Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Mar 17 Jan 2012 16:29 
30 000 000 Berrys

Inscription: 21 Mar 2010
Messages: 456
Pas de nouvelle lectures de cet excellent mangaka pour ma part mais je post pour signaler que Naoki Urasawa est l'invité d'honneur manga à la Japan Expo de cette année(du 5 au 8 Juillet) ! Une excellente nouvelle !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Jeu 19 Jan 2012 13:27 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image

Histoires courtes de Naoki Urasawa


Nouvel ouvrage à paraître dans la magnifique collection Sensei de Kana, retraçant l'intégralité des travaux du remplaçant de Tezuka datant des années de 1981 jusqu'à la parution cinq ans plus tard de sa première série longue, Pineaple Army. Si l'auteur avait toujours été plutôt réticent à l'idée de voir ses débuts sortir du Japon, dû à un regard très critique de sa part sur ses premières bande dessinées, un grand merci à l'éditeur français pour être parvenu coup sur coup à nous sortir de telles oeuvres. Car, que ce soit Happy! ou le livre dont il est question aujourd'hui, Urasawa n'a franchement pas à rougir devant la qualité de ce qu'il a pu nous pondre durant ses jeunes années ! Loin de là !

Pour parler de ces histoires courtes, introduites par une préface d'une journaliste française, Karyn Poupée, spécialisée dans l'étude du Japon, et conclues dans une courte interview avec le mangaka, nous sommes ici en présence d'une grande quantité de manga tous assez différents les uns des autres. Néanmoins, à travers cette vingtaine de récits, certains étant très courts, d'autres bien plus longs, nous pourrons y retrouver ici et là quelques thèmes chers à Urasawa que nous autres lecteurs européens avons pu observer à travers ses titres les plus récents ou, plus que des thèmes, une espèce de type même de personnages qui reviennent sans cesse d'une histoire à l'autre et que l'auteur semble particulièrement apprécier mettre en scène.
Ainsi, nous naviguerons dans beaucoup de manga différents, chacun étant construits à travers trois types de personnages, le jeune homme malchanceux, insouciant et un peu idiot, fuyant les responsabilités. De très jeunes enfants turbulents et intenables, accumulant les bêtises et aimant se moquer des jeunes adultes. Et les vieillards, souvent sages et tournés vers le passé ayant de l'expérience à revendre aux plus jeunes. On sent vraiment que c'est avec ces types là de personnages que Urasawa se régale, et qu'il nous régale par la même occasion.

Donc, j'ai adoré ce livre. Beaucoup d'histoires très drôles sur une bonne grosse moitié, voire les trois quart du livre, pour finir par voir l'apparition de quelques récits plus posés, aux thèmes plus difficiles. Le recueil symbolisant ainsi à merveille je trouve cette évolution du Maître dans son art.

Quelques histoires :

Take : 1 - Singing Policeman
L'histoire d'un jeune officier de police pervers, fainéant et irresponsable, et de ses aventures improbables contre le crime qu'il résoudra de manière burlesque. Très drôle et l'histoire la plus longue du recueil, composée de sept chapitres, une excellente entrée en matière dans laquelle on retrouvera des choses bien connues comme la passion de la musique et du rock de son auteur, ou ces enfants chahuteurs revenant souvent dans ses intrigues et aimant taquiner et se foutre de notre flic un poil foireux.

Street Corner Gangs
Une histoire sympa et amusante mettant une nouvelle fois en scène l'une des passions d'Urasawa, la musique, ainsi qu'un groupe de jeunes adultes marginaux. L'histoire toute simple mettra en scène un jeune homme en galère passant une audition suite au conseil d'une amie dans un groupe de musique underground. Mais l'audition va vite tourner à une espèce de virée nocturne assez bizarre ^^

Survival Lovers
Histoire très courte de huit pages faisant surtout office de gag et se moquant des disputes de couples. Suite à un accident de voiture, un jeune couple se retrouvera dans leur véhicule menaçant de chavirer dans un ravin au moindre de leur mouvement. Et le péril qu'ils encourent amènera la pire chose qui puisse arriver en un tel moment, une dispute sur de simples banalités ! Un récit que je cite surtout pour sa chute final qui m'a beaucoup fait rire.

Les affamés de la nuit
Une histoire très sympa et très originale que j'aurais bien aimé plus longue. Nous sommes toujours là en présence de manga assez délirants, dans lequel des patients d'un hôpital tentent chaque nuit d'échapper à la surveillance des infirmières de garde pour quitter l'établissement et se précipiter vers la bonne bouffe, un vendeur de ramen au bout de la rue. Une lutte acharnée entre les infirmières et les patients peut alors débuter ! C'est stupide et très léger, mais ça reste très fun à lire.

Crash Dance !!
L'une de mes histoires courtes préférées. Dans lequel un salarié au volant de sa voiture se fera prendre en otage par deux braqueurs de banques poursuivis par la police. Une course poursuite endiablée débute alors, et ce bougre d'otage se prendra assez rapidement au jeu ! Très marrant et une bonne conclusion.

Nasa
Première histoire un peu plus sérieuse que les autres faisant assez appel, j'ai trouvé, à l'aspect rêverie se rapportant au futur et au progrès qu'on peut retrouver dans 20th Century Boys. Dans cette histoire, une équipe d'hommes d'un certain âge ayant conservé leurs rêves, se prêteront à une activité leur tenant à coeur, la construction d'une fusée privée et le désir d'envoyer un homme dans l'espace, et ce, en ne partant de rien mis à part leurs connaissances et talents respectifs et leurs efforts quant à la concrétisation de ce rêve. Très bonne histoire, se concluant malheureusement trop tôt au bout de deux chapitres, alors que le projet initial de Urasawa sur ce titre aurait dû voir son récit se prolonger, du décollage de la fusée jusqu'à son retour sur Terre. Vraiment dommage et histoire mettant en scène des personnages âgés, chose assez peu courante.

Connexion après les cours
L'histoire d'un jeune garçon à l'apparence sage et innocente qui tentera le sourire aux lèvres de réaliser le dernier souhait de son grand-père mourant sous les moqueries du reste de sa famille. C'est donc avec son grand sourire et ses yeux de biche que le garçon recrutera trois de ses professeurs dans sa quête, partir cueillir les fruits du labeur de son grand-père, des matsutake (champignons) jugés comme étant extrêmement rares et quasiment introuvables. Une histoire qui aurait pu être somme toute très classique et sans prétention s'il n'y avait eu cette fin surprenante qui m'a fait mourir de rire ! J'adore ^^*

Old Western Mama
Encore une histoire un peu plus sérieuse, qui vont commencer à être de plus en plus importantes après les quatre cent premières pages franchies, dans laquelle une vieille femme fatiguée sera confrontée à sa famille cherchant à lui faire vendre sa propriété devant être démolie par la ville. Or, cette maison dispose d'une longue histoire et de souvenirs très personnels qui viendront nous faire découvrir la vie riche et parfois dramatique de cette femme ayant vu passer sur le seuil de chez elle quelques grands noms ayant fait l'histoire de l'Ouest sauvage.

Shinjuku Luluby
Histoire la plus particulière et la plus grave de ce recueil, traitant de la condition des prostituées à une certaine époque qui étaient piégées et emmenées hors du Japon avant d'être vendues dans des maisons closes à l'étranger. Une histoire sur une femme perdue et plein de désillusion portant avec elle l'héritage de ces femmes fortes ayant survécu aux pires conditions de vie, des épidémies au viol, et des quelques unes d'entre elles ayant réussi à racheter leur liberté avant de retourner dans leur pays. Une très bonne histoire, très sombre, tranchant assez violemment avec le reste du recueil.

Children Children
Et pour terminer ce recueil, une histoire très courte mais très drôle, sur un échange absurde entre un père et un kidnappeur retenant l'un de ses enfants en otage. Et j'insiste sur un point important : l'un de ses enfants ! ^^

Après la lecture de ce recueil, je n'espère plus qu'une chose, continuer de voir ses titres les plus anciens et ses premières histoires longues arriver jusque chez nous !

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Dim 12 Fév 2012 18:17 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
ImageImage
Happy ! - tomes 8 et 9
Punaise, ça faisait bien longtemps que je n'avais pas lu du Happy ! Et ce, à mon grand regret, la publication défectueuse du tome 8 de septembre ayant bien enrayer la machine dans mes priorités de lecture. En tout cas, très content de retrouver l'humour et la fraîcheur d'Urasawa sur ce titre.

J'ai beaucoup apprécié ce long arc sur la double et longue confrontation Miyuki/Linda et Thunder/Carrington, respectivement joueuses et entraîneurs. Un long arc dans lequel les personnages entourant Miyuki vont beaucoup évoluer, à commencer par la vision désabusée de Thunder sur le tennis. Mais aussi dans le triangle amoureux formé par Miyuki, Ohtori et Sakurada où les deux jeunes hommes parcourront bien du chemin dans l'évolution de leurs sentiments lors de ce voyage aux Etats-Unis. Et décidément, j'adore de plus en plus ce Sakurada.
Le match contre Linda Cloford lors de l'US Open fut vraiment jouissif surtout lors des derniers échanges d'une intensité folle ! Une fin de tome 9 géniale et haletante !
Et vivement le prochain volume, dans quelques jours !, pour assister à ce que l'on attend tous (?) une raclée de la peste face à la championne en titre !!!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Sam 18 Fév 2012 21:27 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1957
Image
Happy ! - Tome 10

Et voilà un tome bien épais et bien intense ! Que d'aventure, que de perfidie et que de changement ! Du changement chez Miyuki qui commence à se faire un nom après sa performance à l'US Open, bien que compromise par Choko. Mais justement du changement aussi pour cette dernière, de plus en plus perfide, et pourtant par deux fois dans le tome, elle nous est montré avec un visage de véritable jeune fille qui ferait presque pitié. Keishiro change aussi, le fils à maman veut devenir grand et il est trop mal en point pour s'occuper de Miyuki... Et puis les espoirs déçus de Thunder... Et le "créancier" toujours tiraillé entre ses véritables sentiments et son boulot...

Raaaaah, c'est trop bon ! Il se passe trop de chose ! J'aime, j'aime, j'aime ! J'espère que Kiku va remettre Choko dans les choux et que Thunder va reprendre son boulot d'entraîneur ! En avant pour le prochain tome alors que nous venons de franchir la barre des 2/3 de l'histoire !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Sam 24 Mar 2012 20:05 
375 000 000 Berrys

Inscription: 01 Juil 2008
Messages: 1957
Enfin ! La nouvelle oeuvre d'Urasawa est dispo en France ! (J'ai loupé la sortie, j'ai appris que les deux tomes étaient sortis grâce à Leto...)
Et d'ailleurs je rage déjà car le tome 2 était déjà en rupture chez mon revendeur habituel ! (Vous ne trouvez pas ça logique ? Moi non plus...)

Bref, embarquons dans cette nouvelle série !

Image
Billy Bat - Tome 1

Et c'est trop bon *___* Dans ce même topic, Leto avait dit que le début de l'oeuvre était monstrueux et je confirme ! C'est excellent ! Et puis c'est tellement un plaisir de retrouver les dessins d'Urasawa !
Urasawa use ici de la mise en abyme en tant que pure intrigue avec Kevin Yamagata qui dessine donc la fameuse chauve-souris Billy Bat !

Kevin Yamagata est un américain d'origine japonaise qui est un dessinateur de BD à succès aux USA avec Billy Bat, sa chauve-souris détective. Mais Kevin découvre qu'il aurait peut-être inconsciemment plagié un autre héros de BD d'un auteur japonais ! Et ainsi s'engage un voyage dans le Japon d'après-guerre.
Sous fond de guerre froide et de mafia japonaise, Kevin va découvrir que la chauve-souris qu'il a "copié" est bien plus importante qu'un simple héros. Et même mieux, la BD pourrait prédire le futur !

Bref, c'est excellent, on sent déjà le grand thriller qui se met en place, ça s'annonce trop bon *_*
Et vivement que je me prenne le tome 2 ! :rage:


Edit :

Vive la Fnac ! o/


Image
Billy Bat - Tome 2

Mon dieu c'est totalement fou ! *_*
On découvre peu à peu que Billy Bat (du moins la chauve-souris qu'il représente) est une sorte d'artefact millénaire. Urasawa nous fait voyager de l'époque du Christ au New-York des années 50 en passant par le moyen-age japonais avec des ninjas.
En parallèle des recherches de Kevin (Kinji), on découvre donc l'importance de cette chauve-souris qui pourrait presque être assimilé à Dieu.
Le récit prend vraiment une ampleur totalement folle et on retrouve tout le talent d'Urasawa à poser autant de situations excellentes et prenantes en aussi peu de pages.

Est-ce-que Kevin peut vraiment changer la face du monde avec sa BD et surtout à quoi peut bien correspondre cette chauve-souris !? Déjà tant de questions qui se posent...

J'aime, j'aime, j'aime.
Urasawa ! ♥


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Dim 22 Avr 2012 20:30 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Happy ! - tome 10
Aucune surprise, une nouvelle fois énormément de plaisir pris à la lecture de ce livre. On reprend exactement les mêmes éléments qui ont précédemment marché, en les reformulant sous un contexte différent. Ca pourrait donner lieu à quelque chose de très répétitif, surtout après dix tomes, mais au final ça reste toujours aussi efficace.
Très surpris d'une chose en revanche, la façon dont se sera conclu brutalement l'US Open ! moi qui croyais être arrivé dans la dernière ligne droite du manga, nous voici reparti vers un ultime défi impossible pour Miyuki ! Et en espérant qu'enfin, qu'ENFIN !!!, quelqu'un puisse détruire une bonne fois pour toute le sourire diabolique de Choko !!!!! Quelle peste !
Beaucoup aimé aussi le face à face en début de tome entre Miyuki et Sabrina. Très sympa.

Image
Billy Bat - tome 1 et 2
Wahou. C'est la première fois que je ne me sens pas complètement emballé à la lecture d'un premier tome d'Urasawa... J'ai dévoré ces deux premiers tomes et la seule chose qui me vient à l'esprit à l'issue de cette lecture c'est : oui, et ? J'ai rien compris à l'histoire. Je ne comprends pas où veut en venir Urasawa. On commence à partir sur une histoire un peu bizarre, espèce de machination dans laquelle notre héros se verra embarquer bien malgré lui. Puis... qu'est ce que c'est que c'est que ce bordel ?! Succession de scènes surréalistes et incompréhensibles nous embarquant à travers l'espace et le temps. Je referme le deuxième tome avec un sentiment de vide.
Ce Billy Bat est pour l'instant un gros point d'interrogation pour moi et ça me fait vraiment chier de dire ça tant j'aime ce qu'a pu faire Urasawa jusque là. J'attends avec impatience un tome 3 qui, je l'espère, saura éclaircir de nombreuses choses inutilement confuses.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Sam 26 Mai 2012 13:32 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Le spin-off à 20th Century Boys débarque ! Le 4 juillet.

Et se centrerait donc sur nos deux mangaka en herbe du futur, rares individus présents sous le règne de Ami à chercher un moyen de s'exprimer sous une censure oppressante.

Image

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Dim 3 Juin 2012 02:10 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Happy! - tome 11
Choko la peste contre Kiku la hargneuse ! Un face à face assez palpitant où l'on espère, jusqu'à la toute fin de la rencontre, que quelqu'un parvienne à enfin faire ravaler ce sourire permanent des lèvres de la morveuse Ryugasaki, mais, comme toujours, la perfidie de la rouquine l'emportera... C'est terrible de voir qu'elle s'en sort toujours de la pire des manières ! ^^
Et c'est encore plus terrible de voir ce qui l'attend, lorsque Keichiro, gagnant enfin un semblant de virilité, sera engagé en tant que partenaire afin de pousser Choko à son niveau maximum, ce qui aura de graves répercussions sur une rencontre à venir avec notre héroïne, Miyuki.

Un tome très centré sur Choko donc, et effectivement, hâte également de voir comment les choses vont bien pouvoir tourner pour Sakurada qui s'est mis dans une belle galère.

Image
Billy Bat - tome 3
Bien plus satisfait que lors de ma lecture du deuxième tome !
Bien moins bordélique et incompréhensible, Urasawa cesse un temps de jouer de grands effets en nous faisant valdinguer d'époques en époques, de lieux en lieux, tout ça pour bien nous faire comprendre que son histoire est ouais super balèze et super ambitieuse, et décide de se limiter à deux intrigues en parallèle où il prendra enfin le temps de poser certains éléments d'intrigues et une caractérisation plus poussée de ses personnages. J'accroche enfin donc.
Nous naviguons donc entre deux périodes, celle semblant être définie comme la principale et où Kévin Yamagata tiendrait le rôle principal, et les troubles d'unification durant la fin de la période Sengoku où le ninja le plus rapide du clan Iga, Kanbei, sera chargé d'une mission cruciale, transporter un mystérieux manuscrit convoité par de nombreuses personnes. Les deux périodes se feront alors écho à travers ce manuscrit qui d'après ce que l'on comprend contiendrait la conscience de la fameuse chauve-souris intemporelle et voguant de porteurs en porteurs sans que l'on sache son but.

Urasawa parvient donc à enfin rendre son récit intéressant avec notamment les péripéties de Kanbei où l'illustrateur prouve qu'il se débrouille aussi très bien lorsqu'il s'agit de mettre en scène des scènes d'action et de baston, chose que l'on est pas forcément très habitué à voir. Il prend vraiment son temps pour bien exploiter ses personnages, rendant la lecture d'autant plus agréable.
L'histoire du côté de Kévin n'avance elle pas des masses depuis le premier tome mais les liens qui sont ici tissés avec le passé donnent un regain d'intérêt pour le déroulement de l'intrigue principale, et me font ressentir une agréable impression que l'on pourrait, avec ces sauts spatio-temporels, assister à une multiplicité des genres abordés (comme ce fut le cas avec 20th Century Boys), entre thriller, action, aventure, fantastique et, pourquoi pas, un brin de science fiction.

J'entre après trois tomes dans l'histoire et c'est cool. Vivement la suite.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Dim 3 Juin 2012 22:05 
30 000 000 Berrys

Inscription: 21 Mar 2010
Messages: 456
Je me suis procuré le Tome 1 de Billy Bat il n'y a pas longtemps et il ma laissé une très bonne impression. J'ai trouvé l'intro vraiment sympa et originale (avec des pages couleurs donc ça ne se refuse pas !). Le plot qui viendra ensuite est très intriguant. On a quelque chose de vraiment intensif par la suite et certains trucs étaient quand mêmes assez fous. J'irais même jusqu'à croire que cette nouvelle oeuvre aura une part de fantastique. Ce qui est bien aussi c'est que l'histoire se déroule quasi dans notre monde réel et que l'on apprend certaines choses sur le Japon vraiment intéressantes. La fin est totalement surprenante et me donne clairement envie de lire la suite.

Concernant Monster, j'ai acheté le Tome 3 (toujours en Edition Deluxe) et même si cela reste excellent, il se passe beaucoup trop de choses et cela part un peu dans tout les sens. Je trouve qu'il y'a beaucoup plus de Questions que de Réponses ce qui donne vraiment du flou ou une incompréhension parfois. Qui plus est la fin du tome est vraiment sans surprise...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Dim 3 Juin 2012 23:32 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Necrelia a écrit:
Concernant Monster, j'ai acheté le Tome 3 (toujours en Edition Deluxe) et même si cela reste excellent, il se passe beaucoup trop de choses et cela part un peu dans tout les sens. Je trouve qu'il y'a beaucoup plus de Questions que de Réponses ce qui donne vraiment du flou ou une incompréhension parfois.

C'est bizarre parce que, comme je ressens les choses, j'ai au contraire l'impression que Monster est son dernier manga où son style narratif a encore un aspect très structuré et "scolaire" (comme on le remarque également dans Happy!, seul autre point de comparaison que nous avons) avant, avec 20th Century Boys de se diriger vers une écriture plus osée et expérimentale qui tendra vers quelque chose de plus brouillon et casse gueule à mesure de la durée d'une série. Où on aura souvent cette sensation de sortir des rails du fait d'une volonté de donner un certain style avec des mangas comme 20th Century Boys, Pluto (à relativiser vu son aspect de série courte) ou probablement ce qu'il sera de Billy Bat, alors que des Monster ou Happy! sont construits d'une manière bien plus basique. De gros blocs narratifs s'enchaînant les uns après les autres (intro, le vampire de Bavière, les Trois Grenouilles, ...) et toujours façonnés de la même manière, où chacun des personnages principaux interviendra l'un après l'autre dans un mystère donné pour proposer son point de vue à l'intrigue et où le lecteur sera chargé de recouper les réponses des uns et des autres pour tenter d'élucider l'énigme qu'est le "Monstre". Cela pouvait donner un certain côté répétitif au déroulement du manga, mais perso, pour un essai sur du thriller, j'aurais trouvé une prise de risque dans une recherche d'innovation trop hasardeuse.

Après, avec le tome 3 de cette réédition, tu dois je pense être vraiment passé à la vitesse supérieur (je suppose que l'arc sur le vampire de Bavière commence dans ce tome ?), où tous les personnages sont vraiment en place et prêts à se lancer dans la traque du Monstre, et le mieux serait de s'enchaîner chaque arc (je pense que l'arc débuté devrait s'achever quelque part dans le tome 5 de la réédition ?) avec un minimum de délais au risque de perdre des éléments en cours de route. L'arc est un peu difficile d'accès au début, car l'on quittera un temps nos héros habituels pour découvrir l'histoire d'un jeune étudiant et d'un vieux monsieur ne semblant à priori pas avoir grand lien avec Johann. Mais tous les éléments d'intrigues finissent par trouver un sens à chaque fin d'arc (sauf ce qui concerne le fil rouge du manga, bien sûr), ce qui fait de Monster l'un des manga d'Urasawa les plus clairs et accessibles, malgré le grand nombre de personnages et de situations historiques/politiques/sociales à prendre en compte.

Necrelia a écrit:
Ce qui est bien aussi c'est que l'histoire se déroule quasi dans notre monde réel et que l'on apprend certaines choses sur le Japon vraiment intéressantes.

Ouais, c'est clair. C'est vraiment l'une des thématiques propres à Urasawa, très présente dans ses manga. L'attachement au contexte historique et social d'une époque et d'un lieu est très fort et soigné et reste l'une des choses sur laquelle il travaillera le plus, retranscrire des personnages au sein d'une époque le plus fidèlement possible. Ce qui est très bien mis en scène dans Billy Bat, notamment avec le récit autour de Kévin, assez peu représenté dans le manga (de ce que j'en sais) et apportant, en tout cas pour ma part, un regard assez nouveau sur le Japon d'après-guerre (très différent d'un Rainbow ou d'un Ayako par exemple).

Portgas a écrit:
Il ne m'étonnerait d'ailleurs pas qu'Urasawa nous fasse une sorte d'immense théorie du complot avec la chauve-souris qui a aidé les plus grands personnages de ce monde (vu qu'à un moment, elle parle de Napoleon, Hitler, les attentats du 11/09 et d'autres évènements marquants).

Ouais. D'ailleurs, que ce soit à l'énumération de tous ces faits historiques à venir où à la façon très moderne avec laquelle la chauve-souris s'exprime, ça rend le mystère de cette "conscience" encore plus étrange. La faisant apparaître partout dans le temps sans que l'on soit capable d'en définir son point d'origine. Cette histoire est vraiment très louche. Urasawa nous a préparé un sacré sac de noeuds, je le sens...

Portgas a écrit:
J'étais carrément passé à côté de ça !

Quoi ?! T'es pas passé à côté de Half Century Man non plus j'espère ???


_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Mer 6 Juin 2012 10:38 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image
Naoki Urasawa, l'air du temps.

Tiens, moi par contre, j'étais totalement passé à côté de ça, sorti le mois dernier. J'ai honte. Premier ouvrage consacré à Urasawa, avec une première partie biographique suivie d'une seconde analytique sur l'ensemble de son oeuvre. Ca peut être intéressant et enrichissant, d'autant que j'en ai d'assez bons échos. A voir à l'occasion si je tombe dessus et que la motivation y est.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Mer 13 Juin 2012 14:46 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 15 Déc 2010
Messages: 865
Localisation: Rhapsody Man
Après avoir fini Pluto et 20th Century Boys (enfin, faut encore qu je m'achete les deux 21st), je cherchais un nouvel Urasawa, tout en sachant que Monster est aussi déjà en ma possession. Et le problème, c'est que ni Hapy, ni Billy Bat ne m'intriguaient vraiment. Mais j'ai fini par changer d'avis après avoir lu le premier chapitre de Billy Bat à l'arraché dans le magasin, chapitre qui me semblais carrément prometteur.

Spoiler: Montrer
Image
Billy Bat

Du coup, j'ai commencé moi aussi avec les deux premiers tomes. Et en fait, j'en suis à peu près au même point que cielo à ce stade de la lecture. Enfin, peut-être un peu plus mitigé. Le premier tome lui m'a carrément conquis. Sans aucun problème, j'étais ultra satisfait de ce que faisait Urasawa, toujours dans sa logique habituelle, développant l'intrigue à pas de mouches. Puis le second tome. Et là, j'en ressors moi aussi avec cette sensation de bazar. Les scènes avec des personnages inconnus s'enchainent et le problème qui m'a sauté aux yeux ici, c'est que le lecteur a pas suffisament le temps de connaitre ces personnages pour les identifier suffisament au récit. Du coup, ça fais cafouillis, même si on a bien compris que tous ces persos serviront tôt ou tard dans l'intrigue. Mais du coup, ça fais effectivement bizarre. J'ai l'impression d'avoir été submergé par les infos, quitte à passer au delà de certaines surement cruciales. Une sensation de confusion donc.

M'enfin, apparement, ça a l'air d'être déjà un peu mieux dans le Tome 3, je checkerais donc ça par moi-même dans pas longtemps :3

_________________
Image
XIII

~ Secrétaire Ultra du Club Ps ~


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Sam 21 Juil 2012 03:05 
175 000 000 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Fév 2010
Messages: 1120
J'ai dit que je reviendrais quand j'aurais fini Monster. C'est chose faite et je vais enfin pouvoir donner mon avis sur le manga phare de Urasawa.

Image
Monster - Tome 1 à 18

Bah dans l'ensemble j'ai quand même beaucoup aimé. Plus que 20th Century Boys en tout cas. Je trouverais quand même toujours surprenant de voir comment l'auteur arrive à nous mener dans une longue enquête alors qu'au départ rien ne semble nous y emmener. L'intro est quand même bien accrocheuse pour le coup mais je dois avouer que j'ai pas aimé plus que ça Johann dont on me faisait un portrait plutôt flatteur. Certes il est le monstre que Tenma a fait renaitre mais le personnage parfait, toujours souriant moi ça m'a pas touché plus que ça. Surtout qu'au final on le voit pas tellement.

Par contre je reste toujours sous le charme des héros crées par Urasawa notamment Kenzo et Grimmer qui sont excellents. L’intrigue est toujours aussi palpitante mais encore une fois je garde deux trois déceptions. J'aurais par exemple aimé plus d'approfondissements ou plus d'apparition des deux Liebert quitte à enlever des histoires secondaires pas trop intéressantes et qui ajoute un point négatif que j'avais retrouvé dans 20th Century Boys. La longueur de l'histoire. Et au final je m'aperçois que ce qui a été décrit dans le sujet est totalement vrai puisque je m'y retrouve complètement, un rythme trop lent à mon goût ce qui fait que ça casse un peu le plaisir de l’œuvre.

M'enfin quand même c'était bien sympa surtout que dans le genre j'en connais pas forcément, et Urasawa maîtrise bien le style avec des personnages attachants Monster reste une très bonne lecture. Et perso la fin ne m'a pas gêné bien que je conçois qu'une fois de plus c'est assez spécial ^^

Image
Pluto - Tome 1 à 8

Mais entre temps j'ai également lu Pluto ! L’œuvre est assez courte ce qui fait que j'ai plus retrouvé cette lourdeur qu'il y avait dans les 2 autres mangas o/
Par contre il y a d'autres points négatifs qui apparaissent. Je commencerais par le méchant dont je trouve la lecture moins intéressante qu'un Ami ou un Johann. Tout comme les persos de manière générale mis à part Gesicht et Atom/Astro le reste est quand même quasiment inutile. Ou alors on ne reste que très peu de temps avec les personnages comme North 2 par exemple.

Ceci dit j'ai retrouvé quelque chose dans Pluto qui est plus transparent dans 20th Century Boys et Monster c'est l'émotion. Une bonne dose d'émotion avec les robots qui sont au final plus humain que les humains eux-mêmes. Et c'est vraiment le point fort de Pluto je trouve car au niveau de l'intrigue on est loin de Monster, surtout qu'après la mort de Gesicht y'a une petite baisse au niveau de l'intérêt mais dans l'ensemble le récit avance vite ce qui pallie à ce défaut.

Bref un joli hommage à Tezuka au passage avec peut-être moins de récits divers, moins de personnages poussés, un méchant différent avec une logique inversée mais le même plaisir de lire un bon thriller agréablement bien dessiné.
Et je le préfère aussi à 20th Century Boys ^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Ven 26 Avr 2013 21:14 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
:Sandji sur le cul:

del Toro et Stephen Thompson (à l'écriture d'épisodes de Doctor Who et Sherlock notamment) à la réalisation et l'écriture d'un pilote pour une potentielle adaptation en série TV de Monster ?!

http://www.deadline.com/2013/04/guillermo-del-toro-is-hatching-a-monster-of-a-series-at-hbo/

Même si je lui préfère son envie de mettre éventuellement un jour les personnages mystiques DC/Vertigo dans un film (John Constantine, Zatanna, Swamp Thing, Etrigan, Deadman :Sanji amoureu: ), je reste très enthousiaste et curieux du résultat d'une telle annonce.

Et même si je doute du résultat.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Naoki Urasawa
MessagePosté: Lun 29 Avr 2013 22:31 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Oct 2009
Messages: 1678
Image

Master Keaton


Nouveau manga antérieur à Monster à débarquer dans nos verts pâturages, après Happy! qui s'apprête à trouver sa conclusion d'ici quelques jours et le recueil d'histoires courtes paru il y a peu. Deux ouvrages datant d'avant le succès à l'international de Naoki Urasawa et tranchant plus ou moins nettement avec le style narratif que l'on pouvait prêter à l'auteur (même si ça reste discutable concernant Happy!). Il en va de même avec ce premier volume bien dodu, une lecture qui m'aura très franchement surpris et à mes yeux celle se différenciant le plus du reste de l'oeuvre du mangaka. Tout du moins, de ce qui nous est à nous autres, public francophone, à ce jour proposé.
Peut-être cette différenciation est-elle du à la polémique du milieu des années 2000 entourant la création de ce manga, et posant la question du réel scénariste de Master Keaton, Urasawa affirmant en effet après le décès de Hokusei Katsushika (également co-créateur de Golgo13) être en grande partie seul en charge du scénario et du dessin des suites alors d'un conflit d'intérêt entre les deux hommes. Néanmoins, les différents personnages principaux ou secondaires restent assez caractéristiques de ce à quoi Urasawa aura pu plus tard nous habituer, de la fille du professeur Keaton à l'ex-instructeur du S.A.S., Wolf "The Professor". Difficile d'y voir là où se trouve le niveau d'implication des deux auteurs dans l'élaboration du manga.
A noter également qu'une suite aura été proposée il y a peu, cette fois-ci écrite par Takashi Nagasaki, co-scénariste sur des manga tels que Monster, Pluto et Billy Bat. Une suite qui nous sera proposée à l'issue de cette version deluxe de 12 tomes ?

L'histoire nous conte donc les aventures de Taichi Hiraga Keaton, professeur d'université spécialisé en archéologie, de mère anglaise et d'un père japonais, ayant baigné dans une mare culturelle depuis toujours du fait du domaine respectif de ses parents et de son ex-femme, l'enseignement. Autre particularité de cet homme ayant beaucoup voyagé tout autour du globe, une carrière militaire brillante l'ayant amené à occuper en fin de carrière le poste d'instructeur en techniques de survie en milieu hostile. Keaton est un homme brillant, intuitif, pouvant se sortir de n'importe quelle situation à la simple force de son ingéniosité faisant de lui un véritable MacGyver à l'oriental, se servant de son environnement, de ses connaissances et du moindre objet aussi anecdotique soit-il avant de les mettre à profit.
Voici le passif de ce héros qui nous est proposé, un héros fort et intelligent qui sera toutefois loin de briller de par son charisme. Keaton est un personnage des plus anodins au premier abord, très quelconque, au dos voûté, au regard des plus nonchalant et rêveur et pliant l'échine devant chaque situation un tant soit peu conflictuelle avec autrui. Il paraît faible dans son comportement et ses mots, mais m'est d'avis que beaucoup regrettent à l'issue de ce premier volume de l'avoir mésestimé ! Un personnage atypique qui aura tôt fait de me convaincre à m'intéresser aux aventures dans lesquelles il nous entraînera.

Car au-delà de son poste d'enseignant d'université au Japon, Keaton officiera également en tant que chargé d'assurances et partira à la demande de son employeur un peu partout à travers le monde où ses compétences très spécifiques seront requises. Expertise d'authenticité d'oeuvres d'art, recherche de personnes disparues dans le but de remettre l'argent souscrit d'une assurance vie, visite d'un site archéologique, ...
Urasawa mène son personnage d'histoires en histoires, le plus souvent se résolvant en un seul et unique chapitre, des voyages partageant toujours le même fond, l'exploration de l'histoire, de l'art ou de l'archéologie, et débordant à chaque fois d'un grand nombre de détails. Enorme travail de recherche ou véritable érudition de son auteur envers une culture européenne qu'il s'approprie, je me serai ainsi surpris à ma lecture d'utiliser à outrance wikipédia à chaque mention d'un lieu ou d'un nom afin d'essayer de délimiter la frontière entre réalité et fiction.
En plus de ces escapades enrichissantes, Urasawa intercale entre ses différentes aventures quelque chose de bien plus intimiste, des chapitres courts qui se révèlent être de vraies bouffées d'air frai dans lesquels nous en apprendront plus sur Keaton et son entourage (sa fille, son père, son ex-femme et sa mère). Des chapitres légers et souvent bien amusants qui contribuent à donner au manga deux tons bien distincts qui s'entrecoupent et maintiennent l'intérêt du lecteur. Personnellement, j'ai vraiment adoré ces derniers chapitres, sûrement bien plus que ceux constituant la trame principale du livre, grâce à leur simplicité et leur légèreté, et à cette impression de coupure à différentes histoires assez chargées en terme de références et qui sans ça auraient pu paraître trop lourd à la lecture.

En cela, impossible de ne pas penser à un autre manga étrangement similaire à Master Keaton, Dossier A., manga retraçant le voyage d'un expert japonais en archéologie (spécialisé dans les mythes Arthuriens) et qui s'élancera à la recherche des mystères de l'Atlantide en s'appuyant durant tout le manga sur une véritable mine de références historiques et archéologiques, des premières civilisations à la seconde guerre mondiale, le tout également entrecoupé de chapitres bien plus intimistes voyant le héros rentrer se ressourcer au Japon et développer ses relations avec son entourage dans une ambiance plus légère et amusante. Oui je n'ai cessé de penser à Dossier A. durant toute ma lecture de ce manga !

Pour conclure, bien que j'ai beaucoup aimé ce manga (même si j'ai eu du mal à rentrer dedans, ayant vraiment commencé à accrocher à partir de l'apparition de la fille de Keaton au chapitre 3 ou 4 - 'sais plus), ça reste une BD que je ne peux pas vraiment conseiller. Ca reste quelque chose de très spécifique, très verbeux et éloigné de ce à quoi peuvent être habitués les fans de Urasawa. Pas d'intrigues à tiroirs dont on ne ressort jamais. Pas d'intrigues du tout même (mais peut-être que cela viendra ?). Des dessins qui sont encore loin d'être maîtrisés comme ce que l'on peux voir dans Happy! par exemple (et même si perso, ils ne m'ont pas vraiment dérangé, au contraire). Je pense qu'il faut vraiment être conscient dans quoi on s'engage avant de plonger dans ce manga, fans de Urasawa abstenez-vous et testez si possible puisque ça reste quelque chose qui ne conviendra pas à tout le monde, loin de là.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 32 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com