Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3  Suivante

Quel est votre personnage préféré ?
Loki 75%  75%  [ 3 ]
Naru 25%  25%  [ 1 ]
Pai Mei 0%  0%  [ 0 ]
Marlysa 0%  0%  [ 0 ]
Laszlo 0%  0%  [ 0 ]
Kaljir 0%  0%  [ 0 ]
Nombre total de votes : 4
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfic] Red Light
MessagePosté: Dim 3 Oct 2010 17:05 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Alors voilà, j'ai commencé une petite fic qui sera relativement longue. Inspirée, et pas qu'un peu, de l'univers de One Piece, bien qu'un peu plus sérieux. Je suis ouvert à toutes critiques, vu que j'ai déjà écrit quatre chapitres, je m'en suis arrêté là pour ne pas avoir trop de trucs à changer. Alors c'est partit.

P.S : les * désignent les pensées

Arc 1 : Adieu Baterilla, le début d’une grande aventure.
Chapitre 1 : Une nouvelle menace ! Le grand départ !




Un matin comme les autres sur Grandline, l’aube pointait à l’horizon, le climat clément pour une fois. Le jeune Matelot de première classe Rieber venait d’être muté sur la base G3, une base de ravitaillement de la marine, dont le nombre d’hommes entrainés et de cuirassés, sous les ordres du contre-amiral Bychard, suffisaient généralement à repousser les attaques ennemies en tous genres. Rieber s’apprêtait à finir son tour de garde, la nuit avait été longue, la relève n’allait pas tarder.

* Ah bordel ! Foutu sergent, me faire ça alors que ça fait deux semaines que je suis là. Bha c’est surement comme ça qu’on devient l’élite. *

« - Tiens, c’est quoi ce bateau ? Tiens un pavillon, voyons voir ça… Nom de Dieu ! Un bateau pirate, vite ! »

Le novice s’élançât vers la cloche d’alarme, mais à peine eut il fait un pas, qu’un violent choc dans sa tempe le projeta contre le muret. Dans un demi-sommeil, il put à peine voir son agresseur, dont rien ne le distinguer, si ce n’est ce foulard qui caché son visage, laissant entr’apparaitre deux yeux et des cheveux châtains. Le Matelot sombra dans l’inconscient, tout en essayant de voir où le pirate se dirigé.

« - Contre-amiral, on nous attaque !! »

C’est sur ce sympathique réveil que le brillant officier de la marine fut sorti du lit. A peine avait il enfilé son uniforme qu’il fonçât au dehors. Tout n’était que carnage et destruction, des impacts de balles criblés les murs, le bruit des explosions et des lames s’entrechoquant assourdissez les tympans. L’espace d’un instant il regretta l’insonorisation de sa chambre.

«- Bon Dieu ! Prévenez Marineford !!! »

Le lieutenant d’ordonnance s’exécuta, et courut vers la salle des communications dans l’espoir de trouvez un den-den mushi en état de marche. Par quelque force du destin, et un bon coup de bol y faut le dire, le frêle officier arriva à la salle et attrapa le premier escargophone disponible.

« -Amiral en Chef, une communication urgente en provenance de G3 !
- Passez la moi.
- Ici G3, nous sommes attaqués par des pirates ils sont peu nombreux mais… Mais qu’est-ce que vous faites ? Nan, Nan Haaa ! »

Le den-den mushi retrouva sa tranquillité et la pièce son calme aussi vite que le bruit était apparu, le chef de Marineford se renfrogna.

«- Encore eux. »


Quatre mois plutôt……

Alors que le soleil se couche quelque part à l’autre bout du monde, il se lève paisiblement sur South Blue, l’une des cinq mers. Faisant partie des quatre mers principales, cette océan est calme, bien que de célèbres pirates et autres forbans y soit né, la situation reste en général sous contrôle de la Marine. Au petit village portuaire de l’ile de Baterilla, Loki se leva de bonne humeur, c’était un jeune garçon qui ne se distinguait en rien des autres, si ce n’est une chevelure rousse bouclée et un charisme relativement impressionnant, considérant l’âge précoce de Loki. Après un bon petit déjeuner, le jeune homme sortit de chez lui et se dirigea vers une maison similaire à la sienne, un peu plus loin dans la rue.

« -Oi ! Naru, lèves-toi, feignasse ! C’est aujourd’hui ! Le jour où on va conquérir les mers du monde entier.
- Je suis déjà levé imbécile, attends faut d’abords qu'on arrive sur Grand Line déjà. »

Le Naru en question, confortablement installé dans un hamac, profité déjà des premiers rayons du soleil. D’un teint blanc sans être pale, il était du même âge que Loki, né tous les deux le même jour. Naru agita ses cheveux blonds étincelants, se leva et avança vers son ami.

« - Comme si j’allais oublier quel jour on était.
- D’accord alors préparons nos affaires et partons. »

Naru hocha la tête, puis ils se séparèrent l’espace d’un instant et revinrent avec leur barda. Naru tenait à la main un fourreau magnifiquement détaillé, contenant son épée familiale. Les deux comparses s’en allèrent vers le port, marchant gaiement. Leur démarche étaient comme le jour et la nuit, Loki marchait certes fièrement mais d’une manière brutal, à l’inverse, Naru avait l’élégance d’un prince, tel un félin, il marchait le dos droit la tête fière. Arrivés au ponton, nos deux amis préparèrent le bateau, un petit esquif à peine plus grand qu’un bateau de pêcheurs avec une voile, un foc et une cabine, devant une partie des habitants rassemblés en vue de leur départ.

« - Alors vous êtes venus les amis, vous en faites pas trop, on veille l’un sur l’autre
- Loki, peux tu venir un instant ? »

L’homme qui venait d’appeler Loki, se tenait en retrait. Il était de physique commun mais une lueur d’intelligence ancré ses yeux. Loki hocha la tête et suivi l’homme en question, son père.

« - Ta mère n’est peut être plus là mais je sais qu’elle pense à toi. Bon et bien fait attention à toi surtout. Ah au fait, je me dois de te révéler un de nos secrets familiaux, ton arrière-grand-père s’est marié, il y a bien longtemps maintenant avec la fille unique d’un forgeron. Ce forgeron s’appelait Kitetsu.
- LE Kitetsu ?
- Oui LE Kitetsu, et voici ton héritage. »

L’homme tendit un fourreau noir nacré, lisse, d’un poids classique mais surtout magnifique. Loki le fit tournoyer pour sentir son poids, l’arme était extrêmement maniable et parfaitement équilibré. Le jeune aventurier dégaina la lame et fit quelques passes, il en était abasourdi, mais ce qui le marqué le plus était la pression écrasante qui émanait de l’arme. Le Shodai Kitetsu !

« - Il est ensorcelé n’est-ce pas ?
- Bel instinct ! Tu en es bien digne. Ton arrière-grand-père la ramené en même temps qu’une ravissante jeune femme ici, l’a transmis à son fils, et depuis on se le transmet de père en fils. Comme quoi, tu es fait pour lui. »

Loki sourit et embrassa son père, puis ils retournèrent à l’embarcadère. Loki finit de saluer les villageois pendant que Naru achevait les derniers préparatifs, et acceptait les présents de ceux qui les avaient connues durant seize années. Finalement, ils prirent la mer, chacun équipé de son sabre respectif, tandis que le soleil, dans sa grande course, s’apprêtait à atteindre son zénith.


Dernière édition par Cold Loki le Dim 13 Mar 2011 15:46, édité 5 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 6 Oct 2010 14:44 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voici le second chapitre. Merci à la trentaine de lecteurs qui ont pris la peine de me lire, je suis toujours ouvert à vos critiques, bonne lecture.

Chapitre 2 : Une ile de combattants, l’ile du Karaté !




Le soleil s’apprêtait à prendre un repos bien mérité quand nos deux vaillants compagnons arrivèrent en vue d’une ile. L’ile n’était pas très grande et des constructions étaient visibles sur les collines. De grands dojos se démarquaient du reste des habitations.

« - Il était temps.
- La première étape, l’ile du Karaté, trop hâte d’y être. Prêt pour l’amarrage ?
- Yosh ! »

Le bateau arriva doucement au bord du port, glissant sur l’eau calme et douce, voiles pliées, finissant à la rame. Les amis descendirent, leurs affaires sur le dos, amarrèrent l’embarcation, puis s’en allèrent à la taverne. Le bouge était un lieu modeste, tout juste bon à accueillir les paysans tous les samedis. Naru commanda deux sodas, pendant que Loki prenait une table. Le patron, typique de son emploi, était un homme corpulent mais costaud, et avait cet air qui montre qu’il entend de nombreuses informations, très juteuses. Il apporta les verres quelques minutes plus tard, saluant une tablée d’habitués, semblait-il, au passage.

« - Alors vous venez pour le concours ?
- Quel concours ?
- Ah, vous n’êtes pas au courant ? Il y a un tournoi d’arts martiaux pour les moins de vingt ans, parmi les favoris, il y a Pai Mei, le meilleur disciple de l’ile. Et, à ce qu’il parait, un équipage de pirates vient se mêler à la compétition, j’espère qu’ils ne feront pas de grabuges.
- On va y réfléchir. »

Le patron s’éloigna, laissant Loki songeur.

« - Je sais à quoi tu penses, c’est même pas la peine d’essayer.
- Mais nan, je me disais juste que je verrais bien à quoi ressemble ce Pai Mei.
- Naaa, pourquoi pas, on verra ça demain. Allez on se rentre. »

Les deux jeunes finirent leur soda, saluèrent les gens présents et plus particulièrement le patron, puis sortirent. Naru et Loki rentrèrent sans encombre et se couchèrent dans la cabine. Le lendemain matin, à l’aube, nos deux amis furent réveillés par le vacarme intempestif causé par une dispute.

« - Et moi je te dis que tu le feras !
- Et pourquoi c’est moi qui m’y colle ?
- Parce que t’es le plus jeune et que je commande, abruti !
- Oi ! C’est quoi ce bordel, on peut plus dormir en paix ici !! Un problème ? »

Loki venait de se lever, suivit par Naru, leur arrivé fit taire les deux hommes, l’un jeune, brun sec et agile, l’autre la trentaine, une moustache fièrement dressée et une bonne tête de sadique. Les deux hommes se tournèrent et partirent vers la ville.

« - Nan, aucun.
- J’préfère ça. Tiens, regardes leur mat Naru.
- Ah !? Ouais... »

Un drapeau de pirates, hideux, flottait. La compétition s’annonçait rude au tournoi. Loki partit vers les dojos pour la journée, pendant que Naru flânait dans les échoppes.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:29, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mar 9 Nov 2010 22:13 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Voili voilou, j'ai un peu reformater mon histoire, j'ai développé le contenu et l'humour et voici donc, le nouveau troisième chapitre, qui remplace l'actuelle deuxième, enfin vous m'aurez compris. Merci de me lire et bonne lecture à tous.

Chapitre 3 : La fougue de la jeunesse ! La perfidie des Slash Pirates




Loki arriva au dojo principal, les élèves répétés, en rang parfait, des katas. Loki s’installa sur une branche et regarda le cours, attendant la fin. Le cours finit, les élèves saluèrent leur maitre puis se dispersèrent en petits groupes, rejoignant leur village respectif. Seul un élève, qui n’avait rien pour le distinguer que son implacable détermination dans les yeux et des membres fins mais secs. Le maitre, une ni trop musclé ni pas assez, qui portait une petite paire de lunettes, arriva et se tourna vers son élève.

« - Pai Mei, reposes-toi un peu.
- Ça ira maitre.
- Bon, comme tu veux. »

Le vieux sage s’en retourna dans sa salle de méditation. Loki s’apprêtait à descendre quand un groupe d’hommes arriva et commença à encercler le jeune disciple. Le plus grand d’entre eux, le type patibulaire, s’avança et lança, exhaustif.

« - Alors c’est toi le jeune « prodige » ?
- Qui êtes vous ?
- Ceux qui gagneront le tournoi. Occupez vous de lui ! »

Le géant maigrichon s’écarta et laissa ses six compères dégainer leur sabre. Pai Mei se mit en posture et, en un instant, frappa le plexus de son adversaire le plus proche, l’homme s’effondra à genoux. Le prodige des arts martiaux fonça part l’ouverture mais le maigrelet lui barra la route.

« - Tu crois aller où là ?
- Avec moi ! »

Loki venait de descendre de sa branche et s’avançait vers le pirate. L’homme claque des doigts et deux de ses hommes foncèrent sur le jeune capitaine, leur sabre brandit. Loki réagit en un éclair, il dégaina le Kitetsu et bloqua les deux armes adverses. Il fit valdinguer l’un des deux hommes d’un bon coup de pied puis assomma l’autre d’un coup de pommeau dans la tempe. Loki claqua des doigts à son tour puis rigola.

« - Ah oui c’est vrai, j’ai pas besoin d’équipage pour vous marave.
- Tu entendras parler de nous, personne ne déshonore les Slash Pirates. »

Le groupe prit la fuite emportant leurs deux blessés. Loki les ignora puis rengaina son diabolique sabre tout en s’avançant vers Pai Mei.

« - Joli coup, héhé. C’est donc toi le favori du tournoi.
- A ce qui parait ouais.
- T’inquiètes, je m’occuperai d’eux le temps que tu battes leur champion. »

Le garçon voulut répondre, mais Loki s’en retourna au port, saluant le jeune homme distraitement, marchant de son allure bien à lui.

* Curieux personnage.*

Pai Mei se remit à s’entrainer, préférant se concentrer sur le tournoi. Malgré cela, la pensée de ce garçon au sabre noir s’infiltrait en lui en même temps qu’une poignée de question.
Loki arriva au port et retrouva Naru sur le bateau.

« - Va falloir surveiller ces enfoirés de pirates, y a de la tricherie dans l’air.
- Ah ouais ? Ben on va voir ça. »

Naru s’endormit après un léger encas, mais Loki resta concentré, il resta trois jours d’ici le début du tournoi et ils risquaient d’être tendus. Néanmoins il finit par s’endormir, réveillant Naru et le voisinage par ses ronflements. Ce qui lui valut une bonne tape sur le crane, la nuit retrouvant alors son calme pareil à celui de l’océan, éclairait par la pleine lune.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:29, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 10 Nov 2010 19:09 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
C'est partit pour le quatrième chapitre, celui ou j'ai vraiment pu me lâcher, après mon bide total, semble t-il, sur les premiers. J'espère avoir une petite réaction quand même x). Je tacherai de faire comme notre cher maitre Oda et de publier un chapitre chaque semaine, bien qu'en ce moment les parutions dans le Jump soit un peu chaotiques. Bon j'arrête mon blabla, bonne lecture.

Chapitre 4 : Embrouille au tournoi




En plein milieu de la nuit, une ombre se glissa discrètement dans une maison, suivit par une autre, légèrement en retrait. La menace entra dans la chambre et sortit un poignard affuté, l’éclat de la lame brilla grâce au faible rayon de lumière filtrant à travers les volets, puis la lame s’enfonça dans l’oreiller, avec violence.

« - Un si bel oreiller, quel dommage. »

L’inconnu sursauta et se retourna.

« - Qui es tu ? T’espérais me surprendre mais tel est pris qui croyait prendre.
- ….
- Bordel ! Qu’est ce qui fout !
- Tu parles de qui ? Du type que mon second vient d’éclater. »

Un corps mou vola dans le couloir derrière Loki.

« - Vous réentendrez parler de nous ! »

L’homme explosa un fumigène sur le sol et en profita pour sortir en fonçant dans le faible mur de toile et de bois, typique de l’ile, il ramassa son complice et s’enfuyant dans la nuit. Naru entra dans la chambre.

« - On a bien fait de le changer de maison, mais pourquoi tu l’as laissé partir.
- Mnaaa, la flemme.
- Idiot ! »

Un poing s’écrasa sur la tête de Loki, puis un deuxième.

« - Aie, pourquoi deux ?
- Depuis quand je suis ton second ?
- Toujours. »

Les bosses commençaient à s’accumuler sur la tête de Loki.

« - Mais tu sais, c’est pas de ta faute si t’es soumis à un génie comme moi. »

Loki s’enfuya vers le port poursuivit par Naru furieux. Mais Loki avait un plan. Il s’arrêta dans en un instant et Naru le rejoignit. Il s’apprêtait à la frapper mais le jeune homme à la flamboyante chevelure commença son explication.

« - Nan plus sérieusement, je veux leur faire passer le message que c’est pas le peine d’essayer de s’en prendre à Pai Mei, même si il faudra surveiller ce type, l’a l’air bien fourbe et pas trop con.
- Yep, bon allez, allons pioncer, le tournoi c’est dans deux jours, y z’attaqueront plus d’ici là.
- Certes.
- Tu voudras lui proposer de rejoindre l’équipage ?
- Certes.
- Tu sais que cette réplique est vraiment très chiante.
- Certes. »

Loki reprit sa course toujours poursuivit par son « second » et arriva finalement au bateau, ils allèrent alors dormirent sous l’œil bienveillant de la lune.
Deux jours passèrent dans un calme relatif, Loki et Naru suivirent de loin Pai Mei jusqu'à l’arène du tournoi.

« - On a plus eu de nouvelles de ces pirates merdiques. »

Loki continua d’observer la route et ses alentours pour prévenir toutes menaces. Quand soudain une violente douleur l’atteignit à la tête.

« - Je te parle, imbécile !
- Ah, pardon, je me concentrais… Ouais c’est vrai, p’tet qui se sont calmés. Mais bon j’en doute, on verra bien au tournoi. »

Pai Mei arriva à l’arène, suivit par les deux compères, quand tout à coup, un arbitre s’avançant affolé vers le jeune combattant. Il se pencha et lui murmura quelque chose à l’oreille, le visage du jeune homme se figea en une expression d’horreur et de surprise. L’organisateur recula et désigna par un vaste mouvement de bras ce qui provoquait cette panique. Tous les participants étaient là, sur des bancs, tous couverts de bandages, ou plâtrés, ils avaient tous étaient agressés.

« - On se demande bien qui à put faire ça... T’inquiètes tu vas le massacre, venge les en lui meulant la face. »

Loki s’était avancé et avait posé sa main sur l’épaule Pai Mei, qui était entré dans une colère sourde, pleurant de rage et de dépit face à la lâcheté des pirates.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:29, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 17 Nov 2010 21:17 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voilà le cinquième chapitre. 200 lecteurs whouuuu merci, en espérant qu'elles soient complètes ^^, bref bonne lecture.

Chapitre 5 : Pai Mei VS Taryu, Loki VS Slash ! Le dénouement final



Pai Mei s’était enfin arrêté de pleurer et affichait maintenant une détermination sans pareil, ses yeux brulant d’un désir de vengeance. L’équipage des Slash Pirates arriva, bruyant, assuré de leur victoire.
Les organisateurs s’avancèrent vers eux, les accusant de tricherie, mais bien évidemment aucune preuve n’était là pour le prouver.

« - Si c’était nous, ils nous dénoncerait nan ? Bon alors on le fait ce tournoi ? Mouhahahaha ! »

Tous les blessés baissèrent la tête ou détournèrent leur regard. L’arbitre n’eu d’autres choix que de se plier à cette décision, et le tournoi commença par un combat, la finale. Celle-ci allait opposer Pai Mei à Taryu le jeune combattant des Slash Pirates. Les deux jeunes se mirent en garde, et l’arbitre donna le signal pour commencer le combat. Taryu fonça sur Pai Mei, mais ce dernier esquiva facilement l’offensive et mis son adversaire à terre par une balayette.

« - On comprend pourquoi vous trichez, vous êtes vraiment faibles, ou c’est peut être juste toi.
- Ah ouais ? Et ben prends ça. »

Le pirate se releva d’un bond et fonça de nouveau sur Mei, qui s’était mis en garde, mais Taryu dévoila sa perfidie, s’arrêtant à un mètre du jeune combattant, il lui lança de la poussière, fraichement récupéré lors de sa chute, en plein visage. Pai Mei poussa un cri et mis ses mains contre ses yeux pour les nettoyer mais le perfide pirate ne lui laissa pas ce répit. Le martelant de coups de poings, de pieds, de coudes, de genoux. Finissant par mettre Mei à terre.

« - Tu crois me battre aussi facilement ? Je ne renonce jamais t’entends ? Et maintenant admire ma voie du combat. »

Pai Mei se releva, les yeux toujours fermés, attendant une offensive. Celle-ci ne tarda pas, Taryu confiant en lui fonça sur son adversaire, ce dernier, se concentrant sur les bruits attendit patiemment, puis d’un coup frappa à une vitesse fulgurante.

« - Voie numéro une, attaque de paume ! Tetsu no Hira ! »

Un violent choc retentit, Taryu venait d’être bloqué net dans son élan, par un coup de paume de Pai Mei dans le diaphragme. Il s’effondra, complètement inconscient. Le combat s’arrêta net, l’arbitre préparant à désigner le vainqueur, quand une plainte retentit.

« - Mais c’est pas vrai ! Quel naze, vous allez voir qui est le vainqueur ! »

Slash, le capitaine de l’équipage pirate était ivre de rage, et s’avançait vers le ring pour frapper le vainqueur. Mais Loki se mit en travers de sa route.

« - Même pas la peine d’essayer.
- Ah ouais, et t’es qui toi, hein ?
- Le futur seigneur des pirates. »

Loki fit un signe de tête à Naru qui fonça sur l’équipage pirate. Les deux héros dégainèrent leur sabre et se préparèrent au combat.

« - Tu dois être fou mon gars, je suis Slash, le terrible pirate avec une prime de 8 millions de berrys sur sa tête. Mais surtout j’ai mangé le fruit du démon du fouet, Hoippu Hoippu no Mi.
- Cool, et nous on est les types qu’allons botter vos culs. »

Slash se tourna et vis un jeune homme blond, rayonnant au milieu des corps, jonchés sur le sol, de son équipage, seuls restaient ses fidèles lieutenants, Krigar le mince et Sando l’assassin. Sur de la victoire de ses lieutenants il se tourna de nouveau et attaqua.

« - Hoippu Hoippu no Ude ! »

Le bras du capitaine s’étendit et claqua dans l’air, Loki esquiva et le bras passa juste à côté de sa tête

« - C’est pas fini, Hoippu Hoippu no Ashi, puis double Hoippu Hoippu no Ude ! Yahaaa ! »

Loki sauta pour éviter le coup de pied mais n’eut pas le temps d’échapper aux deux bras fouets de Slash, la douleur pénétra en lui, vif comme le sang qui s’échappait de ses deux blessures. Réveillant en lui son instinct meurtrier, fortement aidé par l’aura démoniaque du Kitetsu. Loki contre-attaqua, il s’élança à toute allure, puis d’un coup planta son épée dans le sol, le choc le fit partir en avant et il en profita pour mettre un bon coup de pieds dans les dents de Slash. Puis ramassa son sabre, juste à temps pour éviter un autre Hoippu Hoippu no Ashi.

« - Tu te défends bien, mais ça ne suffit pas, Super Hoippu Hoippu no Ude ! »

L’attaque n’était pas comme les précédentes, elle était bien plus rapide, mais Loki avait un plan, il se prit volontairement le coup, enroulant le bras autour du sien et tira Slash vers lui.

« - Adieu… »

Slash s’embrocha sur le sabre. Le combat était fini, le soi-disant terrible capitaine cracha une gerbe de sang, voulut parler mais Loki retira la lame, il tomba, sombrant dans l'inconscience.

« - Trou duc… Naru t’as finis ? »

Le rouquin se tourna vers son compère, celui-ci tenait à bout de bras l’assassin de l’autre nuit, pendant que de son pied il maintenait à terre le grand maigre, qui avait lui aussi menacé Pai Mei au dojo, chose bien inutile vu que le second de Slash était d’or et déjà évanoui.

« - Yep. »

Il lança le corps sans vie de Sando puis, avec Loki, s’avança vers le vainqueur du tournoi.

« - Et voilà, emballé c’est pesé.
- Merci pour votre aide.
- Bha c’est normale, ça va tes yeux ?
- Oui, c’est pas ça qui va m’arrêter de toute façon. Bravo pour avoir battu leur capitaine au fait, mais c’est quoi vos noms ? Vous m’avez jamais dit.
- Moi c’est Naru et lui c’est Loki.
- Yep, et sinon, belle mentalité. »

Loki faisait évidemment référence à la voie de combattant de Pai Mei.

« - Oui, c’est comme ça que je conçois ma vie, je veux apprendre tous les arts de combats existants et devenir le maitre incontesté des arts martiaux.
- Un rêve sympathique, rejoins mon équipage.
- Imbécile ! C’est trop rapide ! Tiens !
- Aie ! »

Pai Mei sourit tout en regardant les deux jeunes se courir après. Pirate, pourquoi pas.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:30, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Sam 4 Déc 2010 23:23 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
J'ai tout lut, rassure-toi^^ Vut le caractére plutôt sympa de ta fic, cela m'étonne qu'il n'y ai pas encore eu de commentaires. Je rajouterais mon avis global demain, là je suis crevé^^

EDIT: Alors voilà, c'est une fic assez sympa, en effet. C'est d'ailleurs trés bien pour un début, je trouve que tu a un style d'écriture d'un bon niveau, et l'effort d'humour est assez présent. Il y a tout de même certains fautes flagrantes qui méritent d'être corrigés. J'attend la suite pour faire un meilleur jugement^^ Bon courage!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 5 Déc 2010 20:20 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et c'est parti pour le sixième chapitre ! Désolé pour le retard brave gens, mais bon quand on est tête en l'air comme bibi, bha on se ban une semaine ( j'oublierais pu ces foutus balises spoil x) ) bref assez parlé, bonne lecture et j'attends ce jugement avec impatience Porito

Chapitre 6 : Un nouveau compagnon ! Destination Saint Urea !



Le soir même une fête fut organisée en l’honneur de Loki, Naru et Pai Mei pour avoir protégé l’ile. Le rhum et la bière coulaient à flot et la nourriture abondée. Les trois héros s’étaient rejoins au travers de la foule pour une discussion.

« - Alors, quel est ton choix ?
- Je t’ai déjà dit pas si vite !
- C’est pas grave, de toute façon j’ai pris ma décision. Je rejoins votre équipage ! J’ai d’ailleurs pensé à cela. Alors pour que ce soit clair je vais un peu vous raconter ma vie. Mon père était dans la marine marchande et ma mère négociante, ils se sont connus sur une affaire. Mais, il y a 7 ans, ils tombèrent sur un type louche, qui mécontent des prix les assassina. Depuis lors, c’est le vieux maitre qui m’a élevé.
- Whoua, je suis désolé pour toi
- Bha, t’es pas responsable, en plus il s’est déjà fait tuer, il a voulut entuber la Marine, à ses risques et périls. Enfin bref, si je vous raconte ça c’est parce que mon père m’a laissé des notes sur comment naviguer, quelques cartes, des affaires pour voyager, comprenant boussole, log pose…
- Log pose ?
-Ouais ça permet de se repérer sur Grandeline, je vous expliquerai quand on y sera et aussi un bateau.
- T’es sérieux ?
- Ouaip, une caravelle.
- C’est génial, tiens je crois que la farandole se ramène, on se revoit demain au port. »

Pai Mei voulut répondre mais la foule de danseur était déjà arrivé et dispersa les jeunes gens. La fête continua dans la joie et la bonne humeur, au milieu des rires, en partit provoqué par les bagarres entre Loki et Naru, et de la musique endiablée.
Le lendemain matin, bon disons plutôt le lendemain midi, les trois jeunes se retrouvèrent devant la veille braque de Naru, car c’est à lui qu’elle appartenait.

« - On la gardera jusqu’à la dernière ile de South Blue, après on la vendra.
- Yosh, ça marche. Montre-nous le bateau, qu’on charge toutes nos affaires.
- Suivez-moi. »

Le petit groupe se dirigea vers une extrémité du port, là ils découvrirent un magnifique bateau.

« - Il fait trente mètres de long, comme vous voyez, il y a un foc, et de deux voiles, la grandes centrale et une d’appui, à la proue.
- J’adore cette proue ! »

Loki ne put cacher son admiration. La proue, en acajou sculpté, représenté un dragon et phénix s’entrelaçant tout en combattant.

« - Merci, mon père demandant à un artisan de le réaliser après avoir été émerveillé par une légende lointaine. Sinon, il y a une cuisine avec salle à manger, deux chambres pour un total de vingt places pour dormir, y a aussi une petite serre, mon père m’a appris qu’il fallait toujours avoir des fruits, pour éviter le scorbut, y a aussi une salle de bain, le bateau est équipé d’un système de recyclage d’eau. La moitié de la cale est d’ailleurs occupé par la salle des machines, l’autre moitié sert de réserve. Le poste de vigie du grand mat est couvert, c’est un peu plus pratique. Je crois que c’est à peu près tout.
- C’est tout ? T’abuses… »
L’ironie de Naru déclencha l’euphorie et les trois compères rirent de bon cœur, quand tout à coup, un villageois, affolé, arriva. Il était suivit par la plupart des autres villageois qui apportaient des cadeaux de départs, des vivres et biens d’autres objet utiles.

« - Dépêchez vous de lever l’ancre, un navire de la Marine arrive, c’est celui du lieutenant Kaljir D. Stampeed, un des plus redouté marine de South Blue. »

Les jeunes pirates finirent d’embarquer les affaires, firent sortir le bateau du ponton, accrochèrent la barque à l’arrière de la caravelle. Le maitre de Pai Mei arriva, et lui lança un sac.

« - Cela t’aidera, j’en suis sur.
- Merci maitre. »

Les trois jeunes hommes sortirent du port au moment où le navire de la Marine y entra. Le lieutenant ne manqua pas de remarquer cette troublante coïncidence.

« - Matelot, prenait une photo de ces hommes, on ne sait jamais.
- Chef ! Oui chef ! »

Le marine s’exécuta, sans se faire remarquer. Puis le navire du lieutenant, le Testu no Hiken, accosta au port. Stampeed descendit et s’avança vers la foule

« - Bonjour à tous, je suis actuellement à la poursuite du pirate dénommé Slash, pourriez vous me renseigner.
- Bha si vous voulez, on le garde, lui et ses hommes, prisonniers dans un de nos dojos. »

Le lieutenant ne put cacher sa surprise face au vieil homme, semblait il le maire, qui venait de s’avancer.

« - Vous avez réussi à le capturer ? Tout seul ?
- Non, ce sont les jeunes gens qui viennent de partir. Héhé, sans eux on était mal.
- Et qui sont-ils ?
- A priori des pirates, mais ils sont inoffensifs, la preuve.
Un pirate n’est jamais inoffensif monsieur. Veuillez donner le maximum de détail à mes hommes, je vous en serais gré. »

Le maire regretta d’avoir parlé de Loki et Naru, et il ne put que regarder le lieutenant s’en retourner dans sa cabine, qui se dit qu’il se dit qu’il avait bien fait de les prendre en photos. Il appela un soldat et lui demanda de faire le nécessaire au près du quartier générale. Pendant ce temps, Loki et son maigre équipage était déjà hors d’atteinte.

« - C’est quoi la prochaine destination ?
- Le royaume de Saint Urea. »

Pai Mei avait répondu sans se détacher de sa carte et de ses calculs de positions.

« - On arrivera d’ici après-demain matin. »

L’équipage s’installa paisiblement, allongés dans leur transat, un soda à la main. Seul Pai Mei se levait de temps en temps pour vérifier la trajectoire, mais il ne restait pas longtemps debout, en plein milieu d’après-midi, le soleil tapait fort.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:30, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 5 Déc 2010 20:30 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
Encore un bon chapitre, comme le précédent, sympathique. Encore quelques erreurs (fautes de frappes surement). J'ai bien aimé la description du bateau, qui a l'air assez luxueux^^ Faudra lui donner un nom!

Alors ensuite, Slash est censé être mort tué par Loki^^ Stampeed est un D, donc je pense qu'on va encore en entendre parler de celui-là! :Luffy hilare:

En attente de la suite^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 8 Déc 2010 20:34 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voilà la suite braves gens avec ce septième chapitre ( ouais ça porte chance.... ou pas ) bonne lecture à tous.

Arc 2 : Saint Urea, un royaume dévasté.
Chapitre 7 : Un royaume troublé ! Arrivée à Saint Urea.



Le lendemain aux alentours de midi, l’équipage se leva bien reposés des récentes aventures. Ils étaient tous courbaturés par les exercices des deux derniers jours mais heureux d’être ensemble. La journée s’écoula lentement, ponctué par les bagarres entre Naru et Loki, les séances d’entrainement et le plus important selon Loki, les repas, puis ils s’en allèrent dormir, se préparant pour la longue journée à venir.

« - Allez ! Debout !
- Chhhh ! Pas si fort.
- Dépêchez vous j’ai une nouvelle importante. »

Loki et Naru se levèrent à contre cœur. Les yeux encore embués par le sommeil, ils se préparèrent un petit déjeuner tout en écoutant Pai Mei.

« - Tout d’abord, à force de regarder ailleurs on a un peu dérivé, on a prit une à deux heures de retard. Mais je devrais pouvoir nous récupérer un peu de temps.
- C’est pour ça que tu nous réveilles ?
- Nan, ça c’était du pur sadisme, gniark. Plus sérieusement, regardez. »

Pai Mei montra un journal sur la table, les deux jeunes fraichement réveillés s’approchèrent et Naru ne put cacher son étonnement. Dans le journal amené par la mouette factrice, vers la fin une double-page annoncé l’arrivé d’un équipage de rookies à South Blue. Deux affiches présentées :

????? Loki : ???????? Naru :
9 Millions de Berrys. 2 Millions de Berrys.


La Marine n’avait que leur prénom, dans le reste de l’article on les présenté comme fauteurs de troubles assez puissant, ils semblaient être accompagné d’un autre jeune homme. Une autre page montrait l’arrestation du capitaine pirate Slash « le fouet humain », dont la tête était mise à prix 8 Millions de Berrys et de ses lieutenants, le duo composé de Krigar le mince et Sando l’assassin, dont la prime commune s’élevée à 1,5 Million de Berrys, par le récemment promu Capitaine Kaljir D Stampeed.

« - Il s’attribut notre mérite et nous accuse des faits commis par Slash et ses hommes.
- Vu sa tête, soit il n’est pas content qu’on se soit échappé, soit il ne veut pas de cette victoire qui ne lui revient pas et vu son regard, c’est la deuxième solution. Il m’a l’air d’être ce genre d’homme. »

La remarque de Loki se justifia au vu de la tête du lieutenant, qui ne posait même pas avec ses prises, chose étonnante, sauf peut être pour nos héros qui eux, savaient la vérité. Brisant le silence des réflexions, Pai Mei rangea le journal puis se tourna vers les jeunes mis à prix.

« - Bon, c’est pas tout mais, je tiens à vous faire remarquer que Saint Urea est en vue. »

En effet, à l’horizon on distinguait le contour d’une ile massive. Le petit équipage se mit au travail, assurant son cap, et ralentissant progressivement la vitesse de leur magnifique bateau. Le bateau se dirigea vers un petit village munit d’un ponton. Durant le court laps de temps qu’ils eurent à disposition avant de pouvoir accoster, ils purent détailler l’ile. De nombreuses collines la recouvraient, empêchant une vue d’ensemble, de ci de la, des fumées s’élevaient lentement dans le ciel, pour finir dispersées par le vent. Naru sauta à terre et amarra la caravelle. Les deux autres le rejoignirent et, tous ensembles, se dirigèrent vers le centre du village. Le village en lui-même n’était pas très grand, une trentaine de maisons, quelques commerces dont un bar, à la vue des nombreuses barques attachés au ponton, la principale activité locale semblait être la pêche.

« - Et bah, y a pas foule.
- En effet, allons voir la taverne. »

Loki ouvrit la porte largement, s’avança au milieu de la pièce et lança.

« - Bonjour tout le monde !
- Choppez-les ! »

Une quinzaine d’hommes, armés de bâtons, de haches, et de harpons sortirent de leur cachette, encerclant les trois hommes.

« - Vous venez encore nous pillez salauds !
- Mais arrêtez, on vous connait mêmes pas.
- Menteurs ! Vous allez payer. »

L’un chargea Loki, qui n’eu aucun mal a esquivé vu la lourdesse et la lenteur de l’attaque. L’action du villageois exhorta ses compères, qui attaquèrent bientôt tous ensemble.

« - Mais bon sang ! Puisqu’on vous dit houp la, qu’on est jamais, attention, venu ici.
- Arrêtez de mentir, vous êtes venus finir le travail.
- Ca suffit !! »

Un vieil homme se tenait dans l’embrasure de la porte, et venait de frapper le sol de son bâton. Le vieillard était habillé d’une tunique blanche, d’une magnifique paire de sandale en cuir. Il caressait distraitement sa longue barbe assortit à sa tunique, détaillant les nouveaux arrivants.

« - Mais Vénérable Kyoji !
- Il suffit Laszlo. Vous suivez moi. »

Le Laszlo en question se renfrogna mais obéit. Contaminés par le respect que dégageait le « Vénérable », Loki et compagnie le suivirent. Le vieil homme retraversa l’embrasure et sortit dans la rue principale. L’endroit n’était finalement pas si désert, les volets des maisons commencés à s’ouvrir, et peu à peu les gens ressortaient dans la rue.

« - Je suis désolé pour cet accueil des plus déplorables mais nous vivons actuellement une période très troublée. Je vous expliquerais la situation en détail, mais venaient d’abord chez moi.
- Bah y a pas de mal. »

La simplicité de Loki surpris agréablement Kyoji. Le doyen du village tourna dans une rue et entra dans l’une des premières maisons, les arrivants lui emboitèrent le pas et découvrirent une maison aux murs couverts d’étagères remplis de livres.

« - Je crois savoir pourquoi on vous appelle Vénérable.
- Bah c’est pas grand-chose, asseyez-vous jeunes gens, pendant que je vous raconte l’histoire de Saint Urea. Tout commença il y a déjà dix ans, une révolution éclata et on remplaça le gouvernement pour un autre plus juste et équitable, mais le pouvoir avait du mal à se maintenir, puis, un équipage de pirates, mené par le supernova Kidd, dévasta notre royaume, il y a de cela quelques mois à peine, le roi n’étant pas là, l’armée était totalement désorganisée. Le royaume survécut mais était grandement affaibli, et cette faiblesse n’échappa pas aux marines, qui veulent absolument une base sur notre île, et font pression pour. Depuis lors, notre royaume est le théâtre d’une guérilla sans merci, entre marines, révolutionnaires et notre royaume, on veut notre paix. »

Kyoji se rembrunit. Pour Naru, les colonnes de fumées venaient de trouver leur sens.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:30, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 12 Déc 2010 16:19 
1 Berry

Inscription: 08 Déc 2010
Messages: 24
Localisation: Sur le vaste océan,entrain de m'amuser.
Trop bien moi j'adore ton histoire :Ussop big gloup:. Elle déchire un max!

Sinon j'aime bien le style De Loki qui copie un peut Luffy et Naru au grand frère bien veillant qui limite la casse.

_________________
Quand vous le voyez,vous êtes condamné.
Image
Quand vous aimez la vie abord vous arriverez à bon port.

Soyez libre comme l'air car dans ce monde la vie est éphémère.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 12 Déc 2010 17:59 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voilà, le chapitre que je t'avais promis Black Jack. J'écris vite me direz vous et non j'avais juste trois chapitres d'avances (maintenant deux ) allez c'est parti pour ce 8eme chapitre au cœur de Saint Urea.

Chapitre 8 : Une guerre constante ! Se battre pour survivre !



Loki, Naru et Pai Mei finirent de discuter de l’état de l’ile avec le Vénérable Kyoji. Puis décidèrent d’explorer l’ile plus en profondeur. Ils sortirent, le soleil étincelant ce jour là les aveuglant.

« - Encore merci de nous avoir défendu, on va essayer de discuter avec le roi.
- Je ne suis pas sur que ce soit une bonne idée mais bon… Bonne chance à vous.
- Merci, nous reviendrons dans quelques jours.
- Nous prendrons soins de votre bateau, et pour nous excusez de cet accueil déplorable, Laszlo vous servira de guide. »

Le jeune homme du bar se tenait légèrement en retrait et, quand on le présenta, fit un vague mouvement de tête. Puis il se tourna et se dirigea vers une colline, empruntant un chemin de terre. L’équipage le suivit dans le silence. Laszlo se tourna et se prépara à leur parler puis se ravisa, Naru prit alors l’initiative.

« - Tu souhaiterais nous parler ?
- Je suis désolé…. Pour l’accueil je veux dire.
- T’inquiètes, on aurait fait pareil.
- Ouep, tu vas voir on va vous la stopper votre guerre ! »

Pai Mei et Loki s’opposaient, ils exprimaient la même idée mais le tact ne faisait pas parti des choses acquises par Loki. Leur sincérité toucha Laszlo qui ne put s’empêcher de sourire. Ils continuèrent leur périple et arrivèrent au sommet de la colline, qui s’avérait être plutôt une petite montagne. Ils eurent alors une vision d’ensemble de l’ile, elle était en fait une gigantesque plaine entourée d’une succession de collines, au beau milieu la capitale Urea, et de ci de là, une dizaine de villages et deux villes parsemés la plaine. Et là, une vision d’horreur s’offrit à eux. Les deux tiers des villages brulaient, ou étaient en ruine. Soudain, ils virent un groupe d’hommes armés sortir du sol et entré dans l’une des villes.

« - Et c’est comme ça tous les jours. Les révolutionnaires ont établis un réseau de tunnels souterrains et se cachent dans les montagnes, ils attaquent n’importe où, sans prévenir. Au village on a encore de la chance, les villages côtiers sont peu attaqués, ils y en a trois autres comme le mien, un pour chaque point cardinal. Ici c’est celui de l’est.
- Allons jusqu’à cette ville. Vite !
- À Lysia ? Comme vous voulez. »

Naru venait de pointait la ville que les révolutionnaires venaient d’attaquer. Les quatre jeunes descendirent la montagne à vive allure, évitant une chute des plus périlleuses de nombreuses fois. Ils arrivèrent aux portes de la ville et trouvèrent un homme allongé, grièvement blessé. Laszlo se pencha et secoua l’homme, il le retourna et vit une flaque de sang, il était déjà mort. Le petit groupe pénétra dans la ville, on entendait des explosions et des tirs un peu partout. A priori, le combat avait était engagé.

« - Ne bougez plus ! »

Ils venaient à peine de faire quelques pas qu’une escouade de marines s’interposa. La journée promettait d’être longue, les marines se dispersèrent et encerclèrent les quatre arrivants, ils étaient au nombre de dix.

« - Sergent ce sont les deux rookies, Loki et Naru.
- Et merde…
- Arrêtez-les ! »

Les trois pirates se mirent en triangle pour protéger Laszlo. Les marines se rapprochèrent et deux d’entre eux attaquèrent, Pai Mei les maitrisa rapidement, puis, Loki et Naru chargèrent. Les deux compères dégainèrent leur sabre et fauchèrent les marines. Il ne restait plus que le sergent, qui pointait son sabre en l’air dans une veine tentative d’effrayer les pirates.

« - N’avancez pas ! Je vous préviens je vais… »

Loki dégagea le sabre d’une parade puis assomma le sergent d’un coup de pommeau.

« - Pff, minable.
- Alerte ! L’escouade Beta s’est fait attaquer. »

Une autre escouade arrivait et le bruit des pas d’une autre se faisait entendre dans une rue adjacente.

« - On fonce ! »

Laszlo n’eut pas le temps de féliciter ses protecteurs et dut les suivre à toute allure, détalant dans les rues. Très vite les soldats furent semés, mais par précaution, le groupe alla se cachait dans un hôtel. Ils refermèrent les portes et les barricadèrent. Quand ils se retournèrent, ils eurent l’agréable surprise de se retrouver face à un groupe de révolutionnaires, tous armés.

« - Bonjour bonjour !
- Loki ?
- Oui…
- Abruti ! »

Une violente douleur se fit sentir au sommet du crane de Loki.

« - Même pas mal d’abord.
- Tu veux avoir mal !?
- Hum… Nan c’est bon.
- Bon, trêve d’idiotie. Je nous présente nous sommes…
- On sait qui vous êtes, les deux rookies vainqueurs de Slash, avec votre compagnon dont on ne connait pas encore le nom et Laszlo le fils du tavernier du village d’où vous venait, le village côtier de l’est, Higashi. À priori, vous avez quelques problèmes avec la Marine.
- À peine. Mais d’où tenait vous qu’on a battu Slash ?
- Nous possédons un excellent réseau d’informations.
- Évidemment… Sinon c’est quoi le plan ?
- En quoi ça vous regarde ? »

Un autre homme s’était levé et s’adressait à eux, visiblement plus nerveux que son compère. L’atmosphère était tendue, et chacun se tenait sur ses gardes, particulièrement les révolutionnaires. Soudain, une jeune femme qui se tenait en retrait depuis le début s’avança. Elle était d’une taille normale, la saleté et ses vêtements abimés la vieillissaient, rendant impossible la détermination exact de son âge. Elle était belle malgré tout, ses cheveux châtains retombant sur ses épaules encadraient son visage.

« - Marlysa, tu es sure ?
- Oui, venez vous, je vous amène voir le chef. »

Marlysa se tourna et ouvrit une trappe, et descendit, les quatre jeunes hommes la suivirent. Leurs deux premiers interlocuteurs se levèrent et fermèrent la marche. Ils s’enfonçaient maintenant dans de sombres tunnels, bien loin du radieux soleil qu’ils venaient de quitter.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:31, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 12 Déc 2010 19:17 
1 Berry

Inscription: 08 Déc 2010
Messages: 24
Localisation: Sur le vaste océan,entrain de m'amuser.
Merci j'adore.:Sanji amoureu: et si tu veux je met le premier chapitre de ma fic : Les Frères de la nuit.

_________________
Quand vous le voyez,vous êtes condamné.
Image
Quand vous aimez la vie abord vous arriverez à bon port.

Soyez libre comme l'air car dans ce monde la vie est éphémère.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Mer 15 Déc 2010 20:20 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et nous voilà au chapitre neuf braves gens, comme le temps passe vite. Trêve de bavardages merci à mes chères lecteurs et au soutien de certains ( ils se reconnaitront ) bonne lecture à tous et n'hésitez pas à poster votre avis.

Chapitre 9 : Le commandant des révolutionnaires ! Reprenons Lysia !



Le groupe avançait déjà depuis un bon quart d’heure dans les tunnels, à peine éclairaient par quelques torches. Marlysa se tenait en avant, ne s’arrêtant sous aucun prétexte, ne détournant jamais le regard. Après une bonne demi-heure de marche, le groupe s’arrêta à un cul de sac, leur guide s’avança et frappa le mur d’une certaine manière. Le mur se dégagea alors lentement. Marlysa et les pirates, toujours accompagnés de Laszlo, entrèrent mais les deux révolutionnaires d’arrière-garde les laissèrent là.

« - On retourne à l’avant-poste. Bonne chance avec tes nouveaux compagnons.
- Merci et essaye de pas mourir. »

Marlysa ne fit pas attention au rictus de mépris du petit nerveux, elle s’avança dans se qui s’avérait être une immense grotte, surement cachée dans la montagne, et fit signe aux garçons de la suivre. De nombreuses tentes étaient installées un peu partout, la jeune révolutionnaire s’aventura parmi elle et s’approcha de la plus grande et avant qu’elle puisse entrer une voix masculine se fit entendre.

« - Entre Marlysa.
- Votre odorat m’étonnera toujours. Commandant Lebrun, voici les nouveaux arrivants…
- Ah, les fameux rookies. Mais entrez donc, je vous en pris. »

Ils entrèrent tous, la tente, vaste, les accueillaient sans problème. Le commandant était un homme de stature imposante, ses cheveux de la même couleur que son nom indiqué. Il dégageait une odeur infecte, comme un type qui ne se laverait jamais. Il était en train d’étudier des rapports, tout en rédigeant une lettre, sans doute à ses supérieurs. Il acheva sa phrase, rangea son stylo et se tourna vers Loki et ses compagnons, les dévisageant.

« - Alors, qu’est ce qu’y vous amène dans ce si charmant royaume ?
- Pas grand chose, on faisait étape mais on s’est dit qu’on pourrait aider les habitants, alors on reste un peu plus longtemps.
- Je vois… Vous savez nous sommes là pour stopper l’avancée de la Marine, leur chef, le Colonel Stankovic, prétend vouloir nous repoussez pour protéger le pays mais dès que ce sera fait, il destituera le roi.
- Et quand les marines auront déguerpi, vous allez faire quoi, vous ?
- On partira soutenir une autre révolution, on laissera juste quelques informateurs et du matériel pour l’armée royale.
- Cela me semble plus qu’acceptable, au fait je m’interroge, comment avez-vous fait ce réseau de tunnels ?
- Oh, ça ? C’est simple j’ai mangé le Anaguma Anaguma no Mi, le Zoan du blaireau. Très pratique, en plus de cela mon odorat est surdéveloppé, comme vous avez pu voir. Le seul hic, c’est l’odeur.
- C’est pas faux. »

Loki venait de jetait un magnifique blanc dans la conversation. Très rapidement, une bosse apparut sur son front.

« - Pardonnez le, il ne connait pas la politesse.
- Bah, c’est pas grave. Marlysa, tu veux bien allais préparer le repas.
- Tout de suite.

La cuisinière sortit de la tante et Loki lui emboita le pas, ces discussions politiques ne l’intéressait décidément pas.

« - Alors t’es cuisinière ?
- C’est possible, retourne avec le commandant.
- T’inquiètes, j’écoute pas de toutes façons, héhé.
- Comme tu veux… »

Marlysa entra dans une autre tente où une impressionnante quantité d’ustensiles de cuisine était rangés. Elle enfila un tablier, se lava les mains et commença à cuisiner. Loki s’installa sur une table et la regarda. À peine eut-elle commencé qu’une délicieuse odeur envahit les narines du jeune pirate. Marlysa faisait preuve d’une impressionnante dextérité, elle maniait ses couteaux et sa poêle comme une pro.

« - Whoua, ça sent trop bon, où t’as appris à cuisiner ?
- Je fais ça à l’instinct.
- Génial, je peux goûter ?
- Si tu veux, tiens, du bar poché. »

Loki prit le plat de poisson, l’huma, puis le gouta. Une explosion de saveurs atteignit ses papilles.

« - J’ai jamais mangé quelque chose d’aussi bon.
- Merci.
- Rejoins mon équipage. »

Marlysa s’arrêta net, complètement surprise de cette proposition qui n’en était pas une.
Pendant ce temps, dans la tente du commandant, Naru discuter points tactiques avec Lebrun. Pai Mei et Laszlo discuter dans leur coin, suivant de loin la conversation.

« - Le QG de la Marine se situe au centre du triangle formé par les trois grandes villes, Lysia, Ylasi, et la capitale, Syali. Ils font des patrouilles régulières dans les petits villages, mais ça ne leur apporte rien.
- Ils font ça pour montrer leur présence.
- Exactement, aujourd’hui on a tenté un assaut sur Lysia, la ville la plus proche de ce campement, mais sans succès. J’ai laissé une vingtaine d’hommes répartis dans la ville pour surveiller la situation et me maintenir informé.
- Que projetez-vous de faire ensuite ?
- Il faut tout prix reprendre Lysia, le problème je n’ai pas assez d’hommes pour tenir la ville et pour prendre les deux autres, le roi ne peut pas ouvertement m’aider, il s’aliènerait le Gouvernement Mondial..
- Un problème de force hein ? Vous en faites pas, on s’en occupe.
- Vous avez un plan ?
- À ce que j’ai pu voir, entendre en fait, ils ont mobilisés de nombreux hommes à Lysia, ils ont du remarquer que c’était votre cible.
- Je vois, vous pensez attaquer autre part.
- Pas du tout, on va y aller quitte ou double, tous vos hommes en état, et nous, on chargera sur Lysia, une fois la ville reprise, on aura deux possibilités, soit on fonce sur la base de la marine, la solution la plus risqué puisqu’elle doit être solidement fortifiée, soit, on les encercle. Dans leur défaite à Lysia ils auront perdus de nombreux hommes, vous foncez sur Ylasi et nous sur la capitale et on leur coupe toutes retraites.
- Vous êtes audacieux, j’aime ça, encore faut-il prendre Lysia.
- Vous en faites pas pour ça.
- Si vous le dîtes, venez, allons manger. »

Les quatre hommes sortirent de la tente et se dirigèrent vers la cafétéria. Sans savoir qu’à la surface, à la lumière du jour, l’ennemi se préparait lui aussi.


Dernière édition par Cold Loki le Sam 25 Déc 2010 14:32, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Ven 17 Déc 2010 17:45 
70 000 000 Berrys

Inscription: 27 Nov 2010
Messages: 672
Localisation: Aux enfers.
Bien, je n'avais pas commenter ces derniers chapitres parce que je ne trouvais rien a dire.
Mais bon, je vais tout de même te le dire:
Excellents chapitres, hâte de voir la suite des actions^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePosté: Dim 19 Déc 2010 15:15 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Sep 2010
Messages: 128
Et voilà le chapitre dix, avec ( enfin ) de l'action ^^. Bonne lecture à tous et merci à vous mes chers lecteurs.

Chapitre 10 : Assaut sur Lysia ! Problèmes en perspective !



Après le déjeuner du midi, tous les hommes s’équipèrent, on aiguisa les lames, on chargea et on nettoya les canons et les revolvers, on prépara les vivres et le matériel de première nécessité. Tout juste une heure après le fin du repas et le début des préparatifs, l’armée se mit en branle et arriva bientôt aux portes de la ville, à quelques mètres sous les premières défenses de la ville.

« - J’espère que vous êtes tous prêts ?
- Oui Commandant ! »

Lebrun n’estima pas devoir faire un long discours, il se contenta de fixer longuement ses hommes et les jeunes pirates puis d’un coup, il se retourna, courut et perfora le sol en pente douce, et atterrit derrière la grande porte, bientôt suivit par tous ces hommes. Une vague de cris de rages se répandit, suivit par le martèlement de dizaines de pas. Mais quelque chose n’allait pas, pas un bruit, pas une réaction ne se fit entendre en écho à l’attaque, et bientôt, l’armée s’arrêta dans son élan, surprise. Le commandant des révolutionnaires ne comprenant pas, il se tourna vers un de ses lieutenants et lui fit un bref signe de tête. L’homme courut vers un bâtiment, surement là où les autres révolutionnaires devaient être restés. Un cri se fit entendre et le soldat ressortit aussi vite qu’il était entré, il courut vers Lebrun et s’apprêta à hurler quelque chose, quand tout à coup, une détonation retentit et l’homme s’écroula, le cœur percé d’une balle, Naru fut le plus prompt à réagir.

« Embuscade !!! »

A peine eut-il fini ça phrase que l’enfer se déchaina, une grêle de tirs se déchaina, les explosions suivaient les sifflements des boulets, et une clameur furieuse s’entonna, la Marine passait à l’attaque ! Heureusement Lebrun avait disposé ces troupes le long de l’avenue et elles étaient préparées. La manœuvre des hommes du Gouvernement Mondiale étaient d’attaquer par les flancs, au travers de ruelles étroites, où le nombre ne représentait rien mais les révolutionnaires ne s’en laissèrent pas comptés, ils se dispersèrent rapidement, répandant la bataille partout dans la ville. Les pirates, à peine gênés par quelques marines arrivés rapidement, se frayèrent un chemin jusqu’à Lebrun et Marlysa, à grands coups de mandales et sabres.

« - Commandant, Commandant !
- Ah, vous êtes là ! On doit se réorganiser ! »

Le chef des révolutionnaires et sa cuisinière se battait eux aussi, mais repoussaient sans problèmes les hordes ennemis.

« - Pai Mei, Loki, couvrez nous !
- Ok, ça marche.
- Bien, on devrait être tranquilles pour un instant. Il faut qu’on les repousse, coûte que coûte.
- Oui, j’avais prévu un cas comme celui là. A tous les hommes, formations E-21x. »

Le commandant venait de décrocher son escargophone, et reçut bientôt de nombreuses affirmatives.

« - Cette formation, prévue à l’avance, est aussi appelée formation de la méduse, car au travers de tentacules, on accule l’ennemi de tous les côtés, finissant par l’encercler.
- Génial, on vous laisse mener l’assaut, on peut faire quoi ?
- Occupez-vous des équipes de tireurs isolés.
- Oi ! »

Le groupe se scinda, Lebrun et Marlysa partant vers le front de l’affrontement, Loki, Naru, Pai Mei et Laszlo se dirigèrent quant à eux vers les plus hautes tours, d’où de nombreux éclairs et boulets de canons surgissaient.

« - Bon, pour être plus efficaces, on se sépare, Pai Met et moi on va de ce côté, Laszlo et Naru de l’autre, on se retrouve à l’église là-bas.
- Yep, ça sera vite expédié.
- Et prenez cet escargophone. »

Laszlo, qui était le plus responsable prit l’appareil de communication, le mit à son poignet. Les deux amis de Baterilla se firent un signe de tête puis partirent en courant. La bataille faisait toujours rage, on se battait pour chaque centimètre carré, à travers les ruines, enjambant les corps de ses camarades, les oreilles abasourdis par les hurlements des mutilés, les cris des balles et les grondements des explosions. On aurait dit un gigantesque orchestre, mené par la Mort en personne.

« - J’espère qu’ils s’en sortiront…
- Ne t’en fais pas, si j’ai mis Laszlo avec Loki, c’est parce que c’est avec lui qu’il a le plus de chance de survie. »

Naru sourit à son compère puis entra dans une tour. Les marines avaient fait de ces tours des places fortes avec des vivres et des munitions pour des jours. Malheureusement pour eux, leurs adversaires ne leur laisseraient pas des jours. Bientôt, la plupart des tours s’effondrèrent sur elles mêmes, au grand plaisir de Loki et au malheur de Laszlo. Les combats faisaient toujours rage, les marines commençaient à être débordé, le court effet de surprise passé, leur petit nombre ne leur permettait pas de tenir.

« - Et voilà, c’était la dernière.
- Rejoignons tout le monde, je les appelle. »

Pai Mei décrocha l’escargophone et appela l’autre équipe de « nettoyage ».

« - On a fini Naru, on se rejoint sur la grande place.
- Ok, ça marche, nous aussi on a fini. De votre côté ça va commandant ? Commandant ?
- Dépêchez vous de venir, on est encerclé, ils viennent de lancer une contre-offensive de dernier espoir… et ça marche. »

Les quatre garçons ne répondirent même pas, tous s’élancèrent d’un même élan vers la grande place, où la bataille semblait toujours féroce. Éliminant au passage les quelques marines isolés, nos quatre amis se retrouvèrent bientôt, tous ensemble, dans une rue, à une centaine de mètre de la place. Ils émergèrent bientôt dans la bataille, confuse, violente et intense.

« - Laszlo, Pai Mei, rejoignez le commandant et protégez le, on charge. »

Les deux garçons hochèrent de la tête et regardèrent un court instant les deux fous qui se jetés dans les lignes ennemis, ravageant tout sur leur passage à l’aide de virevoltant coup de sabre.
Cet effort durant un bon quart d’heure au bout duquel, la Marine se replia vers son QG, se débinant à toute vitesse.

« - Et voilà commandant.
- Merci les gars, pff vous aviez raison, ça a marché, grâce à vous.
- Bah vous savez…
- Commandant !!! Marlysa a été enlevée ! »

Le sang des héros se glaça d’un bloc, leurs têtes tournées vers l’oiseau de mauvais augure.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 42 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com