Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Fic] Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 6 Avr 2013 18:34 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Bonjour je vien en ce vendredi 6 avril de l'an 2013 poster ce qui seras le prologue du fanfiction One piecienne, sans réelle rapport avec la trame de l'histoire original de Oda bien que je n'exclu pas de lier un jour les deux pour un arc ou deux.

L'histoire ce déroule dans le monde de One Piece, Snow Frost est un orphelin de guerre de l'îles de Valhams situé dans North Blue. Snow deviendras révolutionnaires après avoir été sauvé par l'un d'entre eux!

Le rythme de parution seras variable suivant mon inspiration pour le moment rapproché mais s'espacerons surement.

Nom : Snow Frost
Age : 13 ans (au début de l'histoire)
FDD : Aucun
Caractère : Franc, impétueu et calculateur
Prime : Aucune (au début de l'histoire)
Cheveux : Blanc pur au reflet rougoyant
Yeux : Gris
Taille : 1m64 (au début de l'histoire)
Silhouette : élancé et bien batit, des muscles fin et puissant

Prologue
"Il est dit qu'au commencement du monde, il n'était qu'une terre.
Cette terre etait peuplée par trois peuples guerriers.
Tronant sur les sommets les fiers et puissants hommes du Nord, les Furyens,
Règnent sur les vastes plaines du centre les tribus nomades, les Targs,
Et chevauchant la mer et dominant les rives les peuplades des eaux du Sud, les Squeems.
Ces trois peuples vivaient en harmonie chaqu'un restant dans son territoire,
Mais le coeur des hommes bat au rythme de leur rèves de libertés et et de conquète.
Et l'harmonie fut brisée, les peuples ce firent la guerre et de cette guerre, vint le Chaos,
La puissance des combattants et la violence des combats, fit trembler la terre
De la mer de gigantesque lames d'eau déferlère,
La terre unique fut détruite et naquit de ce Chaos de nombreuse îles et le monde que nous connaissons,
Les guerriers des montagnes disparurent dans leur montagne,
Les Targs et les Squeems s'unirent face au Chaos et survécure peuplent les differentes îles et devenant les hommes dominant le monde."
Tel récit de l'ancien monde d'après les Anciens du village, tel était le récit de la disparition de nos Ancêtres... de notre peuple.
Et maintenant, je suis le dernier des Furyens!


Dernière édition par Vynnx le Dim 7 Avr 2013 15:49, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 6 Avr 2013 18:42 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 08 Déc 2012
Messages: 420
Localisation: Dans une forêt, écrivant sur la tombe d'un homme mystérieux.
Il faut un peu que tu précises si tu écrit une fic ou pas.Le prologue est pas mal, mais je penses que la description de ton personnage sur la fiche tu as mises, en faite, je pense juste que ton personnage n'est pas assez descriptif sur la fiche que tu as mis.Si tu vois ce que je veux dire.Sinon, dans l'ensemble, c'est pas mal.J'espère que le chapitre 1 de ta fic (si s'en est une) sera énorme !
Pour la fiche de ton personnage, il faut que tu mettes plus de descriptions, c'est tout.

_________________
Image


"C’est peut-être parce que j’ai peur, et qu’il me donne du courage."
Bilbo le Hobbit : un voyage inattendu, Gandalf.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 6 Avr 2013 18:49 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Les Furyens.. Aurais-je affaire un fan de Les Chroniques de Riddick ? DANS MES BRAS MON COUPAING !! Hum...revenons au sujet. Alors déjà je trouve la mise en place "fouilli". Pourquoi nous présenter le héro de cette manière ? En le faisant autrement, tu aurais pu apporter de la description en plus dans le prochain chapitre. Prologue très court. Tu aurais du ajouter (et non coupler) cette parti avec le chap. 1. Niveau faute, j'ai rien vu de flagrant, j'ai même rien vu du tout étant une quiche en ortho

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 6 Avr 2013 19:38 
40 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 502
Pas mal, pas mal... J'adore les prologues comme ça en poème, tu m'a pris au piège là :P !! J'aime bien l'idée du début qui s'approche d'une fic avec un monde inventé par toi puis qui se transforme peu à peu en monde de OP tel que nous le connaissons aujourd'hui. Après... J'éspère que ça continuera bien.
Seul peit point négatif : sa rime à quoi de parler de ton perso comme ça alors qu'il n'en ai jamais question (à pars à la fin) dans le prologue ? Sa fiche est peu documentée et pour l'instant inutile pour nous...

J'attend ton chapitre 1 avec impatience !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 6 Avr 2013 20:33 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Je lache le premier chapitre dans la foulé, bonne lecture.

Chapitre 1

Snow Frost est née en l'an 1500 du Calendrier Maritime, dans un village paisible et froid d'une île de North Blue. Cette île perdu dans la région la plus froide et reculé de North blue ce nommait Valhams, elle était entourée de grandes falaises vertigineuses et abruptes randent l'accès impossible, si ce n'est par le détroit de Thor. Après avoir passé le détroit, parcouru le long de ses flancs d'immenses statuts de divinitées Nordiques, le voyageur est acceuillit au creux de cette forteresse naturelle de roc et de glace, par un paisible petit village vivant de la pèche et du commerce du minerais extrait de ses mines de fer et de charbon.
"Soupire" était le nom de ce village, car l'on entendait régulièrement le vent soufler dans les montagnes et le son produit ressemblait au soupire des hommes, peuplé de près de 200 habitants, la vie y est rude mais néanmoins agréable les gens y sont chaleureux, fier et fort. Les habitants de Soupire sont de brave gens travailleur et bagarreur, tous savent ce battre, après tout ce sont les descendant des guerriers "Furyens", la tradition les obliges a apprendre le maniement des
armes dès leur cinquièmes hivers.

C'est donc en ce lieux reculé que vint au monde le petit Snow. Comme tout les hommes de l'île il était bien batit promesse d'un physique fort et puissant lui permettant de survivre sous ce climat hostile. Il avait de grand yeux gris et des cheveux d'un blanc immaculé, tel les neiges éternels au sommet des monts, cheveux qu'il tenait de sa mère, seul différence de légés reflets rougoyants cassaient cette blancheur.

Snow était bien entouré au premières heures de sa vie, sa mère, allongé dans le lit, grande et belle femme aux yeux bleu lagon, ses cheveux longs blanc retombant sur ça poitrine, elle avait un visage clairsemé de tache de rousseur et une peau claire,le tenais au creux de ses bras, tandis que son père, homme robuste à la peau hâlé, les yeux gris claires et la tignasse tressé d'un noir profond, l'embrassait sur le front, deux petits enfants chahutais autours du lit pour pouvoir apperçevoir la frimousse du nouvel arrivant dans la famille.

Le premier était un petit garçon nommé Jack, de 3 ans aux yeux gris et cheveux d'un noir d'encre, il était bien developper pour son âge et un peut rondouillard, son visage était clairsemé de discrete tache de rousseur contrastant avec son teint clair, la deuxieme était une petite fille, Ondine, agée de 5 ans, à peine plus grande que son jeune frère ses yeux était gris et ses cheveux noir comme son père elle était mince et élancé, un teint très claire à peine soupoudré de légère tache de rousseur. Elle montrait les prémices d'une grande beautée à venir.

Le dernier membre de la famille ce tenais un peut plus en retrais observant la scène devant lui avec un sourire, c'était Kyle le fils ainé de la famille, du haut de ses 15 ans et de son mètre soixante-quinze, on pouvait lire une grande joie et une immense fiertée sur son visage hâlé. Il était élancé, possédait des yeux gris perles et de long cheveux noir au reflet bleuté, deux mèches était coiffées en fines trèsse partant de chaque cotés de la tête et ce rejoignant à l'arrière pour retomber dans son dos.

Brom, le père pris son fils l'enmitouflat dans une couverture de fourure et ce dirigeat vers le porte de la petite maison suivit de Kyle.
Il ouvrit la porte et derrière elle ce trouvait une foule de gens. Tout le village était là, personne ne voulait manquer cette évènement, pas même le vieux Carleti qui vivait en ermite un peut plus haut sur le flanc des montagnes. Bien qu'il n'était pas rare de voir naitre des enfants dans le village, il était de tradition de l'acceuillir comme le fils de chacun. Ainsi chaque enfant bien que née dans une famille distincte du groupe était le fils du village chaque homme était son père, chaque femme était sa mère et chaque enfant son frère ou sa soeur. Le village était une grande famille où chaqu'un s'entraide.

Il s'avanças de quelque pas à l'exterieur et soulevas son fils nouveau née au dessus de lui, le montrant à la foule un brouhaha suivi la présentation de Snow. Les hommes clamait des viva et des hourras en frappant leur lance contre le sôl gelé, les femmes entamères une chanson ancienne qui demandais aux Dieux d'offrire protection et bénédiction au nouveau membre de la communauté.

Quand tout redevint calme, Brom s'exclamat : "Aujourd'hui, ma famille s'agrandi. Notre village s'agrandi et ainsi le sang de nos vénérés Ancêtres continueras de vivre dans le futur. Je vous le présente Snow Frost, fils de Brom et Marina Frost, fils de Valhams. Je vous confi à vous mes ancêtres, et à vous mes amis sa
protection et son éducation en tant que fier guerrier et descendant des Furyens"

A ses mots tous s'inclinères et jurèrent d'une même voix : "Par la foudre de Thor, par l'acier de ma lame, par le roc de ma chair et par le feux de mon coeur, devant mes Ancêtres qui me regarde! je le ferais!"

Puis tous ce relevèrent, tandis que Brom ce retournat pour remettre son fils dans les bras de sa mère.
Sans suivi une fête qui duras une journée, durant laquelle rhum et hydromel coulèrent à flot, les chants anciens résonnaires dans les montagnes et la duretée du froid fut oublier.

La vis s'annonçais clémente pour le petit Snow et il vécu de nombreuses années dans son village chaleureux, à couler des jours heureux...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Dim 7 Avr 2013 15:57 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
J'envoi le chapitre 2 et 3 ensemble bonne lecture.


Chapitre 2

13 années s'écoulèrent sur Valhams dans le calme et la béatitude, rien durant la jeunesse de Snow ne vint inquiéter sa croissance. Le village avait bien connu quelques attaques de pirates, mais facilement repoussées par les guerriers de Soupire, la vie allait bon train et Snow avait à l'âge de 5 ans commencé à suivre les enseignements et préceptes guerrier du village, au temple de Thor.

Comme chaque matin, il fût doucement réveillé par Ondine sa soeur, qui l'embrassa sur le front et lui dit de ce préparer, que le déjeuné était près et que père l'attendait dans la salle à manger. Puis elle s'efforçât de réveiller Jack, dormant dans le lit en dessous de lui, qui comme à l'accoutumer rechignais à quitter le confort de son lit douillet et les bras chaleureux de Morphée.

Snow observais la scène amusé, sa soeur avait maintenant 18 ans et avais bien grandie, grande de taille elle portais une robe bleu céleste, simple et pourtant elle lui allait à la perfection, faisant ressortir les traits de son visage fin et d'une blancheur de neige, ponctué de tache de rousseur à peine visible tant l'effort fournis par le réveille de Jack lui mettais le feux aux joues. Jack quand à lui, le visage embrumé par le sommeil, s'était étoffé et avait maintenant l'allure d'un véritable homme de Valhams, très musclé et plus petit que la moyenne, 1m68 à 16 ans, il était comme son père doué d'un grande force physique, lui aussi claire de peau il arborait une longue chevelure décorée de deux fines tresses ramenées à l'arrière du crane et tombant dans son dos. Il fini pas abdiquer et cédât devant l'insistance de sa soeur à le faire ce lever.

Snow qui c'était levé sorti de la chambre et empruntât le pallié menant aux différentes pièces situées à l'étage, il entrât dans l'une d'elles, la salle de bain. Il se lavât le visage et s'observât dans le miroir, il avait 13 ans et mesurais déjà 1m65, ses cheveux mi-long était relâchés, libérés de toute entrave, des cheveux d'un blanc mystérieux aux éclats rougeoyants. A travers eux perçais deux yeux gris perles, des yeux perçant qui analysait tout son environnement, des yeux curieux et avides de connaissances, des yeux rêvant d'aventures. Il était élancé et son physique laissait voir un bon équilibre et une excellente agilité, ses muscles était seyant et souple, et possédait un bonne puissance pour son âge.

Après s'être nettoyé et rafraîchie, il descendit dans la salle à manger où ce trouvait son père, Jack et Ondine attablés et savourant un petit déjeuné copieux.

Surpris, Snow s'exclamât : " Bonjour père, où sont Kyle et mère??"

Son père leva les yeux vers lui et lui lança un magnifique sourire : " Kyle est parti tôt ce matin pour accompagné le navire de commerce, il reviendras dans deux jours, peut être trois, quand la tournée seras terminer. Ta mère, elle, est parti au chevet de Clarisse, il semble qu'il y ai des complications avec le bébé... il est possible qu'il ne voit jamais le lumière du jour." Son sourire c'était effacé pour laisser place à un visage sombre et triste.

Voyant l'ambiance chaleureuse du matin s'évanouir, Snow changeât de sujet tout en s'installent à la table, il fourras un morceau de pain dans sa bouche : "Ainsi Kyle à réussi à rejoindre l'Escorte, il en rêvait et maintenant il vas pouvoir voir le monde extérieur."

"Oui, répondit son père, il à enfin gagné le privilège d'accompagner Conord le chef de l'Escorte, il à travaillé dur pour cela, toi et ton frère devez prendre exemple sur lui."

"Mais tout le monde dit que Kyle est un génie, rétorquât Jack, nous ne somme que d'humbles personnes ordinaires Snow et moi. Jamais nous ne pourrons rivaliser avec Kyle... Certain disent qu'il aurait reçu la bénédiction de Thor et qu'il seras amené à diriger le village d'ici quelques année..."

"Allons, intervint Ondine, tu sais mieux que quiconque qu'il n'y as pas que son soit disant génie qui la amené là où il est maintenant, il a travaillé plus dur que n'importe qui, et c'est entraîné sans relâche, voila ce qui fait son génie. S'il est un génie, c'est un génie du travail!" dit elle d'un ton revêche et plein de reproche à l'égare de Jack, qui fit la moue et semblas s'enfoncer dans sa chaise.

"Écouter moi bien mes fils, repris Brom, tant que vous ne relâcherez pas vos effort nul obstacle est insurmontable vous êtes destiner à devenir de puissants guerriers qui défendrons le village en cas de besoin. Jack tu à fini ton apprentissage auprès du temple et tu as réussi l'examen prouvant que tu es un guerrier, tu doit maintenant continuer d'apprendre la pêche pour pouvoir nourrir ta famille. Quand à toi Snow, dit il en jetant un regare de reproche à son plus jeune fils, il ne te reste que 1 ans avant l'examen et tu continu de n'en faire qu'a ta tête, tu rate les entraînements pour te promener dans la grande forêt de pins et aller voir le vieux Carleti. Ce n'est pas comme ça que tu feras honneur à ta famille et tes ancêtres."

"Pardon père" murmuras Snow.

"S'excuser ne suffis pas fils, fait serment que jusqu'à l'examen tu te conduiras bien et que tu suivras les enseignements du Temple!"

"Par la foudre de Thor, par l'acier de ma lame, par le roc de ma chair et par le feux de mon coeur, devant mes Ancêtres qui me regarde! je le ferais" Répondit calmement et distinctement Snow à son père.

Satisfait Brom lui dit de partir sur le champ à la cours des Guerriers Ancestraux, au Temple de Thor. Là il continuerais sa formation de combattant.
Ayant promis à son père avec l'ancien serment, Snow était obligé de ce tenir à sa parole.

Il parti donc pour le temple, situer au nord de l'île après le village. Pour l'atteindre il fallait suivre un sentier tortueux dans la montagne, il ne fallut pas plus de 30 minutes de montée pour atteindre les portes du Temple de Thor, encadrant deux épaisses portes de bois vieillis par le temps et le froid dont les charnières de fer était soigneusement travaillés et entrelacés rappellent les dessins tribaux nordiques ancestraux, ce trouvait deux immenses et magnifiques colonnes de fer, sur lesquelles ce trouvais des statut elles mêmes en fer, représentant Thor brandissant son marteau vers les cieux.

Il pénétrât dans le sanctuaire et traversât la cours intérieur et après avoir emprunté plusieurs corridors fini par déboucher sur la Cours des Guerriers Ancestraux.

Petite cours où l'on pouvais trouver de nombreux ateliers pour divers entraînements, course, poids, parcours du combattant et arène de combat et quelques râtelier d'armes regorgeant de lances, épées, masses et autres armes plus ou moins communes.

Ca et là, on pouvait apercevoir de jeunes garçons du même âge et plus jeunes que Snow, s'entraînent sous l'oeil avisé de guerriers rodés au combat.

Le doyen des tuteurs vint vers Snow : " N'est ce pas là le jeune Snow? Que nous vaut l'honneur de ta présence ici? toi qui ne daigne plus venir ici depuis 2 mois maintenant!!!"

"Je suis ici pour m'entraîner et devenir un guerrier qui honoreras sa famille et son village, j'en ais fait serment à mon père" Répliquât sèchement le jeune garçon.

"Par Thor, en voila une grande nouvelle, rayât l'homme possèdent une balafre en travers du visage, dans ce cas mon garçon montre moi ta motivation et si je t'en juge digne je t'entraînerais personnellement! hahaha"

Snow restât imperturbable et fit signe de la tête, montrant son assentiment.

"Bien, tu vas me faire le parcours du combattant, et tu le referas autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce que je décide que cela me satisfait. Commence MAINTENANT!!!"

Sur cet ordre, Snow courût jusqu'au parcours du combattant, et s'élança, sautant sur des rondins à peine assez large pour un pied suspendu au dessus du vide, grimpent des cordes et des palissades, rampant dans la boue et esquivant des haches ce balançant de droite à gauche tel un pendule. Et il recommenças encore et encore et encore, quand son ventre criât famine alors que les autres enfants mangeait devant lui, il continuât, quand la soif lui empattait la bouche et asséchait ses lèvres, il continuât, même quand le crépuscule s'annonçât et que tous furent parti, il ne s'arrêtât pas. Ni la fatigue, ni la douleur, ni la morsure du froid ne purent l'arrêter. Il ne pouvait s'arrêter son honneur et sa détermination l'en empêchait.

Ce n'est que lorsque la nuit fut bien avancée que l'homme le stoppât, à bout de force il ce mis à genou sur le sol glacé et l'homme enlevas son manteau et le posât sur les épaules du jeunes hommes. Brom sorti de l'ombre, cela faisait plusieurs heures qu'il observait son fils, il s'approchât et pris son fils dans ses bras, le soulevât et ce tournât vers l'homme à la balafre : "Bolphor, je te remercie, prend soin de lui à partir de maintenant."

L'homme acquiesçât et dit : " Il te ressemble Brom têtu, rêveur mais déterminé. Il à un grand potentiel, on dit de Kyle qu'il est un génie mais c'était plutôt un bourreau de travail toujours à s'entraîner encore et encore, mais Snow est différent il surpasseras sûrement son frère et te surpasseras toi. hahaha!!"

Brom s'éloignât en souriant, tandis que Bolphor continuais de rire il lui criât : "Je vais m'occuper de lui Brom, je ferait de lui ce qu'il devrat être!! Un guerrier parmit les guerriers!! haha"

Snow c'était évanoui de fatigue dans les bras de son père et ce fit réveiller comme chaque matin par sa soeur, ce matin la seul sa soeur et sa mère était présente dans la maison, en prenant son petit déjeuné Snow s'enquit de l'état de Clarisse, sa mère lui répondit que l'enfant ne survivrais pas à l'accouchement et que l'état Clarisse était préoccupent. Elle embrassât son fils et sa fille et leur souhaitât une bonne journée et sortie pour rejoindre le chevet de Clarisse.
Il ce leva a son tour et pris la direction du Temple pour suivre l'entraînement de Bolphor le balafré.


Chapitre 3

2 semaine s'écoulairent durant lesquelle Snow continuât sa formation auprès de Bolphor.

Kyle était revenu et recevait les louanges de ses pairs, il avait ramené avec lui de nombreux cadeaux pour sa famille.

Une robe de soie à dentelle ainsi qu'une chaînette d'or à mettre dans les cheveux pour Ondine, un bouclier et une hache, tout deux travaillés avec soins et de la meilleur fabrique pour Jack. Un vase de grande beauté, un collier d'émeraudes et des épices pour sa mère, un cor de chasse fabriqué dans une défense de Narval soigneusement travaillée et sertie de discrète pierre précieuse pour son père.

Pour Snow, il offrit un poignard dont la lame droite à double tranchant d'une vingtaines de centimètres, disait-il, était faite dans le meilleur acier possible, sans aucune garde, le manche était taillé dans un croc de loup géant, recouvert d'une lanière de cuir faite de peau de raie électrique, le pommeau du poignard était incrusté d'une pierre de foudre dont la couleur était d'un bleu chatoyant.

Comme chaques jours depuis la promesse faite a son père, le jeune Snow suivait son entraînement, il venait de finir le repas du midi en compagnie de ses camarades et Maîtres Instructeurs, quand le Cor de la tour de guet à l'entré du Détroit de Thor retentît au loin.

Tous ce figèrent, le Cor du guet était sonné lorsque des navires pirates ou non attendu entraient dans le détroit. Il n'était pas rare qu'il sonne et cela n'était jamais vraiment dangeureux car les quelques pirates ayant essayés de piller l'île, n'on jamais pus ressortir de Valhams, toujours attenduent et reçuent par les guerriers de Soupire. Parfois, il arrivait que l'on fasse appel au Marine pour venir chercher quelques têtes primées.

C'est tout naturellement qu'ils reprirent leurs activitées. Mais quelques instant plus tard le Cor retentît encore et continuât durant de longues minutes. L'inquiétude commençais à ce faire sentir parmit les instructeurs et la peur empoignait les jeunes enfants.

"Qu'est-ce qui ce passe?" Demandât tout haut Bolphor sans parler à qui que ce soit et n'attendant aucune réponse.

Bolphor rassemblas les élèves au fond de la Cours des Guerriers Ancestraux du coté opposer à la porte et envoyât deux des Maîtres Instructeurs s'informer de la situation du village. Il demandât à chacun de rester calme et de s'équiper, arme, bouclier et casque. Tous ce tinrent près en attendent les nouvelles.
Plusieurs minutes passèrent, s'emblable à des heures, plus temps passait et plus l'inquiétude grandissait, on pouvait voir, au dessus du mur d'enceinte, des colonnes de fumées monter vers le ciel depuis la direction du village. Le Cor ne sonnait plus depuis longtemps déjà et l'on entendait parfois l'échos d'un tir de pistolet ou de fusil résonner dans le lointain.

Quand enfin du bruit en provenance de l'entré du Temple ce fît entendre. Ce n'était pas le bruit attendût de deux personnes seul. Les individus étaient nombreux, ils couraient et certains criaient. Bolphor ce mit en position en tête des Maîtres Instructeurs, une lance dans la main droite, un bouclier dans la gauche, un casque à cornes vissé sur le crane. Il faisait peur, jamais Snow ne l'avait vue ainsi, et pourtant il l'avait souvent vue en colère contre lui, mais à cet instant c'était totalement différent, on pouvais lire une colère froide lui déforment le visage tel un démon et une determination sans faille brillait dans ses grands yeux noir.

"Maitres du Temples de Thor, tenez vous près. Peut importe ce qui passerat cette porte nous montrerons aux Dieux que nul ne peut vaincre les Furyens! Nous protègerons nos enfants!!" Criât Bolphor d'une voie roque et caverneuse.

"Nous en faisons le serment!" Clamèrent les quatres Maîtres Instructeurs.

Le doyen des Maîtres du Temple repris : "les enfants tenez vous près à mettre en application ce que vous avez appris ici et à protéger vos vie!!"

A peine eu t-il fini de parler que la porte de la cours s'ouvrit à la volée laissant entrer une horde d'assaillant. De nombreux enfants crièrent sous l'effet de la peur, d'autres pleurèrent tandis que les Maîtres du Temples fondaient sur l'enemies à grand crient de rage. Puis tout ce stoppât net quand les assaillants fermèrent les portes derrière eux, Bolphor reconnu les personnes qui était là.

C'était les hommes et les femmes du village enfin ceux qui avaient survécu à l'assault. En effet d'après leur explication des pirates avaient fait irruption dans la baie, mais ce n'était pas un ou deux navires, mais plutot une flotte d'une douzaines de navires qui avaient débarqués plusieurs centaines de pirates. Supris par le nombre des assaillants, les hommes de Soupire n'avaient pus contenir l'assault et durent battre en retraite. Les guerriers avaient ensuite lancés une contre attaque sur les envahisseurs mais malgré leurs supérioritées physiques et techniques, ils ne purent contenir la vague d'assaillant. Et seul ce groupe avait réussi à ce replier au Temple.

Parmis eux ce trouvais Conord le Chef de l'Escorte marchande un sabre courbé dans chaques mains, Anto Carleti le vieil Ermite un pistolet en main, ainsi que de nombreuses femmes et enfants en bas âges mais peut d'hommes, essentiellement des hommes de l'Escorte marchande et parmis eux, Kyle une dagues courtes dans chaques mains, derrière lui ce trouvais Ondine et Jack sur le qui-vive près à en découdre bouclier et hache parés.

Snow courût à leur rencontre cherchent son père et sa mère du regard mais en vint, il remarquât alors le visage de Kyle lugubre et sombre, puis Ondine dont les larmes inondaient les joues et enfin Jack qui détournât la tête quand il vit son jeune frère arriver. Que c'était-il passé? Pourquoi ni mère, ni père ne sont là? voila ce qu'il aurait voulut demander, mais aucun mots ne parvint à s'extraire de ses lêvres. Il continuât de s'approcher, mais il ne courrait plus, il ralentissait au fur et à mesure que son coeur ce serrait dans la froide compréhension de ce qu'il savait. Ses parents n'était plus, tout deux était mort. Il le savait, il le voyait dans les yeux de ses frères et soeurs.

Ondine le pris dans ses bras et le serrât si fort qu'il ne pus respirer pendant quelques secondes, Kyle s'agenouillât près de lui et lui remis le poignard offert quelques plus tôt en lui embrassant le front. Nul mots étaient nécessaires, ils le savaient tous, ils étaient là les un pour les autres et malgrés leurs pertes, ils feraient fronts pour survivre ensemble.

Des bruits sourd ce firent entendre à la porte, tous sursautèrent. Les pirates étaient là et essayaient de défoncer la porte, qui malgrès les barricades finirais par céder. Ce n'était qu'une question de temps et tous le savaient.

Les coups de bélier résonnaient de plus en plus fort, les murs et le sol tremblaient à chaque coups, et la porte craquait et tombait en morceaux sous les coups brutes du belier pirate. Bientôt elle tomberait.

Le temps s'allongeais. Combien de temps s'était écouler depuis le repas du midi, personnes n'auraient pus le dire, le jours déclinait à l'horizon seul les feux du village en proie aux flammes ammenaient de la couleurs au sombre et triste ciel. Les pirates hurlaient, chacun d'eux étaient près à tuer du Furyens, femmes, enfants compris sans le moindre scrupulent et chaques Furyens étaient près à combattres et défendrent les siens jusqu'à la toute fin.
Soudain les coups s'arrétèrent, le hurlement des pirates qui jusqu'alors était menaçant et sauvage ce fit désespéré, et diminuât dans l'obscuritée ambiante. Ils repartaient... Les pirates fuyais! Les survivants attendirent quelques minutes puis décidèrent de sortir de la cours. Les hommes explorèrent les dédales du Temple à la recherche d'éventuel trainar mais rien, le Temple et ses aborres étaient désert. Après concertation, il fût décidé que les hommes de l'Escorte iraient au village, voir si les pirates étaient toujours là. Le petit containgeant d'une dizaines d'hommes commençât à entamer la descente, quand une explosion ce fît entendre, suivi d'une multitudes d'autres.

Tous ce hâtèrent de ce réfugier dans le Temple où ils ne purent qu'attendre la fin de ce qui s'emblait être l'apocalypse.
Le calme revint, un calme anormal, un calme de mort. Les rescapés sortirent et prirent le sentier menant au village, plus ils avançaient plus l'horreur les frappaient.

Le sentier était par endroit éffondré, de profonds cratères rongeaient les flancs des montagnes et lorqu'ils purent voirent leur village, il n'en restait plus rien
d'autres que des cratères fumants et des corps mutilés, des gravats carbonisés et par endroit des feux éclairaient cette scène de chaos.
La soixantaines de villageois survivants entrairent sur ce qui fut autrefois la place du village, personnes n'en croyaient ses yeux. Les navires pirates avaient sombrés, aucun survivant n'avait pus être retrouvé.

Une heure passât, la plupart des membres du groupe étaient prostrer, abatttu par les évènements, d'autres essayaient de trouver une solution pour quitter Valhams, le reste cherchaient dans les débris des maisons et les corps calcinés et démembrés, les vestiges de ce qui fût leur vie, quelques rares objets ayants survécu à la catastrophe. Quand au loin, à l'embouchure du détroit, des silhouettes apparurent dans la brûme. Des embarquations approchaient, une vingtaines de barques contenant ce qui semblait être des soldats approchaient et d'autres encore continuaient de traverser le détroit.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Dim 7 Avr 2013 19:42 
15 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Jan 2013
Messages: 379
Localisation: entre baltigo et une certaine île hivernale
j' ais pas bien compris, les pirates ont fuis apres avoir avoir défoncé la porte dans un combat contre les furyens? ou avant, par des inconnus?
par contre, les types en barque, surement des révolutionnaires, je e trompe?^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Dim 7 Avr 2013 20:19 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
En faite les pirates étaient en trin de défoncer la porte et on du fuir avant de pouvoir terminer, car les mysterieux inconnus arrivaient au abord de l'île.
Donc le temps qu'ils arrivent (les pirates) à la plage leurs navires étaient coulé et eux exterminés.
Je pensais mettre bien expliqueé lol sinon comment la trouve tu cette fic?? ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Dim 7 Avr 2013 20:34 
15 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 03 Jan 2013
Messages: 379
Localisation: entre baltigo et une certaine île hivernale
G2nial, continue comme ca vieux.
Le seul truc que j'y reprocherais c'est...bah non en fait, y a rien a dire^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mar 9 Avr 2013 20:19 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Avalancheeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeeuh!!
J'espère que vous ètes courageux amis lecteurs :)
Mais je pense que ça en vaut la peine ;)

Chapitre 4

"La Marine, c'est la Marine." criat un homme en faisant de grand signe pour signaler leurs présences "Ils viennent pour nous sauver."

Tous ce levèrent et s'approchèrent de la rive. Snow un peut en retrait et fatigué suivi le groupe et surpris les murmurent du vieil Ermite : "Les Marines? peuh! Ca sent mauvais, c'est eux qu'ont détruit s't'île, maudit Buster Call... Ca sent pas bon du tout!"

Les Marines débarquèrent et ce mirent en rang de chaques cotés du petit groupe et un homme en long manteaux sur lequel on pouvait lire le mot -justice- s'avanças : "Habitant de Valhams, vous avez étés reconnu coupable de coopération avec des pirates, d'actes de pirateries et de rébellions contre le Gouvernement Mondial. La sanction est la Mort!" dit-il avec un sourire hautain.

Les villageois ne comprenaient pas ce qui ce passait. Eux qui étaient victimes, eux qui avaient subit l'assault des pirates, puis la courroux de la justice sur ces mêmes pirates, qui avaient tout perdus sans comprendre pourquoi, ni comment. Etaient condamnés à mort. "Ont est pas des pirates!", "Pitié, nous n'avons rien fait", "C'est n'importe quoi!!" les villageois essayaient de comprendres et d'expliquer ce qui c'était passé. Mais ils ne purent rien dire, ni faire.

L'homme aboyat ses ordres : "Soldat à mon comandement!!!"

Tous les soldats braquèrent leur armes, pistolets, épées, lances et fusil sur le groupe et ce tinrent près au combat.

Les Furyens ne perdirent pas de temps, certains hommes perdirent patiences et attaquèrent en criant : "Pour valhams, pour Thor!!" et en invectivent la Marine : "Salaud, meurtrié, fils de p****". Cette attaque sauvage et non conventionnel venant d'un groupe en sous nombre eu pour effet de briser la formation ennemie, laissant une opportunitée de fuite pour les femmes et les enfants. Dans le Chaos général, créé par les hommes du Nord, plusieurs groupes réussir à ce disperser, poursuivi par les Marines qui petit à petit reprennaient pied.

Kyle et Jack étaient aux prises avec un groupe de six Marines, Snow quand à lui était paniquer, son poignard en mains il protégeait Ondine, située dans dans l'espace entre ses frères et lui. Il devait la protéger. Quand soudain un soldat vint vers lui l'épée au claire. Il abattît son épée sur Snow qui incapable de bouger ne pus qu'attendre le moment fatal.

Une ombre s'interposât alors entre Snow et l'épée. Ondine protégeait son petit frère de son corp, elle s'accrifiait sa vie pour lui. Snow eu encore plus peur de voir sa soeur mourir, que de mourir lui même. Il avait la sensation que le temps c'était figé, il voyait clairement et distinctement tout ce qui ce passait autours de lui, Kyle qui c'était défait de ses adversaires et c'était occuper d'un de ceux qui attaquaient Jack revenais vers lui et sa soeur en criant, Jack portais le coups fatal à son dernier opposant, il n'avait pas aperçus la scène qui ce déroulait dans son dos.

Snow dans ce court laps de temps, compris deux choses, Kyle n'arriverait pas à temps pour sauver Ondine, il ne restait donc que lui pour la sauvée. Il pris sa décision et fonçât en avant, ce glissât sous le bras droit levé de sa soeur ce redressât, dévient l'épée qui s'abatait de la main gauche et enfonçant son poignard dans le coup du soldat lui enfonçant la lames jusqu'au cerveau. Une pluie de sang s'abattie sur Snow qui retirât le poignard du soldat tombant au sol.

Tout la fratrie ce figeât regardent Snow, mais Kyle et Jack durent reprendres leurs rôles de guerrier et furent rapidement aux prises avec de nouveaux soldats. Anto Carleti ce glissât au milieux du petit groupe, attrapât Snow et Ondine, attirât l'attention de Jack et Kyle : "Derriere ma maison c'trouve un passage menant à traver de la montagne et débouchant sur un p'tite grotte, j'y ais un p'tit navire. On peut s'échapper par là! vous deux ouvrez la voie on doit faire vite."

Tous le regardèrent sans vraiment comprendre, sans savoir quoi faire. L'Ermite mis un coup de pied dans la jambe de Kyle ce qui le ramenât sur terre et pris il pris la tête du petit groupe. Jack fermait le cortège et protégait ses frères et soeurs déventuel poursuivants.

Snow ce laissa conduire par la poigne de Carleti et ce qu'il vit autour de lui le hanterais jusqu'a la fin de sa vie.

Bolphor venais de tuer son troisièmes Marines, lorsqu'un homme lui enfonçât une lance dans la jambe, Bolphor tombât et ce remis sur pied aussi sec, il tuât à main nue le lancier et brisât la nuque d'un autre Marine dans la foulée avant de sucomber aux lames de deux Marines qui lui plantèrent leur épées dans le dos. Conord était aux prises avec cinq Marines dont le donneur d'ordre et d'après les cadavres qui jonchaient le sol, il avait déjà reussi à tuer au moins six adversaires. Il réussi à repousser quatres des Marines et ce retrouvât en un contre un face au donneur d'ordre, qui avait perdu son sourire sadique et luttais maintenant pour sa vie en appellant ses hommes à son aide, mais c'était trop tard Conord lui coupât la tête et poussât un hurlement puissant de victoire et fondît sur les quatres autres, il réussie à en tuer deux lorsqu'une balle le frappât en pleine tête. Le guerrier s'effondrât dans un râle et disparut au millieux des cadavres. Les furyens étaient massacrés malgrès leur résistance aucun ne pouvaient survivre.

Snow pleurait, toujours tiré par le bras, il remarquât qu'il n'était plus au millieux du champs de bataille mais un peut plus loin, ses frères étaient blésser mais continuais de les défendres.

Ils arrivèrent devans la maison de l'Ermite ou du moins ce qu'il en restait, ils s'arretèrent pour reprendre leur souffle et remarquèrent des Marines qui arrivaient sur eux. Carleti dégageât l'entré du passage dans la montagne et leur dit d'entrer. Jack, Ondine et Snow entrèrent, Kyle refusât de venir : "Si nous rentrons tous là dedans, ils nous aurons et nous seront tous mort, Anto je vous les confient, vous n'ètes pas originaire de l'île vous connaissez le monde extérieur amenez les en sécurités et prenez soin d'eux" et s'en leur laisser la possiblilitée de parler, il ce retournât et courût à la rencontre des Marines.

Chapitre 5

Tout en regardent Kyle fondre sur le groupe de Marine et tuer un premier assaillant avant de ce retrouver encerclé, Carleti poussât le petit groupe en avant et leur intimât l'ordre d'avancer. Le passage sous la montagne était un véritable labyrinthe si complexe et tortueux qu'ils ce seraient perdus sans espoir de retour vers l'extérieur, si le vieille Ermite n'avait pas été leur guide.

Ils arpentèrent les galeries pendant une quinzaines de minutes et débouchèrent dans une cavitée où ce trouvait un petit navire à voile et une barque à rames.
La grotte était très spacieuse, dans un coin ce trouvais ce qui ressemblait à un salon. Deux canapés étaient disposés de par et d'autre d'une table basse en bois grossier, près d'une parois ce trouvait trois grandes armoires elles même en bois grossier. Anto les fît s'assoir et s'afférât dans un coin sombre de la grotte.

Il revint avec deux grands seaux d'eaux et une boule de savon : "Ont doit faire vite! Débarbouillez vous, vous ètes pleins de sang, surtout toi Snow!! Il y a des vêtements propres dans les armoirs, prenez en des chauds. Désolé Ondine, mais ce ne sont que des vêtements d'homme, ce seras moins jolie sur toi mais plus pratique à porter que des robes surtout que nous devons nous dépècher. Jack tu es blessé mon gaçon vient par là que je nettois tes plaies."

Tous suivirent les ordres du vieille homme rablé, il boitait de la jambe gauche et une fine cicatrice partant du bas du menton et suivent la machoire pour ce terminer dans la nuque il avait les cheveux court et le regard claire, des yeux marron nuancé de vert. Sa peaux était sèche et abimé par l'air marin, son teint était cireux. Il portait les vêtements traditionnels de l'île, de lourd pantanlon de cuir, des bottes en fourrure, une chemise de toile et un épais manteaux de fourrure.

Quand Snow et Ondine eurent fini de ce laver ils allèrent vers les armoires et en les ouvrent poussèrent une exclamation de surprise. En effet dans chaque armoir ce trouvais de nombreux vêtements tous différents les uns des autres. Une seul choses les raprochaient ils étaient tous de couleur sombre. Il y avait des toges, des costumes cravates, des vêtements de soldat, de paysants, d'aristocrates, il semblait possible de pouvoir trouver tout les habits possible et immaginable dans ces armoires.

Carleti s'approchât d'eux il avait terminé de nettoyer les plaies de Jack et celui ci ce débarbouillais. "Dépéchez vous les enfants on doit être rapide et efficace, dit-il en attrappent une chemise et un pantalon tout ce qu'il y avait de plus banal, nous devons êtres légés et discrets" puis il pris un paire de chaussure et disparus sur le voilier.

Ondine pris un pantalon de costume, une chemise et une veste, elle s'emparât également d'un des manteaux long present dans l'amoire. Et ce dirigeât derrière le par à vent pour ce changer.

Jack rejoignit Snow, toujour hésitant, et pris un bas de treillis, un pull et un grand manteau. Sans pudeur il ce déshabillât sur place et commençât à ce vétir.
Snow ce decidât pour un ensemble de paysants qui lui semblât particulièrement confortable et chaud, un manteau une paires de botte et ce changeât lui aussi.

Quand tous eurent fini de ce changer, Carleti leur expliquât son plan : " Les navires de la Marine son tout autour de l'île, dès que nous sortirons il y a fort a parier que nous serons decouvert dans les minutes qui suivront."

Il s'arrétât pour observer les réactions des enfants et repris : "Nous allons donc mettre le voilier en marche et le lancer en dehors pendant que nous serons dans la barque relié par une corde. Nous nous laisserons emporter dans un premier temps et quand les Marines verrons le voilier, ils lui tirerons dessus, sans faire attention à nous. On ce glisserât dans la confusion et nous rejoindrons l'île laplus proche vers l'Est où je connais du monde"

Il avait fini d'expliquer son plan et attendait une réaction mais aucun des membre de la fraterie ne dit mots tous avait conscience que leur meilleur espoir de survi résidait dans ce vieille homme.

"Bien, s'il n'y as pas d'objection on ce met en mouvement", dit-il en ce dirigeant vers le voilier.

Ils levèrent les voilent et grace à un ingénieux système de poulie de corde et de poid raprochèrent le navire de l'entré de la grotte assez pour que le vent s'engouffre dans les voiles propulsant le voilier hors de la grotte suivit de la discrète embarquation sur laquelle ce trouvais Carleti et ce qu'il restait de la famille Frost. Le navire réussi a séloigner de 300 bon mètres avant d'être découvert. Les boulets de canon volèrent et commencèrent leurs oeuvre de destruction.

La plupart des boulets faisait mouche, le mât etait brisé, la coque perforé en plusieur endroit le navire prenais l'eau et commençais l'entement à sombré sous la pluie de boulet. Le plan ce déroulait sans accros jusqu'à ce qu'un boulet percute la barque brisant les rames et emportant une partie du visage de Jack qui s'éffondrât dans l'eau sombre et disparut dans les profondeurs glacés de North Blue. Snow voulut plongé pour secourir son frère mais fût arrèté par Carleti. Snow ce retournât violement et vis que Carleti était penché sur sa soeur dont la poitrine et transpercée par ne nombreux fragments de rame. Snow vie sa soeur ce vider de son sang et la vie disparaitre dans ses yeux.

Chapitre 6

Snow ouvrit les yeux, l'esprit embrumé, il ne réalisât pas tout de suite où il ce trouvait. A mesure qu'il émergeait du sommeil distinguait ce qui l'entourait, il était dans un lit simple incrusté dans le mur, un bureau tronais dans un coin, celui ci semblait fixer au sol, deux lourdes mâles était disposé dans un autre coin, l'une était bleu et l'autre verte, elles semblais être faites dans un cuir épais. Il y avait un petite fenêtre au milieux du mur tel une s'éparation entre le bureau et les mâles. Au plafon était suspendu une lampe à huiles qui ce balançais dans un rythme régulié.

Il sorti du lit et s'apperçut qu'il nétait vétu que d'une simple chemise de nuit, il s'approchat de la fenêtre face au lit et observât le ciel était bleu sans aucun nuage, le jeune garçon n'avait jamais vue un tel ciel, il l'observât longuement, puis ce rendit compte qu'il était sur un bateau la mer était calme et le navire glissait sans bruit a sa surface. Snow observât le bureau et vit un mot, écrit sur un petit parchemin, d'une écriture soignée et élégante.

-Tu as des vêtements à ta taille dans la mâle bleu, rejoin moi sur le pont. PS : Il fait un temps magnifique ne te couvre pas trop.-

Snow ouvrit la mâles bleu où il trouvât en premier lieu son poignard, à la ca vue tout les évenements lui revinrent en mémoire. Ondine, Jack, Kyle, ses parents, ses amis, ses voisins, son village, son île tout avait disparrut. Ils étaient tous mort!

La dure réalité le rattrapât et le garçon restât de longue minutes à sangloter, roulé en boule sur le sol. Quand il arrêtât de pleurer, il séchat son visage et jurât par l'ancien serment que jamais plus il ne pleurerait pour son île et sa famille, qu'il irait de l'avant deviendrait fort et ce vengerait.

Il pris les vètements qui était soigneusement plié dans la mâle et s'habillât d'un pantalon de toile noir légère et d'une chemise blanche en lin. Il mis son poignard au coté et pris le chemin du pont. A son arrivé sur le pont il senti la douce chaleur du soleil embrasser sa peau, la douce caresse tiède du vent dans ses cheveux. L'agréable sensation lui mis un fin sourire sur les lèvres. Snow ce dirigeas en direction de Carleti qu'il aperçu en pleine discussion avec ce qui semblais être le capitaine, un long manteau noir le col relevé et un tricorne sur le chef il devait mesurer dans le mètre 90. Snow arrivait dans son dos, ni le capitaine, ni Carleti ne semblait l'avoir remarqué. Arrivé à 2 mètres du Capitaine, celui ci ce retournas.

"Et bien notre jeune Snow est enfin réveillé, mon garçon tu me voit navré de ce qui t'est arrivé. Cependant jespère que tu es réveillé car j'ai du travail pour toi." Lui lançât le Capitaine.

"O...ou...oui monsieur." Balbutiât Snow intimidé par la présence de cette homme.

"On dit Capitaine jeune homme, Capitaine Joe K. Moon" dit-il avec un grand sourire "vient me voir quand tu auras fini avec cette vieille branche Nahahaha" Et il partie en riant.

Snow ce retournât vers le vieil hommes et sans avoir besoin de lui demander Carleti l'amenât à la proue du navire et lui expliquât les évènements survenu après qu'il ce soit évanoui.

"...tu venais d't'évanouir et nous subissions le tire nourit des navires d'la Marine qui avaient fini par nous r'pérer. J't'ai attrapper et j'ai sauté à l'eau. J'ai nagé en direction d'un des navires, j'nous ais fait monter à bord et j'nous aient trouvé un coin sûr. Dès qu'une opportunitée c'est présenté j'ai subtilisé un cannot et nous sommes arrivé sur l'île de Aintown où j't'ais am'né à un ami, qui nous as cachée et fournit vètements et vivre. D'là, j'ai pus contacter Joe, qu'est venu nous chercher." dit le vieil homme, d'une traite les yeux clos.

"Combien de temps ai-je dormi?" demandât Snow.

"5 jours, durant les 3 premiers jours t'avait de la fièvre, et t'était plutot agité... Snow j'suis désolé, j'n'est pas su protéger tes frères et soeurs. Je..."

"Non c'est moi qui suis désolé, coupât Snow, vous avez risqué votre vie pour nous et vous avez faillit mourir pour nous. C'est moi qui ne suis pas assez fort. Merci Anto Carleti je vous suis redevable, vous m'avez sauvé et m'avez permis d'avoir la chance de pouvoir venger mon île"

"T'veut venger ton île? Je peut t'comprendre, ces personnes était mes amis aussi, mais p'tit gars c'est la Marine dont tu veut t'venger et par extansion le Gouvernement Mondial. C'est type la c'pas des rigolos... C'est l'organisation la plus puissante du monde."

"Je sais ça, dit-il désespérément conscient de sa faiblesse, mais c'est ce que je me le suis juré et je deviendrais fort, assez fort pour ma vengeance, assez fort pour ébranler ce monde corromput" criat-il rageusement.

Anto restât sans rien pouvoir dire devant la détermination de son jeune protégé.

"Tu veut devenir fort petit Snow?" Carleti et Snow ce retournèrent pour apperçevoir le Capitaine K.Moon revenir vers eux "Si tu le veut tu devrais aller voir Peeta mon Second, après moi c'est l'homme le plus fort de ce Galion."

Peeta était un homme mystérieux, quand Snow vint à lui, il ce trouvait au poste de vigie situé au sommet du grand mât. Snow l'appellât et Peeta sautât dans le vide et atterit en souplesse sur le ponts aux pieds de Snow.

"Snow c'est ça? J'ai entendu parlé de toi... Je suis navré pour ce qui t'est arrivé."

Peeta était un garçon d'une trentaines années, de taille moyenne. Blond aux yeux jaune, il était coiffé au carré. Vétu d'un pantacourt de toile beige, et d'une chemise à fleur ouverte montrant un corp sculté pour le combat. Une ceinture marron cuir, maintenait deux dagues fines.

"Merci. Mais je ne suis pas la pour ça... Le Capitaine ma dit que si je voulais devenir fort il fallait que je viennent vous voirent. Que vous pourriez m'aider. Est-ce le cas??"

"En effet, mais je ne pense pas que tu y arriverât." Répondit doucement Peeta.

"J'y arriverait! Il le faut je n'ais pas le choix!" Dit sèchement Snow.

Peeta acceptât et fit venir Snow à la pointe du galion. Il lui attachât une corde autours de la taille. Et le fit grimper sur la pointes. "Snow reste ici en équilibre sur les mains. Quand mon quart serât terminé je viendrait te chercher et si tu veut continuer nous passerons à la suite.".

Snow ce mis donc en équilibre sur les mains, sur la poutre de bois ronde et polie, et essayât de ce maintenir. En temps normal, sur la terre ferme, il n'aurait eu aucune difficulté à effectuer cet exercice. Mais la houle et le roulis de l'eau rendait l'exercice beaucoup plus compliqué et Snow tombat régulièrement retenu par la corde. Au bout de 3 heures Peeta vint le chercher, Snow était à bout de force il n'était pas arrivé à ce maintenir, mais Peeta le rassurât et lui donnât un nouvelle exercice ,faire le tour des ponts en sautant accroupit, bras tendu et portant des sauts remplit d'eau.

Ce nouvel exercice était plus simple dans la pratique, mais plus dur physiquement. Ses bras lui faisaient mal, ses cuissent le brulait, il s'écroulât au bout de trois tours, son corps le faisait souffrir. Chaques muscles de son corps criait à l'agonie et demandait du repos. Peeta qui l'avait surveillé durant l'exercice, le portât dans sa cabine pour qu'il puisse ce reposer, il lui apportât un plateaux repas spartiate et ce dirigeât vers la porte.

"Repose toi, demain si tu es toujours motivé à devenir fort on referas les mêmes exercices que aujourd'hui." dit Peeta avant de refermer la porte derrière lui.
Snow avalât son repas rapidement et ce laissât tomber dans son lit où le sommeil le pris dans ses bras pour ne le relacher qu'au première lueur du jours, les rayons du soleil persent à travers la fenêtre de la cabine.

Il ce levât et gagnât le pont àla recherche de Peeta. Là, il vit que les hommes du navire était en effervescence, Snow ce fît bousculer par un vieux marin qui le grondât : "Dégage du chemin gamin, on est pas là pour rigoler". Il s'écartât et ce mis dans un coin pour ne pas géner le vas et vient des marins en action. Ceux-ci préparaient les canons, s'occupaient de la voilure, mettaient leur arme aux claires. Que pouvait-il bien ce passer?

Chapitre 7

"Monsieur Snow Frost, veuillez venir à mes cotés je vous pris, vous génez la manoeuvre."

Le garçon ce dirigea vers la voix provenant du pont superieur. Et vit d'abord Anto qui lui fit un grand sourire.

"Lut Snow, t'as bien dormi? J'croit qu'tu vas pouvoir assister à ta première bataille naval mon garçon" lui dit-il.

"Monsieur Frost, maintenant que tu es là, dégaine donc cette lame qui décore ta ceinture et prépare toi!" Snow remarqua alors le propriétaire de la voix qui l'avait interpellé plus tôt. C'était le Capitaine Joe K. Moon qui maniait la barre. "Le -Légionnaire- est en chasse! Mon Galion est plus rapide que ce rafiot de la Marine, nous serons sûr lui d'ici 10 minutes. Tu vas pouvoir observer et prendre part au combat."

"Vous ètes des Pirates?!!" S'exclama Snow poignard à la mains dans une posture ce voulant menaçante.

Le Capitaine le regarda amusé, mais ignora l'enfant et aboya des ordres à ses marins. Carleti intervint et pris Snow à part : "Non Snow, le -Légionnaire- est un navire révolutionnaire" dit-il calmement "Le Capitaine Joe K.Moon est le co-fondateur de l'armée révolutionnaire avec Dragon. Mais il c'est éloigné de l'organisation, tout en suivant son principe. C'est un peut compliqué mais disont qu'il est indépendant des revolutionnaires tout en leur étant affilié. Il fait ses propres missions et parfois collabore avec Dragon. Et dès qu'il croise des navires pirates et de la Marine, il les pillent et les envois au fond des mers."

"En quoi est-ce différent d'un pirate?" Gronda Snow

"Il défend les faibles, et ne fait aucun mal au civil." répliqua le Capitaine K. Moon sourire en coin.

Le garçon ce tût, encore perplexe. Le navire de la Marine n'était plus qu'a quelques mètres. Le son d'un canon retentît suivi d'une explosion au niveau du gouvernail ennemi. Le -Légionnaire- effectua une embardée s'éloignent du navire ennemi, il fît une manoeuvre de contournement par la gauche et ce mis en parallèle au navire. Les deux navires firent feux. Le Galion de K. Moon était plus grand et possédait deux rangées de canons, une sur le pont inférieur et l'autre sous le pont. Le galion subit quelques dégats mais rien qui pouvait mettre en danger la sécuritée du navire. L'autre navire quand à lui ne pouvait pas en dire autant, son gouvernail était en miette, son mât principal brisé. Depuis l'endroit où Snow ce situait, il pouvait tout voir du spectacle qui ce déroulait devait lui. La peur au ventre, mais néanmoins ressentent l'éxcitation du moment, il observait avidement la bataille, ce que le Capitaine ne manqua pas de remarquer.

Les canons finir par ce tairent. Le -Légionnaire- avait montré sa supérioritée en terme de puissance de feux, de manoeuvrabilitée, mais surtout, la supériorité technique et d'expérience des hommes qu'il abritait. Les canonniés du galion n'avaient pas tirés au hasard, visant grossièrement le navire ennemi, non ils avaient soigneusement et méthodiquement visés les points cruciaux du navire : le gouvernail, le grand mât et les différentes pièces d'artilleries l'empêchent ainsi de riposter. Ils avaient également fait en sorte que le navire ennemi ne coule pas, enfin pas tout de suite.

Il était maintenant temps de monter à l'assault du navire ennemi et de s'emparer de ce qu'il possédait à son bord. Les hommes du galion ce préparait, certain lançaient des grapins, les autres attendaient l'ordre d'abordage.

Snow vit Peeta au milieux des membres d'équipages. "Près à l'abordage Capitaine, ont attend plus que vos ordres" dit-il.

"Nahahaha ok tas de racaille! montrer à ces pseudos justiciés ce qu'on fait des Marines!" s'égosilla le Capitaine derrière son tricorne. "Peeta emène le jeune monsieur Frost avec toi. Qu'il voit ce que c'est d'être fort dans le feux d'une bataille et non caché sur le pont du navire."

Peeta regarda Snow un légé sourire aux lèvres, son regard était mystérieux, envouteur à tel points que le jeune garçon ne pus ce dérober au jaune de ses yeux. Tout en s'avançant pour rejoindre le Second, Snow s'entait son coeur ce calmer, s'appaiser, il n'aurait pus dire pourquoi mais Peeta avait un effet rassurant sur lui, il sentait qu'il ne risquait rien avec lui, il avait une totale confiance en ce mystérieux Second.

C'est ainsi qu'il participa à l'abordage. Arriver sur le pont ennemi la plupart des Marines c'était rendut, d'autre plus téméraire essayait tant bien que mal de repousser les hommes de K. Moon. Peeta s'approcha du groupe qui c'était rendu : "Marines, je suis Peeta le Second du magnifique galion que vous pouvez voir derrière moi, au nom de notre Capitaine Joe K. Moon et de l'armée Révolutionnaire, nous prennons posséssions de tout ce que contient ce navire, nouritures, armes et autres choses pouvant nous êtres utiles. Qui est le Commandant de votre navire?" demanda calmement Peeta de façon à bien être sûr de ce faire comprendre.

L'un des soldats désigna un homme parmis le groupe de résistant qui semblait être acculé. Snow l'observa. L'homme portait un costume blanc à carreau, il était chauve et portait une paire de lunette. Un katana à la main, il était maintenu sur le pont arrière du navire et empêchait les révolutionnaires d'approcher.
Peeta souffla et se dirigea vers le groupe d'insoumi. En le voyant arriver ses hommes s'écartèrent pour le laisser passer. Arriver devant le commandant du navire de la Marine, il s'adressa à lui : "Pourquoi ne baisseriez vous pas vos armes, Colonel? Il ne serat fait aucun mal à ceux d'entre vous qui ce rendrons."

"Je ne me rendrais jamais à des crapules qui perpétue le mal, et empêche la justice de règner sur le monde." Cria le Colonel.

"Est-ce aussi votre avis?" Demanda Peeta à la dizaines d'hommes situés derrière le Colonel et qui visiblement était eux aussi près au combat.

"Bien entendu!" Dirent-il en coeur.

"Dans ce cas je me doit d'acceuillir votre détermination avec regret, après tout mon Capitaine avait certaines choses à vous demandez Colonel." Dit Peeta qui ce tourna vers Snow "Observe bien mon garçon, comment combattre." Lui murmurât-il.

Puis il cria : "Hommes du -Légionnaire- écartez vous et laisser c'est homme me montrer leur détermination!"

Les hommes du galion, ce mirent en rettrait de leur Second, qui savançait vers le Colonel ses dagues sorties. Il avançait lentement, calmement vers un groupe d'hommes armés et acculés, ce qui les rendaient encore plus dangereux. Lentement, il avançait encore et encore jusqu'à être à porté de lame et toujours, il avançait. Un des hommes du Colonel ce décidât à attaquer,suivit de deux autres soldats ils lancèrent une attaque par trois cotés différents et Peeta disparut. Les lames des soldats bracèrent l'air sans rencontrer de résistance. Peeta c'était envolé. Snow le cherchât du regard en vains. Les Marines ne comprenaient pas ce qui ce passait.

Soudain, deux soldats restés en arrière s'éffondrèrent, suivie des trois hommes qui avaient attaqués Peeta au début. Il ne semblait pas morts, mais plutôt inconscient.

"Il utilise une technique de déplacement appellée Soru, impressionnent n'est-ce pas?" Le Capitaine K. Moon était derrière Snow et observais la scène. Il ce pencha à l'oreille de Snow et lui glissât "C'est moi qui lui ait tout appris" Puis ce releva et rie devant le visage incrédule de Snow.

Il ne restait maintenant plus que le Colonel, ses hommes avaient tous étés mis hors d'état de nuirent par Peeta, celui-ci était réapparut devant le Colonel qui avait reculé de deux pas. Peeta arréta d'utiliser sa technique et vint dans un affrontement au corps à corps avec le Colonel. Il n'avait aucune chance de battre le Second qui semblais le dominer dans tout les domaines, vitesse, force, technique. Peeta continua de jouer avec le Colonel et fini par lui trancher la gorge d'un vif mouvement de bras. Celui-ci s'éffondra et mourut dans une mare de sang.

Chapitre 8

Snow était fasciné et terrifier par ce qu'il venait de voir. Peeta ordonna aux soldats du Colonel qui c'étaient rendu, de s'occupper des hommes inconscients et de la dépouille du Colonel. Gardés par des hommes du galion ils s'executèrent. Pendant ce temps le navire de la Marine était piller, armes, nourriture et autres objets plus ou moins précieux furent dérobés. Quand la besogne fût terminer les hommes du -Légionnaires- installèrent les Marines dans les cannots de sauvetage et mirent le feux au navire.

Le retour dans le calme du galion semblait irréel au jeune Snow. Il ne comprennais pas pourquoi, le Capitaine avait laissé en vie les Marines et pourquoi il avait fait brulé le navire. Il érra sur le navire sans but. Il ce trouvait dans les câles lorsqu'il fut interpellé par Carleti.

"Snow j'te trouve enfin, Peeta t'cherche. Il voudrait savoir s'tu veut toujours t'entrainer avec lui."

Snow regarda le vieil homme et lui demanda simplement, d'un ton las : "Pourquoi?"

Carleti ne comprenent pas vraiment le sens de la question, répondit : "Et bin c'toi qui voulait dev'nir fort non?"

Ignorent la remarque, Snow reprit : "Pourquoi les ont ils laissés en vie?? Ils ont brulés leur navire et Peeta à tué le Colonel. Alors pourquoi ne les ont ils pas tué eux aussi?? Quand ont voit ce qu'ils ont fait aux gens de mon village... Ils ne mérite en aucun cas de la clémence."

Carleti qui ne s'attendait pas à ce que Snow lui demande de tels choses, restat muèt quelques instant.

"Les Révolutionnaires n'sont pas des tueurs Snow. Les hommes d'la Marine et ceux des Révolutionnaires r'cherche l'un comme l'autre la justice et la paix dans l'monde. Mais ce qui les opposes est leur vision d'cette justice. Les Marines sont près à tout, même à tuer femmes et enfants innocents si c'la peut les rapprocher d'leur idéal. Ils veulent rassembler tout les peuples sous une même bannière et usent d'tout les moyens possibles pour dominer les îles du monde et assoirent la paix par la force. Les Révolutionnaires eux penses que la paix peut venir d'la libertée et d'la diversitée par l'entente et l'échange entre les peuples." Carleti fit une pause pour laisser le temps à l'enfant d'assimiler ce qu'il venait de dire.

"Songe aussi qu'chacun des Marines oeuvres pour le bien. Y en as aussi qui profite du système pour faire l'mal sous couvert d'justice, mais il en est de même chez les Révolutionnaires. Dragon et K. Moon ont tout deux quittés la Marine 10 ans avant la mort du Seigneur des Pirates, Gol D. Roger, car ils n'acceptaient pas la manière d'faire d'la Marine et non parce qu'ils étaient en désaccord avec l'idéal d'la Marine. Saisi tu la nuance?" Demanda le vieux ce demandent s'il avait été claire dans ses expliquations.

"Vous voulez dire qu'ils ne sont pas tous mauvais?? Que l'on cour tous après la paix mais par des chemins différent. Dans ce cas pourquoi avoir tué le Colonel et détruit son navire je ne comprend pas?" demanda tout bas Snow.

"J'ai tué le Colonel pour l'exemple, mais j'aurais préféré qu'il ce laisse capturer pour pouvoir le questionner." Dit Peeta descendent les escaliers menent à la câle. "Et nous coulons leur navire pour géner et ralentir l'expansion de leur influence. Les empêchers d'agir si tu préfère."
Snow ce sentait honteux d'avoir douté des intensions de ceux qui l'avait acceuillit et avait accepté de l'entrainer.

"Je suis désolé Peeta, je..." Bredouilla Snow.

"Ne t'excuse pas!" Dit Peeta d'un air sévère. "Si tu as compris remonte tes fesses sur le pont et fonce voir le Capitaine MAINTENANT!!" Ordonat-il.

Le jeune garçon n'ayant jamais vue Peeta énervé, ne ce fit pas prier et grimpa sur le pont où il anqua de renverser un marin. S'excusant il chercha le Capitaine et le trouva au niveau de la vigie. Snow appela le Capitaine qui lui fit signe de monter. La vigie était haute et Snow ne ce sentait pas rassuré de grimper au cordage pour le rejoindre. Il pris tout de même son courage à deux mains sousle regard amusé de K. Moon. Durant l'ascension il manqua par trois fois de tomber dans le vide et ce rattrapa tant bien que mal le coeur, battant à tout rompre. Il fini, au terme d'une monté qui lui parut interminable, à atteindre la vigie dans laquelle il ce laissa tomber pour reprendre son soufle et ses esprits.

Après l'avoir laissé ce reposer, le Capitaine K. Moon ce mit à parler d'une voix suave : "Le monde est vaste jeune monsieur Frost. A l'instant où je te parle des villages son pillés, des gens meurs, des lignées s'éteignent et pourtant le monde continue de tourner. Les enfants jouent, grandissent, tombent amoureux, ce marient, vivent tous simplement. Les gens rêvent et tentent de réaliser leurs rêves, ce qui les pousses à aller de l'avant. Toi quel est ton rêve monsieur Frost?" demanda t-il sans cesser de fixer l'horizon comme envouté.

Snow ce redressa et vit alors le monde d'une façon nouvelle, depuis la vigie situé à plusieurs mètres au dessus de la surface de l'eau, il ce senti comme détaché de tout le poid de son corps, de ses pensées et de ses peines. Il ce sentait bien, il regarda en dessous lui et vit les marins s'activant au divers taches qui sied à leur fonction, il vit Peeta et Carleti qui étaient remontés des câles et discutaient ensembles. Il redressa la tête, et élargie son regard. De l'eau turquoise à perte de vue, la courbure de l'horizon, les mouettes qui suivaient le galion à la recherchent d'un butin qu'ils pourraient engloutir. Snow n'avait jamais rien vue de tel, jusqu'ici son monde était rattaché à lui et ce qu'il connaissait jamais il n'aurait pensé qu'il n'était qu'une simple fourmis dans ce vaste monde.

"Si grand..." Murmura Snow.

"Oui et tu n'en voit qu'une infime partie. Certain endroit n'on toujours pas été découvert." Répondi K. Moon. "Alors? Après avoir vu ça peut tu me dire quel est ton rêve?"

"Je voudrais devenir quelqu'un qui change les choses, quelqu'un de connu et de reconnu à travers le monde. Quelqu'un capable de protéger ce qui compte pour lui. Je voudrais explorer ce monde si vaste et trouver une terre ou rebatir mon île..." Dit Snow des étoiles dans les yeux, étoiles qui disparurent aussi vite qu'elles étaient venuent. "Mais ce ne sont que des rêves, je doit devenir fort et venger mon village."

K.Moon soupira longuement et pris Snow par les épaules, de sorte de pouvoir le regarder droit dans les yeux.

"Je peut te fournir ta vengeance. Je me suis renseigné sur l'incident de ton île et je sais qui son les responsables et le pourquoi de ce drâme. Mais une fois ta vengeance passé, accepterait tu de devenir mousse sur mon navire? Je t'apprendrait l'art du combat, de la navigation et du commandement. J'aimerais te voir réaliser ton rêve mon garçon et surtout j'aimerais que tu tire un trait sur cette histoire de vengeance."

"Vous savez? Qui? Pourquoi?" Dit Snow ayant peur de la réponse.

Le Capitaine hocha la tête en signe d'affirmation et repris :"si tu accepte ma proposition, je met le -Légionnaire- au cap, pour nous conduite à l'île de Gerok dans Ouest Blue. C'est une île gouvernemental clef de Ouest Blue, une île sans aucun civil juste des Marines, mais des Marines de haut niveaux. Le temps du voyages je t'entrainerais du mieux que je puisse pour que tu survive. L'équipage et moi raserons cette île de la carte, nous tuerons tout les Marines, je demanderais des renforts au QG Révolutionnaires et je ferait en sorte que tu tue toi même chaques responsables pour ton île. Mais si tu refuse ma proposition je te laisse sur la prochaine île et tu te debrouillera toi même pour faire ce que tu doit faire."

Le Capitaine resseras sa poigne sur le gamin et attendit une reponse.

Snow baissa la tête, et réfléchit à tout ce que venait de dire le Capitaine . Il tenait sa vengeance, la vengeance de village , de sa famille. Il bouillait de colère, il aurait voulu étriper les responsables dans l'instant si seulement il avait pus. Puis il repensa à ce que lui avait dit le vieu Anto Carleti et pris sa décision.

Il releva la tête et plongea son regard dans les yeux du Capitaine. Il le fixa si intensément que Joe K. Moon senti un frisson le parcourir, un frisson d'excitation. "Ce gamin, il as le potentiel de devenir quelqu'un de grand." Pensa t-il.

"Par la foudre de Thor, par l'acier de ma lame, par le roc de ma chair et par le feux de mon coeur, devant mes Ancêtres qui me regarde! je le ferais!" Clama Snow. "Je ferais en sorte de ne pas vous décevoir Capitaine. Mais Capitaine je ne souhaite pas la mort de tout les Marines, je veut la mort de ceux qui ont organisés le massacre de mon village et le pourquoi de ce massacre." Dit doucement Snow


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mer 10 Avr 2013 14:47 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 9

Le Capitaine Joe K. Moon observa longuement Snow avant de le relacher de son étrainte et de lacher un profond soupire de soulagement avant de partir dans un fou rire, qui sentendit jusqu'au pied du mât. Les marins levaient leurs têtes et comme emportés par le rire de leur Capitaine, ce mirent à rire eux aussi. Même Snow esquissa un sourire, mal à l'aise devant un comportement qu'il ne comprenait pas.

"Snow, Snow, Snow, Monsieur Snow" commença t-il toujours en rient. "Tu es vraiment étonent mon garçon, nahaha, je ferais de toi un grand homme. Garde toujours cet état desprit et tu ira loin dans ce monde"

Ils redescendirent sur le pont et ce dirigèrent vers la barre d'un pas rapide. Carleti et Peeta les rejoignirent en demandent ce qui les pressaient tant. Pour toute réponse le Capitaine ordona : "Timonier!! Barre au Sud/Sud-Est!!"

Peeta interrogea son Capitaine une nouvelle fois : "Capitaine que ce passe t-il où allons nous?"

"Le sang appel le sang Peeta!! Je veut ce gosse dans nos rangs mais en l'état dans lequel il est, est dangereu. Dans son état il ne nous est d'aucune utilitée. il faut que son esprit s'apaise et la meilleur solution et la plus rapide c'est de le mettre face à ce qui le tourmente."Répondit sauvagement le Capitaine sur un ton de défi.

Peeta resta figé sur place. K. Moon lui mis une grande claque dans le dos et reparti de son rire. "Peeta, Carleti, je vais avoir besoin de vous mes amis."

Les deux appellés ce rapprochèrent et écoutèrent le plans du Capitaine. Snow essayait d'entendre ce qui ce disait, mais ne put entendre le moindre mots et ne pus qu'attendre que l'on daigne s'intérresser à lui. Au bout de quelques minutes de débat semble t-il animé, les trois hommes ce retournèrent vers lui une lueur diabolique dans leurs yeux, et un sourire sadiques sur les lèvres. Un frisson de peur agita Snow dont les goutes de sueur perlait sur le visage et dans son dos.

Snow le savait il allait en bavé, que pouvait lui avoir préparer ces trois hommes?

Les trois hommes c'étaient entendu pour l'entrainer tout les trois et lui enseigner leurs spécialités. Le Capitaine Joe K. Moon allait lui enseigner les six pouvoirs, le soru, le geppo, le kami, le rankyaku, le shigan et le tekkaï. Le Second Peeta lui enseignerait la maitrise des lames courtes, et du combat à mains nue. Anto Carleti lui enseignerait l'infiltration, l'espionnage et l'assassinat.

Snow regarda Carleti, choqué par le terme -assassinat-, mais ne demanda pas plus de renseignement, mais garderait à l'esprit qu'il devrait ce renseigner sur le passé de son sauveur.

Le programme d'entrainement était rude :

- 6h-11h entraînement physique avec Peeta.
- 12h-18h entraînement technique au rokusiki avec K. Moon.
- 19h-23h entrainement théorique à l'infiltration/assassina/espionnage avec Carleti.

Le trajet jusquà Gerok durerait 3 mois, temps suffisant pour préparer le corps de Snow à l'apprentissage du rokusiki, estima le Capitaine considérent le potentiel et la détermination du garçon.

"Durant ces 3 mois nous te ferons vivre l'enfer. Mais si tu survit, tu auras non seulement ta vengeance, mais aussi un corp suffisament robuste et puissant pour passer à la pratique du combat et de la mise en application des techniques que je vais t'enseigner." Dit K. Moon "j'espère que tu es près, gamin." un sourire jusqu'au oreille.

2 mois s'écoulèrent. L'entrainement avançais bien, Snow c'était habitué aux exercices imposés par Peeta et K. Moon. Il n'aurait pus dire lequelle des deux entrainements étaient le plus éprouvant.

Peeta lui faisait toujours faire les mêmes exercices en augmentent les difficultées au fur et à mesure. Il le saisait sauter en rond avec plus de poid sur les bras et les épaules. Il le harcelait et le frappait avec un baton en bois pendant que Snow était en équilibre sur les mains, l'obligent à effectuer des sauts et esquives tout en restent en équilibre sur la pointes avant du galion au dessus de l'eau. Tout cela dans le but d'augmenter sa force physiques, sa puissance dans les jambes, son endurance et son équibre.

Le Capitaine K. Moon lui, renforçait les doigts et poings de Snow en le faisant frapper encore et encore une colone de marbre, parfois avec les points, et d'autres avec les doigts. Il lui fit faire des simulations de combat pour lui apprendre à anticiper les attaques de son adversaire. Chose que le Capitaine pris très à coeur, au point quand ressortant de ces simulations Snow était couvert de bleu et parfois était assomé.

Tandis que l'entrainement de Carleti lui ce basait sur la théorie. Il lui enseigna les zones vitales du corps, comment ce glisser dans la foule, ce rendre invibible, collecter des informations et lire sur les lèvres. Il lui fit faire quelques missions et profita des escales pour l'envoyer écouter des conversations et espionner certaines personnes prise au hasard. Snow devait ensuite lui faire un compte rendu detaillé.

Le voyage ce passait sans encombre, ponctué d'abordage de pirate et de Marine. Il ne leur restait qu'un mois avant d'arriver à destination. Snow ce sentait bien, il était accepté par tout les membres de l'équipage. Il aimait la vie a bord et ne pensait plus au jours où il avait tout perdu, ni au jours où il pourrait ce venger. Il vivait au jours le jours et profitait de l'instant.
Un soir du deuxième mois, alors qu'il ce reposait en regardant les étoiles allongées sur le pont, Peeta s'assit à ses cotés : "Comment te sent tu Snow? Tu tient le coup?" senquit t-il.

"Oui ne t'inquiète pas je tiendrais le coup et puis je m'habitue aux exercices. Il me semble plus simple... Je ne sais pas comment l'expliquer, ça reste dure tout en étant plus facile." essaya d'expliquer Snow.

"Je voit, tant mieux ça veut dire que ton corps ce développe comme ont le souhaite et que tu devient plus fort" Lui dit Peeta avec un grand sourire.
Le garçon souri lui aussi et ce tourna vers le Second : "Peeta, puis-je te poser une question?"

"Bien sur, qu'est ce que tu veut savoir?"

"Qui est Anto Carleti?"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mer 10 Avr 2013 17:16 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Tu m'as même pas répondu pour Riddick, méchant.

Je trouve tes paruptions de chapitres trop courts !! Pour un tel rythme, tu as surement du avoir déjà fini ta fic sur papier car dans le cas contraire... De plus, tu risques de perdre des lecteurs en route. Des fois tu lâches 4 chap. en même temps et le lendemain t'en rebalances un autre.
Sinon tu fais beaucoup de fautes avec le 1er et la 2e pers. du sing. ainsi que sur les accents.

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mer 10 Avr 2013 17:52 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Lol désoler xX-Mustang et oui en effet j'aime beaucoup ce film et ce terme "Furyen".

Non j'écrit mes chapitres au fur et à mesure que l'histoire me vient et je le poste direct après relecture (hé oui malgrès mes relectures les fautes son mon grand défaut j'ai toujours du mal avec les regles gramaticales...).
Pour les accens même en relecture j'ai beaucoup de mal à les voir (inatention même concentré XD)
Pour le rythme de parution mon problème est que si je ne met pas tout de suite mes chapitre en ligne je risque d'oublier de les poster et j'ai envi de voir le plus de réaction possible (ce qui n'est guère le cas) des lecteurs :/
Mais promis je vais réduire le rythme de mise en ligne :)

Jespère que tu apprécie tout de même la fic malgrès les fautes.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Jeu 11 Avr 2013 21:15 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 10

Peeta fixa Snow, toujours de son regard mystérieux. Il ce demandait s'il devait répondre ou non à cette question personnel sur la vie de Carleti. Puis il pris sa décision.

"Je suppose que tu à le droit de savoir qui est la personne qui t'enseigne, pour mieux comprendre les enseignements." Soufla t-il.

"Ce que je vais te raconter est à prendre avec des pincettes car jamais je n'oserais demander au vieux Carleti si ce que j'ai entendu est vrais... Comprend tu j'aurais trop peur qu'il ne me tue..." dit-il fixant toujours Snow dans les yeux

"Je sais de source source sûr, que personne dans l'armée Révolutionnaire sauf Dragon et le Capitaine ne savait à quoi il ressemblait. Du moins jusquà ce qu'il embarque sur le navire en t'amenent. Il est très mystérieux voit tu, et très secrêt. Seul son nom et ses faits d'armes son connu."

Peeta pris une longue et profonde inspiration puis repris. " De là commence les histoires et ragots. Certain disent qu'il appartiendrais à un clan de montres magiciens, d'autre qu'il serais le fils d'un dragon céleste. Toujours est il que l'on ignore d'où il vient. On dit qu'il peut disparaitre et réapparaitre à volonter, qu'il aurait l'ouï si fine, qu'il pourrait entendre le batement d'aile d'une mouche au milieu du brouhaha des canons. Que sa vision est si bonne qu'il pourrait voir sur plusieurs kilomètres et voir aux travers des murs. Et qu'il lui suffisait de toucher du doigt un homme pour le tuer."

Peeta souri. "Les hommes disent beaucoup de choses et ont tendances à enjoliver les histoires jusquà les rendrent abérantes."

Il reprit son sérieux. " Pendant près de 10 années il aurait infiltrés et détruit plus de 30 organisations Marines et gouvernementales, grace aux renseignements qu'il fournissait au Révolutionnaire. Il à assassiné près de 200 hommes hauts gradés de la Marine. Un service impeccable, un héro de la révolution. Mais il disparut il y à 20 ans environs lors d'un incident sur une île gouvernementale où c'était infiltré Carleti et une équipe de révolutionnaires depuis 1 ans. Chacun d'eux ce trouvaient à des postes clefs leur permettants de découvrir les petits secrêts du Gouvernement et leurs différentes actions dans le monde. C'était la première coopération ouverte entre lui et les hommes de Dragon. La première fois qu'il ce montrait officielement à d'autres personnes que Dragon en temps qu'espion. Ils furent trahient par l'un des intermédiaires qui relayait les infos entre l'équipe infiltrée et les Révolutionnaires. Chacuns d'eux fuent capturés et conduit dans une pièce, où ils furent assis et solidement attachés à des fauteuils d'acier. Les fauteuils étaient disposés les uns en face des autres, de sorte que tous pouvaient ce voir. Dans cette piece ils furent torturé l'un après l'autre devant les yeux de leur camarades. Les bourreaux essayaient d'avoir des infos sur le lieux où ce trouve le QG des Révolutionnaires. Ils mourraient l'un après l'autre. Quand le dernier camarade de Carleti mourrut sous la torture. Carleti devint comme possédé, il perdit la raison et massacra tout les hommes de l'île... près de 10 000 presonnes étaient sur l'île, soldats, Marines de hauts niveaux, agents gouvernementaux, personnels médicals et civil, tous morts, les corps étaient démembrés, l'île était tentée de rouge."

Peeta s'arrêta un instant remettant de l'ordre dans ses pensées. Puis termina. "Carleti était grièvement blessé, mais ne recouvrait pas la raison. Plusieurs navires de la Marine venues sur l'île pour connaitre les raisons pour lesquelles l'île ne donnait plus signe de vie depuis 1 semaines, furent détruit sans aucuns survivants. Carleti fut arrêté par le Capitaine et Dragon qui étaient parti voirent ce qui ce passait. Ils n'avaient plus de nouvelles de leurs agents infiltrés et plusieurs rapports alarmants leur étaient venu aux oreilles. Le combat fut long et ils durent presque tuer Carleti pour l'arrêter. C'est à la suite de cette incident qu'il disparut."

Il ce tue et ferma les yeux. "Voilà ce que les rumeurs disent"

Snow était choqué et triste de ce qu'il venait d'entendre. Il fini par calmer son esprit.

"Mais ce ne son que des rumeurs?" demanda t-il plein d'espoir, espérant que tout ceci soit faux.

"Toute rumeur à pour base une vérité gamin. Je pense que de nombreux points sont exagérés mais ce qui est sûr, c'est que cet homme n'est pas n'importe qui et il peut être très dangereux." Dit Peeta.

"Souvent..." La voix qui ce fit entendre dans l'obscurité fit sursauter les deux interlocuteurs. Le Capitaine ce tenait accoudé sur les rembardes du bateau observant les eaux sombres. "Souvent, reprit-il, les rumeurs son fausse mais parfois elles sont vrais, et c'est le cas pour Carleti. La douleur de voir mourir ses camarades la rendu fou et les regrets d'avoir tué tant de personnes innocentes, lui firent quitter la scène de la Révolution... Il préféra c'éxiler à l'écart du monde, dans un coin perdu de North-Blue."

Snow et peeta le regardèrent stupéfait de cette soudaine déclaration. Puis le Capitaine reparti en direction de sa cabine. Le Second et le garçon restèrent un moment à discuter avant d'aller ce coucher.

Le reste du trajet ce passa sans anicroche et l'entrainement avançai bien.

"Capitaine nous arrivons en vu de l'île de Gerok"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Ven 12 Avr 2013 15:18 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 11

"Peeta! Fait descendre Snow tout de suite je doit lui donner les instructions pour notre excursion sur l'île." Appela le Capitaine.

"Oui Capitaine." Peeta monta en 4 sauts sur la vigie.

Snow ce trouvait au sommet du mât, en parfait équilibre sur une main et les yeux clos, il restait immobile. Peeta le regarda avec une certaine fiertée. En 3 mois sur le -Légionnaire-, le garçon c'était métamorphosé physiquement et mentalement. Durant ce laps de temps Snow avait fêté son quatorzièmes anniversaires. Pour l'occasion, il avait reçu quelques cadeaux des membres d'équipages et de ses trois Maîtres.

Les marins c'étaient cotisés pour lui offrire une longue écharpe légère, brodé en file d'or et d'argent, où l'on pouvait lire le serment ancestral des Furyens. -Par la foudre de Thor, par l'acier de ma lame, par le roc de ma chair et par le feux de mon coeur, devant mes Ancêtres qui me regarde!- avec le dessin de la foudre entouré de deux cercles. L'écharpe noir, or et argent, faisait resortir le blanc des cheveux de Snow et le gris de ses yeux. En lui donnant les marins lui dire : "tu vient pay vénérent un Dieu de foudre, nous avons pensez que ce serais un bon blason pour toi. Tu serais -La Foudre Blanche- de Valhams."

Joe K. Moon, lui donna une ceinture de cuir épaisse noir, assez grande pour faire 2 fois le tour de ses hanches, avec une attache permettant de fixer le poignard, offert par son frère, dans la largeur du dos de Snow. Mais aussi un paire de rangers noir resistante et souple. "Cette ceinture t'empêchera de perdre ton précieux poignard et ces Rangers son souple et résistante elle serons parfaite pour tes capacités de déplacements."

Peeta quand à lui avait fait fabriqué des manchettes de combat rétractable noir et or, faite d'après Peeta en écalle de dragon. En position normal les manchettes ce situe du poignet et protège les avants bras sur 10 centimètres, et possèdent un mécanisme qui allonge les manchettes, protégeant ainsi la main. "Elles te protègeront, prend en soins j'ai eu un mal de chien à avoir les matériaux et encore plus de mal à les faires fabriquer."

Le dernier était Anto Carleti. "J'espère qu'elle te plaira" Dit-il en lui tendant une petite boite en bois noir. Quand Snow ouvri la boite, il découvri un bijou d'une grande beautée. Une boucle d'oreille en forme de larme, une attache en argent maintenait une petite chaînette soigneusement ouvragée qui retenait une perle d'un centimètre de diamètre d'un couleur bleu, avec gravé sur son coté le même symbole de foudre que sur l'écharpe offerte par les marins.

Ainsi vétu de tout ses cadeaux, Snow avait fier allure. Grace à sa part des butins, il c'était acheté des vetements chez un marchand dans un port commerçant. Il était maintenant vétu d'un jean's élastique bleu délavé remonter jusqu'aux genoux, la ceinture du Capitaine sur les hanches, retombais en son deuxième tours sur la cuisse droite. Il portait un débardeur blanc en nylon serré, laissant apparaitre sa nouvelle musculature.
"Snow, le Capitaine veut te voir, dépêche toi on est arrivé." Dit Peeta.

Snow grace à une impulsion de la main ce lança dans les aires et fondit tête la première vers le pont, Peeta sauta lui aussi de la vigie et tout deux atterirent en souplesse sur le pont. Sans aucun doute Snow était étonnant, apprendre et évoluer si vite était rare, son potentiel semblait gigantesque. "Le géni est sorti de sa lampe" Pensa Peeta.

Ils ce dirigèrent vers le Capitaine qui avait fait relever les voiles lorsque l'île fut en vue .

"Capitaine, vous vouliez me voir?" Dit Snow anxieux en regardent l'île à peine visible à l'horizon.

"L'île est en vue, nous allons laisser le -Légionnaire- ici pour le moment. On vas prendre une barque et accoster au Sud de l'île. L'accostage seras difficiles car la zone est pleine de récif, il faudra faire très attention, mais c'est le seul moyen d'entrer sur l'île sans être repéré. Une fois sur l'île, nous nous infiltrerons dans la base et identifierons les cibles, nous les kidnaperons et j'appelerait via den-den mushi le Galion pour venir nous chercher. Tu exécuteras ta tâche une fois de retour à la barque." Annonça le Capitaine sans préambule.

"Nous devrons être rapide, vigilant et discrêt. Nous devrons éviter de faire trop de dégâts colatéraux. J'ai été assez claire?" Demanda t-il.

"Oui" Repondirent Carleti, Peeta et Snow.

"Bien mettons nous en route il vas falloir souquer ferme avant d'atteindre l'île." Commanda le Capitaine.

Tous les quatres s'installèrent dans la barque qui descendit, grace au effort des marins, au niveaux de l'eau. Ils entamèrent une traversé de près de 2 heures en direction de l'île. Le soleil cognait dur et l'angoisse et la peur de Snow s'accentuait à mesure que l'île ce rapprochait. Bien qu'il est déjà participé à plusieurs batailles sur le -Légionnaire-, la peur et l'appréhension de sa vengeance le faisait ce sentir mal.

Carleti lui posa la main sur l'épaule et Snow commença à ce calmer.

Ils réussir à passer les récifs et accostèrent sans ce faire repérer. Ils traversairent une forêt dense. Sous la fraicheur des arbres, Snow ce souvint des propos du Capitaine 3 mois plus tôt.

~~Flashback~~

"Je vais te dire pourquoi le massacre de ton île à eu lieux... A cause de la malchance." Dit le Capitaine sombrement.

"Mal... malchance? Que... que voulez vous dire? Qu'est ce que la malchance a à voir la dedans??" Bégaya Snow incrédule, ne sachant comment interpréter ce qu'il venait d'entendre.

K. Moon le regardait calmement, car il n'était pas facile d'entendre et d'accepter les révélations que le Capitaine avait à dire. "Oui Snow, c'est bien la malchance qui à jouer le destin de Valhams. La malchance d'un jeune homme, qui au court d'une escale dans un petit port de North-Blue, remarqua un homme encapuchoné dans une longue cape. Cette mystérieux personnagece faufilla dans une ruelle. Le jeune homme intrigué le suivi discrètement et vis l'homme à la cape repousser violement une vieille dâme contre un mur. C'elle-ci tomba au sol, le soufle coupé sous le choque. Il ce pencha et pris une petite bourse de toile dans l'une des poches de la vieille dame. En ce relevant il continua à battre la vieille et le jeune homme intervint et donna un puissant coup de poing dans le visage de l'homme, qui sous la puissance du coup, voltigea de quelques mètres pour finir par s'écrasé contre un mur, lachant au passage son butin. Le jeune combattant ramassa la bourse tombé au sol et ce tourna vers la vieille dame pour la lui rendre, mais c'elle-ci c'était volatilisé. La cherchant du regard il s'apperçu que l'agresseur avait lui aussi disparu."

Snow écoutait le récit du Capitaine essayant de déméler ce qui pourrait avoir un lien avec le massacre du village de Soupire.

"En regardent dans la petite bourse, il découvrit une pierre bleutée, elle brillait telle une étoile à la lumière du Soleil. Il l'amena chez un joaillier, qui lui appris que cette pierre était très rare, on appelait ces pierres, "Pierre de Foudre". Il acheta un poignard de qualité sur lequel il fit incruster la pierre au niveau du pommeau. Puis repris la route. Lorsqu'il rentra dans sa patrie, un pays glacé au fin fond du monde, il offrit le poignard à son plus jeune frère, un enfant aux cheveux blanc et aux yeux gris."


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com