Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [fanfic] L'héritage d'un peuple disparu
MessagePosté: Sam 7 Sep 2013 14:18 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Sep 2012
Messages: 28
Localisation: la ou se trouve l'aventure avec un grand A
Salut a tous j'arrête ma première fanfic pour commencer celle-ci et on commence par le prologue:

Notre histoire se déroule plusieurs siècles après la mort du roi des pirates Gold.D.Roger, dans un monde où la guerre est omniprésente entre les pirates et les forces de la justice, dans un monde où lire le journal était devenu primordiale afin de s'informer des nouveaux rebondissements de ce massacre qui perdure depuis bientôt 200 longues années.

Un matin où le soleil ne montrait aucun signe de vie, dissimulé par d'épais nuages sombres et gorgés d'eau qui ne cesse de tombée depuis ces trois dernières semaines sur une petite vallée, blottie entre des montagnes plus imposantes les unes que les autres sauf au nord où le cratère d'un volcan, inactif depuis des millénaires a progressivement laisser place a une immense étendue d'eau. Celle-ci relie le village de Tell, village fondait par de nobles guerriers de la vallée à la mer de North Blue, les guerriers effectuent de nombreuses transactions avec le monde entier grâce à sa proximité de la mer, ils échangent principalement du fer qui leur permet de subvenir à leurs consommation pour se forger armes et armures afin de résister face aux assauts toujours plus nombreux et violent du second village de l’île, fondait par un peuple de guerriers barbares devenu maître dans l'art du meurtre et des embuscades, peuple bien déterminer à possédé l'entier contrôle de l’île .

Dans une petite maison situé à la périphérie du village de nobles guerriers:
- Papa, Papa pourquoi tu enfiles ton équipement de soldat ? prononça un jeune garçon avec quelque difficultés.
-On vient de m'informer que l'autre village est en route pour un nouvel assaut, tous les hommes de plus de 18 ans doivent se préparer pour riposter et c'est mon rôle en temps que chef du village d'être présent au front répondit un homme immense, a la silhouette fine et aux muscles fort développés dont les exploits n'était plus a démontré tellement il avait brillé durant ses nombreuses batailles.
-Fait tout de même attention exprima ma mère, une femme presque aussi musclée que mon père car dans nos traditions une femme se doit de savoir se défendre face aux potentiels ennemis.
L'homme sortie de la maison vêtue d'une imposante cuirasse d'or massif et rangea dans son fourreau un long sabres brillant au soleil et aiguisé comme une lame de rasoir.

Après plusieurs minutes l'homme arriva sur la place centrale pour retrouver les autres hommes du village, tout le monde avait répondu présent aussi bien les vieillards que les jeunes hommes, on pouvait voir le boucher avec ses couteaux dans les mains, un ami d'enfance de mon père qui l'avait aidé plus d'une fois depuis leurs jeunesses notamment lors des élections du chef de notre village il y a 5 ans de cela, il y avait aussi le forgeron également un ami de mon père.
Après un bref discours presque la moitié du village se dirigea vers le sud pour l'affrontement qui allé se dérouler dans quelques heures, affrontement qui célera le des deux peuples, vaincre ou mourrir

_________________
Partons tous ensemble a la recherche du One piece Monkey D Luffy

Image


Dernière édition par dragon slash le Dim 8 Sep 2013 14:25, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] L'héritage d'un peuple disparu
MessagePosté: Sam 7 Sep 2013 18:33 
40 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 502
Mouais.

Je suis vraiment pas convaincu par ce prologue. En premier par sa taille, qui choque (enfin, le mot est grand, t'es pas le premier à faire ça sur ce fofo) au premier regard.
Mais surtout :
Citation:
Un matin où le soleil ne montre aucun signe de vie, dissimulé par d’épais nuages sombres et gorgés d'eau qui ne cessait] de tomber depuis ces trois dernières semaines sur une petite vallée blottie entre des montagnes plus imposantes les unes que les autres sauf au nord où le cratère d'un volcan inactif depuis des millénaires a progressivement laissé place à une immense étendue d'eau qui relit (mais là j'suis pas sûr) le village Tell peuplé par de nobles guerriers à et en plus, ça veut pas dire grand chose, "de nobles de guerriers de la mer de North Blue serait plus juste) la mer de North Blue qui leur permet notamment de se procurer des matières premières telque le fer pour subvenir à leurs consommations (Woùla... On ne subvient pas à ses consommations, on subvient à ses besoins, ou à pleiin d'autre trucs, mais on subvient pas à ses consommations. pour se forger armes et armures afin de résister face aux assauts toujours plus nombreux et violents du second village de l’île pour déterminer quel peuple possédera le contrôle de cette dernière.
Tout ça c'est une, une seule phrase !! Même si on passe les fautes d'orthographe, de grammaire, de conjugaison, et les trucs pas vraiment français, faut ponctuer ton texte, la moitié de ton prologue est constitué d'une seule phrase !! :Chapeau de paille goute:

Même si il y a un légère amélioration si l'on compare avec ta précédente fic, il te faut encore beaucoup progresser jeune padawan (je dis ça même si je suis loin d'être un maître jedi dans cette discipline...) En plus, c'est quoi cette histoire ? "J'arrête ma fic parce que j'ai plus d'idées". C'est quoi, ce délire ?? Quand on lance une fic, 'faut un peu prévoir la suite, l'histoire, les arcs, les liens, les personnages, pas uste improviser puis se dire "oups, je sais plus quoi faire !" et recommencer quelque chose d'autre !!
Je ne sais pas si tu t'apprête à faire la même chose avec cette fic, mais un conseil : si oui, arrête-toi !! Lis, écrit, imagine, perfectionne-toi !! Et à ce moment-là, tu recommencera, et ce sera beaucoup mieux !! Après, si tu a ta trame et compagnie, entraîne toi au fur et à mesure de ton histoire, pour finir avec brio !! ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] L'héritage d'un peuple disparu
MessagePosté: Dim 8 Sep 2013 02:24 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1330
Localisation: Dans tes rêves.
Je regrette, mais quand j'ai lu ce prologue, j'ai été extrêmement déçu.

Tu abandonnes une fic. Cet acte est le pire péché au cabinet. Je n'ose pas imaginer la réaction de DK et d'Enitu quand ils vont te lire. Je peux te dire qu'au niveau des critiques, ils sont beaucoup plus méticuleux et sévères que moi.

En suivant le rythme et tes idées de ton ancienne fic, je suis d'accord avec Zedka. Ce projet finira aussi par un abandon. Ce texte est bourré d'erreurs et il y a beaucoup de tournures, douteuses, de tes phrases, ce qui rend ton texte plus lourd.

De plus, l'intrigue semble commune et ne m'intéresse pas. Tu peux la garder, mais ajoute des éléments uniques, même les plus farfelus possibles, pour épater les lecteurs.

Pour conclure, prends une pause afin d'observer comment procèdent les grands du cabinet et de broder une intrigue palpitante. Aussi, tu peux te pratiquer à l'écriture de nouvelles de ton choix (tu n'es pas obligé de les publier à tout le monde) : c'est très enrichissant et tu te forgeras ton style tout en trouvant de nouvelles idées.

Bonne continuation!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] L'héritage d'un peuple disparu
MessagePosté: Dim 8 Sep 2013 14:29 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Sep 2012
Messages: 28
Localisation: la ou se trouve l'aventure avec un grand A
C'est juste un prologue pour " préparer le terrain et planter le décor" pour les prochains chapitres quant à la question d'orthographe je vais m'amélioré et pour le temps désormais je vais en concentré plus à l'écriture de ma fic.

_________________
Partons tous ensemble a la recherche du One piece Monkey D Luffy

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [fanfic] L'héritage d'un peuple disparu
MessagePosté: Sam 14 Sep 2013 16:58 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Sep 2012
Messages: 28
Localisation: la ou se trouve l'aventure avec un grand A
J'ai pris une semaine pour écrire le chapitre mais je pense l'avoir bien bosser

Chapitre 1: La disparition d'un peuple:

Après plusieurs heures de marche intensive en bataillon disloqués, pour éviter les pertes inutiles dut aux traits des archers ennemis potentiellement placés en embuscade sur les hauteurs environnantes, un groupe d'éclaireur est venu rapporter la position des ennemis: 100 mètres vers le Sud-Est.
Cherar, le chef du village ordonna immédiatement l'assaut, pendant quelques secondes un premier bataillon fonça sur leurs ennemis dans une course folle et dévastatrice, prêts a massacré leurs opposants, une fois sur eux les soldats exécutèrent un magnifique mouvement synchronisé qui avait pour but de massacrer le plus de soldats durant les quelques secondes d’étonnement que leurs ont offert leur ennemis, au bout de quelques minutes le groupe adversaire avait complètement disparu sous les forces armés du village.
Après avoir vérifié qu'il ne rester pas d'autres soldats adversaire au alentour, les soldats regagnèrent le village prudemment, en regardant activement leurs arrière et leurs flancs pour se mettre en position de combat dans la seconde qui suivrait l'assaut.

Les années c'était écoulées paisiblement, en effet le second village avait cessé ses assaut depuis bientôt 8 mois. Un matin où le soleil baignait de sa lumière et sa chaleur les grandes baies vitrés d'un collège entièrement construit en bois et en pierre lisse taillée à la main coûtant une petite fortune la sonnerie retentit et un jeune garçon de 12 ans, bien bâtit, au regard d'un vert émeraude resplendissant, aux cheveux d'un noir de jais profond et au sourire blanc comme neige se prénommant Trone sortit d'une salle de cours accompagné par San un garçon du même âge mais moins musclés, au yeux d'un bleu comme mer qui brillait à la lumière et au cuir chevelu d'un blond comme soleil. Ils se dirigeaient vers le gymnase pour le prochain.
Une fois changés et les consignes expliquées il commencèrent le cours de combat stratégique et physique, le premier combat stratégique pour Trone avait pour but de voir sa réaction face à un adversaire armé d'un bouclier plat et d'une épée courte de fer ( pour ne plus refaire la même erreur lors du prochain combat).
Trone commença par se jeter sur son adversaire et lui asséna un violent coup au menton qui porta ses fruits: désarmer son adversaire et le faire reculer enfin il plaqua son adversaire au sol pour finir le combat. Il enchaîna les combats stratégique pendant une heure puis s’exerça au combat physique qu'il remporta au la main. Avant de finir son cours le prof demanda à Trone de relever un défi

-Ecoute moi mon garçon, j'ai un défi à te proposer.
-Quel genre de défi ?
-Attache une main dans le dos et mets se morceau de tissu sur tes yeux.
Trone s’exécute.
-Voila, et maintenant ?
-Attaque moi de toute tes forces et immobilise moi au sol, je te laisse même porter le premier coup mais tu ni arrivera pas ironisa le prof.
-Vous allez voir, l'habit ne fait pas le moine.
Trone se concentre quelques instants et fonce tête baissée sur son adversaire qui esquive sans problème par un bond en hauteur que Trone stoppe immédiatement en attrapant sa cheville pour le ramener au sol violemment dans la seconde qui suit, le prof se relève et cours en direction de Trone qui l’accueil par une esquive vers le bas et stoppe net la couse de son ennemi par un coup de poing asséner dans l'estomac et le fauche au niveau des jambes pour lui envoyer tout son poids en avant durant sa chute et l'immobiliser au sol.
Le prof se relève, un peu honteux de la défaite qu'il vient de subir et prononce:

-Tu est très fort pour un enfant, on voit tout de suite de qui tu tient, lorsque tu sera grand tu pourrai très bien sortir le village d'une mauvaise posture plus d'une fois, ce qui n'est pas le cas de tout le monde n'est ce pas San
Le garçon devenu écarlate et tous les autres élèves éclatèrent de rire.
Après les cours les deux amis d'enfance rentrèrent chez eux d'un pas lent et paisible, sur le chemin:

-Allons ce n'est pas de ta faute si le combat physique c'est pas ton truc prononça Trone pour réconforter un peu son ami
-Tu peux parler toi, t'est super fort en combat.
-Je sais, mais t'es super bon en classe et niveau stratégie personne ne t'arrive à la cheville, même pas le stratège du village qui fait partie des meilleurs sur notre mer.
-C'est vrai que niveau stratégie je me débrouille bien.
Une fois arrivait devant une grande bâtisse de brique au multiple fenêtre qui laissaient entrées une lumière douce et tamisée en cette fin de journée entourée d’arbres et de fleurs en tout genre qui prenaient des teintes de rouge, de vert, de jaune et d'orange Trone prononça:
-Bon a demain dans le parc pour 14H30.
-Ouais a demain.

Le lendemain dans le parc qui surplombait la ville et offrait une vue imprenable sur le paysage montagneux et les 4 chemins qui permettent de les traverser Trone et San remarquèrent en énorme point noir qui se déplaçait et laissait derrière lui un nuage de poussière. San sortit la longue vue qui ne le quitte et jamais et reconnu les armures sombres et sinistres du second village, il expliqua à Trone se que le point noir recelait et les deux garçons foncèrent à toute allure vers le village mais surtout vers leurs maisons en avertissant tous les villageois qu'ils rencontraient, occupés comme à l'accoutumer à faire leur courses mais trop tard, la masse humaine était déjà au porte de leur hameau.
Une fois arriver à leur maison respective Trone explique le souffle court ce qui ce trame contre le village à Char:

-Papa, Papa le village rival est à nos portes s'empressa d'expliquer Trone
-Je suis au courant répliqua sèchement son père qui enfilait son armure d'or massif et sorti son sabre puis sorti de la maison à toute vitesse
Cherar se dirigea d'un pas hâté vers le front rejoins et imité par tous les hommes du village, une fois arrivait il ordonna aux archers de se plaçaient dans le parc tandis qu'une moitié des effectifs se dirigea vers la porte sud pour prendre en étau les assaillants. Après plusieurs minutes qui passèrent comme des siècles d'attente les archers et les renforts signalèrent par escargophone qu'ils étaient en place.
Par un ordre simple et bref les archers commencèrent leur massacre à distance et à chaque salve de flèches ils envoyaient plusieurs ennemis rejoindre Dlas (le dieu de la mort) dans son repos éternel, les assaillants se dirigèrent vers la droite afin se protégeaient des archers grâce aux remparts mais ils ne se doutaient pas qu'une centaine d'archers vétérans qui avaient servis dans de nombreuses armées différentes et dont chaque flèche avaient pour réputation de ne jamais manquer sa cible les attendaient le pied ferme à l'abri par groupe de 10 dans les étages des rares maisons qui dépassaient les remparts de bois fortifiés avec de la pierre brut, épaulaient par plusieurs garnisons de soldats tout aussi redoutable placés en embuscade. Les adversaires n'ont même pas le temps de comprendre se qui leur arrivent que leur flancs sont déjà criblés de flèches et leurs avant/second flan se font littéralement écrasés sous le nombre, seulement quelques secondes auront suffit pour annihilés le groupe de fuyard.

C'est alors que des milliers de soldats sortent de leur cachette et se dirigent vers le village en faisant tremblé le sol à chacun de leur pas parfaitement accordés. Pendant ce temps à l’intérieur d'une tour à 500 mètres du front

-Regarde Trone, sur la colline
Trone regardent attentivement
-Mais c'est un officier de la marine
-Il s'appelle Nane est c'est un héros dans mon ancien village pour avoir trahi c'est homme juste pour devenir officier
-Quoi avant t'habiter dans le second village de l'île.
-Oui, quand on est arrivé ici ma famille et moi on venait de s'enfuir du village car mon père ne supporter plus les valeurs qu'on lui imposer en tant que soldat et ton père nous à gentiment accueillit ici.
-Je comprend mieux maintenant d'où viennent tes talents de stratège.
Durant ce dialogue les archers sur les deux ailes ont commencés leur oeuvre de mort à distance mais cela ne suffisait pas car des unités de la Marine commençaient déjà à réduire les effectifs des archers sur l'aile gauche avec leur fusils bien plus précis et meurtrier que de simple arc et flèches tandis que sur l'autre aile le reste des archers étaient bien plus efficace et causés plus de perte dans les lignes ennemis qui continuaient toujours à foncés en direction du village en ayant réduit un peu la cadence pour garder de d'énergie lorsque le contact inévitable aura lieu ce qui octroya un sursis au soldats qui commençaient déjà à se regroupés afin de mieux protégeait l'entrée.
A ce moment l'ennemi fit un mouvement qui pourrait bien amenait la victoire dans son camp en dévoilant 22 unités de canon qui se mirent à l'oeuvre immédiatement en rasant complètement les maisons qui hébergeaient une partie des archers et en ouvrant une brèche dans les remparts tout de suite exploitée par les assaillants en ci engouffrant le plus rapidement possible mais tout de suite repousser par les défenseurs qui agissaient comme un rouleau compresseur sur les malheureux qui ci engouffrait.
Une seconde puis une troisième brèche apparurent sur les flancs qui eut pour effet de prendre en étau les défenseurs qui passaient désormais de la place de dominateur sur le front à la place de dominé.Après plusieurs minutes de bataille acharnés les trois quarts des soldats du village étaient tombés mais le front droit des assaillants avaient perdus beaucoup d'hommes et le front gauche avaient totalement disparus dut à une concentration des attaques défensives plus élevée et l'appui des archers qui avaient à leur tours rejoint Dlas comme leur victime une heure plus plus tôt. Le combat redoublait d'intensité car les villageois c'étaient rendu compte qu'ils ne pourraient pas gagner et étaient bien déterminer à emportés le plus de traître possible dans leur tombe.
Bientôt il ne restait plus que Cherar et une dizaine de soldats de sa garde rapproché, soldats d'élite que tout le monde envie dans le village mais ils ne fessaient pas le poids face à tous ces assaillants, seul Char étaient encore debout, à se battre vaillamment, il décapita 3 traîtres en même temps, para une estoc et embrocha 2 hommes dans la secondes d'après, attrapa un homme qu'il plaça devant lui pour ne pas se faire taillé en deux, tourna sur lui même sabre en avant pour terrassé 7 hommes et prit un couteau de lancer dans l'épaule gauche c'est à se moment qu'une trentaine d'homme vola en avant projetés par des cavaliers.
C'était des renforts qui comptait 100 cavaliers rapide comme le vent, 50 archers montés, 50 archers d'une précision inouïe et 100 légionnaires chacun aussi fort que 2 soldats de garde rapproché envoyés par une île voisine alliée au village. Les cavaliers recommencèrent plus d'une fois leur enfoncement dans les arrières ennemis mais avec une conséquence quasiment inexistante dut à la place restreinte que leur offrait les brèches, c'est alors que Char se saisie du couteau dans son épaule et le lança sur la corde qui permet d'ouvrir les portes avec une précision presque démoniaque tout en parant un sabre qui fouetta l'air. Les archers montés et les légionnaires se dirigèrent vers les canons de la marine qui commençaient a faire de sérieux dégâts dans la cavalerie qui elle aussi réduisais considérablement les effectifs ennemis depuis qu'une des énormes portes d'entrée c'était ouverte en écrasant plusieurs soldats dans un bruit d'os cassés immonde.
Les renforts en direction des canons furent harcelés d'un côté par les canons et artilleurs et de l'autre par des mines posées pour parait à cette éventualité mais ne faiblirent pas et décimèrent la moitié des artilleurs et mirent hors d'état de nuire 10 canons avant d'être eux aussi entièrement décimer.
C'est à ce moment que Char croula sous le nombre et la cavalerie fut elle aussi réduite à néant.

Au moment où le dernier membre de la cavalerie rejoignit Dlas, le glas de la fin sonna pour le village Teller, tout ses remparts défensif sont tombés dans la tête des survivants une seule idée germe: combattre et mourir pour couvrir la fuite des enfants.

_________________
Partons tous ensemble a la recherche du One piece Monkey D Luffy

Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com