Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 13 Avr 2013 18:28 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 12

Le déclic ce fit alors dans la tête de Snow. Ce jeune homme était Kyle son grand frère celui qui avait donné sa vie pour ses frères et soeurs. Il pris son poignard et observa longuement la pierre sur le pommeau. Le Capitaine le laissa faire, puis le sorti de sa contemplation.

"C'est cette pierre, la source de la malchance de ton peuple gamin. Cette pierre est convoité par de nombreuses personnes, bien que ceux au courant de l'existence de celle-ci, ne soit plus si nombreux depuis le massacre de l'île de Valhams. Voit tu cette pierre serait une graine de l'arbre monde yggdrasil, qui frappé par la foudre ce transforma en un crystal censé renfermer la puissance de la foudre. Bien sur, ceci est basé sur une légende, mais les scientifiques du Gouvernement voudrais bien l'étudier pour obtenir cette hypothétique puissance. Alors quand leurs services de renseignement découvrire que cette pierre longtemps recherché ce trouvais dans les mains d'une vieille dames ne connaissant pas sa valeur, ils envoyèrent le CP.5 pour la récupérer sous l'autoritée d'une base gouvernementale. Ce son les agents du gouvernement le CP.5 qui firent en sorte que les pirates attaques ton île pour s'en emparer. Mais ils ne prirent pas n'importe quel pirate. Mais un pirate possédent une flotte de 6 navires et plusieurs centaines d'hommes connu pour ne laisser que mort et destruction sur leur passage." Raconta le Capitaine.

"Pourquoi ne sont-il pas venu eux même la chercher?" L'interompit Snow. "Nous leur aurions donner sans faire de problème."

"Le Gouvernement préfère que personne ne soit au courant de l'existence de la pierre, L'homme que Kyle à frappé au port était un membre du CP.5. Et préfère éliminer toutes personnes liéent de près ou de loin à celle-ci. En envoyent les pirates dans ton village, ils ce sont assurés un prétexte pour détruire ton île et par la même une flotte pirate qui posait des problèmes. Le buster Call est une attaque faite pour rayer une île entière de la carte et ne laisser aucun survivant. Cependant la géographie de Valhams réduit la puissance de cette attaque. C'est pour cela qu'ils ont débarqué sur l'île , afin de confirmer la mort des pirates et des villageoiset tué tout les survivants." Fini le Capitaine. "Tu sais maintenant pourquoi le destin de Valhams fut si tragique."

~~Fin du Flashback~~

Snow sorti de ses pensées, lorsqu'ils attinrent la lisière de la forêt. Caché derrière des arbres, ils observèrent les alentours. La base était fortifié, un mur d'enceinte en faisait le tour, des canons pontaient à intervale régulié en son sommet. Des groupes de soldats arpentaient le chemin de ronde et d'autre le tour du mur.

Snow ce demandait comment ils allaient pouvoir entrer, quand un groupe de soldat passa devant eux. Carleti vint au coté du garçon et lui dit tout bas. "Tu vas devoir mettre en application ce que je t'ai appris sur l'infiltration, fond toi dans les ombres et reste discrèt."

"Tien toi collé à nous et il ne t'arrivera rien Snow." Intervint Peeta.

"Carleti tu t'occupe du garde en haut du mur, Peeta du groupe devant nous et toi Snow tu te fait petit et tu suit. Garde les yeux grands ouvert." Ordonna le Capitaine.

Ils s'élançèrent chacun à leurs tâches, le groupe de soldats tomba innanimé, comme soufflé par le vent, Peeta ce trouvait debout derrière le groupe au sol, puis disparu. Carleti pris les devants et libéra la voie au sommet du mur. Peeta les rejoins peut après que Snow et K. Moon aient atteins le haut du mur.

"Je me suis occupé de deux autres groupes au passage Capitaine." Rapporta t-il.

"Il faut nous dépêchés." Dit le Capitaine. "Nous allons devoir nous séparer. Carleti dirige toi vers le batiment à l'extrème Ouest, tes cibles ce trouve au second étage, ils ne sont pas seul... surement une réunion. Peeta, ta cible est à la caserne au Nord, fait attention à ne pas le sous estimer il est fort. Ont ce rejoindra à la barque. Go!!"

Peeta et Carleti sautèrent du mur et disparurent dans les ombres des batiments. K. Moon fit signe à Snow de le suivre. Ils sautèrent eu aussi au bas du mur, et ce glissèrent entre les batiments en évitent les soldats et agents gouvernementaux trainent dans les rue. Ils arrivèrent au pied d'un grand batiment de plusieurs étages. Ils escaladèrent le batiments jusqu'aux sixièmes étages de là, Snow s'aperçu qu'ils ce trouvaient au centre de la base, sur le batiment le plus haut.

Le Capitaine brisa une vitre et tout deux pénétrèrent dans le batiment. Ils ce trouvaient dans une petite pièce servent de débarra. Le Capitaine ouvri la porte et suivi de Snow parti au travers les couloirs. Arriver devant une grande porte, le Capitaine stoppa la marche.

"Snow, l'une de nos cibles ce trouvent derrière cette porte, tu vas devoir te concentrer, il n'est pas seul et il n'est pas faible. Nous t'avons forgé un corps résistant et puissant, et je t'ais appri des techniques qui vont être utile ici, le soru, le geppo et le kami. Utilise les pour te mettre hors de porté des attaques. Compris?" Demanda K. Moon.

Snow fit signe qu'il avait copris d'un hochement de tête. Le Capitaine ouvri la porte et tout deux rentrèrent dans la vaste pièce. Là, ce trouvait 8 hommes de la Marine. Chacun d'eux étaient assis autour d'une table ronde et portaient les longs manteaux blanc frappés du terme -Justice- au dos. Lorsqu'ils rentrèrent dans la pièce K. Moon referma la porte à double tours derrière eux. Les gradés de la Marine ce retournèrent, certain c'étaient levés de leur fauteuil. Un homme assis, portant une grande moustache et une paire de lunette de soleil noir gronda : "qui ètes vous et que signifie une telle intrusion?"

"Nous sommes ici, ce jeune homme et moi, même pour executer une vengeance, monsieur. Une vengeance pour les vies détruites lors du massacre des hommes de Valhams."

"J'ignore qui vous ètes, mais vous devez être aveugle ou bien imbus de votre personne. Il y a devant toi, 8 membres hauts gradés de la Marine, 4 Commandants, 3 contres amiraux et 1 vice amiral. Et toi tu es seul, avec un gamin dans les pattes. On peut lire la peur sur son visage et ses jambes trembles. Huhuhu" Railla le Vice Amiral.

Le Capitaine regarda Snow et ce pencha à son oreille. "N'est pas peur mon cher monsieur Frost car je ne laisserait pas le dernier Furyen mourir" Dit-il en souriant. Snow ce ressaisi et afficha dans son regard la flamme de sa détermination.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 13 Avr 2013 18:39 
40 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 502
Samedi 6 Avril à 17:34. Le prologue de "un Furyen chez les Révolutionnaires" sort.
Samedi 13 avril à 17:28. Le chapitre 12 de "un Furyen chez les Révolutionnaires" sort.
WTF ?!
Tu fait saturer les gens, vieux !! Je pense que ces chapitres étaient déjà écrit à l'avance et que ça permet de les faire sortir rapidement, mais là j'arrive plus ! J'ai lu le prologue, lu le chapitre 1, lu vite-f le chapitre 2, survolé le chapitre 3, puis j'ai arrêté ! Là t'a a peu près 2 chapitres par jour en moyenne (oui oui, j'ai calculé^^) et je dis STOP !!
Laisse le temps à tes lecteurs de lire les chapitres avant d'en faire paraître un autre ! Déjà que 1 chapter par semaine c'est beaucoup alors 2 par jour...
J'éspère que tu fera attention désormais !

A+ sur le forum !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 13 Avr 2013 23:07 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
ah ouè carrement ok ok jprend note a+


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Jeu 18 Avr 2013 21:25 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 13

Au même moment, Peeta venait d'arriver à la caserne. Il ce trouvai derrière un Sous Amiral au allure de gorille, il mesurait dans les 2m50 et ses bras devaient bien être plus gros que Peeta lui même. Il s'avança sans bruit dans le dos du colosse et fondi en un éclaire sur sa cible, pour lui infliger un coup sur l'arrière du crane afin de l'assomer. Du moins c'était le plan prévu par Peeta. Cependant ça ne ce passa pas comme ça. Et la situation ce retourna contre lui. Le pseudo gorille encaissa l'attaque sans broncher et fit volt face par la droite en plaçant un violent crochet du gauche. Peeta parra de justesse, surpris par la résistance du monstre et fut projeté au travers du mur.

Il ce releva le bras droit balant sur son flanc droit. Son bras était brisé en plusieurs endroit. "Héhé ça mon gros, ça vas ce payer." Grimaça Peeta, luttant contre la douleur.

Le Sous Amiral couru sur lui, afin d'infliger un énorme coup de poing.

----------

A l'Ouest, Carleti observait par la fenêtre ouverte, une pièce où était réuni ses cibles, 3 agents du CP.5. Perché au sommet d'un arbre toufu, il sentait la colère monter en lui. L'horreur de la scène qui ce déroulait devant lui, lui fit ce remémorer des souvenirs qui meurtrissaient son âme.

Les 3 hommes, torturaient tour à tour, leur prisonnié solidement maintenu les bras écartés enchaîner à deux murs opposés. La pauvre victime était nue, et du sang coulait de plusieurs plaie surement infligées au couteau. Certaine parti de sa peau avait été arraché laissant la chair à vif. Ses ongles était arrachés l'un après l'autre et il poussait des hurlements de douleurs.

Carleti entrat discrêtement par la fenêtre ouverte et ce glissa dans l'ombre au coin de la salle de torture. La malheureuse victime venait de s'évanouïr, et Carleti passa à l'attaque. Il réussi à assomer deux d'entres eux avant qu'ils ne puissent réagir, et fit face au dernier des boureaux. Le combat fut bref, Carleti esquiva la lame ensanglanter du CP.5, puis mis un méchant coup de pied au plexus de l'assaillant. Celui-ci ce mis à genoux la respiration coupée et vomissant. Anto lui administra un coup sec sur la nuque, qui l'envoya rejoindre ses compères étendu au sol.

----------

Quand le Sous Amiral, atteins Peeta, celui-ci sauta par dessu son adversaire et lança une pluie d'attaques qui envoya le colosse dans le mur. Sans une égratinure il ce releva et commença à changer. Peeta le vis ce transformer en un gorille de plus de 3 mètres de haut.

"Qu'est ce que...?" commença Peeta. Avant de ce prendre un revers de la patte du monstre.

"J'ai les capacitées d'un Fruit du Démon. Le zoan mythique du roi gorille légendaire, King Kong." Répondi le gorille.

"Putain de macaque!" Pensa Peeta

Il dégaina l'une de ses dagues de son bras valide et dit tout bas "Désolé Snow mais celui là seras en mauvais état. Toi le macaque tu vas morflé!" Puis il s'élança rapide et féroce, il entailla la chair du gorille qui tentait désesperément de toucher sa cible en brassant l'air et en faisant de grand moulinet. Il commençait à perdre conscience et dans un sursaut de vitalité réussi à donner un puissant coup qui envoya Peeta dans les airs. Peeta ce releva difficilement et vit son adversaire s'écrouler au sol.

"Merde il était coriace le bougre. Bon maintenant faut partir et toi tu vient avec moi mon gros." Dit-il en attrapant l'homme qui avait repris sa forme de base.

----------

Le Capitaine K. Moon fonça au milieux des 8 Marines, qui s'écartèrent de la table. 3 des Commandants ignorèrent K. Moon et ce jetèrent sur Snow. Celui- ci suivi les ordres du Capitaine, et s'échappa de l'attaque utilisant le soru, le geppo et le kami pour esquiver des adversaires dont le niveau lui était largement supérieur. Il fuyais, faisant le tour de la salle bifurquant, esquivant, feintant. Pendant ce temps K. Moon était aux prises avec les 5 autres combattants au centre de la salle.

Joe K. Moon maintenais ses adversaires en respect, et observait son protéger. "Il ce débrouille bien. Ces hommes ne son pas fort, mais ils ne sont pas Commandant pour rien. Fait attention gamin la moindre erreur pourrait te tuer." Pensa t-il.

Le Vice Amiral attaquait de front le Capitaine du -Légionnaire- sabre à la main, pendant que les autres l'attaquait sur les flanc et dans le dos. Mais en vains aucun coup ne portait. Deux des Sous Amiraux étaient muni de hache l'un était grand et imposant, tandis que l'autre était petit et fin. Leur visage ce ressemblait, K. Moon en déduit qu'il devait être de la même famille, probablement frères. Le troisième Sous amiral était de taille moyenne un casque romain sur le chef et attaquait avec des poings américain bardés de pique. Son dernier assailliant, le quatrième Commandant utilisait une grande lance.

Le Capitaine parrait et déviait les coups, sans attaquer. Il continuait d'observer Snow qui évoluait devant ses yeux.

Il faillit perdre son oeil gauche d'un coup de lance, car ce qu'il vit le surpris au plus haut point. En effet Snow pris en tenaille et sans issu venait de ce dédoubler devant l'un des Commandants pour atterir dans son dos. "Tchh, enfoiré." Dit-il brisant la lance et mettant un méchant chassé dans les cotes du manieure de lance qui fut propulsé dans les airs, fauchant au passage l'un des poursuivants du garçon. Ils finirent leur course dans un mur. Il ce reconsentra sur Snow ce demandant ce qu'il venait de voir. Son soru n'est pas assez développé pour dépasser celui de ces gars. Il n'aurait pas du pouvoir s'échapper. Mais juste avant de ce dédoubler il à trébucher... oui! Je comprend maintenant. Sans le vouloir le rythme de son soru c'est briser pendant une second quand il a faillit tomber, puis il a repris son soru ce qui a créer une image résiduelle. En théori c'est possible de faire ça mais briser le rythme du soru exerce une trop grande pression sur le corp. C'est presque impossible.". K. Moon ricana et commença à attaquer. Rompant les rans ennemie et brisant armes et cotes, en quelques secondes les 4 Sous Amiraux et Vice Amiraux ce retrouvaient au sol, inertes mais vivant.

Il rattrapa les poursuivants de Snow et tel une tempête il les balailla. Snow s'arrêta de courir et s'éffondras au sol son corp le faisait atrocement souffrir. Joe K. Moon pris Snow sous le bras et le Vice Amiral sur l'épaule. Il expliqua augarçon que si son corp le faisait souffrir c'était à cause du mouvement qu'il avait utilisé face au Commandant. Lorsque son mini den-den mushi sonna "Barabarabara-barabarabara". Il déccrocha après avoir posé son fardeau sur le sol. "Oui?"

"C'est moi, Anto. Je sui au point de rendez-vous. Les cibles son emballé et j'ai un petit bonus. Où vous en ètes?" Demanda Carleti.

"J'ai fait le ménage ici, j'allait justement repartir, Snow est en piteux état. La cible est récupéré" Répondi le Capitaine "Peeta à fini lui aussi semble t-il, reste où tu es on arrive"

Il raccrocha et repris son fardeau sur l'épaule "Comment savez vous que Peeta à réussi et qu'il est en route? Comment saviez vous où ce trouvais ces hommes?" Demanda à mis voix Snow luttant contre la douleur de son corp.

"Le haki mon garçon. Un pouvoir qui s'éveillera en toi lorsque tu deviendra fort." Répondit-il souriant. Il sorti de la pièce et entama le chemin du retour pour la barque.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Lun 22 Avr 2013 15:40 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Bonjour voici le chapitre 14, n'hésité pas à laisser vos impression??

Chapitre 14

Arrivé au lieu de rendez vous Peeta et Carleti les attendaient, leurs quatres cibles étaient solidement attachés, baillonnés et surtout évanouis. Lorsque le capitaine K. Moon déposa Snow au sol, Peeta vint récupérer la dernière cible et l'emena auprès des autres. Le Capitaine sonda les alentours grace au haki. Personnes ne les avaient suivi et il n'y avait pas de trace d'un quelconque ennemi dans les environs.

"Snow, tu vas pouvoir commencer..." Dit K. Moon avant d'être interrompu par Carleti.

"Avant ça il faut que vous voyez quelque chose..." Interrompit-il.

"Quoi donc? Nous n'avons pas vraiment le temps." Reprit le Capitaine.

Carleti jeta un regard noir au Capitaine, qui ce tu. Puis baissa la tête après avoir jeté un regard furtif vers Snow. "C'est dans la barque... Snow prépare toi à un choque mon garçon..."

Snow ce dirigea vers la barque suivi du Capitaine, Carleti resta seul quelques secondes, pris une longue inspiration et suivi les deux premiers. Quand Ils arrivèrent à la barque Peeta les avait rejoins et observait Snow d'un air anxieu.

Snow et le Capitaine voyait maintenant ce qu'il y avait dans la barque un jeune homme inerte, couvert de sang séché et de plaie pansé par Carleti. Snow eu un haut de coeur devant ce spectacle horrible. Il ne reconnu pas tout de suite qui il avait sous les yeux. Lorsqu'il comprit, il ce mis à pleurer, crier et tomba à genou en empoignant son frère Kyle.

"Doucement mon garçon." Intervint Carleti. "Il est très faible mais au moins il est en vie... Calme toi Snow!!!"

Snow n'entendait rien, il n'en pouvait plus. Les émotions qu'il ressentait à cet instant l'étouffait. La joie, la peur l'horreur, la colère, la tristesse et la gratitude, tout cela ce bousculait en lui. Il ne savait plus où il était, ne comprenait pas ce qu'il ce passait. Il perdit pied.

"Snow qu'est ce que..." Demanda Peeta en le voyant ce lever.

"Ce sont eux n'est ce pas. C'est eux qui ont fait ça! N'EST CE PAS!!!!!!" Hurla Snow en ce jetant sur les cinq hommes attachés à terre.

Le Capitaine qui avait anticipé ce mis devant lui pour l'arrêter, mais Snow ce multiplia en trois et disparu de son champ de vision. Il ce retourna et vit Snow sortir son poignard.

"VOUS VOULIEZ CETTE PIERRE!!!! VOUS AVEZ TUER TOUT LE MONDE POUR ELLE, VOUS AVEZ TORTURER KYLE A MORT!!!! TENEZ PRENER LA!!!!" Hurla t-il en frappant violement le visage du Vice Amiral. Il le frappa encore et encore jusquà ce que le crâne déformé et enfonçer de l'homme ne soit plus reconnaissable, il retourna alors la lame du poignard et l'enfonça dans le coeur de l'homme en poussant un long crie bestial.

Lorsqu'il ce releva le Capitaine lui attrapa le bras et le désarma.

"Il suffit Snow. Calme toi il est mort maintenant! Mais ton frère lui est en vie! Tu devrais aider Carleti à s'occuper de lui." Il regarda les quatres autres hommes ligotés au sol et repris. "Laisse nous terminer ce que tu à commencé mon garçon."

Snow le regarda le regard dans le vague et ce retourna pour rejoindre Carleti. Peeta s'approcha de son capitaine pour savoir ce qu'il devait faire des autres. K. Moon lui dit de s'en débarrasser, de les empilers et de bruler leur corps. Peeta s'executa, sortant l'une de ses dagues de son bras valide, il entama de trancher la gorge de chacun d'eux.

Pendant ce temps K. Moon pris son den-den mushi et ordonna à ses hommes de ce rapprocher au plus près de la côte. Il aida ensuite Peeta à empiler les corps et à rassembler du bois sec pour embraser le buché. Le feux pris, créant un immense brasié monta dans les airs. Les flammes atteignait les cinq mètres de haut et facilement apercevable depuis la base. Le temps ne fut pas long pour que les membres de la mission entendent les alarmes.

Ils embarquèrent dans la barque et s'éloignèrent en direction du large où le -Légionnaire- viendrait les récuperer.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 27 Avr 2013 15:59 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 15

Depuis plusieurs jours Snow n'avait pas bougé du chevet de son frère, dont l'état restait toujours incertain. Snow refusait de ce nourir il restait assis sur un tabouret dans sa cabine, à regarder son frère couché dans son lit les yeux clos. Il lui arrivait de pleurer, de hurler et de cogner contre les murs.

Carleti venait de temps en temps accompagné par le médecin de l'équipage. Le navire faisait voile vers un lieu très secret, le QG de l'Armée Révolutionnaire, Baltigo. C'est là que Kyle receverait les meilleurs traitements. Et le -Légionnaire- devait maintenant faire profil bas. Les Marines avaient pris à coeur leur infiltration et l'execution de leurs membres. Ils les recherchaient très activement.

Les jours étaient longs et ce ressemblaient. Un soir Snow fini par sortir de sa cabine et alla voir le Capitaine K. Moon.

"J'aimerais reprendre mon entrainement Monsieur."

K. Moon le regarda des pieds à la tête, et l'envoya ce restaurer en cuisine. Quand Snow revint, il réitera sa requète.

"Non! Tu doit te reposer et reprendre tes esprits." Dit catégoriquement le Capitaine.

"Reprendre mes esprits? Je vais parfaitement bien!!" Rétorqua le garçon

"Dans un combat, il faut rester calme pour pouvoir comprendre et anticiper les mouvements de son adversaire. Mais toi tu te laisse complètement submerger par tes émotions. Avant de reprendre ton entrainement tu vas devoir apprendre à controler tes émotions." Coupa K. Moon. "Et pour ça, tu doit y parvenir par toi même. Nous ne pouvons t'aider"

Le -Légionnaire- continua sa route pendant de longues semaines durant lesquelles de nombreux navires de la Marines les attaquèrent pour finir au fond de la mer. Ils finirent par arriver sur les côtes d'une île désertique balayée par les vents. Une île où seul des piliés de roches scultés par les rafales de vents, sortaient du sol.

Ils furent acceuillit par un groupe de revolutionnaire qui les accompagnèrent au QG creusé dans la roche du plus gros pilié de l'ïle. Ils pénétrèrent dans ce qui ressemblait à une gigantesque fourmilière. Sur plusieurs étages de nombreuses galeries amenaient à divers pièces, salles et chambres.

Les membres de l'équipage furent installé dans leur quartier, 3 dortoirs communs, possédent un lit et une armoir à verrous pour chacun et des douches communes et WC.

Le Capitaine, Peeta et Carleti eux eurent droits à des chambres particulièrent à l'étage des généraux. Snow quand à lui était dans la même chambre que Kyle, une chambre médicalisée où de nombreux appareils étaient raccordés au pauvre mutilé.

Une réunion avait été organisée en présence de Dragon et quelques têtes importantes de l'organisation. Snow y était convié pour racconter l'attaque de Valhams et l'infiltration de Gerok en compagnie de Carleti et des membres du -Légionnaire-.

Carleti, le Capitaine Joe K. Moon et le Second Peeta vinrent le chercher. Snow regarda son frère et rejoignit ses ainés. Ils arpentèrent deux longs couloirs éclairé par de curieuses pierres incristé dans les murs à intervals réguliés. Ils finirent par grimper un escalié d'une centaine de marche et ce retrouvèrent devant une porte massive en bois noire. Elle était entre ouverte et laissait voir son épaisseur d'une vingtaine de centimètre.

Quand ils entrèrent Snow apperçu les membres de l'équipage qui lui firent des gestes de simpathie, des clins d'oeils et autres marques d'amitiées. Cette équipage était devenu au files du temps comme une famille pour lui.

Il jeta un coup d'oeil rapide en suivant ses trois compagnons. C'était une grande pièce ronde, percée d'une multitudes de portes fenêtres menant à ce qui semblait être un balcon, faisant tout le tour de la pièce. Six hautes colonnes maintenaient le plafon qui devait bien être à cinq mètres du sol. Les hommes du -Légionnaire- étaient installés autours de nombreuses tables, remplis de nourritures et de boisson, en compagnie de membres Révolutionnaires de Baltigo.

A l'autre bout de la pièce ce trouvait une table où Dragon le célèbre et très recherché chef de l'Armée Révolutionnaire était assis en compagnie de cinq autres personnes. Lorsqu'ils atteignirent la table, Dragon et ses compagnons ce levèrent et s'approchèrent. Snow était figé tant l'aura que dégageait ces hommes étaient oppressante.

Dragon et K. Moon s'accolèrent amicalement. "Ca faisait longtemps mon vieil ami. Comment vas tu?" Demanda Dragon.

"Très bien malgrès, la recrudescence de Marine qui poursuive mon navire. Nahaha. Et toi? Comment ce passe la révolution?" Répondi K. Moon.

"Aussi bien que possible, les batailles ce gagnes et d'autres ce perdes." Dit le chef de l'Armée Révolutionnaire. "Tu connais déjà Krim Rigss, notre chef de la Garde."

Le dénomé Krim Rigss était un homme de poid, Snow en le regardent pensa imédiatement à une énorme pastèque. L'homme était petit mais devait peser dans les 150 kg, il portait une fine moustache recourbé à ses extrémitées. Et portait l'uniforme de l'Armée Révolutionnaire.

"Voici Lanise Chanise, notre chef opérationel sur les mers extérieurs." Continua Dragon en présentant une sédusante femme noire portant un uniforme rouge sang, comme ses yeux.

"Ici nous avons le Moine Graahm dit la bénédiction, un de nos meilleurs chefs d'unitées dans le nouveau monde." Un homme qui faisait penser à une montagne au yeux de Snow s'inclina devant eux, une toge noire et un chapelet de métal dans chaques mains.

"Ensuite, le chef de la section d'information et désinformation, chargé des transmitions entre les agents infiltrés et nous, Tim Clarens." Un homme de grande stature leurs serras chaleureusement la mains, il portait une chemise blanche à carreaux aux manches retroussées. Son pantalon noire faisait ressortir ses chaussures d'un blanc immaculé.

"Et le dernier, notre maitre d'arme Kiss Konir." Dit-il en montrant un homme au visage meurtrie par un longue et profonde balafre du front et continuant jusquà sa poitrine, de belle carrure il arborait un tatouage de dragon sur l'avant bras gauche.

"Et moi je me nomme Dragon." Dit-il à l'attention de Snow.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Jeu 2 Mai 2013 18:08 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 16

Snow avait pris place entre le Capitaine et Peeta, Carleti lui se trouvait à coté de K. Moon. Ils mangeaient et racontaient leur histoire l'un après l'autre et Snow fut le dernier à raconter tout ce qui s'était passé depuis son départ de Valhams. Dragon et les cinq autres auditeurs l'écoutaient avec un sérieux qui surprit Snow.

Quand il eut fini son récit, Dragon s'adressa au Moine Graahm. "Graahm, crois-tu pouvoir aider ce jeune homme, qui me semble des plus prometteurs, à maîtriser ses émotions et à reprendre son entraînement??"
Gaahm acquiesça, "En effet je pense pouvoir essayer quelque chose... c'est brutal et pas sûr, mais s'il surmonte les difficultés... tout est possible." dit-il un léger sourire aux lèvres.

"Bien, c'est entendu. Snow, demain matin Graahm viendra te chercher. Je compte sur toi pour calmer ton esprit de feu." Finit Dragon.

Le repas se passa dans le calme et Snow retourna à sa chambre où il s'affala sur le lit sans même se déshabiller. Il dormit profondément jusqu'au matin. Un bruit sourd provenait de la porte de la chambre. Snow ouvrit un œil et écouta le son. Son esprit encore brumeux, eut du mal à comprendre l'origine du son, il sortit du lit et ouvrit la porte. Le moine était là, comme prévu.

Il le prit par le bras et l'emmena au détour des dédales de couloir pour arriver dans une pièce sombre sans lumière, ni fenêtre. Une odeur d'herbe, et d'encens flottait dans l'air. Le jeune homme s'avança en avant pour essayer de distinguer l'intérieur de la pièce, mais il fut projeté en avant par la poussé du moine qui lui dit : "Combats tes peurs et démons car si tu ne le fais pas, ce sont eux qui prendront possession de toi." avant de refermer et verrouiller la porte.

Snow se jeta violement contre la porte, mais elle ne céda pas, il cria, demandant "pourquoi ?". Mais le moine ne répondit pas. Snow était enfermé dans une pièce sans aucune lumière et l'odeur de l'encens commençait à lui donner des vertiges. Sa tête lui tournait, il se sentait vidé de ses forces.

Le Moine était derrière la porte et après quelques instants il s'éloigna. Au bout du couloir, K. Moon l'attendait. "Es-tu sûr de ce que tu fais?" Demanda-t-il.

"Pas vraiment. C'est du 50-50, soit il réussit à combattre ses démons, soit il deviendra ses démons." Dit-il. "Quand je rouvrirai cette porte, s'il s'est laissé posséder, je devrai le tuer."

"...Non, tu n'auras pas à le faire, c'est moi qui m'en chargerait" conclut le Capitaine K. Moon.

Snow angoissait dans cet espace sans lumière, à l'odeur entêtante. Il s'assit en tailleur le dos contre le mur, face à la porte. Il était prêt à bondir sur quiconque ouvrirait la porte, pour pouvoir s'échapper de sa cellule. Le noir était total et personne ne venait. Snow n'avait aucun repaire temporel, il pouvait s'être écoulé des jours, voir des semaines depuis qu'il avait été enfermé ou alors juste quelques minutes. Il avait faim et soif. Il était fatigué, mais se refusait de dormir guettant toujours un possible échappatoire.

Puis, alors qu'il fixait les ténèbres, une lumière au loin apparut. Il se leva et courut. Il court de plus en plus vite vers cette lumière qui se rapprochait. Il atteint la lumière et se retrouva dans une immense prairie fleurie d'une multitude de fleurs de toutes les couleurs, le soleil brillait et réchauffait sa peau, il se sentit rassuré et plus léger que jamais. Il était bien.

Alors que Snow profitait de son évasion, il sentit une main grande et chaude se poser sur son épaule. Il se retourna doucement, et se retrouva devant son père, un large sourire sur le visage. Il attrapa son fils et le serra fort contre lui sans dire un mot, il l'embrassa et s'écarta pour laisser apparaître la mère du garçon. Les larmes lui montèrent aux yeux, il se jeta sur elle, l'enlaçant tendrement. De longues minutes passèrent avant qu'il ne se sépare de l'étreinte maternelle.

Il vit tout autour de lui de nombreuses personnes, des visages connus et d'autres non, mais il savait inconsciemment, qui ils étaient. Il y avait Ondine sa sœur, Jack son frère, ses voisins, ses amis et tous les membres du village de Soupir. Tous lui souriaient mais pas un mot ne sortait de leurs bouches. Snow était émerveillé par cette vision, il aurait voulu rester auprès d'eux pour toujours.

Son père le sortit de sa contemplation et lui montra un point éloigné de la prairie. Snow vit des nuages sombres amassés, se répandre dans leur direction. A l'ombre de ces nuages qui s'approchaient rapidement, il vit une armée de spectres, et de démons cornus, qui lui semblaient tout droit sortis des contes et légendes de l'ancien temps.

L'armée s'approchait amenant les ténèbres avec elle. Snow recula de plusieurs pas en arrière, apeuré par cette vision de mort qui s'apprêtait à s'abattre sur lui et les siens. Sa mère le prit une nouvelle fois dans ses bras et l'embrassa, puis s'avança en direction des nuages de mort, suivie de son père, son frère et sa sœur, ainsi que tous les membres de Valhams, ils s’arrêtèrent créant un mur de leurs corps. Chacun d'eux portaient une épée et le regardait tendrement, d'un regard qui ne laissait transparaître nulle peur, juste une certitude "Nous te protègerons.". Voilà ce que disaient les yeux de ceux qui lui étaient le plus chers au monde.

Il regarda autour de lui, cherchant désespérément une issue, un endroit où se cacher. Il vit une porte de pierre droite au milieu de la plaine, elle était entr’ouverte et laissait échapper une lumière rougeoyante de l'intérieur. Entre lui et la porte vers laquelle il commença à se diriger, il y avait un autel de pierre noire. Il commença à passer à côté et vit posé sur l'autel un magique poignard, le poignard que lui avait donné son frère, le poignard qui arborait la pierre de foudre, coupable du massacre de son peuple.

Il resta un moment à le regarder, puis jeta un regard en arrière vers sa famille et les membres du Soupir. Ils étaient toujours là, l'épée en main, le protégeant de ce que ces nuages de ténèbres apportaient. Ils ne bougeaient pas, droits et fiers, ils se tenaient face à un ennemi plusieurs milliers de fois supérieurs à eux.

Sans s'en apercevoir, Snow avait empoigné la dague et commencait à marcher en direction de son peuple. Il prit place dans la ligne qu'ils formaient entre son père et sa mère qui le regardaient avec fierté l'arme à la main. Snow n'avait plus peur, il était là, face à ce qui était une mort certaine et pourtant aucune peur, ni aucune colère n'empoignaient son cœur. Lorsque les Ombres ne furent plus qu'à une cinquantaine de mètres, Snow s'avança d'un pas, puis d’un autre et commença à courir vers les ténèbres. Poignard à la main, il avançait vers sa destinée, mais il n'y avançait pas seul, il le savait, tout son peuple était derrière lui et lui prêterait la force dont il aurait besoin pour avancer.

Quand il ne fut qu'à un mètre des ténèbres, il poussa un long et puissant hurlement et entra au contact des Spectres. Tout devint noir et Snow se réveilla en poussant un puissant hurlement. Il était trempé de sueur, le cœur battant. Il mit quelques instants à distinguer ce qui venait de se passer. Il était encore dans cette petite pièce sombre, empestant l'encens.

"Un rêve... Ce n'était qu'un rêve..." Murmura Snow tristement. Puis un large sourire s'afficha sur son visage. "Mère, père... Ondine, Jack... Tout le monde... Quel rêve merveilleux."

Il resta dans les ténèbres de la pièce, mais il était maintenant calme et détendu. Il se remit en tailleur au centre de la pièce, ferma les yeux et écouta ce qui se passait autour de lui. Il entendit le clapotement de patte d'un insecte sur sa droite, l'imperceptible souffle du vent sous la porte fermée.
Puis Il se concentra encore plus. Et ce n'était plus le son de l'insecte qu'il entendait, il ressentait à présent sa présence, faible et fragile lumière dans les ténèbres. Il étendit son attention sur l'extérieur des murs. Deux présences beaucoup plus lumineuses et fortes, que l'insecte, étaient là, non loin de la porte et se dirigeaient vers lui.

Les lumières étaient maintenant devant la porte qui le maintenait enfermés. Snow ouvrit les yeux et vit la porte en face de lui s'ouvrir doucement, laissant pénétrer la douce lumière des cristaux incrustés dans les parois. Devant lui se trouvait le Moine Graahm et le Capitaine K. Moon.

"As-tu calmé ton cœur mon garçon?" Demanda le Moine sans détacher son regard de celui du jeune homme.

"Je le pense en effet... J'ai revu mon père, ma mère et tous les gens de mon village. Ils m'ont fait comprendre qu'il faut lutter contre ses ténèbres pour protéger ce qui nous est cher... Je me sens libéré d'un poids, comme si mon cœur avait été serré par les mains d'un démon qui avait maintenant disparu." Dit Snow un sourire sur le visage et les yeux plus brillants que jamais.

"Eh bien, je crois que je n'aurai pas besoin de te tuer mon cher monsieur Frost. Nahahah" Lança le Capitaine en riant.

"Co... Comment?" Demanda Snow soudain moins confiant.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mar 7 Mai 2013 14:05 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
:pappugdeprime: Je vois que ma fic n'intéresse pas beaucoup de monde, cependant merci à ceux qui la suive :baggyvictory:
Je vous souhaite une bonne lecture.
Pour info j'en suis à 34 chapitres d'écrit.

Chapitre 17

Après s'être expliqués, le Capitaine et le Moine ramenèrent Snow dans sa chambre où il retrouva Kyle toujours inconscient. Il s'assit sur son lit et regarda son frère, un léger sourire au bord des lèvres. Il lui raconta son rêve, lui parla de leur parent et du choix qu'il avait fait entre combattre et fuir.

Quand il eut fini, il baisa le front de son frère et ressentit plus intensément sa présence. Une présence faible, mais forte. Il se leva et se dirigea vers la douche, il se changea après s'être douché et sortit de la chambre. Il arpentait les couloirs jusqu’à trouver ce qu'il cherchait, la cantine. Sur le chemin, il s'était concentré sur la présence de Kyle et réussissait toujours à le sentir, mais plus il s'éloignait, plus il lui était difficile de la ressentir et plus l'effort le fatiguait.

La cantine était bondée de monde, Snow alla se servir au self et trouva une place sur une table dans un coin de la pièce. Il n'y avait qu'une personne assise à cette table. Et Snow dut faire travailler sa mémoire pour se souvenir de ce visage pourtant reconnaissable de par l'énorme cicatrice. Kiss Konir le maître d'arme. De nombreux regards le suivirent lorsqu'il s'assit à la fameuse table. Il distingua dans leurs regards de la crainte. Leurs regards passaient successivement de Snow à Kiss.

"J'ai un très mauvais pressentiment là! C'est quoi ce bordel?" Pensa Snow en commençant à manger, faisant comme si de rien n'était.

De plus en plus de regards les fixaient, des têtes se redressaient de ci de là, et un silence pesant s'installa peu à peu dans la salle. Quand Kiss se leva, il s'arrêta auprès de Snow et lui dit tout bas : "Rejoins-moi dans la salle d'entraînement du troisième étage." et partit en direction de la sortie.

Une fois sorti, un raz de marée humain attrapa Snow et le harcela de questions. "Pourquoi t'es-tu assis ici?? Tu es suicidaire?", "Qu'est-ce qu'il t’a dit?", "Putain p’tit t'as des couilles pour t'assoir à sa table, dommage que tu doives mourir si jeune."

Snow était de moins en moins rassuré, et finit par demander à l'un de ses interlocuteurs pourquoi toutes ces questions.

"Quoi tu n'es pas au courant? Vraiment? Ce mec, Kiss Konis, il a un très mauvais caractère... A chaque fois qu'une personne s’assoit à sa table, il lui dit de venir dans sa salle d'entraînement, et elle finit toujours à l'infirmerie grièvement blessée et traumatisée. Il est censé être un maître d'armes et apprendre aux recrus à se battre, mais personne n'arrive à tenir plus d'une heure. On le surnomme entre nous -le briseur de recrus-." Répondit l'homme très sérieux, ce qui ne rassura pas Snow sur sa situation.

Snow ne réussit pas à finir son assiette, à cause des hommes le harcelant, mais aussi car son estomac s'était noué sous le choc de ce qui l'attendait.

Il se leva et décida d'aller s'excuser directement auprès de Kiss. Il se dirigea donc vers le troisième étage et arrivé devant la porte frappa. "Entrez" Ordonna une voix forte et brusque.

Snow entra et s'avança dans la pièce éclairée par de nombreuses fenêtres et pierres lumineuses. Le maître d'armes l'attendait debout au centre de la pièce couverte de tatamis au sol, murs et plafonds. Quand Snow arriva à la hauteur de Kiss, il commença par se présenter : "Je suis Snow Frost, je voudrai vous présenter mes excuses pour m’être assis à votre t..." Il n'eut pas le temps de finir sa phrase, qu'il se retrouva projeté contre le mur, le souffle coupé.

Il se redressa, pour voir son assaillant plonger sur lui, les deux pieds en avant se dirigeant droit vers son visage. Snow esquiva l'attaque de justesse et partit à l'autre bout de la pièce.

"Arrêtez!! Vous êtes complètement taré!!! J'vous ai dit que je m'excusais, c'est quoi votre problème??" Cria Snow en voyant son adversaire faire demi-tour et reprendre ses assauts. Gauche, droite, crochet, coup de pied vertical, coup de coude. Snow était concentré pour esquiver la pluie d'attaques incessantes. L'échange dura plusieurs bonnes minutes, Snow ne disait rien, trop concentré à ne pas se prendre de coup, et son assaillant n'était pas plus bavard.

Puis le Maître se stoppa. "Hé bien, ça fait bien longtemps qu'une recrue n'avait pas réussi à passer ce petit test, félicitations, tu es accepté!" Dit Konis avec un large sourire déformant sa cicatrice.

"?? Test??... Accepté?? Mais c'est quoi cette histoire vous êtes timbré!!! On n’attaque pas les gens sans les prévenir!!! Faut vous faire soigner!!" Tonna Snow passablement énervé et encore sous le choc des attaques.

"N'est-ce pas évident? Je t'ai testé, pour savoir si tu méritais de devenir mon élève. Et tu as brillamment réussi!" Dit Kiss amusé.

"Mais je ne veux pas être votre élève, j'apprends déjà sous la tutelle du Capitaine K. Moon, de Peeta et de Carleti." Rétorqua le garçon.

"Ca ne posera pas trop de souci, puisque ce sont eux qui m'ont demandé de te tester. Il semble que Carleti t'ai enseigné les bases théoriques de ce qu'il avait à t'apprendre. D'après lui, il ne te manque que la pratique que tu pourras travailler par toi-même. Joe et Peeta continueront de te former comme ils le faisaient déjà et je prendrai les horaires de Carleti." Expliqua calmement le Maitre.

Snow surpris, s'était calmé et demanda : "Carleti m'enseignait quelque chose de spécifique, le combat c'est le Capitaine et Peeta qui me l'enseigne... Je ne vois pas ce que vous auriez à m'enseigner."

Pour toute explication Kiss tendit ses mains devant lui. Snow regarda et vit médusé les mains du maitre d'arme s'embrasées tel une torche. Puis redevenir normal.

"Le corps humain est encore un mystère. Il ait capable de produire de la chaleur et de générer de l'énergie. Il est donc théoriquement possible de maîtriser ces capacités et de les maximiser." Dit-il en faisant passer un courant électrique entre ses mains.

Snow le regardait n'en croyant pas ses yeux, était-il possible que cela puisse être faisable sans aucun fruit du démon. "S'il vous plait, enseignez-moi votre art!"


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Lun 13 Mai 2013 16:42 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 18

Quatre années s'écoulèrent sur Baltigo, durant lesquelles Snow s'était entraîné avec acharnement et rigueur.

L'ambiance était à la fête dans la cantine du QG de l'Armée Révolutionnaire. En effet, Snow fêtait aujourd'hui ses 18 ans. Il avait grandi de vingt bons centimètres et ressemblait maintenant à un véritable homme. Ses cheveux avaient poussés pour atteindre le bas de ses omoplates. Il était devenu beaucoup plus joyeux et c'était fait de nombreux amis à Baltigo, et il voulait parcourir de monde.

Avec l'approbation du Capitaine K. Moon, de Dragon et des généraux de l'Armée Révolutionnaire, il prendrait la mer pour North Blue, en compagnie de Lanise Chanise, la responsable opérationnelle sur les mers extérieures.

Une fois arrivée là-bas, il prendra la mer seul et s'occupera de certaines missions exécutives. Snow avait hâte de quitter Baltigo. Kyle s'était réveillé un an après le début de l'entraînement intensif de Snow et n'avait eu de cesse de le chaperonner et d'essayer de le protéger. Ce qui lui avait posé certain problème durant son entrainement, que Kyle trouvait trop dangereux pour lui.

Kyle était maintenant complètement remis et avait repris l'entraînement qu'il préférait généralement faire seul. Kyle avait eu du mal à se remettre psychologiquement des séances de tortures et son corps en portait encore les traces. Il avait coupé ses cheveux à ras, en signe de honte et de deuil, et affichait une barbe de trois jours. Vêtu d'un treillis beige et de boots noirs à boucles et lanières, Il portait une veste de cuir noire à fourrure grise, ouverte laissant apparaitre sa musculature. Deux épées courtes de gladiateur pendaient à sa taille.

Ce jour-là à la cantine, dans le brouhaha des encouragements des hommes pour Snow, Kyle essaya encore une fois d'empêcher son frère de partir seul. Et pour la énième fois Snow le rassura et le gronda.

"Kyle pour la dernière fois, arrête de me harceler avec ça. Je suis assez grand maintenant pour pouvoir m'assumer et assez fort pour me défendre. Si tu continues, je vais être obligé de te montrer que tu n'es plus à la hauteur face à moi." Dit-il sèchement pour couper court à la conversation. Voyant que cela ne changeait rien, il lui proposa : "Si tu ne me crois toujours pas, vient donc avec moi demain matin, j'ai un dernier entraînement avec Peeta."

Kyle accepta l'invitation et coupa court à contre cœur à la conversation. Ils profitèrent tous deux des festivités, il y avait à manger, à boire, de la musique, des danses improvisés, des chants, des rires et surtout de la joie et une grande amitié entre chacun des hommes et femmes dans la cantine. Tous deux profitèrent de la fête.

Ils allèrent se coucher dans leurs chambres maintenant séparées et s'endormirent d'un sommeil de plomb, l'esprit embrumé par l'alcool. Quand le soleil pointa le bout de son nez, Snow vint réveiller son frère à grand coup dans la porte de sa chambre.

"Réveille-toi frangin, c'est l'heure de voir ce que ton petit frère sait faire." Cria-il.

Kyle le suivit l'esprit encore alcoolisé dans la salle d'entraînement du troisième étage. Quand ils entrèrent dans la salle, le Capitaine Joe K. Moon, Dragon, le Moine Graahm, Kiss Konis, Carleti, Lanise Chanise et Peeta les attendaient déjà. Kyle se crispa immédiatement en voyant tous ces grands noms des Révolutionnaires.

"Bien, vous êtes enfin là, passons directement à l'action. Peeta, Snow approchez et commencez." Dit Dragon.

Tous deux s'exécutèrent et se mirent au centre de la pièce l'un en face de l'autre. Puis Peeta s'évanouit dans les airs, Snow utilisa le haki de l'observation, et sentit venir l'attaque par la droite. Il utilisa une technique de déplacement basée sur le Soru et esquivant l'attaque d’un cheveu, il se retrouva derrière Peeta. Il tenta un coup de pied destiné à frapper la tête du Second, que celui-ci para avec aisance.

Ils se regardèrent en souriant, Snow avait bien grandi depuis leur premier affrontement. Peeta sortit ses dagues, ce qui fit faire un pas en avant à Kyle qui voulut s'interposer, mais fut arrêté par la main ferme du Capitaine K. Moon. Il regarda alors son frère dont les mains venaient de s'embraser telles les braises incandescentes d'un feu de forge. "Possession de Loki." Dit Snow voyant le regard médusé de son frère. "Pas fantôme" reprit- il en se dédoublant en quatre et attaquant Peeta par quatre cotés différents.

Peeta se prépara au choc, mais rien ne se passa. Les fantômes de Snow avaient disparu du champ de vision de Peeta. Il réapparut dans les airs au-dessus de Peeta, le corps parcouru d'éclairs blancs : "Possession de Thor" Dit-il à l'adresse de son frère, avant d'abattre violement son pied sur la tête de Peeta qui ne vit pas le coup venir.

Peeta se releva tant bien que mal et reprit le combat. Les coups pleuvaient les uns après les autres. Peeta et Snow enchaînaient attaques et défenses à grande vitesse. Peeta était plus fort mais n'utilisait pas tout son potentiel et Snow en était conscient mais il donnait tout ce qu'il avait dans cet affrontement.

Dragon déclara la fin du combat. Les deux combattants se saluèrent respectueusement et se dirigèrent vers leurs spectateurs. Dragon parlait à voix basse avec le Capitaine et se retourna vers les membres dans la salle.

"Maintenant que vous avez vu les capacités de Snow, êtes-vous plus rassurés vous deux??" Demanda-t-il à Kyle et Chanise. "Bien, Kyle à toi de nous montrer tes capacités!" Enchaîna-t-il d'un ton qui n'acceptait aucun refus.

Kyle ne put que se diriger au centre de la pièce où vint le rejoindre Kiss. Il n'était pas rassuré mais n'ayant pas le choix, il prit pour objectif de montrer ce qu'il savait faire. Tous deux se saluèrent et prirent une pose de combat, Kyle sortit ses deux épées courtes de gladiateur et se tenait prêt pour le début des hostilités. Il vit son adversaire utiliser la technique de paume de feu que son frère avait utilisé plus tôt.

Les deux combattants se jetèrent l'un vers l'autre et se rencontrèrent. Ils furent tout deux repoussés par leurs forces respectives, puis reprirent l'assaut. Les échanges de coups étaient rapides et violents mais chacun para les attaques et enchaînements de l'autre. Kyle enchaînait les estocs et parades avec grâce et précision. Snow en était bouche bée, la virtuosité de son frère à l'épée l'impressionnerait toujours.

Cependant Kiss n'était pas maître d'armes pour rien et prit l'ascendant sur son adversaire, il lui porta de violents coups embrasés et finit par le désarmer et le plaquer au sol. Le combat était fini.

Kyle était essoufflé et avait du mal à reprendre son souffle. Le Capitaine K. Moon s'avança.

"Kyle j'aimerais que tu navigues sur le -Légionnaire- en tant que mon Second." Déclara-t-il de but en blanc.

Snow surpris par le fait qu'il propose la place de Second à Kyle, alors qu'elle appartenait à Peeta, intervint : "Mais c'est Peeta votre Second! Pourquoi?... Qu'est-ce qu'il va devenir?"

"Ne t'inquiète pas pour Peeta, il commandera le deuxième navire de la flotte indépendante du Joe." Déclara Dragon à l'adresse du garçon.

"Le navire a été terminé il y a deux semaines et il est en cours d'approvisionnement en matériel et en vivre. Un magnifique galion construit sur le modèle du -Légionnaire-." Reprit le Capitaine. "Nous l'avons appelé -Soupir-, en hommage au peuple fier, droit et vaillant qu'était les gens de Valhams."

Snow se tourna vers Peeta et le salua "Capitaine Peeta, commandant du -Soupir-, je vous salue et vous félicite pour votre promotion." Puis il lui serra la main avec un grand sourire.

Le départ de Snow se ferait le lendemain matin, il alla donc préparer ses affaires dans sa chambre. Il n'avait pas beaucoup d'affaires à mettre dans sa valise. Un pantalon de jogging blanc, un costume de soirée, trois boxers, trois paires de chaussettes, une paire de baskets noires, des sandales, et un long manteau en cuir mate gris à capuche et bord en fourrure. Il finissait de ranger ses chaussures dans son sac de voyage quand un soldat frappa à la porte.

"Snow, Dragon demande ta présence, il t'attend dans son bureau." Dit-il, après avoir souhaité un bon voyage au jeune homme. Le soldat se retira.

Snow inspecta une dernière fois sa chambre, à la recherche d'un quelconque oubli, mais rien. Tout ce qu'il possédait était dans son sac. Il mit le sac au pied de son lit et partit en direction du bureau de Dragon, profondément enfoui dans le sol du QG. Arrivé devant la porte de bois simple et entrebâillée, il frappa. Et sur ordre de Dragon, il entra.

"Vous vouliez me voir Monsieur?" Demanda poliment Snow.

Dragon était assis derrière un large bureau rempli d'innombrables documents. Il regardait Snow, les coudes sur le bureau et le visage appuyé sur ses mains. "Tu vas partir demain pour les mers extérieures. Chanise te déposera à North Blue avant de rejoindre Est Blue. La dernière fois que nous nous sommes parlé, tu m’as dit vouloir retourner à Valhams. Je ne sais pas ce que tu comptes y trouver mais s’ouate, j'accepte. Cependant quand tu auras terminé ce que tu as à faire, j'aimerai que tu rejoignes Chanise. Je lui ai dit de te confier les affaires courantes, livraison de messages aux différents dirigeants qui nous soutiennent, mission d'information et parfois quelques petits extras. Je compte sur toi. Les mers extérieures sont réputées faibles mais il arrive parfois que des hommes vraiment forts y passent, alors reste toujours sur tes gardes." Discourut Dragon

Snow lui assura qu'il en ferait ainsi et Dragon reprit : "Snow que comptes-tu faire de ta vie? Nous t'avons proposé de rejoindre nos rangs et tu as refusé demandant à être, comme K. Moon et Carleti, un contractant, nous étant affilié, acceptant ou non les missions proposées et évoluant dans ce monde comme tu l’entends. Nous avons accepté car nous te connaissons maintenant assez bien, pour savoir que tu ne nous nuiras pas, et que tu œuvreras pour le bien. Mais quel va être ton but?"

"La création d'un nouveau Valhams, j'y rassemblerai des gens de différents horizons et je ferais de ce lieu un havre de paix indépendant." Dit simplement Snow.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Sam 18 Mai 2013 14:17 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 19

"Tu es sûr de ton choix?" Demanda Kyle pour la dernière fois.

Snow et Kyle se trouvaient sur les docks, devant une petite goélette. Lanise Chanise sur le pont, scandait ses ordres, à ses hommes d'équipage, pour préparer leur départ imminent. Snow avait enfilé son long manteau gris, et s'impatienta de la question de son frère.

"Mais jamais tu arrêtes?? J'en suis sûr à 100%. Arrête de t'inquiéter pour rien, on se reverra bien assez tôt." Lui répondit-il en apercevant son sauveur Carleti, le Capitaine K. Moon, le Capitaine Peeta, qui avait revêtu une cape de voyage et Kiss Konis. Tous les quatre venaient vers lui, pour lui souhaiter un bon voyage et bonne chance pour son aventure.

Snow serra chaleureusement la main de chacun d'entre eux, les remerciant de tout ce qu'ils avaient fait pour lui. Puis il se tourna vers son frère l'étreignit et l'embrassa sur le front comme le faisait leur mère autrefois.

"Tout est prêt pour le départ, nous n'attendons plus que vous Monsieur Frost." Interrompit Lanise.

Snow, se retourna et monta sur la goélette levant le bras en signe d'au-revoir. Une fois à bord, l'ordre fut donné de lever l'ancre et de prendre la mer. La mer était calme et Snow regarda Baltigo s'éloigner à l'horizon.

Grâce aux pierres de granit marin disposées dans la cale, le voyage ne durerait pas plus d'une semaine. Trois jours passèrent et Snow aidait à la manœuvre, lorsque des cris d'alarme se firent entendre à l'arrière du navire.

"Un navire pirate nous pourchasse Madame Lanise." Cria un des membres d'équipage.

"Tch. Préparez-vous au combat" Dit Lanise qui n'était pas une combattante, mais un stratège. L'équipage était peu nombreux, mais préparé.

Snow observait le navire ennemi se rapprocher en souriant. Il était excité, cela faisait bien longtemps qu'il n'avait pas vécu de vrai combat. Il se tourna vers Chanise, qui calmement mais de façon précise prenait des dispositions pour l'assaut.

"Madame Lanise, je ne pense pas qu'il soit utile de s'en faire. Laissez-moi m'en occuper..., Voyez ça comme une façon pour moi de payer mon voyage et de vous remercier." Dit Snow le sourire en coin, et qui s'en attendre de réponse se jeta hors du navire et pour partir en -Geppo- vers les pirates.

Alors qu'il avait parcouru la moitié de la distance qui séparait le deux vaisseaux, une balle siffla à son oreille le manquant de peu. Snow se maudit de ne pas avoir été plus prudent et augmenta sa vitesse en faisant maintenant des mouvements compliqués, de droite à gauche et de haut en bas.

Il atterrit sur le pont ennemi et se retrouva encerclé par une soixantaine d'adversaires dont le Capitaine des pirates. Aucun des hommes ne bougeait, tous l'observaient jusqu’à ce que leur chef leur ordonne d'attaquer et de tuer Snow.

Un chaos monumental s'en suivit. Quelques idiots crurent judicieux d'utiliser leurs armes à feu et tirèrent sur Snow. Il n'eut aucune difficulté à éviter les projectiles, qui se figèrent dans les pirates se trouvant en face des tireurs. Les autres cependant ne firent pas la même erreur, et attaquèrent Snow de toutes parts. Haches, épées, gourdins et lances foncèrent sur lui.

Le Furyen se lança lui aussi à l'attaque. Il para une épée par le coté à l'aide de ses manchettes et utilisa un -Shigan- dans la gorge d'un attaquant puis envoya un coup de pied dans l'estomac d'un second, le propulsant contre le mât en emportant avec lui, deux de ses camarades. Il prit de la hauteur, et attaqua un pirate armé d'une lance, lui assénant un puissant coup de talon sur le crâne.

Snow élimina ainsi une dizaine d'adversaires facilement, esquivant, parant et contre-attaquant. Il comprit alors à quel points il avait progressé durant ces années et à quel point il s'ennuyait face à des adversaires si faibles, pourtant ils en restaient encore une cinquantaine lui tournant autour.

Presser d'en finir avec un combat qui ne l'amusait plus, il utilisa la -Possession de Thor- et se couvrit d'éclairs blancs. Il mit ses mains l'une en face de l'autre, pour créer un arc électrique. Il rapprocha ses mains et l'intensité de l'arc augmenta jusqu’à ce qu'elles se touchent. Il les écarta et laissa apparaitre une petite sphère blanche translucide. Il réitéra la manœuvre plusieurs fois créant ainsi de nombreuses sphères qui flottaient autour de lui. Il en attrapa une et l'envoya vers un groupe de pirate qui le regardait médusé.

"Onde blanche." Murmura-t-il.

Elle traversa le premier pirate de part en part, fit encore quelques mètres avant d'exploser, envoyant une volée d'éclairs de faibles intensités autour d'elle. L'homme, traversé par la sphère, était au sol inerte, les autres atteints par l'explosion étaient blessés ou sous le choc.

Snow envoya ainsi toutes les sphères et assomma les survivants en les frappant sur la nuque à grande vitesse. Puis il ne resta plus que le Capitaine qui le menaçait d'un pistolet dans une main et d'une épée dans l'autre.

"Impulsion divine." chantonna Snow, mettant deux doigts sur sa nuque il s'envoya une puissante décharge. Le blanc de ses yeux devint noir. Et sans que son adversaire n'ait le temps de faire quoi que ce soit, il lui flanqua un puissant coup de coude au plexus solaire qui lui broya la cage thoracique, les yeux du capitaine devinrent livides et il tomba au sol.

Le combat était terminé, Snow se concentra et frappa le sol du pied, des fissures apparurent autour de lui, lézardant le pont du navire et sa coque. Il frappa une seconde fois et les fissures s'agrandirent, laissant apparaître une brèche profonde dans la coque.

Il sortit alors de son état de "Possession de Thor" et se rendit dans la réserve de poudre à canon. Il prit un petit tonneau, en renversa un autre du pied, puis remonta en prenant soin de renverser le contenu de celui qu'il portait, sur la longueur du trajet. Revenu sur le pont, il embrasa sa main droite et posa le doigt sur le trait de poudre, qui s'enflamma aussitôt en direction de la réserve.

Snow évacua le navire pirate, pour rejoindre la goélette Révolutionnaire. L'équipage l'acclama en héros lorsqu'il arriva sur le pont, alors qu'une explosion retentissait derrière lui.

"Monsieur Frost je vous serai grée de ne pas faire ce qui vous chante sur mon navire. La prochaine fois, demandez-moi l'autorisation avant de faire le casse-cou." Dit Lanise sévèrement, "...Cependant je vous remercie, vous nous avez évité des pertes tant matérielles, qu'humaines."

Snow se courba en révérence et s'excusa d'avoir pris l'initiative. Le restant du voyage se fit sans encombre et Lanise déposa comme promis Snow sur une île de North Blue.

"A partir d'ici, vous vous débrouillerez seul" Lui dit-elle en lui tendant une bourse pleine de Berrys. "Ceci est de la part de Carleti, il vous demande de prendre soin de vous et espère que ce modeste présent pourra vous être utile."

Il prit la bourse et la rangea avec soin dans une poche à l'intérieur de son manteau. Descendu sur le quai, il fit ses adieux à Lanise et ses hommes. Il les regarda reprendre la mer et s'éloigner. Il était maintenant seul. Seul pour gérer sa vie. Seul pour accomplir son nouveau but. Il regarda une dernière fois l'horizon et la goélette de Lanise la Révolutionnaire, qui petit à petit disparaissait. Puis il se retourna et prit le chemin de la ville.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Dim 26 Mai 2013 22:40 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 20

L'île où se trouvait Snow était accueillante, il faisait un soleil radieux, bien que le vent soit glacial. Située non loin de -Reverse Mountain- elle prospérait grâce au flux incessant des marchands.

Snow se trouvait devant une auberge, qui semblait fort accueillante, -Au recueil chaleureux-. Il entra et découvrit une vaste salle sur trois étages capable, pensa Snow, d'abriter un géant. De nombreuses terrasses d'intérieures et balcons, étaient dispersés sur la hauteur des murs. Sur chacune d'elles se trouvaient des tables et des chaises.

L'auberge était remplie de monde et l'ambiance était chaleureuse. Snow se mit au bar et commanda une bouteille de rhum. En attendant que le barman lui apporte sa commande, Snow observa les clients. Beaucoup étaient ivres et riaient à sans décrocher la mâchoire.

Le barman lui apporta sa bouteille, au moment où un groupe d'hommes visiblement saouls, commençait à chercher querelle à un autre client. Snow s'en saisit et envoya cinq Berry sur le comptoir en teck, devant le barman.

"Monsieur, une bouteille de rhum ne coûte que deux Berry." Dit le barman.

Snow le regarda en lui souriant, but une longue gorgée et lui expliqua : "Les trois qui restent, sont à toi, si tu peux résoudre mon problème."

"Et quel est-il?" Demanda le barman. Visiblement intéressé, mais sur ses gardes face à la proposition.

"Il me faut un navire capable de m'amener de l'autre côté de North Blue. Peux- tu me dire où je pourrai trouver ça??" répondit Snow.

Le barman prit les cinq pièces et les rangea. "A trois rue d'ici, près des docks se trouve un vendeur de bateaux, si vous avez de l'argent il aura un bateau." Puis il reprit son travail comme si de rien était.

Alors que Snow se retournait pour continuer d'observer l'ambiance dans l'auberge, un homme de forte corpulence s'écrasa sur le bar. Snow faillit renverser sa bouteille, mais réussit à sauver le précieux liquide. Il jeta un œil au-dessus de lui pour voir d'où provenait l'énergumène. Il n'eut aucun mal à trouver le point de chute. Le balcon où avait débuté la querelle un peu plus tôt, était maintenant sens dessus-dessous, les rambardes réduites en petits morceaux de bois, et des hommes ivres étaient évanouis sur le sol.

Un homme, la vingtaine, le fixa du haut du balcon. C'était l'homme pris à partie par le groupe et visiblement le responsable de la chute du soulard. L'homme ne semblait pas à sa place au milieu des clients de l'auberge tous habillés chaudement pour lutter contre le vent froid du Nord, lui était vêtu simplement d'une chemise en soie verte, d'un pantacourt noir et de tongs. Il avait les yeux verts et une légère barbichette. Un chapeau de cowboy noir couvrait ses cheveux blond vénitien.

Les deux jeunes gens se fixèrent ainsi quelques instants et le mystérieux garçon s'élança du balcon pour atterrir sur le dos du malheureux saoulard qui poussa un cri de douleur.

"Tu cherches un navire à ce que j'ai cru entendre?" Demanda-t-il sans préambule.

Snow l'observait toujours sans rien dire, se demandant ce que cet homme voulait exactement.

"Oooh! On se réveille!! Oui ou non??" s'impatienta l'homme.

"En effet, je cherche un navire avec lequel je pourrai me rendre tout au Nord." répondit Snow méfiant.

"Si tu suis les indications de ce crétin, tu te retrouveras avec une barque percée et plus un sou." Sifflota l'homme en pointant le barman du doigt, "Un conseil prend la grande route qui traverse la ville depuis le port et suit là jusqu’à sortir de la ville et te retrouver entouré de champs. Tu tomberas sur un saule pleureur, prend le chemin de gauche et tu arriveras à une crique où tu trouveras des petites maisons et un chantier naval familial. Là-bas, tu trouveras ton bonheur. Sûrement."

Au même moment, trois hommes entrèrent fusil à la main. Leurs uniformes étaient blancs et bleus et l'emblème d'une mouette était dessiné dans leur dos.

"Au nom de la Marine et du Gouvernement, Zero Reïh, vous êtes en état d'arrestation pour troubles répétés sur la voie publique et violence aggravée. Suivez-nous sans faire d'histoire." Dit l'un des soldats de la Marine.

Tous trois visèrent le mystérieux jeune homme encore sur le bar. Snow le regarda sourire, puis descendre lentement de son perchoir, toujours suivit par les canons des fusils. Il leva les mains en l'air et s'avança vers eux à pas lents. Arrivé aux bouts des fusils, l'un des soldats baissa son arme pour lui mettre les menottes. Zero Profita qu'ils aient relâché leurs gardes, pour écarter les deux fusils encore pointés sur lui de la main droite.

Il enchaîna ensuite un coup de coude dans le visage du premier soldat, qui avait baissé son arme et l'assomma d'un violent direct du droit. Les deux autres soldat avaient repris leurs positions, et tentèrent de lui asséner des coups de cross de leurs fusils. Zero se prit un coup mais para le second, il tituba en arrière et reprit le combat d'un coup de pied sauté, qui éjecta l'un de ses assaillants qui alla percuter le bar.

Le dernier soldat prit la fuite et courut vers la porte du bar, l'ouvrit à la volée et disparut dans les rues.

Le mystérieux jeune homme en profita pour s'éclipser sans demander son reste. Snow resta là, un moment à regarder l'agitation qu'avait produit le combat. Les Marines arrivèrent en masse et bousculèrent la clientèle de l'auberge pour savoir ce qui s'était passé et par où était parti le fuyard.

Quand l'agitation se fut calmée, Snow pris une chambre pour la nuit, avec l'intention de voir le vendeur de bateau des docks le lendemain à l'aube. Il s'installa donc dans la petite pièce. Il s'y trouvait un lit et une petite commode. La fenêtre donnait sur une petite ruelle sale et surement mal famée. Il verrouilla la porte et s'endormit. Il fut réveillé à l'aube par le chant d'un coq et ne prit pas la peine de prendre un petit déjeuner.

Il arpenta les rues et trouva le port, de là il ne lui fut pas compliqué de trouver le marchand de bateau tant son enseigne était extravagante. Une immense voilure flottait au rythme du vent. Deux colonnes de marbre gris pointaient de chaque côté de la porte, surmontées de deux plateaux d'où sortaient des flammes.

Snow entra et tomba nez à nez sur un petit bonhomme rond au regard de souris. Il s'inclina bien bas devant son visiteur et lui demanda quel service il pouvait lui offrir.

"Je voudrai un navire capable de m'emmener au Nord de cette mer sans encombre. Avez-vous quelque chose qui pourrait me convenir?" Demanda Snow.

Le petit bonhomme fit mine de réfléchir puis dit : "Ma foi oui, je crois avoir ce que vous recherchez. Suivez-moi donc au quai."

Arrivés au quai, il lui montra un petit navire à voile qui semblait flambant neuf. Pendant que le vendeur lui vantait les mérites du navire, il inspecta le navire de plus près. Bien qu'il ne connaissait rien à la charpenterie navale, il constata que le navire n'était pas ce qu'il semblait être. La peinture était fraiche, mais le bois de la coque était par endroit moisi et craqué. Il tapota la coque du plat de la main et faillit passer au travers.

"Mouai... Je vais pas aller bien loin la dessus..." Pensa Snow regardant du coin de l'œil l'arnaqueur.

Le vendeur était tellement absorbé par son discours commercial, qu'il ne vit ni le trou dans la coque, ni que Snow avait mis les voiles profitant de l'inadvertance du vendeur.

Il se dirigea donc, faute de mieux, vers la crique que lui avait indiqué le mystérieux Zero Reïh.

Il quitta donc la ville en direction d'un magnifique saule pleureur qu'il put admirer de près lorsqu'il passa devant. Il devait bien faire 5 mètres de hauteur sur 6 d'envergure. Snow continua sur la gauche et finit par atteindre une belle petite crique où ce trouvaient quatre petites maisons de briques rouges et aux toits d'ardoises ainsi qu'un gros entrepôt sur la côte. Il descendit la pente douce qui menait aux maisons et aperçut du remue-ménage. Les hommes, les femmes ainsi que les enfants habitant la crique, avaient été rassemblés et assis sur le sol, de ce qui semblait être une petite place de village. Une trentaine de soldats de la Marine armés les gardaient en joue.

Snow se rapprocha en se cachant derrière les bâtiments et observa la scène. Un Marine, portant un long manteau blanc sur les épaules, brutalisait les civils devant lui.

"...Où est-il?? Répondez ou vous serez coupable de rébellion et d'aide à un criminel." Cria-t-il en frappant une femme au visage. "Où est Zero? Où est votre fils?"

Snow ne put se contenir et s'apprêtait à attaquer l'homme au manteau quand des coups de feu répétés se firent entendre. Quatre soldats s'effondrèrent, les prisonniers criaient paniqués pendant que les Marines se mettaient en formation à la recherche du tireur.

C'était Zero sur le toit de l'entrepôt. Il tenait un pistolet dans chaque main et tirait sur les soldats, une dizaine étaient déjà à terre quand Snow entra en action. Avant même d'être aperçu, cinq soldats étaient au sol et les coups de feu continuaient. Les soldats tombaient les uns après les autres et bientôt il ne resta plus aucun soldat conscient ou vivant.
__________________________________________________________________________

Chapitre 21

"Alors tu es venu?!" Dit Zero Reïh avec un large sourire, en courant à la rencontre de Snow. "J'espère que tu es toujours d'attaque pour une petite baston."
Snow ne comprit pas. "Comment ça? Et qui es-tu au final?"

"On verra ça plus tard, pour le moment, le plus urgent, occupe-toi d'eux" lui répondit-il en pointant la direction depuis laquelle Zero venait.

Snow regarda par-dessus l'épaule de Zero et aperçut au loin une quinzaine d'hommes armés d'épées et de fusils. Ils avaient l'air très remonté et fonçaient vers eux en hurlant. Zero s'agenouilla près de la femme qui avait pris des coups par le gradé de la Marine.

"Maman, est-ce-que tu vas bien?? Lève toi, tu dois te dépêcher et rentrer à la maison." Lui dit-il en aidant sa mère à se relever. "Vous tous, dépêchez-vous de rentrer dans vos maisons! Restez loin des fenêtres et vérrouillez vos portes." Cria-t-il à l'adresse des autres prisonniers.

Ceux-ci lui lancèrent des regards noirs et lourds de reproche, mais suivirent ses ordres. Zero conduisit sa mère dans l'une des maisons et revint aux côtés de Snow.

"Tu m'expliques??" Demanda Snow, toujours en observant les hommes foncer sur eux.

"Les gars du bar, hier soir, sont les membres d'un équipage pirate et ils n'ont pas apprécié ce que j'ai fait à leurs camarades." Sifflota naturellement Zero. "Pour les Marines?... Vaut mieux pas que tu le saches."

Snow n'eut pas le temps de répondre, que les pirates étaient déjà sur eux. Snow fonça tête baissée dans la mêlée et éjecta plusieurs d'entre eux dans les airs. Zero le regardait bouche bée. Il ne s'attendait pas à ce que Snow soit aussi prompt à entrer dans la bataille.

Zero sortit ses deux pistolets. Ils semblaient bien particuliers, plus gros qu'un pistolet ordinaire, il ne possédait pas de chargeur, ni aucun espace pour insérer un quelconque projectile. Deux canons étaient visibles et sur chacun de ses canons se trouvait un petit dial.

Il cibla deux des pirates puis tira. Les deux pirates ciblés se prirent en pleine poitrine une goutte d'eau à haute pression qui les transperça.

Snow et Zero n'eurent aucune difficulté à se débarrasser du groupe, quand soudain, tous deux furent violement projetés au sol en crachant du sang. Ils se relevèrent, cherchant ce qui les avait attaqués. Ils n'eurent pas de mal à trouver la source. Un homme avec un long manteau rouge se tenait en retrait, tenant dans chaque main une chaîne reliée à un boulet hérissé de pointes. A ses côtés, se trouvaient deux hommes qui se ressemblaient comme deux gouttes d'eau et portaient des sabres.

"Vous avez osé vous en prendre à mes hommes!! Vous allez maintenant rejoindre vos ancêtres." Dit le capitaine des pirates au long manteau. Il attaqua en envoyant ses deux boulets dans leur direction.

Snow se tourna vers Zero et lui lança : "Charge- toi des deux mecs de derrière, moi je m'occupe du capitaine."

Zero fit un signe de tête pour confirmer ce que Snow venait de proposer.
Ils esquivèrent les boulets et Snow fonça à une vitesse spectaculaire vers le capitaine tandis que Zero prit ses distances en tirant sur les épéistes, qui s'élancèrent à sa poursuite.

Snow arriva à portée de son adversaire lorsqu'il se prit le boulet de plein fouet sur son flanc droit. Il eut juste le temps de se protéger avec ses manchettes, mais fut projeté à quelques mètres du point d'impact. Il reprit sa course vers le capitaine et fut de nouveau arrêté en pleine course. Snow, même s'il réussissait à se protéger des plus gros dégâts, commençait à ressentir les effets des différents coups qu'il venait de subir.

Zero lui était aux prises avec ses deux adversaires. Il tirait des bulles d'eau à haute pression sur eux, sans pour autant réussir à les atteindre. Les deux hommes le chassaient, se séparant pour l'attaquer chacun de leur côté. Il fit un bond dans les airs et tira une rafale d'eau sur les deux hommes qui réussirent à parer la plupart de ses projectiles, à en esquiver d'autres, et furent touchés par les derniers.

Snow n'arrivait pas à s'approcher du capitaine. Son adversaire était fort et il n'arriverait pas à l'abattre, s'il n'y allait pas à fond, face à lui. Il utilisa donc la -possession de Thor- et s'envoya une décharge dans le système nerveux. Ses yeux devinrent noirs et des éclairs blancs parcoururent son corps. Il disparut alors et de nombreux fantômes, de lui-même, apparurent grâce au -pas fantôme-.

Zero n'en crut pas ses yeux, non seulement Snow était entouré de foudre, mais en plus il s'était multiplié. La surprise du moment lui fit faire un mauvais mouvement qui permit à l'un des jumeaux de lui porter un coup de sabre, lui tailladant le flanc droit. Le sang coulait abondamment de sa blessure et des vertiges commençaient à le prendre.

Les fantômes attaquèrent tous ensembles. Le pirate fit tournoyer ses boulets autour de lui, créant ainsi une zone de défense, qui fit disparaitre les fantômes qui pénétraient dans la zone. Mais Snow était toujours introuvable. Le pirate, ne le voyant pas, continua de faire tourner ses boulets. Puis...
"-Possession de loki-, Shigan" Murmura-t-il, stoppant les deux boulets. Il planta ses doigts dans les boulets et les chauffa à blanc grâce à la chaleur dégagée par ses mains. Le pirate lâcha les chaînes quand ses mains commencèrent à le brûler. Snow en profita pour créer une lame de vent -Rankyaku-, qui faucha son adversaire. Snow lâcha les boulets, reprit sa forme électrique et se colla au corps de l'homme. Il lança un enchaînement d'attaques précises dans les points vitaux du pirate, qui ne put se relever.

Il se retourna vers l'endroit où Zero se battait. Il était blessé et perdait beaucoup de sang. Les deux épéistes l'attaquaient en tenaille, et Zero parait avec ses pistolets, dont les parties supérieures étaient en acier.

Il réussit à bloquer un instant les lames de ses ennemis et appuya des index sur les deuxièmes dials, puis tira. Deux boules de flammes jaillirent de l'extrémité des pistolets et explosèrent en touchant ses adversaires qui s'écartèrent de quelques pas. Quand Ils reprirent position, Zero appuya sur les dials d'eau et tira des rafales sur les deux épéistes qui étaient encore sous le choc. Tous deux s'effondrèrent transpercés par les tirs de Zero.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Mer 29 Mai 2013 22:19 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Y'a pas à dire, ceux sont des bons textes que tu nous ponds là. Il est clairement visible que tu t'investies énormément dans tes écrits. Ton rythme de paruption c'est élargit, laissant ainsi le lecteur souffler. C'est assez plaisant. L'histoire tient la route, aucune incohérence de noté ; pour tout ce qui est faute, je ne peux me prononcer n'en ayant vue aucun ou du moins je ne m'en rappel plus.
J'attends le chap. 21 :baggyvictory: :baggyvictory: :baggyvictory:

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Jeu 30 Mai 2013 18:58 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Merci Mustang tu as réussi à lire les 20 chapitres :Sandji sur le cul: . J'espère que l'histoire te plait.
Le chapitre 21 sortira demain après midi, je suis ravis que tu soit en attente du prochain car cela montre que ça plait :baggyvictory:

Pour info, l'histoire n'est pas prète de se finir j'en suis à 50 chapitres que je vous garde au chaud ^^

Bonne lecture


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Ven 31 Mai 2013 16:21 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Mdr désolé suite à un mauvais suivi de ma part j'ai poster le chapitre 21 au lieux du 22, le 21 ayant été posté en même temps que le 20.
Bonne lecture et merci xX-Mustang de me l'avoir fait remarquer ^^

Chapitre 22

Zero était gravement touché, Snow arriva à toute allure à ses côtés, en appelant les personnes cachées dans les maisons, pour venir l'aider. Snow comprima la plaie d'où s'écoulait du sang à gros flots.

Un homme approcha avec son fils sur ses talons. Arrivé devant les deux jeunes gens, il envoya son fils courir jusqu’à la ville pour chercher un médecin en toute urgence.

L'homme aida Snow à transporter Zero dans la maison de sa mère qui semblait prostrée devant la maison, en regardant son fils se vider de son sang. Le médecin arriva quelques minutes plus tard sur un cheval. Le corps de Zero avait perdu sa couleur rosé et était devenu grisâtre.

Le médecin lui mit une intraveineuse de sang et entreprit de suturer la plaie de Zero. Au bout d'une vingtaine de minutes, Snow les voyants arriver sorti hors du village et ce mis dans un endroit d'où il pouvait observer les aller et venu.

Les Marines entrèrent dans la maison de Zero et en furent chassés par le médecin et la mère du patient.

"Il ne peut pas être déplacé dans son état." Cria le médecin à l'adresse des soldats.

"Que s’est-il passé ici? Peut-on m'expliquer pourquoi des Marines sont morts ici alors qu'ils venaient arrêter ce criminel? Et qui sont les autres corps??" Ordonna le Marine qui semblait diriger le bataillon de soldat.

L'homme, qui était venu en aide à Snow et Zero après la bataille, lui répondit : "Nous étions attaqués par des pirates et Zero a été blessé en nous protégeant. Vos hommes sont arrivés et se sont battus jusqu'aux derniers. Nous avons essayé de les aider, mais le Colonel est mort en tuant le dernier des pirates, leur Capitaine."

Le Marine resta un moment, méditant sur ce qu'il venait d'entendre et en observant le champ de bataille. "Je vois, je vais laisser des hommes en garde ici pour être sûr que Zero ne s'échappe pas." Dit-il en rejoignant ses hommes. Il ordonna qu'on récupère les corps des Marines et que l'on brûle ceux des pirates.
Snow depuis son point d'observation, attendit que la plupart des soldats soit partie pour redescendre au village. Il entra par la fenêtre arrière de la petite maison et vint au chevet de Zero. Sa mère était assise à côté de lui, lui tenant le main et pleurant.

"Que se passe-t-il madame? Il y a eu des complications?" Demanda Snow inquiet.

La mère le regarda les yeux pleins de larmes. "Non il va mieux, le docteur dit qu'il va s'en sortir rapidement. Mais les Marines vont l'emmener et qui sait ce qu'ils vont lui faire subir."

Le médecin et l'homme entrèrent dans la pièce et regardèrent Snow. "Tu ne devrais pas être là mon gars, les Marines ne sont pas loin et vu comment tu t'es enfui, quand ils sont arrivés, je suppose que tu ne veux pas avoir affaire à eux." Dit l'homme.

"Je viens prendre des nouvelles de mon ami." Lui répondit-il. "Doc, quand sera-t-il en mesure de bouger?" Demanda-il au médecin.
Le médecin réfléchit un instant. "Son état est stable et il s'améliore. Je pense que d'ici trois jours, il sera transportable."
Snow s'approcha du médecin et lui attrapa les épaules, le fixant droit dans les yeux. "Doc j'ai besoin de vous. Je veux sortir Zero d'ici et lui éviter d'être aux mains de la Marine... Pouvez-vous dire à ses hommes que Zero ne pourra pas bouger pendant cinq jours. S'il vous plaît. Ca me laissera le temps de préparer notre départ."

"Je suppose que je pourrai le faire, oui." Dit le médecin intimidé.

"Monsieur" Interpella Snow en s'adressant à l'homme aux côtés du médecin. "Hier soir quand j'ai rencontré Zero, il m’a dit que je pourrai me trouver un navire ici. Un navire capable de m'amener tout au nord de North Blue. Est-ce vrai?"

L'homme lui répondit qu'effectivement il pouvait trouver un navire ici, mais qu'aucun n'était en état de prendre la mer.

"Allan, conduit-le à la caverne du père de Zero, et aide ce garçon à préparer le -Phénix- et le départ de mon fils, s'il te plaît." Demanda la mère de Zero, les larmes aux yeux.

"La caverne?" Demanda Snow très intéressé par cette information.

"C'est une caverne nautique à environ dix minutes d'ici. Le père de Zero y a construit un hangar pouvant accueillir un navire. Il y a construit un navire et quand Zero fut en âge de pouvoir l'aider, ils l'ont terminé. C'est le père de Zero qui avait trouvé la caverne. Il en parla aux membres du village, comme d'un moyen de protéger nos biens de valeur des pirates, et de nous protéger, nous aussi, par la même occasion. Il fabriqua une porte très épaisse aux entrées et aménagea les lieux pour pouvoir y stocker, les objets de valeur du village. Puis il commença à construire son navire. Zero est né et mon mari finit par mourir suite à une attaque d'ours." Expliqua-t-elle les yeux dans le vague.

Snow l'observa et fit signe à Allan de l'accompagner jusqu’à la caverne. Ils sortirent par la fenêtre arrière et entamèrent une marche d'une dizaine de minutes sur la côte.

Ils finirent par arriver devant l'entrée d'une caverne inondée. "Par ici." Dit Allan en indiquant un petit chemin taillé dans la paroi. Ils l'empruntèrent et quelques mètres plus loin, une gigantesque porte de bois obstruait la caverne. L'homme, qui accompagnait Snow, sortit une clef de sa poche et ouvrit une petite porte, dans la grande porte, leur permettant ainsi d'entrer sans avoir besoin d'ouvrir la gigantesque porte.

Une fois à l'intérieur, Allan referma la porte les enfermant dans le noir abyssal de la caverne. L’écho de leur pas sur la roche se répercutait sur les parois. L'homme alluma une allumette, brisant la noirceur des lieux, et la jeta dans ce qui semblait être un petit trou creusé dans la paroi où se trouvait un liquide. Quand l'allumette entra en contact avec le liquide, celui-ci prit feu et à la surprise de Snow se répandit au travers de petites tranchées dans toute la caverne, l'inondant de lumière.

Snow le vit, un magnifique navire à trois voiles, avec la tête d'un phénix taillée sur la proue, des ailes en partaient et encadraient le reste du navire. Les ailes étaient ouvragées si finement que Snow crut les voir bouger l’espace d’un instant.

"Il est magnifique." Dit Snow bouche bée.

"En effet, c'est certainement le plus incroyable navire qu'il m'ait été donné de voir. Ces deux-là y ont mis tout leur cœur." Répondit Allan en se dirigeant vers un espace aménagé avec d'immenses étagères contenant de nombreux objets certains banals et d'autres beaucoup plus précieux.

"Hey mon gars." S'exclama l'homme, sortant Snow de sa contemplation. "Voilà un double des clefs, je vais m'occuper de rendre le -Phénix- opérationnel, toi débrouille-toi pour trouver de quoi lui remplir les cales, eau, rhum, nourriture et poudre à canon."

"Heu..! Ok et où suis-je sensé trouver tout ça?" Demanda le garçon.

"Débrouille-toi, achète ou vole, c'est ton problème." Le coupa Allan.

Snow partit de la caverne et déambula jusqu’à la ville, dans l'espoir d'avoir assez d'argent dans la bourse que lui avait offert Carleti. Une fois arrivé en ville, il fit le tour des différents magasins. Il ne put se procurer qu'une petite quantité de rhum et de nourriture, mais pas de poudre à canon. Cela faisait maintenant deux jours que Snow avait découvert le -Phénix-, et il ne lui en restait plus que trois avant que Zero ne soit arrêté, il fallait se dépêcher.

En désespoir de cause, il décida de se rendre à la base Marine de l'île et d'y dérober ce dont il avait besoin. Il n'y avait pas de gardes ou de sentinelles autre que deux gardes à moitié endormis devant l'entrée principale.

Snow passa le mur d'enceinte, en sautant par-dessus, grâce au -Geppo-, là il se fondit dans les ombres comme Carleti le lui avait enseigné. Il ne lui fallut pas longtemps pour trouver où se situait l'entrepôt d'armes et de poudre, ainsi que la réserve de la cantine.

Il fit plusieurs allers et retours, entre la caverne et la base afin d'acheminer le matériel. Snow avait décidé de commencer par les produits de première nécessité, nourriture, eau, rhum et matériel médical, tout ce qui lui semblait le plus important, mais aussi le plus facile à voler étant donné que l'entrepôt d'armes était gardé. Le travail était lent et fastidieux. Il lui fallait parcourir une grande distance avec sa charge sur les épaules, mais aussi se montrer extrêmement discret dans la base et en dehors.

A la fin du quatrième jour, il avait acheminé suffisamment de vivres et de matériel médical pour espérer atteindre son île natale. Il ne lui restait plus que la poudre et les armes.

Snow dormit toute la nuit afin d'être en meilleure condition, si son plan venait à échouer. Quand il se réveilla, il partit directement en direction de la ville à la recherche d'un Marine. Il vit passer plusieurs groupes avant de trouver le Marine qu'il lui fallait. Il ne prit pas de risque et entra directement en -possession de Thor- et attaqua le groupe de trois Marines ne leur laissant aucune chance de riposter. Il emmena les corps inconscients dans une ruelle isolée où il les attacha et bâillonna solidement.

Snow enfila l'uniforme d'un des soldats et courut en direction de la base où il passa comme à son habitude par le mur. Habillé en Marine, il lui était maintenant facile d'aller et venir, d'un point à un autre de la base, sans attirer l'attention. Il prit une charrette et un cheval dans les écuries puis se dirigea vers les portes de l'entrepôt.

Deux gardes empêchaient quiconque de rentrer sans autorisation.

"Halte là, tu ne peux pas rentrer ici mon gars." Informa le premier garde.

"Il faut une autorisation du Commandant pour pouvoir entrer." Renchérit le second.

"Je l'ai." Dit Snow en continuant de s'approcher et faisant mine de chercher dans ses poches l'autorisation imaginaire.

Puis arrivé à un mètre des gardes, il passa derrière eux et les assomma sans qu'ils n'aient rien pu faire. Snow cacha les corps à l'intérieur de l'entrepôt et remplit la charrette de tonneaux de poudre et d'armes, épées, pistolets, fusils, tout ce qui pouvait être utile. Avant de monter dans la charrette et de se diriger vers les portes, il fit en sorte que la poudre explose plus tard dans la matinée.

Arrivé à la porte de la base, il sortit sans qu'aucun des gardes ne lui pose de question, à son grand soulagement, et revint à la caverne.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Un Furyen chez les Révolutionnaires
MessagePosté: Ven 7 Juin 2013 23:25 
1 000 Berrys

Inscription: 06 Avr 2013
Messages: 49
Chapitre 23

Dans un premier temps, Snow aidé d'Allan installèrent la poudre et les armes sur le navire. Puis se dirigèrent rapidement vers le village pour récupérer Zero.

Snow et Allan entrèrent par la fenêtre et s'aperçurent que la Marine était déjà là. Ils avaient trop tardés. Snow dit à Allan de retourner au –Phénix- et de le tenir prêt au départ. L'homme voulut lui répondre mais n'en fit rien devant les yeux déterminés du jeune homme.

L'homme était parti et serait bientôt arrivé à la caverne. Snow observait discrètement ce qui se déroulait dans la chambre de Zero, le médecin et la mère de Zero essayait d'empêcher six soldats de la Marine et leur chef d'emmener le malade.

"Emmenez-les hors d'ici." Ordonna sèchement le gradé à deux de ses hommes. Tous deux s'exécutèrent et emportèrent leurs deux victimes en dehors de la maison.

Snow attendit quelques instants, que le médecin et la femme soit sortis pour attaquer le groupe, trop surpris pour poser des difficultés au jeune homme. Les quatre soldats étaient étendus au sol et leur chef, mis hors de combat, était appuyé contre le mur se tenant les côtes et le visage en sang. Il regardait Snow prendre Zero sur ses épaules, ne pouvant rien faire pour l'en empêcher.

"Qui est tu? Pourquoi te mets-tu en travers de la justice? Tu es un pirate?" Réussit-il à demander d'une voix cassée.

Snow regarda le Marine et s'agenouilla en face de lui pour le regarder dans les yeux. Il se couvrit d'éclairs rendant ses yeux noirs. Il voulait se montrer le plus intimidant possible. "Je suis Snow Frost, membre d'un peuple massacré par votre justice hypocrite. Je ne suis pas un pirate et je ne suis pas un révolutionnaire. Mais sache une chose, je ne suis pas votre ami. Vous vous en êtes pris à Zero, en faisant ça, vous vous mettez sur mon chemin et je ne le tolère pas. Dit ceci à tes supérieurs, les fils de Valhams sont encore en vie, priez pour ne pas croiser notre route."

Après avoir fini de répondre, il posa sa main sur l'homme et l'assomma d'un choc électrique. Il mit Zero sur son dos et sortit comme il était entré. Il courut le plus vite possible jusqu’à la caverne. Sur le trajet il entendit une grosse explosion et un nuage de fumé noir s'éleva dans le ciel en direction de la base Marine.

"Bien maintenant, ils ne vont plus savoir où donner de la tête... Je ne pense pas qu'ils se lanceront tout de suite à notre poursuite." Pensa Snow en continuant sa route.

Il vit Allan les attendre tout en regardant en direction de l'explosion. Quand il les vit arriver, il aida Snow à emmener Zero sur le -Phénix- et à l'installer dans une cabine.

"Cette explosion, c'était toi?" Demanda Allan en regardant Snow.

"Oui, ça fera diversion, comme ça ils ne nous prendront pas en chasse tout de suite et puis, ça les empêchera d'utiliser leurs armes à mauvais escient" Dit simplement le Garçon se dirigeant sur le pont.

Allan lui avait expliqué comment manœuvrer le navire et l'avait déjà mis en état de départ. Snow pris la barre tandis que l'homme, qui l'avait aidé dans les préparatifs, ouvrait la porte gigantesque qui le séparait de la mer.

Le navire commença à glisser vers l'ouverture de lumière et s'extirpa de la caverne. Le -Phénix prenait son envol pour la première fois et avançait vers un périple qui sera légendaire.

Snow dit au revoir à Allan et grâce au compas fixé sur la barre se dirigea vers le nord et sa patrie.

Le -Phénix- naviguait depuis deux jours quand Zero finit par se réveiller. Il reconnut tout de suite les lieux, mais le roulis de l'eau n'était pas habituel. Il se sentait beaucoup mieux, et sa blessure était presque cicatrisée. Il se sentait courbatu et ses jambes avaient un peu de mal à le porter, mais ça ne l'empêcha pas de monter sur le pont pour voir ce qui se passait.

Snow l'accueillit avec un grand sourire qui disparut quand Zero lui tira dessus.

"Qu'est-ce que tu fous sur mon navire toi??!!!" Demanda Zero en hurlant.

"Toi qu'est-ce que tu fous? Je t'ai sauvé la vie et t'es pas foutu d'être reconnaissant! Non, toi tu préfères me tirer dessus." Gueula le garçon aux cheveux blancs.

"Sauver la vie?..." se radoucit Zero. "Qu'est-ce que tu veux dire?"

Snow lui raconta le déroulement des évènements.

"Je vois... je te remercie... je ne peux donc plus rentrer chez moi." Dit Zero tout bas.

"Zero Reïh, ce navire est magnifique, et j'ai besoin de lui pour me rendre où je dois aller. Mais j'ai aussi besoin de quelqu'un pouvant s'occuper de lui et le diriger sur les mers. Donc, veux- tu te joindre à moi et m'emmener sur mon île natale ?" Demanda Snow, le regardant droit dans les yeux.

Zero le regarda et lui demanda "Que veux-tu faire au juste?"

"Pour le moment je veux me recueillir sur les cendres de mon village. Ensuite, je compte parcourir le monde à la recherche d'une île où je pourrais établir un pays puissant et indépendant du Gouvernement Mondial." Lui répondit Snow.

Zero après un instant d'hésitation, se mit à rire à gorge déployée et accepta la proposition de Snow.

"Snow ton idée est géniale, j'espère que je pourrais y faire venir ma mère." Lui dit-il.

"Non seulement ta mère mais, aussi tous les membres de ton village. Et tous ceux qui en aurons besoin." Répondit Snow.

Leur conversation fut interrompue par une mouette livreuse, qui apportait les journaux. Zero attrapa un journal et Snow paya l'oiseau. Zero se mit à lire le journal pendant que Snow préparait de quoi manger dans la cuisine. Quand Snow revint sur le pont posant une assiette à côté de son nouveau compagnon, Zero lui tendit une feuille qui se trouvait dans le journal.

"Tu es recherché! Une prime plutôt impressionnante, pour une première." Dit posément Zero.

La feuille que Snow tenait dans les mains, montrait son visage menaçant, en dessous était inscrit : -Snow Frost, La Foudre Blanche, 50 000 000 Berry's-. Snow sourit en la regardant.

Zero lui tendit une autre feuille. "J'en ai une aussi... pas une grosse prime comme toi, mais conséquente tout de même."

Snow la regarda et vit le portrait de Zero, le visage à moitié caché par son chapeau de cowboy. -Zero Reï, le Chaos, 35 000 000 Berry's-.

"Et bien il ne nous reste plus qu'à vivre en hors la loi." Dit Snow visiblement amusé par ce qui se passait. Et tout deux éclatèrent de rire en parlant de leurs affiches respectives.

~~~~ Quelque part sur Grand Line ~~~~

"Et bien, il n'a pas tardé à se faire un nom le petit."

"En effet, il a bien progressé... Ce n'était qu'une question de temps."

"MAIS PUTAIN!!!! IL EST COMPLETEMENT CON CE CRETIN!!!! QU'EST CE QUI LUI EST PASSE PAR LA TÊTE!!!!"

Les trois hommes étaient réunis sur le pont d'un galion au centre des hommes d'équipage. Tous étaient excités par les nouvelles du jour.

"Les hommes du -Légionnaire- êtes-vous prêts à fêter ça??" Demanda le Capitaine Joe K. Moon.

"Y a rien à fêter ? laisser moi aller le voir et lui foutre mon pied au cul à ce petit crétin." Tempêta Kyle, s'énervant et pestant dans son coin.

"Le -Soupir- préparez-vous pour faire la fête!! Ramenez de la nourriture et du rhum sur le -Légionnaire-." Ordonna Peeta à ses hommes qui se mirent au préparatif dans la bonne humeur.

Durant deux jours, la fête bâtit son plein, et tous s'amusèrent à boire à la santé de Snow. Même Kyle se laissa prendre par l’animation ambiante.

"Il s’est fait un ami qui semble être plutôt fort, vu sa prime." Dit Peeta à l'adresse de Kyle. "Je suis sûr qu'ils s'en sortiront bien."

"Oui, je l'espère. S'il lui arrive quelque chose, je te jure que je traquerai et tuerai les responsables." Dit Kyle un peu énervé.

"Rahlalala, vous êtes bien de la même famille." S'exclama Peeta en éclatant de rire une bouteille dans la main.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 45 messages ]  Aller à la page Précédente  1, [2], 3  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 4 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com