Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Dim 20 Juil 2014 00:40 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Introduction :
Bonjour à tous ! ^^
Moi Ash et mon ami Fizol avions décidé de vous présenter notre fanfic. Pour résumer rapidement cette histoire raconte l'aventure d'un équipage de pirates faisant son entré sur la route de tout les périls. Voici un petit "trailer".

La civilisation s'est développée. Aveuglés par leur Pouvoir, les Hommes ont assis leur domination sur le Monde. Certains utilisent ce Pouvoir dans l'intérêt des leurs, mais d'autres l'utilisent pour faire régner le Mal et l'Injustice. Cela dure depuis les Temps Anciens.

A l'heure actuelle, l'Humanité est sur le point de rompre l'équilibre qu'elle a érigé tout au long de son existence, et les prémices de cette Déchéance s'accomplissent. Les Hommes deviennent tous mauvais, la Guerre Civile a éclaté.... L'heure approche....

Aujourd'hui, seules quelques milliers de personnes sont encore saines d'esprit. Parmi ces gens, un groupe de cinq adolescents commence à faire parler de lui dans les alentours, ils ne se laissent nullement impressionnés par ceux qui ont été rendus perfides par le Pouvoir, ils n'hésitent même pas à montrer les crocs face à eux.

Plongez dans un Monde, menacé par les affres d'un cataclysme ! Un Enfer absolu ! Invoquant des colonnes de flammes surgissant du sol ! Rugissant jusqu'au firmament ! Faisant pleuvoir une véritable pluie de destruction sur toute la planète ! Faisant déferler un océan de mort et de flamme qui embraseraient toute forme de vie connue sur Terre jusqu'à la ligne d'Horizon !


Bon c'est vrai on a un peu exagéré le truc mais ...

Bref j'espère que vous serez nombreux à suivre cette aventure ! Le premier chapitre sera posté dans la semaine !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Lun 21 Juil 2014 13:00 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Chapitre 1: Fuite et mystère

? : Vite ! Courrez !
? : Mais où on va comme ça ?!
? : On s'en fou ! Faut qu'on se casse !
?: Magnez-vous ! Ils sont juste derrière nous !

A peine cette phrase eut elle été prononcée qu'une mitraillette se mit à cracher son venin. Nos héros devaient s'enfuir au plus vite.

? : Argh !
? : Ash !
Ash : Ca va, je suis juste touché à l'épaule gauche. Vite !
? : On pourrait pas juste les exploser ?
?: Tojo, arrête tes conneries !

Un nouveau bruit de mitraillette se fit entendre, mais cette fois-ci, personne ne fut touché.

? : Vite, allons dans cet immeuble ! Il a l'air abandonné !
Tous : OK !

Nos amis entrèrent dans l'immeuble abandonné et s'y cachèrent le temps de reprendre leur souffle.

? : Bordel ! Depuis que la guerre civile a éclaté, c'est la merde absolument partout !
? : Ce serait sympa si tu chuchotais pour pas nous faire repérer, Tojo.
Tojo : Pardon, Saya.
Saya : Bon, on fait quoi ?
? : Faut soigner Ash.
Ash : Vous en faites pas, la balle m'a traversé, j'ai pu me faire un bandage avec ma manche. Ca va déjà un peu mieux.
Tojo : Ok tant mieux, bon bah on va les éclater ?
? : Ils ont des mitraillettes et nous rien du tout !
? : Si, on a nos poings et l'effet de surprise.
Ash : T'es sérieux ?!
? : Ash, tu le connais...
Ash : Ouais...
? : Ca veut dire quoi ça ?!
Ash : Bon, tu veux faire quoi ?
? : On se cache, on les attend et on les défonce.
? : Y a pas un autre moyen ?
Tojo : Tu vois une autre solution, Sylvia ?
Sylvia : Ca va ! On a compris que tu voulais te battre !
? : Tu vois que je suis pas le seul à penser ça !
Saya et Ash : Tais-toi !
Sylvia : Bon, on va faire comment alors ?
? et Tojo : On fonce dans le tas !
Ash : La ferme ! Bande d'abrutis ! (les frappe)
Saya : Laissez-moi réfléchir...

Quelques minutes plus tard, tout le monde était en place et attendait les soldats.

Ash : Chut ! Ils arrivent.
? : Ils sont combien ?
Ash : Trois !
? : Saya, à ton signal !
Saya : Attendez...attendez...Tojo ! Maintenant !

Les traqueurs s'étant séparés, Tojo fonça sur l'un d'eux, le prenant par surprise.

Saya : Ash ! Sylvia !

Ils poussèrent alors un mur sur le point de s'écrouler, le faisant s'ébouler sur le second des chasseurs. Un autre arriva dans les secondes qui suivirent, alerté par le brouhaha.

Saya : Fizol ! ... Fizol ?
Tojo : Bordel ! Il est où ?
? : Les mains en l'air tout le monde !

Le dernier des poursuivants les pointa tous avec le canon de sa mitraillette. Ils s'exécutèrent tous sans se poser de questions.

Poursuivant : Aucun ne bouge, où je le descends !
? : Hé, tout le monde ! J'ai trouvé quelque chose de bizarre !
Tout le monde : Fizol !
Fizol : Hein ? Il se passe quoi ?
Poursuivant : Les mains en l'air toi aussi !

Voyant tout le monde lever les mains et leur assaillant les pointer du canon de son arme, Fizol comprit rapidement ce qui se passait. Son regard se durcit alors soudainement.

Fizol : Si tu as le malheur de tirer... !
Poursuivant : Tu vas faire quoi ? Hein ?! lui demanda-t-il d'un ton menaçant et sûr de lui.

Fizol se mit à avancer vers l'indésirable qui menaçait ses amis, la foudroyant du regard. Le poursuivant voulu tirer à l'approche du téméraire, mais ce dernier attrapa son canon et le fit pointer vers le haut. Il profita de la surprise de son adversaire pour lui asséner des coups de poings qui le firent rapidement sombrer dans l'inconscience.

Saya : Putin, mais t'étais où ?!
Sylvia : On aurait pu mourir à cause de toi ! (frappe Fizol)
Fizol : Aïe ! Oui bah ça va ! Personne est mort ! Suivez-moi, j'ai trouvé quelque chose de vraiment très bizarre.
Ash : Ca a intérêt à valoir le coup...

Nos amis grimpèrent les escaliers jusqu'à se retrouver au dernier étage de l'immeuble. Fizol les mena jusqu'à une pièce tout simple où se tenait une porte ouverte, à travers laquelle on pouvait voir l'océan.

Ash : Et ? C'était ça que tu voulais nous montrer ?
Fizol : Avoue que c'est bizarre.
Sylvia : Qu'est-ce que c'est vraiment, à votre avis ?
Saya : Personnellement, ça m'inspire pas confiance.
Fizol : Bah y a qu'à la traverser et on verra bien.
Tojo : Espèce d'abruti ! Tu sais même pas où ça mène !
Fizol : C'est toi qui me traite d'abruti ?! Espèce de crétin !

Fizol et Tojo allaient se jeter l'un sur l'autre lorsque la porte se mit à briller. Tout le monde vit alors un petit papier sortir du cadran de la porte et virevolter jusqu'à la main de Sylvia.

Ash : C'est quoi Sylvia ?
Sylvia : Attends, je vais lire ce qu'il y a d'écrit. Hum hum... «Vous qui avez trouvée la « Porte qui mène à la Liberté », vous devrez vous composer un équipage de pirates constitué : d'un capitaine, son second, un navigateur, et de deux combattants. Vous devrez également vous trouver un nom d'équipage. Franchissez ensuite la porte, et vous connaîtrez la Liberté.

Tout le monde regarda Sylvia, sans vraiment savoir quoi penser de ce qu'elle venait de leur lire. L'un d'entre eux avait cependant des étoiles dans les yeux...

Fizol :...Ouah... On y va !
Ash : Parce que t'y crois toi ?
Fizol : Bah ouais !
Saya et Sylvia : Abruti ! (le frappent)
Tojo : On peut toujours tenter de la traverser.
Tous : ...
Tojo : Bon, bah dans ce cas, faut faire ce qu'ils ont dit, c'est-à-dire se créer un équipage. Moi , je serai un des combattants.
Sylvia : Moi aussi.
Saya : Moi la navigatrice, sans hésiter ! Mais... lequel de vous deux sera le capitaine et le second ?

Ash et Fizol se regardèrent. En effet, ils étaient les seuls à ne pas avoir de poste, et aucun des deux ne savait s'il devait être capitaine ou second, dans le meilleur intérêt de tous.

Fizol : Bon bah je serai le second, et Ash le capitaine.
Ash : Non, ce sera toi le capitaine, je préfère être le second. Tu es plus à même de l'être que moi.
Fizol : J'en suis pas sûr, je préférerai sincèrement être ton second.
Sylvia : T'inquiète Fizol, au pire on est là au cas où tu dérailles.
Fizol : Vous êtes sûrs ?
Tous : Ouais !
Fizol : Bon bah OK, je serai capitaine, et toi Ash, mon second.
Ash : Ca me va très bien.
Fizol : Et les Pirates de l'Horizon, ça vous dit comme nom ?
Tojo : Pourquoi ce nom spécialement ?
Fizol : La Liberté, ils ont dit ? La Liberté, c'est partir à la recherche de nouveaux horizons !
Sylvia : Ouais ! Ca me plaît comme nom.
Fizol : Tout le monde est d'accord ?
Tous : Ouais !
Fizol : Bon, on la traverse ou bien ?

Nos amis s'élancèrent chacun leur tour au travers de cette porte. Ils se sentirent tous tomber, sans contrôler ni leur chute, ni quoi que ce soit d'autre. Soudain, Fizol sentit un énorme choc sur le dos, il venait d'atterrir. Se demandant comment il avait fait pour ne pas mourir d'une chute aussi vertigineuse, il se releva et tomba nez à nez avec un vieil homme qu'il ne connaissait pas. Apparemment, cela était réciproque, car le vieillard le dévisageait également. Il demanda alors :

Vieillard : Qui es-tu et d'où viens-tu ?
Fizol : Salut, je m'appelle Fizol. Mes amis et moi avons traversée une porte menant sur l'océan et je me suis retrouvé ici. Mais... Ils sont où ???
Vieillard : Je vois...J'ai déjà entendu parler de ce phénomène, une porte menant sur l'océan, un mot disant de former un équipage de Pirates ?
Fizol : Comment vous savez ça ? Et où sont mes amis ??!
Vieillard : Calme toi ! Tes amis sont probablement sur d'autres îles.
Fizol : D'autres îles ?
Vieillard : Oui. Fizol, laisse moi te souhaiter la bienvenue sur East Blue.



PS : Vous l'aurez certainement remarqué, mais certains personnages sont (et seront) inspirés d'autres mangas/jeux. Cela vous fera probablement découvrir de nouveaux mangas tous aussi fabuleux les uns que les autres. :)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Jeu 24 Juil 2014 23:47 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Chapitre 02 – Ash et Malthaël



Ash : East Blue ? Qu'est-ce que c'est, Malthaël-san ?

Malthaël : Tu ne connais donc rien de notre monde ?

Ash : Non, je vous l'ai déjà dit : mes amis et moi étions dans un pays gouvernés par la guerre civile, nous venions de nous débarrasser de trois malfrats qui nous cherchaient des ennuis, lorsque notre capitaine a découvert une porte qui menait sur l'océan, nous avons donc suivi les indications et avons traversée la dite porte.

Malthaël : Ses indications ? Votre capitaine ? Vous êtes donc des pirates ?

Ash : Oui, c'est un mot qui est sorti de cette porte qui nous disait de former un équipage de pirate, nous avons donc répartis nos rôles. Cette porte se faisait appeler la « Porte de la Liberté ». Est-ce que ça vous dit quelque chose ?

Malthaël : Non, je n'en ai jamais entendu parler. Dis-moi, quel nom d'équipage avez-vous choisi ?

Ash : Les Pirates de l'Horizon.

Malthaël : Pourquoi ce nom ?

Ash : Une fois que nous nous serons retrouvés, nous partirons à la recherche d'aventures, de nouveaux horizons !

A ces mots, Malthaël parti d'un grand rire. Ash le regarda, ne sachant pas vraiment pourquoi son enthousiasme provoquait une si grande hilarité chez cet ermite à l'apparence mi-homme, mi-poisson.

Ash : Pourquoi rigolez-vous comme ça ? J'ai dit une bêtise ?

Malthaël : Haaaah.. . Excuse-moi, dit-il en s'essuyant une larme au coin de l'œil. Cela faisait bien des années que je n'avais pas vu quelqu'un mettre autant d'entrain dans ces paroles. Mais quand vous reverrez-vous, toi et tes amis ?

Ash se sentit alors bête, il n'avait même pas pensé à cette question. Quand allaient-il tous se retrouver ? Cette question devint alors cruciale pour lui. Il réfléchit un instant et fini par dire :

Ash : Je n'en ai aucune idée, mais tel que je connais notre capitaine, il ne saura pas rester sans rien faire. Il nous fera probablement parvenir un message, ou alors il fera quelque chose d'insensé...

Malthaël : Vous êtes des pirates, la route de la liberté est parsemée d'embûches, d'adversaires coriaces... Savez-vous vous défendre ?

Ash : Je pense, oui.

Malthaël : Tu penses ? Viens donc me le prouver, je n'en ai peut être pas l'air, mais je me débrouille plutôt bien en arts martiaux.

Ash : D'accord, où allons-nous nous battre ?

Malthaël : Suis-moi.

Malthaël sorti de sa petite maison, c'était une maisonnette à l'orée d'un bois. Notre nouveau venu suivi le vieil ermite jusqu'à ce que celui-ci arrête sa marche. Ash fut surpris de découvrir une chute d'eau à peine quelques centaines de mètres derrière la demeure de Malthaël.

Malthaël : Nous allons nous battre devant cette chute. Rassure-toi, je n'irai pas à mon maximum, je ne sais pas ce que tu vaux, alors n'hésite pas à y mettre toutes tes forces.

Ash : Vous êtes sûrs, Malthaël-san ?

Malthaël : Tu ne me battras probablement pas, donc ne te retiens pas, Ash-kun.

Le plus jeune des deux se mit en position, ne sachant vraiment comment il allait s'y prendre. Malthaël, quant à lui, restait debout, souriant, les bras croisés. Ils se regardaient tous les deux, attendant que l'autre passe à l'attaque.

Malthaël : Quand tu veux.

Ash fonça donc sur son adversaire. Il voulu lui donner un coup de poing au visage, mais son opposant l'esquiva sans difficulté juste en bougeant la tête. Les assauts de Ash se multiplièrent, sans pour autant atteindre leur cible. Coups de poings, coups de pied, l'assaillant enchaînait les deux plutôt agilement, mais il se fatigua très rapidement.

Malthaël : Déjà fatigué ? N'est-ce pas un peu tôt ? Si tu n'es pas capable de tenir le rythme de ton adversaire, tu te feras battre en un rien de temps, et tes amis seront dans l'embarras si tu te fais capturer par un équipage de pirates qui voudra vous causer du tort.

Ash écouta les paroles de l'invaincu en reprenant son souffle, à genoux devant lui, mais il prit celui-ci par surprise en se relevant d'un bond et en courant dans sa direction pour l'attraper à la taille et le faire tomber en arrière, se redresser et lui mettre son poing sous le nez.

Ash : Alors ? Qu'en dites-vous ? dit-il tout essoufflé.

Malthaël : Hahahahaha ! Pas mal ! L'effet de surprise est toujours utile dans un combat. J'ai cependant une question : pourquoi ne te sers-tu que de ta main droite ?

Ash : Mon épaule gauche me fait toujours mal, même si vous m'avez soigné, je ressens toujours quelques petites douleurs.

Malthaël : Eh bien, avant de continuer ton entraînement, tu vas te reposer encore un peu. Je t'enseignerai ensuite comment...

Ash : Attendez ! Mon entraînement ?

Malthaël : Avant que tu ne repartes avec tes amis, je pense que je devrai t'enseigner quelques petits truc pour te défendre. Après ce petit échauffement, j'ai vu du potentiel en toi, tu ferais un bon combattant.

Ash : Très bien. Mais j'ai une question, Malthaël-san, quelle est votre « espèce », les hommes-poissons ? Cette espèce n'existe pas dans mon monde. Et cette marque en forme d'empreinte d'oiseau sur le côté gauche de votre cou ?

La seconde question du novice arrêta net son mentor. Apparemment, cette marque semblait représenter quelque chose de grave pour lui. Mais il répondit cependant :

Malthaël : Je répondrai à toutes tes questions, à la condition que tu ne répètes à personne la réponse que je vais formuler pour cette dernière question.

Ash : Euh, d'accord. Répondit-il plus très sûr de vouloir savoir.

Malthaël : Allez, on rentre, que j'examine de nouveau ton épaule. Dans les jours à venir, je t'enseignerai les bases des arts martiaux, si cela t'intéresse, évidemment.

Ash : Bien sûr !

L'entraînement du Second des Pirates de l'Horizon allait ainsi commencer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Sam 26 Juil 2014 22:58 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Chapitre 03 - Tojo et Hanta



Tojo : 'Tin ! Comment ça caille !

Cela faisait maintenant trois jours que Tojo marchait depuis qu'il avait repris connaissance. L'environnement était enneigé et une tempête de neige faisait rage. Ne sachant pas où il se trouvait, Tojo s'était mis en route à la recherche d'une ville ou d'un village. Mais au bout de ces trois jours d'errance, sans nourriture ni rien pour se protéger du froid, notre jeune ami était à bout de forces.

Tojo : Je ne dois pas... dormir. Dois... pas... dor....

Et Tojo s'endormit, avec comme lit de mort une neige d'un blanc immaculé.


Un léger crépitement se faisait entendre, une douce chaleur se répandait dans la pièce. Une odeur alléchante de bouillon effleura les narines de Tojo, qui se réveilla doucement. Il ne se souvenait d'abord pas de ce qui s'était passé avant qu'il ne s'évanouisse. Lorsque d'un seul coup, tout lui revint.

Tojo (se redressant d'un seul coup dans son lit) : Eh ! Mais je suis... Aaah... J'ai faim....


? : Ne te relève pas si vite !


Tojo : Vous êtes qui ?


? : Je m'appelle Hanta, et toi ?


Tojo : Je m'appelle Tojo, enchanté. Où on est ?


Hanta : Nous sommes chez moi. Je t'ai trouvé étendu dans la neige, inconscient. Que faisais-tu si loin de la ville sans tenue chaude ?


Tojo : Vous n'allez sûrement pas me croire.


Le jeune survivant expliqua donc à sa sauveuse comment il s'était retrouvé dans cet univers sans la moindre préparation.

Hanta : Je ne sais pas si je dois te croire ou non, mais tu as l'air sincère.


Tojo : Évidemment !

Soudain, l'estomac de notre jeune héros le rappela à l'ordre en émettant un énorme gargouillement.

Tojo : J'ai faim...


Hanta : Ca fait combien de temps que tu n'as pas mangé ?


Tojo : Je sais pas... Trois jours ? Je suis resté inconscient pendant combien de temps ?


Hanta : Je t'ai retrouvé il y a deux jours.


Tojo : Pas étonnant que j'ai si faim...


Hanta : Le potage de légumes devrait bientôt être prêt, patiente encore un peu.


Tojo : J'ai patienté pendant cinq jours, alors je ne suis plus à quelques minutes près.

Les deux nouveaux amis mangèrent et discutèrent afin de faire connaissance. Hanta était une chasseuse de 27 ans qui vivait comme sa famille avait toujours vécu, connaissant toute la faune et la flore de la forêt et parfaitement habituée au climat cauchemardesque de cette île hivernale.



Après avoir dévorée une bonne partie du potage aux légumes de la chasseuse, Tojo demanda à Hanta si elle connaissait le monde la piraterie. Celle-ci lui répondit que non, mais qu'elle avait connus certains pirates, et qu'il valait mieux savoir se défendre. A ces mots, Tojo lui demanda si elle pouvait lui apprendre quelque chose car il ne savait rien faire à par cogner en fonçant dans le tas.

Hanta : Si tu veux, je peux t'enseigner l'archerie et le domptage des bêtes.


Tojo : Je n'ai jamais été très doué avec les animaux, mais pourquoi pas !

Ils s'emmitouflèrent donc chacun dans un manteau de fourrures bien chaudes et sortirent pour commencer l'entraînement.

Hanta tenta d'abord d'initier Tojo à l'arc, elle commença par lui demander de toucher quelques arbres à une hauteur qui correspondrait à celle du torse chez un homme. Au bout de plus de deux heures de tirs, aucune flèches n'avaient atteint l'arbre. La chasseuse, découragée, opina plutôt pour l'idée de faire de son apprenti un « dompteur ». Elle appela donc sa chienne, Bella, qui était une chienne très gentille, mais qui n'obéissait qu'aux gens dégageant une certaine autorité entre grosses guillemets « bestiale ».

A la fin de la journée, Bella semblait apprécier Tojo, mais celui-ci n'avait vu aucun de ses ordres, bien que simples, être exécutés par cette dernière.

Hanta : Décidément, ni l'archerie ni le domptage ne font partie de tes domaines de prédilection.


Tojo : Apparemment. J'en suis désolé.


Hanta : Pourquoi t'excuses-tu ? Ce n'est pas moi qui ne sait pas comment je vais me défendre face à mes futurs adversaires.

Tojo et elle rentrèrent et se défirent de leurs manteaux. En passant devant un coffre ouvert, Tojo aperçut une sorte de fruit, marron, de forme sphérique, couvert de spirales. Il demanda alors :

Tojo : Hanta, qu'est-ce que c'est, à l'intérieur de ce coffre ?


Hanta : Surtout n'y touche pas, il s'agit d'un fruit du démon, ces fruits sont rares, et accordent des pouvoirs à quiconque en mange un, mais en revanche, on ne peut prédire sur quel pouvoir on va tomber, et il nous devient alors impossible de nager.

Tojo s'approchait du coffre ouvert. Hanta, pensant qu'il voulait simplement le voir de plus près, fut très surprise de voir Tojo avaler le fruit alors qu'elle avait à peine finie sa phrase.

Hanta : Je t'avais dit de ne pas y toucher !


Tojo : S'il peut m'accorder des pouvoirs pour protéger mes amis, alors le manger était la meilleure chose que je pouvais faire...Gaargh !


Hanta : Tojo ! Ca va ?


Tojo : ... C'est dégueulasse !


Hanta : Andouille ! J'ai cru qu'il t'arrivais quelque chose de plus grave ! Bon, tu ressens quelque chose de différent ?


Tojo : Euh non, pas vraiment...


Hanta : Tu ressentiras peut être des changements plus tard. Bon, allons manger.

La chasseuse et le survivant mangèrent donc leur repas tout en discutant à nouveau. Hanta faisait étonnamment penser à quelqu'un à Tojo :

Tojo : Vous me rappelez une amie, vous lui ressemblez déjà au niveau de la coiffure, brune avec les cheveux longs, à part que les siens s'arrêtent au bas de ses épaules, et vous jusqu'à votre taille. Et au niveau du comportement, vous vous ressemblez.


Hanta : A qui ? Ta petite amie ? Lui demanda-t-elle avec un sourire taquin.


Tojo : Non, à notre navigatrice, Saya. J'y pense, vous n'auriez pas le journal ?


Hanta : Si, mais pourquoi faire ?


Tojo : Tels que je connais mes amis, il y a au moins l'un d'entre eux qui fera quelque chose pour nous retrouver.


Hanta : Qui est-ce ? Tu as l'air d'avoir confiance en lui.


Tojo : En eux vous voulez dire ! Ce ne sont pas mes amis pour rien ! Je suis ami avec eux car ils en valent la peine ! Je pense que Fizol, notre capitaine, ne restera pas sans rien faire. Il n'est pas notre capitaine pour rien.


Hanta : Fizol... J'ai déjà croisé ce nom quelque part...

Hanta sorti un journal qui semblait encore récent. Tojo remarqua qu'il datait de la veille. Il regarda le journal étalé sur la table et se mit à chercher le nom de son capitaine et ami.

Tojo : Je ne vois pas son nom.


Hanta : Regarde la première lettre de chaque ligne de cet article...

Tojo fit donc ce que Hanta lui dit, et il comprit rapidement le message de son ami, le contenu de ce message ne l'étonna nullement, en sachant de qui il venait....

Tojo : J'avais raison ! Il ne pouvait pas rester sans rien faire ! Hanta, je vais encore avoir besoin de vous !


Hanta : C'est normal que tu ressembles à un grizzly ?!


Tojo : Quoi ??!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Sam 26 Juil 2014 23:30 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Chapitre 04 – Sylvia et Eris




Sylvia : Allez Eris-san ! Enseignez-moi le maniement de l'épée, s'il vous plaît !

Eris : Cela fait deux jours que tu me demandes et deux jours que je te réponds que c'est non !

Sylvia : Mais pourquoi refusez-vous ? Vous m'avez dit que vous maniiez une lance avec une dextérité incroyable.

Eris : Il y a bien longtemps que je me suis jurée de ne plus toucher à une arme.

Sylvia : Vous pourriez faire une exception. J'ai besoin de savoir manier l'épée avant de retrouver mes amis !

Eris : J'ai dit non, un point c'est tout !

Cela faisait deux jours que Eris avait permis à Sylvia de rester chez elle jusqu'à retrouver ses amis. Cette dernière lui avait expliqué qu'ils avaient fondé un équipage de pirates, et qu'elle voulait apprendre comment devenir une bonne épéiste afin de protéger ses amis. Mais pour une raison qui lui était inconnue, Eris refusait de lui enseigner ce qu'elle savait, elle qui d'après ses paroles, était une brillante combattante à la lance. D'ailleurs, cette même arme était entreposée chez elle, sur un râtelier d'armes.

Sylvia : Puisque vous refusez de m'enseigner, j'apprendrai seule !

Elle prit une épée d'entraînement qui reposait sur le même râtelier d'armes que la lance d'Eris, et sorti dans la cour pour commencer à faire quelques mouvements.
Sylvia s'entraînait d'arrache-pied, elle faisait des mouvements spécifiques, les répétait, les répétait, les enchaînait. Même sous la pluie, elle continuait à s'exercer.

« Protéger mes amis. Pour les protéger, je dois devenir plus forte ! » Voila ce que se répétait sans arrêt la déterminée.

Deux jours plus tard, Sylvia s'entraînait encore, elle ne s'était arrêtée que pour manger et dormir.
Sous la pluie battante, malgré le vent et les gouttes qui fouettaient son visage, les exercices de Sylvia continuaient.

«Étant des pirates, si nous croisons des adversaires, nous devrons sûrement nous battre. Les Forces de l'Ordre nous pourchasseront probablement. Je dois devenir plus forte ! Pour les protéger ! »

Eris la regardait de loin, en se disant qu'elle était exactement comme elle lorsqu'elle avait son âge. A force de la voir, Eris se décida. Elle s'approcha de Sylvia :

Eris : Ce n'est pas avec le poignet que tu dois frapper, mais avec tout ton bras.

Sylvia (s'arrêtant net) : Enfin vous vous décidez à m'enseigner ?

Eris : Je me suis souvenue que j'étais exactement comme toi à ton âge.

Sylvia : Votre lance est probablement mieux dans vos mains plutôt qu'à prendre la poussière sur un râtelier d'armes.

Eris : Attention, j'accepte de t'enseigner le maniement de l'épée, mais j'ai tout de même une condition à t'imposer, en fait, il s'agit plutôt d'une demande.

Sylvia : Je vous écoute.

Eris : J'aimerais que tu retrouves un de mes amis d'enfance.

Sylvia : Vous pouvez me donner quelques indications s'il vous plaît, Eris-san ?

Eris : Il y a de grandes chances pour que tu ne le retrouves pas.

Sylvia : Vous voulez dire que votre ami est... décédé ?

Eris : Non, je ne sais pas s'il est mort.

Sylvia : Comment ça ?

Eris : Mon ami et moi étions très proches, nous avons grandi ensemble. Un jour, les dieux-dragons ont ressuscités.

Sylvia : Des dieux-dragons ???

Eris : C'est une très longue histoire, mais rassures-toi, ces Dieux-Dragons n'existent plus. Comme je le disais, ils ont ressuscités et ont commencé à vouloir prendre contrôle du monde. Mais des pouvoirs exceptionnels se sont éveillés en mon ami. Il s'est donc envolé dans leur direction. Il leur a fait face, et une énorme bataille a alors eue lieu.

Sylvia : Il était seul contre eux tous ?!

Eris : Oui... Mais ses pouvoirs étaient tels qu'il a pu se battre à égalité contre les milliers qu'ils étaient. Cette bataille a durée plus d'une semaine entière, sans interruptions.

Sylvia : Et ?!

Eris : Il a fini par tuer tous les dieux-dragons. Le dernier d'entre-eux s'est évanoui dans une nova lumineuse. J'attendais que mon ami descende et nous rejoigne. Mais il n'est jamais redescendu du ciel. Peut être que je ne fais que me voiler la face, mais je sens qu'il n'est pas mort. C'est pourquoi j'aimerai que tu le retrouves.

Sylvia : Mais comment je vais faire ? Pourrais-je savoir au moins son nom ?

Eris : Inutile, tu le reconnaîtras très aisément à son sabre noir, avec quelques des pointes sur sa garde. Il ne convient qu'à lui. Acceptes-tu cette faveur que je te demande ?

Sylvia : Bien sûr ! Il faudrait être quelqu'un d'horrible pour refuser. S'il m'arrivait la même chose avec mes amis, je ferai sûrement la même chose que vous. Il y a cependant une chose que je ne comprends pas, pourquoi ces Dieux-Dragons ont-ils ressuscité ?

Eris : Disons que lui et moi avions le même objectif, mais que nous empruntions des voies différents. J'ai choisi la voie de l'Ordre, il a choisi la Rébellion... Et que certains de nos actes ont mené à la résurrection de ces Dieux impitoyables.
Sylvia : Mais pourquoi les a-t-il affrontés seul ?

Eris: Il se trouve que mon ami a du sang de Dragon dans les veines, lui octroyant des pouvoirs phénoménaux. Ces pouvoirs se sont éveillés au moment de cet affrontement. Il a pu tous les tuer, mais je ne l'ai jamais vu redescendre du ciel. C'est pourquoi je te demande de le retrouver.

Sylvia : Vous pouvez compter sur moi ! Je le retrouverai quoi qu'il en coûte !

Eris : Merci, Sylvia, infiniment. Bon, prête pour l'entraînement ?

Sylvia : Prête !

Les deux jeunes femmes échangèrent des coups pendant tout le reste de la journée. Le soir venu, elles discutaient et riaient lorsque Eris demanda à sa nouvelle apprentie :

Eris : Mais Sylvia, pourquoi tiens-tu tant à apprendre à manier l'épée ? Ce ne peut être que pour quelqu'un d'autres.

Sylvia : En effet, c'est pour protéger mes amis.

Eris: Tu m'as dit que vous aviez fondé un équipage de pirates, si je me souviens bien ?

Sylvia : Oui. Mes amis sont tout pour moi. Il y a Saya, qui est notre navigatrice, Tojo, un combattant comme moi, et Ash, le second de notre capitaine, Fizol.

Eris : A t'entendre dire leurs noms, j'ai l'impression que tu es plus proche de Ash et Fizol.

Sylvia : Je les adore tous, mais effectivement, j'ai une petite préférence pour ces deux là. Ce sont eux qui sont venus vers moi lorsque nous nous sommes rencontrés. Et ils n'hésitent pas à m'aider lorsque j'ai des problèmes, même lorsque cela les met en danger.

Eris : En danger ?

Sylvia : Dans notre monde, la guerre civile a éclaté, donc vous comprenez qu'il peut parfois y avoir quelques soucis... Au fait, puis-je avoir le journal, s'il vous plaît ?

Eris : Tiens, je viens de le finir. Tu cherches quelque chose ?

Sylvia : Tel que je connais Fizol, il nous a probablement fait passé un message. Ou alors il aura fait du grabuge quelque part pour nous signaler sa position... Il est capable de tout.

Eris : J'espère que vous avez fait un bon choix en le choisissant comme capitaine.

Sylvia : Mais oui ! Aucune raisons que ça... J'ai trouvé !

Eris (surprise) : Rapide...Qu'as-tu trouvé ?

Sylvia : Le message ! Là ! Dans le rapport écrit par le sergent de la Marine !

Eris : La Marine... vos futurs ennemis.

Sylvia : Comment ?

Eris : Quel est donc ce message ?

Elles lurent le message envoyé par Fizol en même temps. Cet idiot ! Pourquoi avait-il pris une décision comme celle-là ?! Et pourquoi ce message était-il écrit par un soldat de la Marine puisqu'ils seraient, d'après Eris, leurs ennemis ?! Un tas de questions se bousculaient dans la tête de Sylvia. Au bout de quelques minutes, elle arriva à en poser une, une parmi tant d'autres.

Sylvia : Eris-san, qu'est-ce que et où est la ville de LogueTown ?


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Dim 3 Aoû 2014 14:13 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Chapitre 05 – Saya et Tenko



Cela faisait trois jours depuis la chute des nouveaux pirates, et Saya avait atterri sur une île très montagneuse et escarpée. Elle avait été recueillie par des villageois qui lui avaient tout de suite parus très sympathiques : les Kisho Gakusha.

Un jeune homme du même âge de Saya lui avait permis de rester chez lui le temps qu'elle retrouve ses amis. Il avait malheureusement perdu ses parents à l'âge de douze ans, mais les habitants du villages étant très solidaires, ne l'avaient pas laissé tomber. Ils l'avaient tous pris sous leur aile. Ce garçon s'appelait Tenko, et Saya et lui s'étaient très vite liés d'amitié.

Tenko : Saya, tu devrais rester à l'intérieur, les vents sont particulièrement dangereux ici, apparemment plus que dans ton monde.


Saya : Je voulais justement te demander, pourquoi ils sont si puissants sur cette île ?


Tenko : Comme tu as certainement pu le constater, cette île n'est constituée que de montagnes très escarpées.


Saya : Oui.


Tenko : Et les sommets de ces montagnes sont uniquement des plateaux, ce qui nous expose déjà beaucoup plus aux vents. Il y a aussi les écarts entre les montagnes, les « crevasses », lorsqu'un vent ascendant remonte ces crevasses, il est étonnamment puissant.


Saya : C'est donc la composition géographique de cette île qui rend ces vents si forts ? Je comprends mieux. Et vous vous êtes habitués à vivre dans ces conditions ?


Tenko : Oui, cela n'a pas été facile au début, mais nos ancêtres sont parvenus à s'adapter, et nous, leurs descendants, avons suivi le mouvement.


Saya : C'est très intéressant.


Tenko : Mais malheureusement, beaucoup des navires qui veulent accoster sur cette île coulent à cause des vents qui les poussent contre les rochers, ce qui brise leur coque et les fait prendre l'eau.


Saya : C'est triste... Et j'ai cru constater que vous aviez réussi à « contrôler » les vents ?


Tenko : Qu'en partie seulement, tout est relatif. Mais oui, nous arrivons à les manipuler. Par exemple avec des éventails composés d'une fibre très fine mais à la fois très résistante. Ces fibres absorbent l'air environnant, et lorsque tu fais un mouvement, elles le libèrent sous la forme d'une bourrasque.

Saya : Tu en as sous la main ? J'aimerais assister à un essai, si possible.


Tenko : Si tu veux, je vais le chercher, je reviens.

Tenko alla chercher un petit éventail d'une vingtaine de centimètres. Il prit un mouchoir en soie qu'il lâcha au dessus du dit éventail. Et en faisant de petits mouvements vers le haut, il parvint à faire flotter le mouchoir dans les airs. Saya n'en croyait pas ses yeux. Une idée germa alors dans son esprit .

Saya : Tenko-kun, est-ce que plus l'éventail est grand, plus les vents libérés sont rapides et forts ?


Tenko : Tu as raison, pourquoi cette question ?


Saya : Et le vent que libère ce petit éventail semble chaud, est-ce dû à la fibre qui le compose ?


Tenko : Comment tu as deviné ?


Saya : Et existe-t-il une autre fibre qui permet de créer des vents froids ?


Tenko : Mais comment tu sais tout ça ???


Saya : Euh... Bah, j'ai simplement déduit ces choses de ce que tu m'as dit et montré.


Tenko : Je n'avais encore jamais vu quelqu'un d'aussi vif d'esprit. Dit-il, admiratif.


Saya : Il n'y a pas de quoi en faire tout un plat, je t'assure. Je ne suis quand même pas une surdouée.


Tenko : Bref, et pourquoi toutes ces questions ?


Saya : Pour savoir si je pourrais utiliser ces vents pour me battre !


Tenko : Te battre ?! Mais pourquoi ?


Saya : Je t'ai dit que mes amis et moi étions un tout nouvel équipage de pirates, n'est-ce pas ?


Tenko : Oui, c'est vrai. Et ?


Saya : D'après ce que j'ai compris, énormément de pirates parcourent les mers ?


Tenko : Oui, nous vivons l'Age d'Or de la Piraterie.


Saya : Donc nous devrons forcément nous défendre à un moment ou à un autre. Et je voulais savoir si je pouvais me battre avec les vents.


Tenko : Ce doit être possible, en effet. Dans ce cas, il te faut tes propres éventails ! Viens, allons en ville, voir si on peut s'en procurer.

Le soir venu, Saya se voyait maintenant équipée de deux éventails d'une soixantaine de centimètres chacun, l'un créant des vents chauds, l'autre des vents froids. Elle se sentait prête à commencer son entraînement. Mais la nuit était presque noire lorsqu'elle et Tenko étaient revenus de la ville. Ils décidèrent donc de manger et de se coucher tôt pour que Tenko puisse apprendre à Saya tout ce qu'il savait sur ces éventails et leur maniement.

Le lendemain matin, l'entraînement de la navigatrice des Pirates de l'Horizon commença. Elle se débrouillait très bien. Elle ne faisait au début que de petits mouvements, afin de prendre le coup de main. Finalement, Tenko lui permit de faire un grand mouvement, mais uniquement en direction du ciel. Saya essaya donc avec le vent chaud, la bourrasque libérée fut si puissante qu'elle perdit l'équilibre, Tenko, quant à lui, était sidéré devant ce vent d'une telle puissance.

Après que Tenko ait aidé Saya à se relever et qu'elle se soit remise de sa chute, bien que celle-ci eut été moindre comparée à celle qui l'avait fait arriver sur cette île, Tenko mit fin à l'entraînement :

Tenko : C'est bon pour aujourd'hui. Tu te débrouilles très bien !


Saya : Merci. Mais il faut vraiment que j'arrive à contrôler cette bourrasque formidable !


Tenko : Chaque chose en son temps. Tu y arriveras certainement, mais attends d'abord de maîtriser parfaitement les bases.


Saya : Tu expliques très bien, tu devrais faire enseignant dans la vie.


Tenko : Je pensais plutôt devenir chercheur afin d'améliorer la vie des habitants dans ces conditions plus difficiles.


Saya : Ca te ressemble bien.


Tenko : Bon rentrons, et il faut que je lise le journal, pour voir les nouvelles importantes.


Saya : Tiens, moi aussi je dois le lire.

Ils rentrèrent donc chez Tenko, mangèrent et Tenko tendit le journal à Saya. Elle se mit donc à le feuilleter avec vivacité.

Tenko : Mais qu'es-ce que tu cherches de façon aussi ardente ?


Saya : Un message.


Tenko : Un message ? Tu peux m'expliquer s'il te plaît ?


Saya : Tel que je connais Fizol, il va certainement nous envoyer un message par le biais du journal. Tu peux m'aider à chercher s'il te plaît ?


Tenko : Bien sûr.

Ils cherchèrent donc le message qu'aurait pu envoyer Fizol. Au bout de deux heures, ils ne l'avaient toujours pas trouvé. Et soudain, Tenko trouva le message tant recherché :

Tenko : Là ! Regarde ! La première lettre de chaque ligne du rapport du soldat de la Marine !

Saya lut le message plusieurs fois afin d'être sûre de l'avoir bien compris dans son intégralité. Elle s'attendait à une décision un peu folle de son capitaine, mais pas à ce point là.


Saya : Dans un an ?! Il veut qu'on se retrouve dans un an ?!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Lun 4 Aoû 2014 10:12 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Chapitre 06 – Fizol, Tora, et un Tyran



Fizol : Tora, quand m'entraînerez-vous ?


Tora : Dès que j'aurai fait parvenir ton message. Tu es sûr de vouloir attendre un an ?


Fizol : Oui ! Comme ça on aura le temps de s'entraîner ! Et on sera assez forts pour voyager sur Grand Line ! Et à LogueTown, qui d'après vos mots est la ville du Début et de la Fin, ce sera un lieu parfait pour commencer notre aventure !


Tora : Si tu le dis, mais pourquoi veux-tu à tout prix devenir épéiste ?


Fizol : J'adore les épées ! Ce sont des armes qui représentent l'honneur ! Dans mon monde, une femme est représentée avec une balance et un glaive, elle est le symbole de la Justice !


Tora : Ca va j'ai compris. Bon, tu viens ? On va en ville pour que ton message soit diffusé.

Fizol et Tora se rendaient en ville. Cela faisait deux jours que Fizol et lui s'étaient rencontrés, juste après la chute du plus jeune. Fizol avait d'abord pris Tora pour un vieillard à cause de ses cheveux blancs, mais il n'était pas si vieux que ça. Tora n'était d'abord pas vraiment motivé à l'idée d'entraîner Fizol, il appréciait ce jeune individu, mais il ne savait pas ce qu'il valait avec une épée entre les mains, et il s'attendait au pire. Ils arrivèrent en ville, et rencontrèrent un soldat de la Marine.

Soldat : Bonjour Tora, comment vas-tu ?


Tora : Bien et toi, Heishi ?


Heishi : Pas mal, que faites-vous ici ? Qui est ce jeune homme ?


Fizol : Salut, moi c'est Fizol.


Tora : Il est un pirate.


Fizol : Tora ! C'est un marine ! Fallait pas lui dire !


Tora : Il n'est pas un marine. Je t'expliquerai plus tard. Heishi, pourrais-tu faire en sorte de diffuser ce message dans le prochain journal s'il te plaît ? Tu n'as qu'à suivre les indications. Dit-il en lui tendant un morceaux de papier.


Heishi : Très bien. Je le ferai. Alors tu es un pirate ?


Fizol : Ouais. Mon équipage et moi sommes les Pirates de l'Horizon.


Heishi : Je tâcherai de m'en souvenir. Je dois y aller. A bientôt, Tora, Fizol.


Tora : A bientôt. Et n'hésite pas à venir boire un verre, tu viens quand tu veux.

Heishi s'en alla donc. Tora et Fizol allaient rentrer lorsqu'ils entendirent un coup de feu et une femme crier puis se mettre à pleurer. Ils coururent voir de quoi il s'agissait. La femme était au dessus du corps inanimé d'un homme. Et à trois mètres d'elle, un homme en uniforme de la Marine tenait un revolver pointé, le canon encore fumant.

Fizol : Qu'est-ce qui s'est passé ?!


Tora : C'est Namida, elle et son mari s'étaient plaints à ce haut gradé, Bokun, du meurtre d'un de leur ami proche, ils pensaient que c'était l'oeuvre de pirates. L'enquête n'aboutissait pas, son mari a dû commencer à s'engueuler avec Bokun. C'est un vrai tyran... Il n'apprécie pas qu'on ne lui adresse même qu'un mauvais regard, c'est sûrement pour ça qu'il a tiré sur le mari de Namida.

Fizol bouillait, quelqu'un comme ce Bokun devait impérativement être remis à sa place. Il fonça donc à la maison de Tora et entra dans la pièce où celui-ci entreposait ses armes. C'était un véritable arsenal, que des armes blanches... elles avaient l'air terriblement aiguisées.

Tora : Que fais-tu, Fizol ?


Fizol : Je cherche une épée... en voilà une.


Tora : Pourquoi faire ?


Fizol : Je vais lui faire sa fête à cet enfoirer.


Tora : Non mais ça va pas ? Tu sais te servir d'une épée au moins ?


Fizol : Oh une faux ! Une chaîne... Et si...

Fizol bidouilla les deux lames qu'il avait choisies, et quelques secondes plus tard, l'épée et la faux étaient reliées par la chaîne qui mesurait environ cinq mètre de long.

Tora : Tu vas te faire tuer si tu y vas. Tu veux mourir avant d'avoir retrouvés tes amis ?


Fizol : Je ne compte pas mourir.


Tora : Je t'aurai prévenu...

Fizol et Tora retournèrent donc en ville, ils demandèrent à quelqu'un où était Bokun, on leur indiqua qu'il se trouvait au QG, le QG de la Marine d'East Blue. Ils s'y rendirent. A la grille, les gardes barrèrent la route à Fizol, celui-ci leur demanda d'aller chercher Bokun, qu'il le défiait en duel, et que le perdant ferait ce que lui dicte le gagnant. Quelques minutes plus tard, on lui ouvrit la grille. Fizol entra, Tora s'adossa à la grille de l'entrée afin d'observer le spectacle, et Bokun attendait Fizol au milieu de la cour, une grosse épée à la main. Ce colosse de près de deux mètres semblait croire qu'on se moquait de lui.

Bokun : C'est toi Fizol ? Celui qui me défie en duel ?


Fizol : Oui.

Bokun éclata d'un grand rire.

Bokun : Un gamin qui me défie en duel ? Est-ce que tu sais au moins qui je suis ? Je suis Bokun, lieutenant de la Marine ! C'est moi qui dirige le QG établi ici, à East Blue !


Fizol : J'en ai rien à foutre de qui tu es.


Bokun : Petit insolent... Je vais t'apprendre à respecter tes aînés !


Fizol : En garde !

Les deux combattants se mirent en garde. Bokun, blessé dans son orgueil, fonça sur son adversaire sans réfléchir, en se disant qu'il allait vite se débarrasser de ce gamin insolent. Mais Fizol para son coup avec son épée. Surpris, Bokun frappa de nouveau, cette fois, Fizol esquiva, se faufila dans le dos du Tyran, et lui mit un coup du pommeau de son épée dans le dos. Bokun se retourna et attrapa Fizol par le bras gauche, et voulu lui trancher le bras. Fizol eut d'abord un moment de frayeur en le voyant abaisser sa lame, mais d'un coup, il bloqua l'épée de Bokun avec la sienne, se dégagea et lui planta sa faux dans l'épaule gauche.

Bokun : Gaaaargh ! Enfoirer !


Fizol : C'est toi qui dit ça ?!

Fizol fonça sur Bokun, il lui planta son épée dans le ventre avant même qu'il n'ait le temps de réagir. Bokun s'agenouilla sous la douleur. Fizol l'agrippa par le col et plaça sa faux au niveau de son cou.

Fizol (regard assassin) : Si tu ne démissionnes pas immédiatement et quitte East Blue, je te décapite.


Bokun : D'accord, d'accord... Tu as gagné... J'abandonne...

Fizol se retourna, commençant à partir. Mais Bokun se releva et fonça sur Fizol. Celui-ci l'avait entendu, il esquiva simplement en faisant un pas de côté, mais se prit tout de même le poing de son assaillant au visage. Du sang coulait de sa bouche, mais il n'abandonna pas pour autant, il se rua sur Bokun et lui rendit son coup en lui décochant un coup de poing dans le menton, puis lui faucha la jambe. Fizol était victorieux.

Fizol : Si vous ne voulez pas qu'il meurt, soignez le, ou il se videra de son sang.

A ces mots, certains soldats de précipitèrent sur Bokun pour l'aider, d'autres sur Fizol pour lui faire payer. Fizol ne se laissa pas impressionner, il para et esquiva habilement tous les coups. Il battu un à un tous ses adversaires. Il retourna finalement auprès de Tora.

Tora : Tu m'as épaté ! Finalement, ton entraînement va être plus intéressant que ce que je ne pensais !

Fizol : Je dois d'abord aller voir quelqu'un.

Fizol alla sonner à la porte d'une maison modeste. Une femme ouvrit la porte. Elle avait les yeux rouges, elle avait sûrement pleuré.

Fizol : Excusez-moi, mais vous êtes Namida ?


Namida : Oui, c'est moi... Que voulez-vous ?


Fizol : Je m'appelle Fizol, j'ai assisté à la scène de ce matin.


Namida : Mon mari... il est...


Fizol : Toutes mes condoléances. Mais je voulais que vous sachiez que votre mari est vengé.


Namida : ???


Fizol : Bokun va démissionner de la Marine, et quitter East Blue.


Namida : Merci, Fizol-kun. Je n'oublierai...jamais...

Le lendemain matin, Tora et son jeune disciple se levèrent tôt. Tora était toujours agréablement impressionné par les talents d'épéiste qui sommeillaient en Fizol.

Tora : Bon, on commence ton entraînement ?


Fizol : Quand vous voulez ! On dirait que vous êtes plus motivé que moi.


Tora : Peut être bien. Crois-tu que tes amis ont reçu ton message ?


Fizol : J'en suis certain !

Fizol prit une profonde inspiration et cria :



« A dans un an, les amis ! Dans un an, à LogueTown ! »

P.S. : N'hésitez pas a donnez votre avis sur ce qu'on fait pour savoir si cela vous plait et ce qu'on peut faire pour que ça vous plait encore plus ^^


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Lun 4 Aoû 2014 17:28 
1 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Avr 2013
Messages: 131
C'est vrai que chapitres sans avis ça paraît dommage. Mais je n'ai pas lu non plus, parce que le style d'écrire à mi-chemin entre le roman et le théâtre, j'en peux plus. C'est moche, c'est pourri, j'en ai trop vu, je ne lirais plus de textes qui utilisent une forme qui est pourtant une aberration.

Et pour le fond, en survolant rapidement, j'ai l'impression que l'équipage est très vite séparé, et pendant un an. Ça sent trop le copier coller du parcours des Mugiwaras, avec des îles différentes, d'autant que ça m'étonnerait qu'en quelques chapitres, les membres déjà réunis des pirates de l'Horizon soient autant attachés les uns aux autres.

_________________
Viens sur ma chaîne YouTube, on parle de ciné et on est bien !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Mar 5 Aoû 2014 00:18 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Citation:
[Et pour le fond, en survolant rapidement, j'ai l'impression que l'équipage est très vite séparé, et pendant un an. Ça sent trop le copier coller du parcours des Mugiwaras, avec des îles différentes, d'autant que ça m'étonnerait qu'en quelques chapitres, les membres déjà réunis des pirates de l'Horizon soient autant attachés les uns aux autres.


Je te trouve un peu rabat joie de dire qu'on fait du copier coller du manga ^^'. Certes on s'inspire de l'univers mais on a créé notre propre histoire avec nos propres personnages. Et si ca t'étonnes que les membres soit autant attachés les uns des autres .. attend de voir la suite pour comprendre pourquoi ! :Luffy hilare:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Mar 5 Aoû 2014 14:37 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 17 Oct 2009
Messages: 2337
Localisation: :noitasilacoL
Je dirais que ce n'est pas très développé. Je ne peux pas vraiment donné mon avis sur l'histoire. Par contre, un conseil, n'utilise pas le style "théâtre" pour dire qui parle. ça fait un peu lourd, ça sors le lecteur de son imagination. Je pense que c'est mieux de glisser un "dit Tojo" un peu partout. En plus, ça te permet de faire des descriptions plus poussées, plus longues, donc plus significatives pour le lecteur.
En plus, ta narration est plutôt poétique, ce serait vraiment un plus pour ton œuvre !

Courage ! T'es bien parti

_________________
le plus puissant des démons, ma fan-fic sur le précédent possesseur du fruit du magnétisme.

goodeed Venez faire des dons gratuits pour aider des enfants du Tiers Monde à se nourrir et être vaccinés, et pour planter dans arbres en Inde !

le même genre de site, mais avec un peu plus de choix dans les dons

Fluctuat Nec Mergitur.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfic] L'aventure des pirates de l'Horizon
MessagePosté: Mer 6 Aoû 2014 11:38 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 09 Avr 2014
Messages: 18
Je prend en note tes conseils musicman je te remercie, on fera mieux dans les prochains chapitres ^^


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 11 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com