Accueil | A Propos | Evénements | Liens | Forum | Livre d'or | Voie Maritime | Archives
phrase
Je ne vais pas te laisser prendre un seul membre de mon équipage !!!! Monkey D Luffy
Chapitre 863


Episode 785
    > Prépublication
  > One Piece
  > Le Monde
  > Encyclopédie
  > Synopsis
  > Personnages
  > Résumés
  > Etudes
  > Animé Guide
  > Book Guide
  > OST Guide
  > Jeux Vidéo
  > Goodies
  > Névrose
  > Les 7 Enigmes
  > Batailles
  > Mini Aventures
  > Wanted
  > Pandaman
  > Navires
  > Fringues
  > Détails
  > Galeries
  > Fan Art
  > Fan Fic
  > Jeux
  > Quizz
  > Bureau
  > Avatars
  > Gifs Animés
  > Extra


Acestyle Présente

Portgas D Ace et la Sphère Fondatrice


Cette histoire est la suite de "Portgas D Ace à l'assaut de Grandline".


Chapitre I | Chapitre II | Chapitre III | Chapitre IV | Chapitre V
Chapitre VI | Chapitre VII


Chapitre I : Levin Cruz

Un oiseau mort. Levin Cruz passa à côté du corps de l’animal et descendit l’allée de la rue centrale de la ville. Il jeta un œil sur sa droite tout en mettant une main dans la poche intérieure de sa longue cape. Il vit un homme lui fixer des yeux avec un air de menace certain. Cruz fit alors un petit geste de la main droite et voyant que son vis-à-vis avait pointé un revolver sur lui, il décocha instantanément un genre de projectile qui vint se loger dans le torse de l’intéressé. « Désolé… Pas assez rapide aujourd’hui, je ne suis pas en forme… » pensa Cruz.

Levin Cruz était un homme d’une vingtaine d’année, il était mince et paraissait sûr de lui. Il portait une très longue cape qui recouvrait tout son corps. Cette cape était d’une couleur de bleu ciel mélangée à du blanc et était ornée de motifs de fleurs et de cerisiers. Il portait également un petit sac dans sa main gauche ainsi qu’un petit collier sous forme de chaîne. L’homme qu’il venait d’abattre était un membre d’un équipage de pirates dont la tête du capitaine était mise à prix à près de 70 millions de berry. Ce pirate voulait venger ses camarades, arrêtés par la Marine par la faute de Levin.

Cruz continua sa route et se glissa dans une taverne après avoir regardé tout autour de lui. Il poussa la porte d’entrée et fit quelques pas avant d’arriver près du comptoir. Il jeta un œil sur le responsable de la maison et sourit avant de pousser un soupir. Le patron lui servit sa commande : une limonade. Cruz but alors sa consommation d’une traite et reposa le verre sur la table. Le tenancier reprit instantanément le verre pour le laver et le ranger, comme s’il allait s’envoler s’il ne s’en emparait pas vite. L’homme se retourna et jeta un regard alentour et ses yeux se posèrent tour à tour sur chacun des occupants de la taverne. Il était passé d’un vieillard tout rabougri à une jeune femme d’une grande beauté dont les cheveux blonds coupés courts étaient coiffés de travers. Il dévisagea ensuite un autre homme, grand et costaud celui-là, il avait un air de parfait brigand et sa mâchoire semblait grincer lorsqu’il vit que Levin le scrutait du coin de l’œil. Il s’apprêtait à faire un bond en avant au moment où le mystérieux étranger passa à une autre personne. L’homme qu’il regardait à présent était petit et chétif et on aurait juré qu’il était quelqu’un de peu d’envergure si on ne savait pas qu’il dirigeait d’une main de fer un vaste réseau de fabrication de navires de guerre.

Puis, dans la pâle lumière d’une petite lampe fixée au plafond de la taverne, Levin se leva soudain et mit la main sur le petit sac qu’il avait posé par terre juste à côté de la chaise sur laquelle il était assis. A la lueur de quelques regards inquiets, il sortit un petit instrument de la poche de devant et le porta à sa bouche. Quelques-uns de ses doigts bouchèrent alors certains des trous visibles de l’objet qu’il tenait fermement et bientôt, une douce mélodie se propagea dans les airs, à la surprise générale, chacun ayant sans doute pensé qu’il venait de sortir une puissante arme. Après quelques instants où la musique envoûtât l’ensemble de la pièce, faisant se taire les derniers qui chuchotaient encore, Levin rabaissa son ocarina et le rangea dans une des nombreuses poches intérieures de sa cape. Il leva dans la foulée instantanément la main comme pour retenir l’attention de tout le monde et ainsi signifier qu’il avait quelque chose à dire. Grâce au silence qu’il avait réussi à obtenir par sa musique doucereuse, personne ne semblait indisposé à l’écouter, que ce fut attentivement ou non. Alors, glissant à nouveau la main dans une de ses poches, il en tira une petite affiche qu’il brandit à la lumière de tous les regards intrigués. Et aussitôt, des cris perçants retentirent et un brouhaha sonore s’abattit dans la pièce, obligeant ainsi Levin à prendre la parole pour ramener le calme :
- Cet homme s’appelle Portgas D Ace, dit-il d’une voix sombre tout en agitant le morceau de papier qu’il tenait toujours et qui représentait le portrait du jeune pirate. Comme vous le savez sans doute, cet homme est dangereux et il n’était pas encore connu il y a à peine quelques jours. Mais aujourd’hui, sa tête vaut une petite fortune et il va sans dire que pour une première mise à prix, il n’y est pas allé de main morte.

Il fit une pause et jeta un œil partout dans la salle, son regard se posant sur chacun des membres de l’assistance. Un silence angoissant s’était installé lorsqu’à la surprise générale, un homme chancelant fit irruption dans la taverne, les yeux remplis de haine et jetant des éclairs à l’égard de Levin. Il tituba et vint se placer en face de Cruz, avant de lever le poing vers son visage et de le serrer, puis de relâcher la pression, laissant tomber par terre des petites bribes d’une espèce de feuille noire. Tout le monde remarqua cependant qu’il s’agissait des morceaux qu’il restait d’une mouche qu’on avait écrasé avec férocité. L’homme releva alors la tête et fusilla des yeux Levin qui n’esquissa pas le moindre geste et aucun sentiment ne s’était manifesté sur son visage, il paraissait relativement calme, attendant visiblement ce que cette personne qui lui faisait face avait à lui dire.
- Tu sais pourquoi je suis là et ce que je veux, lui lança rapidement l’homme qui était en face de lui. Par ta faute, mon capitaine et toute notre flotte ont été arrêtés par la Marine !! J’imagine que tu fais partie du Gouvernement ?
- Pas du tout, répondit calmement Levin qui se semblait aucunement affecté par les accusations de l’homme. Mais vous avez eu ce que vous méritiez…
- Je m’en fou, s’écria-t-il. Je vais me venger en te tuant. Je m’appelle Uiota, retiens bien ce nom, c’est le dernier que tu entendras de ta vie !!

L’assistance retenait sa respiration. Tout semblait indiqué que tout le monde était impatient de connaître le dénouement de cette dispute. Les gens fixaient avidement les deux protagonistes des yeux, tandis que le tenancier de la taverne essayait de sauver le miroir se trouvant derrière le comptoir en tentant de le cacher en lieu sûr. Un bruissement sourd fit comprendre à chacun que Uiota s’était élancé sur Levin. Un couteau à la main, il fonçait sur lui mais soudain, avant même d’arriver à sa hauteur, il s’écroula de tout son long sur le sol… Tous les regards se portèrent alors sur Levin qui avait la main droite tendue horizontalement. En toute vraisemblance, il venait d’envoyer une de ces fameuses fléchettes en bois qui avait déjà eu raison d’un autre des matelots du capitaine qui s’était fait coincé par la faute de Cruz. Ce dernier, sans jeter un œil à quiconque, lança d’un ton féroce :
- Voilà ce qui arrive lorsque l’on se moque impunément de Barbe Blanche !!

Une autre vague de murmures terrorisés se fit entendre et quand Levin leva à nouveau la main, tous se turent, troublés par le fait d’avoir entendu prononcer le nom du pirate dont on disait qu’il était le plus proche du One Piece. Cruz mit alors sa main droite sur son bras gauche et enleva le foulard qui y était attaché, laissant ainsi voir le tatouage qu’il portait : un svastika avec en son centre la tête de Barbe Blanche ! Levin était un membre de l’armada du plus grand pirate du monde !! D’un geste ample et fluide, il laissa tomber le foulard à terre qui vint se poser précisément sur le visage de l’homme qu’il venait d’abattre.
- Je cherche Portgas D Ace, reprit-il d’une voix qui avait retrouvé son calme et sa froideur. L’avez-vous vu par ici ?

Pris de court et tremblant de tous leurs membres, tout le monde recula d’un pas et fit non de la tête. Levin, reprit alors son petit sac et en sortit un foulard d’un rouge vif qu’il enroula autour de son bras gauche masquant ainsi à nouveau son terrifiant tatouage. Il laissa tomber le sac par terre et ne semblait plus s’en soucier. Il regarda une dernière fois toutes les personnes qui l’entouraient et qui étaient toujours figées par la peur et avant de sortir de la taverne, il ajouta :
- Si par hasard, vous voyiez cet homme et que je me trouvais toujours dans les parages, je vous remercie de bien vouloir me le signaler.



De son côté, Ace marchait inexorablement dans les profondeurs du tunnel de l’ombre. Un froid à glacer le dos s’était rapidement installé et Lily, la petite balle mystérieuse s’était réfugiée au fond du sac du pirate et on ne l’entendait plus depuis déjà un bon moment. Cela devait faire au moins cinq heures que Ace marchait inlassablement mais la bout du tunnel n’était toujours pas visible et par moment, il se demandait si Soleno ne s’était pas moqué de lui en lui disant que derrière cette allée se trouvait un pays qui pourrait sans doute l’aider à atteindre Grandline. Cependant, il savait également qu’à part ce tunnel, il n’avait de toute façon nulle part où aller et que la seule possibilité qui se présentait à lui, c’était de continuer son chemin et de voir ce qu’il allait bien pouvoir trouver au bout. De la vapeur noire se tordait de temps à autre devant ses yeux avant de disparaître et deux ou trois fois déjà, il avait l’impression d’apercevoir une forme bleue filer à toute vitesse et s’éclipser aussi vite qu’elle était apparue. Ace pensa que tout cela était le fruit de son imagination et aussi de la fatigue. Car indéniablement, il avait de plus en plus faim et malheureusement, il n’avait rien à se mettre sous la dent. Son ventre émettait des bruits tous plus bizarres et plus sonores les uns que les autres et il se tint bientôt l’estomac qu’il serrait de toutes ses forces pour essayer d’apaiser ne serait-ce qu’un peu son appétit d’ogre. Il se convainquait qu’il allait sous peu de temps, pouvoir profiter d’un grand festin à s’en faire exploser la panse. Et bercé par des pensées agréables, il s’engloutit encore plus en profondeur en longeant les murs inquiétants du tunnel de l’ombre…


Retour






  Connecté(s) : 18
  Livre d'or : 5295
  Total pages : 1832
  Total images : 6940
Comment avez-vous trouvé Dressrosa ?

Genial
Pas mal
Moyen
Nul

Jojo’s bizarre adventure-FR
TYPE-MOON France
El Nano Brokeur
X ^ Revenir en haut ^
X
X


A man's dream will never die !!
Site créé par ange bleu et Dark Sol
Copyright © 2003, 2017 - One Piece la volonté du D - Tous droits réservés
Copyright © One Piece - Eiichiro Oda
Version 3.1