Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Jeu 19 Avr 2012 22:10 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
BIENVENUE LECTEURS, LECTRICES ! sur ma fic' le fruit de Satan yaaaaahaaa !


présentation de fic' dans le topic adéquat


Personnage principaux: (j'edit en fonction de l'avancement du récit)
Spoiler: Montrer
Nom : Taroa Crowley
Statut : Capitaine
Rêve : /
Age : 15 ans
Couleur représentative : Noir, rouge, gris et blanc.
Correspondance animale : le chien
Île et saison préférées : ïle hivernal
En tant que membre d'une famille: Le petit con' de service
Nourriture favorite : LE SUCRE QUE DU SUCRE
Nombres fétiches : 8, 13 ET 666
Odeur : le brûlé quand c'est pas celui de la mort
Style de musique: Metal, rock, Hard rock, Heavy... du violent quoi !
Taille : 1m 75
Nationalité : Française
Fruit du Démon : Akuma Akuma no mie
Prime : /


Nom : Roftas D. Jokaï
Statut : Escrimeur !
Rêve : Devenir le plus grand escrimeur au monde ! (qui a crié Zorro ?)
Age : 15 ans
Couleur représentative : Vert, rouge, jaune et blanc.
Correspondance animale : Le Lion
Île et saison préférées : ïle estivale
En tant que membre d'une famille: Le grand frère qui fait trop de connerie...
Nourriture favorite : il aime tout...
Nombres fétiches : 5
Odeur : pétard et alcool.
Style de musique: Reggae.
Taille : 1m 80
Nationalité : Jamaïcain
Fruit du Démon : /
Prime : 37 millions de berry.

Nom : Conan Takeishi
Statut : Tireur d'élite
Rêve : Le plus grand tireur d'élite du monde !
Age : 15 ans
Couleur représentative : Gris et bleu.
Correspondance animale : le furet
Île et saison préférées : île printanière
En tant que membre d'une famille: Au millieu, celui où l'on remet toute les emmerdes.
Nourriture favorite : chocolat.
Nombres fétiches : TT (pi)
Odeur : Métal et poudre
Taille : 1m 73
Nationalité : Anglaise
Style de musique: Electro
Fruit du Démon : /
Prime : /

Nom : Pocket Pit
Statut : Charpentier
Rêve : Le plus grand constructeur/ scuplteur au monde !
Age : 20 ans
Couleur représentative : Gris, marron et blanc.
Correspondance animale : le cheval (toujours en rûte ahah !)
Île et saison préférées : île désete
En tant que membre d'une famille: L’aînée un peu paumé
Nourriture favorite : Le kebab
Nombres fétiches : 69 ...
Odeur : Cristal
Taille : 2m
Nationalité : Americaine
Style de musique: Country
Fruit du Démon : Suishoo Suishoo no mie (logia)
Prime : 325 millions de berry



Voici l'introduction ! Faites vous plais' !


Musique d'ambiance: http://youtu.be/s2ax1NE1SBw



J'avançais tranquillement vers une pièce blanche, une lumière était allumé et illuminait le sol . Il y avait une baignoire, un lavabo et un WC en marbre, puis un miroir. Je m'arrêtai et m’appuyai sur le lavabo. Je n'avais plus de force, j'étais épuisé, je suais. Je regardais attentivement mon visage sur le miroir. Je pouvais voir mes yeux bleus, mes cheveux châtains assez long, mon visage matte taché de sang. Ma chemise bleu était déchiré, brûlé, même chose pour mon pantalon. J'essayais de me souvenir des derniers évènements mais rien ne me traversa les esprits. D'abord, où-étais-je ? Je connaissais pas cet endroit ? Mes parents où étaient-ils ?


J'entendis des bruits de pas qui s’approchèrent vers moi, des chaussures à talon qui claquaient sur le sol. Je me retournai et vit une blonde, forte poitrine, en costume noir assez sexy, elle portait des lunettes. Elle m'adressa la parole.

- Alors, comment tu as fait ça ?
- Fais quoi ? Qui êtes-vous ? Où sont mes parents, je veux rentrer chez moi ! Criai-je apeuré.
- Je suis Kalifa, et sache que...tu as réussis à détruire un manoir entier, avec toutes les personnes vivant à l’intérieur, tu as fait gros petit...
- Hein qu'est-ce que c'est cette putain de foutaise !

Tout d'un coup, je me souvins de ce fruit du démon que j'ai mangé...Non, impossible, je ne connaissais même pas son utilité. Quoi que, cette brute que j'ai retrouvé en mille morceau...mon surnom de monstre...ses rumeurs que j'avais déchiqueté, brûlé, voir même manger certaines personnes. Mon pouvoir, c'était ça mon pouvoir ? Tuez des personnes inconsciemment... et ses rires. Ses rires graves, sombre, démoniaques que j'entendais dans ma tête qui me firent plusieurs cauchemars et maux de tête.


- Qui es-tu ? Me demanda la damoiselle.
- Taroa Crowley...mais ma famille, mes amis, il s'est passé quoi à la fin bordel ! Dites le moi !
- C'est à toi de le savoir....


Et d'un coup un flash back apparut, un peu comme un rêve, dont la fin me semblait encore confus... Je me voyais en train de courir dans une prairie, l'herbe verte, le sol rempli de fleur multicolore, le soleil tapait fort, un beau paysage de carte postale...Puis je me vit avec un fruit violet avec des gravures noires dans mes mains. Ce fruit qui, plus tard, changea mon destin et détruit ma vie...


En espérant que ça vous à plus !
Vos commentaires, critiques, aides sont bienvenus !


Edit: Maj 1

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Dernière édition par Jolamouette le Ven 21 Juin 2013 01:26, édité 20 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Jeu 19 Avr 2012 22:21 
15 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mar 2012
Messages: 389
Localisation: Pourquoi cette question ?
Alors, premierement : j'aime bien le concept de ta fanfic et elle pourrait devenir très interressante améliorait certaine petite chose.
Deuxièmement : niveau fond, c'est pas trop mal. Attention cependant au faute de conjugaison a la première personne parce que le "je m'arrêta et m'appuya", c'est assez désagréable à la lecture. Mais bon, c'est secondaire (attention tout de même)
Dernièrement : Le Fruit de Taroa n'est-il pas un peu trop puissant ? Parce que j'ai rapidement survolé mais il m'a paru vachement puissant. Bon ensuite il s'agit du "fruit du démon ultime", en même temps.

Voila, voila !
Bonne continuation

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Ven 20 Avr 2012 13:01 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Merci pour ton commentaire et je vais changer tous de suite mes erreurs :)

Sinon le fruit semble surpuissant mais les malus sont nombreux...

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Sam 21 Avr 2012 18:53 
150 000 000 Berrys

Inscription: 14 Oct 2011
Messages: 1092
Localisation: Comme tout le monde !! À l'apéro ! ;)
C'est sympas, peut-être pas assez longs a mon goûts ...!
Tu viens de m'apprendre une écriture d'un mot ( suai ) merci ^^
La musque d’ambiance est sympas, l'histoire pas mal, un perso de one piece ( kalifa ) bien.
J'attend une petite suite bien sympas ! ^^

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Sam 21 Avr 2012 23:05 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Merci pour vos commentaires ça me fait plaisir, allez chapitre suivant ! Bonne lecture ;)

Chapitre 1 Torture du passé.


-----------------------------------------------------Flash back-------------------------------------------------------------------

Je me réveillai chez moi, dans ma chambre. J'étais sur mon lit bleu, avec les bordures en bois massif et les oreillers jaune. Je pouvais voir mes murs noirs et blanc, mes posters de groupe célèbre, quelques dessins que j'avais fait, puis mes meubles avec toutes mes fournitures scolaires, des objets de collection...enfin j'avais tous...ou presque, je n'avais pas de trophée pour mes compétences sportives ou je ne sais quoi, parce que j'étais trop mauvais.


Je descendis au salon, je me sentais assez bien, je voyais mes parents en train de discuter avec le médecin. Apparemment, le thermomètre avait explosé, ma fièvre avait dépassé les 45°. Ils prenaient ça au sérieux, mais ça ne mettait pas réciproque, je pensais plus à une défaillance de l'objet.


-----------------------------------------fin flash back-------------------------------------------------------------------------

Musique d'ambiance: http://youtu.be/1OzxUg9j3XQ



- Tu ne pourrais pas abréger s'il te plait ? dit la jeune femme, qui était en train de me soigner.
- Excusez-moi mais je pars de rien à la base, je me rappelle uniquement durant que j'ai eu le fruit, j'avais 8 ans. Ensuite ça vient petit à petit.
- Mmmmh intéressant... Kalifia regardait attentivement mes blessures, elles cicatrisaient à vu d’œil.
- Ouaaaah ça c'est la classe !
- Quand as-tu sentis les premiers effets de ton fruit du démon ?
- Euh...c'était lors qu'une brute me tabassait...
- Pfff tu parles d'une terreur...


-----------------------------------------------------Flash back-------------------------------------------------------------------



J'avançais tranquillement vers l'école primaire, sur un trottoir en béton rouge, avec sur le côté une allée de conifère. J'avais pas très hâte d'aller en cour, j'avais très peu d'ami, mais 2 étaient vraiment des potes. Je connaissais Jokaï, un mec sympa avec des dreadlocks blondes, il fumait tous le temps. Il était blanc comme un cul, il portait en habit que des t-shirt ou des pulls à capuche, des baggys en jean ou des shorts, puis des sandales ou des chaussures en tissus, souvent crades d’ailleurs. Il était du genre anticonformiste. Il disait toujours qu'il deviendrait un grand épéiste et que la marine était des grosses tapettes. Il y avait aussi Takeishi, un brun, peau assez matte, souvent en pull, veste et jean, chaussure en cuir, les fringues que tous le monde porte. C'était un bricoleur et il aimait construire toutes sortes de connerie, en revanche il visait bien, il adorait tirer avec des armes.


Musique d'ambiance: http://youtu.be/1_KBWbQ6ZlQ


Donc, j'arrivais à la porte d'entrée de l'école, sauf qu'il y avait quelqu'un qui m'avait bousculé violemment sur le sol. C'était un abruti dont je ne connaissais pas le prénom, mais je savais que c'était un pauvre cas social qui aimait emmerder les autres avec sa bande. Ensuite ses amis s'étaient ramené pour me tabasser. Il m'en voulait car j'avais toujours des bonnes notes alors qu'ils pensaient tous que j'étais un imbécile. Jokaï c'était ramené et commençait à me défendre en explosant les têtes de mes agresseurs avec son bâton en fer. Takeishi lui avertissait les professeurs. Sinon le reste des élèves se foutaient de ma gueule. Tous d'un coup l'une des racailles sortirent un couteau et blessa mon ami puis alla vers moi. Je crachais du sang et j'avais mal partout, mais je pouvais voir la personne avec le couteau déterminé à me le planter dans mon ventre. Et il fit le geste. Mes yeux se fermèrent et je n'entendis plus aucun bruit, à par une voix grave qui me dit: "Tues les tous !".



Musique d'ambiance: http://youtu.be/1_KBWbQ6ZlQ


Je me réveillais, J'étais debout, avec du sang sur les mains, sans faire de métaphore. J'avais des bous de chaires de ma bouche, que je recrachai immédiatement avec mon vomi. Mais je vis autour de moi, des membres éparpillés partout, avec des marres de ce liquide rouge. Tous le monde étaient terrifiés, les élèves, les professeurs, personne n'y croyaient à ce qu'ils voyaient!

Depuis ce jour, toutes personnes confondus me haïssaient, craignaient, j'étais un fléaux pour eux alors qu'au début j'étais le bouc émissaire ! Depuis, pendant environ 1 an et demi, ses crises meurtrières s’étaient réapparues, souvent parce que l'on m'attaquait, ou dimanche, le sois disant jour du seigneur, je dormais chez moi et je me retrouvais dehors dans un coin sombre avec plein de cadavre autour de moi. C'était affreux, vraiment horrible. Un jour, je voyais le corps de femmes enceintes, ensuite un autre jour c'était des gosses de mon âge, même des vieux.

Mais étrangement, ils savaient tous que j'étais le coupable de certain meurtre, mais je ne reçu aucune plainte, même pas l'autorité local n'était pas venu une seul fois chez moi.


-----------------------------------------fin flash back-------------------------------------------------------------------------



- Tu en as vécu des choses passionnantes...dit la blonde, qui commençait à un peu s’ennuyer malgré le résumé de ma misérable vie.
- Bah à vrai dire, pendant 6 mois ça s'était arrêté, mais...
- Mais ? Continu !
- Baaah, comment dire, sur l'île, ça commençait à devenir étrange.
- Qu'est-ce que tu veux dire par là ?
- Tous les jours, je voyais des prêtres et des moines dans les rues, il y avait aussi des dragons célestes qui venaient visiter l'endroit, même si je les évitais le plus possible. Puis ensuite des soldats de la marine se sont rajouté au lot, et aussi des soldats en costard noir. Ils ont du entendre les rumeurs du "gosse tueur"...sauf qu'ils ne m'ont jamais chopé, bande de con...
- Hé ho, tous se que dit sera retourné contre toi !
- Hein ? Comment ?

Je faisais le débile, car je savais pertinemment que c'était un soldat du gouvernement mondial, mais qu'est-ce qu'elle me voulait ?


-----------------------------------------------------Flash back-------------------------------------------------------------------


Aaah le jour où tous commença... vendredi 13. C'était l'anniversaire de mes 10 ans. J'avais vraiment hâte car après cette fête, mes parents et moi allions déménager. J'allais dire au revoir île de merde avec ses habitants à la con ! Même si Jokaï et Takeishi allait me manquer mais quelque chose me disait que j'allais certainement les revoir. J'allais dire aussi au revoir mon passé noir ! Depuis que ça s'était calmé, je pouvais être tranquille et reprendre une vie normal ! mais non.


Dans la grande salle, avec le tapi rouge au sol, le grand escalier en face pour le second étage, la cuisine à droite, le salon à gauche. Il y avait les tables où ma famille, les amis mangeaient de bon cœur. Plusieurs heures passèrent, et il fut 23h à la pendule et dur ma montre. Mes parents sortirent de la cuisine et portèrent un magnifique gâteau au chocolat, de trois étages ! Miam ! Puis le fameux "joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux anniversaire Taroa ! joyeux anniversaire ! Ouuuuaaaaaaaaaaaais, maintenant le gâteau.". J'étais heureux, limite j'en pleurais. Je reçu plein de cadeaux merveilleux, mais particulièrement un m'avait attiré mon attention, pour une foie que c'était pas un jeux vidéos ou quelque chose du genre ! C'était un magnifique katana, il avait une lame noir d'ébonite, le manche rouge classique avec des bandes tissus en tissu noir puis l’extrémité en or. Le fourreau était sublime, par son design, le style, enfin bref il était classe ! En faite le fond était noir, il y avait gravures en or avec beaucoup de détails. Il y avait notamment un dragon doré, en haut de l'objet, avec des yeux en rubis. On m'avait dit que c'était une très vielle arme, unique en son genre, il aurait appartenu à un ancien amiral en chef, à un samurai puis d'autre plein d'autre chose mais je n'avais pas trop écouté.

Vers 23h30, quelqu'un appuya sur la sonnette et on entendit la sonnerie, j'ouvris la porte et je vis un homme étrange. Il avait une capuche et un manteau bleu au bordure jaune. Il avait un masque doré avec des gravures noir, dont l'un était une pyramide à l'envers avec un œil au milieu entouré de flamme. Mais le détaille le plus troublant était ses yeux, ça me glaçais le sang. Il y avait un fond noir avec des veines blanches, ensuite il y avait un rond blanc et puis un deuxième au milieu qui était noir. Ils brillaient de milles feux, c'était magnifique, mais ce qui se passa par la suite l'était moins.


musique de combat: http://youtu.be/_2amTMsoui8

Pleins de boulets de canon traversèrent les murs et s’explosèrent contre les personnes et le sol. Des soldats en armure plaqué or arrivèrent de partout. Ils avaient des armes à feu sophistiqué, des engins qui pouvaient envoyé des flammes, des lances-missiles, et même des lazer ! Impossible ! Ils avaient tous l’emblème du gouvernement mondial. Ensuite, un homme imposant apparu, il avait une casquette blanche, un costume rouge et il envoya de la lave partout dans le manoir ! Il criait sans cesse:" Justice absolue". J'essayais d'esquiver les explosions. Je montai avec ma famille et des survivant tous de suite au dernier étage de ma maison pour s’échapper. Près de la fenêtre il y avait un arbre assez grand que l'on pouvait escalader facilement. Mais les assaillants avaient tous prévus. Ils tirèrent tous sur le plafond qui s’effondra brutalement. J'étais bloqué sous une pierre, ma jambe était blessé, rupture de l'os, j'avais très mal. Mes parents essayèrent de me sortir de là, mais...l'homme de la porte était juste derrière eux. Je criais de toutes mes forces mais ils n'entendirent rien. L'homme masqué sorti un petit rire et fit apparaitre par magie dans sa main une épée doré. Mes parents se retournèrent, lui il leva sa main, et d'un coup...si rapide, si vif, si instinctif que je ne pu rien voir.


Musique triste: http://youtu.be/bNgI8cMJym4

L'arme avait tranché les gorges de mon père et de ma mère et ils tombèrent, ils agonisèrent et...ils ne bougèrent plus. Leurs corps étaient fixe, inerte, le sang coulé à flot. J'étais là, paralysé, raide, je pleurais toutes les larmes de mon corps. Je voyais tous les bons, mauvais, simples moment que j'avais passé avec eux. Ses moments si unique, si beau, si merveilleux quand on en réfléchie un petit peu. Et moi, j'étais là, encore en vie...j'entendais les cris des personnes terrorisées, tués, brûlés vif ou mitraillées. Je sentais les flammes qui consumais entièrement ma maison. Je savais que j'allais y passer...je pouvais écouter mes lentes respirations, mon cœur qui battait. Je voyais l’étrange individu qui posait sa main sur ma tête, il avait une aura de lumière autour de lui, on aurait dit une sorte de saint qui venait de m'absoudre mes pêché, bien sur ce n'était qu'une image. Il me dit: " éveille toi, maître des démons et des enfers, montre ta puissance, Satan !". Il ressorti son arme et la pointa sur moi, maintenant j'étais sur, c'était finis.



Je ferma les yeux, je ne voulais pas voir ma mort, mais quand je les ré-ouvrit, je m'étais trouvé dans une pièce noir, extrêmement sombre et lugubre. Il y avait non loin de là un lampadaire qui illuminait un miroir. Je m’approchai et je me regardais dans la glace. Sauf que sur mon reflet j'avais des yeux de reptiles jaune entouré de rouge, des crocs pointus, des tatouages noires. Ensuite mon image se modifia, mes yeux étaient devenus bleu entouré de jaune et de rouge. Ma peau était devenu rouge et mes tatouages s'enflammèrent. Après, une flamme jaune et noir brûla mon reflet, et on pouvait voir à travers un crane avec des cornes qui rigolait. Il me fixa étrangement, puis il se mit à parler: " vous me décevez très chère, votre incompétence vous mènera à votre perte, et à la mienne malencontreusement, prenez ceci puis revenez me voir."


musique de combat: http://youtu.be/UvV-SE3dDZ0


Je me retrouvai dans ma maison, l'homme masqué était partis. Les flammes qui consumèrent la maison, réagissaient et tournaient autour de moi. Mon corps se modifiait, je devenais de plus en plus rouge, des griffes me poussèrent aux doigts, des cornes à la tête, des pics dans le dos, des crocs à la place de ses petites dents, je m'enflammais moi même. Je sentis une puissance unique et maléfique, une sensation qui faisait du bien, je m'avais jamais sentis aussi bien d'ailleurs. Tous commençaient à s’effondrer, je me levai, et en un mouvement, j'avais repoussé tous les soldats en or. Je regardait autour de moi. Je voyais les ennemies raides, ils étaient terrifiés et ça me rendait heureux. Car voir ses salopard qui avaient tué toute ma famille, plusieurs sentiments remplirent mon cœur, la haine, la colère, la folie, le sadisme.... Ils commencèrent à dégainer toutes leurs armes, leurs violences. Je commençais à m’exciter de plus en plus et le massacre partie... c'était parti tous seul, je ne me contrôlais plus. J'envoyai des flammes dans tous les sens, je déchiquetai mes adversaires à coups de griffe. Je détruisais tous sur mon passage, personnes ne me résistaient. Les adversaires étaient éradiqués.

-----------------------------------------fin flash back-------------------------------------------------------------------------



- Aaaah d'accord... Kalifa me prenait pour un fou à mon avis, mais tous était véridique.
- Et comment je suis atterri ici ?
- Bah en gros tu étais par terre, sur les décombres, avec une tonne de cadavre déchiré, carboniser, c'était vraiment morbide. Si tu veux, j'ai récupéré un katana sur les ruines, c'est peut-être ton cadeau ?
- Aaah ouais ! Merci beaucoup ! J'étais heureux de le revoir !
- Mouais de rien, sinon sérieusement, tu dis avoir un fruit du démon qui te transformerait en un démon, qui te donnerait des crises de schizophrénie...
- Pour moi, c'est plus qu'un simple démon, je dirais... le diable.
- Satan, mais bien sur !
- Sinon au faite, on est où ?
- On est à Enies Lobby petit.
- Hein ? Je viens de me rendre compte que j'étais au tribunal du gouvernement mondial et que j'étais vraiment...comment dire...dans la grosse merde.



Fin du chapitre, en espérant qu'il vous plaira ;)

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Dim 22 Avr 2012 00:38 
500 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Déc 2011
Messages: 120
Localisation: Sûr le chemin de Glaumora
Merci c'est bien plus long et plus intéressant, au pardon, je suis inconvenante, je débarque comme une fleur a dire un truc qui n'a ni début ni fin, j'aime bien le concept, sa me parait jouable, et j'aime la longueur de ton 1er chapitre en comparaison au prologue.

Amicalement

_________________
I am always right, and when I am wrong, I am right to be wrong !
Image

Fanfiction: Boa


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Dim 22 Avr 2012 14:17 
150 000 000 Berrys

Inscription: 14 Oct 2011
Messages: 1092
Localisation: Comme tout le monde !! À l'apéro ! ;)
Ton histoire est bien triste quand on y pense :'C
Mais super sympas !!
Déjà c'est carrément super long par apport a ton prologue, les musiques elles sont super bien, en cohérences avec ton histoire ... !
On dirais le passer de Robin avoir un fruit du démon " démoniaque " a 10 ans !
C'est super classe !!
Continue comme ça, en attendant vite le chapitre 2 !!

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Lun 23 Avr 2012 17:09 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Merci beaucoup ^^

Voici le chapitre suivant, certes un peu plus gai :) Bonne lecture à tous !


Chapitre 2: le début d'une nouvelle vie !



Je venais d'apprendre que j'étais à Ennies Lobby, le tribunal du gouvernement mondial. Je pensais que j'allais être dans un bon merdier mais en faite non. Kalifia ma gentiment accompagner à la sortie du tribunal. J'avais pu apprécier les maisons oranges du cartier et le agents des clithers pools qui me regardaient étrangement.

- Donc avec tous ce que j'ai fais, j'ai rien, tant mieux. Envoyai-je.
- Effectivement je ne vais pas arrêter ou tuer quelqu'un qui croit avoir exterminé des gens du gouvernement mondial avec un fruit du démon spécial en son genre. Dit la blonde qui me prenait pour un mythomane.
- Bah dis donc vous êtes drôles vous hein ? Le truc vous voyez un gosse, unique survivant d'une attaque meurtrière, tous le monde est mort et il y a encore les cadavres. Puis en plus vous me laissez là, je suis encore qu'un gosse et je sais rien faire à par dormir, allumer la télé et jour à la console. Dis-je vaillamment ! En faite je boudais....
- Tu as qu'elle âge ?
- 10 ans, je n'ai plus de maison, ni de ma famille, ni d'ami en qui compter ( depuis le début d’ailleurs). Je suis seul...
- Tu veux que je devienne ta mère ou quoi ?
- Pas vraiment mais...je faisais les yeux doux.
- Bon je t'apprends les bases et puis c'est tout, tu restes un an maximum.
- Youpi ! Je te rembourserai, grâce à l'assurance vie héréditaire.
- Mouais t'as intérêt.



Je me retrouvais, avec la jeune femme, devant sa maison de deux étages à Water seven. Une maison blanche rectangulaire au toit orange. Une simple porte en bois, des fenêtre décorées avec des pots de fleurs. On rentra dans le bâtiment. Intérieur en bois, tous comme les meubles, les tables, les chaises. Il n'y avait que la cuisine qui était moderne. Je restais debout, par politesse et par timidité.

- Tu peux t'assoir, je ne mange pas, enfin pas encore...annonça la blonde.
- D'accord. Je m'assis sur un fauteuil en cuir, il y avait une télé en face, je n'avais qu'une hâte, c'était de l'allumer.
- Bon je te signal que, je suis la secrétaire de M. Iceburg, le maire ce cette ville.
- Je croyais que tu étais un agent du gouvernement mondial ?
- Non, pas du tout...bon je pars bientôt au boulot, je suis en retard, tu vas me suivre pour te repérer un peux.
- Donc, c'est partie je suppose. En passant je pris mon katana, peut-être signe de bonnes aventures ?


On se baladait un petit peu dans la ville, je pouvais voir la superbe architecture de cette ville. Des routes d'eau, des grands bâtiments magnifiques, des ponts à chaque coin de rue. Les habitants avaient l'ère agréable, à cause de leurs naïvetés ? J'arrivais au chantier naval, c'était assez désordonné. Il y avait plein d'homme impressionnant, l'un était torse nu, avec une barbe bleu, un mec au chapeau et un pigeon sur l'épaule, puis un blond avec des lunettes de protection. Il y avait aussi des personnes louches, comme un gars avec un nez carré. Une personne en costume, avec des cheveux et barbes bleu qui tenait une sourie blanche arriva près de nous.


- Alors Kalifa, en retard à cause de cet enfant ? Demanda la personne qui semble être le patron.
- Oui, c'est mon...euh...neveux, je dois m'en occuper pendant un petit moment. Hésita la blonde.
- Bonjour monsieur. J'étais assez timide et nerveux.
- Alors quelles sont les nouvelles ? Dit M. Iceburg.
- Pas grand chose, Lucci a détruit un échafaud en voulant ramasser son marteau. Kaku c'est encore amusé à sautiller par dessus les maisons. Aussi nous avons fini de réparer le bateau du pirate Barbe violette.
- D'accord espérons qu'il payera ou ça fera le cinquième client qui se fera tabasser.


musique d'ambiance: http://youtu.be/TezDF1ybD-k

Je n'écoutais pas leur conversation, j'en avais rien à faire. Je regardais les construction imposante des navires. J'entendis tous d'un coup un cris non loin de là. Je tournai la tête et je vis une silhouette qui avançai à toute vitesse. C'est un bonhomme imposant, il faisais 3 mètre, il avait une barbe violette. Il se faisait poursuivre par des ouvriers. Au début je rigolais car ce gros lard courrai d'une manière hilarante. Mais j'avais moins ris quand l'homme en question arriva sur moi, m'attrapa, sorti une épée et la mit sous ma gorge. J'étais en train de pleurer, comme d'habitude pendant les situations délicates.

- Calme toi pirate, sinon tu vas le regretter si tu fais du mal à ce chialeur ! Dit le pigeon sur l'épaule d'un charpentier en débardeur blanc au chapeau noir.
- Votre réparation coûte la peau du cul ! Vous ne m'aurez pas comme ça, je suis le pirate barbe violette, chercher 85 000 000 million de berry, prenez garde ou l'enfant y passera ! Envoya le gros plein de souple.
- Quelqu'un peut m'aider ? Pleurai-je...



musique de combat: http://youtu.be/bb3NUxXt77c


J'écrasai le pied du pirate pour qu'il puisse ainsi me lâcher comme dans tous films d'action. Mais en faite, il n'avait rien sentis et me trancha la gorge. Sauf que la lame de Barbe violette se brisa. Tous le monde me regarda bizarrement, ils étaient tous submergés ! Je pouvais ressentir cette chaleur, ce pouvoir, le voilà de retour. Je me retournai, le pirate avait peur, il reculait de plus en plus, il tomba. Il sorti deux revolver et tira sur moi. Mais les balles fondèrent à chaque fois qu'elles me touchèrent. Des flammes rouges vifs entourèrent tout mon avant bras droit, et instinctivement ma main se planta dans la poitrine de mon agresseur comme un couteau dans du beur. Je sentis un organe, je le pris et l'arrachai d'un coup. Le sang gicla sur moi. Je remarquai que j'avais arraché le cœur. L'équipage du pirate avait tous vue, ils foncèrent tous sur moi. En un claquement de doigt, un cercle de feu apparut et brûla mes adversaires. Certains avaient échappé et se jetèrent sur moi. Je dégainai mon katana. Un pirate arriva sur moi, je lui tranchai la tête. Ensuite sur trois autres, je leurs envoyai plusieurs boules de feu. Puis en un demi tour, une onde de choc rouge, coupa les ennemis à leur bassin. Ils ne restèrent plus rien d'eux.


Je repris mes esprits, j'avais un gros mal de crane. Je ne compris pas grand chose à ce qu'il venait de ce passer, mon corps avaient bougé indépendamment de ma conscience. Je voyais les autres bouches bées, impressionnés, ils n'en croyaient pas leurs yeux. M. Iceburg m'interpela :" Mais qui es-tu mon garçon ?". Je répondis évidemment mon prénom, mais une voix intérieur me dit: " Tu es le diable mon enfant, ne l'oublie plus.". Sur le coup je m'évanouis.



Un peu plus tard, je me réveillai à la maison de Kalifa, avec ses amis nommés Rob Lucci, Kaku puis un certains Blueno qui est arrivé en passant par une porte, mais dans le vide, vraiment étrange.

- Tu vas m'expliquer ce bordel ? Cria Kalifa.
- J'ai rien fais moi ! C'est parti tous seul ! Répondis-je.
- Mmmh, tu sembles posséder un fruit du démon assez spéciale. Dit l'homme au nez au carré.
- Oh putain je ne l'avais pas remarqué ! Envoyai-je ironiquement.
- C'était un zoan, il y avait des modifications sur son corps, mais il envoyait aussi des flammes étranges, peut-être un paramecia ou un logia ? Remarqua l'homme pigeon, pour une fois que c'était lui qui parlait d'ailleurs.
- Personnellement j'ai rien vue, mais il a vraiment terrassé un équipage de pirate dont la tête du capitaine valait 85 000 000 de berry.
- Exactement, il a même reçu la prime le salopiot ! Hurla la blonde.
- Mais allez vous faire...le dernier mot de cette phrase ne passa point.
- Et le gosse sait qu'on fait parti du CP 9 ? S'interposa Blueno.
- Imbécile ! Dit notre mission pendant que tu y es ! Ajouta Lucci.
- Niqué je sais tout maintenant, ça serai con que les habitants le sache, vous ne trouvez pas ? D'un coup, je sentis un couteau sous ma gorge et tous le monde me pointa du doigt, étrange comme technique.
- On le tue maintenant.
- Tuez moi ! Il ne me reste plus rien désormais, à moins que... Vous êtes des agents du CP 9, des assassin à la solde du gouvernement mondial, vous pouvez...comment dire...m'aider à maitriser mon pouvoir ? Je donne la prime du pirate et je dirai rien aux autres, puis croyez moi un gosse mort dans une maison c'est pas classe. Marché conclu ?
- C'est alléchant comme suggestion mais...répondit la blonde. on t
- Et je servirais le gouvernement mondial !
- Dans ce cas.


Apparemment j'avais réussis à le convaincre, un point pour moi. Je ne me pensais pas aussi éloquent. Était-ce du à la malignité du diable qui m’envahissais ? Je remarquai que les agents secrets parlaient entre eux. Il se tournèrent vers moi.

- Bon notre art est le Rokushiki, on t'apprendra le shigan, le tekkai, soru et ran kyaku. Commença Kalifa.
- Je t'apprendrai à utiliser ton sabre. Intervint Kaku.
- Blueno et moi t'apprendrons à utiliser ton fruit du démon. Dit Lucci.
- L'entrainement dura 5 ans, et on t’emmènera a marinford auprès de l'amiral en chef Sen Goku.
- Ah et ça commence quand ? Demandai-je.
- Maintenant.


Je savais à quoi m'en tenir, évidemment j'allais rejoindre le gouvernement mondial. Comme ça j'aurais des informations sur le meurtre de ma famille. Ils étaient impliqués dedans, plusieurs en portaient le signe. Puis aussi grâce à cet entrainement, je serais me défendre et de me contrôler, enfin j’espérai.



Je me retrouvai encore à Ennies Lobby, en tenu d'entrainement, un t-shirt blanc, puis un pantalon en tissu noir. je me retrouvais dans un jardin avec une multitude de fleur, d'arbre et un pont en bois. Je me demandais qu'aller être le début. D'autre personne nous rejoins. Un gros lard au cheveux verts avec une fermeture sur la bouche, un autre gars imposant avec des cheveux longs rose, comme des tentacules de poulpes. Le dernier était un moustachu avec des lunettes de soleil sur le front, il avait une longue tresse noire.

- Tape dans Fukuro, celui aux cheveux verts. Ordonna Lucci.
- Euh... d'accord...je... Je tapa de toute mes forces dans la cible, mais ce dernier rigola, il se foutait de moi.
- Chapapaaaa ! Il a un douriki de 3 ! Il n'est pas aussi puissant que vous l'aviez dit ! Chapapaaa !
- Oui mais...je ne peux pas déclencher mon pouvoir d'un coup, je ne sais pas comment l'activer...
- Tss tu parles, je suis sûr que c'est une blague, franchement c'est quoi cette connerie ! Cria Jabura.
- Pourtant il a décimé un équipage entier ! S'interposa Kalifa.
- Foutaise, je suis sûr que c'est un simple gosse à sa maman qui pensait faire son intelligent en inventant une histoire débile qui n'a aucun sens.
- Ne parle pas de mes parents comme ça. Il commençait à m’énerver.
- Bah quoi ils sont mort ?
- Continue à le provoquer, ça va devenir intéressant, tu verras. Dit le gars au pigeon.
- Bah heureusement que je vais continuer ! Il est tellement pitoyable, que je vais en mourir de rire héhéhé, oh je tiens plus...Retourne voir ta famille, enfin si elle encore là hahaha ! Cet enfoiré rigolait de plus en plus.
- Tu vas me le regretter enculé !


musique de combat: http://youtu.be/rxBvm6IK8KM


Je fonça comme un taré sur mon adversaire mais il me projeta en un coup de pied, il m'avait ensuite pris par la gorge et me rua de coup de poing. Il rigola de plus en plus fort, j'avais du mal à respirer, je saignais de plus en plus. Je crachai du sang par la bouche. Il me lâcha, il joignit ses mains, écarta ses doigts puis les enfonça dans mon ventre. Ses doigts étaient aussi tranchant que des lames.
Je ne bougeais plus, j'étais tombé sur le sol, paralysé. L'autre enfoirer, Jarabura, ne s'empêchait de se foutre de ma gueule. Il me frappa de coup de pied, il me cracha dessus. " Les faibles comme toi je les extermine". Quand j'entendis cette phrase, je ne pouvais me reprocher d'avoir mangé ce fruit du démon. Tous venait à cause de ça ! Et de moi surtout. Du coup je me faisais insulter par des ignorants.

- Tu me déçois, imbécile, ma malignité ne te suffis pas bordel ! C'était la voix qui était à l’intérieur de moi.
- Quoi, j'ai fais quoi ? Pensai-je.
- Tu es une larve, tu me reproches d'être le cause de tous ses malheurs ! Heureusement, que tu as remarqué que tu avais une part de responsabilité ! Ne me renie pas, ne me déteste pas, mais plutôt supplie moi, idolâtre moi ! Ressens ta haine, qui te guide, qui te dirige, qui t'éduque. Elle est tout pour toi, c'est ta source de ton pouvoir. Bouge ton cul et explose lui la gueule ! Il t'insulte toi et ta famille que faut-il de plus ? Puis...ne me remercie pas...ahahahahahah.
- Alors petit con ? Tu veux rejoindre tes parents ? Envoya Jabura.


Musique d'ambiance: http://youtu.be/n2uPUE2hbVo


Des flammes rouge intenses envahirent la pièce. Elles tournèrent autour de moi, elles jouaient avec moi, comme ma conscience. " Bah alors on s'enflamme petit ? Matte moi ça." Jabura, avait activé son pouvoir, sa transformation en loup. C'était devenu un vrai chien, ça lui allais bien par ailleurs. Mais j'avais mieux, beaucoup mieux. Les flammes devinrent bleu. Mon corps se modifia encore, je ressemblais un peu petit plus à un monstre. C'était ma haine qui commençait à prendre forme. Mes bras étaient poilus, des griffes acérés jaillirent sur mes doigts. Même chose pour mes jambes et mes pieds. Une queux rouge dont le boue était une flèche poussa, je la sentis bouger dans tous les sens. Des cornes pointus avaient pris place sur ma tête. Mon dos était parsemé de pique, noir, aussi rugueux que de la pierre comme une pierre. Mes dents se modifièrent, pour laisser place à des crocs aussi acérés que des rasoirs. Puis ma langue était semble à celle d'une vipère. J'avais un sourire...comment dire...carnassier...prêt à déchiqueter la proie dans tous les sens. " Bah alors tu rougis ?" il rigola encore, mais il s'arrêta nette quand se fut à moi de rugir. Je repensais à tous mes meurtres, crises, transformation, qui m'inspiraient.

- Fukuro essaye de mesurer sa puissance, cette-fois ci, il va montrer son réel pouvoir. Envoya Lucci.
- Ouais après tous c'est du bluff chapapaaaa.
- Je n'en suis pas si sûr. Ajouta Kaku.


Le gros lard avança tranquillement vers moi, comme ci que rien était. " Allez frappe moi, de toute façon, quand on active la transformation du zoan, le douriki ne change pas trop.". Je lui collai un gros coup de poing qui s'enfonça bien dans sa salle gueule, il vola aussi bien qu'un avion en papier. Il s’éclata comme une merde contre un mur, il était terrifié, comme toutes mes victimes. Il hurla :" son roukiri est de 4000, il est supérieur à celui de Lucci, ne le sous-estime pas !". Le loup ne voulu rien entendre, tant pis pour lui.


En une fraction de seconde, j'arrivai juste en face de Jabura, je lui pris et broyai la tête avec mes deux mains et je l’éclatai contre mon genou. Son museau pissa le sang et en mit plein sur mes vêtements, il avait du malle à tenir debout, il trébucha et se tint sur son genou. Le silence régnait en maître. Tous le monde savait maintenant l'étendue de mon pouvoir, mais j'en avais pas encore fini avec se chien.


musique de combat: http://youtu.be/tbpCnapmxDI


Jabura eu l'affront de se lever devant moi, c'était sûr, il en redemandait. Je lui mis un méchant coup de poing enflammé dans sa sale race, ensuite je pris sa jambe et, avec mon coude, je déboitai son genou. Après je lui enchaina une farandole de coup de poing dans son ventre. On pouvait apprécier le bruit des ruptures de ses côtes qui se cassaient un à un. Il cria " tekkai", il devint juste un peu plus dure, mais il résista que trois secondes avant de s’écrouler par terre. Il y avait une marre de sang, et ça puait la viande brûler. Je pris le corps et le balança plus loin. Il m'envoya une onde de choc avec son pied que j’esquivai sur le coup. Il atterrit sur le sol, mais glissa puis retomba à cause de sa blessure à la jambe, il pouvait plus faire de déplacement rapide. Je leva ma main, une boule de feu bleu se forma sur ma paume, je visai le clébard et la déflagration de flamme partie. Jabura retrouva sa forme humaine, avec tous se que je lui avais mis, il ne se releva plus pendant un très long moment.


Lucci sourit, il m’apprécia, j'étais quasiment sûr qu'il en voulait plus, beaucoup plus de sang. Je ressorti mon katana su fourreau. J'avançai près de ma proie qui essayai de se lever, mais en vain. " Reste coucher au sol le chien.". Je le retourna et lui fit une entaille sur l’œil gauche, car s'il recommençait, c'était dans le cœur.


Je fermai les yeux une foie de plus, et pendant un bon moment, car je sentais toutes raisons disparaitre en moi. je tombai par terre, non par faiblesse, mais par fatigue. J'ai utilisé deux fois de trop ce pouvoir utile.



Fin du chapitre ;)

Pour ce qui s'agit du sondage, ça sera d'un autre chapitre ;)

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Mer 2 Mai 2012 14:27 
50 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Avr 2012
Messages: 571
Citation:
Voici le chapitre suivant, certes un peu plus gai :)


tu m’étonne :Luffy hilare:


J'aime bien ta fic même si je suis pas trop fan des textes a la 1ere personne du singulier :Luffy erente:
Les musiques son aussi très sympa et ton histoire est vraiment bien ficeler ! Enfin bref vivement le chapitre 3 ! :Luffy hilare:

PS : viens commentais ma fic si tu veux !

_________________
Fanfics :
Le cycle de la vengeance :
Histoire 1 (en cours) : Le démon aux 1 million de fruits
Histoire 2 (en cours) : Hors contrôle

Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Jeu 3 Mai 2012 19:17 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Nouveau chapitre, toujours aussi joyeux :) mais avec du combat ! Bonne lecture et n'oubliez pas de commenter s.v.p. !



Chapitre 3 : examen final, Taroa vs Lucci !


Musique d'ambiance: http://youtu.be/_61xSBTVlPc


Je me réveillai sur un lit blanc, j'étais à peu près en forme. Et oui, cinq ans déjà. Pendant ce quinquina, j'avais reçu un entraînement intensif, inhumain. Il m'avais fallu déjà 5 semaines pour faire trente pompes d'affilés sans m'épuiser. Une année pour faire le grand écart. Deux ans pour faire un "tekkai". Mais maintenant je connaissais plusieurs techniques du rokushiki, mais elles me serviraient à mieux utiliser mes véritables capacités de mon fruit du démon.



Je rejoins les agents du CP 9 dans une sale blanche, un petit salon avec des tables, des chaises, un tapis bleu. C'était pour mon examen final.

- Salut les gens ! Comment vous allez ? Je dis de bonne humeur
- Ta gueule et assieds-toi ! Cria Kalifa qui redressa ses lunettes.
- J'ai encore rien fait ! Connasse... murmurai-je
- Écoutes nous avant de parler inutilement. Intervint Rob Lucci.
- D'accord, je me tais et je m'assied, mais arrêtez de me prendre pour un débutant.
- Avant de commencer le bilan de ses cinq longues années, tu dois chercher ton costume. Tu dois être présentable devant Sengoku, l'amiral en chef. Annonça la blonde.
- Bon j'y vais alors...



Je sortis de la cachette secrète puis j'allai au magasin d'habits. À la base j'étais en polo blanc et jean bleu tous déchirer. J'arrivai dans une rue sombre, je vis un clodo en train de mendier et boire de l'alcool. Il puait vraiment, mais bizarrement il me disait quelque chose. Ça pouvais-être du à ses dreads blondes, son baggie et son t-shirt noir.

- Putain Jokaï, c'est toi ?
- Attendez une petite seconde, vous êtes qui ? Comment connaissez-vous mon prénom ? Dit le clochard un peu bourré.
- Bah c'est moi Taroa Crowley !
- Hein ? T'es encore vivant ! Je n'arrive pas à le croire ! Comment tu vas ?
- J'ai connu mieux et toi ?
- Très bien, où sont tes parents ? Il réalisa très vite que j'étais le seul survivant du fameux massacre. Je lui expliquais ma fameuse histoire.
- Donc tu comprends maintenant, repris-je.
- Puissant comme fruit du démon, mais j'ai beaucoup mieux moi ! Il sortit une épée à deux mains en acier, elle était assez imposante.
- Aaah ça fait plaisir de voir que tu es devenu un bretteur ! Sinon tu as rejoins la résistance ?
- Bah évidemment toi ! Jamais je serai avec ce gouvernement mondial à la con, sinon pourquoi toi tu veux les rejoindre ?
- Bah parce qu'ils ont tués ma famille ! J'ai vu leurs emblèmes, avec celui de la marine. J'essayerais de trouver des infos sur les tueurs pour qu'ils crèvent par la suite.
- Hmmm pas con comme idée, je vais faire la même chose que toi, ça pourrait être utile pour la résistance. Puis ça te dirait de nous rejoindre plus tard ?
- Franchement je ne sais pas... mais pourquoi pas après tout.
- Sinon, tu as de la tune ? J'ai envie de fumer et j'ai paumé mon paquet de clope...
- Et t'as cru quoi là, va chier mendiant !
- Tu n'as pas changé... toujours aussi radin.


De retour avec le CP 9, mais cette fois-si à la décharge. J'avais mis mes nouvelles fringues. Costumes trois pièces avec un chapeau noir, chemise blanche, cravate rouge, ceinture en cuir qui tenait le fourreau de mon katana. Le sol était boueux, et remplit de déchets métalliques en tout genre. Il y avait en gros des restes de nombreux bateaux, avec parfois, des cadavres des équipages. Tous le monde me fixait, le moment du bilan était venu.

- Alors qu'est-ce que je dois faire ?
- Tu dois battre l'un de nous. Envoya Fukuro.
- Et qui s'est ? Je suis près, je vais faire ça vite et proprement. j'étais confiant, je connaissais tous leurs pouvoirs, que ça soit Kaku, Jabura, Fukuro, Kumamodori, Blueno ou Kalifa.
- C'est moi que tu vas affronter. Lança froidement Lucci, quand j'entendis le son de sa voix je me mis à trembler, c'était le seul qui me faisait flipper.
- Sans déconner, il va me buter, il est cinglé ce type !
- Si je parviens à te tuer, ça veux dire que tous ceci n'aura servie à rien, ton but, sera de me frapper, enfin, me faire saigner, sinon ça serai trop simple. En revanche, je ne te ferai aucun cadeau.
- Vous êtes sérieux, attendez car...


Musique de combat : http://youtu.be/_61xSBTVlPc


Malheureusement je n'avais eu le temps de finir ma phrase, il me donna un coup de pied dans la gorge qui me propulsa assez loin. J'avais du mal à respirer. Il pointa son doigt, fonça sur moi, et fit un enchaînement avec son index, il cria « shigan ouren ». Je réussis à les esquiver mise à part le dernier qui se planta dans mon épaule. Puis pour finir, il envoya une onde de choc avec sa jambe, c'était le ran kyaku. Ensuite il arriva derrière moi, coup de coude dans mon dos, il prit ma tête et l'enfonça dans le sol. « Pitoyable, vraiment pitoyable. » dit l'homme avec le pigeon. Je me releva d'un coup, je pris mon katana, je lui fit une multitude de coups, mais il avait facilement esquiver et contra-attaqua par un shigan. Après il serra son index sur son pousse, je devinai qu'il allait faire le shigan bashi. Donc, je m'écartai et préparai ma nouvelle attaque. Je ferma ma main, tendis le bras, montra l'index et le majeur collé entre eux. « Grâce au shigan, qui permet de lancer le doigt aussi vite qu'un balle, j'ai pu créer une technique au combat éloigné. ». Une boule de feu rouge tourna autour de mes deux doigts je lança mon attaque tout comme Lucci. Je criai le nom de mon attaque : « Infernal gun ! ». La boule enflammé traversa directement l'onde de choc et explosa sur mon adversaire. Sauf qu'il utilisa le tekkai pour se protéger, malgré que les flammes brûla une partie de son costume.



- Alors tu t'échauffes ou quoi ?
- Je l'admet, au combat éloigner tu m'as quelque peu surpasser avec cette attaque. dit impressionner le brun qui retira le haut.
- J'en ai pire, vraiment plus puissant et dévastateur.
- Désolé mais je vais être un petit peu plus méchant. Son corps se modifia, il devint plus muscler, il avait des poils jaunes sur le dos au point noir, un torse blanc, une queue et des griffes lui poussa.
- Transformation semi-léopard, et merde...


Musique de combat : http://youtu.be/eOGkZsuFILU


Je frôlai mon sabre sur le sol et une traîné de flamme partit extrêmement vite, c'était « infernal slash ». Il esquiva grâce au « soru ». Je lançai mon sabre, je tendis mes deux mains en montrant mes deux doigts, pleins de boules de feu partir et s'explosèrent un peu partout, sur les déchets ou sur le sol. « Infernal submachine gun » hurlai-je. Lucci sauta en l'air, pour tous esquiver, il fonça rapidement sur moi et m'envoya un méchant coup de poing dans le ventre, je crachai du sang. Pour me venger, je lui mis un beau coup de pied qu'il bloqua à l'aide de ses bras. Mes mains se recouvrèrent de feu, « hells hand » murmurai-je. Puis tous les deux, nous nous s’échangâmes des coups et les esquivèrent rapidement. Nos enchaînements étaient impressionnant, ça avait duré environ une minute.


Les autres agents étaient submergés par ma progression fulgurante, ils étaient peut-être fière de moi ou de eux car ils étaient de bons instructeurs.


Lucci me fit un croche pate que je ne pu esquiver, il me prit par sa queux. Il serra ses points et les posèrent sur moi. Je reconnus tout de suite la technique et j'étais en mauvaise posture. Il dit : « Roku ou gun ! ». Une déflagration me traversa, ça faisait horriblement mal, je crachai du sang encore une fois. Il me lâcha et me balança dans les décombres. J'essayai de me remettre debout mais il m'envoya plusieurs ondes de choc avec sa jambe et se rapprocha rapidement vers moi pour me mettre un uppercut dans ma mâchoire. En retombant, je mis ma main au sol et des flammes envahirent une bonne partie du terrain, Lucci s'écarta de plus en plus pour dépasser la limite de mon attaque. Il y avait quinze mètres entre moi et l'homme au pigeon. « Alors on ne s'approche plus ? Je vais te montrer une véritable attaque surpuissante, que j'ai pu faire grâce à vos entraînements .» dis-je.


Musique de combat: http://youtu.be/rxBvm6IK8KM


J'écartai et mis mes mains en l'air, des flammes apparurent et tournèrent autour de mes mains et de mon corps. Lucci essaya de m'envoya plein d'onde de choc bleu mais en vain. « Toutes attaques éloignées sont futiles, se bouclier de flamme consume tous ceux qui si approchent. » ajoutai-je.
Je joignais ainsi mes mains, les flammes se concentrèrent de plus en plus et firent une boule enflammée rouge vif qui rayonnait comme le soleil. Le sol se fissurait, plusieurs déchets métalliques se désintégrèrent. Mes flammes étaient différentes des ordinaires, elles étaient plus vivante, elles pouvaient consumer n'importe quoi, de la pierre au diamant, sans exception.


D'un coup, le mini soleil qui était entre mes mains éclata et un laser déferlant rouge sorti brièvement. Je criai « Infernal flash ! ». Lucci se prit l'attaque de plein fouet mais il résista un petit peu avec son tekkai. Ma diversion avait marché, il était temps d'en finir. Mon bras droite devint à son tour rouge, de la fumée noir en sorti. C'était « Santan's fist » un coup puissant et direct. Je fonça directement sur mon ennemi grâce au « soru ». J'étais tel l'animal féroce en train d'attaquer sauvagement son chasseur qui était devenu la proie.


Mon poing s'enfonça dans son ventre. Lucci ne pu voir le coup à cause des flammes qui l'entourèrent et le brûlèrent. Mon poing s'enfonça dans son ventre et en très peu de temps, il s’envola très vite et partis loin dans le décor. Il atterrit violemment sur le sol, en laissant un assez gros cratère. Il avait craché du sang, il ne bougea plus. Le combat était finis, j'avais gagné contre Rob Lucci ! Même si par la suite je m'écroulai à bout de force.


- Alors le verdict ? Demandai-je essouffler.
- Tu as réussis le test, tu pourras devenir agent du gouvernement mondial. Répondit Kalifa agréablement.
- Je veux être plutôt dans la marine, si vous voyez ce que je veux dire.
- D'accord c'est comme tu voudras.
- Bon je vais dormir pendant très longtemps, ne me réveillez pas s'il vous plait...je m'évanouis directement, j'avais montré ma réelle valeur.

musique d'ambiance: http://youtu.be/k7jLByvTrHs

Plus tard et beaucoup plus loin, à marinford. Un homme en manteau et capuche bleu sombre avec un casque dorée, au yeux noir et blanc parlait avec un homme avec une coup affro.

- Alors amiral en chef, est-ce que je me suis bien fait comprendre ? Dit l'homme mystérieux.
- Oui, Taroa Crowley sera accepté avec Jokaï, ils seront avec Takeishi sous le commandement de Calipso. Envoya Sengoku.
- Parfait, votre vie et celle de votre fille adoptive seront épargnées. Mais sachez que les Kogane vous surveillent et de près.
- Oui...je ne dirais rien au conseil...
- Ce n'était pas de eux que je parlais, je les possède déjà, mais je ne voudrais pas que vous annonciez notre existence au monde, tout simplement...
- D'accord... je vous le promets...


Quand l'homme masqué sortit de la salle, L'amiral en chef s’essuya le front, il avait des sueurs froides, ils détestait cet individu, du faite qu'il était fou et intelligent, puis extrêmement dangereux... Son nom était inconnue, mais son organisation était très secrète, encore plus que les clither pools. Personne ne savait qu'ils étaient vraiment, mais leurs actes étaient très connue.

En sortant du bâtiment, un homme de la marine en costa rouge l'attendait depuis un bon moment.

- Alors, ce gosse il va venir ? dit l'amiral.
- Oui Akainu, ce gosse est exceptionnelle.
- Tsss, pourquoi l'avoir laisser en vie, c'est un monstre, il ne doit pas marcher librement comme bon lui semble.
- Ce n'est pas un monstre très cher, c'est le diable en personne...rigola l'être mystérieux.
- Ne faite pas comme Gol D. Roger, vous auriez pu facilement le battre directement, au lieu de ça, vous avez attendu qu'il fasse régner sa terreur et qu'il crée le One piece pour ensuite se livrer à la marine ! Du coup des pirates du monde entier sème le chaos pour ce foutu trésor à la con dont vous êtes le seul à connaitre !
- N'était-ce pas mieux ainsi ? J'ai permis au gouvernement mondial de montrer sa réel valeur en exterminant ses inférieurs.
- Qu'allez vous faire pour Barbe Blanche ?
- Rien, c'est juste un vulgaire pion sur mon échiquier, c'est à la marine de s'en occuper. Sur ceux, je dois y aller, à plus tard très cher disciple.

L'homme masqué parti d'un coup, un rayon de lumière apparut puis disparut par la suite, de la poussière rester au sol. L'amiral lança " je déteste quand il fais ça.""



Fin du chapitre !

Dites vos impressions !

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Dim 6 Mai 2012 14:29 
15 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mar 2012
Messages: 389
Localisation: Pourquoi cette question ?
Alors première petite chose, un tout petit peu déçu de l'issu du combat entre Taroa et Lucci. J'aurai aimé un match, bien qu'équitable, mais dominer par le léopard et ou, à la fin, se serai Lucci qui gagne de peu, en sang et tout, mais avec Taroa qui réussit son examen. Parce que la, ça veut dire que Taroa n'a pas une grosse marge de progression, il est niveau luffy à EL au début de l'histoire. Donc j'espère que tu nous réserve encore des surprises.

Ohohoh ! Le maitre d'Aka Inu, hein ? Mais qui est donc cet homme au masque qui prend Barbe Blanche, l'homme le plus fort du monde pour un vulgaire pion sur son échiquier ? Sa prévoit du lourd pour la suite ! Surtout que même Sengoku a des sueurs froides en lui causant ! (d'ailleurs il a une fille adoptive lui, étrange ... )

Bref, bon petit chapitre qui nous promet du bon pour la suite, vivement le prochain

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Jeu 10 Mai 2012 22:50 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Nouveau chapitre, assez long d'ailleurs ^^ bonne lecteur et n'oubliait pas de commenter s.v.p ;)
Petite musique: http://youtu.be/ZVm43HSPNvQ , rien à voir au chapitre, mais ça pourrait faire un bon opening s'il y avait un anime dessus ^^ (bon d'accord je rêves de trop...).

Edit
:
Ceci est le premier arc de ma fic': Aventure dans la Marine !


Chapitre 4 : Un début à la marine ! Rencontre avec des femmes pirates !


Musique d'ambiance : http://youtu.be/DItzQH4nmvE


Le lendemain après le test du CP 9, au beau matin où mon esprit et mon corps ne pensait qu'à une seul chose : dormir. J'arrivais devant marinford en bateau. Un endroit immense et impressionnant. Je n'avais jamais vu quelque chose de semblable. Il y avait, sur l'entrée, beaucoup de canon qui protégeaient l'île militaire. Au fond, il y avait une sorte de château, l'endroit où les hauts placés doivent discuter de stratégie ou alors c'était leurs lieux de résidence... Avec tous se nombre de soldat, je me disais dans ma tête «  comment pourrait-ont détruire cette île entière ? Ça me paraît impossible. ».

Avant de quitter le navire, je fis mes adieux aux agents du CP 9, qui étaient quand même de bons amis.

- Bon...bah...je suis nul en discours mais sachez que vous allez beaucoup me manquer, malgré que vous me prenez encore pour un petit con.
- Oui casses-toi tu nous saoul déjà ! Dit Kalifa en pleurant.
- N'oublie pas ce qu'on t'a enseigné et porte toi bien petit ! Envoya Kaku.
- Je me demande comment tous ça va terminer ? Et vous chaapaaapaaaa ? Demanda Fukuro.
- Je ne sais pas... mais on va sûrement entendre parler de lui. Répondit Lucci.


Je descendis du bateau avec mes bagages, maintenant mon aventure allait réellement commencer. De nombreux combats allait m'attendre, mais aussi des choses imprévisibles que moi même je ne m'en doutai pas.
Maintenant l'heure de ma vengeance était venu, mais je devais d'abord savoir les coupables pour que les esprits de ma famille puissent dormir paisiblement.



Plusieurs soldats me fixèrent, me dévisagèrent ou m'ignorèrent tous simplement. Quelqu'un me tapa à l'épaule. Je me retournais et vis deux têtes qui m'était familier.

- Jokaï ! Takeishi ! Ça fait plaisir de vous revoir !
- Ouais enfin on s'était vu hier...dit le blond dreadeux qui savourait son pétard.
- Toi aussi tu as rejoins la marine, ça fait vraiment plaisir tu sais ! Comment-tu vas et tes parents aussi, tu leurs passera le bonjour ! Je remarquai qu'il n'avait pas trop changer. Il avait les cheveux bruns, une peu assez mate, il avait une veste et t-shirt gris. Il portait la casquette et le manteau de la marine. Dans chaque poche il avait un revolver, sur le dos un fusils de précision et un grand bâton en granite marin. Il était toujours aussi maigre. Jokaï eu l'intelligence de rien lui dire sur mon passé.
- Ouais je vais bien...euh.... juste comme ça tu es quel grade ?
- Sergent-chef ! Je suis votre supérieur !
- Hein ? C 'est quoi ce bordel ! Cria Jokaï.
- Arrête de te la péter plus haut que ton cul amateur, et les blanc-becs vous êtes qui ? Annonça une femme qui sortit d'un bâtiment. Elle était très jeune et belle, elle était en chemise en blanche avec un costume noir, avec le manteau de la marine sur ses épaules. Elle avait les yeux bleus aussi claire que la mer de grand-line ! Une peau blanche comme la neige, des cheveux noirs, plus sombre que les ténèbres. Elle avait une taille d' 1m 73, elle n'avait pas l'air très musclé, elle était fine. En revanche elle avait l'air d'avoir un sacré caractère !
- Il n'y a pas de quoi ! Et c'est qui la meuf qui a un joli petit cul ? Envoya mon ami blond qui était un peu pervers à des moments. La femme donna un simple coup de poing dans la tête de Jokaï qui partie très loin !
- Vice-Amiral Calipso. Pour votre plaisir ! Alors les deux débutants, vos noms ?
- Bah moi c'est Taroa Crowley et celui que vous avez frappé c'est Roftas D. Jokaï.
- Très bien, dépêchez-vous on a vraiment pas que ça à faire...on a une mission, un parfait test pour vous, je pourrais voir de quoi vous êtes réellement capable, si vous le réussissez, peut-être que le choix de mon père ne sera pas aussi stupide. Même chose pour toi sergent-chef au fait.
- Bon bah c'est partie alors....merde...soupira Takeishi.
- Juste comme ça, c'est quoi la mission-test ? Demandai-je, je n'étais pas très enthousiaste à une autre évaluation...
- C'est très simple, des pirates attaques une île sous les ordres du gouvernement mondial.
- Ah, et c'est juste un navire je suppose ?
- Nan, voilà où en est la réel difficulté, vingt vaisseau de guerre de cinquante soldats. Donc ne prend pas ceci pour une simple « mission test » petit, c'est une mission officiel, tu foires, tu meurs ou tu gagnes, tu vis, c'est tout...quoi d'autre ? Dit elle d'un ère sérieux,même si, vue son grade, ça devait être la routine pour elle.


Musique d'ambiance : http://youtu.be/TezDF1ybD-k

Je montai directement sur un bateau bleu de la marine avec ses voiles blanches immenses, on partit sur le champs de marinford. Apparemment on avait deux jours de route, pratique pour me reposer...Du faite que j'étais un gros feignant, je parvenais à me cacher lors des corvées du matin. Maintenant , c'était l'heure du repas du midi. Je pris mon plateau et partis manger sur une table avec mes amis. C’était une purée jaune qui puait la merde. Puis avant de commencer à partir, un soldat s'approcha de moi et Jokaï.

- Alors les bleus, comment êtes vous arrivé ici aussi rapidement ? Vous avez fait quoi à l'amiral au chef  ? Envoya l'imbécile.
- Dit moi mais t'es drôles petite merde ? Excuses-nous si on a été plus fort que toi et moins con pour arriver directement ici. Répondit le blond.
- Répètes ça connard !


L'agresseur dégaina directement son arme mais il se mangea directement le point de Jokaï qui lui fit traverser le mur en bois. D'autres soldats se levèrent et arrivèrent sur mon ami qui allumait sa cigarette. Il esquiva aisément tous les attaques en faisant des petits pas sur les côtés. Puis à son tour, il prit son épée à deux mains qui était vraiment impressionnante. Il suffit qu'il fasse un simple demi-tour pour que tous les guerriers soient propulsés hors de la salle. Effectivement, c'était devenu un bon bretteur.


Tous d'un coup, la porte explosa, c'était la vice-Amiral Calipso très énervé. Elle prit Jokaï par les cheveux et le traîna par terre. «  Pour toi, ça sera punition de corvée pour cet après-midi et demain. » cria-t-elle, moi je rigolai. Je ne tardai pas à quitter la sale, pour trouver un coin où je ne serai pas emmerder. Takeishi était reparti sur le pont principal, il faisait son tour de garde.
Un peu plus tard, nous arrivâmes sur Calm belt. Je regardais l'eau immobile,pour profiter de se désert bleu. Au début je m'attendais à recevoir la visite des seigneurs des mers, mais je me trompais.


J'allais au sous-sol pour chercher quelque chose pour m'occuper dans mon sac que j'avais posé quelque part, mais je m'étais très vite perdu. C'était le grand dortoirs, il y avait des hamacs partout et je ne retrouvai pas la sorti, donc je dormis un petit peu, j'avais sommeil.


Musique d'ambiance : http://youtu.be/vhCQ6jQIgeQ


Pendant ce temps, là-haut, un soldat hurla : «  Des pirates ! Des pirates ! ». La vice-Amiral remarqua le bateau rouge dirigé par deux serpent monstrueux au loin, elle le reconnue facilement, c'était celui des kujas !

- Merde, les Kujas, même si leur capitaine est une corsaire, elles vont nous attaquer ses salopes. Annonça Calipso.
- Ça me fait rire, même pas capable de calmer leur associer...rigola Jokaï.
- Attaquez, ne nous faisons pas battre !
- Des femmes, regardez !

la plupart des soldats en avaient rien à faire, ils acclamaient ou sifflaient les amazones. Mais d'un coup, ils se transformèrent en pierre.

- Et merde...
- J'y suis pour rien ! Pas de ma faute si vous voulez naviguer sur calm belt, sinon on fait quoi ? Demanda Takeishi.
- On fait rien et on attend mes ordres.
- Il paraît que l’impératrice pirate est la plus belle femme au monde, oh putain j'ai hâte de la voir. Annonça le blond aux dreads locks.



Les pirates arrivèrent et descendirent sur le bateau de la marine. Il y avait une très jolie brune en robe rouge suivi d'un serpent blanc. Deux guerrières l'accompagnaient, une avec la tenu et des cheveux vertes qui était mince, l'autre était plus grosse et était rousse, elles faisaient plus de trois mètre.

- Alors t'es contente salope  ? Grogna la vice-amiral.
- Comment oses-tu parler de cette façon à notre grande sœur ! Envoya la grande rousse.
- On va seulement prendre toute votre or et après nous partirons. Dit la femme aux cheveux vertes.


Des amazones entrèrent dans les bâtiment et quelques unes allèrent aux sous-sols. Moi qui dormais toujours, je ne me doutais pas du tout de la situation. Trois guerrières arrivèrent près de moi et regardait attentivement mon katana.

- Mmmh il a un beau katana, vous ne trouvez pas ? Dit la première.
- Mouais... il doit coûter cher vue l'or et les pierres précieuses qu'il y a dessus. Remarqua la seconde.
- Une belle épée pour un jeune mousse, bizarre, qui lui vole ? Envoya la troisième.
- Euuh...bonjour ou...bonsoir mesdames...puis-je savoir l'heure ? Demandai-je, je pouvais voir les trois femmes armées suivie de serpent.
- Tu sais qui on est pour que tu nous parles ainsi ?
- Nan désolé, d'après votre tenue on dirait que quelqu'un aurait volé vos habits, je me trompe ?
- Oh tu vas le payer ! L'une des guerrières m'attaqua avec sa lance et déchiqueta le hamac, j’eus le temps d'esquiver.
- Mais je n'ai rien fais de mal ! Mais qui êtes vous au faite ?
- On est des pirates Kujas, et nos voulons ton sabre !
- Aaaaaah...connais pas, sinon se magnifique katana est un cadeau de mes parents, il m'est très précieux, donc vous pouvez faire demi-tour.
- Bon bah on va te tuer alors le mousse.


L'adversaire m'attaqua, je pris sa lance avec ma main et la brûlai puis, je coupai en deux directement
l'ennemie avec mon épée. Franchement je l'avais prévenus, tant pis pour elle. Deux autres arrivèrent sur les côtés, je tranchai la tête de l'une et sur l'autre je posai simplement ma main, elle ne bougea plus, ça pouvait-être à cause de la peur, qui savait ?

- Sale monstre, comment as tu pu...dit la guerrières terrifié.
- Faire quoi ? J'ai simplement tuer tes compagnons qui m'avait sous-estime, à ton tour maintenant !
- Quoi ? J’arrête, je me rend, laisse moi en vie !
- Infernal blast !



De retour entre les pirates et la vice-amiral, Jokaï et Takeishi, en train de discuter. Mais au même moment, un trait de flamme, venant de moi, transperça le bateau. Puis je rejoignis les autres grâce au trous qu'avait formé mon attaque, je compris très vite la situation.

- Bah dis donc ! Pas super efficace la vice-amiral ! Hurlai-je.
- Ferme là petit con ! S’énerva Calipso qui me tua du regard et sera fortement son poing.
- Mmmmh ça sent le brûlé. Remarqua l'épéiste blond.
- Tient ses marrants ils sont tous en pierre. Dis-je.
- Bon bah moi j'y vais...chuchota le sergent-chef.
- Nan tu restes bordel !
- Mmmmh ça sent le brûlé !
- Au lieu de m'ignorer, savez-vous qui suis-je ? Cria une femme aux cheveux noir avec des boucles d'oreille en or, en tenu rouge.
- En plus les finissions sont bien foutu, faire autant de statut aussi ressemblante, vraiment impressionnant. Murmurai-je.
- Mmmmh ça sent le brûler !
- Je demande la capitaine ! Hurlai-je.
- Depuis quand tu donnes des ordres ? Envoya la brune en tenu de marine.
- j'essaye de faire le boulot proprement moi !
- Personne ne me remarque quelle bande d'idiot ! S'étonna la princesse serpent.
- Je pensais que l'on pouvait me faire assez confiance, quel solidarité !
- Assez ! Hurla l'impératrice pirate !



Le vent se mit à souffler de plus en plus, quelques pirates et marines s'évanouirent. C'était impressionnant, je n'avais jamais vu ça avant. La vice-amiral semblait reconnaître se pouvoir.

- Pourquoi tant de colère ? M'interrogeai-je.
- Je répète la question : savez-vous qui suis-je ?
- Non, elle est où votre capitaine ?
- Je suis la capitaine, l'impératrice pirate, Boa Hancock et je suis la femme la plus belle, séduisante, sexy de ce monde ! Dit elle en levant les cheveux et en faisant un doux regard, Jokaï s’excita. Du coup, la femme joignit ses mains, puis des cœurs roses apparurent et foncèrent sur mon ami qui le transforma en pierre. La vice-amirale c'était coupé la main, et le sergent-chef c'était caché le visage avec sa casquette.
- Bah il s'est passé quoi ? Puis moi j'étais là sans rien comprendre.
- Impossible, il a résisté à ma beauté ! S'étonna Boa Hancock.
- Quel beauté ? À pars ça je voix des femmes en bikini, c'est fort beau à voir, mais rien ne vaux mon costume trois pièce héhé !
- En plus il en rajoute, ne t’inquiète pas sœur on va s'en occuper, moi et Marigold !
- J'ai fais quoi encore, pourquoi toujours ma gueule ?


Les deux grands amazones m'attaquèrent de front. Calipso retenu Takeishi en disant : «  ne les tue pas maintenant, j'ai envie de connaître le potentielle de Taroa Crowley. ».


musique d'ambiance : http://youtu.be/R8rMAR3N4nY


J'esquivai leurs coups aisément tout en reculant vers l'entrée du réfectoire, vue leur taille je pensais qu'elle ne pouvait pas passer. Puis elles se mirent à utiliser leurs fruits du démon. Elles se transformèrent en terrible femme serpent, elles ressemblaient énormément à la Gorgone. J'essayais d'attaquer à mon tour, je commençai par la verte, mais elle esquiva plusieurs de mes coups de katana, tout en dansant. En essayant de donner un coup de pied, elle me prit la jambe et m'éclata contre le sol. «  Assez faible, c'est un bien un gosse ça » envoya-t-elle. En me relevant, je reçu un coup de queux par la rousse qui projeta dans le réfectoire. J’atterris dans le repas du soir : de la purée de cet après-midi ! Je montai tout en haut pour avoir une meilleur vu, mais la serpent orange-jaune réussis à passer et à me suivre mais elle se bloqua contre les escaliers. Je rigolai et je m'adressa poliment à elle : «  alors on est coincé gros cul ? ». Elle me cracha dessus un liquide violet, c'était du poison. Puis une main verte traversa le mur et me chopa pour me balançait à l’extérieur. Pendant a chute, j'envoyai des boules de feu sur le serpent vert qui les esquiva toutes puis me contre-attaqua avec la pointe de sa queue qui m'éclata par terre. Ensuite l'autre monstre arriva et me cracha du poisons un peu partout. Je fonçai sur elle pour lui faire goûter mes points, mes en montrant sa main, j'avais ressentis une répulsion qui me projeta. Et après, à cause du poison, de la fumée sortit et me déstabilisa un peu. Marigold m'envoya un coup de lance que j'esquivai de peu. Et, les cheveux des deux sœurs se transformèrent en serpent qui me foncèrent dessus. Je pensai dans ma tête : « Bon je vais commencer à réellement combattre ou je vais finir pas perdre ! ».
Je sautai et rétractai mes membres pour une boule, des petites particules de flammes tournèrent autour de moi puis je mis à m'enflammer. J'étirai directement mes membres et ensuite...

...«  Infernal explosion ! » hurlai-je comme un débile. Un souffle enflammé qui brûla tous sur son passage. Au début je pensais que j'allais seulement toucher mes adversaires...mais j'ai malheureusement détruit les mats, quelques statues, et le gros bâtiment du bateau.

- Oups, j'ai tous cramé, dégâts collatéraux...héhéhé...rigolai-je un petit peu.
- Mmmh ça sens le brûler ! Remarqua Takeishi qui se reçu un coup de poing par sa supérieure.
- T'y mets pas non plus ! Cria Calipso.
- Tsss le sale morveux, il sait envoyer des sorts, mais il faible au corps à corps. Envoya Sandersonia qui essayer d'étendre les flammes qu'elles avaient partout sur le corps, comme sa sœur d'ailleur.
- Ah parce que vous voulez que je devienne méchant ? Bon bah ça va chier gras ! J'enlevai ma veste de costume, la posai soigneusement, je retroussai mes manches, puis je jetai mon chapeau.
- Et tu crois nous faire peur là ?
- Non, je me prépare, je vous présente mon propre style de combat : la torture infernal.

Au début les deux femmes rigolèrent mais elle fit moins quand elles ont vu mes yeux changeaient. Au lieu d'être d'un bleu-gris sombre, elles étaient d'un dégradé rouge et jaune, tel que des yeux de démon.


Musique de combat : http://youtu.be/-jgX6EeUf4U


D'un coup j'arrivai derrière la serpent verte, je lui mis plusieurs coups de poing et coups de pied dans la colonne vertébrale. Je lui pris la tête l'enfonçai dans le sol et lui fit goûter le bois du bateau. Sa sœur m'envoya un queue que je bloquai d'une main. Elle voulu se venger avec son arme, que je cramai. Je lui crachai des flammes de ma bouche et je la balançai vers sa coéquipière verte. Mes mains s'embrasèrent, et je projetai des bras de feu géant qui prirent les deux monstres. Je les serrai, écraser sur le sol puis je les balancèrent en l'air. Je fis ma technique « infernal submachine gun », plusieurs boules de feu touchèrent et brûlèrent mes cibles. Elles tombèrent sur le navire ennemie. La cobra royal orange se releva et m'attaqua de front, je réagis aussi tôt. Nos pieds et nos mains s'entrechoquèrent rapidement, mais je lui mis un uppercut dans la mâchoire, coup de genou dans la tête et pour la finir, je tendis la main et un laser rouge partis. Elle s'écroula, redevenu humaine, elle ne bougea plus, le corps ravagé par les flammes...J'entendis sa sœur en train d'hurler : «  Marigold noooon ! Tu vas le regretter ! », enfin ce qu'elle croit. Des serpents venant de ses cheveux m'attaquèrent. Je réussis à me faufiler entre toutes les bestioles, je sautai sur elle, et l’enchaînai de coup de poing dans sa tête. Elle tomba par terre à son tour, je continuai mon action de plus en plus vite, mes mains étaient remplis de sang, tous comme le visage de mon adversaire qui était maintenant défiguré. J'arrêtai, je lui crachai dessus, et pour ma signature, je l'enflammai aussi.


Tous les pirates encore debout prirent les corps et éteignirent les flammes, la princesse serpent était épatée, comme la vice-amiral et le sergent-chef. Je m’étirais un peu les membres, me craquai le coup, les genoux. Je dégainai mon katana à lame noir et j’annonçai : « Je n'ai pas encore finis ! À qui le tour maintenant ? ».


fin du chapitre, le prochain, la suite entre le diable et la gorgone !

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Dernière édition par Jolamouette le Sam 12 Mai 2012 15:16, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Jeu 10 Mai 2012 23:13 
15 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 21 Mar 2012
Messages: 389
Localisation: Pourquoi cette question ?
Super chapitre avec un combat pimenter entre Taroa, Marigold et Sandersonia, j'aime beaucoup mais je sois dire qu'il reste encore beaucoup de fautes stupide, des infinitifs non conjugué, des lettres manquantes etc ... relis toi un coup, là.

Bref, il y à quand même un truc qui me semble bizarre : Sandersonia et Marigold ont chacune le niveau de Lucci tout en maitrisant le Haki. Pourtant, il est tombé dans le coma après le match de Lucci et il vainc facilement les deux soeurs ! Il a dû beaucoup progrésser grâce au combat non ?

En tout cas, les descriptions du combat sont très bien, quoiqu'assez rapide

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Sam 12 Mai 2012 14:35 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Marigold et Sandersonia ont chacune le niveau de Lucci ? Je pense pas vraiment, enfin elles sont très fortes, mais elles ne sont pas aussi puissants que Lucci...Enfin peut-être que unis, oui je pense...

Sinon, à la base, Taroa devait simplement saigner Lucci, donc il devait utiliser des coups puissant, violent ou tranchant malgré l'endurance de Taroa qui n'a que 15 ans.

Sinon, j'éclaircirais sur le faite que "comment Taroa a battu les deux sœurs Gorgon aussi facilement".

En espérant que je me suis bien fait comprendre ^^


Sinon, je vais bientôt faire en dessin, la première de couverture !

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fan fic'] Le fruit de Satan
MessagePosté: Mar 15 Mai 2012 23:08 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Et hop le nouveau chapitre,un peu plus courts avec des révélations ! Très bonne lecture et n'oubliez pas de poster vos remarques !
Ps : nouveaux personnage en approche ;)


Arc 1, Chapitre 5: Les Kogane



la fameuse musique d'ambiance: http://youtu.be/vhCQ6jQIgeQ


J'étais debout, face à quinze amazone, mais j'étais essoufflé, malheureusement je n'avais pas une très grande endurance. Les sœurs gorgones étaient fortes voir à peu près la puissance de Lucci, mais ça n'avait pas suffit. Même si grâce à un pouvoir mystérieux qui leurs permettaient de se défendre ou d'esquiver facilement, leurs attaques n'étaient pas très variés et elles avaient une résistance médiocre, malgré qu'elles possédaient des Zoans. J'avais facilement compris qu'elles ne pouvaient pas visualiser l'attaque complètement et la bloquer entièrement si la force et la vitesse était trop grande pour leurs niveaux. Bon fallait avouer, qu'elles avaient une grande force et je m'étais fait un peu tabasser au début... Mais grâce à se combat, je pouvais tester un peu plus mes capacité de corps à corps. Avec Lucci, j'avais plutôt utilisé les attaques puissante. Mais, après de mettre relevé, mes yeux avaient changé de forme, ressemblant d'avantage à un démon. Et grâce à ça, les mouvements de mes adversaires me semblaient plus lents, je pouvais mieux analyser et contrer leurs coups. Comme si que le temps se ralentissait en quelques sortes. C'était l’œuvre d'une simple transformation partielle sur mes yeux, je m'imaginais déjà les capacités inouïs que je pouvais avoir en pleine transformation.


Je vis les pirates foncés sur moi, j'allais attaqué mais d'un coup, pendant une fraction de seconde, j'entendis plusieurs coups de feu partir. Les guerrières étaient par terre, blessés mais pas mortes. Tous ça venait de Takeishi, je le voyais en train de faire une pause classe en croisant ses bras avec ses deux revolver noirs et à double canon gris argenté. Je ne me doutais pas qu'il était aussi bon tireur, surtout avec des petits flingues en plus.


Caplipso avança près de Boa Hancock qui s'était installé sur son serpent blanc avec un crane d'humain sur la tête. Elles se regardaient comme des chiens enragés près à manger son adversaire.

- Bon tu sais que tout est finis pour toi ? Dit la vice-amirale.
- Tsss, pitoyable...marmonna la princesse serpent.
- Mmmh je pense que les deux garçon ont assez de butter des sous-fifre non ?
- Les hommes, tous les mêmes, aucune compassion, tous des saloperies de la nature.
- Aaah tu te remémores de ton passé où tu fais capturer par les...oups j'en ai trop dit on dirai !
- Comment tu sais ça ? Cria l'impératrice déstabilisée, inquiète.
- Je pense que tu commences à saisir, je connais tout ton passé et croit que le gouvernement mondial s'en ferait un plaisir de le balancer au monde entier. Tu ne serais plus une pirate corsaire, tu perds ton trône sur ton île et tu vis avec cette honte pendant toute ta misérable vie ! Tu sais ce qu'il te reste à faire ?

Les pirates n'entendirent rien, car elles étaient sois occupé à soigner Marigold et Sandersonia, sois couché par terre blessé ou évanouit, sinon elles étaient tous simplement mortes. Boa Hancock dé-transforma les statues en humain. Elle parti ensuite sans plus rien dire, comme si que rien ne s'était passé, enfin plus ou moins.


Tous le désordre qui s'était passé, fut rangé, les cadavres jetés à la mer et bouffé par les monstres marins. Enfin mise à part j'avais détruit les mats et je mettais bien fait engueuler. Mais grâce à mon action, j’eus le droit d'avoir une chambre rien qu'à moi. Takeishi avait déjà sa chambre et Jokaï l'avais rejoins, enfin sans l'avis du sergent-chef.


Je posais mes affaires et je profitais d'un bon bain bien chaud. Je m'amusais à jouer avec un canard jaune en plastique pour passer le temps. Puis j'entendis une voix aigu qui m'appelais.

- Crowley...Crowley...Crowley...
- Quoi, qui êtes vous ? Laissez moi en paix ! Hurlai-je de peur.
- Taroa Crowley...
- Quoi ! Laissez moi prendre mon bain merde !
- Taroa Crowley ? Dit la voix normalement.
- Hein ? Comment ?
- Regarde derrière toi ! Rigola la voix.

Musique d'ambiance : http://youtu.be/_AHUnMUEFXQ

Je me retournais d'un coup puis je vis un corbeau avec un chapeau melon, des lunettes et un bloc-notes sous son ail droit. Évidemment je ne m’empêchai pas de crier de peur comme une fillette et je glissai puis me cognais sur le bord de la baignoire.

- Yaaahaaa boss ça baigne ? S'exclama de joie l'oiseau.
- Bordel t'es qui toi ?
-Ton conseiller abruti !
- Comment ça ?
- Je voix...tu sais que tu peux invoquer tes serviteurs ?
- Hein ? Je peux faire ça ?
- Oui enfin, c'est sous ton ordre qu'ils viennent, moi je peux venir quand je le souhaite yaha !
Intéressant, vraiment intéressant, mais sinon, tu étais obligé de venir pendant mon bain ? Je ne supporte pas qu'on me voit à poils et...tu m'as fait peur sale con !
- À vos ordres, je reviendrais d'ici trois heures yaahaaa ! Si vous avez besoin d'aide vous pouvez appelé n'importe qui, n'importe quand et n'importe quel moment !


Je m'habillai d'une chemise bleu et jean noir. Je mangeai vite-fais dans ma chambre, bon vue que je ne savais pas cuisiner, j'ai pris une pizza déjà préparé. Puis je descendis au pont principal, il faisait déjà nuit. Je voulais voir la mer calme sans me soucier des autres. Au moins j'étais tranquille, je pouvais réfléchir et me concentrer. Mais je savais que quelque chose se tramait au delà de ce désert d'eau.


Musique d'ambiance : http://youtu.be/LLJzZtL3EnQ


Beaucoup plus loin, à Marijoa, lieu de résidence des dragons célestes. Une personne allait arriver en bateau, et ce n'était pas n'importe qui. C'était l'individu que même le nobles le plus méprisable du gouvernement mondial étaient terrifier rien qu'en y pensant. Toutes les plus grandes personnes du mondes étaient venu pour son accueil. Les trois amiraux, les personnes du conseil des cinq étoiles, l'amiral en chef Sengoku, le vice-amiral Garp, le chef des armées Kong, puis pleins d'autres... Un vaisseau en or et en bois arriva et s'accosta au port, plusieurs soldats en armure doré sortirent du navire et se mirent au garde à vous. Les spectateur avaient un peu peur de voir l'invité. Car d'après les rumeurs, il était d'une humeur imprévisible, d'une intelligence, d'une perfidie et d'une folie extrême, et d'une puissance unique. Mais le plus étrange de tous ça était ses yeux. Quand on les voyait, une irrémédiable peur nous prenait d'un coup, on était paralysé, bloqué comme dans un cauchemar qui ne finit pas. Mais rare étaient ceux qui l'avait vu et qui étaient encore vie.

Le vent se mit à souffler violemment. On entendus plusieurs bruits de pas sourd et enfin la personne tant attendu arriva. Il était vêtu d'une cape et une capuche bleu, d'une armure puis un masque en or, avec des dessins étranges noires dessus.


Musique d'ambiance : http://youtu.be/-bzWSJG93P8

Il avançai lentement. Tous le monde avait le souffle coupé. L'homme masqué scruta les alentours pour voir les visages terrifiés de plusieurs personnes, mais aussi ceux qu'ils connaissaient. Il entra dans le château et quelques plusieurs le suivirent sans rien dire. Sengoku se demandait pourquoi il se montrait comme ça aussi rapidement alors qu'il restai la plus par du temps cacher, l'amiral en chef devait en plus garder le silence sur son existence. Les amiraux semblaient toujours aussi jovial. Puis les conseiller étaient toujours aussi discrets et restaient un peu en arrière. Ils arrivèrent dans salles sombres, peu éclairé, il y avait une table ronde avec plusieurs chef.

- Qu'est-ce que ça veux dire ? Pour êtes vous là ! Cria Sengoku.
- Du calme mon chère, du calme, personne ne sait qu'on est ici, à marijoa. Dit paisiblement l'homme masqué.
- Je suppose que vous avez appris comme tous le monde que Barbe Blanche allait faire la guerre à la marine pour la capture d'Ace ? Envoya l'homme chauve avec des lunettes.
- Évidemment, mais je suis ici pour autre chose de plus discret qu'une guerre que je connais particulièrement l'issu.
- Et qu'elle est le sujet de cette réunion ? Demanda Ao kiji qui ballait.
- Mmmh qui es-tu toi ? Mmmmh attend je réfléchie un petit peu...Kuzan c'est toi ! Celui qui a laissé échapper Nico Robin à Ohara il me semble non ?
- Comment tu sais ça ? Se leva étonné l'amiral.
- Ooohoohooooh, j'en sais des choses, tu voix c'est grâce à moi et mon groupe que vous savez maintenant que ses foutus archéologues étudiaient sur les poneglyphes. J'avais assisté au massacre pendant un bon moment, mais il fallait qu'un imbécile laisse échapper une fille rempli de savoir et de connaissance qui pourrait vous nuire. Mais sinon passons à autre chose, je vous pris.



Ils continuèrent de discuter pendant un bon moment, mais pendant ce temps là un être étrange qui se tenait un toit, les surveillait à travers la fenêtre. Un lézard bipède vert d'une taille de deux mètre environ. Il portait un long caban noir avec les manches retroussées, un débardeur blanc, pantalon noir. Mais avec la nuit, on ne pouvait réellement distinguer que ses yeux jaunes de reptiles. Puis il se fit rapidement repérer par Kizaru, la créature s'enfuit et l'amiral parti d'un coup, à la vitesse de la lumière. La créatur courut de plus en plus et Borsalino se téléporta juste devant lui. Mais au lieu que le reptile eu peur de l'amiral, il en ria.


Musique d'ambiance : http://youtu.be/DtYmBfCuL5g

- Aaaahaaahaa, un amiral, je sens que je vais m'amuser !
- Tu oses me prendre pour un débutant monstre. Envoya lentement Kizaru.
- Moi monstre ! Je suis une espèce supérieure à la votre, les humains de votre genre me font rire plus qu'autre chose.
- Mmmh je voix, tu ne sais vraiment pas à qui tu as faire. Il tendis l'index et un faisceau de lumière partie aussitôt, il traversa la cible, mais au lieu que du sang sorti, c'était du vent.
- Franchement je te pose la même question, tu sais, j'ai moi aussi un logia, tout comme toi, mais plus puissant.
- Intéressant, tu penses pouvoir me vaincre alors.


L'amiral donna un coup de pied rapidement et le reptile un coup de poing. Le choc entre les deux firent une explosion qui éclata quelques fenêtres. Cela interpella beaucoup de personne. Dans la salle de réunion, tous le monde se leva pour assister au spectacle, seul l'homme au masque était assis, il dit « ça ne va pas durer longtemps croyait moi ».



De retour au bateau de la marine, là où j'étais en train d'admirer l'eau, accouder au bord du bateau. Je sentis une odeur de cigarette derrière moi, c'était Jokaï. Il avait un aire sérieux, à mon avis, il voulait me parler de quelque chose d'important.

- Tu penses à tes parents n'est-ce pas ? Me demanda mon ami.
- Oui un peu, mais surtout à celui qui les a tué, son visage, enfin surtout ses yeux me hantent depuis se jour.
- Mmmh je voix, tu as croiser le regard du fameux chef des Kogane.
- Les Kogane ? C'est qui eux ?
- Ceux qui ont tué ta famille...et qui ont détruit l'île...maintenant...
- Comment ça ! Hurlai-je.
- Disons que tu n'as pas était le seul pris pour cible ce jour là. Mais j'en sais tant grâce au révolutionnaire, on a très peu d'information - sur eux. On sait qu'ils sont vêtus d'une armure en or et quelques uns sont des agents doubles au sein du gouvernement mondial et des pirates. Ils sont tous extrêmement puissant, voir limite imbattable. Leur bute est un mystère, même si on les surnommes: les gardiens. On sait uniquement que Akainu fait parti d'eux. Je doute même qu'il y en ai sur ce navire. Mais le plus grand mystère est le chef, d'après le très peu de rumeurs que l'on sait, il aurait des yeux étranges. Mais son pouvoir est encore pire.
- Pourquoi ? Il a quoi de si spéciale.
- Bah j'ai entendu l'histoire d'une escouade à Dragon qui l'avaient rencontré.
- Ah et c'est quoi l'histoire ?
- Bah, il n'y a eu que Dragon comme survivant. Et encore, il était en très mauvaise état. Ils nous avaient dis qu'il avait vue, tous seul. Il avait fait apparaître, du feu, de l'eau, de la foudre, il avait même fait pousser des pics de métal sur le sol. Et puis ça explosait de partout, malgré la puissance de Dragon...il ne l'avait réussie qu'à le toucher qu'une seul et unique foie...et tous les autres y sont passés.
- Aah ouais, tout de même...même si je ne vois pas la puissance de ce "Dragon".
- Ne le prend pas pour n'importe qui ! C'est le chef des révolutionnaires ! L'homme le plus recherché au monde !
- Aaaah...ça change tout...
- Mouais tu n'as pas l'aire de me croire non ?
- Non, non...mais c'est assez flou... Tu sais s'ils ont une liste des agents, ou un truc du genre ? Car à la base j'étais là pour ça, pour trouver des noms.
- Bah d'après d'autres rumeurs qui circulent chez nous, il y aurait très peu d'exemplaire d'un livre qui aurait la liste de ses personnes et de leurs cibles. On appelle ses bouquins : les « golden book ». Quelqu'un en aurait volé un apparemment...
- Intéressant, j'ai enfin un vrai point de départ. Mais je paris que les « golden book » sont cachés comme des trésors.
- Aussi caché que le One piece et aussi protégé que marinford mec.


Musique d'ambiance : http://youtu.be/eoMrkPLBuCs


De retour à marijoa, tous les spectateurs regardaient un combat imprévue dont l'issue était improbable. Tous le monde pensait au début, que le fameux Kizaru allait gagner facilement. Mais cela ne fut pas le cas.


L'amiral était blessé, épuisé, il tirait n'importe où, il avait perdu de vue sa cible qui courait trop vite ! Le comble ! Le vent devenait de plus en plus violent. D'un coup Borsalino se prit un uppercut, même s'il était fait de lumière, l'attaque l'avait touché et il sentit bien le coup. Le lézard enchaîna le marine dans tous les sens avec tous ses membres avec aucun répit, il le finit par un coup de coude dans le ventre et un magnifique coup de pied retourné. Il cassa les lunettes de soleil du haut gradé qui fit apparaître une épée de lumière par la suite.

Le vent se mit à tourner de plus en plus pour former un terrible cyclone. Des bâtiments furent détruis. Puis la tornade fut aspiré dans la bouche du reptile. Ses joues avait énormément gonfler. Kizaru de front attaqua extrêmement vite sur son adversaire, puis au dernier moment, il se téléporta derrière pour lui faire le coup de grâce. Il donna un coup d'épée de lumière, mais l'attaque passa une nouvelle foie à travers. La créature se retourna immédiatement. Il ouvra sa bouche , il cria « supra shoots storms »puis une immense déferlante de vent sortit et ravagea tout sur son passage. Tout ce qui était en face fut complètement détruit. Il y avait un trou immense sur la muraille de marijoa. Kizaru c'était pris l'attaque de plein fouet, il était par terre, tombé dans les pommes désormais. Le lézard, arriva juste à côté du corps, écrasa la tête avec son pied. Puis d'un coup, un bloc glacé ressemblant à un aigle le traversa, et comme d'habitude, il ne sentit rien.

- Bah alors petit, on tape dans le vent ? Envoya le réptile.
- Impossible, qu'elle est ton pouvoir ? Demanda Ao kiji.
- Je pensais que vous l'auriez tous deviné...quelle manque de jugeote.
- Tu vas le regretter !

Le reptile tendis la main puis une bourrasque de vent propulsa l'adversaire qui s'enfonça dans un mur. L'homme masqué arriva juste derrière le reptile, lui pris le bras, le monstre se calma aussitôt.

- Calme-toi Raptor, ça vaudrait mieux pour toi...prononça l'homme en armure dorée.
- Oui...patron...
- Je préfère largement ça. Va-t'en, n'oublie pas ta mission, tu pourras t'amuser ailleurs.
- J'y vais tous de suite. Il prit un cigare, mit ses mains dans les poches. Il fit un bon immense et s'envola dans le ciel.


Ensuite, l'être mystérieux retourna à la sale de réunion avec les autres. Tous ébahis, confus, intrigués par la victoire du reptile. Un simple individu arriva comme ça et bat un amiral possédant le logia de la lumière, incroyable quand même.

- Qui s'est lui bordel, je ne l'ai jamais vu ni entendu parler de lui. Hurla Kong, le chef des armées.
- C'est un chasseur de prime, que veux-tu d'autre ?
- C'est ça, encore un gars louche de votre organisation ! D'un coup, un pique provenant du mur transperça le vieux bonhomme au ventre, il était en vie mais mal en point.
- Sache que c'est à moi que vous êtes tous ici, vivant, faisant votre travaille... Vous avez oublié qui a fondé réellement le gouvernement mondial.
- Qui es-tu réellement pour nous parler sur ce ton et avec se méprit bordel ! Hurla Garp qui s’énervait, il détruit la table avec son poing.
- Tu veux vraiment savoir qui je suis ? Hahahahahaha ! Je suis Dieux ! Insista-t-il sur les derniers mots.


Fin du chapitre !
Allez qui devine le pouvoir de Raptor ?

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Dernière édition par Jolamouette le Mar 15 Mai 2012 23:37, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page [1], 2, 3, 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com