Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4]
Auteur Message
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Lun 5 Déc 2016 18:38 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 710
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Eh bien salut ! ^^
Cela fait un moment que j'hésite à commencer cette fanfic, mais comme il y a déjà pal mal de chapitres, j'hésitais à commencer (vu que j'ai tendance à vouloir tout lire d'affilé dans ces cas là). Mais vu que les vacances approches et que l'écriture de ma propre fanfic est bien avancé, j'ai décidé de m'y mettre.

Vu le peu de commentaire sur les fanfictions, j'ai pas voulus attendre d'avoir tout lu pour te mettre un petit commentaire afin de t'encourager à continuer. J'ai lu les deux premiers chapitres et pour l'instant j'aime bien. Ca dévie un peu les personnalités des personnages originaux mais tu n'es pas Oda donc c'est difficile pour imaginer comment réagirait telle ou telle personnage dans un contexte précis (même si pour certains cas on peut quand même bien anticiper). Pour l'égalité avec Ben Beckman, ça fait un peu beaucoup mais en s'imaginant qu'il n'était pas sur ses gardes ça peut passer. J'ai bien rigoler à la fin du chapitre 2 quand il est question de l'embarquement d'Amalya.

Après pour les fautes et autres, je suis quelqu'un qui n'est pas trop déranger et qui est indulgent sur c epoint. Tant que l'on comprend ce que l'on veut dire, ça me va. ^^

Donc pour l'instant j'apprécie et je t'encourage à continuer ! À bientôt pour un autre commentaire (je pense commenter quand je serai au chapitre 10 et ce sera certainement pendant les vacances). :)

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Lun 5 Déc 2016 19:32 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
hey !

merci beaucoup pour le commentaire, ca fait très plaisir ! Si tu t'intéresses à mon histoire, je te conseille effectivement de lire la suite car je trouve qu'elle devient plus interessante au bout de plusieurs chapitres. Ensuite, j'avance pas vite car j'ai repris les études et j'ai vraiment pas le temps d'écrire et de lire . Mais je vais qd même prendre le temps pour lire ta fic car c'est la moindre des choses !

Quand j'ai commencé à écrire la fic, je ne savais pas du tout dans quoi je me lançais à part qq idées par ci par là, donc l'histoire s'est developpe ptit à ptit dans ma tête et qd tu liras les chapitres, tu y verras peut etre des incohérences dans la force ou la personnalité d'amalya car je ne savais pas trop quel genre de perso je voulais.

je suis tres pressée d'avoir ton prochain com, c'est si rare !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Dim 11 Déc 2016 21:01 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 710
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Je suis allé jusqu'au chapitre 11. ^^

Commençons donc par l'arc Cité Bleue:
L'île que tu as inventé était très bien et le récit était bon. Le mystère autour d'Amalia s'épaississant et on se demande de plus en plus ce quelle a bien pu faire pour en arriver là. L'inquiétude de Shanks va peut être trop loin à mon goût. Dans la globalité, c'est bien réussi même si tu n'as pas montré la démétamorphosme des membres de l'équipage qui ont mal répondu aux énigmes (enfin mit à part si ma mémoire me fait défaut x) ). Je ne sais pas si l'on reverra Aerus et compagnie se serai intéressant.

Pour l'arc Tino:
Je pensais que l'on passerait plus de temps sur Rock City. L'idée de la ville aux rues et maisons numérotés par statues est vraiment bien trouvé. L'affrontement contre l'Ours Blanc était un peu trop rapide à mon goût, même si Amalya est forte je m'attendais à ce que le sous fifre de Kaido est plus de répondant. Las Negras (très bien trouvé le nom !) est une vraie ville de pirates à la Jaya mais en pire car il y a l'aspect jeux d'argents qui créé encore plus de problème. Kidd à de l'audace de faire face à Shanks mais pourquoi c'est dans son style (je ne sais pas si au moment où tu avais écrit ça on savait déjà que l'alliance Kidd-Apoo-Hawkins visait Shanks mais si c'est le cas, c'était un très bon plus pour l'histoire).

Dans la généralité:
Pour la force des personnages, on pourrait s'attendre mieux de la part d'un équipage d'empereur mais en considérant qu'ils se baladent, c'est admissible pour l'instant. Mais puisque plus tard tu dit de remplacer les noms de Shanks et Kaido par Titi et Grominet, j'imagine que ça va trop bouger mais je vais quand même attendre de voir. Cependant, le fait qu'Amalya puisse être touché par la concentration de haki des rois de Shanks permet quand même de prouver que Shanks à un niveau bien supérieur à Amalya. Le récit des cauchemars est une bonne idée mais avance peut être trop vite et devrait être exclusivement placé lorsqu'Amalya dort, pas quand il y a un début de chapitre où elle n'est pas en train de rêver. Pour le passé en lui-même, je me demande si Space est quelqu'un que tu as inventé ou le vrai nom d'un personnage que l'on connaît (genre Kaido x). Pour le traitement de Shanks, j'aime bien comment tu la conçu, sa façon de changer d'humeur très humaine et sa personnalité. Le traitement d'Amalya commence à s'approfondir et elle est de plus en plus montrer comme étant une garce. Et la tirade de Shanks pour "accepter" les excuses d'Amalya correspond bien au personnage que tu nous dévellope je trouve.

Donc j'aime bien ton histoire, ça se lit bien, c'est fluide, les îles imaginés sont cool et ça manque un peu de vue de Yasopp et Lucky Roo pour l'instant (Amalya et Shanks sont vraiment au centre du récit et Ben Bekcman et le Doc jouent bien le rôle de persos secondaires, ce serait intéressant que Yasopp et Lucky Roo soit aussi mit en avant que ces deux là afin de montrer vraiment que Shanks porte beaucoup d'attention à tout son équipage).

Voilà mon premier bilan :)

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Dim 11 Déc 2016 23:32 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
woaw ca c'est du com ! t'assures ! Je commencerais ta fic pdt les vacances et te donnerais volontiers mon avis !

Pour l'arc citée bleue: j'aime bien cette île, et ses personnages. Contente que t'es apprécié ! Pour l'inquiétude de Shanks, je reconnais que j'en fais trop, et si je devais refaire l'histoire, je le ferais differement. J'ai effectivement oublié de parler de la demetamorphose des persos ! On m'a deja reproché dans mon entourage que je rentrais pas assez dans les détails et que le recit allait parfois, pour ne pas dire souvent, trop vite. C'est que je suis pressée par le temps et que je veux pas trainer l'ecriture de la fanfic sur des années ! On reverra les persos de l'île car certains sont très important.

Pour l'arc tino: las negras ! en reference à las vegas pour ces jeux d'argent ! Et l'affrontement avec kidd n'est pas du tout relié à l'histoire du manga. En fait, j'aime bien le perso de kidd et je voulais qu'il apparaisse dans mon histoire.

généralités: je suis nulle en description de combat, je n'arrive pas à imaginer de puissants combats. C'est pourquoi ca te semble pas à la hauteur de leur reputation. Space est un perso inventé, il faut que je gère sa prochaine apparition car c'est un perso tres interessant, seulement je ne sais pas encore quel rôle il a à jouer. J'ai envie qu'il est un rôle crucial, mais j'ai pas trop d'idée. Comme quoi j'invente vraiment au fur et à mesure ! contente que t'aimes ma maniere de voir shanks, j'essaye de faire qq1 avec des emotions normales qui peut etre triste, en colere, anxieux etc car c'est un homme puissant, mais il reste qu'un homme. De plus, je veux que l'on voit son charisme, que c'est un homme de raison qui a de la classe quand il est en mode sérieux. J'aime beaucoup la tirade de shanks lorsqu'il accepte ses excuses aussi. Il ne parle pas pour rien dire, chaque mot est pesé et à son importance. Amalya est effectivement une sacrée garce, je n'aime pas les personnages tout mignon et niais. Elle est dure, méchante et souffre beaucoup psychologiquement. Elle n'a pas un mauvais fond mais elle en a tellement chié que c'est sa manière de communiquer.

Je ne parle jamais de Lucky roo car je ne sais pas quoi faire de lui... Et yasopp apparaît un peu plus souvent mais pas assez. L'histoire tourne bcp autour du doc, ben, amalya, shanks.

j'ai hâte d'avoir ton prochain com !!!!!!!!! merci bcp il est très constructif. j'ai fait faire un dessin par Phyr sur ma fanfic, qui a posté certains de ses dessins dans l'atelier du cartographe. Il faudrait que je la poste mais je sais plus comment on fait !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Dim 11 Déc 2016 23:57 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 710
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
De rien ! ^^ T'inquiète pour ma fic ! T'as tout le temps de lire car je viens de décider d'augmenter le nombre de chapitres. ^^ Et d'ailleurs, ce choix d'augmenter le nombre de chapitre m'inquiète également un peu, car même si j'arrive à faire un ou deux chapitres par semaine, pour la finir il va me falloir du temps et j'aimerai également éviter de passer des années dessus car ça occupes une partie de mes pensés ce qui est gênant pour les études. ^^ Je m'en doutai pour les persos de la Cité Bleue.

J'avais saisis pour Las Negras x) Et l'idée de "nègre" est également intéressante là dedans, on pourrait s'imaginer quelle a était fondé par d'anciens esclaves et qu'on y procédé pas des jeux d'argents mais encore pire, des jeux où l'on pari des esclaves, ou où l'on faisait s'affronter des esclaves. Fin bref plein de possibilités x)

Okai pour Kidd ;)

Sur le fait que tu inventes au fur et à mesure, a tu une idée de la fin de ton histoire malgré tout ? Pour Shanks je partage cette vision. ^^ Pour les personnages niais, j'aime pas trop ça non plus. Oki oki sur le centralisme du récit sur Amalya, Shanks, Ben et Doc. En fait moi j'imagine bien des scènes entre les membres importants de l'équipage (tout ceux qui sont sur le front au côté de Shanks à Marineford) sur le navire ou faisant des conneries ou s'enguelant joyeusement. x3

Eh bien de rien ^^' ça ma fait plaisir de lire le début de ta fic. J'aurais moins de travail cette semaine que la semaine dernière mais je vais me concentrer sur l'écriture de ma fanfic et je reprendrais la lecture de la tienne le week end prochain je pense. :)

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Mer 14 Déc 2016 18:19 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 710
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Arrivé au chapitre 19 (j'ai finalement trouvé du temps pour lire, entre l'écriture de deux chapitres de ma fanfic pour me détendre)

Chapitre 12 :
La révélation de la capacité qu'à Amalya de respirer sous l'eau est surprenante et nimbe un plus ce personnage de mystère. Au fait, tu arrive à bien écrire les scènes sur le bateau, je les trouvent très bien faîtes. Pas trop grand chose à dire sur le passage où Amalya cherche qui lui a offert de nouveaux vêtements, on voit facilement venir que c'est Shanks mais c'est quand même drôle de la voir nier et essayer tout le monde comme ça.

Chapitre 13:
"Si tu montes dans la barque, tu vas le regretter" pas grave j'y vais à la nage ! "Elle se fout de ma gueule!". J'étais mort de rire x)
Le reste du chapitre est très intéressant avec l'exploration de l'île et la découverte du dragnix. Mais j'aurais aimé savoir pourquoi elle a était prise de fièvre ^^ La mort du dragon était attendrissante.

Arc Cosa Nostra:
L'équipage qui voit encore clair dans son jeu, c'est ce qui parait logique car ils sont intelligents. L'aventure sur l'île est cool, voir comment réagit l'équipage du roux face à un bordel ^^. L'idée du groupe d'enfant entraîné par Amalya était très bonne, sa permet de montrer que c'est pas totalement une garce x3 C'est vrai que j'aurai vu Ben ne pas se laisser attirer par les prostitués. Je n'aurai jamais pensé qu'un serial killer intègre l'équipage de Shanks x) Encore des combats un peu trop rapide mais vu que c'est ce que tu n'arrives pas à gérer, tu le sais déjà. C'était bien trouvé de faire passer l'île sur le territoire de Shanks. La révélation de la similarité entre Shanks et Fredo remue Amalya, c'est une épiphanie qui lui fait comprendre qui elle est, mais je pense qu'en deux jours elle aurait eut le temps de se ressaisir, et de ne pas uniquement se lamenter sur son sort et sur son être (C'est trop peu clair dans ses pensés lorsqu'elle parle à Shanks autour du camp je trouve) [j'approfondirai la prochaine fois car il me semble que tu dis plus loin que tu doutes sur ton personnage principale et donc je dirai un peu comment je perçoit la chose après ça]. L'idée de l'intoxication alimentaire était génial !

Arc Myconos:
Le passage sur le débat autour de la couleur m'a bien fait rire (surtout le "Vous préparez une mutinerie ?" xD ). La bibliothèque de la connaissance n°2, pourquoi pas. ^^ Alors Amalia qui implore de connaître son passé à Shanks. C'est vraiment une fixette à ce point pour elle pour qu'elle soit dans cette état là. (au passage le fruit du souvenir, je l'ai placé dans ma fanfic alors ça ma fait drôle de voir que tu l'avais donné à Shanks [si tu li ma fic pendant les vacs, tu ne verra pas ce pouvoir tout de suite car il apparaît dans plus d'une dizaine de chapitre]).
Bon pour le combat de Kaido vs Shanks je vais te donner mon point de vue sur ce qVoilà ui va et ce qui ne va pas:
L'idée des ondes de chocs et du cratère et des tranchés étaient bien. Mais le reste ne suit pas (ça se sent en plus que tu n'aime pas écrire les combats car la majorité d'entre eux ne sont pas décrit et même pour Shanks vs Kaido tu évoque juste le minimum par rapport à ton histoire [torture mentale, vol de souvenirs, la défaite de Kaido]). De plus, la défaite de Kaido m'a fait un peu tiqué: que Kaido ne sache pas maitrisait les bases du haki de l'observation pour prévoir le vomi noir et d'ensuite recouvrir son corps de haki de l'armement pour que cela ne lui fasse aucun effet m'a surpris. (et comme je te l'avais dit, pour voir ma vision d'un affrontement entre empereurs c'est dans ma fic [même si les affrontements où ils seront à fond commence aux chapitres 20 et que le dernier publié est le 11])
Les trois nuits de réflexions pour Shanks c'est une bonne idée mais je pense qu'il devait également réfléchir la journée ;)

Avec la mort de Kaido, tu créé donc une histoire qui ne s'inscris pas réellement dans l'œuvre d'Oda et tu montres donc que tu te rend en partie indépendante de l'histoire de One Piece.

Voilà le deuxième petit bilan ^^

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Dim 18 Déc 2016 09:11 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
Des com toujours sympa à lire !! Pour répondre à l'avant dernier, oui j'ai déjà la fin de l'histoire en tête !!! Contente que certains passages te fasse rire ! En effet, le combat entre kaido et shanks est mauvais et incoherent, il faudrait que je le reecrive, je m'inspirerais de ta propre histoire. Vivement ton prochain commentaire !!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Dim 18 Déc 2016 16:09 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 710
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Je suis arrivé au chapitre 29, donc le dernier que tu as sortit.

Au niveau scénaristique, tu t'en sort bien : la mort de Willian, les appels à Aendrys, l'humour (le "cuillère" de Kaamelot x) ), l'entrainement (l'idée du calage de la voix était chouette (y) ), le Gnomon, le retour de Loan, toujours les flashbacks....

D'ailleurs, pour le prochain chapitre, j'ai hâte de savoir ce que va bien pouvoir raconter Loan. Est ce qu'il en veux à sa sœur de les avoir quitté et rendu malheureux (hypothétiquement) son père ? Est ce qu'il c'est engagé dans la Marien afin de retrouver sa sœur et la ramener à la maison ? Est il au courant de la mort de William ? (ça m'étonnerait) ...

Les points un peu plus négatifs maintenant. La volonté de fuite d'Amalya devient un peu répétitif non ? De plus, depuis ce que j'ai appelé l'épiphanie Shanks-Fredo Amalya a changé de comportement, ce que j'associe à un phénomène de dépression où elle tente de se reconstruire au fur à mesure (la conclusion final de cette dépression semble être la tentative de suicide qui achève sa reconstruction et une nouvelle volonté qui se meut en elle). Durant cette dépression, Amalya a été complétement bouleversé par sa remise en question et était vraiment une pleurnicharde, je dirai même qu'en fait elle est quasiment bipolaire durant cette partie, elle passe de moment de joie aux pleurs très souvent alors qu'elle est sensé être une femme forte qui a vécu de terrible choses.

Le pouvoir d'Amalya "sombre" (pour le moment) de fendre la mer en deux est réellement impressionnant et du niveau d'un empereur et justifiant totalement l'intérêt du gouvernement mondial :
Barbe Blanche

Amalya


Pour Shanks... Finalement je trouve qu'il devient de plus en plus un genre bipolaire également, mais lui il passe pas de la joie à la dépression mais de la joie à la colère.

J'ai hâte de voir comment tu va réussir à tourner l'apparition de Space (comme tu m'as dit que tu voudrai qu'il est un gros rôle à jouer, mais au fur et à mesure on le pressent comme l'antagoniste finale d'Amalya donc dans un sens il a déjà une place importante)

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Sam 15 Juil 2017 16:19 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
Me voilà de retour apres une longue absence, bonne lecture !

Chapitre 30: le passage du flambeau



Cela faisait bien quinze ans qu'Amalya n'avait pas revu son frère. Ces émouvantes retrouvailles arrivaient à point nommé pour la jeune femme qui se sentait tiraillée entre l'envie de vivre dans un monde qui ne lui correspondait pas et le récent désir d'en finir une bonne fois pour toute. Du haut de ses 23 ans, Loan semblait avoir vécu une vie mouvementée. Le charisme qu'il dégageait été surprenant pour son jeune âge mais son regard avait su conserver l'innocence de son enfance.

- Quand je pense que j'étais sur le point de tuer ton frère ! Nous étions à deux doigts de frôler un nouveau cataclysme.... Fit Shanks qui mit ainsi fin à leur étreinte.

Loan recula d'un pas et regarda sa soeur de haut en bas. Son étrange accoutrement déchiré laissait penser que son quotidien au sein de cet équipage était loin d'être une sinécure.

- Ce n'est pas ce que tu crois Loan, glissa Amalya qui ressentit son inquiétude.

- Nous ne la maltraitons pas, je dirais même que c'est plutôt l'inverse... Rajouta Shanks amusé. Allez, c'est avec grand plaisir que j'invite à mon bord la marine, nous devons fêter ça ! S'écria Shanks heureux de rencontrer enfin Loan.

- J'accepte volontiers mais nous ne resterons que peu de temps. Vous imaginez bien que notre présence ici est officieuse.

L'atmosphère se détendit bien que les deux équipages restèrent sur leur garde. Loan ordonna à ses marines de rester sur le navire et ils obéirent sans broncher. En effet, ceux ci avaient une confiance aveugle en leur capitaine et ne doutaient jamais de ses initiatives. Les liens qui les unissaient été fondé sur un profond respect mutuel doublé d'une foi inébranlable.

Percevant cela, Shanks sentit que ces hommes pourraient être de puissants alliés s'ils acceptaient de l'aider dans sa quête contre le gouvernement. Curieux, il voulut sans plus attendre en savoir plus sur ce mystérieux capitaine et posa sa main sur l'épaule du jeune homme pour le diriger vers la salle à manger lorsqu'Amalya, près d'eux, la retira aussitôt en hochant négativement la tête. Il était évidemment hors de question pour elle que son frère soit sondé contre son gré. Quand à Loan, n'y voyant que du feu, où faisant comme si, continua de marcher droit devant en se demandant à quoi pouvait bien ressembler un navire d'empereur pirate. Une fois tous installé dans la salle à manger, Shanks voulu présenter son équipage à Loan lorsque ce dernier cita les noms de chaque pirates suivi de leur prime.

- Je connais déjà chacun d'entre vous ainsi que pour la plupart vos vies avant d'être enrôlé dans cet équipage. Je me suis renseigné dès que la prime sur ma soeur a été révélé.

- Très impressionnant, fit Ben qui le voyait davantage comme une menace. Il est toujours bon de savoir à qui on a à faire si une confrontation se présente... Je vois que la Marine s'est même renseigné sur notre passé...

- Le gouvernement possède en réalité peu de connaissance sur vos anciennes vies.

- Tu as donc recherché ses renseignements par toi même ? La prime d'Amalya ne date que de trois mois, et nous venons des quatre coins du monde, difficile avec un seul navire en un laps de temps aussi court... Rajouta Ben à la recherche de la moindre information. Tu disposes de plusieurs navires ?

- Vous êtes perspicace, sourit Loan s'attendant à ce que celui ci lui fasse subir un véritable interrogatoire. En effet, je possède un certain nombre de navire. Et votre père semble bien vous connaitre puisque le tableau qu'il m'a fait de vous est très proche de la réalité. Vous êtes quelqu'un de très suspicieux qui n'accorde pas facilement sa confiance. J'apprécie cette qualité que nous avons en commun.

Surpris, Ben fronça les sourcils et jeta un oeil à Shanks qui souriait alors beaucoup moins. Savoir que Loan avait su retrouver sa terre natale et s'était immiscé dans sa vie privée le mettait mal à l'aise, même en colère. Il s'apprêtait à répliquer lorsque des voix s'élevèrent.

- Comment vont mes enfants ? Demanda un pirate ému à l'idée d'avoir des nouvelles.

- Et ma famille ? Mes parents sont-ils toujours vivants ?! Fit un autre pirate.

Alors que les questions jaillissaient de toute part, Shanks leva la main pour calmer ses hommes et le silence prit place.

- C'est très intelligent. Cette enquête est ta carte maîtresse au cas où ca tournerait mal. Toute cette conversation a pour but de nous faire comprendre que si notre comportement vis à vis d'Amalya ne te plait pas, tu tiens en otage nos familles par l'intermédiaire de tes nombreux marines. Même le gouvernement n'a jamais eu autant d'emprise sur nous, j'aimerais vraiment savoir comment tu as fait, se questionna Shanks en se levant afin de se rapprocher de Loan.

Aussitôt, Amalya s'interposa entre les deux hommes et dévisagea son capitaine d'un oeil noir.

- Je vous déconseille fortement d'envisager quoique se soit à mon encontre car un seul mot de ma part ou ma disparition sera considéré comme le signal qu'attendent mes hommes au quatre coins du monde. Comme je vous l'expliquais tout à l'heure, j'accorde très difficilement ma confiance et votre réputation auprès de la Marine est loin d'être louable. Savoir que ma soeur fait partie de votre équipage m'a quelque peu irrité, j'ai ainsi pris mes dispositions. Je suis venu ici dans le but de savoir comment elle allait, et il semblerait qu'elle ne soit pas au mieux de sa forme.

La jeune femme se retourna et sourit à son frère qui démontrait en ce moment même sa véritable puissance. Peut être ne possédait-il pas la force physique d'un empereur ou simplement d'un subalterne, mais son intelligence suffisait à ébranler n'importe quel homme. Tacticien hors pair, il avait compris déjà enfant que l'affrontement n'était pas une solution toujours efficace, qui plus est lorsqu'on était plus faible que son adversaire. En effet, Loan n'était pas un guerrier aguerri comme sa soeur mais il avait su s'adapter à ce Monde violent en utilisant sa tête plus que ses poings. Très impressionnée par son audace, Amalya ne put se retenir et dit:

- Tu as trop la classe petit frère, je suis fière de toi. Tu les tiens par les couilles !

Sa réplique fit tiquer Ben plus que tous les autres. Cette situation lui déplaisait au plus haut point, il n'aimait déjà pas beaucoup Amalya mais alors son frère !

- J'ai suivi ton conseil.

- "Ne fais confiance à personne, ne compte que sur toi même si tu veux vivre dans ce monde" dirent-ils tous les deux à l'unisson.

- Mais je ne l'ai pas suivi à la lettre, j'ai appris à faire la part des choses et séparer les gens qui me voulaient du tort de ceux sur qui je pouvais compter, continua le jeune homme.

- Moi également Loan, rajouta-t-elle en posant sa main sur l'épaule de Shanks qui se rassit. Tous les hommes ici présent sont mes amis.

- Alors ils sont les miens aussi, conclut-il en se détendant.

Le silence s'installa un moment. Amalya avait espéré ce moment depuis si longtemps, pourtant elle ne sut quoi dire ni quoi faire. Son frère était enfin là, à ses côté. Mais que devait-elle faire à présent ? Finalement, ils ne se connaissaient pas. Séparés depuis si longtemps, aucun des deux ne connaissaient la vie de l'autre. Peut être devait-elle commencer par le début, lorsqu'elle avait quitté l'île après la dispute avec William. William... Loan était-il au courant de son meurtre ?

Ses pensées s'enchainaient à toute vitesse tandis que ses doigts tapotaient nerveusement l'accoudoir du siège. Soudain, la main de Tino vint se poser sur la sienne, calmant son geste frénétique et l'apaisant par la même occasion. Il comprenait l'état dans lequel elle se trouvait et prit l'initiative de briser le silence pour se présenter lorsque Shanks le devança.

- Le gouvernement cherche à récupérer Amalya à n'importe quel prix. Un milliard de berry pour l'avoir vivante, ce n'est pas rien. Sais-tu quelque chose à ce sujet ? As-tu également une tactique pour la protéger ? J'espère que tes autres cartes sont à la hauteur, car c'est une chose d'affronter un empereur, c'en est une autre d'affronter le monde entier.

Loan se redressa dans son siège puis ferma ses yeux. Après un instant de réflexion, il fixa Shanks et répondit:

- Je n'ai pu accéder à aucune information la concernant. Seuls les effectifs les plus hauts placés doivent connaitre la raison de sa prime. Je dois reconnaitre que j'ai été particulièrement surpris par une telle mise à prix. De mémoire d'homme, jamais personne n'a eu une mise à prix si élevée soudainement sans raison. Amalya n'est connue de personne au sein de la marine, aucun de ses actes n'a été relaté, elle leur était inconnu jusqu'à il y a trois mois. Et d'un autre côté, je ne suis pas si surpris que ça...

Shanks haussa les sourcils et tout l'auditoire attendit la suite, pendu aux lèvres de Loan.

- ... Je n'étais encore qu'un enfant lorsque tu es partie Amalya, mais j'ai gardé en mémoire chaque souvenir passé à tes côtés. Pour je ne sais quelle raison, tous ces instants me sont restés intacts, à l'épreuve du temps et de l'oubli.

Loan toucha du bout de ses doigts son oeil aveugle, faisant ainsi frémir sa soeur qui partit à l'écart, près d'une fenêtre.

- Tu étais différente, étrange et mystérieuse. Parfois même effrayante. Tu me fascinais tellement. Je ressentais quelque chose d'indescriptible quand on était ensemble. Je me sentais pousser des ailes, comme si rien n'était insurmontable...

- J'ai tenté de te tuer Loan... Souffla-t-elle émue. Comment peux-tu dire de telles choses...

- Ce n'était qu'un accident...

- NON et tu le sais ! J'étais un monstre égoïste et insensible !

- C'est faux. Tu as fait une erreur qui aurait pu effectivement me coûter la vie, mais tu t'es rachetée. Plus qu'une soeur, tu as été la mère que je n'ai pas eu. Les années suivantes ont été les plus belles de ma vie... Jusqu'à ce que tu partes. Et ce fut le moment le plus douloureux. Yaya, tu n'es pas comme nous, tu supportes un fardeau que je ne saisis pas. Une force particulière vit en toi et qui ne demande qu'à sortir pour accomplir je ne sais quoi mais certainement quelque chose d'extraordinaire !

La jeune femme ferma ses poings et regarda l'océan par la fenêtre. Intérieurement, elle remercia son frère. Toutes ses paroles lui faisaient un bien fou. Plus que jamais, elle avait besoin de lui. De son amour. De sa foi.

- Et pour répondre à votre question, Capitaine Shanks, ne sachant pas ce que le gouvernement lui veut, je ne peux imaginer de plan pour la sortir de ce pétrin. A part la cacher le temps d'en savoir plus, c'est tout ce que je peux vous proposer actuellement.

- Et cette proposition ne me convient pas. Face au gouvernement, l'affrontement est inévitable. Seul sa chute permettra à Amalya d'avoir une vie plus paisible.

- La chute du gouvernement ? Et après ?! Vous prétendez défendre ma soeur en provoquant le chaos dans le monde ! Derrière cet acte de bravoure ne cachez vous pas plutôt vos sombres ambitions ?! S'énerva Loan qui se redressa vivement.

- De sombres ambitions ? Fit Shanks en souriant. C'est mal me connaitre. C'est étrange, il me semblait que tu n'étais aveugle que d'un oeil... Ainsi ne vois-tu pas la réalité. Au travers de la Marine et de ses différentes organisations, le Gouvernement a la main mise sur le monde entier et aucune instance supérieure n'existe pour juger ses actes. La liberté de faire ce qu'il veut est son plus grand pouvoir. Comme il doit être jouissif de n'en faire qu'à sa guise sans se soucier des conséquences...

Loan dévisagea cet homme qui le provoquait sans prendre de pincette. Bien entendu, il savait déjà tout ça. En travaillant dans la marine, il avait pu voir de terribles atrocités commises par des organisations gouvernementales, et ce simplement au nom de la justice. Mais quel justice ? Celle pour le bien de tous ou seulement pour un petit nombre ? Le jeune homme se ressaisit et poursuivit la conversation, en restant également dans la provocation.

- Que ferez vous une fois ce gouvernement disparu ?

- Moi rien. Mais les révolutionnaires menaient par Monkey D Dragon ont certainement une idée.

- Vous voulez donc vous alliez à ces hommes pour mener ce projet ? Ainsi pensez vous que le nouveau gouvernement serait plus juste que le précédent ? Une bande de pirates et de terroristes à la tête du monde, j'imagine bien le tableau. Vous n'êtes pas moins malhonnête et violent que le gouvernement actuel. Dans vos sillages les dommages collatéraux sont indénombrables. Les révolutionnaire se battent au nom d'un monde meilleur en fermant les yeux sur les cadavres d'innocents qui s'amassent sous leurs pieds. Et vous ? Empereur Shanks le Roux ? Vous parcourez les mers au gré de vos envies sans respectez aucune règle ni aucune loi. Vous vous appropriez des îles en y élevant au sommet votre drapeau sans penser qu'après votre départ, celle ci peuvent être la cible des autres empereurs qui cherchent à acquérir vos territoires au prix du massacre de leurs habitants. Même s'il peut permettre à ma soeur de vivre en paix, ce monde que vous me proposez ne m'intéresse pas.

- Et je ne veux pas être la cause de ce malheur, conclu Amalya que son discours avait profondément touché.

- Loan, aucun homme n'est parfait. A un moment de notre vie, nous avons tous commis des actes plus ou moins graves et l'utopie ne mène nulle part. Personne est irréprochable et pourtant, il faut avancer et apprendre de ses erreurs. Tu n'es pas différent de nous autres. Je te rappelle que tu es venu nous menacer en tenant en otage les êtres que nous aimons, simplement pour sauver ta soeur. Ton amour ne s'arrête qu'à ton cercle familiale et amicale sans penser qu'il peut être néfaste pour les autres. On voit tous pas plus loin que le bout de notre nez.

- ... Je n'ai jamais tenu en otage vos familles, mes hommes sont tous sur le navire à côté du votre. S'il y a bien une chose dont je peux être fier, c'est le respect que je porte à la vie. Je n'ai jamais tué aucun homme et j'espère ne jamais avoir à le faire. Mon jeu de carte est ordinaire, mais je gagne avec le bluff.

- .... Vous faites une sacrée famille tous les deux.... Fit Shanks avant de rire aux éclats suivi par le reste de l'équipage. Je n'y ai vu que du feu !

- S'il y a bien une personne hors du commun dans notre famille, c'est notre grand père ! Je suis sûr qu'il vous plairait beaucoup !

L'atmosphère, qui s'était détendu un instant, fut à nouveau pesante. Amalya, toujours postée près de la fenêtre, se raidit sous l'effet de la surprise. Le moment inévitable était enfin arrivé. Ainsi n'était-il pas au courant. Elle vint s'asseoir à côté de son frère et lui prit la main.

- Loan... Il.....Papy.... William est mort.... Nous lui avons rendu visite il y a un certain temps et... Elle se tut un instant et mordit ses lèvres. Il a été tué.

Sidéré par la nouvelle, Loan mit un moment avant de pouvoir reprendre la parole.

- C'est impossible.... Je...Je lui ai rendu visite il y a quelques mois et.... Il semblait bien... Je comprends pas... Comment.... Comment ? Par qui ? C'est lié au fait qu'il te cachait n'est ce pas ? Il... Il n'a jamais voulu me dire pour quelle raison nous restions sur cette île, loin de tout. Mais je sais que c'était pour te protéger. C'est pour ça qu'il est mort Amalya ?

- Loan.... Je suis tellement désolée....

- Tu es désolée ? Mais il est mort Amalya ! Je me fous que tu sois désolée ! Tu ne sais pas ce qu'il représentait pour moi ! Comment pourrais-tu le savoir ? Tu n'étais pas là ! Il a tant souffert de ton départ ! S'écria Loan. Il Faut... Il faut que je prenne l'air !

Loan quitta la pièce en claquant la porte. Assise, Amalya resta prostrée sur sa chaise lorsque Tino lui secoua l'épaule.

- Va le voir, vous devez parler.

Hochant la tête, elle se leva à son tour et le rejoignit sur le pont.

- Je sais pas vous, mais moi j'ai besoin de boire un verre, fit Roar à l'autre bout de la table.

- Je vais chercher les bouteilles, répondit le coq qui s'en prendrait bien quelque uns aussi.

- Cette nouvelle va peut être le faire changer d'avis en ce qui concerne l'alliance. Ce serait une opportunité d'avoir comme allié un capitaine de la marine. Il n'a finalement pas beaucoup d'hommes à ses ordres mais il peut obtenir des informations intéressantes, fit remarquer Ben.

Les pirates burent plusieurs verres avant que ne reviennent Amalya et son frère, les yeux rougis par les larmes. Ce dernier s'avança jusqu'à Shanks et lui tendit sa main.

- Montrez moi.

Shanks interrogea du regard Amalya qui partit s'asseoir sur une banquette, toujours près de la fenêtre.

- Montre lui Shanks, montre lui tout, dit-elle avant de tourner sa tête vers la mer.

Le pirate attrapa la main de Loan et lui révéla ses propres souvenirs. Tous les moments qu'il avait passé au côté d'Amalya. Enfin presque tous. Mais aussi ses propres réflexions sur son origine. Ceux ci défilèrent rapidement dans l'esprit du jeune homme durant de longues minutes. Une fois terminé, il rejoignit sa soeur et s'assit sur la banquette.

Les pouvoirs de sa soeur. William pendu à l'arbre. Toutes ses images étaient difficile à digérer. Loan enfouit son visage dans ses mains et respira lentement. Oui, Amalya n'était pas ordinaire, mais il n'aurait jamais cru à ce point là. La peur qu'elle lui inspirait lorsqu'il était enfant été plus que fondé. Cet être aux yeux dégoulinant de larmes noires capable de séparer l'océan était effroyable. Certains pouvoirs des fruits du démons pouvaient être aussi impressionnant, mais celui ci possédait un atout majeur. L'eau. Celui qui contrôlait l'eau contrôlait tous les possesseurs des fruits du démon. Ainsi Loan comprenait la raison d'une telle prime.

William l'avait toujours su. Si le gouvernement récupérait Amalya, il n'y avait plus d'issue possible. La liberté serait alors qu'un vague souvenir, un simple mot qui disparaitrait du vocabulaire. L'existence de sa soeur était la plus grande menace que le monde puisse connaitre. Faire chuter le gouvernement pour y mettre un autre n'y changerait rien. Il y aurait toujours des personnes qui chercherait à acquérir son pouvoir. Amalya était en danger, mais le Monde l'était davantage. La protéger était-il la meilleure solution ?

Loan essuya ses yeux et tourna sa tête vers sa soeur qui se bornait à fixer l'océan. Une entité se cachait en elle, capable de tout détruire d'un simple claquement de doigt. Elle avait raison. Elle était un monstre. Et pourtant. Elle était sa soeur. Et il l'aimait. Sa raison lui dictait de la tuer, sa philosophie de la respecter comme tout être vivant, et son amour de la protéger. Jamais Loan n'avait été autant confus qu'à cet instant même.
Des scènes de son enfance lui revinrent en mémoire lui rappelant à quel point Amalya était capable de lui insuffler le désir et la force de surmonter les obstacles. Plus qu'un tremplin, elle était pour lui la source même de l'espoir. A l'opposé de sa redoutable capacité d'annihiler tout ce qui est, elle pouvait mener n'importe quel homme à dépasser ses limites et offrir ce qu'il y a de meilleur en lui.

Loan esquissa un sourire. Il n'avait vécu que peu de temps à ses côtés et malgré cela, il avait su saisir ses qualités qu'elle ne soupçonnait pas. Oui. William l'avait toujours su. Sa mort ne serait pas vaine. Quelqu'un devrait reprendre le flambeau.

Et ce serait lui.

- Capitaine Shanks, il est vrai que je ne possède qu'un navire, mais mes contacts à travers le monde sont très nombreux. J'ai su crée au fil des années un réseau d'amis fidèles qui ne cautionnent pas le fonctionnement du gouvernement actuel. J'accepte de vous aider dans cette lutte mais en contrepartie, je désire rencontrer Monkey D Dragon. Si nous devons fonder une nouvelle ère, elle devra naitre sur de solides fondations et être mené par des dirigeants élus par tous les peuples. Je m'assurerais le jour venu que chaque homme puisse avoir son mot à dire sur la manière dont il veut être gouverné.

- C'est d'accord.

Shanks tendit un verre à Loan et leva le sien. Le son des deux rhums s'entrechoquant scella leur alliance tandis qu'Amalya, adossée à la fenêtre, ressentit l'espoir d'un avenir meilleur. Pourtant, son ventre noué par la peur l'empêchait de savourer pleinement cet événement. Ses rêves cataclysmiques qu'elle faisait de plus en plus la troublait au quotidien. N'étaient ils que des rêves ? Elle chassa cette pensée et partit trinquer avec son frère et ses amis lorsqu'un marine entra dans la pièce.

- Capitaine, nous avons reçu un appel, nous devons retourner à la base.

Loan hocha la tête et regarda sa soeur.

- Nous n'avons pas eu le temps de parler mais ce n'est que partie remise. J'espère te revoir très bientôt. Je te donne cette vivre card afin que tu puisses me retrouver si nous ne pouvons plus être en contact. Capitaine Shanks, la Marine recrute depuis quelques temps un nombre important de soldats à travers le monde entier. Leur objectif est de former tous ces nouveaux effectifs d'ici un peu moins de deux ans. Il se prépare quelque chose. Je vous conseille d'en faire autant de votre côté.

- C'est prévu. Sais-tu quelque chose sur ce Space ?

- .... Cet homme qui a tué William.... Non, je n'ai jamais entendu ce nom mais je vais me renseigner. En ce qui concerne ma soeur, sa protection doit être votre premier objectif, sa capacité de manipuler l'eau ne doit pas s'ébruiter davantage. Si cela devait se répandre, votre statut d'empereur ne suffirait plus à garder vos ennemis à distance.

- Je sais.

Loan fit ses adieux à sa soeur sur le pont lorsque celle ci siffla clakbek. L'oiseau se posa sur son épaule et déploya ses longues ailes.
- Prends le avec toi, nous pourrons communiquer grâce à lui. Il est capable de me retrouver n'importe où.

- D'accord.

Loan prit sa soeur dans ses bras et murmura à son oreille:

- Ta présence pousse les gens à aller de l'avant, cette alliance et celles à venir n'auraient peut être jamais vu le jour sans toi. T'en rends tu compte Yaya ?

Amalya regarda son frère remontait sur son navire et se dirigeait vers l'horizon le coeur serré, espérant de toute ses forces le revoir un jour.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Sam 15 Juil 2017 17:24 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 710
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Bon petit chapitre centré sur les retrouvailles et sur l'aspect morale.
Développement de personnages et nombreuses réflexions intéressantes.
Si j'ai le temps plus tard, je t'enverrai peut être les quelques fautes que j'ai repérer ^^
En espérant que tu restes avec nous encore longtemps avant de t'absenter de nouveau. ^^

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Mar 9 Jan 2018 22:10 
10 000 Berrys

Inscription: 15 Oct 2013
Messages: 58
Mais qui est de retour ?? Mais oui c'est bien moi !! je vais la finir cette fichue histoire !! j'aime beaucoup écrire et je n'ai malheureusement pas le temps ! mais je sais que je la finirais ! ne faites pas attention aux fautes, je n'ai pas le courage de relire et je n'ai plus de correcteur.. bonne lecture !!

Chapitre 31: le cachet salvateur

Quelque part dans le nouveau monde

Un homme faisait la queue dans une épicerie. Une fois devant la vendeuse apres dix minutes d'attente, celui ci demanda un paquet de chewing gum à la réglisse de la marque gumgliss. Il tendit alors le billet à la jeune femme qui l'encaissa sans jamais le quitter du regard. Rougissant légèrement, elle lui rendit la monnaie suivi d'un sourire qui en disait long sur ce qu'elle désirait. L'homme la scruta quelques secondes, sans porter attention aux soupirs des clients qui s'impatientaient derrière. Les lèvres pulpeuses maquillées d'un léger rose pâle brillant mettaient en valeur sa dentition blanche parfaitement alignée et ses pommettes hautes soulignaient ses beaux yeux verts en forme d'amande. Pour sûre, le propriétaire de l'épicerie avait fait un bon choix en l'embauchant. L'homme esquissa à son tour un petit sourire avant de prendre le vieux chewing gum dans sa bouche et le coller sur la caisse juste en face de la jeune femme. Surprise, celle ci afficha une mine de dégoût et regarda le client quitter la pièce sans dire au revoir.

Lunette de soleil en place et nouveau chewing gum dans la bouche, il se mit en route vers le port pour rejoindre son bateau en sifflotant un air de rock vieux comme le monde. La brise marine chaude et humide caressa son visage blanc qui perlaient de quelques gouttes de sueur sous l'intense chaleur du soleil. Pour une île printanière où la température n'excedait pas 25 degré de toute l'année, cette journée sembla particulièrement étouffante. Il dégrafa les deux premiers boutons de sa chemise blanche et retroussa ses manches, mettant à jour une fine gourmette sur laquelle etait inscrite un nom illisible effacé par le temps.

Quelque chose clochait. Le chewing gum avait un goût fade malgré son intense parfum. L'homme s'arrêta et prit une grande inspiration. Il regarda alors ses mains qui tremblaient faiblement. Des pensées l'assaillirent. Les lèvres roses de la vendeuse puis son regard ardent. Finalement, le bateau attendrait. Il s'assit sur un banc face à l'épicerie et attendit sa fermeture. Oui, il s'etait mal comporté avec la jeune femme, il devait donc y remédier.

Le temps s'écoula lentement au rythme du passage des gens qui flânaient ici et là en faisant du lèche vitrine ou en buvant un café sur les terrasses ombragées. Les enfants jouant au ballon près de lui au risque de lui envoyer dessus ne vinrent pas perturber le fil de ses pensées que son regard vide ne laissait paraitre. La nuit finie par tomber, les terrasses se viderent petit à petit et la rue déserte se surprit d'un tel silence après le tumulte du jour. Enfin, l'épicerie baissa le rideau et la voici, dans sa petite robe de flanelle verte pomme, harassée par une dur journée de labeur, prête à rentrer chez elle pour s'y reposer.

- Mademoiselle !

La jeune femme se retourna et recula d'un pas, effrayée par cet homme qui lui avait manqué de respect quelques heures plus tôt.

- Que voulez- Vous ?

- Je voulais m'excuser pour tout à l'heure. Je n'ai pas été correcte et je regrette.

- Très bien. Il est tard, je dois rentrer maintenant.

Pas très rassurée, la vendeuse partit en direction de son domicile et accéléra le pas lorsque l'homme l'interpella de nouveau:

- Mademoiselle, je comprends que vous soyez effrayée par ma présence. Vous ne me connaissez pas et de nos jours, avec toutes les histoires que nous entendons, la méfiance est assurément une qualité. Mais je vous demande juste de m'écouter une minute et je ne vous importunerais pas davantage.

- Allez-y mais faites vite s'il vous plait.

- Merci. Je suis de passage sur cette île. Voyez vous, je suis capitaine d'un navire marchand et je ne vous cache pas que l'on côtoit peu de dames au cours de nos voyages. Je n'ai pas l'habitude d'être regardé par une femme, encore moins une femme aussi belle que vous, et cela m'a quelque peu destabilisé. J'ai réagi comme un idiot. Je tiens sincèrement à m'excuser et je ne voudrais pas repartir d'ici en gardant cela sur le coeur.

La vendeuse observa cet homme qui lui semblait véritablement sincère. Propre sur lui, et même plutôt classe, il était très séduisant avec sa chevelure dense et brune qui retombait par mèche sur son front. Plus confiante, elle se rapprocha de lui et répondit:

- Je comprends...

- Accepteriez vous que je vous offre un verre dans l'un des bars au centre ville ? Je comprendrais si vous refusez, vous devez être épuisée...

- ..... Je veux bien, c'est gentil. Après tout, ce n'est pas tous les jours que l'on rencontre un capitaine...

L'homme la dévisagea un instant et sourit en la voyant rougir de nouveau sous l'effet de son charme. C'était tellement simple. Trop simple à vrai dire. Il en fallait si peu pour que les femmes tombent dans ses bras. Cette courte frustration disparaitrait très vite.

Il lui proposa son bras qu'elle tint sans se faire prier et la conduisit vers une ruelle en la bercant d'une pluie de compliments jusqu'au moment où elle se rendit compte que la voie était sans issue.

- Oups, je crois que l'on s'est égaré, nous devrions faire demi tour, fit la jeune femme.

- Ah bon, vous croyez ?

L'homme se tint devant elle et lui sourit de toutes ses dents. Il ne fallut que quelques secondes à la vendeuse pour comprendre la situation. Elle tenta de le contourner pour s'échapper mais d'une main, il l'attrapa par la gorge et la plaqua contre le mur. Elle essaya desesperement de crier. Aucun son ne sortit de sa bouche tant la pression sur son cou était forte. L'homme la regarda se débattre et arracha sa robe qui tomba par terre. Après avoir jeter un rapide coup d'oeil sur son corps nu, il s'approcha de son oreille et lui souffla:

- Ce n'est pas ce que tu crois. Je n'ai pas l'intention de te violer. Comment pourrais je en avoir envie ? Ton corps est si parfait, aucune cicatrice, il respire la santé. Il est évident que tu as vécu une vie paisible sans le moindre soucis. Quel ennui... Comment pourrais-je ressentir du plaisir avec une gamine si fragile et insouciante dont la vie n'a jamais aiguisé l'esprit combatif que je recherche tant ?

Il resserra son étreinte autour de son cou et jubila en voyant ses yeux s'injecter de sang. Une aura meurtrière émana de lui et s'abattit sur la jeune femme, l'achevant presque instantanément.

- Si faible.... Quelle tristesse.

Il lacha son emprise et laissa tomber le corps sans chercher à le dissimuler. Il regarda ses mains. Elles ne tremblaient plus. Mais pour combien de temps ? Après avoir réajuster sa chemise, il cracha son chewing gum et en prit un nouveau. Celui ci avait du goût à présent. Puis il partit pour de bon vers son bateau en se remémorant de précieux souvenirs.

Non, il n'était pas un capitaine de navire marchand. Il était chasseur. Il l'avait toujours été. Chercher une proie. La débusquer. La tuer. Au début, c'était un passe temps agréable mais qu'il pratiquait peu car l'envie ne s'en faisait que rarement ressentir. Puis un jour, une personne croisa sa route. Unique en son genre. Une combattante née pour tuer. Elle était encore trop jeune mais sous ses mains experte, elle deviendrait un véritable monstre. Jamais il n'avait ressenti autant de plaisir qu'en la torturant. Sa combativité était telle qu'il n'avait pas pu en arriver à bout. Malheureusement, il perdit sa trace et depuis, son seul et ultime but, la retrouver et l'affronter. En attendant, ce désir de chasser devenu insatiable, il était obligé de se faire les crocs sur tout et n'importe quoi pour se calmer. Pour l'instant, il s'en contentait car étant le meilleur dans son domaine, il savait qu'il la retrouverait tôt ou tard. Sa détermination et sa patience finiraient par payer et son ultime proie serait assurément la meilleure de toute.

******************
- Une paire d'as.

- Une suite au huit.

- Putain ! S'exclama Yasopp qui poussa le reste de son argent à Lucky.

- J'adore cette odeur, fit Lucky en inhalant les billets, mais pas autant que celle de la viande !

- c'est ça c'est ça, cause toujours.

- Mauvais joueur...

Tino rentra dans la salle à manger et s'installa à table à côté des deux pirates.

- Vous jouez au poker ? Je peux faire une partie avec vous ?

- Ouep si tu veux mais tu restes pas avec Amalya ? Demanda Lucky.

- Non, je ne suis pas d'une grande d'aide, elle ne fait que s'entrainer et dormir, et c'est à peine si elle prend le temps de me causer...

- C'est vrai que depuis le départ de son frère il y a deux semaines, on ne l'entend plus beaucoup, elle s'est refermée comme une huitre. Même le Capitaine n'arrive pas à lui parler. Pourtant je pensais qu'après leur petite aventure de l'autre fois.... ce serait différent entre eux, dit Yasopp en distribuant les cartes.

- Je l'ai toujours dit, les relations intimes à bord d'un bateau sont déconseillées. Les femmes sont source de conflit. Elles sont trop différentes de nous, les hommes. On ne peut pas se comprendre, répliqua Ben allongé sur un divan un livre à la main.

- Ca se passait très bien avec ma femme, on était sur la même longueur d'onde, je ne crois pas que l'on soit si différent , il suffit juste de trouver la bonne personne et d'avoir les mêmes objectifs, continua Yasopp en sortant une nouvelle liasse de sa veste.

- Mais bien sûr, et c'est pour ça que tu l'as quitté pour rejoindre l'équipage de Shanks, vous étiez trop sur la même longueur d'onde... Lanca Ben moqueur.

- .....

- Moi, je pense qu'elle met toute son énergie à son entrainement et qu'elle ne veut pas perdre de temps à palabrer avec des types qui passent leur journée à jouer aux cartes... Fit Lucky en lancant la mise de départ.

- J'ai pas de fric les mecs mais j'ai un bateau sur l'île où... Tenta Tino qui voulait absolument jouer.

- Tes mensonges ne marchent pas ici mon pote mais je veux bien ta montre, elle a du style, prends ce fric en échange, proposa Yasopp en lui tendant quelques billets.

Le Capitaine entra dans la pièce, s'assit à la table de jeu et mit à son tour de l'argent sur la table. Yasopp récupéra toutes les cartes et les redistribua de nouveau.

- On arrive quand Capitaine ? Demanda Lucky en lancant la mise.

- Demain.

- J'espère qu'il va accepter l'alliance mais honnetement, j'y crois pas trop.

- La mort de Barbe Blanche face au gouvernement lors de la dernière guerre lui a mit un sacrée coup au moral. Mais Marco est un type intelligent, il peut comprendre qu'une nouvelle guerre pour renverser le systeme actuel est nécessaire.

- Bien sûr, mais il va trouver étrange que cela vienne de toi. Entre nous Capitaine, on a jamais chercher à changer quoique ce soit, laissant cette corvée aux futurs générations. Alors pourquoi ce revirement ? Comment le dissuader sans parler du pouvoir d'Amalya ?

- Son pouvoir de manipuler l'eau ne doit pas s'ébruiter. Malgré tout le respect que je porte à Marco, qui sait ce qu'il pourrait penser d'elle. Quel homme refuserait une telle puissance à porter de main sans penser l'utiliser pour se venger du gouvernement ? Marco ne veut pas d'une autre guerre qu'il n'est pas sûre de gagner. Mais avec elle...

- Elle ne sait pas utiliser son pouvoir, et les rares fois où elle y arrive, c'est lorsqu'elle pète un câble. Et ca se retourne contre nous ! Tu parles d'une arme de vengeance ! S'exclama Ben.

- Elle a quand même réussi à manipuler une goutte une fois, elle est sur la bonne voie, Fit Tino qui n'acceptait pas qu'on la critique.

- Une goutte ? Génial ! Et depuis des semaines que dalle ! Que se passera-t-il si elle n'arrive toujours pas à se controler ? Nous avons une bombe ambulante sur le bateau prête à nous exploser à la tronche et personne s'affole ! Non, tranquille, on joue aux cartes comme si de rien n'était.

- Je sais tout ca Ben, et j'y travaille, rétorqua Shanks qui était aussi inquiet que lui.

- Ca n'a pas l'air de porter ses fruits...

Le Capitaine et son bras droit se toisèrent un moment, tous les deux irrités par cette conversation qui ne menait nulle part lorsque le doc entra dans la salle à manger.

- Pfiouuu, une tempête se prépare. Le vent se lève et la pluie ne va pas tarder à tomber.

Aussitôt dit, l'orage éclata et un premier éclair fendit le ciel. Tout l'équipage rentra dans la pièce pour ne pas se prendre la pluie.

- Le repas est bientôt prêt ! S'écria le coq qui s'affairait à la cuisine depuis deux heures.

La partie de carte pris fin avec un Tino victorieux qui rafla toutes les mises. Il excellait dans ce domaine et s'était évidemment abstenu de le leur dire. Les autres joueurs se mirent d'accord pour ne plus l'inclure dans leur partie.

Les pirates s'installèrent à table prêt à se jeter sur la nourriture comme des loups affamés tandis que Tino se leva pour aller avertir son amie que le repas était servi. De la porte de la salle à manger il l'interpella mais celle ci ne se retourna pas et poursuivit son entrainement en solo sous une pluie de plus en plus battante. Il soupira et referma la porte avant de prendre une assiette et s'installer près de la fenêtre pour garder un oeil sur elle.

Les pirates mangèrent seulement l'entrée puisque l'orage se faisant plus violent, ils devaient retourner dehors pour manipuler les cordages. Shanks, à la barre, tentait de garder le cap vers l'île ou devait avoir lieu la rencontre avec Marco.

Alors que tout le monde s'affairait à garder le bateau à flot, Amalya, sur le pont, continuait de s'entrainer contre un ennemi invisible sans se soucier de la situation présente. Mahakala, quant à lui, aussi gros qu'un minibus, volait dans le ciel en virevoltant au travers des éclairs de plus en plus nombreux.
La violente averse, froide et revigorante, fouettait son corps de toute part. Elle redoubla d'effort, animée par une furieuse envie de dépasser ses limites. Trempés, les vêtements collaient à sa peau, l'empêchant de se mouvoir librement. Mais pas seulement. Elle voulait sentir l'eau couler sur son corps et ne faire qu'un avec elle. Elle enleva son haut et le jeta au loin. Puis son short. Et enfin le tissu qui soutenait ses cheveux. Elle posa ses mains sur son ventre, les remonta lentement sur sa poitrine, son visage, ses cheveux puis les leva au ciel tout en respirant profondément. La sensation de liberté l'envahit, plus aucun soucis ne vint l'entraver. Quel bonheur de ne plus penser à rien. Juste ressentir l'instant présent. Et le spectacle commença.

Chaque mouvement qu'elle avait appris lors de ses différents entrainements se transformèrent en une véritable danse mêlant précision, rapidité et souplesse. Au rythme du tonnerre et de la foudre, ses membres fendaient la pluie et son esprit, épuré de toute pensée, se saisit de tout l'espace environnant. Chaque son produit par chaque goutte d'eau résonnait comme une note faisant partie d'une immense partition de musique. La mélodie de la vie. Jamais Amalya n'avait entendu symphonie si merveilleuse. Elle porta son attention sur Maka haut dans le ciel et ressentit la cadence efrénée des battements de son coeur ainsi que l'ivresse que lui procurait la vitesse. Sidérée par la beauté de l'existence, un grand sourire se dessina alors sur son visage. La vie était partout. Absolument partout. Tout avait un sens. Chaque chose avait sa place dans ce vaste monde. Comment pouvait-on ne pas s'en rendre compte ? Cela était si évident à présent ! Elle se concentra sur un pirate en train de tirer une corde et ressentit de microscopiques fragments entamés la chair de ses mains. De pirate en pirate son esprit se faufila pour y découvrir a chaque fois de nouvelles sensations plus étranges les unes que les autres jusqu'à devenir elle même une multitude d'influx électrique se répandant parmi des millions de neurones dans le but de reconstruire une scène. La vision du pont et elle s'entrainant dessus. Une douce chaleur bienveillante l'enveloppa toute entière mais trop exaltée par ce sentiment de liberté, son esprit quitta ce corps pour aller en découvrir d'autres.

Alors que cette soudaine tempête accaparait l'équipage, seule une poignée d'entre eux s'arrêta de braver les vents pour observer l'imperceptible spectacle qui s'offrait à eux. Jamais de leur vie ses hommes n'avaient ressentit pareil haki s'insinuer en eux. Pur. Parfait.

Shanks ne s'apercut pas de suite qu'il avait lâché la barre tant le frisson que lui avait procuré Amalya fut violent. La sentir se glisser dans sa tête et lui faire voir ce qu'il voyait avait été une expérience des plus extraordinaires. Pourtant, il faisait ca souvent au travers de son pouvoir du souvenir mais partager ca avec elle etait totalement inédit et en temps normal impossible puisqu'elle annulait les capacités des fruits du démon ! Stupéfait, il continua de l'observer en train de danser sous l'éclat de la lune qui faisait enfin son apparition.

- Capitaine ! La barre ! Cria yasopp à quelques mètres de lui.

Shanks regarda son eternal pose et réajusta la barre pendant qu'Amalya, à genoux sur le sol, recoltait les dernières gouttes de pluie sur son visage en riant. L'orage passé, l'équipage retourna à l'intérieur du bateau pour finir le repas qui devait se trouver au sol après tant de secousses. Une chance pour eux, le coq avait soigneusement tout débarrasser puis il ressortit la vaisselle pour y servir le plat principal, un ragoût de poisson.

Il s'empressa de mettre une assiette de côté pour Amalya avant que toute la nourriture disparaisse lorsque celle ci fit enfin son entrée, vêtu seulement d'un short trempée. A chacun de ses pas se formait une petite flaque sur le plancher tant son corps gouttait. Tino enleva son haut et lui tendit pour qu'elle s'habille mais le pauvre vêtement ne servit qu'à éponger sa longue chevelure.

- Décidemment, le mot pudeur n'a jamais fait parti de ton vocabulaire !

- Alors beauté, te voilà enfin ! Il faut vraiment être tracassé pour gigoter son boule sur le pont par un temps pareil ! Tu me diras, il ne t'arrivera pas grand chose si tu tombes à l'eau... Allez viens grailler du poisson avec nous, ca fait des lustres qu'on a pas causé ensemble ! S'exclama Roar qui avait beaucoup d'affection pour elle. Dis donc, t'aurais pas perdu du lard toi ? Fit-il surpris en voyant ses côtes et clavicules saillantes.

- Princesse ! Tu t'entraines trop et tu manges pas assez ! Tu vas te ruiner la santé à ce rythme... J'aurais dû le remarquer plus tôt, tu ne prends jamais soin de toi... Culpabilisa le doc en secouant la tête.

- T'inquiètes pas pour moi, je suis robuste Doc ! S'exclama-t-elle en tapotant son biceps gauche gonflé à bloc.

- Avec de la chance, d'ici peu, tu seras si musclé qu'on te prendra pour un mec... Et ca réglera certain problème au passage... Lanca Ben moqueur en souriant à Shanks qui fit la moue.

- Même tracé comme un boeuf, tu seras pour moi toujours aussi bandante ! S'écria Roar en lui faisant un clin d'oeil.

- Et après tu t'étonnes que je ne vienne plus discuter avec vous.... Au Fait, Doc, tu as d'autres médocs ? Demanda-t-elle en allant au frigo pour en sortir une boite dont elle avala les trois derniers cachets.

- Pourquoi tu en veux d'autres ? Y'en a pour un mois et demi, dit-il en secouant la boite qui ne fit aucun bruit. Y'en avait pour plus d'un mois ! Amalya ! Tu es dingue ! Ces cachets sont toxiques à forte dose, et tu les a fini en deux semaines !? Tu n'écoutes donc rien ?

- Chuuuut j'entend bien Doc seulement, tes doses étaient inefficaces alors je les ai augmenté.

- Qu'est ce qui se passe doc, t'as l'air furieux, intervint Shanks qui venait chercher une bouteille dans la cuisine. C'est quoi cette boite ?

- Rien d'important Capitaine, répondit Amalya en la récupérant des mains du doc avant de s'appreter à partir.

- Tu restes là. Doc ?

- .... Ce sont des médicaments contre l'angoisse. Amalya m'en a demandé après le départ de Loan. Mais elle n'a pas respecté mes recommandations et je comprends mieux pourquoi t'as perdu autant de poids ! S'énerva-t-il de nouveau.

- Amalya ? Prendre des cachetons n'est pas une solution, si tu as besoin de te confier, tu sais qu'on est la pour t'écouter. J'ai bien compris que tu étais quelqu'un de réservé mais si tu ne veux pas parler avec nous, il y a Tino non ?

- Oui, tu as raison, c'était une erreur.... De toute manière, il n'y en a plus alors le problème est réglé... Cette journée m'a épuisé, je vais me coucher, bonne nuit doc, bonne nuit capitaine !

- C'est ça, prends moi pour un con.... Murmura Shanks en la regardant quitter la salle à manger. Parles m'en la prochaine fois qu'elle te demande ce genre de saloperies doc. Et ne lui donne plus rien sans mon accord. Je voudrais d'abord comprendre ce qu'il se passe dans sa tête avant qu'elle ne se shoote à je ne sais quoi.

Les pieds à nouveau dans l'eau, Amalya traversa le pont pour rejoindre sa chambre lorsque Shanks lui toucha l'épaule.

- Je veux que tu manges ça maintenant et jusqu'à la dernière miette.

La jeune femme prit le bol et le dévora en un rien de temps puis elle but la moitié de la bouteille d'eau qu'il lui tendit. Rassasiée, elle soupira et sourit.

- Tu l'as sentit n'est ce pas ?

Shanks posa la vaisselle par terre puis sourit à son tour.

- ... Oh oui je l'ai sentit.... C'était spectaculaire. Ta maitrise du haki se développe à une vitesse...

- Je me suis vu à travers tes yeux tu te rends compte ?! Je ne savais même pas que c'était possible ! Jamais je ne me suis sentie aussi vivante ! La pluie chantait pour moi ! Je ressentais vos émotions et vos sensations à tous sans exception comme si nous n'étions qu'une seule et même personne ! Et tu me demandes de ne plus prendre ces cachets ? Alors que c'est grâce à eux si j'en suis arrivée là ! Tu crois que je ne sais pas ce que vous pensez tous de moi ? Vous avez peur.... Peur de ce dont je suis capable... Je suis un véritable fardeau... Et je comprends... Je suis encore plus effrayée que vous... Alors comment toutes mes angoisses pourraient-elles disparaitre en parlant avec vous ? Tout le baratin que vous pourriez me raconter ne changeraient rien car vos "voix" ne mentent pas.... Je peux lire en vous désormais. Et je suis seule. Mais je ne vous en veux pas. Ne fais pas cette tête Shanks. Ce n'est pas grave. C'est ainsi.

Amalya posa sa main sur son visage et lui caressa la joue avec tendresse avant de le quitter pour aller se coucher. Elle avait enfin partagé avec lui ce qu'elle avait sur le coeur, mais elle avait omis un détail. Et pas des moindres. Les médicaments n'étaient pas seulement utile pour calmer ses angoisses, ils permettaient surtout de maintenir son côté humain à flot en lui permettant de dormir d'un sommeil de plomb. Car sans cachets, chaque nuit se transformait en calvaire où de sombres cauchemars prenait petit à petit le pas sur son humanité en lui révélant ce qu'il y avait de plus monstrueux en elle.

Elle le savait.

Elle ne résisterait plus très longtemps.

Cette paisible nuit serait la dernière.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: [FanFic] Amalya
MessagePosté: Mar 9 Jan 2018 22:34 
80 000 000 Berrys
Avatar de l’utilisateur

Inscription: 29 Juin 2011
Messages: 710
Localisation: Retenu prisonnier par une tribu borélienne
Très bonne entré en matière avec cet homme mystérieux en début de chapitre chassant des vies, un passage sur le bateau aux petits oignons en attendant les futurs événements tout en citant une rencontre avec Marco. Du bon quoi. ^^

_________________
Image
One Piece Uchronie : New World
Pour suivre l'actu manga et bd, pensez à passer sur ActuaBD


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 57 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, [4]

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités


Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas éditer vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages

Rechercher:
Aller à:  
Powered by phpBB © 2000, 2002, 2005, 2007 phpBB Group
Traduction par: phpBB-fr.com