Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Ready Player One
MessagePosté: Mer 4 Avr 2018 14:13 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 900
Localisation: Ici.
Image

READY PLAYER ONE



2044. La Terre est à l’agonie. Comme la majeure partie de l’humanité, Wade, 17 ans, passe son temps dans l’OASIS – un univers virtuel où chacun peut vivre et être ce qui lui chante. Mais lorsque le fondateur de l’OASIS meurt sans héritier, une formidable chasse au trésor est lancée : celui qui découvrira les trois clefs cachées dans l’OASIS par son créateur remportera 250 milliards de dollars ! Multinationales et geeks s’affrontent alors dans une quête épique, dont l’avenir du monde est l’enjeu. Que le meilleur gagne…

Allez voir Ready Player One. C'est une tuerie.

Avant la sortie du film, j'avais eu très peur que Spielberg perde le contrôle du projet - parce que le bouquin de départ est une purge sans nom - et je craignais que tout le propos du film ne se dissolve dans une avalanche de références culturelles sans intérêt, comme le laissait croire le trailer. La bande-annonce (ainsi que tout le marketing en charge de la promo du film) est vraiment trompeuse car elle met l'emphase sur les name-droppings alors qu'elles disparaissent très tôt du film pour laisser l'histoire se focaliser sur les vrais enjeux.

Je ne m'attarde pas sur les CGI, la Mocap, la production design de ouf, etc. Tout l'argent est à l'écran, tout le plaisir est retranscrit. Que l'on soit gamer ou cinéphile, ce film est pour les "geeks", mais surtout pour ceux qui aiment le divertissement.

Mais il y a une scène. Une scène. La scène. Celle qui prend tout son sens en 3D. Je ne peux pas la spoiler sans risquer de gâcher le plaisir. Elle survient au milieu du film, et à chaque fois que j'ai vu la scène en salle, tous les spectateurs ont eu le souffle coupé (on les entendait émettre des "wow", "putain", "haaaaan"), ce que je n'avais jamais vu/entendu au cinéma auparavant. Cette scène. Elle promet la réconciliation de deux cinémas, de deux styles, de deux genres, de différentes ambitions. Cette scène annonce qu'au cinéma, il n'existe pas d'horizon indépassable, que tout peut se transformer et se réinterpréter. Elle propose la "contamination" de l'ancien cinéma par le nouveau, la rencontre de visions irréconciliables. J'en ai encore des frissons.

Le film n'est pas exempt de défauts (notamment l'écriture de certains personnages, ou le fait qu'on aurait aimé un message plus "clair" ou plus tranché sur la culture geek*), mais est parsemé de scènes métatextuelles incroyables (cette scène du cadre dans un cadre, où l'on visite le cerveau d'un artiste, divisé en deux archétypes - Simon Pegg, l'acteur geek, et Mark Rylance, l'acteur shakespearien** - qui s'engueulent sur leur propre création culturelle et leur héritage: un bref entraperçu de l'esprit de Steven Spielberg). Si Spielberg parlait déjà de lui dans le BGG à travers la figure du géant créateur de rêves et de cauchemars, il réutilise Rylance pour explorer plus en profondeur son statut mythique ambivalent dans une scène finale très émouvante et
Spoiler: Montrer
surtout très ambiguë, car on peut voir en Halliday une figure mélancholique et tragique ou un symbole d'espoir. Et la toute dernière réplique "qu'est-ce que vous êtes au juste ?" est hallucinante car elle transcende l'avatar de Halliday en un être spirituel et métaphysique qui hante son propre jeu.


Image

* d'ailleurs la réplique de fin a énervé beaucoup de gamers (pour le contenu du propos) et de cinéphiles (pour la formulation du propos), mais je la trouve plus subtile,
Spoiler: Montrer
car "seule la réalité est réelle" ne veut pas dire "seule la réalité vaut la peine d'être vécue" ou "la réalité est meilleure que la fiction". Le sophisme "réalité = réel" n'est pas la promesse d'un monde meilleur. C'est un aphorisme assez pessimiste en fin de compte, car elle rappelle la formule de Morpheus "je ne te promets que la vérité, et rien d'autre"

** il est intéressant de remarquer que Pegg joue le personnage raisonnable et Rylance le geek asocial, comme si leurs rôles s'étaient inversés.

_________________
Image


Dernière édition par Donnie Darko le Sam 7 Avr 2018 16:23, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ready Player One
MessagePosté: Sam 7 Avr 2018 16:06 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Mai 2007
Messages: 951
Localisation: Nouveau monde
Je suis du même avis : c'est une réussite totale. Suis-je vraiment objectif dans la mesure où je suis le destinataire idéal de ce film, étant un gamer qui baigne dans cette pop culture depuis ma naissance ? Je pense que ça joue, mais pas tant que ça parce que le film a vraiment des qualités indéniables que même les défauts ne peuvent vraiment ébranler. J'ai eu les frissons plusieurs fois, j'ai eu le sourire de nombreuses fois et j'ai bien rigolé aussi devant certaines apparitions ! Bref, j'ai adoré ce film qui sort véritablement de l'ordinaire.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ready Player One
MessagePosté: Dim 15 Avr 2018 20:49 
125 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 900
Localisation: Ici.
:Luffy erente:

Bon forcément, comme un certain blockbuster geek fait par del Toro, Ready Player One cartonne au box-office à l'étranger (360 millions de dollars de recettes) mais se ramasse aux Etats-Unis (on dépasse à peine les 100 millions).

C'est complètement déprimant mais aussi totalement attendu. Cela est dû à la promo catastrophique du film, qui a fait fuir pas mal de monde, et aux critiques cyniques qui circulaient sur twitter avant même la sortie du film. Sans oublier la Warner qui a phagocyté ses propres revenus en projetant trois films WB le MÊME.P*TAIN.DE.MOIS. (si j'ai bien compris, Disney a décalé Infinity War de quelques semaines, qui a faussé toute la programmation de la Warner)

Ca confirme également que les geeks ne veulent consommer que les produits franchisés et étiquetés "geek" par les gros majors, sans quoi ils ne montrent qu'un désintérêt poli. C'est d'autant plus ironique que RPO aborde ce problème dans son histoire. Bon, je vais me planquer dans une grotte pendant deux mois, en attendant que Infinity War collectionne son milliard dès son premier week-end.

Allez voir ce film, bordel!


_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Ready Player One
MessagePosté: Mer 18 Avr 2018 09:40 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 20250
Localisation: Joker
Je l’ai vu hier soir et j’ai passé un excellent moment. C’était très fun et très impressionnant par moment : Spielberg sait toujours y faire pour raconter de grandes aventures de fantaisie, avec une sacrée maestria technique et scénique.
Par contre je l’ai trouvé très sympa mais sans plus d’enthousiasme que ça : les personnages et l’histoire restent banals et la référence constante empêche au film d’avoir une identité propre.
Disons que j’ai apprécié retomber dans mon enfance (je suis né en 1980, donc je tombe direct dans la génération ciblée je présume). Je le reverrai avec plaisir, mais j’ai quand même un bémol sur la fin et sa morale qui ne me touche pas des masses.
En fait pour ma part ce n’est pas vraiment un film « geek » car je ne trouve pas grand-chose de geek dans la façon tout cela est construit (l’empilement d’éléments « geek » fait-il un film geek ?) : c’est plutôt un film sur la nostalgie et l’enfance, ce qui est un peu différent à mon sens. D’ailleurs le fait que la scène « finale » propose de voir le créateur de ce monde lorsqu’il était enfant, dans sa chambre d’enfance, illustre bien cette idée je trouve.
Après bon je sais : pour un geek, la question de ce qui est geek ou pas tourne parfois à une obsession bien inutile, disons que le film est dans l'air du temps et représente assez bien notre génération actuelle.

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com