Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Dim 8 Jan 2017 22:03 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 18655
Localisation: Joker
Cet événement vous propose comme tous les ans ou presque de revenir sur les films qui vous ont marqué en 2016 au cinéma. L'occasion de se replonger dans vos bons mais aussi dans vos mauvais souvenirs.
Pendant toute la durée de l'événement vous avez la possibilité de présenter votre classement que pouvez éditer jusqu'à la dernière minute, c'est-à-dire jusqu'au jeudi 09 Février 23h59.
Le classement est sur dix films maximum avec la notation suivante (pour un total de 61 pts maxi par membre) :

1. Film A (13 points)
2. Film B (11 points)
3. Film C (9 points)
4. Film D (7 points)
5. Film E (6 points)
6. Film F (5 points)
7. Film G (4 points)
8. Film H (3 points)
9. Film I (2 points)
10. Film J (1 point)


Vous pouvez donner moins ou plus de dix films. Dans le second cas seuls les 10 premiers seront retenus pour la sélection.
Les égalités ne sont pas interdites mais dans ce cas l'ajustement des points (pour ne pas dépasser les 61 pts) se fera à ma discrétion (que je vous communiquerai après publication résultats si vous le désirez).
A cela s'ajoute quelques catégories supplémentaires, histoire faire un tour complet :

Le Meilleur acteur dans un film sorti en 2016 (1 choix)
La Meilleure actrice dans un film sorti en 2016 (1 choix)
La Meilleure Bande Originale de 2016 (3 choix)
Le Pire film sorti en 2016 (3 choix)
Le Film qui vous tente le plus pour 2017 (3 choix)


Pour les acteurs et actrices, précisez le rôle et le film. Pour les trois dernières catégories vous pouvez vous restreindre à une seule proposition si vous le désirez.
Vous avez jusqu'au jeudi 09 Février 23h59 pour élire vos meilleures expériences cinématographiques de l'année !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Lun 9 Jan 2017 17:53 
1 Berry
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 14 Fév 2016
Messages: 5
Bon allez je commence pour mon retour sur le forum.
2016 à était pour moi une bonne année en terme cinématographique,
donc voici mon top 10

10. Doctor Strange
Pour moi le 2ème meilleur film de l'écurie MarvelStudio, qui pour moi le plus spectaculaire en terme d'image, et surtout un film de super héro accompagné d'un bon casting. Mais toujours les même points négatifs du MCU soit un mauvais méchant et une histoire vu et revu.
9.La Folle Histoire de Max & Léon
Y a longtemps que je n'avais pas autant apprécié un film français. Le palmashow signe ici un film marrant avec des bons rôles secondaires.
8.Star Trek : Sans limites
Pour moi le meilleur de la trilogie, et scénarisé en plus par l'un des mes acteurs/scénaristes préféré (Simon Pegg).
7.Les Animaux fantastiques
Etant pas un grand fan des Harry Potter, je suis aller voir celui sans vraiment d'attente, et bah j'en suis sortie avec une grande surprise, c'est une très bonne extension de l'univers.
6.The Nice Guys
Du très bon Shane Black, comme lui seul est capable de le faire, et un très bon Ryan Gosling.
5.Rogue One : A Star Wars Story
S'en doute le film que j'attendais le moins cette année, et woah quelle surprise, un très bon Star Wars en hommage aux anciens.
4.Les 8 Salopards
Bah Tarantino, et le casting avec mention spécial au méconnu Walton Goggins.
3.Spotlight
Très bon film sur le journalisme et sur cette enquête tirée d'un histoire vraie, le tout accompagné d'un bon casting.
2.The Revenant
Tout dans se film est bon, des acteurs au réalisateur en passant par la photographie qui est magistral.
1.Captain Fantastic
Un film qui m'a touché. Un film sur la famille, la société et la mort, qui en parle sans entrer dans les stéréotypes ou dans la morale.

Mention spéciale aussi à Midnight Special, Deadpool et Creed.

Pour le reste :
Le meilleur acteur : Leonardo DiCaprio dans The Revenant
Mention spéciale pour Ryan Gosling (The Nice Guys), Viggo Mortensen (Captain Fantastic), Walton Goggins (Les 8 Salopards) et Sylvester Stallone (Creed).
La Meilleure actrice : Jennifer Jason Leigh dans Les 8 Salopards
Mention spéciale pour Elle Fanning (The Neon Demon), Gal Gadot (Batman v Superman) et Angourie Rice (The Nice Guys).
La Meilleure Bande Originale :
1.Ennio Morricone pour Les 8 Salopards
2.Cliff Martinez pour The Neon Demon
3.Michael Giacchino pour Star Trek : Sans limites
Le Pire film sorti :
1.Suicide Squad de David Ayer (Ma plus grosse déception de cette année)
2.Jack Reacher : Never Go Back d'Edward Zwick
Mes Attentes de 2017 :
1.Kingsman : Le Cercle d'or de Matthew Vaughn
2.Les Gardiens de la Galaxie : Vol 2 de James Gunn
3.Logan de James Mangold
J'attend beaucoup aussi Free Fire (Ben Wheatley), Baby Driver (Edgar Wright) et Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Mer 11 Jan 2017 15:10 
4 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 16 Jan 2011
Messages: 201
Localisation: Jamais trop loin de Kobe Bryant
A mon tour !

10 - Insaisissables 2 de Jon Chu

Cette suite en elle même n'est pas exceptionnelle mais vu son dénouement, la franchise entière mérite d'être classée parmi les meilleures. On ne m'a jamais autant malmené, sauf Oda avec One Piece...

9 - Kubo et l'armure magique de Travis Knight

Magnifique animation du début à la fin, qui peut être appréciée par les petits et par les grands. J'ai bien aimé cet univers et cette quête.

8 - Creed de Ryan Coogler

Que d'émotions. Coogler réussi à nous insuffler une telle motivation en regardant ce film! C'est prenant et captivant!

7 - Le Livre de la Jungle de Jon Favreau

Merci Mr Favreau. MERCI.

6 - Captain America : Civil War des Russo

J'ai pas été bousculé sur le plan émotionnel, bon en même temps ok c'est un Marvel, mais bon j'en ai pris plein la vue. Sûrement le meilleur Marvel de la franchise, à mes yeux.

5 - The Revenant d'Inarritu

Quelle histoire. Quel décors. Quelle vie. Quelle ambiance. Quel homme ce Hugh Glass ! Après ce film je ne me suis plus jamais plains du froid.

4 - Le Garçon et la Bête de Mamoru Hosoda

Hormis la fin qui m'a dérangé, ce film est excellent. Le doublage aussi d'ailleurs. J'espère que nous aurons bientôt le droit à une animation de ce calibre et de cette originalité.

3 - Dernier train pour Busan de Sang-ho Yeon

Ils sont forts ces Coréens!! Un film de zombie qui se démarque assez bien des autres du même genre. J'espère que l'adaptation américaine ne sera pas dégueulasse...

2 - Les 8 salopards de Monsieur Tarantino

J'ai adoré ce huis clos. En plus j'ai eu la chance de voir la version longue en 70mm au Gaumont des Champs ! Les longs dialogues Tarantinesques comme je les aime, l'excellente Jennifer Jason Leigh et le merveilleux Walton Goggins. Et puis tout le cast même. Et le scénario. Et la musique. Everything.

1 - Divines de Houda Benyamina

C'est pas une claque que m'a mis ce film c'est un uppercut !!!!! J’espérais qu'ils décrochent même le Golden Globes mais c'est pas grave, leur place n'a pas été volée et ce film mérite beaucoup plus que 5 étoiles ! Il faut le voir si ce n'est pas déjà fait !
La dernière fois que j'ai été bousculé émotionnellement comme cela c'était après avoir vu Mon Roi de Maiwenn... Ce genre de films se comptent sur les doigts d'une main.


Meilleur acteur dans un film sorti en 2016 :

Walton Goggins dans les 8 salopards. J'adore ce mec. Il incarne son personnage comme personne.
Mention spéciale pour Leonardo DiCaprio !

Meilleure actrice dans un film sorti en 2016 :

Oulaya Amamra dans Divines. Pleine d'énergie et de talent cette nana !!!

Meilleure B.O de 2016 :

- Celle de Creed
- Celle des 8 salopards

Pire film sorti en 2016 :

- Suicide Squad. Merde alors. Les mecs de la promo sont très forts pour nous avoir vendu ce truc.
- Juste la fin du monde de Dolan. Y'a que moi qui est dégoûté d'avoir payé sa place et qui n'a pas compris toute cette hype ?
- Triple 9.

Film qui me tente le plus en 2017:

- La La Land

- Les Gardiens de la Galaxie 2

- Split

_________________
@KevinKent_


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Mer 11 Jan 2017 20:58 
20 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 10 Mar 2012
Messages: 423
Comme ça on ne me reprochera pas de commenter seulement les épisodes One Piece...

10. One Piece : Gold

(bon j'arrête les conneries)

09. L’Avenir

Malgré son titre, le film balaie toutes les promesses d'une routine heureuse pour son personnage principal. Car la quête d'indépendance oblige à sortir de ses zones de confort, à improviser parfois. C'est fou et c'est parfaitement mis en scène : il suffit d'un rien pour démonter une vie bien rangée !

08. La tortue rouge

Qui a dit que la bonne animation était réservée aux mains des studios américains et japonais ?

07. Comancheria

En toile de fond, l'exaspération sociale monte dans les régions les plus pauvres, pendant qu'on assiste au chassé-croisé tragique de deux frères du contryside et deux flics pas cyniques pour un clou. Avec des scènes étonnamment intimistes pour une trame musclée marchant aux course-poursuites et aux coups de feu. Je m'en souviens comme une belle surprise venue crever la bulle de lassitude du début de semaine.

06. Café Society

Tout ce que Woody sait faire de mieux, je crois. Et, en prime, une Kristen Stewart dans des costumes absolument délirants de mondanité !

05. Deadpool

Je déteste les adaptations de l'Univers Marvel. C'est donc la brillante exception qui confirme la règle.

04. Julieta

La grosse artillerie espagnole est là. Un vrai coup de cœur pour la performance de ses trois actrices principales - je compte Rosy de Palma évidemment - et pour la profondeur émotionnelle que le film développe subtilement.

03. Spotlight

Un thriller-documentaire qu'on aimerait bien sceller dans le coffre des productions purement fictives. Difficile de ne pas être traversé par un sursaut d'indignation.

02. Premier contact

On ne parle pas assez de Denis Villeneuve.
L'originalité du film, c'est de rendre la linguistique super cool. Si vous ne connaissez pas la théorie de Sapir-Whorf mais que vous trouvez déjà le nom un peu rustre, ne fuyez pas, car elle a de quoi retourner votre cerveau grâce à la magie du cinéma. Et puis, il y a des Aliens et tout plein d'inspirations qui susciteront votre tendresse.

01. The Revenant

Excusez mon choix politiquement correct, mais voilà quoi, c'était le film que j'attendais le plus et qui m'a simplement émerveillé. Rien que pour ses plans séquences et son esthétique, il restera dans mon cœur jusqu'à ma mort et au-delà.

Le meilleur acteur : DiCaprio dans The Revenant
La meilleure actrice : Adriana Ugarte dans Julieta
La meilleure BO : Alberto Iglesias dans Julieta
Le pire film : Juste la fin du monde

D'une suffisance vertigineuse et d'une lourdeur inouïe, ce film m'a donné la nausée dès l'ouverture. Si je n'y étais pas allée avec ma sœur, je serais parti au bout de 5 minutes, c'est dire.

Mon Hype en 2017 va pour :
-Silence de Scorsese
-Blade runner 2049 de Villeneuve


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Jeu 12 Jan 2017 00:34 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 884
Localisation: Ici.
C'était une mauvaise année, en toute objectivité.

Beaucoup d'artistes à la carrière solide que j'attendais au tournant ont déçus en faisait des films très mauvais (Spielberg, Burton, Nichols, Jones), ou faisant des films moins ambitieux que d'habitude (Verhoeven, Almodovar, Tarantino, Kaufman).

Du coup je vais commencer par faire un Razzies Roger Cinéma des plus mauvais films de l'année, car cela me semble plus approprié (la vraie liste arrivera un autre jour):

1. Nocturama
(critique dans mon autre post, donc, puisque pire film de l'année)
2. The Neon Demon
Dès le générique d'ouverture, on peut voir les initiales du réal' gravées sur chaque carton. On est dans une merde d'auteur, môssieur. Le jeu d'acteur est horrible (les actrices sous Prozac, hommage au cinéma français) photo à faire vomir Wes Anderson et Kubrick, scénario à prétentions freudiennes sur le papier mais qu'en fait mon cousin de 6 ans lui aussi il peut écrire des histoires dégueu ("et là elle mange un oeil, et pis là elle embrasse un cadavre, et pis là il met un couteau dans la gorge, et pis là..."). Le film se termine en beauté sur des plans de plages avec la musique de Sia à fond les ballons, tout ça pour bien te faire comprendre que NWR a fait toutes les décisions artistiques bourré après un pari.
3. Juste la fin du monde
J'ai halluciné lorsque j'ai vu que 80% du film consistait à filmer en gros plan ses personnages. Une performance atroce venant de tous les acteurs (Marion Cotillard, je l'ai toujours défendue contre un bashing excessif, mais là c'est pas possible, c'était pire de TDKR). Je ne comprends pas pourquoi tant de gens furent touchés par ce film (aussi bien des profs de ciné que des amis de mon âge), tout indique pourtant que ce film est raté.
4. Suicide Squad
Un nanar culte en devenir. Jared Leto qui livre LA performance de l'année, surtout lorsqu'il se met à ronronner. JE L'A-DO-RE. Matez ses scènes, merde !
5. Warcraft
Le Seigneur des Anneaux en carton-pâte, tu crois jamais aux décors, aux armures, aux épées, aux sorts, à rien. En regardant le film tu comprends pourquoi Tolkien et Rowling ont étudié les anciens mythes et l'ancien Anglais pendant des années pour ancrer leur nouvel univers dans un monde plausible. Là, la Fantasy et les mystères de ce monde ont l'air super creux et jamais crédibles. Je ne sais pas pourquoi, mais ils ont casté les acteurs Blancs les plus chiants du monde qui se ressemblent tous, l'histoire n'a ni début ni fin, j'ai pas compris les règles de l'univers; etc. Un grand film.
6. X-Men Apocalypse
Un X-Men sous amphèt'. Si on passe tous les problèmes chronologiques de la saga et d'autres erreurs flagrantes, le film s'apprécie dans son manque de design total, d'une CGI-fest à t'arracher la rétine, de répliques et de scènes que même Brett Radner aurait pu mieux faire, et d'un kitsch nanardesque d'une rare subtitlité. Mention spéciale à la scène de Magnéto dans la forêt, on en fait plus des comme ça :')
7. Miss Peregrine
Au début ça allait. Et puis tu comprends que tout le casting est là pour récolter son cachet, y compris Burton.
8. Money Monster
Le minuscule cénacle communiste d'Hollywood se rassemble pour faire un film anticapitaliste, ou "comment les millionnaires se plaignent d'autres millionnaires en défendant la plèbe". Des barres. Le malaise commence lorsque George Clooney se met à danser sur scène avec des gants de boxe et une chaîne en or autour du coup, et que toute l'équipe de ce film confond The Kimmel Show avec une émission financière, ce qui pourrie un peu la satire. On repassera sur la vision du peuple américain, des enjeux socio-politiques, de la vision du capitalisme, et du message crypto-laissez-faire, donc pro-exploitation.
9. Hana et Alice mènent l'enquête
C'est pas un mauvais film en soi, mais c'est un peu l'arnaque, car l'animation est hyper paresseuse et le scénario n'est jamais fun. L'histoire est barbante et j'aime bien les enquêtes de détectives et on ne m'en a pas fourni une. Donc je suis pas content.
10. Midnight Special
C'est un peu le film Sundance, si Sundance acceptait les films faits avec plus de 3€, avec un scénar' minimaliste, une BO minimaliste, un décor minimaliste et, du coup, une réaction minimaliste de ma part.

Pire Actrice:
Sophie Turner dans X-Men, pour son accent américain horrible, l'absence totale d'investissement personnel dans le personnage, et la petite lueur dans son oeil droit dans la scène 35 on elle découvre qu'elle n'est pas sur le plateau de Game of Thrones.
Pire Acteur:
Jared Leto OU Asa Butterfield dans Miss Peregrine, auquel j'ai voulu donner une seconde chance après qu'il a ruiné ma séance d'Hugo Cabret.
Pire Bande Originale:
La compile de Suicide Squad qui arrivera à foutre la honte aux ados les moins inspirés.
Pires Effets Spéciaux:
Les gros monstres là, dans Miss Peregrine.
Le film qui me tente le moins pour 2017:
Le monde secret des Emojis... (en fait c'est moi qui l'ait produit et réalisé)

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Jeu 12 Jan 2017 14:52 
Ô-Totoro
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 25 Mar 2006
Messages: 3644
Localisation: Échappe à la connaissance
L'année était vraiment cool pour le coup. Je me permets de développer un peu plus les catégories pour le plaisir de la compilation facile.

Down 10

-10. The Neon Demon, de Nicolas Winding Refn
Refn sait filmer, c'est un fait. Maintenant il faut lui trouver un producteur qui lui remontera le slip lorsqu'il part dans ses délires auteurisants et un scénariste pour lui donner quelque chose qui a du sens à raconter, parce là, bondieu hormis la beauté plastique qu'est-ce que c'est con et prétentieux.

-9. Alice de l'autre côté du miroir, de James Bobin
En toute honnêteté j'ai préféré à l'opus de Burton, mais de là à dire que j'ai aimé...

-8. Ma Loute, de Bruno Dumont
"Et là, on va faire une comédie française truculente dans laquelle les personnages parlent en articulant outrancièrement et où le gros de service fera des bruits de ballon à chaque mouvement". Mouis, 2h là-dessus c'était pénible.

-7. Tarzan, de David Yates
Le gros blockbuster de l'été qui a cramé au box-office, ça tombe bien c'était plutôt mérité.

-6. Mechanic Résurrection, de Dennis Gansel
La promesse d'une adaptation d'Hitman où le personnage principal préparerait des meurtres totalement improbables et assumé dans la loufoquerie est mal rempli, la romance et la vengeance du osef prenant le pas sur le reste. C'est ni fun, ni drôle, ni intéressant. Dommage, le potentiel gol était là.

-5. Hibou, de Ramzy Bédia
Un tentative à mi-chemin entre Quentin Dupieux et Wes Anderson qui fonce tête baissé dans toutes erreurs, toutes les bêtises possibles et imaginables. L'accouchement final pourrait ressembler à une parodie de "film d'auteur sensible et poète" si ce n'était pas grave sérieux.

-4. Independence Day : Resurgence, de Roland Emmerich
On se moque des autres gros films de l'année, mais il faut se tourner vers ceux qui ne font émerger aucun débat sur leur nullité pour mettre une image sur le mot douleur.

-3. Point Break, de Ericson Core
"Cette critique du capitalisme est sponsorisée par Quechua et GoPro." OKLM.

-2. Ben-Hur, de Timur Bekmambetov
On ne tire pas sur les ambulances mais sur les chars antiques on ne va pas se gêner.

-1. La Chute de Londres, de Babak Najafi
Poussif, beauf, laid, nauséabond et chiant.

Top 10

10. Le Client, de Asghar Farhadi
Encore un film du réalisateur que je trouve très juste et touchant.

9. La Sociale, de Gilles Perret
Moins farcesque et plus pédagogique que Merci Patron !, bien que la séquence d'interview de Rebsamen est absolument savoureuse. Vu la tendance politique actuelle ce documentaire qui retrace la création de la Sécurité Sociale par l'oublié Ambroise Croizat, ses ambitions et son démantèlement progressif, est à mettre entre toutes les mains.

8. Ma Vie de Courgette, de Claude Barras
Cruel et enfantin, mon film d'animation préféré de l'année.

7. Steve Jobs, de Danny Boyle
Comme quoi même Danny Boyle ne peut pas saloper un script d'Aaron Sorkin.

6. Hacksaw Ridge, de Mel Gibson
Première partie qui remake Full Metal Jacket en y incorporant une touche humaine ; seconde qui plonge dans le gore bis de guerre qui prend aux tripes. Par dessus tout ça, un propos pacifiste jamais ironique, finalement très fort.

5. The Nice Guys, de Shane Black
La forme et le fond très (trop ?) classiques, surtout pour qui connait Shane Black, sont contrebalancés par la révélation du film, Angourie Rice qui met des scuds monumentaux à Gosling et Crowe. Finalement très sympa.

4. Divines, de Houda Benyamina
Un film de genre puissant, émotionnellement prenant, qui prend un sujet politique sans en faire de la bouillie stupide, j'ai envie de dire : DTC Audiard.

3. The strangers, de Na Hong-jin
Grosse baffe. En dépit de quelques défauts de rythmes, un scénario déséquilibré, j'en ressors six mois plus tard avec toujours cette sensation d'avoir été projeté dans une oeuvre paradoxalement très maîtrisée : le climax joue sur un choix que doit prendre le personnage principal, tout en ayant donné absolument toutes les cartes en main pour qu'on puisse décider en même temps que lui, et pourtant à cet instant on se retrouve également confronté au doute et à la confusion, qui ne s'évanouiront par ailleurs pas avec la conclusion. Rarement eu l'impression qu'une oeuvre voulait me laisser dans une perplexité totale sans jouer trop la confusion. Chapeau.

2. Carol, de Todd Haynes
Malgré des pronostics d'entrées très fort pour sa présence aux Oscars, le film a plutôt brillé pour son absence dans la catégorie reine. Dommage, c'est vraiment une très belle oeuvre, classique dans la forme et le fond mais qui tape vraiment très juste, sans jamais être manichéen ou injuste envers ses personnages (le film s'efforce de décrire plus une homophobie structurante de la société que l'homophobie individuelle).

1. Mademoiselle, de Park Chan-wook
Superbe adaptation du roman de la britannique Sarah Waters par le toujours très intéressant PCW, qui signe là mon film préféré de sa filmographie. Le mélange coréen des genres n'a jamais été aussi maîtrisé : ça évoque tantôt le drame sentimental, le thriller, la farce, la fable érotique, sans qu'un élément ne sonne faux, ne prenne le pas sur les autres, phagocyte la maîtrise totale du récit qui réussit à surprendre par la sincérité de l'émotion qu'il transmet.
Décors somptueux, acteurs incroyables, musique enivrante, réalisation très forte, montage dingue... j'arrête les superlatifs, vous comprenez l'idée : j'adore ce film.

Hors podium
autres films de l'année dont j'avais envie de parler succinctement, entre déceptions, osef complet et petits coups de cœur.

Ave, César !, de Ethan Coen et Joel Coen
Dommage que les différentes intrigues restent trop indépendantes les unes des autres, il y avait matière et de beaux moments.

Doctor Strange, de Scott Derrickson
Franchement, le film serait sorti dans les premiers du MCU ça aurait été cool. En l'état, c'est ultra-répétitif et les quelques idées n'arrivent pas à sortir du traintrain routinier de la formule.

La Tortue Rouge, de Michael Dudok de Wit
Beau film d'animation sans un seul dialogue.

Juste la fin du monde, de Xavier Dolan
L'adaptation de la pièce de théâtre n'est pas assez complète pour ne pas avoir l'impression de voir du théâtre au cinéma. Mouais.

The VVitch, Robert Eggers
Travail très impressionnant sur l'ambiance qui serait absolument génial si la montée en puissance de chaque scène ne se dégonflait pas comme une baudruche. On loupe le chef-d’œuvre et on obtient un petit film d'horreur bien troussé qui donne envie de suivre son réal.

The Revenant, de Alejandro González Inárritu
La beauté de l'image et la radicalité du projet sont plombés par un rythme maladroit (beaucoup de répétitions sur la deuxième partie) et un montage en dépit du bon sens (contrairement à Cuaron, Inárritu ne sait juste pas quand couper un plan-séquence et l'étend au maximum jusqu'au moment où il perd sa force).

Zootopie, de Byron Howard, Rich Moore et Jared Bush
Très plaisant en terme d'univers et de direction artistique, personnages et intrigues plutôt cool mais assez étrange dans sa manière de critiquer le racisme institutionnel. Est-ce qu'une demi-initiative est mieux que pas d'initiative ? allez, ouais ça va pour cette fois.

Assassin's Creed, de Justin Kurzel
Prophétisé comme une catastrophe industrielle avant sa sortie, ça ne méritait pourtant vraiment pas le bashing.

Where to Invade Next, de Michael Moore
Toujours les mêmes travers chez Moore, mais au service non pas d'une décharge virulente mais d'une utopie béate. Ça fait plaisir.

Mr Wolff, de Gavin O'Connor
J'accepte la convention cinématographique de la mise en scène d'une séquence de fusillade pour échapper au réalisme documentaire, mais son application à une scène d'audit est un véritable affront.

Dernier train pour Busan, de Yeon Sang-ho
Suffit de donner un petit budget à un animateur coréen pour son premier métrage live et il vous enterre tous les blockbusters de l'été, tranquille.

Your name., de Makoto Shinkai
Pas totalement conquis, notamment parce que les règles de l'univers semblent trop s'agencer selon les besoins de l'intrigue, mais c'est vrai que c'était sympa.

Les 8 salopards, de Quentin Tarantino
Baffe en 70mm pelloche mais comme le précédent de Tarantino, les trous d'écritures prennent de plus en plus le pas sur la bonne impression que j'en avais au départ. Plus j'y pense et moins je suis convaincu, malgré la beauté plastique évidente, les acteurs géniaux et la superbe musique.

10 Cloverfield Lane, de Dan Trachtenberg
Une bonne impression de ne jamais être assuré de la véritable nature du film (la présence au script de Damien Chazelle a dû jouer), on reste alerte jusqu'au final qui réussit à être surprenant sans l'être.

Elle, de Paul Verhoeven
L'engouement critique pour Verhoeven semble avoir 10 ans de latence.

Premier contact, de Denis Villeneuve
Après sa première incursion dans la SF, j'ai hâte de voir son Blade Runner !_!

Les Animaux fantastiques, de David Yates
Mais comment on peut laisser ce réalisateur sur la franchise HP ?

Jack Reacher: Never Go Back, de Edward Zwick
"Tout ce que Jack Reacher évitait avec brio, on va vous y foncer dedans comme des débiles." Zwick est définitivement le canard boiteux des réalisateurs labellisés Cruise.

Le meilleur acteur
Samuel L. Jackson dans Les 8 salopards, ce mec passe sa vie à être bon dans les Tarantino.

La meilleure actrice
Déborah Lukumuena (Maimouna) dans Divines parce que les vrais savent.
Suivi de près par le duo Kim Min-hee (Hideko) et Kim Tae-ri (Sookee) dans Mademoiselle qui ont une performance physique dingue (et je ne parle pas de cette scène, bande de petits malins).
Et en bas du podium Angourie Rice (Holly) dans The Nice Guys, parce que, merde, un scud à Crowe et Gosling.

La meilleure bande-originale

3. Jóhann Jóhannsson pour Premier contact
Pour donner une idée, c'est comme si Hans Zimmer faisait une musique inquiétante et triste, mais en bien.

2. Ennio Morricone pour Les 8 salopards
Je ne sais pas si vous le connaissez il a l'air prometteur ce papy de 87 ans, j'espère que la suite de sa carrière sera digne de ce nom.

1. Jo Yeong-wook pour Mademoiselle
JE SUIS OBJECTIF. Mélange raccord de musique de western, film de samouraï, menuets du 18 siècle, etc., etc.

Les films qui me tentent le plus en 2016

3. Quelques minutes après minuit, de Juan Antonio Bayona
Je triche, je ne l'attends plus je l'ai déjà vu et : c'est fantastique et fantastique.

2. Baby Driver, de Edgar Wright
J'ai aucune idée de quoi ça cause et des intentions de Wright mais j'ai juste envie de revoir son nouveau film.

1. Lala Land, de Damien Chazelle
Grosse hype depuis Whiplash, encore plus vu la pelletée de trophées qu'il emporte comme un ouragan.

Alien : Covenant, de Ridley Scott
Enfin ! Ridley Scott arrête d'essayer d'explorer la mythologie et fait un remake parodique du 8ème passager.
lol

_________________
| Avatar : A. Schaff |


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Dim 22 Jan 2017 13:27 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 30 Nov 2005
Messages: 6302
Localisation: dans la lune
Quotidien infernal, et enfantin, oblige, pas vu beaucoup de films cette année, mais quand même de quoi faire un classement: ouf! Et mes plus grosses claques furent en début d'année (mais j'ai manqué aussi beaucoup la fin d'année)

Juste en dehors du classement
Avé, César!(0 point)
Je vais être honnête: ce fut une déception. Problème de rythme, de récit, de plein de choses, alors que le sujet me plaisait, que l'univers mis en scène est alléchant et que les acteurs font le job. Mais ça n'a pas pris pour moi et j'ai eu l'impression de voir un film à sketchs mal ficelé.

10. Le Bon Gros Géant(1 point)
Pas génial, mais sympathique et qui a plu à mes loulous: c'est l'essentiel. Et puis il il y a de jolis moments, même si l'ensemble m'a semblé poussif.

9. Film Dernier Train pour Busan (2 points)
Inattendu et un peu décevant à la fois. Inattendu car en dehors de mes radars au début. Puis pas mal de mentions via les réseaux sociaux et donc rattrapage avec des attentes, un peu exagérées du coup. L'idée est assez formidable et ça fonctionne plutôt bien. On a un bon divertissement. Mais au-delà, pas sûr. Il y a quand même des trucs outrés au possible (le bad guy...) et certains comportements qui servent un peu trop le drama et ne paraissent pas super cohérents. Mais très sympa néanmoins.

8. Midnight Special (3 points)
Évidemment ça aurait pu être infiniment mieux. Évidemment on sent que le potentiel était énorme et que le réalisateur l'a joué petit bras. Mais j'ai vraiment accroché à l'ambiance, l'ouverture du film avec cette scène de voiture dans la nuit est une merveille, la fin est quand même jolie (même si frustrante); et puis un histoire d'un père et son fils, ben ça me parle toujours beaucoup, beaucoup, beaucoup.

7. Kubo et l'armure magique (4 points)
Ben c'était vraiment très joli, et sans faute ou presque. Un vrai conte, qui fonctionne comme tel. Très bonne surprise.

6. Merci Patron ! (5 points)
Formidable. Voilà!

5. Zootopie (6 points)
Encore un très bon Disney. C'est beau, malin, drôle et bien ficelé.

4. Jodorowsky's Dune (7 points)
Bon, mis pour 2016, comme il est enfin officiellement sorti chez nous cette année, après bien de tribulations judiciaires, et même si je l'avais vu avant (j'en avais parlé ici et . C'est tellement chouette et comme documentaire, et comme aventure cinématographique.

3. Captain Fantastic (9 points)
J'ai adoré et je me suis complètement projeté dans l'ensemble, malgré des aspects too much ou schématiques. La direction des enfants est juste excellente, la photo est splendide et cette aventure familiale rayonne littéralement. Famille, éducation, j'étais dans mon élément, et l'histoire d'un père et de ses enfants, toussa: voilà quoi!

2. Les 8 Salopards (11 points)
Qu'est-ce que j'ai aimé! J'avais de grosses attentes, et je me suis déplacé spécialement pour les fameuses séances dans le bon format etc. (pas certain pourtant de la plus-value pour être honnête), et je n'ai pas été déçu: ouf! Quel excellente histoire, quelle superbe mise en scène, quels dialogues et quels acteurs, qui ont beau cabotiner et qui demeurent quand même formidables!

1. The Revenant (13 points)
Une grosse claque, tout simplement. Ca ne m'arrive plus tant que ça et là, ce fut le cas.

Le Meilleur acteur dans un film sorti en 2016: Viggo Mortensen (Ben Thomas)
La Meilleure actrice dans un film sorti en 2016: Jennifer Jason Leigh (Daisy Domergue)
La Meilleure Bande Originale de 2016: celle des 8 Salopards
Le Pire film sorti en 2016: Je passe
Le Film qui vous tente le plus pour 2017: je passe

_________________
ImageImage


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Dim 29 Jan 2017 21:21 
500 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 01 Mar 2007
Messages: 3592
Localisation: Académie Honnōji
1 point The Revenant

Un film agréable à suivre, où les péripéties du personnage campé par DiCaprio ne cessent de surprendre. Mention spéciale au personnage joué par Tom Hardy qui, en plus d'attirer avec brio la haine du spectateur, porte très élégamment la coiffe en marmotte (ou en belette ?).

2 points Doctor Strange

Très attendu, et finalement, le film remplit très bien le cahier des charges et se permet deux-trois nouveautés qui me plaisent. Certes, Mads Mikkelsen récupère le rôle incontournable et ingrat du méchant pas crédible et inintéressant dans l'univers cinématographique Marvel, mais pour le reste... Le casting principal tient la route et la direction artistique m'a beaucoup plu. Un nouveau personnage à guetter dans l'univers Marvel.

3 points The Nice Guys

Un film très sympathique à ajouter à la filmographie de Shane Black. Le duo Crowe/Gosling fonctionne du tonnerre pour le genre et comme l'a déjà souligné Leto précédemment, l'écriture d'Holly (la fille du personnage de Ryan Gosling) est super cool et remporte haut la main la palme de la sympathie chez le spectateur.

4 points Kizumonogatari - Partie II : Sang bouillant

Certes, un film d'animation japonais d'une heure au chrono et inspiré par une série d'animes, mais... il a compté à mes yeux. C'est juste le haut du panier pour moi en terme d'écriture de personnages en provenance actuelle du Japon et Shinbo s'en tire avec les honneurs à la réalisation. Après, ça restera pour moi des scènes mémorables entre Hanekawa et Araragi, mais aussi l'une des références à 2001 – L'Odyssée de l'espace les plus cools et amusantes dans mes souvenirs.

5 points Kizumonogatari - Partie I : Sang d'acier

Même chose que plus haut, sauf que là, c'est trois-quarts d'heure grand maximum au chrono... et la fin d'une attente de près de 6 ans ! Ici, beaucoup, beaucoup de moments mémorables et très attendus, que ce soit la rencontre de Hanekawa et Araragi, mais aussi celle de Kiss-Shot et le dernier évoqué. Scène juste magique et marquante à mes yeux qui justifie le film et sa très bonne réception chez moi.

6 points Deadpool

Je ne suis pas très fan du personnage, le film a des défauts évident (le film critique la méta du genre mais respecte tous les passages « obligés » en terme de scénario pour celui-ci), mais... C'était fun à suivre et respectueux du matériel d'origine. Certes, les blagues sous la ceinture ou primaires de Wade ne trouveront pas écho chez tout le monde, mais pour ma part, ça m'a bien amusé et j'ai trouvé ça en phase avec ce que j'ai pu lire du personnage. La meilleure aventure mutante au cinéma cette année, même si j'aurais préféré le contraire...

7 points Rogue One

Oui, les deux personnages principaux ne sont pas très attachants (et parfois écrit à la truelle). Oui, le film a des défauts évidents un peu partout... Mais j'ai trouvé que dans l'ensemble, le film n'en demeurait pas moins convaincant et proposait des trucs qui valaient vraiment le détour (les plus critiques d'entre nous écriront qu'il suffit de regarder seulement le dernier tiers du film, mais ça...). J'ai sincèrement trouvé le film très cool malgré ses écueils, et pour un exercice aussi casse-gueule que le spin-off avec Star Wars, c'est déjà bien.

9 points Captain America - Civil War

Oui, la fin de l'intrigue pour justifier le combat final mérite de s'ouvrir les veines, mais... Ce sera tout, car j'ai trouvé que les Russo ont signé l'un des films qui constituent le haut du panier pour l'univers cinématographique Marvel. Mince, ne serait-ce que la scène de l'aéroport en Allemagne fait ressentir le chemin parcouru sur cette dernière décennie avec cet univers... Si on m'avait dit plus jeune que je verrais ça au cinéma un jour ! Un film très agréable à suivre pour un amateur tel que moi, et j'en redemande !

11 points Le Garçon et la bête

Passé l'affrontement final qui m'a semblé superflu, ce film est tout simplement une nouvelle très belle ligne à la filmographie de Mamoru Hosoda. L'écriture de la relation entre les deux personnages principaux est juste magique et justifie à elle toute seule de voir le film. Si on ajoute à cela de très agréables scènes d'action et une réalisation sans faille, je tiens là l'un des films que j'ai le plus estimé pour l'année écoulée.

13 points Les Huit salopards

Filmer une pièce de théâtre, c'est difficile. Pourtant, Tarantino a réussi à me vendre une œuvre qui n'est peut-être pas aussi attrayante sur le papier que d'autres références de sa filmographie. J'ai beaucoup aimé ce film pour ses personnages, sa tension constante, le bal des retournements de situation qu'il propose et de nombreuses scènes très mémorables qui valent leur pesant de cacahuètes. Peut-être qu'il y a des écueils à relever avec ce film, mais j'ai fermé les yeux aux mauvais moments !

Le Meilleur acteur dans un film sorti en 2016 Samuel L. Jackson (Major Marquis Warren, Les Huit Salopards)
Un acteur toujours au rendez-vous quand il s'agit de tourner sous l'objectif de Tarantino. Une nouvelle fois, des scènes très mémorables pour ma part, notamment la scène malsaine où il raconte une bien intrigante histoire au vieux général présent dans l'auberge...

La Meilleure actrice dans un film sorti en 2016 Katherine Waterston (Tina, Les Animaux fantastiques)
Ah, cette année, je n'ai pas réellement eu d'évidence pour cette catégorie (dur de passer après Mad Max : Fury Road l'année dernière). J'aurais pu opter pour la jeune Angourie Rice (Holly dans The Nice Guys) qui m'a fait une très bonne première impression, mais j'ai finalement choisi de conserver Katherine Waterston, une actrice que je ne connaissais auparavant pas et qui campe avec assurance un personnage de qualité dans un blockbuster qui m'a surpris en bien.

La Meilleure Bande Originale de 2016
Je retiens principalement les BO (d)es Huit Salopards (Ennio Morricone toujours sur la brèche, défiant les années), de Suicide Squad (montée à la truelle dans le film, mais terriblement efficace dans le son mainstream ; notamment le rap US et un nouveau son de Lil Wayne en particulier) et de Deadpool (idem que le précédent, mais merci au film d'avoir remis à la mode DMX quelques semaines).

Le Pire film sorti en 2016
Il y en a eu des pas bons cette année écoulée... Avec X-Men : Apocalypse, Bryan Singer a réalisé le film X-Men qu'il voulait réaliser dès la fin des années 1990. En effet, Chris Claremont a expliqué lors de son passage récent à Paris que le réalisateur voulait uniquement à l'époque voir des personnages bariolés qui sautent de partout avant son intervention... Pas étonnant que le résultat soit alors réellement pas bon quand on oublie l'essence des X-Men sur le bord de la route. Pire à mes yeux, nous avons Suicide Squad, sorte de monstre de Frankenstein fait pour le marketing et oubliant d'être un bon film au passage. « Fuck Marvel ! » s'écriait lors de la première le réalisateur David Ayer : eh bien, il devrait réellement prendre quelques leçon chez la concurrence pour comprendre où commence le divertissement... Enfin, le summum de ce qu'il ne fallait pas faire au cinéma l'année écoulée pour ma part est symbolisé par Batman Vs Superman : L'Aube de la justice. Mais il est où l'affrontement entre Batman et Superman ? Mais c'est quoi cette écriture risible de Wonder Woman ? Mais qu'est-ce que c'est que ce twist ahurissant qui pousse les deux héros à se serrer les coudes ?! Tout n'est pas à jeter dans le film, mais quand même, quelle déception par rapport au programme annoncé et aux précédents films qui n'étaient peut-être pas des chefs d’œuvre, mais qui n'étaient pas à mes yeux aussi honteux que ce dernier film.

Le Film qui vous tente le plus pour 2017
J'attends énormément de films, mais ceux qui trustent mon Top 3 sont dans l'ordre croissant Les Gardiens de la Galaxie Vol. 2 (si la magie opère autant ou plus que le premier film, c'est le tour de force assuré), Star Wars : The Last Jedi (je suis toujours dans la hype du septième film et j'espère un nouvel opus tout aussi bon et divertissant, voire plus) et Dunkerque (Christopher Nolan, la Seconde Guerre mondiale et un moment marquant de l'Histoire contemporaine britannique par un réalisateur britannique à une époque où le Royaume Uni a pris une décision bien singulière pour son destin politique ; il y a de quoi pour moi être très curieux du résultat final).

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Jeu 2 Fév 2017 23:53 
The old man
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 05 Jan 2004
Messages: 18655
Localisation: Joker
Pour ceux intéressés de partager leur bilan de l'année cinématographique, vous avez encore une semaine pour vous décider !

_________________
Image
Manga List | Anime List
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Mer 8 Fév 2017 15:42 
100 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 12 Oct 2006
Messages: 884
Localisation: Ici.
1. The Strangers
2. The Revenant
3. Mademoiselle
4. Elle
5. Tu ne tueras point
6. The Nice Guys
7. Dernier Train pour Busan
8. Sully
9. Ave, César!
10. Steve Jobs

J'ai longtemps hésité à mettre des documentaires dans le top (en tête, Tickled, Voyage à travers le cinéma français, Hypernormalisation, de Palma...), mais pour des raisons pratiques, j'ai décidé de les enlever. Tickled restera tout de même l'un des meilleurs films de cette année, et je le recommande chaudement.
Autre fait important: j'ai volontairement récompensé les oeuvres qui m'ont fait vibrer, et dont l'ambition et la puissance cinématographique justifiaient ma présence dans une salle de cinéma, donc un visionnage dans des conditions optimales. C'est pour cette raison que j'ai pardonné les gros problèmes d'écriture ou de rythme des deux premiers films (The Revenant et The Strangers).

Mention spéciale à Alliés, Snowden, Julieta, Florence Foster Jenkins, Brooklyn, Anomalisa, et Les 8 Salopards.

Meilleur acteur:
Fillon Ryan Gosling dans The Nice Guys. L'absence d'expression faciale de l'acteur canadien ne m'impressionnait guère dans ces films d' "auteurs" (Refn, Cianfrance, etc.), mais Shane Black a radicalement redéfini son jeu d'acteur. Je m'en suis souvenu en regardant La La Land, où l'on peut entr'apercevoir quelques uns de ces tics dans sa comédie précédente. Rien que pour cela, bravo.

Meilleure actrice
Penelope Jennifer Jason Leigh dans Les 8 Salopards. Comment ai-je pu rater cette actrice qui joue avec plein de mes réal' préférés ? Oo

Meilleure Bande Originale:
Midnight Special

Pire film:
Nocturama. Ce film est une arnaque qui n'intéressera que les gens qui lisent Télérama. Ma pire séance, la plus longue, la plus lente, la plus insupportable. Le film rate son sujet, ne parle de rien, une coquille vide dont le minimalisme scénaristique se veut intelligent.

PS: sinon, personne n'est motivé pour faire ce genre de top dans la section Bibliothèque ?

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Mer 8 Fév 2017 17:14 
1 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 31 Déc 2013
Messages: 49
J'ai vu plutôt pas mal de films cette année que j'ai pas mal appréciée.
1. 8 Salopards. Pour moi, ce film est le plus "tarantinesque" que le réalisateur ait fait. Le casting est génial. La photographie est ouf. La durée du film ne m'a pas du tout embêté. Je le préfère à Django car l'histoire et la narration choisies sont plus originales. Je vais pas tout dire car il y a certains points sur lesquels je parle plus bas.
2. Conjuring 2. Je trouve que le rapport qualité/divertissement est parfait pour ce film. Les personnages sont mieux développés que dans le 1er. James Wan est le maître de l'horreur actuel de l'horreur. Les acteurs sont super efficaces. Dommage que le film ait pris un peu trop de libertés sur les "faits réels".
3. Dernier train pour Busan. Ça fait longtemps que j'ai pas vu un bon film de zombies. L'origine du film ne m'a pas dérangé. C'est super efficaces, pas grand chose à dire de plus.
4. Le garçon et la bête. Peut-être le film qui m'a le moins diverti dans ce top. Néanmoins, j'adore le travail de Hosoda. L'animation est belle. J'ai bien aimé suivre les personnages.
5. Rogue One. Mon Star Wars préféré même s'il n'en est pas vraiment un. J'ai vu tous les SW pendant les vacances, je trouve que le 7 est nul, le 1 un peu ennuyant, le 2 et le 3 pas mal, le 4 et le 5 trop personnels, le 6 bof voire ridicule. Donc je n'ai pas d'attachement spécial à cette franchise mais Rogue One fait largement la différence pour moi. L'histoire est sombre. Le casting est le meilleur. La scène est finale est pour moi la meilleure d'un blockbuster depuis longtemps. Mon petit problème c'est les 2 personnages principaux qui m'intéressaient pas trop.
6. Batman v Superman. Oui, pas Deadpool ou un autre Marvel. Je tiens à préciser que la version DVD est nettement meilleure. Cependant, la version cinéma n'était pas si nulle ça. C'est probablement le blockbuster qui a la réalisation la plus originale de l'année. Snyder a vraiment un talent personnel. Y a plein de défauts mais il faut savoir y faire abstraction.
7. 10 Cloverfield Lane. Un des films que j'attendais beaucoup. Cloverfield était pas mal certes, mais le casting et la réalisation (found footage) étaient un peu trop simples. La tension est géniale. La fin appelle trop à une suite qu'on aura jamais malheureusement.
8. Le monde de Dory. Un Pixar qui a de la personnalité waw. Contrairement à Nemo, Dory se déroule seulement dans un zoo aquatique, mais on a quand même là un univers bien rempli. Les personnages sont cools. Par contre je m'en foutais un peu de Némo et Marin. J'aurais bien aimé un personnage bien flippant. J'ai adoré la scène où le camion vole avec la musique.
9. Zootopie. L'univers est super intéressant et l'histoire choisie est sombre. Le truc génial de ce film est qu'il choisit de traiter du racisme. Il apprend la tolérance aux enfants, ce qui est très important. La scène du paresseux est épique. Cependant j'aurais aimé un peu plus de développement dans l'univers et le personnage du renard.
10. Spotlight. J'aimerais dire beaucoup de bien de ce film mais j'ai oublié. Je me rappelle juste du bon casting et que j'ai adoré le voir.

Mes mentions (ne pas mettre de points) :
11. Don't breathe. Je viens de le voir et j'ai bien aimé. Impensable de se dire que c'est le même réalisateur du remake d'Evil Dead tant la réalisation est ouf ici. Je trouve cependant qu'il a un peu abusé avec les ralentis
12. The Neon Demon. J'ai vu que le début, je me suis endormi mais j'ai bien aimé quand même.
13. Vaiana. Pas mal dans les choix artistiques, mais l'histoire est trop simple. J'adore la musique du crabe.
14. Midnight Special. J'avais bien aimé mais je l'ai oublié.
15. Le livre de la jungle. C'est personnel, je le trouve juste divertissant.

Meilleur acteur : Samuel L Jackson dans les 8 Salopards. SLJ dans un Tarantino c'est ouf, je pense que si Kurt Russel était plus présent dans le film, c'est lui que j'aurais préféré. Mention spéciale pour John Goodman dans 10 Cloverfield Lane, il est tellement flippant.

Meilleure actrice : Mary Elizabeth Winstead dans 10 Cloverfield Lane. Ça faisait longtemps qu'on avait pas vu un personnage féminin qui se débrouille toute seul. Mentions spéciales pour Elle Fanning et Jennifer Jason Leigh, l'une est subtile et l'autre a un air osef voire degueulasse.

Meilleure BO :
1. Batman v Superman. Ce film a plus de bonnes musiques par personnages de comics que The Dark Knight. La musique de Luthor, celle de Wonder Woman, celle de Superman et celle de Batman : tous les personnages principaux. Pour ce qui est de Suicide Squad, c'est bien beau de choisir plein de musiques cools voire d'en faire composer, mais il faut savoir bien tout monter et choisir un thème principal.
2. 8 Salopards. Je connaissais pas Ennio Morricone mais il m'a conquis.
3. Conjuring 2. J'avoue c'est facile il réutilise celle du premier, cependant il a super bien utiliser "I started a joke".

Pires films :
1. Deadpool. Ryan Reynolds est nul. Les personnages sont pas de développés. Artistiquement c'est vide contrairement au suivant qui a tenté des trucs. L'histoire toute pourrie est cachée par des flashback par-ci par-là. L'univers est tellement vide. La scène finale est ridicule. Ce film a une nullité ton reconnue.
2. Suicide Squad. Flemme d'en parler.
3. Warcraft. Waaah c'est nul les mecs. Le casting est nul. Les effets spéciaux sont pas convaincants. C'est un sous-SDA
Mentions spéciale : Independance Day 2, c'est beaucoup trop blockbusteresque. Miss Perigrine, on dirait un fan de Burton qui a voulu faire comme lui mais qui a pioché les mauvais trucs.Ave Cesar, je me suis fait chier devant, je pense juste qu'il était pas fait pour moi.

Mes attentes pour 2017 :
1. Logan, on parie c'est le meilleur film X-Men ?
2. Pirates des Caraïbes 5, ça a l'air tellement mieux que le caca du 4.
3. Gardiens de la Galaxie 2, les trailers sont hypants.
4. Reste : Wonder Woman, Justice League, Thor 3, Kong : Skull Island, Ghost in The Shell, Valerian, Alien : Covenant.

En plus :
Classement super-héros :
1 Batman v Superman
2 Doctor Strange
3 Captain America 3
4 X-Men Apocalypse
5 Suicide Squad
6 Deadpool

Pire acteur : Ryan Reynolds
Pire trailer : Spiderman Homecoming


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Jeu 9 Fév 2017 01:39 
Chasseur de Rêves
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 11 Nov 2004
Messages: 2438
Localisation: Nulle part ailleurs
Voilà à la bourre mais bien présent :

10- Creed
J'adore l'histoire de Rocky et son combat jusqu'au bout.
9- Inflitrator
A l'ancienne, avec pas mal de suspens par moment.
8- Deadpool
Très drôle en plus un fan de Wham! Je ne peux qu'être d'accord !!!
7- Zootopie
Très très drôle.
6- Mr Wolff
Efficace film d'action avec des moments assez émouvants quand même.
5- The Revenant
Une superbe mise en scène de l'homme contre la nature et la confirmation que rien ne vaut un bon lit bien chaud à la fin d'une rude journée. Littéralement hallucinant par moments.
4- The Strangers
J'adore me faire balader à gauche à droite par les films sud-coréens. Magnifique.
3- Premier contact
Un film à la interstellar que j'ai beaucoup aimé.
2- Les 8 salopards
Les dialogues à la Tarantino y'a que ça de bon (même si Tim Roth nous a fait une pâle copie de Christopher Waltz).
1- Rogue one
Super film, bien sombre avec des persos hyper attachants auxquels je pense encore de temps en temps, on ne peut pas contrôler ça.

Sinon meilleure OST d'un film que je n'ai pas (encore) vu : Drive it like you stole it (de Sing Street) : https://www.youtube.com/watch?v=fuWTcmjnEGY

_________________
Image
Lezard Valeth a dû maitriser les mystérieuses règles du forum... pour pouvoir déchiffrer la Pierre Philosophale.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Jeu 9 Fév 2017 21:41 
300 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 19 Déc 2007
Messages: 1623
Localisation: Comme la vérité, ailleurs.
Une année faste pour ma part, donc je vais me lâcher un peu.
Quelques petites revus pour commencer en douceur.

Gods of Egypt
Est-il vraiment nécessaire de tirer encore sur l’ambulance ? La catastrophe était annoncée dès son premier trailer. Les acteurs ne sont pas bons, le scénario n’est pas possible. Le pire à mes yeux est le personnage de Thot.

X-Men Apocalypse
Comment peut-on autant être à côté de son sujet ? Après avoir détruit la reconstruction débutée par Vaughn, qui reste actuellement le meilleur film X-Men à mes yeux, Singer persiste et signe. Il se moque de lui-même et de son fil tout en le faisant dans une ambiance très « premier degré » assez pathétique. On ne ressent jamais l’enjeu du métrage. Un échec.

The Strangers
Là je vais commencer à me faire des ennemis, ce n’est que le début je vous rassure. Ce métrage, n’est pas un métrage à mes yeux. Ce n’est qu’une expérimentation. Une tentative d’assemblage de multiples genres. Un patchwork qui ne finit par ne plus ressembler à grand-chose dans sa forme finale. De ce fait le film est gavé de moment plus « nawak » les uns que les autres. Pour un film de cette longueur c’est rapidement fatigant, pour un film qui me donne l’impression de ne pas avoir de réel but, ou plutôt d’en avoir trop.

Suicide Squad
Une note rapide sur ce film qui, je trouve, ne mérite pas tous le foin qu’on a fait dessus. Il est d’une qualité égale à n’importe quels Hulk/Thor ou autres films du MCU. Aussitôt regardé aussitôt oublier. Mais il faut croire que les personnages DC sont vraiment bien plus importants aux yeux des gens que Marvel, dont les héros sont bien moins inscrits dans la mémoire collective. Ce qui permet une plus grande liberté sur les elseworld. Superman et Batman restent les héros les plus iconiques au monde. (Message mi-troll, teinté d’un chouia de mauvaise foi, mais qui amuse son rédacteur)

Les Huit Salopards
Peu de chose à en dire à vrai dire. Taratino s’améliore « un peu ». Cela fait un moment qu’il s’est perdu et se contente de faire des films dans son style ou il se parodie lui-même sans atteindre son talent d’antan, avant qu’on ne le transforme en rockstar. Devenu une pâle copie de lui-même, il aura tout de même permis à Channing Tatum d’avoir le rôle de sa vie : Une balle dans la tête au bout de 5 secondes d’apparition.

The Revenant
Après Birdman qui n’avait que sa technique pour lui ce film. Qui n’a pourlui,… hé bien toujours que sa technique. Sauf que là on rentre purement dans le m’as-tu vu. Un film beaucoup trop long, avec beaucoup trop de vide. Uniquement pour raconter une histoire de vengeance aussi effrénée qu’une course de grabataires en déambulateur. Alors d’accord le film se veut contemplatif. Le problème est que le réalisateur se laisse complètement emporter pas cet aspect et en dehors de voir des superbe décors naturel, je ne retiendrais rien de spécial. A part peut être Dicaprio qui gagne l’oscar pour film ou il ne fait que grogner pendant 2 heures. Ce qui est assez représentatif de son « talent ».

Insaisissable 2
Le premier film était honnête sans être renversant. Ce second épisode part dans un délire un brin trop « too much ». Le fait est que l’on voit pertinemment que le réalisateur n’a pas le talent de ses ambitions. Le découpage est haché le montage un brin pas très raccord bien souvent, et si on pouvait prendre un petit plaisir devant l’original, celui-ci donne plutôt mal à la tête.

Tarzan
Une bonne idée de base. Mais avec David Yates aux commandes le film prend rapidement une tournure différente. Grosse ficelle et beaucoup de stupidité en fin de film qui empêche celui-ci d’être plus ou moins regardable. Pour les scènes finales je pourrais lui accorder un point déconne mérité. Mais dans l’ensemble cela ne vaut pas le coup. Il a également réalisé les Animaux Fantastiques cette année. Mais vous savez, pour moi Harry Potter est mort avec son déplorable tome 7.

Independence Day Resurgence
Film qui partage entre ceux qui le rejette et ceux qu’il laisse indifférent. Pour ma part c’est un vrai bon nanar. Emmerich enlève les rares qualités de son premier film, les dogfights notamment, et garde et amplifie tout le reste. Dans ce film tout est stupide. On utilise des semi-remorques pour forcer le scénario à s’imbriquer dans celui du premier pour donner une légitimité à cette suite. Le résultat est fabuleux et je dois bien avouer que je n’avais pas autant rigolé de cette manière depuis San Andreas.

Midnight Special
Un road movie intriguant et déroutant. Les acteurs sont bons dans leur rôle et c’est avec un certain intérêt que j’ai suivis cette histoire. La fin reste prévisible mais son final était si bien emmené et si bien mis en scène, que j’ai vraiment prise un gros plaisir à voir ce film.

Hana et Alice mènent l’enquête
Film assez posé et au rythme assez lent qui m’a bien plus également. Cette histoire d’amitié entre deux jeunes filles qui partent vivres différentes péripéties. La rotoscopie utilisée ici donne au film un cachet supplémentaire au caractère assez mélancolique du film. C’était un vrai plaisir de suivre ces personnages et j’en suis sorti avec un sentiment d’apaisement/joie appréciable. Très sympa également cette idée de proposer la fin de l’histoire en soryboard sur le générique de fin.

Julieta
Très chouette retour d’Almodóvar avec un film d’une force folle. Le destin de cette femme séparé de sa fille par la vie et qui part à sa rechercher pour découvrir ce qu’elle est devenue. Les actrices sont très plaisantes et permettent de donner cette ambiance si parfaite dans le ton de l’histoire qui nous est contée. Et que dire de sa fin, tout en doutes mais laissant quand même au spectateur, quelques lueurs d’espoirs.

Elle
Le retour de Verhoeven derrière la caméra. Beaucoup moins visuel et grandiloquent que ses précédents films, mais tout aussi malsain. Tout au long du film on suit ce personnage d’Isabelle Huppert qui agit de manière désinvolte, libérée de cette envie de ne plus vouloir se laisser marcher dessus et d’être victime dans la vie. Les passages dans la boîte jeu vidéo font un peu cheap mais cela ne reste pas le propos du film. A 78 ans, papi à d’excellents restes malgré une activité plus ponctuel depuis son divorce avec Hollywood.

Apprentice
Film Singapourien qui nous montre le quotidien d’un jeune homme qui travaille dans une prison et décide de devenir le futur bourreau attitré de l’établissement. Le film très posé dans son rythme en gardant des petites séquences bien senties de côtés par moment. On commence rapidement à cerné les contours du scénario, mais l’objectif ici est de montré l’évolution de son personnage et de suivre ses choix. Un film qui m’a plutôt marqué avec un cut final parfait. A découvrir.

Jodorowski’s Dune
Film documentaire sur l’échec de la production d’un film qui n’a jamais été tourné. Mais on découvre à quel point il aura créé de nombreuses carrières, aura été à la base de nombreux chef d’œuvre du cinéma et aura inspiré son média encore maintenant. Film forcément à part mais les nombreux témoignages des participants participe à donner une très bonne saveur au visionnage. L’idée maintenant est de savoir ce que Jodo pensera du Dune de Villeneuve.

Moka
L’histoire d’une mère dont le fils s’est fait renverser par une voiture, et décide de faire ses recherches elle-même à cause de la lenteur de l’enquête, munie de quelques liquidité et d’une arme. Du coup forcément un film avec une ambiance assez particulière. La recherche de la vérité pour cette femme brisée qui rencontre une femme dont la voiture correspond au signalement. La narration est très bien faite et la conclusion de l’histoire a été tout à fait à mon goût.

La Jeune Fille Sans Mains
Film d’animation à la direction artistique unique et magnifique. L’histoire repris d’un conte des frères Grimm, nous fait suivre les aventures d’une jeune fille vendue au diable par son père en échange de richesse. Outre l’histoire plus ou moins sombre, et parfois même assez dur. On est suivis tout au long du métrage par la beauté fascinante pris par l’équipe d’animation pour son film. Une merveille pour les yeux à voir absolument.

Paterson
Encore un autre film assez calme et posé. Décidément. Film poétique à la narration très lente mais d’un attrait vraiment très prenant. Le film ne nous raconte pas grand-chose. L’histoire de Paterson, poète amateur, vivant dans la ville de Paterson, ville de grand poète. Une histoire simple avec des gens simple. Un autre chouette moment.

Ma Vie de Courgette
Vu sur le tard en janvier, suite aux séances des films marquants de 2016. Ce film m’a plutôt marqué. Il faut dire que son ambiance et ses thématiques sont assez fortes. Habituellement je n’apprécie pas ce genre d’œuvre qui profite de mettre des enfants dans des conditions difficiles pour forcer le pincement au cœur. J’avoue que je suis même plutôt complètement insensible. Mais ici l’histoire était suffisamment bien écrite, et les personnages suffisamment attachant pour que le film me plaise. Et par son style d’animation particulier.

Faisons une petite parenthèse avant le flop 10 et le top 10.

Le Meilleur acteur dans un film sorti en 2016
Viggo Mortensen. Un acteur toujours juste, et encore plus dans Captain Fantastic ou il joue un rôle qui semble tiré de sa vie personnelle. Son jeu est d’une justesse folle dans cette histoire, fabuleux.

La Meilleure actrice dans un film sorti en 2016
Ici mon choix se fait un peu plus complexe. J’aurais pu citer Eva Green que j’adore, même si ses choix de carrière me laissent dubitatif. Capable de presque sauver des métrages à elle seul. Finalement, mon choix va se poser sur Marina Foïs pour son rôle dans irréprochable. Une actrice que j’apprécie toujours plus ou moins mais ici avec ce rôle, elle me reste vraiment en tête.

Et nous fermons la parenthèse pour enfoncer le clou et nous faire des ennemis, les flops !

10 - The VVitch
Film d’horreur (paraît-il) se déroulant dans la Nouvelle Angleterre de 1630. Il est principalement question de religion et de famille. Là c’est juste la théorie. Pour ce qui est de la pratique on est plutôt ailleurs, avec l’histoire d’une famille croyante-abrutie dont les membres disparaissent les uns après les autres. Les personnages sont tous antipathique au possible et l’ambiance est complètement ratée. On se contente d’avoir le père de famille dire qu’il faut prier dieu toute les 5 minutes pour que les mauvais sorts s’en aille, sauf qu’il s’acharne. Bonne reconstitution des absurdités dues aux croyances en une religion du coup. Le film est d’une longueur atroce à cause de sa narration et on est content quand il finit. Ou disons non pas vraiment puisque la fin aurait dû arriver vers 20/30 minutes pour avoir quelque chose de plus intéressant. En l’état c’est une horreur au sens littéral du terme.

9 - Le Sanctuaire
Autre film d’horreur on nous suivons un couple et leur nouveau-né. Ici nous avons le même décor que The VVitch, mais l’ambiance est bien plus présente. Le problème c’est que les personnages sont stupides. On comprend bien trop rapidement ce qu’il se passe, et cela n’aide pas à regarder le film tant on se dissocie des réactions absurdes prises par les protagonistes. Cela jusque dans son final qui tombe complètement à plat.

8 - Green Room
Un film qui a reçu de bonnes critiques, il va y en avoir dans mes flops, mais auquel je n’ai pas du tout accroché. Le scénario dans sa globalité est trop forcé. L’effet huis clos n’a eu aucun effet sur moi à cause des aller et venu incessante des personnages. Le fait qu’ils sortent de la chambre et que l’on voit leurs persécuteurs préparer leurs plans pour les déloger participe à ce non climat. Le scénario ne vole pas haut et par moment j’ai ressenti comme une gratuité dans la violence visuelle du film. Pour Patrick Stewart, encore que.

7 - Doctor Strange
Le dernier cru du MCU. Si j’avais trouvé Civil War aussi plat que la plupart des autres films (un peu comme le comic d’ailleurs, mais c’est une autre histoire). Ici, c’est plutôt le rejet que j’ai ressenti. Le même que j’avais eu devant les Gardiens de la Galaxie mais en pire. Ce n’est pas un film c’est une succession d’enchaînement de gags. Il y a un personnage, un détail, GAG. Le personnage est également complétement raté dans sa représentation. Censé être le sorcier suprême. Tout au long du film, il ne donne que l’impression d’un élève qui se contente d’apprendre ses leçons par cœur. Aucuns talents particuliers, rien. Dormammu aurait été vaincu par un autre personnage que cela n’aurait pas été étonnant. Je ne vais pas tous relever il y a trop détail. Juste ce dernier point. Avec les scènes post générique. La première parce que le pouvoir de remplir une pinte, pour le lol, c’est sympa. Mais surtout la seconde qui m’a fait m’esclaffer dans la salle. Ou comment prendre le spectateur pour un con. Pendant deux heures on nous fait comprendre que la magie n’existe pas, il suffit d’y croire et nos souhaits se matérialise, en gros. Sauf que là non. En fait nous avons tous de la magie en nous… Du grand art.

6 - Divines
Autre film ayant reçu des bonnes critiques mais que je n’ai pas du tout aimé. On prend un film de dealers de banlieue, on remplace les hommes par des femmes, on leur fait dire clitoris à la place de couille et voilà. Un film naze, ce n’est pas parce qu’on remplace le genre des personnages que cela va se transformer en bon film. Au lieu d’avoir un film grotesque avec des hommes, on a donc un film grotesque avec des femmes. Après je suis peut être passé à côté de quelque chose. Mais même en envisageant le côté difficulté des femmes en milieu urbain ou autre, le film ne passe pas et je l’ai trouvé d’une indigence assez marqué. Mais pour le côté ridicule, je me suis, bien marré à la fin. Oui faut pas oublier que je n’ai pas de cœur. J’ai vu d’autres films cette année plus ou moins proche du thème de Divines et plus modeste, bien mieux emmené.

5 - Oppresion
Ayant vu Naomi Watts au casting, je suis allé voir ce film sans me renseigner. Il a débuté par un logo Europa Corp, dès lors, je savais que j’étais foutu. L’histoire d’une mère qui vit seul avec son fils handicapé suite à un accident de voiture durant lequel son mari a perdu la vie. Disons que le film à quelques similarités avec The Boy sortit plus tôt dans l’année. On retrouve une personne devant s’occuper de quelqu’un plus ou moins particulier. Sauf qu’ici bah encore une fois, les personnages ne sont justes pas possibles. Les twists se voient venir à des kilomètres ce n’est pas très inspiré et j’ai passé un très mauvais moment.

4 - The Door
Et on repart avec le cinéma d’horreur qui n’a pour lui que son cadre indien un peu original. Au-delà de cela nous avons un métrage extrêmement pauvre, gavé de Jump Scare. Et je déteste les Jump Scare pour différentes raisons. Ils me font sursauté, mais surtout c’est une méthode de feignant pour faire croire qu’un film est effrayant alors qu’il est juste nul. Je ne vais pas m’attarder plus longuement sur cette facilité de mise en scène sur laquelle repose tout le métrage. Le reste n’est qu’un enchainement de situation toutes plus barbantes les unes que les autres. Il n’y a aucune ambiance, ils se sont juste contenté faire un film d’horreur basé sur une culture étrangère.

3 - Don’t Breathe
Deuxième film de Fede Alvarez, dont le premier (remake d’Evil Dead) était déjà une abomination. Celui-ci propose un synopsis plutôt intéressant. Le scénario un sympa également malgré quelques grosses ficelles. Le problème que j’ai eu ici ce sont les situations. L’idée était là, mais dans la réalisation on n’a pas l’impression de voir une réelle réflexion derrière le potentiel. Pour faire peur le réalisateur nous propose des téléportations et des grosses bêtises de la part de personnage pour permettre de montrer ce qu’il a à montrer. Et du coup, si l’idée était là, dans les faits on a droit à une catastrophe.

2 - Dernier Train pour Busan
Film dont j’ai l’impression que tout le monde a adoré. Moi c’est totalement l’inverse. Je l’ai comparé à la série Walking Dead et pour moi c’est est l’un de ses fils les plus calamiteux. Le début commençait bien avec un animal zombie qui promettait quelque chose d’un peu neuf. Mais finalement non. Comme la série tristement célèbre, on se prend dans la tête les clichés abominables du genre. Mais quand je dis cela je parle plutôt du mauvais film de ce genre, du World War Z coréen quoi. Les personnages sont tellement stupides qu’on espère qu’ils meurent, ce qu’ils font donc quelque part c’est cool. Ils sont stupides et ont donc des réactions complètement stupides dans ce genre de situation. Le « méchant » se téléporte juste pour parfaire son côté trop méchant de carnaval. Et en plus en dehors de la dynamique de mettre l’action dans un train, le film est parsemé de problème technique. Une purge à mes yeux.

1 - Hardcore Henry
Mais tous ces films sont battus par ma plus mauvaise séance de l’année due à, … ce truc ? Alors si vous connaissez des trucs dans vos proches je tiens à m’excusez auprès d’eux. C’est plus une question de qualifié ce film plus qu’une réelle insulte. Vous donnez une caméra à un gosse de 10 accro à Call of Duty et au gore et vous aurez ce résultat. C’est incroyablement con, mal fichu et jamais prenant. Une expérience mais tourne très rapidement au cauchemar. Cela m’a d’autant plus fais mal que ce soir-là j’aurais pu me refaire l’Exorciste, un vrai grand classique du cinéma. A la manière d’un 300 : Rise of a Nation, même son acteur principal, pour lequel j’ai une certaine affection, ne m’a pas aidé dans mon appréciation de cette bouillie. Plus jamais !

Et maintenant vous allez pouvoir vous moquez de moi car je passe à mes tops.

10 - Irréprochable
Voici un film que je ne suis allé voir en curieux qui apprécie Marina Foïs et par son scénario. Et bon sang, je n'ai pas du tout été déçu et même plutôt l'inverse. Je ne m'attendais pas spécialement à une telle histoire. Le jeu de l'actrice est absolument bluffant dans son personnage et, je suis un bizarre on va dire, j'ai beaucoup aimé la suivre dans ses délires et dans la mise en œuvre de son plan. La réalisation est sobre et implacable, mais bon cette scène finale. J'en frissonne encore.

9 - Tout en Haut du Monde
Mon film d'animation préféré de l'année. Noté que j'aurais très bien pu citer également ma vie de courgette, mais j'ai une préférence pour l'aventure. Un style graphique très propre au service d'une belle aventure. L'histoire n'est pas des plus remarquables, mais il y a ce petit quelque chose qui fait chavirer mon minuscule petit cœur. La musique est également très belle et accompagne très bien le récit. Un beau film.

8 - The Neon Demon
Oui NWR a très nettement des chevilles gigantesques. Oui il se laisse trop aller à ses délires par moment. Mais même si son l'histoire peut paraître grotesque, je ne peux pas m'empêcher de considérer que c'est très clairement voulu. Le mec est prétentieux cela ne fais aucun doute, mais il est loin d'être stupide. Et je ne peux m'empêcher d'adorer sa réalisation et sa mise en scène. Un film un peu trop bavard et trop délirant peut être. Mais aussi beau que ce démon qui me fait aimer son cinéma.

7 - A Perfect Day
Film prenant sur les humanitaires. Des hauts beaucoup de bas, une ambiance assez dur nuancé par le délire de quelques personnages pour garder la raison dans ce genre de situation. Un film qui rend plutôt mal à l'aise mais qui est vraiment très poignant.

6 - Spotlight
De très bon acteur. Une réalisation aussi sobre que parfaitement maîtrisé. Un film qui marque au-delà de son esthétique par ses qualités narratives. il a gagné un l'oscar du meilleur film. Je ne vais pas forcément revenir dessus. Un chef d'œuvre je ne pense pas mais un grand film assurément.

5 - Mademoiselle
Devant l'enthousiasme varié j'étais un peu méfiant. Surtout que les autres films précédemment vendu par la critique m'avaient plus qu'irriter. Mais finalement j'ai beaucoup aimé ce film. Il est d'une richesse folle, que ce soit dans sa narration, dans son découpage. Même dans sa maîtrise du sous-titrage. A ce stade, y'a pas, c'est de l'art de bout en bout.

4 - Manchester by the Sea
Dans les derniers films de l'année. Un drame incroyable porté par des acteurs au sommet. Encore une narration parfaitement maîtrisé qui dilue, au fur et à mesure, la compréhension du spectateur et par la même, notre compréhension du personnage. Une histoire forte et assez inoubliable qui nous fais passer par différente émotion, tout en nous laissant dans un certain malaise.

3 - I, Daniel Blake
Et mon numéro trois marche également dans cette voix. Drame sociale un peu plus puissant encore puisque plus réaliste, dans une certaine mesure. L'histoire de cet homme qui se bat contre la société et ses absurdités. C'est un peu le genre de film qui me redonnerais presque foi dans le genre humain tellement c'est beau. Un film qui m'a énormément marqué.

2 - La Saison des Femmes
L'histoire de quatre femmes indiennes venues de différentes origines, dont les destins se croisent, et qui se battent contre le patriarcat d'un village rural reculé. Une splendide ode à la vie et à la liberté. Malgré un scénario qui se laisse un peu voir à l'avance par moment, l'histoire est suffisamment touchante pour m'avoir pas mal ému.

1 - Captain Fantastic
Tellement de choses belles dans ce film. Tellement de choses simples. Tellement de bon sens. Celui que l'on tait pour faire plus ou moins comme tout le monde dans la vie. Malgré des moments durs, un pur moment "feel good". A peine sortit je voulais y retourner. Oubliez vos DC et vos MARVEL. Le héros de l'année est ici.

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Ven 10 Fév 2017 00:23 
Gardien des Secrets de la Mégastructure
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Nov 2004
Messages: 4510
Localisation: Le cosmos... est... mon campement
Je ne l'avais pas loupé l'année dernière, ni les années d'avant d'ailleurs, alors je le louperais pas cette année.

Pas mal de film sympathique cette année et de bonne surprise aussi. Du coup je n'ai pas pu tout mettre dans mon classement et c'est bien dommage. Je pense d'abord aux grosses licences en commençant par le surprenant et bien sympathique Rogue One qui aurait mérité de voir ses personnages bien plus développé, le toujours aussi fun Captain America : Civil War, surtout pour sa scène de l'aéroport, le délirant Deadpool dont j'ai particulièrement bien accroché à son humour (le scène avec Hugh Jackman quoi), le pas si décevant que ça Batman Vs Superman : L'Aube de la Justice (version longue je précise), et la géniale première heure de Star Trek : Sans limites. Autre grosse surprise, le remake de S.O.S. Fantômes pas aussi mauvais qu'on a voulu nous faire croire, j'ai beaucoup aimé pour ma part. Et aussi le très surprenant 10 Cloverfield Lane avec un excellent John Goodman. Et je ne fais pas l'impasse sur les nombreux films d'animations qui m'ont régalé de bon moment, comme l'excellent Kubo et l'armure magique, les surprenant Le Monde de Dory et Angry Birds dont je n'attendais rien du tout et qui m'ont quand même beaucoup plu, et enfin le très bon Zootopie.

Maintenant passons à mon top 10, enfin, mon top 11. Top 11 parce qu'un de mes films de mon top n'est pas sortie au cinéma en 2016, mais je dirais aussi qu'il n'est pas du tout sortie en France. Donc il sera dans mon top mais sans en faire vraiment partie. Enfin bon, voici mon top 10 :

Top 10

10. (1 point)
Krampus, de Michael Dougherty
Surprenant film d'épouvante qui aurait mérité d'être un peu plus délirant. j'ai passé un bon moment et la fin sort de l'ordinaire.

9. (2 points)
Warcraft : Le Commencement, de Duncan Jones
Est-ce que je suis objectif ? Oh que non. J'ai joué pendant longtemps à Warcraft et c'est en toute logique que le film me parle. Produit de geek pour du geek et j'ai pas honte de l'avoir consommé avec plaisir.

8. (3 points)
The Revenant, de Alejandro González Iñárritu
Ce film aurait pu être beaucoup mieux classé, et il aurait mérité, mais voila, bien qu'excellent, j'en garde pas un souvenir vivace, peut être à cause de la fin qui ne pas autant marqué que le reste du film.

7. (4 points)
The Nice Guys, de Shane Black
Encore un film dont je n'attendais rien. A force de retour très bon à son sujet, j'ai décidé de m'y intéresser et quelle surprise. Le duo fonctionne bien, l'intrigue façon film noir de détective m'a emballé, le Los Angeles des années 70 m'a séduit, manque juste un peu plus de folie et ça aurait été parfait. J'ai adoré bien barre.

6. (5 points)
Le Garçon et la Bête, de Mamoru Hosoda
J'apprécie beaucoup le travail d'Hosoda et ce film m'a encore conforté dans ce sentiment. C'est un grand film, réussis du début à la fin (bon ok, un peu moins à la fin, mais ça ne m'a pas dérangé plus que ça) qui a réussis à me mettre la larme à l’œil. Ce fut un grand moment et j'ai encore une fois énormément adoré.

5. (6 points)
Swiss Army Man, de Dan Kwan et Daniel Scheinert
heu, que dire sur ce film ? Un OVNI, ni plus, ni moins. Mais il ressort une certaine magie qui nous capte et nous fixe devant l'écran. Est-ce ça vient de l'incroyable prestation de Daniel Radcliffe en cadavre pétomane ? Peut être, je ne saurais dire tellement c'est indescriptible. Regardez-le et faite vous vos propres avis.

Voici mes cinq plus gros coup de cœur de l'année.

4. (7 points)
I Am A Hero, de Shinsuke Satō
Adaptation du manga du même nom, I Am A Hero est un des meilleurs films de zombie que j'ai pu voir (ok, derrière les films de Romero quand même) avec cette patte typiquement japonaise. J'ai juste adoré, un grand moment de cinéma d'horreur, et ce fut pas le seul de l'année.

3. (9 points)
Dernier Train pour Busan, de Yeon Sang-ho
Dernier Train pour Busan est surement l'un des meilleurs films de zombie que j'ai pu voir (ok, derrière les films de Romero quand même mais devant I Am A Hero) avec cette patte typiquement sud coréenne. Bon ok, je me répète mais c'est rare de voir deux films de zombie vraiment excellent. C'est foutrement bien, nerveux, bien réalisé et intelligemment bien mit en scène.

2. (11 points)
The Strangers, de Na Hong-jin
Hé oui, encore un film asiatique, et encore une film sud coréen. J'adore les films sud coréen, c'est pas nouveau et ça s'intensifie de film en film. Et celui là est peut être le meilleur film de ce pays que j'ai pu voir. Plusieurs mois après l'avoir vu, j'ai encore ce sentiment désagréable qui m'envahis quand je pense à ce film. C'est malsain, déstabilisant, avec une perte de repère qui nous embrouille l'esprit. C'est une expérience inoubliable.

1. (13 points)
Les Huit Salopards, de Quentin Tarantino
Si on m'a dit que je mettrais ce film en première place de mon classement, pas sûr que je les aurais cru. Effectivement, malgré que j'apprécie énormément les films de Tarantino, c'était mal partie avec son dernier film. Deuxième western de sa part, gros problème de fuite du scénario qui a plombé le projet, film de presque 3h00 et connaissant la grande passion de Tarantino pour les dialogues, ça ne me motivait pas des masses. J'ai bien mis une bonne année avant de me motiver à voir ce film, et en deux fois de préférence. Y a jamais eu de deux fois d'ailleurs, j'ai tout regardé en une seule fois et à la fin du film, j'en redemandais encore. Limite le film était trop court. C'est une grande réussite, des acteurs aux meilleurs de leurs arts, un recyclage incroyable de certains thème rejeté de The Thing d'Ennio Morricone, un huis clos magistral mené de main de maitre par Tarantino, son meilleur film sans hésitation.

0. (autant de point que possible)
Turbo Kid, d'Anouk Whissell, François Simard et Yoann-Karl Whissell

Parce que les années 80 en force. Et en plus j'en ai parlé ici. C'est juste une tuerie et tellement fun. Du bonheur, du bonheur et encore du bonheur.


Le Meilleur acteur dans un film sorti en 2016
Je vais pas faire original, mais il est tellement dans ce registre là, Samuel L. Jackson pour son rôle du major Marquis Warren dans les Huit Salopards bien sur.

La Meilleure actrice dans un film sorti en 2016
Même chose que plus haut, Jennifer Jason Leigh pour son rôle de Daisy Domergue dans les Huit Salopards. Sinon j'aurais mis Laurence Lebœuf qui est juste exceptionnelle dans Turbo Kid.

Meilleure Bande Originale de 2016
Pas mal de choix pour cette catégorie, bizarrement d'ailleurs. Je ne suis pas tellement réceptif aux musiques de films, sauf quand celui-ci utilise des chansons comme dans The Nice Guys (et son Papa Was a Rollin' Stone en intro). Et que dire tu boulot toujours aussi phénoménal d'Ennio Morricone sur les Huit Salopards, ça mérite aussi toute les récompenses. Mais voila, y a encore Turbo Kid et l'incroyable bande son composé par le groupe Le Matos qui passe en boucle dans mon casque, un vrai bonheur.

Le Pire film sorti en 2016
Y en aura qu'un seul. J'ai beau être bon public et rarement rager contre un film, là j'ai juste eu l'impression d'être passé pour un con et d'avoir juste rempli les poches d'une bande de producteur avide de gros sous. Un gros mauvais point pour Suicide Squad.

Le Film qui vous tente le plus pour 2017
- Les Gardiens de la Galaxy (sera t-il à la hauteur du premier ?)
- Valérian et la Cité des mille planètes (je suis curieux de voir le résultat même si je suis pas emballé par les acteurs)
- La Planète des singes : Suprématie (j’attends beaucoup de ce troisième volet, j'espère qu'il sera à la hauteur des deux premiers films)
- The Dark Tower (encore une curiosité, mais Idris Elba sur du Stephen King, ça mérite le détour)
- Le Roi Arthur (Guy Ritchie retrouvera-t-il la forme de ses premiers films ? Je doute mais je m'y intéresserais quand même)
- Seuls (Il vient tout juste de sortir et ça peut être la surprise de l'année)
Le reste ne me fais ni chaud, ni froid (Star Wars, Pirates des Caraïbes et autres)

_________________
Image
Les règles du forum sont faites pour être respectées, merci de les garder en tête avant de poster.


Un an déjà
+
Fullmetal Epic


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Les Gold Roger Cinéma de La Volonté 2016
MessagePosté: Ven 10 Fév 2017 00:24 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 20 Nov 2010
Messages: 707
Localisation: non merci je suis allergique
Plop,
Punaise ça fait longtemps que je n'avais pas cliqué sur le bouton "Répondre".
Je me sens tout chose.
Bon.

Je vais commencer par mes flops :

10 - Les animaux fantastiques : Visuellement le film est sympa, mais tout le reste oscille entre mauvais et bwarf. Le monde magique on le connait depuis 7 livres et 8 films, donc à ce niveau là, pas vraiment d'expliquer le fonctionnement de l'univers (à la rigueur, les différences entre société américaine et british), tout comme l'idée de faire se dérouler l'action il y a 70ans de l'époque d'HP. Ca peut être cool de voir quel effet a le temps sur le monde magique (qui contrairement au notre n'est pas basé sur les avancées technologiques).
Mais non lol on va plutôt mettre un moldu benêt, gros qui hallucine devant la magie et une magicienne bonasse qui fait des blagues de cul #JPP.

9 - Rogue One : Avec ce film je commence vraiment à me dire que j'aime pas la fanbase SW (oui j'y vais avec mes gros sabots mais la flemme d'être subtil). Qu'ils adorent la trilogie de Lucas de base, ok je comprends. Qu'ils gueulent sur les changements qu'il a apporté ça commence à me faire tiquer, si je comprends que l'ajout de la chanson dans le VI soit naze, je trouve vraiment que les gens doivent s'enlever les balais qu'ils ont dans le cul, notamment pour cette polémique de merde de machin shot first (spoiler alert : cette polémique est naze). Ensuite ils haissent la prélogie, alors que celle ci, bien que trainant de nombreuses casserolles (comme le sable, il est grossier !) a au moins le mérite de dévelloper son background (l'univers de la prélogie fourmille de pétit détail) et d'aborder l'histoire sous le prisme de la politique (entre autres). Maiq non les fans gueulent. Ensuite ils se touchent la nouille sur le VII, alors que celui ci (que j'aime bien au passage) n'apporte quasiment rien de neuf, puis le renie à moitié quand RO sort pour se mettre à l'adorer. On en est au point d'entendre que ce SW est le meilleur de tous (RLLY ?), qu'il apporte du neuf dans l'univers (RLLY ?), que le dénouement est fou (RLLLLLLY ?), que la guerre est bien retranscrite (spoiler alert : pas une goute de sang dans le film) et d'autre truc encore. Bref ce film c'est l'ennui, le seul, le vrai.
Mais bon, il y a dark vador qui tue des gens de façon stylé <3

8 - Suicide Squad : Moins un mauvais film qu'un film décevant de par toutes ses promesses quasi intégralement non respecté. Des personnages méchants --> Ouais des anti héros rigolos. Un film dark --> Ouais on met du queen dans la BO. Un nouveau joker --> Ouais 10min d'apparition. Le point de vue va changer et présenter batman comme le méchant (<-- btw un point théoriquement ultra intéressant) --> Ouais 10min d'apparition pour du rien. Bref, le film n'est pas vraiment top mais ne mérite pas le caca qu'il a reçu sur la figure, qu'on vienne pas me dire l'année prochaine que Thor 3 est un bon film, merci d'avance.

7 - Miss Peregrine et les enfants particuliers : C'est pas mauvais, juste ... insipide Oo

6 - X men Apocalypse : C'est pas mauvais, juste ... insipide oO.

5 - Brice 3 : Au début je trouvais ça drôle/régressif, maintenant je trouve ça juste régressif. Disons que c'est le genre de film que va faire un youtuber.

4 - Le livre de la jungle : C'est quoi cette connerie de Disney d'adapter en live leur classique animés ?? Alors ça va que là, mes chouchous ne sont pas tomber, mais quand ils vont faire le Roi Lion et Aladdin vous allez m'entendre crier et insulter le film en allemand. Nan sérieux, depuis le succès du MCU faut croire que c'est la mode de faire des sagas ou des "recettes". Je crois que je sais plus quel studio veut faire pareil avec des films de montres (genre dracula et frankestein), Disney adapte ses classiques, MCU, DCU ... de tout ça il n'y a que la saga LEGO qui m'emballe un peu (faut encore que je vois LEGO Batman pour être sur).

3 - Independence Day : Resurgence : Sympathique merde.

2 - Gods of Egypt : Très sympathique merde.

1 - Insaisissables 2 : Très grosse merde.


Bon le top 10 (pour ceux qui sont sur le forum de la GBF c'est juste un copié collé) :

10eme : Creed : L'Héritage de Rocky Balboa.
Je m'en fichai pas mal à la base, jamais vu Rocky et même si je sais que c'est culte toussa ben j'ai pas spécialement envie de les voir. Donc du coup bonne surprise, j'ai vraiment été dedans, le choc générationnel est bien fichu (et pas juste un trip nostalgique) et le film se paye même le luxe de séquences vraiment ouf.

9eme : Tu ne tueras point.
Le film aurai été plus haut sans les 20 premières minutes, trop niaise (même si c'est voulu). Sinon la guerre est ici palpable, quand j'entends dire que les gens aiment rogue one "parce que c'est la guerre" je leur dirai tout simplement de voir ce film. La guerre, absurde !

8eme : The Strangers.
Un pot pourri de plusieurs choses, la fin certes mindfuck (mais les choses se remettent en place tranquillement avec le temps) mais bien fichu, le spectateur est indécis tout comme le personnage et le tout sans "révélation" qui aurai pu influencer la prise de décision, rarement vu une telle "ambiguïté" dans un film, c'est génialement frustrant.

7eme : Divines. Coup de coeur.
Touchant pas racoleur, représentatif pas cliché, rigolo pas stupide. Ouais c'est chouette.

6eme : Batman v Superman : L'Aube de la Justice. Coup de coeur.
Haters gonna hate. Je juge ici la version longue et pas la version ciné. J'aime beaucoup Zack Snyder :)

5eme : The Revenant.
Contrairement à Leto je trouve ce film vraiment jusqu'au boutiste.

4eme : Zootopie.
Vraiment vraiment vraiment surpris pas ce Disney, arriver à faire un film pour enfant sans être infantilisant tout en abordant (bien) des sujets à ce point complexes et ultra sensibles ... nan chapeau !

3eme : Les 8 Salopards.
Oui c'est du pure Tanrantinal (quoi que) mais bon, TOUT COMME LE FILM PRÉCÉDANT ben ... c'est excellent quoi :)

2eme : Captain Fantastic. Coup de coeur.
J'ai adoré, le film évite le piège du "vazy on fucked up la société et puis voila", non le film arrive à remettre en question son propre postulat de départ pour en sortir grandit.
Puis on voit la kick d'Aragorn :baggyvictory:

1er : Premier Contact.
Obviously.

Meilleure actrice : Oulaya Amamra dans le rôle de Dounia dans Divines.
Elle transperce l'écran.

Meilleur acteur : Ryan Reynolds dans le rôle de Deadpool. Alors là je mets un petit joker, c'est pas tant la "performance" que je salue ici (bien que d'excellente facture) que l'amour que porte l'acteur pour le personnage. C'est perceptible et carrément cute, Ryan Reynolds (dont longtemps les gens ont chiés dessus) adore son rôle, ça se voit, ça se sent, ça s'entend et je trouve ca carrément chouette :)

Meilleur musique de 2016 : Premier Contact.
C'est moins la musique que je mets ici en avant que l'habillage sonore de haute volée (aka du Zimmer mais en subtil).

Allez, la bise :)

_________________
Image



Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 27 messages ]  Aller à la page [1], 2  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com