Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Jeu 13 Juin 2013 17:47 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 24

Le -Phénix- voguait sans aucun signe de problème, ni dans la mer, ni dans le ciel, tandis que les deux nouveaux amis discutaient.

"Dit moi Zero, qu'as-tu fait au juste pour avoir une telle prime? Tu ne m’as pas l'air d'être un homme mauvais..." Questionna Snow

Zero sourit, fit la moue et répondit tout bas : "J'ai séduit la fille du chef de la base..."

"Pardon?? Juste pour ça, tu aurais eu une telle prime??" S'étouffa le garçon aux cheveux blancs.

"Son père était contre, il préférait qu'elle sorte avec un Marine trèèèèès haut gradé. Haha. Quand il la sut, il m’a fait convoquer et m’a proposé de l'argent ou la mort. J'avais le choix entre ces deux échappatoires, en contrepartie je devais arrêter de voir sa fille... J'ai choisi de lui foutre mon pied dans la gueule et je me suis enfui. Après ça, la demoiselle ne voulait plus me voir... depuis les Marines me chassent. J'ai dû me débarrasser de plusieurs d'entre eux en ville, et les combats ont causés des dommages collatéraux. Certains civils ont été blessés et des bâtiments endommagés, note que pour les civils blessés, je ne suis pas sûr que c'est moi le coupable." Dit d'une traite Zero.

"Je vois." Dit Snow, amusé par les malheurs de son ami. "Mais ta prime me semble quand même élevé pour si peu... son père doit vraiment te détester."
Zero se mit à rire. "Oui surement, mais je pense que la visite que je lui ai rendu la veille de ton arriver, doit y être pour quelque chose aussi. Je pense qu'il lui faudra du temps avant de s'en remettre. Hahahaha."

Et tous deux se mirent à rire et partagèrent ainsi leurs histoires jusqu’à ce qu'une île soit en vue.

L'île était entourée d'un léger brouillard. Quand le vaisseau le traversa, une douce chaleur se répandit dans l'atmosphère et nos deux amis découvrirent une magnifique petite île volcanique. Le volcan était actif et permettait à l'île de profiter d'un climat printanier à longueur d'année. Une immense villa surplombait un petit village au pied d'une falaise.

Snow et Zero dirigèrent le navire vers le petit port, où ils s'amarrèrent. Un homme plutôt âgé, une longue barbe traînant au sol, vint à leur rencontre.

"Ola voyageurs, je suis Ariss, le maire de ce petit village de l'île de Wildis. Avant que vous n'accostiez, dites-moi donc la raison de votre venue sur notre île." Dit Ariss, et sans leur laisser le temps de répondre, il enchaîna. "Vous n'avez pas de drapeau... Si vous êtes des pirates, sachez que la villa, la haut, est notre protection. Les gardes sont très forts et nous protègent."

Les deux compagnons se regardèrent interloqués, puis regardèrent l'extrémité du mât et en effet, il n'y avait pas de drapeau.

"Il va falloir remédier à ça." Dit Snow en fronçant les sourcils et se maudissant de ne pas y avoir songé plus tôt.

Zero lui sourit. "T'inquiète, je vais m'en occuper, je sais exactement ce qu'il nous faut." Lança-t-il. "Va donc au village acheter des toiles rouges et de la peinture blanche."

Snow le regarda et préféra ne rien dire et faire ce que son ami lui demandait. Il se retourna vers le vieil homme et le rassura.

"Ne vous inquiétez pas vieil homme, nous ne sommes pas des pirates. Nous sommes là pour nous ravitailler en diverses choses pour continuer notre voyage. Je vous promets que nous ne vous créerons aucun soucis." Dit-il avec un grand sourire chaleureux.

Le maire se laissa amadouer et accompagna Snow jusqu'au village où il lui indiqua les différents commerces susceptible de l'intéresser, avant de retourner vaquer à ses occupations.

Snow acheta ce que Zero lui avait demandé et revint au navire.

Zero prit les articles et se retira dans sa cabine, laissant Snow seul sur le pont à profiter de la brise. Il entreprit de nettoyer les lieux quand une petite voix fluette l'interrompit.

"M'sieur, m'sieur. Vous êtes là??"

Snow posa ses accessoires de ménage et se dirigea vers l'origine de la voix. Il vit une petite fille les cheveux courts en pétard vêtue d’une robe trouée.

"Que se passe-t-il fillette?" Demanda-t-il avec une certaine appréhension regardant aux alentours la moindre chose suspecte.

"M'sieur, vous pouvez m'aider m'sieur? Vous avez un gros couteau, vous devez être fort m'sieur. Assez fort pour le sauver m'sieur." Dit la gamine.

Pour toute réaction, Snow se laissa tomber sur le ponton et s'agenouilla devant elle.

"Raconte-moi petite, en fonction de ce que tu me diras, je pourrai décider de t'aider ou non." Lui dit-il le plus sérieusement du monde.

Il avait compris que la fillette avait vraiment besoin d'aide et qu'elle était sérieuse dans sa démarche.

"Le m'sieur, il est prisonnier m'sieur, ils l’ont enfermé là-haut, dans la grande maison m'sieur. Il faut l'aider, c'est mon ami m'sieur." Dit-elle en commençant à pleurer.

Snow lui caressa doucement la tête, lui sourit et lui demanda : "Pas trop vite petite, qui est enfermé dans la villa et pourquoi y est-il enfermé? Le maire m’a dit que les gens de la villa protégeaient les villageois."

"Ils les protègent, mais pas nous, m'sieur. Ils nous frappent et viennent détruire nos maisons... souvent. Ils enlèvent les femmes m'sieur." Pleurait-elle. "Le m'sieur, on la trouvé sur la plage, m'sieur, il était presque mort, mais on l’a soigné m'sieur. Il était revenu à lui quand ils ont attaqué... il a essayé de nous défendre mais, il était trop faible, m'sieur. Ils l'ont frappé et emporté dans la grande maison, m'sieur. Faut le sauver, m'sieur, il est gentil m'sieur."

"Je vois, ne t'inquiète pas gamine, je vais m'en occuper. Vient avec moi." Lui dit-il la prenant dans ses bras et la faisant monter sur le navire. Une fois à bord, Snow se dirigea vers la cabine de Zero et entra sans prévenir.

"Zero, je vais avoir besoin de toi!" Dit-il en ouvrant la porte à la volée. Zero était en train d'admirer son œuvre. Snow le regarda, un sourire aux lèvres, ne sachant que dire.

Zero amusé lui dit : "Je pense que c'est le meilleur drapeau possible pour ce navire."

"J'adore, il est donc temps de hisser notre pavillon et d'entrer en action mon ami." Annonça Snow.

Le cowboy fronça les sourcils "En action? Quelle action?"

Snow lui expliqua la situation et lui présenta la jeune fillette.

"Zero, tu vas prendre le navire et accoster à son village. Tu prendras la fille avec toi et tu protégeras le village, tu es blessé, donne des armes aux villageois et préparez-vous, on ne sait jamais. Pendant ce temps, j'irai à la villa et récupérerai les prisonniers."

"Tu es sûr de ton plan? Ça peut être dangereux je devrai venir avec toi." Lui dit Zero inquiet.

Snow lui sourit " Sûr de chez sûr, cette villa sera en miette quand j'en aurais fini avec elle."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Lun 17 Juin 2013 23:32 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 25

Zero faisait faire le tour de l'île au -Phénix-, afin de rejoindre le village de la petit Kayla. Quand il l'aperçut, Zero n'en crut pas ses yeux. En lieu et place de ce que l'on appelle communément un village, se trouvait un tas de décombres et d'ordures. Il avait devant les yeux, un bidonville. On aurait dit qu’une tempête avait ravagé les lieux.

"Kayla, c'est ça ton village?" Demanda Zero en regardant la petite fille.

"Oui m'sieur." répondit la fillette, le regard porté sur le bidonville.

Pendant qu'il jetait l'ancre à une certaine distance de la plage, il continua d'observer le village et de questionner Kayla. Il apprit ainsi qu'à l'origine tous les villages de l'île vivaient prospères, mais cinq ans auparavant un homme était venu avec des combattants et avait pris possession du village, où ils étaient amarrés un peu plus tôt, en leur promettant protection. En contrepartie, ils leurs devaient une obéissance totale et s’acquitter d’un impôt. Les autres villages n'acceptèrent pas et furent ravagés.

Les survivants se rassemblèrent et essayèrent de reconstruire un village ensemble. Mais à chaque fois qu'ils construisaient, l'homme envoyait ses gardes pour détruire leurs habitations et enlever une ou deux femmes. Le "village" devint donc un bidonville où il était difficile de vivre. Leurs derniers Berry's furent utilisés pour payer des mercenaires afin qu’ils les débarrassent des gardes et de l'homme. Malheureusement, ils ne firent pas le poids face aux gardes et ne purent mettre un pied dans la villa.

Sans matériels, ni argent, les hommes et femmes du bidonville étaient condamnés à rester sur l'île et à mourir les uns après les autres.

Zero mit une petite barque à la mer et aida la fillette à s'y installer. Pendant le trajet jusqu'à la plage, aucun des deux ne dit mot. Il rama pendant cinq bonnes minutes avant d'accoster sur la plage. A peine l'embarcation eut-elle touché le sable, que la fillette sauta en dehors et courut jusqu'au « village ».

Les habitants alertés par Kayla, étaient mitigés dans leurs réactions. Certains vinrent à la rencontre de Zero, tandis que d'autres se cachaient dans les décombres et observaient craintifs ce qui se passait. Zero se présenta en parlant fort, de façon à ce que chacun puisse l'entendre et comprendre qu'il venait en ami.

"Je m'appelle Zero Reïh, dans le bateau derrière moi, se trouve des armes et des munitions que je vous donnerai pour vous défendre de la prochaine attaque des gardes. Je vous montrerai comment les utiliser et combattrais à vos côtés s'ils reviennent." Dit-il.

"Et pourquoi nous aiderais-tu?" Lança un homme suivi par d'autres. La peur des survivants rendait la situation explosive. Il fallait choisir les bons mots pour rassurer et rallier ces gens dont la méfiance était accrue par la crainte.

La fillette s'interposa en criant. "M'sieurs arrêtez! Il vous dit la vérité m'sieurs. Son ami est parti pour la grande maison m'sieurs, il est fort, j'en suis sûr m'sieurs. Il ramènera le m'sieur, m'sieurs. Et lui nous protègera. M'sieurs."

Les hommes la regardèrent bouche bée et reportèrent leur regard sur Zero qui n'avait pas bougé. "Ton ami? Il y est allé seul? C’est de la folie il va se faire tuer...Et... et c'est nous qui trinquerons pour vos conneries" dit l'un d'eux en agrippant Zero par le col de sa chemise ouverte.

Zero commençait à perdre patience. Certes ces personnes étaient dans une terrible situation, mais ils ne comprenaient pas qu'il venait les aider et combattre pour eux alors qu'il n'avait rien à y gagner et qu'il ne les connaissait même pas.

"RESSAISISSEZ-VOUS!" Dit-il en frappant l'homme en plein visage qui tomba à la renverse et le regarda stupéfait. "Mon ami est fort, il ne mourra pas si facilement. Il détruira cette villa sans problème. Il m'a demandé de venir et de vous protéger. Et c'est ce que je ferai! Maintenant vous allez m'aider oui ou non??"

Les hommes après réflexions et concertations, se mirent d'accord pour accepter l'aide du -Phénix-.

Zero prit trois des hommes pour l'accompagner sur le navire et décharger les armes, les munitions et la poudre dont ils auraient besoin. La manœuvre dura un bon moment mais ils revinrent chargés et armés.

Il inspecta ensuite le camp de plus près et leurs fit édifier des barricades de bric et de broc à des endroits précis, qui serviraient plus à gêner les assaillants dans leurs avancés, qu'à protéger les hommes du bidonville.

Le soleil déclinait maintenant à l'horizon et l'air se rafraîchit. Les préparatifs étaient presque finis. Zero disposa en différent endroit du terrain des petits tonneaux de poudre, dans lesquels il inséra des clous et des balles.

Ils allumèrent des torches à plusieurs endroits afin de pouvoir bien voir le champ de bataille et ne pas confondre les cibles. Quand tout fut en place, Zero leurs distribua les armes et leurs en expliqua le fonctionnement et comment s'en servir.

----------

Pendant ce temps Snow avait atteint la villa et se trouvait en face d'un homme qui refusait de le laisser passer. L'homme était de grande taille et d'une carrure impressionnante, il était vêtu d'un costume trois pièces. Dans ses mains se trouvait une hache à double tranchant qui aurait facilement pu trancher un arbre d'un seul coup.

"Je vous le redemande, veuillez me laisser passer!" Demanda Snow visiblement agacé par les refus répétés de l'homme.

"Dégage de là minus..." L'homme ne put finir sa phrase que Snow lui enfonça la tête dans le sol grâce à un coup de pied sur le dessus de la tête.

"Bah voilà il suffisait d'être persuasif. Bon où sont les cellules??" Il se retourna vers l'homme à la tête plantée dans le sol. "Mouais, j'ai pas l'impression qu'il va pouvoir m'aider."

Il passa la porte et déambula aux travers des couloirs sans rencontrer âmes qui vivent. Puis il trouva un escalier descendant dans les sous-sols. Il l'emprunta et tomba sur une porte fermée à clef.

Il frappa à deux reprises et attendit qu'on lui ouvre, en vain. Il se mit en -possession de Loki- et défonça la porte, l'envoyant s'écraser au loin. Pénétrant dans une pièce ronde bordée de cellules, Snow entendit les cris affolés et désespérés des femmes kidnappées. De l'autre côté de la pièce, en face de la porte par laquelle Snow était entré, se trouvait une autre porte qui s'ouvrit à la volée laissant entrer deux hommes en costume et armés d'épées.

Les gardes se précipitèrent sur l'intrus, à grand moulinet d'épées, Snow activa ses éclairs, esquiva et s'écarta des assaillants. Profitant du temps que les hommes mirent à faire demi-tour et à reprendre leurs attaques, il créa deux -Ondes Blanche- et leurs lança. Les deux hommes tombèrent face contre terre transpercés et foudroyés par l'attaque.

"Désolé les gars, mais je n’ai pas de temps à perdre avec vous." Nargua-t-il.

"Tu devrais faire attention, le maître de cette maison est un sournois qui est sûrement déjà là" Fit une voix grave et intense. Snow s'avança vers la cellule d'où provenait la voix et vit un homme, aux longs cheveux rouges sang et aux vêtements déchirés, assis en tailleur au centre de sa cellule.

Snow était devant la cellule et observait son interlocuteur quand il sentit une pression sur ses chevilles comme si quelqu'un les lui avaient agrippées. Il baissa les yeux et aperçut deux mains sortant du sol qui lui maintenaient les chevilles. Ce qui se passa ensuite l'effraya, ses pieds commençaient à s'enfoncer dans le sol.

Les mains disparurent dans le sol et Snow se retrouva immobilisé, les jambes ancrées dans le béton. Il perdit l'équilibre se rattrapant au mur. Une main en jaillit et emporta sa main gauche au travers du mur.

Snow poussa un hurlement de rage et d'angoisse face à la situation.

"Je t'avais prévenu mon gars, c'est fini tu es pris." Dit l'homme dans la cage.

"Ta gueule." Lâcha Snow dont la patience était à bout. "Laisse-moi me concentrer et ferme-la!"

"Hahahaha." Rit un homme derrière Snow. "Tu aurais mieux fait de rester sagement sur ton navire petit. J'ai déjà envoyé mes hommes au camp pour tuer ton ami et toutes personnes s'opposant à eux. Hahahaha"

Snow était désespéré, ne pouvant pas bouger et n'ayant qu'une main de libre, il n'avait aucune échappatoire.

----------

"Attention, ils arrivent." Dit Zero. "J'espère que vous êtes prêts, ils sont une bonne vingtaine, nous sommes plus nombreux qu'eux mais ils sont plus forts et je suis blessé. Ça va être chaud ! Mais si vous suivez le plan, nous devrions y arriver."

Les hommes du bidonville se tenaient prêts, fusils et pistolets en mains, Zero leurs avait fait prendre position à des endroits situés dans l'ombre des torches d’où ils possédaient une bonne visibilité sur le terrain.

Les gardes apparurent les uns après les autres et entrèrent dans la zone piégée.

Zero se tenait sur la branche d'un arbre, surplombant le futur champ de bataille. Quand les gardes furent suffisamment avancés dans le piège, Zero se montra et les salua.

"Messieurs, je vous souhaite la bienvenue, vous êtes actuellement dans une zone piégée." Dit-il en souriant, provocateur.

Les gardes commencèrent à s'inquiéter et essayaient de s'écarter afin de sortir de la zone éclairée.

"Non, non, non! Ne bougez pas. Si vous bougez encore, j'ordonne aux hommes armés autour de nous de tirer. Vous avez maintenant deux choix. Le premier lâchez vos armes et quittez l'île. Le deuxième mourir ici et surtout, mourir pour rien. Maintenant, je vous laisse vingt secondes pour vous décider." Continua Zero toujours souriant.

Cinq ou six des gardes lâchèrent leurs armes et s'enfuirent en courant vers le village, les autres se regardèrent, puis reprirent leur formation bien décidés à ne pas céder et à ne pas se laisser humiliés.

Zero prit une profonde inspiration et son visage prit une expression de tristesse. "C'est vous qui nous y obligez." Dit-il avant de sauter de sa branche et de disparaitre hors de leur vue.

Le son d'un tir se fit entendre et une boule de feu s'éleva dans les airs, signal de la libération des enfers. De toutes parts les tirs fusaient sans pour autant faire mouche. Les hommes du bidonville n'étaient pas habitués aux armes à feu et ça se voyait, peu de tirs atteignirent leurs cibles. Zero se mit à arpenter les contours du champ de bataille, afin de tirer sur les tonneaux de poudre disposés dans la zone. Plusieurs explosions réduisirent le nombre d'adversaires et mutilèrent les autres. Quand Zero estima que le plan se déroulait comme il le souhaitait, il ordonna un cessez le feu et reprit sa place sur sa branche.

"Je vous le redemande, lâchez vos armes et partez. Sinon mourrez!"
Les gardes encore capables, prirent la fuite en emportant les blessés. La victoire était acquise et les hommes hurlaient leurs joies à la lune.

Zero regarda la villa que l'on pouvait voir au loin. «Snow j'espère que tu vas bien."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Lun 24 Juin 2013 16:36 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
CHAPITRE 26
La situation était grave, Snow ne pouvait plus bouger et subissait les assauts du maître de la villa. Un homme de petite taille à la tête de fouine et richement vêtu, de grosses bagues en or ornaient ses doigts et une fine dague pendait à sa hanche.

Le maitre s'amusait avec sa proie et Snow commençait à perdre espoir. Le visage ensanglanté et les yeux gonflés, il ne voyait plus son adversaire qui apparaissait et disparaissait dans les murs ou le sol. "Amusons-nous, Nihihi!" S'exclama le maître sortant sa dague, dont la lame était très fine.

Snow toujours aveugle, à cause du gonflement de ses yeux, ne pouvait qu'attendre la mort.

"Tu sembles résigner, as-tu accepté la mort? La tienne et celle de ton ami?" Demanda l'homme aux cheveux rouges, d'une voix étrangement sombre.

"T’as pas mieux à dire? Si t’as rien à proposer, ferme-la!" Dit Snow qui avait oublié son état de désespoir et était passablement énervé de la remarque de cet homme dont il était prisonnier.

"J'peux pas crever ici, merde. Il y a forcément un moyen." Pensa-t-il en se concentrant pour percevoir la présence de son ennemi.

Snow le sentit. Le maître lui tournait autour, s'enfonçant dans le sol, ressortant pour rentrer dans le mur. "Possession de Thor" Fit Snow. Il apposa deux doigts sur sa nuque et s'envoya une décharge pour booster son système nerveux. En faisant cela, une idée lui traversa l'esprit. Une idée quasi impossible. Créer une -onde blanche- à une seule main. Il n'avait jamais essayé auparavant et n'était même pas sûr d'y arriver.

Il fit monter l'intensité électrique dans sa main droite et essaya de rapprocher doucement son pouce et son index, en compressant le flux d'énergie entre ses deux doigts. Le résultat fut un échec. Il réessaya mais en vain.

Puis, il essaya de diverses façons, sans succès. Jusqu'à ce qu'il augmente l'intensité à son maximum dans le bout de ses doigts et claque des doigts. Succès ! Une boule d'énergie blanche, plus petite que celles crées à deux mains, apparut grâce à la friction. Elle flottait au-dessus de la main de Snow.

Snow refit la manipulation une dizaine de fois et fut bientôt entouré de petite -onde blanche- flottant telles des planètes autour d'un soleil.

"Hey! Le gars dans la cellule, c'est toi que Kayla a sauvé?" Demanda rapidement Snow.

L'homme leva la tête et regarda Snow au travers de ses longs cheveux. "En effet."

"Je vais te libérer, sort les autres prisonniers d'ici et ramène-les au village." Dit Snow joignant le geste à la parole. Il envoya tous les petits orbes sur le contour de la porte de la cellule qui céda libérant ainsi son prisonnier. "Maintenant va, je m'occupe du maître."

L'homme se leva et sortit de sa cage. S'arrêta devant Snow et lui dit : "Je m'appelle Zéphïr Ribak... Avant d'accéder à ta requête, je vais te donner un coup de main pour te remercier." Snow sentit un choc près de son bras gauche et sentit sa main reprendre sa liberté. "Pour le reste débrouille- toi." Puis il partit en direction des autres cellules, il récupéra les clefs sur le corps d'un des gardes et libéra les prisonniers.

Le maître, qui jusque-là, n'avait fait que regarder, attaqua les prisonniers. Il allait frapper, quand une petite boule d'énergie explosa devant lui, le stoppant dans son assaut. Il s'écarta rapidement et se retourna vers Snow, le visage empli de colère.

"J'en ai pas fini avec toi, connard!" Fit Snow un sourire aux lèvres.

Le maître ne se contenait plus, il disparut de nouveau dans le sol. Snow claqua des doigts à de nombreuses reprises et se libéra les jambes en envoyant les orbes d'énergies exploser le sol autour de lui.

Enfin libéré, il se concentra pour ressentir la présence de son ennemi et prit sa forme embrasée. Il esquiva une attaque de dague venue du sol et envoya un violent coup de talon dans le sol. "Pas sismique" Dit-il en frappant le sol qui se fissura et vola en éclats autour de lui. Mais le maître avait encore disparu.

Snow esquiva plusieurs attaques et frappa le sol et les murs en plusieurs endroits dans l'espoir d'atteindre l'homme. Au bout d'un moment, il sentit que les prisonniers avaient atteint l'extérieur de la villa. Il ne restait plus que l'homme aux cheveux de sang, qui semblait chercher quelque chose dans les étages et le maître toujours en mouvement dans les murs et le sol.

"Maître de la villa, je ne connais pas ton nom et sincèrement je m'en fous, mais maintenant que les prisonniers ne sont plus ici? Je ne vais pas me retenir pour vous réduire en cendre toi et ta villa." Prévint Snow.

Il commença son œuvre de destruction, frappant frénétiquement les murs, envoyant des lames de vent tranchantes vers le plafond. Il commença sa remonté vers l'entrée de la villa, lentement il avançait utilisant le -pas sismique- faisant voler le sol en éclats. Snow ne s'arrêterait que lorsque la bâtisse et son maître ne seraient plus que cendre.

Le maître tenta de l'arrêter et lui planta sa dague dans l'épaule. Snow se retourna et lui infligea un revers de main embrasé qui l'envoya traverser plusieurs murs.

Quand Snow eut terminé de détruire la villa, il se retrouva devant les prisonniers et Zephïr, qui le regardèrent s'effondrer de fatigue, la dague encore plantée dans l'épaule. Zéphïr la lui enleva, déchira un morceau de son t-shirt et fit les premiers soins comme il le pouvait, sans matériel. Puis il mit Snow sur son épaule.

"Nous devons nous dépêcher de retourner au village, il faut le soigner et s'assurer de la sécurité des autres." Dit Zéphïr aux femmes, en ouvrant la marche.

Ils marchèrent en direction du bidonville, et se retrouvèrent nez à nez avec les gardes qui s'étaient échappés du bidonville. Les deux groupes se stoppèrent et s'observèrent. Zéphïr posa délicatement Snow au sol et prit un long sabre rouge tenu par l'une des femmes.

Le sabre était deux fois plus long qu'un sabre ordinaire, le manche et la lame étaient rouge comme les cheveux de l'homme. Il le dégaina dans un grand mouvement rotatif du corps et attaqua sans pitié les gardes indemnes ou blessés. Il ne fallut pas plus de quelques instants pour que les gardes soient au sol, de profondes entailles parcourant leurs corps.

Il rengaina sa lame et la remit dans son fourreau. "Les ordures ont été nettoyées, reprenons notre route." Dit-il en tendant son sabre vers la jeune femme, qui le lui avait donné. "Prend en soin." La jeune femme le prit en acquiesçant de la tête, elle serra le sabre fortement contre elle, comme si sa vie en dépendait.

Zéphïr reprit son fardeau et ils reprirent leur chemin. Quand ils arrivèrent, le jour se levait. Les hommes du bidonville fêtaient leur victoire tandis que Zero montait la garde sur sa branche. A leur approche, il vint à leur rencontre et aida Zéphïr à amener Snow dans une petite tente montée un peu plus tôt.

"Il faut appeler un médecin vite." Paniqua Zero en voyant l'état de son ami.

L'homme aux cheveux rouges lui posa la main sur l'épaule et l'écarta. "Laisse-moi faire." Il prit un couteau et s'entailla l'avant-bras. Le sang coula immédiatement de la plaie. Zéphïr le laissa couler un moment et leva les bras. Le sang, qui coulait, commença à se mouvoir au rythme des gestes de l'homme. Zero regardait la scène avec fascination et terreur.

"J'ai mangé le fruit du sang, je peux contrôler mon sang et cela me permet, entre autres, de pouvoir soigner les autres. Accessoirement, je suis chirurgien."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 29 Juin 2013 14:41 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 27

Snow avait perdu beaucoup de sang. La lacération sur son épaule avait endommagé les nerfs et les muscles de son épaule. Si elle était mal soignée, Snow ne pourrait plus utiliser son bras comme avant. Il serait limité dans ses mouvements.

Tandis que Zéphïr était penché sur Snow, il manipula son sang et l'envoya dans la plaie du blessé. L'afflux sanguin rendit des couleurs au patient.

"Bien je viens de lui injecter du sang fort en oxygène et en endorphine. Cowboy! Va chercher Kayla et demande-lui de m'amener le sac qui était avec moi quand elle m’a trouvé." Demanda-t-il sans même le regarder.

Zero ne bougea pas, toujours fasciné par le pouvoir de Zéphïr. Le Sang avait cessé de couler de l'avant-bras du chirurgien et la plaie se refermait. Snow, lui aussi avait arrêté de saigner. La plaie était grande ouverte et Zéphïr l'observait, n'hésitant pas à plonger ses doigts dedans, pour évaluer les dégâts produits par la lame.

"Heu?... Tu es toujours là?" L'interrompit le chirurgien aux cheveux rouges.

Zero eu un mouvement de recul en sortant de sa contemplation. "Ou... Oui!" Balbutia-t-il.

"Pourquoi es-tu encore là, alors que je t'ai demandé quelque chose? Réagi mec, tu veux qu'il crève?" Fit Zéphïr sur un ton très calme.

L'homme aux pistolets ne répondit pas et sortit de la tente à la recherche de Kayla et du sac.

Zéphïr était maintenant seul avec Snow devant lui. Il tendit sa main droite paume en l'air et une petite quantité de sang sortit de la blessure de son patient, pour prendre la forme d'un scalpel rouge, qui se posa dans sa main.

Il l'empoigna et confectionna différents objets de chirurgie. Il prit un bac d'eau chaude dans un coin de la tente et commença à nettoyer la plaie. Une fois terminé, il attacha ses cheveux en queue de cheval, montrant un visage finement dessiné aux yeux vairons rouge et vert.

La concentration se lisait sur le visage du chirurgien, qui entama son travail de réparation. Zero entra au même moment et posa le sac à côté de Zéphïr.

"Dans le sac, tu trouveras une petite bobine de fil chirurgical. Sort-le et coupe m'en plusieurs bouts d'une dizaine de centimètres." Dit l'homme que Zero avait peine à reconnaître, les cheveux tirés en arrière.

Zero s'exécuta sans rien dire et observa le chirurgien travailler avec une précision et une rapidité qui l'impressionnèrent. Zéphïr rattachait nerfs et muscles les uns après les autres, sans s'arrêter pendant près d'une heure et demi. Quand l'opération fut terminée, il ne restait qu'une fine cicatrice rattachée par des points de suture.

L'homme se leva et sortit se laver les mains et le visage, puis détacha ses cheveux qui revinrent se placer devant son visage.

Zero sortit à son tour et le remercia.

"Il m’a sorti de ma cage et a protégé ceux qui m'ont soigné quand je me suis échoué sur leur plage." Fit Zéphïr toujours d'un flegme exemplaire. "Il n'y a donc pas de souci."

Zero sourit, "Quand est-ce que Snow sera sur pied??"

"Il a encore de la fièvre, mais il devrait se réveiller d'ici un jour ou deux. Je vais lui faire un atèle afin de lui immobiliser le bras et l'épaule. Il va devoir rester tranquille au moins trois semaines et se ménager. Pas de combat, s'il ne veut pas perdre l'usage de son bras." Précisa le chirurgien en s'en allant.

Zero retourna auprès de Snow et resta à son chevet un moment, s'assurant que son ami allait bien. La fête battait son plein à l'extérieur de la tente. Il alla se joindre à la fête. Un immense feu de camp se dressait au bord de la plage, des tables étaient disposées autour. Les habitants étaient allés récupérer les réserves de nourriture dans les décombres de la villa.

Tous buvaient et mangeaient, la joie se lisait sur leurs visages. Certains pleuraient tout en riant. D'autres dansaient. L'euphorie ambiante gagna Zero qui se joignit à la fête. Zéphïr était assis à une table et buvait de longues gorgées de rhum tout en écoutant Kayla qui lui parlait avec de grand geste et un magnifique sourire.

Snow resta inconscient trois jours durant. Quand il se réveilla, un plateau de nourriture et un verre de rhum étaient posés sur une petite table à côté de son lit de camp. Il avait tellement faim qu'il engloutit, en un rien de temps, le contenu du plateau.

Il sortit se dégourdir les jambes et se laver. Dehors, le bidonville était en pleine effervescence, Zero et Zéphïr aidaient les habitants à bâtir un nouveau village. La structure des bâtiments était déjà montée grâce à la dextérité de Zero. La bonne humeur régnait et le travail avançait rapidement.

Lorsque Zero vit Snow, il vint le rejoindre et lui demanda comment il allait. Tous deux discutèrent un long moment et se racontèrent leurs aventures. Zero raconta la fête et la reconstruction du village. Il lui signala les conseils de Zéphïr quant à sa guérison et qu'il était privé de combat pour trois semaines.

Snow alla remercier Zéphïr. "Je te remercie de m'avoir soigné et de m'avoir aidé dans la villa."

"Tu n'as pas à me remercier, je ne peux pas laisser quelqu'un de blessé sans soins." Dit Zéphïr en continuant son travail de construction. Il avait échangé ses vêtements usés et déchirés contre des habits neufs trouvés dans les décombres de la villa. Un pantalon de cuir noir, une chemise à manche longue rouge et un long manteau de cuir rouge sang de la même couleur que ses cheveux.

"Que comptes-tu faire maintenant? Tu vas rester ici??" Demanda Snow, non sans arrière-pensée.

Zéphïr, toujours sans le regarder lui répondit : "Je ne sais pas encore, je pense plutôt continuer mon voyage."

"Ton voyage?" Demanda Snow intrigué.

Zéphïr réfléchit quelques instants hésitant à répondre. "Connais-tu la légende de l'yggdrasil?"

Snow serra les dents, ce dont parlait Zéphïr lui rappelait de mauvais souvenir. "Oui j'en ai vaguement entendu parler."

"L'arbre monde possèderait des graines au pouvoir immense, on dit qu'elles se changent en pierre au premier contact d'une personne et cette pierre aurait le pouvoir de réaliser le souhait de cette personne." Conta Zéphïr. "Je parcours les mers à la recherche d'informations sur son emplacement."

"Que feras-tu quand tu le trouveras?" Questionna Snow qui prenait goût à cette histoire.

Zéphïr le regarda fixement. "Si ce que les légendes racontent est vrais je prendrai une graine et souhaiterais pouvoir guérir toutes blessures et maladies existantes."

Snow était émerveillé par l'objectif du chirurgien.

"Dans ce cas, vient donc avec nous. Tu es fort et tu possèdes des capacités qui nous seraient vraiment utiles." Proposa Snow, le regard montrant qu'il n'accepterait aucun refus.

Zéphïr s'arrêta et regarda Snow derrière ses cheveux. Snow n'attendit pas d'avoir de réponse et lui expliqua de long en large et en travers, ses projets et le but de son voyage.

Quand il eut terminé, Zero les avaient rejoint et avait écouté Snow raconter le but de son voyage, son rêve. "Alors? Quand dis-tu? Vas-tu te joindre à nous?" Demanda Snow toujours aussi sérieux.

"Hahahaha. Ça me semble très intéressant, j'accepte."


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Ven 5 Juil 2013 18:56 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 28

La construction du nouveau village avançait bien. Chaque habitant avait maintenant un toit au-dessus de sa tête. De jolies petites maisons robustes aux toits d'ardoises noires, contrastant avec la luxuriance de l'île. Un grand bâtiment attendait d'être terminé, il ferait office de mairie, d'école et de lieux de réunion pour les villageois.

Zero travaillait dur pour aider les villageois au mieux. Tandis que les hommes du village finissaient de construire un petit port en bois, il s'attelait à la confection de petites embarcations de pêche. Les femmes et les enfants eux, vaquaient à leurs occupations et aménageaient les habitations.

Snow sous la surveillance de Zéphïr, s'occupait de l'approvisionnement en nourriture en chassant dans les bois et sur les flancs du volcan. L'île regorgeait de gibier et d'animaux qui permettaient de nourrir tout le village et plus encore.

Ces sorties en forêt, permettait aussi à Snow et Zéphïr de mieux se connaitre.

Les trois membres d'équipages avaient décidé de reprendre leur voyage lorsque les travaux seraient suffisamment avancés pour laisser le reste aux habitants. Cela faisait maintenant une semaine que Zéphïr avait accepté de rejoindre l'équipage, il avait profité de ce temps pour s'installer sur le navire et d’aménager un petit cabinet médical. Le -Phénix- avait été amarré à un des pontons terminé du petit port et Zéphïr soignait régulièrement les petits bobos des travailleurs, dans son cabinet.

Snow lui, ne pouvait pas beaucoup aider de par sa blessure. Dès qu'il voulait aider, Zéphïr ou Zero l'arrêtait à grand coup de poing sur la tête. Il se retrouvait réduit à jouer avec les enfants lorsqu'il ne chassait pas. Il allait souvent se promener et explorer un peu l'île.

Lors d'une de ses promenades, il sauva un petit furet blanc, aux pattes noires, encerclé par trois loups. Après les avoir fait fuirent sans difficultés, il vit le petit furet s'enfuir en traversant les arbres, comme le faisait le maître de la villa. Ne comprenant pas comment le petit animal pouvait avoir le même pouvoir, il se lança à sa poursuite. Ce jeu de cache-cache dura deux jours avant que l'animal n'accepte la présence du jeune Capitaine. Ils s’observèrent l'un l'autre, se jaugeant, communiquant par regard.

Après ce premier contact, Snow repartit en direction du village, laissant derrière lui le petit furet. Le soir le Capitaine sentit rôder, autour du village, son petit ami à quatre pattes. Il sortit du village pour rejoindre l'animal. Quand il le trouva, le petit furet se faisait tout petit, fondu dans la pénombre du crépuscule. Snow sortit un petit morceau de viande fumée, il en prit un morceau et envoya le reste dans l'espace entre le furet et lui. La petite bête sortit timidement de sa tanière et s'avança en direction de la nourriture, qu'elle engloutit rapidement. Quand le furet eut fini, Snow sortit un deuxième morceau de viande et le mit au creux de sa main, qu'il posa au sol. L'animal se laissa tenter et commença à manger dans la main du Capitaine. Lorsque Snow essaya de le caresser, le petit furet se laissa faire.

Snow se leva et repartit en direction du navire, le petit animal sur ses talons. Depuis lors, le furet et Snow devinrent inséparables. Zéphïr expliqua à Snow et Zero la raison du pouvoir de l'animal.

"Lorsqu'un possesseur de Fruit du Démon meurt, le Démon s'échappe du corps et se réfugie dans le fruit le plus proche du corps, créant un nouveau Fruit du Démon. Il suffit alors de manger le fruit pour obtenir les pouvoirs du démon. En l'occurrence, cette petite bête a mangé le fruit de l'intangibilité, possédé avant ton passage par le maître de la villa." Expliqua Zéphïr à ses compagnons.

"C'est donc ainsi que fonctionnent les fruits... Mais d'où viennent-il?" Demanda Zero intéressé, un vague sourire niais sur le visage.

"C'est un mystère. Ou du moins je n'ai jamais entendu parler de leur origine." Fit Zéphïr un peu dans ses pensées.

Snow lui s'amusait avec son furet, quand une question, qui lui sembla existentielle le stoppa. "Zéphïr! Le furet, c'est un mâle où une femelle?"

Après auscultation, Zéphïr était catégorique. "C'est une fille, félicitation!" Lança-t-il d'une voix nonchalante. Zero explosa de rire à cette réplique. Et Snow regarda la furette posée sur son épaule.

"Bien, je vais t'appeler -Freya-. Qu'est-ce que tu en penses?" Dit-il à l'adresse du petit animal, qui le regardait de ses petits yeux pétillants de malice et d'intelligence.

La furette frotta sa truffe sur la joue de Snow, qui le prit comme un signe qu'elle acceptait ce nom.

La semaine s'écoula donc tranquillement, et le jour du départ arriva. Le navire était prêt, des réserves de nourriture et de rhum, avaient été chargées. Et le drapeau était hissé. Le drapeau représentait un phénix aux ailes déployées avec sur le torse, l'emblème brodé sur l'écharpe de Snow, un éclair entouré de deux cercles, le tout sur fond rouge.

Le symbole du drapeau était également inscrit sur les voiles du -Phénix-. Le navire qui enfin possédait une identité avait fière allure et était fin prêt à lever l'ancre.

Les villageois, hommes, femmes et enfants, étaient présents sur le quai et souhaitaient bon voyage au petit groupe de jeunes gens qui les a sauvés. Le navire leva l'ancre et s'éloigna vers l'horizon embrumé entourant l'île. Sous le regard des villageois, le -Phénix- et ses hommes disparurent dans le brouillard.

Le chemin vers Valhams était tracé et seule une petite semaine de navigation séparait Snow de sa terre natale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 13 Juil 2013 18:10 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 29

Une semaine passa sans que rien ne trouble le voyage. Zero maintenait le cap et s'occupait du -Phénix-. Zéphir passait le plus clair de son temps dans ses quartiers, quand il n'aidait pas au manœuvre du navire et Snow observait l'horizon à la proue du bateau tandis que Freya courait sur ses courtes pattes au travers des murs et planchers, surprenant parfois l'un ou l'autre des occupants.

Le temps s'écoulait tranquillement, quand soudain une tâche apparut à l'horizon. Snow la distinguait à peine, mais le sentait, son île était en vue.
"Zero! Terre droit devant!" cria-t-il, un grand sourire aux lèvres.

L'intéressé regarda Snow, puis le point grandissant au loin. Freya, attirée par le cri de son maître, traversa le pont d'un bond prodigieux de plusieurs mètres de hauteur et atterrit directement sur les épaules de Snow. Zéphïr sortit de son cabinet quelques instants plus tard pour assister à ce qui provoquait toute cette agitation.

Petit à petit, alors que le navire se rapprochait doucement et régulièrement, Snow vit apparaitre les falaises abruptes de Valhams, falaises qui avaient protégé son peuple des intempéries de la mer. Il distingua le détroit qui les conduirait au cœur de l'île.

Les souvenirs des temps heureux sur l'île l'envahirent. L'amour de sa mère, les enseignements de son père, l'exemplarité de Kyle, les doux réveils de sa sœur et les facéties de Jack, ses escapades dans le village et les visages chaleureux des villageois. Des souvenirs heureux qui lui manquaient.

Puis, alors que le -Phénix- passait le détroit laissant percevoir les vestiges des statues majestueuses qui ornaient autrefois ses flancs, les souvenirs douloureux ressurgirent. Les idées noires emplirent son esprit.

Freya le ramena de ses sombres pensées en lui mordillant légèrement l'oreille. Zero et Zéphïr s'affairaient à la manœuvre d'amarrage. Ils rangèrent les voiles et lâchèrent l'ancre qui s'enfonça dans les eaux sombres de la baie. Zero mit le canot à l'eau, tandis que le chirurgien allait prendre son sac et son épée. Le Capitaine, lui, observait la plage et l'emplacement où se trouvait jadis son village. Il ne pouvait rien distinguer d'autre que la neige et la végétation qui avaient repris leurs droits.

Quand ils atteignirent la rive, Zero et Zéphïr commencèrent à monter le camp tandis que Snow arpentait le centre de son village, cherchant à s'orienter vers les lieux de son enfance.

Il finit par trouver sa maison où seule restait d'elle, sortant du sol, une cheminée à moitié détruite. Snow ferma les yeux et revit l'intérieur de la maison de son enfance. Freya s'échappa de l'épaule du Capitaine et se mit à renifler en tous sens, puis s'éloigna hors de portée de Snow.

Le jeune Capitaine dénicha quelques objets ayant appartenus à sa famille et tomba sur le coffret de métal où la famille rangeait les bijoux.

Il prit les affaires et rejoignit ses compagnons. Zero préparait un repas chaud pendant que Zéphïr dégageait la neige dans le périmètre du camp. Deux tentes avaient été montées, la première grande et spacieuse, servait de salle commune et de cuisine alors que la deuxième, plus petite était leur chambre.

"As-tu trouvé ce que tu cherchais?" Demanda Zero, lui souriant amicalement.

Snow lui rendit son sourire. "En partie, mais toi dis-moi, as-tu enfin appris à cuisiner ou va-t-on encore manger la même tambouille que d'habitude?" Dit-il en se moquant de son ami.

"Moque toi, mais sans moi, on mourrait de faim." Grogna le cuistot improvisé.

Zéphïr les rejoignit et dit en s'asseyant à la table. "Demain nous t'aiderons dans ta recherche. Comme ça, on pourra partir plus rapidement de cet endroit froid et lugubre."

"Ouais, tu as raison. Si on s'y met tous les trois, on pourra trouver plus de choses et plus vite. Même si les corps ont disparu, je veux rassembler un maximum d'objets et leur faire des funérailles traditionnelles." Dit Snow en remerciant le chirurgien.

Ils prirent leurs repas et discutèrent avant d'aller se coucher bien au chaud dans les draps.

Snow fut réveillé en sursaut par Freya couverte de neige qui vint s'engouffrer dans les couvertures. Il se leva et commença à préparer le petit déjeuner pour lui et ses amis. Il venait de l'entamer quand Zero et Zéphïr se levèrent et prirent place à la table. Tous trois mangèrent en silence et se préparèrent pour leur journée, à déambuler dans le froid et la neige.

Les recherches avançaient bien, même Freya la furette mettait la main à la patte et ramenait de temps en temps un bijou ou une photo que le temps avait épargnée. Ils finirent de fouiller le village en fin d'après-midi et avaient rassemblé une bonne quantité d'objets de la vie courante, des bijoux et des photos. Snow entreprit la confection d'un autel de bois sec qu'il recouvrit d'une peau de loup.

Il disposa un à un les précieux souvenirs des habitants du -Soupir- en psalmodiant les quelques incantations du rite funéraire dont il arrivait encore à se souvenir. Enfin quand le rite fut terminé, il rejoignit Zero et Zéphïr qui l'observaient à quelques mètres de l'autel. Le Second tendit à Snow une torche, qu'il saisit et fit le tour de l'autel en embrasant le pied de l'autel de bois.

Le feu prit et dans une épaisse fumée emporta les souvenirs du village vers le ciel. Les trois compagnons restèrent silencieux un long moment, puis retournèrent au camp.

Snow racontait des histoires de son village, tandis que Zero l'écoutait en nettoyant ses armes et que Zéphïr préparait le repas, Freya, elle, parcourait les alentours du camp à la recherche de petites proies qu'elle pourrait avaler avant le repas.

La petite furette sentit tout à coup un danger descendre des montagnes. Elle observa craintive, mais ne vit rien d'autre que le mouvement des arbres et les tourbillons de neige battus par le vent. Bien qu'elle ne vit rien de suspect, cette sensation de danger était toujours présente et Freya préféra retourner se mettre au chaud dans les bras de son Maître.

Durant la nuit, Freya ne parvint pas à se calmer et des frissons parcoururent son petit corps. Snow était inquiet, qu'est ce qui pouvait la mettre dans cet état? Il s'apprêtait à réveiller Zéphïr quand un frisson le parcourut. Quelqu'un rôdait autour du camp, imperceptible et silencieux, mais Snow le sentait, ils n'étaient pas seul sur l'île.

Il se dirigea vers l'entrée de la tente pour débusquer et affronter si nécessaire l'intrus. Arrivé devant l'entrée, une main l'arrêta. Zero lui avait attrapé vigoureusement le poignet, et lui fit signe de s'écarter. Zéphïr était lui aussi levé et tenait fermement son long sabre rouge à la main prêt à dégainer à tout instant.

Zero attacha sa ceinture, qui portait ses pistolets en silence et suivi du chirurgien, ils sortirent. Le temps n'était pas clément, il faisait nuit et la neige tombait à gros flocons portés par de puissantes rafales de vent. Il était difficile de distinguer quoi que ce soit à plus d'un mètre devant eux.

Les deux hommes firent le tour du camp sans rien trouver, Snow les rejoignit quand un puissant hurlement de bête trancha la tempête. Le hurlement était proche, soudain Snow sentit une présence derrière lui, mais trop tard. Un choc violent le propulsa dans la neige à plusieurs mètres du point d'impact. Sonné pas la violence du coup, il prit du temps à reprendre ses esprits et à se retourner vers ses compagnons.

Tous deux étaient aux prises avec ce qui semblait être un animal gigantesque. La taille d'un ours, l'apparence d'un loup, il possédait trois queues qui battaient follement l'air produisant des tourbillons de neige et empêchaient nos amis de bien distinguer l'adversaire. Malgré son imposante taille, l'animal était très rapide et tournait rapidement autour du Second et du Chirurgien en lançant de violentes attaques, qu'ils arrivaient à parer avec peine.

Snow se leva et s'apprêta à se lancer à leur aide. "Reste où tu es! Tu n'es pas en état de te battre, laisse nous nous charger de ça." Firent d'une même voix ses deux compagnons.

Snow voulut répliquer, mais le regard de ses amis ne le lui permit pas. Il ne pouvait que se contenter d'observer le combat en espérant qu'aucun d'eux ne meurt ou ne soit grièvement blessé.

----------

Zero et Zéphïr étaient regroupés dos à dos au centre du cercle que la créature arpentait. Tous deux savaient ce qu'ils devaient faire et sans un mot, ils se séparèrent.

Zero rejoignit rapidement un point en hauteur tandis que son coéquipier fonçait sur la bête afin d'attirer son attention. Le chirurgien esquiva deux attaques de pattes successives d'un mouvement de rotation du corps et taillada les pattes avant du loup géant. "Rosace sanglante" Murmura-t-il, en se collant au corps du loup, le sabre contre l'abdomen de la bête. Une pluie de sang jaillit des membres blessés du monstre. Zéphïr s'apprêtait à trancher l'abdomen de l'animal quand dans un hurlement puissant, le loup l'éjecta d'un coup de pattes ensanglantées. Visiblement l'attaque du chirurgien n'avait pas eu l'effet escompté.

Zero venait d'arriver sur une position élevée, quand il vit son ami recevoir le coup et être projeté plus loin dans la neige. Le loup se jeta à la poursuite de Zéphïr qui n'était pas encore remis du choc. Le pistolero, armes en main, tira plusieurs salves de feu attirant ainsi sur lui l'attention de la créature. La boule de feu éclairait mieux la scène à présent et il fut choqué par la vision du monstre. Un loup géant sans poils, à trois queux, une corne sur la tête telle une licorne et deux canines imposantes descendaient de sa bouche faisant dans les quarante centimètres de long.

Il reprit rapidement ses esprits alors que la bête courait à sa rencontre. Il tira deux bulles d'eau à haute pression qui se cristallisèrent en glace sous l'effet du froid. Les deux morceaux de glace se figèrent dans le monstre stoppant un instant sa charge. Zero chargea à son tour en tirant rafales d'eau sur rafales d'eau, qui changées en glace, se figèrent les unes après les autres dans le corps puissant du loup qui ne pouvait plus avancer. Zéphïr apparut alors derrière le monstre et le trancha violement, faisant de profonde entaille dans le dos et sectionnant une des queux au passage.

Alors que Zero continuait ses tirs, Zéphïr rengaina son sabre et commença à manipuler son sang, le mélangeant petit à petit au sang du monstre. Quand suffisamment de sang fut mélangé dans le corps de la bête, il changea le fer contenu dans le sang en milliers d'aiguilles, qu'il attira d'un coup hors du corps du loup.

La bête ainsi perforée de l'intérieur et de l'extérieur mourut en se vidant de son sang.

----------

"Zéphïr, tu vas bien?" Demanda Zero en accourant auprès de son ami qui était pris de vertiges et était devenu tout pâle derrière ses longs cheveux.

"J'ai utilisé trop de sang... Vais devoir me reposer un peu." Répondit-il en s'évanouissant.

Snow vint aider Zero à ramener leur médecin sous la tente, ils le réveillèrent pour l'obliger à boire un peu de bouillon, et le mirent au lit. Freya, qui était restée dans la tente tout ce temps, se blottit contre lui.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Ven 19 Juil 2013 22:06 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Toujours pas de commentaire :pappugdeprime: Bonne lecture tout de même.

Chapitre 30

Snow et Zéphïr laissèrent leur compagnon se reposer. Ils allumèrent un grand feu avant de retourner chercher la dépouille du monstre. Après l'avoir ramené près du feu ils purent l'examiner plus en détail.

"Snow, c'est quoi ce monstre?" Demanda Zero son pistolet à la main, pas très rassuré.

L'intéressé était agenouillé et regardait de près le cadavre. "Sérieusement? J'en sais foutre rien... En le voyant, je pense directement aux vieilles histoires de l'île. Pendant plusieurs siècles, les guerriers de mon peuple auraient combattus de gigantesques monstres. La description des monstres concorde, mais l'histoire disait qu'ils furent repoussés dans les profondeurs des montagnes. L'entrée fut scellée et le temple de Thor construit dessus." Dit-il sans le regarder. "Je n'ai jamais cru ces histoires, mais il semble y avoir du vrai dedans, sinon comment expliquer cette chose?"

Zero réfléchissait rapidement à un plan, puis continua. "Nous devons rester sur nos gardes ce soir, il se peut que ce monstre ne soit pas seul. Demain nous retournerons au navire où nous attendrons le rétablissement de Zéphïr et de ton bras. Quand vous serez sur pied tous les deux, nous irons voir ce temple.

Snow ne répondit pas continuant de regarder la carcasse du monstre. Puis tous deux montèrent la garde jusqu'au matin et regagnèrent le navire.

Zéphïr mit deux jours avant de retrouver la forme, il examina Snow qui perdait patience bloqué sur le navire alors que son île natale était envahie par de monstrueuses créatures sorties du fond des temps.

"Encore quelques jours et ce qui reste de l'inflammation aura disparu et tu pourras utiliser ton bras comme bon te semble, prend ton mal en patience." Lui dit-il en soupirant.

Snow écouta son médecin et attendit non sans râler et s'énerver. Il passait ses journées au poste de vigie, en équilibre sur son index comme durant son entraînement sur le -Légionnaire-. Durant les nuits les plus calmes nos trois amis pouvaient apercevoir de la lumière en provenance du fond de la forêt de pin en direction de la maison de Carletti.

Quand enfin Zéphïr annonça la fin des soins de Snow, ils eurent du mal à retenir leur jeune Capitaine, qui s'apprêtait à sauter directement sur la rive en -Geppo-. Ils firent leurs préparatifs et prirent le canot pour rejoindre la rive en direction de la forêt de pin.

Zero avait prévu le plan à suivre, ils iraient en premier lieu au repaire de Carletti pour trouver la source de la lumière. Ensuite ils prendraient la direction du temple afin de découvrir l'origine des créatures.

Ils traversèrent la forêt de pin sans croiser de créature. Snow avait hâte de les combattre. Arrivé devant la maison détruite de Anto Carletti, Snow s'aperçut que l'entrée du labyrinthe avait été fermée par une porte de bois et de métal. De nombreuses empreintes de pas jonchaient le sol alentour.

"Ce n'est pas normal." Signala Snow à ses compagnons. La tension montait, tous trois étaient prêts au combat. Snow se concentra mais ne sentit aucune présence humaine autour d'eux. "Nous devons entrer la dedans." Ordonna-t-il.

Zero sortit l'un de ses pistolets et enclencha le mode -feu-. Il tira une boule de feu sur la porte qui vola en éclats. Ils s'engouffrèrent dans le labyrinthe et arpentèrent les boyaux de la montagne. Snow se souvenait en partie du chemin emprunté plusieurs années auparavant, ce qui ne les empêcha pas de se perdre à deux reprises, avant de trouver enfin la caverne de Carletti.

Ils débouchèrent dans la caverne remplie de lumière. Snow vit tout de suite un certain changement. Un petit bateau à aube était amarré au ponton. Et là, s'arrêtaient les points communs avec ses souvenirs de l'endroit. Toute la caverne avait été réaménagée de façon à pouvoir y vivre. Une cuisine, des espaces compartimentés que Snow identifia comme des chambres, un salon et une cheminée allumée. De nombreuses petites torches étaient réparties sur les murs et les grandes armoires de Carletti semblaient avoir disparues, laissant place à trois petites armoires plus petites et trois commodes.

Dans ce lieu, que Snow reconnut à peine, se trouvait trois hommes, l'un était occupé dans la cuisine sifflotant joyeusement avec un tablier à la taille, le deuxième était assis dans le salon devant la cheminée et examinait ce qui ressemblait à une carte, devant lui se trouvait une table basse en bois remplie de papiers et de livres, le troisième quant à lui bricolait sur le bateau à aube quand il vit Snow et son compagnon entrer.

"Tim, Jow, attention des intrus sont là!" Cria-t-il en sautant du bateau, une lance dans les mains.

Les deux autres entendant leur camarade se précipitèrent vers lui, le cuistot avait un couteau de cuisine dans chaque main et semblait avoir un peu de mal à suivre une ligne droite. L'homme qui était assis dans le salon, arriva d'un pas vif et assuré un masque ovale rouge barré d'une bande bleu, cachait son visage et deux poings américain ornaient ses poings.

Le troisième avec sa coupe iroquois, les attendait en position d'attaque, la lance pointée vers Snow. Le trio insolite présent devant Snow le fit sourire. En effet outre le fait que le cuistot était complètement ivre et n'arrivait pas à aligner deux pas sans manquer de tomber, lui et l'homme hystérique tenant la lance avaient un visage identique.

"Qui êtes-vous?" Demanda calmement l'homme masqué, les bras croisés.

"Ouais, vous êtes qui d’abord pour rentrer chez les gens comme ça? J'vais vous embrocher moi!" Dit le lancier en faisant un pas en avant et essayant de se montrer menaçant.

"Hic, z'ont l'air zimpa zeux là, hic." Fit le cuistot en titubant, puis préférant s'assoir au sol.

Nos trois amis ne savaient pas comment réagir, attaquer, parler ou rire? Snow se décida tandis qu'il sentit Zero reculer en se retenant de rire. Visiblement la situation était des plus bizarres.

"Je suis Snow Frost, et eux ce sont mes compagnons Zero Reïh et Zéphïr Ribak et vous, pourrais-je savoir qui vous êtes messieurs? Et pourquoi vous êtes sur cette île?" Lança Snow un peu désappointé par la situation qu'il ne savait pas comment gérer et qui pouvait déraper à tout moment.

"Ça vous regarde pas bande de crétins, rentrez chez vous!" Lâcha l'homme à la lance en faisant un pas de plus.

"Tim, ça suffit calme toi! Ils n'ont pour le moment pas l'air agressif." Stoppa l'homme au masque.

"Hic, z'est vrai, z'ont pô l'air d'mauvais gars, hic." Renchérit le cuistot calmant le lancier.

"Nous sommes frères, les triplés Woolh. Je suis Cloud, le petit nerveux c'est Tim et lui c'est Jow. Nous sommes arrivés ici il y a quelques mois maintenant à la recherche d'un trésor, malheureusement en creusant à l'endroit indiqué par la carte, des monstres gigantesques sont sortis du trou. On a réussi à se réfugier ici et depuis, on se prépare pour y retourner. Et vous?" Répondit l'homme au masque, Cloud.

Snow expliqua donc leur situation. Et petit à petit la tension entre les deux groupes se dissipa. Cloud leur montra la fameuse carte qui les avait conduits sur l'île. Zero se laissa guider par Tim sur le bateau à aube. Zéphïr était assis dans le petit salon avec son capitaine et Cloud l'homme masqué. Jow toujours aussi ivre était retourné à ses fourneaux d'où se dégageait une délicieuse odeur.

"Hic, z'me demande bien comment ils zont entré izi, hic." Fit Jow pour lui-même.

Cette simple phrase fit tilt dans l'esprit de Cloud. Il attrapa Snow violemment. Zéphïr dégaina rapidement son sabre et posa sa lame sur la gorge de l'homme au masque sans dire un mot.

"Putain vous êtes rentré comment? La porte était fermée à clef." Cria-t-il sans se soucier de la menace du sabre.

Son cri attira l'attention de tous et tous se rassemblèrent dans le salon en courant.

"On a éclaté la porte, on ne savait pas ce qui nous attendait derrière." Dit Snow qui commençait à s'énerver, que Cloud ne relâche pas sa prise.

Cloud relâcha sa prise et donna des ordres à ses frères. "Tim, Jow allez bloquer l'entrée de la caverne, VITE!!!!"

Les deux s'exécutèrent et foncèrent vers l'entrée, puis s'arrêtèrent à mi-chemin en entendant des grognements en provenance du labyrinthe.

"Cloud, c'est trop tard!" Firent-ils en cœur, revenant en courant vers le groupe resté au salon. Derrière eux, les uns après les autres cinq monstres entrèrent dans la caverne.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Jeu 29 Aoû 2013 14:49 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 31

Les cinq créatures étaient face aux six hommes et à la furette.

"Merde, les Vargens sont arrivés jusqu'ici." Fit Snow, se préparant au combat. Il sourit en se couvrant d'éclair.

"Raaaah, j'le sens mal ça! On a galéré pour en gérer un seul l'autre fois alors que l'on était deux et en voilà cinq... raaaah." Râla Zero en sortant ses pistolets et prenant du recul par rapport à ses compagnons.

Zéphïr ne dit pas un mot, il dégaina son sabre calmement et prit une posture de combat.

Les triplés Woolh, qui pensaient s'enfuir, les regardèrent la bouche grande ouverte de stupéfaction, comprenant que les hommes du -Phénix- voulaient combattre les monstres. Ils hésitèrent, puis durent se résigner au combat. Deux des Vargens étaient sortis du groupe des monstres et s'étaient attaqués au bateau qui commençait à sombrer dans les eaux sombres de la caverne.

Tous se mirent en position de combat, certains plus motivés que d'autres.

----------

Snow ne se retint plus et engagea le combat en utilisant le -Soru- pour se placer rapidement en face du Vargens le plus proche et effectua une retournée pour lui placer un violent coup de talon sur le sommet du crâne. Puis il enchaîna avec plusieurs coups de poing, qui enfoncèrent l'animal de quelques centimètres.

Snow prit du recul afin de pouvoir prendre note des dégâts infligés. C'est le moment que choisit un deuxième Vargens pour se jeter sur lui. Pris au dépourvu, le Capitaine allait être fauché par l'énorme patte griffue de l'animal, quand un trait de feu et un trait d'eau frappèrent l'animal simultanément, stoppant net son assaut et le projetant à plusieurs mètres.

La bête se reprit et se mit courir en direction de Zero. Celui-ci tira à plusieurs reprises, mais la dextérité du Vardens lui permettait d'esquiver les tirs. L'animal n'était plus qu'à trois mètres de sa cible quand une silhouette s'interposa. Cloud s'était mis en travers de sa route et plaça un uppercut dans la mâchoire du monstre qui ne broncha pas.

La créature mit un violent coup de patte dans les côtes de Cloud qui vacilla, un genou à terre. Le Vardens essaya de le mordre, mais l'homme au masque attrapa la mâchoire inférieure d'une main et la mâchoire supérieure de l'autre, bloquant ainsi l'attaque.

----------

De leurs côtés Zéphïr et Tim, retenaient chacun un des monstres. Tim utilisait sa lance avec une agilité phénoménale et réussissait à maintenir l'écart entre la bête et lui, empêchant ainsi qu'elle n'attaque l'un des membres de sa famille. Zéphïr faisait de même, jusqu'au moment où la créature lui arracha son sabre d'un coup de gueule.

Le chirurgien, privé de son sabre, utilisa son fruit. Il se fit deux entailles aux poignets et créa une lame de sang. Il chargea l'animal de face et se déchaîna, l’attaquant violemment et frénétiquement. Les mouvements du Vargens étaient stoppés et il ne pouvait que subir la déferlante de coups.

----------

Jow était de son côté dans une situation délicate. Le dernier Vargens lui tournait autour et Jow toujours aussi saoul, n'y voyait pas de danger. Dans son monde, le jeune homme semblait en grande discussion, à sens unique, avec la bête.

"Rhoolala, hic, z'ètes vilaine vous! Hic, z'pense que coupé z'en fines tranche, hic, y'a peut-être moyen que vous soyez bon malgré tout. Hic" Disait-il au moment où le Vargens se jetait sur lui essayant de l'empaler sur sa corne frontale.

Jow esquiva gracieusement en tombant par terre tête la première. Le choc fut assez violent pour faire saigner le nez du cuisinier.

"Aïïïïeuuuh! Hic, ça fait mal. Hic" Se plaint-il, en se tenant le nez. Puis il regarda le monstre les larmes aux yeux. "Hic, c'est de ta faute, ABRUTI!! Hic."

Un couteau de cuisine dans une main et une bouteille d'alcool dans l'autre, il se releva et regarda l'animal d'un regard mauvais. Jow prit une longue rasade sans quitter des yeux son ennemi.

L'animal tenta de mettre un coup de griffe à sa proie ; mais le cuistot qui essayait d'attaquer au même moment, trébucha sur son propre pied et réussit à esquiver le coup une nouvelle fois par chance.

"Houlà, hic, ça c'est de la chance, hic. Haaa!"

Le Vargens, face au jeune homme, lâcha un puisant hurlement en fonçant sur la proie récalcitrante. Jow but une nouvelle gorgée, les yeux écarquillés par la peur et se recroquevilla sur lui-même les mains sur la tête. La bête prise dans son élan ne put arrêter sa charge et se planta sur le couteau de cuisine que Jow tenait dans la main.

L'animal recula blessé, et s'apprêtait à frapper de nouveau, quand plusieurs boules de feu l'arrêtèrent.

"Hey connard lèves-toi et bats-toi, j'te couvre." Hurla Zero qui après avoir observé la situation de son point de mire, avait décidé d'aider Jow qui était le plus en difficulté.

----------

Cloud était toujours en fâcheuse posture, pris entre les mâchoires du monstre. Snow apparut derrière lui et le dégagea du danger en le tirant en arrière d'un coup sec. L'animal que Snow avait mis au tapis précédemment en profita pour se relever et rejoindre son compagnon. Les deux créatures firent face aux deux chefs de groupe et grognèrent sauvagement dans leur direction.

"Ton nom, c'est Cloud, c'est ça?" Demanda Snow sans quitter l'ennemi des yeux. "Tu m’as l'air assez costaud, prend celui de droite et essaie de rester en vie le temps que je bute l'autre."

Cloud le regarda et s'énerva. "Putain, vous me prenez pour quoi là? J'ai pas besoin de votre aide pour tuer une bestiole de ce niveau."

En disant ces mots, il décrocha quatre anneaux de trois centimètres de large sur deux d'épaisseurs, accrochés à sa ceinture et en glissa deux à chaque bras, un au poignet et l'autre au-dessus du biceps. Une fois en place, les anneaux se divisèrent en une multitude de nouveaux anneaux. Chaqu'un deux prirent position de façon à recouvrir le bras du dessus de l'épaule jusqu'aux extrémités des doigts, créant ainsi deux armures intégrales, protégeant les membres supérieurs de Cloud.

Snow le regarda étonné et un peu envieux. "La classe! Et tu peux bouger avec ça?" Demanda-t-il.

"Ne nous prend pas à la légère, mes frères et moi. C'est Tim qui m’a fabriqué ça!" Répondit-il fièrement. "Assez bavardé, tes amis et mes frères ont besoin d'un coup de mains."

----------

Zero avait du mal à gérer son combat, commun à Jow. Ou plutôt, il avait du mal à gérer Jow lui-même. Zero était abasourdi par le comportement du cuisinier, il ne voyait aucune cohérence dans ses mouvements et son combat. Jow avait tendance à perdre de vue ce qui était important sur le moment. C’est ainsi que Zero le vit hurler et pleurer comme un bébé, quand sa bouteille d'alcool fut détruite lors d'une attaque du Vargens.

"Couche-toi!" Lui hurla-t-il en tirant sur le monstre.

La créature continuait d'attaquer Jow, sans jamais s'intéresser à Zero. Le cuistot, lui, courait dans tous les sens, paniqué, cherchant une bouteille d'alcool comme si sa vie en dépendait.

Zero eu une idée. Il tira une rafale d'eau sur le monstre qui s'arrêta pour subir l'assaut. Les tirs étaient très précis, outre les quelques tirs aléatoires, 85% des tirs étaient ciblés au même endroit. Petit à petit, la peau du monstre, à l'endroit des impacts, se décollait et la chair était entamé par les tirs incessants.

Jow, qui n'était plus pourchassé, continuait de chercher désespérément de quoi boire et finit par trouver son graal. Il se retourna et vit Zero tirer en continu sur la bête. Au moment où il commença à se diriger vers Zero, les tirs cessèrent, pour reprendre mais cette fois du feu jaillissait des pistolets.

Zero était à cours de munitions d'eau et le feu n'avait que peu d'effet sur le Vargens, qui avançait sans difficulté vers lui. Il recula toujours en tirant des salves de feu en vain, il se retrouva littéralement dos au mur, il heurta la paroi de la caverne dans un pas de recul.

Piégé, il tenta le tout pour le tout et mit les canons de ses pistolets l'un en face de l'autre et tira en gardant le doigt appuyé sur la gâchette, créant des flammes en continu. Les flammes se heurtèrent et créèrent une boule de feu grossissant entre les deux canons et compressa les flammes qu'il relâcha d'un coup. La puissante boule de feu se dirigea rapidement vers le monstre qui la prit de plein fouet. La puissance était telle que la déflagration projeta Zero contre le mur, en lui coupant le souffle.

Lorsque la fumée se dissipa, Zero, suffoquant, vit le Vargens tituber jusqu’à lui. En grande partie calcinée, la créature avait encore la force de détruire sa cible. Il ne restait plus qu'un mètre avant que l'animal ne soit sur Zero, quand Jow apparut titubant devant le monstre. Il fut percuté, tous deux tombèrent au sol.

Jow se releva tant bien que mal et chercha son couteau. Zero qui avait un peu repris son souffle, n'en croyait pas ses yeux. Le Vargens était étendu au sol, mort, le couteau de Jow en travers de la gorge.

"C'est quoi ce type? Plus chanceux que ça, tu meurs." Balbutia-t-il.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Jeu 5 Sep 2013 11:33 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 32

Snow esquiva la corne du Vargens de justesse et répliqua d'un coup de coude dans la tempe et s'apprêtait à porter le coup de grâce à l'animal sonné, quand un autre Vargens lui planta les crocs dans l'épaule droite. Il tituba sous le poids de l'animal et le monstre qu'il allait tuer en profita pour le mordre au genou gauche.

Cloud non loin de là, aperçut la scène du coin de l'œil. Il chercha d'où la bête avait pu venir et vit Tim au sol. Il arrêta le monstre qu'il combattait avec une déferlante de jabs du bras gauche puis enchaîna un rapide direct du droit faisant voler son adversaire, il se colla à lui et envoya un violent crochet du gauche, puis un uppercut brisant la mâchoire du monstre et termina avec un direct du gauche en plein entre les deux yeux de l'animal qui s'écroula au sol.

Cloud en profita pour lui asséner de puissant coup de poing qui écrasa le crâne du Vardens, créant ainsi un gros cratère sous le corps.

"Lui ne se relèvera plus au moins!" Dit-il, en reprenant une respiration normale.

Puis, il se tourna vers Snow voulant l'aider, malgré l'envie d'allé voir l'état de son frère. Il fit un pas en avant et fut stoppé par Snow qui le regardait.

"Ne viens pas ici! Vas voir ton frère, dépêche-toi, c'est le plus important !" Hurla-t-il en réussissant à se remettre debout.

Cloud partit donc en direction de son frère, laissant le Capitaine seul face aux Vargens qui lui arrachaient la chair et commençaient à broyer ses os. La situation était délicate pour Snow, pris dans les mâchoires des monstres, il ne pouvait plus se mouvoir. En voyant ce qui se déroulait dans la caverne, Snow s'énerva.

"Tout ça c'est de notre faute. Non de ma faute! C'est à moi de régler ça!" Rugit-il.

Il se concentra et essaya de fusionner deux techniques que Kriss Konis lui avait enseignées, la -possession de Thor- et la -possession de Loki-. Son corps devint rouge comme la braise et les éclairs, parcourant son corps, devinrent noirs.

"Furie des Dieux : Berserk." Grogna-t-il en serrant les points.

Les deux créatures lâchèrent leur prise sous l'effet de la chaleur émanant du corps de Snow et prirent un peu de distance, puis commencèrent à tourner autour de lui en grognant. Ils l’observaient, et attendaient le moment propice pour attaquer.

Snow claqua des doigts cinq fois, créant cinq sphères d'énergies noires. D'un vif mouvement, il les projeta sur ses adversaires. Quatre étaient destinées à ces deux monstres qui lui rôdaient autour et la cinquième traversa la hanche du Vargens que combattait Zéphïr.

Chacune des sphères envoyées toucha au but mais ne tua pas les cibles. Snow accéléra et frappa la bête la plus éloignée avec la force, l'envoyant percuter le deuxième Vargens. Il ne leur laissa pas le temps de se relever et se rua sur eux, les frappant de toutes ses forces.

La puissance des coups étaient telles que les parois de la caverne se fissuraient et par endroit s'effondraient. L'entrée par la montagne fut totalement détruite dans un éboulis.

Snow continua de porter des coups à ses adversaires qui ne répliquaient plus. Les corps flasques et inertes des deux créatures dansaient au rythme des enchaînements de coups que Snow leur délivrait.

C'est Zero qui arrêta la danse macabre, en s'interposant entre les cadavres et son Capitaine. Snow qui s'apprêtait à lancer un puissant uppercut, stoppa son coup à moins d'un centimètre du visage de Zero.

"ILS SONT MORTS!! CALMES-TOI, ON N’A PAS LE TEMPS DE JOUER AU MASSACRE!!" Hurla-t-il à son Capitaine, les bras écartés, alors que les corps des Vargens retombaient lourdement au sol derrière lui.

Snow se stoppa. Les éclairs qui émanaient de son corps disparurent et sa peau reprit sa couleur d'origine. Il regarda son Second, puis les corps meurtris par les coups des Vargens et observa la caverne qui menaçait de s'effondrer. Cloud et Jow étaient ensemble auprès de Tim qui venait de reprendre conscience et Zéphïr combattait toujours son monstre.

----------

Le chirurgien contenait jusque-là l'animal enragé. Mais depuis que l'attaque de Snow avait traversé la hanche du monstre, sa rapidité et sa vélocité avaient fortement diminué. Zéphïr en profita pour reprendre l'ascendant et attaquer de plus belle.

Il attaqua sur le flanc droit de la bête, profitant de sa blessure qui le ralentissait, il lui planta entièrement son sabre de sang au travers de l'arrière train de l'animal. Dans un mouvement désespéré, celui-ci essaya de mordre Zéphïr. Le sabreur esquiva et prit un peu de distance, puis il créa une deuxième épée. Il attaqua de nouveau et réussit à empaler l'épaule du Vargens qui s'écroula au sol en grognant, gémissant, se vidant de son sang.

Zéphïr alla chercher son sabre perdu un peu plus tôt et retourna auprès de l'animal agonisant. Il plaça la pointe de son sabre devant l'œil de celui-ci et transperça son crâne d'un mouvement d’expert. Il rangea son sabre et après avoir analysé la situation autour de lui, il fonça vers le groupe de Cloud.

----------

"Comment va-t-il?" S’enquit-il en s'approchant du petit groupe en courant.

Snow et Zero arrivaient eux aussi vers le groupe. Cloud maintenait Tim qui s'était réveillé il y a peu et qui semblait très faible.

"Ça peut aller, il a une entaille au niveau des côtes et beaucoup de sang en coule." répondit Cloud sans même regarder Zéphïr.

Le chirurgien déchira le t-shirt de Tim et examina la plaie. L’entaille était profonde, au point de laisser apparaitre les os nus au travers.

"Les os ne sont pas cassés, ni fêlés. Il a perdu beaucoup de sang, c'est pour ça qu'il est si faible si ça continue, il va perdre conscience à nouveau. Vous devez l'en empêcher jusqu’à ce que je lui ai remis suffisamment de sang." Dit-il au deux frères qui le regardaient méfiant. "Je n'ai pas parlé français? Pourquoi me regardez-vous ainsi?"

Jow répondit avant son frère. "Hic, bin m'sieur, c'est à dire que là comme ça, hic, je vois pas trop comment tu vas lui redonner du sang. HIC. T'as même pas de matériel médical, alors des poches de sang hihi. hic."

"Il n'a pas tort et puis nous sommes de type AB négatif, le groupe le plus rare..." Continua Cloud en regardant le médecin à travers son masque.

"Laissez-moi me charger de ce détail." Fit le chirurgien en montrant ses poignets d'où sortit un flot de sang ininterrompu qui se dirigea jusqu’à la plaie de Tim. "J'ai le pouvoir de contrôler mon sang et cela me donne quelques libertés. Mon sang va se mélanger au sien, et moi qui suis du groupe A positif, je peux changer mon groupe pour un autre."

Les deux frères n'en croyaient pas leur yeux et Cloud ne cessait de demander tout bas : "mais vous êtes qui, putain?"

Zéphïr sortit un fil et une aiguille de l'une de ses poches intérieures et commença à recoudre Tim, qui grâce au sang transfusé, reprenait des couleurs.

"Je peux aussi donner quelques effets à mon sang. Comme anesthésiant par exemple." Expliqua-t-il, lorsque Cloud s'étonna que Tim ne semble pas souffrir de l'aiguille lui traversant la peau.

Une fois la suture terminée, il pansa la plaie avec un t-shirt propre, que Jow était allé chercher dans l'une des armoires et que Snow avait déchiré en une longue bande de tissu. Puis ils installèrent le blessé dans ce qui restait du salon. Zero et Zéphïr aidèrent Jow à dégager le coin cuisine. Une fois dégagé, Jow se mit à rassembler des ingrédients pas trop abîmés par les combats, puis commença à cuisiner.

Une forte et bonne odeur commença à se répandre dans la caverne et les estomacs crièrent rapidement famine. Cloud, Snow et ses deux compagnons discutaient en attendant le repas.

"Nous n'avons plus de navire et il n'y a plus de sortie, comment allons-nous sortirent? Vous nous avez mis dans un belle merde en venant ici." Dit Cloud d'un ton de reproche.

Snow s'excusa à nouveau et continua. "D'après Zéphïr, Tim sera sur pied d'ici demain. Zero est charpentier naval il pourra nous construire une barque robuste que nous pourrons utiliser pour rejoindre notre navire. Après ça, nous irons au temple refermer le trou que vous avez creusé et nous nous débarrasserons de ceux qui seront toujours sur l'île. Toi et tes frères, resterez sur le -Phénix-, nous vous emmènerons sur l'île la plus proche ensuite."

"Et notre trésor alors?" Grogna Tim émergeant de son sommeil. "Nous sommes ici pour ça, nous ne pouvons pas repartir sans."

Cloud lui posa la main sur l'épaule en signe d'apaisement. Le garçon sombra de nouveau dans l'inconscient.

"Il a raison, nous avons fait tout ça pour le trésor. Jow restera auprès de Tim et moi je viendrai avec vous. Je pense que je pourrai vous aidez et puis un combattant de plus ne vous fera pas de mal."

La cause était entendue. Zero aidé par Snow et Cloud, s'attaqua à la récupération de matériaux et à la fabrication d'une embarcation assez robuste pour naviguer sur les flots déchaînés et pleins de récifs.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Dim 8 Sep 2013 09:29 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Bon bah toujours pas de commentaire bon ou mauvais sur ma fan-fiction c'est relou ça lol
Bref à ceux qui me lise bonne lecture du chapitre 33 sur 83

Chapitre 33

La petite embarcation était ballotée dans tous les sens, les rameurs avaient beaucoup de mal à maintenir le cap. Quand ils arrivèrent dans le détroit, la mer se calmait au fur et à mesure qu'ils avançaient dans la baie. Ils rejoignirent le -Phénix- et Zero accompagné de Zéphïr retournèrent sur la plage, récupérer leur canot.

Snow aida ses invités à s'installer dans les cabines de libre. Les trois frères lui en étaient reconnaissants, à lui et à ses compagnons pour leur aide. Jow s'accapara la cuisine tandis que Snow, Cloud et Tim discutaient de la suite des évènements derrière le comptoir.

"On est de retour." Fit Zero entrant dans l'espace cuisine et salle à manger, un grand sourire sur les lèvres. "On vous a pas trop manqué j'espère."

"Les alentours de la plage sont dégagés, on a observé les environs et rien à signaler. C'est comme si les Vargens n'avaient jamais existé ou s'étaient évaporés." Informa Zéphïr d'un ton las en s'asseyant dans un coin.

"Vous revenez à temps, Jow nous a préparé un bon repas." Dit Snow.

"D'après ce que l'on a pu constater depuis que l'on est sur cette île, les... Vargens, sont plus du style nocturne. Bien que certains se déplacent de jour tout de même. On ne connaît pas leur nombre exact, mais je pense qu'ils sont plus d'une centaine." Fit Cloud en réponse aux informations données par le chirurgien.

Tous commencèrent à manger en silence puis l'animation gagna le petit groupe, échangeant leurs anecdotes et discutant de tout et de rien. Seul Zero ne participait pas à la conversation, il était perdu dans ses pensées. Il finit de manger rapidement et sortit de la pièce, prétextant vouloir prendre un peu l'air.

Quand tous eurent fini de manger, Jow débarrassa la table sous les félicitations des hommes rassasiés, Zero revint avec plusieurs papiers et une grande feuille millimétrée, roulée.

"Cloud, tu m’as dit être cartographe, n'est-ce pas? Avec l'aide de Snow qui est né sur cette île, je veux que tu nous traces le plan de l'île, le plus exact possible." Lança-t-il aux deux intéressés, en plaçant le rouleau devant Cloud.

"Bien sûr, de plus j'ai beaucoup observé l'île depuis notre arrivé, et avec les infos de Snow, je devrais pouvoir le faire." Acquiesça Cloud en levant le pouce en direction de Zero.

"Snow, nous allons devoir nous ravitailler. Nos réserves de nourriture, de poudre et de munitions sont au plus bas, avant toute chose, nous devons nous assurer d'avoir de quoi survivre et de quoi nous défendre. S'ils sont aussi nombreux que Cloud le laisse entendre, il nous faut du répondant. J'ai un plan et pour qu'il réussisse, il me faut certaines choses." Fit Zero, en le regardant droit dans les yeux et étalant les papiers, qu'il gardait en main, sur la table. Sur les papiers étaient écrits des nombres et des mots, en les regardant de plus près, on comprenait que c'étaient l’inventaire des stocks.

Snow regarda Cloud et lui dit : "Je sais que ce n'était pas prévu dans le plan de départ, mais nous n'avons pas le choix." Puis il se leva et ordonna. "Nous partons, préparez-vous au départ."

Zéphïr et Zero sortirent de la pièce pour se rendre à leur poste. Snow allait les suivre, quand Cloud l'arrêta. "Ne t'inquiète pas pour nous. Ton Second à l'air de savoir ce qu'il fait, de plus cela laissera le temps à Tim de se remettre de sa blessure. Nous vous aiderons du mieux que nous le pourrons." Dit-il en tendant la main vers Snow.

Celui-ci la serra chaleureusement et tous deux sortirent en direction du pont où Zéphïr commençait à déployer les voiles et où Zero se tenait à la barre.

"Zero, monte à la vigie et dirige nous dans le détroit. Cloud prend la barre." Ordonna Snow en allant aider Zéphïr à déployer la voilure et à lever l'ancre.

Le -Phénix-, sous la bonne conduite de Cloud dirigé par Zero, prit le chemin du détroit. Une fois sorti, le navire prit la direction de l'île commerçante la plus proche, Tea Island.

Il fallut deux jours de navigation pour atteindre l'île en forme de tasse à thé. Ils accostèrent dans un grand port marchand et laissèrent le bateau à quai. Zero et Snow prirent soin de cacher au mieux leur visage afin de ne pas se faire remarquer. En effet, qui dit île marchande, dit base Marine. Et tous deux étaient primés.

Deux soldats vinrent à leur rencontre et Zéphïr se chargea de leur parler.

"Bonjour messieurs, simple contrôle. Nous avons besoin du nom de votre capitaine, du motif de votre visite et sa durée." Fit l'un des soldats avec un grand sourire amical. Il portait un registre dans ses mains, ainsi qu'une magnifique plume pour écrire.

Zéphïr qui avait pris soin de coiffer ses cheveux sur l'insistance de ses deux compagnons, fit une courbette et répondit poliment. Je me nomme Zéphïr Ribak, Capitaine du -Phénix- un remarquable navire, n'est-il pas?" demanda-t-il enjôleur. "Nous ne sommes que d'humbles voyageurs cherchant à explorer les merveilles et splendeurs qu'offrent notre monde. Nous désirons nous ravitailler en nourriture et boisson, ainsi qu'en divers matériaux et articles nécessaires à une telle expédition. Notre halte ne durera pas plus de deux jours, trois maximum."

Le soldat enregistra ce dont il avait besoin dans son registre et leur souhaita une bonne visite et un agréable séjour. Zero et Snow se retenaient de rire et se lâchèrent lorsque les Marines eurent rejoints leur poste dans un petit local.

"Zéphïr, nous ne te connaissions pas comme ça ! Un peu plus et tu prenais une chambre d'hôtel en leur compagnie." Railla Zero au bord des larmes.

"Où est passé notre sombre et flegmatique chirurgien?" Fit Snow tout aussi amusé.

Zéphïr les regarda sévèrement de ses yeux vairons, puis prit la direction de la ville sans se retourner, ni attendre ses compagnons. Seul Freya, qui habituellement ne quittait pas les épaules de son maître, le suivit et sauta sur son épaule.

Lorsqu'ils se furent calmés, la petite troupe se rendit au centre de la ville, point névralgique du commerce de l'île. Tous se séparèrent Snow et Zero prirent la direction des commerces spécialisés dans l'artillerie, tandis que Tim et Cloud entrèrent dans une boutique de matériaux en tout genre. Jow lui s'occuperaient de remplir les réserves de nourriture.

Bien que la présence de nombreux soldats les mette mal à l'aise, tout se passa bien et quand le soir tomba, la moitié de l'approvisionnement était réalisée. Les réserves de nourriture étaient à leur maximum et Jow s'occupait joyeusement de préparer de bons petits plats, en chantonnant. Tim s'était enfermé dans sa cabine d'où provenait de curieux sons. Cloud et Snow étaient, eux, dans la salle à manger en train de travailler sur la carte de Valhams. Zéphïr s'était approvisionné en produits pharmaceutiques et matériel médical, finissant de créer son cabinet et sa salle d'opération, ce dont il était très fier. Zero, lui, répertoriait les achats du jour et ce qu'il restait à acheter. Quant à Freya, elle observait discrètement Tim travailler, la tête traversant le plafond de la cabine.

Tous passèrent une agréable nuit et quand vint le matin, après un bon petit déjeuner, tous reprirent leurs activités. Tim décida de rester sur le navire pour continuer ses travaux, Jow décida de partir seul à la recherche de quelques instruments de cuisine manquant et le reste du groupe alla ensemble chercher le reste du matériel commandé la veille.

La matinée était bien entamée quand le groupe revint au bateau en tirant un lourd chariot sur patin. Ils s'activèrent à décharger et à stocker leur chargement, quand un gros homme en tablier vint les voir en courant.

"Hey vous là-bas!" Dit-il pour attirer leur attention. "Vous êtes les amis de Jow?"

Cloud, qui commençait à s'inquiéter en voyant l'homme courir à leur rencontre en citant le nom de son frère, s'avança vers lui.

"Oui, c'est mon frère, pourquoi? Il lui est arrivé quelque chose?" Demanda-t-il alors que l'homme arrivait à leur niveau, essoufflé.

"Oui, il a été emmené par la Marine." Répondit-il entre deux respirations. "On discutait tranquillement de cuisine quand ils sont entrés et l'ont attrapé. Ils ont dit qu'il était coupable d'ivresse sur la voie publique et de dommages matériels. Votre frère, il s'est débattu et a blessé trois d'entre eux. Il m'a demandé de vous prévenir."

Cloud ne prit pas la peine d'en écouter plus et fonça en direction de la ville.

"Où l'ont-il emmené" Demanda Snow, en se jetant à la poursuite de Cloud.

L'homme, qui s'était laissé tomber sur son derrière lui, répondit : "A la base Marine, un peu plus loin, à l'Est de l'île."

Snow, Zéphïr et zero partirent donc à la poursuite de Cloud. Ils le rattrapèrent sur la grande place de la ville et tous prirent la direction de la base. Quand ils la trouvèrent, ils se trouvèrent devant une forteresse armée de canons, des soldats étaient postés tous les trois mètres sur la haute muraille. Deux tours pointaient vers le ciel, dont l'une était plus haute que l'autre de plusieurs étages.

"Comment on fait pour entrer là-dedans?" Demanda Zéphïr en regardant les défenses de la base.

Zero et Snow discutait sur le meilleur moyen d'entrer quand ils s'aperçurent que Cloud avait disparu. Ils le cherchèrent et le virent foncer vers l'entrée les bras recouverts de son armure.

"Trop tard pour le rattraper." Dit Snow que l'angoisse crispait.

Zero garda son calme et créa un plan d'action. "Zéphïr et moi on fonce avec Cloud, nous attirerons le maximum de Marines. Toi, tu attends ici et dès que les hommes sur les remparts laisseront leur poste pour venir nous combattre, tu passes par le mur, tu trouves Jow et tu le fais sortir. Ensuite, tu ramènes tes fesses et tu nous aides à nous échapper.

Le plan était bancal et tous le savaient, mais ils n'avaient pas le temps d'en faire un autre. Cloud avait déjà enfoncé la grande porte et combattait les soldats de la Marine. Zero et Zéphïr s'élancèrent donc en direction de la mêlée et entamèrent un combat où l'objectif principal était de créer le plus d'agitation possible et accessoirement de rester en vie.

Quand ils pénétrèrent dans les murs de la base, Zero et Zéphïr virent Cloud encerclé de Marines. Il frappait violement quiconque était à portée de ses poings. Les soldats volaient et se fracassaient sur les remparts ou sur le mur des deux tours. Zero commença à tirer sur les hommes des remparts qui pointaient leur fusil sur Cloud et Zéphïr entra dans la mêlée à grands coups de sabre.

Pour le moment le plan fonctionnait. Snow, resté seul aux abords de la base, vit les soldats postés sur les remparts disparaitre pour prêter main forte à l'entrée. Snow, Freya sur l'épaule, se jeta à l'assaut du mur. Quand il arriva à son sommet, il se concentra pour repérer la présence de Jow. Il le trouva au sommet de la plus haute tour. Il entreprit l'ascension en -Geppo- mais arrivé à mi-chemin, il subit les tirs nourris de soldats aux travers des fenêtres. Il fonça sur eux et entra dans la tour.

Peu nombreux étaient les Marines présents sur les lieux, il ne fut donc pas compliqué à Snow de s'en débarrasser. Il poursuivit son ascension jusqu'au dernier étage, éliminant au passage plusieurs groupes de soldats.

L'étage était constitué de nombreuses cellules dans lesquelles croupissaient de nombreux prisonniers. Il entreprit de chercher Jow et le trouva recroquevillé dans l'une des cellules. Visiblement, il avait été battu et souffrait de son sevrage forcé d'alcool.

Snow força la porte et attrapa le malheureux qui gémissait. Il l'installa dans un coin et s'avança dans le dédale de cellule.

"Prisonnier! A l'étage en dessous, se trouvent les armes qui vous ont été confisquées, ainsi qu'une armurerie. Je me suis débarrassé de la plupart des soldats dans la tour, je vais vous libérer, armez-vous et déchaînez-vous pour reprendre votre liberté. De ce que je peux voir, beaucoup d'entre vous sont des pirates, si vous restez ici vous mourrez, alors ne gâchez pas cette chance." Clama, d'une voix puissante, le Capitaine du -Phénix-, en commençant à défoncer les portes des cellules se trouvant sur son passage.

Les prisonniers l'acclamèrent et descendirent récupérer leurs armes et leur liberté. Snow lui retourna chercher Jow toujours installé là où il l'avait laissé. Snow entama la descente Jow sur l'épaule. Lorsqu'il arriva à l'étage où se trouvait l'armurerie, il s'aperçut que tous les prisonniers étaient encore là.

"Qu'est-ce que vous foutez? Pourquoi ne partez-vous pas? Je vous offre la liberté et vous restez là?" S'époumona Snow.

"Tu nous as sortis de nos cages et comment dire..." Dit un pirate de grande stature, la quarantaine, possédant une impressionnante barbe broussailleuse. "Je pense que nous aurons plus de chance de sortir d'ici en te suivant quand tentant notre chance par nous-même."

Les autres prisonniers acquiescèrent, unanimes. Ils le suivraient tous, quoi qu'il dise.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Lun 9 Sep 2013 15:08 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Pas de commentaire? Pas d'avis sur ma fiction? Est-elle bien ou non? Le nombre de vue augmente, est-ce que les lecteurs de la volonté du D se trompe à chaque fois en sélectionnant ma fiction mais ne la lisent pas?
Tant de questions auxquelles je ne peut pas répondre mais je ne vais pas rester là à me morfondre. (Dixit Sniper)

Bref bonne lecture.

Chapitre 34

Snow prit donc la tête d'une centaine d'hommes et ils se retrouvèrent au pied de la première tour. Près de trois-cent Marines étaient rassemblés et encerclaient trois individus. Avant de sortir de la tour, Snow observa attentivement l'extérieur.

"Ecoutez-moi tous! Je veux qu'une vingtaine d'entre vous grimpe sur les remparts, vous retournerez les canons et les pointerez en direction des soldats. Attention, les trois hommes, qui les combattent, sont avec moi surtout, ne les prenez pas pour cible. Les autres, vous vous diviserez en deux groupes, le premier attendra ici, le temps que l'autre groupe fasse le tour et soit près. A mon signal nous attaquerons les Marines par deux côtés différents." Fit le chef de la troupe.

Les groupes se séparèrent suivant les ordres de Snow et une fois en position, tous se tinrent prêts. Snow donna le signal et les pirates attaquèrent en hurlant. L'apparition surprise des pirates désorganisa les rangs des Marines. Pris en tenaille, leur supériorité numérique ne comptait plus. Snow posa Jow dans un endroit qu'il jugea sans danger, puis alla aider les prisonniers et ses amis. Les pertes étaient considérables des deux côtés. La moitié des pirates alliés était déjà tombée, quand Snow ordonna le retrait vers la porte du mur d'enceinte. Les pirates survivants s'exécutèrent rapidement. Snow qui avait rejoint ses amis, les emmena en retrait des Marines et fit signe aux hommes postés sur les remparts d'ouvrir les feux.

Les Marines subirent l'assaut des boulets de canon et il ne restait plus que quelques soldats encore capables de se battre. Snow conduisit Cloud auprès de son frère, tandis que les pirates chargeaient les survivants ennemis.

Zéphïr examina Jow et convint que le meilleur remède pour lui était de boire. Il lui flanqua donc le contenu d'une flasque qu'il avait dans son manteau, sans ménagement dans la bouche. Les yeux du malheureux reprirent vie et leur pétillement habituel revint.

Ils rejoignirent les pirates qui fêtaient leur victoire. "C'est qui ceux-là?" Demanda Zero en montrant les prisonniers enfin libres.

"Ils étaient enfermés avec Jow, j'me suis dit qu'ils pourraient être utiles. Et puis ton plan était vraiment foireux." Dit Snow en riant.

Les hommes se rapprochèrent de Snow, le sourire sur le visage, ils l'acclamèrent.

"Qui es-tu?" Demanda le pirate à l'imposante barbe.

"Je suis Snow Frost et voici mes compagnons Zero Reïh, Zéphïr Ribak." Fit Snow, ne citant pas Cloud et Jow consciemment.

Un pirate demanda : "Vous êtes des pirates?" La question souleva bon nombre de remarque.

"Bien sûr que c'en est un! Il nous aurait pas laissé sortir sinon." "Il a combattu les Marines, il ne peut en être qu'un." Firent certains.

"Non, nous ne sommes pas des pirates. Nous faisons partie des Révolutionnaires." Lâcha Zero d'un ton méprisant.

"Les Révolutionnaires??" S'exclamèrent ensemble les pirates stupéfaits.

Les discutions et questions allaient bon train, quand une voix se fit entendre.

"Ainsi, Snow Frost et Zero Reïh font partie des Révolutionnaires."

"Il semblerait en effet Colonel."

Tous les regards se braquèrent sur l'origine des voix. Trois hommes se tenaient à l'extérieur de la base, chacun portait un long manteau sur ses épaules. Le premier semblait d’âge mur, il arborait une fine et longue moustache et portait des lunettes de soleil. Le deuxième avait le crâne rasé et semblait plus jeune que le premier et une longue cicatrice lui traversait le visage jusqu'au sommet du crâne. Le troisième portait un tatouage sous l'œil droit et des cheveux brun mi- longs. Derrière eux se trouvait une cinquantaine de soldat.

"C'est qui ceux-là?" Demanda Snow en position de combat.

Zero lui répondit : "Le Colonel Edward Crowel, et les deux derrière sont ses chiens de chasse Leming Caslo et Pudd Nolis deux Lieutenants. Je ne sais pas ce qu'ils font ici, ils sont censés être postés sur Gora l'île Marine du centre de North Blue."

En entendant ce que venait de dire Zero, les deux Lieutenants s'excitèrent et firent quelques pas avant d'être stoppé par Edward Crowel. Celui-ci donna ses instructions et la cinquantaine de soldats courut en direction du groupe de pirates.

Snow, qui les regardait venir se tenant prêt à les recevoir, perdit de vue les trois gradés de la Marine. Lorsque les deux groupes se rencontrèrent, les trois hommes apparurent en face de Snow et ses amis.

Cloud posa Jow dans un coin et attaqua le Colonel de front. Zero fut attaqué par les deux Lieutenants, et Zéphïr intercepta l'un d'entre eux. Snow prêta main forte à Cloud et s'élança à l'assaut.

----------

Le combat ne dura pas longtemps. Cloud enchaînait les coups et se maintenait au corps à corps. Snow ne prit pas de risque et entra en mode -Berserker-. Le Colonel fut surpris de voir le jeune homme entouré d'éclairs noirs, il para un nouvel enchaînement de coup et perdit de vue le Capitaine.

Snow réapparut dans le dos d'Edward et lui envoya un puissant coup de poing. Le colonel se retourna d'un vif mouvement et stoppa le poing de Snow.

"Houlà, ça pique un peu... Mais ce pouvoir n'est pas assez puissant pour me battre." Lui dit-il en repoussant un nouvel assaut de Cloud.

"Je vois ça." Fit Snow en souriant lui aussi. "Mais peux-tu en dire autant de ça!"

Snow avait profité de l'inattention du Colonel et lui avait envoyé deux sphères d'énergie qui le transpercèrent. Cloud revint à la charge et lui mit un violent coup de poing au plexus solaire. Le Colonel fut projeté sur quelques mètres mais resta debout, du sang sortait de sa bouche.

Il disparut et Cloud eut à peine le temps de parer le coup de pied qui s'apprêtait à atteindre son visage. La puissance, dégagée de l'impact, envoya Cloud dans le mur d'enceinte. Le Colonel disparut de nouveau pour réapparaître devant Snow et lui asséner un coup de poing dans le ventre. Snow cracha l'intégralité de son estomac et se retrouva au côté de Cloud après avoir été éjecté. Les deux jeunes hommes se relevèrent avec difficulté. Cloud se mit en garde et prit une posture d'outsider, privilégiant un combat à distance. Snow, après avoir repris son souffle, créa de nombreuses sphères et les envoya sur le Colonel.
La plupart ratèrent leur cible, Snow et Cloud foncèrent sur le Colonel. Bien qu'à deux contre un, le Marine les repoussait. Cloud réussit finalement à placer un crochet sur la tempe de l'homme, mais fut de nouveau éjecté contre le mur d'enceinte qui vola en éclat sous le choc. Cloud était vivant mais n'arrivait plus à bouger.

Snow, profitant de l'action, contourna le Colonel et lui mit un coup de coude dans la nuque projetant son adversaire au sol. Il utilisa le -Geppo- pour se placer au-dessus du Colonel et créa une dizaine de sphères qu'il envoya contre l'homme toujours au sol. Edward prit toutes les attaques de plein fouet, mais se releva, alors que Snow à bout de force posait le pied au sol. Le Colonel s'apprêtait à foncer sur le jeune Capitaine quand une lance lui traversa le dos pour ressortir au niveau de son cœur.

Tim qui avait appris la situation par le gros homme sur le quai, était venu prêter main forte à ses frères. Il tenait une partie de sa lance à la main et l'autre partie était figée dans le dos de feu le Colonel Edward Crowel. L'arme de Tim était étrange. Un mélange astucieux entre une lance longue et un harpon. En temps normal l'arme ressemblait à une lance tout ce qu'il y a de plus basic, un long bâton de métal surplombé d'une lame, bien que celle-ci soit finement ouvragée et décorée de pointeuses gravures. Le lancier pouvait donc l'utiliser à la manière d'une lance classique, mais sa particularité résidait dans un ingénieux mécanisme logé à l'intérieur même de la lance. D'un mouvement de la main, le mécanisme se déclenchait et projetait la pointe de la lance avec force vers une cible donnée, grâce à un système de canon et de propulsion de la pointe. La force et la précision du tir étaient supérieures à celle d'un fusil.

----------

Zero et Zéphïr étaient en plein combat contre les deux Lieutenants. Zero était acculé, le Lieutenant Pudd Nolis ne lui permettait pas de prendre assez de recul pour sa distance de prédilection. Il en était réduit à subir et tenter de parer les attaques aux Sai* du Marine. Zero reçut de nombreuses coupures et se retrouva dos à un des murs d'enceinte.

"Merde, il ne me laisse pas le choix." Dit-il en sortant une poignée de petites billes d'environ deux centimètres de diamètre. "Je n’ai pas eu le temps de les tester, espérons que ça marchera."

Il jeta les billes sur le Marine en prenant soin de se protéger lui-même du mieux qu'il put. Le Lieutenant essaya de repousser les projectiles, mais lorsqu'il entra en contact avec l'une d'elles, elle explosa produisant l'explosion en chaîne des autres. Le soldat prit des éclats de plein fouet et faillit tomber, il se retint et reprit du poil de la bête. Furieux de s'être laissé prendre par l'attaque, il chargea de plus belle et Zero ne put rien faire d'autre qu'espérer un miracle.

Il vit Snow se précipiter dans sa direction, mais il savait qu'il n'arriverait pas à temps. Le bras du bourreau s'abattait et s'apprêtait à faucher Zero, quand un animal se jeta sur le bras réduisant l'attaque à néant. Le lieutenant, qui ne s'attendait pas à être pris pour cible par un animal, ne sut comment réagir et n'eut pas le temps de se défendre que l'animal l’agrippait déjà à la gorge et lui griffait le torse et l'abdomen de ses pattes griffues.

Zero ne put que regarder l'animal refermer lentement sa mâchoire sur le cou du Lieutenant, et le voir se vider de son sang dans des gargouillis répugnants. L'animal était un Lynx blanc à tâche noire, avec de longues griffes aiguisées et des crocs ensanglantés qui semblaient disproportionnés.

Une fois sa victime hors d'état de nuire, le lynx se retourna et s'approcha lentement de Zero qui commençait à paniquer. Le Second n'osait pas bouger. L'animal approcha doucement et calmement sa truffe du visage du jeune homme et après l’avoir reniflé quelques instants, lui mit un puissant coup de langue et se frotta contre lui en ronronnant.

----------

Zéphïr de son côté combattait un utilisateur du rokushiki. Le Lieutenant Leming Caslo, lui tournait autour à grande vitesse et attaquait de toute part. Le Chirurgien se prit de nombreuses blessures, mais arrêtait l'écoulement du sang.

Pour arrêter et parer le plus d'attaques possibles, Zéphïr manipulait son sabre avec frénésie dans tous les sens tout en observant les mouvements de son adversaire.

Le Lieutenant lança un -Rangyaku- que Zéphïr ne para que par chance. Il continua son observation et comprit une chose.

"Toi, t'es en mode repeat, ou quoi? Bha tant mieux ça m'arrange, j'vais pouvoir en finir avec toi." Lança-t-il un sourire narquois sur le visage.

Leming Caslo, piqué au vif, accéléra ses déplacements et s'empala sur une courte épée créée grâce au sang de Zéphïr. Le chirurgien avait repéré un toc dans les mouvements d'attaques du Marine. Même si la vitesse était lente ou rapide, voire très rapide, son adversaire suivait toujours le même schéma. Il ralentissait au moment de tourner, toujours dans les angles morts du jeune homme.

Il avait donc provoqué et anticipé le moment propice à son attaque. Il créa discrètement une fine épée et la garda hors de vue du Marine. Puis quand la faille apparut, il lui suffit de lever le bras dans son angle mort. Le choc se fit sentir. Zéphïr le savait, son plan avait fonctionné. Il fit disparaitre sa lame de sang et se retourna vers le corps qui venait de tomber à ses pieds.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mar 10 Sep 2013 20:54 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 35

----------

Snow, qui avait couru vers Zero, s'était stoppé à l'apparition du félin. Il s'approcha discrètement quand celui-ci commença à se frotter à son compagnon et à lui lécher le visage. Le Lynx le vit et vint à sa rencontre. Snow, comme son ami, ne bougea pas lorsque le gros chat lui tourna autour en se frottant à ses jambes. Le félin se mit entre eux deux, s'assit et regarda Snow droit dans les yeux, avant d'entreprendre de se nettoyer du sang qui tâchait ses pattes.

Zéphïr arriva sur l'entrefaite. "Je vois, elle a donc atteint sa maturité." Dit-il au grand étonnement des deux autres. "Quoi ! vous ne l'avez pas reconnu? C'est Freya."

Snow regarda l'animal avec des yeux ronds, sans rien dire. Zero lui se releva et avança vers le félin. "Tu es sûr de ce que tu dis?" Demanda-t-il à l'adresse de Zéphïr.

"Oui, Freya est une espèce rare de furet. Le furet -Swith-. Il est considéré comme le roi de son espèce et possède deux particularités, la première : sa longévité, elle peut vivre près de deux-cent ans. La deuxième : quand elle atteint sa maturité, elle devient capable de changer de forme et peut devenir à loisir un lynx. La maturité arrive généralement vers les cinquante ans." Répondit le médecin.

Pendant ce temps Cloud et Tim étaient venus en aide aux pirates qui combattaient les Marines et avaient éliminés les derniers combattants ennemis. La victoire était totale.

Snow reprit ses esprits suite aux révélations sur Freya et prit conscience de la situation. "Nous devons partir au plus vite, prenez les blessés et on se bouge avant que d'autres Marines ne rappliquent." Cria Snow aux pirates et à ses hommes.

Avant de prendre la direction de la ville, Zero ordonna à un groupe de pirates de le suivre, afin de récupérer armes et pièces d'armures dans l'armurerie de la base, ainsi que les armes des hommes tombés durant la bataille. Sur la centaine de prisonniers libérés, il n’en restait plus qu'une vingtaine.
Sur le chemin, Snow comprit que la plupart des anciens prisonniers ne voulait plus être pirate et aspirait à une vie tranquille, certains avaient même des familles, femmes et enfants. Quand ils arrivèrent au port, Snow leurs fit réquisitionner un gros navire marchand et un petit bateau de pêche.

"Je connais une terre où vous pourrez vivre en paix, nous nous y rendons. Il faudra vous battre pour l'obtenir et vous battre encore plus pour y vivre. Mais c'est un lieu idéal pour vous réintégrer et vous faire oublier." Fit Snow aux pirates. "Ceux qui veulent venir avec nous montez dans le navire marchand, nous vous guiderons jusqu’à l'île. Pour les autres, prenez ce navire et déguerpissez. La prochaine fois que nous vous croiserons, vous mourrez."

Seul trois pirates ne voulurent pas suivre Snow pour une vie tranquille. Ils prirent le petit bateau et mirent le cap au large sans demander leur reste. Les autres embarquèrent sur le navire marchand et se préparèrent pour suivre le -Phénix-.

Les préparatifs terminés, les deux vaisseaux prirent le large côte à côte. Le voyage dura deux jours et les pirates restèrent sans voix durant le passage du détroit. Lorsque les deux navires arrivèrent dans la baie, ils accostèrent l'un à côté de l'autre. De larges passerelles de bois furent disposées entre les deux vaisseaux afin de faciliter les allers et venus.

Snow et sa troupe vinrent sur le bateau marchand afin d'expliquer la situation de l'île. Il fallut toute une soirée pour faire comprendre et assimiler les informations aux pirates nouvellement retraités. Le vieil homme à la large barbe noire s'imposait de manière naturelle comme le leader de ce groupe. Il inspirait confiance à tous, même aux membres du -Phénix-.

Zero expliqua son plan à l'assemblée. Tous étaient motivés par la récompense qui les attendait en réussissant la mission.

"Ecoutez-moi bien, je ne le répéterai pas deux fois. Les Vargens semblent être, disons, moins actifs durant la journée. Nous partirons donc à l'aube en direction du Temple. Nous irons en formation serrée, en veillant à ne pas se laisser surprendre." Dit-il, en indiquant le chemin à prendre sur la carte faite par Cloud et Snow, et qui était accrochée au mur. "Quand on sera au Temple, l'ennemi sera supérieur en nombre et en force. Nous nous diviserons en trois groupes. Le premier sera sous mes ordres, les meilleurs tireurs, les plus calmes et les plus précis en feront partie. Nous nous placerons sur les flancs de montagne alentour de façon à couvrir nos camarades. Le deuxième, suivra les trois frères et Zéphïr. Ce seront ceux dont le style de combat se base sur la puissance brute et le corps à corps, vous attaquerez de face et tenterez de repousser les Vargens dans leur antre, le premier groupe vous soutiendra à distance." Continua-t-il en disposant de petits autocollants sur la carte, symbolisant la disposition des troupes.

Il attendit quelques minutes que l'information prenne bien place dans les esprits de chacun. Puis il reprit sur le même ton.

"Pour le troisième groupe. Il sera beaucoup plus petit. Ce seront les plus rapides et les plus discrets qui suivront Snow. Vous ferez le tour, dans la mesure du possible sans vous faire repérer, et vous disposerez des charges d'explosifs dans tout le Temple et surtout près de l'entrée de l'antre des Vargens." Expliqua-t-il en continuant de schématiser les déplacements des hommes. "Quand les charges seront placées, nous effectuerons un mouvement de retrait. Une fois que l'explosion a eu lieu et le trou comblé. Nous finirons de nous charger des survivants."

"Et là, l'île sera à vous!" S'exclama Snow, lançant un hourra général.

Tous passèrent la fin d'après-midi et une bonne partie de la soirée aux préparatifs. Les groupes furent faits après plusieurs tests et chacun fut armé. Les meilleurs fusils furent confiés aux sept meilleurs tireurs. Les armures lourdes et boucliers furent donnés aux quinze membres de la troupe d'assaut direct, ainsi qu'à Zéphïr et aux trois frères. Snow et les deux hommes, qui l’accompagneraient, porteraient des armures légères et pratiques.

Quand tout fut prêt, l'ordre fut donné d'aller profiter du reste de la nuit pour se reposer et dormir.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mer 11 Sep 2013 10:51 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 36

L'aube pointa le bout de son nez. Le ciel, sans nuage était d'un bleu que Snow n'avait encore jamais vu sur l'île. Le temps était calme et la température exceptionnellement douce.

Les hommes étaient prêts à passer à l'action. Tous attendaient sur le pont les ordres de départ. Snow apparut sur le pont, suivi des membres du -Phénix- et des trois frères. Freya avait pris sa forme de lynx et Tim et Zero lui avaient confectionné quelques pièces d'armure pour protéger ses points vitaux. Il grimpa dans les cordages et avertit la troupe.

"Messieurs, aujourd'hui vous allez combattre pour gagner votre nouveau départ. La bataille sera terrible mais ne renoncez pas et ne vacillez pas face aux difficultés. Maintenant allons! Tous aux canots." Scanda-t-il.

Les vivas et les hourras résonnèrent dans la baie et se répercutèrent sur les parois des montagnes entourant l'île. Tous se précipitèrent dans les canots et foncèrent vers la plage, galvanisés par les paroles du jeune Capitaine.

La couche de neige les gênait dans leurs déplacements, mais ils avancèrent rapidement et ne croisèrent pas de Vargens aux alentours. A mi-chemin Zero, arrêta la procession et rappela le plan à suivre, ainsi que les quelques faiblesses et forces de l'adversaire qu'ils avaient réussi à découvrir.

Les groupes se mirent en place. Les attaquants passèrent en tête du cortège mené par Cloud et Zéphïr. A l'arrière suivait le groupe de Zero. Snow, Freya et les deux hommes de son groupe, partirent en éclaireur hors des sentiers battus.

Quand la troupe principale arriva, le groupe de Snow était déjà en action. Ils posaient les charges et éliminaient rapidement le peu de Vargens qu'ils croisèrent.

A l'apparition de Cloud, Zéphïr et la troupe d'assaut frontal, une dizaine de Vargens sortirent du Temple en grondant et montrant les crocs. La bataille s'engagea, grâce à une formation défensive et aux tireurs répartis tout autour du terrain, et ils réussirent à se débarrasser de l'avant garde Vargens sans subir de pertes, ni de blessures graves.

Les hommes étaient optimistes, même Zero, Zéphïr et Cloud se prirent à espérer une victoire rapide et écrasante. Mais leurs joies furent de courte durée. Une centaine de Vargens apparurent du Temple et se dressèrent face à eux tandis que d'autres continuèrent d'apparaître. La plupart des Vargens était normal, mais certains étaient beaucoup plus gros que les autres.

La situation était totalement différente de celle prévue. La tension était à son comble. Et la situation empirait, la formation ne servirait à rien face à autant d'adversaire. Le combat, qui venait, serait sûrement le plus dangereux qu'ils aient eu jusqu'ici.

Cloud, prit les devants et armé de ses bras en armure il fonça à l'assaut, suivi de près par Zéphïr, qui pour la bataille avait stocké une grande quantité de sang prélevé sur les pirates. Tim et Jow eux, après une seconde d'hésitation, attaquèrent les monstres.

Devant la force et le courage des leaders, les pirates entrèrent eux aussi en action. Les tireurs leurs étaient d'une grande aide. La fin de la bataille serait décidée par la réussite ou non de la mission de Snow.

----------

Snow et sa troupe venaient de tomber sur un problème. Deux Vargens les attaquaient rageusement. Le premier que combattait Snow et ses deux hommes était d'un autre genre que ceux qu'il avait rencontré jusqu'alors. Plus grand, plus rapide et plus hargneux. Freya contenait seul l’assaut du deuxième Vargens de taille normale.

Les deux hommes de Snow étaient effrayés devant le monstre qui se tenait devant eux, mais continuaient de suivre les ordres de Snow et couraient rapidement autour du Vargens, pour ne pas lui laisser le temps d'attaquer. Snow, qui avait revêtu ses éclairs, se concentrait et créait de plus en plus d'-ondes blanches-. Quand suffisamment de sphères furent créées au goût de Snow, il les lança sur l'animal qui se les prit de plein fouet, créant un nuage de poussière.

Quand le nuage s'amenuisa, le Vargens était blessé mais encore en vie. Snow qui avait anticipé, s'était glissé dans son dos et le transperça de part en part, grâce à son bras en mode -Shigan- recouvert d'éclairs.

Les trois hommes se retournèrent pour aider Freya. Ils la trouvèrent assise les regardant de ses yeux ronds, le cadavre du petit Vargens derrière elle.

Ils reprirent leur route en direction de l'entrée de l'antre des Vargens, en prenant soin de poser régulièrement les charges explosives. Quand ils atteignirent l'antre, ils tombèrent sur un rassemblement d'énormes Vargens. Snow et ses hommes restèrent cachés dans l'ombre, observant la scène devant eux.

Les monstres se trouvaient entre eux et la réussite de la mission. Snow réfléchissait à une solution et finit par n'en trouver qu'une.

Il se retourna et dit à voix basse aux deux hommes l'accompagnant. "Donnez-moi ce qu’il vous reste d'explosif et rejoignez les hommes devant le Temple."

"Mais et vous qu'allez-vous faire." Demandèrent-ils inquiets.

"Ne discutez pas et foncez." leur cria-t-il, révélant sa présence aux bêtes.

Les deux hommes, pris de peur, obéirent et disparurent rapidement dans les couloirs en direction de la bataille qui se déroulait à l'entrer. Snow sortit de sa cachette et tout en prenant sa forme -Berserk-, fonça dans le trou que les frères avaient ouvert. Il esquiva les nombreuses attaques des gros Vargens, ne manquant pas de laisser sur son passage des sphères d'énergies noires. Celles-ci explosèrent produisant des décharges noires de toute part. Snow le savait, ses attaques ne leur causeraient pas de gros dégâts mais les empêcheraient de le pourchasser tout de suite.

Il pénétra dans l'Antre et longea un long tunnel menant à un espace éclairé. Snow entra dans une immense cavité, plongée dans la lumière. Il se cacha derrière un gros rocher aux abords du tunnel et examina l'espace face à lui. La lumière était produite par une épaisse mousse qui s'étalait sur la quasi-totalité du plafond.

La cavité était traversée par une rivière souterraine et de nombreux et énormes champignons se trouvaient éparpillés un peu partout, et par endroit ressortaient de telle façon que Snow crut voir des forêts. Le plafond était soutenu à de nombreux endroits par de larges piliers. Trois d'entre eux se trouvaient près de la sortie du tunnel.

Il n'y avait que peu de Vargens présent dans les lieux et Snow n'eut aucun mal à poser les charges explosives. Il s'apprêtait à retourner vers la sortie quand le groupe de Vargens qui était préalablement à ses trousses, sortit du tunnel et vint vers lui. Snow voulut battre en retraite pour essayer de les semer dans l'immense cavité et les prendre de vitesse, en remontant et en faisant exploser les charges des piliers et celles posées dans le tunnel.

Un grondement sourd résonna derrière lui. Il se retourna doucement pour tomber nez à nez avec une énorme patte hérissée de griffes. Il subit le coup et fut projeté contre la paroi. Le souffle court, il se releva et fit face au propriétaire de la patte. Un Vargens de la taille d'un éléphant, d'énormes plaques osseuses parcouraient son corps, certaines hérissées de pointes affûtées. Il avait trois queues qui battaient l'air avec frénésie.

Derrière celui-ci, se trouvait une dizaine de gros Vargens qui lui bloquaient le passage. Snow esquiva de justesse un coup de corne, suivi d'un coup de pattes qui déchira la paroi contre laquelle se trouvait Snow quelques instants plus tôt.

Snow se concentra et fit apparaître sa forme de berserker, avec une telle violence que l'énergie produite fit vibrer l'air autour de lui, le sol sous ses pieds craqua et ses cheveux dont le rougeoiement ressortait comme jamais, battait l'air en s'élevant en direction du plafond. Les monstres se jetèrent tous sur lui et furent repoussés par un violent déferlement d'éclairs foudroyant la plupart des Vargens.

Snow cracha du sang. De ses yeux et ses oreilles coulaient un léger filet de sang. Son corps ne supporterait pas plus longtemps une telle décharge d'énergie. Il rassembla le reste de ses forces et lança de puissantes sphères d'énergies sur les Vargens survivants et sur celui que Snow surnomma le -patriarche-. Ils se figèrent quelques instant, assez pour que le jeune Capitaine trouve une brèche et se jette à corps perdu dans le tunnel en faisant exploser derrière lui les charges installées sur les piliers.

Au fur et à mesure de la remontée, il fit exploser les charges du tunnel bloquant ainsi définitivement le seul moyen de sortir de l'énorme Vargens.

----------

La bataille était dure et intense. Les Vargens étaient plus nombreux et surtout plus forts en de nombreux domaines, force, vitesse et agilité. Cependant les pirates et les révolutionnaires tenaient bon. Surtout grâce aux efforts et aux talents des tireurs. Zero, à lui seul, avait de son poste de tir, abattu nombre de Vargens et sauvé la vie de beaucoup de pirates. Cloud et Zéphïr quant à eux, contenaient la plupart des monstres, créant un espace dans lequel les pirates alliés pouvaient s'occuper plus facilement des ennemis arrivant à passer le mur créé par les deux hommes.

Tim n'arrêtait pas de courir en tous sens, sautant et multipliant les acrobaties achevant les monstres passant à sa portée, grâce à sa maîtrise de sa lance. Jow, quant à lui malgré son ébriété permanente, arrivait à se rendre utile. Il déambulait sur le champ de bataille et sauvait des vies, en trébuchant et bousculant les pirates qui s'apprêtaient à subir une attaque plus ou moins mortelle.

Les deux hommes de Snow avaient rejoint le groupe en compagnie de Freya. Aucun signe de Snow. Les membres du -Phénix- étaient inquiets, mais ne pouvaient rien faire d'autre que tenir l'entrée et de rester en vie.

Une immense explosion se fit entendre en direction du Temple, suivi d'un enchaînement d'explosions plus petites. La chaîne de montagnes tremblait, et le Temple commençait à s'effondrer sur lui-même.

Cloud, Zéphïr et Zero ordonnèrent le repli immédiat. Ils n'eurent pas à se soucier des Vargens qui fuyèrent l'explosion, se séparant dans les bois et flancs de montagnes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Ven 13 Sep 2013 07:29 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 37

Un énorme nuage de poussière s'éleva des décombres et recouvrit le champ de bataille. On ne pouvait rien voir à plus d'un mètre devant soi. Quand la poussière se dissipa, tous se précipitèrent à la recherche du Capitaine.

Ils ne trouvèrent aucun signe de lui. Freya fouillait les décombres en reniflant et traversant parfois la matière s'enfonçant grâce à son pouvoir dans le sol.

Au bout d'une heure de recherche, Snow ressurgit du sol Freya le tirant par le col. Zéphïr le prit en charge et lui administra les premiers soins. Il fut décidé de retourner au navire pour soigner les blessés et laisser les hommes se reposer. Aucun Vargens n'avaient été aperçus depuis l'explosion du Temple. Le chemin du retour se fit au pas de course. Snow était dans un état que Zéphïr jugeait préoccupant.

Arrivés au navire, Snow fut installé dans la salle d'opération où Zéphïr avait réuni les hommes possédant des compétences médicales. Ils restèrent au bloc près de quatre heures, durant lesquelles tous les hommes attendaient tendus, dans l'attente de nouvelles.

Sur les vingt-quatre pirates qui avaient participé à la bataille, dix-huit avaient survécu et nombreux étaient blessés. La mission n'avait pas été réussie comme prévu et il restait encore de nombreux Vargens en vie, éparpillés sur l'île. Le moral des troupes étaient au plus bas.

Quand le Chirurgien ressortit du bloc suivi de ses assistants temporaires, il rassura tout le monde. "Sa vie n'est plus en danger. Cependant son état n'est pas bon, il va devoir prendre du repos et être suivi médicalement."

La tension retomba et le soulagement se lisait sur tous les visages. Les blessures furent pansées, les estomacs rassasiés et les esprits apaisés.

Snow resta inconscient pendant près de six jours. Quand il se réveilla, Zéphïr lui expliqua la situation dans laquelle se trouvaient l'île et les hommes.

Zero, Cloud et Tim à la tête d'une poignée d'hommes arpentaient Valhams à la recherche des Vargens survivants dans le but de purger l'île de ces monstres. Le reste des anciens pirates avaient commencé à s'installer sur l'île, après avoir construit un mur de bois autour du camp. Petit à petit, Ils en prenaient possession.

Snow sortit sur le pont avec l'aide de son médecin. Le ciel était clair et un léger vent froid faisait balancer la cime des pins. Il vit les fondations d'un petit village fortifié dans lequel s'activaient les hommes. Trois d'entre eux montaient la garde, tandis que le reste des hommes étaient occupés à l’édification de logements et d'un petit port.

Zéphïr le conduisit au nouveau village. Zero et Tim avaient donné leurs indications pour la construction des maisons, de sorte qu'elles étaient parfaitement adaptées au climat de l'île.

Quand les hommes virent Snow arriver, tous se rassemblèrent autour de lui afin de prendre de ses nouvelles. Les discussions allèrent bon train, jusqu'à ce que le groupe de Zéro ne revienne au village. Ils saluèrent Snow et déposèrent les cadavres de deux Vargens. Jow aidé de deux hommes s'en empara afin de préparer le repas.

La journée arrivait à sa fin et tous se retrouvèrent dans le seul bâtiment terminé. Ils mangèrent de bon cœur et Snow, qui n'avait pas mangé de réel repas depuis plusieurs jours, apprécia tout particulièrement les mets préparés par les cuisiniers.

Quand tous eurent finis, Snow réunit ses hommes, les trois frères et le vieux Norst, le chef des anciens pirates. Réunis dans la salle commune du -Phénix- Snow prit la parole.

"Vieil homme, comme promis, l'île est à vous. Que comptez-vous faire maintenant??"

Le vieil homme passa les doigts dans sa barbe broussailleuse. "Nous allons continuer de construire les fondations d'un village prospère et durable, lorsque ce sera fait, nous voguerons avec le vaisseau marchand afin d'aller chercher nos familles et de quoi vivre sur l'île. Rassure-toi les actes de piraterie, c'est terminés pour nous."

"Je vois, ça me paraît être une bonne idée. Je ferai un rapport aux révolutionnaires pour qu'ils vous envoient du matériel et vous aident." Fit Snow assis devant le groupe d'hommes.

"Je vous en remercie monsieur." Fit le vieux Norst les yeux embrumés de larmes. "Vous avez tant fait pour nous, je ne sais comment vous remerciez."

Snow lui posa la main sur l'épaule. "Cette île, est l'île où je suis né. Je vous la confie, prenez-en soin et faites la revivre. C'est tout ce que je désire."

Après quelques instants. Snow reprit, cette fois pour le groupe des frères Woolh.

"Je vous dois des excuses messieurs. Nous devions récupérer le trésor que vous cherchiez, cependant nous avons été obligés de détruire le Temple. Je n'ai rien à vous donné en compensation." Dit-il, en s'inclinant au sol en signe de regret.

"Hic, frangin, hic, il est vraiment désolé... hic, ne serait-il pas plus simple de le pardonner? Hic."

"Incapable de tenir ses promesses!! A quoi bon le pardonner? On devrait plutôt le frapper jusqu'à ce qu'il apprenne à les tenir."

"Sache, Snow que bien que nous ayons perdu un trésor, nous en avons trouvé un autre." Fit Cloud en le regardant derrière son masque. "Nous avons trouvé un groupe d'homme et un navire plus brillant et plus intéressant qu'un joyau. Et nous avons trouvé un Capitaine ayant un grand rêve, auquel nous souhaitons participer."

Snow releva la tête et vit Jow lui lancer un énorme sourire d'alcoolique, Tim acquiesçait de la tête mais gardait une mine grave et Cloud tendit une main amicale vers lui. Snow s'en saisit et se releva. Son équipage s'était agrandi, il regardait chacun des cinq membres de l'équipage et remercia les nouveaux en acceptant leur demande.

Zero et Zéphïr n'avaient aucune objection à l'intégration des trois frères, ils étaient même plutôt contents. Zero sortit une bouteille de champagne de grand cru qu'il avait acheté lors du ravitaillement et tous trinquèrent à leur avenir.

~~~Marijoa QG de la Marine~~~

Dans une salle de réunion de la citadelle de la Marine était réunie une dizaine de gradés responsables des secteurs extérieurs. Tous étaient assis de part et d'autre d'une table rectangulaire. Leurs regards étaient fixés sur un homme, debout devant un tableau où quatre avis de recherche étaient affichés.

"Notre base située tout au nord de North-Blue sur l'île de Tea Island a été annihilée." Hurla-t-il pour bien se faire comprendre. "Le Colonel Edward Crowel et les deux Lieutenants Leming Caslo et Pudd Nolis ont étés tués durant les combats. D'après les témoins et les escargots de surveillances, le principal coupable est cet homme!" Dit-il, en frappant du plat de la main l'une des affiches.

"Son nom est Snow Frost, dit-La Foudre blanche-. Il a reçu récemment une prime de 50 000 000 de Berrys Pour une affaire similaire à l'entrée de North-Blue. Ne vous fier pas à sa gueule d'ange, il est fort et très dangereux. L'affaire de Tea Island nous a permis de le lier aux Révolutionnaires de Dragon." Tempêta-t-il en continuant de marteler l'avis de recherche de Snow.

"Il s'est entouré d'hommes forts, Zero Reïh alias -Chaos- qui possède déjà une prime de 35 000 000 de Berrys et quatre autres membres, dont deux nouvellement primés. Zéphïr Ribak, le Blood Master. Il possède la paramécie du sang et l'épée Kousai Shuraba, l'une des douze lames de premier rang. Sa prime est de 30 000 000 de Berrys. L'autre est Cloud Woolh, nos hommes l'ont surnommés-Le Titan-, il est puissant et résistant mais nous ne savons pas grand-chose sur lui, sa prime est de 45 000 000 de Berrys." Continua-t-il en montrant respectivement les avis de chacun. "Vous pouvez voir leurs fiches, dans les dossiers en face de vous."

Il clôtura la séance en criant : "ILS NE SONT PAS A PRENDRE A LA LEGERE, ILS NOUS LES FAUT MORTS OU VIFS!!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Lun 16 Sep 2013 09:56 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 38

Pendant deux semaines, Snow récupéra de ses blessures et la routine s'installait sur l'île. Zero, Cloud et Tim chassaient les derniers Vargens et le village se construisait très rapidement.

Quand Snow fut complètement rétabli, lui et Freya, qui ne l'avait pas quitté durant sa convalescence, aidèrent le groupe de chasseurs et éradiquèrent les dernières bêtes errantes.

Le temps du départ était venu. Une fête fut organisée pour l'occasion et le -Phénix- prit la mer le lendemain à l'aube.

Snow devait comme convenu se rendre à East-Blue, afin de prendre contact avec Lanise Chanise, comme prévu avec Dragon.

Le -Phénix- arriva à Reverse Mountain en trois semaines durant lesquelles, ils ne firent que deux courtes escales de ravitaillements. La traversée de la montagne aux courants inversés leurs mit des étoiles pleins les yeux. Une merveilleuse vue s'étendait autour d'eux. La même pensée, traversa leurs esprits, "Le monde est vaste.".

Grâce à l'escargophone que les Révolutionnaires lui avaient donné à son départ, il prit contact avec Lanise et organisa un rendez-vous sur une petite île déserte à l'entrée d'East-Blue.

Le rendez-vous était fixé à dans trois semaines. Snow et ses membres avaient du temps devant eux. Ils accostèrent dans un petit port miteux.

Les hommes s'installèrent dans un petit bar animé et bourré de pirates. Snow et les siens commandèrent de quoi boire et manger. Ils discutèrent du rendez-vous, quand Tim quitta la table et se dirigea vers les toilettes. Sur le chemin, il passa près d'une table où un vieillard racontait à un attroupement de pirates, l'histoire d’une île qui serait l'entrée du ciel et d'un monde aux milles merveilles.

Tim esquissa un sourire et continua son chemin. Il fit son affaire et quand il eut terminé, il entendit des bruits de chaises glissant au sol. Des clameurs s'élevaient de plus en plus. Tim retourna rapidement dans la pièce principale et aperçut le vieillard recroquevillé contre le comptoir, dans la pièce deux groupes de pirates se faisaient face.

Le jeune lancier observa la table de ses compagnons. Il les vit. Ils étaient toujours assis et tous regardaient le déroulement des évènements. Enfin tous sauf Jow qui buvait tranquillement sa bouteille de rhum.

Les deux groupes, qui s'opposaient, lui bloquaient le chemin pour rejoindre ses compagnons. Le sujet de leur querelle semblait être le vieillard ou plutôt l'histoire du vieillard. Chacun d'eux voulaient l’exclusivité sur les merveilles promises par les histoires de l'homme.

"Passe ton chemin ou je vous tue tous. C'est moi qui trouveraient l'île!" Gronda l'un des deux Capitaines pirates le sabre aux claires.

Son opposant lui rit au nez. "S'il y en a un qui va mourir ce sera toi!!".

La tension qui montait jusqu'alors atteint son paroxysme, et explosa. Les deux groupes se heurtèrent et les combats se rapprochèrent du vieil homme. Tim se jeta sur le vieillard, l'attrapa et l'emmena près de la table occupée par les membres du -Phénix-.

Snow allait se lever quand Cloud lui fit signe de rester assis.

"Je m'en occupe." Dit-il calmement en se levant et s'étirant.

Il recouvrit ses bras d'acier et s'avança calmement en direction du combat. Il ne lui fallut qu'une poignée de secondes pour faire revenir le calme. Cloud attrapa un à un les hommes à terre et les envoya aux travers de la fenêtre en prenant soin de leur faire les poches avant.

Il donna l'argent récolté au propriétaire du bar afin de payer les consommations et les dégâts. Puis il retourna s'assoir à la table. Tim avait installé le vieillard à leur table et Zéphïr lui prodiguait quelques soins. Une fois fait, Zero le questionna sur son histoire.

L'homme certifia qu'il disait vrai et qu'il avait vu l’ile de ses yeux dans sa jeunesse. L'île située dans Calm Belt près de Red Line, ouvrait la voie vers une île céleste oubliée du monde. Cette île regorgerait de merveilles et serait un lieu où de puissants combattants auraient fini leur vie, laissant leurs arts en héritage.

Snow et ses membres étaient très intéressés, mais restaient quelques peu sceptique. Snow paya une bouteille au vieil homme après lui avoir fait indiquer l'endroit où chercher l'île sur une carte. Ils quittèrent le bar, prenant la direction du navire.

Ils atteignirent l'île du rendez-vous. L’île était rocailleuse et seule une petite plage de sable fin était entourée de verdure. Pendant trois semaines les hommes restèrent sur l'île. Jow quand il ne cuisinait pas, passait ses journées à boire et dormir au soleil, Tim passait le plus clair de son temps à bricoler sur le navire en compagnie de Zero, Zéphïr dormait et soignait les blessures de Snow et Cloud qui s'entraînaient ensemble de l'autre côté de l'île.

Un jour en début d'après-midi, une goélette apparut à l'horizon. Zéphïr prévint Snow qui rejoignit la plage en compagnie de Snow. Ils firent un brin de toilette le temps que la goélette n'atteigne le rivage. Une barque fut mise à l'eau, une dizaine de personnes à son bord. Snow et ses hommes attendaient sur la plage, Jow et Zéphïr étaient tranquillement allongés sur des transats profitant du soleil. Tim était posté sur un rocher en périphérie du petit bois, sa lance à la main et le visage renfrogné. Cloud et Zéro encadraient Snow, devant une petite tente de soie installée sur la plage.

La petite barque accosta, deux hommes sautèrent à l'eau afin de la tirer sur la plage. Le reste des personnes descendirent et Snow fut surpris de voir aux côtés de Lanise Chainse, son ancien maitre Kriss Konis.

"Bienvenue à vous Lanise, j'espère que vous avez fait bon voyage." dit-il en faisant la révérence. "Je vous en prie installez-vous."

"Ne soit pas si formel Snow, tu as bien mûri. Et je vois que tu t'es fait des amis." Répondit-elle en regardant tour à tour Cloud et Zero. "Désolée de le demander mais peut-on leurs faire confiance, Snow?"

Snow passa ses bras autour des cous de Cloud et Zero avec un grand sourire. "J'ai une pleine et entière confiance en chacun de mes compagnons."

Elle n'en demanda pas plus et passa devant Snow pour entrer dans la tente, laissant Snow et Kiss apprécier leur retrouvaille.

"Kiss." Dit Snow en empoignant son maitre. "Comment allez-vous? Je ne m'attendais pas à vous voir ici."

Le maître lui répondit : "Quand j'ai appris que tu avais pris contact avec Lanise, je suis immédiatement venu sur East-Blue pour te revoir. Je voulais me rendre compte de tes progrès et connaître tes compagnons."

Ils échangèrent quelques paroles et rejoignirent Lanise dans la tente. La délégation Révolutionnaire, était constituée de Lanise, Kiss et six autres membres que Snow n'avait jamais vus.

Tous s'installèrent autour d'une table remplie de nourriture spécialement préparée pour la réunion. Zéro était assis à la droite de son Capitaine, vigilant à tout ce qui allait se dire et Cloud avait préféré resté debout derrière Snow tel un garde du corps.

Lanise entama la discussion. "Tu as fait beaucoup de bruit récemment, toi et aussi tes hommes. Tea Island étant proche de Valhams, je suppose que tu as terminé ce que tu avais à faire là-bas?!!"

"En effet." Fit Snow attrapant une grappe de raisin. "J'ai fait ce que j'avais à faire. En parlant de ça, des hommes et des femmes se sont installés sur l'île, j'aimerai que vous envoyiez un navire s'enquérir de leur situation et leurs fournir votre aide. Ce sont des prisonniers qui étaient enfermés dans la base de Tea Island et leurs familles."

"Je vois... Je ferai en sorte de les aider du mieux que je pourrai." Elle regarda Snow longuement pris dans une profonde réflexion. "Dragon et K. Moon seront ravis d'apprendre que tu en as fini avec Valhams... Snow, Dragon m’a confié un message pour toi. Je devais te le remettre, si tu me semblais avoir évolué et mûri." Elle se passa la main dans les cheveux. "Et je pense, et Kiss ne me contredira pas, que tu es plus responsable et mûr maintenant."

Le jeune Capitaine sourit et demanda quel était le message.

"C’est une requête de Dragon lui-même. Il existe un royaume où nous sommes sur le point d'échouer... La plupart des généraux de notre armée ont décidé de ne plus s'en occuper. Il ne reste qu'un petit groupe de résistants au régime en place. Ceux-ci sont actuellement retranchés dans un lieu que le régime ne connaît pas encore. Mais ce n'est plus qu'une question de temps. Tu es le seul assez proche pour les aider à tenir le siège. J'ai déjà envoyé cent hommes sur les lieux. Tu en prendras le commandement et tiendras la place jusqu'à l'arrivée du -Légionnaire- et du -Soupir-." Fit-elle en ne le quittant pas des yeux. "Maintenant je te le demande, accèderas-tu à cette requête?"

Snow ferma les yeux, réfléchissant. Il les rouvrit, regarda tour à tour Zero et Cloud. Tous deux hochèrent de la tête. Puis regarda Lanise.

"J'accepte."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3]

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com