à Pai Mei, puis soudain pointa du doigt l’horizon.

« - Ile en vu ! »

Tous s’approchèrent du bastingage, pour voir un peu mieux l’ile. Elle était encore à une bonne trentaine de kilomètres, il n’y arriverait que dans deux bonnes heures, et encore si le vent ne faiblissait pas. Le reste du trajet se fit tranquillement, dans la joie et la bonne humeur, chose fortement aidé par la bêtise affligeante de Loki et son duel contre Pai Mei, qui ne vit aucun vainqueur puisque qu’ils arrivèrent à proximité de l’ile et que Marlysa exigeait tout le monde pour la manœuvre, sous peine de prendre un coup de rouleau.
Le port était assez calme en cette après midi, seul un garçon était assis sur une caisse, regardant la mer. Voyant arriver le bateau il haussa un sourcil de questionnement et s’apprêta à se lever. C’était un jeune aux cheveux de jais, et aux pupilles noires comme une nuit sans lune.

* - Enfin de l’action. *

Il s’avança et salua l’équipage, demanda qui était le chef, et par conséquent le plus. Avant que Naru n’intervienne, Loki prit la parole.

« - Bah c’est moi, pourquoi ? »

Tout à coup, le brun décocha un violent coup de poing à Loki, sans raison apparente. L’envoyant au tapis.

« - Affrontes-moi.
- Sans problème. »

Pai Mei se tourna alors vers le blond de l’équipe.

« - Il aurait du pouvoir l’esquiver, comment ça se fait qu’il se retrouve par terre ?
- Ouais, il en a fait exprès ce débile, enfin j’espère. »

Un silence pesant régnait sur le port, les deux adversaires, tel le soleil flamboyant et la nuit ténébreuse, se fixaient intensément. En garde, prêts à en découdre, puis d’un coup, l’inconnu s’élança.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Dernière édition par Cold Loki le Mer 16 Fév 2011 21:08, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 13 Fév 2011 21:53 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Jan 2011
Messages: 411
Localisation: dans la 4G entreprise en train d 'écrire ma fic
superbe fic
(ça fait longtemp que j'ai lu mais j'avais pas commenter)
et j'aime beaucoup le dernier chapitre, plein d'humour (la cuisinière fait peur)

à plus

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 13 Fév 2011 22:16 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Merci merci !

J'ai lu ta fic je compte poster un com mais là je dois aller pioncer, pas le choix :Luffy erente:

T'inquiètes pour Marlysa tu vas voir pourquoi elle comme ça, avec le surnom qu'elle aura pour sa prime.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mar 15 Fév 2011 18:51 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
Deux chapitres très sympas (avec une Marilysa sadique dans l'équipage!). En espérant que la suite sera encore meilleure! (passage en coup de vent, pas le temps d'en dire plus :Chopper allucine: ).


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Mer 16 Fév 2011 22:26 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voici le seizième chapitre que je vais faire au plus vite vu que j'ai pas eu le temps cet aprem xD, sur ce bonne lecture à tous.

Chapitre 16 : Une arrivée mouvementée ! Tiens, un clown !


Chapitre 16 : Une arrivée mouvementée ! Tiens, un clown !


Tout n’était que coups, respirations haletantes, fracas et giclées de sang. Le combat opposant Loki au jeune brun de Saint Bliss était d’une brutalité incroyable. Pai Mei, Marlysa et Naru regardaient attentivement, se préparant à intervenir d’un moment à un autre, malgré cela, pour Loki ce n’était qu’un jeu, quelque peu douloureux mais un jeu. C’est d’ailleurs pourquoi il n’avait pas dégainé le Kitetsu. D’un coup, l’inconnu fit un salto en arrière, essuya un petit peu de sang qui coulait de sa bouche, puis releva sa tête vers Loki.

« - Intéressant… »

Et d’un coup il balança une caisse vers les jeunes pirates, Naru la trancha facilement mais le brun en avait profité pour filer.

« - Etrange…
- Moi je le trouve sympa. »

Cette réplique du capitaine arracha un sourire à Pai Mei et à la cuistot, et navra Naru. Ils finirent de récupérer leur barda puis se dirigèrent vers l’intérieur de la ville.

« - On parlera de tout ça derrière un verre ok ?
- Ça roule.
- Moi je… »

Loki ne put finir sa phrase, une patrouille de marine venait de tourner à un coin, alertée par le vacarme de la bagarre.

« - Eh ! Vous là !
- Et merde.
- Bon, les butez pas, ça serait mieux.
- On va voir. »

La maigre douzaine d’hommes ne fit pas long feu face à la bande déchainée. Malheureusement le sergent avait eu le temps de prévenir la base de l’incident, sans avoir pu mentionner les auteurs des troubles, un violent coup de rouleau à pâtisserie lui ayant légèrement ramolli le nez. La troupe hâta le pas et déboucha sur une place, elle était grande et une foule conséquente l’occupée, ça devait être un des centres économiques de la ville. Marlysa leur indique un endroit où un paravent protégeait des tables.

« - C’est ça, c’est le Café del Mar ! Le meilleur café de tout South Blue. »

Les trois garçons suivirent la jeune femme tout excitée. Ils s’installèrent à une table et commandèrent leurs boissons à la serveuse. Un thé au jasmin pour Pai Mei, un pur arabica pour Marlysa, et deux limonades pour les natifs de Baterilla. Marlysa n’avait pas menti, tout était excellent, les boissons, l’amabilité du service et le lieu était vraiment sympathique. Mais Naru mit fin à leur charmante après-midi, il avait remarqué une importante fréquence du passage des patrouilles de marines.

« - On y va les enfants, mêlons nous à la foule pour flâner dans les échoppes.
- Oui du shopping !!!
- On pourrait se battre sinon.
- Ouais je suis d’accord. »

Une petite pression sur le crâne de Loki lui fit changer de bord, le combattant se retrouvant seul contre trois, il dut se raviser au choix du groupe. La fin de soirée fut agréable, Marlysa trouva un superbe couteau et une louche au manche sculpté, ainsi que des provisions pour la semaine. Pai Mei, d’abord vexé de ne pas avoir combattu, se calma quant on lui montra la salle de sport où il acheta un sac de frappe et une réserve d’haltères. Loki voulut acheter une statue de cheval en acajou, ce que Naru empêcha lui faisant remarquer d’une part qu’une telle chose était inutile et que d’autre part son prix de 100.000 Berrys n’était pas dans leur moyen. Le rouquin ne voulait rien entendre jusqu’à ce que quelque chose attire son attention.

« - Eh ! Regardez ! »

Mais la personne que Loki venait de pointer avait disparu au coin de la rue, Loki s’élança aussitôt à sa suite. Retrouvé deux rues plus loin, le personnage portait une tenue jaune à pois rouges, difficile de le louper. Le curieux personnage avançait en sautillant, de manière rapide, et de ce fait, en le suivant Loki arriva aux portes de la ville.

« - On t’a enfin rattrapé, recommence pas ça, débile. »

Mais Loki n’écoutait pas, il était fasciné par ce qu’il avait sous les yeux. Un énorme chapiteau était dressé, bleu vif, rayé de vert, un mauvais goût digne de gens du cirque. Le temps de remettre leurs yeux du choc, Loki avait déjà détalé vers la construction de toile. Il parcourut la maigre distance, et entra à la suite du clown. Devant lui s’étendit une vision qui l’émerveilla. Des trapézistes faisaient leur cabriole à plus de dix mètres du sol, des clowns jonglaient avec toutes sortes d’objets, des cavaliers effectuaient des cabrioles sur leur destrier, et un tas d’autres choses.

« - Whaou ! »

Le cri d’émerveillement du jeune roux le fit remarquer aux yeux de la troupe. Tous s’arrêtèrent, le clown de tout à l’heure s’avança, lui fit un grand sourire, et lui lança une petite boule noire, d’où une ficelle enflammée dépassait. Une bombe ! Avant que Loki ne puisse réagir deux doigts éteignirent la mèche.

« - Toujours occupé à t’attirer des ennuis, hein ?
- Merci vieux. »

Pai Mei venait de surgir, suivit du blondin et de la cuisinière. Devant eux, la troupe avait sorti d’autres armes, parmi eux, un sabre long comme deux bras, tenu par le clown en jaune à pois rouges.

« - A priori, y z’aiment pas qu’on les dérange durant les répètes.
- Tu voulais te battre tu vas être servi.
- Laisse tomber, il est déjà parti dans son monde là. »

Pai Mei s’était en effet mis en garde, bientôt suivis par les trois autres, décidément, leur première journée allait être longue, à Saint Bliss.

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 20 Fév 2011 21:31 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Hohoho, salut à tous ( non c'est pas le père noel ni le géant vert. ) Voilou le dix-septième chapitre. Merci aux lecteurs jusqu'à présents, de votre soutien et de votre dévotion ( ouais je sais le terme est un peu fort mais bon hein, zut quoi. ) Sur ce bonne lecture à tous, je suis toujours prêts aux critiques, surtout les mauvaises. Enjoy.

Chapitre 17 : Le fabuleux cirque Zavaldi ! Rencontre avec Achille !



Les quatre pirates se tenaient devant la troupe, stoïque, bien sur leur garde. D’un coup, un claquement sec retentit. Tous les artistes rengainèrent leurs armes. S’écartant pour former une haie d’honneur, laissant place à un géant. L’homme, dans les deux mètres cinquante, une grande barbe brune, aux muscles saillants, tenait un énorme fouet à la main. Il s’avança, riant à gorge déployée d’un rire rauque, qui ressemblait vraiment à celui d’un crapaud. Bientôt suivi par toute sa troupe.

« - Groa Groa Groa ! Sacrés gamins, vous êtes pas mauvais vous savez. Surtout l’autre là.
- Alors on se bat pas ?
- T’es malin toi dis donc.
- Putain, quand est-ce que je vais pouvoir m’entrainer moi ?
- Excusez-le, il est un peu comment dire…
- Con. Comme Loki, le p’tit roux la derrière.
- Quoi t’as un problème ? »

L’intéressé qui jusque là était discret, pointait, rageur, un poing vers Naru. Marlysa lui fit signe de se taire en agitant son rouleau, Pai Mei, quant à lui, n’avait absolument rien suivit, pour changer. Naru achevant de calmer son ami, se tourna vers le géant.

« - Je me nomme Naru, voici Loki, Marlysa et Pai Mei, nous venons de débarquer.
- Achille, Achille Zavaldi, directeur du cirque Zavaldi. Veuillez nous excuser, ils vous ont pris pour ces gens du château là.
- Comment ça ?
- Cela ne les regarde pas Achille ! »

Le fameux clown, se tenait appuyé contre le mur et fixait le groupe, le reste de la troupe était retourné s’entrainer.

« - Voici Marceau. Notre principal clown, comme vous avez pu le remarquer, il a d’autres cordes à son arc Groa Groa !
- Arrête de rire, tu m’énerves. »

Le Marceau en question s’apprêta à frapper le géant, mais celui-ci, d’un simple regard, bien loin du ton de son rire, suffit à calmer le jeune homme.

« - N’oublies pas à qui tu t’adresses.
- T’fais chier…
- Groa Groa Groa, allez, va t’entrainer avec les autres. »

Laissant Marceau écumer ça rage, le colosse invita les nouveaux arrivants à le suivre. Traversant le chapiteau, tout en admirant les trapézistes et les jongleurs, ils arrivèrent vers une porte adaptée à Achille. Son bureau, haut de plafond, était assez précaire et peu meublée, mais vu sa profession, cela n’aurait étonné personne. S’installant derrière le massif bureau, il invita les jeunes à prendre place.

« - Comme je vous le disais, avant d’être interrompu, ils vous ont pris pour des gens du château.
- Quels gens ? Et quel château ?
- Des hommes de la garde du palais, on a quelques démêlés avec la royauté, qui n’apprécie pas trop notre passage.
- Ah… »

Cette nouvelle renfrognât Naru, qui se mit à être pensif et perplexe. Marlysa continua donc la conversation à sa place.

« - On pourrait vous être d’une aide quelconque ?
- Ah je ne pense pas, vous savez, nous on a l’habitude, on est toujours sur les routes, et on est quelques un à être primés pour refus d’obtempérer et d’autres conneries du genre, Groa Groa Groa.
- Bah à vrai dire, les deux là sont aussi primés, d’ailleurs, on a tabassé quelques marines à l’entrée du port. »

Profitant de l’occasion pour changer de sujet, Naru releva sa tête, néanmoins toujours pensif.

« - D’ailleurs, en parlant d’arrivée, un jeune garçon brun et venu se battre contre nous, vous le connaitriez ? Il avait l’air assez doué.
- Ah, ça c’est ce petit chenapan d’Oliver. Un jeune orphelin, il adore défier les gens qu’il rencontre, surtout les inconnus. Il a d’ailleurs un petit groupe de gamins, un peu dans le même genre que lui qui le suit partout. Comme Jeff d’ailleurs…
- Jeff ?
- Un gamin de la troupe, qui l’a immédiatement suivi quand on est arrivé, tellement naïf qu’il s’est laissé impressionné, maintenant c’est son « modèle » !!
- Ça semble vous énerver.
- Pas qu’un peu, je l’aimais bien ce gamin, en plus j’ai promis à sa mère que je le protégerais, je fais comment moi maintenant, hein ?
- Et bah, je sens qu’on va pas manquer de s’ennuyer dans cette ville.
- D’ailleurs, qu’est ce qui vous y amène ? »

Se sentant enfin concerné, Loki, avec son tact habituel, pris la parole.

« - On va sur Grandline, pour que je devienne le seigneur des pirates !
- Groa Groa Groa. C’est un sacré rêve ça gamin.
- C’est pas un rêve, c’est mon futur. »

La réplique du jeune roux fit éclater de rire Achille une nouvelle fois. Avant qu’il puisse finir de glousser, Marceau entra, paniqué.

« - Un bataillon de la garde approche ! »

Tous le suivirent sans hésiter. Dehors, tous les artistes s’étaient rassemblés, prêts à en découdre. Achille se plaça bien en avant, montra son autorité.

« - Que nous veux-tu encore Fildur ?
- Tu le sais très bien Achille, le roi vous ordonne de partir.
- Nous n’avons rien fait de mal.
- Et qu’en est-il des vols alors ? Nous savons que… »

Soudain le capitaine se figea, bien que superbement vêtu de son armure, son visage trahissait un grand malaise. En un instant, il se mit à bégayer pendant que son contingent d’une vingtaine d’hommes avait posé un genou à terre.

« - Co…Co… Commandeur ? »

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 20 Fév 2011 21:51 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 13 Jan 2011
Messages: 411
Localisation: dans la 4G entreprise en train d 'écrire ma fic
Oui c'est moi que faite vous à ces jeunes hommes?

haha :Luffy hilare:

bon excellents chapitre aux pluriels, je sais pas pourquoi j'imagine Marceau rejoindre l'équipage

bon j'attends la suite avec impatience


sinon une question externe à ta fic, je voudrais savoir si ça t'intéresserai de faire un chapitre pour la fic communautaire?
(je cherche des écrivains de Fic pour qu'on soit plus de quatre) n'y voit aucune obligation hein, ce n'est qu'une proposition parce que tu en fais une bonne

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Lun 28 Fév 2011 00:59 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Argh je suis grave en retard, désolé, sorry, etc... Je me rattrape demain, avec un double chapitre, ou plutôt aujourd'hui ^^. Bref bonne lecture.

Chapitre 18 : Un mystérieux lien ! Le passé de Naru !


Le bataillon de garde se tenait là, agenouillé, seul Fildur, le capitaine, était resté debout la tête baissé. Toute l’assemblée était abasourdie, car la personne vers qui s’était tourné la garde royale n’était autre que Naru. Fildur se décoinça enfin et osa reparler au blondin.

« - Commandeur, que faites vous…
- Taisez-vous !
- Mais enfin…
- Vous vous trompez, c’est tout.
- Vous allez devoir nous suivre. »

Naru ne savait quoi répondre, il semblait complètement perdu, bouleversé, comme si un violent choc venait de lui être asséné. C’est son fidèle ami à la chevelure flamboyante qui lui vint en aide.

« - Je sais pas qui vous êtes et comment vous le connaissez, ni pourquoi vous l’appelez Commandeur mais une chose est sur, y veut pas vous suivre alors allez vous faire foutre ! »

A peine avait-il fini sa phrase qu’il chargea, avec Pai Mei, envoyant valser la compagnie. Marlysa se chargea de prendre Naru par la main, et de l’emmener, suivant le sillage dressé par les deux bourrins de l’équipage au travers de la garde désemparé. Courant à perdre haleine, ils s’enfoncèrent dans la forêt environnante, riche en végétation, semant la garde et laissant loin derrière eux leurs amis d’un instant, la troupe du cirque Zavaldi. Mettant fin à leur folle course, Pai Mei pointa un amas rocheux, et on pouvait y voir une cavité.

« - Abritons-nous là. »

Approuvant d’un mouvement de tête, tous le suivirent, sauf Naru, encore perdu dans ses pensées. Pénétrant dans l’ouverture, basse de plafond.

« - Ah ouais, comme Pai Mei. »

Déposant leur barda, ils installèrent un campement précaire. Pai Mei ramena du bois et Marlysa alluma un feu, pour préparer un repas avec un poisson achetait le jour même. Tous entourés autour de la chaleur réconfortante, ils dégustèrent fugacement leur repas, puis la cuistot osa briser le silence.

« - Tu peux nous expliquer ce qu’y se passe ? »

L’intéressé remua légèrement tout en grognant, acheva sa bouchée, releva sa tête et ouvrit sa bouche tout en se préparant à se qu’il allait dire.

« - C’est une longue histoire, mais bon… Vous devriez pouvoir la comprendre.
- On t’écoute…
- Et bien, je suis bel et bien originaire de Baterilla mais mon père est né ici, et à grandit avec les valeurs de la garde royale pour en devenir le chef et le Commandeur de l’armée entière. Bien qu’héroïque et assez charismatique, il n’avait pas accompli de grands actes, juste battu quelques pirates et autres brigands. Mais un jour, un officier de la marine est venu au royaume, mon père n’était alors qu’un jeune homme de vingt-sept ans et il fut facilement impressionner par cet homme, il s’engagea alors.
- Ton père est donc un marine, mais pourquoi il t’appelle Commandeur ?
- Je poursuis, je poursuis. Le titre de Commandeur fut crée pour mon père et se transmet héréditairement, on devait d’ailleurs venir me chercher d’ici six mois.
- Mais pourquoi renies-tu ton passé ?
- Je ne le renie pas, je m’y refuse juste. Surtout que mon père ne fut pas qu’un simple trouffion de la Marine, il devint colonel du Quartier Général et un grand épéiste. C’est au cour d’une de ses tournées dans South Blue, avant sa mutation sur Grandline, qu’il rencontra ma mère. Je me demande d’ailleurs comment ils m’ont reconnu, je ne lui ressemble en aucun point. »

Tous réfléchirent longuement à ces propos, surtout le blond, emprunt à une certaine mélancolie. C’est Loki qui bougea le premier, se levant, il installa une petite protection devant l’entrée, puis sortit des couvertures. Ils dormirent, réchauffés par le feu de camp, bercés par les hululements des chouettes.

« - Debout là dedans ! On se lève ! »

Les coups de louche dans les casseroles, permirent à Marlysa d’achever le réveil, des plus brutaux, de l’équipage. Un concert de râlements et de grognements plaintifs suivit.

« - Connasse !
- Apprends à parler aux femmes toi, Périgourdin ! »

Un violent coup de poêle fit taire la critique. La menace d’un autre coup évita d’ailleurs aux autres de se plaindre. Mais bien vite, l’humeur redevint, comme à l’accoutumé, à la fête. L’ex-révolutionnaire prépara un magnifique petit déjeuner, le terme petit est ici mal employé quand on sait la dose de nourriture que doit ingurgiter Loki pour satisfaire son appétit.

« - Bon on retourne en ville, démêler tout ça, ok ?
- Ok… Et puis on doit bien ça à Achille.
- Ouais il a bien voulu ne pas nous tuer.
- Moi je les aurais bouillave ouais.
- Toi t’as gueule, Far ! »

Ce fut cette fois-ci une fourchette qui se planta dans la partie la plus charnue de l’anatomie du combattant de l’ile d Karaté, qui émit un long cri rauque, semblable au hurlement de rage d’un grizzli.

« - Allez, on arrête les bêtises les enfants, une dure journée nous attend. »

Loki, pour une fois fédérateur, entraina son groupe, en direction de la ville, fraichement quittée.



Alors, une idée sur l'identité de père de notre héros ?

_________________
[Signature retirée car trop grande]


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com