Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 251 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5, 6, 7 ... 17  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Dim 29 Mai 2011 17:37 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Tu es ignoble ;_;

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Dim 29 Mai 2011 20:09 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
C'est tellement ça! Les dessous de l'audiovisuel sont terribles!

Association libre; sujet similaire, mais dans un registre différent:

ImageImage

Il s'agit du dernier livre qu'on a offert à Orphée, sur Paris, avec ses lieux emblématiques. Et là, c'est la Villette et son cinéma de plein air. Comme c'est un livre animé, on voit deux images différentes, tirées de deux films que tout le monde aura reconnus!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Dim 29 Mai 2011 21:22 
60 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Oct 2004
Messages: 622
Localisation: T.A.R.D.I.S.
Image

Ce qui me choque dans le strip d'ange bleu, c'est que le type ai tout fait au feutre.

Au feutre... on a pas idée

_________________
Image
It's all fun and games until someone commits sudoku


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Mar 7 Juin 2011 11:14 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
Nicco de l'Ouvreuse signe un petit billet d'humeur sur la 3D en réponse à une série d'articles parus depuis une petite semaine :
http://louvreuse.net/Instant-critique/la-platitude.html

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Lun 13 Juin 2011 09:27 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Les véritables secrets de la réussite des studios Universal (documentaire officiel) :





Quand ils s'y mettent, ils sont très forts ces ricains.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Lun 13 Juin 2011 15:42 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
Du très beau monde pour cet improbable film promotionnel qu'Universal n'a jamais su quoi faire^^
Pour les curieux :
http://en.wikipedia.org/wiki/Your_Studio_and_You

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 08:43 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Petite conf' sympa en compagnie de Joann Sfar qui nous parle du Chat du Rabbin (pas vu, mais bon). Présentation étrange du bonhomme, puisque son interlocuteur l'a présenté d'abord comme un monteur et non pas comme un dessinateur. Pour quelqu'un qui peut carburer à 5 planches par jour, c'est quand même bizarre, surtout que son travail de monteur doit être assisté (sinon c'est un ouf dans sa tête).
Il y a expliqué que le dessin-animé avait bénéficié de préparations dignes d'un film normal, avec comédiens répétant devant une caméra (afin d'inspirer les animateurs sur le jeu d'acteur) et montage final à base de cut. J'avoue être intrigué par cette dernière déclaration : est-ce que cela veut dire que toutes les séquences ont été dessinées sous tous les angles ? Ça ferait beaucoup de travail pour rien quand même...

En revanche, il est parti sur un exposé assez intéressant sur la violence au cinéma.
L'exemple des deux scènes de Mad Max était passionnant : il a comparé la première scène du premier opus où un enfant se fait écraser et une séquence du deuxième où un méchant passe sous les roues d'un 4x4. La première est purement cinématographique, avec une violence hors champ marquante ; la seconde est digne d'un snuff movie puisque le cascadeur est réellement passé sous les roues du 4x4 et en est mort. Sa famille a insisté pour que le plan soit dans le film histoire de lui rendre hommage. La conclusion, c'est que la première séquence est un jeu de montage qui fait son effet sur le spectateur alors que la seconde est réelle et fait presque rire : filmer la violence au cinéma, ça ne peut pas se faire comme dans la réalité, sans quoi les gens n'en seraient pas choqués.
Mais Sfar s'est un peu perdu par la suite en évoquant le Cinéma de Quentin Tarantino qui est l'un des seuls à faire des films violents car, par exemple, dans Death Proof, la fille sur le capot est réellement sur un capot de voiture à 200 km/h. Ça contredit presque son exemple de tout à l'heure alors qu'en vérité, ça tendrait plus à le compléter : si Tarantino réussit à filmer de la violence, ce n'est pas qu'il utilise des effets spéciaux physiques (càd "non-numériques"), mais que son montage est purement cinématographique.

Quoiqu'il en soit, on en revient au même point : le montage, au cinéma, c'est cool. J'en veux pour preuve Jean-Luc Godard qui a inventé le jump-cut dans A Bout de Souffle. A moins que ce soit sa monteuse qui s'emmerdait tellement avec ce film qu'elle a utilisé cette figure de style pour rendre le tout moins chiant :O

Par contre, je ne pense pas que j'irais voir le Chat du Rabbin : Sfar m'a vendu le meilleur segment du film, un monologue de François Damien sur des éléphants qui n'a pas pu être intégré dans le montage final et qui ne sera jamais diffusé. Un peu frustré pour le coup.

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 08:57 
475 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 24 Jan 2008
Messages: 2364
Localisation: sur Sillage ... Poukram !!
Leto a écrit:
Par contre, je ne pense pas que j'irais voir le Chat du Rabbin : Sfar m'a vendu le meilleur segment du film, un monologue de François Damien sur des éléphants qui n'a pas pu être intégré dans le montage final et qui ne sera jamais diffusé. Un peu frustré pour le coup.
Néanmoins, le film était bien et le passage de Damiens était excellent, court mais excellent !
Spoiler: Montrer
l'interprétation de Tintin façon Sfar est excellente et étonnante ! On voit plus Tintin comme on avait l'habitude de le voir ^^
Serait-il possible que tu te rappelles de quelques bribes de ce monologue ? Cela m'intéresse ^^ Et puis il y a toujours des coupures au montage, espérons que cette partie se trouvera dans les bonus du dvd ;-)

EDIT Leto : tu m'étonnes que ça n'a pas été retenu. Dommage, j'aurais bien aimé l'entendre et le voir ^^'

_________________
Image


Dernière édition par el-d-brokeur le Ven 17 Juin 2011 09:31, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 09:19 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
el-d-brokeur a écrit:
Serait-il possible que tu te rappelles de quelques bribes de ce monologue ? Cela m'intéresse ^^ Et puis il y a toujours des coupures au montage, espérons que cette partie se trouvera dans les bonus du dvd ;-)

Ce n'est pas possible, à ce qu'à dit Sfar, si ces bribes (45 minutes tout de même) étaient diffusées, il risquait de se prendre un procès violent.
Le passage dont il nous a parlé était de cet acabit : *Accent belge* "Tu vois l'éléphanteau là-bas ? Je ne le tue pas. Je ne tue jamais les bébés éléphants. Par contre, sa grosse mère obèse à côté, je vais faire un carton."

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 15:19 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
le cancre au fond de la classe, près du radiateur même au plus chaud de l'été, a écrit:
A moins que ce soit sa monteuse qui s'emmerdait tellement avec ce film qu'elle a utilisé cette figure de style pour rendre le tout moins chiant :O

Y'a des claques qui se perdent!

Sinon, pour l'anecdote, on avait reçu Sfar il y a 6 ans je crois, dans mon séminaire de jeunes chercheurs, et il était très très sympa, et était venu très facilement. On avait fait une conférence table ronde autour des liens inter-arts il me semble, un truc un peu bateau, mais il était très entrainant dans sa façon de communiquer.

Après, le présenter comme monteur, c'est vrai que c'est assez bizarre. C'est une volonté de sa part je pense, ou alors c'était pour amener le sujet de son intervention. En tout cas, si on le prend au pied de la lettre, ça nous inviterait à appliquer cela à sa pratique de bande dessinée. Et autant je vois bien ça pour ce qui touche le montage narratif, autant pour ce qui est du montage graphique, de la planche même, je suis un peu plus circonspect, dans la mesure où de toute façon Sfar se soucie peu de partition dans les planches.

Le monologue avait l'air assez génial... Encore un mythe de ce qui se perd au cinéma ou teasing pour un bonus un jour, après bétonnage juridique?

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 15:52 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
seleniel a écrit:
le cancre au fond de la classe, près du radiateur même au plus chaud de l'été, a écrit:
A moins que ce soit sa monteuse qui s'emmerdait tellement avec ce film qu'elle a utilisé cette figure de style pour rendre le tout moins chiant :O

Y'a des claques qui se perdent!


C'est une anecdote dont on a parlé avec Leto parmi d'autres sujets lors de cette soirée et blague mise à part, si officiellement le jump-cut est une invention de Jean-Luc Godard et de Cécile Decugis (sa monteuse sur A bout de Souffle), en OFF il y a cette version demi-légendaire qui revient souvent comme quoi le jump-cut vient uniquement de Cécile Decugis (et de son assistante Lila Herman) qui ne savait pas comment monter les plans tournés par Godard^^;
Après on va dire que c'est de la médisance envers Godard, mais qui sait :p

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 16:21 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
J'incirminais le fait de dire que A bout de souffle est chiant!! Je n'ose imaginer le jugement sur Les Carabiniers alors!

Pour le jump cut, vous me donnez envie de revoir (encore!) le film, parce que je doute que le procédé soit régulier dans le film: je le vois plutôt dans quelques séquences ciblées, mais mes souvenirs du film remontent à loin, et je ne suis plus très sûr de l'usage de la figure. J'ai jeté un oeil sur wiki pour le côté historique du jump cut, et il le font remonter à Melies! Et l'article wiki évoque un usage brechtien de la figure (ça me paraît assez pertinent c'est vrai, et pourtant je ne vois pas trop de distanciation dans sa portée politique chez Godard, plutôt un soulignement de la matière filmique, une portée plus clairement esthétique. Je vais reparcourir un bouquin que chez sur Godard pour voir s'il y a quelques chose autour du jump cut justement!

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 16:27 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3647
Localisation: Échappe à la connaissance
Mais c'est pas moi qui ai trouvé A Bout de Souffle chiant, c'est Cécile Decugis.
Si j'en crois les ragots, JLG a tourné énormément de passages en plan-séquence. Elle trouvait ça trop long et pas intéressant, mais comme elle n'avait aucun plan à mettre en insert, elle s'est résolu à faire du jump-cut pour accélérer tout ça (mais elle ne l'a pas inventé, on est d'accord là-dessus).

Qu'est-ce qu'on est médisant avec lui :o

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 16:55 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6484
Localisation: dans la lune
Les propos de Decugis sont du off ou viennent d'un livre ou d'un article? Je lirais bien tout ça!

Je viens de reparcourir rapidement le petit bouquin sur Godard que j'ai sous la main, et (forcément), c'est léger et plutôt bienveillant. Pas un mot sur le jump cut ou Decugis, mais quelques éléments toutefois:

- l'importance de Godard pour le montage, dans ses premiers dialogues théoriques avec Bazin lorsque Godard entre aux Cahiers. Notamment dans deux articles du jeune Godard aux titres éloquents: Montage mon beau souci et Défense et illustration du découpage classique.

- le fait que Godard n'envisage que de faire du cinéma sur le cinéma (la tarte à la crème dont je parlais plus haut en somme), avec comme point d'appui la première phrase d'A bout de souffle reprise adaptée d'un mot de Beethoven en exergue de son dernier quatuor.

- le fait que le montage d'A bout de souffle a été effectivement une recherche, comme l'ensemble du film, mais plus fastidieuse, parce que le premier montage était trop long et qu'il a fallu inventé pour raccourcir. D'où des coupes qui rendent incohérent en partie le propos, et la surenchère dans ce sens pour assumer la chose, avec l'utilisation de figures "interdites", ou plutôt de "fautes" de cinéma, comme le faux raccords pratiqué allègrement.

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chez les Cinéphiles
MessagePosté: Ven 17 Juin 2011 19:24 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 19303
Localisation: Joker
La démarche formelle Godard ne fait pas débat en soi, c'est l'un des fondements de son œuvre et je pense que tout le monde est d'accord pour dire qu'elle est une réalité de son travail.
L'utilisation du Jump-cut dans A bout de Souffle (fameuse et citée en référence de façon systématique) est une conséquence de la démarche de Godard et la question est plutôt de savoir si Godard a été actif dans ce choix de montage (emblématique et fameux et toussa) ou si c'est le seul fait de sa monteuse parce qu'elle avait des problèmes avec les plans tournés.
C'est moins une question sur la démarche du réalisateur qu'une question de généalogie cinématographique. Disons donc que c'est l'origine de ce choix qui est amusant.
Après c'est une histoire qui est citée par des journalistes/critiques de cinéma à l'occasion, rien d'officiel et il y a tellement de trucs contradictoires qui circulent sur Godard entre ceux qui saluent son œuvre et ceux qui la dénigrent que bon, ça fait parti d'un fond légendaire qui n'a pas vraiment de raison d'être autre chose.
De façon générale ce qui se passe dans la salle de montage reste souvent sujet à mythe et autre, car il existe malheureusement des pseudo-réalisateurs qui dénigrent cette partie de la création cinématographique pour toutes sortes raisons (j'ai appris dernièrement une histoire sur un réalisateur français assez connu du montage d'un de ses films et c'est assez édifiant comme truc si c'est vrai)

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 251 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4], 5, 6, 7 ... 17  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 5 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com