Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Entre le "S" et le "M", je choisis bien sûr "S"
oui 78%  78%  [ 7 ]
non 22%  22%  [ 2 ]
Nombre total de votes : 9
Auteur Message
 Sujet du message: Liar Game
MessagePosté: Sam 24 Mar 2012 18:54 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Image


Je pense qu’il est temps de doter la Volonté d’un topic freespoil * sur cet excellent manga par Shinobu Kaitani, l’un des anciens maîtres d’un certain Eichiiro Oda, son ouverture n’aura que trop tardé à cause des feignasses de la section (moi compris) parce qu’il le mérite amplement.
La parution de Liar Game dans le Young Jump a commencé en 2005 et n’est toujours pas finie à l’heure actuelle, avec un rythme lent qui impacte actuellement de plus en plus la parution française (14 tomes au pays du Soleil Levant, 11 en France). Le manga a été adapté en série et en film et est upgradée de quelques tomes annexes qui étoffent un peu les personnages et varient les casse-têtes proposés (le A est paru en France).

Image
« Naïf (adj. mascul. sing.) : se dit d’une personne ingénue, crédule. syn. : pigeon.
ex. : Nao Kanzaki croit tout ce qu’on lui dit, c’est une fille naïve. »


Nao Kanzaki est la naïveté et l’honnêteté mêmes. Lorsqu’elle est nommée d’office participante au Liar Game Tournament, tournoi louche où le mensonge et la trahison sont les règles d’or, avec pour commencer une dette immédiate de 100 millions de yens, cela s’annonce très mauvais. Sauf quand on réussit à rallier à soi un escroc de génie, Shinichi Akiyama.

Image
« Escroc (nom com. mascul. sing.) : personne qui escroque, qui a l'habitude d'escroquer, de s'emparer de quelque chose malhonnêtement, frauduleusement.
ex. : Shinichi Akiyama a roulé des tas de gens, c’est un escroc. »


Je ne vais pas présenter plus en détail la série et ses personnages, le manga étant basé sur les raisonnements et les retournements de situation à gogo, il vaut mieux laisser le plaisir de la découverte pour ceux qui ne connaitraient toujours pas Liar Game.
Que dire sur ce manga ? si ce n’est que dans la catégorie « cérébral et jouissif », on a rarement vu quelque chose d’aussi bien.

Le plot de départ est basique, l’introduction un peu tremblante mais finalement très cohérente : l’auteur réussit à s’ouvrir des portes sans submerger le lecteur d’informations et en profite pour développer au fur et à mesure son tournoi. Le parti-pris est prudent et retombe bien sur ces pattes lorsque le rythme de croisière de l’intrigue est lancé.

Les personnages sont excellents et ne sont pas délaissés au profit des épreuves.
A commencer par Nao Kanzaki, dont on pourrait craindre de n’être le point initial d’ancrage dans le récit avant d’être laissée de côté pour le classe et expérimenté Shinichi. Il n’en est rien : l’histoire reste avant tout celle de Nao et le personnage grandit avec les épreuves, ne reste pas bloqué dans sa naïveté de départ sans renier sa candeur. Elle n’est pas un simple outil narratif où l’histoire serait raconté de son point de vue uniquement pour garder toujours le suspens jusqu’au dernier moment et c’est appréciable de voir un traitement aussi fin du personnage.
Shinichi évolue au dessus de la masse avec des raisonnements et des stratégies de malade et se révèle le personnage le plus facilement accrocheur car c’est lui qui donne toute (avant d’être rattrapé par d’autres par la suite, bien évidemment) la technicité intellectuelle du manga. Bon, le flash-back du troisième tome est trèèès dispensable et tend à rendre le personnage manichéen, m’enfin.
Les autres concurrents du Liar Game Tournament et les organisateurs s’étoffent avec le temps et ne sont pas de simples pions, là encore la facilité a été évitée et on se retrouve avec un manga vraiment dirigé par ses personnages et non pas par des jeux et des astuces.

Pour autant, l’histoire fait preuve d’une imagination et d’une simplicité folles, nous accrochant avec des jeux qui sont apparemment transparents et vides de tactiques. La manière de présenter et de dérouler les épreuves est passionnante, les retournements de situation sont toujours bien gérés et les rebondissements s’enchainent parfois de façon démente.
Le jeu de la banque est un passage dont je ne me remets toujours pas tellement la progression est fluide et le basculement de point de vue bien amené et préserve le coup de bluff jusqu’au bout. Le reste est du même acabit, mais c’est avec cette manche qu’on comprend toute la puissance du manga, je trouve.

La faiblesse du dessin Liar Game revient souvent dans les critiques qu’on peut faire du manga. Personnellement je trouve que le dépouillement du trait n’est pas du tout gênant dans la mesure où l’auteur réussit à différencier ses personnages sans problème et à imprimer des mouvements avec force (là où le trait d’un Jiro Taniguchi me paraît toujours trop statique et sans vie, un comble pour un auteur qui fait des histoires à taille humaine).
Certes, l’œuvre ne peut pas se targuer d’être un sommet graphique, mais l’aspect humain et génie permet de s’y retrouver sans problème. Et la géométrie des traits de l’auteur correspond tout à fait à la rigueur des épreuves.

Pour résumer, Liar Game c’est un manga fou, qui accroche avec des épreuves de logique qui retournent le cerveau et qui touche par ses personnages. Amateurs du manga, viendez ici, les autres, lisez !

* Un petit coucou à Nem et son topic sur la parution japonaise, et aussi à cielo qui fait régulièrement la revue du dernier tome paru.


Dernière édition par Leto II le Lun 3 Sep 2012 18:05, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Sam 24 Mar 2012 19:42 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Leto II a écrit:
Pour résumer, Liar Game c’est un manga fou, qui accroche avec des épreuves de logique qui retournent le cerveau

Carrément. Surtout, comme tu l'indiques, lors du lancement de l'épreuve des contrebandiers dans l'aéroport désaffecté, où la présence d'un adversaire à la hauteur de Akiyama va permettre une espèce de déluge d'informations et de rebondissements. Dingue et j'ai bien dû m'y reprendre à plusieurs reprises sur certains passages pour réussir à suivre certaines des tactiques les plus retorses mises en place. C'est bien à partir de ce moment que l'on va rentrer dans une espèce de jeu ahurissant où la moindre petite faille dans les règles d'une partie ou bien dans la psychologie d'un adversaire sera exploitée à 200% pour nous mener en bateau.

Le rôle de notre héroïne Kanzaki est là aussi très intéressant. Si tout d'abord elle nous est présentée comme une simple fille assez cruche et sans grand intérêt, ce trait de caractère dans un premier temps lui fera tenir une position essentielle pour que le lecteur rentre facilement dans chaque nouvelle épreuve, sans être submergé d'informations indigestes. Celle de servir d'exemple à ce qui est censé se dérouler dans les grandes lignes par la suite. L'explication des règles à travers son regard crédule n'en sera que plus bénéfique pour bien s'immerger dans chaque nouvel arc. Car plus nous avançons dans le récit, plus les situations vont foutrement se complexifier !
De plus, Kanzaki n'en restera pas à ce rôle peut-être un peu ingrat par rapport aux grosses têtes qui l'accompagnent, et évoluera de telle sorte à nous proposer un regard surprenant sur le but véritable du Liar Game. Nous faisant envisager l'intrigue de ce manga d'un nouveau point de vue... Un regard qui va d'ailleurs de plus en plus s'affûter avec le temps et lui permettre de trouver sa place et de gagner en charisme de part quelques répliques bien incisives et une excellente compréhension du "coeur" humain. Bref, plus le temps passe, plus ce personnage qui avait tout pour être énervant et inintéressant au début du manga s'avère, pour ma part en tout cas, le protagoniste clé de l'histoire et le plus passionnant à suivre.

Une BD très sympa qui en effet méritait bien son sujet ! Et je pense que les nombreux joueurs du Coliseum pourraient bien apprécier la lecture !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Sam 24 Mar 2012 21:51 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1977
Ak Liar Game ! Un manga que je suis avec intérêt depuis sa sortie en France. J'en suis donc au dernier tome sorti.

La première fois que j'en ai entendu parler j'avais tout de suite pensé à un Death Note live. Quelle erreur de ma part ! Liar Game n'est en aucun cas comparable à Death Note. Car là où Death Note joue petites astuces, Liar Game nous sort le grand jeu, nous épatant à chaque nouvelle épreuve. Je dois dire que les solutions qui sont mises en place sont époustouflantes. Et la situation dans lesquelles elles s'inscrivent le sont tout autant. Car comme le disait Leto et Cielo il y a véritablement une prise en compte de l'humain dans ce manga. Et c'est bien ça qui fait que les épreuves sont aussi passionnantes. ici ne nous est pas présenté deux personnes qui s'affrontent avec des gens autour qui font figuration et qui servent de pions sur un échiquier dont elles n'ont pas conscience. Non, ici nous avons un groupe de personnes qui pour une partie d'entre elles souffrent et voudraient remonter la pente d'une manière ou d'une autre. Et c'est donc à partir de ce point de vue là qu'elles sont importantes. Chaque personne est prise en compte, est développée un minimum et au finale peut s'avérer jouer un rôle important. J'ai d'ailleurs plusieurs exemples qui me viennent en tête, ceux qui ont lu comprendront surement si je leur dit "tour 3". De plus le côté humain ne nous est pas simplement montré pour approfondir les épreuves. Il sert une cause bien plus grande. Il est montré, abordé et traité pour nous montrer que le sens des mots solidarité, générosité, altruisme, compréhension et humanisme sont toujours d'actualité et que ce n'est pas la société contemporaine capitaliste qui pourra supprimer ces valeurs. Donc pour moi ce côté humain du manga, plus que d'appuyer la profondeur de l'intrigue ou même de de critiquer certains comportements contemporain égoïstes et cupides se révèle être une ode à l'humanité. Il a beau être traité dans un premier temps d'un point naïf, au fur et à mesure que le manga avance, il prend plus de poids jusqu'à même de venir déterminant dans la résolution des épreuves (pensez juste pour ceux qui connaissent à l'allusion faite entre le méchant de l'épreuve 3 et un certain pays non-démocratique). Et cerise sur la gâteau, de plus en plus de personnages autre que Nao se laisse envoûter par lui. D'ailleurs en parlant de Nao, il y a une autre bonne surprise. Elle évolue dans sa psychologie au fil du manga. Elle devient de plus en plus réaliste et donc de plus en plus juste dans sa vision des choses, et ce, sans perdre ses valeurs humanistes. D'ailleurs sa compréhension des autres augmentant elle volera de plus en plus la vedette à Akiyama ^^

Sinon, pour en revenir aux épreuves elles-mêmes. A chaque épreuve principale je me suis pris une claque (sauf pour la première). Je n'aurai pas pensé à des situations pareilles ni même a des résolutions et stratégies pareilles. C'est vraiment très bien imaginé. Par contre c'est un peu complexe par moment et je suis obligé de relire plusieurs fois pour bien comprendre. Il m'est même arrivé de faire mes propres schémas pour comprendre les situations ou les stratégies mises en place.

Quant à l'intrigue. Elle suit son cours lentement mais surement. J'aime beaucoup le fait qu'elle ne soit abordée jusqu'à présent que par des positions idéologiques et les points de vues des personnages (pour rappel je ne suis pas la parution japonaise).

Pour finir les dessins. Je les trouve plutôt bien. Ils n'ont pas spécialement besoin d'être super détaillés. C'est clair, c'est net, c'est simple. En plus les expressions ne laisse pas d’ambiguïté.


Pour conclure, Liar Game est un très bon manga que j'ai suivi avec plaisir et que je continuai à suivre. En plus la seconde lecture que j'en ai faite (je ne sais pas si elle est bonne) est vraiment intéressante.


Sympas le sondage ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Dim 25 Mar 2012 21:29 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2010
Messages: 865
Localisation: Rhapsody Man
Merci beaucoup Leto pour ce topic. Un manga qui en vaut largement la peine.

A mon grand malheur, je ne me suis jamais plongé dans l'achat des tomes français de Liar Game. Du moins pas encore. J'ai beaucoup de séries en cours déjà, et j'ai lu ( et relu ) tout le manga en ligne. Pour le moment, cela me suffit, mais adviendra le jour où je me la procurerais de manière matérielle.
Car il le faut. Il faut se la procurer. Liar Game est une pure pépite, une merveille. Je n'ajouterais à aucun moment " à mon avis ", car je considère cela comme un fait. Liar Game est un excellent manga.

Et ce à commencer du début de l'histoire. Je suis d'accord que la mise en place des évènements de bases est très fébrile, rapide, mais je considère cette première approche comme la moins pire des solutions. Avoir établi un début avec une véritable histoire, c'aurait été développer Kanzaki dès le départ ( chose à éviter vu que ce que souhaite l'auteur, c'est l'évolution du personnage au fur et à mesur du manga ) et noyer le lectuer avec des informations complexes sur le Liar Game dès le départ. Des choses qui, si on suit la logique établie tout le long du manga, étaient à éviter.

Pour le reste, je suis sous le charme du charisme de Akiyama, passioné par la rage de vaincre de Yokoya, et je demande toujours et encore plus de Fukunaga. J'apprécie moyennement Kanzaki au final, car ce qui m'interesse dans Liar game ce sont toutes ces réflexions logiques et stratégiques qui en feraient baver plus d'un. Akiyama est surement un personnage cliché, bien plus que Kanzaki, mais je peux m'empecher de penser que la classe qu'il dégage avec ses raisonnements est incomparable. Je tiens à applaudir autant de fois qu'il le faudra l'auteur de la série pour son génie logique, sa capacité à avoir mis en place des jeux simples au premier abord, extremement subtlies au final.

En effet, on peut considérer que le jeu de la contrebande est celui qui nous plonge définitivement dans l'ambiance de Liar Game, mais le jeu le plus épique, le plus acharné, avec le plus de retournements de situations est assurément celui des chaises musicales ( j'avoue ne pas savoir si la parution française en est à ce point, je m'excuse pour le petit spoil si ce n'est pas le cas ).
Et moi, j'aime ça. J'adore la logique, imposer un raiosnnement aux autres, et tout ce qui tourne autour d'une pseudo-psychologie du comportement des autres joueurs me fascine. Je suis sous le charme de ce manga, car secretement, j'aimerais pouvoir être comme ses personnages principaux. Une sorte de super-héros humain, capable d'aller plus loin qu'une première lecture du jeu, et surpassant les autres joueurs par la suite.

Je n'ai rien à redire sur ce qui a été dit de manière générale, et d'ailleurs je suis plutôt d'accord. Liar Game met une claque, impressione, et emmene le lecteur à faire quelque chose que certains mangas ne peuvent permettre: une seconde lecture immédiate. La compréhension de certaines explications est parfois très subtile, et il est difficle de la comprende à la première lecture. Mais à titre personnel, je suis prêt à les relire autant de fois qu'il le faudra, jusqu'à la compréhension totale des explications en question.

Lisez Liar Game.
Ça vous permettra de vous endormir moins con.

_________________
Image
XIII

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Lun 16 Avr 2012 23:12 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Liar Game - tome XI (et oui en chiffres romains)
J'attendais beaucoup de ce tome.
Car nous faisant entrer dans un nouveau jeu, en l'occurrence celui des "chaises musicales". Et en mettant sur le devant de la scène un nouveau personnage à l'air aussi intelligent et redoutable que Akiyama et Yokoya, le vieux pépé dont je n'ai pas eu le temps de retenir le nom. Et je dois dire qu'il est super classe sur la couverture, et les intérieurs !

La fin du volume précédent nous laissait sur les explications de ce quoi consisterait le nouveau jeu, et je dois dire que ça m'avait laissé assez perplexe. Un jeu de prime abord où le physique jouerait un rôle alors que jusque là, toutes les épreuves se concentraient sur la ruse.
Finalement, même si l'avancée est très lente, toute l'ampleur que revêt ce jeu va finalement se révéler vers la fin du livre, où les tactiques et autres stratégies commenceront à devenir de plus en plus exaltantes ! J'ai beaucoup aimé même si je regretterais cette impression de lenteur. Entre autre chose.

Petit point négatif également. Cette sensation de facilité pour l'équipe de Akiyama/Kanzaki. Ils ne sont jamais réellement mis en difficulté malgré les deux poids lourds en face d'eux, et j'espérais vraiment que le vieux pépé soit plus efficace que ça. Pour l'instant, il est très en réserve, se contente de suivre le déroulement du jeu en lançant quelques attaques, mais rien d'insurmontables pour Akiyama qui se sortira très vite de chaque piège tendu. J'aurai bien voulu que le pépé botte les fesses de ces deux jeunots que sont notre héros et Yokoya (un yokoya ici un peu faiblard également). Un peu trop simple (j'avais aussi eu cette impression lors du jeu précédent de la pandémie) et j'espère voir la suite se complexifier rapidement.

Et le conflit qui se présente en toute fin de volume s'annonce d'ores et déjà énorme. Excellente lecture comme d'habitude, malgré mes quelques petites critiques

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Sam 21 Avr 2012 22:03 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Nov 2006
Messages: 1824
Localisation: Sous l'armure d'Erza ^_^
tout d'abord ,j'apprecie beaucoup liar Game, certainement mon petit manga du moment,,j'aime beaucoup.

cielo a écrit:
Image
Liar Game - tome XI (et oui en chiffres romains)
J'attendais beaucoup de ce tome.
Car nous faisant entrer dans un nouveau jeu, en l'occurrence celui des "chaises musicales". Et en mettant sur le devant de la scène un nouveau personnage à l'air aussi intelligent et redoutable que Akiyama et Yokoya, le vieux pépé dont je n'ai pas eu le temps de retenir le nom. Et je dois dire qu'il est super classe sur la couverture, et les intérieurs !

La fin du volume précédent nous laissait sur les explications de ce quoi consisterait le nouveau jeu, et je dois dire que ça m'avait laissé assez perplexe. Un jeu de prime abord où le physique jouerait un rôle alors que jusque là, toutes les épreuves se concentraient sur la ruse.
Finalement, même si l'avancée est très lente, toute l'ampleur que revêt ce jeu va finalement se révéler vers la fin du livre, où les tactiques et autres stratégies commenceront à devenir de plus en plus exaltantes ! J'ai beaucoup aimé même si je regretterais cette impression de lenteur. Entre autre chose.

Petit point négatif également. Cette sensation de facilité pour l'équipe de Akiyama/Kanzaki. Ils ne sont jamais réellement mis en difficulté malgré les deux poids lourds en face d'eux, et j'espérais vraiment que le vieux pépé soit plus efficace que ça. Pour l'instant, il est très en réserve, se contente de suivre le déroulement du jeu en lançant quelques attaques, mais rien d'insurmontables pour Akiyama qui se sortira très vite de chaque piège tendu. J'aurai bien voulu que le pépé botte les fesses de ces deux jeunots que sont notre héros et Yokoya (un yokoya ici un peu faiblard également). Un peu trop simple (j'avais aussi eu cette impression lors du jeu précédent de la pandémie) et j'espère voir la suite se complexifier rapidement.

Et le conflit qui se présente en toute fin de volume s'annonce d'ores et déjà énorme. Excellente lecture comme d'habitude, malgré mes quelques petites critiques


assez d'accord avec toi sur ce tome,mais bon un affronttement devastateur et sans regle entre yokoya et homme au chapeau avec justement la team Akiyama en retrait sur cette manche ne me déplairait pas,justement, un réel battle des personnages que l'on va dire" secondaire" et une idée qui me séduit assez a voir sur le prochain tome.
J'aimerai beaucoup la replique de yoyoka qui fait un peu faiblard comme tu as dit cielo, mais si c'est pour mieux riposté ,je dis bravo
si vraiment La team akiyami et kanzaki sont mis de coté pour toute la manche et vraiment acccés dur ce fight,cela ne me derangerai pas de leur qualif facile

Bref comme toujours attends impatiemment la suite


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Dim 22 Avr 2012 16:28 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3651
Localisation: Échappe à la connaissance
Tome XI lu également.

Jusqu'au tome X, ma manière de manger du Liar Game était assez boulimique, très irrégulière et donc avec plusieurs tomes à lire d'affilé et c'est le premier tome que je lis "seul". D'où une légère impression de ne pas avancer dans l'intrigue, mais qui me parait plus venir de mon mode de consommation du manga que d'une baisse de rythme.

Autant le jeu des infectés ne m'a pas énormément passionné, autant celui des chaises musicales devient rapidement génial. Comme d'hab' dans Liar Game, on part d'un jeu a priori sans aspect tactique, dans lequel les règles spéciales ne sont pas conçues pour créer des contraintes ou des avantages, et ça se révèle en fait terriblement tactique et contraignant/avantageux.

Pour le moment, on n'est pas vraiment entré dans le vif du sujet (on a toujours plus de chaises que de participants), d'où peut-être une impression de lenteur qu'on n'avait pas jusque là (on était souvent au cœur du jeu très rapidement), mais je sens que l'aspect tripôlaire peut faire des merveilles avec Yokoya et Samué. Et m'est d'avis que la suprématie d'Akiyama devrait se retourner contre lui à un moment ou un autre, et qu'il va y avoir du sport en fin de partie.

Encore 13 parties à jouer et rien n'est figé. Connaissant le manga, ce devrait être riche en rebondissement, donc : la suite, vite !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Ven 18 Mai 2012 15:51 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1977
De même, lu !


Comme mes prédécesseurs, j'avais été vraiment perplexe à la fin du tome X. J'avais vraiment du mal à imaginer comment tout cela prendrait forme. Mais pour le coup, je ne suis pas su tout déçu par ce tome d'intro. Car oui, il s'agit bien d'introduction.

Si Akyama domine allègrement ce début de partie, les deux autres ont commencé à avancer leur pion pour frapper fort par la suite. Ce n'est qu'une question de temps pour que l'un des deux ne reviennent en force. Je pense même que cette opportunité va se créer avec leur confrontation (au passage, je l'attend de pied ferme. J'ai bien envie de voir Yoyoka terrasser Samué ou vice-versa). Car si l'un venait à flancher l'autre pourrait le réduire en vassal ("obéis-moi et je ne t'élimine pas tes chaises").

Par ailleurs, je pense que les pièces auront une autre fonction que de s'assurer de la fidélité de son équipe (je tiens à noter que crâne rasé va surement trahir pour le peu de sous qu'il est sensé avoir). Si on reste dans l'optique de la métaphore des pays, on peut imaginer un droit de passage (-> une douane) pour regagner ses chaises (-> territoires). Mais un problème se pose, il est évident que les joueurs n'ont pas le temps pour ça, il faut donc que ce soit les bout-en-train. Or, aucun parmi eux ne pourrait avoir l'idée (sauf Fukunaga). Et c'est là où le problème se pose véritablement : si l'une des équipes se servaient des bout-en-train pour bloquer l'accès aux chaises (-> des mercenaires - en les retenant sur le lieu de départ par exemple - sans violence évidemment), il y aurait un risque qu'ils se retournent contre leur patron (-> un soulèvement su peuple).


C'est bizarre ... Plus j'y pense, plus j'ai l'impression que les épreuves ont une réelle signification. C'est comme si elles avaient pour but de former ou de ne retenir les meilleurs en vu de quelque chose. Depuis le début j'ai une théorie et pour l'instant elle n'a pas été défaite : le LGT aurait en fait pour but de chercher une personne apte à diriger. Par là, j'entends une personne réunissant toutes les qualités que pourrait avoir en théorie un meneur parfait : charisme, ingéniosité, débrouillard, communication, cohésion/rassembleur, calme, sang-froid, savoir émettre et imposer des objectifs, ... Sans parler des épreuves qui en plus de se rapprocher de situations réelles pour certaines (la 3ème, le 1er rattrapage, la 4ème). Et bien sûr, on peut aussi parler de leur incroyable tour de force (le coup du manoir, de l'aéroport, du bowling et maintenant de la villa). A croire qu'ils font partie du pouvoir en place.

Enfin bref, vivement la suite.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Jeu 12 Juil 2012 00:49 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1120
Il n'y a pas besoin de lire Liar Game pour gagner au Coliseum - Yuushi.

Bon maintenant que cette petite pique est faite je vais pouvoir parler du manga car fallait bien que je le commence avec Nem n'arrêtant pas de me harceler avec. Mais quand même qu'est-ce que c'est bon *__*
Même si le début est un petit peu tranquille (facile de comprendre la psychologie des personnages, trouver qui était l’intrus pour la deuxième épreuve etc...) on passe rapidement à un stade ou faut relire plusieurs fois pour comprendre, je n'ai d'ailleurs pas pu m'empêcher de finir le jeu des chaises musicales et faut avouer que c'est la grande classe pour arriver à poser des trucs de ce niveau-là.

A la limite si un seul point m'a vraiment titillé dans la lecture de cette dizaine de tomes c'est un peu le rabâchage de Nao Kanzaki a vouloir perpétuellement sauver les autres, à combattre pour une égalité etc... Ouais perso moi j'aimais bien quand les candidats se mettaient sur la tronche pour gagner soi-même ^^ Comme Nem je suis plus intéressé par les raisonnements et les réflexions d’où une préférence pour Akiyama.
Enfin cela n'enlève en rien la complexité des épreuves qui sont quasiment toutes passionnantes et le truc le plus surprenant c'est quand l'auteur part d'une épreuve basique et te le détourne pour donner des rebondissements, du bluff etc... Pour ma part le style du dessin ne m'a absolument pas dérangé bien au contraire car je trouve que le rôle de Nao lui va parfaitement tout comme celui de Akiyama.

Ce qui m'a fait plaisir également c'est qu'on a l'impression d'y être, les réactions des humains participants au Liar Game seraient les mêmes en réalité [Comme le dit cielo suffit de voir avec le Coliseum...] et c'est aussi cette part là du manga que j'ai adoré. Pour finir même si le jeu de la contrebande reste génial ne serait-ce que par la formation des équipes, par son déroulement, pour les plans et de l’apparition d'un grand méchant je reste quand même subjugué par l'épreuve de la minorité, juste pour le concept quoi ça m'a tué ! ^^
Bref un manga sur la réflexion qui m'a beaucoup impressionné et donc j'attends avec hâte les autres épreuves pour voir les surprises qu'elles nous réservent !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Sam 1 Sep 2012 16:56 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1977
Image
Liar Game - tome XII


Un tome excellent. Franchement, je l'ai adoré. Trois raisons à cela :

_ le duel Yokoya/Harimoto. J'attendais la confrontation entre ces deux groupes depuis le début de cette épreuve. Là, je suis servi. Yokoya m'a impressionné. Je n'avais pas compris quelle pouvait être la contre-attaque. Car pour moi, Yokoya même en connaissant les numéros des chaises de Samué (Harimoto de son petit nom) ne pouvait être pionner. C'était sans compter que je n'avais pas capté que Harimoto n'avait pas acheté les bout-en-train. Il s'est seulement contenté de garder son groupe de 5. Alors, évidemment après, Yokoya s'est fait plaisir (même si Samué avait capté le petit manège de Yokoya). Bref, un duel au sommet entre ces deux groupes qui a été néanmoins perturbé par un coup inattendu, la manip d'Akiyama. Et c'est justement ce coup-là qui sera le deuxième point pour lequel j'ai adoré ce tome.

_ l'alliance des bout-en-train. Honnêtement, je n'ai rien vu venir. J'avais bien pensé que les perdants pouvaient faire quelque chose, mais de là à influer autant la partie ! Non, j'ai vraiment rien vu venir. Sans parler que je n'ai pas saisi réellement la non-valeur des médailles (j'étais plutôt dans l'optique que les gagnants ne seraient pas obligés de les garder pour se faire plus de fric - donc bien loin des médaille-poubelles). Bref, un grand Coup. D'autant plus qu'il se faisait en plusieurs étapes et n'était donc que visible superficiellement. Se retirer du vote du pionner afin d'opposer le groupe de Yokoya et d'Harimoto (+ chercher de nouvelles chaises), puis créer une alliance des bout-en-train dont un seul serait à la solde du groupe d'Akyama tout en étant dans le même temps le "leader" de cette alliance, et cela dans le but d'épuiser les médailles des deux groupes ; puis revenir au vote du pionner alors que les bout-en-train se désistent faute de médailles. Du grand art !

_ Enfin, l'approfondissement sur le groupe de Samué. On retrouve la thématique du mal originel (alors que Nao prône la bonté originelle). Je ne pensais pas cette secte comme ça. D'ailleurs, je ne vois toujours pas quel est leur but (enfin celui de Harimoto). Peut-être veut-il se faire plus d'argent (au départ, c'était bien un colis de 100 million. Il n'y avait pas de précisions sur les implications que ça entraînaient ; jusqu'à ce que le colis soit ouvert).


Mes hypothèses pour la suite :

_ bandana aura un rôle important à jouer. Je le vois bien en nouveau leader des bout-en-train. Parce qu'il est évident que ce groupe va se disloquer quand ils comprendront qu'ils ont été trompé.
_ Natte brune a l'air troublée. Une future alliée de dernière minute ?
_ Le système pour choisir un numéro dans l'alliance Yokoya/Samué est sujet au bluff (pour protéger ses numéros : dire "No" quand c'est le numéro d'Akyama afin d'induire l'autre en erreur).
_ Le chauve qui est expulsé. Je suis sceptique. Il a quand même des infos compromettantes (au moins les numéros). A mon avis c'est une nouvelle manip qui a pour but d'induire en erreur les deux autres équipes. Je verra bien un truc du genre : le groupe d'Akyama fait croire que c'est un espion pour que les deux autres équipes ne lui fassent pas confiance. Et du coup, les numéros révélés ne seront pas appelés. Le doute en ces informations n'en sera que plus grand si l'un des deux affreux se met à bluffer (-> "No" alors que le numéro proposé était à Akyama ; tout ça pour protéger ses propres numéros).
_ Je trouve que la partie "conquête de territoire" pas si bien exploitée. Peut-être est-ce que ce sera mieux mis en valeur dans le tome suivant (protection des chaises, essayer de voir le numéro des chaises ennemies).


Sinon, Nao a encore pris du grade. Même Fukunaga ne la reconnait plus. "C'est ça la dinde que j'ai plumée il y a à peine quelques temps ? La Nao qui chialait pour un rien ?" J'adore XD
Hâte d'arriver à la conclusion et à la confrontation de Samué vs Nao.
Et juste pour finir : "Tu es un DD à très forte proportion démoniaque". La pauvre Nao ... Ça doit lui faire un choc d'entendre ça XD

PS : @ Cielo. C'est vrai qu'elle est mimi sur la couvrture


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Mer 5 Sep 2012 23:16 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Nov 2006
Messages: 1824
Localisation: Sous l'armure d'Erza ^_^
Tome XII, lu, autant quand j'ai commencé liar game,je n'en attendait pas forcement grand chose,mais mainteant j'attends le prochian tome avec impatience,mais si parfois on se pert un peu dans les explications,et des jeux un peu plus passionnant que d'autre.

Revenons en sur nos chaises musicales ,ou apres le tome XI,j'attendais l'affrontement samue yoyoka.

au final ,je ne sais pas trop quoi en passer ,trop de rebondissement tue un peu le rebondissement je trouve,mais en même temps avec trois groupe c'est peut etre inevitable,l'alliance des bout en train qui au final se revele etre orchestré par akyama ,autant le dire toute de suite et pas attendre trois chapitres pour le dire,car j'avoue m'etre laisser berner sur le coup et penser voir apparaitre une 4 eme force mais en y reflechisant trente seconde ,je me suis dit pas possible.
On se demander bien ou voulait en venir Akyama avec son boycott,on en sait un peu plus,mais on se demande toujours ou est sa strategie maintenant,on se demande toujours comment il va s'en sortir,sutout qu'il sont un en moinbs desormais,quel va etre la reaction de crane d'oeuf(ceci dit au passage bien aimé l histoire des surnoms ),tout ceci est dans le plan de akyama mais bon du coup, on attends encore le prochain pour voir l'evolution de tout ceci
Nao et natte brune vont avoir un role a jouer, c'est sur et cette nuit a la villa il s'en ait passer des choses mais reste a savoir quoi,une alliance d'un des deux avec akyama?

Fukunaga reste un de mes perso preferes si même el(le) est en second plan,j'espere la voir dans un grand tournoi un de ses jours


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Ven 7 Déc 2012 18:58 
375 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2011
Messages: 1977
Image
Liar Game - tome XIII

Conclusion de la 4ème manche. J'ai trouvé cette dernière partie très axée sur Yokoya et Samué ne laissant que peu de place à Akiyama et Nao. En même temps, ça faisait partie de leur stratégie. Dès que Akiyama a mis en place l'alliance des bouts-en-train et leur boycott, il avait prévu de s'effacer pur que les deux autres équipes se bouffent entre elles. A aucun moment elles n'ont intentionnellement porté de coup contre Akiyama. Lui n'a a eu qu'à attendre pour porter le coup final. Et je dois dire que ce coup final est bien trouvé. Car qui aurait pu imaginer qu'ils fassent gagner les médailles poubelles d'un concurrent d'une autre équipe ? Et puis pareil pour le blocus (même si celui-ci avait été évoqué). C'est vraiment astucieux. Ça a endormi la méfiance des autres équipes et ils se sont davantage concentrés sur le prochain coup qu'il pourrait porter à l'autre.

D'ailleurs, parlons-en du duel Yokoya-Samué. Je suis mitigé. Autant il y a des moments qui sont géniaux comme lorsque Yokoya propose une alliance totale contre Akiyama, autant il y a des trucs qui me paraissent ... pas mauvais ... disons, pas terribles. Je pense aux coups de Samué. Mèche qui tombe amoureux (ou presque) de OL. C'est gros. Comment il a pu tomber dans un panneau pareil ! Le concept est bon, je ne dis pas le contraire. Mais la représentation ... ce n'est pas ça. L'auteur ne sait pas y faire. En plus, il nous a représenté ça dans un retour en arrière pour expliquer le pourquoi de la réussite de Samué. Déjà que ça n'était en aucun naturel, l'approche m'a semblé encore plus fausse. Et puis genre elle enlève ses lunettes à répétition pour draguer ! Je pense que montrer ces scènes au fur et à mesure de l'avancement aurait été nettement mieux. Ça aurait interloqué le lecteur, ça l'aurait peut-être fait douter et la conclusion aurait semblé plus crédible et plus géniale. Le cas de natte brune est pareil. J'ai vraiment une impression de précipité et même pire de ex deus machina. Alors que ce manga s'appuie essentiellement sur des trucs logiques, explicites.

Mais pour en revenir au concept, ce n'est pas plus mal d'introduire la manipulations des sentiments. 'Faut seulement que ça soit bien développé et bien amené. Ce que j'espère pour l'avenir. D'ailleurs, concernant les sentiments, le traitement de Natte brune m'a semblé convainquant. Là c'était beaucoup mieux. Même si les flash back et moment d'hésitations et de remises en question sont noyés par l'intrigue.
Toujours sur le même sujet, on peut dès à présent prévoir une bataille entre Nao et Samué. Elle aura finalement trouvé son rival, les deux se servant des sentiments et émotions. Seulement Samué les manipules alors que Nao est sincère. Je pense qu'à terme ce sera ça qui les départagera. D'ailleurs, je vois bien l'enjeu être Natte brune. Les deux se la disputeraient et utiliseraient les sentiments. Entre temps, elle sera une espèce d'agent double pouvant aussi bien informer le groupe de Samué que le groupe d'Akiyama. A ce titre, elle sera au centre de toutes les attentions.

Alors à la fin il est dit que Harimoto sera au-dessus d'Akiyama et de Yokoya. Mouais ... je veux bien croire que les sentiments de par leur natures irrationnelles lui apporte un avantage (sans compter la fidélité d'OL et carré court) mais niveau logique justement, il est en-dessous. En tout cas c'est mon impression. Il n'a pas le génie de Yokoya ou d'Akiyama. Il est futé certes, très perspicace, mais pas surdoué comme ses deux concurrents. Pour donner un étalon de comparaison, il est de l'ordre Fukunaga.

Enitu a écrit:
_ bandana aura un rôle important à jouer. Je le vois bien en nouveau leader des bout-en-train. Parce qu'il est évident que ce groupe va se disloquer quand ils comprendront qu'ils ont été trompé. Bon ... ben raté. Young Jump est resté leader des bouts-en-train du début à la fin.
_ Natte brune a l'air troublée. Une future alliée de dernière minute ? Gagné
_ Le système pour choisir un numéro dans l'alliance Yokoya/Samué est sujet au bluff (pour protéger ses numéros : dire "No" quand c'est le numéro d'Akyama afin d'induire l'autre en erreur). En plein dans le mille !
_ Le chauve qui est expulsé. Je suis sceptique. Il a quand même des infos compromettantes (au moins les numéros). A mon avis c'est une nouvelle manip qui a pour but d'induire en erreur les deux autres équipes. Je verra bien un truc du genre : le groupe d'Akyama fait croire que c'est un espion pour que les deux autres équipes ne lui fassent pas confiance. Et du coup, les numéros révélés ne seront pas appelés. Le doute en ces informations n'en sera que plus grand si l'un des deux affreux se met à bluffer (-> "No" alors que le numéro proposé était à Akyama ; tout ça pour protéger ses propres numéros). Raté :(
_ Je trouve que la partie "conquête de territoire" pas si bien exploitée. Peut-être est-ce que ce sera mieux mis en valeur dans le tome suivant (protection des chaises, essayer de voir le numéro des chaises ennemies). Yeah !

3/5 dans mes hypothèses. C'est plutôt pas mal.

Je me demande si la prochaine fois on aurait pas une épreuve de rattrapage mettant en scène Fukunaga. Ce serait cool qu'il soit réintroduit.
Au fait, la couverture est top ! Pareil pour la colo qui est vraiment bien faite. Ces tons de rose, cette douceur, ça caractérise vraiment bien Nao.
D'ailleurs, j'ai parlé de la couverture mais je n'ai pas encore parlé des membres du secrétariat du LGT. Avec cette quatrième manche, ils ont vraiment été développé. Leronira (le type avec un oeil sur le front) est vraiment balèze. On voit tout de suite que parmi les secrétaires du LGT c'est lui le plus intelligent pour l'instant. A côté les autres font bien pâle figure. En particulier Forli (le masque de "clown"). Lui est d'une bêtise affligeante. D'ailleurs j'ai adoré le passage où Leronira lui explique la lecture à froid au travers d'un exemple. C'est juste excellent comment il gobe tout ^^ Le reste semble commun (Solario, Nearco) mais tout de même un petit espoir en la fille avec les lunettes qui est plus maligne qu'elle en a l'air.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Liar Game
MessagePosté: Jeu 28 Fév 2013 12:20 
350 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Nov 2006
Messages: 1824
Localisation: Sous l'armure d'Erza ^_^
Tome XIV:

Nouveau jeu demarre ,et je viens de me rendre compte la double utilité de la simulation d avant partie
Non seulement elle sert à montrer les failles et les subtilités pour nos héros mais surtout pour nous lecteurs de comprendre le jeu,car les explications ont été pour moi encore obscures et j'avais encore rien pige ,c est ça liar game,on comprend jamais rien aux explications ^^

Maintenant le jeu démarre et Samuel attaque fort,maintenant après sa cuisante défaite au tour précédent il va attaquer fort je pense et le duel fera rage.
Ceci étant dit ce début de jeu commence fort avec une attaque de samue et contre attaque d'akiyama dans la foulée,le ton est donné

Pour l histoire des tablettes personne n à pense qu il pourrait y avoir eu échange de tablettes et samue ne porte pas sa propre tablette mais je viens de tinter qu y a les histoires d emprunte :raisonnement simpliste,j en reviens donc. À ma première idée et le fait que samue à des fausses mains pour tenir sa tablette( avec ses vrais caches sous son manteau) :)
C est quand même lui qui a voulu la tenir comme ça ,j y crois pas trop quand même :)

Concernant l autre site j espère une réelle confrontation Yokoya et fukunaga et pas une victoire écrasante de yokoya qui semble avoir découvert quelque chose à moins qu une fuite au niveau du LGT soit la vraie raison ,mais c est pas impossible à voir

Nao semble pleine d assurance et se fait moins avoir,une bonne chose mais une redescente et trahison pour sa Paume ne serait pas déplaisant à voir,ce qui prouverait qu elle a encore du chemin à parcourir


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 13 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com