Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3], 4  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Sam 15 Déc 2012 17:34 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Tien déjà un commentaire !

Meilleur que l'autre ? Moi qui pensait que j'allais reçevoir des pics pour chapitre baclé !
Donc tu aimes mon cow-boy. Je suis assez content de lire ça puisque pour l'instant c'est le personnage dont je suis le plus fière, en quelque sorte mon préférer même si on ne la vu qu'un court instant.
Ensuite, pour toi, Jolly Roger signifie quoi ? Parce qu'à la base c'est drapeau pirate et comme tu dis que Bigorno est un pirate des Jolly Roger. Et non, Bigorno n'est un pas un jeu de mot douteux, je trouvais que ça allait bien avec Sawsen. Pour l'erreur du wanted, c'est corrigé (d'ailleurs si tu pouvais enlever cette remarque pour faire genre que je n'ai pas eu besoin d'aide pour corrigé ça :Bon clay bizou bizou: ^^)


P.S: 3eme page !!

Spoiler: Montrer
Image

Image

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Dernière édition par Gangster Gastino le Dim 10 Mar 2013 20:47, édité 1 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Sam 15 Déc 2012 17:56 
40 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 502
Tu est dans une pente ascendante qui va presque à la verticale ! Le début qui n'était vraiment pas génial (le chapitre 2 en particulier^^) n'a carrément rien avoir avec la suite qui est vraiment bien. Bon, je le redit, Momonga est vice-amiral, et Gouvernement Mondial s'érit sans "e". Attention ! Sinon, je n'ai repéré aucune autre faute qui accroche l'oeil donc c'est cool.
Continue comme ça !

P.S : le nouveau persos qui contrôle ses cheveux est bien, mais ce n'est que le début de ta fic, et une prime de plus de 300 000 000 a ce niveau là, je trouve que c'est un peu fort. Mais bon je te laisse faire à ta guise !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Dim 23 Déc 2012 18:05 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Et non, c'pas un nouveau chapitre que je suis venu vous proposer !! Je viens de remarquer que je n'avais pas prévenu que les vendredis pré et post vancances ne seront jamais embellis d'un chapitre de cette histoire, ni pendant les vacances d'ailleurs. Et oui, 1 mois donc sans nouveau texte. J'en profiterais pour m'avancer dans mes textes et pour ne pas être pris au dépourvu, et donc ne pas bâcler mon travail.
Sur ce, bonne fêtes et bonne vacances !

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Sam 16 Fév 2013 23:01 
40 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 502
Et alors ? Tu a arrêté ta fic ? J'aimais bien, moi... :Ussop gloups:
Je te crie ça au nom de tout tes lecteurs :
Continue !!

Ou au moins fait une nouvelle fic' !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Dim 3 Mar 2013 18:49 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Gunten Tag !!

Déjà d'un, désolé de vous refroidir mais ce n'est pas un nouveau chapitre que je suis venu poster. Il arrivera dans moins de 2 semaines pour sûr :3. Je voulais en profiter pour m'excusé de ne pas avoir prévenu ma longue abscence mais aussi invraissemblable qu'il paraît, j'avais carrément OUBLIÉ MA FIC !! Et oui c'est possible, donc je suis venu la déterrer bien que notre ami Zedkam l'ai fait avant moi. Intervention que j'aprecie et remerci. Pour te répondre sans faire de cas par cas, sache que je n'abandonnerais JAMAIS cette fic tant que je pourrais voir et pensé librement #àbonentendeur. Fin voilà quoi. J'en profite pour parler un peu fanfic et tout ce qui est autour.

La mise en page :
_Depuis quelques paragraphes, j'ai changé les gillemets hautes « " » pour des guillemets allongées " « " sans m'en rendre compte ! D'habitude je fais le changements des allongées pour les hautes lorsque je met le texte sur la volonté mais comme vous pouvez le voir j'ai complétement zapper. Juste pour dire que maintenant ce sera comme ça quoi.
_Un petit remplacement des trentes étoiles « * » qui annoncaient un changement de point de vue et de fin de récit pour trois diez « # » qui servent à annoncer et terminer le récit et de trois étoiles « * » pour annoncer le changement de point de vue.

Niveau fanfic :
_D'ici peu j'ajouterais des fiches personnages, enfin pas vraiment puisque celles ci concerneront les prénoms « originaux ». Par exemple, Jonathan Waygat m'ai venu comme ça contrairement à Huiisochi (j'arrive même plus à écrire le nom de mes perso'... Quel attitude honteuse #bahbravomustang) que j'ai cherché sur le net car je voulais quelque chose de précis.
_Pour finir, je vous préviens qu'à partir du chapitre qui suis celui que je posterais d'ici 1 à 2 semaines, nous rentrerons enfin dans le vif de sujet. Pendant que j'y suis, il se peut que dans les prochains chapitres, mais pas tous biensûr, la violence verbale ce fasse vraiment resentir. Donc il se peut que vous voyez un message d'alerte au début d'un récit (bien qu'on n'va pas se leurrer, on est en 2013...).

Donc voilà, c'était tout ce que j'avais à dire. À non ! Si vous souhaitez voir un de vos personnages dans cette fic, suffit de demandé, même si je ne garanti pas la précence de tous. Je prendrais les plus intérressants, il ne sera pas question de popularité in forum ou autre. Enfin bref, je vous laisse vaquer à vos occupations !!

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Jeu 7 Mar 2013 12:54 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Bon ! Après le p'tit pos inutile d'au-dessus, voici enfin la suite des aventures de Jonathan Waygat ! J'éspère que vous aprécirez et que vous passerez un bon moment en lisant mes écrits. Je tiens aussi à dire que maintenant je rajouteras peu-être des chapitres bonus, reprenans les personnages de ma fic mais dans un angle COMPLETEMENT différent. Chapitres donc hors-sujet avec l'histoire principale et qui pourrait donc la ralentir. Sur ce, voici la suite du chapitre III.

###


Jonathan était tout simplement ébloui par les montagnes rouges qui, plus le bateau s’approchait, s’emblaient tombées sur lui. Au tour du navire, tout était calme. Il n’y avait aucune vague, ni animal marins ou aériens, pas de vague. Le calme plat. On ne pouvait qu’entendre les chuchotements du vent dans les voiles qui gonflaient à en craquer.
Tout d’un coup, alors que Waygat regagnait ses quartiers, le bateau fut dans une sorte de tourbillon marin. Il se prépara à exécuter tout les ordres que lui dirai le contre-amiral même s’il ne l’appréciait pas mais lorsqu’il arriva sur le pont, il vit que chaque Marine continuait à faire ce qu’il faisait.

« -Euh… Juste pour info, nous sommes en train de nous dirigés en plein cœur du tourbillon marin. »

Aucune personne ne semblait se préoccuper du tourbillon et du jeune homme. Il se dirigeât ensuite vers le capitaine du navire.

« -Oh eh !! On n’est en plein tourbillon marin ! Pour l’instant ça va mais si on reste ici à rien faire on ne pourra plus rien faire !
-Tssk !! Marin douce. Se contenta de répondre James. »

Jonathan haussa les épaules et alla s’asseoir sur la proue pour observer le tourbillon plus en détail.
Il remarqua, grâce à ses yeux d’aigle, qu’il y avait une sorte de volcan sous-marin, anormalement grand et long puisqu’il le voyait, et que c’était la cause de l’absorption. Il resta donc assis en tailleur, les bras croisés en attendant que les choses se passent, comme le faisait les autres membres du navire.
Soudainement, lorsque le navire fut presque arrivé au plein cœur du tourbillon, celui-ci s’estompa brusquement, se qui propulsa le navire vers une rivière qui, contrairement aux rivières normale, remontait le long de la pente, comme Rivers Montain pensa rapidement l’homme assis sur la proue.
Le bateau montait à une vitesse exceptionnel, Jonathan fut propulser de son trône jusqu’au mât principal.
Au bout d’une poignée de minute, le navire de guerre arriva enfin dans une zone plate, un lac artificiel. L’eau y était transparente, trop pour Jonathan. Il vit que plusieurs navires de la Marine avaient accosté dans cet étrange lac. D’ailleurs, il n’y avait qu’un lac ici. Il était entouré de montagnes rougeâtres. En face du port où amarrait les navires ce trouvait deux gigantesques portes métalliques.
Après avoir accosté, tout l’équipage ce dirigeât vers les grandes portes qui ce trouvait être les portes d’un ascenseur. Jonathan put noter la présence de plusieurs grands de ce monde par le titre. Il vit même le roi Petrøvic Mendeleïev avec qui il eut plusieurs altercations musclées.
Il s’écoula plusieurs minutes avant que l’ascenseur n’arrive à destination. En sortant de cette énorme cage, Waygat put observer une diversité de voiture impressionnante dans le parking qui s’étalait devant ses yeux. Il se vit rappelé à la réalité par la grosse voix de James qui l’invita, du moins le força, à entrer dans une grosse voiture assez tape-à-l’œil par ces couleurs vives.
Le trajet jusqu’à la cours martiale ce faisait dans le plus grand des silences pendant plus de deux heures. A mainte reprise le colonel tenta d’aborder la conversation mais ses compagnons de voyage l’évitaient tout le temps. Après deux longes heures d’ennuie, la voiture s’arrêta, net devant un bâtiment très impressionnant par ça hauteur et ça sculpture.

« -C’est ça la cour martiale ?! S’étonna Waygat
-Non. C’est le Bâtiment Judiciaire Principal de Marijoa. Répondit calmement le sous-amiral. Le fonctionnement d’un tel système est beaucoup trop complexe pour un faible d’esprit comme toi de toute façon. Enfin bref, avançons. »

Le cortège composé du sous-amiral James, de Jonathan et de quatre colonels ce dirigeât vers l’entrée du bâtiment. L’extérieur de ce dernier était à la fois banal et originale, il n’avait rien d’exceptionnel mise à part ça hauteur et ça sculpture. L’intérieur, quant à lui, était d’un autre genre. Les murs étaient peints de beige auquel trônait d’innombrables tableaux aux cadres d’or représentant des grands hommes de l’Histoire. Les lustres qui embellissaient et éclairaient les très grands couloirs étaient composés de plusieurs milliers de petit cristaux, libérant ainsi une lumière presque divine qui était amplifier par de gigantesque fenêtre. Jonathan ce senti un peu exclu lorsque il voyait les autres gens qui circulait ça et là dans le Bâtiment Judiciaire Principale. Ils étaient tous correctement bien habillés en contraste avec ses habits non lavés depuis 3 jours sur ordre du sous-amiral.
Le cortège continuait son avancé sur le large tapis rouge et doré sur lequel ils posaient leurs pieds crasseux. Après plusieurs virages, ils arrivèrent en face de grandes portes en bois vernis que le James poussa sans y être invité. Ils étaient enfin arrivés à la cour martial. A cause de leur entrée fracassante, tout le publique, composé uniquement de marines, qui se tenait debout les regardaient d’un air hautain. Les sept hommes s’avancèrent jusque devant le pupitre du juge d’un pas rapide.

« -Veuillez pardonnez notre retard, vote honneur. Fit le sous-amiral.
-Vous êtes excusez. Prenez place dans l’auditoire. »

Le juge militaire, habillé d’une veste kaki et d’un treillis militaire, fouilla pendant une poignée dans les trois tas de dossiers qui se trouvaient sur son pupitre. Il envoya par la suite son assistant dans son bureau personnel pour aller chercher les dossiers concernant cette affaire. Lorsqu’il revenu en catastrophe, il prit place face au public.

« -Désolé, j’ai confondu les dossiers d’une autre affaire avec celles-ci. Alors donc, je me présente, Effadas Prum, le juge militaire de cette cour martiale. Je remercie chacune des personnes ici présentes de nous faire l’honneur de leur présence. Nous sommes ainsi réunis en cour martiale afin de juger les cas les plus graves relevant de l’autorité de l’Armée. En effet, le colonel Jonathan qui voici, accompagné de son avocat commis d’office maître Dave Horé-Moi, a été de nombreuses fois pris en flagrant d’élit d’un manque de respect envers le Code de Discipline Militaire. Voici la liste de quelque uns, je dis bien quelque uns, de ces actes d’accusations : Menaces à armes blanches sur civils et marines, destructions de bien personnel de civils et marines, atteintes à la vie privée de civils et marines, destruction massives d’enceintes gouvernementales, agression verbal sur marines, désobéissance sur ordre direct provenant d’amiral et vice-amiral, manquement grave à son devoir de marines, libération massive de prisonniers, blessures aggravées sur civils et marines, abus de pouvoir auprès de civils et marine.
Voici les méfaits les plus souvent cité dans le rapport. Pour commencer la séance, j’en appelle maintenant au procureur Santa Dos Santos si elle a des questions à poser aux témoins et/ou à l’accusé. »

Une femme longue et fine ce leva de la table où elle se trouvait. Elle portait un tailleur entièrement noir avec une mini jupe assorti. Ses cheveux semblaient long vu la grosseur de son chignon. Le teint beige-jaune de son visage et de ses longues jambes s’accordaient parfaitement avec les murs de l’audience. Sa grosse paire de lunettes noires la rendait sévère et sérieuse.
Elle s’approchait lentement vers le pupitre avant de remercier le juge qui avait repris sa place.

« -J’aimerai inviter l’un des témoins, le vice-amiral Doberman à la barre ainsi que l’accusé Jonathan Waygat. Fit-elle d’une voix à la fois douce et autoritaires. »

Ces derniers ce levèrent sans rechigner et se dirigèrent vers leur place assigner. Le vice-amiral était lui habillé comme tous les jours. Un haut de la marine avec un pantalon bleu marine, le tout couvert par le long manteau qu’était obligatoire à tout les hauts officiers. Jonathan lui était habillé d’un léger t-shirt manche longue blanc de la fameuse marque Cyber Panda. Il avait comme bas un pantalon-jean beige. Il avait comme chaussure des baskets noirs dont les languettes ressortaient.

« -Bonsoir vice-amiral Doberman. Si je vous ai appelée en premier, c’est pour entendre votre version des faits, ou plutôt vos impressions sur l’accusé. Racontez à tout l’auditoire qui il est en quelques sortes.
-Je n’aime pas vraiment être ici donc j’vais être direct. Dit rapidement le vice-amiral de sa voix grave. Comme je lui ai déjà expliqué, ce garçon n’est pas fait pour la Marine, et cela je l’ai senti dés sa première venu au Quartier Général. Il y avait, et d’ailleurs elle y ait toujours, une lueur de rebelle, de délinquant, de voyous dans ses yeux d’un noir plus ténébreux que celui de Barbe Crow, le légendaire pirate sanguinaire. J’ai d’ailleurs été quasiment présent à chacun de ses délits lorsqu’ils étaient commis dans l’enceinte de la Marine. Je ne vais pas toutes vous les détaillez par manque de temps et d’envies, mais je peux vous garantir que toutes ses accusations son plus vrais les unes que les autres, surtout que j’en ai déjà fait les frais.
-Je vous remercie pour votre témoignage, je commence à bien cerné le personnage. L’accusé souhaite-il répondre ?
-Non, répondit simplement Jonathan.
-J’inviterais donc le colonel Smoker à la barre, s’il daigne accepter. »

Il alla à la barre sans ses habituels cigares car il était interdit de fumer dans le Bâtiment Judiciaire. Le contre-amiral Smoker avait même fait un effort vestimentaire en se présentant en costar blanc. Sa chemise était noire et son nœud papillon était aussi blanc. L’enfumeur avait chaussé ses pieds de chaussures de ville noire, pieds qu’il trainait pour se rendre à la barre.

« -J’ai vu votre nom citer dans plusieurs rapport d’incident, pouvez-vous nous éclaircir un peu plus ?
-Je préfère ne pas revenir dessus mais je tiens juste à dire que vu le nombre d’infraction commise par ce dénommé Waygat, la cour martiale aurait du être prononcée depuis bien longtemps. Se contenta-il de dire avant de lancer un regard vers le vice-amiral Momonga. »

Grâce à ses yeux perçants, le procureur militaire Santa vis le regard plus ou moins complice des deux officiers et ne peux s’empêcher d’inviter le sabreur.

« -Merci pour vos précieuses informations. J’inviterais donc le vice-amiral Momonga à prendre votre place. »

Il y alla d’un pas dubitatif, se demandant s’il avait bien fait. Il présentait le même ensemble aux rayures violettes claire et blanc.

« -D’après vos confrères, pour aucune raison apparente, vous avez toujours protégé votre cadet. Pouvez-vous nous l’expliquer?
-J’ai toujours cru aux paroles de son père qui disait que je pouvais le calmer. Il m’a bien berné ! Rigola finalement le sabreur, décontracté. Je sais maintenant que cela va avoir des conséquences sur mon poste mais je ne regrette absolument rien. Ce serait à refaire, je le referais.
-Le comité militaire vous remercie pour votre honnêteté. L’accusé souhaite-il rebondir sur un sujet ? Dit le procureur tout en se tournant vers ce dernier.
-Non, je suis juste coupable.
-D’accord… L’avocat de l’accusé voudra-il intervenir pour défendre son client ?
-Haha ! Je tiens à mon poste moi !
-Eh bien en absence prolongée de question, le refus de s’exprimé de l’accusé et de sa défense, je décide de levé la séance. De se fait, je déclare l’accusé coupable de trahison envers le corps militaire, plus particulièrement celui de la Marine et donc du Code de Discipline Militaire. Je condamne donc Jonathan Waygat à ne plus revenir dans la Marine, sauf prétexte valable venant de l’intérieur et de haut. Ainsi qu’à versé une somme de 550 millions de Berry, soit la somme des destructions provoquées par l’accusé et les amendes pour le reste avant la fin du moi de juin, soit trois mois. L’accusé devra rester à Shabondy jusqu’à la fin du payement. »

Il tapa trois fois à l’aide de son martinet sur son bureau pour clore la séance. Un brouhaha s’installa rapidement à la fin de l’audience. Jonathan en conclu qu’il était libre et se dirigea rapidement vers la sortie. Malheureusement pour lui, deux colosses habillés de costar noir le prirent de force par les bras et le soulevèrent à travers les longs couloirs du bâtiment. L’ex-colonel ne semblait pas s’inquiéter de ce qui lui arrivait.
Ses accompagnateurs l’amenèrent dans une voiture sombre et élégante. A peine entré dans la voiture, celle-ci démarra au quart de tour.
Les deux hommes regardaient Jonathan d’un air énervé derrière leurs lunettes noires. Ce dernier ne savait que dire et s’engagea un combat du regard pendant plusieurs minutes. Le colosse au teint brun brisa finalement le silence.

« -Jonathan Waygat, nous sommes venu prendre ce que tu nous as dérobé.
-Euh, pardon ? Je ne vois absolument pas de quoi vous voulez parlez. Fit-il souriant, se qui trompa les agents qui croyaient qu’il bluffait.
-Ne fais pas l’innocent !! Tu veux que j’te montre les images ?!
-Tu calmes Tony. Suivons l’habituelle procédure, fit son collègue, le visage serein. »

L’homme qui semblait serein fouilla dans ses poches intérieurs et en sortit un paquet d’images. Il les regarda rapidement comme pour être sûr que l’individu que se trouvait devant lui était bien la cible. Il les donna finalement à Jonathan. Ce dernier fut pris d’un grand traumatisme en voyant les images. Ces dernières montraient belles et biens Jonathan Waygat en train de dérober ce qui semblait être d’anciens documents.

« -Et…Et qu’elle est l’importance…de ces documents ? Fit l’ex-colonel, abattu.
-Ne fais pas l’innocent. Tu sais très bien qu’il s’agit de théorie plus ou moins vrai concernant la Stravhoreïe, la Tulonovded et la Bagubekeserber. Beaucoup d’organisations secrètes veulent ces documents, qu’elle est la tienne ? Demanda finalement l’homme serein.
-Je vous ai déjà dit que je ne savais rien ! Il est clair que c’est un coup monté ! Il y deux jours j’étais en pleine mer pour arriver sur ce satané continent rouge ! Aller demander à l’autre bouffon de James, un des sous-amiraux de la Marine !
-Comment sais-tu que le casse date d’il y a deux jours ?
-C’est…écrit sur les photos, abrutis. Répondit simplement l’homme qui avait calmé son collègue. Mais d’abord, nous ne nous sommes pas présentés. Comme l’indique notre insigne, « Enigmates P. », nous faisons parti d’une organisation du nom d’Enigmates Privency. Organisation semi-gouvernemental à cause d’un…d’un schisme. Mais tout ça ne te concerne pas. Dis-moi maintenant où est-ce que tu as mis ces documents. »

Jonathan se contenta de s’affaler au fond de son siège de cuire noir pour réfléchir à la situation dans laquelle il était. Par la suite il mit ses coudes sur ses genoux et sa tête sur ses mains devant les deux colosses. Toujours dans cette position, il demanda :

« -Et sinon. Vous m’amenez où ?
-Quelque part. Fit Tony à voix basse. Quoiqu’ils en soit, nous y arriveront dans environs trois quarts d’heures. »

Waygat remis son dos sur le dossier du siège et croisa les bras. La voiture vibrait à cause des nombreux cailloux qui passaient sous les roues, ce qui faisait une sorte de massage pour Jonathan.
Le cortège resta dans le silence pendant plus d’une trentaine de minutes à travers beaucoup de petites villes et villages. Les décors changeaient de lieux en lieux ainsi que les climats qui y variaient.
Aillant marre de regarder le paysage, Jonathan cassa le silence brusquement :

« -Puisqu’on est là, pourquoi ne m’expliqueriez-vous pas la raison de ce schisme ?
-Pour qui nous prend t…
-Reste calme, Tony. Je vais te l’expliquer, même si par rapport à notre organisation vous êtes un ennemi. La raison principale nous ais inconnu à Tony et moi puisque nous ne sommes dans cette organisation depuis peu. Mais pour faire court, certain membres voulaient l’indépendance d’Enigmates Privency et d’autres restés sous la tutelle du gouvernement. La première partie voulait l’indépendance pour des raisons de business carrément non-approuvé par le gouvernement. La seconde pour des raisons financières car beaucoup de riche nations unis au Gouvernement Mondial approuve ce que nous faisons. Tony et moi faisons partie de la première partie. Notre chef ce nomme…
-Grey ! Coupa nettement Tony. Ne divulgue pas ce genre d’info ! Je pense même que t’en as trop dis.
-Vous pouvez me dire au moins le nom de l’autre partie ainsi que celui de leur boss, nan ? Intervint Jonathan, toujours au fond de son siège de cuire noir.
-Le nom de leur partie est Enigmates Dress Privency mais je ne peux malheureusement pas te dire qui est leur boss, nous le connaissons pas pour l’instant. A vrai dire, nous pensions que tu faisais parti de l’autre groupe mais ne considère pas cette information comme une preuve de confiance envers toi. Je suis persuadé que l’homme sur la photo c’est toi. »

Jonathan acquiesça lentement de la tête avant de la tourner vers le paysage. A force de parler, Waygat n’avait remarqué le changement radical de climat, il était devenu entièrement hivernale.
Il demanda rapidement au dénommé Grey sans combien de temps ils arriveraient et ce dernier lui répondit un brève cinq minutes.

« -Que compter vous faire de moi une fois arrivé ?
-T’interrogé. Pour de vrai cette fois-ci. »

Mais sur ces mots, la voiture fut renversée avec une violence inouïe. La tête des trois hommes fut balader dans contre les vitres et les portes. La voiture c’était détachée du chevale et le cavalier en avait profité pour s’échapper. Jonathan, Grey et Tony sortirent difficilement de la voiture, surtout les deux colosses à cause de leur grosse carrure. Une fois sortit, les deux agents d’Enigmates Privency furent énormément choqués lorsqu’ils virent leurs assaillants. Un dizaines d’hommes dont le leader était plus monstrueux par sa taille et sa carrure.

« -T…Toi ! Beugla Tony. Qu’est-ce tu viens faire ici ?
-C’est…C’est le boss qui m’envoyé. Dit-il après avoir réfléchit
-Sawsen le Chevelu, content de te revoir. La dernière fois tu avais réussi à me vaincre à cause de l’autre boulet de Tony mais cette fois-ci, je ne laisserais personne entravé ma victoire. Tony, amène notre invité là où tu sais.
-Et tu crois que j’vais l’suivre ? »

Jonathan envoya son poing de toute sa force dans l’estomac du colosse nommé Tony qui, trop surpris pour pouvoir contracté ses muscles abdominales, s’écroula à terre les bras sur le ventre tellement il souffrait.
Waygat se dirigea vers la montagne de muscle qui l’avait renversé et tint sa garde à ses côtés.

« -Je n’sais pas ce que tu me veux mais je préfère largement aller avec toi qu’avec ses gugusse.
-Grey… ! Fais quelque chose ! Osa-t-il demandé alors qu’il se trouvait encore à terre. »

Grey souriait à pleine dents avant de se jeté sur son adversaire à une vitesse complètement disproportionnée par rapport à sa taille et à son poids. Il avait une course des plus légères et fluide d’après Sawsen à l’intention de Jonathan.
Lorsque Grey fut presque arrivé en face du Chevelu, ce dernier donna un grand coup de pied dans la neige pour aveugler Sawsen de cette matière compacte et froide qu’est la neige. Il réussit son coup car son adversaire mit ses bras devant son visage. Grey sauta à hauteur de sa tête et s’apprêta à lui asséner un puissant coup de genou. Coup arrêté par Jonathan qui utilisa un Razor pour arriver rapidement en face de lui. Il voulu ensuite lui mettre un directe du gauche mais Grey l’esquiva, pris son bras et le jeta sur son collègue qui s’était remis sur pied. Tony prit une énorme boule de neige qu’il avait confectionnée et la jeta de toutes ses forces sur Waygat qui la prit de plein fouet.
Grey tenait bien face à Sawsen même si le Chevelu avait légèrement le dessus grâce à ses longs cheveux.
Jonathan avait lui un net avantage envers Tony et fini même par lui bloquer la tête dans de la glace.
Après cet exploit, il revint du côté de Sawsen et en profita pour demandé des vêtements chauds aux hommes du Chevelu.
Lorsque Grey vit son confrère encastré dans la glace, il décida de battre en retrait ainsi que débloquer son collègue.

« -Sawsen, on se reverra plus un d’ces quatre. Et cette fois-ci, je te promets qu’il n’y aura pas ce boulet de Tony ! Termina-t-il en s’enfuyant. »

Sur ces mots, Le Chevelu et le Fauteur de Trouble ainsi que ses hommes se dirigèrent vers leurs voitures. Waygat monta dans celle de Sawsen qui se trouvait en tête de file. Jonathan prit la même place qu’il avait dans celle des frères ʺG and Tʺ comme il les appelait. L’ex-colonel apprit qu’ils se dirigeaient vers le port artificiel de Marijoa pour l’amener à Shabondy sur ordre de son boss. Le reste de la route, les deux compères n’avaient fais que rigoler, au détriment de deux autres hommes qui n’arrivaient pas à entrer dans leur délire.

« -Haha !! T’es un marrant ! J’t’aime bien ! Fit Bigorno de sa voix rauque.
-Sawsen Bigorno. Primé à 303 millions de Berry. T’as dû en faire conneries toi. Remarqua l’ex-officier de la Marine entre deux gorgées de Fhantha.
-Pas t’en que ça. Je suis un pirate mais je fais aussi parti d’une organisation, qui peut être considérée comme une association de pirate. Comme t’as pût le voir tout à l’heure, j’me bats avec mes ch’veux ! Pour ça je mélange mon fruit du démon, celui de la pilosité et du Retour à la Vie qui m’a été apprise par un membre du CP9.
-Assez original, moi je maîtrise la boxe sauvage ou de rue, l’appellation diffère d’îles en îles. Mon entrainement a été financé par le vice-amiral Momonga, un grand homme. »

Après cette petite discussion sérieuse, les deux lurons recommencèrent à rire avec cette fois les deux autres hommes qui s’ennuyait jusqu’à présent.
Lorsque les voitures furent arrivées à Marijoa, elles se dirigèrent vers un port clandestin. Tous les hommes entrèrent dans un gigantesque bateau avant de redescendre sur Grandline. Les trois jours nécessaires au chemin Redline-Shabondy passèrent rapidement et sans encombre. L’équipage de Sawsen balança Jonathan au Grove 64 sur sa demande. Ses derniers se saluèrent amicalement avant de se séparés.
Jonathan se dirigea rapidement vers la base navale pour essayer de se renseigner. Mais lorsqu’il vit qu’il était recherché en tant que personne disparu, il s’éloigna le plus rapidement vers le Grove 41, instinctivement. Waygat ralentissait au niveau de Grove 49. Il marchait lentement vers sa destination tout en mangeant un sandwich poulet-mayonnaise qu’il s’était acheté sur la route.
Il en était presque arrivé à la fin lorsqu’il vit, de ses yeux d’un noir profond, le bateau de son principale rivale. Le Thousand Sunny.

« -Avec ça, je pourrais regagner ma place de colonel !! »

Il ne fit même pas attention au cyborg qui semblait gardé le bateau. Jonathan courait à en perdre halène, son t-shirt manche longue se faisait balayer par le vent. Ses doigts s’apprêtaient à toucher le navire lorsque sans qu’il ne sache pourquoi, il se retrouvait dans les airs, à voler dans une sorte de bulle. Kuma était passé à l’action.

« -Mission secrète #009-467 réalisée avec brio. Effacement des données. »

###

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Dernière édition par Gangster Gastino le Jeu 28 Nov 2013 13:04, édité 3 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Jeu 7 Mar 2013 20:02 
40 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 502
Aaaaah ! Quand même ! Oublier sa fanfic, quand même, faut l'faire !
Ton chapitre ne m'a franchement pas déçu ! Ce qui est bien c'est que je l'attendais avec une impatience tel que j'ai failli criser en voyant qu'il était sorti ! Je m'attendais donc à un chapitre exeptionel et c'était le cas ! Seul le combat de Waygat et de Sawsen était moyen, mais sinon... J'attend le prochain chapitre avec impatience !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Jeu 7 Mar 2013 20:13 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Tout d'abord merci pour ton commentaire Zedkam, ça fait plaisir !

Alors oui, oublié sa fic est quelque chose de très étrange mais à tous ceux qui lisent ses lignes, sachez que j'aime ma fic. A vrai dire c'était plus une mise en standby puisque j'ai été bloquer niveau scénario et inspiration. Tout se que j'écrivais ne correspondait pas avec ce que j'avais en tête. J'ai même faillit l'abnadonner mais comme vous pouvez le voir, elle est toujours debout !

Pour rebondir à ton commentaire Zedkam, sache que je suis agréablement surpris de ne pas avoir déçu. Il est vrai que j'avais mis en quelques sortes tout mon espoire dans ce chapitre (ce sont des grands mots, bien sûr). Concernant le combat de Jonathan et Sawsen, il est vrai que je l'ai fait à la va-vite puisque j'avais comme objectif de faire trois chapitres en trois jours pour me ratrapper (bon, ça a décrocher à partir du troisième jour mais j'ai retrouvé le rythme).

Quoiqu'il en soit, merci de m'avoir lu et à la prochaine pour le chapitre V ! (Et oui ! Je ne donnes plus de date)

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Sam 9 Mar 2013 00:06 
2 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 02 Jan 2013
Messages: 164
Localisation: entre le monde des vivants et celui des morts
Alors la Mustang, je dois dire que ce chapitre m'a surpris, dans le bon sens du terme.

Alors, petite analyse de ta fic puisque c'est la première fois que je post ici:

La forme:
Les points faibles:
¤ L'orthographe... il y a des fautes... beaucoup... les plus récurrentes sont les "ça" à la place des "sa" et autres petites fautes mais c'est celles que je t'ai soulevé qui sont les plus gênantes, les autres passent encore, ce n'est pas dramatique.
¤ Tu t'attends à un autre point faible au niveau de la forme? désolé de te décevoir, cette ligne n'a aucun sens en soit.

Les points forts:
¤ Une mise en page agréable à lire, très sympa.
¤ Des espaces là ou il faut, des pavés pas trop grands et pas trop courts, pile ce qu'il faut.
¤ Des chapitres pas trop court, pile ce qu'il faut pour plaire à tes lecteurs...

Le fond:
Les points faibles:
¤ Je trouverai, fais moi confiance, je trouverai des défauts, je t'aurai un jour, je t'aurai...

Les points forts:
¤ Une histoire entraînante qui nous donne envi de lire la suite.
¤ Des personnages hauts en couleur, notamment le héro et le cow-boy...

_________________
Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Sam 9 Mar 2013 00:28 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Pour commencer, comme toujours, je tient à te remerci d'avoir pris le temps de lire et de commenté.

La forme:
_Alala ! L'orthographe et moi c'est une longue histoire de haine et de rancoeur.. La fusion d'un tonneau de Coca et de quatre paquets de mentos, une guerre sans fin. Plus sérieusement, je suis vraiment désolé !! Je cherche actuelement quelques conseils rapide sur internet pour éviter des fautes stupides. J'essayerais de faire vachement plus gaffe les prochaines fois.
_Et bien de mon côté, je suis heureux de t'annoncer que je suis vachement content de te dire que je suis tout simplement enthhouiasmé à l'idée de t'annoncer que cette phrase est actuelement en train de ce rapprocher de sa fin :)

Le fond:
_Rien à dire à part que je suis très content ! Merci !


Sur ce l'ami !

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Lun 11 Mar 2013 13:27 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Aujourd'hui est un mauvais jour pour [Fanfiction] Witness. En effet, j'ai eu la malheureuse surprise d'apprendre que l'ordinateur familial avait decidé de tirer la tronche et ainsi afficher un écran noir. Comme vous l'auriez deviné, cet saleté d'écran noir ralentira considérablement l'avancée de Jonathan. Vous aurez tout de même un chapitre mercrdi ou jeudi puisque j'ai enregitré celui ci dans mes brouillons
Je suis actuelement en train de chercher un ordi dans mon entourage avec ou sans internet et c'est mal parti.
J'ai préfèré vous le dire tout de suite pour des raisons pratiques


P.S: Je suis sur le forum avec iPad/PSP

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Mer 13 Mar 2013 13:54 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
Donc voilà le chapitre IV. Si un modo passe par là, je voudrais m'excusé pour le précédent message qui peut s'apparenté à un flood mais comme je ne savais pas si j'allais pouvoir poster, j'ai préfèré prévenir les lecteurs qui me suivent. Alors voici le dernier chapitre avant une durée indéterminé. Qui sait, peut-être que demain mon oncle me le réparera ou sinon j'irais les mettre à réparer chez des pros (il reste encore la garantie :P).
Bon, terminé pour ma vie, on passe à celle de Jonathan (pour ce qui l'ignore, je suis sur iPad):

###


CHAPITRE IV


« J’ai faim. J’ai soif. J’ai envi de pissé. C’est quand qu’on arrive ? »

Ces mots retentissaient dans le crâne de Jonathan Waygat pendant déjà deux jours et demi. L’ex-officier avait put voir divers îles ainsi que divers faunes. Il sentait sa vitesse ralentir et son altitude baissée. Au cours de ces deux jours et demi, Jonathan en était arrivé à la conclusion que Kuma avait été chargé de protéger le navire des Chapeau de Paille. Quelle tuile, pensa-il à haute voix. Un truc aussi gros ça se remarque des kilomètres à la ronde ! Résultat, je n’sais pas où ce tas de ferraille m’envoie.
Il entreposa de faire un petit somme en attendant d’être arrivé. Malheureusement pour lui, avant qu’il ne puisse fermer l’œil, une horde d’énorme oiseau se dirigèrent vers lui. Sa bulle de protection rebondissait sur chacune des gros corps charnus des oiseaux avant d’être dévié de sa route.

« Bandes de sale piaf ! Revenez que j’vous déplume !! Lança-t-il dans le vide »

Jonathan arriva plus tôt que prévu sur une autre île et cette arrivée vu très brusque puisqu’il heurta un énorme rocher en plein milieu d’un centre ville. Tous les habitants le regardaient, choqués. Une armada de soldats arriva à l’endroit de la collision. Ils pointèrent tous leur armes sur l’individu qui ce levait péniblement.
Lorsque Waygat vit les fusils braqués sur lui, il se précipita derrière le rocher sur lequel il s’était écrasé.

« -Eh les gars !! Je n’vous veux aucun mal ! J’ai atterri ici par hasard, ce n’était pas ma destination principale les gars ! Allez, soyez gentil et rangez vos fusils ! »

Sur ces mots, l’homme qui semblait dirigé cette petite armée vit signe du doigt à trois hommes de contournés le rocher et de pointé l’inconnu. Jonathan, entendant les pas de trois hommes, grimpa le plus habilement sur le rocher, à la grande stupéfaction des habitants.

« -Si vous ne descendez pas immédiatement d’ici sept secondes, je serais obligés d’ouvrir le feu ! Ordonna celui qui semblait être le capitaine.
-Je vous l’ai déjà dit ! Je ne vous veux aucun…
-Sept !
-…mal ! J’ai att…
-Six !
-…erri ici sans le vou…
-Cinq !
-…loir ! Écoutez-moi bon sang !
-Quatre, trois, deux et un feu !!
-C’est pas quatre secondes ça ! Hurla Waygat en se jetant du rocher. »

Les trois hommes qui avaient contournés le rocher vinrent prendre Waygat par les bras. Leur capitaine ordonna brièvement un « amenés-le ». Mais son chemin fut coupé par un homme de grande taille. Il semblait avoir la cinquantaine, sa barbe et ses cheveux blancs contrastaient avec son teint aussi brun que celui de Jonathan. Il portait un t-shirt moulant de couleur noir et un pantalon vert foncé. Ses bottines, dont les bords étaient tâchés de terre, étaient d’un cuir très noir.

« -Relâchés ce jeune homme je vous prie, capitaine Glus. Fit l’homme, d’une voix très calme.
-C’est un intrus et il a osé détruire notre monument national, le Rocher Oublié !
-Ne vous inquiéter par pour ça. Je m’occuperais personnellement de cette histoire. »

Il avait lâché un regard si sombre envers l’intrus que ce dernier et y compris les habitants en frissonnèrent d’avance. Jonathan accepta malgré tout de suivre l’homme qui l’avait en quelque sorte sauvé. L’homme à la barbe blanche invita Waygat à monter sur une monture, une sorte de gorille plus grand que ce que connaissais l’ex-officier.
Depuis son arrivé, Jonathan n’avait pas fait attention à l’environnement dans lequel il avait été obligé d’atterrir. Le rocher qui avait amorti sa chute était au centre de ce qui semblait être le cœur de ville. Il y avait de nombreux bâtiments plus chics les uns que les autres. Les habitants étaient tous habillés avec un minimum d’élégance. Le sol était couvert de dalles beiges et blanches magnifiquement bien entretenu. Jonathan aperçu soudainement qu’un arbre dont la taille était indescriptible trônait au plein centre de l’île. L’arbre faisait presque la longueur de l’île et son feuillage, qui se situait assez haut dans l’arbre, recouvrait pratiquement toute l’île. Waygat put en conclure d’où venait la pâleur des habitants.

« -Excuse-moi le vieux, mais j’suis tombé sur quelle île?
- T’es arrivé sur l’île de Tsaï Mandores.
-Nom étrange pour une île…
-Ah non ! Pardon ! C’est la ville qui se nomme Tsaï Mandores ! Fit-il souriant. Ici c’est l’île de Damon Bar II.
-Et tu m’amènes où là ?
-Chez moi. J’ai deux trois questions à t’poser. »

La monter de l’arbre se passa dans un très long silence. Elle se passa aussi dans une très longue lenteur, le gorille ne se gênait pas pour prendre son temps lorsqu’il faisait des pauses ou lorsqu’il faisait semblant de saluer les gens qui semblaient minuscule.
Une trentaine de minutes plus tard, les deux hommes et le grand singe arrivèrent dans le feuillage de l’arbre. Le singe, qui commençai a y posé pied, fit un énorme saut lorsqu’il entendit l’ex-colonel crié.

« -Espèce d’animale sans cervelle ! Tu ne vois pas que se sont des branches ?!
-Je vous prierais de me vouvoyer et de faire attention à votre langage lorsque vous vous adressez à moi !
- Je rêve ou le singe vient de parler ?
-Haha ! Bien sûr que non. Je suis ventriloque, voila tout ! Ricana le vieil homme. Concernant les branches, elles sont très résistantes, ne t’inquiète pas. Tu peux facilement t’y poser. De toute façon, nous laissons notre gorille ici. Nous continuons à pied. »

Une dizaine de minutes plus tard, Jonathan se trouvait devant la porte d’entrée d’une grande cabane faite de bois. Le plus âgé des deux hommes l’invita à entré. Waygat s’aperçu que l’intérieur était beaucoup plus spacieux que laissait pensé la structure extérieur. Outre cela, il put voir que quasiment tout était en bois ici. Il ne peut s’empêcher de dire à voix haute que ce serai un grand cataclysme en cas d’invasion de termite. Sans qu’il y soit invité, Jonathan pris place sur une des six chaises qui entouraient une table classique.

« -Au faite, le vieux. Je n’sais même pas comment tu t’appels. Remarqua l’ex-officier, affalé sur sa chaise comme s’il était chez lui. »

Le cinquantenaire afficha un sourire non contrôler sur son visage, comme s’il allait ce passer quelque chose.
Jonathan eu à peine le temps de remarquer deux lueurs jaunes dans le plafond que sa chaise s’était retrouvée en mille morceaux, il eu juste le temps d'esquiver. Il cherchait partout autour de lui mais ne vit personne. C’est là que, comme un diable sorti de sa boîte, une sorte de ninja vint au corps à corps contre lui.
Le ninja montrait une agilité phénoménale, ce qui rendit le combat encore plus difficile pour l’ex-marine. Voyant que Jonathan revenait en force, le propriétaire de la maison intervint.

« -Ça suffit ! Reste calme Hattori.
-Rester calme ?! Tu parles ! Comment peut-on autant manquer de respect à une personne en si peu d’acte ? Tu l’invites chez toi et voila comment il te perçoit ! Vociféra le ninja nommé Hattori.
-Mais t’es qui toi déjà ? Ninja d’mes deux ! On n’a pas idée d’attaquer des gens sans raisons !! »

Les deux hommes reprirent leur combat de plus belle, sans faire gaffe aux paroles de l’aîné et aux affaires de ce dernier. En ayant marre, il intervint lui-même dans la bagarre et les coucha d’un coup sec et rapide au sol.

« -Vous allez m’écouter les morveux !! Vous croyez que l’argent tombe du ciel pour pouvoir démolir mon mobilier comme ça ?!
-Pardon m’sieur…Firent les deux acolytes.
-Puisque vous tenez tant à vous battre, montons donc sur le sommet de cet arbre. »

Une fois sur le « toit » artificiel de l’île, le cinquantenaire siffla le début du combat.

« -Eh mais attend ! C’est du sérieux là ? »

Jonathan ne put attendre la fin de sa phrase qu’Hattori lui assénait un puissant coup de genoux dans le ventre. Il prit sa tête par la suite et lui affligea un gros coup de tête. Le ninja en était d’ailleurs plus sonné que la cible.

« -Mais t’es fou ! Hurla Jonathan »

Hattori ne prit pas compte des remarques de son adversaire et fonça tête baissée sur se dernier. Jonathan n’eu aucun mal à esquiver et à contrattaquer. Le combat se déroulait ainsi pendant une bonne poignée de minute. Voyant qu’en pur corps à corps son adversaire le dominait nettement, le ninja décida de directement passé aux choses sérieuses. Malgré son niveau inférieur niveau combat de reproché contre son adversaire, il osa retourner en face de lui. Il fit une vive feinte sur le côté gauche que Jonathan para inutilement. Hattori déposa sa main gauche sur la totalité du visage de Waygat et une sorte d’onde vint ébranler l’ex-officier.

« -C’était quoi ça, se demanda intérieurement Jonathan tout en tombant à la renverse. Une décharge électrique ? »

Il réussi à retrouver son équilibre en s’aidant de ses deux bras. Jonathan compris rapidement qu’il s’agissait d’un fruit du démon.

« -Un fruit du démon… ET TU TE DIS NINJA ?!! C’est quelle genre de lâcheté ça ?!
-C’est toi qui prétend que je suis ninja, abrutis ! »

Hattori retenta sa précédente attaque mais cette fois-ci, le Fauteur de Trouble l’esquiva à l’aide d’un Razor combiné à des Pas de lune classique. Techniques et enchainement qui semblaient étonner l’arbitre du combat.
Jonathan arma son majeur à son index et lança une rafale de Bras Ouragan que le ninja pensait pouvoir arrêter à l’aide de ses bras. Ce dernier fut retrouver un genou à terre et du sang sur les mains lorsque la poussière se dissipa.

« -Aller les bambins ! On arrête ici pour aujourd’hui.
-D’accord mais enfaite, quelles sont les questions que tu voulais me poser ? Tu t’appels comment déjà ? Et c’est quoi le fruit du démon de l’autre ninja ?
-J’SUIS PAS UN NINJA !!
-Asseyons-nous d’abord, petit.»

Hattori alluma un rapide feu de camp bien qu’il face un jour.

« -Alors, comment t’appels-tu ? Moi c’est Jonathan Waygat.
-Eh bien, enchanté de faire ta connaissance Jonathan. De mon côté je me nomme Desimone D. Jacques. Et voici mon p’tit ninja, Hattori Hanzō.
-JE NE SUIS PAS UN NINJA !! Combien de fois j’devrais vous le dire !
-T’es donc le porteur de la volonté du D., n’est-ce pas ? [/i]Demanda perplexe Jonathan[/i]
-Oui. Mais étrangement, je sens quelque chose d’équivalent en toi grâce avec mon Haki de l’Observation mais je ne serais dire quoi. Ferais-tu parti d’une certaine lignée ?
-J’en sais rien. Mais je sais que je tiens quelque chose de ma mère mais impossible de remettre la main dessus.
-Et d’où tiens-tu les techniques du Rokushiki ?
-Du vice-amiral Momonga. Je ne les connais pas toutes et j’en ai modifié certaine à ma sauce. Je paris que c’est toi qui as appris au ninja à se battre, hein ?
-JE NE SUIS PAS UN NINJAAAAA !! Mais oui, c’est bel et bien Jacques qui m’a appris à me battre. Mais j’ai appris seul à maitriser le fruit des ondes. Enfin, appris est un grand mot. Je ne maîtrise que les ondes électriques, magnétiques et sonores.»

Pendant le reste de la soirée, Jonathan, Jacques et Hattori parlèrent de la pluie et du beau temps.

« -Une autre question, Jonathan. Toute la ville à vue que ta trajectoire a été déviée par ce groupe d’oiseau. Où comptais-tu te rendre, enfaite ?
-Pour tous vous dire, aucune idée. Ça fait deux jours que je vole à travers le ciel à cause de cet enfoiré de Kuma. Dit-il en s’allongeant sur le feuillage de l’arbre. J’te remerci encore pour m’avoir nourris pendant le chemin.
-Je vois. Et je pense que tu veux voir l’endroit où il comptait t’envoyé, hein ?
-Logique…
-A Tsaï Mandores se trouve un très bon tireur d’élite. La ville a dans ses souterrains un lance-pierre, enfin un lance-homme, géant. L’île sur laquelle tu te dirigeais se trouve à un jour de bateau mais avec le lance-homme tira beaucoup plus vite. »

Jacques se leva finalement et amena Hattori qui était resté muet et Jonathan à descendre. Le porteur de la volonté du D. sortit un petit escargophone de sa poche antérieur avant de s’adresser à un certain Vasco Shoot Jr. et de lui demander de sortir l’équipement nécessaire.
Une dizaine de minutes suivant cet ordre, alors que les trois hommes descendaient encore de l’arbre, la ville semblait subir un tremblement terre, jusqu’à ce qu’elle soit coupée en deux par une sorte de mécanisme. De cette gigantesque entaille montait lentement ce qui ressemblait à un lance-pierre pour géant.

« -Ne…Ne m’dis pas que c’est ça le lance pierre ! Beugla Jonathan
-Haha ! Ça joue les gros durs mais devant un minuscule lance-pierre sa perd ses couilles, hein ? Ricanait le ninja.
-C’est…C’est tout le contraire !! »

Hattori vit que les yeux de son rival d’un jour brillaient de mille feux. Il s’en suivit une descente acharnée de l’ex-marine.
Lorsque l’élève et le maître arrivèrent à leur tour, le dénommé Vasco Shoot Jr. avait déjà fini les calcule concernant la trajectoire ainsi que l’angle d’arrivé de son missile.

« -Dis moi p’tit, as-tu déjà commencé l’entrainement du Haki ?
-Momonga avait entreprit de m’apprendre la Haki de l’Observation mais mon passage en cour martiale, pour les raisons que je t’ai précédemment expliqué, à malheureusement suspendu la dernière étape, la confrontation. Pourquoi ? Demandai Jonathan tout en regardant l’île avec les jumelles du tireur d’élite.
-Parce que sans ça, tu mourras.
-Qu…Qu…Qu…Quoi ?! Tu délires le vieux ! Apprends-moi tout d’suite !
-Voici la dernière étape, fit Jacques le plus calmement. La confrontation. Tu ne peux compter que sur toi-même sur s’coup là. J’ai d’ailleurs donné le même type de confrontation à Hattori.
-Pff… Si un pitoyable ninja a put réussir, je ne vois pas pourquoi j’aurais peur. T’aimes vraiment bien aggravé les choses le vieux ! Haha !
-Je prierais pour que tu meures. Murmura légèrement Hattori le ninja, comme pour le maudire.
-Mais sinon t’as vraiment pas de conseil à me donner ? Et toi Hattori ? Entre frère d’arme ! »

Ni Jacques et ni Hattori firent attention à la parole de Jonathan. Ils commencèrent à armer la catapulte élastique à l’aide d’une trentaine d’autres mandarois pour l’étirer au maximum.
Lorsque se fut le cas, Vasco donna des lunettes de protection à Waygat.

« -Que la chance soit avec toi !
-Que la mort soit avec toi. Souligna le ninja.
-Bon ! Content de t’avoir connu Jonathan. Je ne sais pas pourquoi mais quelque chose me dit qu’on se reverra, p’tit gars !
-Ouai, et je serais plus fort que toi. Intervint Hattori »

L’ex-colonel souriait très amicalement au ninja. Même s’ils avaient passés peu de temps ensemble, un très bon lien d’amitié c’était formé entre les deux adversaires.
La foule décompta à partir de trois avant que le tireur d’élite n’ordonne le lâchement du gigantesque élastique. De loin, Jonathan semblait être un pantin désarticuler tellement la vélocité de son départ était élevée.

« -C’était un brave garçon, commença Jacques. A vrai dire, je ne suis même pas sûr de le revoir, je lui ai dit ça pour le mettre en confiance.
-Quel mec naïf. Et dire qu’il est d’un an mon aîné. Mon cul ouai. »

De son côté, Jonathan se débattait de toutes ses forces pour obtenir une position stable. Mais vu la vitesse à laquelle l’île s’approchait de lui, il n’aurait sûrement pas le temps d’en trouver une.
C’est là qu’il entreprit de développer son Haki de l’Observation. Il ne savait pas vraiment à quoi ça allait lui servir mais il préférait mettre toutes les chances de son côté.

« -Alors Momonga m’avait dit quoi déjà ? Trouver l’énergie au fond de soit, la ressentir la contrôler. Rester concentré puisque c’est la première fois et y croire. Plus facile à dire qu’à faire cette affaire. Fit-il tout en voyant le climat glaciale qu’allait lui offrir sa prochaine destination.»

Plus les minutes passaient, plus il perdait beaucoup d’altitude. Le puissant vent glacial qui lui fouettait le visage lui arracha les lunettes et par la suite quelques larmes incontrôlables. Ses cheveux étaient quasiment devenu blanc tellement il neigeait. Il eu de la chance qu’aucune de ses grosses montagnes se trouvent sur son chemin, elles semblaient être couverte de plusieurs mètres de neige d’épaisseur.
Alors que Jonathan perdait connaissance à cause du froid, il vit qu’il fonçait en plein sur une cabane des plus chétifs. Il lâcha un bref : Et merdre. Avant s’abattre sur le toit de la fragile cabane.
A sa surprise, il n’était pas mort. Il éprouvait d’ailleurs une drôle de sensation, comme s’il avait sut où est-ce qu’il devait tomber pour ne pas mourir.

« -Je…Je maitrise l’Haki de l’Observation !!! »

Il se rendit compte alors que le toit était fracassé et que de grandes bourrasques d’air s’y engouffraient.

« -On s’les gèlent ici !
-Qui… Qui es-tu ? Fit une jeune femme dans son lit, couverte d’un long manteau que connaissait bien Jonathan, celui des officiers de la Marine.
-Je suis Jonathan Waygat, ex-colonel de la Marine et toi ? J’en déduis que tu en fais parti d’après ce long manteau.
-Non, je l’ai volé. Tu me dis que tu es Jonathan Waygat ? Justement je t’attendais. »

Elle se leva du lit pour se diriger vers la porte. La première chose que Jonathan aperçu était son front qui semblait brûler, comme si elle avait une lourde fièvre. La femme qui se tenait devant lui avant le teint bronzé mais pas trop, du style de vacancier. Elle portait un mini short caramel, un t-shirt blanc qui lui arrivait un peu en-dessous du nombril, sa veste qui lui arrivait aux côtes et aux manches longues était de la même couleur que son bas. Ses longs cheveux noirs s’accordaient parfaitement avec la profondeur des yeux de Jonathan, cheveux qui passaient sur sa belle poitrine et qui tombaient vers son nombrile. De plus, lorsqu’il la regardait, il ne pouvait s’empêcher de se dire qu’elle était belle et que sa fièvre la rendait plus mignonne.
Soudainement, elle tomba à la bascule mais Waygat l’a rattrapa de justesse et la plaça sur son dos.
Jonathan couvrit la jeune femme du long manteau de la Marine avec de sortir. Il ne s’avait pas vraiment où aller jusqu’à ce que la jeune femme lui conseilla de suivre la corde qui allait de la cabane jusqu’aux ténèbres qui se présentaient devant eux.

Les deux jeunes gens arrivèrent après plus d’une heure et demie de marche devant un bâtiment semblant accueillant et chaleureux. Waygat y entrai péniblement, manquant de renversé sa « cavalière ». A peine fut il entré qu’une vielle dame vint prendre la femme sous son aile et délaissa Jonathan. Ce dernier s’adossa à la porte de chêne, essouffler et congeler jusqu’au plus fin de ses cheveux.

« -Granma, c’est lui…l’objet de ma mission. Prend…en soins. Couina la fille au manteau de marine. »

La vielle femme, qui mesurait dans les un mètre cinquante, était habillée d’une longue robe grise. Son visage était tracé de nombreuses rides et ses cheveux gris, aillant eux aussi subit l’attaque du temps, étaient attachés dans un robuste chignon.

« -Il ne m’inspire pas confiance ton copain, dit-elle d’un ton hautain. Mais je veillerais sur lui quand même. »

Une dizaine de personne se tenaient à l’étage pour voir le nouvel arrivant.
Jonathan, bien que toujours mal en point, tenta de se relever à l’aide des mûrs porteurs du spacieux chalet.

« -Donc…ma venue ici était…prévue ?
-Oui. Désolée de…de ne pas t’en avoir parlée…durant le chemin. J’étais…extrêmement faible.
-Vu tes…habits, ce n’est pas étonnant. Continua-t-il en s’asseyant à ses côtés, sur le canapé de velours. De mon côté, à qui ai-je à faire ?
-Lucie Padgreef, membre active...d’une organisation.
-Celle qui a souhaitée ma venue ici ? Demandait Jonathan tout en se déshabillant.
-Oui. D’ailleurs, puisque tu es arrivé, tien. »

Elle prit l’escargophone qui se trouvait sur la table et le remit à son voisin.

« -Voilà ton escargophone personnel. Tâche de bien t’en occuper.
-C’est bon, j’suis pas un gamin. J’ai fais parti de la Marine je te rappel.
-Voilà mon numéro ainsi que celui du boss, enregistre les tout de suite dans le répertoire.
- Tu ne perds pas d’temps toi, fit l’ex-colonel d’un ton un peu trop coquin. »

Jonathan ne perdit pas de temps et enregistrât les deux numéros. En voulant les mettre dans sa poche, il remarqua que dans celle-ci ci trouvait plusieurs autres papiers.

« -Alors qu’avons-nous là. Le numéro de Jacques et Hattori, de Sawsen, de…de Santa Dos Santos ? »

Il ne chercha pas plus loin et ajouta à sa liste de contact les quatre personnages. C’est à ce moment précis que les paroles de Lucie lui vinrent en tête.

« -Le fait que tu m’ais donné les coordonnés de ton boss signifie que…
-Oui. Fit-elle simplement pour coupé Jonathan. Tu vas travailler pour lui.
-Haha ! Qu’il aille se faire mettre.
-Appelle-le. Il réussira à te convaincre. Conclu Lucie pour entamé sa tasse de chocolat chaud. »

C’est ce que fit le Fauteur de Trouble sans attendre. Il demanda à son escargophone d’appeler le contact du nom « Boss ». Ce dernier lui répondit que le contact était déjà en ligne. Jonathan, qui s’était changé en parlant, ce qui expliquait pourquoi il était torse nu, s’allongea au fond du lit afin d’observer le chalet où il se trouvait.
Cette cabane améliorer était très spacieuse. Peu de meuble venu étoffé l’espace. On pouvait trouver une table à manger de dix places, une télé accrochée au mur côté gauche en entrant dans le chalet qui était entourée de trois longs canapés faits de velours. Dans l’endroit réserver à la télé nichait un tapis en peau d’ours aux pieds des canapés. Le lit où se trouvait Jonathan semblait être réserver en cas d’urgence, comme il avait put le constater. Jonathan nota la présence de plusieurs portes où on pouvait lire les écriteaux cuisine, toilettes, salle de bain…
Il décida ensuite de monter à l’étage par l’escalier qui se fondait dans la masse par sa couleur qui ne différait ni des murs ni du sol, un beige claire. Les personnes se trouvant à l’étage dévisageaient gentiment le nouveau venu, l’aidant à se repérer. A lui montrer sa chambre. Alors qu’il s’apprêtait à y rentrer, son escargophone cria brusquement. Il avait prit la forme d’un personnage excentrique. Il était rose et portait des lunettes.

« -Allo ? Ici Jonathan Waygat à l’appareil.
-[Oui, je sais. Je suis la personne qui a voulu de toi, je suis le boss]. Se contenta de dire la personne à l’autre bout de l’appareil. »

Ce qui énervait le plus l’ex-officier n’était pas le fait de ne pas connaitre son interlocuteur mais se sourire arrogant qu’il affichait en permanence.

« -Alors à se qu’il parait on a besoin de mes services ? Je suis désolé mais se sera non. J’ai mieux à faire que de travailler pour un inconnu.
-[Je suis sûr que tu t’ennuieras ferme là où tu iras. Rejoins mon organisation pour seulement trois choses…]
-Cause toujours.
-[Tout d’abord, es-tu au courant pour Zuii ? Pour ce qui est arrivé aux Sundara ou à Émilie ?] »

Un tsunami de souvenir vint s’écraser sur la tête de Jonathan. Tant de bon souvenir étaient associés à ce lieu que rien que supposer une catastrophe faisait monter l’adrénaline chez lui.

« -Hey ! Qu’est-ce qu’il c’est passé !
-[Hahaha ! Tu n’es pas au courant ? Eh bien je te le dévoilerais lorsque tu seras dans mon camp ! ]
-Sale fils de p…
-[Doucement sur les mots, le Fauteur de Trouble. Je paris que tu veux aussi savoir qui est à l’origine du coup monté sur ta propre tête, n’est-ce pas ?]
-Mais d’où tu sais tout ça bordel !! Hurlait Jonathan à travers l’escargophone.
-[Et pour terminé. Je mettrais ma main à couper et mes business's en péril qu’au fond de toi, tu veux absolument retrouver ta chère et tendre…mère ! »

Sans était trop pour Waygat, il semblait complètement déboussolé. Mais il parvint à trouver la force pour ramener le micro vers sa bouche.

« -Dis-moi…qui tu es. »

Un rire démoniaque émanait de l’escargophone au plume rose. Des lunettes de soleil tombaient des pleures de rire avant que l’interlocuteur ne s’arrête, bien sans peine.

« -[Hahaha ! Tu peux m’appeler… JOKER !!] »

###


J'ai oublié de dire, les crochets « [ ] » permetent d'indiquer qui est au bout du fils. Autre chose
(oui je suis soulant mais c'est comme ça), ce chapitre fais deux pages Word de plus que les autres, soit huit et ce pour aucune raison. C'est inutile de la dire, je sais mais j'avais envie ^_^. Aller, à la prochaine !! Et merci d'avoir lue.

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Dernière édition par Gangster Gastino le Jeu 28 Nov 2013 13:05, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Mer 13 Mar 2013 14:49 
3 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 18 Avr 2012
Messages: 184
Yo ! Bon je pense pas dire grand chose sur ta Fic' après les messages précédents... Mais en tout cas j'ai bien apprécié le chapitre ! On sent que tout commence à s’accélérer et on devine plus ou moins la trame principale.

J'ai trouvé que le passage au tribunal a été très bien amené, que ça soit dans les dialogues où dans les descriptions.

Après j'ai été un peu perdu quand les pirates de Bigorno se sont ramenés et affrontés les des agents. Et j'ai trouvé que ça c'est passé un peu vite, dans le sens où entre le protagoniste et Bigorno ont fait un "bonjour - au revoir".

Sinon il y a la fin qui est marrante, Waygat qui se fait éjecter par Kuma (c'est ça hein ? J'ai bien compris !).

Si tu as besoin d'aide pour poster ta fic' tu me le dis !


Passons à l'autre chapitre !

Encore mieux je dirais ! Une bonne description de l'île avec l'arbre géant, les deux gus assez sympatoch: le vieux et le ninja.
Le coup du lance pierre géant était pas mal, mais Vasco Shot jr ? (eeuh ? On parle bien de la progéniture de Vaso Shot là ?)


Sinon, là où ça devient très intéressant c'est comme d'hab la fin, en effet tu énonces le nom de Joker ^^
Spoiler: Montrer
On devine tout de suite que c'est Doflamingo ^^
Mais fait super gaffe au spoil car ici il y a des gens qui ne lisent pas les scans ;)


Bon j'ai hâte à ce que ça va donner en tout cas avec notre Joker !

_________________
Image

Fan de ssb ? Aller voir le site: http://www.ssb4.com/, plein d'infos sur le nouveau SSB, mais les autres opus ont aussi leurs places ;)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Jeu 14 Mar 2013 12:08 
40 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Oct 2012
Messages: 502
Je ne vais pas faire unmessage de 3000 lignes parce que je suis sur un portable, mais je tenais quand même à répondre. Rien à dire, ta fic s' améliore de chapitre en cchapitre, malgré le pqssage sur l'île avec le rocher qui me sembke superflue ( il gagnera peut-être de l'importance après ).
Par contre, cet île avec le grand arbre m'a fait penser à l'île de Tenro dans Fairy Tail... Pas bon, le plagiat^^ ! :p
À plus dans un new chapter !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [Fanfiction] Witness
MessagePosté: Sam 16 Mar 2013 19:12 
9 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 28 Déc 2011
Messages: 327
Localisation: Je pisse sur la tombe de Maëvis - Tenro
@Jolamouette: Pour commencer merci d'avoir lu et d'avoir commenté.
Ravi que le passage en cour martiale t'ait plus. J'ai galéré à trouver certains éléments, mais en fin de compte j'en ai eu plus qu'il ne m'en faut. En tout cas, merci.
Pour le combat de Sawsen avec Jonathan, je ne comprends pas ce que tu veux dire par perdu. Peut-être par le fait qu'il les attaques ? Si c'est ça, Bigorno a dit dans le chapitre d'avant ou encore d'avant qu'il leur "tendrait un getapens" dans environ une heure. Pour le "bonjour-aurevoir", je voulais bouclé vite fait le chapitre. Sorry :$
  • Vasco Shoot Jr. n'est pas le fils de Vasco Shoot, c'est un pure hasard qu'ils aient le même nom, un peu comme la tête qu'a Sandy sur l'affiche de recherche et Duval :)
  • J'avais carrément oublié que Joker pouvait être spoilant. Mais ne vous inquiétez pas, y'aura rien de spilant :P

Encore merci d'avoir lu (oui je radoute mais bon) !!

@Zedkam: Merci à toi d'être passé ici ! De mon côté, je cherche encore les mots pour t'offrire une véritable critique (mais trop :3)
Le rocher déjà. Désolé si ce passage a été flou, pour toi ou pour tes collègues lecteurs (je n'aimes pas trop dire "autre"). Le Rocher Oublié est un monument nationnal pour la ville de Tsaï Mandores, j'ai effectivement oublié de le préciser. C'est ce qui expliquait pourquoi les habitants étaient si surpris.
Pourquoi chercher aussi loin alors qu'on a Ohara :) Mais l'île n'est inspiré ni de celle ci, ni de Tenro ni de l'île où était Chopper. J'avais depuis longtemps programmé ce passage.


Sur ce, à plus !


Edit: AAAAH !! Et bien, par envie j'ai envie de dire xD C'est vrai que ce n'est pas un passage important, il est même presque inutile (presque car...vous verrez :D) mais c'est comme ça :/

Edit II: TU M'AS VOLE L'HONNEUR DE PRESENTER LA 4EME PAGE !

_________________
« Usopp has been and will be the weakest in strawhats » Eiichiro Oda - ONE PIECE 10th Treasures (2007)


Dernière édition par Gangster Gastino le Sam 16 Mar 2013 20:47, édité 2 fois.

Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 59 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, [3], 4  Suivante

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
cron
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com