Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 

Certains d'entre vous connaissent-ils l'un des personnages de cette Fic ? Qui
Oui, Léa 0%  0%  [ 0 ]
Oui, Lucas. 0%  0%  [ 0 ]
Oui, Tom. 0%  0%  [ 0 ]
Oui, Lola. 0%  0%  [ 0 ]
Oui, Damien. 0%  0%  [ 0 ]
Oui, Lucie. 0%  0%  [ 0 ]
Oui, Jérémy. 0%  0%  [ 0 ]
Non. 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 0
Auteur Message
 Sujet du message: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Dim 8 Déc 2013 23:44 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Prologue

Bonjour, je vais vous raconter une histoire, mais avant toutes choses, vous devez savoir que cette Fiction est un mélange entres des faits réel et mon imagination, certaines personne bien au courant de ma situation pourrais passer par ici et la lire, derrière mon pseudo ils me reconnaîtrons, je leur demande donc de ne pas en parler publiquement, ni sur le forum. Aussi, tout les Prénoms et autres noms propres de cette histoire sont des gens réels et la personnalité de chaque personnage est une interprétation très proche de leurs véritable caractère, un de ces personnage me représente et il est donc fort probable que les personne qui connaissent mon nom remarque que je parle d'eux, s'ils manifestent un quelconque mécontentement, je m'empresserais de supprimer cette Fiction. Merci de votre compréhension.


Je m'appelle Lucas Lahaye, j'ai 17 ans et je vis seul avec mon père, j'habite un jolie village dans le 49 qui se nomme « Le Guédeniau », j'étudie au Lycée polyvalent de Saumur, Sadi-Carnot Jean-Bertin. Je suis en classe de Terminale Bac Pro Cuisine, qui d’ailleurs ne me plaît pas le moins du monde, je mène un train de vie plat et monotone, ce qui à provoquer la suite. Rien de m’intéresse hormis les jeux vidéos, les mangas, et la musique. Je ne joue d'aucun instrument, mais je rêve d'apprendre le Didjeridoo.

Venons-en au fait, ayant une vie peu passionnante et vide de folie, je me suis réfugié dans le mensonge... Non, vous ne comprenez pas, vraiment le mensonge, je me suis réinventer une vie de A à Z auprès de mes amis et même de mes connaissance. Ce qui a déclencher une série d’événement très intéressants, entre autre le fait que les gens surveillent leur paroles en ma présence, et que ma simple colère devient un semblant de menaces pour toutes ces personnes, certains ont même peur de moi en temps normal.

Tout ça pour finalement revenir à ce train de vie ennuyeux... Je me suis donc mis à me mentir à moi-même, à m'inventer des dieux, à prier ceux qui existaient déjà, pour qu'il m'arrive quelque chose de spéciale... Il est finalement arriver un truc, Dieu m'a écouté, lequel, je ne sais pas, mais cette histoire commence ici !




J'espère que ce court prologue vous aura mis en bouche et vous aura satisfait, sûr que je ne puisse pas faire plus court, mais plus long aurait été parfaitement ennuyeux. Je vous souhaite une bonne lecture et un très bon voyage.

PS: La suite faisant partie de mon imagination, je vous laisse y ajouter la votre au fil du temps (ça ne s'applique pas pour le premier chapitre mais je prend les devants, on ne sait jamais).

PS²: Les chapitre seront poster tous les dimanches sauf exception, d'une longueur d'une page et demi, format d'OpenOffice.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Dernière édition par C'est-pas-faux le Sam 15 Mar 2014 15:18, édité 6 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fic] Histoires de rues
MessagePosté: Dim 15 Déc 2013 18:01 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Le sondage étant plutôt favorable, je continu donc à remplir ce pot de yaourt.

Chapitre 1: Premiers symptômes.

C'est en me réveillant, un matin, que je l'ai sentit, ce pouvoir qui coulait à présent dans mes veines, c'est aussi à ce moment que j'ai remarquer que mon sens de l'odorat, mon sens de l'ouïe, et ma vue avait changé. J'entendais mieux, les odeurs prenaient mon nez, mais ma vue était trouble, je discernait mal les objets qui m'entourait. C'est en voyant les lampadaires allumés, dehors, que je compris qu'il faisait encore nuit, il était six heure du matin d'après mon téléphone.

Mon réveil sonna, la musique habituelle retentir alors dans ma chambre, on était lundi matin, et mon bus arrivait dans cinquante-cinq minutes, le temps de m'habiller, de me préparer, et je partais. Mon père m'emmena à mon arrêt de bus, a cinq kilomètre de chez moi.

Une fois dans le bus, un malaise me prit, une faim atroce, une envie vorace de viande rouge et sanglante, puis une envie de meurtre couplée d'une profonde soif de violence. Je réprimait cette envie et m'installa confortablement, allongé sur les deux sièges à la fois, recroquevillé sur moi-même, écoutant la musique la plus apaisante qui soit.

Enfin arrivé à destination, j'avais envie de fumer ma première cigarette de la journée, je roulait donc ma clope avec dextérité, comme à chaque fois, puis la fumais avec plaisir. Empli de ce profond bien être que me procurait la nicotine, je me mis en marche vers mon lycée.

Arrivé devant le portail, je fumait alors une seconde cigarette en rejoignant mes amis. Jeremy, premier arrivé comme toujours, me regardait d'un air pantois.

-Sa va pas mec, t'a les yeux explosés, t'es vachement pâle, tu devrais aller a l'infirmerie.
-T'inquiète, je vais bien, lui répondis-je, juste un petit mal de crâne.

Jeremy n'ayant pas l'habitude d'insister et de s’éterniser, changea radicalement de sujet.

Après une dur journée de cours, je décidai de ne pas aller directement a l'internât, à mon grand étonnement, je ne fut pas le seul a prendre cette décision. Lucie Tricot, jolie fille de ma classe, se dirigeait vers le centre ville. Je décidait donc de la suivre discrètement.
Elle s'arrêta quelques temps pour téléphoner, ce devais être son copain... C'est alors que je remarquais un groupe de racailles, plus communément appelés « wesh » dans mon entourage, qui l'observait avec attention depuis l'autre côté du trottoir, méfiant, je me rapprochait dangereusement d'elle, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver.

Après quelques kilomètres parcourus, les wesh étaient encore présent, la suivant à distance.
Elle tourna dans une ruelle, c'est alors que le groupe se sépara, une moitié passa dans la ruelle, l'autre fit le tour de la rue. La décrétant comme en danger, une profonde colère monta en moi, comme si son bien-être était une question de survie pour moi.

La colère montait peu à peu, tandis que je me rapprochais, c'est en entrant dans la ruelle que je fut à l'apogée de mon énervement, je la voyait, là, allongée par terre, se débattant de toutes ses force, battue et déshabillée par les six connard qui l'avait suivie jusqu'ici. Je sentit alors dans mon corps un mal atroce, je ne contrôlais plus ma soif de meurtre...


J'espère que cela conviendra à tout le monde, au passage, je vous laisse maintenant l'occasion de me donner vos idées et de me corriger, si elles sont intéressantes, je les prendrai en compte.

PS : Je ne demande pas des idées parce que j'en manque, mais je préfère faire participer mes lecteurs, ainsi leur donner une certaine satisfaction personnelle.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Dernière édition par C'est-pas-faux le Sam 4 Jan 2014 22:30, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fic] Histoires de rues
MessagePosté: Dim 22 Déc 2013 22:31 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
J'ai une petite avance par rapport à mes prévisions, mais ceux qui lisent n'en seront que plus content, hormis ceci,de ce que j'ai pu voir, certaines personnes suivent (ou lisent de temps à autres) ma fic, donc je remercie ceux qui s'implique dans la fic en répondant aux sondages, cependant, si vous êtes facilement choqués, dégoûtés, je vous conseille de vous arrêter là où vous en êtes car la suite est plutôt gore, et certains passages immoraux. Merci de votre compréhension. (Au delà des 15 ans, je pense que vous êtes capables de prendre en mains vos émotions et de dire "oui je continue", ou bien "non, c'est trop dur". Bonne nuit.)


Chapitre 2 : La Porte du Jugement.


Atroce, mon réveil fut atroce. J'étais allongé, dehors, il faisait jour. Je ne me souvenait de rien depuis ce qui est arrivé à Lucie, mon portable indiquait mardi, nous étions le matin. Seulement une nuit après l'agression. Je me levais donc pour rejoindre le lycée et surtout, pour aller voir si Lucie allait bien. Arrivé en classe, le demi groupe du cour de secourisme me regarda d'un air intrigué, tous étaient présent. Lucie ne manquait pas à l'appel, néanmoins, elle semblait troublée, assise dans son coins. Certains de mes camarades tentaient de la consoler et de comprendre ce qui lui était arrivée. Évidemment j'étais le seul au courant, mais je ne pouvais pas lui dire que je l'avais suivie, je décidait donc de rester concentré sur le cours.

Mes envies de meurtres ne s'étaient pas manifestés aujourd'hui, j'étais donc satisfait de cette journée. J'arrivais dans ma chambre, à l'internat, quand j'entendis une voix rauque: « Chante moi une chanson », disait-elle...
Je descendait donc pour aller manger, vers 18h45, comme d'habitude, en compagnie des gens que je considère réellement comme mes amis, parmi eux, les plus importants étaient Léa, la petite brune, en qui ma confiance est la plus parfaite, et Damien, avec qui les joies sont multipliés, le reste étant sans intérêt, je décidais donc de les ignorer.
C'est alors que la salle devint sombre, une porte en fer entourée de chaînes tomba du ciel en perçant le plafond. La voix rauque que j'avais entendu plus tôt retentit alors dans la cafétéria.
-Enfant, tu ne m'a pas chanté de chanson ! Trop apeuré pour répondre, j'avalais ma salive régulièrement, comme pour appelé les mots à sortir d'eux même.
-Pour cet affront, je vais devoir t'emmener dans mon monde, tu n'a pas le choix, c'est ça, ou la condamnation à mort, mon jugement sera sans appel ! La voix ne pouvait être plus clair, je devais aller dans ce monde, au risque de ne plus jamais en revenir. Malgré ma peur, je parvint à répondre.
-D'... D'accord, je viens.
-J'en conviens, mais le problème, c'est que la porte ne s'ouvrira pas pour moins de six personnes, je te laisse donc choisir les personnes que tu voudrais emmener.
Après mure réflexion je fut décidé à partir en emmenant avec moi les cinq personnes avec lesquelles j'allais séjourner dans ce monde pour un temps indéfini.
-J'ai pris ma décision, lui dis-je, j'ai trouvé les cinq personnes manquantes.
Une feuille de papier de couleur sépia et une plume rouge apparurent dans mes mains.
-Il te suffit d'écrire les six noms, y compris le tiens, puis de signer, et enfin de présenter la feuille devant la porte.

Je m’exécutais tranquillement, une fois finit, je rendit la feuille à la porte. Tout à coup, les chaînes se brisèrent et la porte s'ouvrit, je me sentais perdre connaissance, quand soudain, mon mal-être habituel de ces derniers jours fut pousser à l'extrême. Je mourrai...


-Bonjour Lucas, tu as bien dormis ? Une petite voix fluette retentit dans mon crâne, peu à peu que j'ouvrai les yeux, je discernait l'éclat du soleil filtré par un arbre, je sentait la caresse de l'herbe verte sur mes mollet nus. Un oiseau volait dans le ciel bleu, son envergure faisait penser à un condor, mais un condor n’entraîne pas une traînée de flammes derrière lui.
Je me sentait apaisé, détendu, je n'étais pas pressé de me lever, cet endroit était merveilleux. Était-ce le paradis ? Étais-je mort ? Je ne sais pas, mais ce dont je suis sûr, c'est que mes amis étaient tous là, allongés pour certains, adossés à l'arbre pour d'autres... Chacun était reposés et totalement détendus.
Je décidais donc de continuer à observer le ciel en écoutant la petite voix cristalline résonner dans ma tête.


C'est assez cours en effet, un peu plus de dialogue que dans le chapitre précédent, mais ce n'est pas trop mon point fort. Dites moi ce que vous en pensez, maintenant que nous entrons au cœur de l'intrigue.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Dernière édition par C'est-pas-faux le Sam 25 Jan 2014 23:48, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Histoires de rues
MessagePosté: Ven 10 Jan 2014 23:18 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Pas de chapitre cette semaine non plus, sauf changement de programme, il ce peut que j'ai le temps de le finir mais mon timing est serré ce week-end, bonne soirée à vous.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Histoires de rues
MessagePosté: Sam 11 Jan 2014 00:25 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2013
Messages: 98
Localisation: Les profondeurs des internets, le cimetière des memes
Ta Fanfic est très intéressante . Ton écriture est fluide et agréable à lire . De plus , je ne crois pas avoir décelé des fautes et ça c'est un excellent point .
Pour le coté de l'histoire , je ne vois pas encore où tu veux en venir avec " la porte du jugement " et la voix que le personnage principal entend mais cela ne fais que attiser encore plus ma curiosité ^^
Pour les quelques conseils que je pourrais éventuellement te donner , je dirais que lorsque tu finis ton chapitre , pense à faire une coupure entre ton chapitre et le message que tu veux faire passer car cela fait un peu une fin de chapitre relativement brutale . Donc tu peut mettre " FIN " pour prévenir . Sinon , rajoute plus de points à la place des virgules car comme je l'avais déjà dis dans une précédente fic , comme je lis dans ma tête comme si je le lisais à autre voix , c'est plus agréable à lire mais tu n'es pas obliger de le faire , c'est juste une de mes petites préférences de lecture mais ce n'est pas pour ça que ça me dérange non plus .
Je sens que ça va être l'une des fanfic que je vais le plus suivre car , je le dis encore , l'histoire m'intrigue beaucoup . Donc " Surveiller ce sujet " ; )

À la prochaine !

P.S : Comme je ne comprends encore où va l'histoire , je vais attendre un, voire deux chapitres pour te donner des idées pour l'histoire .

_________________
"Il n'y a ni paradis ni enfer . Quoi qu'ils aient fait de leur vivant , tous les morts vont au même endroit .
La mort est la même pour tous ." - Ryûk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] Histoires de rues
MessagePosté: Lun 13 Jan 2014 00:41 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Mon premier commentaire, cela fait plaisirs, à voir, je tiendrai compte de tes conseils, bien entendu. Pour ce qu'il en est de ton incompréhension, sache que je me base avant tous sur le caractère réaliste (par exemple, face à un monstre, je me ferais dessus, pas comme dans un shônen classique ou je pourrai lui faire face héroïquement). Imagine toi que mon intrigue ce passe sur les six personnage désignés, sachant que j'écrit à la première personne, mon point de vu n'est pas omniscient, j'ai donc l'obligation d’intégrer Lucas tout au long du chapitre.

Le chapitre suivant sortira surement dans un petit moment, j'ai un emploi du temps serré le week end, et je ne suis pas là la semaine.

En tout cas, merci à toi, je te souhaite une bonne nuit.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Dim 2 Fév 2014 17:27 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Chapitre 3 : Syrinx de Pan.


La petite voix continuait de me parler, je décidais donc de me lever pour voir qui était entrain de me parler, à ma grande surprise, devant moi se tenait une petite lumière blanche.

-Tu m'écoute enfin, j'essaye de te réveiller depuis déjà vingt minutes ! Me disait-elle.
-Bah... Je... Euh... T'es qui déjà toi ? Lui demandais-je, en bégayant.
-Je suis ce que tu pourrais appeler une fée, sauf qu'ici, on nous appelles des « Syrinx de Pan », ou plus communément des Syrinx. Expliqua-t-elle de façon très clair.

La conversation perdurait, j'en appris plus sur ce monde où nous avions atterris par ma faute. J'appris les fondements de ce monde, entre autres que chaque être humain devait être accompagné par un Syrinx, et que ces derniers servait de pièce d'identités. Un Syrinx lié à un humain recevais toutes les données de l'intéressé. J'appris aussi qu'ils ne restaient pas éternellement des sphères de lumière, qu'il fallait les lié à un objet, l'objet en question recevait des pouvoirs lié à la personnalité du Syrinx. Et le point le plus important, chaque être humain avait un talent surnaturel, un talent qui ne se réveil que lors du premier séjour dans ce monde. Elle m'expliquait aussi qu'un Syrinx était indispensable pour contrôler ce talent.

Je restais perplexe, je regardais autours de moi, mes compagnons étaient tous en train de parler avec des Syrinx, tous sauf une. Lucie pleurait, seule, le choc devait être trop brutal. J’accourus donc dans sa direction et la pris dans mes bras. Étonné de mon propre geste, je m'écartais lentement. Je la regardais, si jolie. Je m’apprêtais à lui demander ce qui la perturbait, mais au moment d'ouvrir la bouche, une nouvelle petite sphère de lumière pris forme, me repoussant loin de Lucie.

-Ne crains rien jeune fille, j'ai repoussé le monstre qui t'agressais, dit le Syrinx d'une voix grave et plutôt snobe.

Je n'entendit pas la réponse de Lucie, j'allais donc laisser la sphère faire son discours, comme pour tout le monde. Je décidais alors d'aller voir le reste de mes compagnons, en commençant par Léa.
Elle souriait, c'était bon signe, elle parlait tranquillement avec son Syrinx. Je m'approchait tranquillement, pour ne pas les déranger, et j'attendais qu'ils finissent leur conversation. Quand elle fut finie, je me décida à hurler de toutes mes forces, dans le but de faire venir tout le monde.
Tous vinrent près de l'arbre. D'abord Lucie, puis Damien, Léa était déjà là, puis suivie mon frère Tom et sa petite amie Lola. Je pris la parole un cours instant.

-Pour ceux qui comprennent pas vraiment pourquoi ils sont là, et bien c'est ma faute, je ne sais pas où nous somme, mais je doute que rester ici à rien faire change grand chose, je propose donc de se déplacer dans une direction quelconque. Dit-je.

Mon frère pris la parole à son tour.

-Est-ce que tout le monde à reçu des explication de son Syrinx ? Je ne connais pas les dangers présents dans ce monde, si chaque homme à un talent, il serait normal de chercher à développer cette capacité avant de se déplacer. Je préconise alors de nous adapter à cet endroit et de commencer à nous installer ici. Quand nous nous sentirons prêt, on pourra partir.

Mon frère avait toujours été un meneur, déjà au collège tout le monde le suivait.

Une fois à l'écart, mon Syrinx fini de m'expliquer les rudiments. La monnaie courante était le Diantes, le nom de ce monde était Aïdu, le pays où nous étions s'appelait Solsagan. Elle m'expliqua qu'il me fallait lui trouver un objet et un nom, et qu'ensuite elle pourrait m'apprendre à utiliser mon talent. Je savait quel objet utilisé, mais pour lui trouver un nom, je devrais chercher longtemps. Pour l'objet, j'avais une bague en frêne ambré, je décidais donc de m'en servir de réceptacle. Une fois lié à ma bague, elle n'attendait plus que son nom.

Je décidais d'aller voir Tom, il venait d'enfermer son Syrinx dans un bijou à dreadlock, puis annonça « Tu t'appellera Mór * ». Le bijou se mit à briller d'un bleu énergique, et une gravure apparut. Sans hésiter, ayant compris à quoi Tom faisait référence, je tendis mon bras vers l'avant et cria « Ton nom sera Nuin * ». Identiquement ma bague se mit à briller et un gravure apparut.
Nous pouvions maintenant passer au plus important.



J'espère que le chapitre vous aura plus, beaucoup d'explication, mais nous entrons peu à peu dans le vif du sujet. Encore une fois plutôt cours mais le chapitre suivant sera plus rapide à venir.

PS: Mugikaze, tu devrais être en mesure de mieux comprendre les choses à présent, et aussi de trouver des idées (n'importe lesquels).


Mór : Langue celte signifiant « Mer » (la mer).
Nuin : Langue celte signifiant « Frêne » (l'arbre).

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Lun 3 Fév 2014 07:45 
10 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 06 Jan 2014
Messages: 70
Localisation: Sur mon navire à faire la peau de Barbe Noire ...
Salut.
Je viens de lire ton histoire.
Elle est fluide. Je n'ai vu aucune fautes.
Tu as un bon vocabulaire, une bonne syntaxe, ...
Les personnages sont assez etrange:
-Quand ils arrivent dans ton monde, ben ils ne sont pas surpris, pas affoles.

A part cela, l'histoire est un peu dur a comprendre, donc j'attends ton prochain mini chapitre avec impatience !!

^^


@+

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Mer 5 Fév 2014 19:12 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2013
Messages: 98
Localisation: Les profondeurs des internets, le cimetière des memes
Bien , j'ai mis un peu de temps pour répondre car j'ai comme toi un emploi du temps relativement serré ^^

Venons en à la Fiction .
Ton récit est donc du genre fantastique . Il va donc falloir assez bien développer l'univers du monde où sont les héros ( je considère qu'il y en a plusieurs ) car comme tu as mis le nom d'un pays dans un monde , il faudrait en créer d'autres pour enrichir .
Vue ce que tu disais dans ton prologue , le pouvoir que Lucas va acquérir va être impressionnant , surtout si tu dis que ça va devenir gore et que le personnage devient très craint . Après lorsque tu as dis " Je sentit alors dans mon corps un mal atroce " , je ne sais pas si tu parles d'un mal "physique" comme la douleur ou d'un mal psychologique comme si il refusait son envie de meurtre . Si c'est la première réponse , j'imaginerais bien un pouvoir de matérialisation d'une arme ou d'un élément destructeur comme le vent ou le feu.
Cependant , au vue de l'état de Lucas après l'incident avec Lucie et de la voix dans la cafétéria avec la porte , je pense que son pouvoir a une contrepartie ( la chanson à l'entité ) mais que son pouvoir lui donne une puissance maladive avec son teint pale et les yeux donc une sorte de créature bestiale ( la personnalité de son Syrinx serait donc enfantine mais violente ) . Je n'ai toutefois pas compris si le groupe de secourisme faisait référence à l'attaque de la bande , à moins que c'était involontaire de ta part .
Pour ce qui est des idées pour la suite de l'histoire ( même si je viens un peu de le faire précédemment ) , je pencherais bien que lorsque Lucas va utiliser pour la première fois son pouvoir , il blessera mortellement ou non une des personnes du groupe que ce soit involontaire ou non . Pour que je puisse imaginer des capacités intéressante pour les autres , il faudrait que l'on est un petit aperçu des personnalités des Syrinx respectifs ( si tu le fais , ne pas s'étendre non plus dessus trop longtemps , il faut que cela reste intéressant) même si je dirais pour Lucie un pouvoir de type défensif comme un bouclier ou bien des murs à résistance variable selon les émotions du personnage vue l'attitude protectrice de son entité .

Bien , j'attends ton chapitre avec impatience pour voir comment va s'organiser et surtout comment tu vas organiser ton histoire ( si mes suggestions diffèrent trop de la trame globale que tu t'étais fixé , tu n'es pas obligé d'en tenir compte ) .
Sur ce , à la prochaine !!

_________________
"Il n'y a ni paradis ni enfer . Quoi qu'ils aient fait de leur vivant , tous les morts vont au même endroit .
La mort est la même pour tous ." - Ryûk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Mer 5 Fév 2014 22:01 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 22 Avr 2013
Messages: 135
Attention, j'écris ceci grâce à ma 3DS.

Tu fais partis de mes 3 coup de coeur des nouveaux fanficeurs. Les deux autres étant Elwin et Vynx(je me souviens pus de l'orthographe). Si tu veux des idées, alors tu en auras.
Vu que tu as mis le complément du nom "de Pan" pour les Syrinx, ça te dirais qu'il existe 2 autres type de Syrinx. D'abord celui de Leréxy, un type Syrinx réservé pour toutes personnes ayant un travail de protection, tel les gardes ou les policiers. Il permettrait de lire les infos d'un Syrinx à tout moment, de menotté une personne, de la paralyser, créer une cage d'occasion. Le second serait celui de Beligreux(on prononcerais pas le x), il serait utilisé par tout le monde. Ils ne seront pas vraiment des fées mais une entité qui jouras le rôle d'un sac, d'une besace. Et il serait bien que les Syrinx soient créés par trois grandes et puissantes entités, du nom de Pan, de Leréxy et de Beligreux. Aussi il serait que plus tards tu ajouterais une autre personne au groupe, mais une venant de ce monde. Il serait que cette personne soi un panda ou une tortue anthropomorphe.
La scène de Lucie pleurait sur le fait qu'elle n'avait pas de Syrinx m'as fais penser à Link le seul kokiri qui n'avait pas de fée. Je pris pour que Lucie n'ai pas le même calvaire que Link subissait avec Navi.

A plus, et je l'espère pour un autre chapitre, peut-être plus long et avec de l'action. SUSPENS...

_________________
"Si je ne veux pas le manger, je ne vais pas le tuer. Si je le tue, je vais le manger! C'est ma règle!" Toriko
Mes fanfic:One Piece http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10171&hilit=tales+of+gin
Toriko http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10098&hilit=les+nouveaux+gourmet+hunters
Collaboration avec Porito: http://www.volonte-d.com/forum/viewtopic.php?f=27&t=10340
Spoiler: Montrer
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Ven 7 Fév 2014 15:22 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Merci à tout les trois, je suis content d'avoir des lecteurs impliqués.

Mugikaze: Le cours de secourisme constitue 3 point sur ma note du BAC, comme dit dans le prologue, certains éléments concordent avec la réalités, le mardi matin j'ai bel et bien secourisme.
Le pouvoir de Lucie est d'une nature similaire à ce que tu propose, mais je ne peut pas en dire long. Tu as mal compris le texte, le Syrinx n'influe pas sur le pouvoir, il l'aide juste à être contrôler, même si je pense que je vais introduire cette idée d'influence du pouvoir sur le comportement des Syrinx, autrement je garde l'idée de la contrepartie.

Toriko29: Il faut savoir que le mot "Syrinx" n'est pas un nom fictif, mais le nom original de la flûte de pan, il faudra donc trouver des noms appropriés pour les deux autres. Pour le premier, qu'il puisse lire les autres Syrinx est intéressant, mais le reste m'empêche de suivre ma trame originale. Je n'aime pas trop l'idée de "besace" pour le second, je verrais plus un Syrinx exprès pour les animaux, pour rajouté du piquant à l'histoire. L'idée d'introduire un humanoïde anthropomorphe m'horripile complètement, cela donnerait une touche humoristique qui n'est pas la bienvenue dans cette fiction (sauf à un passage bien précis).

Merci beaucoup et à bientôt.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Dim 16 Fév 2014 17:21 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Chapitre 4: Maîtrise.


J'observais tranquillement chacun de mes compagnons, ils suivaient tous un entraînement rigoureux. Tous tentaient de maîtriser leur talent. Lola et Léa s’entraînaient près de l'arbre, Tom et Damien étaient sur la plage en contrebas, près d'une falaise, quant à moi j'étais avec Lucie, près d'un ruisseau. C'est soudain que je vis l'arbre pousser d'une manière extrêmement rapide. La flore qui l'entourait poussait également très rapidement. Au centre de ce vacarme, Lola était débout, les gravures de son collier scintillaient, je compris alors qu'elle était l'origine de cette croissance surnaturelle et des mouvement de l'arbre. Elle s'arrêta, l'arbre aussi. Lola était désormais capable de contrôler la flore.

Le moment était venus pour moi de m’entraîner aussi, suivant les conseilles de Nuin, je prenais une profonde inspiration, puis j'expirais dans le but de faire sortir les impuretés de mon corps. Je me concentrais un maximum, puis je poussais mon cerveau à ne penser qu'à ça. Je vis alors des sabots remplacer mes pieds, mon corps était recouvert de poils bruns, j'avais les pattes d'un loup, des griffes sortaient de mes doigts velus. Dans le ruisseau je vis alors mon visage déformer, des oreilles pointues et d'immenses cornes de bélier poussaient sur mon crâne. Je me concentrais alors à nouveau et mes pieds redevinrent normaux ainsi que tout mon corps, je tentais de ne garder que les cornes et les griffes, mais les oreilles restèrent.

Je voyais Lucie, effrayée, assise sur le sol, elle avait les larmes aux yeux. Mon corps redevint celui d'un humain, puis je me penchas vers elle pour la relever. Je ne comprenais qu'à moitié mon pouvoir, je me transformais en un genre de chimère, mais rien à voir avec un animal commun.

Au loin, Léa s’exerçait de son mieux pour parvenir à contrôler sa capacité, sans résultats. À ses côtés, Lola faisait pousser des fleurs en tout genre. Je me décidais à aller voir Tom et Damien, sur la plage. À mon arrivée, Tom soulevait, par la seule force de sa pensé, des colonnes de sables, Damien ,quant à lui, criait si fort qu'il transperçait les vagues, soulevait le sable, et brisait les rochers. Chacun d'eux maîtrisaient leurs talent à la perfection. En revenant, je vis Léa créer un disque noir comme la nuit, puis un deuxième. Ce disque se déforma et s'adapta à la surface du sol, il enveloppa une petite partie de la terre et disparu, mais la terre disparue aussi. Par le second disque le morceau de terre jaillit. Une capacité bien étrange, Léa tenta alors de s'introduire elle même dans le disque, puis ressortit par un nouveau disque apparut par inadvertance. Lucie, à son tours, tenta de faire ses preuves, mais un orage éclata, et nous n'avions pas d'abri, nous nous réfugiâmes sous l'arbre et nous attendîmes que l'orage passe. Ce n'est que lorsque tout le monde fut assis que je remarqua la silhouette d'un homme se diriger dans notre direction. Je me levais alors pour aller lui adresser la parole.

-Bonjour, lui dit-je.
-Salut, répondit-il, tu ne devrais pas être à l'école toi, tu es un peu jeune pour t'amuser à sécher tes cours.

Plein d'incompréhension, je me mis à lui expliquer la situation, il était peu probable qu'il me croit, mais je n'avais rien à y perdre. Quand j'eus fini mon discours, il éclata de rire.

-T'es sérieux petit ? Tu viens de chez « Les Autres » ? Et tu maîtrise déjà ton talent ? S'exclama-t-il
-Oui, si on veux... J'ai cinq compagnons avec moi, quatre d'entre eux maîtrisent aussi leurs talents.
-Extraordinaire, puis-je venir avec toi je veux les rencontrer aussi, demanda-t-il.

En souriant, je lui répondit.

-Bien entendu, ravis de te connaître, je m'appelle Lucas.

À son tours il se présenta.

-Je suis Lurh.

__________________________

J'espère que ce chapitre va plaire, quoi qu'il en soit, s'il y a des revendications (sur le rythme de parutions, la taille des chapitres, ou encore l'histoire en elle même.) je suis ouvert à toutes les propositions.

PS: J'aimerais que vous m'envoyez vos idées par mp s'il vous plait.

Bonne après-midi.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Dim 23 Fév 2014 00:43 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Ce week end il m est impossible de sortir un chapitre, mais il n est pas impossible qu il sorte dans la semaine

ps: j ecris depuis mon portable

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Mer 12 Mar 2014 08:10 
100 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Oct 2013
Messages: 98
Localisation: Les profondeurs des internets, le cimetière des memes
Bien ,nouveau chapitre , je sais, j'ai mis du temps à répondre .
Bref .
Dis moi , n'aurais-tu pas puiser de l'inspiration dans la série Wakfu pour les pouvoirs de Lola et Léa ? Ou bien même une référence au pouvoir de Nov de Hunter x Hunter avec les disques noirs de Léa qui ressemblent à ses portes du Hide and Seek ( je trouve dangereux le fait qu'elle n'est pas créée un disque au préalable avant de rentrer dans l'autre , elle aurait pu y rester bloqué ou bien même il aurait fallu la faire réapparaître cent mètres plus loin en la faisant tomber ) . Parce que cela m'as fait pensé à ça directement .Je ne vois que des références aux pouvoirs des personnages , mais je réfléchi trop. Peut-être une coïncidence ? Passons .
Pour rester sur les pouvoirs , je trouve qu'ils sont intéressants .Je suis tojours en attente du pouvoir de Lucie qui serait donc relativement proche de ma proposition , je reste donc pour l'instant avec cette interrogation , pas grave . Petite question : Tom ne maîtrise que le sable ou bien d'autres éléments du sol ( peut-être est-ce une question bête vu qu'ils sont sur la plage , mais bon si il y a une falaise , il serait stupide de la faire s'écraser sur eux ) ?
Finalement pour le pouvoir de Lucas , t'avais raison , j'ai vraiment tapé dans le mille ! Une sorte de chimère , pourquoi pas . Désolé d'avoir pensé que les Syrinx influaient directement sur les pouvoirs ,petit problème de compréhension . Donc ils conseillent leurs propriétaires sur la façon d'user de leurs pouvoirs , ok .
J'attend de voir ce que tu vas faire avec le personnage de Lurh . Par contre , le fait qu'il demande à Lucas de les rencontrer m'a paru un peu bizarre , peut-être parce que je commence à en avoir un peu assez avec les trucs du genre : " Hey , salut ! On vient de se rencontrer et tu me déballes ta vie ! Je peux voir ta famille et tes amis ? " . Bref , j'aurai préféré que ce soit Lucas qui le lui propose pour en connaître encore davantage sur ce monde . Cela aurait paru pour moi plus naturel , mais bon ^^ . Peut-être que c'est parce que je déteste inconsciemment ce personnage alors qu'il ne vient que d'apparaître mais sa réaction :"-Extraordinaire, puis-je venir avec toi je veux les rencontrer aussi " m'as un peu dérangé , finalement , ça à l'air de venir de moi ^^

Pour les quelques revendications , comme tu dois déjà t'y attendre , ce chapitre est un peu plus court ( je ne pense pas qu'il fait une page et demi en OppenOffice ) que les autres mais je pense que tu vas compenser avec les prochains . Pour ce qui est de l'histoire , peut-être encore un ou deux voire trois chapitres pour passer au caractère "sombre" que tu désire dans cette Fanfic ( je dis par là le gore que tu nous a annoncé ) . Pour le rythme de parution , on ne peut rien y faire , vu que ça repose sur ton temps libre .

Pour finir , à l'heure où je vais posté ça , je suis actuellement le seul à avoir répondu au sondage ( si il a un but anonyme , pour moi c'est rapé ^^') donc cela serait assez bête que je sois le seul à avoir donné mon avis ( après si il y en a en mp , ce que je dis là est inutile ) mais ça serait dommage que je sois le seul ( même si en réalité c'est en partie toi qui prend la décision ).En parlant des mp , je pensais moi aussi qu'il était plus judicieux de donner les idées ainsi . Etant donné que ça peut involontairement spoiler les lecteurs si tu utilises l'idée en question . Je ne peux actuellement pas te donner d'idées car le personnage de Lurh me perturbe , donc je passe pour cette fois .

Voilà , je pense que j'ai tout dis pour ma part .
J'attend le prochain chapitre avec ( encore ) impatience .
Salut !

P.S : Petit hors-sujet , mais pourrais-tu me dire d'où viens la personne représenté sur ton avatar et ta signature ? (Si c'est personnel tu peux me le dire en mp ou bien même pas du tout

_________________
"Il n'y a ni paradis ni enfer . Quoi qu'ils aient fait de leur vivant , tous les morts vont au même endroit .
La mort est la même pour tous ." - Ryûk


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fiction] Histoires de rues
MessagePosté: Mer 12 Mar 2014 15:25 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2013
Messages: 18
Localisation: C'est pas faux O.ô
Merci à toi, Mugikaze, encore une fois, je suis désolé pour l'irrégularité des parutions.

Pour ce qu'il en est de tes interrogations, je vais te répondre en plusieurs petits point.

-"Dis moi , n'aurais-tu pas puiser de l'inspiration dans la série Wakfu pour les pouvoirs de Lola et Léa ? Ou bien même une référence au pouvoir de Nov de Hunter x Hunter avec les disques noirs de Léa qui ressemblent à ses portes du Hide and Seek"

Comme dit dans l'introduction du prologue, les six personnages principaux sont des personnes qui existent, et non des personnages fictifs, je choisi leurs pouvoir selon leurs caractère et leurs façons de vivre. Je connais wakfu, je n'ai jamais pris le temps de regarder, donc je ne connais ni les personnages, ni leurs pouvoirs. Hunter x Hunter reste mon manga préféré, mais je n'ai pas tout regarder, j'en suis encore à Greed Island, je ne connais pas de personnage s'appelant Nov, surement dans l'arc des Kimera Ants j'imagine ? c'est le seul qui est sortit après il me semble. Tom ne maîtrise que le sable effectivement.


-"Donc ils conseillent leurs propriétaires sur la façon d'user de leurs pouvoirs"

Pas vraiment, dit toi que le pouvoir est un fusils, et que le Syrinx est la poudre qui expulse la balle.


-"Peut-être que c'est parce que je déteste inconsciemment ce personnage alors qu'il ne vient que d'apparaître mais sa réaction :"-Extraordinaire, puis-je venir avec toi je veux les rencontrer aussi " m'as un peu dérangé , finalement , ça à l'air de venir de moi ^^"

Toujours aussi perspicace, qui lira verra !



Ps: Il s'agit du Seigneur Perceval, de la série Kaamelott, d'Alexandre Astier, pour le personnage le plus hilarant de la série avec sont confrère Karadoc, série à regarder (placement de produit !!!) je te la conseille fortement.

Merci à toi pour le sondage, non ce n'est pas anonyme, en fait c'est comme tu le sent, ça m'aide juste à me décider.

_________________
Image Euh... C'est pas faux.

Coup d’œil ? : Histoires de rues Ouch' !! La prochaine fois utilise l'autre s'il te plait...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 15 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com