Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Personne n'a le droit d'arrêter ceux qui veulent connaître l'histoire - Clover
Chapitre 888


Episodes 816
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Tagath Présente

L'ange de la chance


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII


Chapitre I

C’était une journée comme les autres à bord du Vogue Merry. Pipo racontait des histoires à Chopper qui les écoutait avec des étoiles pleins les yeux, Luffy essayait de s’introduire discrètement dans la cuisine pour la vider, Sandy faisait du gringue à Nami qui regardait la mer, Robin lisait tranquillement un livre assise sur une chaise longue et Zorro dormait sur le pont suite à son entraînement. Aucun d’eux ne se doutait de ce qui les attendait, et, assis sur un nuage, quelqu’un se réjouissait en songeant à la façon dont il allait perturber leurs petites vies tranquilles.
Ce quelqu’un, c’était Nemo, l’ange de la chance. Responsable de toute ce qui était attenant au hasard et à l’imprévisible, protecteur auto-proclamé de l’équipage du chapeau de paille. C’était qu’ils l’amusaient, ce stupide petit brun. Jamais il n’avait rencontré auparavant quelqu’un qui compte autant sur lui pour se sortir des situations désastreuses. Et il trouvait cette confiance aveugle des plus agréables, alors il s’occupait d’eux avec une grande attention, s’assurait qu’il ne leur arrivait rien de trop grave. Et, de temps à autre, s’amusait à leur concocter de petites surprises.
Comme maintenant. Avec malice, il regarda une île assez proche du bateau, mais vers laquelle ne pointait pas le log pose. Au début, ce détail l’avait gêné, mais il avait finit par trouver une solution des plus simples pour qu’ils y accostent tout de même. Tout était tellement simple lorsqu’on était un ange. Et surtout lorsqu’on était tellement génial que les autres ne pouvaient rien vous refuser.

Nami, qui jusque là écoutait distraitement Sandy débiter tout un tas d’âneries à propos de sa beauté de déesse, de son intelligence suprême et autres, se raidit brusquement. L’air était en train de changer… C’était mauvais, très mauvais…

- Qu’y a-t-il, Nami-san ? s’inquiéta Sandy. Tu as l’air toute tendue… Tu veux que je te fasses un massage ?

Ignorant le cuisinier qui la regardait avec des yeux de merlan frit, Nami regarda fébrilement le ciel. Il était encore parfaitement bleu pour l’heure, mais ça ne voulait rien dire… Sur Grandline plus qu’en aucun autre point du globe, le temps pouvait changer en quelques secondes à peine. Elle sentait l’humidité augmenter, le temps virer à l’orage, la pression atmosphérique chuter brutalement… Se tournant enfin vers le cuisinier, elle ne prêta pas la moindre attention à ses yeux en forme de cœur et prit son air le plus autoritaire, ce qui n’était pas rien quand on y pense.

- Sandy ! Réveille Zorro et appelle les autres ! Une tempête se prépare ! Elle va être énorme, il faut à tout prix essayer de l’éviter !

A peine avait-t-elle dit cela que de lourds nuages noirs apparaissaient soudainement au dessus d’eux comme par magie, semblant confirmer la croyance populaire qui veut que parler d’un malheur ne fasse que le provoquer. Une unique pensée traversa l’esprit de la navigatrice avant qu’une pluie diluvienne ne commence à tomber : ce n’était pas normal, pas naturel… Ensuite, elle fut trop occupée à donner des ordres pour que les garçons ramènent la voile et tente de virer de bord. Tout le monde courait dans tous les sens, s’activant pour sauver le bateau et, accessoirement, leurs vies.
Tout le monde, sauf Robin qui observait la scène d’un air vaguement intéressé. Elle aimait bien voir l’équipage se déchainer comme ça dans un unique objectif, ils étaient tellement amusant, tous autant qu’ils étaient… Et de toute façon, le tangage l’empêchait de lire, et la pluie risquait d’abîmer son livre. C’était un très bon roman qu’elle lisait en ce moment, elle y tenait énormément, et elle ne tenait pas à devoir le jeter parce que les pages auraient été réduites en bouillies par la pluie. Sans compter bien sûr qu’il appartenait à la navigatrice qui le lui aurait fait repayé dix fois son prix.

- On peut s’avoir ce que tu fais ? s’emporta Nami.
- Je vous regarde.

Moment de silence de la navigatrice sur les nerfs. Cette femme… Comment pouvait-t-on être aussi désinvolte ?

- Il serait peut être plus utile d’AIDER !
- Oh. Possible. Si je dis qu’il y a une île là bas, ça peut aider ?

Elle pointa du doigt une direction au milieu de la tourmente dans un geste parfaitement assuré. Nami eut beau plisser les yeux, elle ne voyait absolument rien d’autre qu’une masse de vague en furie.

- On n’y voit rien !
- Maintenant, c’est sûr, admit Robin en souriant légèrement. Mais quand il faisait encore beau, j’ai vu une île par là-bas.
- Pourquoi tu n’as rien dit avant ?
- On ne m’avait rien demandé.
- …

Nami, potentiellement désespérée par la jeune femme, ne répondit même pas. L’expérience lui avait appris que ça ne servait à rien de toutes façons. Au lieu de cela, elle retourna aboyer sur les pauvres garçons qui se déchaînaient de toutes leurs forces contre les éléments pour leur indiquer un nouveau cap qui se trouvait à l’opposé de celui qu’ils suivaient auparavant. Cela dit, vu la tête qu’elle faisait, aucun d’eux n’eut le courage ou plus simplement l’envie de protester. Quand Nami être énervée, garçons toujours obéir.

Il leur fallut près d’une heure pour arriver en vue l’île dont avait parlé Robin. Plus que quelques minutes et ils seraient en sécurité… Malheureusement, ce n’était pas exactement ce qu’avait prévu Nemo du haut de son petit nuage. Sécurité ? Et puis quoi encore ? Pourquoi pas leur donner directement le One Piece aussi, hein ? Non mais ! Une vague énorme, plus immense que toutes les autres, vint donc s’abattre sur le pauvre Vogue Merry, invoquée par l’ange de la chance qui se demanda d’ailleurs s’il n’en avait pas fait un peu trop.
Bah, de toutes façon, ils étaient solides. Luffy ne la vit pas arriver avant qu’il ne soit trop tard, trop occupé à essayer d’attraper un poisson à l’air fort appétissant qui était arrivé sur le pont on ne sait comment. Contrairement aux membres de son équipage, il n’eut donc pas le temps de s’accrocher à une corde ou à un quelconque morceau de la rambarde, si bien qu’il fut emporté par la violente lame et, sans même avoir le temps de comprendre ce qui lui arrivait, tomba dans la mer déchaînée sous les yeux de son équipage qui ne put aller à son secours. A cause de la tempête, quiconque aurait sauté à l’eau n’aurait pu tenir longtemps, surtout avec un poids mort dans les bras. Ils virent donc leur capitaine élastique s’enfoncer dans les flots ténébreux, son chapeau toujours vissé sur le crâne.

Nemo ne put retenir un large sourire. Tout ce passait comme prévu. Décidément, son plan était parfaitement génial. Comme tous ses plans d’ailleurs. Mais là, c’était encore mieux qu’à Loguetown ou à Drum. Encore qu’il s’était vraiment bien amusé à Drum.


Retour






  Connecté(s) : 13
  Livre d'or : 5305
  Total pages : 1877
  Total images : 7107
Comment trouvez-vous la famille de Sanji ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

TYPE-MOON France
One Piece FR
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1