Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4, 5, 6  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 26 Juin 2011 01:21 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Merci beaucoup Zaxi et Ben. Sven se combat avec un sabre, et tu le verras combattre dans les prochains chapitres. Bon, voici le chapitre 8, un chapitre léger et comique, mais qui laisse pendre un énorme suspense à la fin.

Six ans étaient passés, Edward Newgate avait maintenant vingt ans et faisait toujours partie de l'équipage des Fils de la liberté. Son physique semblait avoir beaucoup changé : une charpente de cheval; les longs cheveux blonds étaient moitié frisée et ondulés; une barbe mal rasée; une partie de ses cheveux était retenue par un foulard noir. Pour le maniement du sabre, il s'était beaucoup entraîné avec Siegfred. Du côté de son amour Cathleen, véritable maîtresse de la dague âgée de 20 ans, elle parlait impeccablement la langue parlée par la plupart des humains avec un léger accent, et elle ne portait plus ses vêtements d'indigène. Sa tenue était un chandail blanc avec des boutons et une robe bleue. Aussi, pouvait-on remarquer ses seins maintenant imposants qui offraient la vue d'un décolleté qui faisait rêver les pirates. Pendant plusieurs mois, elle avait appris une langue étrangère à elle aux côtés de son amoureux. Grâce à cet apprentissage, celle-ci a pu raconter son histoire. En effet, elle est une Woonoo, une tribu d'indigènes vivant dans les forêts humides de l'île de Joko. À l'âge de 14 ans, un groupe de Marines dirigé par Heinrich en personne a massacré la moitié de ce peuple, et les survivants se sont enfuis ou se sont faits prisonniers, ce qui a été son cas. Au cours de la traversée du navire en direction d'une base de la Marine, les prisonniers et prisonnières mourraient l'un à l'un. Elle a ajouté qu'elle était l'unique survivante de cette prison et plusieurs de ses amis Woonoos, plus vieux qu'elle, ont sacrifié leur vie pour elle. Du côté de leur relation amoureuse, tout allait bien. En effet, ils travaillaient et couchaient ensemble en plus d'effectuer des relations sexuelles presque chaque jour. Aussi, quelques membres de l'équipage étaient jaloux d'Ed dont Sven qui essayait, sans succès, de draguer la fille. Toutefois, ils faisaient l'amour en se protégeant parce que les deux tourtereaux ne voulaient pas avoir d'enfants pour le moment à cause de la vie rude de pirate. Du côté de l'équipage qui naviguait toujours sur les mers de North Blue, il y avait eu de gros changements. D'abord, Christopher avait engagé quatre nouveaux membres : Frederick, un cuisinier; Jacob, un médecin qui remplacerait Rudolph; Julius, un charpentier; Chuck, une ceinture noire qui aime jouer au tam-tam. Puis, un autre membre avait rendu l'âme : Balor qui est décédé de la gangrène trois semaines après le combat épique des Fils de la Liberté contre les Hohmein. Ensuite, les pirates étaient beaucoup plus forts et leurs primes avaient augmenté : Edward pour 55 millions; Christopher pour 50 millions de berrys; Sven pour 45 millions; Siegfred pour 35 millions; Trevor pour 25 millions; Drogon pour 22 millions; Cathleen pour 20 millions; les nouveaux pour 15 millions chacun. De plus, le capitaine pirate, depuis quelques mois, s'était rendu compte qu'il devrait renoncer à son titre de capitaine pour certaines raisons : une perte d'usage d'une main; son frère était plus recherché que lui; un deuil interminable de Balor qui était un de ses meilleurs amis depuis des années; une vue beaucoup moins bonne qu'avant. Il hésitait à le donner à Edward à cause de sa force et de sa prime ou bien à Siegfred à cause de son ancienneté au sein de l'équipage. Enfin, le Liberty queen a été rénové grâce à Julius.

Lors d'un bel après-midi ensoleillé, Edward et Cathleen pêchaient des poissons pour les prochains repas. Pour eux, c'était un paradis puisqu'ils, en plus de profiter des puissants rayons de soleil, pouvaient observer une crique d'une île déserte où l'environnement était vierge, et les animaux y faisaient leur loi. Soudain, leur tranquillité fut perturbée par un vacarme. En effet, Sven commença à chanter devant la beauté alors que Chuck tapait sur son instrument musical préféré.

— Cath, je regarde ton physique de déesse. Tes immenses tétons sont délicieux à regarder. Tes lèvres sont pulpeuses. Tes fesses sont rebondissantes. Je frémis à l'idée de te faire l'amour.

Furieux, Edward coupa la parole à son ami.

— Sven, je ne te trouve pas drôle! Arrête ça!

Toutefois, ce fut Chuck qui répondit. Au début de la vingtaine, c'était un grand homme très musclé au corps bronzé. Ses yeux bruns, ses longs cheveux noirs comme la nuit et un nez fin décoraient son visage. Il portait une tenue de plage et des poings américains.

— Ed, pense plutôt aux autres. Les gars sont tous jaloux de toi.

Pendant cette dispute, la femme, timide, décida à oser quelque chose.

— Oh! Je ne puis que penser à vous deux qui voulez me toucher. Commençons!

Elle enleva son chandail, exposant alors sa magnifique poitrine aux deux pervers avant de leur saisir une main chacun pour les mettre sur ses mamelons. Satisfaite, elle continua.

— Vous voulez continuer? Pourquoi pas entre mes jambes?

Immédiatement, le sang gicla des narines des deux hommes qui étaient tellement excités, et une mare de sang se forma. Peu de temps après, Sven et Chuck s'enfuirent pour se retrouver à l'infirmerie parce qu'ils avaient perdu trop de sang. Sidéré, Newgate regarda son amoureuse remettre son chandail avant de lui parler.

— Cath, pourquoi as-tu fait cela?

L'indigène minauda.

— Ils avaient besoin d'une leçon. Ne t'inquiète pas, tu es l'homme qui j'aime.

Ils s'embrassèrent une nouvelle fois, puis allèrent en direction de la cuisine pour donner les poissons pêchés à Frederick. Au cours du chemin, Julius, âgé de 17 ans, les bloqua. Le charpentier, un peu plus grand et plus mince que la moyenne, avait les cheveux blonds moyennement courts, des yeux bleus bridés et un beau visage pointu. Il se vêtait seulement d'une paire de cargos, montrant alors son torse musclé. En ignorant le frère de Christopher, il intercepta la Woonoo.

— Yo Cath! Tu es vraiment belle aujourd'hui. Regarde mon cargo. J'ai un besoin à combler avec toi.

Cette dernière remarqua une sorte de chapiteau entre les jambes, et comprit alors qu'il était à l'étroit dans son pantalon. Cathleen décida de passer à l'action.

— Ah, je comprends, coquin, viens-t'en!

La femme adossa ses bras sur un mur, puis se pencha avant de lever sa robe pour mettre le contour arrière sur la taille. À la vue du sexe de la jeune adulte, la recrue perdit connaissance. Une fois cela fait, elle rabaissa sa robe et lorsqu'elle voulut s'approcher de son amoureux, celle-ci sentit une corde saisir sa taille. Cath fut projectée contre le corps de Trevor. Le cow-boy toucha les fesses de la beauté.

— Femme! Julius est jusqu'un minable. Moi, je comprends les femmes.

Outrée par les paroles du pirate, elle fit quelque chose de très douloureux. En effet, elle prit un des testicules du pirate primé à 25 millions de berrys pour la broyer tellement fort de sorte qu'elle éclate, ce qu'elle réussit. L'ancien desperado, en hurlant de douleur, tomba à son tour sur le sol pour gesticuler. Du côté d'Edward, il avait tout assisté à cet incident, et jugea que son âme soeur allait un peu trop fort. Quelques minutes plus tard, les deux amoureux arrivèrent dans la cuisine où le cuisinier préparait des petits gâteaux. Homme musclé qui fumait des cigarettes, Frederick avait les cheveux roses en bataille, des yeux verts et un visage ovale. Dans la moitié de la vingtaine, ce gaillard s'habillait d'une chemise brune et d'un pantalon ample. Le fils de Joseph lui porta le panier de poissons.

— Nous aurons du saumon aujourd'hui, Fred! Au fait, que sont ces gâteaux desquels tu cuisines?

Le cordon-bleu lui remercia avant de s'approcher de la fille, puis mit un genou sur le sol. Il prit un ton doux.

— Cath, j'ai fait ces gâteaux d'amour pour toi.

En essayant d'avoir l'air sensuelle, Cathleen bougea un peu, et refusa le cadeau.

— Non merci. J'ai Ed comme amoureux.

Les deux tourtereaux quittèrent la pièce en laissant Fred pleurnicher. À un moment donné, Edward fit une proposition à sa bien-aimée.

— Cath, dis-moi... Veux-tu retourner dans la chambre?

Un peu excitée, elle répondit sans un moment d'hésitation.

— Oui, hohoho.

Soudain, Jacob, visiblement furieux, sortit de l'infirmerie pour se retrouver devant les deux pirates. Homme trapu dans la trentaine, il portait une barbe et une moustache rousse, et des cheveux courts de la même couleur. Sa tenue était une camisole blanche, mais très sale, et des jeans délavés. Le roux lança un regard noir en direction de Newgate.

— J'ai reçu quatre patients dernièrement. Ils semblaient être mal en point et ils sont découragés. EST-CE TOI QUI LES AS BLESSÉS?

Ed commença à bredouiller, mais il remarqua que le docteur se calma et regardait maintenant sa belle avec des yeux en coeur.

— Oh, c'est toi Cath. Dis donc, j'avais un peu pensé à toi hier. Tu dois passer prochainement, au nom de ta santé, un examen du corps et de gynécologie. Je peux le faire maintenant.

La beauté accepta au grand dam de son amant, mais elle lui somma de ne rien dire jusqu'au nouvel ordre. Peu après, celle-ci répondit au médecin.

— Si tu le veux Jacob, je vais complètement me déshabiller dans la salle d'habillement.

Elle le fit immédiatement, et au bout de deux minutes, la fille appela le pirate trapu en criant.

— Youhou, je suis prête.

Les membres tremblotants, Jacob bégaya, mais il réussit à se contrôler avant d'ouvrir la porte de l'infirmerie. Une fois seul avec la belle qui était restée habillée, il sentit une piqûre au bras, puis perdit connaissance. La femme pirate ricana.

— Sa seringue d'anesthésie est vraiment efficace. Ça lui apprendra de vouloir me voir toute nue.

Cette dernière quitta la pièce pour se retrouver avec Edward qui vit l'instrument.

— Ah, tu as fait endormir Jacob. Tu vas un peu trop fort, Cath!

Son amoureuse ignora cet incident, et, en se frottant contre Ed, changea de sujet.

— Si on allait au lit, je suis tout excité,


Une heure plus tard, le couple se reposait dans la chambre sur leur lit moelleux où ils s'embrassaient avec fougue jusque l’homme vit une lettre se déposer sur le plancher via l'ouverture en haut de la porte. Le jeune Newgate débarqua de ses couvertures pour ramasser le papier. Il l'ouvrit et le récita à voix hausse de sorte que Cath apprenne le contenu du texte.

— Ed, je veux parler avec toi d'un sujet particulier lors du souper à 18 h pile. Ton grand frère Chris.

Une fois sa lecture terminée, il déposa le message sur sa table de chevet, puis vérifia l'heure sur l'horloge : il leur restait une heure et demie avant le repas, et ils avaient du temps en masse. Donc, il retourna au lit et les deux tourtereaux refirent l'amour.


À dix-huit heures tapantes, ils se rendirent à la salle à manger où tous les pirates les attendaient. Désormais, les pervers n'osaient plus jamais draguer la jeune femme. Une fois assis à sa place à côté de celle de Cathleen, le sabreur versa la cervoise dans sa chope et regarda la belle assiette de nourriture. Un généreux filet de saumon nappé d'une sauce au fromage accompagné du riz sauvage et de haricots était ce magnifique souper bientôt suivi de desserts sucrés. En prenant une bouchée de riz, Edward questionna son grand frère.

— Euh, Chris! Quand parlera-t-on de ce sujet particulier?

Le capitaine répondit après avoir avalé un morceau de poisson.

— Pas maintenant, après le dessert.

Donc, tout le monde mangea la nourriture, et commencèrent à bouffer des petits gâteaux et des fruits comme dessert. Une demie-heure plus tard, les bandits avaient déposé leurs ustensiles de table et regardèrent le Flibustier qui prit la parole avec un ton grave.

— Bien mangé? Bon, ce que je vais vous parler vous mettra sous le choc. En effet, depuis quelques mois, je suis de moins en moins en bon état, comme vous le savez. Ce facteur m'amène à penser à renoncer à mon titre de capitaine des Fils de la Liberté. Hier, j'ai pris ma décision, et personne ne pourra y s'opposer : je quitte mes fonctions demain! Aussi, je retournerai, à l'aide du voilier duquel Julius a construit, vers mon île natale pour retrouver mes proches et résoudre une affaire de famille : le mystère des Newgate.

Ces paroles firent résonner le silence dans la pièce; tout le monde était sidéré par cette décision. Il racla sa gorge avant de continuer.

— Toutefois, l'équipage ne sera pas dissolu parce que je nommerai un nouveau capitaine à qui vous devrez du respect. J'ai hésité entre Siegfred et Edward. Enfin, j'ai choisi mon petit frère...

La décision de nommer Ed comme capitaine choqua le plus ancien des membres de l'équipage qui se leva brusquement et parla d'un ton furieux.

— Franchement, vous croyez que Ed sera un bon capitaine. Regardez son caractère et sa situation : il pense jusqu'à baiser Cathleen pendant dess heures à la place de combattre comme un pirate. Quel favoritisme!

Provoqué par le bretteur, le frère du capitaine se leva à son tour et pointa son camarade du doigt.

— Retire ce que tu as dit! Tu es juste qu'un assoiffé de pouvoir!

Maintenant, Siegfred s'apprêta à quitter la salle à manger et l'insulta à nouveau.

— Je vais aller prendre de l'air. En tout cas, tu seras le pire des capitaines, et je quitterai l'équipage. Ciao, bonne soirée!

En prenant un air dédaigneux, il laissa les autres pirates seuls qui murmuraient entre eux. Encore plus enragé, le fils de Joseph voulut rejoindre l'autre pour lui refaire le portrait.

— Je vais lui parler homme à homme, et si c'est nécessaire, le sang coulera! De plus, il se retrouvera avec des dentiers.

Sven, qui s'était assis à côté de son ami, lui retint solidement avant qu'il commette l'irréparable. Bientôt, le fils d'Adameus, moins fort que ce dernier, dut recevoir l'aide de Drogon et de Chuck. Choquée par l'attitude de son amoureux qui n'était jamais comporté comme ça depuis le début de leur relation, Cathleen le dévisagea.

— Edward, arrête ça tout de suite!

La seule réaction d'Edward Newgate fut un puissant cri.

— TAIS-TOI! IL N'A PAS LE DROIT DE FAIRE ÇA!

Immédiatement, Cath commença à sangloter et haussa le ton.

— TOUT EST FINI ENTRE NOUS!

En pleurs, elle se réfugia dans sa chambre. Après quelques minutes, celui qui s'est emporté se calma et regretta son geste, il venait d'être odieux avec la plus belle femme au monde pour lui. Aussi, il n'osait plus regarder ses compagnons qui étaient vraiment mal à l'aise. Enfin, Christopher intervint d'une façon inattendue.

— Ed, je suis étonné de ton comportement. Tu viens de libérer ta colère comme un taureau enragé, tu es un vrai Newgate!

Tétanisé par les paroles de son proche, le jeune Newgate ne put rien dire : une grosse boule restait prise dans sa gorge. En effet, il n'était pas le seul qui semblait étonné. Tout le monde s'attendait à la fureur du capitaine. Quelques secondes plus tard, ce dernier continua.

— Du côté de Siegfred, je déciderai de son sort avant que je quitte mes fonctions. En effet, je t'ai choisi comme capitaine parce que tu possèdes un potentiel destructeur qui te permettra de devenir le plus puissant pirate que l'histoire a connu.

L'ancien étudiant du couvent essaya de répondre, mais rien ne sorta de sa bouche. Ce moment de silence ne dura pas longtemps parce qu'un coup de feu se fit entendre, ce qui tourmenta les pirates. Suite à la détonation, Siegfred, qui avait reçu le coup de feu en direction du coeur, entra dans la pièce pour hurler de toutes ses forces.

— ON NOUS ATTAQUE!

Ces mots furent les derniers de ce brave bretteur, puisque son coeur arrêta de battre. Épouvanté, le fils aîné de Joseph se dirigea en direction du cadavre ensanglanté qui gisait par terre. Bouillant de colère, le Flibustier alerta ses hommes.

— À L'ATTAQUE!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 26 Juin 2011 15:57 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2011
Messages: 30
Localisation: sur le bateau pirate de zaxi le dangereux, dans un océan rempli de monstre!!
chapitre interressant qui est construit sur la fille et les pirates. je savait que les pirates etait des gros pervers (nest ce pas sanjy?) mais a ce point la?? et puis cathleen na pas froid au yeux. elle montre ses seins, ses fesse .. a tout le monde!! moi sa me choque pas mais sa peut choqué du monde (au pire tu a deja prévenu donc sa sera pas de ta faute)
puis un petit truc qui ma géné : "— Ils avaient besoin d'une leçon. Ne t'inquiète pas, tu es l'homme qui j'aime" c'est ce que tu dit un moment. jai relevé une toute petite fautes : il faut pas mettre "que" au lieu de "qui" ?? voila juste sa^^
ah ok Sven se bat avec un sabre. ok interressant. je veut le voir combattre mais je vai attendre les chapitre alors.
je croi que c'est tout bon chapitre comme les autres et la suite biensur.

edit : c'est vrai tu a raison Poséidon

_________________
Image

Hissez le drapeau noir!!!
A l'Abordage!!!!!


Dernière édition par zaxi le dangereux le Mer 29 Juin 2011 17:24, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Mer 29 Juin 2011 15:04 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 27 Juin 2011
Messages: 34
Localisation: "quelque part dans ce vaste monde"
Très bonne idée de faire le passé d'une légende de la piratrie de One Peace. Il y a beaucoup de conflit dans cet équipage (et beaucoup de personne qui meurt aussi).

Zaxi, les pirates sont des hommes sans coeur et qui aime faire des choses pas très saine (si vous voyez ce que je veux dire) comme de nombreux hommes et comme ils sont des criminelles, ils prennent plaisir à faire sans l'accord de l'autre personne concerné.

PS : quand je parle des pirates je ne parle pas de One Piece mais des vrais pirates.

_________________
Le destin résonne dans le futur tel un échos dans une grotte
Et nous appelle, nous attire vers le monde nouveau de l'avenir


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Sam 2 Juil 2011 15:07 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Merci à vous deux et voici le nouveau chapitre :

Dévorés par l'épouvante, les Fils de la Liberté fixaient le cadavre de Siegfred, un valeureux sabreur qui s'était fait connaître partout sur North Blue par son exploit d'avoir défait, avec sa puissante épée Balmung, le roi-dragon Fanfir qui habitait dans la grotte des dragons, un lieu situé dans les souterrains de la lointaine île de Freya. Peu de temps après, ils se rendirent à l'extérieur pour trouver le meurtrier du bretteur. Bientôt, ils aperçurent, malgré la noirceur, une très vieille caravelle qui semblait être fantôme où un équipage avec son capitaine attendait l'abordage. Ces boucaniers n'étaient pas normaux, ils ressemblaient davantage à des squelettes morts-vivants. Ceux-ci, arborant des tenues de marins en lambeaux, tenaient chacun un sabre et un pistolet. Aussi, des restes de chair et de peau décomposés couvraient certaines parties de leur squelette, et au fond de leurs yeux vides, une lueur rouge brillait. Légèrement en retrait de ses hommes, le capitaine fixait ses adversaires avec un rire sardonique. Mieux habillé que ses sous-fifres, son habit était similaire à celui de Gol D Roger lors de son exécution, et il était facilement reconnaissable parce qu'il portait une barbe verte et un grand chapeau rouge comme un mousquetaire. Le visage blanc comme un drap, Sven claqua des dents.

— Oh non! Nous sommes fichus!

Malgré la peur des ses comparses, Christopher restait furieux et il avait libéré son haki, mais Drogon lui attira son attention.

— Capitaine, Sven a raison. Ces pirates forment un des plus puissants équipages que le monde a vu, et depuis qu'ils sont morts, ils hantent les mers du globe.

Surpris par les connaissances de l'amateur des munitions, le vieux capitaine répondit avec un ton si grave qu'il faisait glacer le sang aux pauvres Fils de la Liberté qui ne savaient pas quoi faire.

— Je suis Fernando Guzo, mieux connu sous le surnom de Barbe Verte. Il y a plus de cent ans, je naviguais avec mes hommes sur l'Intrepido et j'étais primé à 185 millions de berrys. À l'âge de soixante-deux ans, j'ai perdu contre un mage nommé Michelangelo qui nous avait jeté une malédiction éternelle. Depuis cette date, mes fidèles amis et moi sommes condamnés à traverser les mers pour l'éternité, mais on peut se libérer de ce sort en faisant le rite de l'autre monde.

Barbe Verte poussa un rire méchant et poursuivit en intimidant verbalement les autres.

— Nous sommes condamnés à exterminer des équipages entiers la nuit! C'est ça qu'on va faire maintenant, pauvres mortels.

Un groupe de pirates, à l'aide de plusieurs cordes, sautèrent en direction du Liberty queen, mais Trevor assura la contre-attaque.

— L'INSTINCT DU TIREUR

Le cow-boy se calma, puis suivit sa respiration afin de mieux entendre les mouvements des morts-vivants. Une fois qu'il avait situé chaque ennemi avec son ouïe, il dégaina ses revolvers et tira, à une vitesse inouïe, une balle sur la boîte crânienne de chacun. Malgré la grande précision du Fils de la liberté, les pirates déjà morts ne sentirent rien et arrivèrent sur le plancher du navire à la grande consternation de l'ancien desperado. Guzo n'hésita pas à lui expliquer ce phénomène.

— Belle précision, mais c'est raté. Nous sommes insensibles aux balles, aux lames, à la fatigue, à la faim, à la soif : à presque tout! Pauvres fous, vous allez mourir dans les plus atroces souffrances.

Toujours sous le choc, Trevor n'apercevait pas ses adversaires qui s'approchaient de lui, dont un, plus rapide que les autres, qui se servit de sa main gauche pour lui donner un coup au niveau du coeur. En effet, ce dernier, tout en cassant une partie de la cage thoracique, visait à faire pénétrer ses doigts dans la poitrine de son opposant pour arracher son coeur, ce qui se solda par une réussite. Privé de son membre le plus important, le Fils de la liberté, qui avait du sang qui jaillissait de sa poitrine, tomba sur le sol, et il mourut sur le coup. Les squelettes ambulants riaient cruellement et celui qui tenait le coeur le fit exploser avec ses mains. Du côté de Christopher, il sortit de ses gonds et aboya un ordre.

— Repoussez-les!

Du côté de Guzo, il ordonna à ses hommes de procéder à la seconde étape.

— Tout le monde sur le bateau de notre ennemi!

Maintenant, les morts-vivants criaient à tue-tête et sautèrent sur les pirates qui eurent beaucoup de misère à se défendre. Possédant des armes très variées, les squelettes brisaient facilement les armures et la défense de leurs adversaires qui reculaient graduellement. En effet, Edward avait réussi, grâce à son intelligence, à faire un survol des caractéristiques des sous-fifres de Barbe Verte et les identifier par un nom. Environ une masse de deux cents hommes se combattaient d'une façon différente. Il y avait ceux qui restaient à l'écart et qui utilisaient de vieux pistolets et des arbalètes : les tireurs. Certains étaient extrêmement rapides et ils combattaient avec leurs mains : les rapaces. D'autres se battaient simplement avec une ou deux épées qui semblaient un peu rouillées : les sabreurs. Aussi, il y avait un groupe de plus grands squelettes qui détruisaient le bateau avec des armes lourdes comme les massues, les marteaux, etc. : les colosses. Alors, avec Christopher et Sven, il réussit à établir une stratégie de combat. Du côté de Sven, il profita de sa rapidité prodigieuse pour neutraliser les rapaces qui maltraitaient ses amis. Christopher usa son haki pour contrer les attaques des colosses. Son petit frère s'occupa des tireurs en surgissant de nulle part comme un serpent. Néamoins, cette stratégie semblait être gagnante, mais elle était très difficile à l'effectuer. En effet, tous les Fils de la liberté encaissèrent des blessures, mais ils continuèrent à les repousser. La bataille, sanglante, persista pendant une heure puisque ces squelettes étaient insensibles et la seule façon de les battre était de les balancer à la mer, mais ceux-ci étaient très forts. À un moment donné, sous les yeux inquiets du jeune Newgate, un groupe d'une douzaine de rapaces entourait Julius, Chuck et Frederick qui étaient tous en mauvais état et qui se rapprochaient ensemble. À la vitesse de l'éclair, ces morts-vivants bondirent en direction des trois pirates qui effectuèrent chacun leurs techniques ultimes pour se défendre.

-MEGA POING DRACONIEN

Chuck contracta ses muscles si forts qu'ils gonflèrent d'une façon considérable, puis donna un coup de poing surpuissant en direction de trois rapaces, libérant alors une décharge d'énergie.

— PIED DU PÉGASE

Le cuisinier concentra son flux d'énergie qui circulait dans les veines de sa jambe droite avant d'envoyer un coup de pied sur ses ennemis pour les faire projeter très loin dans les airs.

— BATTE DE DIAMANT

Étant donné qu'il se combattait avec une batte, le charpentier l'utilisa pour briser les os des squelettes en assénant un coup colossal et horizontal.
Malgré ces superbes attaques, les rapaces encaissèrent le coup en même temps d'atterrir sur les corps des trois pirates et commencèrent à croquer dans la chair de ceux-ci, et bientôt, ils les dévorèrent. Quand les morts-vivants eurent terminé leur acte diabolique, Edward se sentit impuissant : les cadavres de ses amis ressemblaient à de gros morceaux de viande préparés dans les abattoirs avec les organes. De plus, son grand frère avait tout vu, et il voulut s'approcher des rapaces pour venger les cadavres, mais sa déconcentration lui coûta très cher : un colosse l'assomma avec un violent coup de massue. Le front ensanglanté, Christopher tomba à genoux, puis perdit connaissance. Fou de rage, le jeune adulte explosa son haki et commença à foncer dans le tas tout en brandissant son sabre.

— FURIE DU SHUGKORYUU

L'homme s'approcha des morts-vivants, qui essayèrent de le blesser, en les repoussant avec des coups de sabre très puissants dont la lame était imprégnée de haki. Après une minute, ce qui parut une éternité pour Ed, ses adversaires étaient tombés dans l'eau et ils se noyèrent. Hélas, le corps du pirate était parsemé d'ecchymoses et de balafres saignantes. Aussi, il avait reçu des balles et des flèches. Exténué, Edward se reposa un peu, mais peu de temps plus tard, il aperçut une dizaine de squelettes se faufiler à travers les pièces du bateau. Furieux envers lui-même, il grinça les dents.

— NON! J'ai oublié Cathleen.

Il regarda autour de lui, presque tous les adversaires s'étaient noyés, mais au prix de nombreux sacrifices. Siegfred, Trevor, Chuck, Julius, Frederick étaient morts et il ne savait pas si Christopher était encore vivant. Seuls Jacob, Sven et Drogon combattaient avec bravoure. Immédiatement, le fils cadet de Joseph s'époumona afin de se faire entendre.

— CATHLEEN EST EN DANGER! VENEZ!

Donc, les trois combattants manquants, après avoir achevé quelques ennemis, coururent en direction de leur ami. Du côté de Jacob, il fut le dernier à rejoindre le groupe, mais à ce moment-ci, le dernier mort-vivant qui restait sur le lieu lança un sabre en direction du dos du médecin sous les yeux de ses compagnons. Sachant qu'il allait décéder dans les prochaines secondes, le pirate trapu brava sa douleur et sa faiblesse à cause de la perte de sang en visant le sabreur avec sa carabine. Il fit un effort herculéen pour tirer, et la balle toucha sa cible qui tomba à l'eau. Avant de pousser son dernier souffle, Jacob murmura.

-Sauvez Cathleen.

Les trois pirates le pleurèrent pendant un petit moment jusqu'à Sven, horrifié, prit la parole.

— Vous deux, allez sauver Cathleen. Je reste ici pour m'occuper des morts et de Christopher.

Surpris par la réaction de son meilleur ami, Edward le fixa longtemps avec un regard sceptique, mais il finit par mettre une main sur l'épaule de ce dernier en guise de confiance, de fraternité et de loyauté. Quand il le lâcha, le spécialiste en munitions et le frère du capitaine partirent à la poursuite du reste des squelettes. Ils n'eurent pas à les poursuivre longtemps parce qu'ils les virent envahir la chambre de Cath qui se débattait de toutes ses forces, mais ses adversaires, au nombre de deux, étaient plus forts qu'elle.

— Sales porcs, lâchez-moi immédiatement!

Un de ceux-ci répondit en prenant un ton caverneux.

— On t'emmènera devant notre capitaine, Barbe Verte.

Son complice s'empressa de mettre des menottes en fer qui relia les chevilles et les poignets de la femme, puis à installer un collier avec une laisse de sorte qu'elle ne soit plus capable de bouger. Ces actes hideux furent partiellement observés par Edward et ses frères d'armes qui fondirent sur le groupe. Soudain, une dizaine de morts-vivants intervinrent en bloquant les coups de leurs adversaires furieux. Du côté de la beauté, elle aperçut son ancien amoureux qui voulait la sauver.

— Ed, au secours!

Une rage intérieure montait peu à peu dans le sang de ce grand Newgate qui ne mâcha pas ses mots envers ses ennemis.

— Démons, vous allez morfler!

Les sous-fifres de Guzo ne l'écoutèrent pas et se moquèrent de lui, mais les railleries se terminèrent lorsque deux colosses voulurent attaquer ce dernier avec des coups de massue qui furent minutieusement évités par Ed. Peu après, ce dernier, le sabre à la main, procéda à une technique dévastatrice.

— ARABESQUE DU SABREUR

Il fit un magnifique bond qui l'entraîna à la hauteur de la cage thoracique d'un des deux morts-vivants géants pour donner un coup de sabre surpuissant qui brisa les côtes du colosse qui commença à chanceler et à baisser son attention. Une fois cela fait, l'homme monta sur l'épaule du géant avant de sauter pour atterrir sur l'autre. Maintenant sur le crâne de ce dernier, il donna un coup de grâce.

-TRANSPERCOKULL

Edward planta son sabre sur le crâne du squelette qui était à sa merci. En effet, il fit marcher son adversaire de sorte qu'il tombe dans l'eau ainsi que son ami colosse, ce qu'il réussit. Dès le fils de Joseph remis ses pieds sur le plancher, un tireur essaya de le tuer avec une flèche, mais Drogon intervint à temps en cassant le bout de bois. En même temps, plusieurs autres morts-vivants avaient décidé d'affronter le tireur d'élite, mais le compagnon d'Edward eut le dernier mot.

— PÉRISSEZ!

Celui-ci sortit une mitraillette, et tira sans cesse sur ses ennemis qui reculaient lentement. Le jeune Newgate l'aida en prenant une position d'attaque.

— LAME D'ONI

Il rassembla ses forces pour frapper, avec sa lame, dans le vide, mais la puissance libéra des lames d'air qui allèrent, à une vitesse folle, en direction des hommes de Guzo qui tombèrent du bateau. Contents d'avoir gagné ce petit combat, les deux Fils de la liberté pensaient que Cathleen était encore là et libres de ses malfaiteurs, mais ce ne fut pas le cas. Inquiets, ces derniers baissèrent leur garde, en oubliant qu'il avait encore un survivant. Le dernier squelette, un sabreur, bondissait sur Drogon qui n'eut pas le temps de réagir. Suite à cette surprise, le sous-fifre de Barbe Verte enfonça son arme dans le coeur de la personne piégée. D'une voix très faible, Drogon prononça ses dernières paroles avant de se sacrifier.

— Je ne pourrais pas te suivre, Ed! KAMIKAZE!

En effet, le corps de cet homme était équipé d'explosifs qui étaient liés par une bombe pyromane qui pouvait s'activer à l'appui du bouton de démarrage, ce qu'il fit. Son corps explosa, brûlant tout ce qu'il l'entourait dans un diamètre de deux mètres. Du côté du sabreur, son squelette se consumait assez rapidement, et il proféra un juron avant d'être réduit en cendres.

— Enfer, notre point faible.

Peiné, Edward regarda le cadavre de son ami, un des plus grands tireurs d'élite que le monde ait porté, avant de quitter les lieux afin de retrouver Sven et voir comment allait son grand frère. À sa grande surprise, Christopher avait repris connaissance, mais son corps restait très fragile. Le capitaine voulut parler à son frère.

— Ed, où est la fille?

Là, le jeune adulte se sentait complètement impuissant devant les machinations de Barbe Verte qui avait décimé son équipage. D'un ton faible, il répondit.

— Enlevée! Drogon et moi, nous avons essayé de la sauver, mais c'était trop tard. De plus, Drogon a laissé sa peau, mais j'ai découvert le point faible des morts-vivants : le feu.


Alors que les trois pirates se disputaient, les deux squelettes réussirent leur mission en présentant la beauté à Fernando Guzo.

— Capitaine, nous avons réussir à trouver une femme qui sera sacrifiée par toi.

Satisfait, le capitaine, qui jouait avec son sabre, éclata de rire avant de regarder le profil physique de Cathleen pendant une dizaine de secondes. Résigné à effectuer cet acte, il ordonna à ses complices de la poser sur une planche surélevée et déviée à un angle de quarante-cinq degrés avant qu'ils l'enchaînent solidement. Terrorisée, la fille commença à pleurer à chaudes larmes.

— Épargnez-moi, je n'y suis pour rien!

Là, Guzo estima qu'il était le bon moment de tout expliquer les raisons de son sacrifice.

-Femme. Depuis longtemps, nous sommes atteints par une malédiction. Avec ce mauvais sort, nous sommes rendus des squelettes ambulants. Je désirais, pour mes hommes et moi, notre libération, mais il fallait chercher comment. Donc, j'ai décidé de lire plusieurs livres parlant sur la magie. Avec beaucoup de patience au cours des années, j'ai trouvé une solution la semaine dernière. La solution était de sacrifier une beauté en l'empoisonnant via la peau. Cependant, si cela réussit, un certain temps suivra avant que nos corps redeviennent normaux. Et ça sera toi! Commençons.

Barbe Verte approcha son sabre vers le corps féminin avant de trancher les vêtements de celle-ci qui se retrouva dénudée. Il les enleva pour les confier à un de ses sous-fifres. Un peu pervers dans l'âme, le capitaine en profita de contempler le magnifique profil : ses pieds doux; ses jambes gracieuses; le sexe humide; la taille mince, les seins rebondissants et fermes; le joli minois. Exalté par ce magnifique corps, Barbe Verte souffla quelques mots.

-Depuis plus de cent ans, je navigue sur toutes les mers, et je n'ai jamais vu une femme aussi resplendissante que toi. Tout un honneur pour moi!

Alors que Cathleen sanglotait, son agresseur s'éloigna, puis trempa le bout de la lame de l'arme dans un pot de poison noir. Dès il eut terminé, il s'approcha à nouveau de cette dernière, mais d'une façon tellement lente qu'on pourrait qualifier d'une danse hypnotique. Guzo caressa son sabre avant de parler à ses compagnons, qui s'agenouillèrent, d'un ton ému.

-Enfin, nous serons libérés de ces vicissitudes que Michelangelo nous a fait subir. Nous retrouverons notre forme d'antan.

Après avoir parlé, il commença à s'exécuter en traçant, sur le ventre, une croix à l'aide de la lame. Pendant cette manoeuvre, trois pirates surgirent sur le bateau : Christopher, Edward et Sven étaient là. Du côté des morts-vivants, ils arrêtèrent de rêvasser, et entourèrent leur capitaine. Un d'entre eux prit la parole.

— Les carottes sont cuites.

Visiblement furieux, le Flibustier dégaina son sabre tout en concentrant son haki dans sa lame. Il attaqua ses adversaires.

— LAME DU SHOGUN

À une vitesse folle, il fonça en direction des morts-vivants pour leur donner un coup de sabre horizontal qui leur fit projeter dans la mer à la grande surprise de Fernando Guzo qui regardait les nouveaux arrivés. Après un petit moment de réflexion, il abandonna Cathleen pour s'approcher des trois hommes. Le capitaine libéra une aura magique qui prenait la couleur des ténèbres pendant que l'indigène criait de toutes ses forces.

— Attention à vous! Son épée est empoisonnée!

Irrité, le squelette engueula la belle.

— TAIS-TOI! SALE GARCE!

L'aîné des fils de Joseph ignora ces insultes destinées à la femme qui recommençait à pleurer. Il regarda ses hommes avant de prendre la parole.

— Nous avons découvert votre point faible, le feu. Barbe Verte, tu es fini, et tu vas payer pour le meurtre de mes compagnons.

Voyant que son adversaire n'avait pas froid aux yeux, il puisa dans son énergie de sorte qu'elle circule dans son sabre qui s'enflamma à la grande surprise des autres. Aussi, son visage avait changé d'expression qui affichait un regard haineux. Guzo ricana.

— Je manie une sorte de sabre qui s'enflamme avec le haki. Donc, je pouvais tuer un de mes hommes s'il me désobéissait. De plus, mes ennemis meurent dans d'horribles souffrances comme ce jeune garçon. FLAMMESKULL

En effet, Fernando avait visé Sven qui était attiré par la nudité de Cathleen et qui semblait complètement dans la lune. À une vitesse supérieure que celle des rapaces possédait, il fonça en direction de Honheim, qui n'eut pas le temps de réagir, pour planter la lame incandescente sur la boîte crânienne de ce dernier. Le feu commença à brûler le cerveau de Sven qui hurla comme un damné. Du côté de Christopher, il était étonné de la rapidité supérieure du capitaine, mais il essaya de sauver son ami qui mourut.

— CAGE PARALYSANTE

L'aîné des Newgate s'apprêtait à frapper la cage thoracique plusieurs fois avec son épée afin de faire paralyser le corps de son opposant qui s'aperçut de cela.

— FAUCHEUSE DU FEU

Barbe Verte retira le sabre de la tête du cadavre pour donner un coup en direction du foie du Flibustier qui fut mis hors de combat.
Maintenant très faible à cause de la perte abondante de sang, Chris constata l'ampleur des dégâts vitaux, mais il faisait son deuil de Sven.

— Sven, je ne t'ai pas pu te sauver.

Fou de rage, Edward sentit son sang bouillonner et une énergie surpuissante circuler son corps. Or, son haki prenait naissance à cause de sa colère si grande qu'on ne pouvait pas la décrire dans des mots simples. Après quelques secondes, la terre commença à trembler légèrement avant que le corps du pirate libérât ce mystérieux fluide qui surprit Guzo.

— Ça fait longtemps que je n'ai pas senti un haki aussi puissant.

Suite à la libération de l'énergie, du feu se matérialisa autour de l'ancienne épée de Sword Khan. Barbe Verte resta bouche bée et effrayé alors qu'Edward prit la parole. Ses muscles avaient beaucoup grossi, de la fumée sortait de sa bouche et ses yeux étaient entièrement blancs.

— Le feu versus le feu.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Lun 4 Juil 2011 16:26 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2011
Messages: 30
Localisation: sur le bateau pirate de zaxi le dangereux, dans un océan rempli de monstre!!
wahou trop bien les mort vivant :Sanji amoureu: nan sérieux jaime leur force et leur invacibilité. pour les tuer il faut les mettre a l'eau. Un seul point faible donc!!! trop fort.
et un deuxième wahou pour le haki et la force de Ed.
un chapitre donc très sanglant mais intérressant.
attention Ed contre barbe vert!!!!!!
je suis sur que sa saura un superbe combat.

tes description sont fabuleuse surtout celles des morts vivants.
pour une unième fois : BRAVO et continu

edit a oui c'est vrai desolé^^

_________________
Image

Hissez le drapeau noir!!!
A l'Abordage!!!!!


Dernière édition par zaxi le dangereux le Ven 8 Juil 2011 14:18, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Jeu 7 Juil 2011 14:21 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Merci Zaxi, mais tu oublies le feu qui est un des points faibles des zombies. Voici le combat entre Edward et Barbe Verte :

Fernando Guzo fixa son adversaire du regard pendant longtemps : celui-ci avait un sabre semblable au sien. Pour la première fois depuis des années, il croisait le fer avec un pirate redoutable qui risque de rivaliser avec sa force à cause de nombreux facteurs comme la présence du haki dans son corps, le sabre enflammé, la même rapidité, etc. De plus, il n'avait pas le droit à l'erreur ou sinon, il serait défait par le feu. Bref, il était terrifié, mais il réussit à se contôler en prenant une position défensive parce qu'il prévoyait une attaque soudaine de la part de Newgate, ce qui se produisit. À une vitesse folle, Edward bondit en direction de Barbe Verte pour donner le premier coup.

-C'est pour Trevor! CRATÈRE

Dans les airs, le jeune homme frappa en direction de son ennemi avec son arme. La puissance de ce coup était formidable et si jamais la lame touchait le sol, un cratère se formerait à cet endroit. Avec beaucoup de difficulté, Guzo bloqua le sabre, mais il dut continuer à rester dans cette position à cause du sabre qui voulait traverser sa défense.

-Quelle force! CROIX ENFLAMMÉE

Avec une forçe incroyable, le capitaine repoussa l'autre pirate qui fit un salto à l'arrière. Après, il envoya des lames d'air qui crèerent une croix en feu en direction du fils de Joseph qui prit la décision de traverser cet obstacle à la grande surprise des autres.

-C'est pour Julius! LICORNE DU FEU

Grâce à son haki, il put pousser un kiai qui fit disparaître le feu avant de fonçer vers Fernando pour lui transpercer le plexus solaire. Là, Barbe Verte décida d'être audacieux comme lui en essayant d'effectuer une technique redoutable, mais extrêmement difficile qui ne marchait pas toujours.

-MANDIBULE ENFLAMMÉE

Ce dernier sauta haut dans les airs pour se retrouver derrière Ed. Avant d'atterrir au sol, il positionna son sabre de sorte qu'il s'apprêtait à trancher la colonne véterbrale du garçon en deux. Toujours grâce à son pouvoir, Edward put anticiper ce mouvement en contre-attaquant rapidement.

-C'est pour Chuck! TOURBILLON INCENDIAIRE

Il tourna sur lui-même gardant son sabre à quatre-vingt-dix degrés à partir de ses jambes. Avec ce pivot, celui-ci réussit à esquiver habilement l'arme du mort-vivant, mais Guzo fut sonné. Le frère de Christopher en profita d'attaquer à nouveau.

-C'est pour Frederick! BOURREAU PYROMANE

Il asséna furieusement une multitude de coups de sabre dans toutes les directions dont leur force était impressionnante. Hélas pour lui, le vieux capitaine ne resta pas déstabilisé longtemps. Aussi, il décida de se défouler.

-FURIE DU DÉMON

Ce dernier copia à peu près la même technique de son opposant. Donc, chaque coup de chacun était bloqué par un autre, exposant alors un spectacle à Christopher et à Cathleen qui regardaient leur ami rivaliser avec Guzo qui semblait à court d'énergie. De plus, à chaque coup, le bateau tanguait. Après s'être échangés une centaine de coups, les deux combattants s'éloignèrent pour récupérer, mais le repos dura seulement quelques secondes puisqu'Edward voulut attaquer.

-C'est pour Jacob! MOULINET INCANDESCANT

Le jeune adulte, avec ses deux mains, fit tourbillonner le shugokoryuu afin de créer un tourbillon de lames d'air aussi tranchantes qu'un rasoir qui allèrent en direction de son adversaire qui mèna sa contre-attaque.

-PISTOLET DÉMONIAQUE

Le mort-vivant se concentra pour puiser encore plus dans son énergie pour en rassembler le fruit dans l'épée et le bras qui la tenait. Une fois cela fait, il frappa sur le tourbillon afin de le faire dévier dans n'importe quelle direction. Cependant, cela n'empêcha pas le fils de Joseph et de Clara de continuer d'en faire.

-C'est pour Drogon! CORNES SPIRALES

Le pirate répéta le même geste à plusieurs reprises, manifestant encore toujours sa rage au coeur, mais Barbe Verte, en déduisant que son ennemi était beaucoup trop aveuglé par la colère pour raisonner, adopta une stratégie différente qui lui pourrait être utile tout en poursuivant.

-MATÉRIALISATION DU SERPENT ENFLAMMÉ

Avec son haki, il le conduisit dans la lame qui absorba tout le feu qui arrivait en direction de lui pendant Edward faisait des moulinets. Quand il eut fini, Ed se rendit compte que son ennemi possédait un sabre différent. En effet, le feu qui a été absorbé représentait maintenant un immense cobra de feu qui flottait dans les airs dont le bout de sa queue semblait attaché au sabre.

-LARVES DU FEU

Très peu de temps après, Fernando décida de greffer une infime partie de son serpent pour en former d'autres, beaucoup plus petits. Or, Guzo voulait un peu se reposer avant de lancer sa technique utilime. Se retrouvant devant ces reptiles qui pouvaient sauter sur lui à une vitesse incalculable, il fallait qu'il fasse quelque chose.

-C'est pour Sven. DISQUE ENFLAMMÉ

Avec son arme, il fit un mouvement horizontale qui créea une lame d'air enflammée si puissante qui balaya tous les serpents de feu sauf un qui était resté là. Celui-ci sauta en direction du visage d'Edward qui riposta.

-C'est pour avoir blessé mortellement Christopher. CORNE DE TAUREAU

Avec son sabre positionné verticalement à l'avant de son visage, Newgate parvenut à éliminer la dernière bête avant de préparer une autre technique, mais celle-ci était sa plus puissante.

-Ça. MATÉRIALISATION DU ENKAIDAMA.

Ne sachant pas comment absorber du feu comme Guzo, ce dernier se contenta de concentrer tout son haki dans son sabre, ce qui fit amplifier le feu de sorte qu'il y ait une énorme boule de feu au dessus du shugokoryu. Du côté de Barbe Verte, il regardait son adversaire faire matérialiser cette boule, mais il restait convaincu qu'il gagnerait. Alors, il passa à l'action.

-Tu vas mourir. MORSURE DU FEU

Le mort-vivant commença à courir de toutes ses forçes et en criant à tue-tête avant de donner un coup de sabre en direction d'Edward, et le serpent pourrait le brûler vif. À bout de forçes, Newgate prononça quelques paroles avant de fonçer à son tour.

-C'est pour avoir agressé ma bien-aimée Cathleen. ENKAIDAMA

Immédiatement par la suite, ces deux entités entrèrent en collision, créant alors une explosion gigantesque qui aveugla ceux qui observaient le combat. La lumière émise persista pendant quelques minutes. Après ce laps de temps, elle s'atténua, et Christopher put observer les deux combattants. Son frère, ayant subi de nombreuses brûlures et blessures, semblait en très mauvais état et exténué. Du côté de Fernando, il était toujours vivant, mais il ne se sentait pas bien du tout. Ayant échappé son sabre, Guzo regardait ses mains qui tremblaient à toute allure avant de tomber à genoux pour prononcer certaines paroles.

- Enfer, j'ai trop dépensé de haki.

Ce dernier perdit connaissance et fut mis hors de combat. Épuisé, Edward observa les deux survivants de ce carnage. En effet, le Flibustier avait délivré Cathleen, encore nue comme un ver, qui pleurait de joie. Le cadet des Newgate s'approcha de son amoureuse pour la serrer de toutes ses forces. Il commença à sangloter à son tour.

-Je suis tellement désolé, Cath! Pardonne-moi!

Au moment que la fille s'apprêta à répondre, elle eut un malaise : l'effet de l'empoisonnement avait démarré. Elle tomba, mais son cavalier la rattrapa. Inquiet, Ed questionna la belle femme qui venait de pâlir.

-Qu'est-ce qu'il t'arrive? Barbe Verte a seulement t'infligé quelques écorchures.

Maintenant, l'état de la beauté s'empirait rapidement. Ses symptômes ressemblaient à des nausées, des maux de têtes, une hémorragie, une vision floue, etc. Elle parvint à mumurer.

-Son sabre était empoisonné.

Cette nouvelle fut pour Edward un poignard dans le ventre, et l'intensité de ses larmes décuplèrent, mais il réussit à garder un certain contrôle en soi.
Sentant que la dernière heure de sa bien-aimée venait de sonner, le jeune adulte approcha ses lèvres contre celles de l'indigène.

-Je ne t'aime pas, je t'adore encore à la folie.

Cathleen, sentant que le temps ralentir ainsi sa vision faiblir et entendant des êtres inconnus chanter des doux mots, répondit par la suite.

-Moi aussi.

Le baiser passionné suivit. Ce délicieux contact entre eux fut le dernier puisque quand Newgate détacha ses lèvres, il s'aperçut que Cathleen reposait en paix avec un sourire serein. Alors, les yeux d'Edward évacua des torrents de larmes, et il n'était pas le seul parce que Christopher pleurait aussi. À un moment donné, l'aîné des Newgate, très faible à cause de sa blessure, gémit et décida prendre la parole.

-Ed, il faut que je te parle.

Entendant cette voix suppliante, le futur Barbe Blanche sécha ses larmes pour voir son frère. Il fut sidéré de voir que le Flibustier restait toujours en vie malgré le foie décapité et brûlé. Il comprit que son capitaine luttait présentement pour sa vie parce qu'il tomba par terre. Christopher prit la main de son proche avant de lui parler.

-Je suis blessé mortellement, et c'est un miracle que j'aie survéçu jusque là. Tu ne peux pas savoir comment je suis fier de toi; tu es plus fort que moi. Avant que je meure, je voudrais te parler du mystère qui entoure notre famille.

Surpris par les derniers mots prononcés, Edward le désvisagea.

-Quel mystère? On ne me l'a jamais dit.

Le capitaine avala sa salive avant de répondre parce qu'il savait que ces rélévations allaient perturber son petit frère.

-Par où commencer? Bon! Il y a environ mille ans, sur les mers de North Blue, un grand guerrier, qui était le fils du roi Gligamesh, s'appelait le prince Kull. Kull surpassait ses pairs dans tous les domaines du combats et maniait une énorme hache qui aurait des pouvoirs incroyables. En effet, elle posséderait une sorte d'âme, pouvant voyager dans une arme à l'autre, qui la rendrait si puissante. Quand le vieux Gilgamesh décéda, Kull lui succéda, et décida de conquérir de vastes territoires du nord, fondant ainsi un immense empire. Un jour, après une trentaine d'années de pouvoir, se rendit compte qu'il avait encore une mystérieuse région qui résistait aux assauts de son armée. Donc, Kull décida d'y aller lui-même, et on ne le revit jamais et son arme légendaire. L'histoire le qualifie du roi le plus puissant qui ait existé. Maintenant, on passera à autre chose. Kull aurait eu de nombreuses femmes dont une avec qui il aurait conçu un certain Dastan. Dastan ne voulait rien savoir de la politique et prônait une vie pacifiste et tranquille. Son père le respecta en raison qu'il avait déjà de nombreux héritiers, mais il lui légua un héritage assez considérable : son propre journal intime qui contenait de nombreuses informations sur sa vie. Devenu adulte, Dastan décida de s'établir à la campagne avec sa femme Fatima et ils eurent de nombreux descendants qui formèrent toute une généalogie de paysans jusqu'au jour que Seth, qui est un de nos ancêtres, naisse. Il rêvait de devenir pirate, ce qu’il fit. Celui-ci prit le surnom de Loup Solitaire à cause de son caractère solitaire, et il avait un but dans sa vie, trouver l’âme qui habitait la hache de Kull. En effet, Seth possédait le journal intime du roi. Hélas, il échoua, et disparut. Cette affaire sombra dans l’oubli pendant des centaines d’années jusqu’au jour que notre grand-père Basil s’adonna à la généalogie. Avec des archives, grand-papa a réussi à compléter un arbre généalogique très détaillé des Newgate. En revanche, quand il découvrit l’histoire de Kull, il s’était juré d’achever que Loup Solitaire avait effectué, mais il était désormais trop vieux. Après la destruction de notre île natale, ses habitants ont migré à l’île voisine, et presque tous ont survéçu sauf quelqu’uns. De plus, Julia, grand-papa et maman vivent encore. Un jour, grand-papa décida de me confier cette mission ainsi qu’à notre grande soeur Julia.

Christopher marqua une pause alors que le cadet pleurait d’émotion : ses proches avaient survécu au massacre. Après quelques minutes de silence, le Flibustier continua.

-Étant donné que je vais bientôt mourir, je dois te confier cette mission. Avant d’aller voir grand-papa, tu devrais retrouver Julia qui habite maintenant sur l’île de Tigro et qui collecte plusieurs informations sur ce sujet depuis des années.

Soudain, le corps inanimé de Fernando mouva comme des vagues douces dans l’eau : il se transformait pour devenir un corps normal, et la métamorphose était protégée par un vortex de feu. Christopher comprit qu’il fallait empêcher Guzo de revenir dans son corps d’antan. Péniblement, il se relèva et ordonna à son proche de plonger dans l’eau pour survivre. Une fois cela fait, le capitaine des Fils de la Liberté se prépara à l’attaque. Crachant du sang, Chris procéda à sa technique utilime.

-Je suis fier d’avoir appartenu aux Newgate. OUVERTURE DES CHAKRAS

Le courageux capitaine concentra toutes ses forces en méditant profondément avant de sortir de sa torpeur en dégageant une quantité monstrueuse d’énergie. À cause de cette puissance, des morceaux de bois se cassèrent pour léviter dans les airs. Autour de son sabre sommeillait une sorte d’entité qui pourrait exterminer toutes choses qui se retrouveraient sur le passage du possédeur.
Quand l’arme toucha le corps de Guzo, une explosion de lumière se produisit, aveuglant alors Edward qui perdit connaissance.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Ven 8 Juil 2011 22:33 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Mai 2011
Messages: 30
Localisation: sur le bateau pirate de zaxi le dangereux, dans un océan rempli de monstre!!
Très beau chapitre. Avec un beau combat entre Ed et barbe verte. Wahou le mystère des Newgate. J'aime. Je suis sur que il va trouver l'ame de la hache.

désolé pour ce petit commentaire pas trop le temps et un pu la flem d'ecrire.

_________________
Image

Hissez le drapeau noir!!!
A l'Abordage!!!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 17 Juil 2011 02:58 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Encore merci, et voici le chapitre 11 :

Le lendemain, Edward se réveilla dans une magnifique chambre à coucher. Assez petite, elle abritait un grand lit moelleux avec des couvertures en velours teintées de poupre et des oreillers de la même couleur. De gros piliers reliaient le lit au plafond. Les murs étaient composées en pierre coulées dans du béton. Dès il sortit du royaume des songes, il pensa aux événements déroulés dernièrement et commença à se demander où il était. Très rapidement, il remarqua qu'il était uniquement vêtu d'un pagne en fourrure noué à sa taille, mais cela ne le dérangea pas vraiment. Le fils de Joseph sortit du lit pour rejoindre l'autre pièce par la porte. Quand ce dernier y arriva, il y observa un décor très différent. Cette fois-ci, ce lieu respirait la mégalomanie : une immense statue représentant une femme se dressait haut et devrait mesurer environ 200 mètres. Taillée dans le bronze, cette femme portait à peu près les mêmes vêtements qu'il arborait présentement à part une poitrine couverte par une bande en fourrure. Elle semblait manier une épée comme si elle était prête à guerroyer, mais son visage affichait une face paisible. À part cette représentation féminine, l'édifice, pas tellement haut, avait un toit circulaire ouvert afin de contenir cette oeuvre, et une entrée supportée par des colonnes. Devant la statue reposait un autel où de nombreuses fleurs y étaient déposées pour honorer cette immensitude. Toutefois, quelque chose lui attira l'attention. Une femme, à genoux, y récitait une prière à une voix mélodieuse. Cette dernière, un peu plus grande qu'Edward qui mesurait seulement un mètre soixante-dix, portait des cheveux blonds et épais d'une fragrance éclatante et des yeux bleus azur qui décoraient son visage ovale. Ce n'était pas tout parce qu'elle portait une tenue qui fit rougir le jeune adulte : un miniscule string en fourrure, était le seul vêtement de la femme alors que ses seins moyennement gros étaient dévoilés. Après avoir prié, celle-ci remarqua que le jeune homme s'était réveillé. Elle lui fit signe de s'approcher d'elle. Quand il fit ce qu'elle dit, la beauté toucha son torse musclé et nu avant de parler.

-Edward, tu es en sécurité ici, chez les Walkyries sur l'île de Flora.

Étonné par le fait que l'inconnue connaissait son nom, le pirate la questionna.

-Comment connais-tu mon nom? Qui est-tu? Où suis-je?

Elle répondit spontanément.

-Tu es maintenant dans le temple qui est dédié à la première reine des Walkryies, Axynator. Mon nom est Gaelle, je suis une magicienne âgée de dix-huit ans qui surveille ce temple. J'ai entendu parler de toi et tes actes dans le journal.

Après qu'elle ait répondu, un déclic se produisit dans la tête de Newgate qui n'hésita pas à l'exprimer.

-Comment suis-je arrivé ici, et où sont mes vêtements?

La magicienne lui expliqua brièvement les événements passés.

-Je ne sais pas vraiment comment, mais je t'ai repêché, la veille où les vents étaient très puissants, sur la plage la plus proche du sanctuaire. Tu étais en sale état et tes vêtements étaient fichus. Alors, je t'ai soigné et tu as dormi plusieurs heures. Par contre, j'ai conservé ton sabre, le voilà.

Elle le donna à la grande joie du fils de Joseph. Avec ces clarifications, Edward déduisit que Flora n'était pas éloigné du champ de bataille où il a vu ses frères d'armes mourir, et que les vagues l'ont emporté jusque là, mais il décida de ne pas le réléver à la fille qui affichait un comportement bizarre. Elle serrait sa poitrine sur celle de l'homme.

-Je ne savais pas que tu étais aussi beau. Viens, je te ferai visiter le village, mais c'est loin d'ici.

Elle l'amena à la sortie pour présenter le magnifique environnement tropical de l'île. Devant eux se trouvait une forêt si dense où la cime touchait environ cinquante qu'ils purent seulement bien apercevoir la couleur vert foncé de la végétation luxuriante ainsi qu'entendre les sons d'animaux exotiques. Outre la magnifique forêt, une créature féline, qui mesurait à peu près un mètre cinquante de hauteur, semblait attendre docilement. Le félin ressemblait à un smilodon, un féroce carnassier disparu depuis des millions d'années. La belle fille le présenta.

-Voici Magnus, mon animal. Il nous emmènera au village d'une façon sécuritaire.

Les deux jeunes adultes, Edward à l'arrière et Gaelle à l'avant, montèrent sur le carnivore qui se préparait à partir. Peu de temps après, ils s'enfonçèrent dans la végétation pour suivre un chemin battu et sinueux. Au cours de la promenade, Newgate, piqué de curiosité, observa la faune et la flore qui semblait remonter à la préhistoire. Parmi les arbres, plusieurs produisaient des fleurs gigantesques où des insectes, surtout de grosses libelules y venaient se reposer et se nourrir du nectar. Beaucoup de plantes étaient classées carnivores, et elles pouvaient dévorer un homme avec avidité avec leur bouche parsemée de pics et de dents. D'autres arbres, mesurant au moins une trentaine de mètres, y foisonnaient. Ceux-ci ressemblaient à des lycopodes, des fougères, des calamites, etc. Du côté des animaux, ils composaient une faune extrêmement variée et typique du temps avant les premiers hommes, mais ces espèces, ayant vécu des millions d'années d'intervalle, vivaient ensemble. Des allosaures, des velicoraptors, des tyranosaures, des megalosaures, des hyènes, des chiens sauvages, des ours et d'autres prédateurs dévoraient leurs innocentes proies qui gémissaient des cris de terreur. Des herbivores, beaucoup plus paisibles comme les diplodocus, les iguanodons, les edmontosaures, les brontosaures, les megatheriums, les megaloceres, les mammouths, les arsinoitheriums ou les moeritherium, se contentaient de digérer des tonnes de feuilles et de s'engraisser. Certains animaux comme les triceratops, les ankylosaures ou les glyptodons, intimidaient les consommateurs de première classe avec leurs majestueuses armures luisant au soleil. Dans les airs se trouvaient des animaux volants comme les pterodaustros, les dimorphodons, les archeopteryx ou les albatros qui déployaient leurs ailes colorées. Dans les surfaces d'eau, extrêmement profondes et façonnées par des météorites, des squales, des basilosaures, des coelacanthes, des dunkleteus, des ichtyosaures ou des pouples, menaient leur sombre vie et nagaient à profusion à côté des algues et des coraux. C'était une jungle où leurs habitants devaient se lutter pour survivre.
En plus d'être impressionné par la richesse de l'écosystème gigantesque, le frère de Christopher buvait les explications de la Walkryie sur leur pays.
Elle commença par parler de l'histoire du pays. Il y a environ sept cent ans, cette île a été découverte par un groupe de guerrières qui décidèrent de s'y établir. La plus forte d'entre elles était Axynator qui devint leur première reine. Au cours des siècles, elles menèrent une vie de combat et fondèrent une civilisation grandiose où quarante-cinq reines se succédèrent. Elle mentionna le traité de paix entre ce peuple et le gouvernement une cinquantaine d'années auparavant. L'économie de Flora, très prospère, reposait dans l'exploitation du bronze, la chasse, le tissage, la maçonnerie et le ramassage du pourpre, qui est un coquillage. Du côté des souches sociales, la reine régnait en dominatrice absolue avec quelques assistantes déléguées à certaines responsabilités. Cettes charges étaient de maintenir le bon ordre, faire construire les habitations, surveiller la tour sacrée, accompagner la souveraine, etc. Après, il y avait l'élite qui se composait de magiciennes et de guerrières. Enfin, le reste regroupait tout simplement le peuple. Cependant, les rares hommes qui passaient sur l'îles étaient séduits et courtisés par celles-ci afin que les femmes tombent enceintes, et tout cela pour assurer la stabilité de la population. Ces occasions d'orientation hétérosexuelle étaient rares parce que la plupart des Walkryies étaient lesbiennes. De plus, pour s'assurer que les embryons seraient tous de spécimen féminin, des magiciennes effectuaient des rituels religieux qui marchaient très bien. Cette causerie permit aux deux complices de se connaître puisque Edward expliqua son passé. Elle s'achèva lorsque Magnus arriva au village qui se nommait Hyppaltia, en honneur de la meilleure guerrière au service d'Axynator. Hyppaltia était située sur une grande clairière et pour s'assurer de la protection du village contre les animaux, les femmes avaient bâti une palissade en pierre haute d'une dizaine de mètres. Très bientôt, une gardienne de la porte mènant à la cité vit Gaelle avant d'ouvrir le portail pour les laisser passer. Alors, ils aboutirent à une rue pavée qui allait tout droit dont ses intersections mènaient aux modestes demeures bâties à la brique. Un peu partout sur ce chemin, des Walkryies vendaient de la nourriture locale, des plantes médicinales, des vêtements et d'autres bibelots dans de nombreux kiosques. Edward remarqua aussi le caractère de ce peuple. Les Walkryies, jeunes, d'un âge moyen ou vieilles, avaient un tempérament enjoué et fêteur, et n'hésitaient pas à saluer chaleureusement les deux amis. De plus, Newgate dut faire des efforts afin de regarder le moins longtemps les tenues que portaient les Walkryies. Il observa que les filles avaient tendance à porter uniquement le même string de Gaelle. Les femmes arboraient cette tenue, mais la plupart ajoutaient un vêtement qui cachait partiellement leur poitrine. Pour les vieillardes, la majorité préférait se vêtir d'une robe et d'un corset pour soutenir leurs seins tombants. Après une dizaine de minutes, ils arrivèrent à une grande place où une pyramide à degrés en brique ayant les mêmes envergures de celle de Khéops était en érection. Émerveillé par la grandeur et la beauté de ce monument, le pirate demanda des explications à son amie qui lui répondit.

-C'est la demeure de la reine depuis des centaines d'années. Je devrai te présenter à celle-ci. Nous devrons la tutoyer, mais on l'appelle ma reine.

Magnus les laissa descendre de sa selle, et ceux-ci gravirent les escaliers avec un pas lourd avant d'entrer dans la pièce la plus haute de la pyramide qui ressemblait au Parthénon dirigé sur l'Acropole d'Athènes. À l'intérieur, un long tapis rouge terminait son parcours à quelques mètres d'un petit monticule où se reposait le trône, construit en pierre, qui ressemblait plutôt à une simple chaise. Heureusement, la souveraine, accompagnée d'une de ses complices, les attendait. Malgré ses quarante-deux ans, cette grande femme, qui mesurait 1m65, restait toujours belle. Ses longs cheveux blonds cendrés caressaient une petite couronne en bronze. Ses quelques rides, ses pomettes légèrement profondes, ses yeux verts et son visage pointu la donnaient un air sérieux et sévère. Sa taille gracieuse et sa poitrine imposante étaient couvertes par une longue robe en fourrure s'étendant du cou aux chevilles. L'autre femme, qui l'accompagnait, avait de longs cheveux noirs et un visage et un corps semblable à la reine, mais elle semblait plus jeune. Cependant, la tenue différait. Une bande fine retenaient les seins et cachaient les mamelons. De plus, un pagne servait comme cache-sexe. Gaelle se prosterna devant la reine, et fit signe à Edward de faire la même chose. La magicienne commença à parler.

-Ô ma reine, je suis venu te présenter ce fameux pirate qui est à côté de moi.

La monarque ordonna aux deux visiteurs de se relever avant de répondre à la jeune femme.

-Je t'attendais, Gaelle. Laisse-moi parler avec l'homme.

Cette dernière fixa son regard sur celui de Newgate.

-Je suis Ingrid, la quarante-cinquième reine régnant sur Flora. J'ai entendu parler de toi, Edward Newgate, fils de Joseph Newgate. Tu faisais partie des Fils de la liberté. Pourquoi es-tu sur l'île?

Ed fut insisté à parler un peu de lui.

-Ma reine, je suis le unique survivant d'un massacre qui a tué tous mes compagnons. De mon côté, les vagues m'ont emmené ici, et je cherche un bateau pour quitter l'île. En effet, je dois aller voir ma grande soeur pour résoudre un problème. J'implore ton aide.

Ingrid se leva et mit un terme à la conversation.

-Demain, tu pourras piloter un de nos bateaux à partir de la plage à côté de la tour sacrée. Je désire te parler en privé après le souper qui aura lieu dans une heure. Hilda, montre-lui ses appartements.

Surpris par la réaction de la souveraine, Edward avait le pressentiment qu'il allait arriver quelque chose de bizarre ce soir, mais il accepta en la remerciant. Gaelle semblait un peu troublée, mais les deux amis se donnèrent rendez-vous au pied de la pyramide tôt le lendemain matin. Il se laissa guider par la personne qui accompagnait Ingrid jusqu'à une sorte d'habitation érigée derrière le temple. L'intérieur ressemblait à la pièce où il s'était réveillé quelques heures auparavant, mais elle était un peu plus grande parce qu'il y avait une table à manger, un toit ouvert et une toilette. Quand Hilda ferma la porte, le fils de Joseph en profita de faire une petite sieste. Ce repos s'achèva lorsqu'il entendit une voix féminine.

-Le souper est prêt.

Bien qu'encore endormi, Newgate fit un effort de se mettre à table et observa la serveuse qui était une autre femme que Hilda. Sa tenue, composée d'un long pagne lequel des tresses de fourrure étaient l'extension du cordon, laissait le frère de Christopher entrevoir la forme du sexe féminin. Il commença à manger avec appétit tout en appréciant la nourriture exotique. Il bouffa une soupe où de nombreuses épices parfumaient l'odeur du plat. Aussi, il y avait de la viande de mammouth et des morceaux des coeurs de palmier qui flottaient dans un bouillon de légumes. Pour la boisson, il but un verre de lait et de l'eau. Il termina par le dessert qui était composé de fruits et de petites sucreries. Bref, ce repas était délicieux pour Edward qui le mangea au complet après une vingtaine de minutes. Puis, vinrent cinq femmes, habillés identiquement à celle qui avait servi le souper. L'une d'entre elle sortit les assiettes, deux en profitèrent de nettoyer un peu la pièce ainsi qu'allumer les torches qui éclairaient l'intérieur et les deux dernières mettaient des pétales partout sur le sol, ce qui attira l'attention du pirate. Après une dizaine de minutes, elles eurent fini et quittèrent la chambre, mais la dernière avertit le jeune homme.

-La reine arrivera dans la pièce prochainement.

Edward la salua et s'assit sur le matelas pour l'attendre. Après une minute, Ingrid ouvrit la porte et la referma tout délicatement. Elle ne semblait pas avoir changée, mais elle portait un peignoir en soie teintée de pourpre. En effet, ce vêtement avait été fabriqué dans un autre pays qui produisait de la soie pour arriver à Flora où elle a été colorée par ce coquillage rare, mais typique de cette île. Le bandit prit la parole avec un ton inquiet.

-Ma reine, certaines choses me troublent présentement comme les pétales.

La souveraine, avec une voix sensuelle et suave, répondit.

-Appelle-moi Ingrid.

Du même coup, elle enlèva son peignoir qui tomba sur le sol à la grande surprise du fils de Joseph qui fut incapable d'émettre un seul mot. Des cercles en bronze cachaient ses mamelons, mais laissaient au pirate d'observer ses gros nichons. Aussi, une sorte de triangle avec des gravures du même matériau voilaient son sexe. La reine coquine s'approcha, et continua.

-Depuis que je t'ai vu, j'ai pensé qu'une union entre nous pourrait concevoir une future et puissante Walkryie qui me succédera.

Elle se débarrassa de ses cache-mamelons, montrant deux bouts roses gonflés avant de s'approcher à nouveau. À un moment, elle détacha l'autre morçeau, et l'objet du désir était dévoilé.


Tôt le lendemain matin, Edward se réveilla très péniblement et songea à cette nuit. Il avait fait l'amour avec Ingrid d'une façon si sauvage et si torride qu'il sentait des courbatures partout sur son corps. Ces moments de jouissance avec cette nyphomane, séparés en plusieurs préliminaires et phases, avaient duré plusieurs heures. Après cela, la reine avait quitté la chambre pour rejoindre la sienne et il avait très peu dormi la nuit. Toutefois, il n'oublia pas le rendez-vous avec Gaelle. Alors, il s'habilla avant de sortir de la pièce afin de descendre la pyramide. Là-bas, la magicienne, ayant respecté sa promesse, l'attendait en compagnie de Magnus. Ils se saluèrent et montèrent sur l'animal pour retourner au temple. Une fois arrivés à l'entrée du monument, la Walkryie remarqua que, durant le chemin, son ami n'avait émis aucun mot. Après avoir nourri la bête, la beauté prit la parole.

-J'ai préparé le déjeuner à l'avance, mais avant de pénétrer à l'intérieur, j'aimerais avoir pourquoi tu es si silencieux ce matin.

Le pirate sortit de sa léthargie.

-Je me suis couché très tard et je suis courbaturé.

Quand elle entendit cela, Gaelle désvisagea l'homme avec un air paniqué.

-As-tu couché avec la reine?

Newgate l'avoua en haussant les épaules.

-Je suis tombé sous l'effet de son charme.

En ce moment, le coeur de la fille se cassa en mille morçeaux. Elle pleura à chaudes larmes et laissa le frère de Christopher seul à l'extérieur avec le smilodon. Ne comprenant pas pourquoi cette situation avait causé autant de peine chez la gardienne du temple, Edward s'assit, découragé, à côté de Magnus. Après une dizaine de minutes, le futur Barbe Blanche décida d'aller la voir afin d'obtenir des explications. Il la trouva à genoux, juste devant l'autel où elle sanglotait encore comme une madeleine. L'homme la consola en caressant son dos.

-Pourquoi as-tu autant de peine à cause de cette situation?

Elle réussit à dompter ses émotions et regarda le visage de son ami.

-Je suis folle de toi, Edward.

Gaelle prit la tête de ce dernier afin de l'approcher vers la sienne pour l'embrasser avec passion. Le pirate se s'opposa pas, et un amour était né.


Après avoir fait l'amour avec fougue, les deux amoureux allèrent prendre un copieux déjeuner : du lait, du pain, des fruits et des noix étaient au menu. Suite au repas, ils se dirigèrent vers la plage pour se faire leurs adieux. À environ une dizaine de minutes du temple, cette étendue de sable chaud montrait la vue d'une mer turquoise où des poissons multicolores foissonnaient. Un petit bateau en bois y était amarré par un pieu et une corde. La Walkryie expliqua au frère de Christopher le fonctionnement du mécanisme du bateau.

-Ce bateau comporte une machine qui est alimentée par le feu qui est une invention de la Marine. Tu prends une allumette et tu enflammes la torche pour la mettre sur le moteur qui démarrera. Aussi, il y a une sorte de manivelle qui peut guider le bateau, mais il ne peut pas reculer. Enfin, à l'intérieur, il y a des provisions en masse.

Avant de monter sur le moyen de transport, Edward déposa ses mains sur les épaules de la beauté pour la remercier.

-Je n'oublierai jamais ton pays et ses habitantes. Merci pour tout!

Gaelle, très émue, lui répondit pour la dernière fois.

-Moi aussi et je t'aimerai toujours. Je suis certaine que tu auras un grand destin.

Il monta dans le bateau qui disparut peu à peu de la crique, mais la Walkryie restait là avec Magnus en train de contempler la mer.


Suite à quelques jours de navigation sans incidents, Edward trouvait qu'il s'avançait à un bon rythme, mais il estimait une petite escale nécessaire pour acheter quelques provisions. Pendant qu'il structait tranquillement l'horizon un matin, un coup de canon se fit entendre et le boulet détruisit le bateau entier, laissant le pirate légèrement inconscient.


À son réveil une quinzaine de minutes plus tard, le fils de Joseph remarqua qu'il était sur un bateau de la Marine et que ses mains étaient ligotés solidement. Ayant une migraine très désagréable, Newgate se leva pour mieux examiner son entourage. Par deux lignes verticales, des officiers se dressaient fièrement, et au fond se trouvait l'amiral Johannes, un gros vieux bonhomme. Âgé de soixante-douze ans, ce sabreur arborait à peu près la même tenue de Cathbad, c'est-à-dire un complet, mais de couleur grise. Son crâne, partiellement chauve, était couvert de cheveux blancs, et des yeux verts percants intimidaient l'ennemi. Malgré ses problèmes cardiaques, il garde une allure noble avec son corps de colosse. Le haut-gradé, qui est mieux connu sous le nom du trancheur du diamant, prit la parole.

-Edward Newgate, nous avons eu de la chance de vous apercevoir et de vous arrêter.

Furieux envers ce dernier, le hors de la loi le dévisagea.

-Qui es-tu, sale chien de la Marine?

Alors, il réussit à provoquer l'amiral qui répliqua en se levant.

-Je suis l'amiral Johannes. Je suis venu régler une affaire urgente pas loin d'ici, mais je répudie les pirates. À ton âge, tu as déjà fait de nombreux méfaits.

Le pirate trouva une réplique cinglante.

-Mon sentiment envers vous est réciproque et je suis venu aussi régler une affaire dans ma famille.

L'officier ignora cette raison et sortit un sabre, qui était celui d'Edward. Johannes regarda malicieusement son ennemi, puis utilisa sa force pour briser la lame de l'ancien sabre de Khan au grand dam de Newgate qui explosa pour de bon.

-NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOONNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNNN!

Ce cri dégagea une quantité impressionante de fluide qui fit évanouir plus de la moitié des soldats. Aussi, ne s'attendant pas à cela et ayant un coeur très fragile, l'amiral fut une des victimes en perdant connaissance, mais la violence du haki l'avait fait projecter vers son fauteuil avant de s'écraser comme un chiffon. Ceux qui avaient résisté à ce déchaînement firent trois choses : retenir le frère de Christopher, aider leurs pairs et l'amiral. Un vice-amiral prit le pouls de son supérieur, mais aucune pulsion se fit sentir. Il annonça, la voix grave, à ses frères d'armes.

-L'amiral est mort.

Donc, les officiers mirent Edward au cachot avant de le traîner à un procès où il fut accusé de trahision envers la Marine et les ordres religieux, de piraterie, du meurtre de Paulo, de Garalt et ses hommes (ils ont fait la découverte de l'épave) de Adameus, de Heinrich et de Johannes. Enfin, le juge le condamna à purger une peine de prison pour la vie dans le pénitencier d'Alcono, à North Blue.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Lun 25 Juil 2011 00:44 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Voici le douzième chapitre :

Cinq ans avaient passé, Edward était resté en prison ou ce furent ses pires années de sa vie. Il résidait tout seul dans la cellule E5, au cinquième et plus bas niveau souterrain. Ses journées se résumaient au lever, au déjeuner, au niaisage, au dîner, aux sports, au souper, a la douche et au coucher. Un chandail et un pantalon avec des rayures jaune et noir avaient remplacé son pagne. Dans la pièce, les murs étaient peints en bleu, une torche électrique éclairait l'intérieur, la toilette était installée près de deux lits en foin et pour aller prendre de l'air, un passage souterrain qui mènait a un terrain d'extérieur était aménagé dans toutes les cellules. Pour couronner le tout, il détestait la directrice de la prison, Violette, avec qui il entretenait une relation assez particulière. Dès il avait été jeté en prison, il était devenu le jouet sexuel préféré de celle-ci. En effet, elle l'agressait sexuellement, le forcait a toucher ses parties génitales et a lui faire l'amour. S'il refusait, il avait droit a des coups de fouet. De plus, l'ancien pirate avait perdu tout espoir et était convaincu que sa glorieuse carrière était finie. Cette vie épouvantable changea brusquement quand une personne, plutôt un cadeau du ciel, arriva.

Après qu'il eut déjeuné, Edward décida de se reposer sur son lit pour fouiller dans ses vieux souvenirs heureux lorsqu'il était jadis un pirate. Ses exploits, sa bien-aimée Cathleen, les blagues de Sven et le courage de Christopher lui revinrent a la tête. En même temps, il entendit des cris de détresse et des pas sourds. Quelques minutes plus tard, le gardien de l'étage ouvrit la porte en métal pour apparaître avec un nouveau prisonnier. L'employé, qui se nommait Todd, jeta l'inconnu qui atterissa brutalement jusqu'a côté de Newgate avant de vociférer.

-Ed, a partir de maintenant, tu vivras avec ce nouveau.

Il claqua la porte en laissant les deux incarcérés seuls. Le fils de Joseph examina le physique de l'inconnu qui portait le vêtement du prisonnier. Un peu plus petit que lui, il semblait être dans ses vingt ans. Souffrant d'un léger embonpoint, ce dernier possédait des muscles assez développés et un visage rond qui est surmonté de longs cheveux noirs. Celui-ci se releva et aperçut son confrère qui était connu dans tout North Blue.

-Je dois rêver. C'est Edward Newgate.

Ed répondit par la positive et lui posa une question.

-Et toi, qui est-tu?

Son interloctuteur se présenta avec un air énergique.

-Je suis Jared Macleod, un pirate solitaire. Je me suis fait arrêter la semaine passée suite a une grosse gaffe. J'étais sur une île, plus précisement dans un bar ou j'ai rencontré une belle femme. J'ai essayé de la draguer, mais je ne m'étais pas aperçu que c'était une commodore, et elle m'a reconnu. Je veux m'échapper immédiatement.

Étonné par les dernières paroles de Jared, Edward répliqua d'une façon cinglante.

-Tu es fou, c'est très bien protégé. De plus, en cas de tentative d'évasion, tu risque de subir les foudres de Violette.

Ce fut au tour de Macleod d'éléver la voix.

-Qu'est-ce que tu dis? Tu es déja un des plus grands pirates de North Blue. Tu ne peux pas tout lâcher!

Ces paroles touchèrent Edward qui ne parvenut pas a parler ; une boule restait prise dans sa gorge a cause de l'émotion. Son ami continua avec un ton fier.

-Je suis prêt a mourir sous tes ordres, et cela est un honneur de combattre a tes côtés.

Après quelques minutes de silence, Newgate souria. C'était son premier sourire depuis cinq ans, et regarda le pirate d'un air fier comme il voulait redevenir comme autrefois.

-Allons-y!


Une fois la nuit tombée, Edward et Jared décidèrent de mettre un plan en action. Ils avaient prévu de monter les étages, libérer tous les prisonniers, dont le nombre s'estimait a cinq milliers, mettre les gardes, qui étaient environ un millier, hors de combat et éviter la rencontre de Violette qui était très redoutable au combat. Pour éviter que les gardes découvrent leur identité, ils s'étaient attribués des surnoms. Macleod s'appellait R1 et Newgate, R2. A un moment donné, le frère de Christopher appella le même Todd qui surveillait les alentours.

-Todd, viens ici, Jared ne se sent vraiment pas bien.

Naif, le garde ouvrit la porte et le fils de Joseph l'assomma, et les deux complices sortirent rapidement de la cellule. De plus, Todd possédait deux sabres et un trousseau de clés qui pouvaient ouvrir n'importe quelle pièce dans la prison. Il se retrouva dépouillé de ces biens aux dépens des deux insurgés. Étant donné que l'édifice abritait cinq étages souterrains ou tous les incarcérés y croupissaient, il y avait environ deux cent gardes et mille prisonniers par niveau. Selon leur plan, les deux pirates avient prévu de se diviser en deux pour se partager une tâche qui semblait très longue. R1 marcha a gauche et son camarade a droite. Les gardes de nuit, un peu endormis puisque c'était silencieux, ne prêtèrent pas attention aux deux insurgés, et leur inattention coûta très cher. Ils furent assailis sauvagement et leurs agresseurs réveillèrent les prisonniers qui les rejoindirent, mais ceux-ci étaient bruyants et crièrent au nom de la liberté. Ce vacarme alarma les autres gardes qui comprirent qu'il y avait actuellement une tentative d'évasion. Déterminés et menés par Edward et Jared, les anciens criminels sautèrent sur les gardiens qui périrent en grand nombre. Hélas, il y eut plusieurs pertes de l'autre côté. Les deux chefs répetèrent la même chose, et les libérés s'accumulèrent. Ils gravirent les étages et tout le personnel en fut averti, mais ils oublièrent de le faire a Violette qui profitait d'un repos après une grosse journée. A chaque étage, les rebelles connaissaient de plus en plus de difficultés puisque les employés étaient armés jusqu'aux dents. Ils portaient des sabres et des pistolets, mais bientôt, ces derniers appellèrent des bourreaux nommés hommes forts, des montagnes de muscles qui mesuraient plus de deux mètres et qui maniaient le fléau. Ils arboraient plusieurs protections en acier sur la tête, la poitrine, les jambes et les bras. Les prisonniers commencèrent alors a affronter les hommes forts, qui étaient seuls, au deuxième étage. Le combat fut terrible : plus de la moitié des alliés de Macleod et Newgate moururent dans toutes les circonstances possibles comme le crâne fracassé et le coeur arraché, et les autres subirent des blessures légères a graves. Heureusement pour ceux-ci, tous les hommes forts furent défaits par les deux meneurs lors de la traversée du premier étage ou il se passa quelque chose. Jared, qui avait le corps parsemé d'ecchymoses et de balafres saignantes, s'était battu avec vaillance contre au moins plus de quatre cent soldats, et lorsqu'il vit la sortie de l'édifice a plus d'une centaine de mètres, il se réjouit, ainsi que ses amis, de voir le nombre de pas qui leur mènerait vers la liberté. Pendant qu'ils marchaient, Macleod, qui était une âme curieuse, apercut une porte vers sa droite et décida d'y pénétrer. Une fois dans la pièce, celui-ci examina le lieu. Des chandeliers spéciaux étaient vissés sur les murs qui, tapissés de soyeuses draperies violettes, étaient en pierre. Un tapis de la même couleur recouvrait le plancher et plusieurs meubles, dont une grande commode, un lit avec un matelas et des draps, des fauteuils et un grand miroir autour lequel des motifs en pierres précieuses servaient comme décoration, y étaient installés. Cette pièce n'était autre que les appartements privés de la directrice. De plus, le pirate trouva cette femme, qui buvait un délicieux vin, assise sur un des fauteuils. Femme d'une grande beauté aux longs cheveux fuschia, la plantureuse Violette était grande et mince, et avait des yeux verts olive qui ornaient son doux visage ovale qui faisait frémir d'amour les plus beaux hommes. Aussi, elle avait des seins imposants et portait une tenue moulante noire qui couvrait ses pieds au cou. Ce monument de beauté n'était, semble-t-il a cause de l'alcool, pas consciente de la tentative d'évasion, et, en se levant, accueilla Jared qui rougit comme une pivoine.

-C'est toi, le nouveau.

Elle avait dit cela avec une voix sensuelle, et celle-ci voulait séduire le bandit pour aboutir a la réalisation de ses désirs sexuels. Elle passa ses mains sur son torse et le caressa amoureusement. Jared, ébloui, décida de répondre avec un air qui manquait d'assurance.

-Qu'est-ce que vous voulez me faire?

Celle-ci baissa, en douceur, la fermeture-éclair de son habit jusqu'au ventre afin d'exposer sa poitrine au nouvel arrivant qui resta éberlué.

Pendant ce moment, Edward fit une autre découverte, mais beaucoup moins stupide que son compagnon. En effet, il aboutit dans une pièce qui abritait un nombre inimaginable de munitions et d'armes, dont des carabines, des sabres, des colts, des massues, des bazookas, des grenades et des dagues, que les prisonniers prirent. Cependant, il était inquiet pour son ami qui ne l'avait pas rejoint, et il fit signe aux insurgés qu'il allait enquêter sur le retard de Macleod. Lorsqu'il structait les salles du premier étage, il eut la surprise de sa vie en observant le pirate solitaire, complètement absorbé par cette activité érotique, masser vigoureusement les seins de la directrice. Ce massage somptueux faisait gémir la tortionnaire. Contarié, le fils de Joseph distraya l'attention de ce dernier.

-Que fais-tu là?

Ces paroles justes attira Violette qui aperçut son souffre-douleur dans ses fantasmes.

-Ah! Edward, viens nous rejoindre. Nous irons au septième ciel.

De plus en plus fâché, le frère de Christopher fusilla son confrère d'un regard vif.

-Tu vas tout gâcher notre évasion!

Cette réponse surprit la femme qui retrouva ses esprits, et elle ramassa son sabre avant de répliquer avec un ton colérique.

-Vous étiez en train de vous évader!

Avant de se mettre en position d'attaque, la beauté prit le bout de la fermeture-éclair, et Jared, les yeux concentrés sur ce morceau de métal, chuchota.

-Baisse, baisse...

Elle ne l'écouta pas, mais elle avait déjà pris sa décision. Elle ôta le costume au complet à la grande surprise des deux hommes. Maintenant, son seul vêtement était un string, dont des miniscule chaînes de métal servaient comme cordons sur sa taille et sa raie de fesses, qui couvrait uniquement la partie rose du sexe par un tissu noir. Insensible à l'impudeur de la fille, Edward dégaigna un nouveau sabre et menaça la beauté fatale.

-Aujourd'hui, tu vas assister à la renaissance du pirate Edward Newgate.

Ces paroles ne firent que provoquer la belle qui attaqua avec une rapidité inouie.

-FEINTE DU LÉZARD

Elle fonça en direction de l'homme en formant des zigzags vifs comme l'éclair avant d'essayer tromper la vigilance de son adversaire en donnant un coup rapide en direction du cou. Le fils de Joseph aperçut ses mouvements et quand le sabre s'approcha, il riposta.

-DÉFENSE DU DRAGON

Il envoya un gigantesque coup de sabre en diagonale qui toucha l'autre arme, et sa propriétaire, avec ce coup, se retrouva sonnée. Puis, Newgate décida de passer à l'action.

-POING DRACONIEN DES MÉTÉORES

Ce dernier asséna un énorme coup de poing qui atteigna le ventre de Violette avant de donner de furieux coups de sabre qui tailladèrent la peau de son ennemi qui perdit une certaine quantité de sang. Sans pitié envers la directrice, l'insurgé envoya le coup de grâce.

-DRAGON FINALE

Il essaya de trancher la tête de son opposante par la verticale, mais cette dernière, qui n'était plus sonnée, contre-attaqua.

DANSE DE L'ACROBATE

Elle utilisa sa souplesse pour donner un coup de pied en direction du menton de Newgate, ce qu'elle réussit avant de continuer.

ESPRIT DU TRANCHEUR

Celle-ci concentra sa force pour envoyer une lame d'air vers l'homme qui fut projecté en direction du mur. Il se releva péniblement, et effectua une attaque surpuissante.

-LANGUE DU DRAGON

Il mit toutes ses forces pour frapper le sol avec la lame pour faire naître une lame d'air qui s'avança à toute vitesse vers Violette qui l'évita en décalant à sa droite tout en courant. Alors, le frère de Christopher décida de refaire la même opération.

-COLÈRE DRACONIENNE

Cependant, ces tentatives furent ratées parce que la femme les évitait adroitement. Tout de suite après, elle essaya de blesser son adversaire.

-ESTOC DE GUÊPE

Celle-ci donna un coup d'estoc qui se dirigea en direction du coeur de Newgate qui répliqua.

-CROIX DRACONIENNE

Il bloqua l'attaque avec son épée avant de envoyer un coup vertical qui fit projecter Violette sur le mur opposée. L'impact fut si puissant qu'elle eut plusieurs côtes et vétèrbres brisées. Paralysée par ses fractures sévères, la directrice n'était plus capable de se relever et son ancien prisonnier s'approcha d'elle. La beauté, en pleurant, déclara sa défaite.

-Tu as gagné. Pourquoi tu fais ça?

Le vainqueur répondit immédiatement avec un ton haineux.

-J'en avais assez de subir tes sévices et je voulais me libérer.

Ces paroles blessèrent la perdante qui trembla en prenant son arme, et Jared eut le pressentiment qu'allait faire quelque chose de grave.

-Ne me dis pas...

Elle l'ignora à nouveau et mumura avec une peine si grande qu'elle ferait pleurer son entourage.

-Je préfère la mort que la défaite.

Cette dernière enfonca la lame dans son propre coeur pour se suicider. C'est ainsi que la magnifique Violette, une redoutable guerrière qui se battait avec élégance et vitesse, mourut.

Les deux amis quittèrent la prison avec les autres insurgés survivants. Devant eux se trouvait d'immenses douves remplies d'eau, qui encerclaient Alcono, où des crocodiles y vivaient. À l'arrière, il y avait une forêt de conifères dont la cime atteignait plus de vingt mètres. La tâche était bien claire pour les pirates : traverser l'eau à l'aide de canots en bois qui se trouvait à leur droite, et y risquer leur vie. N'ayant pas peur de la mort, ceux-ci sautèrent, avec leurs armes, sur les moyens de transports, et s'avançèrent vers la forêt.

Pendant que ceux-ci ramaient, une centaine de soldats, qui étaient lourdemenr armés, sortirent d'Alcono et se postèrent sur la rampe pour voir les évadés. Les officiers travaillaient sous les ordres du colonel Finn. Finn envoya un ordre clair.

-Feu à volonté sur les prisonniers.

Ses hommes s'éxécutèrent et les balles tuèrent plusieurs des insurgés qui tombèrent dans l'eau. Très rapidement, Edward se rendit compte de l'embuscade et ordonna à ses amis.

-Prenez les armes, et un homme par canot va s'occuper du transport.

Ses alliés prirent leurs pistolets et tirèrent sur leurs assaillants. La fusillade dura environ vingt minutes, et les prisonniers semblèrent être plus forts. En effet, le colonel avait perdu 72 hommes, et le tier des insurgés étaient tués, mais lorsque les crocodiles vinrent essayer de manger leur repas, la situation se compliqua pour ceux-ci. Concentrés sur les reptiles, ils oublièrent les officiers qui continuèrent à s'acharner sur eux. Newgate et Macleod virent les créatures dévorer les cadavres de leurs pairs et couler des dizaines de canots. Toutefois, certains avaient poursuivi leur fusillade et réussirent à descendre Finn lui-même et les 28 hommes restants. Quand ils eurent terminé avec les crocodiles, dont la majorité avaient survécu, qui s'étaient retirés, le fils de Joseph, qui avait subi de nombreuses blessures, débarqua sur une plage. Il observa les miraculés de cette traversée sanglante qui étaient au nombre de cinq. Il y avait son bon ami Jared, deux hommes et deux femmes.
Le premier prisonnier, qui s'appellait Issac Abel, était un professionnel en arts martiaux âgé de 19 ans avec une prime de 23 millions de berrys. Son corps était moyennement grand et imposant et ses cheveux frisés prenaient la couleur noire. Il s'était fait arrêter un an auparavant par une attaque surprise orchestrée par le lieutenant Bowman sur l'île de Oloso à North Blue. Le deuxième se nommait Harold Stronghold, qui officiait jadis comme chef d'une caste de mercenaires qui visait à prendre le pouvoir du royaume de Luvneel. Lors de la guerre des Bakans, une île montagneuse qui appartenait à Luvneel, il fut défait et arrêté ainsi que ses compagnons. Colosse âgé de 28 ans très musclé et haut de deux mètres, ses longs cheveux roux, sa barbe et sa moustache de la même couleur ornaient son visage sévères avec des yeux bruns. Sa prime s'élévait à 35 millions. La première femme était Scarlett Berenson, une beauté fatale vieille de 18 ans qui est recherchée pour 28 millions pour avoir tué plusieurs officiers de la Marine. Grande épéiste ayant vécu auprès une tribu de samourais dans laquelle Sword Khan naquit, elle avait des cheveux noirs mi-courts, des tatouages tribaux décoraient son corps, ses seins étaient moyennement gros et ses magnifiques yeux verts séduisaient Jared. L'autre femme, recherchée pour 40 millions de berrys, n'était autre que la célèbre tueuse à gages Rachel Goldsmith, une très belle brunette âgée de 24 ans aux longs cheveux ondulés qui était grande et svelte. Sa poitrine imposante attirait les hommes ainsi que son beaux minois malgré deux ans à Alcono. Newgate décida de réciter un petit discours pour leur gagner sa confiance.

-Aujourd'hui, nous avons pris le bon choix de nous nous libérer même si plusieurs d'entre nous sont morts. Nous, les survivants, sommes les plus forts. Moi, Edward Newgate, fils de Joseph Newgate, petit-fils de Basil Newgate, frère de Christopher Newgate, ancien membre des Fils de la liberté et primé à 55 millions, je me nomme capitaine des Dragons du soleil. Une nouvelle ère commence dès maintenanta avec nous.

Alors, Edward venait de devenir un capitaine et de franchir une étape de sa vie.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Sam 30 Juil 2011 01:06 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Voici le chapitre 13 :

Edward Newgate, qui venait de devenir le capitaine des Dragons du soleil, devait trouver une solution pour faire sortir ses amis de cette île. Actuellement, il se trouvait à côté d'un grand lac, créé par une météorite, où Alcono formait l'île. Au délà du lac, il y avait une forêt et tous les pirates furent d'accord à propos de sa traversée pour découvrir s'il y avait un village plus loin. Alors, ils empruntèrent un chemin à terre battue construit par des officiers une cinquantaine d'années auparavant qui les éloignèrent des prédateurs comme des ours noirs, des coyotes, des hyènes et des lynx qui vivaient dans cet écosystème où les conifères formaient la plus grande parte de la végétation. Cependant, ce chemin se prolongea sur une vingtaine de kilomètres, et les hors de la loi avaient une faim de loup. Ils décidèrent de chasser des animaux pour manger de la viande. Harold et Edward tuèrent un ours noir qu'ils dépècèrent pour y extraire la viande. Jared coupa du bois et ramassa des branches mortes pour le feu. Scarlett trouva des petites baies qu'elle trouva excellentes, et en cueilla plusieurs pour le repas. Rachel découvrit un étang d'eau et un vieux chalet désert où il y avait encore un peu de nourriture et des ustensiles. Elle prit du pain sec, du lait, des bols, des couteaux et des fourchettes. Après avoir effectué ces tâches, la nourriture fut cuisinée par Issac. Une fois cela prêt, les compagnons mangèrent sur le sol, et certains vouleurent poser à des question à leur capitaine, ce qui déclencha une conversation intéressante. Berenson fut la première à parler.

-Ed! Comment on va s'en sortir de ce pétrin?

Il répondit immédiatement.

-Nous traverserons la forêt, et je suis certain qu'il y a un village plus loin.

Ce fut au tour d'Abel de parler, mais il réfuta.

-Toutefois, si nous découvrons que ce sont des officiers qui vivent là-bas, nous risquons d'être malpris.

Macleod, qui se moquait de la stratégie, essaya d'y s'opposer.

-Si c'était le cas, nous les battrons.

Voyant que son bras-droit ne réfléchissait pas, il le ramèna à l'ordre.

-Un peu de réfléxion, Jared. Le combat contre Finn nous a épuisés, et plusieurs d'entre nous ont des blessures.

Goldsmith l'appuya vivement et ajouta quelque chose.

-Ed a raison. De plus, je sais bien que c'est une île possédée par la Marine, et c'est impossible qu'il ait des pirates ici.

Le cuisinier proposa une solution.

-Je vous soignerai après le repas avec des plantes médicinales que je trouverai dans la forêt, et vous serez aptes à combattre.

Resté silencieux pendant tout le dialogue, Stronghold prit la parole.

-Ça serait efficace. Comme Rachel, je sais plusieurs choses. En effet, la Marine de cette île collabore avec des chasseurs de primes qui recoivent des avis de recherche via un poste plus loin. Avec tout l'argent qu'ils possèdent, ils ont des bons bateaux et nous pourrions acheter éventuellement de la nourriture, des premiers soins, des vêtements, des armes, etc. Nous devrions arrêter un équipage de chasseurs de prime pour réaliser cela.

Entendant les paroles du ancien mercenaires, tous les pirates, même le futur Barbe Blanche se raillèrent à son argumentation.

Après avoir mangé une demie-heure, Issac trouva les plantes et soigna les autres d'une manière efficace. Puis, ceux-ci repartirent. Cependant, la marche dura seulement une demie-heure puisqu'ils atteignirent la fin de la forêt. Là-bas, l'environnement était différent : la plage y était présente avec des grosses roches où les vagues furieuses s'échouaient. Un peu plus proche du point de vue des pirates, quelques habitations permanentes d'officiers étaient construits sur une colline, parsemée de magnifiques fleurs de toutes couleurs, qui descendait vers une plage de sable fin. Les demeures formaient un corps de magasins et de bureaux où les officiers qui naviguaient pouvaient s'y arrêter pour faire le plein de provision et se reposer. Ce lieu modeste se nommait la base de Devono.
Les dragons du soleil, aussi silencieux que des indiens à la chasse, contournèrent Devono sans se faire remarquer pour aboutir à la plage. Une fois arrivés, ils apercurent un bateau amarré et un campement où certaines personnes s'amusaient. Edward décida d'aller les voir à condition d'être escorté par un de ses membres. Alors, Newgate et Macleod rencontrèrent un homme avec deux femmes. Celui-ci s'appellait Oliver Turner, le capitaine de l'équipage des chasseurs de prime des scorpions. Grand homme au corps mésomorphe, il avait les cheveux noirs charbon courts et mal peignés ainsi que des yeux verts olive. Un tatouage représentant un scorpion décorait son avant-bras droit. Son seul vêtement était un pantalon cargo kaki. Ses amies, qui étaient des jumelles, lui faisaient un massage sur son torse. Un peu plus petites et minces que Turner, elles avaient des cheveux bruns longs et un délicat visage avec des yeux bleus. Celles-ci, qui étaient les maîtresses du chasseur de primes, arboraient actuellement des tenues coquines en violet : portes-jarettes; string; bottes en cuir; redresse-seins avec une bande pour cacher les mamelons de leur poitrine imposante. Elles s'appelaient Lara et Stacy Tracer. Or, leurs amis pouvaient les distinger puisqu'elles avaient teint légèrement leurs cheveux d'une couleur différente : Lara en cheveux rouge et Stacy en cheveux bleus. Oliver apercut Edward qui s'approchait, et essaya de le chasser du lieu.

-Va-t'en, morveux! Je n'aime pas être dérangé à cette heure-ci.

Newgate refusa de l'écouter en restant immobile, et répliqua.

-Je ne supporte pas ce ton-là, malapris.

Soudainement, Lara arrêta son massage pour essayer d'identifier le pirate avec sa réflexion et sa mémoire. Donc, elle arriva à le reconnaître et fit part de sa découverte à son capitaine.

-Oli, je sais qui est l'inconnu. C'est Edward Newgate, un pirate primé à 55 millions.

Avec l'aide de cette femme, le chasseur de primes, estomaqué, tomba à la renverse : il avait affaire à un des plus dangereux pirates de North Blue, et le pirate le plus primé qu'il avait tué était recherché pour 22 millions de berrys, mais il y avait quelque chose de louche dans tout cela. Stacy voulut s'exprimer.

-Toutefois, il y a cinq ans, il s'est fait emprisonner à vie dans la prison d'Alcono, et nous le voyons en personne.

Le frère de Christopher, qui savait que sa prime augmenterait dans peu de temps, décida de leur expliquer la situation présente.

-Mes amis et moi, avons dirigé une évasion qui s'est soldée par notre succès. Nous cherchons un bateau pour quiter l'île.

Irrité par les imprévus, Turner dégaigna une épée à double lames, puis avertit ses amies qu'ils allaient se battre contre les Dragons du soleil. Les jumelles se préparèrent en position d'attaque en sortant leurs armes qui étaient des revolvers et des sabres. Le cadet des Newgate appella ses coéquipiers qui arrivèrent en trombe. De l'autre côté, les Tracer préféraient se combattre contre des filles -donc, elles visèrent Rachel et Scarlett. Goldsmith dégaigna deux revolvers pour tirer sur celles-ci.

-FEINTE DU TIREUR

Elle envoya une multitude de balles qui atteignèrent les jumelles qui les esquivèrent avec difficulté, ce qui leur enleva la concentration au niveau des personnes qui les entouraient. Abbot en profita afin de surprendre ses adversaires.

-LANCE MORTELLE

À une vitesse folle, elle se retrouva devant Stacy, et essaya de lui transpercer la gorge. La maîtresse de Turner réussit à l'éviter en effectuant un salto derrière alors que Lara vint aider sa soeur en attaquant à son tour.

-FRAPPE DU COLOSSE

Cette dernière concentra tous ses muscles pour donner un coup de sabre surpuissant et vertical en direction de la piratesse, mais la tireuse d'élite eut le dernier mot.

-DÉVOREUR DES ÉPÉES

Celle-ci tira à plusieurs reprises sur le sabre de Lara qui se brisa. Furieuse à cause de son arme qui venait de rendre l'âme, elle fit un signe à sa soeur qui comprit ce qu'elle devait faire.

-MOULINET DÉMONIAQUE

Les jumelles firent tourbilloner leur lames qui crèerent des lames d'air en spirale qui s'approchèrent à toute vitesse en direction de Scarlett qui riposta.

-MIROIR DU SABREUR

Elle se tourna elle-même tout en gardant l'arme dans une direction horizontale. Donc, la puissance de la lame, à chaque contact avec un des moulinets, fit office en tant que miroir. Les membres des Scorpions recurent leur techniques sur leurs corps. Grièvement blessées et sonnées par cette contre-attaque, Lara et Stacy eurent beaucoup de difficulté à se relever. Du côté de la tueuse à gages, elle visa les deux filles avec ses pistolets.

-MANTICORE

Elle opta pour des balles très puissantes qui arrivèrent sur le visage de chacune des chasseuses des primes. Elles brisèrent leur beau visage, et leur enlèvèrent la vie. Goldsmith se tourna vers Oliver qui était terrifié par la puissance des Dragons du soleil.

-C'est tout que vous savez faire.

Pendant ce temps, trois autres chasseurs de primes surgirent du haut de la falaise. Le premier se nommait Wallace Bowman, un homme trapu et poilu dans la trentaine et qui avait des cheveux blonds rasés avec une moustache épaisse de la même couleur. Il arborait un foulard rouge qui couvrait son crâne, un t-shirt sale et collant ainsi une paire de cargos. Le deuxième était Carlos Black, un expert en arts martiaux au corps ectomorphe. Âgé dans la vingtaine, ses cheveux longs prenaient la couleur rousse et son habit ressemblait à celui d'un karatéka. Le dernier s'appelait Lawrence Carter, un guerrier dans la trentaine avec un corps bien costaud qui se combattait avec deux katanas. Habillé comme un matelot ordinaire, son visage est décoré de cheveux bruns courts et d'une barbe de trois jours. Ces derniers se rendirent compte facilement de la situation. Ils se mirent en position d'attaque, et les trois hommes des Dragons du soleil se préparèrent aussi. Soudainement, Carlos, à une vitesse incroyable se rendit face à face d'Issac.

- POING CAPATULE

Ce dernier, voulant faire projecter son adversaire, asséna un énorme coup de poing en direction du torse de Abel qui contre-attaqua.

-MENTON

Le pirate balanca son corps vers l'arrière pour donner un coup de pied sur le menton de Black qui le reçut en plein fouet avant de cracher du sang. Le bandit enchaîna.

-NEZ

Celui-ci se releva pour envoyer un coup de paume d'une force considérable qui toucha le nez de son ennemi qui se retrouva avec ce membre cassé. Furieux d'être aussi humillé, Carlos encaissa l'attaque sans broncher afin de riposter.

-COUP VICIEUX

Il leva son pied gauche pour atteindre ses testicules dans l'espoir de les faire éclater, mais il manqua son coup puisque Issac bloqua le coup à l'aide de ses mains avant de lui parler.

-Ce coup devrait être interdit par l'éthique des arts martiaux. JOUE

Utilisant sa grande souplesse, l'ancien prisonnier envoya un coup de pied latéral en direction de la joue du combattant en difficulté qui fut projecté brutalement à sa droite. Pendant que son opposant gémissait de douleur, Abel s'approcha de lui pour expliquer certaines choses.

-Vu ta force, tu ne pourras jamais me battre, mais je te donne trois chances.

Toujours en colère, le chasseur de primes se releva immédiatement avant d'effectuer un combo.

-TU VAS MOURIR! POINGS DÉVASTEURS DU ROI-GORILLE

Il enchaîna des coups de poings en direction du haut du corps de son adversaire avec une rapidité impressionante, mais pour l'ami d'Edward, la vitesse n'était pas assez élevée et il put les éviter. Voyant que sa stratégie ne fonctionnait pas, il modifia celle-ci.

-DARDS DE FER

Ce dernier envoya des coups de pied répétés sur le visage du pirate pour lui refaire le portrait. Encore trop rapide, Issac réussit à les esquiver en bougeant sa tête. Malgré ses tentatives ratées, Black ne se décourageait pas : il voulut porter un coup de grâce.

-POING BAZOOKA

Après avoir concentré son énergie dans ses muscles de son bras droit, il asséna un coup de poing surpuissant en direction du coeur de son ennemi qui contre-attaqua.

-FRONT

Il posa son index et majeur de sa main droite en face du front du sous-fifre de Oliver qui se retrouva paralysé à cause d'un blocage temporaire de ses nerfs.
D'un ton grave, Abel, reprit la parole tout en retroussant ses manches.

-À moi de te montrer ma puissance. TÊTE

En concentrant ses muscles, l'expert en arts martiaux asséna un coup de paume en apparence faible, mais il était extrêmement puissant, et cela sur la face de son adversaire despéré. En recevant le choc, la tête de Carlos explosa et une mare de sang recouvrit le sol. Les miettes de son crâne, son cerveau, ses dents, sa langue et ses yeux gisaient par terre. Terrifié et furieux envers le vainqueur, Wallace s'approcha de celui-ci de derrière pour essayer de venger son ami.

-TU VAS LE PAYER! POING VENGEUR

Il envoya un coup de poing beaucoup plus puissant que ceux de son compagnon décédé en direction du coup du meurtrier, mais Jared vint à sa ressource.

-POING JUSTICIER

Macleod frappa à son tour, mais sur le poing américain de Bowman pour amortir l'attaque avant de le corriger verbalement.

-N'attaque jamais un homme par derrière, et c'est moi contre qui tu vas te battre.

Toujours bouillant, le chasseur de primes ignora l'avertissement de son adversaire, et continua son combo.

-POING ÉTOURDISSANT

Il visa le menton et les joues du pirate avec ses mains afin de l'étourdir, mais l'ami d'Edward riposta.

-AÉROPOING

Le pirate solitaire esquiva l'attaque en frappant les poings américains de l'autre en direction des airs avant de porter le coup de grâce.

-POING VRILLE

Macleod, à une vitesse folle, donna un coup qui percuta le ventre de Bowman, et celui-ci fut projecté très loin derrière. Pendant que Wallace se relevait avec beaucoup de difficulté, Jared redoubla d'ardeur.

-Ce n'était jusqu'un avant-goût de ma puissance. MÉDITATION

En se calmant, il put concentrer davantage sa force dans ses muscles qui grossirent beaucoup pour des poings plus forts.

-POING SÉISME

Ce dernier frappa le sol, ce qui créea une faille qui se prolongea vers Bowman qui l'évita facilement. Il décida de passer aux choses sérieuses en méditant à son tour.

-OUVERTURE DES ILLUSIONS

Le chasseur des primes puisa dans sa force spirituelle de sorte qu'il forme une illusion de plusieurs poings au nombre de 100. Après, il porta le coup final.

-POING DES HÉCANTONCHIRES

Celui-ci asséna un coup de poing gigantesque impliquant cent bras, donc cent fois plus puissant, en direction de Macleod qui eessya de riposter de toutes ses forces.

-POING DIVIN

Le pirate mit aussi toute sa force pour donner un coup de poing surpuissant, même suffisament pour briser les illusions, ce qui se produisit. Ayant trop dépassé d'énergie et reçu le choc du poing divin, Wallace tomba à genoux et sombra dans un coma mortel.

Alors que le pirate savourait sa victoire écrasante, Harold et Lawrence dégaignèrent leurs armes après s'être observés avec minutie. L'allié d'Edward lança une invitation au combat à l'autre.

-À toi de te faire rétamer! BERSEKER

Stronghold fonça vers son adversaire pour lui asséner des coups d'épée répétés à une cadence impressionante. À cela, son ennemi lui répondit.

-Je protégerai Oliver jusqu'à ma mort! COMBO DU X

Il placa ses katanas de sorte qu'ils forment un X pour bloquer et parer les coups d'épée furieux de son opposant qui s'arrêta après une cinquantaine de coups. Carter en profita afin de donner un dur coup à l'ancien mercenaire.

-EX FINALE

Les deux sabres frappèrent en diagonale croisée en direction du torse du colosse, mais ce dernier contre-attaqua.

-PRISE DE THOR

Il lui envoya, comme un coup de marteau, une attaque verticale avec son épée suffisament puissante pour trancher le corps du chasseur de primes en deux. Lawrence recula pour éviter l'arme qui s'enfonça dans le sol, et décida de passer à une nouvelle attaque.

-BOND MORTEL

Le membre des Scorpions sauta avant de tenter de transpercer les poumons du bandit qui vit que son adversaire voulait faire.

-BROYAGE GÉANT

Ce dernier attrapa l'autre en saisissant sa tête à l'aide de sa main libre afin de la broyer. Lawrence hurla de douleur, et son ennemi le jeta dans les airs pour donner le coup de grâce.

-PRISE D'ODIN

Avec son sabre, qu'il avait décoincé, Harold essaya de lui asséner un coup précis pour le décapiter, mais Carter l'esquiva habilement.

-SPIRONAMA

Il se tournoya lui-même, formant alors des lames d'airs qui absorbèrent les effets du coup. Là, le chasseur des primes eut une bonne idée et essaya de la réaliser.

-PROPULUSION

Celui-ci tomba sur une roche, mais réussit à atterir sur ses pieds avant de bondir à nouveau à une vitesse incroyable afin de réserver le coup mortel à son opposant.

-LANCE DU SAMOURAI

Droit comme une barre de fer, Lawrence placa son sabre de sorte qu'il poignarde le coeur de l'ancien mercenaire, mais le pirate riposta en mettant un point final au combat.

-BROCHETTE BARBARE

De toutes ses forces, Stronghold transperca le corps de son ennemi du crâne aux parties génitales. Cette attaque fut fatale pour Lawrence Carter qui décéda, laissant le vainqueur pointer Turner du doigt.

-Nous sommes trop puissants pour toi. Rends-toi.

Terrorisé par la scène macabre qui se déroulait devant lui, Oliver recula d'un pas.

-C'est un cauchemar!

Edward s'approcha de lui pour le défier, mais il n'eut pas le temps de combattre puisqu'il entendit un coup de feu qui tua le chasseur de primes sur le champ. En effet, Rachel avait logé une balle dans le front de ce dernier pour mettre fin aux hostilités. Les Dragons du soleil décidèrent de quitter le lieu à tout jamais pour rejoindre une île grâce au bateau des Scorpions.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 7 Aoû 2011 14:49 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Coucou, je suis fier de vous présenter le chapitre 14, le plus long de la fic jusqu'à présent.

Avec ses amis, Edward Newgate naviguait sur le bateau des Scorpions, qu’il avait choisi de renommer l’antre du soleil sous l’accord des autres. L’antre du soleil ressemblait à un grand navire luxueux en bois de cerisier qui s’avançait au gré des vents grâce à trois voiles blancs. Il y avait tout dans le bateau : toilettes, chambres, salle à manger privée, etc. La proue représentait un dragon effrayant ayant un long cou. Peu de temps après l’embarquement, Jared tomba sur le trésor de l’équipage qui abritait une belle fortune équivalant environ 500 millions de berrys ainsi que cinq fruits de démons à leur grande surprise. En effet, Oliver avait accumulé tout cet argent en capturant des centaines de pirates à une petite prime et en attaquant d’autres caravelles appartenant aux chasseurs de primes. Après plusieurs minutes de réflexion, Newgate décida de céder les fruits de démon à ses coéquipiers pour leur remercier de lui avoir aidé. Jared mangea le fruit qui permettait à son propriétaire de faire pousser des os dans son corps ou à l’extérieur, augmentant énormément sa force. Rachel put créer des fils pour paralyser l’adversaire. Scarlett eut la capacité de laver le cerveau des autres (une personne à la fois) pour obtenir des alliés.
Issac obtint le pouvoir de la vitesse du son, lui permettant de se déplacer à cette vitesse. Harold devint un guerrier apte à modifier son arme pour lui aider à s’adapter pour différentes facettes de combat.

Après quelques jours de navigation, les Dragons du soleil firent escale sur l’île Vénéta, un petit lieu où de riches gens vivent dans leurs villas perchées sur une montagne haute de cinq mille mètres ou à côté de la mer. Sur le côté sud, un port appartenait au village Fransio, un poste du commerce de North Blue. Vers la montagne, des paysans vaquaient à leurs tâches pour cultiver des produits avant de les vendre à Fransio. Massivement boisée et légèrement peuplée, l’île abritait un mystère inexplicable et surnaturel qui a coûté la vie à plusieurs hommes au fil des années.

Une fois arrivés à Vénéta, sur le port de Fransio, les pirates décidèrent de se séparer en plusieurs groupes. Le frère de Christopher alla avec Harold acheter de l’eau dans le puits. Jared et Issac achetèrent de la nourriture, et les femmes se procurèrent des produits médicinaux. Toutefois, leur tenue attira le regard des habitants, et ils voulurent avant tout porter de nouveaux vêtements. Après le bain public, plusieurs séances d’essayage et achats, ceux-ci se rejoignit à côté de l’antre du soleil. Edward arborait un jean délavé, une chemise blanche, une paire de lunettes de soleil et un foulard. À côté de lui, Macleod s’était acheté des cigares et portait un jeans de la même couleur avec un t-shirt noir moulant. Stronghold choisit seulement un pantalon cargo, et Abel prit une tenue de karaté noire comme il le portait jadis. Du côté des filles, elles terminèrent plus tard et leur habit séduisit les hommes. Goldsmith arborait un corset serré rouge qui laissait aux autres entrevoir ses mamelons et contempler ses belles formes rondes. Après le morceau qui se terminait au bas de la cage thoracique, son sexe était couvert par un microstring. Berenson opta pour le costume de son pays lors des cérémonies religieuses : un mince pagne opaque qui descendait au sol. Aussi, elle ajouta deux cache-mamelons noirs et des armures au niveau des bras et des jambes. À ces tenues coquines, le pirate pervers ne put que pleurer d’émotion.

-C’est le plus beau jour de ma vie. Enfin deux filles à moi seul!

Goldsmith cligna de l’oeil au capitaine.

-Disons que nous voulions plaire à Ed.

Jared se fâcha immédiatement et se tourna vers son ami.

-Espèce de polygame macho hypocrite! Je ne te pensais pas comme ça.

Newgate haussa le ton.

-Je n’ai jamais digéré la mort de ma première amante, et mêle-toi de tes affaires.

La femme la moins vêtue s’approcha de Jared en frottant ses nichons sur son torse.

-Si tu veux, mon mignon, nous pouvons nous partager la chambre pour nous quatre.

Resté à l’écart de cette conversation, l’expert en arts martiaux décida de blaguer.

-On devrait installer des murs antisons parce que ça ferait du bruit.

Scarlett laissa son compagnon et parla aux autres hommes.

-Finalement, nous devrions être six au lit.

Peu de temps après, ils achevèrent la discussion et firent ce qu’ils devaient.

Du côté du futur Barbe Blanche et l’ancien mercenaire, ils apprirent que le puits était situé à la campagne à côté de la plus grande ferme de l’île qui cultivait tous les fruits et légumes possibles. Lorsqu’ils arrivèrent en campagne, ceux-ci remplirent tous les seaux et retournèrent au port, mais Edward voulut encore un peu explorer les lieux et y respirer le bon air lorsqu’il croisa accidentellement un vieil homme septuagénaire qui se vêtait d’une toge vert pâle où une ceinture était attachée à sa taille. Un chapeau de paille protégeait son visage usé et parsemé de balafres. À l’aide de sa canne, il s’approcha des pirates en leur interrogeant.

-Bien le bonjour jeunes hommes, êtes-vous des visiteurs?

Le fils de Joseph répondit.

-Bonjour, je suis Edward Newgate et nous faisons escale ici pour un petit temps.

Le vieux lui offrit sa main pour serrer celle du visiteur, et il se présenta.

-Giuseppe, enchanté de te rencontrer. Je suis un agriculteur qui se spécialise dans les fruits. Au fait, vous semblez vous diriger vers la montagne, et en tant qu’habitant, j’ai le devoir de vous conseiller de faire demi-tour puisque c’est dangereux là-bas.

Surpris, Harold voulut des explications.

-Comment? Pourquoi y aurait-il un danger au pied de la montagne?

Voyant que les hommes voulaient en savoir davantage, Giuseppe leur expliqua la situation.

-Il y aurait une grotte sur le pied de la montagne qui mènerait très loin dans les entrailles de la Terre, et de bizarres créatures de sexe masculin et féminin y résideraient. Selon la légende, nous les appelons incubes et succubes, et ils sont actifs durant la nuit. Pendant cette période, plusieurs d’entre eux sortent de la grotte pour rencontrer les humains, hommes ou femmes, dans leur domicile en train de dormir. Ils aiment beaucoup le sexe. Donc, ils se transforment en belles personnes normales et séduisent les victimes avant de les tuer. Ce n’est pas tout le monde qui meurt après être attaqué par ces démons, mais les survivants vivent avec des séquelles physiques et psychologiques. Même moi, quand j’avais 22 ans, une succube m’a blessé au visage. De plus, la population de Vénétia est en déclin depuis quelque temps avec les morts qui se succèdent en plus des morts naturelles. Certains guerriers ont essayé de mettre fin au problème en allant dans cette grotte, mais aucun n’est revenu.

Suite à ces mises en garde, Edward fit une promesse au septuagénaire.

-Giuseppe, je suis un puissant pirate et sensible aux causes des autres. Alors, je suis prêt à affronter ces créatures, dussé-je laisser ma vie, pour la paix en ces lieux.

Ému par ces paroles, le vieillard baissa la tête en versant quelques larmes.

-Tu es bon, Edward Newgate, mais ces démons sont très puissants. Libre à toi et heureux de t’avoir connu.

Ils prirent congé de ce dernier et retournèrent au navire en gardant le secret de cette légende aux autres parce qu’ils savaient que si ceux-ci apprenaient, ils diraient non à cause du risque. Newgate leur dit qu’ils pouvaient aller manger au restaurant et fréquenter des bars alors que lui-même et Stronghold iraient enquêter sur ce mystère dans la soirée.

Une fois arrivé à quelques mètres de la grotte, l’ancien membre des Fils de la liberté expliqua à son confrère ce qu’il allait faire.

-Mon vieux, je ne veux pas que tu risques ta vie pour cette affaire, mais je veux que tu restes ici pour m’attendre. Si jamais je meurs, je te lègue mon titre de capitaine puisque tu es le plus fort de mes sbires.

En rassemblant son courage, le petit-fils de Basil prit une lampe à huile et entra dans ce lieu damné. Après quelques minutes de marche dans un environnement hostile et rocheux où seul de chauve-souris y vivaient, il descendit une longue pente qui l’entraîna très loin dans les profondeurs où la température augmentait peu à peu. Cette chaleur devenait si étouffante que Ed sentait son corps faiblir et ses poumons moins bien respirer, mais il ne lâcha pas prise et aboutit dans une grosse pièce où le sol rouge était fragmenté et des filets de magma remplissaient ces anomalies topographiques. Les murs de roches ressemblaient à des écorces rugueuses d’un vieil arbre et la voûte, soutenue par des colonnes naturelles, était de forme ovale. Tenant solidement son sabre et ayant l’oeil vif, il marcha lentement sur le sol pour traverser jusqu’à la prochaine issue cinq cents mètres plus loin. Soudainement, une voix se fit entendre en écho.

-Qui est là!

Une seconde plus tard, une succube, qui était cachée derrière une colonne, fit son apparition. Des longues ailes noires étaient fixées sur le dos de son corps rouge qui était entièrement nu. Malgré sa beauté, ses cheveux noirs, son visage pointu, ses petites cornes et ses yeux blancs effrayaient le pirate. Son corps mince offrait de courbes assez généreuses avec de petits mamelons. Entre ses jambes gracieuses, son sexe était dévoilé avec un pubis mince et velu. Peu de temps plus tard, un incube, qui avait plutôt le physique d’un homme musclé avec des cheveux noirs courts surgit à côté de la succube. La créature masculine prit la parole tout en s’adressant à son amie.

-Istar, tu n’as pas besoin de parler de cela. Nous savons bien que c’est un guerrier envoyé pour nous exterminer.

L’homme, qui s’appelait Enkis, sortit une sorte de lance avec des pics acérés avant de voler en direction d’Edward à une vitesse surhumaine.

-ARCANE 1 DU DÉMON

Il mit toutes ses forces pour essayer de transpercer le coeur du pirate grâce à son arme, mais Newgate riposta facilement.

-OEIL DU DRAGON

Celui-ci concentra son énergie et son haki pour ralentir sa vision dans le but de suivre les mouvements d’Enkis. Lorsqu’il eut visé sa cible avec ses yeux, il passa à l’action.

-MÉTÉORITE DRACONIENNE

Avec une force phénoménale, il abattit son sabre en direction du cou de son adversaire qui fut tranché net sous les yeux d’Istar. Terrorisée, elle paniqua.

-Enkis! Il est surhumain ou quoi pour voir ses mouvements!

Le fils de Joseph se calma avant de pointer la femme de son épée.

-Je suis venu ici pour faire arrêter vos actes sur les habitants et habitantes de Vénétia que vous tuez depuis trop longtemps.

La succube ne l’écouta pas et sonna l’alarme au grand dam du bandit, mais il ne se laissa pas décourager et invita celle-ci à combattre.

-Je vois. Montre ton potentiel, ma belle!

Furieuse, Istar s’exécuta en s’envolant dans les airs pour commencer un combo.

-ARCANE 8 DU DÉMON

Elle trancha des roches qui étaient situées sous le dôme pour les faire tomber sur son ennemi qui se retrouva ralenti et dans le trouble.

-DÉFENSE DU DRAGON 3

Edward mit toute sa rapidité pour trancher les roches afin d’éviter les chocs, ce qui réussit, mais Istar se dirigea maintenant vers lui.

-ARCANE 6 DU DÉMON

La bête envoya des lames d’air qui s’abattèrent en direction du pirate qui redoubla de prudence.

-DÉFENSE DU DRAGON 5

Il plaça son sabre de sorte qu’il fit dévier les lames d’airs dans toutes les directions. Quand la beauté eut terminé d’attaquer, elle se retrouva à un mètre de lui afin de porter un coup très puissant.

-ARCANE 5 DU DÉMON

Celle-ci asséna un coup surpuissant vertical en direction du front de son opposant pour lui fracturer le crâne, mais elle se vit bloquée à nouveau.

-DÉFENSE DU DRAGON 2

Il leva sa lame qui était placée horizontalement, ce qui arrêta le mouvement de la lance, tout en créant une onde d’énergie qui se propagea dans un diamètre dépassant celui de la pièce. Impressionnée par la force de son opposant, Istar resta éberluée et paralysée à cause de la force de la technique. Newgate porta le coup de grâce.

-LANCE DRACONIENNE

Le pirate asséna un coup d’estoc qui toucha le coeur de la succube qui tomba sur le sol pour pousser son dernier souffle tout en crachant du sang. Toutefois, le vainqueur n’eut pas le temps de se reposer puisque les renforts étaient arrivés. Cette horde de créatures de tous sexes se comptait à 5000 individus sous les ordres du roi incube Lichas. Une succube s’avança pour lui envoyer son dernier avertissement.

-RENDS-TOI, HUMAIN! SINON, TU CONNAÎTRAS UNE MORT ATROCE!

Évidemment, Edward refusa de se plier à l’autorité, et il décida de sortir le grand jeu pour éliminer l’ennemi au complet.

-Je vais vous montrer qui est Edward Newgate!

La force de son exclamation fit naître en lui le haki qui s’abattit sur les bêtes qui furent sonnées, mais elles restèrent affaiblies et conscientes. Un peu plus loin, Lichas envoya un ordre à son armée tout en pointant le bandit du doigt.

-À l’attaque!

Les démons, en courant ou en volant, foncèrent en direction du capitaine avec leurs nombreuses armes. Le futur Barbe Blanche lança sa première attaque.

-LAME DU TUEUR DES DRAGONS

Il concentra toute son énergie dans son bras qui tenait le sabre avant de donner un coup de sabre horizontal dans le vide, créant alors une lame d’air gigantesque qui blessa plusieurs soldats. Cependant, ce dernier avait oublié les créatures qui volaient et qui s’étaient rapprochées de lui. Donc, Edward enchaîna son combo.

-MOULINET DU DRAGON

Il fit tournoyer son sabre à maintes reprises et à différents angles afin de former des lames d’air en spirale qui s’échouèrent sur des cibles maintenant inoffensives qui tombèrent en grand nombre. Voyant les incubes et les succubes paniquer devant l’échec de leurs amis, Newgate décida d’effectuer quelque chose d’extrêmement risqué.

-DRAGON BERSERKER

Le pirate s’avança à un certain point pour être vraiment face à face des adversaires pour commencer à donner des coups de sabre surpuissants en direction de ceux-ci. De plus, il s’était d’abord calmé avant de libérer sa colère tout en se focalisant sur lui-même. Contre à ces coups-là, les premiers soldats ne purent rien faire. Un peu plus situé au coeur de la masse d’individus, il se mit à frapper dans toutes les directions avec une rapidité d’éclair. Impuissants, les soldats furent peu à peu éliminés par toutes les morts possibles comme la tête tranchée, le cerveau transpercé, le foie blessé, etc. Malgré sa puissance, ils réussissaient au moins à blesser légèrement le hors de la-loi à chaque coup, mais il ne lâcha jamais. Cette bataille sanglante dura environ une trentaine de minutes durant laquelle seulement 125, excepté le roi, incubes et succubes restèrent encore en vie. Fatigué par cette montée d’action, Edward s’arrêta pour mettre un genou au sol afin de se reposer. Il avait subi d’innombrables coups qui écorchèrent sa peau et certains avaient réussi à transpercer légèrement Ed. Quelques secondes plus tard, Lichas, qui ressemblait à un incube normal, mais un peu plus vieux que la moyenne avec ses cheveux blancs, se montra et braqua son regard bouillant à celui de son opposant.

-Je suis le roi Lichas, souverain des incubes et succubes et époux de la reine Lilith. Pourquoi veux-tu t’acharner sur nous?

En se relevant, l’ancien amoureux de Cathleen répondit.

-Je suis venu vous voir afin de faire cesser vos persécutions envers les habitants de Vénétia.

Intéressé par les paroles du jeune adulte, le monarque voulut expliquer les raisons de leurs actes.

-Nos ancêtres vivaient dans certains centres souterrains dans la couche terrestre dans le territoire de Grandline et du Nouveau Monde, mais des guerriers très puissants nous ont exterminés pratiquement jusqu’au dernier, il y a environ cent ans. Les rares survivants se sont unis pour migrer vers des territoires moins dangereux sur des routes souterraines. Nous sommes obligés de nous accoupler davantage pour restaurer la population.

Edward écouta ces explications avec attention et repéra une faille dans l’argumentation de ce dernier.

-Je suis d’accord avec le fait de restaurer la population, mais que vous tuez les humains vous n’aide pas puisqu’ils auront envie de venger leurs morts. Vous êtes très puissants, mais certains humains le sont encore plus.

Déjoué, Lichas recula d’un pas et prépara son contre-argument ainsi qu’une proposition.

-Nous aimons bien les jolis humains. De plus, c’est eux qui ont déclenché le conflit en nous exterminant un siècle auparavant. Toutefois, j’ai un marché parce que je ne veux pas que nous soyons tous tués de ta main.
Si tu gagnes contre moi, nous partirons et nous arrêterons nos persécutions, mais si tu perds, tu seras tué et rien ne changera.

Le frère de Christopher réfléchit pendant quelques minutes, puis accepta.

-Tout se jouera dans notre duel.

Le roi se tourna vers un de ses succubes pour obtenir son arme qui était beaucoup plus puissante que des lances appartenant à la garde. Elle ressemblait à un long bâton noir où les deux extrémités comportaient chacune une pointe de lance. Il se plaça en position d’attaque ainsi que son adversaire alors que les soldats encore vivants s’étaient retirés afin d’observer le combat. Tout avant le premier coup, le mari de Lilith parla à l’homme.

-Preux guerrier, cette heure qui s’écoule actuellement sera ta dernière. ARCANE 11 DU DÉMON

Débordant d’énergie la créature volante frappa le sol à maintes reprises avec son arme, ce qui donna naissance à d’immenses lames d’air qui se dirigèrent en direction du pirate qui riposta.

-ÂME DU TUEUR DU DRAGON

L’esprit reposé et rempli de plénitude afin de faire circuler son haki à travers ses veines, le bandit se sentait à nouveau puissant et dominant avant d’envoyer une lame d’air titanesque rempli de lumière et de haki vers Lichas qui vit son attaque annulée et dut bloquer cette manifestation grandiose d’énergie.

-ARCANE 16 DU DÉMON

Il le fit grâce au revers de la pointe de son arme avec toutes ses forces. À bout d’énergie, le souverain effectua un effort herculéen pour se débarrasser de cet obstacle.

-ARCANE 17 DU DÉMON

Il gonfla ses bras pour obtenir plus de force musculaire, puis parvint à renvoyer la lame à Newgate qui l’évita en décalant à sa gauche. Celle-ci se ficha dans un mur de roches, créant une explosion de lumière et un tremblement de terre. Épuisé et satisfait, Lichas continua son combo en attaquant maintenant son adversaire.

-ARCANE 12 DU DÉMON

Ce dernier poussa un énorme cri qui fit léviter et éclater les roches autour de lui, ce qui fit naître un état de haute tension dans son corps.

-ARCANE 13 DU DÉMON

À une vitesse folle, il fonça en direction d’Edward pour essayer de bombarder sa cage thoracique de coups dévastateurs des deux côtés de sa lance. Le jeune adulte réagit assez rapidement pour riposter.

-DÉFENSE DU DRAGON 4

Celui-ci rassembla sa puissance pour donner des coups de sabre surpuissants en direction de tous les coups que son ennemi tentait lui asséner. Le mari de Lilith poursuivit sa parade.

-ARCANE 2 DU DÉMON

Avec toute sa rapidité, Lichas envoya deux coups qui touchèrent les cuisses du bandit qui tomba à genoux à cause de la douleur, ce qui amena l’autre en profiter de cette erreur.

-ARCANE 4 DU DÉMON

Le monarque essaya de lui infliger un coup horizontal pour lui blesser la tête, mais le fils de Joseph ne broncha pas.

-DÉFENSE DU DRAGON 1

Il plaça son sabre verticalement sur le côté où son opposant allait frapper afin de bloquer l’attaque avant d’avoir le dessus.

-PRISE DU DRAGON

Il se releva en vitesse pour bondir sur la créature dans le but de lui envoyer un coup de lame diagonal, mais il rata sa tentative.

-ARCANE DU DÉMON 8

Il leva son arme afin de blesser le pirate du ventre au cou. Une fois cela fait, celui-ci effectua sa technique ultime alors que le frère de Christopher semblait sonné.

-ARCANE ULTIME DU DÉMON

Il fit tournoyer son arme devant lui, transformant donc sa lance à une sorte de rasoir mortel, puis fonça sur le futur Barbe Blanche qui reçut l’attaque en plein fouet avant de tomber. Quelques secondes plus tard, Lichas regarda son adversaire, dont le sang jaillissait de ses plaies, mais l’homme reprit connaissance pour se lever à la grande surprise du roi.

-Tu es encore vivant après avoir subi cette attaque! INCROYABLE! Maintenant, je vais t’achever. ARCANE 15 DU DÉMON

La bête volante concentra son énergie qui était désormais cinq fois plus puissante que normale avant de donner un dernier coup de sabre surpuissant pour faire libérer sa colère. Pendant qu’il préparait son attaque, Edward en prépara une aussi.

-Tu es supérieur ce qui concerne la rapidité, mais je suis plus fort que toi. COUP DES SEPT DRAGONS MYTHIQUES

En puisant le fluide qui reposait au fond de son âme, Newgate arriva dans un état mental qui lui permit de rendre sa force sept fois plus grande qu’avant. En même temps, son ennemi pouvait apercevoir une illusion composée de sept dragons. Il donna enfin le coup. Le choc fut terrible, mais le pirate était largement plus fort avec son haki et son sabre toucha le corps entier de Lichas qui s’effondra avant de décéder. Même s’il gagna le combat, Newgate eut certaines répercussions : le choc titanesque avait brisé son sabre et ses blessures refirent surface. Il s’effondra de fatigue et regarda les démons survivants qui ramassèrent le cadavre de leur roi. Un des incubes cracha un juron.

-Quel barbare, celui-ci! Il est vainqueur, mais il n’a plus d’énergie.

Une succube lui répondit.

-J’ai une idée! Amenons-le devant la reine qui décidera son sort.

Les autres acquièrent immédiatement et prirent le pirate qui avait perdu connaissance avant de se diriger vers le trône de la souveraine. Ils traversèrent les habitations souterraines qui ressemblaient un désordre chaotique de grottes accessibles en volant. Un peu plus loin, dans une immense grotte où un long escalier, marqué par des bornes qui étaient des portes en roche, menait à une plate-forme où reposaient les deux sièges royaux. Toutefois, Lilith n’était pas disponible en ce moment et une de ses conseillères fixa l’audience dans cinq heures, laissant alors le temps au fils de Joseph de reprendre connaissance.

Lorsqu’il se réveilla, Newgate se rendit compte qu’il se trouvait dans un cachot, mais il se concentrait davantage sur lui-même parce qu’il souffrait comme un martyr à cause de ses balafres et qu’on avait retiré ses vêtements pour mettre des chaînes au cou. Presque immédiatement après, une succube vint le chercher afin de l’amener devant le trône.

-La reine Lilith désire te voir.

Une fois sur la fameuse plate-forme, il put faire connaissance avec cette dernière, accompagnée de ses courtisanes. Succube plus âgée que la moyenne, cette créature nue affichait une férocité encore plus grande que son défunt mari. Ses cheveux blancs partiellement couverts par un crâne ornemental, son corps un peu gras, son énorme poitrine qui pendait en bas et ses longs ongles minces lui donnaient un air de sorcière qui se faisait surtout remarquer par son sexe bombé et imposant décoré par de gros anneaux sur ses grandes lèvres. Elle se leva pour s’approcher de l’homme avant de prendre la parole avec un ton envoûtant.

-Étranger, pourquoi as-tu tué mes soldats et Lichas au combat?

Le prisonnier gémit de douleur à cause de ses plaies, puis répondit.

-Je veux faire arrêter vos persécutions envers les humains et j’avais conclu un marché avec le roi. Si je le battais, vous feriez ce que j’aimerais.

Lilith réfléchit pendant un moment en compagnie de ses conseillères avant de parler.

-Je respecterai la volonté de mon époux, mais les succubes, pour peupler notre race, n’ont pas de choix de s’accoupler avec des incubes, très peu nombreux, et des humains. Tu es redoutable et courageux de nous affronter. J’ai décidé que nous restons ici, mais que nous laisserons les habitants de Vénétia tranquilles. Toutefois, je veux que tu acceptes une dernière chose.

Elle fit une pause, laissant donc à Edward le temps de formuler quelques paroles.

-J’accepte, mais je voudrais que vous me conduisez à la sortie de votre repaire.

La reine hocha la tête, regarda ses courtisanes avant de fixer un regard malicieux sur celui du pirate.

-Pas de problème. Voilà ce que je veux en échange! Que tu nous aides à reconstituer notre population.

Comme des tigresses, les succubes s’approchèrent doucement de Newgate qui sut qu’il allait procurer du plaisir infini à celles-ci.

Quelques heures plus tard, après avoir envoyé ces maniaques du sexe, au nombre de huit, au septième ciel, le frère de Christopher perdit à nouveau connaissance en raison de sa faiblesse avant d’être escorté par une succube. À l’extérieur, il était le matin et Harold attendait toujours avec une immense inquiétude jusqu’au moment qu’il vit son ami sortir avec la créature. Consterné par la vue des blessures de son capitaine, le gaillard dégaina son épée et réclama des explications.

-Succube, pourquoi es-tu ici et Edward est-il encore vivant?

Elle répondit.

-Il est en vie, mais inconscient. Il a battu notre armée et notre roi. Notre reine a décidé de le relâcher et de le faire conduire dehors parce qu’elle devait respecter la volonté du roi qui voulait que si le pirate gagne, les persécutions arrêtent. Dès aujourd’hui, nous vivrons seuls et nous laisserons les humains en paix. Adieu.

Elle s’enfonça dans les profondeurs. Soulagé, Stronghold prit son compère dans ses bras afin de l’emmener sur le navire où tous les membres apprirent son exploit et Issac, à l’aide des meilleurs médecins de Vénétia, le plaça en soins intensifs. Peu de temps après, la bonne nouvelle se répandit à travers l’île et les Vénétiens décidèrent d’organiser une fête grandiose pour souligner l’avènement d’une ère de paix. Les enfants, avec Harold qui les aimait bien, s’amusèrent follement, les hommes burent ensemble, les femmes placotèrent en riant et les vieillards se joignirent aussi. Tout avant les festivités, le maire de Fransio, Francesco inaugura un mausolée en mémoire des personnes assassinées par les démons et les démones.

Une semaine plus tard, Edward sortit de son coma et trouva Issac qui le félicita chaleureusement.

-Ah! Tu t’es réveillé après une semaine d’inconscience. Tous les habitants fêtent et te considèrent comme un héros. Le maire de Fransio t’a réservé une audience.

Peu de temps après, Abel avertit Francesco que son capitaine avait repris connaissance. L’heure de la rencontre fut fixée en début de soirée, donc dans environ six heures puisqu’il était environ midi.

Le pirate se lava, se rasa et s’habilla avec des vêtements, pareils à ceux qu’il portait avant de combattre contre les incubes et les succubes, que Issac lui avait apportés. Il prit une collation avant de partir à l’endroit de l’audience qui se situait devant la nouvelle mausolée. Il eut une belle surprise d’apercevoir tous les Vénétiens et les membres des Dragons du soleil, qui s’étaient massés de sorte qu’ils forment une sorte de couloir vide pour Newgate, l’acclamer chaleureusement. Le maire, un bel homme dans la cinquantaine, qui se tenait à l’autre côté près d’un kiosque, se leva de sa chaise pour l’accueillir avec une poignée solide de mains et une accolade. Après l’avoir salué, Francesco entama un discours.

-Edward, tu as réussi un exploit que personne n’avait effectué auparavant : battre ceux et celles qui nous exterminaient peu à peu et qui se nomment les incubes et les succubes. Bien de puissants guerriers de North Blue tel Sigismond dit le Léviathan, Lothaire dit le pieu, Augustus dit le stratège, Thorvald dit le marteau et Carloman dit le cavalier de la lumière se sont aventurés dans leur antre et tous sont morts. Comment te remercier? Tes exploits seront chantés jusqu’à la fin des temps et nous, les habitants de Vénétia, sommes désormais tes fidèles alliés. Au fait, ton épée est brisée et nous voulons t’offrir un bâton à une lame sur le haut qui a appartenu à Lorenzo di Mirandella, un des plus grands pirates ayant vécu sur notre planète et qui est né ici, il y a quatre cents ans. À 22 ans, Lorenzo blessa grièvement Odz qui mourut sous plusieurs mètres de glace dans le Grand Nord. À 25 ans, il anéantit la base du commodore Momohad qui régnait en dictateur absolu. À 28 ans, il entra dans la mer de Grand Line où il affronta les créatures marines. À 30 ans, il participe à la grande bataille du col de Ronce où lui et ses hommes gagnent contre les officiers de la Marine. À 33 ans, il tue l’amiral Sayin lors d’un duel. À 34 ans, il entre dans le Nouveau Monde. À 38 ans, il se couronne empereur absolu après avoir défait successivement les quatre empereurs Hadrian, Genis, Alexander et Iarosav. À 50 ans, après plusieurs batailles dont celles du désert de Khafzaro et de l’invasion du Huango, il est défait par le vice-amiral Yaune qui devient un des plus fameux amiraux de tous les temps. À 54 ans, il s’évade de la plus grande prison au Nouveau Monde avec ses anciens coéquipiers qui mettent leurs forces pour dévaster ce lieu. À 55 ans, il retourne à Vénétia et s’y retire dans une demeure isolée où il s’éteignit à 69 ans. Avant de mourir, puisqu’il n’avait guère d’enfants, il donna son arme à son ami d’enfance Albus qui le conserva jusqu’à son décès à 76 ans. Vu l’ampleur de ton exploit, seras-tu digne de combattre avec l’arme du regretté Lorenzo di Mirandella, qui fut un empereur primé à 820 millions de berrys? Selon nous, tu as un bon avenir devant toi et nous te confions l’arme.

Francesco, avec un air cérémonieux, prit un emballage de soie et l’ouvrit devant son invité, montrant cette lame redoutable, qui avait la taille d’un homme, avec laquelle Newgate allait combattre toute sa vie. Très ému de l’hommage, le futur Barbe Blanche remercia le maire sous les applaudissements enragés des villageois, et tout de suite après, ils allèrent à un festin où ils mangèrent, buvèrent, rirent et s’amusèrent toute la nuit. Le lendemain matin, les Dragons du Soleil se regroupèrent, firent leurs adieux aux Vénétiens et reprirent la mer.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 14 Aoû 2011 23:25 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Voilà le quinzième chapitre.

Quatre ans se sont écoulés depuis le combat épique d'Edward Newgate contre les incubes et les succubes. Les membres des Dragons du soleil, qui étaient restés les mêmes, devenaient de plus en plus puissants en s'entraînant sur leurs techniques. De plus, les primes avaient augmenté : Issac pour 30 millions; Harold pour 40 millions; Rachel pour 45 millions; Scarlett pour 35 millions; Jared pour 50 millions; Edward pour 60 millions. La faible augmentation résidait dans le fait qu'ils s'occupèrent plutôt de leur entraînement et d'éviter de se mêler dans des affaires qui implique aussi le gouvernement. L'antre du soleil s'était bientôt rendu à Renverse Mountain où les pirates pourront atteindre Grand Line.

Un jour, le ciel immaculé avait laissé sa place à de gros nuages noirs provenant d'une tempête tropicale à un degré très élevé qui dura quelques jours. Le vent souffla jusqu'à 300 km/h; la pluie se déchaîna et mouilla les pirates au complet comme des lavettes; des orages spectaculaires déchirèrent le ciel et émettèrent un vacarme insupportable; des flocons de grêle aussi gros que des balles de golf se cognèrent sur les corps des pauvres bandits; les vagues, hautes de plusieurs mètres, mirent le bateau en danger; et pour couronner le tout, les voiles étaient déchirés. Par conséquent, ils dormirent très peu en deux jours et effectuèrent un effort titanesque pour tenir bon jusqu'à la fin du typhon.

Le lendemain matin, le ciel était nuageux et une fine pluie effleurait Jared, qui venait de se réveiller après sept heures dans un sommeil très profond. Lorsque ses sens furent un peu plus aiguisés une fois la fatigue passée, Macleod aperçut une île brumeuse aux formes plates à l'horizon. Surpris par sa découverte, le pirate pervers réveilla les autres pour leur en faire part. Le futur Barbe Blanche décida de débarquer sur cette île pour un minimum de quatre jours afin se reposer et de faire réparer son navire qui avait subi quelques bris lors de la tempête.

Une fois son bateau amarré au port, Edward observa les pancartes qui donnaient plusieurs informations sur l'île. Ce territoire, nommé l'île de Bratogna et peuplé de 1600 âmes, ressemblait à une région où des collines verdoyantes traçaient la géographie. Très peu boisée, Bratogna abritait de gens très pauvres qui vivent uniquement par l'agriculture et la pêche, et leur chef, un homme bon et juste, s'appelait Mike Macmannon, un ancien révolutionnaire octogénaire sans histoire qui avait servi jadis sous les ordres du Cipher Pol avant de se révolter. En effet, Bratogna a été autrefois prospère sur le domaine du commerce, il y a 250 années, mais des guerres civiles et des invasions ont eu raison de sa richesse. Pendant et suite à ces troubles, les habitants qui étaient attachés à leur patrie refusèrent de vivre à l'étranger et leurs descendants peinent à se relever et se reconstituer sa puissance d'antan. Depuis quelques décennies, des pirates ont commencé à fréquenter davantage cet endroit. Ayant appris cela, la Marine envoya ses officiers et des chasseurs de primes pour inspecter l'île de temps en temps et arrêter quelques criminels si la chance leur sourit. Soumises au gouvernement, les autorités de Bratogna, composées de vieillards et de Macmannon, devaient leur payer un lourd tribut à une fréquence mensuelle. Au fait, l'île est réputée pour la quantité de précipitations et la quantité de brume qui limite le champ de vision à une dizaine de mètres.

Lorsque les pirates mirent le pied sur la terre ferme, un jeune marin, nommé Steven, les accueilla avec un ton monotone.

-Bonjour étrangers et étrangères, que voulez-vous faire dans notre patrie?

Étant donné que son capitaine, qui était la personne ayant le moins bien dormi lors du passage de l'ouragan, semblait trop exténué, Goldsmith répondit à sa place.

-Nous venons d'affronter une tempête tropicale. Alors, nous voulons nous reposer et faire réparer notre navire.

Steven reçut ces paroles avec une assurance positive, et leur invita à le suivre.

-Pas de problème. Vous avez sûrement soif et faim. Je vais vous amener à l'unique bar de l'île.

Ils foncèrent donc en direction de l'établissement en murs de pierre grossier où on leur servit un délicieux repas constitué de l'espadon, de pommes de terre, de carottes et du pain. Ils le terminèrent avec de la cervoise fraîche du jour, et les pirates firent connaissance avec certaines personnes comme la barmaid, Steven, un vieillard qui faisait partie de l'autorité de l'île et un pêcheur réputé par ses grosses prises et ses médailles lors de ses compétitions de pêche. À la fin, Newgate accepta de payer plusieurs chambres pour plusieurs jours dans une auberge située jusqu'à côté du bar à un prix fort raisonnable parce que les charpentiers mettraient environ une semaine à remettre le bateau en état de naviguer. Après avoir rempli les papiers confirmant le séjour et y être restés une nuit pour dormir, les Dragons du soleil décidèrent de se promener à travers les plaines de Bratogna.

Après avoir marché durant une heure, les bandits, qui se trouvaient en pleine campagne et sur un chemin situé à gauche du plus haut point de l'île, repérèrent un cadavre d'un paysan dans la quarantaine qui maculait la belle route de pierre de rouge. Alarmé, Abel utilisa ses réflexes de médecin : l'arrêt du saignement, la vérification du pouls, de la respiration et le massage cardiaque, mais ses efforts furent vains. Ce dernier déclara d'un ton attristé :

-Désolé les amis, il est déjà décédé.

Sous le choc, Berenson répondit à son compagnon.

-Ce n'est pas banal. Il y a sûrement des meurtriers en cet endroit.

Soudainement, une voix grave cachée à l'autre côté du sommet se fit entendre.

-Il nous avait bloqué le chemin!

En colère, les pirates sortirent leurs armes et se tournèrent pour vérifier qui c'était. En riant, la même voix continua à parler.

-Je vous vois. Nous avons une belle chance, vous formez un des équipages les plus recherchés. Imaginez le montant d'argent que nous recevrons!

Immédiatement après, un groupe de 500 shinobis, tous habillés de noir et qui avaient leur face couverte par une sorte de cagoule avec des lunettes bizarres de couleur pourpre, sautèrent pour atterrir sur l'infrastructure. Surpris par cette embuscade, les Dragons du soleil dégainèrent leurs armes en même temps que l'ennemi qui utilisait des pistolets et des katanas à une grandeur moyenne. La majorité des nijjias s'occupèrent d'Edward. Deux d'entre eux attaquèrent en même temps.

-CORNES DU SHINOBI

Les deux hommes masqués donnèrent chacun un coup de lame vertical en direction de leur adversaire qui riposta avec sa nouvelle arme.

-VENT DU DIABLE

En mettant toutes ses forces, Newgate frappa en direction des katanas pour essayer de faire sonner leurs possédeurs, mais il rata son coup puisque ceux-ci utilisèrent les fruits de leur dur entraînement spécialisé.

-DOTON

En réagissant très rapidement aux mouvements du futur Barbe Blanche, ils se cachèrent sous la terre et y sortirent à l'arrière du gaillard qui fut étonné. De plus, un corps de vingt shinobis foncèrent vers le torse du pirate.

-DARDS DU SHINOBI

Ces derniers donnèrent chacun un coup d'estoc en direction de la poitrine et du dos de leur opposant qui contre-attaqua à son tour.

-ANNIHALTION

Newgate tournoya par lui-même en donnant un coup de lame circulaire qui faucha la vie de tous qui avaient osé l'attaquer. Les autres chasseurs de prime ne se découragèrent pas.

-CLONAGE

Une dizaine d'entre eux firent une représentation parfaite d'eux, doublant alors les effectifs. Bientôt, le petit-fils de Basil prépara une technique puissante.

-SERPENT SANGLANT

À partir du sol, son sabre spécial trancha la terre jusqu'à l'avant, ce qui créa une lame d'air qui se dirigea à toute vitesse vers les nijias qui l'évitèrent.

-VITESSE DU MAÎTRE

À une rapidité s'approchant du soru, les inconnus coururent en direction de leur ennemi qui avait beaucoup de difficulté de suivre leur course.

-CROSSES DU SHNOBIS

Chaque ennemi, avec deux katanas de sorte qu'ils forment un X, attaquèrent le pirate qui contre-attaqua.

-CRATÈRE DU TITAN

En poussant un cri incroyable, Newgate abattit son arme avec une force considérable en direction de ses adversaires. Au contact du sol, l'épée fut trembler la terre et projeter les chasseurs de prime très loin. Les clones disparurent et la plupart des shinobis touchés moururent. Les survivants se joignirent à 10 d'entre eux, et sortirent leurs revolvers et leurs grenades explosives.

-FESTIVAL DU SHINOBI

Ces derniers envoyèrent toutes les munitions qu'ils possédaient en direction d'Edward qui les dut affronter.

-RUGISSEMENT MYTHIQUE

Le capitaine concentra tout son haki afin de pousser un terrible kiai avec lequel le fluide empêcha les balles et les bombes toucher le bandit exploser quelques mètres, sauvant alors la vie au fils de Joseph. Décidé comme jamais, le frère de Christopher acheva ses opposants.

-TORTURE SUBITE

Avec une vitesse d'éclair, il traversa les nijias pour leur donner un coup mortel. Ne sentant rien au début, les chasseurs de prime ressentirent des douleurs très intenses avant de décéder.
Ayant achevé tous les shinobis qui s'étaient frottés à lui, il relâcha son attention et observa les alentours. La scène était horrible à regarder : presque tous les corps de l'embuscade gisaient, inertes, par terre et le sang avait arrosé la pierre et la colline. Cependant, cette victoire n'était pas absolue. En effet, certains de ses amis : Harold et Scarlett manquaient à l'appel, et Rachel, assise à côté d'un rocher, agonisait. Inquiets, le capitaine, Jared et Issac vinrent voir la belle Goldsmith qui était en larmes : une balle avait atteint son coeur et elle allait bientôt rejoindre le monde des morts. Les hommes, voyant le sang qui dégoulinait à partir de la poitrine et de la bouche, comprirent que l'heure était grave. La tueuse à gages parla en premier avec un ton très faible.

-Je m'en veux d'avoir échoué! Un shinobi m'a tiré au coeur.

Sous le choc, Jared, qui sanglotait, toucha le front de son amie.

-Ne pars pas Rachel, non!

Sentant sa dernière minute venir, la femme mourante prononça ses dernières paroles.

-Jared, j'ai vu ces personnes au nombre de cinq enlever Harold et Scarlett, et un d'entre eux avait dit qu'il les amenait au château de Minitirth. Quand je monterai au ciel, je veillerai toujours sur vous. J'ai connu de merveilleuses années avec les Dragons du soleil. Bonne chance...

Elle ferma ses yeux et son coeur lâcha. Les pirates la pleurèrent pendant un moment avant de l'enterrer.

L'âme en charpie, le corps restant des Dragons du soleil revint au port pour expliquer l'imprévu. Vu leur détresse, Macmannon décida de se libérer pour entendre leur cause. Ce dernier est un grand homme aux cheveux roux longs plaqués vers l'arrière qui fume la pipe et habillé d'une tenue de fermier. Une fois installés au bar, les trois compagnons récitèrent leur mésaventure à l'ancien révolutionnaire. Inquiet, Mike fixa son regard tour à tour sur celui des pirates avant de répondre.

-Ces shinobis combattent sous les ordres de Raimundo Sayar, le plus dangereux chasseur de prime de North Blue. Plusieurs pirates primés, dont certains à environ 50 millions, se sont fait capturer par ce dernier sans difficulté. Il est reconnu par sa cruauté envers ses adversaires. Depuis quelques années, il s'est allié avec la Marine qui lui paye à chaque capture. Savez-vous pour qui Raimundo travaille?

Il fit une pause, et son visage commença à pâlir et à trembloter, mais il réussit à se contrôler pour continuer.

-Cette personne n'est autre que le vice-amiral des quartiers de North Blue, le terrible Cain dit le justicier barbare. Ses exploits lui ont valu une renommée mondiale et avec son pouvoir, il s'est établi sur l'île Calyspa où il a bâti un immense château, celui de Minitirth où nul adversaire ne sort encore vivant.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 21 Aoû 2011 17:21 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Voici le chapitre 16 :

Une semaine était passée, Edward et ses deux amis Jared et Issac arrivèrent au pied de Calyspa. Après leur conversation avec Macmannon, ils ramassèrent leurs effectifs et mirent les voiles en direction de l'île où les autres pirates étaient maintenant retenus en otage. La traversée se déroula tranquillement sans encombre, mais nos héros eurent beaucoup de difficulté à fermer l'oeil à cause des événements déroulés dernièrement. Ils revoyaient en eux Rachel mourante, et leur inquiétude était à son sommet parce qu'ils ne savaient pas s'ils allaient revoir Harold et Scarlett vivants et en un seul morceau.

Lorsqu'ils entrèrent dans la zone maritime de leur destination, le temps devint maussade avec un ciel aussi noir que du charbon, de la pluie et du tonnerre. De loin, ils purent voir un immense piton rocheux où en haut, à environ 5000 mètres du niveau de la mer, l'imposant château de Minitirth, qui ressemblait à une sorte de château fort médiéval aux murs noirs avec quatre tours pour chaque coin ainsi qu'une élévation au centre où un drapeau avec le logo de la Marine, se dressait devant le vent qui rugissait comme un démon tout droit sorti des enfers. Au pied du piton, quelques demeures en pierre et un port servaient de halte pour les navires de la Marine qui livraient des provisions régulièrement. Pour atteindre l'antre du vice-amiral, un escalier en spirale taillé dans la roche était là avec une sorte de mécanisme semblable à ce qu'on retrouve dans les puits afin d'assurer le port de la nourriture. Jadis, un monastère, fondé par le sage Sylvestre Remus peu de temps après la fin du siècle perdu, s'érigeait sur cet endroit afin de se protéger des attaques répétées des pirates qui venaient de l'ouest de la région de North Blue sous les ordres de Mouskaras le conquérant. Lorsque Cain décida de l'emplacement de sa demeure, il choisit ce lieu religieux où les derniers moines se tenaient à l'écart du monde. Il détruisit le monastère et extermina leurs habitants avant de faire construire Minitirth où pas moins de 20000 esclaves travaillèrent pour son édification avec des conditions de vie très difficiles. Avec la symbolique de la hauteur et de la taille du bâtiment, Cain avait l'impression d'exercer sa domination à travers North Blue. Plongée dans les ténèbres et seulement éclairée par des torches situées à l'abri, Calyspa sera le tableau d'un des affrontements les plus féroces de l'histoire.

Dès à leur arrivée, les Dragons du soleil firent face à un accueil belliqueux : un corps de dix officiers de la Marine s'approcha d'eux afin de les attaquer. Voyant le danger, Jared utilisa son fruit de démon.

-POING DU ROI SQUELETTE

Il fit grossir les os de sa main droite à un tel point que la largeur de celle-ci mesurait environ un mètre. Il frappa en direction des soldats qui furent balayés immédiatement. Après, les trois pirates posèrent leurs pieds sur le quai. Le capitaine prit la parole.

-Une fois arrivés au château, nous devrons nous séparer en deux. Issac libérera les prisonniers. Quant à nous, nous affronterons Cain.

Toutefois, Macleod n'était pas d'accord avec la décision de Newgate. Il protesta.

-Pourquoi dois-je toujours être avec toi?

Le fils de Joseph fusilla son ami des yeux.

-Si jamais il y avait des belles filles là-bas, tu faiblirais. Par conséquent, tu gâcherais notre invasion.

Encore mécontent, l'ancien pirate solitaire haussa le ton.

-Je ne suis pas un enfant! Monsieur Edward Newgate, le tyran!

Furieux, le futur Barbe Blanche pointa son compère du doigt.

-Retire ce que tu as dit! Monsieur Jared Macleod, le bébé pourri gâté!

Là, Jared s'emporta en saisissant le col de la chemise de l'ancien membre des fils de la liberté.

-Veux-tu goûter à mon poing américain?

Cette engueulade, qui avait pris des proportions immenses, amena aux soldats de la Marine à prendre les trois envahisseurs par surprise. Cependant, Abel, qui était resté calme, vit ces derniers courir à toute vitesse. L'expert en arts martiaux les rétama.

-JAMBES SUPERSONIQUES

Issac utilisa sa vitesse supersonique pour s'élancer en direction des officiers qui ne réagirent pas à temps.

-VENTRE

Il donna un coup de pied surpuissant en direction du bedon d'un de ses ennemis qui se retrouva avec des abdominaux déchirés. Un de ses compagnons voulut le venger en envoyant un coup de sabre en direction du pirate qui riposta.

-OREILLE

Il asséna un coup de pied sur l'oreille droite du soldat, et avec le mouvement, le pauvre fut projeté en direction de ses collègues qui s'évanouirent. Un seul soldat, un gaillard qui maniait un fléau, restait sur la côte. Il eut le temps d'abattre son arme, mais son adversaire contre-attaqua.

-PIED DU DÉMON

Abel bloqua le mouvement de la chaîne du fléau en faisant enrouler cette chose par sa cheville droite avant de bondir en direction du colosse pour lui frapper. Le choc fut terrible pour le soldat qui se retrouva derrière les bâtiments en bois, qui furent démolis, et la chaîne se cassa. Nullement éprouvé par ce court combat, l'expert en arts martiaux s'approcha de ses deux amis pour leur sermonner.

-Ce n'est pas le temps de se chicaner. Nous avons deux personnes à sauver!

Les deux autres se calmèrent et refirent la paix. Ils commencèrent à gravir l'escalier qui leur mènerait à Minitirth. Toutefois, ils se virent bloqués par cinq officiers maniant des revolvers et un autre, très grand, se combattait à l'aide d'une hache ressemblant à celle d'un bûcheron. Un des pistoleros tira en direction des trois bandits.

-BRAS SUPERSONIQUES

Alerte, Abel utilisa ses doigts pour attraper la balle, et tout cela à la vitesse du son. Sous les regards incrédules des autres, le pirate passa aux choses sérieuses.

-JAMBES SUPERSONIQUES

Toujours à la même rapidité, il se retrouva à quelques centimètres des cinq tireurs pour les surprendre.

-CHEVILLES

Ce dernier, qui s'était baissé, fit trébucher ses opposants avec un large coup de pied aux chevilles. Macleod acheva son combo.

-DOUBLE MÉGA POING CASSE-TÊTE

Après avoir fait grossir et grandir les os de ses bras, Jared, avec un poing, frappa la tempe droite du soldat situé le plus à droite, et avec l'autre, il atteignit la tempe gauche du matelot placé le plus à gauche. Alors, avec le mouvement, les cinq têtes s'entrechoquèrent et la boîte crânienne de chacun de ceux-ci se cassa. Furieux, le titan donna des coups de hache répétés, mais Edward ne le laissa pas faire.

-RAFALE FURIEUSE

Newgate, grâce à l'arme du regretté Mirandella, donna deux coups surpuissants en forme de X en direction du gros soldat qui tomba dans le vide.

Après ce petit incident, les trois pirates continuèrent de monter les marches tout en tuant quelques officiers, qui étaient chargés de la surveillance, au passage. Cependant, la majorité des adversaires était le corps d'esclaves, mais ces pauvres gens, à la vue de ces bandits, préfèrent se suicider. Quand ils eurent fini l'ascension, ils se retrouvèrent près d'une cour rocailleuse où gisait une partie des ruines de l'ancien monastère de Sylvestre Remus. Le vent soufflait très fort et la puissance du tonnerre était à son apogée. L'intérieur du château pouvait être accessible grâce à l'imposante porte en bois d'Adam. Voyant qu'il n'y avait plus d'obstacle, le pirate pervers invita à ses amis de marcher à l'avant, mais son inattention lui coûta cher : quatre shinobis, qui étaient placés en position de patrouille sur le toit de Minitirh, sautèrent pour atterrir sur le pirate qui se fit très mal. Surpris par cette nouvelle embuscade, Issac et son capitaine se mirent en position d'attaque. Très silencieux, un de ces chasseurs de prime fonça en direction de ceux-ci.

-ÉCLAIR DU SHINOBI

Avec la vitesse du soru et avec un esprit entraîné à ralentir légèrement le temps du côté de la perception de ses adversaires, le nijia donna un coup de katana en vue de trancher les corps en deux.

-JAMBES SUPERSONIQUES

Aussi extrêmement rapide, Abel déjoua le soru en ripostant facilement.

-POIGNET

L'expert en arts martiaux asséna un coup de pied sur les poignets de son opposant qui échappa son sabre. Disposant d'une chance d'or, le fils du Joseph essaya de donner un coup de grâce.

-BROCHETTE TITANESQUE

Avec toutes ses forces, Edward envoya un coup d'estoc en direction du coeur de l'ennemi, mais celui-ci l'évita.

-SUSBISTION

Il utilisa une technique spéciale pour se transformer en une poupée qui reçut l'attaque sans broncher, et le vrai shinobi se trouvait derrière les deux hommes.

-MEGAMULTICLONAGE

Le chasseur de primes créa une centaine de clones qui se dirigèrent tous en direction des deux hors de la loi. Toutefois, le médecin contre-attaqua.

-TORNADE DE PIEDS

Maintenant debout à l'envers à l'aide de ses paumes, Issac écarta ses jambes, puis se tourna lui-même. Les coups de pied projetèrent les clones, qui disparurent sauf la vraie personne. Assuré de ne pas se tromper, le futur Barbe Blanche acheva ce dernier.

-ADIEU DU DÉMON

À une rapidité surnaturelle, Newgate bondit en direction du nijia pour lui donner un coup de sabre qui lui décapita net le cou. Apercevant son capitaine victorieux, Macleod, qui s'était remis de son choc, se leva pour attaquer ses ennemis par surprise.

-POING STRANGULATEUR

En faisant grossir ses os de sa main, le pirate solitaire put étrangler sauvagement deux des shinobis sous les yeux terrifiés de l'autre qui chercha à venger ses compagnons.

-OUVERTURE DES CHAKRAS

En concentrant son énergie à travers ses veines, les muscles du chasseur de primes se gonflèrent considérablement.

-ACCÉLÉRATION

Il fit augmenter sa vitesse qui devint supérieure à celle du soru.

-DOUBLE TRANCHEUR D'ÂME

Non avec un, mais bien deux katanas, le nijia furieux asséna un gigantesque coup vertical en direction du pirate qui riposta avec beaucoup de difficulté.

-MEGA POING JUSTICIER

Il se servit à nouveau de son poing, dont les os ont été évidemment grossis, afin de bloquer l'attaque. Déstabilisé, le shinobi offrait une cible facile à son adversaire.

-MEGA POING CRATÈRE

Jared donna un coup de poing sur la tempe de son opposant qui fut écrasé brutalement au sol avant de mourir. Aussi, la force inouïe de cette technique forma un énorme cratère à l'endroit du choc.

Nos trois héros savouraient à peine de leur victoire alors qu'un autre shinobi fit son apparition, mais ce n'était pas n'importe qui. Arborant la tenue de ses confrères, il portait un masque blanc et rouge de démon. Celui-ci prit la parole.

-Vous êtes plus puissants que je pensais. Vous êtes à la hauteur de votre réputation, mais votre aventure se termine ici, car vous devrez me tuer avant d'entrer dans le château et je suis beaucoup plus fort que mes hommes.

Du côté de Newgate, il tenta de deviner l'identité de l'individu bizarre.

-Es-tu Raimundo Sayar?

Impressionné, Sayar répondit oui.

-Oui, c'est bien moi, mon cher Edward Newgate! Je veux t'affronter et te capturer.

Le frère du Christopher mit un point à la conversation.

-Si tu le veux! Prépare ton testament!

Ces paroles provoquèrent le chasseur de primes qui attaqua le premier.

-DANSE DU SHINOBI

Il se concentra afin de créer une illusion de lui en dansant et en bougeant. Avec ce mirage, sa vraie position ne pouvait être repérée.

-DÉCHAÎNEMENT DU SHINOBI

Immédiatement, Raimundo asséna une multitude de coups de sabre légers en direction de Newgate qui encaissa le coup sans broncher. Croyant savoir où se trouvait son adversaire, l’ancien membre des fils de la liberté tenta une riposte.

-VENT DU DIABLE

Avec son arme, il donna un coup horizontal en direction de l’illusion afin de le repousser, mais ce fut infructueux.

-PIÈGE DOTON

Sayar plongea dans la terre pour se retrouver dessous le pirate avant de tirer les pieds de ce dernier qui fut ainsi pris dans le sol. Par la suite, le shinobi émergea à la grande surprise des autres. Il se montra déçu.

-Je te pensais plus fort que cela. Je pense que c’est à toi de préparer ton testament. RAITO DRAGON

Le chef dévoila une sorte de gant électrique qui pouvait faire électrocuter sévèrement ses ennemis. Il l’utilisa en donnant un coup de paume sur le plexus solaire du pirate. Atteint, il hurla de douleur, mais il réussit à contre-attaquer.

-KIAI MYTHIQUE

Edward libéra tout son haki en poussant un gigantesque cri qui fit projeter son opposant cinq mètres plus loin. Puis, avec toutes ses forces, il se sortit du piège pour essayer d’achever le nijia.

-MÉTÉORE APOCALYPSE

Le fils de Joseph bondit en direction du shinobi afin de frapper le sol avec son épée. Le choc provoquerait une décharge d’énergie semblable à celle d’un écrasement d’une météorite sur la Terre. Apercevant son adversaire qui voulait absolument le tuer, Raimundo se rattrapa.

-GRENADE KATON

En effet, le shinobi cachait de petites bombes pyrogènes dans ses poches. Il en lança une en direction de son ennemi qui fut touché à la poitrine. Aussi, la munition avait repoussé l’attaque. Presque en même temps, les deux hommes se relevèrent. Du côté de Sayar, il savait que sa force physique ne suffirait pas à affronter l’arme du regretté Mirandella.

-OUVERTURE PERMANENTE DES CHAKRAS

Il concentra toute son énergie pour faire augmenter sa masse musculaire, mais, contrairement à ses hommes, d’une façon permanente.

-ÉCLAIR SANGLANT

Avec une rapidité impressionnante, Edward fonça en direction de son opposant pour lui donner un coup diagonal.

-SERPENT DU SHINOBI

Vif comme un serpent prêt à mordre sa proie, le chasseur de primes imita le capitaine ce qui concernait la technique. Les deux lames s’entrechoquèrent brutalement.

-FURIE DÉMONIAQUE

Comme un berserker, Newgate asséna plusieurs coups en direction de toutes les parties du corps de son adversaire. Le complice de Cain les bloqua tous avant d’essayer de mettre un terme à ce combat.

-LIBÉRATION DES CHAKRAS

Tout à l’heure, Sayar avait augmenté sa force, mais il la haussa encore une fois. Cette fois-ci, ce relâchement était tellement puissant qu’il libéra toute sa force en frappant en direction du pirate qui voulut riposter.

-LAME DE LA FORCE

Le capitaine des Dragons du soleil mit aussi toutes ses forces en assénant un coup, et les deux armes se croisèrent à nouveau, mais l’impact fit éloigner les deux combattants qui furent séparés de plusieurs mètres. Malgré toute l’énergie mise sur ce combat, les deux guerriers poursuivirent celui-ci.

-SERPENT SANGLANT

Le frère de Christopher frappa le sol pour faire émerger une lame d’air qui se dirigea en direction de son ennemi qui contre-attaqua.

-DOUBLE LAME KINTON

Il copia le bandit, mais il concentra son énergie et ses techniques spécialisées de shinobis afin d’envoyer deux lames d’air. Celles-ci étaient imprégnées de métal aussi tranchant qu’un rasoir. Puis, il s’occupa de la lame envoyée par le futur Barbe Blanche.

-DOUBLE COUP FUTON

À l’aide de l’énergie du vent et ses deux katanas, Raimundo brisa la lame d’air en plusieurs millions de minuscules particules tranchantes qui se furent renvoyées chez le hors de la loi. Enfin, le chasseur de primes mit le point sur son combo.

-SHINOBI MASAMUNE

Sayar asséna un coup vertical extrêmement rapide en direction du coeur du cadet des Newgate. Le pirate riposta.

-INTERVENTION DÉMONIAQUE

Newgate donna aussi un coup, mais horizontal. La force de l’attaque détruisit toutes les lames d’airs avant de toucher le ventre du nijia. Trop faible pour continuer le duel, le chasseur de primes tomba à genoux avant d’avouer sa défaite.

-J’ai perdu. Fais ce que tu veux.

Victorieux, Edward Newgate s’approcha du perdant pour lui interroger.

-Tu t’es bien battu. J’aimerais savoir où sont emprisonnés Harold et Scarlett.

L’interlocuteur répondit.

-Ils se trouvent dans le cachot du sous-sol de Minitirth.

Exténué et affaibli à cause de la perte de sang, Raimundo Sayar perdit connaissance, laissant ainsi la voie ouverte aux trois pirates. Après un certain moment de réflexion, le capitaine parla à ses compagnons.

-N’oublions pas nos priorités!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 4 Sep 2011 02:32 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Voici le dix-septième chapitre!

Quelques minutes plus tard, Edward Newgate découvrit que la porte principale, dont le poids frôlait cinq tonnes, de Minitirth pouvait être ouverte par un mécanisme qui amenait à la plaque de monter en haut. Jugeant cette entreprise trop risquée, le capitaine décida d'examiner les autres portes au nombre de trois qui s'ouvraient à un angle droit. Chacune de ces issues était gardée par un soldat de la Marine, mais ceux-ci semblaient ivres et avaient le jugement embrouillé. Le frère de Christopher décida de pénétrer par la voie arrière. Donc, ce dernier se confronta à un des gardes qui examinait son corps avec un air non sérieux.

-Hic! Mon gars! Hic! Il y'a! Hic! Une! Hic! Une fête d'enfer!

Issac ne lui prêta pas attention et pour éviter d'autres problèmes, il assomma l'officier ivre avec son poing. Par la suite, il avertit ses compagnons.

-Je vais libérer les prisonniers!

Abel disparut laissant les autres le soin de créer un plan afin de faciliter l'évasion et de battre Cain.

Du côté de l'expert en arts martiaux, il s'engouffra dans un long couloir éclairé par quelques torches avant d'apercevoir un escalier qui menait à un niveau inférieur. Il le prit pour arriver au sous-sol où il se buta à plusieurs tables en bois. Sur ces meubles reposaient plusieurs assiettes et tasses taillées dans le même matériau. À côté, un petit poste de cuisine et un puits, qui était relié à un réservoir central d'eau, servaient probablement à préparer de petits repas simples pour les geôliers et les prisonniers. Cependant, ce n'était pas le centre d'attention du pirate puisqu'il cherchait les cachots. Après avoir franchi une nouvelle porte qui ressemblait plutôt à une barrière de lignes en fer, Abel trouva les cellules où gisaient plusieurs cadavres dont certains l'étaient depuis des années - donc, l'odeur était insoutenable. Avec une grande détresse, Issac se rendit compte que quatre incarcérés vivaient. Grâce à sa force physique, celui-ci cassa les serrures et invita les prisonniers à s'évader. Scarlett, qui était surprise de voir un tel miracle se produire, serra son ami avec ses bras.

-Issac, je suis si contente de te revoir.

Harold, qui avait subi plusieurs blessures au cours de la bataille qui l'opposait aux shinobis, s'approcha à son tour.

-Comment es-tu entré?

Soulagé de voir ses compagnons, le médecin répondit en soupirant.

-Ça, je vous le raconterai plus tard, car nous devons déguerpir à toute vitesse. Edward et Jared vont s'occuper de Cain au péril de leur vie.

Il fit une pause avant de parler à nouveau.

-Au juste, qui sont ces deux personnes-là?

Un des inconnus, un vieil homme aux cheveux blancs et à une longue barbe de la même couleur, se présenta immédiatement. Son visage doux et ses yeux bleus respiraient la sagesse de l'âme, et son corps osseux était couvert d'une longue toge blanche usée.

-Bonjour jeune homme, je suis l'ancien sage Severin Gallus. J'étais un moine au monastère fondé par Saint Sylvestre. Quand Cain est venu détruire notre demeure, il m'a fait emprisonner ainsi que plusieurs de mes collègues qui sont tous morts.

Lorsque Gallus eut terminé, une magnifique femme à grande taille surgit de l'ombre pour se présenter. Ayant de longs cheveux blonds à moitié frisés et ondulés, cette beauté fatale ne portait presque rien sur elle : quelques piercings sur ses oreilles et ses petits mamelons de ses seins de grosseur moyenne; un morceau de bronze inséré directement par des pinces, qui prenaient la forme d'une tête de taureau noir, servait de cache-sexe; un mince drap de soie blanc pouvait couvrir ce corps presque nu tout en le laissant légèrement visible. À la vue de l'inconnue, Issac ne s'empêcha pas de la contempler en se disant dans son for intérieur.

-Une chance que Jared n'était pas avec moi puisqu'il l'aurait harcelé sexuellement.

La femme décida de parler un peu d'elle.

-Je suis l'ancienne femme de Cain. Il y a deux semaines, je me suis révoltée après une dispute et je me suis retrouvée là. Au fait, mon nom est Célina Selena.

Abel voulut répondre, mais Stronghold le fit en premier.

-Comment diriger une bonne évasion si nous n’avons pas d'armes avec nous? Venez, je sais où sont cachées nos armes.

Ils suivirent le colosse puisque la thèse, pour eux, était irréfutable en cette situation.

Du côté des deux autres pirates, ils ne prirent pas la même direction que leur ami. Ils étaient dans un couloir différent avant d'aboutir dans une pièce vide où un escalier pourrait leur mener en haut. Ils optèrent pour cet escalier. Une fois au premier étage supérieur, Edward et Jared aperçurent une nouvelle pièce de forme rectangulaire où un trône reposait adossé sur un mur orienté vers l'arrière du bâtiment avec de riches tapisseries rouges. Ils continuèrent de marcher jusqu'au moment qu'ils trouvèrent, dans des salles du même étage, les lieux de travail de tous les officiers importants qui vivaient ici. Un peu plus loin, il y avait une grande salle à manger avec une cuisine imposante. Aussi, les deux compères découvrirent que l'intérieur des quatre tours était l'ensemble des chambres des résidents sauf, selon eux, celle du fameux vice-amiral. Toutefois, une chose les intriguait, il n'y avait aucun soldat dans les alentours et tout semblait silencieux. Inquiets, les deux héros tournèrent en rond avant de repérer un nouvel escalier qui menait au deuxième étage. Prenant leur courage en main, ils montèrent les marches avant de tomber dans une pièce beaucoup plus luxueuse. De beaux chandeliers en or illuminaient un plafond qui s'élevait à plusieurs mètres de hauteur et qui était décoré de fresques chantant plusieurs exploits de Cain. Sur un tapis soyeux en violet qui couvrait entièrement le plancher, une multitude de grands fauteuils servaient comme lieu de détente avec quelques tables en vitre transparent. Les murs étaient aussi mis en valeur avec plusieurs portraits du propriétaire lui-même et de sa famille, qui s'impliquait dans les causes de la Marine depuis très longtemps. Dans ce lieu empli de mégalomanie et de richesse, deux portes et une échelle pouvaient faire accéder les visiteurs aux autres salles. Malgré toute la beauté de ces objets, quelques officiers, complètement saouls, gisaient par terre, et des taches d'alcool et de vomi tachaient le tapis. Surpris par cette situation, Macleod s'approcha de la porte devant laquelle il entendait plusieurs drôles de bruits avant de murmurer.

-Que se passe-t-il ici?

Il l'ouvrit doucement et put observer une scène qui le consterna avec une intensité inimaginable.

En effet, pour fêter son anniversaire, Cain avait organisé une fête somptueuse, et avait invité tous les résidents du château dans sa chambre - inclus les femmes de son harem au nombre de vingt.

Ses appartements privés, qui ressemblaient à une sorte de paradis au style néoclassique, étaient dignes d'un millionnaire. Autour d'un petit bassin d'eau, de grands meubles rouges à la grecque antique reposaient sur un plancher en marbre blanc. À côté, une magnifique table ronde à manger pouvait accueillir une centaine de personnes. Plus près des meubles allongés, il y avait un gigantesque matelas de lit parsemé de fourrure violette, et le lit personnel du vice amiral. Afin d'éclairer cette pièce, un immense chandelier en cristal, au centre, était suspendu au plafond.

Après un souper princier, le bras droit de Cain, le commodore Arihiman Alkar, proposa, en voyant les courtisanes, une orgie sexuelle. N'ayant pas pensé à cela, le vice-amiral accepta. Alors, tout le monde s'est déshabillé et les habitants se mirent à faire l'amour avec une intensité impressionnante.

Aux côtés de son ami, Edward, éberlué, observa ces déchaînés gémir de joie en train de faire des relations sexuelles de tous genres. Soudain, deux femmes, entièrement nues, s'approchèrent des deux hommes sans pudeur et sans se soucier qu'ils étaient des pirates. Elles parlèrent en choeur.

-Vous êtes en retard! Venez vous abandonner aux plaisirs.

Ces dernières les déshabillèrent au complet et mirent leurs armes dans une boîte. Très gêné, Newgate chuchota à Macleod.

-Ça sent le roussi.

Quelques secondes plus tard, le pirate solitaire s'écria en voyant le nombre de beautés.

-Youhou les filles!

Surprises, les personnes s'arrêtèrent dans leurs ébats et observèrent le bandit avec des yeux ronds. Suite à un moment de silence, un homme d'âge mûr prit la parole. Bronzé, grand et musclé, il portait une moustache fine et des cheveux gris en bataille en plus de posséder un regard éclatant et sévère. C'était Cain.

-Vous n'habitez pas ici, je présume.

Attentif, le haut gradé examina le visage des arrivants, et prit une expression irritée avant de hurler.

-Ce sont Edward Newgate et Jared Macleod! La fête est finie!

Démasqués, les deux pirates s'enfuyèrent à toute vitesse tout en récupérant leurs armes. Du côté des soldats, armés et encore à poil, ils décidèrent de les pourchasser.

Lorsque presque tout le monde fut parti, il restait Cain, qui s'était habillé, les filles et un corps de quinze officiers sous les ordres de Alkar. Le vieil homme aboya un ordre à Arihiman.

-Arihiman, va vérifier si les prisonniers sont encore là!

Il obéit sans dire un mot. Puis, le supérieur ordonna à son harem de se réfugier dans leur chambre privée au même étage.

Du côté des deux intrus, ils sentirent que leurs ennemis gagnaient du terrain. Alors, Jared voulut parler à son capitaine.

-Ed, je vais m'occuper d'eux. Va voir Issac et les autres.

Le fils de Joseph lui donna la permission de combattre seul et descendit jusqu'au sous-sol. Une fois séparé de son compagnon, le pirate pervers se fondit dans la masse des pourchassants.

-MEGA POING PRESSE-TÊTE

En faisant grossir ses deux poings, ce dernier écrasa la tête d'un des officiers à l'aide de sa paume. Sonnée, la victime du coup chancela.

-MEGA POING CANON

Le bandit frappa le front du soldat qui titubait, et il fut propulsé en direction de ses collègues qui le reçurent comme un boulet. Cependant, la plupart l'évitèrent jusqu'à temps. De plus, un autre groupe croisa l'insurgé, mais dans direction inverse de l'autre équipe, ce qui coinça Jared. Les soldats ouvrirent le feu, mais la cible ne dit pas son dernier mot.

-MEGA POING CRATÈRE

Il frappa le sol qui commença à trembler et à s'effondrer partiellement au premier étage. Toutefois, il avait eu une mauvaise idée puisqu'il se blessa lors de la chute, et certains soldats en profitèrent pour l'attaquer pendant qu'il était sonné. Soudain, une voix se fit entendre.

-Ne touchez pas Jared! MARTEAU MIJOILINIR

En effet, c'était Harold qui arrivait en modifiant son épée pour la transformer en un énorme marteau avant de l'asséner sur les soldats qui, la plupart, furent mis complètement KO, et plusieurs murs se cassèrent. Apercevant cet adversaire, les sous-fifres de Cain décuplèrent leur effort pour neutraliser les deux envahisseurs. Grâce à des bombes fumigènes qu'ils possédaient, ils les larguèrent en direction de leurs deux ennemis qui ne virent presque rien autour d'eux. Cependant, Issac, qui venait aussi pour aider Macleod et Stronghold, fit son apparition. Il trouva les pirates, et leur ordonna quelque chose.

-Agrippez-vous à ma jambe! DOUBLE PROPULUSEUR

Ils obéirent sur-le-champ à leur ami avant d'envoyer un coup de pied horizontal vers les officiers. Du côté du pirate pervers, il prépara son attaque.

-MEGA POING COMÈTE

Il fit grossir ses poings, et, comme une comète, il vola tout droit pour asséner un gigantesque coup de poing alors que son compagnon se donnait aussi à coeur joie.

-CHÂTIMENT DU CIEL

Dans la même position que son ami, il transforma à nouveau la morphologie de son arme en un long katana. Avec cette lame, il trancha cinq fois en direction de ses opposants qui furent grièvement blessés. De plus, ceux qui s'étaient fait défoncer par Jared semblaient hors de combat. Fatigués à cause de la course, les trois bandits reprirent lors souffle, et commencèrent à parler. Harold débuta la conversation.

-Nous devons nous enfuir d'ici. Edward est avec Scarlett et deux autres personnes. Issac et moi, nous sommes venus réparer ta connerie!

Macleod pensait encore aux belles filles toutes nues qu'il avait vues tout à l'heure.

-Vous ne pouvez pas savoir. Il y a avait des bombes sexuelles là-bas!

Contarié, Abel rétorqua.

-Ce n'est pas de temps de lambiner, petit pervers.

Le pirate solitaire haussa le ton.

-QUE DIS-TU? Le frisé!

Pendant ce temps-là, les trois hommes entendirent des pas sourds s'approcher d'eux. Quelques secondes plus tard, un homme au corps imposant se présenta : c'était Cain, qui bouillait de rage. Son habit se composait d'un smoking et un pantalon en feutre noir avec le manteau de la Marine. Il tenait un long sabre qui ressemblait à un gros couteau de boucher à taille agrandie. Il formula quelques paroles saccadées.

-Comment osez-vous mettre vos pattes sur Minitirth, et porter atteinte à mon prestige?

À cela, les trois pirates déclarèrent en choeur.

-L'union fait la force! TRIO HURRICAINE

En unissant leurs forces, ceux-ci attaquèrent le vice-amiral en donnant chacun un coup ultime. Toutefois, Cain riposta avec une puissance incroyable.

-Vous me chauffez! ÉCLAIR TOUT-PUISSANT

Avec son sabre, l'officier fonça dans le tas en assénant un coup de lame aussi vif comme l'éclair. Cette technique balaya les trois bandits qui furent mis complètement KO. Apathique, le sabreur les regarda.

-Amateurs!

Il quitta la pièce en poussant un rire sardonique.

-Edward Newgate, tu auras affaire à moi et tu mourras dans d'horribles souffrances!


Pendant ce temps-là, les autres amis se préparaient à s'évader, mais ils furent arrêtés par Arihiman à temps. Le commodore, très grand et au corps osseux, avait de longs cheveux blancs qui faisaient contraste avec son visage rouge et abîmé. Il se combattait à l'aide de deux sabres comme son homologue Raimundo. Il prit la parole.

-Vous êtes finis!

Restée en retrait, Scarlett s'approcha pour lui répondre.

-Je pense que c'est toi qui es fichu. Bats-toi contre moi!

Du côté d'Edward, il voulait combattre ce dernier puisqu'il voulait faire épargner ses amis de gigantesques efforts, mais Berenson eut le dernier mot. Alkar aboya un ordre à ses hommes.

-Soldats, attaquez-la!

Avec un ton qui se rapprochait du sarcasme, la femme répondit.

-Pas si vite! LAVAGE DE CERVEAU

Elle utilisa son pouvoir spécial en sélectionnant le plus costaud des matelots qui passa de son côté. Manipulé, ce dernier s'en prit à ses propres compagnons qui furent tous tués. À la fin, la beauté décida d'achever ce petit jeu.

-PRISE DU RHINOCÉROS

À une vitesse impressionnante, Scarlett transperça, grâce à ses deux armes, le coeur du soldat, ce qui lui coûta la vie. Furieux de se faire berner comme ça, le haut gradé passa à l'action.

-TU REGRETTERAS TON ACTE! FAUCHEUSE DU VIDE

Avec un de ses sabres, Arihiman donna un coup horizontal qui se dirigea très rapidement vers la taille de la jeune adulte qui bloqua.

-PRISE DU TAUREAU

Elle arrêta, avec son arme, la trajectoire du mouvement du sabre de son adversaire.

-PRISE DU LOUP

Elle bondit en direction du torse de l'homme afin de lui asséner un double coup croisé en diagonale, mais celui-ci contre-attaqua.

-GUILLTOINE DU CIEL

Il donna un coup d'épée vertical du bas en haut dans le but de trancher le corps de la fille qui se retrouvait dans les airs.

-PRISE DU PÉLICAN

Le sabre de Berenson, un peu comme un gros corps, bloqua l'arme de son ennemi en donnant un solide coup vertical de haut en bas. Après, elle tenta de donner le coup de grâce.

-PRISE DE LA MANTE RELIGIEUSE

À l'aide des deux armes, la femme pirate envoya un double coup horizontal en direction du coup de son opposant qui riposta encore.

-CORNE DU SAUVEUR

Ce dernier bloqua l'attaque avec un coup d'estoc en haut avant de continuer.

-DOUBLE MOULINET INFERNAL

Il fit tournoyer ses deux lames pour expédier une lame d'air en spirale très tranchante en direction de la femme qui copia sa technique.

-DOUBLE PRISE DU LÉOPARD

Celle-ci effectua à peu près la même attaque qui se dirigeait vers elle, et les deux spirales entrèrent en collision avant de disparaître.

-PRISE DE L'ABEILLE

Scarlette, qui descendait en altitude, transperça le corps du commodore à maintes reprises. Grièvement blessé, Arihiman se déchaîna.

-Bâtarde, tu vas périr! PLÉNITUDE

Il se calma à un tel point qu'il devint serein dans son corps comme s'il était entré en transe.

-RAGE

Soudain, il explosa son énergie, ce qui déjoua Berenson qui fut sonnée avant de voir deux sabres s'approcher d'elle.

-MASCARADE

Celui-ci agita ses deux armes pour les faire transformer à une sorte de tondeuse. Cette technique toucha le torse de la beauté qui fut projetée quelques mètres plus loin.

-PRISE DU DIEU DE LA MORT

À une vitesse fulgurante, Alkar fonça en direction de son adversaire afin de lui poignarder le coeur, mais ses épées touchèrent plutôt le corps du vieux sage. Consternés, les pirates regardèrent Sévérin mourir à petit feu. Très faible, le vieillard cracha du sang avant de parler.

-Arihiman, n'enlève pas la vie à ces jeunes gens qui ont toute la vie devant eux pour s'épanouir. Si tu veux absolument tuer, je t'offre ma vie, mais nous mourrons ensemble.

Irrité, le haut gradé hurla.

-TOI! Tu iras seul à l'enfer!

Gallus prononça ses dernières paroles.

-Je suis le seul survivant parmi mes amis du monastère, et j'ai hérité le talisman magique de Saint Sylvestre. Adieu!

Il extorqua cette allumette, qui ressemblait à une croix, de son cou avant de la plaquer sur le plexus de Alkar, ce qui provoqua une gigantesque explosion qui enleva la vie des deux hommes et qui dévasta une partie du château. Au terme de ce phénomène, Berenson, qui s'était protégée, ouvrit les yeux avant d'observer une scène qui lui fit fondre en larmes. Les deux cadavres gisaient sur le plancher, et elle s'écroula sur celui du sage.

-Sévérin! NOOOOOOOOOOOOOOOOOON!

Ayant tout assisté, Edward posa sa main sur l'épaule de sa belle, et la consola tout en fixant ce héros.

-Tu ne seras pas oublié, Sévérin Gallus!


Après avoir pleuré leur ami, les trois pirates quittèrent le sous-sol avec de grandes machines volantes ressemblant aux cerfs-volants géants qui réalisaient un vieux rêve de l'homme : voler. Ils aboutirent enfin dans la cour intérieure du château où la gigantesque porte d'entrée pouvait leur faire sortir de là. Cet espace, relativement vide sauf quelques bancs, servait probablement de lieu d'auditoire et de spectacle quand il faisait beau. À un mètre du portail, Newgate fit part de son inquiétude.

-Où sont les autres? Ont-ils croisé Cain? Que va-t-on faire?

Pendant que le capitaine se questionnait, un mur éclata, et un homme fit son apparition dans la place : c'était Cain. Il était fou de rage, et il voulait exterminer ses opposants qui se placèrent en position d'attaque. Peu après, plusieurs de ses soldats, qui l'avaient suivi, surgirent. Ce dernier braqua son regard sadique sur celui du futur Barbe Blanche.

-Vous êtes extrêmement puissants; vous avez rétamé Arihiman et Raimundo, mais je suis beaucoup plus fort que ces deux minables. En tant que vice-amiral, je dois te tuer ainsi que tes amis. Paré au combat? TERRA TSUNAMI

En utilisant un pouvoir inconnu, il envoya un tas de glaise, ou plutôt une vague de terre, en direction du fils de Joseph qui fut surpris avant d'être projeté sur un mur. En riant, le vice-amiral expliqua son pouvoir.

-J'ai avalé le logia Terra Terra No Mi. Prépare-toi à goûter à ma fureur! TERRA SERPENT

Il forma de gigantesques serpents en terres qui rampèrent à toute vitesse vers le pirate qui réussit à les éviter avec beaucoup de difficulté. Par la suite, Newgate lança une attaque.

-VENT DU DIABLE

Edward tenta de lui porter un coup horizontal pour le trancher en deux, mais l'officier se transforma en terre, ce qui annula en sorte la technique du bandit. Puis, Cain riposta.

-Nous ne battons pas dans la même catégorie. PLANTE ÉPÉE

En effet, le dominateur de North Blue enfonça sa lame entre les omoplates de son ennemi, qui poussa un cri de douleur, avant de poursuivre.

-TERRA LASSO

Celui-ci créa, grâce à son arme, une sorte de corde en terre avec laquelle il pouvait jouer comme un fou. Il donna des coups de cordes partout dans la cour intérieure. Par conséquent, le corps du pirate se cognait sur toutes les superficies dures. Après une minute, Cain, en posant son adversaire blessé sur le sol, décida de passer à autre chose.

-TERRA PRISON

Il emprisonna le frère de Christopher dans une masse de terre avant de la faire contracter graduellement. À un moment, le haut gradé voulut en finir.

-ÉCLAIR TOUT-PUISSANT

Un peu comme il l'avait fait contre Jared, Issac et Harold, ce dernier donna un coup de sabre extrêmement rapide sur la masse qui explosa en plus de blesser le ventre de son adversaire. Du côté de Scarlett, elle retenait péniblement ses larmes en observant son capitaine se faire malmener, mais elle fut soulagée de voir celui-ci se relever à la grande surprise de Cain qui murmura.

-Tu es très résistant.

En chancelant, Edward Newgate s'avança en direction de son persécuteur afin de se venger.

-MÉTÉORE APOCALYPSE

Il sauta pour asséner un coup vertical qui créerait, au contact avec le sol, une décharge d'énergie monstrueuse. Toutefois, l'officier l'esquiva.

-TERRA LAME

Ce dernier enduisit son arme de terre très dure avant de bloquer le coup.

-ÉCLAT DU SABREUR

En rassemblant toutes ses forces et en tenant son épée à deux mains, Cain asséna un coup surpuissant en direction du nombril de son opposant qui contre-attaqua.

-SERPENT SANGLANT

En frappant le sol de l'arrière à l'avant, Newgate put envoyer une lame d'air qui contra l'attaque.

-RAFALE FURIEUSE

L'ancien membre des fils de la liberté asséna un double coup de sabre diagonal en croisé vers le visage du vice-amiral.

-TERRA DOME

Celui-ci s'entoura d'un dôme en terre afin de se protéger.

-TERRA STRANGULATION

L'officier forma un immense bras du même élément qui agrippa le cou de son ennemi qui eut beaucoup de difficulté à respirer. À la fin, il plaqua le pirate sur le sol. À bout de souffle, Newgate prit la parole tout en gémissant de douleur.

-Où sont mes trois amis?

Étonné, Cain répondit en ricanant.

-Tu veux parler des trois gus qui ont battu mes soldats. Je les ai tués!

Cette réponse fut un poignard dans le coeur du capitaine qui explosa de colère.

-OUVERTURE DU FLUIDE

Sa frénésie fit naître le haki en lui, et il s'approcha doucement de son adversaire qui préparait une nouvelle technique.

-TERRA PICS

Il créa des pics en terre qu'il lança en direction du bandit qui les évita habilement en décalant à sa droite.

-TERRA GLOBES

Il matérialisa de grosses boules qui vinrent vers le pirate qui riposta.

-FURIE DÉMONIAQUE

Edward frappa, avec l'arme du regretté Mirandella, comme un déchaîné à plusieurs reprises afin de couper les sphères.

-TERRA RAYON

Il forma un rayon en terre d'un diamètre de deux mètres (comme le kaméhaméha) qui fonça en direction du jeune adulte qui sauta très haut pour l'éviter. Voyant que son ennemi était déterminé à le mettre au tapis, Cain opta pour une stratégie défensive.

-TERRA BOUCLIER

La terre donna naissance à un grand bouclier solide de ce matériau.

-ÉCLAIR SANGLANT

À une vitesse qui rapprochait celle du soru, Newgate asséna un coup de sabre diagonal qui traversa la défense de son opposant qui s'effondra à la consternation de leur entourage. Sonné, Cain essayait péniblement de se relever, et s'emporta.

-Ce n'est pas vrai! Tu maîtrises le haki des rois!

Pendant ce moment, une nouvelle explosion se fit entendre : les trois membres masculins des Dragons du soleil, qui s'étaient fait rétamer par le vice-amiral un peu plus tôt, se tenaient devant la brèche. Sérieusement blessé à la cage thoracique, Jared hurla.

-ÉVACUEZ!

Du côté du haut gradé, il avait tout entendu et décida de procéder à sa technique ultime, mais il donna en priorité un ordre à ses hommes.

-ATTAQUEZ LES PIRATES! TERRA TITAN

Il utilisa toute la terre qu'il possédait en lui grâce à son pouvoir pour se transformer en un géant en terre haut de vingt mètres avec un sabre.

-TERRA ARMÉE

En dépassant la capacité normale de son logia, Cain matérialisa une légion de mille soldats armés en terre cuite qui se dirigèrent en direction de Scarlett, de Macleod, de Harold, d'Issac et de Célina. Toutefois, ce phénomène durerait seulement quelques minutes à cause de l'effort.

-FAUCHEUSE DU CIEL

L'officier abattit son arme en direction du capitaine qui contre-attaqua.

-CHAKRA MUSCULAIRE

Le fils de Joseph gonfla ses muscles avant de bloquer le mouvement grâce à sa force décuplée et à sa lame.

-TORNADE

En mettant toute sa force physique, Newgate envoya le titan virevolter dans les airs. Puis, il profita de la situation pour donner le coup de grâce.

-LAME DE LA FORCE

Ayant sauté dans les airs, le futur Barbe Blanche concentra encore plus sa force, voire la tripler, afin de porter un coup surpuissant sur le torse du colosse. Blessé mortellement, Cain venait de perdre son combat. Parallèlement, Berenson avait ouvert la porte avec un mécanisme spécial, mais celui-ci se cassa. Alors, Stronghold, en réunissant son courage, se plaqua dessous du portail pour éviter sa fermeture. Le choc entre le bois et ses mains fut terrible : des vaisseaux sanguins éclatèrent à cause de l'effort et un peu de sang coulait de son corps. Après avoir pris une grande respiration, l'ancien mercenaire souleva la porte. Harold commença à saigner abondamment de partout et vociféra.

-SORTEZ! JE M’OCCUPE D’EUX1

Les pirates obéirent sans dire un mot, mais Issac dut prendre Scarlet, qui pleurait et qui ne voulait pas abandonner le sabreur, dans ses bras. Par la suite, ils actionnèrent les machines volantes qui leur amenèrent en bas, directement à l’antre du soleil. Du côté de Stronghold, il encaissa plusieurs attaques des soldats qui lui déchirèrent les organes vitaux. Après un effort titanesque, ce dernier tomba sur le sol et mourut assez rapidement. L’évasion était enfin réussie!

Une vingtaine de minutes plus tard, Sayar, qui avait repris connaissance, s’infiltra dans la cour intérieure en cassant la porte principale avant d’observer le désastre. Les soldats en terre cuite, qui attaquaient n’importe qui, avaient assassiné les matelots avant de disparaître à leur tour. Le seul survivant était Cain qui agonisait à côté d’un mur. Quand le vice-amiral aperçut le chasseur de primes, il parla d’une voix rauque.

-Aide-moi à sortir d’ici, Raimundo.

Raimundo s’approcha tranquillement de son partenaire avant de répliquer.

-Pourquoi devrais-je t’aider? Je n’appartiens à personne.

Contarié, le haut-gradé fulimina.

-Je suis ton supérieur, et tout North Blue m’appartient.

En dégainant un de ses sabres, le shinobi ricana.

-Ton règne est terminé.

Celui-ci décapita net la tête de Cain qui décéda sur le coup. Alors qu’il allait quitter les lieux, Sayar décida de poser une bombe à retardement qui dévasterait Minitirth en entier. Pendant qu’il descendait les escaliers du piton rocheux, l’explosion se déclencha et rasa le château. Satisfait, le nijia poussa un rire diabolique.

-Newgate, je te promets que nous mous affronterons à nouveau, et c’est toi qui vas en baver!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Fanfic Le grand Edward Newgate (Risque de spoil)
MessagePosté: Dim 11 Sep 2011 13:50 
225 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Nov 2007
Messages: 1332
Localisation: Dans tes rêves.
Voici le dix-huitième chapitre.

Quatre ans étaient passés, Edward Newgate restait toujours le capitaine des Dragons du soleil, et les membres étaient les mêmes à part deux nouveaux pirates pour remplacer Harold et Rachel. Il y avait une épéiste nommée Beatrix Pearson et un tireur d'élite qui s'appelle Peter Duff. Ceux-ci n'avaient pas avalé un fruit de démon ainsi que Célina, qui préférait encore nager. Du côté de l'ancienne femme de Cain, elle avait décidé de rejoindre l'équipage et dut suivre un laborieux entraînement afin d'apprendre de combattre. Au terme de ces efforts, elle pouvait bien manier la dague et s'avérait très rapide dans ses déplacements. Suite à l'invasion de Minitirth, les primes des Dragons du soleil avaient bien augmenté : Edward pour 70 millions; Jared pour 60 millions; Issac pour 55 millions; Scarlett pour 45 millions. Outre, les primes des nouveaux s'élevaient chacun à 30 millions.

Avant de franchir Renverse Mountain, le fils de Joseph voulait que ses amis se soient très bien préparés, car il avait entendu toutes sortes de rumeurs terrifiantes sur Grand Line. Ses membres fidèles s'étaient entraînés très rapidement, mais ce fut autre chose pour les trois nouveaux qui n'étaient pas de taille devant ce défi. Alors, tout le monde s'entraîna pendant quatre ans sur l'île de Koshi, un territoire montagneux et désertique.

Un jour, les pirates se trouvaient dans le camp, constitué de tentes et de tables, qu'ils avaient construit sur Koshi. Tous étaient très fébriles en cette belle journée ensoleillée puisque le futur Barbe Blanche leur avait dit que ce serait leur dernière journée d'entraînement et qu'ils feraient une nouvelle escale. Il leur expliquerait davantage cette excursion lors du souper.

Selené, qui aimait bien cuisiner, avait préparé un gros repas : une salade de pommes de terre, une salade de fèves, des steaks de boeuf, des pâtes gratinées au cheddar et de la cervoise. Lorsque la journée d'entraînement se termina, les membres rejoignirent la table à manger. Arrivés les premiers, Pearson et Duff s'assirent ensemble. Beatrix, une belle femme de taille moyenne aux cheveux noirs comme le charbon, avait un visage de félin, décoré de piercings, aux yeux verts ainsi qu'une peau assez pâle. Elle portait seulement une sorte de vieille robe noire moyennement transparente et une sorte de longue chaîne entourant sa taille. Ce vêtement séduisait surtout Macleod parce qu'il laissait entrevoir ses seins imposants et son corps gracieux partiellement tatoué. Ses mains, petites et parsemées de bagues, étaient très habiles de manier une épée haute de deux mètres. Cependant, un défaut la caractérisait : l'orgueil. Du côté de Peter, un homme alcoolique de grande taille, ses cheveux roux en bataille et une moustache de la même couleur décoraient sa tête de forme pointue. Il portait une tenue ressemblant à celle d'un vrai pirate : chemise blanche délavée et une paire de pantalons noir trouée. Autour de sa grosse ceinture, deux pistolets y pendaient. Peu de temps après, le capitaine et Berenson arrivèrent. Ils n'avaient presque pas changé sauf que la femme était maintenant enceinte de presque de neuf mois. Le futur père s'avérait Newgate. Le couple avait pensé donner au bébé le nom de Owen, s'il était de sexe masculin, ou de Elizabeth, si de sexe féminin. Dès elle a appris qu'elle était grosse, Scarlett a cessé tout entraînement. Bientôt, les derniers membres répondirent à l'appel.

En plein milieu du souper, Edward prit la parole.

-Mes amis, vous savez bien que je voulais vous parler prochainement. D'abord, je vous ai parlé souvent de mon frère Christopher. Avant de décéder suite au combat contre Barbe Verte, il me raconta une légende. Il y a très longtemps, le roi Kull le conquérant, qui est mon ancêtre, était à la tête d'un vaste empire et possédait une force incroyable grâce à une sorte d'âme qui se retrouvait dans sa hache. Un jour, il partit conquérir les territoires du nord où il disparut. À l'aide de son journal intime, qu'il a légué à son fils Dastan, ses descendants, dont Seth Newgate, dit le loup solitaire, voulurent découvrir le secret, mais ce fut un échec. Plus tard, mon grand-père Basil a lu ce journal, mais il était trop vieux pour effectuer cette excursion. Par conséquent, il en a donné la mission à mon père Joseph, puis à Christopher et à ma soeur Julia. Désormais, je me sens suffisamment puissant pour poursuivre la tâche de mes ancêtres. Pour faire cela, nous rendrons visite à Julia, puis à mon île natale. Aussi, je ferai établir Scarlett, qui a pris la décision de quitter l'équipage, sur le territoire où je suis né. Là-bas, mes oncles et tantes ainsi que ma mère et mon grand-père sauront la prendre soin.

Ils terminèrent le repas dans une ambiance enjouée à cause de la nouvelle aventure qui s'approchait. Par la suite, ceux-ci commencèrent à ramasser leurs effectifs avant de passer leur dernière nuit à Koshi.

À l'aube, ils larguèrent les voiles et partirent en direction de la résidence de Julia, qui se situait à Tigro. La traversée dura environ une semaine et se fit sans encombre.

Après ce laps de temps, l'antre du soleil arriva dans la zone maritime de la destination. Un relief peu montagneux se montrait à l'horizon. Un peu plus près, les pirates purent apercevoir un grand domaine isolé dans les bois, qui formaient une forêt boréale, comme San Miguel. La résidence de Julia, une sorte de manoir, était juchée en plein milieu d'une colline imposante. Dans les alentours, il y avait plusieurs terrains d'agriculture qui cultivaient divers fruits et légumes et d'enclos abritant des animaux de basse-cour comme le boeuf, la vache, la poule et le cochon pour assurer la survie des habitants du domaine. La fille de Joseph, pour se procurer ces terres, était devenue une habile et puissante chasseuse de primes afin d'obtenir d'importantes sommes d'argent, qu'elle divisait pour sa famille et pour elle et ses compagnons. Les résidents se composaient des membres de l'équipage de chasseuses de primes et de pauvres paysans, ruinés par des bandits, qui ont décidé de s'établir ici pour être assurés de la protection de la propriétaire.

Une fois arrivés au quai, les Dragons du soleil empruntèrent un sentier en terre battue qui leur emmena directement au manoir où un jeune paysan habillé d'une tunique verte les arrêta.

-Halte, qui êtes vous?

Edward s'avança d'un pas avant de répondre.

-Je suis Edward Newgate. Je veux voir ma soeur Julia.

Consterné, le garde le regarda longtemps : sa propriétaire lui avait tellement parlé de lui et disait à quel point qu'elle s'ennuyait de son petit frère. Par la suite, il prit une expression joyeuse.

-Entrez, je vous en prie! Julia va être très contente.

Ils entrèrent dans le vestibule où leurs affaires furent confiées à certaines femmes qui faisaient partie de l'équipage des chasseuses de prime. Éclairée par un chandelier, la pièce semblait austère et petite à part des murs de couleur violette chatoyante, un petit banc en bois verni et un tapis ivoire. Le monsieur fit signe aux pirates d'attendre dans cette salle avant de partir prévenir la fille de Joseph. Dix minutes plus tard, celle-ci fit son apparition. Ressemblant beaucoup à sa mère Clara, Julia était une demoiselle d'une beauté éclatante dans la fin de la trentaine. Ses longs cheveux roux flamboyant, ses yeux bleu azur, sa longue robe fuchsia avec des brillants, son corps imposant et un peu gras, et ses énormes seins retenus par un corsage séduisaient tous les hommes du monde. Excitée, celle-ci sauta dans les bras de son frère cadet.

-Edward! Comme je suis si contente de te retrouver!

Les deux proches se firent un long câlin pour exprimer leur joie et quelques larmes d'émotion coulèrent des yeux du futur Barbe Blanche. Après toutes ces retrouvailles, toutes les personnes présentes dans le vestibule allèrent se parler dans le salon. Cette pièce, composée uniquement de fauteuils en cuir, semblait très modeste. Là-bas, l'hôte leur offra son hospitalité pour la nuit qui suit avant de leur faire présenter les chambres, qui abritait chacune deux lits, où ils dormiraient.

Parallèlement, les bandits découvrirent, au fur à mesure, que Julia avait un gros défaut : elle pensait uniquement à l'argent. En effet, durant la conversation au salon, cette dernière parlait souvent de sa situation financière et son désir d'obtenir le plus d'argent possible. Toutefois, la soeur de Christopher se montra aidante puisqu'elle, après avoir entendu Scarlett faire allusion au mystère des Newgate, expliqua à ses invités qu'elle leur donnerait bientôt une carte qui concerne la géographie des territoires nordiques.

Trois heures plus tard, une femme appela les Dragons du soleil à venir manger le souper, qui était prêt. Affamés, ils rejoignirent immédiatement la salle à manger, qui était sûrement, et de loin, la pièce la plus luxueuse du manoir. Éclairée par trois chandeliers, elle abritait une immense table couverte d'un soyeux drap bleu mince, et plusieurs chaises en bois verni avec de généreux coussins étaient au nombre de trente. Aussi, de la vaisselle en porcelaine et de fins ustensiles en acier étaient entreposés dans une commode en vitre. Peu de temps par la suite, un cuisinier présenta l'entrée du repas : une soupe de légumes frais du jour. En parallèle, Julia, comme promis, montra une vieille carte géographique.

-Il y a une cinquantaine d'années, un fermier, qui vivait sur une île située à plusieurs centaines de kilomètres de Tigro, a découvert des ruines antiques sur un terrain qu'il voulait défricher. Ayant vent de la découverte, le roi de Luvneel Hérodos II a mandé des archéologues d'Ohara qui fouillèrent ce site. Après des mois de collecte d'artefacts, d'analyse, de consultation et de réflexion, ceux-ci se rendirent compte qu'ils avaient marché sur la mythique Suso. En effet, ils connaissaient bien les rumeurs sur la légende de Kull le conquérant grâce à des ouvrages prêtés par le royaume de Luvneel, mais ils doutaient de la véracité des informations. Un jour, un d'entre eux aboutit dans la bibliothèque de Suso où il put lire des ouvrages et des cartes du monde qui relevèrent que l'empire de Kull avait véritablement existé. Toutefois, il y avait très peu de ruines de cette puissance antique. En fait, la carte du monde réalisée par un géographe qui vivait probablement au temps de cette civilisation montrait qu'il y avait beaucoup plus de terres émergées que de nos jours. Consternés, les archéologues pensèrent que les ruines restantes se situaient sous la mer. En compilant de données géologiques, ils déduisirent qu'il y eut une ère glaciaire qui a fait descendre le niveau d'eau, mais qu'après l'époque de Kull, le climat se réchauffa et les glaciers fondirent pour faire monter le niveau de mers. Par conséquent, plusieurs régions plus plates et moins élevées disparurent sous l’eau. Hélas, c’est la raison qu’on trouve peu de ruines antiques sur cette civilisation. Les cartes que je détiens sont des bribes d’information sur cela. Kull s’était sûrement installé dans la cité d’Ourouk, qui est près du delta du Prathe. Ourouk fut certainement fondée au temps de l’invention de l’écriture, et devint une puissance sous le bâtisseur Enki. Son descendant Mardouk agrandissa ce territoire en prenant les villes de Suso, de Sanaa et de Naal. Dès que son descendant Nabusochodor prit les rênes de la cité, il lutta contre des peuples du désert nommés Nabtous. Après ce dernier, Sargon acheva les Assiros, qui occupaient jadis Suso et qui s’étaient réfugiés dans les montagnes. Toutefois, en essayant de conquérir un territoire nordique qui ressemble à une péninsule, il fut battu par les Pices, qui forment un peuple marin très puissant. Par la suite, son fils Assournipal parvint à défaire les Pices et entama la conquête d’un autre continent baptisé Mongooz en luttant contre les Lakars, qui résistèrent, et les Laghis, qui capitulèrent. Après Assournipal, Gilgamesh monta au trône avant de continuer la bataille contre les Lakars ainsi que défier le peuple des Scyllas et des Pices. Il remporta contre les Scyllas au prix de nombreux sacrifices, mais les Pices tinrent bon. Le peuple marin fut défait pour de bon sous le règne de Kull, et les Lakars perdirent aussi leur combat. À la fin de sa vie, il se rendit aux territoires du nord où on ne le revit jamais. Les successeurs de Kull, qui étaient Hammoud, Tiamatan et Sango, furent des mauvais rois et pensaient davantage à leur argent. Au décès de Sango, les peuples conquis se révoltèrent avant de reprendre leurs territoires. Environ une centaine d’années plus tard, les glaciers fondirent avant d’inonder leurs cités. Ces empereurs étaient issus du très vieux peuple des Cimériens.
Au fait, les territoires du nord existent encore, mais leur superficie a diminué. Des légendes racontent que ce sont des êtres mythiques, les hyperboréens, qui y habiteraient.

Complètement fascinés par les explications de la rousse, les pirates oublièrent de manger ainsi que leur quête, mais ils furent ramenés à la réalité après qu’elle ait terminé de parler. Par la suite, Julia fixa son regard sur celui de son frère pour lui dire quelque chose.

-Grâce à cette carte, même désuète, tu seras capable de retrouver les territoires du nord, qui forment un seul continent où les neiges sont éternelles et le froid est mordant. Aussi, tu es suffisamment puissant afin d’affronter ces risques et de découvrir le mystère qui entoure l’arme de Kull.

Les bons amis recommencèrent à se raconter des choses plus banales tout en continuant à dévorer les bons aliments qui se trouvaient devant leurs assiettes. Après l’entrée, le plat principal était constitué de filet mignon nappé d’une sauce aux champignons, de carottes en julienne et de pâtes avec une sauce à la crème. Puis, le dessert, une croustade de pommes, arriva.

Très tard dans la soirée, les convives montèrent à leur chambre sauf Jared qui voulait un peu s’entretenir avec la soeur de son capitaine. Surprise, la femme amorça la conversation.

-Que veux-tu? Jared.

Macleod prit une respiration avant de répondre.

-Je ne te savais pas aussi cultivée que ça, ma belle Julia. J’ai une petite proposition à te faire.

Il sortit une liasse de billets de plusieurs centaines de milliers de berrys. Craignant d’apercevoir une personne interrompre le dialogue, il chuchota à l’oreille de la chasseuse de primes. Cette dernière éprouva une grande joie à la vue de tout cet argent et décida de l’écouter.

Une heure plus tard, l’ancien pirate solitaire se trouvait maintenant entre les draps de son lit, et à côté reposait une table en tabouret avec une bouteille de champagne et deux flûtes. Parallèlement, la porte s’ouvrit, et Julia, dans sa même tenue que tout à l’heure, se joignit à son compagnon qui versa l’alcool pétillant dans les deux verres. Ils burent en silence. Quand elle eut terminé, la fille de Joseph quitta la table pour reculer d’environ deux mètres. Son coeur battait fort, mais elle dompta ses émotions en lui parlant avec un ton doux.

-Le champagne était délicieux. Je te remercie pour l’argent, mais je dois respecter ma promesse.

Elle ôta sa robe d’un seul coup pour dévoiler son corps presque totalement nu. Son corps gracieux comportait de grosses courbes qui ballottaient légèrement en bas, et autour de sa taille était noué une chaîne dorée où, au centre, pendait une sorte de médaillon en or avec une goutte en cristal rouge afin de cacher son sexe et partiellement son pubis roux velu. Excité, Macleod s’exclama.

-Oh! Ça, c’est une vraie tigresse!

Langoureusement, Julia s’approcha de son « client » tout en murmurant.

-Nous monterons en ensemble au septième ciel.


Edward Newgate, qui était couché à côté de Scarlett, dormit très mal cette nuit. Il entendait plusieurs bruits qui ressemblaient à des gémissements de plaisir, et un orage avait déversé un flot de pluie. Heureusement pour sa belle, elle était exténuée et resta au royaume des songes jusqu’au lendemain matin. Lorsque le soleil se leva, le cuisinier servit le petit-déjeuner aux invités et à la propriétaire du manoir. Par la suite, les Dragons du soleil ramassèrent leurs effectifs et se préparèrent à dire au revoir aux habitants de Tigro.

Une fois devant l’antre du soleil, le futur Barbe Blanche serra sa soeur dans ses bras avant de monter sur son navire qui largua ses voiles en direction de la nouvelle Rosarlino.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 81 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3, 4, 5, 6  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com